Page 1

t i u t a r g e Magazin pa y s d E

V E PONTI D T E C A LO U D É

N°21 - no

décemb vembre /

Y

re 2017

FIBRE OPTIQUE

EC TÉ LE CE NT RE BR ET AG NE BI EN TÔ T CO NN do ss ier P.5 à 8

LE QU ILL IO Un joli cadre de vie

LO CO -M OT IV' Le drive des producteurs

CA FÉ DE PAYS Ty Blues Garage à Mûr-de-Bretagne

S oc i ét é - Cul ture - Économie - Loisirs - Tou r is m e


185X130 2017_Mise en page 1 11/10/17 12:24 Page1

du 10 au 12 nov

Chocolat & Gourmandises en Bretagne

Parc des Expositions

A.B.I - RCS : VANNES B 412 626 848 - photo : Fotolia

Invitée d’honneur : L’Équipe de France Championne du monde Un voyage à gagner Circuit Cacao Tour en Côte d’Ivoire offert par Pâtisserie 2017 l’Agence Envie de Voyages

Thème “Le Far West - Les Amériques”

4€

Entrée gratuite le vendredi de 10 h à 11 h o.com t-gourmandises-exp www.vannes.chocola

PREVENTE EN LIGNE :

Ouvert de 10 h à 19 h Vendredi et dimanche De 10h à 20 h le samedi Entrée 5 euros au-dessus de 12 ans

CHORUS

VANNES


Y D E P O N TI V U D ÉA C ET LO E d s y pa

mbre N°21 - nove

/ décembre 2

017

SOMMAIRE

ÉDITO

Cette année, Noël, c'est beaucoup trop tôt !

• Dossier : Le Centre Bretagne bientôt connecté (p. 5 à 8) • Entreprise : Le Helloco accouvage (p. 10-11)

Déjà presque Noël ! On n'en revient pas. « Comme le temps passe vite », pour reprendre la formule éculée qui reste, quoi qu'on fasse ou dise, d'actualité. Toujours ! C'est vrai, quoi. Il y a peu, il nous semble que c'était hier, on était encore à la plage ou rassemblés autour d'un barbeuk estival, choquant nos verres de rosé joliment transpirants d'une fraîcheur bienvenue... à la santé du « rien faire », de la glande ou à celle de nos doigts de pieds si heureux de se prélasser, tranquillous, en un bel éventail oisif. Eh oui, c'était l'été ! Tellement encore présent, qu'on hésite à l'écrire à l'imparfait. Oui, ils nous semblent si proches les beaux jours, que nous voilà, comme pris au dépourvu, l'esprit rétif à nous tourner vers les fêtes de fin d'année. C'est trop tôt. Un peu comme quand, en pleines vacances, les pieds décontractés dans les tongs ou les espadrilles, on découvre les fournitures scolaires dans les rayons des magasins trop prévoyants, beaucoup trop prévoyants. « Cachez, ces cartables et cahiers gâche vacances... que l'on ne saurait voir... » a-t-on envie de hurler en pressant le pas pour rejoindre le rayon des parasols, du rosé ou celui des grillades... Là, c'est pareil. Certes les jours ont sérieusement raccourci et le thermomètre est à la baisse... mais de là à songer aux cadeaux, au foie gras ou à la bûche... Une fois encore, c'est trop tôt. Beaucoup trop tôt. On est donc presque encore en vacances, mais on a quand même pensé un peu à vous. On a rangé tongs et rosé dans le tiroir à jolis souvenirs et on s'est mis au boulot. Juste pour vous concocter un joli numéro. « Comme d'hab' » précise notre pertinent voisin de bureau. Oui, on a fait comme d'hab, on a essayé de bien faire. Juste pour vous donner du plaisir à lire Ici et Là. La Rédaction

• Circuits courts : Loco-motiv' (p. 14-15) • Commune : Le Quillio (p. 18-19) • Loisirs : L'agenda (p. 21 à 24) • Culture : Melycomm (p. 28-29) • Café de pays : Ty Blues Garage (p. 32-33) • Sport : Tennis Club Pondi (p. 36-37) • Histoire : Irréductibles vénètes (p. 40-41) • Nature : Le goëland (p. 44) • Gastronomie : La coquille Saint-Jacques (p. 45) Ici et Là est une publication bimestrielle - Tirage : 8 000 exemplaires Directeur de la publication : Dominique Perrot Rédaction : Éléonore Bohn, Dominique Perrot, Daniel Thépaut Secrétariat d’édition : Daniel Thépaut Photographe : Michel Langle Conception et réalisation : Ronan Le Duff et Idest Communication Iconographie : Fotolia. Rédaction et régie publicitaire : 07 87 36 05 64 - idest.pontivy@orange.fr N° ISSN : 2276-1934 Impression : Iris Imprim


PORTES D'ENTRÉE, FENÊTRES, PORTAILS, PORTES DE GARAGE, STORES ET VOLETS

La qualité est notre priorité Rue Glais Bizoin 22600 Loudéac 02 96 28 92 12 eurljosse@orange.fr

Menuiserie Jossé, partenaire certifié fenêtres et portes JANNEAU


D O SS I E R

FIBR E OPTI QUE

é ct e n n co t tô n ie b e n g ta re B Le Centre 100 % des foyers bretons raccordés à la fibre optique en 2030 ! Tel est l'objectif du projet Bretagne Très Haut Débit, porté par le syndicat mixte Mégalis. Un projet particulièrement ambitieux dont le coût total est estimé à 2 milliards d'euros. « La Fracture numérique serait une catastrophe pour les territoires ruraux. » Les élus locaux des zones rurales sont de plus en plus nombreux à afficher clairement leurs inquiétudes devant l'allongement des délais de mise en place de la fibre optique. Une perspective qui a amené certains à monter au créneau, lors des récents conseils des communautés de communes, de Loudéac comme de Pontivy. Sur le papier pourtant, les pouvoirs publics affirment vouloir tout mettre en œuvre pour limiter la fracture numérique entre les territoires. Mais dans les faits, elle est déjà bien réelle ! Lancée il y a quelques années, l'initiative privée s'est en effet concentrée sur les seules agglomérations bretonnes. De Brest à Rennes, en passant par Saint-Malo, Vannes ou encore SaintBrieuc... les grandes villes bretonnes ont été les premières à bénéficier de la fibre

optique. Financée par le privé, cette initiative ne concerne toutefois que 40 % de la population bretonne et seulement 10 % du territoire. Pour les autres, soit tout de même 60 % de la population et 90 % du territoire, ce sont les collectivités territoriales qui vont devoir mettre la main au portefeuille. Pour piloter ce projet, un syndicat mixte a même été créé. Baptisé Mégalis Bretagne, il regroupe la région, les quatre départements bretons et 59 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), pour un total de 1 233 communes.

Plusieurs phases de travaux

Dès 2013, le maître d'ouvrage a donc arrêté une programmation en plusieurs phases. La première, lancée en 2014 et qui devrait s'achever en 2018, se décompose ellemême en deux tranches.

De 2014 à 2016, la première tranche de travaux prévoyait le déploiement de la fibre optique pour environ 70 000 locaux (foyers, entreprises et sites publics), situés pour moitié dans quatre villes moyennes (Auray, Carhaix, Lamballe et Redon) et pour l'autre moitié dans 28 zones rurales dont Locminé, Baud, Saint-Thélo ou encore Saint-Connec. Si la première tranche n'est pas encore totalement achevée, une seconde a été lancée pour la période 2016-2018. Cette deuxième tranche de travaux prévoit ainsi le déploiement de la fibre optique pour environ 170 000 locaux (foyers, entreprises et sites publics), situés pour moitié dans 9 villes moyennes (Dinard, Landerneau, Pontivy, Dinan, Quimperlé, Ploërmel, Paimpol, Loudéac et Châteaulin) et pour l'autre moitié, dans 91 zones rurales au nombre desquelles on recense notamment Grâce-Uzel et Hémonstoir. 5


D O SS I E R

FIBRE OPTIQUE Le Centre Bretagne bientô

t connecté

À chaque fois, la construction de ce nouveau réseau est bien évidemment précédée par une phase d'étude. Une phase essentielle, qui permet d'effectuer un décompte des locaux concernés à travers un relevé de boîtes aux lettres ; d'identifier les infrastructures mobilisables avant de définir les travaux à réaliser et d'en déterminer le coût. La phase de travaux, c'est à dire le déploiement de la fibre optique à proprement parler, peut ensuite démarrer en mobilisant au maximum les infrastructures existantes, aériennes ou souterraines. Plus de 7 000 prises sont ainsi prévues pour Loudéac et un peu plus de 10 000 pour Pontivy. Les particuliers, comme les professionnels, devront toutefois patienter jusqu'à la fin de l'année 2018, voire le début de l'année 2019, avant de pouvoir enfin bénéficier du très haut débit.

La seconde phase du projet Bretagne Très Haut Débit aura pour objet le déploiement de la fibre optique, entre 2019 et 2023, pour 400 000 foyers, entreprises et sites publics. L'identification des zones de déploiement prioritaires de cette phase n'a pas encore été arrêtée. Les représentants du syndicat mixte Mégalis devraient le faire début de l'année prochaine. Enfin, la troisième et dernière phase du projet Bretagne Très Haut Débit, aura pour objet le déploiement de la fibre optique, entre 2024 et 2030, pour plus de 600 000 foyers, entreprises et sites publics. Une dernière étape qui devrait permettre de clore cet ambitieux projet visant à offrir la fibre optique à 100 % des foyers bretons, à l'horizon 2030.

« Le privé assure une connexion à la fibre optique pour 40 % de la population bretonne mais seulement 10 % du territoire. Le public va permettre à 60 % de la population installée sur 90 % du territoire, de bénéficier de la fibre optique. »

6


D O SS I E R

LA FIB RE OP TIQ UE C 'e st q u o i ?

Le développement des usages du numérique dans tous les domaines, amène à échanger de plus en plus rapidement avec des volumes de données et d'informations toujours plus importants. Les capacités du réseau cuivre ne répondront bientôt plus à cette demande croissante, et atteignent dans beaucoup d'endroits d'ores et déjà leurs limites. C'est la raison pour laquelle la fibre optique va progressivement se substituer à la technologie cuivre. La fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin, qui a la propriété de conduire la lumière et transmettre des informations. Contrairement au cuivre, la fibre optique permet : • la rapidité : elle transmet des données à la vitesse de la lumière. • la continuité : elle permet d'apporter un débit identique aux usagers, quel que soit l'éloignement de leur lieu d'habitation ; • la symétrie : elle permet de recevoir et aussi d'expédier des données à un débit identique (l'envoi de fichiers est aussi rapide que le téléchargement). C'est pourquoi la fibre optique va progressivement se substituer à la technologie cuivre.

Principes du déploiement

Le déploiement d'un réseau de desserte (ou bloucle locale) a pour objectif de raccorder les locaux (foyers, entreprises et sites publics) au réseau de collecte. Pour chaque zone concernée, Mégalis Bretagne déploie la fibre optique : • en desservant, à partir des nœuds principaux de réseau (NRO), des points de mutualisation (PM) ; ce que l'on appelle le transport optique. • en desservant, depuis les PM, des points de branchement (PBO) situés dans les parties communes des immeubles ou à proximité immédiate des locaux (pour les logements individuels) ; ce que l'on appelle la distribution optique. • ce sont les opérateurs/fournisseurs d'accès internet qui raccordent leurs abonnés en fibre optique du point de branchement optique (PBO) jusqu'à la prise terminale optique (PTO), à l'intérieur du logement, chez l'abonné.

Un réseau à exploiter et à commercialiser

À travers une délégation de service public, les collectivités bretonnes, réunies au sein de Mégalis Bretagne, ont décidé de confier à la société THD Bretagne le soin d'exploiter et de commercialiser, pendant une durée de 17 ans, le réseau public en fibre optique dont elles assument la construction à l'échelle de la région. 7


D O SS I E R

DÉ PLOI EM EN T DE LA FIB RE OP TIQ UE is lo p m 'e d r u te ra é n é g r e ti an ch Un La mise en œuvre du projet Bretagne Très Haut Débit est génératrice d'emplois et requiert des savoirfaire spécifiques. Pour pallier à un manque de main d'œuvre qualifiée dans le secteur, une nouvelle offre de formation est proposée. L'une des raisons souvent avancées pour expliquer le retard pris dans le déploiement du réseau de fibre optique en Bretagne, est le manque de personnel compétent et formé. Dès 2015, des places de formations, financées par Pôle emploi et la région Bretagne, ont été spécifiquement ouvertes, au plus près des besoins dans les territoires. Au départ, il s'agissait principalement de formations de « monteurs télécom » (soudeur de fibre optique, installateur de câbles souterrains et aériens...). Une belle dynamique s'est ainsi enclenchée. Mais, au fur et à mesure de l'avancée du chantier, de nouveaux besoins se sont exprimés et qu'il est absolument nécessaire de combler.

Mieux identifier les besoins

Concrètement, les différents partenaires qui ont signé une feuille de route au mois de juin dernier, (région, Pôle emploi, Mégalis, fédération des travaux publics...), souhaitent anticiper les processus de recrutement et de formation par un travail partenarial mené le plus en amont possible. Une volonté qui sera organisée autour de deux grands axes : l'accompagnement des entreprises et l'accompagnement des personnes.

8

En mars dernier, une enquête réalisée auprès des entreprises a permis de recenser les métiers sur lesquels existe déjà, ou est pressentie, une tension en terme de recrutement : monteur télécom, conducteur de nacelle, technicien réseaux, dessinateur projeteur... De nombreuses compétences nécessaires au déploiement d'un tel projet et qui n'avaient pas toutes été identifiées au départ. Un travail renforcé de diagnostic emploi-compétences permettra de mieux répondre aux besoins de l'économie régionale. Forts d'une connaissance plus fine et d'une meilleure anticipation des évolutions attendues en matière d'emploi, de métiers et de compétences, il sera possible de proposer une offre de formation cohérente et coordonnée et d'accompagner les entreprises dans leur phase de recrutement. S'agissant de l'accompagnement des personnes, une information sera faite sur les métiers de la fibre optique, les formations et les entreprises du secteur auprès des professionnels de l'orientation et du conseil en évolution professionnelle, ainsi qu'auprès du public.


Kouign Amann - Gâteau b1eton Palets - Galettes - Craquants Rochers Coco - Coeurs de Guerlédan


ENTREP

RISE

LE HELLOCO, L’ entre pri se qui fa it de s petit s. .. Le Helloco accouvage est spécialisé dans la naissance de dindonneaux. Cette entreprise familiale indépendante, installée à Loudéac, bénéficie d'un savoir-faire acquis et transmis au fil des années. « Ici nous réalisons de l'accouvage de dindes, explique Estelle Tanguy-Le Helloco, à la tête de l'entreprise depuis une dizaine d'années. C'est une spécialité locale, plus précisément de la Bretagne et des Pays de la Loire. Ces métiers ont été industrialisés dans les années 60-70 dans nos régions grâce à notre climat tempéré, plus favorable à l'accouvage. Ce qui explique que 80 % de la reproduction de volaille de la France se fasse dans le grand Ouest. »

De l’export en Europe et en Iran Depuis 45 ans, Le Helloco accouvage s'applique à faire naître les petits de la volaille. L'entreprise familiale a d'abord été fondée à Gausson, avant d'installer des couvoirs à Saint-Hervé, Le Quillio, Bannalec et, enfin, à Loudéac qui compte aujourd'hui une trentaine de salariés. 10

Sur les quatre entreprises d'accouvage de dindes que compte l'Hexagone, trois sont en Bretagne et une en Pays de la Loire. Toutes appartiennent à de grands groupes. Le Helloco demeure la seule indépendante et exporte ses petits dindonneaux dans toute l'Europe et même jusqu'en Afrique du Nord. Le marché russe est en fort développement et, de-

puis environ quatre ans, l'Iran est également demandeur. L'accouvage c'est le premier maillon de la chaîne de reproduction. « On réalise ce qui se fait dans la nature, mais on augmente le volume », détaille Estelle Tanguy-Le Helloco qui défend son indépendance avec passion et détermination.

Une cinquantaine de sites d’élevage

En amont du couvoir, l'entreprise costarmoricaine s'appuie sur des élevages avicoles de deux types : des sociétés avec salariés et des éleveurs indépendants, propriétaires de leur exploitations. « Nous leur confions nos animaux », précise la cheffe d'entreprise. Au total, Le Helloco dispose d'un réseau d'une cinquantaine de sites d'élevage, principalement implantés dans les Côtes d'Armor, le Morbihan et, dans une moindre proportion, le Finistère et les Pays de la Loire.


Dans cette maternité de dindonneaux, le plus grand risque est sanitaire. À chaque entrée et sortie, le personnel ou les visiteurs, doivent obligatoirement prendre une douche. Estelle Tanguy Le Helloco ne transige pas avec les normes d'hygiène. « Nous sommes en amont de la filière alimentaire. On se doit d'être propre. » Elle justifie cette vigilance par le fait que la viande est un produit hypersensible et vante l'efficacité des contrôles français qui restent le meilleur garant de l'excellente qualité de la viande produite.

La force de la production locale

À Loudéac on mise sur le local. « On peut produire du bio alternatif avec une qualité garantie, mais un prix différent, assure la dirigeante. Il y a de la place pour tout le monde.» Cependant il n’est pas possible de réaliser exclusivement du bio en couvoir, le coût de production serait beaucoup trop important. Le Helloco n’officie pas dans la transformation génétique, mais optimise le cycle de reproduction pour fournir de la viande de dinde toute l’année. L’entreprise tourne sept jours sur sept avec du personnel d’astreinte. « On travaille du vivant, on a les contraintes du vivant. »

QU E FA IT un technicien avicole sur un élevage de reproduction de dindes ? Il gère l’élevage de dindes aussi bien au niveau de la production que du suivi sanitaire et de la qualité des œufs pondus. Un métier rigoureux, de contrôle et qui passe aussi par les visites des élevages. À leur arrivée, les dindes sont installées dans des poulaillers pendant 29 semaines. Elles pondent dans un pondoir automatique. Le ramassage des œufs a lieu de 8 h à 18 h et se fait à la main. Le technicien profite de ce moment pour trier et écarter les œufs mal calibrés, déformés ou cassés. Les œufs vont ensuite dans le couvoir durant 28 jours, en incubateur et en éclosoir. Les techniciens surveillent la température, les salles et les machines. Sur une centaine d’œufs, près de 84 % sont viables. Une fois les petits nés, ils sont sexés et préparés dans des lots, alors qu’il n’ont qu’un jour.

Un secteur qui recrute

Chaque année, le centre de formation Avipole à Poulfragan ouvre un cursus d’un an, de conseiller en élevage avicole, accessible avec bac +2 pour devenir technicien avicole. Estelle Tanguy-Le Helloco, cheffe d’entreprise, a des besoins permanents en production et assure qu’à l’issue de la formation « c’est un boulot assuré.»

le helloco en chiffre s 140 salariés (dont 30 sur le site de Loudéac) 23 M€ de chiffre d’affaires 250 000 dindonneaux naissent par semaine 400 000 œufs par semaine

www .Lehelloco .net

11


c’est pa

Découvrez notre catalogue 2017 !

À CÔTÉ DE GO SPORT

Jusqu’au 27 novembre 2017


circuit

s s court

Loco-motiv' s En av ant pour le drive de s pro ducteur L'association Loco-motiv' regroupe neuf producteurs de la région de Pontivy. Depuis un an, les clients peuvent acheter leurs produits en ligne et les récupérer dans différents points de distribution. Un drive des producteurs en quelque sorte ! Envie de consommer local et d'avoir son panier de produits frais, pour la plupart bio, à la sortie de l'école, du travail ou du sport ? L'association Loco-motiv' propose quatre points de drive sur le territoire : Cléguérec, Guémené-sur-Scorff, Pontivy et Mûr-de-Bretagne. Les courses se font en quelques clics, du samedi au mardi, et il faut attendre le jeudi ou le vendredi pour récupérer ses denrées aux cafés des villages ou à l'auberge de jeunesse. Loin des supermarchés, les producteurs veulent encourager le lien social à travers le choix d'un lieu chaleureux pour le retrait des achats. Autre dénominateur commun des membres de l'association : la diffusion en circuit court de produits de la ferme, d’artisans, de commerçants, de petite taille et labellisés en agriculture biologique ou s'en approchant le plus possible. 14

Dans les cagettes confectionnées sur mesure, on peut trouver des bières de la microbrasserie Saint-Georges. Blondes, ambrées, brunes, elles sont toutes brassées au lieu-dit Saint-Georges, à Guern.

Tout est bon dans le fait maison

Les jardins de Cilou proposent des jus et sirops de pomme. Cette exploitation basée à Cléguérec produit des petits fruits rouges (fraises, framboises, myrtilles, cassis, groseilles, mûres), ainsi que des kiwis, des prunes, de la rhubarbe, des tomates cerises et des pommes de terres. Quant aux fruits un peu plus exotiques, Cœur de Fenouil, de Saint-Aignan, les choisit bios, de qualité et de saison, privilégiant au maximum la production locale. Pour les légumes, c'est la ferme de Quélénesse, « La Maraich », qui s'en occupe.

Salades, aubergines, courges, choux, échalotes, oignons, betteraves, patates douces, persil... de quoi se mitonner de bons petits plats en toutes saisons. Amateur de fromage ? La ferme de Pont Ar Her vous propose des crottins et des bûches de chèvre. Et pour accompagner son plateau de fromage rien de tel que le pain au levain sorti du four à bois de Pierrick Le Borgne. Côté crèmerie, avec ses vaches Froment du Léon, la ferme de Poulprenn, à Mellionnec, produit du lait cru, ribot, de la crème fraîche, des faisselles, du fromage blanc, des yaourts et du beurre. Il est aussi possible d'acheter sa viande via Loco-motiv'. Palace poulette, installé à Mellionnec, dans les Côtes d'Armor, met l'accent sur ses volailles fermières, poulets et dindes, sans oublier les pintades pour les fêtes de fin d'année.


circuit Enfin, pour les flemmards de la cuisine, il suffit de faire appel à la fée Légumes. Rachel Merel cultive à Cléguérec tout ce dont elle a besoin pour préparer ses confitures, tartes, coulis, gâteau breton ou encore ketchup maison. Toutes les cultures sont réalisées sans apports de produits chimiques et sans pesticides.

s court s

Des exploitations à taille humaine

« On propose une offre complémentaire de celle des Amap (association pour le maintien de l'agriculture paysanne) et du marché, assure Jérôme Kuntz, gérant de la micro-brasserie Saint-Georges. Le drive c'est un nouvel outil qui nous permet de toucher un public plus large. » Les neuf producteurs ont à cœur de valoriser leur territoire et de favoriser un réseau de consommateurs locaux. Une façon pour eux de conserver leurs exploitations à taille humaine. Ce drive leur permet d'échanger avec leurs clients. Et au moment de récupérer son panier, c'est aussi l'occasion de tailler le bout de gras.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ? Les courses se font en ligne et les clients passent leurs commandes via le site internet : www.loco-motiv.fr. Actuellement le site compte plus de 200 inscrits et près d'une cinquantaine de paniers sont distribués chaque semaine. En quelques clics, les consommateurs choisissent les produits qu'ils souhaitent récupérer au point de livraison. Comme au marché, certaines denrées sont de saison et les disponibilités varient. Mais l'avantage est de pouvoir regrouper en une commande, des aliments et boissons issus d'agriculture locale et bio. La liste de courses doit être validée entre le vendredi et le mardi midi. Les commandes sont réalisées dans un espace couvert où l'ensemble des producteurs se retrouvent. Elles sont prêtes les jeudis et vendredis, selon les points de drive. Les prix des producteurs sont les mêmes que ceux pratiqués au marché ou en vente directe. L'avantage pour les agriculteurs est d'avoir un fonds de roulement pour les produits frais, de mutualiser la vente et d'éviter les invendus.

Les points de livraison Cléguérec : Ty Korn, jeudi de 18 h à 19 h. Guémené-sur-Scorff : Chez Louisa, jeudi de 18 h à 19 h. Mûr-de-Bretagne : Ty Blues Garage, jeudi de 18 h à 19 h. Pontivy : Auberge de jeunesse, vendredi de 17 h à 18 h. www .loco -motiv.fr

15


• Location de matériel pour espaces verts et BTP • Aménagement de jardins et d’espaces publics RDIN • Création de paysa J Ages • Entretien de terrains de sports • Réalisation de clôtures et contrôles d’accès • Entretien d’espaces verts • Création de gazons, massifs, plantations arbustives et forestières JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30 Samedi matin de 8 h à 12 h et l’après-midi sur réservation 02 97 38 28 49 Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr

Un arboriste diplômé au service de vos arbres : • Spécialiste des hautes cimes • Taille douce • Abattage délicat • Démontage d’arbres dangereux • Élagage sur corde • Broyage de branches • Rognage de souches

Depuis 2009, la société Jardi Location & Paysage est spécialisée dans l’entretien d’espaces verts, l’aménagement et les travaux d’espaces naturels ainsi que la location de matériel. Installés à NoyalPontivy, au cœur de la Bretagne, nous intervenons rapidement sur l’ensemble de la région et nous garantissons des prestations de qualité, dans le respect des délais d’exécution.

Au service des professionnels et des particuliers

Depuis 2009, la société Jardi Location & Paysage est spécialisée dans l’entretien d’espaces verts, l’aménagement et les travaux d’espaces naturels ainsi que la location de matériel. Installés à NoyalPontivy, au cœur de la Bretagne, nous intervenons rapidement sur l’ensemble de la région et nous garantissons des prestations de qualité, dans le respect des délais d’exécution.

• Location de matériel pour espaces verts et BTP Au service des professionnels et des particuliers : • Aménagement de jardins et d’espaces publics • Location de matériel pour espaces verts et BTP • Aménagement de jardins et d’espaces publics • Création de paysages • Entretien de terrains de sports • Réalisation de clôtures et contrôles d’accès • Entretien d’espaces verts • Création de gazons, massifs, plantations arbustives et forestières

• Création de paysages

Un arboriste diplômé • Entretien de terrains de sports au service de vos arbres :

• Spécialiste des hautes cimes • Réalisation de clôtures et contrôles d’accès • Taille douce

• Entretien d’espaces verts

JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30 Samedi matin de 8 h à 12 h et l’après-midi sur réservation 02 97 38 28 49 Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr

• Abattage délicat • Démontage d’arbres dangereux • Élagage sur corde • Broyage de branches • Rognage de souches

• Création de gazons, massifs, plantations arbustives et forestières

UN ARBORISTE DIPLÔMÉ AU SERV ICE DE VOS ARB RES • Spécialiste des hautes cim es • Taille douce

• Abattage délicat

• Démontage d'arbres dang

ereux

• Élagage sur corde

• Broyage de branches

• Rognage de souches PRÉSENT

AU

JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy

Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30, samedi matin de 8 h à 12 h. 02 97 38 28 49 - Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr 16

PONTIVY

2 5 -2 6 N O V.


Callune, bon et b

io !

LA BUTTERNUT LA CO UR GE QU I A TO UT BO N

Riches en minéraux (magnésium, calcium et fer), les courges à chair orangée sont pleines de bêta-carotène, antioxydants que l’organisme transforme en vitamine A. Elles sont aussi riches en fibres et en vitamine C. La butternut (ou doubeurre), qui appartient à la variété des courges musquées, est idéale pour se réchauffer lors des froides soirées d’hiver. Son goût très doux et sa chair onctueuse font d’elle un met délicieux et réconfortant.

? POU RQU OI LA BUT TER NUT EST ORA NGE La couleur orangée de cette courge est due à son importante teneur en caroténoïdes, aussi bien des alphas que des bêta-carotènes. Ces composés possèdent des propriétés antioxydantes qui en font d’excellents alliés pour lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire.

COM ME NT BIE N CUI SIN ER LA COU RGE BUTT ERNU T ? Grâce à sa peau dure, cette courge se garde plusieurs mois si elle est conservée dans un endroit sec et frais (moins de 15 °C) à l’abri de la lumière (et cela tant que la peau reste ferme). Facile à éplucher, elle peut aussi être préparée en purée, être dorée à la poêle, en tartinade, en pâté végétal, gratinée ou préparée en soupe ou en dessert. L’avantage de la butternut est d’être naturellement douce et crémeuse, ce qui évite d’avoir à y ajouter de la crème ou du beurre pour lui donner une texture veloutée. Les graines, crues ou grillées, peuvent aussi agrémenter des plats. Ces dernières sont particulièrement riches en zinc et elles ont des propriétés diurétiques.

La recette de Catherine Formée par la diététicienne Brigitte Mercier Fichaux, Catherine anime des ateliers « cuisine et santé » aux magasins de Pontivy et Loudéac. Elle y transmet des informations diététiques et des recettes autour d’un thème de santé.

Purée de courge Butternut aux épices et au lait de coco

• 1 courge butternut (environ 2 kg). • 1 gousse d’ail, 1 cuillère à café de fleur de sel, 1 cuillère à café de poudre de gingembre, 1 cuillère à café de 4 épices, 1 cuillère à café de 5 baies moulues. • 10 cl de lait de coco. • De la coriandre fraîche (facultative). - Laver et éplucher la courge à l’économe (on peut laisser la peau en début de saison quand elle est encore tendre). La découper et ôter les graines et les filaments. Mettre à cuire à la vapeur environ 15 min. - Peler et presser l’ail. Préparer les épices, le sel et les baies écrasées. - Quand la courge est cuite, mettre tous les ingrédients au mixeur, le lait de coco par-dessus. Mixez le tout. - À déguster tiède avec un brin de coriandre, en accompagnement d’une céréale cuite.

PON TIV Y

LO UD ÉA C

2 rue Colette Besson

11, Bd Victor-Étienne

Tél. 02 97 25 63 73 Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 19 h

Tél. 02 96 67 10 69 Ouvert du mardi au jeudi, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h. Vendredi et samedi, de 9 h à 19 h. 17


COMMU

NE

LE QUILLIO Se ti ss er un ca dre de vie Labellisée commune patrimoine rural de Bretagne depuis 2011, Le Quillio est située dans l’ancien fief de la manufacture des toiles de Bretagne. Mais ce n’est pas son seul atout... comprend quatre logements et un local pour une activité libérale. Le bâtiment abritait autrefois la boulangerie. Notre objectif est de favoriser l'accueil de jeunes couples. Nous avons des terrains à vendre à 12 € le m², il ne faut pas hésiter !

Quels sont les services qui ont été installés ces dernières années ?

3 QUESTIONS AU MAIRE, XA VIE R HA MO N Xavier Hamon a été élu une première fois en 2008, à l’âge de 27 ans. Installé dans son second mandat, c’est en rencontrant une Quilliotaise qu’il a aussi embrassé la commune. Le contrôleur de gestion des ressources humaines du centre hospitalier de Saint-Brieuc, poursuit sa feuille de route. Son objectif est d’attirer de jeunes ménages, dynamiser le bourg et proposer des services pour avoir l’avantage de la campagne tout en étant à proximité de la ville.

Quelles sont vos ambitions pour la commune ?

Le Quillio est située à 10 minutes de Loudéac, 20 minutes de Pontivy et 25 minutes de Saint-Brieuc. Avec les communes d'Uzel et Mûr-de-Bretagne juste à côté, il y a tous les services nécessaires, comme le médecin, une pharmacie, des collèges et des banques. En tenant compte de cette situation géographique, nous avons, grâce à notre plan local d'ubanisme, mis en place une politique de développement de la commune. Pour améliorer le cadre de vie, un lotissement a été créé en 2014, en plein cœur de bourg. Tout comme la résidence du Fournil, qui 18

Depuis 2016 la commune jouit d'un terrain multisports, d'une bibliothèque, d'un cabinet infirmier et d'une micro-crèche. Nous avons également une école qui fonctionne en regroupement pédagogique avec Saint-Thélo. Les maternelles sont au Quillio, les primaires à Saint-Thélo et le transport est assuré entre les deux sites. Il y a aussi une salle des fêtes, reconstruite en 2012, une aire de jeux et des terrains de boules. Toujours mis en place pour améliorer le cadre de vie, le fleurissement de la commune nous a valu notre première fleur en 2014 et cette année nous sommes à la conquête d'une deuxième. Un projet de jardins solidaires, parc naturel avec un verger, et une bergerie sont à l'étude. Enfin, nous bénéficions du haut débit, plus de 20 méga dans le bourg et de la 4G.

Quel regard portez-vous sur l’intercommunalité ?

J'ai vécu trois fusions. Aujourd'hui, Loudéac communauté comprend 42 communes et j'occupe le poste de vice-président en charge des affaires sociales. Je suis clairement pour l'intercommunalité. Chacun pèse dans les décisions et a la possibilité de s'exprimer. Ce regroupement nous permet d'intervenir dans différents domaines nécessaires au quotidien des habitants de notre territoire. Pour les communes, l'EPCI (établissement public de coopération intercommunal) constitue un véritable outil permettant de l’ingénierie en s'appuyant sur les compétences des services. On peut par exemple profiter de commandes groupées pour la voirie, et ainsi obtenir des tarifs intéressants, être accompagné en urbanisme... Tout seul, on ne pourrait plus exister.


L

es maisons de toileux qui peuplent Le Quillio témoignent de la richesse d'antan de la commune. En arrivant de Saint-Thélo, on ne peut que remarquer ces imposantes bâtisses. La commune voisine a elle aussi été marquée par la richesse de l'époque florissante où les toiles de Bretagne étaient tissées, c'est-à-dire entre le XVIe et XVIIIe siècles. Attenantes à ces imposantes maisons, les granges comportent un arrondi au niveau de la toiture, stigmate du passage des métiers à tisser. Autre particularité du lieu, les nombreux lavoirs recensés, plus d'une dizaine, qui servaient à nettoyer les toiles.

Un patrimoine riche

Au cœur du bourg, immanquable, l'église Notre-Dame se dresse fièrement au milieu de son enclos. Classée aux Monuments historiques, elle vient de dévoiler des trésors. Dans le cadre d'une restauration, des peintures datant du XVIIe siècle ont été découvertes sur des lambris derrière des toiles suspendues. Les boiseries qui se trouvent dans le chœur proviennent de l'abbaye de Bon-Repos. Un achat réalisé par de riches familles quilliotaises, dont les tombes se trouvent de part et d'autre de l'entrée de l'église. À quelques kilomètres de là, et surplombant la commune, le cromlech de Notre-Dame de Lorette est lui aussi classé. Au même endroit se trouve l'une des trois chapelles de la commune.

En Bre

f

Popula tion : 560 ha bitants Superfi cie : 1 616 he Gentil ctares é : Qu illiotai s, Quillio taise.

Et enfin, pour compléter un riche patrimoine religieux, plusieurs calvaires et fontaines sont dispersées sur le territoire. Pour les observer il suffit d'emprunter les chemins de randonnée qui bordent la commune ou de se promener le long de la rigole d'Hilvern et de l'Oust. L'été, la fête de la rigole prend ses quartiers en juillet et est animée par le comité des fêtes.

Un dynamisme associatif et économique

L'association a été relancée en 2014. Les Quilliotais peuvent compter sur une dizaine d'associations qui interviennent dans le sport, auprès des aînés ou encore pour la sauvegarde du patrimoine. Aujourd'hui l'activité économique repose essentiellement sur l'agriculture et la commune compte une quarantaine d'exploitations. Sans prendre en compte l'activité agricole, 120 salariés travaillent sur la commune. Le plus gros employeur est la maison de retraite qui accueille 84 résidents. Une dizaine d'entreprises artisanales travaillent majoritairement dans le bâtiment et il faut y ajouter un garage automobile. Seul et dernier commerce du bourg, le Quill'oust est un lieu unique qui fait office de bar, restaurant, épicerie, kiosque à journaux et dépôt de pain. Et le vendredi soir c'est pizza ! Loin du temps des marchands de toiles, la commune s'efforce toujours de tisser un équilibre entre son patrimoine, son économie et ses habitants. 19


Vendredi 10 novembre

L'AGENDA n ov em b re / d éc em b re 2

017

Je clique donc je suis Thierry Collet est un magicien et mentaliste atypique : il souhaite dire le vrai en montrant le faux. Dans ce spectacle interprété par une femme, il se penche sur des objets magiques : téléphones, tablettes, ordinateurs et autres objets connectés. Mais ces doudous d'adultes qui nous rassurent, montrent-ils la vérité ? Apportez vos portables et laissez-les allumés ! " Ce spectacle n'est plus de la magie. Il est la réalité de la technologie dans la société de consommation. C'est bluffant, terriblement, et intellectuellement vital. 14 h 30 et 20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarif : plein, 13 € ; réduit, 11 € ; jeune, 5 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Courriel : mosaique@mene.fr

Vendredi 10 novembre

Outside Duo " Le Celtic Two-Men Show " Mercredi 8 novembre

Au revoir… et merci Le jour de l'enterrement d'un proche, non regretté de tous, Victor (Pierre Santini) qui a consacré toute son existence au métier de chirurgien, prend conscience qu'il s'est oublié pendant quarante années. Il décide de faire table rase du passé. Il débarque à l'improviste chez son fils et sa belle-fille (Christian Charmetant et Elisa Servier), annonce qu'il quitte sa femme, qu'il part vivre avec son chien dans un grand hôtel face à l'Atlantique. Et lorsque deux autres membres de la famille (Roland Marchisio et Catherine Vranken) viennent les rejoindre pour déjeuner, Victor fait des révélations fracassantes qui déstabilisent tout son entourage pour le meilleur...et le pire ! Une comédie tonique, incisive et tendre à la fois.

Un duo qui ne fait qu’un. Une osmose, entre eux et avec le public, toujours partie intégrante de ce spectacle à l’originalité décapante. À 10 ans ils foulaient leurs premières scènes ensemble. Aujourd’hui, 18 ans après, ils tournent leur spectacle " Le Celtic Two-Men-Show ". L’Originalité du son pour le plaisir des yeux… Outside Duo vous embarque, le violon derrière la tête et la guitare survoltée, au rythme de ses compositions pop aux sonorités celtiques. Musiques, chansons, performances et énergie ! Un marathon musical plein de malice et d’humour... 20 h 30, salle La Maillette de Locminé. Tarif : prévente, 12 € ; réduit, 8 € ; normal, 14 €. Réservations au 02 22 07 30 00

20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 28 € ; réduit, 22 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

21


L'AGENDA no vem bre / dé cem bre 20

17

Mardi 14 novembre

Matthieu et Mireille deviennent vieux et vieille, et alors ! J’ai attrapé un “je deviens vieux !” : la vieillesse “maladie du siècle” !
Période de l'existence inconnue qui s’ouvre devant soi, et parfois associée à des sensations confuses de difficultés à venir, voire de souffrances. Que faire de ce temps ? Comment le faire sien ?
Matthieu et Mireille sont dans la salle d’attente du meilleur spécialiste de cette maladie.
Mireille ne se préoccupe pas de son âge, elle vit tout simplement. Matthieu, à l’inverse, inspecte son corps depuis de nombreuses années à l’affût de toutes ses modifications. Il consulte régulièrement ce spécialiste, cherchant avec opiniâtreté à rester jeune. Ils souhaitent tous les deux obtenir une ordonnance, avec de bons médicaments efficaces...
Mais existe-t-il un remède miracle ou un vaccin ! Attraper un “je deviens vieux !” est-ce réellement une maladie ? Ou un temps à construire, à imaginer, à apprivoiser ?
Une comédie sérieuse, drôle et tendre. Matthieu et Mireille se parlent, et nous parlent finalement du “devenir vieux”.
Cette pièce interprétée par Quidam Théâtre, sera suivie d’un débat/échange avec des professionnels du “bien vieillir”. Un goûter offert aux spectateurs clôturera l’après-midi. 14 h 30, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Gratuit. Renseignements au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

Samedi 18 novembre

Frédéric Fromet : Ça fromet

Carrure de danseuse classique, voix fluette et visage d’ange, Frédéric Fromet brocarde sur scène l’actualité et les sujets de société, accompagné de deux compères accordéoniste et contrebassiste. Révélé au grand public par sa chanson d’actualité hebdomadaire sur France Inter dans l'émission Si tu écoutes, j'annule tout, le chansonnier n’épargne rien ni personne. Sa devise : “ ne rien prendre au sérieux et surtout pas soi-même ! ” Frédéric Fromet a forcément un couplet qui parle de vous, que vous soyez bobo, footeux, joggeur, jeune cadre dynamique, paysan, de droite, de gauche, du centre, patron, amoureux, Parisien, provincial, jeune, vieux, prof... Un spectacle jubilatoire ! 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif B : 12 € / 16 € / 19 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

Jeudi 23 novembre

Ladybathroom

Beaucoup de gens avouent chanter dans leur salle de bains voire même sous la douche, alors entrons dans le huis-clos extraordinaire de la salle de bains d'une femme ordinaire… « Lady Bathroom » nous fait découvrir son univers fantasmagorique. Elle nous raconte comment sa salle de bains est devenue le théâtre de son imagination. Elle évoque les difficultés d'assumer ses peurs et ses choix, de se donner les moyens de réaliser ses rêves. Elle va vous montrer que, malgré le temps qui passe, nous pouvons revenir en arrière pour aller de l'avant. Au fil d'une quinzaine d'adaptations de chansons, vous évoluerez avec elle vers son épanouissement et la réalisation d'un désir resté longtemps enfoui. 20 h 30, théâtre des Halles de Pontivy. Tarif : plein, 9 € ; réduit, 5 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Samedi 25 novembre

Sunny Soul Gospel

Catherine Le Goff multi-instrumentiste (accordéon, contrebasse, piano), chante depuis son plus jeune âge et devient professeur de chant et de technique vocale dans diverses écoles, devenant vite chef de chœur dans plusieurs chorales (Amal’gammes, Méliswing …). Chanteuse professionnelle dans plusieurs groupes de variété, ryhtme & blues et jazz, elle se produit sur scène avec « En katymini », « Kathy le Goff Jazz Quartet », « Philfeeling »... Pour ce concert spécial à Uzel, Cathy a choisi d’inviter l’ensemble vocal amateur mais de très grande qualité « Sunny Soul Gospel » pour interpréter un magnifique répertoire gospel mais aussi des medleys de morceaux pop bien connus du grand public sur lesquels chacun sera aussi tenté de chanter en chœur. 20 h 45, salle culturelle Kastell d'Ô, à Uzel. Tarif : plein, 8 € ; réduit et abonné, 6 €. Réservations au 09 62 08 39 53 ou au 02 96 28 93 53. Courriel : kastelldo@orange.fr

Jeudi 30 novembre

Alain Chamfort

Pianiste et compositeur inspiré, sous des allures de dandy bohème, il sait conjuguer chanson populaire et chic, mélodies sophistiquées et simplicité. Un mariage de contrastes qui le rend inclassable et unique. Accompagné par Thierry Eliez au piano, retrouvez Alain Chamfort en toute simplicité dans le cadre de son spectacle « En acoustique ». Un moment hors du temps où vous pourrez découvrir ou redécouvrir des titres incontournables comme « Géant », « Manureva », « Malaise en Malaisie », « La fièvre dans le sang » … dans leur version la plus épurée. Une heure et demie pour survoler une carrière de 50 ans. 20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 28 € ; réduit, 22 €. Réservations au 02 97 25 06 16 - Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr 22


Vendredi 8 décembre

Léon Vendredi 1 décembre er

Honorée par un petit monument C’est l’histoire d'Antoine, victime d’un accident de travail, qui nous emporte dans sa lutte contre le milieu hospitalier et contre sa famille pour récupérer sa jambe amputée et l’honorer par un petit monument. Les premières nuits vont être agitées, et les premiers jours un voyage inévitable vers la régression. Il le sait, il devra impérativement se résigner, faire son deuil. Il va devoir affronter ce corps meurtri, sacrifié, cette absence à côté de lui, pour enfin espérer avancer... Dans ce texte grinçant, plein d’espoir, parsemé d’humour et interprété par le Thépâtre du Totem, Denise Bonal nous livre le combat de ce jeune homme de 23 ans, héros moderne, confronté à l’irréparable, mais qui a encore, malgré tout, toute la vie devant lui. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif B : 7 € / 14 € / 11 €. Réservations au 02 96 28 65 50

Joyeux et débridé, Léon est le récit auto-biographique de la vie qu'aurait eu son auteur s'il avait fait d'autres choix ! C'est aussi la traduction théâtrale des aventures trépidantes d'un jeune facteur débutant... Ou c’est plutôt un bon moyen de s’interroger, sans risquer le mal de crâne, sur le moment où se décide “le métier que l’on fera quand on sera grand !“ Léon, c’est un spectacle drôle et touchant qui dégage une énergie farouche à se tenir debout. Léon, c’est une fiction dont les souvenirs ressemblent étrangement à notre réalité... Léon est fou, tendre, frais et profond. C’est Léon, interprété par la compagnie Pocket Théâtre ! 14 h 30 et 20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarif : plein, 13 € ; réduit, 11 € ; jeune, 5 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Tarif A et Mini - Appeler Brice Vernin 02 96 31 47 69

Lundi 18 et mardi 19 décembre

Ego le cachalot

Ego le cachalot est né de la rencontre du musicien rennais David Delabrosse et de la plasticienne Marina Jolivet. Partageant le même goût pour l'autodérision et la fabulation, leurs univers se sont naturellement accordés pour créer ce personnage fictif « avec ses 2 tonnes et son petit cerveau ». Avec ce nouvel album à l'air salin, Ego retrouve son milieu naturel parmi les mouettes et les vagues. Il y joue le chef d'orchestre et fait chanter de nouveaux personnages maritimes. Les enfants pousseront des aïe et des ouille en chœur avec Jack le dormeur, le crabe pinceur. Ils apprendront à danser avec Marlène la baleine, la maman fantasque d'Ego le cachalot. Concert réservé aux scolaires. 9 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarif : 3 €.

Jeudi 21 décembre

Maxime Vendredi 8 décembre

Itron Perrine

Perrine Daniel, agricultrice à Mañ-nébily à PontScorff, a été l’une des principales informatrices d’Yves Le Diberder (1887-1959) : elle aurait fourni au collecteur pas moins de 174 chansons ! L'envie de rendre hommage au travail de cet érudit passionné et au magnifique répertoire de cette chanteuse, s'est concrétisée par la création de Itron Perrine. Le Trio Kermabon et So Le Hunsec ont voulu aller plus loin dans leur démarche autour du répertoire de Perrine Daniel, et mettre en avant la tradition chantée du pays vannetais et plus particulièrement, celle du pays de Lorient. 20 h 30, conservatoire de musique et de danse de Pontivy Communauté. Parc d'activités de Porh Rousse, rue Kristen Noguès, à Pontivy. Gratuit.

Maxime est enfin de retour sur scène... « SEUL ». Maxime vous entraîne au travers de ses textes et de son énergie hors norme jusqu'au bout du rire. Originaire de Roubaix, il parle avec tendresse et fierté de sa ville au cours du spectacle : « On a une course de vélo mythique : Paris-Roubaix ! J'ai jamais compris pourquoi il y avait des mecs qui faisaient un effort aussi violent pour venir chez nous à vélo, alors que nous on n'avait qu'une seule envie c'était de se barrer… même à pied. » Venez découvrir ce spectacle touchant et plein d'espoir pour la planète. Oh, la phrase de vieux ! Eh oui, il vient d'avoir 50 ans et ça ne passe pas ! 20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 22 € ; réduit, 15 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Vendredi 22 décembre

Minute papillon !

Jeannot est le seul ouvrier de l’atelier 18. Son travail : piloter la machine qui transforme du plastique d’emballage en jolies bouteilles prêtes à servir. C’est du sérieux qui nécessite concentration, rapidité et efficacité ! Mais Jeannot est fantasque, rêveur, un peu poète, maladroit et surtout très étourdi. C’est plus fort que lui : malgré son envie de bien faire, il enchaîne bêtises sur erreurs avec une belle propension à tout dérégler dans l’atelier. Entre fantaisie, drôlerie et folie douce, Jeannot court tout droit à la catastrophe ! Une comédie tendre et burlesque, interprétée par le Théâtre de l'Écume, qui n’est pas sans rappeler les univers de Chaplin, Jacques Tati ou des Deschiens. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif B : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

23


L'AGENDA no vem bre / dé cem bre 20

17

" Fais moi croquer ton Pontivy " Après une résidence d'artistes aux Bains Douches de Pontivy en juin dernier, Seza et Fonf présentent les œuvres de leur exposition " Fais-moi croquer ton Pontivy ". Les Pontivyens se sont mis en scène dans un lieu qu'ils affectionnent particulièrement. Un projet participatif qui s'expose aux Bains Douches. Du 4 au 25 novembre, Bains Douches, à Pontivy.

L’Inde, trésor caché Originaires du Morbihan, Noémie et Olivier Hay, photographes naturalistes, voyagent à travers le monde pour nous rapporter des images pleines de sensibilité. Leur voyage en Inde est sans nul doute celui qui les a le plus marqués d’un point de vue humain avec un retour à une vie simple et conviviale et une communion avec la nature sauvage… Ce pays, foyer des civilisations les plus anciennes au monde, riche de senteurs, de couleurs et de vestiges des temples d’un autre temps est aussi l’un des derniers sanctuaires où vit le roi de la jungle : le tigre du Bengale ! Du 31 octobre au 18 novembre, médiathèque de Loudéac. Conférence avec les auteurs, vendredi 17 novembre, à 18 h 30.

Le sari et l’aiguille Exposition de broderies et de saris indiens de Jean-Claude Breton. Une promenade découverte et un festival de couleurs, dans plusieurs états et régions de l’Inde, Bénarès, Calcutta, Madras, grâce à ce vêtement unique et séduisant. C’est le plus simple et peut-être le plus ancien vêtement du monde. Six mètres de long sans un seul point ni couture, le sari est l’ADN de l’individu, révélant au fil de ses plis tant l’origine géographique que sociale. Constamment renouvelé, mais toujours conforme aux traditions ancestrales, ce vêtement emblématique des femmes indiennes continue à nous faire rêver. Du 19 décembre au 10 janvier, médiathèque de Loudéac. Conférence « L’Inde, le chaudron du monde » par Jean-Claude Breton, mardi 19 décembre, à 18 h 30. Journée indienne animée par l’association Tillana, samedi 16 décembre, de 11 h à 17 h. 24

20 images, 20 voyages, 20 illustrateurs Parcours d’une maison d’édition qui, depuis 20 ans, fait la part belle aux images. Née de la volonté de publier des œuvres audacieuses et ambitieuses qui aident les enfants à s’interroger sur le monde qui les entoure, Rue du monde présente ici en 20 très grands tirages sur bâches, 20 illustrateurs renommés, aux styles et aux techniques variés. Du 22 novembre au 12 décembre. Dans le cadre d’un partenariat, l’exposition sera présentée pour moitié à la médiathèque de Loudéac et pour moitié dans la galerie d’art du collège des Livaudières. Un livret-jeu fera le lien entre les deux sites.

Alizée Figuière Son univers s'inspire de la nature , des communications entre les plantes, les symbioses parfois surprenantes qu'elles peuvent créer, au mélange des genres animal, minéral, végétal, humain. Elle utilise plusieurs médiums pour créer des installations, des sculptures, des peintures. Du 2 au 22 décembre, Bains Douches, à Pontivy.


MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE CINEMA QUAI DES IMAGES - LOUDEAC 6 > 28 NOVEMBRE 2017 1 FILM

5

4,50 €

1 RENCONTRE

RENDEZ-VOUS

LA SEANCE

Lundi 6 nov. à 14h30* et 20h

Au Nicaragua, on m’appelle Chépito Documentaire de Jean-Luc Chevé, en sa présence. *en partenariat avec l’UTL

Dimanche 12 nov. à 14h30

Sénégal, des femmes d’exception Web documentaire de Laurène Renoux, en sa présence et en partenariat avec l’association Tche Kanam de Loudéac.

Mardi 14 nov. à 20h30

L’Assemblée Documentaire de Mariana Otero, en sa présence.

Mardi 21 nov. à 20h30

Ouaga Girls Documentaire de Theresa Traore Dahlberg, en présence de membres de la Maison de l’Argoat de Guingamp.

Mardi 28 nov. à 20h30

La Bombe et nous, l’Arme atomique aujourd’hui Documentaire de Xavier-Marie Bonnot et Jean-Claude Bauduret, en présence de Roland Nivet, vice-président du Mouvement de la Paix.


Venez vous détendre dans l’espace zen de votre spadium...

PONTIVY SAUNA FINLANDAIS

SAUNA TRADITIONNEL Chaleur sèche Une température de 90°C

Période scolaire : Lundi : 17 h - 19 h * Mardi : 12 h - 13 h 30 et 17 h - 22 h * Mercredi : 14 h 30 - 20 h Jeudi : 17 h - 19 h * Vendredi : 12 h - 13 h 30 et 17 h - 22 h * Samedi : 14 h 30 - 18 h Dimanche : 09 h 30 - 13 h et 14 h 30 - 18 h 30

SAUNA JAPONAIS CABINE INFRAROUGE

Température comprise entre 40° et 60°C

HAMMAM

Un bain de vapeur à 45°C

Idest Communication - Pontivy - 07 87 36 05 64

Horaires d’ouverture

Période vacances : Lundi : 12 h - 20 h Mardi : 12 h - 22 h Mercredi : 12 h - 20 h Jeudi : 12 h - 20 h Vendredi : 12 h - 22 h Samedi : 14 h - 18 h Dimanche : 10 h - 18 h * Ouverture de l’espace détente dès 16h

Retrouvez-nous sur Facebook : @spadiumPontivy


Ménage à domicile Vitrerie

Repassage à domicile

Petit entretien des extérieurs (taille de haies, tonte de pelouse)

PROP & NET - Le Pont Hervé - 22460 GRACE UZEL Tél : 09 64 20 91 71 - courriel : contact@propetnet.com


CULTUR

E

melycomm

tre . . . â thé un t s e l a vie

Si, dans la série des monsieur madame, il devait y avoir une madame théâtre, ce serait elle. Amélie Lhoste est férue du sixième art, comme un sens qu'elle aiguise et qu'elle transmet dans ses ateliers. Metteuse en scène, animatrice et peut-être bientôt dramathérapeute, Amélie Lhoste ne craint pas le cumul des casquettes. La passion de la scène l'a piquée tellement fort qu'elle est omniprésente dans sa vie. Formée dès l’âge de 14 ans au théâtre de Chartres et titulaire d'un bac théâtre, elle a étudié les arts du spectacle à la fac. Personnage haut en couleur, la jeune femme de 31 ans rayonne dans le pays de Pontivy où elle anime des ateliers d'improvisation. À la tête de l'association Melycomm depuis deux ans, date de sa fondation, elle intervient auprès d'un large public. Mély pour Amélie et Com pour communication. Parce que le théâtre, la scène, les planches, c'est aussi et surtout l'endroit où l'on s'exprime, on se lâche, quitte à devenir quelqu'un d'autre. Le mercredi après-midi, aux Tréteaux du Blavet, sur l'îlot des Récollets à Pontivy, Amélie enchaîne les cours. Quand on aime on ne compte pas. « De 14 h à 21 h, nonstop, j'ai des ateliers enfants, adultes... à la fin de la journée je suis rincée mais heu28

reuse », sourit-elle. Il n'y paraît rien quand elle accueille son groupe d'impro adultes, de 18 h à 19 h 30.

Au pays de l’imaginaire

Elle vient pourtant de gérer des petits pleins de tonus. À partir de 4 ans, ils apprennent à travers des jeux d'expression corporelle, des mîmes ou encore l'appréhension de l'espace... Ensorceleuse, l'animatrice a la parade pour canaliser ses jeunes artistes débordant d'énergie. En fin de séance, elle les embarque dans une histoire où les enfants se transforment en différents animaux, avant de s'endormir, et rideau !

Un groupe en chasse un autre. Une dizaine d'improvisateurs s'installent sur les strapontins. Un repos de courte durée. Tout le monde en piste. L'impro c'est comme du sport, d'ailleurs on ne répète pas, on s'entraîne. Les niveaux sont disparates mais l'envie est commune. « Les joueurs viennent pour évacuer, prendre confiance, se libérer et surtout se payer une bonne tranche de rigolade », assure la maîtresse de cérémonie. Un tour de chauffe pour la voix et le corps et c'est parti pour un exercice de narration sur la thématique imposée des champignons. Place à l'imaginaire, les comédiens en devenir zappent d'une histoire à l'autre, sans jamais perdre le fil, incarnant tour à tour plusieurs personnages. Pas facile de suivre pour le spectateur, embarqué dans plusieurs récits en simultané. D'ici la fin de l'année Amélie Lhoste aimerait programmer un match. Une rencontre entre deux équipes d'improvisateurs. Une première occasion pour le groupe de se frotter à la scène.


Amélie anime aussi des groupes qui travaillent sur textes, étudient des sketchs, créent ou reprennent des pièces existantes. Ados, enfants, adultes, elle n'hésite pas à prendre sa plume pour les aider à écrire.

Soigner avec la dramathérapie

Hors scène, Amélie Lhoste est animatrice pour la ville de Pontivy, elle intervient dans les écoles et à la maison des jeunes. Elle assume également le rôle de chroniqueuse de spectacles pour Radio Bro Gwened. Jamais rassasiée, la Pontivyenne suit des masters class avec Oscar Sisto, qui s'était notamment illustré en tant que prof à la Star Ac'. Elle participe également à des stages de l'Adec (art dramatique expression culture). Et son dernier défi, c'est celui de devenir dramathérapeute. Elle pourrait alors intervenir dans des instituts médico-éducatifs ou des établissements d'hébergement pour personnes âgée dépendante (Ehpad). Actrice ou spectatrice, peu importe la place, Amélie est toujours aux premières loges quand il s'agit de théâtre.

Infos pratiques

L’ I M P R O KE SA KO ? Le théâtre d’improvisation est né outre-Atlantique chez les Québecois. On parle davantage de match d’impro que de représentation. Apparenté au sport et plus précisément au hockey sur glace, on ne répète pas l’impro, on s’entraîne. Les règles du jeu sont encadrées par un MC, maître de cérémonie, qui distribue les catégories de jeu, affiche le nombre de joueurs, détermine le temps imparti avant de lancer l’impro sur la patinoire (scène). À l’issue de la compétition, le public vote à main levée en faveur de l’une ou l’autre équipe. Celle qui a été jugée la plus performante.

Adhésion 150 € + 20 € pour chaque nouvel adhérent. Un stage d’improvisation pour une quinzaine de personnes est programmé le dimanche 19 novembre, de 10 h à 18 h. Tarif : 20 €. Contacts Blog : http://melycomm.canalblog.com, Facebook : Mely Comm, email : melycomm56@gmail.com, tél. 06 50 96 86 41. Les rendez-vous : 17 novembre : Les jokes de papa, cabaret impro au Grenier à bières à Pontivy. 9 juin 2018 : représentation de l’atelier textes au palais des congrès à Pontivy. Les cours Il reste de la place dans l’atelier texte adulte, mercredi, de 18 h à 19 h 30 à Pontivy. Et l’atelier enfants-ados texte, jeudi, de 17 h à 19 h, à Moréac.

29


ASS U R A

NCES

Un as sureur au coeur du sini stre Un bâtiment destiné à l’élevage de volailles qui part en fumée et c’est la vie même d’une exploitation agricole qui peut être menacée ! Victimes d’un tel sinistre, il y a deux ans, Marie-Thérèse et Yvon Charlottin, ont fort heureusement pu bénéficier d’un soutien efficace et immédiat de leur assureur du cabinet pontivyen CL&P Assurances. Décembre 2015. Il fait déjà nuit en cette fin d’après-midi. Dans son exploitation du Rongoët, au Sourn, Yvon Charlottin procède au paillage d’un de ses quatre bâtiments. D’une superficie de 1 000 m2, celui-ci doit accueillir 16 000 dindonneaux, dès le lendemain. C’est un cailloux... un petit cailloux présent dans un big balleur qui va heurter une partie métallique de la pailleuse au moment de l’étalement de la paille ! L’étincelle provoquée couve quelques instants avant que le feu ne se propage très rapidement dans l’établissement. Maîtriser l’incendie et éviter qu’il ne se propage aux bâtiments voisins... Les pompiers, bien secondés par l’éleveur, vont s’y employer pendant plus de deux heures. Prévenu, Yann Lanchec, du cabinet CL&P assurances de Pontivy, est rapidement sur les lieux. « Nous proposons un service de proximi-

Agence de Locminé

6, place du Marché - 56500 Locminé 02 97 60 08 23 - www.clp-assurances.fr contact@clp-assurances.fr Ouvert du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h ; Le samedi de 9 h à 12 h. 30

té auprès de clients que nous connaissons tous personnellement, précise l’assureur. C’est dans ces instants que la relation est primordiale. » Une confiance qui permet de mieux gérer l’inévitable choc psychologique et de rassurer le client sur la couverture du sinistre. « On trouve toujours que c’est peu trop cher pour certains contrats un peu anciens et on ne sait pas toujours si on est bien assurés », reconnaît le couple d’agriculteurs. La réponse positive de l’assureur est là encore, d’un grand renfort moral pour les victimes. Présent dans l’instant, l’assureur l’est aussi sur la durée. Rencontres avec les experts, déblayage des décombres ou reconstruction... le représentant du Cabinet Lanchec & Poissant assiste les exploitants lors de toutes les phases qui précèdent la reprise d’activité. Pour un coût total estimé à 300 000 €, celle-ci a pu être possible 11 mois seulement après le sinistre.

Agence de Pontivy

75, rue Nationale - 56300 Pontivy 02 97 25 41 02 - www.clp-assurances.fr contact@clp-assurances.fr Ouvert le lundi de 14 h à 18 h ; du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.


PONTIVY

DAVILAINE, FABRIQUE DE LITERIE Z.I. de Kergoustard - SAINT THURIAU - 56300 PONTIVY 38, avenue des citées-unies Tél. 02 97 25 08 35 - Fax 02 97 25 32 73 @Decathlon.Pondi www.davilaine.com / Email : info@davilaine.com

31


CAFÉs

D E PAYS

TY BLUES GARAGE À Mûr-de-Bretagne

De la m us iq ue qu i dé co if fe Une scène musicale à Mûr-de-Bretagne, il fallait y penser. Tel un havre pour les amateurs de blues, Ty Blues Garage gagne ses gammes et résonne au-delà du territoire. Rampe de spots, amplis, micro, guitares, clavier, batterie, tout l'attirail de la scène est là. Au cœur du Ty Blues Garage, l'ambiance se réchauffe toujours en fin de semaine. Tenu par Vincent et Nadia Hofmann, le lieu est ouvert du jeudi au dimanche. Il a fallu beaucoup de courage, de détermination et de savoir-faire au couple pour transformer cet ancien salon de coiffure en bar club. À force de chiner, tous deux ont réussi à créer un endroit unique en CentreBretagne. Le seul où le comptoir du bar repose sur du bois de deux siècles, provenant d'une chaire d'église anglicane.

Ambiance pub américain

Du bois il y en aussi sur les murs, « c'est la meilleure matière pour la musique », précise Vincent, musicien professionnel de blues. Effet pub américain garanti grâce notamment à la cave à bières comptant plus de 35 varié32

tés. De quoi ravir les amateurs de blondes, brunes ou ambrées. La carte des vins n'est pas en reste avec, par exemple, ses quelques bouteilles de blanc alsacien, la région natale de Vincent Hofmann. Depuis le 4 septembre 2015, les deux gérants vivent leur passion et programment des groupes qui attirent des fans de toute la Bretagne, voire de plus loin. « Saint-Malo, Nantes, égrenne Nadia. Les gens viennent

pour la qualité de la programmation. » Son mari, Vincent, joue dans deux groupes. Notamment avec Hofmann family blues experience, déjà fort de quatre albums, ou avec son fils David qui, comme le père, tient la guitare. Ils sont accompagnés de Patrick Goya à la basse, et de Fred Diego Alfonsi, également batteur de Mickael Jones. En parallèle, Vincent fait partie du Hofmann Rama Blues Project, composé de musiciens chevronnés de la scène bretonne, comme le bassiste Hilaire Rama, Patrick Boileau à la batterie et Carlo Antonio Ferreira au clavier. Ils se produisent régulièrement sur la scène du Ty Blues Garage. Cette même scène qui a vu passer Fred Chapellier, « un des meilleurs guitariste de blues français », ponctue Vincent. Et le groupe Awek, distingué par le prix Cognac blues passions en 2008, finaliste à l'IBC de Memphis (États-Unis) en 2008 et plusieurs fois numéro 1 au Power Blues.


CAFÉs

D E PAYS

Le vendredi soir, place au bœuf. Les musiciens amènent leurs instruments, se branchent aux amplis sur une scène entièrement équipée et se laissent aller aux improvisations, fer de lance du blues. Un lieu ouvert, autrement appelé jam session, où chacun peut y aller de sa composition. Le samedi, il n'en coûte que 5 € pour écouter les musiciens à l'affiche. Et le dimanche, c'est concert au chapeau, chanson française, ou session irlandaise.

Des concerts dans le jardin en été

L'été, les concerts ont lieu dans le jardin, « avec des grillades », sourit Nadia. « On est réputés pour l'accueil », ajoute Vincent. Les motards n'hésitent pas à faire une halte au Ty Blues Garage et les jeunes de l'école de musique goûtent à la scène le vendredi soir, dans le cadre d'ateliers musicaux. En arrivant il y a cinq ans à Mûr-de-Bretagne, le couple savait où il mettait les pieds. « La Bretagne est une région qui privilégie la musique live. Pour nous, venir ici était un choix de cœur et aussi une orientation professionnelle. » Pour ne pas être en reste, la commune leur a réservé un bel accueil. Pour l'instant le Ty Blues Garage tourne à la force des poignets bénévoles de Vincent et Nadia, mais ils restent motivés par la transmission de la culture musicale et l'idée de faire vivre une scène, avec des artistes de qualité.

la pr og ra mm at ion de no ve mb re jam session Tous les vendredis 10, 17 et 24, jam session, à partir de 21 h. Gratuit. Scène ouverte orientée blues rock folk country jazz. Sono, amplis, basse et guitare, clavier et batterie sur place. Accessible à tous les musiciens.

concerts • Samedi 11, La Pulse à l'Oreille, jazz manouche & Balkans, à 21 h. Entrée : 5 €. • Dimanche 12, Tity Thierry Dorey, chanson française, à 19 h. Prix libre. • Samedi 18, Paul Crowley Trio, Blues Roots , à 21 h. Entrée : 5 €. • Samedi 25, Hofmann Family Blues Experience, Blues Rock & Folk Rock 70's, à 21 h. Entrée : 5 €. À noter : 31 décembre : dîner + concert blues/rock (sur réservation).

Informations pratiques Ty Blues Garage, ouvert toute l'année du jeudi au vendredi, de 18 h à 1 h. 3, rue de la Gare, Mûr-de-Bretagne. Tél. 09 53 54 19 60 tybluesgarage@gmail.com Page Facebook / Tybluesgarage

33


MÉ ÉLECTRO

NAGER

à la maison,

la mu sique s’ écoute Sa ns fil

Le Home Sound System (système audio pour la maison), sans fil, permet aujourd’hui de profiter de votre musique, films et programmes tv, dans toutes les pièces que vous souhaitez et avec une qualité de son incomparable. Vivez une expérience musicale intense et authentique à chaque instant, au gré de vos envies. Heos, Cabasse ou encore Sonos... Les Experts de Pontivy vous proposeront des systèmes permettant d’écouter ce que vous aimez, partout où vous le souhaitez.

UN SYST ÈME AUD IO MUL TIRO OM SANS FIL

Heos est un système audio multiroom sans fil qui vous permet de contrôler aisément votre musique depuis n’importe quelle pièce de chez vous. Tout ce dont vous avez besoin c’est au moins une enceinte sans fil HEOS et son application dédiée gratuite. Installez l’application gratuite Heos sur autant de téléphones et de tablettes que vous désirez. Contrôlez la musique dans chaque pièce depuis n’importe quel périphérique. Regroupez deux ou davantage de pièces pour diffuser la même chanson parfaitement synchronisée en mode fête. Diffusez une chanson différente dans chaque pièce lorsque chacun préfère danser sur le morceau de son choix.

34

UNE EXPÉ RIEN CE HOM E CINÉ MA INCO MPA RAB LE

Posée ou fixée sous un écran, Stream BAR séduit le regard par l’élégance discrète de sa forme et des ses matériaux. Associée à son caisson de grave par une liaison sans fil automatique, elle surprend et charme les oreilles par ses performances acoustiques en home cinéma comme en streaming audio haute résolution. La grande efficacité des haut-parleurs développés pour cette barre très fine permet d’obtenir une restitution fidèle et puissante du son cinéma pour une consommation faible. Nos acousticiens et électroniciens ont su développer un traitement du signal performant qui garantit une spatialisation 3D réaliste et préserve l’intégrité des timbres et des voix.

LA MUSIQ UE COMME VOUS AIMEREZ L’ÉCOUTER

Sonos est le Home Sound System sans fil qui s’installe rapidement et vous facilite la vie pour écouter de la musique. Utilisez l’application gratuite pour le connecter directement à votre réseau WI-FI et écouter différents titres dans différentes pièces, simultanément. Ou profiter de votre hit préféré en parfaite synchronisation dans toute la maison. Sonos intègre tous les services musicaux les plus populaires, des radios internet, des livres audio, des podcasts et votre collection musicale personnelle. Vous pourrez même le configurer pour écouter vos vinyles. Le système sonos vous permet d’écouter ce que vous aimez, dans n’importe quelle pièce chez vous.


MES FÊTES ENCHANTÉES DU 21 NOVEMBRE AU 18 DÉCEMBRE

1001

cadeaux IDÉES

POUR NOËL

-25

%

DÈS 90€ D’ACHAT*

Suivez-nous sur uneheurepoursoi.com et INSTAGRAM

EXCLUSIVEMENT DANS LES GALERIES E.LECLERC *Remise immédiate en caisse. Offre non cumulable avec d’autres offres promotionnelles en cours, valable dans les magasins participants (liste disponible sur uneheurepoursoi.com), hors points fidélité, carte cadeau et institut de beauté. Ne peut être remboursée en espèces, en totalité ou en partie.

PRESSE NOEL_A4.indd 1

17/10/2017 16:47


SP O R T

TENNIS CLUB PONDI ÇA R EB O N D IT D 'I D ÉE S ! Avec 350 licenciés au compteur, le Tennis club Pondi est le troisième club de tennis de Bretagne. Un joli classement dû à la fusion de trois clubs l'année dernière. Première bougie pour le Tennis club Pondi. Avant juillet 2016, il y avait le Tennis club Pontivy, celui de Le Sourn, qui avait déjà absorbé Cléguérec et Neuillac, et enfin celui de Noyal-Pontivy. Les trois entités ont décidé de mettre toutes leurs balles dans le même panier, tout en continuant à les faire rebondir dans les différentes communes. À Pontivy les infrastructures ont de quoi faire rougir les autres clubs bretons. Grâce à la présence de la Ligue régionale de tennis, des stages de formation pour des diplômes d'État sont régulièrement organisés. De quoi légitimer la présence des quatre terrains couverts, équipés de coursives, permettant en un clin d'œil de balayer tous les courts.

Nouveaux terrains en vue

Un projet de six terrains en terre battue est dans les cartons et ils devraient sortir de terre au mois de mai prochain. Quatre sont prévus en extérieur et éclairés, tandis que deux seront couverts. À cela s'ajoutent deux courts de padel tennis, encadrés de murs et de grillages. Il s'agit d'un sport de raquettes où les balles sont jouées après rebond sur les parois, à la manière du squash. Des aménagements qui pourraient élever Pontivy au rang de capi36

tale du tennis breton. Et qui explique sans doute la venue, le 24 octobre, du président de la Fédération française de tennis, Bernard Giudicelli, pour visiter le club de la cité napoléonienne, signe de l'importance du projet, qui s'élève tout de même à 800 000 €.

« On recrute et on vise la montée »

Au Tennis club Pondi, la devise est : « À chacun son tennis ». Avec 27 équipes engagées dans la compétition, l'objectif affiché est de faire grimper les hommes de régionale 2 en régionale 1. « On recrute et on vise la montée », promet le président, Éric Le Frapper. Les deux moniteurs gèrent 70 heures de cours par semaine. Tous les soirs de la semaine, tous les terrains sont occupés, aussi bien par les loisirs que les compétiteurs. Au-delà de l'aspect sportif, le club s'applique à insuffler une vraie dynamique associative. « Pour la convivialité on organise beaucoup d'animations », ajoute Éric Le Frapper. Et c'est vrai, à raison d'une par mois. Il y a toujours une bonne raison de se retrouver : la galettes des rois, un tournoi interne, une chasse aux œufs à Pâques ou encore une soirée fluo pour des matchs en nocturne. Une grosse réussite qui sera reconduite cette saison.


Parmi les rendez-vous à ne pas manquer, le tournoi des Petits As, en décembre. Les meilleurs joueurs du grand ouest, âgés au maximum de 12 ans, s'affrontent sur les terrains pontivyiens. Cette rencontre fait partie du circuit et peut conduire jusqu'à la finale des Petits As, à Tarbes.

Des tournois incontournables

Ne pas oublier non plus les tournois multi chances (TMC). Le premier, celui des Hermines, aura lieu entre le 5 et le 7 janvier, pour les filles 17-18 ans. L'idée est d'attirer de « gros joueurs français », espère le président du club. Le temps d'un week-end, les participants ont l'assurance de jouer trois matchs avec des sets de quatre jeux (contre six habituellement). « Et le soir, on prévoit une soirée bretonne », ponctue Éric Le Frapper. Encore un point pour la convivialité ! Sur le même principe, les seniors dames se rencontreront le 27, 28 et 29 avril. Les garçons de 17-18 ans se retrouveront pour le tournoi Triskell, les 2, 3 et 4 mars. Du côté des nouveautés, le TC Pondi a ouvert une section baby tennis. Une occasion supplémentaire de détecter de la graine de champion. Evan Furness, 70e joueur français, aujourd'hui entraîné par la fédération, a fait ses classes à Pontivy. Sa sœur, toujours licenciée, est la numéro 1 du club. À Pontivy, le tennis c'est possible jusqu'au lycée. Le club a établi des partenariats avec le collège des Saints-Anges, et le lycée Jeanne d'Arc - Saint-Ivy. Les horaires pour les élèves peuvent être aménagés, comme s'ils étaient en sport-études. C'est ce qui s'appelle avoir la tête dans la raquette.

Inscriptions FORMULES ADULTES / ETUDIANTS : (28 semaines) A / Cotisation seule : 130 € + 30 € (licence) = 160 € B / Cotisation + cours 1 heure - loisirs : 230 € + 30 € (licence) = 260 € C / Cotisation + cours 1 h 30 - compétition : 185 € + 30 € (licence) = 215 € D / Cotisation + cours 2 x 1 h 30 - compétition : 315 € + 30 € (licence) = 345 € Z / Licence découverte de 3 mois pour les 15 ans et plus n'ayant jamais été licencié : 50 € FORMULES ENFANTS 2 - 18 ans : (28 semaines) E / Baby Tennis (2-4 ans) : cotisation + 45 minutes de cours : 50 € + 20 € (licence) = 70 € F / Mini Tennis 5-7 ans : cotisation + 1 heure de cours : 80 € + 20 € (licence) = 100 € G / Ecole de tennis* « EVOLUTION » : cotisation + 1h de cours : 110 € + 20 € (licence) = 130 € H / Ecole de tennis* « PASSION » : cotisation + 1h30 de cours : 140 € + 20 € (licence) = 160 € * École de tennis : pour les jeunes de 8 à 18 ans REDUCTION FAMILLES : 3 personnes = -10 % sur la cotisation la moins élevée 4 personnes = -15 % sur la cotisation la moins élevée REDUCTION ETUDIANTS - 15% sur la cotisation la moins élevée

Infos pratiques Pondi TC 1, rue Stanislas-Le Compagnon, Pontivy. 06 76 46 88 43 Mail : contact@tcpondi.com Facebook : Tennis-club-Pondi Twitter : TCPondi Instagram : tcpondi 37


Destination

Noël

Objets de collections

te ur insoli o j é s n u Offrez

Paniers garn is Offre découverte

La Boutique Côté Tourisme Face à la Péniche Duchesse Anne 21 Quai Presbourg - 56300 Pontivy

un projet,

une création,

une impression… imprim

r x du terroi u a c o l s t i u Prod

la solution

votre imprimeur conseil en numérique, offset et rotative Catalogue, plaquette d’entreprise, flyer, fiche, affiche, papier à lettre, chemise, enveloppe, cartes commerciales, calendrier, set de table, carnet autocopiant, liasse informatique, autocollant, étiquette, bulletin, livre…

1 rue de l’Embellie - 56100 LORIENT Tél. 09 67 21 29 50 - Port. 06 81 97 95 18 mail : irisimprim@orange.fr - www.irisimprim.fr

-10

%

sur tous vos achats Valable jusqu'au 31 décembre 2017


Robe de mariée - Robe de cocktail - Tenue de soirée - Costume

Pour l'homme et la femme, mais aussi

pour l'enfant...

Nous vous accueillons dans notre salon privé, dans une ambiance chaleureuse et intime. Vous pourrez essayer, avec ou sans rendez-vous, un large choix de robes de mariées. Et parce que votre mariage est unique, nous vous offrons la possibilité de personnaliser votre robe afin qu'elle vous ressemble.

Et parce que ce jour est exceptionnel, vos proches souhaiteront atteindre la perfection, eux aussi. Alors, peut-être qu'ils trouveront aussi la tenue de leur rêve...

Nous avons pensé à tout ! Les enfants ont le droit à leur tenue d'exception.

Quand aux messieurs, ne craigniez pas de pousser la porte de notre boutique pour y découvrir notre vaste collection de costumes.

Glórya 18, rue Colbert - Zone de Signan 56300 Pontivy 02 97 07 01 45 glorya.contact@gmail.com Retrouvez nous sur notre page facebook Glórya : @gloryapontivy

Ouvert du mardi au samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30. Le lundi, sur rendez-vous.


HISTOIR

E

irré d uctible s

? s vénète En 56 av. J.C., les Vénètes, peuple gaulois vivant sur un territoire correspondant à peu de choses près à l’actuel département du Morbihan, se rebelle contre l’autorité de Rome. Le célèbre général romain Jules César organise alors une contre-offensive navale qui lui permet de soumettre l’ouest de la Gaule. Les sources historiques concernant l’histoire de l’ouest de la Gaule, que l’on appelle l’Armorique au Ier siècle av. J.C., sont relativement peu nombreuses pour la fin de la Protohistoire et le début de l’Antiquité. Il faut faire confiance au plus auguste des témoins : Jules César lui-même ! Ce dernier raconte, dans le troisième livre de sa Guerre des Gaules, le soulèvement des Vénètes en 56 av. J.C. et la manière dont il le réprima. Tout partit d’une famine en Anjou au début de l’année —56. César fit envoyer des tribuns militaires et des préfets dans les régions voisines pour recueillir du blé afin d’assurer l’approvisionnement des légions qui y étaient stationnées. Les Vénètes, mécontents d’avoir dû faire allégeance à Rome l’année précédente, prennent les émissaires en otages et parviennent à soulever toute la façade nord-atlantique de la Gaule. Ce peuple gaulois (cette cité comme disent les historiens) est, d’après César, l’un des plus puissants de la façade atlantique. L’archéologie a d’ailleurs pu montrer que les Vénètes avaient des liens commerciaux avec Rome avant la conquête par Jules César : on trouve ainsi de nombreuses amphores italiques parmi les vestiges découverts par les archéologues. 40

Pour contrer le soulèvement, le général romain ordonne la construction d’une flotte de navires de guerre sur la Loire et se rend luimême sur place, vraisemblablement à partir du printemps —56. Il juge d’ailleurs la menace suffisamment sérieuse pour répartir des troupes partout en Gaule : il barre la route aux Germains sur le Rhin, des troupes sont envoyées en Aquitaine, en Normandie et chez les Osismes (dans l’actuel département du Finistère) pour les maintenir en respect et éviter qu’ils n’envoient des renforts aux Vénètes. Il fait aussi venir des Gaulois poitevins et saintongeais, fidèles à Rome. Les Vénètes utilisent la position maritime de leurs villes et la puissance de leur flotte pour résister un temps à César. Celui-ci précise qu’ils disposent de plusieurs centaines de navires (mais le nombre est peut-être un peu exagéré) dotés de fond plat pour éviter les hauts fonds et les récifs et construits en chêne pour qu’ils soient suffisamment robustes pour résister aux terribles tempêtes de l’Atlantique. L’affrontement entre les flottes romaine et vénète a lieu au large des côtes, vraisemblablement dans la baie de Quiberon, bien que


la Guerre des Gaules ne précise pas le lieu exact de la bataille. Les légionnaires romains se servent de grandes faux pour couper les gréements des bateaux gaulois, qui ne sont pas pourvus de rames à la différence des galères romaines, et les immobiliser. D’après César, le combat décime les jeunes Vénètes et réduit la flotte à néant. Privées de moyens de défense, les villes se soumettent au général romain qui les châtie sévèrement pour l’exemple : les dirigeants sont mis à mort et leurs biens sont confisqués et vendus. Comme souvent, l’histoire retient la date de la bataille comme celle d’une nouvelle ère pour l’Armorique. Pourtant, l’intégration de la cité des Vénètes à l’empire romain s’étale sur plus d’un siècle : les successeurs de César mettent en place des chefs-lieux administratifs dans toute la Gaule, dont Vannes dans le cas des Vénètes. Les cités armoricaines sont ensuite intégrées dans une circonscription administrative plus vaste : la province de Lyonnaise dont la capitale est Lyon. Par ailleurs, jusqu’en 43 apr. J.C. (date à laquelle l’empereur Claude conquiert l’actuelle Grande Bretagne), l’Armorique constitue les confins occidentaux de l’empire romain. Les profondes mutations qu’entraînent ainsi la soumission des Vénètes par Jules César en 56 av. J.C. ne se font ainsi pas du jour au lendemain mais s’étalent sur une période relativement longue, englobant les Ier siècle av. et Ier siècle apr. J.C.

Pour a ller plu s loin CESAR, Guerre des Gaules, Paris, Belles Lettres, 2 vol., 19781981 [voir le livre 3 notamment]. Yvan MALIGORNE, L’architecture romaine dans l’ouest de la Gaule, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2006. Patrick NAAS et Loïc LANGOUËT, Histoire rurale des Vénètes armoricains (Ve s. av. J.C. – IIIe s. apr. J.C.), Saint-Malo, Centre Régional d’Archéologie d’Alet, 1999. Louis PAPE, « L’Armorique dans la Gaule. Éclipse et renaissance », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, tome 105, numéro 2, 1998, p. 11 à 27.

À retenir 58 À 52 AV. J.C. : Conquête des Gaules par Jules César. 57 av. J.C. : Les Vénètes se soumettent à Rome, représentée par le général Crassus. Ils lui donnent des otages pour garantir leur bonne foi. 56 av. J.C. : Soulèvement des Vénètes et défaite navale face à César.

an, V ictorien L em a logi s te H is torien géné rand 14 , place de l’Église - 56920 Saint-Gé toriques.com 06 42 05 18 77 / vleman@etudes-his gistes professionnels. Membre de la chambre des généalo

www .etud es-hi storique s.com 41


LIRE

s de cœur

p u o c s e L

de votre

à Pontivy

Le passe-miroir T3 La mémoire de Babel

Christelle Dabos - Gallimard Jeunesse Voilà deux ans et sept mois qu'Ophélie est coupée du monde. Coincée sur Anima, elle n'en peut plus de tourner en rond, elle a besoin de savoir... Où est Dieu, quelle est l'origine du monde, quel est cet Autre et est-il responsable de l'effondrement des Arches ? Ophélie va donc se rendre sur Babel sous une fausse identité afin de mettre à profit ce qu'elle a appris à la lecture du livre de Farouk. Peut-elle tout tenter sans être démasquée ? A-t-elle une chance de retrouver Thorn, disparu depuis tout ce temps ? Justine

Ma fille

Jane Shemilt- Le cherche midi Jenny a tout pour être heureuse, un travail qu'elle adore, un mari neurochirurgien et trois beaux enfants. Mais un jour tout vole en éclats. Naomi, sa fille de 15 ans, ne rentre pas à la maison. Commence alors, pour la mère, le temps des angoisses, des questions et des incertitudes. Pourquoi sa fille a-t-elle disparu subitement ? Les investigations de la police restent sans réponse. Tout est envisagé : une fugue, un enlèvement, un assassinat... Un an plus tard, la famille est brisée mais Jenny refuse d'abandonner. Elle qui pensait tout contrôler, va bientôt se rendre compte qu'elle était bien loin des réalités. Justine

Ni terre ni mer

Olivier Mégaton, Nicola Genzianella, Sylvain Ricard - Dupuis Un groupe d'amis se retrouvent coincés sur une île perdue après une tempête. Ils ont un secret. C'est pour cela qu'ils se sont retrouvés sur ce bateau. Mais leur échappée vire au cauchemar. " Ni terre ni mer ", c'est un huis clos dans un phare tenu par les deux seuls habitants de l'île. Une intrigue efficace orchestrée par un réalisateur de films, Olivier Mégaton. Des amis, un secret, des morts étranges, du suspense... Une histoire en deux tomes. Vivement la suite ! Stéphanie

Mulo

Pog et Le Bihan - Dargaud Chouette polar animalier! Mulo a grandi dans un orphelinat sans vraiment connaître son histoire, mais un jour, il reçoit un mot étrange lui indiquant de se rendre sur une île bretonne afin de découvrir la vérité sur son origine. À la fois intrigue à suspense et quête identitaire, cette BD à l'atmosphère lourde de secrets, nous entraîne à la suite de Mulo, à la recherche de la vérité. On attend le tome deux ! Justine

42

Mon amie Adèle

Sarah Pinborough - Préludes Adèle et David sont mariés. Adèle et Louise sont amies. David et Louise " travaillent " ensemble. Rien de très original, me direz-vous. Et pourtant ! Adèle et David portent un très lourd secret et Louise, de par sa relation très forte avec chacun, va se trouver mêlée à leur histoire. Jusqu'où irat-elle pour découvrir ce secret ? Avec un final en apothéose, un seul mot pour ce roman : machiavélique ! Stéphanie

Zoom : “ Les espièglerie...s " de Florence Dole " Espiègleries Coquines " Florence Dole (Auteur) Christophe Lazé (Illustration) Des mots et des dessins qui émoustillent ! Christophe Lazé et Florence Dole forment un duo très polisson dans ce livre suprêmement coquin et délicieusement drôle. " Croustillant, insolite et savoureux ". " Espiègleries en campagne " Alain Goutal (Illustration) - Florence Dole (Auteur) L'actualité en humour et en images drôles ! Avec une campagne présidentielle qui a offert, au quotidien, un florilège de péripéties extravagantes, Goutal et Florence Dole se régalent " Pétillant, insolite et facétieux ". " Espiègleries Jeunesse " Florence Dole (Auteur) Alain Goutal (Illustration) De chouettes historiettes Avec " Mon escargot du premier mai " ou " La vache qui se fâche ", des histoires tendres et intelligentes pour la jeunesse.


U E J D G R A N GAGNER 5

DE

U E J E D BOÎTES

TENTEZ

Pays de

Loudéac Pontivy

Un jeu de société or iginal pour découvrir votre territoire en s’amus

ant...

NOM / Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Téléphone : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Bon à renvoyer avant le 5 décembre à l’adresse suivante : Idest Communication - 54, rue du Général de Gaulle - 56300 Pontivy


IS N O S A MI M A U X LES AN

Le goéland,

COUA

COUAAEAEEC EC

UN E VR AI E GR AN DE GU EU LE ... Glouton et grande gueule. Trois petis mots en G qui esquissent un portrait non dénué de pertinence de notre ami le goéland. De nos amis, plus exactement, car trois espèces peuplent nos côtes et, de plus en plus, nos campagnes. Et ça gueule, et ça mange ! Les trois tout pareil. Jonathan est tellement chez lui chez nous, Ici et Là, qu’il y remplace la grenouille de la météo. Pour connaître le temps à venir, laissez tomber l’application de votre téléphone intelligent. Observez plutôt, non pas deux papillons comme nous y invitait Pierre Desproges, mais un laridé, nom de la famille ne notre glouton volant : « Quand le goéland se gratte le gland, signe de mauvais temps... S’il se gratte le cul, fera pas beau non plus. » L’adage ne fonctionnerait qu’avec un oiseau bien de chez nous. Sinon, beaucoup peinent, dit-on, à distinguer les goélands des mouettes... Et, à leur décharge (qu’ils surkiffent), ils partagent bien un lien de parenté. Tous sont des laridés, mais pas pour autant mari et femme. On les reconnaît à leur taille, leur couleur et leur cri. Les mouettes sont nettement plus petites (d’un tiers environ), les goélands ont toujours le bec jaune et les mouettes les pattes rouges. La mouette semble ricaner en se foutant de vous et le goéland vous interpeller d’un couaaeec plus grave, plus rauque. Il gueule, quoi. Fort et souvent.

Les spécialistes assurent que Yannick (Jonathan, c’est pas trop de chez nous) vocaliserait surtout de mars à juin. À la saison des amours et celle de l’accompagnement des petits à quitter le nid. Il gueulerait pour les encourager. Mais si l’on en juge par les nombreux témoignages recueillis Ici et Là, les petiots doivent être nombreux à décoller avec retard. « Parce que moi, les gouêls que j’ai au dessus de mes fenêtres, il me pourrissent la vie toute l’année », maintient cet ex-ami du bafreur-gueuleur.

L’âme des marins disparus...

On dit « du », on devrait écrire « des », car ils sont trois : l’argenté, le brun et le marin. L’argenté (entre 55 et 60 cm et 1,20 m à 1,50 m d’envergure comme le brun) a le dos gris clair. Le dos du brun est presque noir et celui du marin très noir. Les pattes de l’argenté et du marin sont rose et celles du brun jouent la carte du jaune. Tout comme le bec des trois compères : jaune avec une tache rouge sur la mandibule inférieure. Et les mandibules de Yannick (le prénom lui sied), elles ne font pas semblant de bosser. Quand il mange, il bafre de tout et jusqu’à plus faim. Il ne s’interrompt que pour gueuler. Il gueule et il mange... et lycée de Versailles. Quand y’en n’a plus, il en réclame encore, Yannick. Il suit les bateaux de pêche, adore les décharges, ne déteste pas chaparder un en-cas aux passants ou aux clients attablés en terrasse. Comme le pigeon, Yannick vole mais il choure, aussi. Avec parfois un vrai brin d’agressivité. À l’origine cantonné sur les côtes, Yannick s’est découvert, au fil de l’urbanisation, une âme de paysan. Il goûte vraiment la campagne. Au temps des labours, il suit les tracteurs leveurs de délicieux vers de terre avec le même plaisir et le même appétit que les chalutiers. Il est tellement de chez nous, Yannick, qu’une légende celte raconte que le goéland argenté représente l’âme des capitaines et marins disparus en mer. « Si l’un d’eux se pose sur la proue de votre bateau, ne le chassez pas. Sinon, le mauvais sort s’abattra sur vous ou votre embarcation. » On connaît pourtant un tas de pêcheurs, professionnels ou plaisanciers, et bien de chez nous eux aussi, qui n’hésitent pas à évacuer Yannick quand il se fait trop grande gueule. Presque toujours, quoi. imaux Retrouvez tous nos portraits d’an sur icietla-magazine.com !

44


G AS T R O

NOMIE

par Thierry Galais Enseignant cuisine mention complémentaire (art de la cuisine allégée) au lycée Saint-Ivy de Pontivy.

Noix de Saint-Jacques au jus d’agrumes Ingrédients pour 4 personnes : • 12 coquilles Saint-Jacques

de taille moyenne • 2 dl de jus d’oranges pressées • 1 dl de jus de pamplemousse pressé • grains de poivre vert • 1 badiane (anis étoilé) • 4 grains de coriandre • ¼ de botte d’aneth • 50 g de poivron rouge • 80 g de salicornes fraîches (ou conservées au vinaigre)

En savoir

+ sur…

Les noix de Saint-Jacques

Pour profiter pleinement des qualités gustatives des noix de Saint-Jacques, les acheter fraîches plutôt que surgelées. Sa chair est réputée pour sa finesse. Éviter de la cuire trop longtemps, sinon elle devient caoutchouteuse. Préférer une cuisson translucide qui conserve son goût doux et légèrement sucré.

Préparation : • Couper le poivron rouge en brunoise (petits dés). • Décortiquer les noix de Saint-Jacques, enlever les barbes et les rincer. • Les plonger dans un saladier d’eau glacée pour raffermir la chair, puis les égoutter sur du papier

absorbant. • Dans une casserole, réduire quelques minutes le jus d’oranges et de pamplemousse, la badiane et les grains de coriandre. • Sauter les noix de Saint-Jacques rapidement (1 minute de chaque côté) dans une poêle antiadhésive puis terminer la cuisson pendant 3 à 4 minutes au four bien chaud (180°C- th 5-6). • Filtrer à l’aide d’une passoire fine le jus d’agrumes réduit et sirupeux, puis ajouter l’aneth. Saler, poivrer. Vous pouvez monter la sauce au beurre en ajoutant 30 g de beurre pour diminuer l’amertume, évitez de la faire bouillir. • Égoutter les salicornes au vinaigre ou blanchir les salicornes fraîches (juste une ébullition pour les attendrir).

Présentation : • Disposer trois noix de Saint-Jacques sur une grande assiette (ou réchauffer 12 coquilles lavées et

réchauffées et déposer les noix sur un lit de salicornes réchauffée à la vapeur). • Réchauffer la brunoise de poivrons dans la sauce et napper de cette sauce les noix de Saint-Jacques. • Décorer de brin d’aneth et de grains de poivre vert les noix de Saint-Jacques.

45


HOROSC

OPE

novembre 20 décembre

17

l Poisson

46

d Cancer

(22/06-22/07)

h Scorpion (23/10-21/11)

Novembre. Vous entrez dans un nouveau cycle dans lequel vous aurez davantage de maîtrise sur vos propres émotions et sentiments, un cycle où amour et liberté vont de pair. De ce fait, votre vie sentimentale va vous apporter d’intenses satisfactions et vous constaterez que votre confiance en vous-même se renforce. Décembre. Ce mois s’annonce agité. Le carré du Soleil à votre signe va vous donner des besoins d’évasion plus puissants que d’ordinaire. Vous avez besoin de vous extraire de certaines habitudes pour aller vers l’inconnu, apprendre, vous enrichir sur le plan psychique.

Novembre. Certains d’entre vous passeront par un état de crise qui au final sera un mal pour un bien pour s’extirper de situations qui ne vous apportent rien de bon à long terme. C’est un bond en matière de maturité que vous vous apprêtez à vivre. Votre mordant face à la vie devient plus entier et profond. Décembre. Autant dire que vous allez radicalement chasser certains doutes intérieurs et cesser de vous retourner sur certains faits du passé pour aller de l’avant de façon plus directe sans vous encombrer de scrupules superflus. Davantage de confiance et d’optimisme vont vous mener vers plus de sociabilité et d’ouverture sur l’inconnu.

Novembre. Autant dire tout de suite que la chance va vous escorter de très près et vous apporter de nombreuses facilités dans tous les domaines. Les situations qui étaient en suspens depuis des années vont pouvoir s’éclaircir et vous allez pouvoir accéder progressivement à une sortie des limbes. Décembre. Ce mois va vous permettre de clore l’année en ayant pour acquis une base d’amélioration de votre vie avec des débuts d’exécutions qui vous tranquillisent. Le transit du Soleil vous permet de stabiliser les changements que vous avez pu amorcer le mois dernier et ce sont des changements de fond et de longue haleine.

a Bélier

(21/03-20/04)

e Lion (23/07-22/08)

i Sagittaire (22/11-20/12)

Novembre. Ce mois s’annonce intense en termes d’activités. Celles-ci auront tendance à être moins variées mais plus prenantes. Votre vie financière est sur le devant de la scène et l’objet de toutes vos attentions. Mais comme vous aimez battre le fer tant qu’il est chaud, vous allez mettre en œuvre des actions qui clarifieront la situation. Décembre. Il est à prévoir de nouvelles rencontres qui auront le chic de déclencher en vous de nouveaux projets ou de vous montrer de nouvelles pistes d’investigation pour l’évolution de votre vie professionnelle et votre statut. En revanche, sur le plan sentimental, vous devenez plus sélectif que d’ordinaire.

Novembre. Vous allez fournir des efforts de tempérance et revoir vos stratégies, les modifier radicalement pour conserver des liens sans parasitages. Votre entourage vit des changements et il compte sur vous pour l’aider à prendre les choses en mains sans difficultés. Mais ne vous attendez pas à ce qu’il obtempère à tous vos conseils. Décembre. Ce mois annonce pour vous un climat énergisant sur le plan de vos activités. Votre créativité va connaître une mise en relief qui sera porteuse de chance, tout particulièrement dans le cadre de vos amours et de vos finances. C’est le bon moment pour lancer une activité ou pour officialiser une relation.

Novembre. Vous qui n’aimez pas le mensonge, vous aurez l’art de le déceler intuitivement mais aussi de comprendre les raisons qui poussent certaines personnes à agir de la sorte. Saturne est toujours votre alliée, ce qui sera une aide considérable pour réaliser et finaliser des bilans définitifs, sans complaisance. Décembre. Vous sortez de vos habitudes et vous allez vivre des situations qui vont enrichir votre paix intérieure et vous rapprocher d’une philosophie de vie plus vaste, plus profonde. Votre équilibre financier est au-devant de la scène, vous aurez de grandes facilités à vous y atteler sans que cela ne soit trop laborieux.

b Taureau

f Vierge

(19/02-20/03)

(21/04-20/05)

(23/08-22/09)

Novembre. Il sera nécessaire de lâcher prise par rapport à certaines exigences et d’avancer avec plus de tact que d’ordinaire vers leur réalisation. La forme de votre approche demande un certain doigté que vous n’avez pas ou peu eu jusqu’ici, ce qui peut créer en vous un sentiment de frustration. Décembre. Un certain besoin de recul, de retrait, peut se faire sentir ou, à contrario, vous pousser à fuir la solitude à tout prix. La première option sera la meilleure, provisoirement, afin de faire le point sur la véritable racine de ces problématiques et de ne plus répéter les schémas compulsifs du passé.

Novembre. Votre pragmatisme s’approfondit, ainsi que votre intuition en matière financière. Votre audace et vos analyses préalables sont excellentes. En revanche, votre vie sentimentale risque de vous donner du fil à retordre, dans le sens ou vous risquez de faire preuve de possessivité envers votre partenaire. Décembre. Ce mois va mettre en relief les questions liées à vos racines, la famille, les bases intimes de votre vie. Le transit du Soleil dans votre maison symbolique va créer davantage d’échanges et de mouvements dans votre cercle familial et vous serez le maillon stable de la chaîne.

c Gémeaux (21/05-21/06)

g Balance (23/09-22/10)

Novembre. Il s’agira de ne pas vous laisser effrayer par les impossibilités transitoires qui se présentent et de résister à la tentation de bluffer votre entourage, dans le domaine social mais aussi affectif. Les instances de Mercure, votre planète maîtresse, en opposition à votre signe annoncent des débats d’idées très animés avec votre partenaire. Décembre. Les nouvelles connaissances que vous êtes susceptible de faire dans cette période sont très positives dans tous les domaines. C’est également une excellente période pour entreprendre un voyage ou des déplacements. Le quinconce de Mars à votre signe annonce un surcroît de travail.

Novembre. Si vous êtes dans une situation floue actuellement, vous sentirez l’urgence de clarifier les choses sans attendre que la situation se décante d’elle-même car vous saurez que cela n’arrivera pas. Votre vie émotionnelle ne vous autorise pas autant de concessions que ce que vous faites habituellement. Décembre. Ce mois vous fait entrer par la grande porte dans un climat énergisant sur le plan psychique. En effet, le sextile du Soleil à votre signe va vous mener dans une dynamique relationnelle très intéressante et agréable à la fois, porteuse d’opportunités dans tous les domaines.

j Capricorne (21/12-19/01) Novembre. Un besoin d’élévation et de reconnaissance va se faire sentir quelle que soit votre situation actuelle. Ce qui est idéal si vous exercez une profession commerciale ou si vous êtes dans la notion de développement au sens large. Votre vie sentimentale s’annonce plus radicale que d’ordinaire. Décembre. Mars va dynamiser votre conscience par rapport à l’action au sens large et vous donner un plus fort besoin de concrétiser certains projets. Vous aurez besoin d’agir face à tout ce que vous souhaitez réaliser, mettre en œuvre, comme dans une frénésie d’efficacité.

k Verseau

(20/01-18/02)

Novembre. Il n’est pas exclu que vous ayez à revivre ce mois-ci des situations qui ressemblent à celles du passé, afin de les résoudre cette fois-ci différemment et surtout définitivement. C’est sur le plan émotionnel que vous aurez fort à faire face à un entourage exigeant qui vous sollicite sur le plan privé. Décembre. Ce mois sera plus plaisant, plus léger que le mois dernier. Vous retrouvez avec le sextile du Soleil à votre secteur, davantage de convivialité au quotidien et dans tous les domaines. Vos besoins de communications et d’échanges se tournent résolument vers la fraternité et l’ouverture d’esprit.


Crédit photo : Istock

Craquez à tous moments pour les chips BRET’S

FABRICATION

Des saveurs justes et authentiques Des pommes de terre, de l’huile de tournesol, des arômes naturels, une teneur limitée en sel,

Et c’est TOUT !

FRANÇAISE Altho Route de St Caradec - 56920 St Gérand

www.brets.fr

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr


Création: Département du Morbihan - Papier PEFC - 2017

R C E D S E N E C S E OUVERTCURRIM E L E E 2 7 D N O E V. 2017 N E

APPLICATION MULTIMÉDIA ESCAPE GAME

ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU MORBIHAN - VANNES departementdumor bihan

Ici et là magazine - Numéro 21 - Pays de Loudéac et de Pontivy  

Magazine gratuit du Centre Bretagne - novembre/décembre 2017

Ici et là magazine - Numéro 21 - Pays de Loudéac et de Pontivy  

Magazine gratuit du Centre Bretagne - novembre/décembre 2017

Advertisement