Page 1

NEWS

été 2012

L’ÉDUCATION FACE AU TRAVAIL DES ENFANTS EN AFRIQUE

L’éducation des travailleurs domestiques, un renforcement du secteur tertiaire

SOMMAIRE p1 Photo à la une p1 Le mot du président © IDAY-International aisbl

p2 Bref p3-4 Les travailleurs domestiques p5 Plaidoyer p6 Missions Porte-voix pour l’éducation en Afrique

p7 Votre engagement


Photo à la Une

Burundi - 2011 - Travailleur domestique - cours d’anglais

Le deuxième Objectif du Millénaire pour le Développement appelle une éducation de base pour tous. Pour tous comprend aussi ceux que la société ignore comme ces travailleurs «invisibles», les travailleurs domestiques. Cachés derrière de hauts murs dans les grandes villes africaines, ces jeunes ne traînent pas dans la rue et ne constituent pas un problème politique. Ils travaillent dur de l’aube au crépuscule. Ceux-là ne peuvent aller à l’école alors qu’ils y conduisent les enfants des familles qui les emploient; ils restent ensevelis sous le mépris humain.

«Les travailleurs invisibles» Documentaire d’IDAY réalisé par Edouard Valette (production Mundis) au sujet de la condition des domestiques en Afrique de l’Est et au Congo 15€ IDAY-International aisbl - 19, rue des Jambes - 1420 Braine-l’Alleud - Belgique Editeur Responsable : J-J. Schul - Rédactrice en chef/graphiste : D. Devillers Contacts : T. +32 (0)2 385 44 13 - F. +32 (0)2 385 44 12 - info@iday.org Compte bancaire : IBAN - BE 93 5230 8026 6767 - BIC - TRIOBEBB (TRIODOS)

1

Même si la route reste longue, IDAY se félicite du travail déjà effectué par les membres du réseau en leur faveur. Les travailleurs domestiques sont désormais sur la carte des jeunes africains méritant le respect ainsi qu’une éducation de base de qualité. Leur cause est enfin défendue auprès des gouvernements responsables.

Jean-Jacques Schul Président-fondateur d’IDAY-International


Bref.

IDAY MONDE - 16 juin International Day of African Youth (Journée Internationale de l’Enfant Africain) Chaque année, le 16 juin, la Journée Internationale de l’Enfant Africain est célébrée sur tout le continent africain. Elle commémore le massacre d’étudiants lors des manifestations de 1976 à Soweto, en Afrique du Sud, en faveur d’une meilleure éducation. Cette journée de manifestation doit rester aux mains de la société civile locale. Voilà pourquoi le réseau IDAY-International est né et que l’Europe et l’Afrique oeuvrent le 16 juin et le reste de l’année pour l’éducation des enfants et des jeunes en Afrique.

MONDE - 16 juin Les travailleurs domestiques sortent de l’ombre. La Convention n° 189 et la Recommandation n° 201 sur les travailleuses et travailleurs domestiques de l’OIT ont 1 an ! Le 16 juin 2011, à Genève, les 183 Etats membres de l’Organisation Internationale du Travail1 (OIT) ont adopté une Convention destinée à améliorer le sort des dizaines de millions de travailleurs domestiques de par le monde. 1. Institution spécialisée de l’ONU qui regroupe des représentants des gouvernements, des employés et des employeurs

MONDE - 12 juin

Journée Mondiale contre le travail des enfants MONDE - 17 juin Célébration de la ratification de la Convention sur les pires formes de travail des enfants L’élimination des pires formes de travail des enfants exigeait un engagement de tous en vue d’une action globale et immédiate. C’est pourquoi, le 17 juin 1999, la Convention n°182 contre les pires formes de travail des enfants a été adoptée par les membres de l’OIT. Elles incluent entre autres l’esclavage, le service pour dette, la prostitution, l’enrôlement dans des forces armées et toute activité nuisible à l’enfant. Nuisible ou non, le travail des enfants reste malgré tout une réalité quotidienne dans de nombreux pays et un obstacle considérable à l’éducation !

Toute l’actu sur IDAY-International en temps réel ? Rejoignez notre page Facebook IDAY !

Plus d’infos ? info@iday.org

2


1. Poème récité par les enfants et jeunes, CEJEDER asbl, République Démocratique du Congo.

l1

milieu rura e fille dans le

Malheur d’êtr

e propre famill înée nne dans ma rce que je suis la fille a bo e u en ev d pa es e, tt ss ie Je suis ne ss â a mme une ison, à 7h, je lave les je travaille co a re Jour et nuit, balaye et torchonne la m h, je prépare la nourritu 10 à , hé À 6h, je rc a m au ttes À 9h, je vais À 11h30, je lave les assie le co l’é à is va choue A 12h, je de l’année j’é n fi la à et retard te» J’y arrive enm’appelle «moins intelligen ilieu rural m On en e m m précoce iction d’être fe Quelle malédde la femme est le mariage sation ri a Où le destin n’ont pas droit à la scol mologues garçons ho es ll rs fi u s Où le ilégiées que le nt moins priv Où les filles so

Ils sont jeunes, parfois encore des enfants qui n’ont pas atteint leur seize ans. Beaucoup d’entre eux ont été incités à quitter leur campagne natale pour rejoindre la ville. Pour survivre, ils acceptent n’importe quelle condition de vie. Ils nettoient, cuisinent, jardinent, s’occupent d’enfants ou bricolent. Souvent déconsidérés, parfois maltraités, ils sont généralement « invisibles ». On les appelle « bonnes» et « boys ». Ce sont des travailleurs domestiques. Une Convention de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) réglementant le travail domestique a été signée par 183 pays le 16 juin 2011. Un an plus tard, l’Uruguay est le premier pays sur le point de déclarer sa ratification à l’OIT. Des campagnes ont été lancées pour que d’autres pays suivent, d’autant qu’il faut une seconde ratification pour que la Convention entre en vigueur et oblige les Etats l’ayant ratifiée. Dans les années 30, l’OIT pensait pourtant logiquement que le travail domestique disparaîtrait rapidement. Les aspirateurs et machines à laver faisaient leur apparition. Avec eux, cette activité professionnelle semblait obsolète. Bien au contraire, les chiffres ont

3

L’éducation des travailleurs domestiques,

un renforcement du secteur tertiaire

progressé. Aujourd’hui on estime officiellement à 52,6 millions le nombre de travailleurs domestiques dans le monde. Au vu du caractère invisible de cette activité, la réalité pourrait bien être le double. En Afrique, les causes de ce phénomène sont multiples, ce qui le rend d’autant plus complexe.

n’existent à ce jour comme solution alternative.

Par exemple, bon nombre de familles voient le travail domestique comme un apprentissage de la vie de femme mariée. Ceci explique en partie la majorité féminine dans la profession. Cela parait d’autant moins saugrenu lorsque l’hôte est un membre de la famille et que l’on s’imagine sincèrement que son enfant recevra une meilleure éducation qu’à la campagne.

La vie de travailleur domestique peut avoir un impact physique, moral et psychologique irréversible sur le développement, la santé et le bien-être.

Mais loin s’en faut. Bien souvent, les jeunes travailleurs domestiques ne se rendent à l’école que pour y déposer les enfants de leurs employeurs. D’autres causes doivent également être évoquées telles que la servitude pour dette (l’enfant est mis au service d’un créancier) ou encore le besoin des femmes, qui travaillent de plus en plus hors du domicile, d’avoir quelqu’un pour les remplacer dans les tâches quotidiennes et s’occuper de leurs enfants en bas âge. Très peu de structures adaptées comme les crèches

Outre cela, les rapports de l’OIT pointent la pauvreté, l’exclusion sociale, le manque d’instruction, la discrimination, la violence subie par les enfants dans leur propre foyer, l’exode rural ou encore le décès des parents.

Souvent, le travail commence très tôt le matin pour s’achever tard dans la nuit. Les travailleurs domestiques utilisent des produits chimiques toxiques, transportent de lourdes charges et manient des ustensiles dangereux. Selon les organisations spécialisées, ces jeunes subissent des abus comme la séquestration, le viol, le non-paiement des salaires et la privation de nourriture et de soins médicaux. Les risques sont d’autant plus grands lorsque le travailleur partage le domicile de son employeur. La Convention 189 de l’OIT devrait grandement favoriser la reconnaissance des travailleurs domestiques et garantir leur droit aux mêmes protections que toute autre catégorie professionnelle. La Convention inclut également des


dispositions par lesquelles les Etats doivent garantir l’accès à l’instruction et la formation aux mineurs de 15 à 18 ans. Si la quasi-totalité des pays s’est dotée d’une législation visant à interdire l’emploi des enfants n’ayant pas atteint 14 ans (le travail des adolescents de 14 à 18 ans est admis tant que l’activité qu’ils exercent n’est pas nuisible), celle-ci n’est malheureusement pas toujours respectée. On estimait à 15.5 millions le nombre d’enfants (5 à 17 ans) effectuant un travail domestique en 20081., activité que l’OIT considère comme l’une des pires formes de travail des enfants. Les enfants qui ont commencé à

travailler dès leur plus jeune âge n’ont en général pas été à l’école. Lorsqu’ils atteignent l’âge minimum légal pour travailler (14 ans), ils ont d’autant moins de chances de commencer leurs études. Pourtant, employés comme employeurs gagneraient à ce que ces jeunes puissent non seulement savoir lire, écrire et compter, mais aussi se former dans divers domaines liés aux tâches qu’ils exécutent quotidiennement tels que la cuisine, la gestion d’un budget, mais aussi plus généralement l’hygiène, la santé, les langues, les droits de l’Homme, etc. Les employeurs bénéficieront ainsi d’un travail qualifié et donc mieux exécuté,

tandis que les travailleurs pourront négocier de meilleures conditions salariales et de travail. Conscients de leurs droits, il se défendront mieux en cas d’abus. La mise en adéquation d’une demande en service à domicile croissante avec une offre de travail qualifiée contribuera à la fois au développement d’un secteur tertiaire performant en Afrique et à la résorbtion du chômage des jeunes. Des membres du réseau IDAY se mobilisent depuis des années pour garantir une formation de qualité et adaptée aux jeunes travailleurs domestiques. Leurs efforts, en synergie avec ceux des gouvernements, offrent sans nul doute l’espoir de jours meilleurs à ces travailleurs de l’ombre.

1 Questions et réponses sur les réalités cachées du travail des enfants domestiques, article de l’OIT, 8 août 2008

Le CAD, un exemple au service des travailleurs domestiques

Le travail domestique, un emploi dont on peut être fier Indignée par la façon dont les jeunes travailleurs domestiques étaient traités dans son pays, Goreth Kanyange a créé l’association membre d’IDAY-Burundi «Convergence pour l’Autodétermination des Domestiques» (CAD) qui a lancé en 2002 un centre de formation pour travailleurs domestiques à Bujumbura. Le principe ressemble à celui du contrat d’apprentissage tel qu’on le connait en Europe où sont combinées formation théorique dans un centre et formation pratique auprès d’un employeur avec des horaires de cours qui respectent les horaires de travail. Le CAD dispense des cours d’alphabétisation dans la langue du pays, des cours de langues étrangères et une formation pratique comprenant entre autres des cours de cuisine,

d’hygiène ou de maintien. Le programme dure 4 ans à raison de 3x2 heures par semaine. Les élèves investissent dans leur formation à raison d’un quart de leur salaire durant toute la formation. Au terme de celle-ci, ils recoivent un diplôme officiel. Ce papier en poche, ils peuvent faire valoir leurs compétences professionnelles auprès de leurs employeurs potentiels et voir ainsi leur salaire augmenter. L’association offre par cette approche une (re)valorisation personnelle à traver l’amélioration des compétences professionnelles. Les domestiques peuvent enfin être fiers d’eux-mêmes et de leur métier, et être considérés comme des professionnels qui contribuent de façon importante à la croissance économique et à la société en général.

Plus d’infos ? info@iday.org

4


What’s up? up? A l’occasion des festivités du 16 juin, le réseau se mobilise et vous convie à ses activités ! Angleterre Éducation pour tous en Afrique : les enfants 16 juin défavorisés et handicapés - conférence (Londres) Belgique 26 juin

La formation des jeunes travailleurs domestiques en Afrique - projection/débat, position paper (Bruxelles)

Burkina Faso Le droit à l’éducation des enfants handicapés : 11-16 juin l’éducation inclusive - atelier de formation, théâtre-forum, conférence (Kaya) Burundi 16 juin

Combattre l’abandon scolaire - atelier (Ruyigi)

Cameroun Le droit à l’éducation des enfants handicapés 1-16 juin interventions médiatiques, cérémonie de plaidoyer, marche de sensibilisation (Yaoundé) France Lutter contre le paludisme dans les écoles novembre pour réaliser l’éducation pour tous en Afrique conférence (Paris) Gabon 16 juin

Une éducation de base de qualité pour tous forum, marche de sensibilisation (Libreville)

Ghana 16 juin

Réduire le paludisme à l’école avec l’Artemisia annua - atelier (Accra )

Guinée 9-16 juin

L’impact du phénomène de la mendicité sur l’éducation des enfants - conférence de presse, visite de sensibilisation, panel-focus, cérémonie officielle (Conakry)

Kenya 3-13 juin

5

Le droit à l’éducation des enfants privés de liberté - collecte de données, conférence, interventions médiatiques (Kirigiti Remand Home, Nairobi)

Nigéria 19-22 juin

Une nouvelle vision pour réaliser le droit à l’éducation - symposium et campagne de sensibilisation (Kaduna)

Togo 11-15 juin

Le droit à l’éducation des enfants handicapés - émissions radiophoniques, marche de sensibilisation, conférence/débat, cérémonie officielle (Dapaong)

Zanzibar 14-16 juin

Le droit à l’éducation des enfants handicapés - forum de discussion, émission radio, position paper (Stonetown)

Plaidoyer. Le réseau

IDAY plaide

en faveur de l’éducation des travailleurs domestiques L’accès à la formation pour tous les domestiques, en particulier les jeunes, fait l’objet d’interpellations régulières de la part de plusieurs membres du réseau IDAY. Depuis 2008, IDAY-Burundi mène, avec l’appui de juristes spécialisés en la matière, une campagne pour que le gouvernement adopte une loi sur le travail domestique. À travers des ateliers, des interventions dans les média et des rencontres avec les autorités responsables, la coalition interpelle le gouvernement. Elle s’exprime au sujet de la demande de législation et de l’extension de programmes d’alphabétisation fonctionnelle adaptés à travers tout le pays. Les coalitions d’IDAY-Afrique de l’Est ont lancé en 2010 une action régionale (6 pays) avec les mêmes objectifs. Dans ce cadre, le réseau a produit le documentaire de sensibilisation «Les Travailleurs Domestiques» diffusé en Afrique et en Europe. Des enquêtes sont également prévues dans chaque pays pour préciser la situation et les besoins des travailleurs domestiques comme de leurs employeurs. IDAY-Ouganda et IDAY-Kenya ont mis en place un Comité pour piloter la mise en œuvre du programme dans leurs pays respectifs. Pour sa part, la coalition IDAY-Guinée entend poursuivre la campagne de sensibilisation initiée en 2011 sur le droit à l’éducation des jeunes filles domestiques. Par le biais d’interventions de proximité, d’émissions radio et de conférences, la coalition a attiré l’attention du public sur cette question et interpellé les autorités.


Missions.

L’Artemisia annua contre le paludisme

Un programme de recherche universitaire d’envergure au Kenya avec la participation du Ministère de la Santé (KEMRI), agricole, enthomologique/environnementale et sociale/ éducative. Plus de vingt professeurs sous l’égide directe de la direction de l’Université participeront à ce projet. Le Vice-Chancellor de l’Université souhaite par ailleurs signer un Memorandum de Partenariat avec IDAY vus les objectifs communs de l’éducation pour tous.

L’Université Kenyatta a publiquement salué l’implication d’IDAY dans la lutte contre le paludisme lors d’une rencontre avec son Président-fondateur Jean-Jacques Schul en mai dernier. L’Université Kenyatta lancera prochainement un programme de recherche sur l’Artemisia annua. Celui-ci suscitera d’autant plus d’intérêt qu’il engagera plusieurs disciplines : médicale

La recherche s’étallera sur 5 ans. La phase I qui durera 3 ans sera consacrée aux questions médicales, de quoi, nous l’espérons, convaincre l’OMS avec des arguments scientifiques du bien fondé de l’utilisation du thé d’Artemisia annua. Les termes de référence de la partie médicale sont en voie de rédaction. L’Université mettra ses installations, son matériel & son personnel à la disposition du projet. IDAY doit aujourd’hui trouver des fonds extérieurs pour compléter les besoins financiers de ce projet d’envergure.

IDAY a perdu un

père

Simon Deckers est la première personne à avoir vu le potentiel du réseau IDAY. Il a permis, entre autre, l’organisation de deux événements majeurs dans l’évolution d’IDAY : la première commémoration du 16 juin au Parlement européen en 2006 et la première Assemblée Générale. Simon Deckers avait aussi largement contribué au capital du Fonds Message de Yaguine & Fodé (Fondation Roi Baudouin) à l’origine d’IDAY-International et faisait partie de son Comité de Gestion. Il est décédé à Anvers le 23 mai 2012 à l’âge de 84 ans. Désormais, l’esprit de ce grand homme généreux et visionnaire rayonne dans le cœur de millions d’enfants africains.

SIMON DECKERS

9 janvier 1928 - 23 mai 2012

6


engagement Votre

Si vous souhaitez apporter une aide régulière et éviter les paiements manuels, nous vous invitons à remettre le formulaire d’ordre permanent ci-après à votre organisme bancaire ou à le remplir via votre PC banking. Je soussigné Nom _______________________________________________________________________________________________________ Rue __________________________________________________________________ n°____ boîte _________________________ Code postal, localité ______________________ Ville °________________________________________________________________ pays ________________________________________________________________________________________________________ verse chaque mois la somme de __________________________________________________________€ prélevée sur le compte IBAN ________________________________________________________________________________________________________ BIC ________________________________________________________________________________________________________ Au profit de l’aisbl IDAY-international Rue des Jambes 19 1420 Braine l’Alleud Belgique

Compte bancaire (TRIODOS) - IBAN : BE 93 5230 8026 6767 - BIC : TRIOBEBB

Localité et date: __________________________________________________________

Signature pour accord (le titulaire de compte)

Date du 1er transfert : _____/______/________

J’ACCEPTE ET AUTORISE L’EXECUTION DE CET ORDRE PERMANENT JE ME RÉSERVE LE DROIT D’ANNULER OU DE MODIFIER CET ORDRE À TOUT MOMENT

B E 9 3 5 2 3 0 8 0 2 6 6 7 6 7 T R I O B E B B I D A Y I N T E R N A T I O N A L R U E D E S J A M B E S 1 9 1 4 2 0 B R A I N E - L ‘ A L L E U D N 0 0 0 2 + A N N E E

6

Newsletter IDAY-International été 2012  

L'éducation des travailleurs domestiques, un renforcement du secteur tertiaire en Afrique

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you