Page 1

Post-impressionnistes en Bretagne été 2018

GALERIE DOYEN VA N N E S


4, rue de la Bienfaisance 56000 Vannes 02 97 47 08 93 - 06 07 73 20 82 contact@galerie-doyen.com www.galerie-doyen.com


Exposition de l’été 2018

Comme annoncé depuis la fin de l’année dernière, la galerie n’est ouverte que sur rendez-vous et se consacre uniquement aux artistes post-impressionnistes et plus particulièrement aux peintres de l’école de Pont-Aven. L’exposition, constituée d'un ensemble d’oeuvres de cette période, regroupe des peintures représentatives des mouvements artistiques de la fin du 19ème et du début du 20ème en Bretagne. Vous pourrez, si vous le souhaitez, visiter la galerie dans sa nouvelle version et découvrir la nouvelle présentation de l’été. En attendant, j’espère que vous prendrez plaisir à feuilleter le catalogue en ligne. A bientôt, Yannick Doyen


SOMMAIRE

Paul Sérusier

page 6

Maxime Maufra

page 12

Gustave Loiseau

page 17

Henry Moret

page 18

Jean Pégot-Ogier

page 21

Henri Gabriel Ibels

page 21

Jens Ferdinand Willumsen

page 24

Robert Bevan

page 26

A-M. Beaufrère

page 28

Paul Signac

page 30

Carl Moser

page 32


Paul Sérusier 1864-1927

En 1888, Paul Sérusier rencontre Paul Gauguin qui l’initie à sa nouvelle esthétique en lui dictant Le Talisman. Il fonde alors le groupe des Nabis avec ses camarades d’atelier : Pierre Bonnard, Maurice Denis, Félix Valloton, Édouard Vuillard et Paul-Elie Ranson.
 Pour Sérusier, art et spiritualité se rejoignent. Ses différents voyages avec Jan Verkade (moine peintre), Emile Bernard ou Maurice Denis le confortent dans la pratique d’une peinture allégorique et mystique, revendiquée décorative.

Châteauneuf-du-Faou, circa 1917 aquarelle et crayons de couleur sur papier 37,5 x 52,5 cm cachet du monogramme PS en bas à droite Reproduit au Guicheteau Marcel & Boutaric Henriette, Paul Sérusier, tome II, 1989, Graphédis éditeur, Pontoise, page 136, n° 244

6


7


Paysage d’automne, 1912 Huile sur toile 56 x 39 cm signée en bas à gauche Prov: Vente Boutaric Guicheteau, Paul Sérusier, tome II, page 118 reproduit page 119.

8


Bretonne dans la forêt de Huelgoat, Circa 1891 / 1893 huile sur carton 38 x 34 cm monogramme en bas à gauche Certificat comité Paul Serusier Provenance vente Boutaric

10


Maxime Maufra 1860-1918

Maxime Maufra, artiste incontournable de la galerie, est un peintre et graveur nantais. Après avoir rencontré Gauguin, Sérusier et Meyer de Haan à Pont-Aven en 1890, Maufra emploie les couleurs pures que lui recommande Gauguin et s’exprime alors avec un esprit synthétique dans son travail. Cependant, Maufra ne sera jamais un activiste du mouvement du groupe de PontAven.

12


Belle-Ile, port Goulphar huile sur toile 81 x 110 cm signée en bas à gauche

Partie de la côte de Belle-Ile peinte par Maxime Maufra. 13


Maxime Maufra 1860-1918

Marée basse fusain et aquarelle 17 x 23 cm signée en bas à gauche 14


Maxime Maufra 1860-1918

Arche de Port Blanc, Quiberon 1908. aquarelle 16 x 20 cm signĂŠe en bas Ă droite 15


Gustave Loiseau 1865-1935

Après un passage à l’Ecole des Arts Décoratifs, il part pour Pont-Aven où il travaille auprès de Gauguin en 1890. Il y fréquente aussi Maxime Maufra et Emile Bernard. Il fait partie du mouvement post-impressionniste auquel il apporte une technique particulière, une touche croisée, en treillis, plus souple. Grand voyageur, ses paysages en portent une marque de diversité. Il reste néanmoins particulièrement apprécié pour ses bords de rivière, ses scènes de marché à PontAven et ses paysages de neige. Ses œuvres figurent dans de nombreux Musées dans le Monde entier.

Bretonne sur un chemin à Pont-Aven huile sur toile 60 x 73 cm signée en bas à droite 16


17


Henry Moret 1856-1913

Peintre formé à Paris, Henry Moret découvre Pont-Aven en 1888 et ne quitte pratiquement plus la Bretagne. Il y rencontre Paul Gauguin et les autres membres du groupe de Pont-Aven, puis adhère au synthétisme un peu plus tard. Moret intègre dans sa peinture les conceptions picturales de Gauguin et Bernard à partir de 1890. Daté de 1894, le tableau présenté correspond à cette période où le peintre applique les théories de l’Ecole de Pont-Aven tout en gardant une vision très personnelle.

La falaise huile sur toile 73 x 60 cm signée en bas à gauche 18


Henry Moret 1865-1935


Jean Pégot-Ogier 1877-1915

Peintre français né à Salamanque en Espagne, élève de Deyrolle et de Guillou. Jean-Bertrand Pégot-Ogier commence en 1902 ses envois aux salons parisiens avec des paysages et des pastels aux tons vifs bien modulés. Prenant ses distances auprès des peintres de Concarneau, il utilise tour à tour l’impressionnisme pour traduire le fugitif de l’instant et le synthétisme pour rendre la pérennité des scènes. A l’instar de A.M. Beaufrère, Pégot-Ogier fait partie de la seconde génération de l’Ecole de Pont-Aven.

Bretonne devant la mer huile sur panneau 44 x 32,5 cm signée en bas à gauche 20


Henri Gabriel Ibels 1867-1936

Peintre, graveur et dessinateur, Ibels est élève à l’Académie Julian en même temps que Paul Sérusier. Lorsque ce dernier fonde le groupe des Nabis avec Denis, Bonnard et les autres, Ibels adhère au groupe et adopte ainsi l’influence de Gauguin. En 1891, Ibels expose des paysages ou des scènes de genre sur la vie du cirque et des forains. Il collabore également à de nombreux journaux en tant qu’illustrateur (Revue Blanche, le Rire …). En 1893, il réalise un album de lithographies avec son ami Toulouse Lautrec, Le café concert, regroupant une suite de 22 planches, 11 par Toulouse Lautrec, 11 par Ibels. Ibels est également l’un des fondateurs de la Société des dessinateurs humoristes. Les joueurs de cartes huile sur panneau 35 x 27 cm signée en bas à gauche 22

Portrait de Ibels par Toulouse Lautrec


Maxime Maufra 1848-1903


Jens Ferdinand Willumsen 1863-1958 Peintre né au Danemark, Jens Ferdinand Willumsen est un pionnier de l’art pictural moderne danois. Il pratique également la sculpture, la gravure, la céramique, l’architecture et la photographie. Willumsen s’inspire de plusieurs mouvements en fonction de ses formations, ses voyages et de ses rencontres. Il découvre le Greco en Espagne, subit l’influence du symbolisme au contact d’Odilon Redon à Paris. L’artiste s’intéresse également aux préceptes de l’École de Pont-Aven grâce à son amitié avec Paul Gauguin et Paul Sérusier qu’il rencontre à Pont-Aven dès 1890. Son style restera longtemps marqué par l’influence des nabis avant de revenir vers un style plus expressionniste à partir des années 1910. À la fin de sa longue carrière, Willumsen se consacre principalement à la sculpture et à la céramique. Le musée d’Orsay réalise une exposition importante en 2006: « Du symbolisme à l'expressionnisme, Willumsen (1863-1958), un artiste danois ». Un musée lui est consacré à Frederikssund, au Danemark, depuis 1957. Le dessin présenté à la galerie est une étude pour un de ses tableaux les plus connus : deux femmes marchant, datant de 1890, conservé au musée Willumsen à Frederissund au Danemark.

24


Jens Ferdinand Willumsen 1863-1958

Étude de Bretonnes crayon 45 x 58 cm 25


Robert Bevan 1865-1925

Peintre anglais, Bevan fait ses études à Paris à l'académie Julian et rencontre en 1894 Gauguin à Pont-Aven. Il peint des marchés bretons, des chevaux et des paysages. Ses dessins aux gris et aux noirs profonds sont particulièrement remarquables et d'une réelle puissance plastique. La Tate Gallery a rendu hommage à cet artiste en 1966.

Couple sur le chemin dessin au crayon gras 22 x 30 cm

26


27


A.M. Beaufrère 1876-1960

Peintre et graveur, Beaufrère réalise de nombreux paysages de Bretagne, d’Algérie et du Midi. Ses recherches sont similaires à celles de l’Ecole de PontAven, même si Beaufrère n’a jamais rencontré Gauguin. Il appartient à la seconde génération de PontAven. On retrouve dans son oeuvre l’influence du japonisme et du synthétisme propre au groupe.

La ferme de Kerzelec huile sur papier marouflée sur toile signée en bas à droite et datée 29 28 x 25 cm

28


Paul Signac 1863-1935

Ami et disciple de Seurat, il publie en 1889 : De Delacroix au néo-impressionnisme, véritable théorie de l’art issue de l’impressionnisme. Dans ce livre qui marque l’avènement de l’art moderne, l’auteur prône la division de la touche et tend à justifier presque scientifiquement les recherches sur la couleur. Signac séjourne régulièrement en Bretagne qu’il visite à bord de son voilier. De nombreuses aquarelles témoignent de ses escales dans la plupart des ports bretons.

Port d’Audierne aquarelle 13 x 17 cm

30


Paul Signac 1863-1935

31


Carl Moser 1873-1939

Peintre et graveur Autrichien, Carl Moser se forme à l’académie des beaux Arts de Munich. Il arrive à Paris en 1901 et s’inscrit à l’académie Julian, il y demeurera 6 ans. « Il découvre le Japonisme comme forme dynamisante et libératrice, tant en peinture chez les Nabis et les peintres de l’école de PontAven, qu’en gravure en visitant des expositions comme celle de la gravure sur bois à l’école nationale des beaux-Arts en 1902. » « A la manière d’Henri Rivière, Moser adapte l’art des Japonais à la thématique bretonne et nous offre une vision des couleurs modifiées à l’infini, tirage après tirage. » Catherine Puget, catalogue de l’exposition du musée de Pont-Aven septembre 1995-Janvier 1996

Petite bretonne, gravure sur bois 30 x 24 cm signée en bas à gauche 32


Carl Moser 1873-1939

Conversation sur les quais gravure sur bois 43 x 58 cm signée en bas à droite daté 1905, n° 5

34


35


La galerie est ouverte sur rendez-vous 02 97 47 08 93 - 06 07 73 20 82 contact@galerie-doyen.com

Postimpressionnistes en Bretagne  

Exposition estivale 2018 de la galerie doyen à Vannes.

Postimpressionnistes en Bretagne  

Exposition estivale 2018 de la galerie doyen à Vannes.