Page 1

t i u t a r g e Magazin pa y s d E

N°32 -

V E PONTI D T E C A LO U D É

Y

re 2 0 b o t c o / e r septemb

19

R é n o v e r e t co n s t r u i r e en Centre Bretagne DOSSIER P. 5 à 12

Saint -Gonne ry Entre rigole et canal

Le Tro p Tro Brei z de deux Loudéaciens

Roc k & Gol f Rendez-vous à Rimaison

S oc i ét é - Cul ture - Économie - Loisirs - Tou r is m e


90

1

ASS OCIATION

LO

I1

90

1 LO

I1

90

1

ASS OCIATION

ASS OCIATION

LO

I1

Trois Marques d’ORTHOPONDI

Nouvelle adresse : 20, rue Iena – 56300 PONTIVY Tel. 02.97.25.48.27 - www.reha-team-bretagne.com

Venez nous rendre visite dans un nouveau cadre accessible et chaleureux !


E P O N TI V Y D ÉA C ET D U LO E d s pa y

/octobre 2019 re b m te p se N°32

SOMMAIRE • Dossier :

Salut Michel !

L’ H A B I TAT EN CENTRE BRETAGNE

(P. 5 à 12)

• Entreprise : Armor Panneaux Solaires (p. 14-15) Tu nous avais rejoints dès le début de l’aventure. Le premier numéro d’Ici et Là sous le bras, tu étais venu proposer tes talents de photographe au service d’un magazine naissant. C’était pendant l’été 2014. Infatigable bénévole, tu les avais depuis déjà longtemps, déployés pour les collectivités locales du pays de Pontivy. Observateur discret et attentif d’un territoire et de ses habitants, c’est derrière l’objectif que tu avais choisi de les mettre en lumière. De les magnifier même, à travers un œil réaliste, parfois espiègle, et une maîtrise technique toujours assurée. D’une disponibilité sans faille, tu nous as accompagnés quelques années sur les routes du Centre Bretagne. C’était toujours un plaisir de partir avec toi en reportage. Et à chaque fois, tes clichés contribuaient à illuminer les initiatives des gens d’ici et de là. Et puis la maladie t’a rattrapé. Tu l’avais déjà vaincue une première fois et tu étais bien déterminé à la repousser de nouveau. Ton envie de retrouver le terrain et de continuer à le photographier t’ont longtemps aidé pour lutter. Elle t’a finalement emporté cet été. Tu nous manques déjà mais tes photos continueront encore longtemps à nous accompagner. La Rédaction

• Circuits courts : Saveurs & Co Bzh (p. 18-19) • Commune : Saint-Gonnery (p. 20-21) • LOISIRS : L’agenda de l’été (p. 23 à 26) • CULTURE : Trop Tro Breiz (p. 28-29) • Portrait : Fred Marquer (p. 30) • SPORT : Semi-marathon Loudéac-Pontivy (p. 36-37) • SPORT : Rock & Golf (p. 38) • Histoire : L’électrification du Centre Bretagne (p. 42-43) • Animaux : Le pigeon (p. 46) • GASTRONOMIE : La recette de Stefano Piras (p. 48) Ici et Là est une publication bimestrielle - Tirage : 8 000 exemplaires Directeur de la publication : Dominique Perrot. Rédaction : Stéphanie Biju, Dominique Perrot, Daniel Thépaut. Secrétariat d’édition : Daniel Thépaut. Photographe : Michel Langle. Réalisation et impression : Iris Imprim. Rédaction et régie publicitaire : 07 87 36 05 64 - idest.pontivy@gmail.com N° ISSN : 2276-1934


*À partir de 60€ d’achat. Hors presse, librairie, carburant, gaz et lavage.

Station de LaVage • Rouleaux et haute pression, tous véhicules • Carte de fidélité et distribution de jetons

Les 3e et (ou) 4e vendredis du mois,

• Lave tapis

au 6 du mois suivant *

• Aspirateur

paiements différés * Voir conditions en magasin

• Distributeur de senteurs • Gonfleur

CLÉ MINUTE

4


HA D O SS I E R

B I TAT

REnover et construire en Centre Bretagne Réduire ses factures d’énergie, participer à la transition énergétique ou encore améliorer son confort... Les raisons d’engager une rénovation de son habitation sont multiples. Dans tous les cas, les collectivités du Centre Bretagne proposent d’accompagner tous ceux qui ont fait ce choix. Le secteur de la rénovation de l’habitat représente un marché de plus de 40 milliards d’euros, soit plus de 33 % du marché du bâtiment. Contrairement à celui de la construction, qui stagne aujourd’hui, c’est un secteur en phase de développement. La rénovation du bâtiment est un des enjeux majeurs qui permettra d’atteindre les objectifs définis par le gouvernement dans le cadre de la transition énergétique. Le bâtiment est le secteur économique français le plus énergivore (44 % de l’énergie nationale) et il génère en France un quart des émissions de gaz à effet de serre. Aujourd’hui, la rénovation et la réhabilitation des bâtiments sont fortement relancées par les lois dites « Grenelle de l’environnement », qui fixent des niveaux élevés de performance énergétique à atteindre. L’activité de la construction est aujourd’hui en totale évolution pour s’orienter vers la rénovation énergétique et la construction de bâtiments plus performants. Des métiers nouveaux ont fait leur apparition, d’autres se transforment et pour cela de nouvelles compétences sont exigées. L’amélioration de l’efficacité énergétique de l’habitat grâce à la rénovation (travaux d’isolation de la toiture ou des murs, changement de fenêtres pour améliorer l’étanchéité au froid et à l’humidité, changement du système de chauffage) permet de bénéficier de plusieurs avantages : la réalisation d’économies

sur les factures d’énergie, l’amélioration du confort et l’augmentation de la valeur du bien en améliorant la note de performance énergétique. De plus, entreprendre des travaux de rénovation permet de bénéficier d’aides financières qui peuvent considérablement faire baisser le coût des travaux.

Une priorité pour les collectivités

Généralement dotée de la compétence habitat, les communautés de communes du Centre Bretagne développent de multiples programmes dans ce domaine. C’est notamment le cas à Pontivy. Depuis cet été, elle a en effet lancée une Opération programmée d’amélioration de l’habitat et du renouvellement urbain portant sur le cœur de la ville (page 6). C’est également le cas à Loudéac qui va renouveler une expérience initiée l’an passée. Deux forums de rénovation de l’habitat, seront en effet organisés en septembre à Uzel et en octobre, à Merdrignac (page 10). C’est enfin le cas de Centre Morbihan Communauté qui vient de lancer un plan habitat volontaire sur l’ensemble du territoire (page 8). Au-delà de ces opérations, toutes les collectivités disposent de points d’accueil et d’information permettant de renseigner et d’accompagner tous ceux qui souhaitent se lancer dans une opération de rénovation de leur habitation.

5


HA D O SS I E R

B I TAT

Rénovation programmée au cœur de la ville La question de l’habitat est une préoccupation majeure de Pontivy Communauté qui a mené une Opération programmée d’amélioration de l’habitat (Opah), de 2012 à 2017. En complément de cette première opération, la collectivité a engagé une réflexion afin de mettre en œuvre un outil adapté permettant d’améliorer la qualité des logements dans le centre-ville de Pontivy. Le 1er juillet 2019, une Opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain qui s’inscrit dans l’action « Cœur de ville » a été lancée. Concrètement, elle va se décliner autour de cinq axes : améliorer et requalifier le parc de logements en centre-ville ; faciliter la réhabilitation des immeubles collectifs ; diversifier et structurer l’offre de logements ; valoriser le bâti et le patrimoine et mettre en œuvre des actions foncières et immobilières.

Quels types de travaux ?

Les travaux éligibles sont ceux qui permettent de lutter contre la précarité énergétique, de rendre les logements adaptés à une perte d’autonomie ou bien encore de rénover des logements indignes. Les travaux de rénovation des immeubles collectifs sont également éligibles.

Combien de logements ?

L’objectif est d’améliorer 200 logements du centre ville de Pontivy. Pour y parvenir, l’Agence nationale de l’habitat (Anah), le programme « Habiter mieux » et Pontivy Communauté, mobilisent des enveloppes financières de plus de 2 M€. En outre, des avantages fiscaux sont également possibles sous conditions.

Comment en bénéficier ?

Le Centre de développement pour l’habitat et l’aménagement des territoires (Cdhat) est l’animateur de cette opération. Il apporte tous les conseils techniques et financiers gratuitement. Joignable du lundi au vendredi au 02 96 01 51 91, il tient également une permanence (sans rendez-vous), chaque lundi, de 14 h à 17 h, au Point infos habitat de Pontivy Communauté.

Ravalement de façades

Quel secteur concerné ?

Le périmètre de l’opération est le cœur de la ville de Pontivy (voir le plan).

Quelle durée ?

Lancée le 1er juillet 2019, l’opération est prévue pour durer cinq ans.

Pour qui ?

Peuvent prétendre aux subventions les propriétaires (bailleurs ou occupants) d’un logement de plus de 15 ans. Attention : les travaux ne doivent pas être commencés avant les accords de subvention. 6

Une campagne de ravalement de façades, dans le centreville de Pontivy, est également lancée depuis le 1er juillet 2019. Elle concerne les rues du Fil, du Pont, la place du Martray, une partie de la rue Nationale et une partie de la rue du Général de Gaulle. Les propriétaires qui réaliseront des travaux de ravalement/rénovation de façade dans le respect des réglementations et préconisations en vigueur, pourront sous certaines conditions, bénéficier d’aides financières.

Pratique

Point infos habitat 1, place Ernest Jan à Pontivy. Ouvert lundi, mercredi et vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. 02 97 07 12 97 www.pontivy-communaute.bzh


HA D O SS I E R

B I TAT

Un plan habitat volontaire En décembre 2017, le conseil communautaire de Centre Morbihan Communauté a prescrit l’élaboration d’un plan habitat sur l’ensemble du territoire. Si l’habitat n’est pas une compétence obligatoire pour la collectivité, la volonté de lancer un plan habitat volontaire s’est rapidement imposée.

Depuis maintenant près de deux ans, les élus de Centre Morbihan Communauté ont souhaité engager une action volontariste dans le domaine du logement pour construire ensemble un programme à l’échelle du territoire. Une première phase, réalisée par l’Agence départementale d’information sur le logement (ADIL), du Morbihan, a permis d’établir un diagnostic éclairant l’état du marché du logement, les conditions d’habitat ainsi que le contexte socio-économique. Pilotée par le bureau d’études Cérur, une seconde phase a ensuite été lancée pour définir les orientations. Pendant près d’un an et demi, ce travail a été mené de façon collaborative pour associer à la fois les élus, les professionnels et les habitants. L’objectif était de faire converger les synergies autour du plan habitat volontaire de Centre Morbihan Communauté, véritable feuille de route du territoire pour les six années à venir. Lors d’un conseil communautaire, au mois de juin dernier, les élus ont approuvé la seconde partie du plan habitat volontaire et déterminé trois orientations majeures : répondre aux évolutions sociodémographiques ; redonner l’envie de centralité (centre-bourg, centre-ville) et conforter l’attractivité du territoire. De la mobilisation du parc vacant pour développer du logement locatif, au lancement d’une campagne de communication sur les atouts du territoire et en passant par le développement des logements adaptés pour les personnes âgées... les 8

élus ont également entériné un programme de 15 actions qui permettra de répondre à ces orientations. Un programme d’actions de 1,7 M€ Concrètement, le plan habitat volontaire vise un accompagnement spécifique pour chaque profil : les personnes âgées, les propriétaires de logements vacants, les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs, les accédants, les investisseurs privés... mais également les prescripteurs tels que les banques, les notaires ou les agents immobiliers. Au total, ce plan prévu pour s’étaler sur six ans va se traduire par un investissement de la collectivité de 1,7 M€. À partir de janvier 2020, le plan habitat volontaire proposera un accompagnement individuel des ménages à travers des aides au diagnostic du logement ainsi que pour l’accompagnement technique lors de la réalisation de travaux. Les élus et les services de Centre Morbihan Communauté travaillent actuellement sur les modalités d’attribution et de versement de ces aides.

Pratique

Point info habitat À Baud (les lundis, mardis, jeudis, vendredis), et à Saint-Jean Brévelay (le mercredi). 02 97 08 01 10 infohabitat@cmc.bzh


HA D O SS I E R

B I TAT

Informer pour mieux rénover Au rang des compétences de la communauté de communes, l’habitat tient une place de choix à Loudéac Communauté Centre Bretagne. Initiés l’an passé, les forums de rénovation de l’habitat seront de nouveau proposés cette année, à Uzel et Merdrignac. Enjeu important pour le territoire, l’habitat apparaît comme une préoccupation majeure au sein de Loudéac Communauté Centre Bretagne. L’an passé, la collectivité a même créé une plateforme exclusivement dédiée à ce sujet. C’est cette structure qui, en collaboration avec la chambre de métiers et de l’artisanat des Côtes d’Armor, a souhaité proposer des forums de rénovation de l’habitat. À l’automne dernier, ils avaient été organisés au Quillio et à Collinée. Cette année, ils le seront à Uzel, le 21 septembre et à Merdrignac, le 5 octobre. Prévus sur deux matinées, afin de concentrer le flux de visiteurs, ces événements gratuits offrent aux particuliers la possibilité de rencontrer des professionnels pour préparer leur projet de rénovation. Maîtrise énergétique, agrandissement, rénovation intérieure, adaptation du logement… De nombreuses entreprises du territoire œuvrant dans ces domaines seront présentes pour répondre aux attentes et aux demandes des particuliers intéressés.

F O R U M S

Forums de l’Habitat

E R É N O VA T I O N D

Samedi 21 septembre, salle Kastell d’Ô, à Uzel. Samedi 5 octobre, salle de Brocéliande, à Merdrignac. De 10 h à 13 h.

L ’ H A B I TAT

€ €

neutres et avisés Obtenez des conseils ns locaux Rencontrez des artisa financières Découvrez les aides

SAM. 21 SEPTEMBRE UZEL SALLE KASTELL D’Ô

Derrière la mairie

-communaute.bzh

l.logement@loudeac

02 96 66 09 07 І accuei Accueil

LOG MENT

Exposition de matériaux

MBRE 2019

EMBRE

À PARTIR DU 09 SEPT

Pôle environnement

de Loudéac

us sur rendez-vo Visite guidée

• Gratuit ent

l’enveloppe du bâtim

ou construire Pour de rénover l’habitat les demain, découvrez les et iques matériaux, les techn rnent : technologies qui conce

10

MERDRIGNAC

SALLE DE BROCÉLIANDE

R AT U I T E h І ENTRÉE G De 10 h à 13

SEPTEMBRE À NOVE

Dans le même esprit, la communauté de communes proposera également, de septembre à novembre, une exposition de matériaux, au pôle environnement de la collectivité. Des visites guidées sur rendez-vous, permettront aux visiteurs de découvrir les secrets d’une maison économe et confortable. Au-delà de ces rendez-vous de l’automne, le service Accueil logement de la communauté de communes est toute l’année au service de la population. Il vous accompagne gratuitement dans votre démarche par une présentation des aides financières possibles en fonction de votre situation et la réalisation de visites gratuites pour vous conseiller dans votre projet.

SAM. 05 OCTOBRE

la ventilation le chauffage les équipementslables)

s:

(domotique, énergies

& horaire Renseignements dates

renouve

-communaute.bzh

l.logement@loudeac

02 96 66 09 07 І accuei

Pratique

Accueil logement 4/6 bd de la Gare - 22600 Loudéac 02 96 66 09 07 www.loudeac-communaute.bzh

Les secrets d’une maison économe et confortable. De septembre à novembre, au pôle environnement de Loudéac Communauté. Visites guidées avec un thermicien. Renseignements et inscriptions : Accueil Logement 02 96 66 09 07


F O R U M S R É N O VAT I O N D E

L ’ H A B I TAT

Obtenez des conseils neutres et avisés Rencontrez des artisans locaux Découvrez les aides financières

SAM. 21 SEPTEMBRE UZEL SALLE KASTELL D’Ô

SAM. 05 OCTOBRE MERDRIGNAC

SALLE DE BROCÉLIANDE Derrière la mairie

De 10 h à 13 h І ENTRÉE GRATUITE 02 96 66 09 07 І accueil.logement@loudeac-communaute.bzh Accueil

LOG MENT 11


HA D O SS I E R

B I TAT

Résidence Park Olivia

« Du neuf à Pontivy » Après avoir réalisé avec succès à Pontivy, la résidence Villa Juliette et le Pôle médical, la société Campen Constructions démarre la commercialisation d’un nouveau projet qui devrait séduire aussi bien les seniors en quête d’un logement neuf fonctionnel, que de jeunes actifs souhaitant investir dans un appartement ou une maison facile à vivre, dans une résidence de standing. La résidence

C’est dans un très joli parc arboré que cette nouvelle résidence va s’édifier. Le quartier est calme, proche du centre-ville de Pontivy, et à proximité immédiate de la zone commerciale ou se trouve implanté l’Intermarché, permettant à pied d’aller acheter son croissant et son journal dès le matin, puis de faire ses courses dans la journée. Pressing, FNAC, pharmacie, restauration rapide… tout est là, à quelques pas de la résidence Park Olivia. Cette copropriété de standing bénéficiera d’une piscine harmonieusement implantée au centre du parc. De quoi envisager des moments de détente inoubliables pour les petits et les grands… L’ensemble de la résidence comporte 26 logements, 52 places de parking et un local pour les vélos. La copropriété sera sécurisée ; entièrement clôturée et fermée par un portail électrique.

Les appartements

20 appartements sont proposés ; des T2 et des T3. Tous les appartements sont 1212

exposés sud-ouest et bénéficient d’une large terrasse. Le bâtiment comporte 3 niveaux d’habitation (rez-de-chaussée et 2 étages) desservis par un ascenseur.

Les maisons

6 maisons, toutes de plain-pied, sont proposées. Elles comportent 2 chambres et bénéficient d’une large terrasse. Elles sont exposées sud-ouest ou sud-est. Ces maisons sont destinées à celles et ceux qui souhaitent continuer à vivre en maison tout en voulant bénéficier des avantages d’un appartement ; pas d’escalier à monter, pas de grand terrain à entretenir. L’indépendance sans les contraintes.

Les prestations

Volets roulants électriques, chauffage par chaudière individuelle murale, visiophone, salles de bains équipées avec sèche-serviette, meuble vasque 2 tiroirs, miroir et applique lumineuse, grande

douche faïencée, paroi et porte douche en verre… pour un confort optimal.

Les avantages d’un logement neuf

Un logement neuf, c’est tout d’abord l’assurance de bénéficier des dernières normes en matière d’isolation thermique et acoustique, pour plus de confort. C’est aussi la possibilité de personnaliser à sa guise son logement ; choix des couleurs des peintures, choix des couleurs des revêtements de sols. C’est aussi la possibilité de modifier telle ou telle disposition des cloisons, ou d’ajouter tel ou tel équipement, suivant ses envies. Un logement neuf permet également de bénéficier de garanties, grâce aux assurances biennale et décennale. Enfin l’acquisition d’un logement neuf permet de bénéficier de frais d’acquisition (appelés couramment frais de notaire) bien moins importants que pour l’achat d’un logement ancien.

Contactez-nous : Si vous souhaitez dès maintenant, avoir en avant-première des informations, n’hésitez pas nous contacter ; Yvon Peresse au 02 97 08 99 46 ou au 06 85 23 48 78 ; et à visiter notre site internet : www.park-olivia.com


RIKA PONTIVY - 69 rue Albert De Mun - 56300 PONTIVY - 02 97 38 26 43 - rika.pontivy@gmail.com

Redonnez vie à vos intérieurs

Peinture, tapisserie, revêtements muraux, revêtements de sols, staff, ravalement, décoration intérieure, agencement…

Mûr-de-Bretagne - 22530 GUERLEDAN 02 96 28 58 20 Zone Artisanale de Port Arthur - 56930 PLUMÉLIAU-BIEUZY 02 97 51 91 06

13


E N T R E PR

ISE

Armor Panneaux Solaires Un créateur d’énergies alternatives

Comment réduire sa facture d’électricité ? Depuis une dizaine d’années, la société Armor Panneaux Solaires à Trévé, dans les Côtes d’Armor, propose des solutions économiques et écologiques en utilisant une énergie propre et inépuisable : le soleil. L’électricité, la plomberie et le chauffage ! Depuis 40 ans, ce sont les domaines d’activités de la société Serfo-Harnois, basée à Trévé. Entreprise familiale dirigée par Ludovic Harnois, elle compte aujourd’hui environ une quinzaine de salariés. Il y a dix ans, pour répondre à la demande et participer aux enjeux climatiques et économiques, l’entreprise se diversifie en proposant des alternatives en énergies renouvelables. En 2009, la filiale Armor Panneaux Solaires naît de cette volonté. Certes, la Bretagne n’apparaît pas comme une région à la pointe dans le développement de cette énergie verte. En 2017, elle se classe encore bien loin des trois régions qui se partagent les deux tiers de la production nationale : la Nouvelle Aquitaine, l’Occitanie et la 14

Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Pour autant, le potentiel du marché attire nombre d’acteurs et la société de Trévé affine son expérience en suivant les évolutions du secteur. Jusqu’à la fin des années 90, le marché français est essentiellement tourné sur des applications en sites isolés. Dès les années 2000, le marché s’oriente vers des installations dites « raccordées réseau » : particuliers, collectivités, entreprises, exploitations agricoles...

Qualité et professionnalisme

Aujourd’hui, l’autoconsommation aiguise l’appétit d’entreprises peu scrupuleuses ou non qualifiées. Nombre d’entre-elles ne résistent pas aux exigences techniques, aux normes, à la baisse des aides de l’État ou au changement du tarif de rachat. Le solaire souffre

d’une mauvaise image et du démarchage intensif. Armor Panneaux Solaires s’attache à l’éthique du travail bien fait sans forcer à la signature. Qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), la société applique également la charte Qualipv. « Depuis une dizaine d’années, notre savoir-faire en tant qu’installateur et réparateur nous permet de rayonner sur l’ensemble de la Bretagne, auprès de collectivités, professionnels et particuliers », explique un responsable. Selon le projet : photovoltaïque, thermodynamique ou aérothermique... l’analyse productivité est déterminante. « Nous réalisons au préalable une visite pour l’analyse des attentes par rapport au potentiel, poursuit le responsable. À chaque projet ses contraintes techniques, ses possibilités matérielles, ses


L’AÉROVOLTAÏQUE : ÉLECTRICITÉ ET APPOINT DE CHAUFFAGE

obligations administratives et ses possibilités de financement. Il n’y a pas de généralité chaque projet étant unique, il y a une seule réalité. Avant tout engagement, nos clients disposent de temps de réflexion, d’informations, et d’une vision sur la viabilité économique du projet. » Pour toute création d’installation solaire une autorisation de la mairie est obligatoire. La demande de raccordement au réseau auprès d’Enedis est en effet indispensable pour l’exploitation photovoltaïque. « Nous expliquons au client l’importance du choix et les contraintes que cela implique : autoconsommation totale, autoconsommation avec revente de surplus ou revente totale de la production électrique (contrat de 20 ans avec le fournisseur d’électricité de son choix) », précise le responsable. Un choix économique pour lequel les spécialistes d’Armor Panneaux Solaires pourront utilement renseigner et orienter le client vers le choix le plus approprié.

LE CHIFFRE tion En 2017, en France, la consomma ue d’électricité d’origine photovoltaïq n tio ma représentait 2 % de la consom aison, d’électricité nationale. Par compar e, en elle avoisine les 7 % en Allemagn Italie et en Grèce.

Si l’on sait que les panneaux solaires peuvent servir à produire de l’électricité, on connaît beaucoup moins leur importante capacité à générer de la chaleur. Un panneau photovoltaïque produit trois fois plus de chaleur que d’électricité ! Le système aérovoltaïque est hybride. Il optimise le rendement du panneau : les rayons solaires permettent la production d’électricité par transformation de la lumière, la chaleur emmagasinée dans les

panneaux est renvoyée dans l’habitation. L’air chaud récupéré améliore le chauffage (pièces au nord ou humides), la journée ; le soir, l’effet peut être inversé pour rafraîchir certaines pièces en période estivale. Pour résumer, l’aérovoltaïque permet de produire électricité, d’aider à chauffer votre logement, d’assainir l’air intérieur en ventilant un air filtré et rafraîchir vos nuits d’été. Il existe également un système de capteur à air en aluminium autonome et réglable par thermostat. Il peut être posé sur un mur ou une toiture pour un projet de particulier et professionnel. Réaliser des économies sur le poste chauffage et assurer la ventilation pour l’entretien de l’habitation ou du local indépendamment du chauffage existant lors de vos absences est possible.

APS Armor Panneaux Solaires Le Faux - 22600 Trévé 02 96 28 01 51 - 06 59 81 18 22 www.solaire-aps-bretagne.fr 15


16


Artisan Commerçant Profession libérale PME/PMI Association

(économie sociale et solidaire)

Création d'entreprise Auto-entrepreneur

BROISAT

NOTRE MÉTIER LA GESTION DE VOTRE RÉUSSITE

Les antennes proches de chez vous :

• Vannes - vannes@igam.fr - 02 97 40 94 01 • Loudéac - loudéac@igam.fr - 02 96 28 97 23 • Quéven - vannes@igam.fr - 02 97 35 03 80 • Pontivy - vannes@igam.fr - 02 97 25 38 17 • Ploërmel - ploermel@igam.fr - 02 97 73 01 91

Ins tal lat ion et po se à do mi cile

6 rue du Docteur Plesse - 22600 LOUDéac 02 96 28 11 00 www.meublesbroisat.com ameublier broisat

DÉCO, TABLEAUX, MEUBLES... 13, rue Colbert – Zone du Signan (showroom de 700 m 2)

56300 PONTIVY – 02 97 27 89 59 OUVERT du lundi après-midi au samedi, de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30. 17


cou r t s s cuit ci r

Saveurs & Co BZH Des confitures et tartinades au bon goût… d’audace De retour d’un long séjour à l’étranger, Corinne Lebel a créé sa conserverie en 2016. À Melrand, l’artisan-confiturière fabrique toute une gamme de confitures bien fruitées et de tartinades de légumes, commercialisées sous la marque Saveurs & Co BZH. Son credo : surprendre les papilles avec des associations audacieuses. « J’aime voir les gens triturer en bouche, tordre du nez, lorsqu’ils goûtent à mes recettes. Tenter de reconnaître, au palais, les différentes saveurs qui les composent. Une fois que je leur ai délivré mes secrets, la question que j’adore, c’est : Mais où êtes-vous allée chercher cela ? », sourit, malicieuse, Corinne Lebel. Éveiller et surprendre les papilles. Tel était bien l’ambition de l’artisan-confiturière lorsqu’elle a créé sa petite conserverie, en 2016. De retour en France, après quinze ans passés à l’étranger, de la Crête au Mexique en passant par l’Asie, Corinne Lebel cherche alors à reprendre une activité professionnelle, sans pour autant se voir réintégrer un emploi salarié. Elle aime la cuisine, est curieuse… 18

et a, aussi, ramené dans ses bagages quelques connaissances culinaires exotiques. « Je me suis réveillée un matin, j’avais trouvé l’idée : créer mes propres confitures », raconte celle qui entend se démarquer par des mélanges audacieux. Sa première recette : une confiture d’abricot à la graine d’anis, devenu aujourd’hui un de ses incontournables.

Jusqu’à 150 pots par jour en été

Ce jour d’août, et alors que la saison bat son plein, dix kilos de fruits à la belle peau orangée attendent justement de passer à la casserole dans son petit laboratoire, à Melrand. Tablier bien serré, bandana sur les cheveux, Corinne fait chauffer sa bassine en inox. Et, à grand

renfort de cuillère en bois, s’apprête à fabriquer 25 pots de confiture d’abricot, associés pour la moitié à la graine d’anis, pour l’autre au romarin. En cette période estivale, en plein pic de production, l’artisan-confiturière peut remplir jusqu’à 150 pots par jour, tous produits confondus. Des confitures bien sûr mais aussi toute une gamme de tartinades de légumes pour l’apéritif, lancées en avril 2017. Avec un réel succès puisqu’elles se déclinent aujourd’hui en huit saveurs, elles aussi, originales. Si épices et fleurs sont autant de clins d’œil à ses voyages, Corinne donne la priorité aux fruits et aux légumes dont elle privilégie toujours l’origine France. Idéalement, l’artisan-confiturière centre


ci r cuit bretonne se fournit auprès de producteurs locaux. Verger de Baud, Jardin de Kerbellec… Elle ne jure que par les tomates, cornues et vertes notamment, de la Ferme des 3B, à Guern. Ses kiwis arrivent des Côtes d’Armor. Et pour les végétaux « trop » exotiques pour être bretons ou français, Corinne se réfère à l’épicerie fine pontivyenne, Sandy Fruits. Confitures ou tartinades, l’artisan-confiturière se plaît à régulièrement étoffer ses gammes de nouveautés, en série limitée. Et toujours selon la même démarche créative. « Je fonctionne par association d’idées, m’inspirant du moment, du lieu où je me trouve. Pour un salon auquel je participais cet été à La Baule, par exemple, j’ai voulu une confiture rafraîchissante qui évoque la plage, le soleil, les vacances…» Résultat : une association fraise-pamplemousse rose-cardamome qui fond tel un sorbet sous la langue. La dernière née des tartinades, elle, mêle melon, trio de poivrons, thym et romarin. « Les épices du barbecue ! », fait remarquer Corinne. Parfois, c’est une étourderie qui fait bien les choses. Quand l’estragon vient, par exemple, « malencontreusement » remplacer le basilic, dans une bassine déjà pleine de fraises et de tomates…

Sa cible : quadras citadins et retraités épicuriens

Corinne le sait, ses confitures et tartinades restent des produits « plaisir » qui s’adressent à une clientèle bien ciblée. « Des citadins entre 30 et 45 ans, un peu « bobos ». Mais aussi les jeunes et joyeux retraités qui aiment se retrouver pour partager des moments de convivialité », analyse l’artisan-confiturière. Pour mieux les séduire, Corinne a décidé de monter en qualité. Depuis un an, elle fabrique ainsi ses confitures uniquement au sucre roux. Après avoir largement sillonné les marchés de la côte sud de la Bretagne, elle intègre petit à petit les rayons d’épiceries fines, cavistes, fromageries et autres commerces de bouche. Sandy Fruits à Pontivy, La petite biscuiterie de Saint-Gildas-de-Rhuys, la boulangerie-pâtisserie Maison Le Devéhat à Josselin… « Ce qui m’importe, c’est de travailler avec des revendeurs qui s’intéressent à mes produits et qui sachent les associer aux leurs. » La tartinade betterave-olive noire, par exemple ? Elle s’accompagne très bien d’un vin rouge. La confiture fraise-tomate-estragon, elle, est parfaite avec une faisselle… « Mais vous pouvez aussi juste l’intégrer à une vinaigrette pour donner du pep’s à une salade », conseille Corinne. Étonnant ? Évidemment…

s cou r ts

PRATIQUE

Saveurs & Co Bzh à Melrand

Confitures, tartinades de légumes, caramel au beurre salé et potages en vente, sur commande, par mail : saveursandco@gmail.com Tarifs en direct : 6,90 € le pot de confiture (230g), 4,90 € le pot de tartinades de légumes (110g), 5,90 € le pot de caramel (220 g). Plus d’info sur la page Facebook : « Les Confitures de Poulette »

Et aussi, du caramel pour vos goûters C’est tout nouveau. Après les confitures et les tartinades, Corinne Lebel lance sa gamme de caramel au beurre salé. Celle qui a tenu pendant plusieurs années des chambres d’hôtes au Mexique, a voulu lui donner la texture du dulce de leche, une confiture de lait consommée dans ce pays d’Amérique centrale. « J’ai bossé pendant deux mois cet hiver pour l’obtenir ! », révèle l’artisan-confiturière de Melrand. Deux recettes composent d’ores et déjà la gamme : un caramel à la fleur de sel de Guérande, un autre à la fève de tonka. La troisième devrait sortir pour les fêtes de fin d’année. « Un caramel façon « cappuccino » pour répondre à la demande, dévoile Corinne Lebel. Il ne reste plus qu’à mettre en place la recette. » 19


COMMU

NE

SAINT-GONNERY

La vi e en ve rt , en tr e ri go le et ca na l

Rigole d’Hilvern, canal de Nantes à Brest, échelle d’écluses confèrent tout son charme à Saint-Gonnery. Mais au-delà d’un cadre de vie agréable et entretenu, la commune morbihannaise bénéficie aussi d’une situation géographique enviable, qui peut inciter à s’y installer.

à Claude Viet, M aire d e S A I N T- G O N N E R Y

Il se plaît à dire qu’il est né au pied du clocher. Et revendique avoir « de la terre au pied ». Claude Viet, 65 ans, est arrivé aux affaire municipales, en 1977. Élu maire en 1981, il occupe une première fois la fonction jusqu’en 2001. Adjoint de 2001 à 2008, il choisit ensuite de faire une « pause » par manque de disponibilité. Il retrouve son écharpe en 2014. Parallèlement, il est vice-président de Pontivy communauté, en charge de l’économie, l’enseignement supérieur et l’agriculture.

20

Vous avez retrouvé votre fauteuil de maire en 2014, après une « pause ». Alors que le mandat s’achève, quel regard portez-vous sur la fonction ? Ce qui m’a le plus marqué, c’est d’être de plus en plus sollicité pour des querelles, des problèmes de voisinage. Hier, en campagne, on ne pouvait pas vivre sans ses voisins. Tout était prétexte pour se réunir et s’entraider. Aujourd’hui, tout le monde semble avoir des droits, mais pas de devoirs ! Sur le plan des réalisations, le bilan est positif. Nous avons pu bénéficier de précieuses aides de la part de l’État, de la région, du département, de la communauté de communes. Je remarque que ces aides sont plus nombreuses que lors de mes premiers mandats. Même si on sent que cela va redevenir compliqué d’en obtenir dans les années à venir… Prêt à repartir pour un nouveau mandat ? Je suis encore indécis, même si l’envie y est. S’il est plus difficile c’est vrai, j’aime le contact avec les gens, inhérent à la fonction. J’aime aussi mener des projets au bout… C’est passionnant, enrichissant. Pour autant, si je décide de me représenter, ce sera la dernière fois, c’est certain ! Quels pourraient être, alors, les orientations pour Saint-Gonnery ? Toujours continuer à soigner, voire à améliorer le cadre de vie. Le coup d’œil, l’atmosphère qui se dégage d’une commune, c’est important dans la décision de nouveaux habitants à s’y installer. Cela pourrait passer par exemple par l’aménagement des bords de notre étang, l’animer davantage. Il faudrait aussi penser à nos ados, créer une nouvelle dynamique à leur attention. L’idéal serait d’avoir un local et un animateur-jeunesse, mais cela a un coût que la commune ne peut pas forcément supporter. Il y a peut-être quelque chose à réinventer dans ce domaine ? Voilà pour les grandes idées. Les détails devront être le fruit d’un travail d’équipe.


E

t au milieu coule la rigole d’Hilvern. C’est ici à Saint-Gonnery que cet ouvrage déversait autrefois les eaux de l’Oust dans le canal de Nantes à Brest. Si aujourd’hui la rigole est à sec, ses berges devenues de belles voies vertes sont prisées des joggeurs, randonneurs et autres cyclotouristes. « On les voit régulièrement passer dans le bourg, avec ou sans carriole », s’amuse Claude Viet, maire, en observant justement une famille, en roue libre, jusqu’à la boulangerie. Au même moment, à la base d’Hilvern, une péniche hollandaise poursuit, elle, l’ascension de l’échelle d’écluses qui vont la mener jusqu’à Pontivy. Sept se situent sur la petite commune morbihannaise. Si son cadre est propice au tourisme vert et fluvial, Saint-Gonnery bénéficie d’une « situation géographique enviable, à mi-chemin entre Pontivy et Loudéac, au cœur d’un bassin d’emploi intéressant », note surtout Claude Viet, régulièrement amené à rencontrer des entreprises dans le cadre de ses délégations intercommunales. « Toutes en recherche de candidats », affirme-t-il. En bordure de la 2x2 voies, « desservie par un échangeur dans chaque sens », apprécie l’édile, la commune compte elle-même deux pourvoyeuses d’emplois, TMCE et les Transports Celsius. « Une vingtaine d’hectares sont encore disponibles sur notre territoire pour permettre de nouvelles implantations », laisse entendre Claude Viet.

Vingt lots en vente dès la fin d’année

Sa position centrale profite évidemment à la démographie de Saint-Gonnery. En progression constante depuis le début des années 1990, la population est aujourd’hui stabilisée à un peu plus d’un millier d’habitants. Ce dynamisme résulte aussi d’une politique volontariste de logements. Alors que deux lots sont encore disponibles au « Meuniou », vingt autres doivent sortir de terre, rue du Relais, où sera aménagé le futur lotissement communal « Les Pommiers ». « Ils seront commercialisables en fin d’année », annonce d’ores et déjà Claude Viet. Ces lots pourraient notamment séduire de jeunes ménages avec enfants. D’autant plus que la commune dispose de tous les services scolaires : deux écoles, publique et privée, qui ont accueilli quelque 120 jeunes en cette rentrée de septembre, un restaurant, un accueil de loisirs… Les ados, eux, profitent d’un tout récent « City park ». Même si, « nous manquons, c’est vrai, d’offres et d’activités pour cette tranche d’âge », reconnaît Claude Viet.

Favoriser les liaisons douces

Avec une épicerie « bien achalandée », une boulangerie, une station-service-bar, un restaurant, un garage… le tissu commercial de Saint-Gonnery est des plus respectables. La plupart de ces commerces sont concentrés autour de l’église, dans un bourg largement réaménagé (réseaux enfouis, trottoirs refaits...). « Les prochains travaux viseront à favoriser les liaisons douces, depuis le futur lotissement Les Pommiers jusqu’au centre-bourg. Nous en présenterons le projet en

En Bref ts Population : 1 086 habitan es tar Superficie : 1 633 hec Gentilé : Gonnérien, Gonnérienne

septembre aux habitants, indique le maire. D’ici la fin d’année, nous allons également démarrer l’extension de la salle Michel-Kerfanto, rendue nécessaire pour des raisons de sécurité. » Une salle dont l’utilisation devrait être le moins perturbée possible pendant les travaux. Elle est mise à la disposition de la quinzaine d’associations de Saint-Gonnery dont le comité des fêtes Saint-Go Animations, l’entente sportive FC3G, le club canin Flairs et Crocs Centre-Bretagne, les Dansous gonnériens, la troupe de théâtre Saynètes Bien, le Palet gonnérien… Et aussi, plus atypique, les « Amis du Pot’Âgé », chargé d’entretenir le potager intergénérationnel de la commune. Qu’on se le dise, en plus des voies vertes en bordure de rigole, Saint-Gonnery a aussi ses mains vertes ! 21


ENTRETIEN DES ESPACES VERTS LOCATION DE MATÉRIEL

Depuis 2009, la société Jardi Location & Paysage est spécialisée dans l’entretien d’espaces verts, • Location de matériel pour espaces vertsdeetmatériel. BTPInstallés à Noyall’aménagement et les travaux d’espaces naturels ainsi que la location Pontivy, au cœur de la Bretagne, nous intervenons rapidement sur l’ensemble de la région et nous • Aménagement jardins d’espaces publics garantissons des prestations dede qualité, dans leet respect des délais d’exécution.

• Création Au service des professionnelsdeet paysages des particuliers : • Location de matériel pour espaces verts et BTP • Entretien de terrains de sports • Aménagement de jardins et d’espaces publics • Création de paysages Un arboristed’accès diplômé • Réalisation de clôtures et contrôles • Entretien de terrains de sports au service de vos arbres : • Réalisation de clôtures et contrôles d’accès • Entretien d’espaces verts • Entretien d’espaces verts • Spécialiste des hautes cimes • Création gazons, massifs, plantations arbustives etmassifs forestières • Taille douce • deCréation de gazons, • Abattage délicat JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN • Plantations arbustives et forestières • Démontage d’arbres dangereux 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30 Samedi matin de 8 h à 12 h et l’après-midi sur réservation 02 97 38 28 49 Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr

• Élagage sur corde • Broyage de branches • Rognage de souches

JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30, samedi matin de 8 h à 12 h. 02 97 38 28 49 - Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr

Agrément Services à la personne

,

, VENTE DIRECTE D USINE A ROHAN Pulls, Robes, Vestes, Gilets, Echarpes, Bonnets... Hommes et Femmes

Du vendredi 4 au dimanche 20 octobre 2019 inclus Ouvert tous les jours de 14h à 18h, et le samedi de 10h à 18h (ouvert les dimanches 6, 13 et 20 octobre 2019)

Rue Notre-Dame - Rohan (56) Tél. 02 97 38 57 78 www.rochan-maille.fr

Suivez-nous sur Facebook et Instagram 22

1ère entreprise bretonne labellisée France Terre Textile


L’AGENDA

O C TO B R E / N O V E M B R E 2 0 1 9

Samedi 21 septembre

Duo Solenn Lefeuvre - Gilles Le Bigot Ces deux artistes nous entraînent dans le monde de la musique celtique avec la particularité rare de réunir dans un même concert le chant en breton, en gaélique écossais, en gaélique irlandais et en anglais. Solenn chante avec personnalité un répertoire d’airs à danser, de chants de travail et de ballades auxquels la guitare de Gilles répond avec force et subtilité. 16 h, pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre - Réservation conseillée sur www.lequatro.fr ou au 02 97 51 13 19

VENDREDI 27 septembre

Thibault Cauvin Guitariste globe-trotter, débordant de talent et de vie, Thibault Cauvin est le seul musicien à avoir remporté 36 prix internationaux, dont 13 premiers prix, avant l’âge de 20 ans. Embarqué dans une tournée sans fin il y a plus de dix ans, cet éternel voyageur présentera, en soliste, son dernier album, « Cities II ». Une invitation au voyage entre souvenirs et songes, créée au fil du temps et des villes du monde qu’il a traversées et qui le fascinent. Composé entre autres, avec Matthieu Chedid, Erik Truffaz ou encore Ballaké Sissoko, son album nous entraîne dans un voyage poétique autour du monde. 20 h 45, salle culturelle Kastell d’Ô, à Uzel. Tarif : plein, 15 € ; réduit et abonné, 10 € - 6 €. Réservations au 09 62 08 39 53 ou au 02 96 28 93 53 Courriel : kastelldo@orange.fr

Samedi 28 septembre

Les anges de Massilia Dans le port de Marseille, un bateau transportant des malades de la peste accoste. Mais point de quarantaine, le préfet veut son argent, les marchandises débarquent, et avec elles la maladie... L’auteur s’inspire ici de l’histoire de la peste de Marseille de 1720 pour évoquer l’épidémie du sida et le combat d’une ville face à la maladie. Depuis 2015, le collectif L’Empreinte s’associe aux Virades de l’espoir pour collecter des fonds qui seront intégralement reversés à la recherche contre la mucoviscidose. 16 h, pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre - Réservation conseillée sur www.lequatro.fr ou au 02 97 51 13 19 23


Samedi 28 septembre

Samedi 28 septembre

BOUNCE

Sukha Quartet / Menéttous / Carel-Mariette

Bounce ! Ce spectacle de musique et de danse interprété par la compagnie Arcosm traite joyeusement de l’échec : une expérience universelle qui peut devenir le point de départ imprévu d’une aventure à rebondissements ! Un quatuor s’installe dans l’espace, les musiciens s’accordent, les danseurs s’échauffent … Et si tout ne se passait pas comme prévu ? 20 h 30, salle La Maillette de Locminé. Tarif : prévente, 10 € ; réduit, 6 € ; guichet, 12 €. Réservations au 02 22 07 30 00 Courriel : amaillette@locminecommunaute.com

Pour ce fest-noz d’ouverture de la saison culturelle, un joli plateau a été concoté, avec les Menéttous, un groupe de musique traditionnelle composé de musiciens de notre territoire; Sukha Quartet, un groupe émergent de la scène bretonne aux origines ménéennes et un duo de sonneurs Carel-Mariette pour que la danse continue même durant les changements de plateau ! 21 h, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarif unique, 5 € ; gratuit pour les abonnés Réservations au 02 96 41 40 02 - Courriel : mosaique@mene.fr

VENDREDI 11 OCTOBRE

Breizh rythmik orchestrad

JEUDI 3 OCTOBRE

Unisson Forte de 55 musiciens, fière de son implantation et de son appartenance à la Bretagne, la Musique des Transmissions de Rennes s’identifie à cette région par l’usage des instruments représentatifs que sont la cornemuse et la bombarde. Ces instruments traditionnels lui permettent ainsi d’inscrire au répertoire les œuvres incontournables du patrimoine celtique.Avec Terres de légendes, la tournée 2019 des concerts caritatifs en soutien aux blessés des armées et aux familles des militaires morts au combat s’inscrit dans un registre à l’opposé de la musique militaire traditionnelle.

Artiste actif et reconnu depuis 1966, Dominique Molard joue divers instruments de percussions (bodhrán, batteries, derbouka). C’est au travers d’un instrument atypique et peu connu, le hang, qu’il propose une restitution sonore, visuelle et écrite de ses nombreuses années de recherche et de découverte autour des rythmes de la musique bretonne. Des mélodies, gwerziou, bale, dansou portées par les ondes du métal sonore et harmonieux. 20 h, pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre Réservation conseillée sur www.lequatro.fr ou au 02 97 51 13 19

20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 10 € ; réduit, 5 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Carmen City#4 ou comment se vit l’amour ?

Samedi 12 octobre

Sur un plateau rond comme le monde, neuf personnages en quête d’amour en questionnent les différentes facettes. Neuf personnages, incarnés par des comédiennes et des comédiens un peu différents dans leur façon de penser, mais absolument universels quand il s’agit de parler d’amour. Toutes et tous nous donnent les mots qu’ils ont choisis pour raconter le célibat, la rencontre, la vie à deux, mais aussi la violence, les ruptures, les échecs. Avec beaucoup d’humour, de pertinence, de sincérité et de distance, neuf personnages jouent avec les codes amoureux et nous invitent à entrer dans le jeu. On rit, on danse, on fredonne des tubes oubliés. On se laisse toucher le cœur du bout des doigts. 20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarif : plein, 7 € ; jeune, 3 €. Réservations au 02 96 41 40 02 - Courriel : mosaique@mene.fr 24


JEUDI 17 OCTOBRE

The Turkey Sisters The Turkey Sisters chantent l’Amour…Oh là là ! Les trois sœurs, demoiselles d’honneur à un mariage, profitent de l’occasion pour livrer leurs coups de foudre, coups de blues ou coups d’un soir, en chantant l’amour sous toutes les coutures. Le public sera impliqué en toute bienveillance dans leur histoire. Ce spectacle tout public en polyphonie a cappella propose un répertoire éclectique qui va de Barbara à Bizet, en passant par Elvis ou Britney Spears. Préparez-vous aux fous rires, aux larmes, à la tendresse et au rock’n roll ! 20 h 30, théâtre des Halles de Pontivy. Tarif : plein, 9 € ; réduit, 5 €. Réservations au 02 97 25 06 16 - Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

DU 17 AU 25 OCTOBRE

Festival contes en scène Pour la 5e année, Contes en scène investit les communes du territoire de Centre Morbihan Communauté, le temps d’une semaine, avec des spectacles à découvrir en famille où la marionnette, le chant, la vidéo et la musique se mêlent au conte. Cette année, dix spectacles émerveilleront petits et des grands. Les tout-petits comme les plus grands se laisseront emporter par les histoires. Places limitées pour chaque spectacle. En vente à partir du 28 septembre à l’office de tourisme de Locminé - 02 97 60 49 06 Tarif unique : 2 €.

JEUDI 31 OCTOBRE

LES CHRONIQUES TÉNÉBREUSES Un petit courant d’air frôle votre nuque et vous croyez entendre l’étrange musique d’une charrette mal graissée ? Frissonnez si vous le voulez, mais le sort est déjà jeté. L’Ankou, en humble serviteur de la mort vous annonce sa venue. Suivez le conteur Anthony Debray-Laizé accompagné par Marguerite Lersteau au Nyckelharpa et Christine Debray-Laizé au violon et au chant. Ce trio d’artistes vous entraînera dans un univers onirique. 16 h, pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre - Réservation conseillée sur www.lequatro.fr ou au 02 97 51 13 19

JEUDI 7 NOVEMBRE

Peter-C-Factory

Peter-C-Factory le revendique dans ses créations : Good Morning Harlem, OBaby, Red Light Blues racontent des vies, peut-être les nôtres. Certaines chansons ont été composées en Bretagne et d’autres à New York. L’univers de Peter-C-Factory n’est pas blanc ou noir mais plutôt blanc et noir. Les mélodies, parfois tendues, parfois aériennes souhaitent nous proposer de courts espaces scéniques dont les acteurs principaux restent les musiciens rassemblés autour d’une voix. À la question posée : « C’est quel genre de musique ? ». Eh bien, pour dire vrai... 20 h 30, théâtre des Halles de Pontivy - Tarif : plein, 9 € ; réduit, 5 €. Réservations au 02 97 25 06 16 - Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr. 25


VENDREDI 8 NOVEMBRE

JEUDI 14 NOVEMBRE

SIMON COJEAN

COUP DE GRIFFE

Pleut-il toujours en Bretagne ? Quel est le taux d’alcool moyen dans le sang d’un Breton ? Nantes est-elle en Bretagne ? Plutôt gavotte, biniou ou kouign amann ? Qui est Nolwenn Leroy ? « 100% beurre salé », éclaircit ces mystères obscurs. À travers une galerie de personnages hauts en couleur, suivez Simon dans son exploration de la Bretagne. À la rencontre d’un vieux curé enseignant le breton ou d’un dragueur trop sûr de lui, Simon croisera aussi le chemin d’une guide dépressive et d’un professeur omniscient.

La prestigieuse maison de couture Laurence Duchenal subit de plein fouet une concurrence redoutable de nouveaux et jeunes créateurs. Sa clientèle déserte ses collections. Trop autoritaire et intransigeante avec elle-même et son personnel, Laurence Duchenal comprend qu’elle doit agir au plus vite. Une rencontre va tout changer ! Elle surprend dans ses ateliers le fils de sa gardienne qui semblait bien vouloir la voler. Surprise, intriguée puis séduite par son charisme, elle l’embauche comme chauffeur. Ce garçon modeste, généreux et de surcroît passionné par la mode, va bouleverser ses certitudes, ses situations familiale et professionnelle. Des étincelles, un sacré remueménage avenue Montaigne...

20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarif : plein, 13 € ; réduit, 11 € ; jeune, 5 €. Réservations au 02 96 41 40 02 Courriel : mosaique@mene.fr

20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 28 € ; réduit, 22 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

VENDREDI 22 NOVEMBRE

Triumph cirque russe sur glace Combinant tradition et innovation, Triumph cirque russe sur glace présente sur scène une succession de performances : des cascades incroyables, des acrobaties de haut niveau, des histoires imaginaires avec des effets spéciaux et magiques, des paysages insolites où se croisent tous les arts du cirque. Les artistes virtuoses évoluent sur une glace synthétique aux possibilités infinies. Sur des rythmes de musiques traditionnelles russes remises au goût du jour, ils offrent un subtil assortiment de numéros se situant entre le spectacle acrobatique, le monde fascinant du cirque et la féerie d’un gala de danse. Vous vous laisserez séduire par l’élégance et la grâce de ces 25 artistes venus de Russie. Vêtus de somptueux costumes aux couleurs chatoyantes, ils vous feront vivre deux heures de pur bonheur, de rire et d’émotion. Un spectacle étonnant, festif et magique, véritable surprise pour les amateurs de cirque. Une soirée à vivre en famille. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac - Tarif A++ : 20 € / 24 € / 27 € Réservations au 02 96 28 65 50 - Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

SAMEDI 23 NOVEMBRE

BURIDANE Buridane, c’est une écriture inventive qui observe et dissèque les sentiments, des textes à la densité poétique et au souffle du vécu, lettres émouvantes et prières épiques, constats entre lucidité et autodérision. Après avoir obtenu de nombreuses récompenses (Prix Adami 1ère Francos, Coup de cœur du festival Parole et musique…) elle revient sur scène pour nous présenter son nouvel album « Barje endurance ». Complètement barje ? Unique, plutôt. Et pourtant, si étrangement familière. 20 h 45, salle culturelle Kastell d’Ô, à Uzel - Tarif : plein, 15 € ; réduit et abonné, 10 € - 6 €. Réservations au 09 62 08 39 53 ou au 02 96 28 93 53 - Courriel : kastelldo@orange.fr 26


ETO BE ! Z CE

PLA

Ouvert du mardi au a samedi de 17h Ă 2h et le dimanche de 18h Ă  23h

pub tapas bar a theme 3 bis, rue Noble 56300 Pontivy Te T el. l 02 97 27 32 29 Ze Bar Pontivy 27


C U LT U R E

Sur les pas d’Anne de Bretagne Le Tro Breiz de deux LoudEaciens « Trop Tro Breiz », tel est le titre d’une bande dessinée qui fera revivre quelques épisodes de la vie d’Anne de Bretagne. Réalisée par deux Loudéaciens, Jean-Luc Blanchard et Jacques Gauvry, elle devrait être disponible dans les bacs d’ici quelques mois. « Cette BD, c’est d’abord une histoire d’amitié. » Une amitié née dans un cadre professionnel, il y a maintenant près de 30 ans, dans une entreprise où travaillaient les deux Loudéaciens. Une amitié nourrie, aussi et surtout, de passions et d’expériences communes. Et dans ce domaine, celle que Jean-Luc Blanchard, chef d’entreprise et Jacques Gauvry, dessinateur, affichent pour la bande dessinée apparaît largement partagée. « J’avais dessiné quelques planches sur la légende de l’hermine, raconte Jacques. C’était une première et j’avais besoin qu’un ami puisse me donner son avis en toute sincérité. » En feuilletant les pages, JeanLuc est immédiatement séduit par le coup de crayon de son pote. C’était l’été dernier. 28

L’idée d’éditer une bande dessinée était née. Cette première histoire est bien évidemment conservée et va naturellement trouver sa place dans l’album. Elle relate en fait la légende qui donna naissance à la devise de la Bretagne : « Plutôt la mort que la souillure ». Lors d’une chasse, Anne de Bretagne vit une hermine, traquée par les chiens, préférer mourir que de se salir en traversant une mare boueuse. Fascinée, la duchesse lui laissa la vie sauve et fit de l’hermine son emblème. Un travail d’historien À côté de cette légende, les auteurs ont souhaité inclure une seconde histoire. « La vie de la duchesse est si dense qu’il est

impossible d’en faire une BD pédagogique et ludique, expliquent-ils. Nous avons donc préféré nous intéresser à son Tro Breiz, c’està-dire le tour de Bretagne que la duchesse Anne effectua durant l’été 1505. » C’est d’ailleurs cet épisode qui est mis en avant dans le titre de leur album baptisé « Trop Tro Breiz ». De Blois à Vitré, en passant par Nantes, Quimper, Morlaix ou encore Guingamp, le lecteur pourra découvrir le périple de la reine de France à travers de nombreuses anecdotes. Si la bibliographie sur Anne de Bretagne est particulièrement abondante, historiens et romanciers ne se sont étonnamment guère penchés sur ce voyage. Entre lectures diverses et variées, visites de


châteaux et de musées ou encore d’offices de tourisme, JeanLuc s’est donc lancé dans un vaste travail d’historien. « C’était passionnant mais cela n’a pas toujours été facile, reconnaît-il. Pour certains événements, on peut lire tout et son contraire.» Il faut alors vérifier, recouper et même demander l’avis de spécialistes, avant de trancher. Ce travail préparatoire effectué, l’écriture du scénario et des textes se fait à quatre mains. « C’est une étape importante et il est essentiel qu’elle se fasse en équipe », assurent les deux hommes. La suite, c’est le domaine de Jacques. Dessin après

Cure de jouvence pour le passage Anne de Bretagne, à Pontivy Le passage de la duchesse Anne à Pontivy, vous connaissez ? Certes, il n’est que très rarement indiqué sur les plans de la ville. Pour autant, ce passage enclavé entre les immeubles, relie la place du même nom à la rue Nationale. D’ici quelques semaines, il va bénéficier d’une salutaire cure de jouvence. De quoi réjouir ceux qui l’utilisent et sans doute amener ceux qui ne le connaissent pas encore, à le découvrir ! La ville de Pontivy a en effet sollicité les deux artistes loudéaciens qui réalisent actuellement une BD sur Anne de Bretagne, pour en assurer la décoration. Reproduction de planches de la BD ou blasons, une dizaine de panneaux seront ainsi apposés sur les murs de ce passage, courant novembre.

Réservez votre BD La bande dessinée sera commercialisée au prix de 18,50 €. Il est déjà possible de réserver un exemplaire dédicacé, sans paiement préalable. Il suffit de se connecter sur la page Facebook à l’adresse « troptrobreiz » et de remplir le bulletin de réservation.

dessin, planche après planche, le scénario prend corps sous ses traits de crayon. Toujours avec le souci du détail et de la véracité historique. Pour reproduire un château détruit depuis, ou un costume d’époque, il n’hésite pas à faire les recherches nécessaires pour tenter de coller le plus possible à la réalité du temps. Enfin, pour compléter un ouvrage qu’ils souhaitent ludique, mais également pédagogique, ils y intégreront une brève biographie et des photos de lieux ou d’objets emblématiques de la duchesse Anne et de son histoire. Lancée il y a un an, cette première aventure s’achèvera dans quelques mois par la publication de la bande dessinée. C’est la maison d’édition Blanvry, qu’ils ont eux-mêmes créée par la contraction de leurs deux noms, qui en assurera la commercialisation. Une première qui devrait en appeler d’autres puisque les deux créateurs ont déjà d’autres idées de sujets pour de nouvelles BD !

29


C O U RS

PROFESSEUR DE CHANT ET DE BATTERIE Fred Marquer transmet ses passions Chanteur, auteur, compositeur et interprète, Fred Marquer est un autodidacte. Installé depuis quelques années à Noyal-Pontivy, il met son expérience au service de celles et ceux qui aiment chanter et jouer, en proposant des cours de chant et de batterie. Dans le studio d’enregistrement aménagé dans sa longère de Noyal-Pontivy, la célèbre photo de Brel-Brassens-Ferré, ne laisse guère planer de doute sur la filiation musicale de Fred Marquer. Il aime la chanson française en général, et Jacques Brel en particulier... avec qui il partage d’ailleurs la même date anniversaire, avec tout de même 32 ans d’écart ! Autodidacte, le Parisien quitte l’école très jeune et écume les salles de bal avec son orchestre « Les barons ». Le succès est réel, mais le jeune homme à des envies d’ailleurs. Deux saisons au Club Med, en Côte d’Ivoire et en Grèce, vont assouvir sa passion des voyages et contribuer à développer ses talents scéniques. C’est pourtant à Bruxelles qu’il va les affirmer. Il s’y installe d’abord pour une femme. Pour Brel ensuite et surtout. Au milieu des années 80, le spectacle qu’il monte en reprenant les chansons du célèbre artiste belge, va rapidement connaître le succès auprès du public. « Peu d’artistes sont capables d’interpréter Jacques Brel sans le dénaturer. Fred Marquer est de ceux-là. Il sait passer de 30

la sensibilité à l’exubérance de Brel, et être son interprète sans être son imitateur », dira même un ministre belge de la culture. Engagé par la télévision francophone, il bénéficie d’une fenêtre médiatique qui lui permet d’effectuer le tour du monde avec son spectacle.

pour le plaisir ou pour se produire en spectacle. » Le professeur s’adapte aux souhaits de l’élève avec tout de même une exigence : la motivation.

« Une troisième vie »

Entre tournées et piges musicales pour des artistes comme Alice Dona, il prend le temps de donner des cours de chant. Pendant plus de deux décennies Brel ne va jamais le quitter. Mais à 55 ans, l’homme a une nouvelle fois des envies d’ailleurs pour entamer « une troisième vie ». « C’est après avoir retrouvé une cousine qui habite en Bretagne, que j’ai décidé d’y poser mes valises », explique-t-il. C’était en 2016. Bien installé dans sa longère, c’est évidemment autour de la musique que va s’articuler sa nouvelle vie. Outre son groupe, il partage aujourd’hui sa longue expérience en donnant des cours de chant et de batterie. « J’ai le plaisir de transmettre, avoue-t-il. À partir d’exercices vocaux, je livre des clés pour que les élèves puissent chanter

« Entre-Temps » « Entre-Temps », c’est le nom du groupe que Fred a créé, il y a deux ans, avec Manon, Fanny et Michel. Avec un répertoire mêlant chanson française et variété internationale, le groupe propose une animation musicale modulable en fonction de l’événement. www.entre-tempsbzh.com

Pratique

Fred Marquer, professeur de chant et de batterie. 06 84 07 86 87 marquer.fred@gmail.com


nous achetons TOUT votre Tous vos bijoux, débris d’or, montres... ou tout objet constitué d’or Paiement sur présentation d’une pièce d’identité, conformément à la législation en vigueur. La transaction liée au rachat d’or est soumise à une obligation fiscale (reçu, information...). L’activité de rachat d’or est interdite aux mineurs.

61, rue Albert de Mun - PONTIVY

02 97 08 01 14 ESPACE

EMERAUDE Ma terre, ma maison, pour longtemps

Fendeuse de bûches Fendeuse de bûches thermique 22 tonnes dotée d’un moteur Briggs & Stratton 6.5HP (208 cc). Conception robuste avec coin et socle de bûche en acier renforcé. Arceau pour stabiliser les bûches et sécuriser l’utilisateur.

1590

€ Vêtements de travail Dassy Une visite s’impose… une nouvelle collection de vêtements de travail pour hommes et femmes à découvrir dans notre magasin. La qualité, le conseil, le prix ainsi que la diversité de nos produits sont nos meilleurs atouts…

SARL SOMIA - ESPACE EMERAUDE

Joli Cœur • NOYAL-PONTIVY / Bonvallon • GUÉNIN / 02.97.25.72.25 - somiapontivy@yahoo.fr

31


Festival mini-Mômes & Maxi-Mômes Du 10 au 31 octobre, la 29e édition du festival Mini-Mômes & Maxi-Mômes invite petits et grands à des spectacles variés et colorés.

Jeudi 10 et vendredi 11 octobre GRAFFITI / CONFETTI Cette fantaisie graphique pour trois joueurs s’articule autour d’un personnage référent «Petit Bonhomme», de sa rencontre avec des objets et univers colorés, de sa métamorphose au contact de l’autre. 9 h 30, 10 h 45, 15 h, palais des congrès et de la culture, Loudéac. Mercredi 16 octobre LITTLE OLIMPIA Une petite poupée de tissus décide de partir à la conquête du monde qui l’entoure, peuplé de créatures étonnantes et bienveillantes. Avec leur aide, elle traversera différents paysages oniriques et finira par trouver son propre chemin. 9 h 30, 10 h 30, 17 h, centre culturel Mosaïque, Le Mené (Collinée). Jeudi 17 octobre MASQUES ET TUBA Un spectacle de chansons qui met les deux pieds dans l’enfance, dans les premières et précieuses sensations de liberté. 10 h et 14 h, palais des congrès et de la culture, Loudéac. Samedi 19 octobre BAL BRETON Petits et grands, danseurs ou pas, vous êtes tous conviés à la 7e édition de ce bal breton, animé par deux groupes : [L.A.B] et Spontus. 14 h 30, palais des congrès et de la culture, Loudéac.

32

Mardi 22 octobre ON A CHANTÉ SUR LA LUNE La sorcière Charibouille est forte en potion magique, elle a tout ce qu’elle veut. Sauf... la beauté et l’amour. La recette existe pourtant. Mais celle-ci a disparu ! Accompagnée de l’illustre pirate Barbe-Mouche, elle entame un voyage pour remettre la main sur cette formule magique... 15 h, salle Athéna, La Motte.

Mercredi 23 octobre LE GRAND MÉCHANT RENARD Un renard chétif et peureux cherche à retrouver sa place face à des animaux de ferme qui ne le prennent pas au sérieux. Conseillé par le loup, il vole des œufs, les couve, les fait éclore et... devient maman... 11 h, 14 h 30, 16 h 30, salle des fêtes, Plémet. Jeudi 24 octobre SOUS LA NEIGE Un sol de papiers de soie, des froissements, des crissements, le son du vent telle une caresse… Des créatures oniriques éclosent et dansent, emportées par la musique. 10 h 30, 16 h 30, palais des congrès et de la culture, Loudéac. Lundi 28 octobre UN MATIN Il y a des jours, comme ça, où on voudrait rester au lit. Un matin met en scène une comédienne jouant sans parole les réveils parfois difficiles des enfants... et peut-être aussi des parents. 14 h 30, 16 h 30, palais des congrès et de la culture, Loudéac. Mardi 29 octobre SIX COURTS MÉTRAGES Chaque projection est précédée d’une lecture d’histoires par les animatrices de la médiathèque. 10 h 30, 14 h, cinéma Quai des images, Loudéac. Mercredi 30 octobre LÀ OÙ VONT DANSER LES BÊTES Mamita est une vieille tortue… Elle cherche la berge où jadis elle déposait ses œufs. Mais c’était il y a longtemps et cet endroit a bien changé. Heureusement, Mamita est une force de la nature… 15 h, centre culturel Kastell d’Ô, Uzel. Jeudi 31 octobre DANS MA VILLE Après le succès de son livre-disque Chante avec Nomi-Nomi et de son premier spectacle, la révélation de la chanson pour enfants revient à Loudéac avec un chapeau tout bleu et une énergie toujours aussi rock. 15 h, palais des congrès et de la culture, Loudéac.


VOLKSWAGEN PONTIVY

PORTES OUVERTES

14 ET 15 SEPTEMBRE

Volkswagen Pontivy commercialise l’ensemble de la gamme Volkswagen, Volkswagen Utilitaires et Audi. Vous y trouverez des véhicules neufs mais également des véhicules d’occasion toutes marques. Nos conseillers commerciaux Kevin Gibaud et Camille Lamour sont là pour vous guider au sein de la concession pour répondre à la moindre question. Une équipe dirigée par Jacques-Hervé Planté, le directeur de la concession. N’hésitez pas à venir les rencontrer. Réparateur agréé Volkswagen et Audi service, la concession propose de nombreuses prestations : panne/diagnostic, révision annuelle, contrôle technique, pneumatique/parallélisme, réparation ou remplacement du pare-brise, carrosserie, un ensemble de services pour répondre à tous vos besoins. En septembre toute l’équipe aura le plaisir de vous accueillir durant ses Portes Ouvertes, vous pourrez y découvrir le nouveau T-Cross, arrivé en concession au mois d’avril. Vous souhaitez obtenir un rendez-vous avec l’un de nos conseillers ? Vous pouvez nous joindre au 02 97 25 66 66 ou par mail à marketing@europe-pontivy.fr.

Garage de l’Europe 45 rue Jean Moulin - 56300 Pontivy 02 97 25 66 66 www.europe-pontivy.fr facebook.com/garage.europe Service commercial ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 19h, le samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Services après-vente et pièces de rechange ouverts du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h.

33


DE S EX PE RT S DU CR ÉD IT IM MO BI LIE R Vous avez décidé d’acheter, de construire ou de renégocier votre crédit actuel ? Rendez-vous dans votre agence C&G FINANCE, située au 26 rue Caïnain, à Pontivy. Vous rencontrerez votre conseiller personnel qui sera votre unique interlocuteur tout au long du projet. Vous allez élaborer ensemble un plan de financement sur mesure et étudier toutes les solutions qui s’offrent à vous. Créée il y a six ans par Claire Toulliou et Gaëtan Jegat, C&G FINANCE est votre société de courtage en prêts immobiliers en Bretagne et en Pays de la Loire. Fort d’une expérience de plusieurs années dans le domaine bancaire, vos experts en crédits immobiliers s’avèrent les mieux placés pour faire jouer la concurrence et obtenir le crédit le plus adapté en fonction de votre situation familiale, patrimoniale ou encore professionnelle.

Claire Toulliou

06 59 63 03 05 c.toulliou@c-g-finance.com

Septembre 2019 Ouverture d’une nouvelle agence 9, place de La Maillette à Locminé 02 97 40 14 63

26, rue Caïnain à Pontivy

02 97 25 85 97 Gaëtan Jegat

06 60 07 19 39 g.jegat@c-g-finance.com

C&G Finance, courtier indépendant en prêts immobiliers et assurances - Siège social : 26 rue Caïnain - 56300 Pontivy RCS Lorient : N° 79461519500037 - Code APE : 6492Z - ORIAS n°13008147 - RC Professionnelle courtier en opérations de banque et services de paiement n°FP2400398-0102, AIG Europe Limited, Tour CB21, 16 place de l’Iris - 92400 COURBEVOIE. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité d’endettement.

34

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.


Loudéac 

GARANTIE

1 AN

Garantie casse offerte pour

vos enfants

durant 1 an.

Générale d’Optique WŚŽƚŽ

Boutique SNCF à Pontivy Horaires d’ouverture Toute l’année du lundi au samedi, de 10h à 12h et de 13h30 à 17h.

02 96 25 91 62

ZAC Ker d’Hervé 22600 Loudéac

Réservation et impression des billets de cars et de trains.

Suivez l’actualité sur

Générale d’Optique Loudéac

Guichet SNCF - La Boutique Côté Tourisme 21 quai Presbourg (face à la péniche) 56300 PONTIVY

Renseignements : 02.97.25.32.07

35


SP O R T

urse

co la s n a d e n g ta re B e tr n e C Le

Après le succès de la première édition qui avait attiré près de 2 700 participants, le second semi-marathon du Centre Bretagne se déroulera le samedi 5 octobre prochain. Inversé par rapport à l’année passée, il partira cette fois de Pontivy pour rejoindre Loudéac. Le départ du 10 km sera, quant-à-lui, donné de Saint-Gonnery. Il y a un an, même les pluies diluviennes qui s’étaient abattues sur le Centre Bretagne n’étaient pas parvenues à gâcher la fête ! Avec près de 2 700 participants, la première édition du semi-marathon reliant Loudéac à Pontivy avait en effet été couronnée d’un large succès sportif. Mieux, cette nouvelle manifestation sportive du Centre Bretagne se hissait d’entrée dans la cour des grands pour figurer dans le top 5 des semi bretons en nombre de finishers ! Né d’une volonté politique clairement affichée par les élus de Loudéac et de Pontivy pour renforcer le rapprochement entre les deux villes, il a largement atteint son but. « Grâce à cette épreuve sportive inédite entre nos deux villes, nous sommes parvenus non seulement à gommer cette frontière départementale qui nous sépare, mais surtout à faire la démonstration que le Centre Bretagne a tout à gagner, lorsque Loudéac et Pontivy vont dans le même sens », se réjouit Christine Le Strat, maire de Pontivy. Une vision partagée par son homologue de Loudéac, Bruno Le Bescaut, qui assure que ce rendez-vous « est aussi l’occasion de mettre en avant le savoir-faire des entreprises locales et de montrer une image positive du Centre Bretagne ».

36

Composée notamment par les membres des clubs d’athlétisme du territoire, l’équipe des bénévoles travaille déjà depuis plusieurs mois à l’organisation de cette seconde édition. « Nous pouvons légitimement nourrir l’ambition de faire grandir le projet devenu aujourd’hui un événement majeur dans le paysage de la course à pied en Bretagne », affirment les représentants de l’association organisatrice. Animés par une même passion, ils affichent la volonté de faire encore mieux que l’année passée !

Un parcours plus difficile

L’inversion du parcours, qui partira cette fois de Pontivy pour rejoindre Loudéac, pourrait cependant apparaître comme un frein à cette ambition ! Négatif l’an passé, le profil de la course présentera cette année un dénivelé positif. Mais sans doute pas de quoi faire renoncer les athlètes affûtés... D’autant que l’épreuve inscrite au calendrier officiel des comités départementaux d’athlétisme se tient deux semaines avant le marathon de Vannes et trois semaines avant celui de Rennes. Un atout pour le semi-marathon du Centre Bretagne qui entend confirmer sa présence dans la course... des grands.


LE PARCOURS

ARRIVEE LOUDEAC

DEPART 10km ST GONNERY

DEPART 21km PONTIVY Après un départ fictif, à 15 h 45, devant le château des Rohan de Pontivy, le départ réel sera donné à 16 h, rue du Pigeon Blanc. Après un parcours très roulant pour rejoindre le chemin de halage au pont de Saint-Caradec, les coureurs du semi-marathon remonteront ensuite les échelles d’écluses du Couëdic, pour atteindre la rigole d’Hilvern servant autrefois d’alimentation en eau des biefs de partage du canal de Nantes à Brest. Ensuite ils emprunteront une magnifique allée boisée et traverseront le typique bourg de Saint-Gonnery avant de se diriger vers l’hippodrome de Loudéac. Le départ du 10 km sera donné devant l’église de Saint-Gonnery. Les athlètes feront ensuite le tour de l’étang avant de rejoindre la rigole d’Hilvern. Le balisage les conduira vers l’hippodrome de Loudéac où le public les attendra à l’abri des tribunes. Des groupes de musiques et les spectateurs assureront une ambiance festive tout au long du parcours.

PRATIQUE Pour le semi-marathon comme pour l’épreuve des 10 km, le retrait des dossards se fera à la halle de l’hippodrome de Loudéac, vendredi 4 octobre, de 18 h à 20 h et samedi 5, de 12 h à 15 h. Une navette conduira les athlètes aux points de départ, à Pontivy et à Saint-Gonnery. Outre la participation individuelle, un challenge « entreprises » est proposé en équipe (de quatre à sept). Le classement se fera sur les quatre meilleurs chronos. Les coureurs seront aussi classés en individuel. Les équipes peuvent être masculines, féminines, ou mixtes.

TARIFS : • semi-marathon, 15 € ; • moins de 20 ans, 7,70 € ; • équipe, 62 €. • 10 km, 9 € ; • moins de 20 ans, 4,70 € ; • équipe, 36,50 €. Clôture des inscriptions le 16 septembre. Inscriptions : www.kligego.com Renseignements : www.semimarathon-loudeac-pontivy.

37


SP O R T

Roc k & Gol f à Rim ai son Une jou rnée pou r s’initie r S’initier gratuitement à la pratique du golf... C’est l’opportunité qui vous sera offerte, le samedi 28 septembre au golf de Rimaison, à Plumeliau-Bieuzy. Ouverte à tous, cette journée de découverte mise en place par l’association Centre Bretagne Sports, s’achèvera par une animation festive et musicale.

&

9 SAM EDI 28 SEP TEM BRE 201 ÉLIAU-BIEUZY GOLF DE RIMAISON • PLUM pour les enfants ions animat es gratuit 10 h - 18 h : initiations Réservation conseillée au 06 98 66 53 47 Try 18 h - 22 h : concerts gratuits - Sw’Ailes / New (restauration sur place) NAIRES ?

LOGOS SPONSORS / PARTE

Depuis près de 30 ans, le golf de Rimaison, à Pluméliau-Bieuzy, permet aux amoureux de la petite balle blanche et de l’herbe verte de s’adonner à leur passion favorite. À moins de 10 km de Pontivy, dans la vallée du Blavet, il offre la possibilité de pratiquer une activité sportive en pleine nature. « Le golf ? C’est un sport où l’on doit tenter de contrôler une balle avec des outils tout à fait inadaptés à cet effet », affirme une célèbre maxime. Ceux qui s’y sont essayés avant de renoncer acquiesceront forcément. Ceux qui ont choisi de persévérer l’ont méditée. Parfois. Souvent, même ! Exigeant pour les débutants, ce sport créé par nos voisins d’outre-Manche, l’est tout autant pour les confirmés qui doivent rapidement s’armer d’une bonne dose d’humilité. Mais, si la pratique du golf peut régulièrement provoquer des « migraines et des nervousses brékdones », comme disait Audiard... il génère également d’indescriptibles plaisirs. Celui d’offrir une 38

belle balade au calme et en pleine nature (certes parfois contrariée par une petite balle capricieuse...), en est un. Celui de partager un verre à l’issue d’une partie, en évoquant avec humour et dérision sa performance du jour, en est un autre...

Du golf et des animations

Des plaisirs que la jeune association Centre Bretagne Sports, avec le soutien d’une vingtaine de partenaires locaux, souhaite aujourd’hui faire partager au plus grand nombre en proposant une journée d’initiation gratuite à tous les amateurs. Pendant deux heures, vous pourrez ainsi bénéficier des conseils d’un professionnel pour taper la balle avec un fer ou un putter... Et qui sait, si

l’exercice ne fera pas naître en vous, une passion encore insoupçonnée ? Tout au long des la journée, diverses animations seront également proposées aux enfants mais également aux parents... Enfin, pour clore cette animation festive, le golf laissera la place au rock avec deux concerts gratuits. Une première à Rimaison ! Rock & Golf Samedi 28 septembre, golf de Rimaison à Pluméliau-Bieuzy 10 h - 18 h : initiations gratuites animations pour les enfants Réservation conseillée au 06 98 66 53 47 18 h - 22 h : concerts gratuits Sw’Ailes / New Try Restauration sur place


D

David Desforges

DÉSENFUMAGE TIRER LÂCHER - CO2 ÉTANCHÉITÉ PVC ET BITUME NETTOYAGE TOITURE INDUSTRIELLE 6, impasse du Mondo St-Thomas - 56930 PLUMELIAU

desforgesdavid@orange.fr 06 26 30 60 67 - 02 97 51 93 19

39


40

25 ans

Imprimerie Graph Impress - PONTIVY

2019 2019


Nouvelle Renault CLIO

Renault PONTIVY

96 Rue Albert de Mun - Tél : 02.97.28.50.00

Chocolat

Gagnez 15 places pour le salon du chocolat de Vannes

& Gourmandises en Bretagne

Du 8 au 11 nov. 2019

Nom : ..................................... Prénom :.................................

Adresse : ................................

GRANDE SOIRÉE ANNÉES 80

Téléphone : ............................ Mail : ......................................

SAMEDI 9 NOV. DE 20H À 1H

Invitée du Salon

Mercotte

CHORUS

Parc des Expositions

Entrée : 8€

VANNES

Bon à découper et à envoyer avant le mercredi 16 octobre à l'adresse suivante : Idest Communication 54, rue du Général de Gaulle 56300 Pontivy

41


HISTOIR

E

DANS ENTRE É IT C TRI C E L É E É F LA (1/3) RETONNES B NES G AMPA LES C Le Centre Bretagne est la dernière région de France à être électrifiée. Jérôme Lucas a recueilli les souvenirs d’anciens du territoire et effectué des recherches dans les archives départementales du Morbihan et des Côtes d’Armor. Il en a tiré un livre : « La fée électricité entre dans les campagnes bretonnes ». Pour le magazine Ici et Là, il retrace en trois volets, l’arrivée de cette innovation technologique dans notre région. Première partie : le plan d’électrification de la Bretagne dans l’entre-deux guerres. Les prémices de l’électrification en Bretagne

À la fin du XIX , des usines hydroélectriques voient le jour, grâce à l’initiative de sociétés privées. Apparaissent aussi des usines thermiques. Le moteur à gaz pauvre fonctionne à partir de la combustion de charbon. L’usine de Loudéac est mise en service le 22 mars 1908. Elle possédait deux moteurs de 30 cv. Jean a 15 ans quand il y est embauché comme apprenti. « On produisait du courant continu. Quand on prenait une châtaigne, ça dérouillait ! Nous faisions aussi les installations électriques chez les clients. L’usine pouvait alimenter les moteurs électriques des boulangers et d’un ou deux menuisiers. » D’ingénieux bricoleurs créent de petites usines hydroélectriques. Au début des années 1910, M. Piquet crée une petite usine hydroélectrique près de l’écluse de Guerlédan. L’unité alimente un atelier de menuiserie et éclaire la maison éclusière, une ferme et la résidence de M. Bouché, banquier à Pontivy. Puis Piquet entreprend un projet à l’écluse de Lestitut, à Pontivy, qui le mène à la faillite. e

42

À Plouguenast en 1900, Pierre et Mathurin Mounier, serrurier et forgeron, se rendent à l’exposition universelle à Paris. Au stand de l’électricité, ils découvrent la dynamo. Les deux hommes repartent en Bretagne emballés par cet appareil, ils louent un moulin et achètent une dynamo. La vieille roue à aube est refaite, le bief élargi. Les bricoleurs réussissent à allumer une ampoule installée dans le haut du bourg ! Un courageux demande l’installation d’une lampe chez lui. Et petit à petit, d’autres suivent. Cette usine a fonctionné 30 ans, jusqu’à l’arrivée de la Cie Lebon qui marqua la fin de son activité. Les frères Mounier ne furent pas indemnisés. Pierre refusa de prendre un branchement à la compagnie Lebon et s’éclaira jusqu’à sa mort à la bougie. Au début des années 1920, les ingénieurs des ponts et chaussées estiment que ces petites usines sont appelées à disparaître : pas assez performantes. Les départements sollicitent des sociétés pour l’électrification.


Le plan d’électrification : 1920-1930

Le ministre des Travaux publics, Yves Le Trocquer, défend l’importance de l’énergie électrique pour le développement de la France rurale : « Il faut améliorer le cadre de vie et le développement économique de la campagne, pour lutter contre l’exode rural. »

Yves Le Trocquer, ministre des Travaux publics.

Or, en Bretagne l’habitat des campagnes étant dispersé, les frais d’établissement des lignes sont élevés, tout comme les charges d’exploitation de tels réseaux. De plus, les pertes d’électricité sont considérables le long des lignes et dans les postes de transformation. On comprend l’aberration financière d’une telle entreprise pour une société privée. C’est donc un véritable défi que s’apprêtent à relever les collectivités bretonnes. On se met à la recherche de nouvelles productions électriques ! Pour développer l’électrification, les pouvoirs publics

sont en quête de moyens de production permettant à la Bretagne d’acquérir son autonomie énergétique. Les ingénieurs proposent plusieurs projets, le premier retenu est l’usine hydroélectrique à Guerlédan initié par l’ingénieur Leson, soutenu par le sous-préfet de Pontivy, M. Ratier. L’ouverture du chantier de Guerlédan a lieu en 1923, il s’achève en 1930. D’autres

usines hydroélectriques voient le jour. La première phase d’électrification peut donc se mettre en place à la fin des années 1920. Des syndicats de communes se constituent pour bénéficier de l’intervention financière de l’État et de prêts à taux réduit. Les communes prélèvent sur leurs fonds libres et lèvent parfois l’emprunt auprès de la population. On commence par l’électrification des bourgs : plus d’abonnés potentiels, donc plus rentable. Des artisans, mécaniciens ou maréchaux-ferrants, s’improvisent électriciens. Mais les habitants sont très frileux. Les conseils généraux établissent un plan de propagande pour développer l’électrification et des fermes pilotes sont mises en place pour montrer les bienfaits de l’électricité. Les anciens se souviennent : « Des marchands de peur disaient : Surtout ne mettez pas l’électricité, vous allez tous mourir carbonisés ! Ça va attirer la foudre ! » Bon nombre d’élus mesurent l’intérêt de l’électrification pour le développement de leur commune. Mais survient la guerre 1939-1945...

Comment vivait-on sans l’électricité ? «Nous n’étions pas loin du Moyen Age», dit un témoin. Jusque dans les années 1950, l’habitat rural est composé d’une pièce unique au sol en terre battue. On se chauffe à la cheminée. On s’éclaire à la lampe à pétrole ou à carbure, qu’on utilise avec modération. On fait sa toilette dans une cuvette. L’eau est tirée au puits ou à la fontaine. Le linge est lavé au lavoir, ou dans un ruisseau. On se chauffe et on cuisine au bois. Les vaches sont gardées par les enfants. La force motrice des outils de la ferme est l’huile de bras. 43


RÉSERVATION EN LIGNE :

Moins de contrainteersté ! pour plus de lib Découvrez 4 pass selon vos envies !

Nouveautés

Swimcross

Diversifiez vos activités et pratiquez à votre propre rythme avec votre nouveau pass Spadio !

Atelier multipostes Renseignements à l'accueil. Retrouvez-nous sur Facebook : spadium Pontivy 44

Spadium Pontivy

Avenue De Lattre De Tassigny 56300 PONTIVY

02 97 28 97 97


ASSURANCE DE PRÊT Depuis 2018, vous êtes libre d’en changer pour payer moins ! Nous sommes à votre entière disposition pour vous faire faire des économies !

Pontivy : 02 97 25 08 96 pontivy@agence.generali.fr

Loudéac : 02 96 28 02 59 loudeac@agence.generali.fr

N° ORIAS : 09 049 591 - 09 049 592 et ACPR (61, rue de Taitbout - 75436 Paris CEDEX 9)

un projet,

une création,

une impression…

la solution

Offset - Numérique - Rotative 39 rue de la Villeneuve Bâtiment Ambrose n° 7 - 56100 LORIENT Tél. 02 56 37 01 88 - E.mail : irisimprim@sfr.fr www.irisimprim.fr

45


IS N O S A MI M A U X LES AN

le PIGEON Maman et papa « allaitent »

leurs petits

Dites « pigeon » à mamie ou papy. Presque à coup sûr, elle ou il vous répondra « vole ! », avec exclamation, presque en criant. Comme quand ils jouaient à « Pigeon vole » dans la cour de récré de l’école. Mais il « allaite » aussi, le joli pigeon. Et ça, c’est moins connu. Même de mamie ou papy. Pigeon bizet, pigeon ramier, pigeon colombin, pigeon roussart, pigeon voyageur, pigeon boulant, pigeon siffleur, pigeon à caroncule (signe particulier autour du bec), pigeon de couleur, pigeon de forme (jugé sur sa silhouette), pigeon poule (queue relevée et tête haute), pigeon de rapport (élevé pour sa chair), pigeon de structure (capuchon de plumes et éventail de la queue), pigeon de vol (vol singulier, rapide et acrobate)... pigeon des villes et pigeon des champs, domestique ou sauvage… La liste est longue, très. Chez nous, le pigeon est pluriel. Infiniment pluriel ! Tous appartiennent à la famille des colombidae. L’espèce a donné naissance à de nombreuses races élevées pour la chair, l’ornement ou la course comme le célèbre... « pigeon Bolt ». Squatteurs des plaines et des villes, ils se nourrissent de graines, mais pas que. Au fil du temps et des lieux, ils ont appris à manger à la carte sur laquelle figurent notamment, en très bonne place, tous les déchets alimentaires disponibles dont, bien évidemment, les plus nombreux et les plus importants, les nôtres. Au point que d’aucuns n’hésitent pas à les qualifier « d’éboueurs urbains ». Certains y vont même d’une aimable comparaison : « Les pigeons des villes, c’est des rats. Des rats volants, des rats du ciel, mais des rats. » On leur laisse le compliment. Pesant en moyenne de 250 à 800 g, le pigeon vit entre 5 et 10 ans et (en général) forme un couple stable. Mâle et femelle partagent toutes les tâches, y compris celle de nourrir les pigeonneaux. Pas de jaloux, maman et papa s’y collent à tour de rôle. Et là où c’est rigolo, c’est qu’ils « allaitent » leurs petits : tous les deux, le papa aussi ! Forcément sans leur donner la mamelle que ni maman, ni papa, n’a !

Au régime sans sucre

Ils leur donnent du lait de jabot. Un lait assez consistant, un peu comme s’il avait tourné au yaourt épais ou au fromage. La substance est produite par les cellules épithéliales qui tapissent leur jabot comme celui des flamants ou des manchots empereurs, autres volatiles remarquables. Très nourrissant, ce lait est donné aux oisillons par régurgitation. Les mouflets s’en gavent en enfonçant leur bec dans la gorge des parents. Sa production n’a pas grand chose à voir avec la lactation

réservée aux seuls mammifères. Mais au final, le « lait » du pigeon et celui de la vache ou de la biquette sont ressemblants et presque aussi nourrissants. Riche en graisses et en protéines, il ne contient par contre pas le moindre glucide. Peut-être pour éviter au petit de devenir accro aux bonbons, à la pâte à tartiner ou au soda marron. Parfois bien faite, la nature a programmé pour les petits un régime aux petits oignons pour les faire pousser : du lait et seulement du lait durant les trois premiers jours après leur éclosion. Ce qui leur donne un super coup de «boost»: durant les deux premiers jours, ils doublent de poids. Imaginez la même chose pour nos bébés ! Par la suite, et jusqu’au sevrage intervenant au 18e jour, leur menu se compose systématiquement d’un mélange de lait et de graines. Peut-être pour les préparer au « véganisme » qui vient. Pour conclure, c’est promis. La prochaine fois que les enfants vont chez papy et mamie, ils font les kakous en leur racontant comment maman et papa pigeon endorment leur petits en leur promettant du « lolo ». Qui vole aussi. Forcément.

imaux Retrouvez tous nos portraits d’an sur icietla-magazine.com !

46


Crédit photo : Istock

Craquez à tous moments pour les chips BRET’S

FABRICATION

Des saveurs justes et authentiques Des pommes de terre, de l’huile de tournesol, des arômes naturels, une teneur limitée en sel,

Et c’est TOUT !

FRANÇAISE Altho Route de St Caradec - 56920 St Gérand

www.brets.fr

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr

La Boutique de Caro Prêt à porter féminin Collection grandes tailles du 40 au 62 8, rue Nationale - 56300 Pontivy

02 97 27 75 44

47


G AS T R O

NOMIE

Stefano Piras,

Chef du restaurant Al Dente à Pontivy

Nastris aux coquillages et à la poutargue Ingrédients Pour 4 personnes

• 100 g de poutargue de mulet. • Un zeste de citron non traité. • 4 petites pommes de terre à chair ferme. • 400 g de nastris (pâtes en forme de larges rubans), ou à défaut des pappardelles ou des reginettes (fait maison ou frais de préférence). • 300 g de coquillages (coques et palourdes), cuits au court-bouillon et décoquillés (garder une douzaine avec la coquille pour décorer). • 3 ou 4 brins de thym citron frais. • Huile d’olive. • Sel et poivre du moulin.

Préparation • Épluchez et râpez 70 g de poutargue. Réservez-la dans un bol avec le zeste de citron. • Couvrez d’huile d’olive, délayez et laissez infuser. • Lavez et épluchez les pommes de terre, détaillez-les en petits dés réguliers. • Dans une large poêle, saisissez-les à feu vif dans l’huile d’olive, de tous les côtés : ils doivent être croustillants et dorés à l’extérieur et fondant à l’intérieur. Égouttezles sur du papier absorbant, sans les superposer. • Faites cuire les nastris al dente dans une grande casserole d’eau légèrement salée, portée à ébullition. Égouttez-les bien. • Dans une sauteuse, faites revenir à feu vif les coquillages, les pommes de terre et le thym citron effeuillé. • Arrosez d’un généreux filet d’huile d’olive et faites sauter 1 à 2 minutes, en mélangeant délicatement. • Hors du feu, incorporez la poutargue avec son huile d’infusion.

Dressage • Répartissez le tout dans les assiettes, râpez dessus le reste de poutargue, décorez avec les coquilles réservées et dégustez.

Buon Appetito ! 48


R I S T O R A N T E

mcdon

a

recrultd’s e

Un job

au menu ça vous dit ? Postulez directement en restaurant Sur l’application McDo+ ou par email : mcdonalds.emploi@gmail.com

49


HOROSC

OPE

septembre/octobre 2019 l Poisson

(19/02-20/03)

Septembre. C’est votre part émotionnelle qui va vous être la plus utile et qu’il faudra mobiliser pleinement pour parvenir à faire évoluer vos relations dans le bon sens. C’est au travers du dialogue de fond et en affrontant les choses avec une totale ouverture d’esprit que vous y parviendrez. Octobre. Ce mois va vous confronter à des situations qui s’accélèrent. Il y a des changements en perspective autour de vous et vous devrez vous y adapter. Mais pour que les choses prennent tournure de façon positive, il est indispensable de ne pas reculer devant les échéances ni devant certaines concessions.

a Bélier

(21/03-20/04)

Septembre. Que ce soit au plan intime ou social, vous serez fortement sollicité. Il en résultera un foisonnement de projets nouveaux et il y a fort à parier que les festivités ne manqueront pas. Les influx de Vénus vont orienter vos amours vers davantage de tendresse, de douceur, d’ivresse des sens. Octobre. Votre position plus spectatrice ce mois-ci vous permettra d’en apprendre long sur les véritables intentions d’autrui et de comprendre en profondeur ce que votre entourage attend de vous réellement. Ce qui peut vous exposer à certaines désillusions mais aussi à certaines satisfactions !

b Taureau

(21/04-20/05)

Septembre. Ce mois va apporter dans votre vie davantage d’harmonie, sans que votre désir d’action ne soit frustré. En effet, le départ de Mars de votre signe va adoucir les angles aigus dans vos relations avec les autres, tandis que le trigone du soleil et de Mercure va fluidifier les rouages de vos projets en cours. Octobre. Vous ne ferez pas dans la dentelle pour aller de l’avant et vous parviendrez même à gagner du temps. Le cours de votre vie s’accélère et vous donne la passion d’entreprendre, de rénover, de bâtir ou rebâtir, sans prendre de chemins sinueux. Le tout sera d’éviter malgré tout un excès d’impulsivité.

50

d Cancer

(22/06-22/07)

Septembre. Ce mois va favoriser les échanges, dans tous les domaines de votre vie. Vous aurez plus de mal que d’habitude à trouver la solitude dont vous avez parfois besoin pour prendre le recul qui fait votre force morale. Octobre. Il y a des changements en perspective qui vont vous pousser à prendre des décisions courageuses mais porteuses pour l’avenir. Vous n’aurez pas le temps de verser dans la mélancolie. L’avenir vous aspire et vous pousse à aller droit devant en vous délestant au passage de certaines habitudes inutiles.

e Lion (23/07-22/08)

Septembre. Ce mois va être pour vous synonyme de mouvement et de changement, mais plus progressifs que les autres signes du zodiaque. En effet, vous aurez le sentiment de poursuivre votre lancée du mois dernier. Ce sentiment de continuité favorise votre stabilité et votre aplomb émotionnel. Octobre. Votre besoin d’action va croître sans le moindre doute, ce qui est une bonne chose à condition de vous préserver des moments de réflexion et de ne pas confondre vitesse et précipitation.

f Vierge

(23/08-22/09)

Septembre. C’est le moment de poser la première pierre de vos projets en attente, de communiquer sans appréhensions, même et surtout avec des personnes influentes. La chance est avec vous pour rencontrer les personnes adaptées à vos attentes. Octobre. Ce mois va vous pousser à agir de façon concrète sur le cours de votre vie. Les astres favoriseront les événements extérieurs et vont mobiliser votre besoin de concrétiser vos désirs. Vous allez ressentir davantage de besoin de stabilité et de sécurité.

c Gémeaux (21/05-21/06)

g Balance (23/09-22/10)

Septembre. Nombre d’entre vous vont songer à un changement de vie radical, loin des schémas habituels. Vous ne pourrez pas rester dans vos habitudes. Vous allez ressentir un puissant besoin de nouveauté et votre curiosité naturelle sera en nette inflation. Ce qui est positif si vous canalisez cette énergie dans des directions constructives. Octobre. Ce mois va s’avérer stabilisateur et très engageant pour votre avenir de façon générale. Vous aurez des facilités à déployer votre énergie. C’est le moment idéal pour vous remettre au sport mais aussi pour vous consacrer à de grands projets.

Septembre. Ce mois ne sera pas de tout repos d’autant que votre vie sentimentale ne s’annonce pas des plus calmes. Un effort de finesse et de tact sera nécessaire et vous en aurez conscience. Pour autant, vos élans spontanés ne seront pas évidents à canaliser. Octobre. Si vous parvenez à chasser l’excès d’impatience, tout ira bien dans votre vie affective et vous éviterez des négligences fâcheuses. Vous placez la barre très haut mais vous avez toutes les chances de l’atteindre ce mois-ci, que ce soit à travers de nouvelles rencontres ou en prenant soin d’une relation déjà existante.

h Scorpion (23/10-21/11)

Septembre. Vous allez traverser des circonstances qui vont vous pousser à évoluer vers davantage de naturel et d’authenticité dans votre manière de vivre et de gérer le quotidien. Moins pointilleux, vous allez gagner en latitude de vues sur votre conception et votre philosophie de vie. Octobre. Ce mois va bousculer le cours de votre vie en vous confrontant à des situations qui sembleront vous pousser à changer bien des choses, à prendre position, à agir de façon directe et définitive. Vous qui aimez agir de façon progressive, vous ressentirez paradoxalement des impulsions d’action.

i Sagittaire (22/11-20/12) Septembre. Il y a de nouvelles connaissances en perspective qui auront pour effet de vous faire voir plus clairement ce que vous pourriez changer dans votre vie. Certaines contraintes vous sembleront soudainement plus difficiles à supporter et surtout vides de sens. La diversité entre dans votre vie par la grande porte ! Octobre. Ce mois va apporter dans votre vie un climat général enthousiasmant qui devrait galvaniser votre besoin d’action et d’échanges. Le soleil en sextile à votre signe, va booster votre vie relationnelle, apporter de nouvelles connaissances et vous ouvrir à de nouveaux horizons.

j Capricorne (21/12-19/01) Septembre. Ce mois va vous apporter un vent de changement qui ne sera pas désagréable. Toutefois, vous allez devoir évoluer au travers de situations nouvelles et insolites, par rapport auxquelles vous n’avez pas de référence au passé. Octobre. Les influx de Mars indiquent des possibilités d’action qui doivent venir de votre libre arbitre, sans espérer que les choses se fassent d’elles-mêmes. Vous devrez donner l’élan de départ de votre propre chef pour enclencher un phénomène de libération par rapport à certaines contraintes.

k Verseau

(20/01-18/02)

Septembre. L’atmosphère générale ne sera pas calme. Il se trame bien des changements en profondeur ce mois-ci et vous devrez pour cela bien souvent commencer à venir en aide à certaines personnes, à rendre des services. Bref, il faudra donner de vousmême avant de pouvoir consolider vos projets. Octobre. Ce mois sera positivement déterminant pour l’évolution de vos projets les plus importants. Cela va vous inspirer des initiatives constructives. Malgré le fait que votre entourage aura sans doute du mal à suivre, vous ferez évoluer vos projets plus rapidement que prévu.


P O R T E S D ' E N T R É E / F E N Ê T R E S / P O R TA I L S / P O R T E S D E G A R A G E / S TO R E S E T V O L E T S

Pontivy

Menuiseries Jossé et MECO, partenaires certifiés JANNEAU

LOUDEAC MENUISERIE

MECO

La qualité est notre priorité

Rue Glais Bizoin - 22600 Loudéac 02 96 28 92 12 - eurljosse@orange.fr

EXTENSIONS D’HABITAT

La qualité au plus juste prix 7, quai des Récollets - 56308 Pontivy 02 97 25 38 68 - meco56@wanadoo.fr

VÉRANDAS

COUVERTURES PISCINE & SPA

Venez visiter notre exposition !

Du lundi au samedi, 8h30 - 12h et 13h30 - 18h

40

ANS DE SAVOIR-FAIRE   PLUS DE

12 000

RÉALISATIONS

CORLAY (22) ZA de Kerjoly | 02 96 57 80 20 -

www.verandaline.com 51


Licences d’entrepreneur de spectacles n° 1-1103607, 2-1103608 et 3-1103609 / Conception graphique Ant ine Guyomard www.toniguyo.ga

palais

des congrès ET de la culture

2019 2020

saison

LOUDÉAC

François Morel/Gérard Mordillat/Antoine Sahler

Abonnezvous !

Triumph cirque russe sur glace Grand Ballet de Kiev/Casse-Noisette Ensemble Matheus/Vivaldi Alex Ramirès Roukiata Ouedraogo Clarika Trio Ewen, Delahaye, Favennec David Delabrosse Compagnie NGC25

mps des livres/Salon du livre jeunesse Compagnie Raoul Lambert Compagnie Instant(s) Printe Productions Nid de Coucou Breiziloù Morwenna Ealet

Festival Mini-Mômes & Maxi-Mômes Héliotrope Théâtre Compagnie hop!hop!hop! Lux Compagnie Les Clochards Célestes Nomi-Nomi & Yannig Noguet Compagnie Jeux de Vilains Compagnie des Bestioles Compagnie Fiat Rouxin Puccini Visite guidée Groupe Chiendent Compagnie En attendant la marée ! Compagnies Eskemm & mO3 Marion

palais des congrès et de la culture Tél. : 02 96 28 65 50 Courriel : pcc@ville-loudeac.fr www.pcc-loudeac.fr pccloudeac

Boulevard des Priteaux - B.P. 242 - 22602 LOUDEAC Cedex

Profile for Ici et là magazine

Ici et là magazine - Numéro 32 - Pays de Loudéac et de Pontivy  

Magazine gratuit du Centre Bretagne - Pays de Loudéac et de Pontivy - Septembre/Octobre 2019

Ici et là magazine - Numéro 32 - Pays de Loudéac et de Pontivy  

Magazine gratuit du Centre Bretagne - Pays de Loudéac et de Pontivy - Septembre/Octobre 2019

Advertisement