Page 1

tuit a r g e n i z a Mag tagne e r B e r t n e du C 17 / avril 20 ars N°17 - m

vy i t n o P e ac et d é d u o L Pays de

Un Centre Bretagne « so british ! »

Atlantem

La Motte

Chorale

Spécialiste des menuiseries

Privilégier la qualité de vie

Les Chanteurs d'Argoat

S oc i ét é - Cul ture - Économie - Loisirs - Tou r is m e


PROCHAINE VENTE DIRECTE D’USINE À ROHAN Vestes, Pulls, Gilets... des remises exceptionnelles : jusqu’à -50% ( sur articles signalés en magasin )

Du vendredi 21 avril au lundi 1er mai 2017 Ouvert lundi 1er mai

Tous les jours de 14 h à 18 h et les samedis de 10 h à 18 h

Rue Notre Dame - ROHAN (56) Tél. 02 97 38 57 78 - www.rochan-maille.fr

7>9 AVRIL 2017 - FOIRE EXPO DE PONTIVY - plus d'infos sur www.foire-pontivy.com


Édito

N°17 - mars/avril 2017

Goûtu et joli, le menu de printemps...

Sommaire

Crocus, jonquilles, narcisses, jacinthes, primevères... Comme ils sont doux à l'oreillle, ces noms de fleurs qui disent l'arrivée des beaux jours. Comme elles sont agréables à l'œil aussi, ces petites couleurs fragiles qui trouent si joliment le marron de l'hiver qui s'en va. Sans vraiment s'être fait remarquer. Cette année, pas beaucoup de froid et pas du tout de blanc manteau. On a même, selon les spécialistes, joué avec les records de douceur. Ce qui n'est pas forcément bon signe. Pas de vraie froidure donc, mais on n'en apprécie pas moins les jours qui rallongent. La grisaille et les journées qui ressemblent à la nuit, à la longue, quand on n'est pas Inuit, ça lasse. C'est donc avec un bel entrain et une vraie satisfaction que nous célébrons notre troisième printemps avec vous. Ici et Là, avec vous, on est bien. Et on espère, bien entendu, que la réciproque est vraie. Oui, on est comme ça. Être bien tout seuls dans notre coin, c'est pas vraiment notre truc. C'est comme boire un bon coup tout seul ou déguster un repas gastronomique en solo. Même un super grand cru, même un plat avec plein d'étoiles, en solo, ça ne le fait pas... C'est bien connu, « quand on aime, on ne compte pas ». Nous, à Ici et Là, on s'aime bien et donc, on ne se compte pas. Mais on se rend bien compte quand même quand on n'est qu'entre nous... Et on préfère quand on peut compter avec les autres. Avec vous, tous ceux d'Ici et Là. Parce que c'est chouette de partager. Surtout quand il s'agit de bonnes choses. Comme celles que, tous les deux mois, nous prenons plaisir à préparer pour vous. Le joli et goûtu menu de mars et avril est là, juste à côté. Et la carte est encore bien plus riche... La Rédaction

• Dossier : Un Centre Bretagne " so british ! " (p. 5 à 12) • Entreprise : Atlantem (p. 16-17) • Circuits courts : " Sacré pain !!! " (p. 18-19) • Commune : La Motte (p. 22-23) • Intercommunalité : PLUI à Pontivy (p. 24-25) • Sorties : L'agenda (p. 27 à 30) • Festival : Kan an Bobl (p. 34) • Littérature : Le printemps des livres (p. 32) • Culture : Les Chanteurs d'Argoat (p. 36-37) • Nature : L'hirondelle (p. 44) • Gastronomie : Yvonnick Le Maux (p. 45) Ici et Là est une publication bimestrielle - Tirage : 8 000 exemplaires Directeur de la publication : Dominique Perrot Rédaction : Stéphanie Biju, Dominique Perrot, Daniel Thépaut Secrétariat d’édition : Daniel Thépaut Photographe : Michel Langle Conception et réalisation : Ronan Le Duff et Idest Communication Iconographie : Fotolia, Jcstudio - freepik.com Régie publicitaire : 07 87 36 05 64 - idest.pontivy@orange.fr N° ISSN : 2276-1934 Impression : Iris Imprim

www.icietla-magazine.com @icietlamagazine


reha team

Bretagne

CONFORT et TECHNIQUE

ORTHOPONDI

LE SPECIALISTE DU MONTE-ESCALIERS SUR MESURE

CONFORT et MAINTIEN A DOMICILE

DROIT OU COURBE INTERIEUR OU EXTERIEUR

VENTE et LOCATION DE MATERIEL MEDICAL

02 97 25 48 27 PONTIVY Devis Gratuit Possibilité de crédit d’impôt 25 % Installation et Service après-vente en Bretagne

A retourner sous enveloppe affranchie à : Confort et Technique, 29 rue du Général QUINIVET, 56300 PONTIVY Oui, je souhaite recevoir GRATUITEMENT et sans engagement de ma part une documentation sur la gamme des monte-escaliers Handicare

Lits, Fauteuils, Scooters, Aides techniques, Chaussures de confort, Orthopédie (semelles, corsets…)

Adresse : ………………………………………………………………………….…………………………………………………………………....………… Ville : ………………….…………………..……………………………………….. Tél : …………………………………………………………………..… La loi du 6/1/78 relative à l’informatique et liberté vous garantit un droit d’accès et de modification aux informations cous concernant.

ID’EST-17

Nom : ……………………………………………………..……. Prénom : ………………………………………..…..………………………………….

29 rue du Général Quinivet – 56300 PONTIVY (Direction Guémené sur Scorff / Rostrenen)

Tel. 02.97.25.48.27 - www.reha-team-bretagne.com


D O SS I E

R

Un Centre Bretagne « so british ! » Près de 14 000 Anglais, Gallois, Écossais ou Irlandais sont installés en Bretagne. La plupart en Centre Bretagne, attirés par le calme de sa campagne. Le repli sur soi que l’on aurait pu craindre, lors de la forte vague d’arrivée des sujets de sa Royale Majesté au début des années 2000, n’a pas eu lieu. Aujourd’hui, c’est en bon voisinage que Centre Bretons et Grand Bretons cohabitent. « Le calme et la beauté des paysages ». Pas un des Britanniques que nous avons interrogés n’a omis de citer cet argument pour motiver son installation dans notre région. La vie à la campagne est un « luxe » très recherché qu’il est difficile pour les sujets de sa Royale Majesté de pouvoir s’offrir dans leur pays d’origine. Voilà qui explique donc aisément pourquoi, contrairement aux autres immigrés plus présents à proximité des grands pôles d’emplois, les Britanniques, eux, ont préféré les zones rurales du Centre Bretagne. Y représentant dans certaines communes une part importante de la population. Selon une étude publiée par l’Insee, en mai 2015, ils seraient ainsi 13 760 Anglais, Gallois, Écossais ou Irlandais à vivre en Bretagne, constituant la première origine des immigrés, soit 15 %. Une sympathique communauté anglophone à la rencontre de laquelle nous avons voulu aller pour ce nouveau numéro d’Ici et Là. 2002 et 2003 seraient les années qui ont enregistré le plus d’arrivées de Britanniques, fuyant notamment une Angleterre trop peuplée et où l’immobilier était alors

très cher. Une vague qui soulève à l’époque des inquiétudes. Qui étaient donc ces gens qui ne parlaient pas notre langue, rachetaient nos ruines et ouvraient à tour de bras des gîtes, entreprises artisanales, commerces ? C’est pour permettre à chacun de mieux se connaître et s’apprécier que Marylin Le Moign a créé en 2003, AIKB, Association d’intégration Kreiz Breizh. Elle compte aujourd’hui 575 familles adhérentes (page 6).

Quel sera l’impact du Brexit ?

L’objectif a été atteint, le repli sur soi que l’on pouvait craindre n’a pas eu lieu…Les Grands Bretons on su s’intégrer et se faire accepter des Centre Bretons. À l’image des « reporters » de Spotlight on Brittany qui, tous les mois, sillonnent la région à la recherche de bons sujets locaux pour leur émission diffusée sur les ondes centre bretonnes (page 7). À Caurel, la clientèle du Valfrescos est mixte, conformément à la volonté des propriétaires Valerie et Chris Jones qui n’on pas voulu en faire « un barcafé anglais » (page 8). L’adaptation s’est d’ailleurs faite dans les

deux sens, le Centre Bretagne ayant su aussi s’arranger avec la forte présence de cette communauté anglophone. Chez CL&P assurance, fusion des agences Axa de Locminé et Pontivy, l’Anglais Tom et la Galloise Jane, sont les interlocuteurs privilégiés de la clientèle britannique (page 10). Tom et Jane qui prouvent aussi que non, tous les immigrés originaires du Royaume-Uni ne sont pas des retraités ou inactifs. Toujours selon l’étude Insee, ils sont un peu plus d’un quart à exercer un emploi. C'est également le cas de Toby et Caely, qui proposent des séjours en immersion à Silfiac, pour parfaire son anglais (page 12). Depuis 2008, avec un taux de change de la livre par rapport à l’euro moins favorable aux expatriés britanniques, le nombre de ceux qui se sont installés en Bretagne s’est stabilisé voire a même diminué. Quel sera l’impact du Brexit sur cette immigration ? Nul ne peut vraiment encore le dire. « Nous n’avons jamais eu autant de familles adhérentes qu’avant le vote en faveur du Brexit », note cependant Marilyn Le Moign, présidente d’AIKB. De là à y voir une tendance se dessiner… Wait and see ! 5


D O SS I E

R

Association Intégration Kreiz Breizh « Apprendre à mieux se connaître et à vivre ensemble » Originaire du nord du Yorkshire, nationalisée Française depuis 1969, Marilyn Le Moign a créé en 2003, AIKB, Association Intégration Kreiz Breizh, dont le siège social se situe dans l’ancien relais de chasse des ducs de Rohan, à Gouarec. 575 familles anglophones y adhèrent. Interview. Quelle était votre intention en créant AIKB en 2003 ? L’année 2003 a été marquée par une vague d’arrivée des anglophones en Centre Bretagne. Attirés par le calme de la région, ils étaient nombreux à racheter de vieilles maisons, entraînant une hausse du prix de l’immobilier… et une certaine inquiétude de la part des locaux. J’ai créé AIKB pour éviter que les rapports entre les Bretons et les nouveaux arrivants anglophones ne se détériorent, pour donner l’occasion à chacun de mieux se connaître, de s’apprécier et d’apprendre à vivre ensemble. Mon idée était à la base, de faire d’AIKB une association plutôt culturelle. Très vite, d’autres besoins se sont fait ressentir ? En effet, très vite, nos premiers adhérents ont exprimé un réel besoin d’aide dans leurs démarches administratives : auprès des impôts ou des mairies, ou encore pour des questions liées à la santé. L’association emploie aujourd’hui une salarié, Maggie, qui est chargée d’assister nos familles dans leurs démarches et organise régulièrement des conférences sur des sujets pratiques. Attention, l’idée n’est pas de tout faire à la leur place mais de les responsabiliser et les rendre autonomes. Combien de familles adhèrent aujourd’hui à AIKB ? D’une quarantaine à ses débuts, AIKB est passé à 575 familles adhérentes. La grande majorité est installée en Centre Bretagne, dans un secteur allant de Carhaix à Loudéac et de Locminé à Quintin. L’adhésion à l’association s’élève à 30 € par mois.

D’autres activités gravitent autour d’AIKB ? À l’initiative de membres de l’association, plusieurs clubs ont été créés : club de photo, d’art, de tir à l’arc et aussi la troupe de théâtre Arlequin. Un club de conversation se réunit tous les mercredis et réunit locaux et anglophones. Une bibliothèque en anglais est également ouverte aux membres d’AIKB. Enfin, l’association met ses locaux à disposition d’une enseignante qui dispense des cours de français. Avez-vous ressenti des premiers effets du Brexit ? Oui, sur les demandes de nationalité française et de carte de séjour. Au moins des demandes de renseignements. Nous n’en avons jamais eu autant, c’est une vraie tendance de fond depuis le Brexit, en prévision de ce qui pourrait arriver. Et pour cause, les Anglais n’ont aucune idée de ce que pourrait être le contrecoup de ce vote. La première grosse conséquence a été une perte de 16 % de la valeur de la livre sterling… Quel est selon vous le secret pour bien s’intégrer en Centre Bretagne lorsqu’on est anglophone ? La langue est primordiale ! Il faut parler un minimum français. En Bretagne, la vie sociale est aussi très différente d’en Angleterre. Elle passe par l’adhésion à des associations locales, le bénévolat. C’est pour moi une autre vraie clé d’entrée !

Pratique AIKB

3, rue de Sénéchal, à Gouarec. 02 96 24 87 90 / e-mail : info@aikb.fr Accueil du mardi au vendredi, de 10 h 30 à 13 h et de 14 h à 18 h.

Site internet : www.aikb.fr

6


D O SS I E

R

Spotlight on Brittany Des Grands-Bretons « on air ! » L’émission Spotlight on Brittany est diffusée depuis dix ans sur les ondes du Centre Bretagne. Elle est préparée par une équipe de « reporters » bénévoles, qui explorent chaque mois une thématique différente. Leurs reportages séduisent autant des auditeurs anglophones que francophones ! Coupures de presse éparpillées sur la table. Idées inscrites à la craie sur un tableau noir. Le mardi matin, c’est conférence de rédaction pour l’équipe de l’émission Spotlight on Brittany. Tandis que Chris fait du montage audio sur son ordinateur, Elaine, Robert et Jan, échangent sur les sujets qui illustreront la thématique choisie pour le mois de mars. « English in lessons » (l’anglais en leçons) en l’occurrence, qui fait le grand écart avec le thème de février, « Booze in Brittany » et que l’on pourrait traduire familièrement par « Picoler en Bretagne »… Spotlight on Brittany a été initiée en 2007 par des bénévoles de l’association AIKB. Dix ans déjà, donc, que les Grands Bretons parlent aux auditeurs anglophones et francophones du Centre Bretagne, et même bien au-delà. « Avec Internet, on peut nous écouter de partout dans le monde », sourit Robert Millar. À ses côtés, Elaine Aigrell, Chris et Jan Tyacke, Jon Chambers et Jeff Smith, forment le « noyau dur » du comité éditorial actuel. « Nous nous appuyons aussi sur une équipe de correspondants dans toute la Bretagne et des "voix off" pour d’éventuelles traductions », indique Elaine. Chacun son rôle. Elaine, Robert, Chris, Jon et Jeff, armés de leur magnétophone, œuvrent en bons reporters sur le terrain. Jane, elle, retranscrit chaque sujet pour le site internet. Bien qu’autonome,

l’équipe bénéficie aussi du soutien de Bruno Blanchard, ingénieur du son professionnel, pour les finitions techniques avant diffusion.

30 minutes d’émission

Chaque mois, une nouvelle émission de 30 minutes est préparée et compte entre trois et quatre reportages. Au programme de mars : une interview de Steven Huitorel qui délivre des cours d’anglais sur Youtube, des reportages sur la compagnie de théâtre « V.O » qui intervient auprès de lycéens et collégiens ou encore sur des cours d’anglais au rythme jazz et blues, au sein du collège Victor-Vasarely de Collinée… « Nous avons six semaines entre le moment où nous décidons des sujets et la première diffusion de l’émission », explique Robert. « Enfin, en théorie… » Car comme dans toutes rédactions, il n’est pas rare que l’équipe de Spotlight on Brittany se retrouve « charrette » comme on dit dans le jargon journalistique. Ou « late », en anglais… Mais comme dans toutes rédactions également, c’est finalement toujours dans les temps que l’émission est diffusée sur les ondes du Centre Bretagne. Pour écouter Spotlight on Brittany, il faut se brancher le mercredi et le dimanche à 14 h sur Radio Bro Gwened, ou le mercredi à 14 h et le samedi à 12 h sur Radio Kreizh Breizh. Les étourdis ou les auditeurs du bout du monde peuvent aussi se replier sur les podcasts, disponibles sur le site internet de l’émission.

Plus d’infos :

www.spotlightonbrittany.fr 7


D O SS I E

R

Le Valfrescos à Caurel Un bar-café « anglais »… mais pas trop ! Valérie et Christopher Jones ont rénové l’ancienne épicerie de Caurel, pour y aménager six chambres d’hôtes et un bar-café des plus cosmopolites. Près de la cheminée en hiver ou du barbecue dans le jardin en été, au Valfrescos, toutes les cultures se mélangent... Ses propriétaires sont originaires du Devon, au sud-ouest de l’Angleterre. Son nom a une consonance italienne. Ses soirées thématiques font voyager en Grèce, en Espagne, en Indonésie… Plutôt cosmopolite, le Valfrescos à Caurel ! Et pour cause : « nous ne voulions pas en faire un " bar anglais " mais un endroit qui concilie toutes les cultures », insistent Valerie et Christopher Jones, à la tête de cet établissement qui a ouvert ses portes en août 2014, en plein cœur de la petite commune costarmoricaine. Valerie et Chris ont acheté en 2002 cette grande maison qui abritait autrefois l’épicerie du village. L’endroit n’avait jamais été réhabilité depuis la Seconde Guerre mondiale. « Nous avons attendu dix ans avant de nous décider, en 2012, à rénover complètement la maison. L’idée était d’aménager des chambres d’hôtes qui manquaient au bord du lac de Guerlédan », raconte Valérie. Les travaux ont duré presque deux ans. Six chambres d’hôtes, toutes équipées de leur salle de bain privative et à la décoration raffinée, séduisent aujourd’hui une clientèle internationale. Le bar-café-restaurant offre 24 couverts, dans une ambiance chaleureuse tout en bois, poutres et pierres apparentes. Difficile d’imaginer qu’il y a deux ans à peine, ici même, « il n’y avait pas de plancher, pas de fenêtre, pas d’électricité… », se souvient Valérie.

Un repas dominical « so british »

Dans ce bar-café se côtoient régulièrement une clientèle d’Anglais et de Français. « Avec une petite majorité de Français », note Valérie. Sauf… « pour la retransmission du match de rugby France-Angle8

terre, lors du tournoi des six nations », s’amuse Valérie. Par excès de fierté des Français, paraîtrait-il, en cas de défaite… Le tournoi des six nations fait partie de ces événements très populaires pour lesquels le Valfrescos ouvre, en formule «  bar-snack » pendant l’hiver. Une période hivernale pendant laquelle l’établissement fonctionne, au ralenti, le week-end. À la carte du restaurant : une cuisine maison et préparée par Valérie et son aide-cuisinier, avec des produits frais. Des plats essentiellement français. Seul le menu du dimanche midi correspond à celui d’un repas familial traditionnel anglais. « Avec au minimum trois légumes et des pommes de terre rôties pour accompagner la viande », détaille Valérie. Et des desserts « so british » : tarte au citron meringuée ou banoffee pie (pâtisserie à base de banane, crème et caramel). Si l’hiver, les repas se prennent près de la grande cheminée, l’été, les convives du Valfrescos sont invités à prendre place au jardin, pour déguster steacks, burgers ou encore brochettes de gambas grillées au barbecue. «  On s’installe ainsi "al fresco". Cela donne toujours lieu à des soirées très conviviales  », se réjouissent Valérie et Christopher. Ce sympathique couple d’anglais, parfaitement intégré, a réussi son pari : «  prendre le meilleur de toutes les cultures et offrir quelque chose de différent en Centre Bretagne ! »

Infos pratiques Le Valfrescos Bar-café - chambres d’hôtes Route du Lac, à Caurel 02 96 26 75 95 - valfrescoscaurel@gmail.com

www.valfrescos.com


Gardez ! e m r o f a l

AQUA GYM IN PETIT ET GRAND BASS

AQUA BIKE TRAINING BIKE

UATIQUE Q A A B M ZU

APPRENTISSAGE

T NEMEN N O I T C PERFE NAGES 3 PERFECTIONNEMENT 4 NAGES

 Inscriptions toute l’année  Tarifs dégressifs

Horaires d’ouverture

Période scolaire : Lun : 17 h - 19 h Mar : 12 h - 13 h 30 et 17 h - 22 h Mer : 14 h 30 - 20 h Jeu : 17 h - 19 h Ven : 12 h 13 h 30 et 17 h - 22 h. Sam : 14 h 30 - 18 h Dim : 9 h 30 - 13 h et 14 h 30 - 18 h 30 Périodes vacances : Lun : 12 h - 20 h Mar : 12 h - 22 h Mer : 12 h - 20 h Jeu : 12 h - 20 h Ven : 12 h - 22 h Sam : 14 h - 18 h Dim : 10 h - 18 h

spadium Pontivy

Réservations au : 02.97.28.97.97 ou à l’accueil du centre.

Retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/spadiumPontivy

Idest Communication - Pontivy - 07 87 36 05 64

AQUA C ONFIAN CE


D O SS I E

R

Chez CL&P Assurances Tom et Jane, aux petits soins de la clientèle anglophone Les anglophones représentent 20 % de la clientèle de CL&P Assurances, société née de la fusion des agences Axa de Pontivy et Locminé. Jane Poissant, originaire du Pays de Galles, et Tom Furnival, anglais, sont là pour mieux les guider et les servir. Un accent charmant et tenace trahit encore les origines galloises de Jane Poissant, 50 ans. Celui de Tom Furnival, en revanche, est quasi gommé au point presque de se méprendre sur la nationalité de ce grand et jeune Anglais de 25 ans. Jane est arrivée il y a 20 ans en France, « après mes études et dans le cadre d’Erasmus », précise celle qui avait alors déjà rencontré celui qui deviendrait son mari, Guillaume, à la faveur d’un séjour de ce dernier à Cardiff. Tom, lui, était un minot de 10 ans lorsque son père s’est installé en Bretagne. « Il avait acheté une maison à Guéméné-sur-Scorff, en prévision de sa retraite. Il est reparti cinq ans plus tard en Angleterre, mais moi je suis resté », raconte celui qui a ainsi passé toute son adolescence en Centre Bretagne, décrochant son bac puis son BTS assurance, au lycée Joseph-Loth de Pontivy.

Un réel atout pour la société

Tom et Jane sont les deux interlocuteurs privilégiés de la clientèle anglophone de CL&P Assurances, société née de la fusion des agences Axa de Pontivy et Locminé. « Les anglophones représentent environ 20 % de la clientèle des deux agences, ce qui est assez important. Le besoin était réel de leur dédier des personnes pour mieux les conseiller et les assister », souligne Jane, dont le mari, Guillaume Poissant, est agent général à Locminé. Jane est plus particulièrement chargée de la partie communication avec cette clientèle anglophone : rédaction d’e-mail, de documents administratifs, préparation de flyers… Recruté en décembre 2015 à Pontivy, Tom, lui, apporte son conseil et son expertise en assurances auto, maison, 10

santé, professionnelle ou encore pour les animaux auprès du portefeuille « Britanniques », de CL&P Assurances. « Pour nos clients anglophones, c’est très rassurant d’avoir affaire à des personnes qui parlent couramment l’anglais. Le domaine des assurances peut s’avérer parfois compliqué et très technique. Avec Jane, mais aussi Clémence, hôtesse d’accueil bilingue à l’agence de Pontivy, nous leur facilitons la vie », note Tom. « Ce service anglophone proposé par CL&P assurances est vraiment complet et constitue un réel atout pour la société », rajoute Jane. Un atout dont Tom et Jane se font d’ailleurs les ambassadeurs, une fois par an en Grande Bretagne, lors d’un grand salon qui pourrait être l’équivalent de celui de l’habitat en France. « Notre participation annuelle à ce salon nous permet de séduire une clientèle anglophone bien plus large que celle qui est installée dans notre secteur », observe Jane. Ainsi, ce sont des anglophones des Alpes ou du sud de la France qui viennent s’assurer… et se rassurer en Centre Bretagne.

Pratique CL & P Assurance (agences AXA) Agence de Pontivy : 75, rue Nationale, 56300 Pontivy ; 02 97 25 41 02 Agence de Locminé : 6, place du marché, 56500 Locminé ; 02 97 60 08 23 E-mail : contact@clp-assurances.fr Site internet : www.clp-assurances.fr


D O SS I E

R

Stage linguistique à Silfiac

Immersion « in english » chez Toby et Caely… Toby et Caely Ward-Edwards sont « famille d’accueil » pour Bringing People Together SL Grand Ouest. Ce couple anglo-américain reçoit chez lui, à Silfiac, collégiens et lycéens, mais aussi des adultes pour des séjours en immersion. Une seule consigne : « on ne parle qu’en anglais ». Efficace ! Clément a 16 ans et est en classe de 1ère S à Gazeran, en région parisienne. C’est en Centre Bretagne, que le jeune homme a passé sa première semaine de vacances d’hiver. Avec un objectif : se perfectionner… en anglais ! Pour la troisième fois en un an, Clément a séjourné chez Toby et Caely Ward-Edwards, à Silfiac. « Au départ, j’ai eu quelques difficultés avec la prononciation. Mais la motivation emporte tout et j’ai tout de suite adopté cette fabuleuse famille », témoigne Clément. Toby et Caely sont « famille d’accueil » depuis 2011 pour Bringing People Together SL Ouest. Basée à Saint-Martin-sur-Oust, la société propose des stages en immersion chez des anglophones vivant notamment en Bretagne. « Majoritairement en Centre Bretagne », précise Christine Prédery, la gérante. Toby, Anglais de Plymouth, 44 ans, et Caely, Californienne de 30 ans, reçoivent leurs stagiaires à domicile, en l’occurrence l’ancienne école de Silfiac, rénovée en maison d’habitation. «  Nous accueillons surtout des scolaires, entre 14 et 17 ans, parfois plus jeunes, pendant les vacances, mais aussi des adultes, les week-ends et hors congés scolaires », indique Caely. Un seul stagiaire à la fois pour une immersion réussie. Avec une consigne stricte : « on ne parle qu’en anglais ! », insiste Caely. Elle-même enseignante, la jeune américaine sait utiliser des techniques de diversion en cas de difficultés.

Renseignements : Bringing People Together 02 99 91 59 77

www.bringing-people-together.fr

12

« Au final, on réussit toujours à se comprendre ! Ces séjours sont très efficaces même pour des personnes qui ont un faible niveau », promet Caely. « Aujourd’hui, je comprends 90 % de ce que Caely et Toby me disent », renchérit le jeune Clément.

« On tisse de vrais liens »

Pratique de la guitare avec Toby, musicien qui a d’ailleurs installé un studio d’enregistrement dans sa maison, jeux de société, cours de yoga ou cuisine avec Caely, promenades quotidiennes avec leurs trois chiens ou visites de sites d’intérêt dans la région, sont quelques-unes des activités proposées à ses hôtes par ce sympathique couple anglo-américain. « Nous adaptons le programme selon les goûts de nos stagiaires », soulignent Toby et Caely, dont le planning d’accueil affiche complet jusqu’à la fin d’année 2017. Comme Clément, nombreux sont ceux qui, après un premier séjour à Silfiac, n’ont pas hésité à revenir. Une douzaine environ… « C’est super sympa de constater les progrès de chacun en anglais et aussi de les voir grandir. On tisse de vrais liens », s’enthousiasme Toby. « Je ne sais pas si je reviendrai chez Toby et Caely en tant qu’élève, mais nous sommes maintenant amis pour la vie et c’est sûr, je leur rendrai visite régulièrement, quand je le pourrai », promet de son côté Clément.


t de

momen le st ’e c , ® E I A B A Avec SOL

R E V O N RÉ TRÉE & D N ’E D S E T R O P · S T FENÊTRES · VOLE

E GARAGE

vit aites e !

F

-30%

Du 8 mars au 5 avril, profitez du VITRAGE

SOLABAIE

crédit d’im

®

Triple Avantage pour

1

de plus ! *

*Offre valable du 8 mars au 5 avril 2017. S’applique pour toute commande comprenant la fourniture et la pose de fenêtres PVC gamme Composium®, Bois Cocoon ou Aluminium Cosmos, hybrides SO (hors formes spéciales et portes d’entrée), équipées d’un VITRAGE SOLABAIE® Triple Avantage 44.2 / 16 argon 90 % / 4 ITR One ou d’un triple vitrage 4 ITR / 12 argon / 4 / 12 argon / 4 ITR uniquement disponible en gamme Composium®, au prix du double vitrage 4 / 16 argon / 4 ITR One en Composium ou 4 / 20 argon / 4 ITR WE en Bois et Aluminium, + 1 euro. Offre non cumulable avec d’autres offres en cours et non applicable sur les commandes en cours. Pour toutes options et faisabilités, détails en magasin. **Suivant loi fiscale en vigueur. Liste des magasins participants disponible sur www.solabaie.fr - Visuels non contractuels : D3, Studio Garnier, Solabaie.

p ôt

**

a va nt le 31 /1 2/ 17

Véritable professionnel spécialisé dans la pose, retrouvez l’installateur Solabaie proche de chez vous sur

www.solabaie.fr


UE P R AT I Q

14


été 2017

15


ENTREP

RISE

Le spécialiste des menuiseries et fermetures Spécialisée dans la menuiserie industrielle, la société Atlantem Industries poursuit son développement dans la zone d'activité de La Niel, à Noyal-Pontivy. Dans le parc d'activités de La Niel, la société Atlantem où se trouve le siège social et l’usine de menuiserie PVC se fait discrète. Installée à l'écart des axes principaux de circulation, elle n'offre d'ailleurs que peu d'indices aux automobilistes qui passent à proximité, d'identifier son activité ! Étonnamment peu connue sur le territoire, elle affiche pourtant une histoire locale de près de trois décennies. Surtout, avec 180 salariés, elle est la plus importante de cette zone d'activités située sur la commune de Noyal-Pontivy. Particulièrement imposants, les bâtiments, d'une superficie totale de 16 000 m2, portent la marque des assauts du temps. Construits au début des années 70, ils furent initialement occupés par la société pontivyenne de quincaillerie, Le Tinier-Morin, avant d'être repris en 1989 par l'entreprise de menuiserie Sofamep. En 1995, celle-ci est rachetée par ceux qui occupent depuis les lieux. Les nouveaux propriétaires qui mettent alors un pied en Bretagne, sont installés 16

dans les Pays de la Loire. C'est le groupe Vendée Matériaux. Depuis sa création en 1907, la petite société de négoce installée près de La Roche-sur-Yon s'est particulièrement bien développée. Elle s'est également diversifiée dans le domaine du béton, puis a fait évoluer son identité en 2015 pour devenir le groupe Herige.

Herige, trois domaines d'activité

Aujourd'hui, il est présent dans l'univers du bâtiment à travers trois domaines d'activité. Le premier, VM Materiaux est lié à son cœur de métier et est axé sur le négoce de matériaux. À travers 86 points de vente dans l'Hexagone, il assure la distribution de matériaux pour le bâtiment et les travaux publics. Le second, Edycem concerne l'industrie du béton. Pour la fabrication du béton prêt à l'emploi ou le béton industriel (dalles, pavés, parpaings...), il dispose de 24 centrales et de cinq usines de fabrication. Enfin, le troi-

sième, Atlantem Industries, est axé sur la menuiserie industrielle. Au total, pour ces trois domaines d'activité, le groupe Herige qui compte près de 2 200 salariés a affiché un chiffre d'affaires de 524 M€, en 2016. Atlantem, avec ses 10 usines françaises, d'Hillion (22) à Marseille (13), en passant par Boué (02) ou Cholet (49), a une gamme complète de produits parmi les plus large du marché. « Nous concevons, fabriquons et commercialisons auprès de professionnels des fenêtres en bois, PVC, aluminium, hybride ainsi que des volets roulants, portes d’entrée, portes de garages et portails, chaque site ayant sa spécialité. Chaque année, plus de 185 000 menuiseries sont ainsi produites sur les différents sites du groupe. Un volume qui place Atlantem aux alentours du 6e rang parmi les 1 500 fabricants qui produisent chaque année en France, plus de neuf millions de menuiseries », précise Lionel Meheut, directeur du site Noyalais, spécialisé dans les menuiseries PVC.


Qu'il s'agisse des fenêtres ou des portes-fenêtres, la spécialité de l'usine noyalaise, c'est le PVC. Dans le secteur, ce matériau apparaît d'ailleurs très largement majoritaire puisqu'il représente environ 60 % du marché. Chaque jour, entre 200 et 250 menuiseries sortent des lignes de production de l'unité locale d'Atlantem qui dispose sur place, d'un service recherche et développement et d'un bureau d'études. Ici, tout est fait sur mesure et uniquement à partir des commandes enregistrées par une équipe qui compte plus de 80 commerciaux à travers la France. Une production en flux tendu qui permet de minimiser le volume des stocks. Du devis à la livraison, il faut généralement compter quatre semaines.

L'entreprise recrute « La totalité de notre production est destinée à une clientèle de professionnels », précise le directeur. Une clientèle regroupée dans un fichier qui compte plus de 3 500 artisans. Mais pas seulement. L'entreprise répond régulièrement aux appels d'offres des bâtisseurs. Elle participe actuellement à un chantier de rénovation d'un ensemble immobilier de la ville du Havre, près de 4 000 menuiseries seront livrées en huit mois ! Déjà soutenue, l'activité devrait encore croître dans un proche avenir.

Lionel Meheut, directeur du site Noyal-Pontivy. « Nous souhaitons progressivement développer l'activité et passer à 350/400 menuiseries par jour d’ici 2020 », assure le directeur. Pour l'unité noyalaise qui compte aujourd'hui plus de 180 salariés (avec une parité entre les hommes et les femmes, pour une moyenne d'âge de 44 ans), cette croissance devra nécessairement s'accompagner d'embauches. « À terme nous allons créer une trentaine d'emplois », précise Lionel Méheut qui ne cache pas ses difficultés « pour trouver du personnel compétent ». Ce développement va également s'accompagner d'investissements importants sur le site, avec de nouveaux outils industriels. Après d'importants travaux de réfection de toiture, déjà réalisés au cours des dernières années, l’entreprise va maintenant moderniser l’aspect extérieur du bâtiment.

Un réseau d’installateurs pour vendre aux particuliers : Solabaie, bientôt un magasin à Pontivy Outre la marque Charuel, pour les portails, la société Atlantem développe une marque de vente et d’installation aux particuliers pour ses fenêtres et fermetures : Solabaie. Crée en 2004, elle regroupe actuellement plus d'une centaine d’installateurs ou de professionnels dans toute la France. Elle en comptera bientôt un nouveau puisqu'un distributeur de la marque va s'installer très prochainement, à Pontivy. 17


« Sacré Pain !!!  » :

du champ au fournil à Neulliac Stéphanie Odic, 28 ans, vient de se lancer comme « paysanne-boulangère » au sein de la ferme Le Jeloux, créant en janvier 2017 son entreprise « Sacré Pain !!! ». Ses pains bios au levain naturel sont fabriqués avec des variétés de blé cultivées sur les terres familiales, à Neulliac. Du grain au pain. De la moisson à la cuisson. Il n’y a qu’un pas, que Stéphanie Odic, agricultrice à Neulliac, a choisi de franchir. Cette jeune femme de 28 ans, un brin timide mais néanmoins déterminée, vient ainsi de se lancer comme « paysanne-boulangère ». Son entreprise a été créée en janvier 2017 : « Sacré pain !!! ». « Sacré dans le sens où le pain est un élément essentiel de notre alimentation, tout le monde en consomme », explique celle qui s’est lancée dans cette aventure pour « redonner du sens à mon activité professionnelle ». Si le métier tend à se développer, on ne compte encore qu’une centaine de paysans-boulangers en France… Pour Stéphanie Odic, le déclic s’est produit quand elle s’est installée auprès de son compagnon Yann, à la ferme Le Jeloux, située à Grevel, à Neulliac. « J’ai eu envie de m’investir dans les travaux de la ferme, de revenir à un métier plus proche de la 18

terre, de la nature et de mes convictions, notamment celles en lien avec le respect de l’environnement », raconte la jeune femme. En bio, depuis 40 ans, la ferme Le Jeloux cultive, entre autres, du blé panifiable. L’idée s’est imposée comme une évidence : « j’ai imaginé valoriser ce blé en le transformant au sein même de la ferme et en proposant à la vente un aliment sain et naturel ».

Trois fournées par semaine

Employée au centre hospitalier du Centre Bretagne, Stéphanie prend alors une disponibilité pour suivre une formation au sein du lycée du Gros-Chêne, à Pontivy. En juin 2016, elle décroche son brevet professionnel responsable d’exploitation agricole (BPREA), polyculture et élevage. Puis enchaîne des stages auprès d’autres paysans-boulangers de la région, dont un au Moulin de Lançay, à Questembert. Avant

de créer son entreprise, elle rode pendant six mois son process de fabrication et ses recettes, auprès d’un petit comité de goûteurs composé d’amis, de voisins et de membres de la famille… Aujourd’hui, Stéphanie assure trois fournées par semaine, le lundi, le jeudi et le vendredi, selon des méthodes de fabrication traditionnelle du pain et avec des ingrédients issus de la ferme familiale. « Je travaille sur une fermentation lente  : je pétris la pâte au levain naturel la veille et la laisse fermenter environ huit heures. L’idée est de ne pas précipiter la pâte, de la laisser travailler toute seule  », précise la paysanne-boulangère qui a aménagé un petit laboratoire dans une pièce de sa maison. Au total, le temps de pause, fermentation comprise, s’étend de 12 à 14 heures, avant la cuisson. « Une chauffe au bois, indirecte », dans un four installé sous le grand hangar à matériel de la ferme.


La ferme Le Jeloux, pionnière du bio

Stéphanie fabrique ainsi des pains semi-complet nature, méteil (mi seigle, mi froment), maïs-froment, aux graines (lin, sésame, pavot), au grand épeautre, pur seigle et, pour les gourmands, choco-noisette. Lorsqu’elle a créé son entreprise, début janvier, Stéphanie pétrissait 25 kg de farine par semaine, toutes céréales confondues. Aujourd’hui, sa production avoisine les 80 kg par semaine. « L’objectif est d’atteindre les 200 kg par semaine », révèle l’agricultrice de Neulliac. Un rendement maximal qui lui demandera d’embaucher ou de s’associer.

Vente à la ferme le vendredi après-midi

L’aventure démarre fort. En deux mois d’activité, les pains bios au levain naturel de Stéphanie Odic se sont déjà taillé une petite réputation et séduisent une clientèle de plus en plus large. La paysanne-boulangère de Neulliac fournit ainsi les cantines de Neulliac et du Sourn (des contacts sont pris également avec la cantine de Cléguérec), L’Asso du quartier de Pontivy, la Biocoop Callune, la boutique maraîchère de Tugdual Auffret à Cléguérec. Elle aimerait aussi rejoindre les rangs des producteurs du Marché du Gros-Chêne, « si le projet d’ouvrir le magasin le samedi matin aboutit », précise Stéphanie Odic. Une vente en direct à la ferme a lieu tous les vendredis aprèsmidis. Aujourd'hui, des travaux de réaménagement d’un bâtiment destiné à accueillir laboratoire et fournil, sont en cours à la ferme Le Jeloux. À long terme, la paysanne-boulangère envisage de développer également sur place l’accueil de la clientèle. D’ici là, Stéphanie Odic a du pain sur la planche…

Ne parlez pas d’exploitation. C’est bel et bien une activité paysanne que l’on revendique au sein de la ferme Le Jeloux, au lieu-dit Grevel, à Neulliac. L’une des pionnières du bio en Centre Bretagne. Gilbert Le Jeloux a repris en 1977 la ferme familiale, installée ici depuis des lustres. Le militant de la Confédération paysanne décide tout de suite de se passer de traitements chimiques, par respect du vivant et par conviction. À l’époque, on le regarde bizarrement… 40 ans plus tard, la ferme Le Jeloux s’étend sur 42 hectares où sont cultivés pommes de terre et plants (commercialisés sur le circuit « Payzon ferme », une association regroupant plusieurs producteurs et dont Gilbert est l’un des fondateurs), céréales et mélanges céréaliers ainsi que des légumes industriels (haricots verts). En 2012, Gilbert fonde le GAEC Le Jeloux avec son fils Yann. Le « paysan écolo » de Neulliac a fait valoir ses doits à la retraite début janvier dernier, laissant à son fils Yann et sa belle-fille Stéphanie, la tâche de prendre soin des terres familiales.

Informations pratiques Contact : « Sacré Pain !!! », lieu-dit Le Grevel, à Neulliac. Tél : 06 72 92 03 94. e-mail : odicstephanie@gmail.com Variétés de pains : Semi-complet nature, méteil, maïs-froment, aux graines, au grand épeautre, pur seigle et choco-noisette. Les produits de « Sacré pain !!! » sont certifiés Ecocert et Bio Cohérence. Prix : De 4 €/kg pour le semi-complet nature à 7 €/kg pour le grand épeautre (5 €/kg pour le pain aux graines). Vente à la ferme : Le vendredi après-midi de 14 h 30 à 18 h, sur commande (à passer du mardi au jeudi, 17 h). 19


MAGAS

IN

2, rue colonel Félix-Robo - ZA Saint-Niel (face au Centre Leclerc) - 56000 Pontivy Ouvert le lundi de 10 h à 19 h, et du mardi au samedi, de 9 h 30 à 19 h. www.monbana.com


un projet,

une création,

une impression… imprim

la solution

votre imprimeur conseil en numérique, offset et rotative Catalogue, plaquette d’entreprise, flyer, fiche, affiche, papier à lettre, chemise, enveloppe, cartes commerciales, calendrier, set de table, carnet autocopiant, liasse informatique, autocollant, étiquette, bulletin, livre…

1 rue de l’Embellie - 56100 LORIENT Tél. 09 67 21 29 50 - Port. 06 81 97 95 18 mail : irisimprim@orange.fr - www.irisimprim.fr

VOTRE MONTE-ESCALIERS SUR MESURE DROIT OU COURBE INTERIEUR OU EXTERIEUR

02 97 25 48 27 PONTIVY Devis Gratuit Possibilité de crédit d’impôt 25 % Installation et Service après-vente en Bretagne

VOTRE INSTALLATEUR CONSEIL HANDICARE : CONFORT ET TECHNIQUE 29 RUE DU Gal QUINIVET - 56300 PONTIVY confort-et-technique@orange.fr

A retourner sous enveloppe affranchie à : Confort et Technique, 29 rue du Général QUINIVET, 56300 PONTIVY Oui, je souhaite recevoir GRATUITEMENT et sans engagement de ma part une documentation sur la gamme des monte-escaliers Handicare Adresse : ………………………………………………………………………….……………………………………………………………………....………… Ville : ………………….…………………..……………………………………….. Tél : ……………………………………………………………………..… La loi du 6/1/78 relative à l’informatique et liberté vous garantit un droit d’accès et de modification aux informations cous concernant.

ID’EST-17

Nom : ……………………………………………………..……. Prénom : ………………………………………..…..…………………………………….


COMMU

NE

LA MOTTE

Privilégier la qualité de vie Située à quelques kilomètres de Loudéac et à proximité immédiate de la RN 164 et du RD 700, La Motte bénéficie d'une situation privilégiée. Et d'une belle qualité de vie dans une commune qui affiche une croissance constante, depuis près de 20 ans. Comme de nombreuses communes de l'Hexagone qui portent ce patronyme, celle du Centre Bretagne tire son nom d'une butte ou d'une motte. Ici, elle est connue sous le nom de « Douve aux Louais » et est située à environ 200 m du bourg. Elle a longtemps été considérée comme une ancienne motte féodale, mais des fouilles archéologiques effectuées à la fin de XIXe ont permis de conclure qu'il s'agissait en fait d'un vaste et exceptionnel cimetière d'incinération datant de l'apparition du fer dans notre région, plusieurs siècles avant la conquête romaine. Ancienne trève de Loudéac, gagnée sur la forêt, elle connaît dès le haut Moyen- Âge, une activité économique liée au fer et au bois. Mais c'est surtout à partir du XVIIe siècle que le tissage et le commerce des toiles vont lui apporter une certaine prospérité. Quelques riches maisons de négociants en témoignent d'ailleurs encore. À partir du milieu du XIXe siècle, le déclin de cette industrie va toutefois engendrer une forte émigration et une baisse constante de la population. De près de 3 500 habitants vers 1860, la population tombe à moins de 1 500, un siècle plus tard ! Depuis la 22

fin du second millénaire, elle enregistre en revanche une croissance constante et affiche aujourd'hui 2 163 habitants.

Motte, depuis 2001. Et cette croissance devrait encore se poursuivre. En cinq ans, trois lotissements pour un total de 50 lots ont en effet été initiés. Le dernier, Le Clos du bois, est actuellement en cours de viabilisation. Et sur les dix lots proposés à la vente, au prix de 22 € le m2, sept ont déjà été réservés.

Activité économique dynamique

« Depuis 1999, nous avons enregistré une augmentation de 20 % de la population », se réjouit Sylvie Malestroit, élue maire en juin 2016, à la suite du décès de Jean-Pierre Guilleret qui occupait le fauteuil de maire de La

Située à quelques kilomètres de Loudéac et bénéficiant d'une situation privilégiée à proximité de la RN 164 (Rennes - Brest ou Quimper) et de la RD 700 (Saint-Brieuc - Vannes ou Lorient), la commune ne manque pas d'atouts pour attirer de nouveaux habitants. Mais pas question pour autant de devenir une cité dortoir. D'ailleurs, près d'un actif sur quatre travaille dans la commune. Économiquement, avec plus d'une trentaine d'exploitations (dont plusieurs exclusivement bio), La Motte affiche une nette prédominance de l'agriculture. Outre deux entreprises comptant chacune plusieurs dizaines de salariés (SEEG, dans le domaine des travaux publics, GMMI, qui œuvre dans le montage et la


En Bref Population : 2 163 habitants. Superficie : 4 300 hectares. Gentilé : Mottérieuses et Mottérieux.

I N T E R V I E W

/

3 QUESTIONS À...

Sylvie Malestroit, maire de La Motte maintenance d'équipements industriels, ou encore la société Berthelot spécialisée dans la charpente), elle bénéficie de la présence d'un tissu particulièrement dense d'artisans. Charpentiers, électriciens, peintres, paysagistes, maçons ou encore couturière, on en compte en effet près d'une trentaine. De même, le centre bourg propose une offre de commerces et de services très diversifiée : supérette, boulangerie, bartabac, garages, mais également médecin, cabinet d'infirmière, pharmacie, salons de coiffure ou encore bureau de poste. Deux écoles pour un total de plus de 250 élèves et un établissement pour personnes âgées dépendantes, complètent cette offre de services à la population.

40 % de forêt

Dans le domaine associatif aussi, La Motte cultive une large diversité. Qu'il s'agisse du domaine sportif, culturel, de loisirs ou encore de solidarité, les associations affichent un réel dynamisme. Elles bénéficient d'ailleurs d'équipements de qualité pour proposer des activités et des manifestations tout au long de l'année. Enfin, et ce n'est pas le moindre de ses atouts, la commune bénéficie d'un cadre particulièrement agréable en lisière de forêt. Celle-ci recouvre d'ailleurs près de 40 % de la superficie totale de la commune. Avec les abords de l'étang de Beaulieu, elle offre de multiples possibilités de balades aux amateurs de randonnées.

Élue pour la première fois en 2008, Sylvie Malestroit a immédiatement occupé des fonctions d'adjointe. Reconduite dans son poste après les élections de 2014, elle a été élue maire en juin 2016, à la suite du décès de Jean-Pierre Guilleret.

Comment avez-vous appréhendé votre fonction de maire ? La transition a été quelque peu mouvementée puisque quatre adjoints ont quitté le conseil municipal après mon élection. L'assemblée est aujourd'hui très soudée et le travail se fait en équipe lors des commissions. Il y a beaucoup de travail mais tous les élus y prennent leur part. Quels sont les projets que vous souhaitez développer au cours de cette seconde partie du mandat ? La Motte est une petite commune mais nous avons de nombreux projets. Nous allons ainsi lancer le programme de rénovation de l'école publique et de la cantine scolaire pour un montant d'environ 1 M€. Outre la création d'un espace de convivialité au terrain de football, nous allons bientôt réaliser les travaux d'accessibilité de la mairie. Enfin, et il s'agit d'un gros morceau, nous avons lancé les travaux pour la mise aux normes de la station d'épuration. Comment voyez-vous l'avenir de Loudéac Communauté Bretagne Centre ? Cet agrandissement de la communauté est une évolution qui va dans le bon sens. Même si nos caractéristiques et nos pratiques peuvent encore être un peu différentes, il s'agit d'un ensemble cohérent qui va s'harmoniser et porter des projets structurants pour l'avenir. S'agissant d'un « grand Loudéac », je pense, en revanche, qu'il convient de ne pas se précipiter. Nous devons absolument conserver la proximité avec les administrés. 23


ALITÉ N U M M INTERCO

Plan Local d'Urbanisme Intercommunal Pontivy Communauté à l'horizon 2019-2029 Engagée en juillet 2016, la démarche d'élaboration du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUi) de Pontivy Communauté, s'est poursuivie au mois de février 2017 par des réunions publiques. Entre temps, un diagnostic qui servira de base d'écriture au projet d'aménagement et de développement durable (PADD), a été élaboré. Brosser un portrait du territoire dans les domaines aussi divers que la démographie, l'économie, l'environnement, l'habitat, les équipements ou encore les services... Tel était l'objectif du diagnostic réalisé par Pontivy Communauté, au cours du second semestre de l'année 2016. Depuis le début de cette année, la collectivité a engagé une vaste réflexion autour du projet d'aménagement et de développement durable (PADD). Pièce maîtresse du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal, ce document stratégique doit fixer les grandes orientations politiques en termes d'aménagement du territoire pour la période 2019-2029. L'enjeu est d'importance. Pontivy Communauté fédère 25 communes pour 45 187 habitants, dont 30 % vivant à Pontivy. Les projections laissent apparaître une augmentation légère mais continue de la population : à l'horizon 2029, elle pourrait dépasser les 50 000 habitants. 1- Adapter la production de logements aux besoins et enjeux fonciers

Diagnostic

Pour répondre à la demande de nouveaux logements, environ 140 hectares ont été consommés depuis 2006. En même temps, le nombre de logements vacants est en progression. Les projections font apparaître qu'il sera nécessaire, dans les dix prochaines années, de construire 2 455 nouveaux logements sur un espace de 106 hectares*. 30%* de ces nouveaux logements devront être issus d'une requalification de bâti ancien ou d'une densification des espaces déjà urbanisés. *enveloppes définies par le schéma de cohérence territoriale (SCOT)

24

Enjeux

• Diversifier les types de logements pour faciliter le parcours résidentiel des jeunes ménages comme des personnes âgées. • Développer les logements sociaux de qualité. • Reconquérir les logements vacants et dents creuses. 2- Renforcer l'attractivité économique

Diagnostic

La concentration élevée de l'emploi sur le territoire et l'attractivité commerciale de Pontivy, sont des signes de dynamisme. Il existe cependant des disparités entres les secteurs dotés de zones économiques et ceux qui n'en sont pas pourvus.

Enjeux

• Désenclaver le territoire avec l'aboutissement de l'axe Triskell, de la déviation nord de Pontivy et le déploiement de la fibre optique. • Favoriser la diversification des entreprises déjà en place et créer les meilleures conditions pour en accueillir de nouvelles. • Maintenir l'artisanat de proximité. Propriétaires d'un bâtiment en campagne qui n'est pas à usage d'habitation mais qui pourrait le devenir : manifestez-vous auprès de votre mairie.

Ces bâtiments doivent être repérés en tant que bâti susceptible de changer de destination. Si tel n'est pas le cas, aucun permis de construire ne pourra être délivré pour une rénovation future.


3- Capitaliser sur le tourisme vert

Diagnostic

Blotti dans un écrin de verdure, le territoire profite d'un engouement pour le tourisme vert. On note cependant un manque d'hébergements touristiques.

Enjeux

• Valoriser le canal de Nantes à Brest et le tourisme vert. • Obtenir le label Pays d'Art et d'Histoire. • Développer le tourisme sportif. • Développer l'offre de lits touristiques.

Les réunions publiques qui se sont déroulées du 6 au 13 février à Séglien, Saint-Gonnery, Pontivy, Crédin et Neulliac, ont rassemblé 230 personnes. Lors des séances, la crainte d’abandon des milieux ruraux a été soulevée. S’il est vrai que le PLUi devra s’adapter au règlement du Scot qui définit des limites de consommation foncière, la préservation du cadre de vie est l’enjeu majeur. La réhabilitation de l’habitat ancien et la densification sont des réponses aux contraintes imposées et pour assurer cette continuité, le changement de destination des bâtiments, possible dans la phase réglementaire, ne devrait pas être limité. Une attention devra être portée sur l’architecture afin de préserver l’identité bretonne et éviter la standardisation des nouveaux habitats. L’environnement a également été au cœur des débats avec la demande d’une meilleure prise en compte des énergies renouvelables dans les projets.

4- Maintenir l'offre en équipements

Diagnostic

Avec trois établissements d'accueil du jeune enfant, des centres de loisirs, 44 écoles, 14 établissements secondaires et supérieurs, 19 structures d'accueil des personnes âgées, des IME... le territoire présente une offre satisfaisante. Les infrastructures de loisirs et de sports sont d'autres éléments d'attractivité : les médiathèques, le conservatoire de musique et de danse, les piscines, en font partie. Dans le domaine de la santé, le centre hospitalier à Noyal-Pontivy permet un rayonnement sur le secteur centre-breton. Toutefois, l'on observe une densité médicale inférieure aux moyennes départementales et régionales.

Enjeux

• Maintenir la population et en attirer de nouvelles par une offre de service en adéquation avec les besoins. • Optimiser le fonctionnement en mutualisant certains équipements entre des communes limitrophes.

5- Préserver l'environnement et le cadre de vie

Diagnostic

Le territoire présente divers visages, tantôt composés de plateaux et forêts, tantôt composés d'espaces vallonnés. Le canal de Nantes à Brest, bordé par ses maisons éclusières, témoigne d'un passé commercial et militaire riche. Traversé par les grands itinéraires de randonnée que sont les GR 37 et 341, le territoire présente aussi de nombreux points de vue remarquables.

Enjeux

• Préserver les paysages ruraux qui font l'identité du territoire en travaillant à la sauvegarde des zones humides, du bocage et des sites remarquables. • Concilier urbanisation et cadre naturel en intégrant les dimensions paysagères, écologiques et patrimoniales dans les projets. • Faire du territoire un exemple en agissant sur la promotion des énergies renouvelables, matériaux biosourcés, modes de déplacement doux et alternatifs.

*

Les prochaines étapes

Mars 2017 va voir la finalisation du PADD. Celui-ci sera débattu au sein des conseils municipaux et communautaire. Les orientations seront transcrites dans des documents réglementaires.

Lancement DIAGNOSTIC 2016

Élaboration Nous sommes ici

Arrêt

PROJET

RÈGLEMENT

ENQUÊTE PUBLIQUE

2017

2018

2019

Concertation avec la population

Bon à savoir

siège de Pontivy Communauté. disponibles dans votre mairie et au tres regis les er utilis ez ntivy-communaute.bzh pouv vous particulière, Cedex. Ou écrire un mail à : plui@po Pour toute proposition ou demande Ernest-Jan - BP 96 - 56303 Pontivy place 1, te, iden Prés la ame Mad : à courrier Vous pouvez également adresser un

25


Mars / Avril 2017 Lundi 6 mars

Brut

Pour leur nouvelle création, Odile L’Hermitte et Marie Tuffin se penchent sur une période de la vie : des rives de l’enfance aux contours de l’adolescence. Elles portent un regard sur ces années où l’ordre des choses de l’enfance se trouve brutalement déplacé, bouleversé, où les croyances cèdent leur place à l’abrupt des montagnes de l’adolescence, au vertige du doute, à la brutalité des transformations. Là où les contraires s’affrontent si violemment, l’enfant traverse. Il mue. Que laisse-t-il derrière lui ? Quelle part d’enfance ?

Dimanche 5 mars

Orchestre symphonique de Bretagne & trio Wanderer

On n’a pas tous les jours 30 ans ! C’est pour fêter ce bel anniversaire que le trio Wanderer, l’un des ensembles de musique de chambre les plus demandés au monde s’associe à l’orchestre symphonique de Bretagne. Une complicité logique pour cet ensemble de musique de chambre qui a pris le voyage pour emblème ! Les trois œuvres de ce concert explosent les codes et se tournent résolument vers une Europe indomptée. Léonore, la libératrice de l’opéra Fidelio, le Triple concerto présenté en son temps à l’éditeur comme « quelque chose de complètement nouveau » et la Troisième symphonie, composée pour Bonaparte, alors l’incarnation des idéaux des Lumières. L’histoire est connue, Beethoven retira la dédicace… mais l’œuvre, elle, n’en reste pas moins révolutionnaire. 17 h, palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 22 € ; réduit, 15 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Vendredi 10 mars

Tex Monsieur Nounou !

M. et Mme Veauluisant ont décidé de renvoyer Justine, la nourrice de leur progéniture, à cause de la légèreté de ses mœurs, et de la remplacer par une autre. Balivet, un jeune clerc de notaire qui en pince pour Justine, s'introduit en secret chez Monsieur et Madame dans le but de la séduire. Mais c'était sans compter sur Médard amoureux transi, impulsif et jaloux, qui le surprend et menace de le tuer. Le clerc de notaire se réfugie alors dans la chambre de Justine et en ressort... en nounou ! Humour et quiproquos sont au programme de ce vaudeville de Georges Feydeau. Et quand Tex endosse le costume… Mrs Doubtfire n’a qu’à bien se tenir !

10 h et 14 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Mené. Tarif : adulte, 7 € ; jeune, 5 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Courriel : mosaique@mene.fr

Samedi 11 mars

Dîner spectacle

Le dîner spectacle est l’un des rendez vous conviviaux que propose la salle Kastell d’Ô durant la saison culturelle. Moment d’émotion et de découverte de spectacles étonnants à partager entre amis ou en famille ! Au programme : " Les polyamide sisters ", cirque burlesque de la compagnie Les fées railleuses ... On ne sait si ces pinup désuètes sont de loufoques campeuses ou des artistes venues d’ailleurs… Mais, une fois qu’elles auront planté devant vos yeux leur cirque de fortune, vous ne pourrez les oublier tant la ménagerie qu’elles animent vous semblera un brin déjantée ! " Le Bain ", danses et acrobaties par la compagnie Les baigneurs de Sara Martinet. Un numéro de danse et d’acrobaties qui étonnera le public par la virtuosité de l’artiste et l’énergie libératrice qu’elle dégage. 19 h 30, salle culturelle Kastell d’Ô, à Uzel. Tarif (spectacle + repas + boissons) : plein, 35 € ; réduit et abonné, 30 € ; enfant, 15 €. Réservations au 09 62 08 39 53 ou au 02 96 28 93 53. Courriel : kastelldo@orange.fr

20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif A : 20 € / 24 € / 27 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr 27


Vendredi 17 mars

Le jardin

Mars - Avril 2017

Jeudi 16 mars

Some Swing Else

Né de la rencontre de quatre musiciens issus du jazz et du swing manouche Some Swing Else invite à découvrir un répertoire allant des musiques populaires américaines à la chanson française. Tantôt dansantes ou émouvantes, les chansons sont autant de moments complices, portées par la voix de Marion Thomas, les guitares de Louis Boudot et de Joris Visquenel et la contrebasse de Julien Dédé Pinel.

Elle est là, avec ses habitudes. Sur fond de dentelle noire et de musique classique, elle s'est inventé un cadre. Mais parfois, ça explose. Ça déborde de rires, de larmes, de corps et de mots. Au travers du mini–fil, du jeu clownesque, du théâtre gestuel et du piano live, Amétiste se raconte, et emporte avec elle, tout son petit monde. Interprété par la compagnie Cécile Métral, " Le Jardin " aborde la thématique de la solitude avec perspicacité, humour et sensibilité. Ou comment faire rire son cœur d'une situation qu'il croyait désespérée. 20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée Le Mené Tarif A : plein, 13 € ; réduit, 11 € ; jeune, 5 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Courriel : mosaique@mene.fr

Vendredi 24 mars

Les Franglaises

Les Franglaises « Nouvelle Version » : répertoire renouvelé, concept revisité, jeu qui vire rapidement au cabaret burlesque déjanté ! Savez-vous vraiment ce que vous chantez ? Saurez-vous reconnaître Michel FilsdeJacques, les Petits Pois aux Yeux Noirs, Jean Marron ? Les Franglaises, c'est un art du pastiche, un sens aigu du burlesque, une ode à la pop, une performance hilarante et interactive pour ne plus jamais se retrouver « Lost in translation ». Sûrement le spectacle musical le plus tordu et le plus tordant du moment interprété par la compagnie Les Tistics... 20 h 30, salle La Maillette, à Locminé. Tarifs : prévente, 26 € ; guichet, 28 € ; réduit, 22 €. Réservations au 02 22 07 30 00

20 h 30, théâtre des Halles de Pontivy. Tarif : plein, 9 € ; réduit, 5 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Courriel : lamaillette@locminecommunaute.com

Vendredi 31 mars

Istan trio

Sylvain Barou, Ronan Pellen et Julien Stevenin proposent un voyage musical étonnant de l'Irlande à l'Inde, en passant par la Bretagne et le Moyen Orient. Sylvain Barou est considéré comme un des meilleurs flûtistes de sa génération. Musicien voyageur et touche à tout, Ronan Pellen puise son inspiration partout où ses pieds le mènent. L’expérience éclectique de Julien Stevenin se développe dans de nombreux domaines musicaux, tant sur la scène traditionnelle bretonne que sur celle des musiques du monde. Ce trio foule les terres inexplorées des musiques traditionnelles et brise les barrières, avec une énergie organique des plus surprenantes et communicatives. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif B : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

Vendredi 7 avril

Ensemble

Ici on nage en eaux troubles. Deux hommes face à face, soumis au hasard. Se joue devant nos yeux ce qui se joue entre deux êtres. Ça oscille entre le jeu, la lutte pour le pouvoir, la fraternité, le conflit, la petite chanson du désir s’en mêle aussi parfois. Mais au final, le besoin profond de trouver le moyen de vivre « ensemble ». Spectacle plein d’humour qui explore les hauts et les bas d’une relation toute en tension. Un duo de cirque tout en sensibilité, interprété par la compagnie Jupon, où la difficulté d’être ensemble est dépassée par l’impossibilité d’être sans l’autre.

28

20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Mené Tarif A : plein, 13 € ; réduit, 11 € ; jeune, 5 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Courriel : mosaique@mene.fr


Samedi 1er avril

Jungle

À la frontière entre comédie musicale et opéra « Jungle », le conservatoire de musique et de danse de Pontivy Communauté et la ville de Pontivy proposent un grand spectacle mis en scène, où chanteurs, danseurs et instrumentistes se retrouvent autour de la difficile histoire d’amour d’un couple atypique dans un monde corrompu et cruel. Extraits de « Porgy and Bess » de Gershwin, « Le consul » de Menotti et « Mahagony » de Kurt Weil. 20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 15 € ; réduit, 10 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr Samedi 8 avril

La famille vient en mangeant

À l'étage, bagarre dans la chambre des petits et test de grossesse dans l'intimité de la salle de bain amènent frères et sœurs à se réunir en conseil de fratrie où l'on commence à débattre éducation à domicile, IVG, psychogénéalogie et autres histoires d'enfants... Saut qu'à table, entre gaffes, pauses cigarettes et visite surprise de la grand-mère, tout finit par se révéler ! Le conseil de fratrie devenant pour la première fois conseil de famille... Écrit et joué par Marie-Magdeleine. 20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Mené. Tarif A : plein, 12 € ; réduit, 10 € ; abonné, 8 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Courriel : mosaique@mene.fr

Vendredi 14 avril

Malo chante Brassens

On pensait bien connaître Georges Brassens, on le redécouvre. Malo, ce sont trois garçons, une fille, des voix mixtes et des instruments acoustiques pour un groupe de chanson française qui nous emmène vers des contrées où se côtoient la fête et la poésie. Quatre musiciens expérimentés qui se régalent sur scène à enchanter leur public au gré de petites histoires, grands amours, rigolades, émotions, humour, évasion… « Quelle découverte que Malo ! L'excellence est au rendez-vous et il s'agit incontestablement de l'un des meilleurs groupes entendus depuis très longtemps. Les chansons sont simplement superbes. Jérôme Arnould et ses musiciens sont de ceux que l'on n'oublie pas, parmi les meilleurs interprètes de Brassens, les plus attachants. » Les Amis de Georges. » 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif B : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

Mardi 25 avril

Allez, Ollie… À l’eau !

Ollie est un jeune garçon qui n’aime pas la nouveauté. Or non seulement il vient de déménager, mais il doit de surcroît laisser sa chambre à son arrière-grand-mère qui marche avec difficulté. Malgré sa peur de l’eau, Ollie accepte de l’accompagner à la piscine à condition de ne pas se baigner. À sa grande surprise, il découvre que son aïeule est une nageuse d’exception qui a participé aux Jeux Olympiques de 1948 ! Peu à peu, la vieille dame va apprivoiser l’enfant et lui donner le courage de se jeter à l’eau. À travers cette étonnante rencontre, l’auteur Mike Kenny explore la force des liens intergénérationnels et l’importance de la transmission. Grâce à une mise en scène astucieuse, Odile Grosset-Grange livre un spectacle joyeux, profond, qui rappelle que dans la vie, comme aux J.O., le plus important n’est pas de gagner mais de participer. 14 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Mené Tarif : adulte, 7 € ; jeune, 3 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Courriel : mosaique@mene.fr 29


« Artificialia »

Un an après son exposition " Peintures - gravures : œuvres récentes ", à la galerie des « Bains Douches », Thierry Tuffigo revient cette fois-ci accompagné de deux amies plasticiennes : Danielle Pean-Le Roux, de Vannes et Elsa Alayse, de Brest. L'exposition intitulée « Artificialia », propose une immersion dans l'univers créatif de ces trois artistes. Peintures, installations, sculptures et gravures, offrent dans ce regard croisé un kaléidoscope d'images et de représentations graphiques et formelles qui, à l'instar des cabinets de curiosités, invitent à réinventer et redécouvrir le monde qui nous entoure. Du 3 au 26 mars, Bains Douches à Pontivy. Ouvert du jeudi au dimanche, de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 19 h.

Au conservatoire de musique et de danse de Pontivy Concert

Entre loup et dragon !

Pour le plus grand bonheur des jeunes lecteurs, Geoffroy de Pennart propose régulièrement des albums et histoires avec Igor le loup ; mais entre temps est apparu Georges le dragon, nouveau héros de ses livres. L’exposition se propose d’explorer les six derniers albums de Geoffroy de Pennart, tous aux éditions Kaléidoscope. Au total, 31 illustrations originales encadrées, accompagnées d’un jeu-imagier du loup et du dragon. Du 7 au 17 mars, médiathèque de Loudéac. Visites libres aux heures d'ouverture de la médiathèque.

Sur la route de Tanger… images et poèmes

Offshore quartet

Offshore quartet est un accord parfait entre quatre artistes de talent : le guitariste finistérien Jacques Pellen, le bassiste Etienne Callac, figure majeure de Bretagne, le batteur algérois Karim Ziad, complice sans frontières et le flûtiste Sylvain Barou, chercheur infatigable de nouveaux univers. Tous sont réunis sous l’égide d’un crossrover stylistique où s’entrecroisent avec équilibre et harmonie sonorités celtiques, jazz brillant, énergie rock, volutes maghrébines et rythmiques africaines. Vendredi 10 mars, 20 h 30.

Photographies de Jean-Pierre Dupuich et textes poétiques de Sabrina Bakir. Ce carnet de voyage à deux mains invite à découvrir les maisons, les restaurants, les cafés, les rues, les enseignes, les artisans, les couleurs, le souk de cette ville qui a inspiré des artistes de renom : peintres, écrivains, musiciens, cinéastes. Une belle découverte de Tanger et de sa région vues par deux sensibilités complémentaires. Rencontre avec Sabrina Bakir, auteur de l’exposition, mardi 18 avril de 13 h 30 à 15 h, pour les adultes ; de 15 h à 16 h 30, animation pour les enfants. Du 18 avril au 6 mai, médiathèque de Loudéac. Visites libres aux heures d'ouverture de la médiathèque.

Conférence « Mots d’archives »

En mars, les archives municipales de la ville de Pontivy proposent de venir découvrir une sélection de documents autour des « mots » : chansons électorales, écrits satiriques, affiches de bonimenteurs ou tout simplement interprétations anachroniques seront autant d’occasions de trouver le mot pour rire. Du 1er mars au 1er avril, médiathèque de Pontivy. Visites libres aux heures d'ouverture de la médiathèque.

La comédie musicale en Amérique

La comédie musicale est l’apport majeur des États-Unis à l’histoire mondiale de la musique scénique. Petite fille de l’opéra et descendante directe de l’opérette, elle est à l’image de l’idéal du melting-pot américain : un brassage réussi mêlant comédie, théâtre parlé, divertissement, critique sociale, humour, légèreté, danse et musique populaire (chanson, jazz puis rock). Une conférence de Guillaume Kosmicki. Samedi 11 mars, à 10 h.

Lorette Le Brestec

Les dames sont rondes et colorées, légères et désœuvrées. Amoureuses et libres, lascives et impudiques, en toute innocence elles s'amusent. Un chant joyeux et luxuriant c'est tout ce qu'elles ont à offrir au regard. La frivolité comme un manifeste. Ces dessins et aquarelles sont les pages détachées des carnets de Lorette Le Brestec. Diplomée des beaux arts de Quimper en 1991, puis de l'école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en design mobilier en 1996, elle est aujourd'hui professeure d'arts plastiques. Du 1er mars au 29 avril. Pizzeria Il Carpaccio, à Pontivy 30

Conservatoire de musique et de danse de Pontivy Communauté

5, rue Kristen-Noguès - 56300 Pontivy 02 97 25 00 49 conservatoire@pontivy-communaute.bzh Entrée libre et gratuite


Photo © Cédric Adonel

ril v A Y &9

8 NTIVc o n g r è s PO d e s Pal

ais

A AR DALEK BET SADOR 9 A VEK AR SN 8 U IZ E BRE L L

PON DI

EDI SAM sadorn d’ar

R BORGN JAKEZ A TUD KAR R OU NK KO

GALE KANIT 'TA BU E MUSICALE RANDONNÉ ANTÉ REPAS CH EC FEST-NOZAAV LAND T4TET L O' TRIDA

L’ ÉCOLE BILINGUE P ONTIVY

DIMANCHE d’ar su l

CONC CHANTS, MUSIQ OURS UES & CONTES SALON DES LUTH IERS CONCOURS LA RID GOUREN & JEUX É GAVOTTE BRETONS FEST-DEIZ KENTAN


Les

E C U LT U R

animations avant le salon

Mercredi 15 mars - 15h

à 16h30

MEDIATHEQUE DE LOUDEAC

“Calligrammes autour du loup”

Rencontre / atelier

Avec Céline Lamour-Crochet, auteure/illustratrice (présente aussi au salon le 18 mars) Réalisations individuelles de calligrammes, inspirés de l’album “Le chat” Pour les 5 / 7 ans Gratuit sur inscription au 02.96.28.16.13

Jeudi 16 et vendredi

17 mars

DANS LES ECOLES DE LOUDEAC ET DU TERRITO IRE

“Rencontre avec un auteur”

Ateliers dans les classes • de Loudéac, avec les 9 auteurs illustrateurs jeunesse (présentés/ en page “Rencontres dans les • des communes du territoire,écoles”) Muriel Zürcher et Raphaëlle avec (Réseau des Bibliothèqu Frier es Communauté Bretagne-C Loudéac entre) Plus d’infos sur : www.loude accommunaute.bzh Ces auteurs seront présents au salon pour des dédicaces le 18 mars

CINEMA QUAI DES IMAGES

Les

Vendredi 17 mars - 14h

AU MOULIN A SONS DE LOUDEAC

“Prix Ados 16ème édition”

Ville de Loudéac / Loudéac Communauté Bretagne-Centre Sélection de 6 titres jeunesse choisis par des professionnels du livre du territoire. Les élèves de 3 èmes et secondes ont voté pour leur livre préféré. • Concours photos : un titre, une photo ! Choisissez un des 6 titres et prenez la photo qu’il vous inspire. Réception des tirages jusqu’au 3 mars. Règlement complet sur : www.mediatheque.ville-lo udeac.fr • Remise des Prix / Jeu Quizz : en présence de Sylvie Allouche, auteure de “Twist again”. A l’issue du Jeu Quizz, annonce de l’auteur gagnant et résultats du concours photos

Parole de loup, G. de Pennart, ©Kaléidoscope 2015

Travaux d’écriture et

> 14 h, au cinéma

Projection du film “Louise en hiver” - 1h15 A la fin de l’été, Louise voit le dernier train de la saison, petite station balnéaire

qui dessert la de Biligen, partir sans elle. est désertée. Mais Louise La ville n’a pas peur, et va apprivoiser les éléments naturels, s’organiser une vie en solitaire en compagnie d’un chien… Elle en profite pour lui raconter sa jeunesse dont elle se souvient avec nostalgie...

> 15 h 45, à la Maison de retraite Les Quatre Couleurs Projection suivie d’un goûter offert Rencontre / échanges avec le jeune public et les résidents de de retraite, autour des la Maison souvenirs de vacances Tout-public, à partir de 7 ans Tarifs film : - de 14 ans : 3,50 €, + de 14 ans : 4 €

« Le Rêveur éveillé », Documentaire - 52 mn

Portrait de Jean-François un homme qui a su porter Laguionie, ses rêves d’enfant à l’écran. Echanges de 15 mn après projection, puis à suivre la “Louise en hiver” (voir ci-contre) Fin de séances 22h30 Tarif soirée pour les 2 films : 7 €

> Au Palais des Congrès et de la Culture, le samedi 18 mars

Salon duLivre

LitteratureJeunesse

Des animations avant le salon

LOUDÉAC

Créations des adultes de l’ADALEA Formatio n Loudéac

d’illustration

> Au Palais des Congrès et de la Culture, le samedi 18 mars

“Rencontre avec Jean-Paul Mathelier, autour de son film”

Bernos

l’album “Ouazo”

Clotilde Bernos, auteure / illustratrice, a publié plus de 80 ouvrages, souvent pour la jeunesse. Elle présente ici illustrations encadrées, 12 avec explication ludique en mots images de la création de et AàZ de l’album “Ouazo” (Ed. du Rocher)

“Mes souvenirs de jeunes se ”

Œuvres réalisées lors des rencontres avec les auteurs illustrateurs dans les : et • classes de maternelles et • classes de CM1 / CM2 élémentaires de Loudéac de 9 communes du territoire, avec le réseau des bibliothèqu es de Loudéac Communauté Bretagne-C entre

Mercredi 15 mars - 20h

PRINTEMPS DES LIVR ES

“Au fil des images ”

Illustrations originale s de Clotilde Etapes de création de

Retrouvez Igor le loup et Georges le dragon, les héros des livres de Geoffroy de Pennart. Au total, 31 illustrations originales encadrées, accompagn ées d’un jeu : des petites images à décrypter et reconnaître .

Créations des écoles de Loudéac et du territoire

DE LOUDEAC

“Grand-mère, Grandpère racontent…”

6 albums de l’auteur

“Les artistes en herbe”

Les élèves gagnants recevront des bons d’achat de livres à utiliser au salon le 18 mars

esimages.org

Mercredi 15 mars - 14h

Oeuvres extraites de

> A la Médiathèque du 7 au pour les visites scolaires 17 mars, > Au Palais des Congrès et tout-public et de la Culture, le samedi 18 mars

FOCUS SUR LE CINEA STE Jean-François Laguio nie

Plus d’infos sur www.quaid

expositions

“Entre loup & dragon ”

Illustrations originale s de Geoffroy de Pennart / Galerie L’Art à la Page

Contes écrits et illustrés

Samedi 18 maCurltsure

Réalisés par les 12 participants de l’ADALEA, âgés de 20 à 60 ans, lors des ateliers programmé s en amont du salon, encadrés par l’auteur/ illustrateur JeanChristophe Balan > Au Palais des Congrès et de la Culture, le samedi 18 mars

Palais des Congrès et de la

20 Edition eme

Organisation, rensei gnements : Palais des Congrès et de la Culture / Ville Contact : Sylvie Le Jacques, de Loudéac coordinatrice du Printemps www.pcc-loudeac.com

des Livres - 02 96 28 / www.facebook.com/lo 65 50 / sylvie.pcc.loudeac@orange.fr udeac.pcc

Le Palais des Congrès et de la gional de Bretagne, Médiathèque Culture et la Ville de Loudéac remercient les partenaires du Printemps Loudéac, Cinéma Quai Bretagne-Centre, Ecoles des Livres : Conseil Départementa des Images Loudéac, Maison de St-Mayeux, Caurel, des Jeunes Loudéac, CAC l des Côtes d’Armor, Conseil St-Thélo, Plémet, St-Barnabé, Musique du Pays de Loudéac), Sud 22 St-Caradec, Réseau RéHémonstoir, Plumieux, Corlay, St-Caradec et Plouguenast, Bibliothèques Loudéac Communauté Librairie Jeunesse Rendez-VousADALEA Formation Loudéac, Maison de retraite Les Quatre Couleurs Loudéac, A.S.C.R.L, Moulin à Sons N’Importe-Où Pontivy, Ecoles maternelles et élémentaires (Maison de la Librairie Le Failler Rennes, Association Le Cercle St-Brieuc, Galerie L’Art à la Page, Loudéac, I.M.E. Saint-Bugan Librairie La Plume d’Or Syndicat National de l’Edition, auteurs / illustrateurs / Loudéac, Loudéac, Participants du artistes invités au Printemps Collèges/Lycées Loudéac Prix Ados, du concours des Livres 2017. et territoire, des Petits Champions de la Lecture, du concours d’écriture, Les

Médiathèque de Loudéac

EXPOSITIONS ANIMATIONS

du 7 au 18 mars 2017 Entrée libre

02 96 28 65 50 - www.p cc-loudeac.com Médiathèque de Loudéac

Du 7 au 18 mars, Loudéac va vivre au rythme de la 20e édition du printemps des livres. Un rendez-vous axé sur la littérature jeunesse et devenu incontournable en Centre Bretagne.

Samedi 18 mars : le salon du livre Près d'une cinquantaine d'auteurs seront présents pour rencontrer le public et dédicacer leurs ouvrages. Nombreuses animations (expositions, conférences, ateliers...), tout au long de la journée. De 10 h à 19 h, au palais des congrès et de la culture. Entrée libre.

• " Les petits champions de la lecture " Finale départementale du grand jeu national de lecture à voix haute. Un jury accueillera les enfants (tous en classe de CM2) pour des lectures à voix haute de textes choisis par les enfants eux-mêmes et sélectionnera le gagnant pour la finale qui aura lieu à Rennes. À 10 h.

• " Lectures en mouvement " Les jeunes, âgés de 12 à 17 ans, présenteront des petits monologues, tirés d'œuvres majeures du théâtre jeunesse ou d'extraits de textes d'auteurs invités au salon. Toute la journée.

• Pictionary géant Alexandre dessinera en direct des mots et des expressions à deviner. À l'issue du jeu, la frise sera à la disposition du public pour laisser libre cours à leurs créations. De 14 h 30 à 15 h 30.

• " Trois sardines sur un banc " Un spectacle-conte avec manipulation d'objets. Trois spectateurs sont accueillis et " conditionnés " dans une boîte de sardines ! Assis sur un banc, ils prennent part à un dialogue insolite : celui de trois sardines qui évoquent avec gourmandise le monde extérieur, se rêvant en aventurières infatigables. De 11 h à 11 h 45 et de 14 h 30 à 17 h 15. 14 séances de 9 minutes.

• « Calligrammes autour du loup » Après une présentation de son métier, Céline Lamour-Crochet, auteur-illustratrice, vous aidera à la réalisation individuelle de calligrammes sur le thème du loup. Son dernier album Le chat, utilise cette technique. Mercredi 15 mars, de 15 h à 16 h 30, médiathèque de Loudéac.

• Focus sur le cinéaste Jean-François Laguionie À l’occasion de la sortie récente se son dernier film, le cinéma vous propose de découvrir cet auteur : . « Grand-mère, Grand-père racontent… » Projection du film d’animation « Louise en hiver ». Mercredi 15 mars, à 14 h, au cinéma Quai des Images. . Rencontre avec Jean-Paul Mathelier, autour de son film : « Le Rêveur éveillé », portrait d'un homme qui a su porter ses rêves d’enfant à l’écran. Mercredi 15 mars à 20 h, au cinéma Quai des Images.

• Cinéma nomade Projection de courts métrages d'animation de Jean-François Laguionie dans le " camion-ciné ", installé sur le parvis du palais des congrès. 11 h, 14 h, 15 h et 16 h.

• Les mini-contes Création d'un mini-récit illustré. Venez écrire et dessiner un conte, souvenir d'enfance ou à imaginer, avec Jean-Christophe Balan. De 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 16 h 30.

32

• Rencontre avec un auteur Ateliers dans les classes de Loudéac avec neuf auteurs-illustrateurs jeunesse. Jeudi 16 et vendredi 17 mars. Tous ces auteurs seront présents au salon le 18 mars pour des dédicaces.


s r u œ c e d

p Les cou

LIRE

de votre à Pontivy

Prendre les loups pour des chiens Hervé Le Corre - Editions Rivages

L'écriture d'Hervé Le Corre, le choix de ses personnages, l'atmosphère toujours sombre de ses livres, le placent d'entrée parmi les auteurs les plus noirs et les plus primés du roman policier hexagonal. Dans ce nouveau roman très attendu, il y a le fils, Franck, qui sort de prison pour un braquage perpétré avec son frêre ainé; le père, pas très honnête lui non plus; la mère, une boule d'amertume, et la sœur, violente et nymphomane... Dans un paysage propice à l'éclosion de passions vénéneuses, un drame qui va se jouer entre ces êtres désaxés. Cette nouvelle version de " famille, je te hais " est particulièrement angoissante et cruelle. Un roman magistral !

Les larmes noires sur la terre Sandrine Collette - Editions Denoël

Un cri sous la glace

Camilla Grebe - Editions Calman-Levy

Un cri sous la glace est le premier roman de Camilla Grebe, et, un Bestseller dès sa sortie en Suède. Il met en scène Emma, une jeune Suédoise, dont son patron Jesper, est éperdument amoureux. Il veut l'épouser en secret, mais un jour, il s'évapore dans la nature. Plus aucune trace de lui. On retrouve cependant dans sa maison le corps d'une femme, la tête tranchée. Le policier Peter et la profileuse Hanne, anciens amants, doivent faire équipe pour enquêter. Pour cela, ils devront se réconcilier et passer outre leurs différents. Camilla Grebe nous plonge dans un page-turner hallucinant... et dans les aspects les plus sombres de l'amour.

" Il reste la poussière ", entre le western et la tragédie, était un huis clos familial d'une noirceur extrême sur fond d'étendues immenses et sauvages. Tout était rude, les paysages comme les êtres. Il fallait le talent de Sandrine Collette pour décrire avec minutie cette famille haineuse et odieuse. Dans son nouveau roman noir, nous suivons les aventures de Moe, une jeune fille des îles qui a suivi un homme à Paris. Ses rêves, ses espoirs s'achèvent à ce moment-là. C'est même le début d'une existence de misère et de servitude. Moe tente de survivre avec son nourrisson. Ils se retrouvent à la Casse, une ville pour miséreux, logés dans des carcasses de voitures. Cinq femmes vont s'unir pour l'aider à affronter la violence du quartier. Un roman scotchant !

Dans l'ombre

Arnaldur Indridason - Editions Métailié

Dans ce nouveau polar d'Arnaldur Indridason, nous ne retrouvons pas son héros habituel, l'inspecteur Erlendur, mais deux nouveaux venus : Flovent, le seul enquêteur de la police criminelle d'Islande, ex-stagiaire de Scotland Yard, et Thorson, l'Islandais né au Canada. Ils sont chargés d'investiguer sur la mort par balle d'un représentant de commerce retrouvé dans un appartement de Reykjavik. Sur son front, est inscrit en lettres de sang "SS". Rapidement, les soupçons se portent sur les soldats étrangers qui grouillent dans la ville en cet été 1941. Un roman aux multiples rebondissements qui dresse un tableau passionnant de l'Islande sous l'Occupation. 33


E C U LT U R

vril 8 & 9TAIVYg rè s n POlaN es co is d Pa

PROGRAMME

AR ADAL

BETESADOEK 9 A K AR RN 8 VIZ SUL EBRE L

PON DI

Vendredi 7 avril Concert du trio Awen. 20 h, au conservatoire de musique de Pontivy Communauté.

Samedi 8 avril

SAMEDI d’ar sadorn

JAKEZ AR BORGN KONKOUR TUD KAR

KANIT 'TA BUGALE RANDONNÉE MUSICALE REPAS CHANTÉ FEST-NOZ AVEC LANDAT O' TRIDAL 4TET

L’ ÉCOLE BILINGUE P

DIMAN d’ar suCHE l

CHANTS CONCOURS , MUSIQU ES & CON SAL CONCOUON DES LUTHIE TES RS RS GOUREN LARIDÉ GAV OTTE & JEUX FEST-DEBRETONS KENTANIZ

ONTIVY

• Promenade découverte du patrimoine pontivyen en musiques et en chansons, en collaboration avec le service patrimoine de la ville de Pontivy. 14 h, rendez-vous devant le palais des congrès. • Le trophée Paolig Montjarret récompense les jeunes chanteurs (moins de 18 ans) seuls ou en groupe, accompagnés en musique ou non, présentant un chant en breton ou en gallo. 14 h, sous le chapiteau du palais des congrès.

Un espace d’émulation et de transmission Le Kan ar Bobl est né il y a plus de 40 ans pour mettre en valeur et faire vivre la musique et la tradition orale chantée et contée, présente dans les terroirs de Bretagne et pour faire émerger les talents de demain. Des milliers de musiciens, chanteurs et conteurs sont invités chaque année à partager, échanger et transmettre cette tradition toujours vivante. Organisé sous forme décentralisée, le Kan ar Bobl irrigue dans un premier temps tous les pays de Bretagne en donnant lieu à des rencontres de pays qui permettent de choisir les chanteurs, musiciens et conteurs qui représenteront leur terroir lors de la finale de Pontivy. De la pointe Finistère au cœur du pays de Rennes en passant par le pays

• Concours tud kar qui s’adresse aux groupes constitués d’au moins deux personnes, tous les membres du groupe doivent avoir un lien de parenté entre eux (frère, sœur, parent, grand-parent, cousin, cousine, tante, nièce, neveu...) et présenter un chant en breton ou en gallo accompagné musicalement ou non. 16 h, sous le chapiteau du palais des congrès. • Concert des musiciens et chanteurs du département de musiques traditionnelles du conservatoire. 17 h, palais des congrès. • Concert jeune public avec Jakez Ar Borgn 17 h 30, palais des congrès. • Remise des prix et apéro-concert 19 h, chapiteau du palais des congrès. • Rendez-vous chanté traditionnel où les chanteurs aiment se retrouver autour de la table du Kan ar Bobl pour partager leurs chansons, chanter ensemble... 20 h, chapiteau restauration. • Fest-noz animé par les lauréats 2016 du Kan ar Bobl. Beau plateau pour ce fest-noz animé par le trio Tarare, les duos Kervigno/Le paih et Rouz/Orgelet, les chanteurs Hautbois/Chauvin complétés par Landat O’tridal Quartet. 21 h, palais des congrès.

Dimanche 9 avril

19 rencontres de pays ont été organisées, entre la fin janvier et la fin mars. Au total, plus de 800 concurrents sé-

• L’heure des concours : 800 musiciens, chanteurs, conteurs sont attendus pour cette finale 2017 du Kan ar Bobl dans 9 catégories (chant à écouter, chant à danser, chant accompagné, duos, instrument solo, groupes musicaux, conte, déclamation, scolaires). 11 h, palais des congrès.

lectionnés lors de ces différentes rencontres, se retrouveront pour la finale

• Scènes ouvertes et fest deiz animé par Kentañ. 18 h, palais des congrès.

du Kan ar Bobl de Pontivy, les 7, 8 et 9 avril prochains.

• Remise des prix. 20 h, palais des congrès.

nantais, Paris ou encore la Touraine,

34

• Concours de sonneurs, duos et danseurs et un stage de danse en centre ville, en collaboration avec la Kerlenn Pondi. Au programme : épreuves mélodies, danse laride gavotte de Pontivy et laride de Baud. 14 h, place du Martray.


CONSO

La viande bio chez Biocoop Callune, L’excellence qualité avec l’engagement local et équitable Malgré la disparition des boucheries traditionnelles d’année en année, et la baisse continuelle de la consommation annuelle de viande en France, Biocoop Callune se développe sur ce secteur. Notre boucherie à la méthode traditionnelle (travail sur carcasse entière), a ouvert en 2007. Dix ans plus tard, nous avons presque quadruplé notre activité. Et ça continue avec l'extension magasin en 2016 ! Les clés du succès : • Local en circuit court Toutes nos viandes sont produites dans un rayon de moins de 150 km, à l'exception de quelques agneaux vendéens. La traçabilité est affichée en magasin pour chaque catégorie (nom, éleveur, abattoir, date…). Nous travaillons ainsi avec près de 400 éleveurs bretons en direct de BVB :

et biocohérent, (socialement, économiquement et environnemental), Biocoop et BVB sont engagés sur : - L’origine de la viande : les animaux doivent être nés sur l’exploitation ou provenir d’une exploitation bio. - L’élevage : tous les animaux bénéficient de lumière, d’air et d’une surface minimum paillée à l’intérieur des bâtiments, leur permettant de se mouvoir librement. Les ruminants sortent pâturer dès que les conditions le permettent et l’élevage hors-sol est interdit. - L’alimentation : 100 % bio, elle doit être majoritairement produite sur l’exploitation et/ou provenir d’autres exploitations biologiques de la région. L’utilisation d’aliment OGM est interdite ! • Des bouchers expérimentés Quatre bouchers et un charcutier-traiteur, désossent les carcasses, découpent et transforment tout sur place. Laurent, notre chef boucher (plus de 30 ans d’expérience), vous apporte tous ses conseils pour la cuisson ou la préparation... affine sur demande vos rôtis de bœuf par une maturation appropriée en chambre froide pour un fondant en bouche impressionnant.

• Équitable, traçabilité, information Nous travaillons avec la filière BVB (Bretagne Viande Bio). Il s'agit d'une SICA d’éleveurs bretons qui emploie sept salariés pour assurer la planification des besoins, le suivi technique, la logistique et la mise en marché. Composé d’éleveurs, de transformateurs et de bouchers (dont Biocoop Callune fait partie), le conseil d'administration débat notamment des prix afin de rémunérer correctement les éleveurs sans faire flamber les prix pour les consommateurs. . Qualité Bio C’est la base, un cahier des charges et des règles de production bio pour chaque catégorie de viande. Pour contribuer à un développement durable

• Une offre variée Bœuf, veau, agneau, porc, volaille, charcuterie ou encore plat traiteur, l'offre est particulièrement variée. Ici, la quasi totalité de la charcuterie et des plats traiteurs est réalisée sur place par Jérôme dans notre labo. Nous vous conseillons plus particulièrement son excellent jambon ! Déguster c’est adopter !

Offre découverte

on, 20 % de remise sur présentation de ce coup rayon notre sur l’article de votre choix dans le boucherie, charcuterie, traiteur. (Bon valab 17) une seule fois par client jusqu’au 30/03/20 Sur commande pour le magasin de Loudéac.


E C U LT U R

agne

ret B e r t n e C u es Chorales d

L

Les Chanteurs d’Argoat de Loudéac

Groupe vocal constitué d’une soixantaine de choristes, les Chanteurs d’Argoat de Loudéac sont bien ancrés dans le paysage musical du Centre Bretagne. Les répétitions ont lieu tous les mardis soirs, dans la rigueur et la convivialité. Un tintement de cloche met un terme au joyeux brouhaha. « Silence ! », demande Marie Hallot, chef de chœur. Face à elle, chacun a pris sa place habituelle. À gauche, les sopranes ; à droite les altis. Encadrés par les voix féminines, les pupitres masculins, ténors et basses, se tiennent au cœur… du chœur. Mixte, les Chanteurs d’Argoat et du Lié de Loudéac est aussi un ensemble vocal hétérogène. Il rassemble 62 choristes, âgés de 25 à plus de 80 ans, « avec une belle représentativité des hommes qui constituent un tiers du groupe », note Béatrice Le Guen, présidente de l’association. Près de la moitié des chanteurs vit dans un rayon de 20 km autour de Loudéac, c’est dire la bonne réputation de cet ensemble vocal en Centre Bretagne. Les répétitions ont lieu tous les mardis soirs, 36

bâtiment Vercel à Loudéac. Deux heures durant, qui ce soir-là, seront bien remplies, tant le programme est chargé. Et pour cause, en ce début d’année 2017 les Chanteurs d’Argoat ont deux concerts en préparation : l’un, le 19 mars, qui sera donné au profit des Restos du Cœur et surtout, l’autre, le 13 mai prochain, pour fêter les 40 ans de l’ensemble vocal loudéacien.

Un répertoire éclectique « L’association des Chanteurs d’Argoat et du Lié a été créée en 1977 à l’initiative de Pierre Le Bouffo et d’autres membres de la chorale paroissiale, qui avaient la volonté de s’ouvrir vers l’extérieur et de ne pas rester enfermés dans des chants liturgiques », rappelle Béatrice Le Guen. Aujourd’hui, le répertoire des choristes loudéaciens se veut éclectique, comprenant à la fois des musiques

sacrées, des chants profanes, des morceaux de variétés françaises ou internationales. « La sélection des chants est faite par notre chef de chœur dans le cadre d’un répertoire varié mais les propositions émanent également des choristes eux-mêmes. Ils lui soumettent ainsi un vivier de partitions et le choix final lui revient », explique Béatrice. « Je fais ma sélection surtout en fonction de la difficulté des chants, l’objectif étant que chacun prenne du plaisir à l’apprendre. Je m’adapte à tous les styles pour contenter tout le monde », indique de son côté Marie Hallot, qui assure la direction musicale des Chanteurs d’Argoat depuis 2009. À 29 ans, titulaire de plusieurs diplômes musicaux (solfège, piano, alto et chant), la jeune femme sait insuffler jeunesse, fraîcheur et enthousiasme à son groupe vocal. Sa rigueur n’empêche pas quelques taquineries… pour plus de convivialité !


Après un échauffement rapide du corps et de la voix, Marie pianote quelques notes pour indiquer la tonalité aux différents pupitres de l’ensemble. Les sopranes sont les premières à entonner l’« Hallelujah » de Leonard Cohen. Ce titre mythique du chanteur canadien figure au programme du concert pour les Restos du Cœur. Les pupitres répètent chacun leur tour le premier couplet. Puis c’est l’assemblage avant une reprise du chant à l’unisson et dans toutes les nuances de sonorités. « Ecoutez-vous pour tomber au bon moment ! », lance Marie. Pour une oreille extérieure, le résultat est prometteur, harmonieux. « L’ensemble vocal compte de bons éléments, tous sont surtout très motivés et c’est l’essentiel ! », se réjouit Marie Hallot.

Motivation et plaisir

Motivation et plaisir… « Chanter est vraiment une source de bien être, c’est un remède au stress. Cela nous apprend aussi à bien respirer, ce qui est utile dans la vie de tous les jours », observe Sylvie, soprane et membre du groupe depuis deux ans. Ouverte, la chorale des Chanteurs d’Argoat accueille tous nouveaux chanteurs qui souhaiteraient rejoindre ses rangs. Sans audition préalable. « Le chant choral est vraiment accessible à tout le monde. Même lorsqu’on chante faux, on peut vite gagner en justesse en travaillant un peu », assure Marie Hallot. Un conseil lorsqu’on débute ? « Ne pas hésiter à essayer au moins sur quatre ou cinq séances, le temps de trouver sa voix et sa place dans le chœur ». À bon entendeur…

40 ans en chantant !

C’est en chansons que les Chanteurs d’Argoat et du Lié fêteront leurs 40 ans, le samedi 13 mai prochain. L’ensemble vocal partagera la scène du palais des congrès de Loudéac avec la Chorale du Val d’Huisne de la Ferté-Bernard, avec laquelle il est jumelé depuis 1994. Pendant deux heures, les deux ensembles chanteront des titres en commun mais aussi une dizaine de morceaux chacun, issus d’un répertoire de variétés françaises et internationales. « Nous voulons proposer un spectacle différent de ceux que nous avons l’habitude de donner », révèle Béatrice Le Guen. Ainsi, un chant sur deux sera accompagné de vidéos ; l’ensemble du spectacle sera mis en lumière. L’accordéoniste Willy Pichard accompagnera aussi les choristes sur un chant. Des saynètes et animations ponctueront le concert. On en saura pas plus pour préserver l’effet de surprise ! Samedi 13 mai, à 20 h 30 au palais des congrès. Entrée : 6 €.

Informations pratiques Renseignements et contacts auprès de Béatrice Le Guen, présidente, au 02 96 28 68 91 ou par e-mail : leguenbea@orange.fr Blog : chanteursdargoat.leplaisirdechanter.over-blog.com Page facebook : facebook.com/Les.Chanteurs.d.Argoat.Loudeac22 Prochain concert, le 19 mars à 15 h en l’église Saint-Nicolas de Loudéac,

avec la participation de l’ensemble vocal féminin de Lannion « Les Voix d’Elles ». Concert solidaire au profit des Restos du Coeur. Entrée : 6 €.

Les Chanteurs d’Argoat

en chiffres

62. Les Chanteurs d’Argoat rassemblent 62 choristes pour la saison 2016-2017 4. La chorale compte 4 pupitres. Deux féminins : 19 sopranes et 24 altis ; deux masculins : 8 ténors et 11 basses. 4 à 5. C’est le nombre de concerts donnés chaque année, la plupart du temps dans des églises, par l’ensemble vocal loudéacien.

Sauf exception, ces concerts sont organisés au profit d’associations.

3. Les Chanteurs d’Argoat ont enregistré trois CD : un en 2006 (épuisé), « Ensemble pour le plaisir », en 2009 (5 €, disponible auprès

du groupe) et un live « Un chœur pour le cœur », sorti en février 2016 (10 €, disponible auprès du groupe, au centre E.Leclerc de Loudéac, à la Biocoop Callune Loudéac et à l’Espace Nature Loudéac). 37


NNE ENVIRO

MENT

Aquarev On fête le Printemps Le dimanche 9 avril, la ville de Loudéac organise la fête du Printemps, au parc Aquarev. À travers le fleurissement exceptionnel du site, elle veut valoriser la biodiversité en associant un ensemble de partenaires. Une journée d’animations et de rencontres autour de l’environnement et de la nature, pour tous. Fournisseur de bulbes de la ville de Loudéac, la société Verver Export a retenu le site d’Aquarev, comme vitrine de ses produits lors d’une journée professionnelle, prévue le mardi 11 avril. Pour l'occasion, 24 massifs spécifiques ont été préparés en collaboration avec les agents municipaux du service des espaces verts. Au total, 90 000 bulbes ont été plantés en novembre. À partir de fin mars, si les conditions météorologiques sont conformes à la saison, le fleurissement d’Aquarev devrait être impressionnant. Pour faire profiter de ces aménagements et de ce fleurissement exceptionnel au plus grand nombre, la ville a décidé d'organiser une fête du printemps. Grâce au concours de nombreux partenaires, elle propose donc une journée d’animations et de rencontres autour des fleurs, et plus généralement autour de la biodiversité.

38

Un programme d'animations riche et varié - Visites guidées pour une découverte des arbres et des fleurs de printemps. - Exposition plein air « Jardinez naturellement ». - Lecture d’histoires. - Sensibilisation au danger des frelons asiatiques. - Découverte du travail des abeilles autour d’une ruche vitrée. - Fabrication de miel. - Exposition sur la fabrication d’une ruche. - Présentation de la création d’un kart en bambou. - Découverte de fiches sur les sentiers de randonnée du territoire. - Animations autour des jouets buissonniers. - Atelier musique verte. - Animations autour d’un espace potager et de jardins décalés. - Informations sur le compostage. - Sortie nature à la reconnaissance du chant des oiseaux. - Sensibilisation au sauvetage des amphibiens. - Découverte de la sylviculture. - Animations sur la taille des arbres et sur les greffes de fruitiers. - Ateliers : comment mesure-t-on un arbre ? Comment connaît-on son âge ? - Exposition sur la nouvelle démarche d’entretien des espaces verts, la gestion différenciée. - Jeu-quizz commun à tous les partenaires.

Pratique

Fête du Printemps, dimanche 9 avril, de 10 h à 18 h, au parc Aquarev. Gratuit. Le programme définitif et détaillé sera disponible mi-mars sur www.ville-loudeac.fr


Ménage à domicile Vitrerie

Repassage à domicile

Petit entretien des extérieurs (taille de haies, tonte de pelouse)

PROP & NET - Le Pont Hervé - 22460 GRACE UZEL Tél : 09 64 20 91 71 - courriel : contact@propetnet.com


CONFO

RT

Redonnez vie à votre intérieur ! Régis Michel, artisan peintre polyvalent, met toutes ses compétences à votre service pour un travail de qualité et une finition irréprochable. Pour tous types de travaux, nous vous garantissons des réalisations qui s’adaptent à vos budgets et à vos contraintes tout en prenant en compte la moindre de vos attentes. Une équipe de huit personnes

Basée à Pluméliau (56), l'entreprise EURL MICHEL REGIS, intervient dans un rayon de 60 km autour de Pontivy.

40

Peinture - Tapisserie - Revêtements muraux Revêtements de sols - Staff - Ravalement Décoration intérieure - Agencement

ZA de Port-Arthur - 56930 Pluméliau 02 97 51 91 06 - 06 88 79 27 54 michel-regis@hotmail.fr


JARDIN

Depuis 2009, la société Jardi Location & Paysage est spécialisée dans l’entretien d’espaces verts, l’aménagement et les travaux d’espaces naturels ainsi que la location de matériel. Situés à NoyalPontivy, au coeur de la Bretagne, nous intervenons rapidement sur l’ensemble de la région et nous garantissons des prestations de qualité, dans le respect des délais d’exécution.

Au service des professionnels et des particuliers :

• Location de matériel pour espaces verts et BTP • Aménagement de jardins et d’espaces publics • Création de paysages • Entretien de terrains de sports • Réalisation de clôtures et contrôles d’accès • Entretien d’espaces verts • Création de gazons, massifs, plantations arbustives et forestières JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30 Samedi matin de 8 h à 12 h et l’après-midi sur réservation 02 97 38 28 49 Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr

Un arboriste diplômé au service de vos arbres : • Spécialiste des hautes cimes • Taille douce • Abattage délicat • Démontage d’arbres dangereux • Élagage sur corde • Broyage de branches • Rognage de souches


NEM ENSEIG

ENT

Lycée Jeanne d’Arc - Saint Ivy Portes ouvertes sur le monde

Le lycée est un lieu pour réussir et s’épanouir mais aussi un lieu de vie, de culture et d’ouverture. Depuis des années, les élèves du Lycée Jeanne d’Arc - Saint Ivy vont à la rencontre des autres pour mieux apprendre et comprendre les évolutions du monde.

Les lycées du Centre Bretagne ouvrent leurs portes Lycée Jeanne d'Arc-Saint Ivy (Pontivy)

Lycée du Blavet (Pontivy)

• Vendredi 3 mars, de 17 h à 20 h. • Samedi 4 mars, de 9 h à 12 h 30. • Vendredi 19 mai, de 17 h à 20 h.

• Samedi 25 mars, de 9 h à 13 h.

Lycée Xavier-Grall (Loudéac)

• Samedi 18 mars, de 9 h à 13 h. • Samedi 20 mai, de 9 h à 13 h.

Lycée Joseph-Loth (Pontivy)

• Vendredi 17 mars, à 17 h 30. • Samedi 18 mars, de 9 h à 12 h. Lycée Fulgence-Bienvenüe (Loudéac)

Lycée Kerlebost (Saint-Thuriau) Lycée Anne-de-Bretagne (Locminé)

• Samedi 4 mars, de 10 h à 17 h. • Samedi 13 mai, de 10 h à 17 h. Maison Familiale Rurale (Loudéac)

• Samedi 11 mars, de 9 h à 17 h. • Samedi 10 juin, de 9 h à 17 h.

42

• Vendredi 10 mars • Samedi 11 mars Lycée du Gros Chêne (Pontivy)

• Vendredi 3 mars, de 17 h à 19 h. • Samedi 4 mars, de 10 h 30 à 16 h. • Samedi 25 mars, de 9 h à 17 h.

Chine, Pays-Bas, Grèce, Allemagne, États-Unis, Suède… Nos lycéens parcourent la planète, mais peuvent aussi découvrir leur propre culture. Depuis deux ans, le lycée Jeanne d’Arc – Saint Ivy propose une option breton aux élèves débutants ou non. Le saviez-vous ? Avec 711 élèves inscrits en section européenne (51 % des lycéens), Jeanne d’Arc - Saint Ivy est de très loin le premier établissement du Morbihan pour ce type de proposition. C’est le signe manifeste de notre volonté de favoriser l’ouverture à l’international. En effet celle-ci passe par la pratique régulière des langues vivantes, en particulier l’anglais. Et si cela ne suffit pas, pourquoi ne pas s’initier au chinois ? Une belle opportunité qui rallie de nombreux suffrages. Le lycée Jeanne d’Arc - Saint Ivy, c’est aussi une quinzaine de voyages organisés tous les ans. Pour la plupart, il s’agit d’échanges avec des établissements partenaires, en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. À cela, il faut ajouter les stages dans des entreprises en dehors de l’Hexagone. Quelle aventure pour des jeunes de la section hôtelière qui n’ont parfois jamais pris l’avion que de se retrouver, pendant cinq semaines, dans un hôtel cinq étoiles à Nhà Trang, au Vietnam ! Le Lycée Jeanne d’Arc - Saint Ivy, c’est également entre 10 et 20 jeunes étrangers qui viennent y passer l’année scolaire dans le cadre d’échanges individuels de famille à famille. Nous le savons tous : le monde d’aujourd’hui est de plus en plus globalisé. Le moindre événement heureux ou malheureux est connu en temps réel d’un bout à l’autre de la planète, par écrans interposés. Mais qu’en est-il de la réalité humaine telle qu’elle est vécue là-bas ? Rien ne vaut la rencontre pour se faire sa propre opinion et abattre les préjugés.

Lycée Jeanne d'Arc - Saint Ivy Portes ouvertes du lycée le vendredi 3 mars de 17 h à 20 h et le samedi 4 mars de 9 h à 12 h 30. Informations et renseignements : lyceejasi.fr


IS N O S ANMI M A U X A LES

L'hirondelle rustique

Belle et courageuse voyageuse L'automne et l'hiver sous la chaleur africaine, le printemps et l'été sous le soleil de nos contrées... Pas folle l'hirondelle rustique. Mais si on nous demandait de faire les mêmes voyages à pied ou à la nage, pas sûr qu'on continue à envier le bel oiseau qui, lui, voyage à tire d'aile. C'est vrai qu'elle est belle et sacrément racée, l'hirondelle de chez nous, celle qualifiée de « rustique » qui, seule, n'annoncerait pas le printemps. Sous entendu, « à plusieurs, oui ». Si on a choisi d'en parler, c'est que leur venue, au pluriel, c'est pour bientôt. Eh oui, dans quelques jours, c'est le printemps. Depuis plusieurs jours, les premières se sont mises en route vers chez nous. Les doigts des pattes en éventail dans la chaise longue de leur lodge africain, elles attendaient que le thermomètre hexagonal atteigne les 10°. Pas question de prendre l'air avant. En dessous des 10°, elles ne trouvent pas d'insectes à grignoter. En plein vol, bien sûr, car sur leurs parcours les restaus d'autoroute sont rares. En ce moment, quelques unes sont sur le bord nord de la Méditerranée. Elles vont y prendre leur élan pour traverser toute la mer. À la seule force de leurs petites ailes. Au total les plus aventureuses effectueront plus de 10 000 km dont la plupart sans halte pipi ou pause casse-croûte. Oui, 10 000 bornes pour retrouver leur chez-elles... chez nous. Pile-poil Ici et là que nombre d'entre-nous n'apprécient pas plus que ça. Ne dites pas le contraire, chaque été vous prenez voiture, train, avion ou bateau pour aller bronzer ailleurs. Et souvent précisément là d'où sont parties les belles hirondelles pour venir ici.

Casser la croûte peinard...

Mais puisque c'est si bien là-bas, sur le bord nord de l'équateur, au Cameroun, au Gabon, ou en Centrafrique, pourquoi prennentelles tous les ans leurs vacances chez nous, les jolies flèches bleunoir à la jolie queue fourchue ? Simplement parce que l'été, elles sont mal barrées dans leur beau boubou. Bien sûr, il y a des insectes à foison, mais aussi 37 espèces d'oiseaux concurrents auxquels s'ajoutent nombre de bestioles insectivores. Bref, il leur faudrait sacrément jouer des coudes (si, si, leurs ailes en ont) pour avoir droit à leur part du festin. Alors, elles retournent d'où elles sont venues.

Chez nous. Là où la nourriture est, certes, moins généreuse, mais beaucoup plus facile d'accès et largement suffisante. À leur arrivée, la concurrence joue bien un peu quand toutes veulent récupérer un ancien nid, toujours plus facile à restaurer qu'à construire entièrement. Mais les disputes restent polies, urbaines. Rien à voir avec les féroces bagarres auxquelles elles auraient dû se livrer aux abords de leur lodge.

Simplement pour casser la croûte.

Ici, leur plus gros boulot reste la construction du nid. Souvent dans des garages, granges ou étables dont elles garnissent les dessous de toit de brindilles sèches cimentées à l'aide de boulettes de boue machouillées en petites boules prêtes à l'emploi. Un chantier d'une grosse semaine au terme duquel, l'hirondelle méritante emménage dans son studio breton d'une vingtaine de centimètres de diamètre et 11 de profondeur. Un chez-soi toujours situé à proximité d'une zone humide, indispensable pour se procurer la boue de construction et les insectes du garde-manger. Et c'est encore cette proximité humide, notamment celle des roselières, que rechercheront les belles migratrices, fin septembre, quand l'heure du retour aura sonné. Là, elles feront le plein d'énergie en chassant tout le jour les précieux insectes. Une fois leur réserve de quelques grammes de graisse constituée, elles s'aligneront une dernière fois sur un fil où une gouttière avant de mettre le cap sur le Gabon ou le Cameroun. Mais pas en classe affaires. À tire d'aile !

nimaux Retrouvez tous nos portraits d’a sur icietla-magazine.com ! 44


GASTRO

Yvonnick Le Maux Artisan chocolatier

Ingrédients pour 8 personnes : Crème mousseline praliné • Lait entier 50 cl • Vanille 1 gousse • Six jaunes d’œufs frais • Sucre 100 g • Maïzena 40 g • Beurre 100 g

Pâte à choux

• Eau 12,5 cl • Lait entier 12,5 cl • Sucre 5 g • Beurre 115 g • Farine T55 140 g • Cinq oeufs frais • Amandes hachées 100 g

NOMIE

Le Paris-Pondi Préparation :

• Pâte à choux

Dans une casserole, faire bouillir l'eau, le lait, le sucre et le sel. Ajouter la farine tamisée en une seule fois et remuer à vive allure. Transvaser le mélange dans un saladier. Quand le mélange est tiède, ajouter les œufs un par un en mélangeant vivement.

Montage

Pocher et dresser à l'aide d'une douille sur une feuille cuisson en faisant 8 couronnes. Saupoudrer de sucre grain et d'amandes hachées.

Cuisson

Préchauffer le four à 240 °C. Enfourner la pâte et laisser cuire 15 min four éteint. Rallumer le four à 170°C puis laisser encore 10 min. Laisser cuire jusqu'à ce que la pâte à choux soit brunie et joliment colorée.

• Crème

mousseline praliné

Dans une casserole, faire bouillir le lait et la vanille. Mélanger le sucre, les jaunes et la Maïzena dans un récipient. Verser le lait bouillant sur la préparation, mélanger à l'aide d'un fouet. Remettre sur le feu et porter jusqu'à ébullition. Recouvrir d'un film alimentaire au contact et laisser refroidir le plus vite possible. Une fois refroidie, détendez la au batteur jusqu'à obtenir une crème lisse et onctueuse. Incorporer le beurre pommade qui a été ajouté au praliné noisette sur la crème pâtissière, remuer en vitesse maximale pour obtenir une texture plus légère.

• Montage Merci à Yvonnick Le Maux, vice-champion du monde chocolatier.

Couper les couronnes de pâte à choux en deux. À l'aide d'une poche, garnir le fond de la couronne avec la crème pâtissière praliné. Remettre le chapeau de la pâte à choux. Déguster sans modération.

45


HORO

SCOPE

Poisson

h Scorpion

Lion

i (22/11-20/12) Mars. Ce mois s'annonce intense en échanges, projets et actions dans tous les domaines. Les influx de Mercure vont avoir tendance à brouiller vos idées jusqu'au 14 mars. Mais ensuite, c'est les idées nettement plus claires que vous allez pouvoir aller de l'avant, dans tous les domaines et avec rapidité. Avril. Ce mois s'annonce intense en activités, comme le mois dernier. C'est de façon progressive que vous atteindrez, le 10, un climat plus favorable à votre progression sur des points essentiels à vos yeux. Cela vous incitera à vous montrer plus individualiste, ce sera très bienvenu après vous être tant consacré à votre entourage proche.

Vierge

j (21/12-19/01) Mars. Ce mois s'annonce mouvementé mais vous permettra aussi de faire avancer certains de vos projets, notamment ceux liés à votre vie amicale ou vos relations familiales. Les personnes qui gravitent autour de vous ont des projets à vous soumettre ou auront besoin de vous en tant que soutien. Avril. Ce mois vous fera évoluer dans un climat propice à l'expansion de votre affirmation personnelle. Pas question de rester dans l'ombre, vous aurez besoin d'extérioriser vos idées. Cela aura des répercussions positives car vous avez longuement médité ce que vous mettez en œuvre.

Balance

k (20/01-18/02) Mars. Dans la sphère privée, la communication amoureuse sera plus animée et vous serez plus ouvert à la tendresse et à la douceur... tant la vôtre que celle de votre partenaire. Si vous êtes célibataire, vous êtes susceptible de faire une rencontre marquante qui vous fait littéralement décoller de terre. Avril. Ce mois sera très dynamique dans l'ensemble. En résumé, les influences planétaires se conjuguent et vous font évoluer dans un climat régénérant si vous acceptez de vous remettre en question sans complaisance, et si vous vous tournez vers l'avenir sans vous perdre dans des réflexions profondes.

d (22/06-22/07) Mars. Les situations que vous allez traverser ne vous permettront pas de jouer de diplomatie autant que vous le souhaiteriez. Vous devrez vous positionner, prendre parti, annoncer clairement la couleur de vos opinions et de vos désirs. Dans le cas contraire, vous risquez de vous laisser entraîner dans des situations à l'encontre de votre nature. Avril. Ce mois promet des sensations fortes au plan émotionnel. Le cours de votre vie traverse des situations qui vous exposent à des tiraillements entre vos désirs personnels et la pression de votre entourage. Ces dilemmes sont exacerbés et vous devrez trancher dans le vif, vous positionner.

a Bélier

e (23/07-22/08) Mars. Vos projets ont nettement le vent en poupe, ce mois-ci. C'est le moment de mettre les bouchées doubles pour avancer vers vos objectifs. Votre vie financière va connaître les retombées des efforts que vous avez fournis tout au long de cet hiver, et les circonstances ouvrent pleinement les vannes aux actions fécondes. Avril. Ce mois vous permet de poursuivre certains projets et de les renforcer, d'assurer vos arrières et de concrétiser vos ambitions. Vous cessez de rêver, d'idéaliser et cherchez plutôt à bâtir et à consolider vos aspirations. Mais attention à votre tendance naturelle aux idées fixes.

b Taureau

(21/04-20/05) Mars. Votre vie professionnelle et les relations humaines qu'elle implique seront sur le devant de la scène. Vous aurez à coeur de vous montrer plus authentique et de communiquer plus concrètement avec vos partenaires, clients ou collaborateurs. Cela devrait vous permettre de souligner de nouvelles possibilités d'expansion sociale. Avril. Les circonstances vous mènent naturellement à la reconnaissance dans vos relations. La rétrogradation de Mercure instaure un climat favorable et vous pourrez faire la preuve de vos capacités et prouver le bien-fondé de vos valeurs. Cette période est bénéfique pour tout ce qui concerne votre vie professionnelle.

f (23/08-22/09) Mars. Ce mois s'annonce agité et riche en actions. En effet, c'est votre entourage qui donne le ton et bat la mesure sans même que vous en ayez conscience. Du 1er au 13 mars, Mercure, votre planète maîtresse se trouve en opposition à votre signe et élude vos projets personnels au bénéfice de ceux de votre entourage. Avril. Vous serez naturellement happé par les plaisirs d'Éros, vous libérant provisoirement de menus détails auxquels vous avez tendance à penser depuis octobre dernier. Ce retour à la sérénité vous réconciliera avec vous-même et vous aidera à arrondir les angles avec votre partenaire.

c Gémeaux

g (23/09-22/10) Mars. Ce mois vous fait passer par des montagnes russes sur le plan relationnel. Les rapports de force sont possibles, ne prenez pas pour argent comptant tout ce que vous entendez. Gardez de la hauteur et ne vous en cachez pas, cela désamorcera les conflits avant qu'ils n'apparaissent. Avril. Vous renforcerez vos opinions sur ces points précis et à juste titre. Vous serez plus fermement arrimé à vos certitudes malgré un entourage qui teste toujours vos résistances. Le climat en famille s'annonce un peu tendu, attendez-vous à défendre votre vie privée de certaines intrusions.

(21/05-21/06) Mars. Ce mois accélère le cours de votre vie dans bien des domaines. Il n'y a qu'au plan sentimental que vous devrez ralentir la cadence de votre progression, de vos projets et des échanges avec votre moitié. Cela pourrait être vécu comme de la stagnation et créer de l'impatience de votre part. Avril. Ce mois génère un climat à la fois énergique et stabilisant. En effet, le transit du Soleil intensifie le cours des événements et vous aide à éclaircir vos idées pour aller directement à l'essentiel. Il est fort possible que vous éprouviez une certaine impatience face à la lenteur ou au manque de motivation de certaines personnes.

AVRIL

Cancer

l (19/02-20/03) Mars. Ce mois est riche en possibilités de révéler votre potentiel et de confirmer votre valeur. L'élan et le courage seront plus puissants, le besoin d'agir se fera sentir plus intensément que d'ordinaire et à juste titre car vous voici dans une période très faste pour lancer un projet de longue haleine. Avril. Ce mois fait de vous les privilégiés du Zodiaque. Vénus en sextile à votre signe et en conjonction à Neptune vous fait traverser des situations où vous pourrez officialiser vos talents, les faire reconnaître, vous montrer indispensable dans le cadre de votre vie professionnelle.

(21/03-20/04) Mars. Ce mois sera pour vous très marquant car vous allez impulsivement prendre des décisions capitales pour votre avenir à long terme. Vous êtes au début d'un nouveau cycle dans lequel vous pourrez prendre ou reprendre les rênes de votre vie en chassant les influences susceptibles de diluer vos idéaux. Avril. C'est le moment idéal pour vous remettre à une activité sportive, de sortir de certaines habitudes et surtout de la sédentarité. Jupiter toujours en opposition à votre signe, renforce ce besoin de sortir de votre réserve et d'innover, en particulier dans le domaine sentimental. Il y a des émotions fortes en perspective !

46

MARS

(23/10-21/11) Mars. Votre vie professionnelle sera teintée de nouveaux projets parmi lesquels vous trouverez un intérêt et une motivation à prendre les choses en mains et à collaborer au mieux pour les mettre en œuvre. La nouveauté entre dans votre vie et, dans cet état d'esprit, vous aurez des facilités à voir les choses avec un regard neuf. Avril. Ce mois est porteur d'une intense énergie que vous reportez tout naturellement sur vos activités liées aux finances, à la gestion de vos biens et à votre vie sociale. Vous sortez de votre réserve coutumière pour lancer des hameçons pour avancer directement vers tout ce qui peut embellir l'existence.

Sagittaire

Capricorne

Verseau


Le pri ntemps esteulàrs, ! pensez à vos extéri Gardes-corps

Pergola bioclimatique

Portails et clôtures

La qualité est notre priorité Rue Glais Bizoin 22600 Loudéac 02 96 28 92 12 eurljosse@orange.fr

Menuiserie Jossé, partenaire certifié fenêtres et portes JANNEAU


IORS N É S S E C I V SER RÉSIDENCE

IDER

S Venez y RÉ

Ici et là magazine - Numéro 17  

Magazine gratuit du Centre Bretagne - mars/avril 2017