Page 50

Mohamed Konaté

Another Africa a pour inspiration le projet des États-Unis d’Afrique, proposé dès 1924 par l’écrivain jamaïcain Marcus Garvey, qui rêvait d’une Afrique forte, solidaire et prospère. Cette vision est à l’origine de la création des mouvements panafricanistes de 1945. L’utilisation du terme États-Unis d’Afrique au 5◊ Congrès panafrica‑ niste de la même année à Manchester par W.E.B. Du Bois, Patrice Lumumba, Georges Padmore, Jomo Kenyatta et Kwamé Nkrumah, marque une étape décisive vers sa création. Dès lors ce nom désigne la création d’un éventuel état fédéral africain. C’est dans cette optique qu’est née l’Organisation de l’Unité Africaine le 25 mai 1963. Du 9 au 11 Juillet 2001 à Lusaka, en Zambie, à la cinquième session extraordi‑ naire, l’Afrique prit une nouvelle direction pour l’avenir avec la formation o≠icielle de l’Union Africaine. L’UA vise à l’intégration politique et écono‑ mique qui ouvrira la voie à une vie meilleure pour tous les Africains. « C’est la diversité des couleurs d’un tapis qui fait sa beauté » disait le sage Ahmadou Hampâté Bâ. L’Afrique a un potentiel culturel divers et varié qui pourra lui permettre d’être le continent le plus heureux et bien placé dans la bataille de la mondialisation. « Nous voulons tous une Afrique unie, unie pas seulement dans notre notion de ce qui connote l’unité, mais unie dans notre volonté commune d’avancer ensemble pour traiter tous les problèmes qui ne peuvent être réglés que sur une base continentale. » 
Kwame Nkrumah Ce qui est développé dans Another Africa, c’est un rassemblement d’éléments qui construit une idée de l’unité, de la solidarité, de la cohésion et de la coopé‑ ration entre les peuples d’Afrique, dans l’optique de traiter tous les problèmes africains par les Africains selon les réalités du continent africain. Il est important de faire comprendre au peuple africain quel e≠et l’Union peut avoir sur l’Afrique. Une Afrique où on ne parlera plus de génocides, de guerres, de famines, de corruptions ou de misère etc. Nous devons e≠acer toutes les frontières africaines héritées de la colonisa‑ tion européenne, faire un passeport unique pour tous les Africains avec un système d’ambassade africaine unique dans tous les pays du monde. Que les Africains sachent qu’ils sont les seuls responsables du devenir de cette Afrique.

Rendez‑vous 11 Mohamed Konaté 50 / 128

Profile for IAC Editions

Rendez-vous 11  

Catalogue de l'exposition à l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes

Rendez-vous 11  

Catalogue de l'exposition à l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes

Advertisement