Page 56

Thomas Léon

Le travail de Thomas Léon se construit à partir des outils informatiques et plus particulièrement de l’image de synthèse. Il s’incarne dans des médiums allant de l’installation vidéo à l’impression numérique, en passant par l’installation sonore ou la conception de volumes assistée par ordinateur. Il puise ses sources dans la littérature (romans d’anticipation et littérature utopique) ou les projets des avant-gardes, dont il tire une partie de ses problé‑ matiques : les relations complexes qui se développent entre un projet, sa repré‑ sentation et sa mise en œuvre (architecture, urbanisme, modèles de sociétés idéales) ; les liens entre les questions de forme et les enjeux de pouvoir. Ces problématiques s’articulent avec des questionnements plus particuliè‑ rement esthétiques (rapport de l’art à la réalité, évaluation des apports de la modernité et des valeurs formelles inhérentes à chaque médium, mode et temps d’apparition de l’œuvre, action du spectateur) afin d’interroger la persis‑ tance de modèles, d’archétypes, et de produire des formes nouvelles. Living in the Ice Age est une invitation à traverser une idée. Un bâtiment utilitaire à l’abandon, souvenir fantomatique des flux de marchandises qui l’ont traversé, cohabite avec une architecture verticale de verre et d’acier évoquant la gestion des flux financiers présents, tout aussi invisibles. La vidéo est divisée en deux parties. Pendant les dix premières minutes, le plan est fixe, les seuls mouvements sont ceux de la lumière du soleil (qui e≠ectue un cycle complet sur la durée de la vidéo) et des phénomènes météoro‑ logiques. Puis la caméra s’anime lentement et e≠ectue un travelling en direc‑ tion du bâtiment. Pendant ce laps de temps, les constructions contemporaines émergent à l’arrière-plan, prennent tout juste forme puis se disloquent.

Rendez‑vous 11 Thomas Léon 56 / 128

Profile for IAC Editions

Rendez-vous 11  

Catalogue de l'exposition à l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes

Rendez-vous 11  

Catalogue de l'exposition à l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes

Advertisement