Page 1

15

bre 20 o t c o / e r mb

te

N°8 - sep

gratuit Magazine Bretagne du Centre

y v i t n o P e c et d a é d u o L Pays de

L’immobilier EN CENTRE BRETAGNE

Plémet

Joubard

Pluméliau

L’escargot de Fahelleau

Des biscuits de tradition

La belle endormie

S oc i ét é - Cul ture - Économie - Loisirs - Tou r is m e


COLLECTION

AUTOMNE/HIVER 2015

PONTIVY - Pôle commercial du Blavet 1, rue Mathurin Onno (entre McDonald’s et Sport 2000)

monsieur-meuble.com 2


Edito Tongs-tongs... c’est la rentrée !

N°8 - septembre/octobre 2015

« Bon, les tongs, c’est terminé. Il est l’heure de renfiler les jolies chaussures de travail qui vous siéent tant, vos ravissants mocassins à glands. Pareil pour le bob, les lunettes de soleil et la chemisette à fleurs... Au placard ! Faut aussi stopper les selfies de l’équipe en pleine tempête de cerveaux autour du barbeuk. Ciao chipos et apéros. Au boulot ! » Il est marrant Jean Rigole, notre plus proche voisin. Sa blagounette du jour ? Tenter de nous convaincre que les vacances sont derrière nous, que c’est la rentrée... Quoi ? Comment ? Hein ? Vous dites ? Il ne blague pas. C’est la rentrée ! Mais c’est pas possible, elles n’ont pas duré un mois, les vacs. On n’a fait que deux barbeuks, dont un sous la bruine ou le crachin, on ne sait plus trop tant les participants ont pinaillé sur la pertinence des deux termes pour qualifier l’humidité estivale du jour. Une chose est sûre : ce genre d’humidité mouille. Mais bon, si vous faites sonner la cloche de fin de récréation, si vous insistez, on s’y remet au boulot. D’autant qu’on ne l’a jamais vraiment lâché. On a un peu fait semblant avec nos tongs, bob et lunettes qu’on se voit dedans. Ainsi accoutrés, ont est allés Ici et Là, à votre rencontre, pour concocter un joli numéro de rentrée, encore plus dense qu’à l’accoutumée. Un numéro qui fait la part belle à l’immobilier dont on sait l’importance pour tout un chacun. Qui prend acte par ailleurs de la charte concrétisant le rapprochement des municipalités de Pontivy et de Loudéac. Un acte fort qui illustre la collaboration naissante mais indispensable au renforcement du pays d’Ici et Là. Le nôtre et le vôtre. Alors, en tongs ou mocassins à glands, bonne rentrée à toutes et à tous. On vous autorise même les barbeuks d’arrière-saison, souvent si belle Ici et Là. La Rédaction

SOMMAIRE • Dossier : Les prix de l’immobilier à la baisse (p. 5 à 14) • Entreprise : La saga des gâteaux Joubard (p. 20-21)

• Agriculture : Il élève l’ Escargot de Fahelleau (p. 22-23) • Commune : Pluméliau, la belle endormie (p. 24-25) • L’agenda de l’été (p. 27 à 30)

• Environnement : 30 années de Foire bio (p. 32-33)

• Culture : Festival Les Art’Souilles s’Ouvrent (p. 34) • Exposition : La Ronde des Artistes (p. 36) • Sport : Équipondi au galop (p. 42)

• Gastronomie : La langoustine se marie au curry... (p. 48) • Randonnée : Malguénac côté ruisseau (p. 51) Ici et Là est une publication bimestrielle - Tirage : 8 000 exemplaires Directrice de la publication : Christine Le Bourdonnec Rédacteur en chef : Dominique Perrot Secrétariat d’édition : Daniel Thépaut Photographe : Michel Langle Conception et réalisation : Ronan Le Duff et Idest Communication Iconographie : Fotolia. Régie publicitaire : 07 87 36 05 64 - idest.pontivy@orange.fr N° ISSN : 2276-1934 Impression : Iris Imprim

www.icietla-magazine.fr

facebook.com/icietlamagazine


DOmAInE DE GuERlÉDAn DEVENEZ PROPRIÉTAIRE DE VOTRE PARCELLE Dans un cadre unique, un écrin de verdure sur le plus grand lac de Bretagne...

PARCEllES ET CHAlETS En TOuTE PROPRIÉTÉ Cessibles et transmissibles PlAGE BATEAu PÊCHE

RAnDOnnÉE SKI nAuTIQuE...

REmISE EXCEPTIOnnEllE POuR TOuTE COmmAnDE AVAnT

lE 30 SEPTEmBRE !

DOmAInE DE GuERlÉDAn • Beau Rivage en Caurel • 22530 CAUREL 02 96 28 57 86 • 06 07 67 07 07 • cds.jc@orange.fr • www.domainedeguerledan.fr 4


D O SS I E

R

Immobilier : La baisse des prix redonne de l’attractivité au marché Après plusieurs années d’immobilisme, le marché de l’immobilier a connu, avant l’été, une légère hausse du volume des transactions. Les professionnels y voient les prémices d’une reprise. Mais celle-ci se fera-t-elle aux dépens des biens situés en zone rurale, qu’il est souvent nécessaire de brader ? Certains parlent de « vent de reprise ». Les plus optimistes avancent même « embellie de l’immobilier ». S’ils se veulent rassurants en annoncant depuis ce printemps une reprise des transactions, les professionnels du secteur, qu’ils soient notaires ou agents immobiliers, émettent tout de même une certaine réserve à parler de véritable regain d’activité.

Un prix médian de 124 000 € à Pontivy

Attentisme des acheteurs comme des vendeurs, frilosité ambiante des banques : le constat reste le même depuis plusieurs années. De surcroît, le marché de l’immobilier étant un baromètre assez juste de la situation économique d’une région, il révèle en Centre Bretagne, comme partout en France, les difficultés d’un marché du travail fragile, déteignant inévitablement sur l’équilibre social du territoire. Car si le secteur agroalimentaire reste stable, d’autres ont forcément pâti de la crise. Licenciements, familles éclatées ; de nombreuses maisons et appartements se sont retrouvés en

quelques années dans les vitrines. « Nous avons toujours un fichier très important. Les délais de transaction s’allongent et certains biens finissent par être bradés », constate Éric Le Fahler, notaire, « aucune commune n’échappe à ce phénomène, que ce soit Pontivy ou les alentours, comme Mûr-de-Bretagne ». Sur le secteur de Pontivy, le prix médian (moyenne entre le nombre de biens vendus et leurs prix) est de 124 000 €. On peut toutefois trouver un bâtiment à rénover à 80 000 € ou une maison contemporaine très confortable à plus de 300 000 €. « C’est la typologie de l’acquéreur qui détermine le niveau de prix. Contrairement aux villes côtières, nous manquons d’attractivité. C’est ce qui explique un gros différentiel entre le littoral et notre région. » Effritement des prix, allongement des délais de vente, la pierre souffre en zone rurale... Les transactions se signent souvent après des négociations musclées. Les acheteurs ayant plus de choix. Un choix qui leur a rendu le pouvoir depuis 2008... Ce phénomène touche essentiellement les petites communes rurales. Pour vendre, 5


D O SS I E

R

les propriétaires doivent faire des concessions énormes sur le prix. « Nous constatons des baisses qui peuvent s’échelonner entre 10 et 40 %, confirme Charles Régnault, adhérent FNAIM et directeur de l’agence ABI (Agence Bretagne Immobilier). Depuis 2008/2009, les prix stagnaient et le marché était bloqué. Les vendeurs ont pris conscience qu’il fallait mieux partir au plus juste prix, plutôt que partir trop haut, attendre, stresser, et finalement être obligé de le brader. C’est parfois compliqué à faire entendre. Un bien a souvent une grande valeur affective pour son propriétaire, qui a tendance à le surestimer... ».

Attentisme du côté des acquéreurs comme du côté des vendeurs

Après tout, les prix de la pierre ont progressé de 70 % de plus que les revenus. Si on y ajoute une certaine frilosité des banques, et le moral des ménages en berne, on comprend que rien ne pousse à se lancer dans un achat qui engage sur une vingtaine d’années. La conséquence ? Les primo-accédants attendent, les investisseurs potentiels ne bougent plus, et les propriétaires ne vendent que

lorsqu’ils y sont obligés... En ce qui concerne les locataires, leur mobilité résidentielle est passée de 28,3 % en 2007 à 23,8 % l’an dernier. Une baisse sans précédent. Le baromètre immobilier des notaires continue à montrer la disparité nord-sud à l’intérieur du Morbihan. L’an dernier, le prix médian d’une maison était de 100 000 € dans le bassin de Pontivy et de 80 000 € dans le bassin de Gourin, avec une baisse respective de 3,8 % et 5,9 %. « Ici, les biens les plus recherchés restent ceux qui ne dépassent pas la barre des 100 000 € », constate Maryannick Al-Tinawi, directrice de l’Agence Immobilière du Centre à Pontivy. « Ces petits prix permettent aux acquéreurs de revendre rapidement en cas de nécessité, mais aussi de contracter des prêts dont les échéances ne dépassent pas le montant d’un loyer. Tout le monde joue la carte de la prudence. En règle générale, le secteur le plus recherché reste Pontivy centre ou les quartiers périphériques, pour des questions pratiques. Mais nous avons malgré tout des acheteurs pour les communes situées à une vingtaine de kilomètres à la ronde, jusqu’à Mûr-de-Bretagne, Guémené, Rohan et Pluméliau. »

Constructeur de Maisons Individuelles de référence en Morbihan. Garanties Constructeur.

AURAY

6

LORIENT

PONTIVY

VANNES


D O SS I E

R

Quand les barrières départementales tombent...

Malgré le deficit d’attractivité dont il pâtissait depuis de nombreuses années face à son voisin morbihannais, le secteur de Loudéac intéresse à nouveau les acheteurs. « Aux mois d’avril, mai et juin, j’ai quasiment doublé le nombre de mes ventes » se réjouit Virginie Brient, négociatrice de l’étude Jegoux-Passez. « Jusqu’à présent, la frontière départementale s’imposait comme une barrière infranchissable. Il était impensable de proposer à des Pontivyens un bien situé à Loudéac. Mais les choses changent... » Depuis une dizaine d’années, la ville, qui avait moins d’attraits patrimoniaux et touristiques que sa concurrente, a toutefois su tirer son épingle du jeu en valorisant ses atouts (développement du tissu commercial, associatif, création d’Aquarev, du complexe sportif...). Héritages d’une population ouvrière agricole, les maisons traditionnelles néo-bretonnes des années 65/70, affichent des prix abordables. « Souvent de 10 000 € à 15 000 € de moins qu’à Pontivy ». Autre phénomène “dopant” pour les transactions : l’influence bénéfique des courtiers, qui négocient pour les acheteurs des conditions de prêts particulièrement intéressantes. « Près d’un tiers des ventes réalisées à l’étude depuis un an se sont faites par l’intermédiaire d’un courtage », explique Virginie Brient.

Peu de programmes neufs

En revanche, en ce qui concerne les programmes neufs, rien ne point à l’horizon... Les investisseurs semblent se désintéresser du Centre Bretagne. Leur choix se porte vers la côte ou les villes ayant un bassin d’emploi plus dynamique. D’autre part, les contraintes des nouvelles normes (loi ALUR) n’incitent pas à investir pour mettre en location... « Si les programmes immobiliers neufs ont du plomb dans l’aile, c’est parce les promoteurs s’orientent vers des secteurs plus attractifs. Ce qui nous manque à Pontivy, c’est un immeuble neuf, situé en centre ville, avec ascenseur, ce qui répondrait à une demande de retraités qui recherchent la proximité des commerces et le confort », assure Charles Régnault. .

«

Les petits prix permettent aux acquéreurs de revendre rapidement en cas de nécessité, mais aussi de contracter des prêts dont les échéances ne dépassent pas le montant d’un loyer. Tout le monde joue la carte de la prudence.

»

Maryannick AL-TINAWI, Agence Immobilière du Centre

LA RÉGION BRETAGNE EN CHIFFRES* • En Bretagne, le prix moyen au m² pour tout type d’habitation est de 1 917 €, soit une baisse de 2,5 % sur un an. • Le montant moyen d’acquisition pour tout type d’habitation est de 160 589 €, soit une baisse de 1,2 % sur un an. • La superficie moyenne pour tout type d’habitation est de 88 m2, soit une baisse de 2,8 m² sur un an. • En Bretagne, le délai de vente moyen pour tout type d’habitation est de 100 jours, soit une baisse de 5 jours sur un an. *Chiffres premier semestre 2015

7


D O SS I E

R

RÉSIDENCES SECONDAIRES LES PETITS PRIX ATTIRENT LES RETRAITÉS En Centre Bretagne, les acheteurs étrangers ont disparu et avec la crise, les actifs ont d’autres préoccupations que l’achat d’une maison à la campagne. « Mais les retraités ont tendance à revenir », explique Charles Régnault, d’ABI. « Même s’ils préfèrent en majorité acquérir une résidence sur la côte plutôt que dans les terres, certains optent pour le calme de nos campagnes. Ils sont généralement étonnés des prix qui sont trois fois moins chers que ceux pratiqués dans le Golfe...».

3 questions à...

Eric LE FAHLER Notaire à Pontivy

Quel est le profil des acheteurs ? Nous rencontrons tous types de profils. Des primoaccédants, aux retraités, en passant par les actifs. J’avais quelques craintes, il y a deux ans, quant au renouvellement de nos professionnels de santé. Je constate avec plaisir que de nombreux médecins, français et étrangers, s’installent aujourd’hui dans la région. Ils redynamisent un peu le marché.

Pourquoi parlez-vous de manque d’attractivité de la région ?

Très légère hausse des taux d’intérêt La baisse importante des taux d’intérêt de ces dernières années a laissé place à une légère hausse qui s’est confirmée au printemps dernier. Les taux moyens affichent une augmentation de 0,05 % à 0,15 %. Pas de rebond spectaculaire donc, la remontée se veut modeste. C’est à partir d’octobre que les banques ajusteront leurs conditions de financement afin de préparer leurs objectifs de 2016 et devraient donc être moins sélectives. Les conditions d’emprunt restent donc favorables. Vous pouvez, en fignolant votre dossier, prétendre à un taux intéressant. N’hésitez pas à faire appel à un courtier afin qu’il négocie pour vous les meilleures conditions de prêt.

8

Comme toutes les communes rurales, Pontivy souffre de la fuite des jeunes vers des villes plus importantes. Après leurs études, ils trouvent un emploi dans les grandes agglomérations où les offres correspondent plus à leur qualification. Notre bassin de vie est donc vieillissant et manque de dynamisme. D’autre part, les villes moyennes en France perdent de leur attractivité du fait du désengagement de l’État en matière de service public et en dotation globale de fonctionnement.

Quelles sont, selon vous, les solutions pour renforcer ce dynamisme ? Nous bénéficions d’un bassin industriel important, notamment dans le secteur de l’agroalimentaire. Mais les salaires sont souvent bas. Il faudrait créer plus d’activité dans le tertiaire. J’ai appris qu’un projet de rapprochement entre les villes de Loudéac et de Pontivy était à l’étude (lire page 18). Cette initiative est la bienvenue. Nous avons de nombreux atouts mais devons organiser en interne leur mise en valeur pour éviter de sombrer dans la somnolence.


ENTREP

RISE

Lohezic Carrelage L’expérience au service de la qualité Une salle de bain, une cuisine, une pièce de vie ou encore une terrasse... Spécialisée dans la vente et la pose de revêtements de sols, la société Lohezic Carrelage, a tout pour faire de votre maison, un havre de confort. Installée dans le parc d’activité de la Niel, en bordure de la route reliant Pontivy à Noyal-Pontivy, la société Lohezic propose une large gamme de carrelages, de faïences, de moquettes ou encore de parquets... Dans la salle d’exposition, autour de la gérante, Marie-Rose Edy, une équipe dynamique, sérieuse et à l’écoute de sa clientèle, est à votre disposition pour vous présenter l’éventail de son savoirfaire, acquis au fil de 35 années d’expérience. Ici, la qualité d’un travail bien fait, a toujours été une exigence. Que ce soit pour les terrasses, les cuisines, les salles de bain ou encore les pièces de vie, vous pourrez y trouver le revêtement de sol de vos envies. En vente directe ou avec la pose, Lohezic Carrelage intervient dans le neuf ou la rénovation, à l’intérieur comme à l’extérieur. Elle réalise également les travaux d’adaptabilité handicapés et s’adapte aussi aux travaux plus spécifiques dans le domaine agricole, agroalimentaire ou encore tertiaire. Afin de répondre au mieux à vos demandes, n’hésitez pas à venir nous rencontrer pour que nous puissions étudier ensemble votre projet.

Constamment à la recherche de nouveautés, Lohezic Carrelage adhère au Ker Gafa, un réseau national de 90 artisans. Cela permet à l’entreprise pontivyenne de proposer des gammes à la fois tendances et novatrices.

Parc d’activité de la Niel 56920 Noyal-Pontivy 02 97 38 33 09 Email : contact@lohezic-carrelage.fr Site : www.lohezic-carrelage.fr

9


ENTREP

RISE

Breizh EcoEnergie Des solutions énergétiques pour des économies réelles Située à Pontivy, au cœur de la Bretagne, la société Breizh EcoEnergie est spécialisée dans le domaine de l’isolation, du chauffage et de la ventilation. Elle peut répondre aux besoins des clients désireux de réduire leurs dépenses énergétiques et de réaliser des économies sur leurs factures. Isolation

Faire des économies passe par l’isolation de l’habitation. Effectivement, la chaleur a tendance à s’échapper par la toiture si l’isolation des combles et des mûrs est faible ou inexistante. C’est pour cela que nous proposons plusieurs solutions pour remédier à ces « fuites ».

Chauffage

Du vieux radiateur « grille-pain » au chauffe-eau électrique vieillissant, en passant par un sous dimensionnement de l’installation existante, nous avons la possibilité de répondre à cette volonté de réduire votre facture énergétique en modifiant votre système de chauffage.

Nous réalisons des bilans thermiques et des devis gratuits. N’hésitez pas à nous contacter au 02 97 39 69 96.

Ventilation

Souvent négligée, la ventilation d’une maison est très importante. Elle amène un confort de vie ainsi qu’un entretien permanent bien qu’invisible à votre maison. Suivant le type de ventilation choisi, il peut amener une réduction de la facture annuelle du foyer.

10

Breizh EcoEnergie

Parc d’acitivité de la Niel - 56300 Pontivy 02 97 39 69 96 Email : contact@breizhecoenergie.fr Site : www. breizhecoenergie.fr


T ERRAINS À BÂTIR - P ONTIVY L E D OMAINE

DE

L ISA

Votre projet mérite un bel emplacement, une bonne exposition et de grands espaces à petits prix !

Lot 9 - Construction en cours Isabelle Le Franc

Lot 5 - Construction en cours Loy

Lot 15 - Construction en cours Mautray

Lot 4 - Projet de construction Kazal

Comme eux, faites confiance à un professionnel

www.urban-amenagement.fr 02 97 38 48 66

RETROUVEZ-NOUS AU SALON DE L’HABITAT DE PONTIVY LES 21 ET 22 NOVEMBRE PROCHAIN

11


D O SS I E

R

Lotissements Très large, la fourchette de prix De 6 € à 79 € ! Telle est l’échelle du prix au mètre carré des terrains à bâtir dans le Centre Bretagne. Si le prix du marché est généralement lié à la position géographique de la commune et des services qu’elle propose, il varie aussi selon la nature du promoteur : public ou privé. Il y a quelques mois, en proposant des terrains à bâtir au prix de 1 € le m2, une petite commune du Finistère, a fait la une de l’actualité. Confronté à la fermeture d’une classe de l’école, le maire de Berrien, avait décidé de mettre en vente les dix parcelles du lotissement communal, à un prix défiant toute concurrence. Un pari gagnant au regard de l’engouement suscité. Tous les lots ont été vendus ! Dans le Centre Bretagne, les élus n’ont pas encore été jusqu’à cette extrémité ! Pour autant, de Plumieux à Plussulien en passant par Saint-Étienne-du-Gué-de-l’Isle ou SaintMartin-des-Prés, quatre communes proposent des terrains à moins de 10 € le m2. « Nous avons la chance de pouvoir bénéficier d’une aide de la Cidéral, précise le maire du Quillio, Xavier Hamon. Néanmoins, si nous voulions équilibrer le budget, nous devrions multiplier par trois, le prix de vente qui est actuellement de 12 € le m2. » 12

Maire de Crédin depuis plus de 25 ans, Pierre Le Teste, dresse le même constat. « Le prix de vente ne couvre pas les charges supportées par la commune : achat du terrain et viabilisation, assure-t-il. Mais nous devons faire cet effort pour le développement de la commune. Et puis après, nous récupérons tout de même des taxes foncières. »

Public ou privé

Grâce à leur taille ou leur position géographique, d’autres communes peuvent afficher des prix de vente à plus de 50 € le m2. C’est bien évidemment le cas pour Loudéac et Pontivy. Mais dans le Centre Bretagne, c’est étonnement à Noyal-Pontivy que le prix du terrain à bâtir est le plus élevé : 79 € le m2. La commune ne manque certes pas d’attraits, mais l’explication est plutôt à rechercher du côté de la nature du promoteur. Ici, ce n’est pas la commune qui est à l’origine du projet de lotissement, mais un

promoteur privé. « Lorsqu’on se lance dans la construction d’un lotissement nous devons tenir compte des prix du marché, mais également assurer la viabilité économique du projet, explique Guillaume Guérin, de la société Urban Aménagement. Ce prix est l’addition des coûts (achats, travaux, commercialisation) et de la marge nécessaire pour poursuivre l’activité de l’entreprise. » Lancé il y a un an et demi, le lotissement qu’il construit dans le nord de Pontivy et baptisé « Le Domaine de Lisa », attire. À 65 € le m2, 14 des 17 lots de la première tranche ont déjà trouvé preneurs. « Compte tenu du contexte, je suis plutôt satisfait », explique celui qui espère lancer prochainement une seconde tranche de 15 lots. Dans de nombreuses communes du Centre Bretagne, les maires qui tentent de vendre les derniers lots de leurs lotissements, ne partagent pas forcément cet enthousiasme.


D O SS I E

Terrains à bâtir

R

Les prix en Centre Bretagne Le Haut-Corlay 25 €

Corlay 12,30 €

St-Martindes-Près 7,20 €

Allineuc 19 €

Plussulien 7€

Gausson Uzel 27 €

Merléac 12,50 €

St-Mayeux St-GillesVieuxMarché

Le Quillio 12 €

St-Hervé

GrâceUzel

St Thélo 12 €

16,50 €

Caurel St-Guen

Ste-Brigitte 14 €

La Motte 23,50 à 29,90 €

Trévé 28 €

Mûr-deBretagne 27 €

St-Aignan 15 €

St Caradec 26,50 €

St-Connec

La Prénessaye

Loudéac

Séglien 16 €

Croixanvec

23,90 €

12 €

Gueltas 15 €

Pontivy 55 à 69 €

Le Sourn 42 à 61 €

Rohan 18 €

Pluméliau 51 à 58 €

MoustoirRemingol 28 €

St-Allouestre 25 € Locminé 36 à 61 €

Le Cambout

Radenac 15 €

Moréac 45 €

Plumelin 28 28 àà 49 49 €€ La Chapelle Neuve

6€

Pleugriffet 15 €

Réguiny 25 €

Guénin 32 à 40 € Baud 54 à 86 €

9,50 €

6,50 €

Naizin 32 €

Remungol 26 €

St-Barthélémy 39 €

Plumieux

Crédin 18 €

St-Thuriau 44 €

Melrand 20,80 €

Coëtlogon

St-Etienne du-Guéde-l’Isle

Bréhan 12 à 17 € Kerfourn 28 €

Bieuzy 26 €

La Chèze

St Maudan

Noyal-Pontivy 79 € Guern 23 €

La Ferrière

St Barnabé

St-Gonnery St-Gérand 46 €

Malguénac 22 à 38 €

20 à 30 €

Hémonstoir 18 €

Kergrist 24 € Neulliac 28 €

Plémet

12,50 à 15 €

67 €

Silfiac Cléguérec 23 €

Langast 15 €

Plouguenast 25 €

Buléon 22 € Guehenno 29 €

Bignan 38 €

Billio

Moustoir-Ac 40 à 49 €

Plus de 50 €*

St-Jean-Brevelay 38 €

De 20 e à 50 €*

Plumelec 52 €

Moins de 20 €* Pas de projet en cours *Prix au m2 TTC Source : Cideral. Adil56.

13


D O SS I E

R

Coach Immo Confiez lui votre recherche Aider les futurs propriétaires à dénicher le bien qui leur convient... Telle est aujourd’hui la mission de Ghislaine Chauvel. Après avoir travaillé dans des agences de Loudéac et de Pontivy, elle s’est installée comme coach immobilier et rayonne dans le Centre Bretagne. L’immobilier en Centre Bretagne, Ghislaine Chauvel connaît bien ! Pendant plus de quinze ans, elle a sillonné le territoire pour le compte d’agences immobilières de Loudéac ou de Pontivy. Elle a connu les périodes fastes de la première moitié des années 2000 et le basculement vers celle de crise que nous connaissons encore aujourd’hui. Une riche expérience professionnelle qui lui a aussi, et surtout, permis de se forger une conviction : la fonction d’agent immobilier doit nécessairement évoluer. « Aujourd’hui, on ne peut plus se contenter de rentrer des biens, d’en faire la publicité et d’attendre que d’éventuels clients appellent, assure-t-elle. Internet a totalement révolutionné le marché et la quasi totalité des transactions se font désormais par ce biais. » Si l’abondance de biens ne nuit pas, l’acquéreur peut souvent être confronté à une offre pléthorique. Comment s’y retrouver dans la multitude des propositions et être sûr de faire le bon choix ? Face à ces légitimes interrogations, Ghislaine Chauvel intervient pour tenter de trouver une solution. Car la « Stéphane Plaza » du Centre Bretagne, propose ses services personnalisés aux acquéreurs, ainsi qu’une aide aux vendeurs sous la forme d’un coaching à la carte.

Un contrat de confiance

Discuter avec le futur propriétaire de son projet, de ses objectifs et de ses souhaits... La première rencontre permet d’analyser à la fois le budget, les besoins et les critères de choix. « C’est une rencontre que j’effectue toujours à leur domicile pour bien comprendre et cerner leurs attentes », explique la coach. Une fois le mandat défini et signé, elle entame son travail de recherche et de sélection des biens en activant ses réseaux auprès de tous les acteurs de la 14

vente : agences, notaires, particuliers... « Pour des acquéreurs de plus en plus mobiles et débordés, il n’est pas toujours aisé de trouver le temps et la disponibilité nécessaires à une recherche immobilière, assure Ghislaine Chauvel. Je ne leur présente que des biens qui correspondent le mieux à leurs critères. » Chaque visite est par ailleurs précédée de la remise d’un compte-rendu détaillé avec une description précise, des photos et un avis objectif. Certes les services proposés ont un coût. Mais c’est aussi celui d’un achat en toute confiance. Surtout, sa connaissance du marché local lui permet de négocier au meilleur prix. Alors forcément, lorsqu’au moment de signer l’acte de vente, les futurs propriétaires lui confient : « nous n’aurions jamais visité cette maison ! », Ghislaine Chauvel sait qu’elle a parfaitement honoré le contrat de confiance.


VILLA JULIETTE

INVESTISSEZ DANS DU NEUF À PONTIVY

Des tarifs imbattables... T2 74 900 €* T3 99 900 €* * (à partir de)

...vraiment imbattables ! Garage en sous-sol :

3500 € Appartement témoin à visiter - Rue de Kerjalotte à Pontivy www.villa-juliette-pontivy.com - Tél : 09.81.00.78.81

15


ENTREP

RISE

Prop’&Net

Prop’&Net Le Pont Hervé 22460 Grâce-Uzel O9 64 20 91 71 contact@propetnet.com

Le service au sens propre Créée il y a près de dix ans par Pierre Le Mauff, Prop’&Net est une entreprise de nettoyage professionnel avec une ambition simple : « Nettoyer certes, mais nettoyer avec le service en plus ». Pour les professionnels comme pour les particuliers, l’entreprise qui compte aujourd’hui 25 salariés propose des prestations de nettoyage sur un rayon de 80 km, autour de Loudéac. Pour des nettoyages de tous types : ménage de locaux, nettoyage spécifique de site, vitrerie, panneaux solaires, démoussage de toit, de façade, hydrofuge façade, nettoyage de fin de chantier...

Vous êtes un particulier

Entretenir sa maison (démoussage de façade et de toiture, hydrofuge, nettoyage de véranda, de terrasse, d’allée pavée, de panneaux solaires...) ; réaliser le nettoyage complet de votre véhicule avant un événement ou sa revente ; entretenir les sépultures de ses proches... ne sont pas toujours des tâches compatibles avec votre planning ou vos capacités physiques. Les équipes de Prop’&Net peuvent assurer pour vous, l’ensemble de ses tâches.

Vous êtes un professionnel

Chef d’entreprise, commerçant, responsable d’une collectivité (administration, établissement scolaire, hôpital, commune...), vous cherchez un prestataire efficace, fiable et réactif pour l’entretien courant de vos locaux ou pour des missions spécifiques (démoussage toiture et façade, nettoyage de bardage, vitrerie...) Les équipes de Prop’&Net répondent à toutes vos demandes.

16

Prenez le soleil ! Vos panneaux photovoltaïques peuvent perdre de 5 % à 15 % de leur rendement en raison de l’accumulation de saletés sur leur surface ! Spécialement formés aux nettoyages dans des conditions difficiles et équipés d’un système exclusif de déminéralisation de l’eau, les techniciens de Solar + rayonnent sur l’ensemble du Grand Ouest. Choisir Solar +, c’est la garantie d’un travail efficace et professionnel avec un résultat immédiat.


ENTREP

RISE

C&G FINANCE Vos experts en crédits immobiliers Pourquoi passer par un courtier en crédits immobiliers ? La réponse de C&G Finance, vos courtiers de proximité. A quoi sert un courtier ?

Se tourner vers un courtier immobilier permet de faire jouer la concurrence pour obtenir le taux d’intérêt le plus avantageux possible, et donc de gagner de l’argent. « Grâce au volume important de dossiers que nous apportons aux banques, expliquent Claire Toulliou et Gaëtan Jégat, gérants de la société de courtage C&G Finance, nous obtenons des conditions de taux plus attrayantes que ce à quoi parviendrait l’emprunteur, même doté d’un « bon profil », s’il était seul face à sa banque. Même quand les taux des crédits sont au plus bas, nous parvenons à gagner de 0,20 % à 0,50 % de point de base de négociation supplémentaire.» Décrocher un taux privilégié n’est pas tout. Le courtier offre un gain de temps grâce à sa connaissance des pratiques tarifaires des banques et de leurs politiques de financement en faveur de tel ou tel type de client à un instant T. L’autre point fort tient à sa compétence technique. « Au-delà du choix d’un simple taux, insiste Gaëtan Jégat, le courtier a pour mission de trouver une très bonne solution de financement qui porte à la fois sur la durée et le type de prêt, les options comme le report d’échéance ou l’exonération des indemnités de remboursement anticipé, les garanties... »

A qui s’adresser ?

Pour un conseil personnalisé, un prêt complexe ou pour un suivi jusqu’à la signature chez le notaire, venez nous rencontrer en faceà-face. Nous nous chargerons de négocier pour vous auprès d’une sélection de dix banques la meilleure offre qualité/prix.

C&G Finance :

Une équipe de six experts à votre disposition travaillant sur le secteur Bretagne Pays de la Loire dont le siège se situe à Pontivy au 19, rue de Rivoli.

Contactez-nous !

ésitez pas de prêt immobilier, n’h Pour toute demande laisser vis en ligne ou à nous de de de an m de tre vo à remplir m e www.c-g-finance.co un message sur le sit 97 25 85 97 t nous contacter au 02 en m ale ég ez uv po us Vo

C&G Finance 56300 PONTIVY 19, rue de Rivoli -

17


ALE V I E LO C

Loudéac - Pontivy Un avenir commun à partager Souvent évoqué, jamais réalisé ! Le rapprochement entre les villes de Loudéac et de Pontivy serait-il impossible ? Les maires de ces deux communes veulent croire que non et s’apprêtent même à l’officialiser sous la forme d’une entente. « Au fond maintenant, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d’action. L’époque serait aux tables rondes et à la détente. » Tirée du célèbre film, Les Tontons flingueurs, cette réplique de la fameuse scène de la cuisine, pourrait-elle s’appliquer aux relations que souhaitent aujourd’hui développer les maires respectifs de Loudéac et de Pontivy ? Ça se pourrait ! Et pourtant, entre Gérard Huet, le maire de Loudéac et Christine Le Strat, la maire de Pontivy, les relations avaient plutôt débuté sous le signe de la guerre froide... Mais du passé, les deux premiers magistrats ont décidé de faire table rase. Lors d’une rencontre en juillet dernier en mairie de Pontivy, les deux élus ont en effet officialisé la création d’une entente entre les deux villes. L’idée n’est pas vraiment nouvelle. Au début des années 90, les maires de Loudéac et de Pontivy, mais également leurs homologues de Carhaix et Ploërmel, avaient initié une éphémère « bande des quatre ». Plus récemment, la Cidéral et Pontivy Communauté avaient commencé à plancher sur les possibilités d’un rapprochement. Mais là encore, les déclarations d’intentions avaient rapidement été remisées au placard. 18

Certes, comme nous l’écrivions dans le premier numéro du magazine Ici et Là, en juillet 2014, « l’histoire a forcément ancré des spécificités et généré quelques rivalités ». Mais nous insistions aussi et surtout sur le fait que, « réelles ou supposées, elles doivent aujourd’hui être dépassées ». Et dans les faits, elles le sont déjà dans bien des domaines. Qu’il s’agisse de la santé, avec l’hôpital de Kério ; de l’économie, avec l’association Loudéac-Pontivy Plus ou le BNI Centre Bretagne ; du social, avec la Mission locale ou encore des ententes entre les associations sportives... la société civile a déjà initié des rapprochements entre ces deux pôles d’un même bassin de vie.

Une loi de 1885 !

À défaut de l’initier, les politiques ont enfin décidé de le formaliser et d’officialiser un rapprochement entre les deux villes, sous forme d’entente. Le dispositif n’est pas nouveau puisqu’il a fait l’objet d’une loi, votée par le législateur, en... 1885 ! Mais il peut étonnement très bien s’adapter au XXIe siècle. L’entente reste extrêmement souple dans sa mise en œuvre. Elle n’a pas de personnalité morale et n’est pas dotée

de pouvoirs autonomes. La seule obligation consiste à prendre une délibération commune. Elle sera d’ailleurs présentée aux élus des conseils municipaux de Loudéac et de Pontivy dès ce mois de septembre 2015. Chaque assemblée municipale désignera ensuite des délégués qui siégeront au sein d’une « Conférence du Centre Bretagne », avec une présidence tournante. « L’esprit de cette entente sera de balayer tous les sujets sur lesquels une position commune à nos deux villes permettra de renforcer l’attractivité du Centre Bretagne, dans des domaines aussi divers que le transport, l’économie, l’emploi, la santé, les services publics, le commerce, l’enseignement supérieur, le sport ou encore la culture, précisent en chœur, Christine Le Strat et Gérard Huet. C’est la politique des petits pas qui guidera nos actions communes. » Plus que la taille des pas, c’est bien la détermination des élus qui fera, ou pas, de cette entente, un véritable atout pour le Centre Bretagne.


Artisan Commerçant Profession libérale PME/PMI Association

(économie sociale et solidaire)

Création d'entreprise Auto-entrepreneur

NOTRE MÉTIER LA GESTION DE VOTRE RÉUSSITE

Les antennes proches de chez vous :

LOUDÉAC 02 96 28 97 23 • loudeac@igam.fr PLOËRMEL 02 97 73 01 91 • ploermel@igam.fr PONTIVY 02 97 25 38 17 • courriel@cegeam.com

19


ENTREP

RISE Biscuiterie Joubard

Parc d’activités Pontivy-sud 37, rue Colbert, 56300 Pontivy. Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h ; le samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30. Tél. 02 97 25 45 61 Email : biscuiterie.joubard@wanadoo.fr Web : http://www.biscuiteriejoubard.net

Biscuiterie Joubard Des gâteaux de tradition Depuis plus d’un siècle, la famille Joubard entretient la tradition d’un biscuit de qualité. Des pâtisseries fabriquées à Pontivy et que les gourmets peuvent trouver en vente directe, dans le magasin situé au cœur de l’usine. Galettes, palets ou encore petits beurre... Les biscuits de la société Joubard peuvent assurément être considérés comme un élément emblématique du patrimoine gastronomique de la cité pontivyenne. Une position qui tient autant à la saveur de ces biscuits secs, au beurre ou chocolatés, qu’à une tradition pâtissière plus que centenaire. Une tradition née en fait du côté de Josselin, dans les années 1860. Le Biscuit « le Josselinais », un biscuit à pâte sablée avec une barre de chocolat, et qui trône toujours parmi les meilleures ventes, rappelle d’ailleurs ce glorieux passé. Au début du XXè siècle, les fondateurs vont implanter leur biscuiterie à Kergoustard en Pontivy. Elle restera en activité jusqu’à la Seconde Guerre mondiale avant de fermer ses portes pendant une quinzaine d’années. En 1957, Jean-Louis Joubard décide, avec 20

son père Jean, de réactiver l’activité créée par ses aïeux, dans un atelier de 50 m2, en bordure de la route de Kergrist. La gamme des biscuits qu’ils fabriquent alors, se limite à une demi-douzaine de variétés. L’atelier alimente dans un premier temps les épiceries de campagne, et des grossistes de Bretagne, avant d’élargir sa clientèle vers les établissements scolaires, les hôpitaux du Grand Ouest de la France et les comités d’entreprise...

Une histoire de famille

Aux commandes de l’entreprise, Jean-Louis entend la faire évoluer. Dès 1978, il construit une nouvelle usine, d’une surface de 1 600 m2, en bordure de la route de Lorient. Jusqu’au début des années 2000, elle ne cessera de s’agrandir pour atteindre au-


Chaque année, entre la farine, le sucre, les œufs, le chocolat ou encore le beurre, l’entreprise pontivyenne qui compte une trentaine de salariés, transforme 800 tonnes de matières premières. Dans ce domaine économique, comme dans d’autres, la société qui affiche un chiffre d’affaires de 4,6 M €, doit composer avec les fluctuations du marché. « D’une année à l’autre, nous pouvons subir des augmentations de 30 % à 50 % voire plus sur les prix d’achat des matières premières, assure Yves Guillateau. Et à certaines périodes, il est même difficile de s’approvisionner. » Fidèle à une stratégie initiale axée sur la qualité, il s’adapte. Cela passe notamment par l’achat de volumes plus importants pour bénéficier d’un meilleur prix.

Vente directe dans 12 magasins

Une spécificité de la biscuiterie Joubard : la vente directe en magasin et au poids. jourd’hui, une surface totale de 3 200 m2. Depuis 1995, sa fille, Monique, et son mari, Yves Guillateau, ont pris la succession, en poursuivant la tradition familiale. Elle devrait d’ailleurs perdurer encore longtemps. Après le fils, Jean-Louis, qui y travaille depuis quelques années, leur fille, Lucie, et son mari Davy vont également très bientôt rejoindre l’entreprise. Les recettes qui ont fait le succès de la biscuiterie Joubard, n’ont toutefois pas changé. « Elles n’ont pas été remises en cause, nous avons simplement dû les faire évoluer avec la mécanisation, reconnaît Yves Guillateau. À chaque fois, nous avons privilégié la qualité. » Une qualité avérée et qui s’est conjuguée, au fil des années, avec une diversité de la gamme proposée. Des palets au beurre aux biscuits au cacao, en passant par les galettes aux pépites de caramel ou à la framboise, la gamme compte aujourd’hui près d’une cinquantaine de références. Des recettes toujours imaginées en interne et le plus souvent par l’ancien patron retraité, Jean-Louis. « Il a aujourd’hui plus de 80 ans, mais ça l’intéresse toujours autant », sourit son successeur.

Cela passe aussi et surtout par une politique commerciale diversifiée. Auprès des grandes et moyennes surfaces bien sûr. Auprès de la restauration hors foyer aussi : hôpitaux, établissements scolaires, armée... Mais depuis le début des années 80 et l’ouverture d’un premier magasin au cœur de l’usine, la biscuiterie Joubard offre aux clients, un service de vente directe. À l’époque c’était un pari ! C’est aujourd’hui l’une des grandes forces de l’entreprise. De Lorient à Redon et d’Angers à Quimperlé, l’entreprise pontivyenne, en partenariat avec la Biscuiterie de Kerlann à Muzillac, compte aujourd’hui une douzaine de magasins. Sur les étals, environ 30 sortes de biscuits sont proposées à la vente en vrac, ainsi que des produits régionaux bretons (bières, pâtés, confitures, craquelins... )

Avec son épouse Monique, Yves Guillateau a pris la direction de l’entreprise familiale Joubard, en 1995.

21


DÉCOU

VERTE

L’escargot de Fahelleau Au paradis du petit gris L’escargot de Fahelleau, du nom d’un lieu-dit situé dans la commune de Plémet, ne peut certes pas afficher d’indication géographique protégée. N’empêche, les gastéropodes élevés et cuisinés par Yvon Rolland sont particulièrement appréciés des gastronomes. Sceptiques et incrédules. Dans le petit hameau de Fahelleau, à Plémet, tous les voisins d’Yvon Rolland, ont initialement partagé ces sentiments. De retour dans sa commune natale, après une carrière professionnelle dans le transport et la logistique, l’enfant du pays avait-il perdu la tête ? La cinquantaine passée, l’homme avait simplement décidé de changer de métier. « Au départ, je voulais réaliser un rêve d’enfant et devenir berger », se souvient-il. Mais le montant de l’investissement nécessaire pour l’achat d’un troupeau et l’acquisition de terres, vont rapidement l’obliger à remiser son rêve au rang des douces utopies. Celles concernant le mouton, mais pas celles de sa reconversion ! Internet lui ouvre des horizons et au fil de ses recherches, il s’éprend d’héliciculture. En clair, il se voit bien en éleveur d’escargots ! « Les Français sont de gros consommateurs d’escargots, expliquet-il. Pour autant, on compte moins de 500 élevages déclarés en France. Du coup, nous sommes obligés d’en importer, notamment 22

des pays de l’Est de l’Europe. » Pour être atypique, le marché existe. Surtout, il présente l’avantage de pouvoir être développé sur de petites surfaces et de ne pas générer de pollution.

60 000 escargots chaque année

Après une formation de six mois du côté de Besançon, il se lance et ouvre un premier parc de 125 m2, de l’autre côté de la route, juste en face de sa maison d’habitation. S’il existe plusieurs centaines d’espèces d’escargots, une demi-douzaine seulement sont comestibles. Yvon choisit le petit gris. « Simplement car ils ne sont pas trop gros et surtout parce qu’ils sont très bons », insiste-t-il. Au printemps 2007, il lâche donc dans son parc, 20 000 escargots achetés dans un élevage de reproduction, à Plouay. La théorie est très vite confrontée à la pratique. Oiseaux, musaraignes et campagnols on tôt fait de se délecter des mets d’un garde-manger insuffisamment protégé. La première production est décimée, mais la


leçon a été intégrée. Des filets recouvrent désormais le parc et des pièges sont installés à proximité. Et, pour ôter aux fuyards l’envie de se faire la belle, les planches qui entourent le parc sont enduites d’un répulsif écologique : du savon noir. Désormais bien protégé, l’élevage peut prospérer. Aujourd’hui doté de deux parcs, d’une surface d’un peu plus de 100 m2, il produit chaque année près de 60 000 petits gris. Plutôt que de se lancer dans la reproduction de cet hermaphrodite, il préfère acheter des bébés, âgés de quelques semaines. Lâchés au début du mois de mai, « après les saints de glace », leur taille ne dépasse pas alors, celle d’une tête d’épingle.

Gîte et couvert à portée de coquille

Dans la nature, l’escargot perd près de 20 % de son poids lors des déplacements nécessaires à la recherche de sa nourriture. À Fahelleau, le resto et le bistrot sont à portée de coquille. Nourrit au trèfle, à la moutarde, à la feuille de chêne, mais également aux peaux de melon et de pastèque, le petit gris devient vite grand pour atteindre un poids variant de 7 à 15 grammes. Dès l’automne, avant les premiers froids, la récolte peut alors être effectuée et le parc entièrement vidé. Avant d’être cuisiné, l’escargot doit être dégorgé. À la méthode salée, Yvon préfère celle, plus naturelle, de la diète. Un jeûne de quelques jours, suffit pour nettoyer entièrement l’intestin du gastéropode. Bouilli puis blanchi au court bouillon, l’escargot est simplement agrémenté d’un beurre persillé avant d’être présenté dans sa coquille ou en mini-bouchées (4,20 € la douzaine).

L’ESCARGOT EN QUELQUES MOTS

Vieux

Les premiers escargots seraient apparus sur la terre il y a environ 600 millions d’années. On a retrouvé en Suède et en Amérique du Nord, des coquilles d’une sorte d’escargot qui vivait il y a 500 millions d’années. Animal parmi les plus vieux de la terre, l’escargot est en tout cas, né bien avant l’homme qui s’en nourrit depuis la nuit des temps.

Lent

L’escargot avance de 6 à 7 mètres à l’heure. Une lenteur toute relative puisqu’il transporte tout de même sa maison sur le dos. Jamais il ne se déplace à reculons.

Dormeur

À l’approche de l’hiver, l’escargot entre en léthargie. Il rejette au maximum l’eau de son corps (il peut perdre jusqu’à 30 % de son poids), secrète des voiles muqueux pour obturer l’ouverture de sa coquille et se colle contre une paroi, à l’abri. Il entre alors en hibernation pendant plusieurs mois.

Hermaphrodite

Tous les escargots sont hermaphrodites, c’est-à-dire qu’ils possèdent des organes à la fois mâles et femelles. Ils ne peuvent toutefois pas se féconder eux-mêmes et ils doivent trouver un partenaire pour s’accoupler. « Les escargots n’aiment pas les Français. C’est pourquoi les Français doivent se méfier des escargots qui, sous des dehors bon enfant, cachent en réalité une âme de fauve prêt à bondir. » Pierre Desproges La recette est simple mais efficace et Yvon Rolland n’a aucun mal à écouler la totalité de sa production. D’autant moins qu’elle est particulièrement appréciée du millier de visiteurs qu’il accueille chaque année, entre avril et octobre. Des visiteurs et des gourmets qui peuvent aussi et surtout se délecter avec plaisir des explications du maître des lieux sur les moœurs du gastéropode. Et ils pourront en plus bénéficier d’un « or rouge » que l’homme cultive aussi : le safran.

Pratique

L’escargot de Fahelleau Yvon Rolland La Rangée - Fahelleau 22210 Plémet 02 96 25 90 97 yvonrolland@wanadoo.fr 23


COMMU

NE

Pluméliau Réveiller la belle endormie « Changer l’image de la commune. » Il y a un peu plus d’un an, en devenant maire de Pluméliau, Benoît Quéro, avait clairement affiché ses ambitions. Après les démolitions, l’heure est à la reconstruction pour tenter de réveiller une belle endormie qui ne manque pas d’atouts. Un industriel et un enseignant. En moins de deux ans, les deux hommes qui ont façonné l’histoire de la commune pendant près de cinq décennies, ont tiré leur révérence. En novembre 2012, ce fût d’abord Jean Le Bec. L’ancien instituteur avait été maire de la commune de 1979 à 2008 et conseiller général du canton de Baud pendant quinze ans. En juillet 2014, ce fût ensuite Mathurin Onno, à l’âge de 94 ans. L’enfant du pays, fils de charcutier, avait fait fructifier l’héritage familial en ouvrant une usine de salaison, à Pontivy, à la fin des années 50. Considéré comme l’un des pionniers de l’industrie agroalimentaire bretonne, il dirigea la commune entre 1970 et 1983. Comme un symbole, c’est entre ces deux disparitions, qu’un nouveau venu sur la scène politique locale, s’est installé dans le fauteuil de premier magistrat de la com24

mune. À l’issue d’une campagne virulente opposant trois listes, dont celle du maire sortant, Daniel Kerbrat, c’est finalement celle menée par Benoît Quéro, qui s’est imposée dès le premier tour avec plus de 56 % des voix.

« Redessiner le centre-bourg »

Vétérinaire de profession et âgé de 37 ans, l’homme ne laisse pas indifférent. « Je suis parfois perçu comme quelqu’un d’autoritaire, admet-il. En réalité, je dialogue beaucoup avec mon équipe. Et puis, je n’ai pas été élu pour être populaire. La fonction impose de faire des choix qui ne conviennent pas à tout le monde. Si une majorité est contente du travail effectué, elle renouvellera notre mandat, sinon elle nous remplacera. » Clairement annoncé dans son programme électoral, le changement d’image d’une

commune souvent qualifiée de « belle endormie », a été immédiatement engagé. Il s’est concrétisé par la démolition de la mairie. De réunions en référendum, l’opposition entre les pro et les anti-changement s’est cristallisée pendant plusieurs mois autour de ce dossier. « Il faut redessiner le centre-bourg, qui est à la fois trop minéral et trop linéaire, insiste-til. Surtout, la mairie n’était plus aux normes et nous aurions dû entreprendre d’importants travaux. » Elle a finalement été détruite en avril dernier. Située à proximité, la médiathèque a également été démolie, il y a quelques semaines. L’espace laissé vacant accueillera la nouvelle mairie et un espace arboré. La nouvelle médiathèque sera quant-à-elle aménagée dans l’ancien presbytère. La population devra encore patienter pour bénéficier de ces nouveaux équipements.


Si elle comptabilise aujourd’hui plus de 3 700 habitants, la commune en a compté près de 5 000, au milieu du XIXe siècle. Après un déclin lent mais régulier, tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, la population est en augmentation constante depuis le début des années 2000. Une dynamique que la municipalité entend bien évidemment poursuivre. Et pour y parvenir, elle bénéficie assurément de sérieux atouts.

I N T E R V I E W

/

Un vrai patrimoine touristique

Située en bordure de la quatre voies, elle permet un accès facile aux bassins d’activité de Pontivy (environ 15 km), mais également de Lorient et Vannes. Si elle demeure bien évidemment dominée par l’activité agricole elle dispose également d’une riche palette professionnelle avec ses artisans, commerçants, prestataires de service et professionnels de santé. Une offre large qui permet de répondre aux besoins quotidiens des habitants. Surtout, avec une superficie de plus de 6 700 hectares (elle fait partie des dix plus grandes communes du Morbihan), Pluméliau bénéficie d’un réel attrait touristique. Niché dans la vallée du Blavet, le petit village de SaintNicolas-des-Eaux offre un cadre exceptionnel et permet la pratique de nombreuses activités de loisirs et d’activités de plein air. Des circuits balisés permettent de suivre les méandres du Blavet et d’arpenter les landes du Crano pour partir à la découverte d’un patrimoine religieux exceptionnel. La commune recense en effet 13 églises et chapelles et 21 calvaires. Mais son joyau demeure assurément la chapelle de Saint-Nicodème. Construit dans un bas fond, l’édifice qui présente des éléments de style gothique flamboyant et renaissance, a été classé parmi les monuments historiques, au début du XXe siècle.

En Bref

Population : 3 714 habitants. Superficie : 6 670 ha. Gentilé : Pluméloise et Plumélois.

Benoît Quéro

Maire de Pluméliau Élu maire de Pluméliau en 2014, Benoît Quéro siège également au sein de l’assemblée départementale du Morbihan, depuis le printemps dernier. Comment avez-vous abordé ce premier mandat ? Avec beaucoup d’envie et d’énergie. Nous avons été élus sur le projet d’une équipe. Notre objectif est de changer l’image de cette commune afin qu’elle gagne en attractivité. Quand nous rendrons notre copie à l’issue du mandat, nous voulons avoir réalisé ce pour quoi nous avons été élus. Justement, quels projets souhaitez-vous développer au cours de ces cinq prochaines années ? L’objectif principal est de réaménager le cœur du bourg pour modifier le visage de la commune. La destruction de l’ancienne mairie et la construction d’une nouvelle, qui permettra par ailleurs aux agents de disposer de bonnes conditions de travail, va dans ce sens. La mise en place d’un vrai projet culturel autour d’une nouvelle médiathèque va également concourir au développement de l’attractivité. Il faut permettre aux habitants d’utiliser au mieux les équipements publics mis à leur disposition. Êtes-vous favorable à un rapprochement des communautés de communes du Centre Bretagne ? Nous avons besoin de créer une zone avec une vraie identité et une forte attractivité. Chaque collectivité a son histoire, mais nous disposons d’un outil de développement commun autour de la route départementale qui relie Lorient à Saint-Brieuc. Bien évidemment, nous seront plus forts unis que désunis. Pour autant, je ne crois pas qu’il soit forcément nécessaire de grossir les structures intercommunales. Nous devons en revanche discuter et nous rencontrer pour développer des projets communs.

25


NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2015

SOIRÉES ZEN de 18 h à 22 h

«Accordez vous une pause détente à deux» les vendredis 13 et 27 novembre et 18 décembre

DÉTENTE OFFERTE «Venez à deux = détente offerte» du 16 au 23 novembre et du 30 novembre au 6 décembre

DÉCLÉOR

Horaires d’ouverture

Période scolaire : Lun : 17 h - 19 h Mar : 12 h - 13 h 30 et 17 h - 22 h Mer : 14 h 30 - 20 h Jeu : 17 h - 19 h Ven : 12 h 13 h 30 et 17 h - 22 h. Sam : 14 h 30 - 18 h Dim : 9 h 30 - 13 h et 14 h 30 - 18 h 30 Périodes vacances : Lun : 12 h - 20 h Mar : 12 h - 22 h Mer : 12 h - 20 h Jeu : 12 h - 20 h Ven : 12 h - 22 h Sam : 14 h - 18 h Dim : 10 h - 18 h

«Radieuse et Reposée en 30 minutes» Le nouveau soin visage AURABSOLU 29€ au lieu 39€ du 1er au 31 décembre

Retrouvez-nous sur Facebook :

spadium Pontivy

Réservations au : 02.97.28.97.97 ou à l’accueil du centre.


AGENDA acle t

spec

l e r u t l cu musique

Vendredi 25 septembre

Pierre Croce Powerpoint Comedy Certains d’entre vous l’ont peut être découvert dans l’émission de Laurent Ruquier, « On n’demande qu’à en rire », mais c’est surtout sur Internet que Pierre Croce s’est fait connaître et continue à faire le buzz. Il est notamment l’auteur de la vidéo « Rompre à l’aide d’un Powerpoint », qui a été vue plus de 1,5 millions de fois. Sur scène, muni d’un vidéoprojecteur, d’un Powerpoint et d’une télécommande, Pierre Croce délivre son étrange savoir sur notre société, dans une désopilante parodie de conférence. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif B : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

Samedi 26 septembre « Tous en scène » Ce festival, organisé par le Cac Sud 22, invite les troupes amateurs du territoire à préparer une courte pièce à partir de deux extraits issus du répertoire théâtral. C’est l’occasion pour les troupes, de se rencontrer et d’échanger autour d’un même répertoire et pour le public de le découvrir ou le redécouvrir à travers les différentes adaptations des troupes. 20 h 45, salle culturelle Kastell d’Ô, à Uzel. Tarif unique : 2 €. Réservations au 09 62 08 39 53 Courriel : kastelldo@orange.fr

Dimanche 27 septembre Cabaret Molière Spectacle itinérant, qui voyage de la vie de Molière à son œuvre, de jadis à aujourd’hui en textes et en chansons, mais également de la salle à la scène où les comédiens de la troupe Loup Trans, passent souvent d’un rôle à un autre ! 16 h 30, salle culturelle Kastell d’Ô, à Uzel. Tarif unique : 6 €. Réservations au 09 62 08 39 53 Courriel : kastelldo@orange.fr

1

Mercredi 7 octobre Le Comte de Bouderbala Le Comte de Bouderbala est drôle, drôle et encore drôle. « Je suis le seul Maghrébin né avec une tête de Portugais et un corps de Turc », lance-t-il pour se présenter ! Coiffé d’un bonnet de bouffon, il dézingue tout le monde : que ce soit l’évocation d’un mendiant roumain « sans bras, ni jambes, mais parfaitement bilingue » ou l’oraison funèbre de « Kiki le fada », hooligan tué dans un stade par ses propres copains... Il nous emmène dans un univers drôle, incisif et percutant avec ses anecdotes et ses réflexions sur notre monde. 20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarifs : plein, 22 € ; réduit, 15 €. Réservations au 02.97.25.06.16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Samedi 10 octobre Kes’Kon va en faire ! Guy Montagné et Sylvie Raboutet reviennent à Uzel avec leur nouveau spectacle, abordant avec humour les problèmes qui s’abattent sur les parents lorsqu’ils réalisent qu’avant d’avoir un enfant, ils auraient dû se poser cette question essentielle « Kes’kon va en faire ? ». À travers une conférence hilarante pour parents et enfants, Guy Montagné et Sylvie Raboutet explorent en détail le parcours du combattant que mènent les bienheureux, de la naissance à la vie d’adulte.

2

20 h 45, salle culturelle Kastell d’Ô, à Uzel. Tarifs : plein, 25 € ; réduit, 23 € ; abonné et enfant, 21 €. Réservations au 09 62 08 39 53 Courriel : kastelldo@orange.fr

27


3

Samedi 10 octobre Didier Squiban trio Pianiste, compositeur et arrangeur, l’oeuvre musicale de Didier Squiban est l’heureux alliage des musiques traditionnelles bretonnes, de l’improvisation jazz et du romantisme classique. Pour ce concert, il se produira avec Pascal Vandenbulcke à la flûte et Jérôme Kerhihuel aux percussions. 20 h 30, salle La Maillette, à Locminé. Tarifs : prévente, 15 € ; guichet, 17 € ; réduit, 11 €. Réservations au 02 22 07 30 00 Courriel : lamaillette@locminecommunaute.com

Mercredi 4 novembre 3 Je préfère qu’on reste amis « Je préfère qu’on reste amis », c’est la phrase qu’il ne fallait pas prononcer. La réponse toute faite que Claudine ne voulait plus jamais entendre, et surtout pas de la bouche de Valentin, à qui, ce soir-là, elle a enfin décidé de dévoiler son amour. Des rires, de l’amour, de l’humour, de la comédie… Pas de doute, c’est une vraie comédie romantique. Une pièce de Laurent Ruquier avec Michèle Bernier et Frédéric Diefenthal. 20 h 30, palais des congrès de Pontivy. Tarifs : plein, 28 € ; réduit, 22 €. Réservations au 02.97.25.06.16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Vendredi 30 octobre 4 Lexique en vrac Quand une ribambelle d’aphorismes transhumants rencontre trois chaises sur un plateau, ça donne un lexique en vrac. C’est comme ça. Quand trois comédiens entreprennent de filer la laine de dessus le dos des mots, ça tricote de toutes les couleurs, du pastel poétique au noir acerbe, du jaune potache aux roses chantées. Quand il s’agit de surcroît des Apérimots de Lionel Epaillard, on se doute que ça va faire penser, ça va faire rêver, ça va faire rire…

22e festival des Images et des Sons Il paraît bien loin le temps ou les diaporamas étaient réalisés à partir de diapositives prises avec un appareil photo argentique et disposés dans un panier pour être projetés. Depuis, l’avènement du numérique a totalement révolutionné ce genre artistique. Mais chaque année, quand vient l’automne, les amoureux du diaporama, venus de toute la France, ont pris l’habitude de se retrouver à Pontivy pour y présenter leurs créations. Et quel que soit le genre ou le style, la projection des œuvres dans une salle où les auteurs côtoient les spectateurs provoque toujours d’intenses émotions. Vendredi 23 octobre : 21 h, première séance de compétition au palais des congrès de Pontivy. Samedi 24 octobre : 9 h, 2e séance de compétition. 14 h, 3e séance de compétition. 17 h 30, rencontre des auteurs. 21 h, séance de gala. Dimanche 25 octobre : 11 h, palmarès.

5

20 h 30, théâtre des Halles de Pontivy. Tarifs : plein, 7 € ; réduit, 3 €. Réservations au 02.97.25.06.16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

28

23, 24 et 25 octobre, à Pontivy

4

5


AGENDA acle t

spec

l e r u t cul musique

6

Samedi 7 novembre 6 Jérôme Rouger Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie ? Mais pourquoi donc les poules ressententelles le besoin de se coller les unes aux autres, dans des conditions qui paraissent pourtant peu enviables ? Le professeur Rouger, directeur de l’école d’agriculture ambulante, aborde lors de cette conférence, les questions des droits de la poule et des conditions de vie de l’œuf. En spécialiste des allocutions détournées, Jérôme Rouger nous offre un discours d’une drôlerie sans faille, une façon fine et joyeuse de nous interroger sur notre propre condition. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif B : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

Mardi 10 novembre Irma Après la sortie de l’album « Faces », et plus de 100 concerts accompagnés de six musiciens sur scène, Irma prépare une nouvelle tournée plus intime avec la complicité d’un seul musicien. Un vrai face-à-face avec son alter-égo, son ombre, et le spectateur.

20 h 30, salle La Maillette, à Locminé. Tarifs : prévente, 21 € ; guichet, 23 € ; réduit, 17 €. Réservations au 02 22 07 30 00 Courriel : lamaillette@locminecommunaute.com

Vendredi 13 novembre 7 Stéphane Guillon Certifié Conforme Stéphane Guillon l’admet volontiers, il n’imaginait pas que le show offert par la présidence Hollande serait à la hauteur de celui des cinq années passées sous Nicolas Sarkozy. C’était sans compter sur les rocambolesques Jérôme Cahuzac, Aquilino Morel, Thévenoud ou encore la délicieuse Valérie Trierweiler... On retrouve un Guillon égal à lui-même, toujours aussi réfractaire à la bien-pensance et à l’autocensure dans un spectacle effervescent, décapant et inventif. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif A : 25 € / 29 € / 32 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr

7

et aussi... Pluméliau Concert orgue et trompette avec David Le Bourlot et Alexandre Jolly.

Noyal-Pontivy Festival du jeu

Sainte-Brigitte Projection photos visages brigittois 1975-2015.

Salon des artistes

Samedi 12 septembre, église paroissiale de Pluméliau. Gratuit.

Dimanche 27 septembre, salle des Fêtes de Sainte-Brigitte. Gratuit.

Samedi 10 octobre, de 14 h à 20 h et dimanche 11 octobre, de 14 h à 18 h, complexe Artus, à Noyal-Pontivy. Gratuit.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre, de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h, complexe Artus, à Noyal-Pontivy. Gratuit.

29


AGENDA

l e r u t l u c

19 et 20 septembre Journées européennes du patrimoine La notion de patrimoine ne cesse de s’enrichir, dans une continuité historique qui fait des créations les plus récentes le patrimoine des générations à venir. Le thème retenu pour 2015, « Le patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir », a pour ambition de présenter au public ce processus continu de fabrication du patrimoine, trait d’union entre passé et avenir. Le XXIe siècle s’ouvre devant nous. Les Journées européennes du patrimoine seront ainsi l’occasion de porter un regard attentif sur quinze années de création qui s’expriment par l’architecture des constructions, la conception des jardins et des espaces publics, par le design et les arts plastiques, et qui témoigneront, pour le siècle qui vient, de la vitalité de l’époque que nous vivons aujourd’hui. Les problématiques environnementales et climatiques trouveront écho dans ce thème à travers, notamment, la prise en compte des enjeux de durabilité et d’adaptabilité de l’architecture ancienne ou contemporaine. Dans le Centre Bretagne, de nombreux édifices souvent inaccessibles ouvriront leurs portes au public, l’espace d’un week-end.

Fête de la science Un zeste de science à Pontivy

Trois points d’animation seront identifiés dans les locaux de l’IUT de Pontivy. Au cœur de chacun de ces trois pôles, des ateliers seront installés afin de présenter les travaux menés sur le site autour du monde de la recherche, des procédés de laboratoire et des procédés industriels. Chacun de ces ateliers sera animé par un personnel scientifique du site universitaire de Pontivy. Vendredi 9 octobre, journée réservée aux lycéens de section scientifique. Samedi 10 octobre, de 10 h à 16 h, ouverture au grand public. IUT , allée des Pommiers, à Pontivy. 02 97 27 97 68

Quai

des

Images

Du 7 au 20 octobre Regards sur le cinéma allemand En partenariat avec le collège des Livaudières, le cinéma Quai des Images, à Loudéac, propose une dizaine de films représentatifs du cinéma allemand d’hier et d’aujourd’hui, du 7 au 20 octobre, avec deux temps forts pour l’ouverture et la clôture. Mercredi 7 octobre 20 h, présentation de Regards sur le cinéma Allemand (8e édition) 20 h 15, projection en avant-première Als wir träumten (Le temps des rêves) d’Andreas Dresen. Leipzig juste après la chute du mur de Berlin. Trois jeunes anarchistes tentent de quitter la ville pour débuter une nouvelle vie ailleurs. Mardi 20 octobre 20 h 45, projection en avant-première Elser un héros ordinaire d’Oliver Hirschbiegel. Allemagne, 8 novembre 1939. Adolf Hitler prononce une allocution devant les dirigeants du parti nazi dans la brasserie Bürgerbräu à Munich. Une bombe explose, mais Hitler ainsi que Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Martin Bormann et d’autres ont quitté les lieux quelques minutes plus tôt. L’attentat est un échec. Autres films programmés : En Sarmatie, Amnésia, Léna, Le labyrinthe du silence, Goognight Mommy, Le Petit Homme, Victoria, Jack, Baal...

Quai des Images 9, bd Victor-Étienne - 22600 Loudéac 02 96 66 03 40 www.cinemaquaidesimages.org Redonnons vie aux livres La Ville de Loudéac et la Cideral ont signé une convention avec Book Hémisphères, une entreprise d’insertion, spécialisée dans le tri de livres d’occasion. Elle collecte des livres de tous types et de tous genres, grâce aux dons des particuliers et des collectivités, afin de leur donner une deuxième vie. Ils peuvent être triés par des personnes éloignées du monde de l’emploi, puis vendus à bas prix, ou bien recyclés en pâte à papier (en partenariat avec une entreprise de traitement des déchets), voire redistribués à des associations caritatives partenaires. Les élus, sensibles à cette démarche, ont donc décidé d’offrir à cette entreprise d’insertion, des livres sortis des fonds de la médiathèque (des ouvrages « désherbés » et « déclassés ») et d’accueillir une « boîte à livres », destinée à la collecte des dons des particuliers, dans les locaux de la médiathèque de Loudéac, dans les bibliothèques du territoire et à la déchèterie. Alors si vous souhaitez vous séparer de livres qui encombrent votre bibliothèque, n’hésitez plus !

30

au


07 / 10 / 2015

LE COMTE DE BOUDERBALA HUMOUR

30 / 10 / 2015

LEXIQUE EN VRAC JEUX DE MOTS

04 / 11 / 2015

JE PRÉFÈRE QU’ON RESTE AMIS COMÉDIE THÉÂTRALE

27 / 11 / 2015

AH QUELLE SANTÉ ! THÉÂTRE

28 / 11 / 2015

ENSEMBLE MATHEUS OPÉRA

04 / 12 / 2015

THE LODGER CINÉ-CONCERT

11 / 12 / 2015

LE CIRQUE BLEU DU VIETNAM

14 & 15 / 12 / 2015 18 / 12 / 2015 08, 09 & 10 / 01 / 2016

SPECTACLES RÉSERVÉS AUX SCOLAIRES MARINE BAOUSSON HUMOUR COMÉDIES... THÉÂTRE

23 / 01 / 2016

ANDRÉ MANOUKIAN JAZZ

29 / 01 / 2016

ON PURGE BÉBÉ THÉÂTRE

DU 01 AU 13 / 02 / 2016 04 / 02 / 2016

GAMINERIES FESTIVAL JEUNE PUBLIC TAKA DANSE CONTEMPORAINE

13 / 02 / 2016

ADOS HUMOUR

20 / 03 / 2016

MA MÈRE EST UN PANDA THÉÂTRE

01 / 04 / 2016

LE POINT VIRGULE FAIT SA TOURNÉE HUMOUR RENSEIGNEMENTS - RÉSERVATIONS PALAIS DES CONGRÈS 02 97 25 06 16 billetterie@ville-pontivy.fr www.pontivy.fr (pour les réservations internet) TARIF : EN FONCTION DU SPECTACLE PASS ADULTES : 51 € pour 3 spectacles (voir modalités de réservation) PASS JEUNES, ÉTUDIANTS, DEMANDEURS D’EMPLOI : 36 € (voir modalités de réservation)

Graphisme : Les Fasces Nébulées

www.les-fasces-nebulees.com


NNE ENVIRO

MENT

Biozone 30 années de foires bio Entre constats et perspectives... Quel bio depuis trois décennies ? La question sera au cœur de la 30e foire régionale biologique Biozone, organisée à Mûr-de-Bretagne les 12 et 13 septembre. Une édition anniversaire qui accueillera plus de 200 exposants et proposera un programme d’animations très varié. Au milieu des années 80, ils ne sont qu’une poignée. Mais ces hommes et ces femmes qui apparaissent alors comme des pionniers et prônent une autre manière de consommer, sont particulièrement motivés. « Produire et consommer biologique », tel sera l’intitulé de la première foire qu’ils décident d’organiser en 1986, à Plédéliac. Trois décennies plus tard, cette foire désormais baptisée « Biozone » est devenue la plus grande manifestation de ce type, en Bretagne. Dès l’origine, l’Association Produire et Consommer Biologique (APCB), a souhaité affirmer ses exigences. Qu’il s’agisse des orientations et du thème ou encore du programme d’animation, l’équipe des bénévoles a toujours fait le pari de la qualité. Une volonté également affichée auprès des exposants pour faire de cette Biozone, 32

une foire 100 % bio ! « Tous les exposants doivent fournir la copie de leur certification délivrée par un organisme certificateur agréé, précisent les responsables. Les seuls qui en sont dispensés, sont ceux qui proposent uniquement des informations ou des services, et ceux qui ont des produits qui ne sont pas (encore) certifiables car encore trop innovants et pour lesquels les processus de certification sont en cours de formalisation. »

L’agriculture biologique, mais pas que !

Chaque année, la manifestation est organisée autour d’un thème précis constituant le fil conducteur de la foire. Pour cette 30e édition, le thème était tout trouvé : quels constats, quelles perspectives, quelle bio depuis ces trois dernières décennies ? Ain-

si, au travers de spectacles vivants, d’animations et d’ateliers de sensibilisation, de conférences, de projections, de débats et de rencontres... chacun sera invité à cheminer vers des réponses. Il ne s’agira pas de traiter uniquement de l’agriculture biologique, mais bien d’appréhender les 30 années passées, à travers plusieurs sujets transversaux. Ainsi, les enjeux de la transition énergétique seront les thèmes de la conférence gesticulée animée par Jean Ganzhorn et du film « Libres  ! » de Jean-Paul Jaud. La problématique du réchauffement climatique sera largement abordée dans le film de Gaël Derive « Une planète, une civilisation ». Pour autant, l’agriculture biologique tiendra une place de choix puisque plusieurs personnalités viendront débattre sur ce thème. Stéphanie Pageot (présidente de


Comme les années passées, l’édition 2015 de Biozone, donnera aussi l’occasion aux visiteurs de faire leur marché de produits paysans et artisanaux.

215 exposants au super marché

la Fédération nationale d’agriculture biologique, François Veillerette (cofondateur de Génération futures), et Philippe Desbrosses (ferme de Sainte Marthe, Intelligence Verte), apporteront leur pierre à l’édifice, ou plutôt leur brin d’herbe à la prairie, et inviteront le public à jeter un coup d’œil dans le rétroviseur de ces 30 dernières années. Plus largement, la foire sera l’occasion d’évoquer la gestion des déchets, la santé, l’habitat sain ou encore la communication non-violente…

Venus de France, mais également de l’étranger, plus de 215 exposants seront en effet présents. Si certains y feront leurs premiers pas, d’autres y fêteront plus de deux décennies de présence. Mais pour tous, ce sera l’occasion de participer à ce 30e anniversaire. Un événement que les organisateurs veulent transformer en un moment à la fois festif et convivial. Tout au long du week-end, petits et grands auront ainsi l’occasion d’entendre des contes, d’écouter de la musique, de participer à des ateliers pratiques et écologiques, d’essayer le manège à pédales ou de découvrir la mini-ferme... Sans oublier des pauses réparatrices à la table des restaurants bio ou au comptoir des biovettes !

Pratique

30e foire Biozone

samedi 12 et dimanche 13 septembre, de 10 h à 19 h, à Mûr-de-Bretagne. Entrée : 4 € ; réduit : 2 € ; gratuit pour les moins de 15 ans. Tél. 02 96 74 75 65 contact@foire-biozone.org www.foire-biozone.org

33


E C U LT U R

Festival « En’Voie d’Expression » Le petit festival a bien grandi

Le festival En'Vo La maison des Jeunes de Po ie d'Expression, ntivy vous présen et l'espace KENERE te

" Dans les couli sses d'un festiv A la rencontr al : e d'acteurs de Projet jeunes la vie culturelle " 13-18 ans

Du 18 au 20 septembre, Pontivy va vivre au rythme de la 5e édition du festival En’Voie d’Expression, organisé par l’association Les Art’Souilles s’Ouvrent. Un petit festival qui a bien grandi depuis sa création en 2011.

Un programme riche et varié !

Une démarche citoyenne

Vendredi 18 septembre

Au premier rang de ceux-ci, la volonté de proposer « une programmation de qualité, éclectique et accessible à tous », est clairement affirmée. Des musiques du monde au théâtre de rue, en passant par la vidéo, la sérigraphie, les arts urbains, la sculpture ou encore le conte, il y en a pour tous les goûts ! Alors que de nombreuses animations sont gratuites, le prix des deux soirées concerts qui attirent des artistes de renommée nationale et internationale, demeure très abordable. Comme les années passées, les organisateurs souhaitent faire de ce festival « un lieu d’écoute, de partage et de débat, à travers des animations participatives, des ateliers de médiation et de sensibilisation, ou encore des spectacles interactifs ». Tout au long du week-end, des espaces conviviaux seront une nouvelle fois propices aux échanges entre le public, les bénévoles, les artistes et les intervenants. Mis en place pour la première fois cette année, en partenariat avec la médiathèque et la maison des jeunes, un projet permettra à des adolescents, âgés de 13 à 18 ans, d’aller à la rencontre d’acteurs de la vie culturelle, dans les coulisses d’un festival. Enfin, cette manifestation culturelle entend également s’inscrire dans une démarche éco-responsable. Concrètement, elle se traduira par la mise en place d’un dispositif de tri des déchets, l’installation de toilettes sèches, l’utilisation de matériaux de récupération ou encore la sollicitation des producteurs et fournisseurs locaux. Des actions de sensibilisation aux questions environnementales seront également menées auprès du public comme des bénévoles. L’an passé, la quatrième édition du festival avait attiré plus de 4 000 festivaliers. Une montée en puissance que les organisateurs souhaitent poursuivre, pour faire grandir encore, ce « petit », mais rafraîchissant, festival pontivyen. 34

les ateliers d'eve

Comme souvent, c’est le projet d’une bande de copains, qui est à l’origine de ce festival. Un projet modeste, qui avait débuté sur la pointe des pieds, un weekend de septembre, au palais des congrès de Pontivy. Très vite pourtant, les organisateurs vont déserter les lieux pour aller planter un chapiteau, des tentes et des barnums, sur l’héliport de l’ancien hôpital de Pontivy. C’était en 2013. Une affiche de qualité et des prix modestes... Le succès est immédiatement au rendez-vous. « Nous voulions nous faire plaisir en portant un événement avec un fort ancrage local », expliquent les responsables de l’association, les Art’Souilles s’Ouvrent. Et les organisateurs, tous originaires de la région pontivyenne, ont rapidement su fédérer autour de leur projet. Le cercle s’élargit autour de la bande de copains et ils sont aujourd’hui plus de 120 à œuvrer pour le bon déroulement de la manifestation et poursuivre les objectifs initiaux.

Street Art

Decouverte d'une technique de graf f : le pochoir Mr R et Papa Gib s 19-sept MJ de Pontivy

Audio vi

Prises d'images et suel inte des acteurs du festirviews Riwan Tremureaval et Radio Bro Gwe u ned 16 et 19 sep MJ de Pontivy et site t du festival

Arts plastiqu

Création d'elements es avec des materiaux de décors de récup' Elouan # 12, 16 (et 19 sept) MJ de Pontivy

Wilfried Bedel 02.97.28.2

Slam

Les ateliers donneron t lieu à une prése dans le cadre de l’é vénement. De plus, ntation coulisses d’En Voie d’Expression et un une visite des repas avec les acteu du festival organisé rs pour tous les part icipa 19 sept 18h30-21h nts aux ateliers

Atelier d'écriture et initiation à la déclpoêtique amation Slam

Connexion

19-sept Médiathèque

Renseignements et inscr 2.38 animation.jeune iptions : sse@ville-pontivy.fr Christine Garaix 02.9 7.39.00.61 mediatheque.ke nere@pontivy.fr (uniq uement pour l’atelier Slam)

À partir de 20 h, à l’héliport de Pontivy. Sunny Legacy, Les Hurlements D’Léo chantent Mano Solo (concert en partenariat avec Mil Tamm - Pays de Pontivy), La Fine Équipe, Soom T, Cherenkov Riddim, Fanfare Fabaco.

Samedi 19 Septembre

À partir de 14 h, place du Martray. Spectacles de rue et animations diverses. Gratuit. À partir de 20 h, à l’héliport de Pontivy. The Fat Badgers, A State Of Mind, Dirtyphonics, Stand Hight Patrol Dj Set, Alvan project, Global Hybrid Crew.

Dimanche 20 Septembre

À partir de 14 h, à l’héliport de Pontivy. Gerard Barraton, El Maout, Slam Connection. Animations : Pontivy Skate Club, BIM, Mr R and Papa Gibbs, DJ Escroc... Gratuit.

Tarifs

Vendredi soir : prévente, 11 € ; sur place, 13 €. Samedi soir : prévente, 13 € ; sur place, 16 €. Pass 2 jours : prévente, 22,50 € ; sur place, 25 €.


ÉLECTR

OMÉNA

GER

Un Expert près de chez vous ! Télévision, informatique, électroménager, téléphonie... Pour faire le bon choix parmi des technologies en constante évolution, rien ne vaut les conseils d’un expert. Ça tombe bien, ici vous pouvez compter sur l’équipe des techniciens du magasin Expert de Pontivy. Depuis 1996, nos experts, spécialistes en électroménager et électronique, en multimédia, informatique et high-tech, vous proposent une sélection de produits de grandes marques et de services adaptés à vos besoins : • Image & son : TV UHD, home cinéma, hifi, système multi-room... • Photo & vidéo : appareil photo, caméscope, caméra-sport... •   Électroménager : lave-linge, réfrigirateur, four micro-ondes, piano de cuisson... Nous vous écoutons et vous conseillons afin de répondre au mieux à vos envies et exigences. Un espace de 400 m², dédié à la télévision, le son, l’informatique, la téléphonie, la domotique… À la pointe de la technologie, ces nouveaux matériels deviennent plus accessibles, simples d’utilisation, certes, mais le mieux est de bénéficier des conseils d’un expert. L’électroménager vous invitera à découvrir des lave-linge économiques, gérant la quantité d’eau en fonction du poids du linge, des fours-vapeur réduisant les temps de cuisson et préservant la qualité et la saveur de chaque aliment. Vous y trouverez un large éventail de pianos de cuisson, d’appareils encastrables. La technicité allie le design pour s’adapter à l’art de vivre de chacun.

De l’accueil jusqu’à la livraison, l’installation et le suivi, EXPERT vous offrira, à chaque étape, l’écoute, la compétence et les conseils que vous attendez pour une utilisation optimale du matériel choisi.

À découvrir prochainement au sein de votre magasin Expert : la nouvelle gamme de TV Ultra Haute Définition 4K... Espace commercial Saint-Niel - Avenue de la Libération 56300 Pontivy - 02 97 25 43 44

35


E C U LT U R

La Ronde des artistes L’art s’expose en Bretagne « L’alimentaire dans le monde de l’art », tel sera le thème de l’édition 2015 de la Ronde des artistes, organisée à Saint-Caradec, les 10 et 11 octobre prochains. Créée en 2005, elle s’est imposée comme un rendez-vous incontournable des artistes en Centre Bretagne. C’est devenu un rendez-vous que les amateurs d’art ne manquent plus de cocher sur leur agenda. Chaque année en effet, au début du mois d’octobre, la petite commune de Saint-Caradec accueille un salon, simplement baptisé « La Ronde des artistes ». Initiée par un artiste local, au milieu des années 2000, la manifestation est aujourd’hui portée par une poignée de bénévoles. Et si elle est désormais auréolée d’une solide réputation, les objectifs initiaux n’ont pas varié. Un accueil particulièrement chaleureux et le choix d’artistes garantissant la qualité du salon, sont sans nul doute, les raisons majeures de cette réussite. « Cette manifestation a une double vocation, explique le président de l’association, Hervé Saguet. Il s’agit d’abord de permettre à un large public de découvrir les multiples expressions des arts visuels : peinture,

sculpture, gravure, estampe, collage, photographie... Mais il s’agit également de permettre à des artistes de niveau professionnel, d’exposer leurs œuvres. » Pour la 11e édition, qui se déroulera les 10 et 11 octobre prochains, cela devrait être une nouvelle fois le cas. Lors des éditions précédentes, les visiteurs avaient pu découvrir des œuvres autour de thèmes aussi divers que « Éphémère effet de mer », « Enchantement d’Argoat » ou encore « Danse en mouvement ».

« Prendre du plaisir »

Cette fois, pour la 11e édition, l’exposition proposée et baptisée « L’alimentaire dans le monde l’art », permettra d’apprécier des œuvres autour du thème culinaire. Peintures, aquarelles, photos, dessins et sculptures représentant fruits, légumes, gibiers... y seront présentés. Parmi les expo-

sants, on notera ainsi la présence de Anne Courtine, Jean Perrigault, Christiane Heydon, Christiane Bourdon, Michel Devaux, Robert Gernot, Pierre Thomas, Melissa Catley, Yann Rocaboy, Anaïs Dein... Troisième au championnat d’Europe en 2010 et spécialisé dans la sculpture de fruits et de légumes, Loïc Martuis, animera par ailleurs le salon avec des démonstrations. Gratuite, cette Ronde des artistes devrait une nouvelle fois dépasser le millier de visiteurs. Ceux-ci auraient d’ailleurs tort de s’en priver, car comme l’affirme Hervé Saguet : « Venir à une exposition, c’est prendre du plaisir, c’est passer un moment qui peut parfois devenir inoubliable. Il n’y a pas besoin d’être un quelconque spécialiste pour apprécier le travail d’un artiste, il faut tout simplement regarder . »

La Ronde des artistes, samedi 10 et dimanche 11 octobre, de 10 h à 18 h, salle des Étoiles et salle des Ajoncs, à Saint-Caradec. Entrée gratuite. Vernissage, samedi 10 octobre, à 11 h 30. Contact : www.larondedesartistes.fr

36


R E S TA U

RANT

Le choix du frais, le goût du vrai C’est en 1990 que l’ancienne biscuiterie artisanale de la rue du Caire a laissé place au restaurant Il Carpaccio Ristorante, à Pontivy. Un restaurant-pizzeria, avec des plats aux couleurs de l’Italie et des spécialités maison, à consommer sur place ou à emporter. Pascale et Franck Picot vous accueillent dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Depuis huit ans, ils sont à la tête d’une équipe dynamique et s’assurent que vous passerez un moment agréable tant par le professionnalisme du service que par la qualité et la richesse des plats élaborés avec passion par le chef de cuisine. « Nous avons une équipe qui ne travaille qu’avec des produits frais et cela avec passion depuis plus de vingt ans, précise Franck, le patron. Nous vous proposons des plats riches en saveurs, d’une qualité unique.» Les suggestions sont établies en fonction des arrivages de produits frais, mais également en fonction des saisons et de la météo ! Pour des renseignements personnalisés, contactez-nous au 02 97 25 36 91

Une exposition à ne pas louper ! C’est avec un immense plaisir que nous recevrons l’artiste-peintre Marc Vioulès qui exposera ses toiles au Carpaccio entre le 15 septembre et fin octobre. Peintre ou conteur rempli d’humour, Vioulès nous raconte la vie telle qu’il la perçoit, à travers des toiles pleines de gaieté, de spontanéité et de chaleur... Des toiles marquées par un style bien particulier.

Nos prochaines soirées à thème ! Vendredi 18 septembre, soirée Américaine :

- Salade Caesar : 3 € - Dallas Hamburger : 11 € - New York Cheese Cake : 3 € Pour cette soirée la bière américaine Bud « king of beer » en 33 cl : 3 €

Vendredi 16 octobre, soirée Espagnole :

- Gaspacho au chorizo et St-Jacques : 3 € - Paëlla : 11 € - Crème Catalane : 3 € Pour cette soirée la bouteille de vin rouge espagnol El Meson Rioja 75 cl : 15 € Vendredi 20 novembre, soirée Arabique : - Houmous et croûtons de pain : 3 € - Couscous : 11 € - Baklava : 3 € Pour cette soirée la bouteille de vin rouge marocain Boulaouane 75 cl : 13 € Réservez dès maintenant au 02 97 25 36 91

37


COUTER LIRE ET É

Les coups de cœur Pontivy

Spécial Rentrée littéraire J’ai vu un homme

Owen Sheers ed. Rivages Michael Turner, journaliste écrivain, s’installe à Londres après la mort de sa femme, Caroline, journaliste, victime collatérale de la guerre contre le terrorisme. Elle est tuée lors d’une attaque de drones US sur la frontière afghane. À des kilomètres de là, à Las Vegas, le commandant McCullen est l’homme par lequel le drame arrive. Pilote de drones, derrière son bureau, il commande le missile qui anéantit la vie de Caroline. À Londres, Michael fait la rencontre des Nelson, sympathique famille. En un éclair, il devient l’ami dévoué de ses nouveaux voisins, le confident idéal… et… malheureusement bien plus encore … Owen Sheers rebat les cartes et sème le trouble, conférant à son roman des allures de thriller. Il nous réserve quelques rebondissements qui ne sont pas sans rappeler Sukkwan Island de David Vann. Dans un style maîtrisé, l’auteur nous parle d’amour, de deuil, de culpabilité et de rédemption. Un magnifique roman ! La belle découverte de cette rentrée littéraire ! Bénédicte

Cassandra

Todd Robinson ed. Kurokawa Boo et Junior sont videurs dans une boîte de nuit. Jusqu’ici, rien d’exceptionnel. La routine. Jusqu’au jour où on fait appel à eux pour retrouver la fille du procureur, candidat au poste de maire. La discrétion doit prévaloir pour éviter que les medias s’emparent de l’affaire. Un peu réticents, l’offre qu’on leur fait est alléchante et ils acceptent. Ils vont mettre les pieds dans un plat pas très ragoûtant. Très vite on s’attache à eux. Ils sont un peu à vif, touchants avec leurs 215 kg de muscles et leurs 10 000 $ de tatouages. Un humour percutant, un sens de la répartie à toute épreuve (« Eh oui, putain, je sais qui est Nabokov. Je suis videur, pas attardé mental. ») et de la classe. Une sorte de sens de l’honneur qui les rend beaux. Un roman à lire et à relire !!! Stéphanie

Notre sélection POCHE Les neuf cercles

R.J Ellory ed. Livre de Poche John Gaines, vétéran de la guerre du Vietnam, est devenu le shérif de la ville Whitesburg Mississippi. Hanté par ses propres démons de la guerre, John doit de nouveau faire face à l’horreur quand on retrouve, enterré sur les berges de la rivière, le cadavre d’une adolescente… R.J. Ellory retranscrit parfaitement l’ambiance d’une Amérique post 70 où la corruption fait loi.. Et comme il s’est si bien le faire, il nous plonge dans une atmosphère sombre et angoissante où s’entremêlent l’horreur d’un meurtre et l’horreur d’une guerre dont seuls les morts en ont vu la fin. Glaçant !! Bénédicte

38

Dans les eaux du lac interdit

Hamid Ismailov ed. Denoël Bienvenue au cœur des steppes kazakhes ! Dépaysement assuré aux cotés de Yerzhan et de sa famille. Ce petit garçon nous raconte son quotidien de ses yeux d’enfant. Entre les disputes de famille, les balades à dos d’âne, la chasse au renard, Yerzhan rencontre un bulgare qui fera de lui un prodige du violon. L’avenir est donc tout tracé ! Il sera musicien et épousera sa belle Aisulu ! Mais un jour, Yerzhan désobéit et plonge dans le lac interdit. Dès lors, il ne grandira plus jamais. Décalage violent entre le monde réel avec ses guerres, ses essais nucléaires, ses eaux usées ; et le monde Yerzhan, ses rêves, son violon et Aisulu. Un très beau voyage mélancolique et poétique. Justine

D’après une histoire vraie

Delphine de Vigan ed. J.C Lattès Après le phénomène de « Rien ne s’oppose à la nuit », le nouveau roman de Delphine de Vigan est très attendu. L’étrange rencontre entre un écrivain fragile, en proie au doute, et L., précisément le genre de personne à éviter… Une histoire aux accents de thriller psychologique, en équilibre entre réel et fiction.

Dites aux loups que je suis chez moi

Carol Rifka Brunt ed. Buchet Chastel Attention pépite !!! Dans les années 80 aux Etats-Unis, une jeune fille, June, vit avec ses parents, comptables de leur état, littéralement submergés par leur travail, et, sa sœur ainée jalouse, séductrice et manipulatrice. Très proche de son oncle Finn, artiste peintre, son univers s’effondre quand ce dernier va mourir du sida, une maladie dont on ne peut prononcer le nom. Orpheline de cœur, June va, alors, en secret, nouer une relation avec l’amant caché de son oncle, Toby. Ce roman pourrait être une chronique des années sida vues au travers du prisme des yeux d’une adolescente. Mais l’auteur nous livre un texte bien plus profond, un roman d’apprentissage servi par une écriture sensible, au plus juste des émotions bouleversées et bouleversantes d’une jeune fille qui fait son entrée dans le monde hypocrite des adultes. Magnifique ! Bénédicte


Spectacles vivants professionnels

Le spectacle s’invite

Chez vous (au pays de Pontivy)

Mutualiser la diffusion de spectacles vivants professionnels et l’action culturelle

PONTIVY

MELRAND

Festival En’Voie d’Expression

« L’affaire Sardines »

18 septembre - 19 h 45 Rue des Trois Frères Cornec

Cinq groupes seront au programme de cette première journée de la 5e édition du festival pontivyen. La Fanfare Fabaco accueillera le public avec énergie et sons cuivrés ! Sunny Legacy investira ensuite la grande scène avec une voix résolument Soul et une rythmique épurée fidèle au « Jamaican Riddim ». Tête d’affiche de cette soirée, Les Hurlements d’Léo chanteront leur spectacle hommage à Mano Solo. La soirée se prolongera avec La Fine Équipe avant que l’Écossaise Soom T, ne clôture cette belle soirée.

18 septembre – 20 h 30 Salle polyvalente

L’affaire Sardines dépasse les bornes ! Et si « Les Sardines » était une ville chargée d’histoire et Cook un capitaine de gendarmerie corse ? Le protagoniste de l’affaire prône une justice scientifique. À grand renfort de boîtes à sardines et de diapositives, il refait le monde en tout juste 42 minutes chrono. Des sousmarins russes, des princesses qui ne sont pas de Monaco, des preuves par neuf où l’on coupe les cheveux en quatre... Cette ultime conférence, proposée par la compagnie d’Éric Sanka, dit tout pour que tout soit dit et pour que vous n’ayez plus rien à dire.

CLÉGUÉREC

2 octobre – 20 h 30 Bar Le Ty Korn

« Bals » Jean-Louis Le Vallégant, artiste confident et multi-tâches vous dessert en musique confidences et témoignages sur l’univers des bals, baloches, baluches qui ont fait son enfance et son chemin. Il convoque au rendez-vous comme si vous y étiez tenanciers, baluchards, bagarreurs, danseuses, chefs d’orchestre, chanteuses... Au coin d’un bout de bar, comme si le serveur avait capté des bribes de conversation, il vous fait complices de ce bal-là. Une proposition simple, des choses simplement touchantes, de quoi ne pas voir le temps passer.

BAUD

SAINT-JEAN-BRÉVELAY

« Silence »

« Et si on s’en mêlait »

« Bobby & Moi »

Un spectacle pour deux comédiennes (Isabelle Darras et Julie Tenret), tendres et grinçantes et un fascinant vieux couple de marionnettes. Un regard original sur nos vieux et nos vieillesses. Jean et Élise forment un couple d’un âge certain, 65 ans de vie commune, autant dire presque toute une vie, d’un amour infini et, s’ils ne croquent plus la vie à pleines dents tous les jours, c’est sans doute parce qu’elles sont dans un verre d’eau. Surtout, la mémoire d’Élise est pleine de trous. Comment ne pas perdre le fil de ce qui est précieux quand l’autre nous quitte un peu...

Tout d’abord, ce show musical de tri Wap, c’est drôle ! Mais aussi et surtout : ça bouge, ça groove et ça swingue... Ils sont trois : trois amis, trois musiciens, trois chanteurs, trois comédiens. Leur charme est ravageur, leur énergie débordante, leurs corps débridés ! Leurs textes, habillés jazz, funk, pop, font de leurs chansons un comic strip délirant, du cartoon qui cartonne, empruntent parfois le répertoire de Trenet ou Stevie Wonder, Nougaro ou Dutronc. Mais ne vous y trompez pas : sous l’apparente légèreté et une décontraction insolente, ce sont des musiciens plus que doués...

Présenté par la compagnie Poc, « Bobby & Moi », c’est la rencontre entre un jongleur et la voix d’un musicien qui, le temps d’un disque, s’accompagnent, s’apprivoisent, se taquinent et partagent, avec nous, leur intimité. Deux solistes qui se jouent l’un de l’autre pour former un duo improbable, rythmé de malice et de surprises. Une petite balade pleine de magie et de poésie, où les balles jouent à cache-cache, les chapeaux s’envolent, les objets et les notes s’entremêlent. Bobby McFerrin, magicien de la voix, s’échappe un instant de ce vinyle, pour rencontrer un jongleur, musicien du geste.

Salle du Vertin

Pôle culturel

KERGRIST

6 décembre - 16 h 30 Salle polyvalente

Renseignements : 02 97 27 86 66

culture@pays-pontivy.fr - www.pays-pontivy.fr - facebook : culture@pays-pontivy.fr

39


E C U LT U R

Festival Mini Mômes & Maxi Mômes 25è EDITION

Renseignements et réservations : Tarifs : 5 € / 6 € / 7 € (sauf mention contraire) Palais des congrès et de la culture Boulevard des Priteaux - 226000 Loudéac 02 96 28 65 50 - pcc.loudeac@orange.fr www.pcc-loudeac.com

Samedi 17 octobre Breiziloù - Bal breton

Dimanche 18 octobre

Mardi 20 octobre

Mercredi 21 octobre

La cité des 4 000 souliers Petites boîtes... Entrons dans ce qui semble un vestibule d’appartement, face à un mur de boîtes à chaussures de toutes tailles et tous modèles. Derrière cette façade, La Quincail’ Compagnie révèle des mondes animés et des intérieurs habités, desquels se distillent sons, voix, lumières et atmosphères. Telle une immense maison de poupée, ce décor appelle toutes les évocations de nos modes de vie, des petits riens savoureux de nos existences. 10 h 30, 14 h 30 et 17 h, salle Athéna à La Motte.

Chante avec Nomi-Nomi Une jolie voix espiègle, un chapeau rigolo et un look tout en couleurs, Nomi-Nomi est la révélation de la chanson pour enfants de ces derniers mois. Entre comptines traditionnelles et créations originales, elle dépoussière le genre, dans un style « nouvelle chanson française », avec de nombreux instruments, bruits bizarres et une énergie rock. 15 h, palais des congrès et de la culture à Loudéac.

Jeudi 22 octobre Cinéma

Vendredi 23 octobre

Mardi 27 octobre

Mercredi 28 octobre Chansons robot Chansons robot est un concert dessiné ! Les chansons, interprétées par trois musiciens, sont illustrées par le dessinateur. L’évolution et le résultat de son travail sont projetés en direct sur grand écran. Peu à peu prend forme une galerie de personnages réjouissants, entre petits robots rigolos et paysages cosmiques. 15 h, palais des congrès et de la culture à Loudéac.

Petits et grands, danseurs ou pas, vous êtes tous conviés à la troisième édition de ce bal breton animé par trois groupes. « Trio des champs » proposera d’abord un répertoire de « danses-jeux » pour les plus petits. «Adamh » ouvrira ensuite les portes d’une Bretagne mystérieuse et fantastique. Enfin, « Marialla » clôturera l’après-midi avec un répertoire de danses du Centre Bretagne. 15 h, palais des congrès et de la culture à Loudéac. Tarif unique : 2 €.

Deux films seront proposés et précédés d’une lecture de contes sur la thématique du voyage, par les animatrices de la médiathèque. À 10 h, « Le voyage de Panama », un film d’animation de Martin Otevrel. À 14 h, « Le dirigeable volé », un film d’aventure de Karel Zeman. 10 h et 14 h, cinéma Quai des Images à Loudéac. Tarifs : 2,50 € / 3,50 € / 4,50 €.

40

De Loudéac à Uzel et de Plémet à La Motte, le festival Mini-Mômes & Maxi-Mômes se déroulera du 17 au 29 octobre. Entre chanson, conte, théâtre, danse et cinéma... Huit spectacles seront à l’affiche de cette 25e édition.

Le petit Phil rouge Enfant curieux et solitaire, le petit Phil bricole dans sa chambre. Il rêve, il peint sur ses cubes et s’interroge : « C’est quoi la vie ? ». Flirtant avec l’univers et les personnages emblématiques des contes, c’est une histoire écrite et jouée à trois par la Jo Coop Compagnie. Sur scène, le peintre dessine les aventures de l’enfant, le musicien construit les atmosphères sonores et le comédien raconte. 15 h, salle des fêtes à Plémet.

Philippe Miko Depuis plus de 20 ans, Philippe Miko présente des spectacles musicaux, drôles, interactifs, pour toute la famille. Avec sa dernière création, « Cocktail gourmand », il distille un savant mélange de musique, d’humour, mais aussi des chansons tendres et attachantes. 15 h, salle culturelle Kastell d’Ô à Uzel.

Tippy Toes Bulle de douceur, Tippy Toes, présenté par la compagnie Artamuse, est un spectacle aux couleurs acidulées, qui va faire un tour du côté de nos pieds. Une histoire de pieds qui s’éveillent, se découvrent, se câlinent et créent la plus rythmée des complicités. 9 h 30, 11 h et 16 h 30, palais des congrès et de la culture à Loudéac.


INFORM

AT I Q U E

L’informatique à portée de tous ! Particuliers

L’informatique ! Avec ses termes et ses codes, ce monde demeure obscur pour beaucoup. Notre équipe s’est donné pour mission de vous le rendre plus clair. Notre écoute et notre indépendance, nous permettent de sélectionner les meilleurs matériels adaptés à vos besoins. Et la satisfaction de nos clients est le meilleur gage de la pérennité d’une entreprise qui existe depuis plus de 12 ans.

Visitez notre site www.lapuceinformatique.com et notre magasin en ligne http://shop.lapuceinformatique.com

La Puce Informatique 46, rue Bigrel, 22600 Loudéac 02 96 28 14 21

Ordinateurs ? Tablettes ? Internet ? Vidéosurveillance ? Smartphone ?

Toutes les questions que vous vous posez dans le domaine informatique, trouveront une réponse chez nous. Quelle que soit la marque de votre ordinateur, nos techniciens diplômés pourront effectuer toutes les réparations, dans le plus strict respect de la confidentialité.

Professionnels

Artisans, TPE ou PME... Notre mission : devenir votre service informatique. De la visite de chantier lors de l’implantation de vos bureaux à leur installation sur site, en passant par la surveillance de vos sauvegardes et l’achat de vos matériels, nous assurons un suivi et un conseil à toutes les étapes. Nous proposons également des contrats de maintenance évolutifs. Nos spécialités : école numérique, tableau blanc interactif, vidéoprojecteur, tablettes, ordinateurs, serveurs éducation.

Téléphone portable androïde, 4G, double Sim (à partir de 129 €)

Portables et ordinateurs prêts à servir (à partir de 490 €) Garantie 2 ans. Transferts de vos données, sacoche et souris offerts.

41


HIPPISM

E

Équipondi Du saut au parc des expos Après avoir fêté son 20e anniversaire l’an dernier, Équipondi attaque une troisième décennie au galop. Entre fin octobre et début novembre, huit journées de concours de saut d’obstacles sont inscrites au programme de cette édition 2015. Deux week-ends de quatre jours ! Du jeudi 29 octobre au dimanche 1er novembre d’abord, puis du jeudi 5 au dimanche 8 novembre, les amateurs d’équitation ont rendez-vous à Pontivy pour le traditionnel concours de saut d’obstacles, baptisé Équipondi. Dans un parc des expositions transformé, la piste réalisée avec du sable fibré de Fontainebleau va une nouvelle fois accueillir des milliers de sabots et les barres devraient monter très haut. Des tout jeunes cavaliers qui font leurs premières armes en compétition aux professionnels, plusieurs centaines de cavaliers vont participer aux nombreux concours inscrits au programme. Ici, les jeunes se retrouvent devant les mêmes juges et montent dans les mêmes conditions que les grands. C’est même l’une des spécificités d’une manifestation qui compte parmi les plus grands concours indoor de France.

Les barres s’élèvent, le niveau aussi !

Ouvertes par un concours réservé aux clubs équestres, les épreuves grimpent ensuite d’un cran, jour après jour. De 0,95 m à 1,50 m, les barres s’élèvent en même temps que le niveau des cavaliers. Si le premier week-end est réservé aux cavaliers amateurs, mais dont certains font tout de même partie de l’élite des cavaliers du grand ouest, des professionnels de haut niveau sont présents pour les épreuves du second week-end. Les spécialistes y trouveront de quoi assouvir leur passion équine, mais les néophytes ne seront pas oubliés et ils pourront également apprécier les performances artistiques et sportives. Ce sera notamment le cas, lors du second week-end, avec la spectaculaire épreuve des six barres qui sera précédée d’une prestation offerte par la Kerlenn Pondi. 42

Le programme Jeudi 29 octobre À partir de 14 h, concours des clubs équestres. Vendredi 30 octobre À partir de 8 h, concours amateurs et pros Grand Prix. Samedi 31 octobre À partir de 8 h, concours amateurs et pros Grand Prix. À 21 h, concours en couple et déguisés. Dimanche 1er novembre À partir de 9 h, concours amateurs et pros. 15 h, Grand Prix Pros en deux manches (1,40 m). Jeudi 5 novembre À partir de 18 h, concours préparatoire. Vendredi 6 novembre À partir de 9 h, Grand Prix amateurs et pros. 20 h, vente aux enchères des chevaux de sports sélectionnés par la FEDEB. Samedi 7 novembre À partir de 9 h, concours amateurs et pros. 21 h 30, spectacle de la Kerlenn Pondi puis concours de puissance. Dimanche 8 novembre À partir de 9 h, concours amateurs et pros. 15 h, Grand Prix Pros Élite en deux manches (1,50 m).


AGRICU

LT U R E

Ohhh la vache ! Le salon de l’agriculture du Morbihan « Ohhh la Vache ! », le salon de l’agriculture du Morbihan, se tiendra au parc des expositions de Pontivy, les 17 et 18 octobre prochains. Autour des concours bovins et équins, il accueillera un grand marché des producteurs fermiers. 25 000 visiteurs ! C’est la fréquentation attendue pour l’édition 2015 du salon de l’agriculture du Morbihan, déjà baptisé depuis quelques années : « Ohhh la vache ! ». Rendez-vous incontournable des éleveurs du département, il accueillera tout au long du week-end, des concours pour les différentes races bovines présentes sur le territoire : Limousine, Prim’Holstein, Blonde d’Aquitaine, Charolaise, Montbéliarde... Cette année, la race Normande sera particulièrement à l’honneur. Plus de 120 jeunes éleveurs de toute la France se retrouveront en effet à Pontivy pour leur concours national génisses. Cette belle vitrine de l’élevage sera complétée, le dimanche, par un concours de cheval breton.

Un grand marché des producteurs

Pour les visiteurs, le salon « Ohhh la vache ! » sera d’abord et surtout l’occasion de découvrir en s’amusant la diversité de l’agriculture bretonne. Au programme : ferme pédagogique, animations autour des filières agricoles, traite, naissances de poussins en direct, balades à poney, simulateur de conduite de tracteur, démonstrations de dressage de chevaux de selle, expos photos, course de mini-tracteurs pour les plus petits… De nombreuses nouveautés seront par ailleurs proposées aux visiteurs avec notamment la possibilité de monter à bord d’une moissonneuse batteuse. Enfin, un grand marché des producteurs fermiers permettra aux visiteurs de découvrir la richesse de la production locale. Une richesse et une diversité qui seront d’ailleurs couronnées par un concours du produit fermier innovant.

Le programme Salon « Ohhh la vache ! », Samedi 17 et dimanche 18 octobre, de 10 h à 18 h, au parc des expositions de Pontivy. Entrée gratuite. Samedi 17 - Show national génisses Normandes. - Concours inter-régional en races Charolaise et Limousine. - Concours départemental Prim’Holstein et show génisses. - Jugement de bétail par les jeunes en races Charolaise, Normande et Prim’Holstein. Dimanche 18 - Show national génisses normandes. - Concours en races Montbéliarde, Normande et Pie Rouge. - Concours régional Blonde d’Aquitaine. - Show génisses Prim’Holstein. - Présentation de la race bretonne Pie Noir. - En extérieur : concours du cheval breton. - À ne pas manquer : présentation et défilé sur le ring de toutes les races, à 16 h.

43


MODE

Le manteau pièce maîtresse du dressing automne/hiver

La rentrée 2015-2016 sera « cocooning ». Un manteau chaud, stylé et confortable sera votre allié tout au long de la saison. Pour ne pas se tromper de modèle et affronter les frimas en toute élégance et en restant à la pointe de la tendance, suivez le guide !

Velours, daim, cachemire

De nombreux modèles s’adaptent à la fois à notre vestiaire de demi-saison et aux froids plus rigoureux. Parfaits pour passer de l’été à l’hiver, ils sont souvent non doublés, assez décolletés, et essentiellement composés de coton, avec peu de laine. Stylés, assurément, mais pas assez chauds ! Préférez les manteaux avec une doublure. La composition de celle-ci est idéalement moitié laine ou cachemire. Vérifiez que le col puisse faire rempart contre les courants d’air. Les matières phare seront le velours, le daim et le cachemire.

Teintes neutres et bonne longueur

Comme vous allez l’utiliser souvent pendant plusieurs mois, privilégiez les teintes neutres, comme le noir, le bleu marine, le gris ou le camel. La tendance seventies, qui a déjà fait tourner nos têtes cet été, joue 44 44

les prolongations et s’invite en période hivernale. Il faudra se la jouer Pocahontas à la sauce Inuits… Dans les placards des fashionistas, on retrouvera de la fausse fourrure, du daim et de la frange, version hivernale bien sûr ! Qu’on se le dise, le manteau 2015-2016 sera XXL ou ne sera pas… Et plus il sera long, plus il sera en vogue. Maxi long, aux épaules larges, ou les deux en même temps, le pardessus sera un look à lui tout seul ! Une bonne nouvelle pour les grandes minces (qui se l’approprieront aisément) et les petites rondes (dont ils rallongeront et affineront la silhouette).

Noir, c’est noir...

Autre tendance de cet automne-hiver : le total look noir, de la tête aux pieds, des vêtements aux accessoires, en passant par le manteau. Pour éviter que la tenue ne soit trop fade, on jouera sur les différences de

matières, on apportera un peu de brillance avec des accessoires sequins, ou on adop-

tera un style Chanel. Que les fans de couleurs se rassurent, elles pourront se venger avec la tendance « effet tapisserie ». Imprimés floraux ou versions plus abstraites de ces effets tapisseries, dans des couleurs vives, ou en monochrome.

Chaud, chaud, le poncho ! Le poncho s’annonce comme incontournable cet hiver. Pièce indispensable des

années 70, semblable à la cape, il remplacera facilement les manteaux classiques

à l’automne-hiver 2015-2016. Ils se dé-

clinent en version patchwork, à franges, bicolores, en XXL pour une plus grande

liberté de mouvement, ou plus sage avec

de grands carreaux et une capuche lacée. Alors, prête à affronter l’hiver ?


PROCHAINE VENTE DIRECTE D’USINE À ROHAN Vestes, Pulls, Gilets... des remises exceptionnelles : jusqu’à -50% ( sur articles signalés en magasin )

Du Jeudi 29 octobre au Mercredi 11 novembre 2015

Dimanches 1er et 8 novembre inclus Tous les jours de 14 h à 18 h Et les samedis de 10 h à 18 h

Rue Notre Dame - ROHAN (56) Tél. 02 97 38 57 78 - www.rochan-maille.fr

un projet,

une création,

une impression… imprim

la solution

MEDECIN MICRO iNFORMATIQUE é

votre imprimeur conseil en numérique, offset et rotative Catalogue, plaquette d’entreprise, flyer, fiche, affiche, papier à lettre, chemise, enveloppe, cartes commerciales, calendrier, set de table, carnet autocopiant, liasse informatique, autocollant, étiquette, bulletin, livre…

1 rue de l’Embellie - 56100 LORIENT Tél. 09 67 21 29 50 - Port. 06 81 97 95 18 mail : irisimprim@orange.fr - www.irisimprim.fr

CENTRE ANTI-VIRUS à www.medecinmicro.com

tél :09 84 19 01 01

45


E - BEAUT E T N A S

Le citron : mon allié santé-beauté

Riche en vitamine C, en acide citrique et flavonoïdes, le citron est notre meilleur allié santé et beauté. Et s’il est principalement connu pour ses vertus digestives et ses vertus minceur, saviez-vous qu’il permet d’éclaircir les cheveux, de lutter contre les rides ou encore de blanchir les ongles ? Tour d’horizon des gestes simples pour profiter de tous ses bienfaits.

Un remède contre les petits maux • Digestif. Le citron stimule les enzymes du foie et du pancréas, qui vont ainsi protéger la muqueuse de l’estomac. Bue après chaque repas, sous forme d’infusion citronnée avec de la camomille ou quelques feuilles de menthe, cette tisane vous aidera à digérer plus facilement si vous avez l’estomac fragile ou après un repas trop copieux. • Nausées, vomissements, mal des transports. Deux gouttes d’huile essentielle de citron peuvent vous aider à faire disparaître les nausées et à vous sentir rapidement mieux.

• Gorge douloureuse. Son action antiseptique soigne nos petits maux quotidiens. Quelques gouttes de jus de citron dans de l’eau chaude et une cuillère de miel pour adoucir la mixture et voilà un remède naturel pour contrer les microbes de l’hiver. • Piqûres. Posez sur la piqûre une rondelle de citron. Non seulement la démangeaison disparaîtra mais, en plus, par son action antiseptique le citron limitera les risques d’infection. Efficace également sur les plaies.

4 astuces beauté saine à base de citron 1. Un sourire éclatant : Frottez vos dents avec un zeste de citron non traité. L’écorce tue les mauvaises bactéries et illumine l’émail. 2. Des ongles plus blancs : Avant de commencer une séance de soin des mains, faites tremper vos ongles quelques minutes dans un bol d’eau tiède additionnée d’un trait de jus de citron. Effet blanchissant garanti ! 3. Des cheveux brillants : Après le shampooing, faites un dernier rinçage avec un jus de citron mélangé à de l’eau froide. Cela resserre les écailles et fait briller la chevelure. 4. Un anti-rides naturel : Le citron possède un fort pouvoir antioxydant, excellent pour lutter contre l’apparition des rides. Ajouter régulièrement du jus de citron dans son alimentation permet d’atténuer les effets du vieillissement cutané. 46

Fatigue. Le jus de citron est l’agrume le plus riche en vitamine C. Une prise régulière permet donc d’éviter les carences et la fatigue. Le citron peut aussi être utile au quotidien. Prenez une tasse remplie d’1/3 de jus de citron et de 2/3 d’eau pour vous donner un coup de fouet avant de sortir le soir. Si vous avez acheté ou récolté beaucoup de citrons, vous pouvez les presser et congeler le jus dans des bacs (ou sacs) à glaçons. Très pratique, vous aurez toujours du jus de citron sous la main. Vous pouvez aussi congeler des tranches de citron, à la décongélation les cellules se videront de leur jus tout simplement.


NATUR HOUSE PONTIVY 137, rue Nationale

02 97 27 53 68

NATUR HOUSE SAINT-BRIEUC 18, rue du 71ème régiment d’infanterie

02 96 42 52 60

47


GASTRO

NOMIE

RECETTE DE CHEF

Christophe Le Fur

Auberge Grand’Maison

Crispy de langoustines coco-curry, tomates concassées et caviar d’aubergines Ingrédients pour 4 personnes :

Préparation :

• 8 queues de langoustines, calibre 16/20 • 2 blancs d’œufs • 100 g de poudre de noix de coco • 1 pincée de curcuma • 1 pincée de curry • 8 tomates cerises

Caviar d’aubergines

Caviar d’aubergines • 200 g d’aubergines • 1 gousse d’ail • 1 échalote

Concassée de tomates • 300 g de tomates • 1 échalote • 1 gousse d’ail • Thym et laurier

Couper en deux les aubergines, inciser et arroser d’huile d’olive. Ajouter ail, sel et poivre, puis faire cuire environ 30 minutes au four, comme des papillotes. Après cuisson, récupérer la pulpe des aubergines, hacher au couteau et assaisonner.

Concassée de tomates

Épépiner les tomates. Ciseler l’échalote et faire suer à l’huile d’olive. Ajouter la gousse d’ail, les tomates, le thym et le laurier.

Crispy de langoustines

Tremper les queues de langoustines dans le blanc d’œuf puis dans le mélange coco-curry-curcuma, comme une panure. Frire pendant environ trois minutes, puis assaisonner de fleur de sel. Frire les tomates cerises quelques secondes. Dresser tous les éléments soigneusement. Servir et déguster...

Merci à Christophe Le Fur, chef de l’auberge Grand’Maison, à Mûr-de-Bretagne. Une étoile au guide Michelin. 48


AUTO

Volkswagen Pontivy La satisfaction du client avant tout ! Dans un souci de qualité permanente, le Garage de l’Europe est proche de ses clients pour leur offrir le meilleur service.

Nous offrons la connexion WIFI gratuitement à nos clients lors de leur passage dans notre établissement.

Présent sur le territoire de Pontivy et Loudéac, il représente les marques Volkswagen, Volkswagen utilitaires, Audi, et Piaggio utilitaires. « Nous sommes tout aussi bien tournés vers la clientèle des particuliers que vers celle des professionnels, affirme le directeur de site, Jacques-Hervé Planté. Nous développons la vente aux entreprises avec notre conseiller commercial, Cyrille Telesinski, qui propose des solutions sur mesure avec la marque Volkswagen utilitaires et Piaggio utilitaires. Aussi, nous fidélisons notre clientèle grâce à des collaborateurs performants à l’atelier et avec une équipe étoffée. Notre but est de rendre nos clients « extrêmement satisfaits » de nos services et de leur proposer des solutions adaptées à leurs besoins. Nous proposons de suivre l’entretien de leurs Volkswagen ou de leurs Audi dans le respect des exigences du constructeur. Au niveau de l’équipe commerciale, Emmanuel Leveau et Kevin Gibaud sont à votre service pour vous présenter l’ensemble de la gamme de véhicules neufs Volkswagen et Audi et d’occasions toutes marques. Doté d’un parc important de véhicules occasions, nous vous proposons des véhicules toutes marques révisés et garantis avec deux labels occasions : le label Garage de l’Europe Occasions pour les véhicules récents et le label Appigo pour les occasions à prix légers sans transiger sur la qualité. Pour la partie financement, notre nouvelle collaboratrice, Delphine Dubois, est présente deux fois par semaine pour vous proposer des solutions adaptées à vos besoins et vous conseiller sur les extensions de garanties. Nous proposons également de nouveaux services pour nos clients comme la location de coffre de toit pour les départs en vacances.

De plus en plus, nous développons des partenariats locaux avec les associations sportives de Pontivy et Loudéac comme la GSI Pontivy, Pontivy Triathlon et Loudéac Handball. » Retrouvez l’équipe lors des prochaines portes ouvertes du samedi 12 et dimanche 13 septembre 2015. La rentrée sera riche en nouveautés avec de nouveaux modèles comme le nouveau SHARAN et aussi le nouveau TOURAN qui arrive ce mois-ci au Garage de l’Europe Volkswagen Pontivy.

Portes ouvertes les 12 et 13 septembre

Concession Volkswagen, Volkswagen Utilitaires et Audi

45, rue Jean-Moulin à Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Le samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Tél. 02 97 25 66 66 Mail : contact@europe-pontivy.fr Site Internet : www.europe-pontivy.fr Facebook : Garage de l’Europe

49


JARDIN

AGE

OCTOBRE

lanter p r u o p l a é id Un mois cines nues a r à s r ie it u r f les Les fruitiers (pommier, cerisier, pêcher...) livrés en racines nues sont ceux qui n’ont aucune difficulté à émettre de nouvelles racines. Il est donc très aisé de les transplanter, et ce durant toute leur période de repos hivernal. Comment choisir sa plante en racines nues ? Veillez à bien choisir votre arbre, il ne doit être ni en pleine floraison ni en cours de feuillaison. Attention, la plante vendue en racines nues n’est pas disponible toute l’année. Dans le cas des rosiers, vérifiez que les racines soient souples et que les tiges soient lisses. Quel emplacement lui réserver ? Choisissez un emplacement au soleil, à mi-ombre ou à l’ombre selon les besoins du végétal et respectez les distances de plantation. Pensez que la plante va grandir, tenez compte de sa taille adulte.

lir

Bien accueil

n

so i a m a l à t a un ch

Nous avons sélectionné des conseils qui vous aideront à l’accueillir dans de bonnes conditions et à prendre un bon départ. Jardiland vous propose toute une gamme de litières, paniers et autres objets indispensables pour votre félin. Mettez quotidiennement de la nourriture et de l’eau fraîche à disposition dans des récipients de préférence en céramique (difficile à renverser) ou en inox (facile à nettoyer) et propres. Après les gamelles d’eau et de nourriture, l’accessoire le plus important dans la vie de votre chat est le bac à litière. Celui-ci devra être aussi grand que possible.

Le pralinage Pralinez les racines pour éviter leur dessèchement et assurer une bonne reprise. Le principe est le même pour planter un rosier, un arbre ou un arbuste. La taille du trou sera simplement adaptée au volume des racines. Cette opération n’est pas difficile à réaliser. Le suivi des arrosages est important, mais à peu près identique à celui des plantes en pots. Avec une bêche, ouvrez un trou deux à trois fois plus large et profond que le volume des racines. Ameublissez la terre pour faciliter la pénétration des jeunes racines. Pour les trous profonds, séparez la terre du dessus (de meilleure qualité) de celle du dessous. Vous les remettrez dans le même ordre en rebouchant. Les racines des plantes se développent mal dans un sol trop humide. Si votre terrain est lourd, ajoutez environ un tiers de sable grossier ou de cailloux à la terre du fond. Ajoutez du compost ou du fumier et de une à trois poignées de corne broyée. Mélangez et remettez dans le trou, finissez par une couche de terre seule.

Achetez un collier muni d’un élastique ou d’un fermoir « sécurité » qui s’ouvre si le chaton reste accroché à une branche ou autre. Choisissez un couchage. Il existe de nombreux modèles de paniers, de toutes formes et de toutes matières... Afin de prévenir les dommages aux tapis et meubles, disposez des griffoirs en sisal ou en carton à proximité de leur panier. Les chats aiment se faire les griffes en se réveillant.

74, rue Albert-de-Mun PONTIVY Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h 50 38


RANDO

NNÉE

1

2 4

3

MALGUÉNAC

Le circuit de la vallée des loutres et du ruisseau de la Bonne Chère

Pratique Malguénac se situe à 7 km à l’Ouest de Pontivy. Départ : chapelle du Moustoir. À Malguénac, prendre la D159 vers Guern puis tourner à droite vers le Moustoir. Distance : 6,8 km (29 % route, 71 % chemin). Temps : 2 h. Niveau : MODÉRÉ (pédestre, VTT, équestre). Balisage : jaune. Toutes les topo-fiches sont téléchargeables sur :

www.tourisme-pontivycommunaute.com

Renseignements : 02 97 25 04 10

Découvrez le « Bro Tad Segal », le pays des pères du seigle… Tad Segal est en effet le nom que l’on donne aux habitants de Malguénac : les agriculteurs y cultivaient une variété de seigle qui avait la rare particularité de comporter des épis jumeaux au sommet d’une même tige.

1 Chapelle Notre-Dame du Moustoir

Le Moustoir rappelle l’existence probable, mais très lointaine, d’un moustier ou monastère. La construction de la chapelle daterait du XVe siècle mais elle a été remaniée à plusieurs reprises depuis. Un pardon avec procession y a lieu chaque année en août. La chapelle est également ouverte pendant la manifestation d’art contemporain « L’art dans les chapelles ».

2 Chapelle Saint-Étienne

La chapelle Saint-Étienne est un édifice très simple, datant de la fin du XVe siècle ou début du XVIe. La façade ouest a été remontée en 1880. En 1881, le clos qui l’entoure avait été réduit pour faciliter le passage de la route. La municipalité avait exigé en compensation le rétablissement de la « fontaine de la République », qui se trouve quelques centaines de mètres plus bas, en bord de route.

3 Ruisseau de la Bonne Chère

Le ruisseau de la Bonne Chère prend sa source à « Fetan Ver », dans le bourg de Malguénac et se jette dans la Sarre, sur la commune voisine de Guern. Dans ce ruisseau vit la population la plus importante (49 %) de moules ou mulettes perlières d’eau douce du massif armoricain. Cette espèce emblématique de la qualité de l’eau est menacée de disparition et une partie du ruisseau est classée Natura 2 000 (sur la commune de Guern).

4 Vallée des loutres

La vallée des loutres porte bien son nom : la loutre d’Europe y est en effet présente.Elle fréquente les berges et les ruisseaux suffisamment végétalisés et peu fréquentés par les hommes. Longtemps menacée, la protection dont elle fait l’objet aujourd’hui permet de maintenir l’espèce. 51


JEUX

Solution des jeux sur le site : http://56.jeux.themes.perso.sfr.fr Tentez de placer horizontalement le nom des 7 communes de la liste de afin à découvrir le nom d’une autre commune. Aidez-vous des lettres déjà dans la grille.

GAUSSON GUELTAS LA CHÈZE LOCMALO

MERLÉAC PLÉDRAN PONTIVY

0

52

Retrouvez les 18 mots de la liste. Avec les 8 lettres restantes, retrouvez le mot mystère. BAUD BRIGNAC CAUREL CLEGUEREC CREDIN EVEL

LANOUEE LE SOURN MERLEAC MOHON MOREAC OUST

PLEMET ROHAN SAINT THELO SARRE TREVE UZEL


emBarquement immédiat

toilées ! é s t i u n s o v e d ...partenaire retrouvez-nous sur LE WEB SOIRÉES PRIVÉES SUR RÉSERVATION (GROUPES, ENTREPRISES...)

FACEBOOK : club le missyl TWITTER : @lemissyl SNAPCHAT : CLUBlemissyl

L E M I S S Y L - 7, R U E D U C A I R E - P O N T I V Y - O 2 . 9 7. 2 7. 9 9 . 9 9 - l e m i s s y l . d i s c o t h e q u e @ o r a n g e . f r

ationale ontivy 5.97.30

mb.fr

85, rue Nationale 56300 Pontivy Tél. 02.97.25.97.30 www.cmb.fr

85, rue Nationale 56300 Pontivy Tél. 02.97.25.97.30 www.cmb.fr


HOROS

COPE

Septembre/octobre 2015 Votre rentrée sous influx... c Gémeaux

(21/05-21/06)

Septembre. Les astres vous apportent un renouveau fort agréable dans votre vie sentimentale, qui va vous permettre de chasser des doutes intérieurs liés à votre valeur et votre mérite. Attention en famille, vous aurez tendance à imposer votre vision des choses sans dialogue préalable. Octobre. Ce mois va satisfaire votre besoin de changement et de contacts. En effet, vous devriez bénéficier d’une plus grande latitude d’action et d’activités bénéfiques. Bref, des conditions favorables à votre épanouissement personnel et social.

d Cancer

(22/06-22/07)

Septembre. Vous pourriez traverser des situations dans lesquelles des changements seront inéluctables. Mais ils seront aussi les garants de votre stabilité future. En attendant, sur le court terme, cela ne vous arrange pas beaucoup ! Octobre. Les influx planétaires vont vous pousser à gagner en indépendance, sur tous les fronts. Ils vous poussent à la polémique, aux discussions dualistes, à trancher vos jugements, plus contrastés que d’ordinaire. Des mouvements d’humeur impromptus seront révélateurs d’un besoin de liberté, d’autonomie qui va évoluer encore.

h Scorpion

l Poisson

(23/10-21/11)

Septembre. Dans tous les domaines, ce mois va vous permettre de rectifier des erreurs du passé et d’évoluer vers davantage de raison et de pragmatisme. Les influx de Mars dans votre signe peuvent vous pousser à des dépenses liées aux apparences. Alors attention à l’équilibre de votre budget. Octobre. Les influx de Jupiter vont galvaniser vos ambitions et votre vie sociale. Échanger et collaborer ne seront pas des mots creux. Vous vous ouvrez davantage aux autres, ce qui vous permettra d’évacuer certaines de vos inquiétudes.

f Vierge

j Capricorne

(23/08-22/09)

(20/01-18/02)

Septembre. Les configurations planétaires vous poussent à davantage de rigueur dans la gestion pratique de vos affaires. De ce fait, vos besoins d’évasion vont prendre de grandes envolées, ce qui, dans le domaine sentimental aura des retentissements certains. Octobre. Les influences de Mars et de Mercure vont vous mener vers des situations qui vous changeront agréablement de la routine. Un vent de fantaisie soufflera dans votre vie, vous aurez plus d’occasions de sortir des sentiers battus, ce qui va vous ouvrir à de nouvelles perspectives.

i Sagittaire

Septembre. Ce mois sera vecteur de chance pour enraciner les changements et faire évoluer votre vie vers davantage de liberté intérieure. La période devrait aiguiser votre sens des affaires et vous aider à chasser des habitudes qui nuisent à vos finances. Octobre. Les influences planétaires qui règnent sur votre constellation vont vous permettre de profiter de vos acquis et de traverser des moments agréables, exaltants. Le climat vous pousse à tenir vos bonnes résolutions pour investir, si possible sur le long terme.

k Verseau

Septembre. Ce mois va dynamiser le cours de votre vie et vous pousser à prendre des décisions nettes, notamment au plan familial. Le passage de la Lune Noire dans votre signe le 18 septembre va vous pousser à vivre avec davantage d’authenticité par rapport à ce que vous êtes fondamentalement. Octobre. Votre charisme en hausse vous autorise davantage d’audace et d’expression. Vous aurez l’occasion de faire valoir vos talents et de les prouver sans attendre. Cette période est très favorable à l’évolution de vos liens, vous sentez moins clairement vos limites et votre nature sociable est en éveil.

e Lion (23/07-22/08)

Septembre. Ce mois sera pour vous synonyme d’efficacité, sur tous les fronts de votre vie. En effet, vous aurez les coudées franches pour convaincre, négocier, sceller des accords fructueux, tout particulièrement dans le domaine financier. Octobre. Vos ambitions seront favorablement inspirées, ce qui vous permettra de récolter des faveurs utiles à votre progression. Vos amitiés seront d’un soutien indiscutable. Vous trouverez dans la loyauté de certains, une force considérable pour soutenir vos projets.

54

g Balance (23/09-22/10)

(22/11-20/12)

Septembre. Les influx planétaires vont vous plonger dans l’action, le travail, plus encore qu’en temps normal. Il vous semblera que tout vous pousse à agir, à travailler, à faire et refaire vos preuves. Ce que vous prendrez tantôt comme un défi, tantôt comme une épreuve. Octobre. La patience sera nécessaire afin d’agir aux moments adéquats, surtout dans vos relations sociales. Votre vie amoureuse, en revanche, va connaître une accalmie qui sera la bienvenue, surtout en regard des autres pans de votre vie.

(21/12-19/01)

Septembre. Les instances planétaires vont vous aider à prendre du recul par rapport à tout ce qui se passe ou ne se passe pas dans votre vie. Votre objectivité sera un atout considérable dans votre vie matérielle. Moins dans la sphère privée ou vous pourriez manquer de sens de la nuance. Octobre. Certaines de vos connaissances auront besoin de votre soutien plus largement que d’habitude. C’est vous qui serez le pivot de la sécurité morale parmi eux et qui les aiderez à décortiquer sainement leurs propres problèmes. Veillez pour autant à ne pas vous laisser envahir et à préserver votre intimité.

(19/02-20/03)

Septembre. Les influx de Vénus dans votre signe vont porter votre affectivité vers des zones parfois encore inexplorées. Vous aurez tendance à trop en faire sans vous en rendre compte, ce qui peut vous mener à un déséquilibre dans vos relations et à de l’insatisfaction de votre part. Octobre. Certaines réalités seront incontournables et pas toujours plaisantes. Pour y remédier, vous allez devoir rectifier votre attitude vers davantage de pragmatisme. Le jeu en vaut la chandelle, puisqu’au bout du compte, vous allez assainir positivement vos liens.

a Bélier

(21/03-20/04)

Septembre. Les astres vont vous mener à des situations qui spontanément, vont vous inciter à donner le meilleur de vous-même afin de rendre service, de vous sentir utile, par rapport à votre entourage. Attention toutefois à ne pas négliger les formes dans vos liens sociaux ! Octobre. Vous allez vous poser spontanément beaucoup de questions, surtout par rapport à vos relations. Vous allez vous trouver face à des circonstances qui vont vous montrer certaines réalités crûment. Pas toujours agréables, mais indispensables à cerner pour les transformer.

b Taureau

(21/04-20/05)

Septembre. Vous pourriez être confronté à des situations qui exigent des actions rapides, courageuses, des prises de positions raisonnables qui ne laissent pas vraiment de place à la fantaisie. Ce climat vous incitera à faire quelques excès dans votre vie affective, pour compenser... Octobre. La période va vous permettre de prendre des distances par rapport à vos désirs personnels, pour vous ouvrir aux autres et à de nouveaux univers de vie. Les échanges, la culture vous aèrent l’esprit et cela vous aide considérablement à relativiser et même modifier certaines de vos attentes personnelles.


L OUDEAC

2015

16

Humour Vendredi 25 septembre - 20 h 45

Humour Vendredi 13 novembre - 20 h 45

Théâtre Vendredi 11 mars - 20 h 45

Powerpoint Comedy

Certifie Conforme

Dis moi

Pierre Croce www.pierrecroce.com

Festival Mini Momes & Maxi Momes 25ème édition • Jeune public

Danse, musique Samedi 17 octobre - 15 h

Breizilou Bal breton

Stephane Guillon www.20h40.fr

Danse Mardi 17 novembre - 19 h 15

Dominique Brun Le Sacre du Printemps de Vaslav Nijinsky

Chanson Dimanche 18 octobre - 15 h

Sacre #197 et Sacre #2 www.lapasserelle.info Déplacement en car à La Passerelle de Saint-Brieuc Spectacle réservé aux abonnés

Cocktail gourmand

Musique Vendredi 27 novembre - 20 h 45

Trio des champs / Adamh / Marialla www.kendalch.com

Philippe Miko

www.philippemiko.com Salle culturelle Kastell d’Ô d’Uzel

Théâtre d’objets Mardi 20 octobre - 10 h 30 / 14 h 30 / 17 h

Lugo

Peace and lobe

www.bretagne.mutualite.fr

La Quincail Compagnie

Chanson Vendredi 4 décembre - 20 h 45

www.lacaillequirit.net Salle Athéna de La Motte

1ère partie : Pomme http://vianney-musique.com

La cite des 4000 souliers

Chanson Mercredi 21 octobre - 15 h

Chante avec

Nomi Nomi

Vianney

Nouveau cirque Vendredi 18 décembre - 20 h 45

Compagnie Jupon

www.facebook.com/ ChanteavecNomiNomi

Ensemble

Danse, musique Vendredi 23 octobre

Théâtre, humour Vendredi 22 janvier - 20 h 45

9 h 30 / 11 h / 16 h 30

Cie Artamuse Tippy Toes

www.artamuse.net

Théâtre, peinture, musique Mardi 27 octobre - 15 h

Jo Coop Compagnie Le petit Phil rouge

www.jocoopcie.com Salle des Fêtes de Plémet

Musique, illustration Mercredi 28 octobre - 15 h

Chansons robot

www.chansonstombeesdelalune.com

Théâtre Samedi 7 novembre - 20 h 45

www.ay-roop.com

Lola Semonin La Madeleine Proust 30 ans de scene

www.ciefiatlux.com

Humour Vendredi 25 mars - 20 h 45

Caroline Vigneaux quitte la robe

www.carolinevigneaux.com

Cirque équestre Samedi 2 avril - 16 h 50

Theatre equestre Zingaro On acheve bien les anges (Elegies)

www.lequartz.com Déplacement en car au Quartz de Brest Spectacle réservé aux abonnés

Théâtre Vendredi 22 avril - 20 h 45

Cie Qui va piano Dans la peau de Cyrano www.quivapiano.com

Livres, animations Du 26 au 30 avril

Printemps des livres Litterature jeunesse et bande dessinee

Samedi 30 avril

Salon du livre

www.madeleineproust.fr

Chanson Vendredi 29 janvier - 20 h 45

Licencies de chez Renaud

www.licenciesdechezrenaud.fr

Théâtre Vendredi 27 mai - 20 h 45

Francois Morel Hyacinthe et Rose www.francoismorel.com

Théâtre Vendredi 5 février - 20 h 45

Vendredi 17 juin

Pas folles les guepes

Centre ville

Daniele Evenou Sonia Dubois ...

Compagnie La Martingale Jerome Rouger

www.theluciolesorganisation.com

www.lamartingale.com

www.cie-koubi.com

Danse Samedi 27 février - 20 h 45

Cie Herve Koubi

Les nuits barbares ou les premiers matins du monde

Création :

Pourquoi les poules preferent etre elevees en batterie ?

Compagnie Fiat Lux

Palais des Congrès et de la Culture

Espace culturel Yves Ropers - Boulevard des Priteaux - B.P. 242 - 22602 LOUDEAC Cedex Tél. : 02.96.28.65.50 - Fax : 02.96.28.94.05 Courriel : pcc.loudeac@orange.fr www.pcc-loudeac.com - www.facebook.com/loudeac.pcc Licences d’entrepreneur de spectacles n° 1-1039836, 2-1077347 et 3-1077348

Fete de la musique Musique, théâtre, danse, nouveau cirque, conte D’octobre à mai

Spectacles scolaires

9 spectacles, 28 séances

Profile for Ici et là magazine

Ici et là magazine - Numéro 8 - Pays de Loudéac et de Pontivy  

Magazine gratuit du Centre Bretagne - septembre/octobre 2015

Ici et là magazine - Numéro 8 - Pays de Loudéac et de Pontivy  

Magazine gratuit du Centre Bretagne - septembre/octobre 2015

Advertisement