Page 1


Au fil d’un parcours dans les rues, des sculptures humaines instantanées retournent les passants …et renversent le sens des choses. parcours tous publics. durée

2

40’

représentatiions par jour

: 6 artistes + : 100.

effectif jauge

le metteur en scène.


Pourquoi y a-t-il des hauts et des bas ? Pourquoi y a-t-il une France d’en haut, une France d’en bas ?


Faut-il remettre le monde au centre de l’homme ? … ou l’inverse ?


Le sens est-il unique ? Y a-t-il un moyen de tout renverser ? Faut-il avoir peur du plan B ?


EN ROUTE POUR LE PLAN B…

Ici-Même vous invite à explorer la face B des choses, pour inspirer une nouvelle condition urbaine. la gravité est ailleurs Mise en scène : mark etc performance corporelle avec : catherine blatter, sylvain borsatti, nicolas lavergne, karine leurquin, georges matichard, céline naji. une co-production ici-même et citron jaune/ilotopie, centre national des arts de la rue.

«la

gravité est ailleurs» a été créé à port saint louis du rhône en mai

photographies dossier droits réservés nataska roublov, aliette cosset

|ici-même

le groupe ici-même est conventionné par le ministère de la culture, DRAC-IDF

2007.


Fiche technique la gravité est ailleurs, performance itinérante

se joue hors les murs, selon un parcours repéré avec les artistes,

avec parfois des détours surprenants en intérieur -mairie, bureaux, commercesne nécessite pas d’arrêt de circulation. il faut

:

- un solide repérage avec le metteur en scène + 2 pers pour tester le parcours - 1 journée de répétitions (répétitions publiques mais sans rendez-vous), j-1. avec filage en temps réel. Demandes : - loge spacieuse pour échauffements 6 artistes - 18 bouteilles d’eau 50cl - 1 barrière de type vauban acier (utilisée pour la réalisation d’un - 2 bénévoles pour sécuriser les déplacements du public.

tableau)


LA GRAVITE EST AILLEURS  

Connaissez-vous le plan B ? Ici-Même vous invite à explorer la face B des choses,pour inspirer une nouvelle condition urbaine. Au fil d’un p...