Page 36

Rouge (../suite) avala une pilule. L’Allemand tremblait - SORTEZ DE LÀ, enfoiré. - Hans ! Allons donc ! Monsieur constamment, de manière incontrôlable. Taüfer ? » Il y eut un bruit sourd derrière la porte, « Monsieur… euh, Taüfer, nous voudrions vous poser quelques questions. et elle s’ouvrit. - Oui ! Des témoins vous auraient en« Adolf, c’est vous ? C’est vous ? Vous tendu parler du meurtre d’Alec Radisson-Braun de façon très enthousiaste m’avez retrouvé ? - Monsieur Taüfer ! Vous voilà enfin ! ! Vous pourriez peut-être nous éclairer Nous avons reçu un appel au poste, sur le sujet ! concernant des propos que vous auriez - L’HANDICAPÉ, oh, lui il a eu ce qu’il énoncés hier soir ! Vous savez, les murs méritait ! CE QU’IL MÉRITAIT ! J’en parlais ont des oreilles ! Auriez-vous l’obligean- justement avec Boris hier et Herr Tremblay est venu se joindre à la conversace de nous laisser entrer ? - Mais qu’est-ce que vous faites là ? Qui tion et il a vu mes fleurs mes très jolies êtes-vous ? Entrez, meine Freunde ! En- fleurs vous voyez ? Il a vu mes fleurs et Boris, et avec Boris on a parlé du montrez, Boris voudrait vous rencontrer ! sieur Alec handicapé que j’ai crevé - Qui est Boris ? - Entrez ! Entrez ! Regardez-moi ces jo- et… - Monsieur Taüfer, viendriez-vous lies fleurs ! » d’avouer avoir commis le meurtre Les deux acolytes regardèrent autour d’Alec Radisson-Braun ? d’eux. Ils ne virent rien. Tout était sale, - Mais les pétales sont assez secs. J’ai beige, gris, kaki. Un fauteuil recouvert essayé avec un peu de crème et ça de patchwork, un téléviseur poussié- n’a pas marché ! reux, une toute petite cuisine, une - Monsieur Taüfer. chambre à coucher dans laquelle on - ADOLF ? pouvait apercevoir un placard ouvert. - Je vous en prie, ressaisissez-vous. L’insEt dans ce placard, un uniforme. pecteur Dorion ici présent et moi-même tentons d’élucider ce mystère. Vous « Boris ! Nous avons des invités ! » n’êtes pas d’une grande aide. - Laissez-moi faire, Hans, sainte eau Hans et Dorion se regardèrent. Dorion de Javel ! Alfons, vous permettez que

33

Profile for Suzanne Roy

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Profile for idmuse
Advertisement