Page 1

Etude des systemes Techniques industriels LYCEE TECHNOLOGIQUE HASPARREN

LES COMPOSANTS RESISTIFS

Objectif: Etre capable de caractériser un composant résistif, c'est à dire d'indiquer les caractéristiques conduisant au choix technologique de ce composant, sans erreur.

La résistance

d'un matériau dépend de sa RESISTIVITE :

R = ρ . l / s ρ caractérise chaque matériau ; pour un conducteur ρ = 10-8 Ω.m ; pour un isolant ρ = 1012 Ω.m l : longueur en m ; s : section en m2

@ remarque : On a observé que pour une très basse température la résistivité de certain matériau s'annule : plus de chute de tension, plus d'effet joule. On appelle ce phénomène SUPRACONDUCTIVITE. http://www.science-et-vie.net/definition-supraconductivite-175.html http://superconductors.free.fr/index.php http://www.lema.phys.univ- tours.fr/materiaux/Supra/Historique/Histsup.htm

Composant résistif PROF.doc

Page 1 sur 7


1. Déterminer la nature de l’élément résistif : On distingue deux types de résistances : les résistances fixes, les résistances variables. 1.1. les résistances fixes : Elles se divisent en deux groupes : les résistances fixes linéaires c'est à dire que leur relation U = f (I) est linéaire (droite) , les résistances fixes non linéaires.

a) les résistances fixes linéaires : - Les résistances à couche de carbone - Les résistances à couche métallique - Les résistances bobinées

o Autre forme commerciale : les réseaux regroupent plusieurs résistances dans un même boîtier. Le choix se fait en fonction du groupement des résistances à l’intérieur du boîtier. ( voir mémotech )

RESISTANCE\index.html

Page 2 sur 7


b) les résistances fixes non linéaires : Les coefficients de température ( + ou - ) sont importants, c’est à dire que la résistance va changer de valeur ohmique en fonction de la température.Elles sont utilisées comme capteur de température.

- CTP

- CTN

Voir échelle de température Page 3 sur 7


1.2. les résistances variables : Elles se divisent en deux groupes : les résistances ajustables, les potentiomètres. ( nom commercial )

a) les résistances ajustables : C’est une résistance dont le réglage est réalisé en usine : réglage permanent. ( utlisation d’un tournevis ). On appelle trimmer une résistance ajustable dont le réglage s'effectue sur plusieurs tours :

Ce composant permet un ajustage précis de la valeur

ohmique désirée.

Page 4 sur 7


b) les potentiomètres : C’est une résistance dont la valeur ohmique est contrôlée manuellement de l’extérieur d’un boîtier. Elle comporte un axe qui permet ce réglage.

lois de variation :

curseur piste bakélite

formes commerciales :

o voir annexe : les résistances spéciales Page 5 sur 7


1.3. les principales caractéristiques : Tous les éléments résistifs font apparaître à leurs bornes une tension parasite nommée : bruit Le bruit a deux origines : bruit thermique ou bruit courant. bruit courant > bruit thermique.

2. Déterminer la valeur ohmique normalisée : 2.1. le marquage : - en clair, - en utlisant un code des couleurs :

Page 6 sur 7


2.2. la normalisation : le calcul d’une valeur ohmique doit aboutir à une normalisation suivant une série retenue . A chaque série normalisée est affecté une tolérance.

Tout calcul doit être normalisé suivant la série E12 10 – 12 – 15 - 18 – 22 – 27 – 33 – 39 – 47 – 56 - 68 – 82

3. Déterminer la puissance normalisée : Il est important de calculer la puissance dissipée par une résistance : si on demande à une résistance de dissiper une puissance trop importante, elle peut soit brûler, soit changer de valeur sans modification de son aspect externe. Puissance normalisée : 1/4W ; 1/2W ; 1W

En résumé : CHOIX TECHNOLOGIQUE D’UNE RESISTANCE Nature de l’élément résistif, valeur ohmique normalisée, puissance normalisée Ex :

- Résistance à couche métallique 2,7kΩ 1/2W - Potentiomètre 10kΩ B

Page 7 sur 7

composant_resistif_prof  

les caractéristiques conduisant au choix technologique de ce composant, sans erreur. ρ caractérise chaque matériau ; pour un conducteur ρ =...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you