Issuu on Google+

La

Fumigation Hygiène et Qualité

La

La fumigation avec ProFume ne laisse pas de trace de son passage - Pas d’odeur - Pas de corrosion des plastiques ou des métaux - Pas de dépôts, de traces blanchâtres ou huileuses sur les machines - Pas de résidu de produit dans les tuyauteries ou les machines

La fumigation consiste à traiter un bâtiment vide au moyen d’un insecticide sous forme gazeuse. Après un temps de contact d’au minimum 24 h pour ProFume, le bâtiment est ventilé pour permettre sa réoccupation. Un point remarquable à souligner est l’absence totale d’effets « collatéraux » du traitement avec ProFume, en raison de sa nature gazeuse et de la non-réactivité de la molécule :

HYGIENE OFFICE a signé la charte de sécurité ProFume Cette société spécialisée dans la fumigation de bâtiments a signé avec EDIALUX la Charte de Sécurité ProFume. Cela implique l’engagement des équipes de fumigation à participer à des formations en salle et sur le terrain, ainsi que l’acquisition des matériels de sécurité indispensables.

4, rue Pelletier 91320 Wissous Tél. 01 60 11 25 23 Fax 01 60 11 63 09

Distribué par :

Dow AgroSciences défend la molécule fluorure de sulfuryle au niveau européen Dow AgroSciences s’est engagé dans la défense du fluorure de sulfuryle au niveau européen afin de garantir la pérennité d’approvisionnement des utilisateurs. Pour cela, il est nécessaire d’obtenir une autorisation de la matière active au niveau communautaire (inscription à l’annexe I de la Directive 91/414 ou 98/8 dans le jargon européen). Le dossier européen est un dossier complexe incluant une série d’études sur l’efficacité, le risque pour la santé humaine et le risque pour l’environnement (eau, air, sol, faune...) représentant plusieurs millions d’euros d’investissement. Pour cela, trois dossiers ont été déposés afin de défendre l’homologation européenne du fluorure de sulfuryle dans trois types d’usages :

1) L’usage en produit de protection des plantes pour les denrées et les locaux vides (inscription à l’annexe I de la Directive 91/414)

C’est l’usage qui concerne les minoteries, semouleries et autres industries de première transformation des grains. La conclusion des Etats Membres est attendue en 2010. Elle a été retardée par la réévaluation des anciennes substances actives agricoles (présentes avant 1993) qui a occupé les Autorités jusqu’à fin 2008.

Photo Binker Materialschutz GmbH

contact@hygiene-office.fr www.hygiene-office.fr

Les nombreux usages du flurorure de sulfuryle (moulins, denrées, bateaux, monuments historiques) conduisent à  déposer 3 dossiers européens.

2) L’usage en biocide comme produit de protection du bois (inscription à l’annexe I de la Directive 98/8 en liste 8)

Il s’agit de traiter les bois, bâtiments en bois, œuvres d’art contre les ravageurs tels que vrillettes, lyctus, capricornes. L’homologation européenne a été publiée le 20 décembre 2006 ce qui en fait la première substance active inscrite sur la Directive Biocide.

3) L’usage en biocide comme insecticide (inscription à l’annexe I de la Directive 98/8 en liste 18)

Cet usage comprend tous les traitements insecticides en dehors des points 1 et 2, à savoir les traitements contre les insectes en industrie alimentaire de seconde transformation, et les insectes domestiques. L’inscription européenne du fluorure de sulfuryle pour ce type d’usage est effective depuis le 28 juillet 2009.

Toutes les informations techniques et documents (fiche de sécurité - étiquettes...) sur :

HYGIENEOFFICEN°1.indd 2-3

www.profume.com

Fumigation Hygiène et Qualité

B u l l et i n

d ’ i n f o r m at i o n s

p r o f e s s i o n n e l l e s

M a i

Tolérance Zéro pour les Insectes ! Police : Avant garde gothic

Alors que l’offre en matière de solutions insecticides se raréfie, le consommateur se montre toujours plus exigeant. Il manifeste une « tolérance zéro » vis-à-vis de la présence d’insectes morts ou vivants dans les denrées emballées, et n’hésite pas à faire un scandale auprès de son détaillant ou du fabricant, le pire étant quand les médias se font le relais de ce genre d’incidents.

page 3

Nous vous proposons donc le premier numéro du Bulletin d’Informations La Fumigation qui vous est spécialement destiné. Bonne lecture

* Marque Dow AgroSciences LLC * 99,8% fluorure de sulfuryle- AMM N° 2050136 (Dow AgroSciences S.A.S. - 06254 Mougins cedex) Classement : T Toxique, N Dangereux pour l’environnement. Dangereux, Lire attentivement l’étiquette et respecter les précautions d’emploi.

2 0 1 0

• Tolérance Zéro pour les Insectes !

page 2

Depuis de nombreuses années, une technique de désinsectisation, appelée fumigation, est le meilleur compromis entre efficacité, sécurité alimentaire et contraintes de production. En ces temps de réflexion et de mutation pour l’industrie agro-alimentaire, la formation et l’information sont essentielles.

1

page 1

Aujourd’hui, plus que jamais, l’industrie agro-alimentaire doit faire face à de nouvelles contraintes, à de nouvelles variables, mais aussi à de nouvelles attentes de la part de ses clients. Sécurité alimentaire, protection de l’environnement, qualité, cahier des charges… sont des données incontournables de toute décision à tout niveau de la chaîne.

Ces éléments amènent les professionnels de la chaîne alimentaire à, sans cesse, reconsidérer leurs pratiques d’approvisionnement, de production, mais aussi de maintenance. L’état sanitaire, et en particulier la désinsectisation des sites de production et de stockage est un des éléments importants de ces réflexions.

N °

• ProFume en Europe et dans le monde • Plodia interpunctella, bête noire dans l’agro-alimentraire

• Fumigation, fumée, brouillard, aérosol, nébulisation : quelles différences pour quel résultat ? • Dow AgroSciences reçoit le prix de l’innovation du protocole de Montréal pour sa contribution à la protection de la couche d’ozone page 4

• La fumigation avec ProFume ne laisse pas de trace de son passage • Dow AgroSciences défend la molécule fluorure de sulfuryle au niveau européen • 4 applicateurs ont signé la charte de sécurité ProFume

www.profume.com 11/05/10 13:49:23


La

Fumigation Hygiène et Qualité

ProFume en Europe et dans le monde Depuis la première autorisation en Suisse en 2003, ProFume* a été homologué dans 9 pays d’Europe pour le traitement des minoteries ou des usines agro-alimentaires (Allemagne, Italie, France, Belgique, Espagne, Royaume-Uni, Eire, Autriche et Grèce). En 2009, un nombre record de fumigations a été réalisé en Europe avec plus de 300 bâtiments traités. ProFume a également été approuvé pour la désinsectisation des fruits séchés (pruneaux, dattes, abricots secs) et des fruits à coques (noix, noisettes, amandes) en Allemagne, Grèce, France et depuis la fin 2009 en Turquie.

Fumigation, fumée, brouillard, aérosol, nébulisation : Dans le monde, le produit est utilisé aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique et en Australie. Des projets de développement sont en cours dans d’autres pays. Grâce à ses autorisations dans de nombreux pays, ProFume a été : Avant garde gothic de plusieurs usines de adopté dans les politiques Police de désinsectisation groupes agro-alimentaires multinationaux.

Dow AgroSciences reçoit le prix de l’innovation du protocole de Montréal pour sa contribution à la protection de la couche d’ozone

Quelles différences pour quel résultat ?

Une nébulisation, aussi spectaculaire soit-elle, ne remplace pas une fumigation.

Fumigation fabrique de brioche en Italie

Prise de mesure nocturne lors d’une fumigation en Espagne

«  Le fumigant est une substance qui, dans les conditions habituelles de température et de pression, se trouve sous forme de gaz  » (extrait manuel des opérateurs en fumigation des denrées et des locaux en agriculture du Ministère de l’Agriculture).

La fumigation est la technique de traitement d’un bâtiment au fumigant, donc au gaz. C’est là une différence fondamentale entre la fumigation et les autres techniques de traitement des volumes.

Fumigation moulin en Angleterre

fumigation usine à pates en Italie

Fumigation usine de soupe en France

Fumigation en Espagne

Plodia interpunctella, bête noire dans l’agro-alimentaire

Au Canada, on l’appelle la pyrale indienne de la farine, en raison de son affinité pour le “blé d’Inde” (maïs). Les larves (chenilles) sont habituellement blanchâtres, parfois rosées ou verdâtres. Les adultes mesurent de 8 à 10 mm. Ils volent de façon particulière en zigzag. La plupart des dégâts proviennent de la larve qui tisse de grandes quantités de soie, laquelle emprisonne fèces, mues et autres déchets. En fait, la larve se nourrit d’une large variété de denrées : farine, grain entier, biscuits, fruits secs, noix, lait en poudre, chocolat, pâtes, aliment pour chien ou chat etc. Dès lors, pas étonnant qu’on la rencontre à toutes les étapes de la chaîne de distribution alimentaire, de l’usine de transformation au supermarché et au placard de la ménagère. Les méthodes de contrôle incluent la sanitation, un conditionnement étanche des denrées sensibles (un trou de 0,1 mm dans un emballage suffit à une jeune larve pour pénétrer), la lutte biologique et bien entendu la fumigation avec ProFume qui détruit tous les stades (œufs, larves, adultes) en une seule application.

HYGIENEOFFICEN°1.indd 4-5

La nébulisation à froid consiste en une pulvérisation d’un insecticide dans un courant d’air qui nébulise, c’est-àdire transforme la bouillie en brouillard qui se définit comme un ensemble de micro gouttelettes en suspension dans l’air. La nébulisation à chaud associe les effets d’un flux d’air à grande vitesse et d’une température élevée, entraînant l’émission d’un brouillard très fin de microparticules.

L’aérosol est un ensemble de particules solides ou liquides, en suspension dans un milieu gazeux. Il regroupe donc les brouillards et les fumées. Le gaz est constitué de molécules (agglomération d’atomes) indépendantes ayant une grosseur de l’ordre du 1/10000ème de micron, alors que toute nébulisation, à froid comme à chaud, n’arrive à obtenir que des particules de l’ordre du micron. On comprend donc pourquoi un gaz arrive à pénétrer beaucoup plus profondément dans les matériaux qu’un insecticide appliqué en nébulisation : c’est une question de taille de particules. Une fumigation arrivera donc à toucher un bien plus grand nombre d’insectes réfugiés dans les planchers, les fissures, les filtres, les tuyauteries, et donnera des résultats bien plus efficaces et plus durables qu’une nébulisation.

La fumée (cartouches fumigènes) est un ensemble de particules solides en suspension dans l’air.

Remise du prix du protocole de Montréal.

Les produits de Dow  AgroSciences contenant le 1,3 Dichloropropene et le fluorure de sulfuryle (ProFume®) ont été largement adoptés à l’échelle mondiale pour coïncider avec le retrait programmé du bromure de méthyle. Des leaders mondiaux ont applaudi les efforts de la société : «  L’Union Européenne a toujours été à la pointe pour la mise en place du Protocole de Montréal depuis sa création. L’innovation qu’a montrée Dow AgroSciences pour développer des alternatives fiables aux substances appauvrissant la couche d’ozone a contribué fortement à l’atteinte des objectifs du Protocole  », a déclaré Karl-Heinz Florenz, membre allemand du Parlement Européen.

Gouttelette

Il existe un rapport de 1 à 10 000 entre une molécule de gaz et une gouttelette de produit nébulisé.

Dow AgroSciences LLC, filiale de The Dow Chemical Company, a reçu fin 2007 le Prix de l’Innovation du Protocole de Montréal, accord international visant à protéger la couche d’ozone sous l’égide des Nations Unies. Ce Prix récompense l’innovation, les investissements et l’engagement de cette société à protéger l’environnement en développant des alternatives au bromure de méthyle, une substance qui appauvrit la couche d’ozone et qui d’ailleurs est retirée en application du Protocole de Montréal.

Molécule

11/05/10 13:49:31


La

Fumigation Hygiène et Qualité

ProFume en Europe et dans le monde Depuis la première autorisation en Suisse en 2003, ProFume* a été homologué dans 9 pays d’Europe pour le traitement des minoteries ou des usines agro-alimentaires (Allemagne, Italie, France, Belgique, Espagne, Royaume-Uni, Eire, Autriche et Grèce). En 2009, un nombre record de fumigations a été réalisé en Europe avec plus de 300 bâtiments traités. ProFume a également été approuvé pour la désinsectisation des fruits séchés (pruneaux, dattes, abricots secs) et des fruits à coques (noix, noisettes, amandes) en Allemagne, Grèce, France et depuis la fin 2009 en Turquie.

Fumigation, fumée, brouillard, aérosol, nébulisation : Dans le monde, le produit est utilisé aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique et en Australie. Des projets de développement sont en cours dans d’autres pays. Grâce à ses autorisations dans de nombreux pays, ProFume a été : Avant garde gothic de plusieurs usines de adopté dans les politiques Police de désinsectisation groupes agro-alimentaires multinationaux.

Dow AgroSciences reçoit le prix de l’innovation du protocole de Montréal pour sa contribution à la protection de la couche d’ozone

Quelles différences pour quel résultat ?

Une nébulisation, aussi spectaculaire soit-elle, ne remplace pas une fumigation.

Fumigation fabrique de brioche en Italie

Prise de mesure nocturne lors d’une fumigation en Espagne

«  Le fumigant est une substance qui, dans les conditions habituelles de température et de pression, se trouve sous forme de gaz  » (extrait manuel des opérateurs en fumigation des denrées et des locaux en agriculture du Ministère de l’Agriculture).

La fumigation est la technique de traitement d’un bâtiment au fumigant, donc au gaz. C’est là une différence fondamentale entre la fumigation et les autres techniques de traitement des volumes.

Fumigation moulin en Angleterre

fumigation usine à pates en Italie

Fumigation usine de soupe en France

Fumigation en Espagne

Plodia interpunctella, bête noire dans l’agro-alimentaire

Au Canada, on l’appelle la pyrale indienne de la farine, en raison de son affinité pour le “blé d’Inde” (maïs). Les larves (chenilles) sont habituellement blanchâtres, parfois rosées ou verdâtres. Les adultes mesurent de 8 à 10 mm. Ils volent de façon particulière en zigzag. La plupart des dégâts proviennent de la larve qui tisse de grandes quantités de soie, laquelle emprisonne fèces, mues et autres déchets. En fait, la larve se nourrit d’une large variété de denrées : farine, grain entier, biscuits, fruits secs, noix, lait en poudre, chocolat, pâtes, aliment pour chien ou chat etc. Dès lors, pas étonnant qu’on la rencontre à toutes les étapes de la chaîne de distribution alimentaire, de l’usine de transformation au supermarché et au placard de la ménagère. Les méthodes de contrôle incluent la sanitation, un conditionnement étanche des denrées sensibles (un trou de 0,1 mm dans un emballage suffit à une jeune larve pour pénétrer), la lutte biologique et bien entendu la fumigation avec ProFume qui détruit tous les stades (œufs, larves, adultes) en une seule application.

HYGIENEOFFICEN°1.indd 4-5

La nébulisation à froid consiste en une pulvérisation d’un insecticide dans un courant d’air qui nébulise, c’est-àdire transforme la bouillie en brouillard qui se définit comme un ensemble de micro gouttelettes en suspension dans l’air. La nébulisation à chaud associe les effets d’un flux d’air à grande vitesse et d’une température élevée, entraînant l’émission d’un brouillard très fin de microparticules.

L’aérosol est un ensemble de particules solides ou liquides, en suspension dans un milieu gazeux. Il regroupe donc les brouillards et les fumées. Le gaz est constitué de molécules (agglomération d’atomes) indépendantes ayant une grosseur de l’ordre du 1/10000ème de micron, alors que toute nébulisation, à froid comme à chaud, n’arrive à obtenir que des particules de l’ordre du micron. On comprend donc pourquoi un gaz arrive à pénétrer beaucoup plus profondément dans les matériaux qu’un insecticide appliqué en nébulisation : c’est une question de taille de particules. Une fumigation arrivera donc à toucher un bien plus grand nombre d’insectes réfugiés dans les planchers, les fissures, les filtres, les tuyauteries, et donnera des résultats bien plus efficaces et plus durables qu’une nébulisation.

La fumée (cartouches fumigènes) est un ensemble de particules solides en suspension dans l’air.

Remise du prix du protocole de Montréal.

Les produits de Dow  AgroSciences contenant le 1,3 Dichloropropene et le fluorure de sulfuryle (ProFume®) ont été largement adoptés à l’échelle mondiale pour coïncider avec le retrait programmé du bromure de méthyle. Des leaders mondiaux ont applaudi les efforts de la société : «  L’Union Européenne a toujours été à la pointe pour la mise en place du Protocole de Montréal depuis sa création. L’innovation qu’a montrée Dow AgroSciences pour développer des alternatives fiables aux substances appauvrissant la couche d’ozone a contribué fortement à l’atteinte des objectifs du Protocole  », a déclaré Karl-Heinz Florenz, membre allemand du Parlement Européen.

Gouttelette

Il existe un rapport de 1 à 10 000 entre une molécule de gaz et une gouttelette de produit nébulisé.

Dow AgroSciences LLC, filiale de The Dow Chemical Company, a reçu fin 2007 le Prix de l’Innovation du Protocole de Montréal, accord international visant à protéger la couche d’ozone sous l’égide des Nations Unies. Ce Prix récompense l’innovation, les investissements et l’engagement de cette société à protéger l’environnement en développant des alternatives au bromure de méthyle, une substance qui appauvrit la couche d’ozone et qui d’ailleurs est retirée en application du Protocole de Montréal.

Molécule

11/05/10 13:49:31


La

Fumigation Hygiène et Qualité

La

La fumigation avec ProFume ne laisse pas de trace de son passage - Pas d’odeur - Pas de corrosion des plastiques ou des métaux - Pas de dépôts, de traces blanchâtres ou huileuses sur les machines - Pas de résidu de produit dans les tuyauteries ou les machines

La fumigation consiste à traiter un bâtiment vide au moyen d’un insecticide sous forme gazeuse. Après un temps de contact d’au minimum 24 h pour ProFume, le bâtiment est ventilé pour permettre sa réoccupation. Un point remarquable à souligner est l’absence totale d’effets « collatéraux » du traitement avec ProFume, en raison de sa nature gazeuse et de la non-réactivité de la molécule :

HYGIENE OFFICE a signé la charte de sécurité ProFume Cette société spécialisée dans la fumigation de bâtiments a signé avec EDIALUX la Charte de Sécurité ProFume. Cela implique l’engagement des équipes de fumigation à participer à des formations en salle et sur le terrain, ainsi que l’acquisition des matériels de sécurité indispensables.

4, rue Pelletier 91320 Wissous Tél. 01 60 11 25 23 Fax 01 60 11 63 09

Distribué par :

Dow AgroSciences défend la molécule fluorure de sulfuryle au niveau européen Dow AgroSciences s’est engagé dans la défense du fluorure de sulfuryle au niveau européen afin de garantir la pérennité d’approvisionnement des utilisateurs. Pour cela, il est nécessaire d’obtenir une autorisation de la matière active au niveau communautaire (inscription à l’annexe I de la Directive 91/414 ou 98/8 dans le jargon européen). Le dossier européen est un dossier complexe incluant une série d’études sur l’efficacité, le risque pour la santé humaine et le risque pour l’environnement (eau, air, sol, faune...) représentant plusieurs millions d’euros d’investissement. Pour cela, trois dossiers ont été déposés afin de défendre l’homologation européenne du fluorure de sulfuryle dans trois types d’usages :

1) L’usage en produit de protection des plantes pour les denrées et les locaux vides (inscription à l’annexe I de la Directive 91/414)

C’est l’usage qui concerne les minoteries, semouleries et autres industries de première transformation des grains. La conclusion des Etats Membres est attendue en 2010. Elle a été retardée par la réévaluation des anciennes substances actives agricoles (présentes avant 1993) qui a occupé les Autorités jusqu’à fin 2008.

Photo Binker Materialschutz GmbH

contact@hygiene-office.fr www.hygiene-office.fr

Les nombreux usages du flurorure de sulfuryle (moulins, denrées, bateaux, monuments historiques) conduisent à  déposer 3 dossiers européens.

2) L’usage en biocide comme produit de protection du bois (inscription à l’annexe I de la Directive 98/8 en liste 8)

Il s’agit de traiter les bois, bâtiments en bois, œuvres d’art contre les ravageurs tels que vrillettes, lyctus, capricornes. L’homologation européenne a été publiée le 20 décembre 2006 ce qui en fait la première substance active inscrite sur la Directive Biocide.

3) L’usage en biocide comme insecticide (inscription à l’annexe I de la Directive 98/8 en liste 18)

Cet usage comprend tous les traitements insecticides en dehors des points 1 et 2, à savoir les traitements contre les insectes en industrie alimentaire de seconde transformation, et les insectes domestiques. L’inscription européenne du fluorure de sulfuryle pour ce type d’usage est effective depuis le 28 juillet 2009.

Toutes les informations techniques et documents (fiche de sécurité - étiquettes...) sur :

HYGIENEOFFICEN°1.indd 2-3

www.profume.com

Fumigation Hygiène et Qualité

B u l l et i n

d ’ i n f o r m at i o n s

p r o f e s s i o n n e l l e s

M a i

Tolérance Zéro pour les Insectes ! Police : Avant garde gothic

Alors que l’offre en matière de solutions insecticides se raréfie, le consommateur se montre toujours plus exigeant. Il manifeste une « tolérance zéro » vis-à-vis de la présence d’insectes morts ou vivants dans les denrées emballées, et n’hésite pas à faire un scandale auprès de son détaillant ou du fabricant, le pire étant quand les médias se font le relais de ce genre d’incidents.

page 3

Nous vous proposons donc le premier numéro du Bulletin d’Informations La Fumigation qui vous est spécialement destiné. Bonne lecture

* Marque Dow AgroSciences LLC * 99,8% fluorure de sulfuryle- AMM N° 2050136 (Dow AgroSciences S.A.S. - 06254 Mougins cedex) Classement : T Toxique, N Dangereux pour l’environnement. Dangereux, Lire attentivement l’étiquette et respecter les précautions d’emploi.

2 0 1 0

• Tolérance Zéro pour les Insectes !

page 2

Depuis de nombreuses années, une technique de désinsectisation, appelée fumigation, est le meilleur compromis entre efficacité, sécurité alimentaire et contraintes de production. En ces temps de réflexion et de mutation pour l’industrie agro-alimentaire, la formation et l’information sont essentielles.

1

page 1

Aujourd’hui, plus que jamais, l’industrie agro-alimentaire doit faire face à de nouvelles contraintes, à de nouvelles variables, mais aussi à de nouvelles attentes de la part de ses clients. Sécurité alimentaire, protection de l’environnement, qualité, cahier des charges… sont des données incontournables de toute décision à tout niveau de la chaîne.

Ces éléments amènent les professionnels de la chaîne alimentaire à, sans cesse, reconsidérer leurs pratiques d’approvisionnement, de production, mais aussi de maintenance. L’état sanitaire, et en particulier la désinsectisation des sites de production et de stockage est un des éléments importants de ces réflexions.

N °

• ProFume en Europe et dans le monde • Plodia interpunctella, bête noire dans l’agro-alimentraire

• Fumigation, fumée, brouillard, aérosol, nébulisation : quelles différences pour quel résultat ? • Dow AgroSciences reçoit le prix de l’innovation du protocole de Montréal pour sa contribution à la protection de la couche d’ozone page 4

• La fumigation avec ProFume ne laisse pas de trace de son passage • Dow AgroSciences défend la molécule fluorure de sulfuryle au niveau européen • 4 applicateurs ont signé la charte de sécurité ProFume

www.profume.com 11/05/10 13:49:23


La fumigation