__MAIN_TEXT__

Page 1

www.equin-normand.com

NUMÉRO SPÉCIAL EQUIN NORMAND MEETING D’AUTOMNE SAINT-LO


EDITORIAL

P

REMIERE

V

oilà 15 ans, j’ai publié le premier livre historique sur le « Cheval de Sport en Normandie  » et plus précisément les familles qui ont contribué à lui donner sa notoriété. Pour y parvenir, j’avais été l’objet de beaucoup de bienveillance de la part de tous les acteurs de l’élevage, de mes collègues journalistes et plus particulièrement du regretté Pierre Massieu. J’avais aussi été accueilli avec amitié par la Société Hippique de Sainte-Mére-Eglise. En 2005, fort d’une expérience enrichie, j’avais publié un complément à ce premier ouvrage. L’année suivante, au hasard d’une rencontre avec Michel Gallet, nous avons lancé Equin normand, magazine gratuit dont la pérennité s’est affirmée. Aujourd’hui, la presse écrite toutes catégories confondues résiste mais doit inexorablement s’adapter au numérique qui finira par s’imposer. Alors, plutôt que de subir, nous : Nous anticipons ! Nous anticipons avec « eEQUIN » le premier magazine 100% digital dédié aux sports équestres. Nous avons choisi de le consacrer entièrement au Meeting d’Automne de Saint-Lô car, comme le fut à une certaine époque le Normandie Horse Show, nous sommes convaincus que cet évènement est appelé à prendre une dimension d’envergure. Par la suite, au cours de l’année 2017, nous envisageons, comme pour Equin normand version papier qui continue sa vie et vogue allègrement vers son numéro 100, l’ouvrir aux courses. Pour ce numéro et à l’approche de la période des cadeaux, nous en profitons pour offrir une insertion à chacun des annonceurs qui nous soutiennent depuis le lancement d’Equin normand. Jean BOUGIE

Michel GALLET

Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com

est un magazine édité par la Société EDAS Chemin du Poirier - 14220 Hamars SARL EDAS - RCS de Caen 497 704 460 N° de gestion 2007 B 343 Capital de 5 000 € Directeur de la publication Rédacteur en chef : Michel GALLET mgallet.edas@gmail.com Auteur - Photographe : Jean, Eugène BOUGIE Mobile 06 27 22 96 25 j.bougie@wanadoo.fr Charlotte MEURY - BOUGIE Assistante Communication : Céline BELLONI Mobile 06 28 98 57 96 cbelloni.edas@gmail.com

Réalisation graphique : Agence EDAS 17 rue Mélingue - 14000 CAEN Mobile 06 28 98 57 96 Impression : CORLET Imprimeur 14110 - Condé-sur-Noireau www.corlet.fr Tél. : 02 31 59 53 00 ISSN > 221-E Dépôt légal à parution. Ne pas jeter sur la voie publique.

Equin Normand est une marque déposée auprès de l’INPI sous le N° national 07/3527302. Toute reproduction, même partielle, des textes, photos et illustrations est interdite. La revue Equin Normand n’est pas responsable des textes, dessins, photos, cartes de situation et illustrations, qui lui sont envoyés sous la seule responsabilité de leur auteur.


4

e

EQUIN 2016


Au Pôle Hippique de Saint-Lô du 13 au 23 octobre

Le Meeting d’Automne Le Sang du cheval de sport

E

n juillet, les plaintes remontaient de toute part, l’été ne serait que de courte durée. On se souvenait encore de cette journée du 3, et du départ de l’étape du Tour de France depuis Saint-Lô : un vrai temps de Toussaint.

Et la Toussaint, nous y étions. Rarement, les paysans n’avaient bénéficié de conditions aussi favorables pour les ensilages de maïs, maigre consolation eu égard au marasme auquel ils sont confrontés. Le temps sec et doux nous donne l’occasion de vivre un automne où le jaune domine dans des couleurs rares et chaudes. Dans les vignobles français, après des moments pénibles de gel et de pluies torrentielles, du Sancerrois, au Bordelais en passant par la vallée de la Loire, les images que nous rapportent les émissions de télévision – nombreuses - consacrées au vin nous parlent de l’émotion du viticulteur. Celui du Sancerrois nous dit que son vin sera bu jeune pour goûter la fleur de printemps, ensuite on y trouvera davantage le goût de l’agrume. En Normandie, le cheval peut être décliné à l’égal du vin. Ce bel automne met en lumière des poulains « fleuris », des jeunes mâles de 2 et 3 ans dont les tissus sont luisants et l’oeil vif. Les plus âgés, formés par nos cavaliers dont on dit qu’ils sont, chaque année, plus aguerris, sont là pour mettre en évidence l’excellence du terroir et celle de nos éleveurs, comme le font les viticulteurs pour que le vin français soit toujours autant apprécié. Cela, nous l’avons vécu pendant 10 jours à Saint-Lô. La préfecture de la Manche où le Haras national rappelle encore l’importance que depuis plus de deux siècles l’Etat a accordé à cette région pour l’élevage du cheval, s’est tenu une manifestation combinant sport, élevage et commerce, en passe de faire référence en Europe dans le domaine. La présence de nombreux éleveurs et commerçants venus de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne, des journalistes venus d’Australie pour rencontrer les éleveurs des deux chevaux médaillés olympiques en concours complet l’attestent. Tout autant, l’atteste le dynamisme commercial enregistré tant lors des trois cessions des ventes NASH qu’à l’occasion du championnat des chevaux de 3 ans et de la foire aux foals. Le Hall du Pôle Hippique plein comme jamais pour le bouquet final du Grand Prix qui réunissait un plateau d’exception, confirme la place de leader de Saint-Lô lorsqu’on parle de cheval de sport. Dans notre Normandie unifiée, il faut le marteler pour le dire au monde entier.

e

EQUIN 2016

5


« Eux Présidents » Jean-Claude Heurtaux, Pascal Cadiou et Denis Brohier veillent chacun en ce qui les concerne, sur les destinées de SLCO association organisatrice des CSI, du Stud-Book Selle Français et des ventes NASH. Pour ce premier « emagazine » uniquement dédié au Meeting d’Automne redynamisé selon une nouvelle formule, ils ont en fait le bilan et jeté les perspectives pour faire encore davantage de ce rendez-vous, de sport, d’élevage et de commerce, la référence nationale et, soyons ambitieux, européenne.

6

e

EQUIN 2016


Jean-Claude HEURTAUX Président de SLCO Bien avant d’être président de SaintLô Cheval organisation, Jean-Claude Heurtaux a présidé le centre équestre de la Gourmette. C’est dire son expérience, d’autant qu’il est aussi en charge du Normandie Horse Show. Il est, des trois celui occupe le terrain et de ce fait, sans être le leader désigné, il en est la colonne vertébrale. En remplaçant le concours Pro1, une semaine après le CSI***, par un CSI** une s maine avant, l’objectif était la dynamisation du Meeting d’Automne pour mieux servir la dimension business des ventes NASH. Pour amener la composante élevage, le Stud-book SF y a ramené le Master Etalon de façon à ce que la trilogie fonctionne dès le premier week-end. Selon « JCH » (Jean-Claude Heurtaux) l’opération a parfaitement fonctionné. Avec moins d’engagés que prévu dans les petites épreuves le premier week-end, il avoue avoir pêché par excès de générosité. Les cavaliers n’ont pas répondu totalement à ses attentes. Pour le reste, l’intégration du concours des chevaux de 3 ans le lundi 17 et le mardi 18 a permis à Cheval Normandie, en disposant des installations du Meeting, de pouvoir organiser sa manifestation dans les meilleures conditions. Le deuxième week-end a été mis au service de la promotion des élites : championnat des étalons de 2 et 3 ans et CSI*** avec le succès populaire que l’on sait.

Pascal CADIOU Président du Stud-Book Selle Français Convient que dans ce Meeting d’Automne « revisité », les temps réservés à l’élevage au sport et au commerce ont donné satisfaction. Ils ont permis en particulier de donner donnant aux cavaliers venus faire du sport le loisir de s’intéresser aux autres volets de la manifestation. « Nous sommes globalement satisfaits mais il faut attendre les retours. Nous avons noté la présence de beaucoup d’étrangers, près des trois quarts des visiteurs sur les épreuves des étalons de 2 et 3 ans. Les présentations se sont bien déroulées dans la fluidité, que ce soit sous la selle ou liberté. Pas d’extravagance. Les responsables du studbook du Hanovre ont été particulièrement sensibles à cela. Ils ont noté que les chevaux évoluaient dans le confort, pas super-préparés. Pour nous c’est une grande satisfaction » conclut Pascal Cadiou en notant que les chevaux sont de mieux en mieux préparés amenant ainsi à des présentations standardisés. Une standardisation qui permet moins de les départ ger sans toutefois pénaliser les moins bons sachant que les meilleurs sortent toujours du lot.

Denis BROHIER Président des ventes NASH Enthousiasme de la part du Président et de toute l’équipe NASH pour cette nouvelle articulation du Meeting d’Automne. « Nous pouvions nourrir un peu d’inquiétude quant à la 3ème vacation pendant le CSI***. En fait elle a été excellente avec une ambiance de vente équivalente, voire supérieure aux deux premières. Une sono plus feutrée, une animation plus discrète ont largement favorisé cette situation. D’autant qu’il s’agissait d’une clientèle nouvelle et différente des deux premières. Le 14 et le 15 octobre, nous avions notre clientèle attitrée et fidèle qui venait avec des objectifs bien précis. » analyse Denis Brohier qui en résumé note qu’avec les chevaux vendus à l’amiable les jours qui ont suivi, 70% des sujets présentés ont changé de main.

e

EQUIN 2016

7


8

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

9


JEUDI 13 OCTOBRE

D

allamano Julia

ouvre le bal

C’est à la jeune alsacienne de 26 ans, qu’est revenu l’honneur d’inaugurer le palmarès de ce Meeting d’Automne sur le plan sportif. Elève de Simon Delestre, Julia a travaillé 5 ans chez le N°2 mondial. Après un moment à son compte, elle a rejoint, au début de la saison 2016, l’élevage de Pléville dirigé par la très sympathique et enjouée Valérie Alix. Associée à Tchin de Pléville, Julia remporte l’épreuve d’ouverture et remet le couvert le lendemain. Dans la foulée, elle se classe 6ème avec Umea de Pléville. Avec Cosima de Pléville, Julia prend aussi une belle 5ème place. Neuvième du Grand Prix du CSI** avec Hoepala vhDaalhof, elle est sacrée meilleure cavalière du concours. Grâce à ces excellents résultats, Julia Dallamano est sélectionnée pour le CSI***. Avec Tchin de Pléville, elle décrochera un flot dans une épreuve d’ouverture et par sa constance se qualifie pour le Grand prix avec Hoepala qui sortira hélas avec 9 points de pénalité.

10

e

EQUIN 2016


Tchin de Pléville Umea de Pléville Hoepala VH Daalhof

e

EQUIN 2016

11


12

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

13


Simon Gallet

On s’y

intéresse

Depuis l’été, Simon Gallet se met en évidence. Une bonne occasion pour s’intéresser de plus près à ce garçon de 28 ans qui fréquente les terrains de concours hippiques depuis son plus jeune âge. Longiligne, flegmatique, parfois détaché, courtois et affable, il véhicule un tempérament et l’image du cavalier anglais qu’on imagine à cheval dès le matin sur les pistes de Cheltenham ou de Newbury. Ses gammes faites sur le dos du poney gris Kanabis Pré Noir, Simon fréquente le lycée agricole de Saint-Hilaire du Harcouët puis celui de Sées. Stagiaire, il le sera chez Laurent Vincent, apprenti chez Jean-Luc Dufour. Le bac-pro en poche, Simon profite d’une opportunité pour aller passer 6 mois chez Ben Maher. Outre-Manche, il voit comment fonctionne une écurie de 5 étoiles. A son retour, Simon passe une demi-saison au Haras d’Estrées « Je manquais totalement d’expérience pour monter et former en particulier des chevaux de 4 ans ». Selon des objectifs désormais précis qui consistent à acquérir une expérience complète autant que diverse, c’est chez le voisin Michel Hécart que le jeune homme s’arrête. Il y passera 18 mois. Cavalier maison, Simon apprend beaucoup aux côtés de Cédric Bellanger avant d’aller respirer les brumes du nord-Cotentin pendant une saison chez Jean-Baptiste Thiébot. Les deux années suivantes chez Jean-Michel Gaspard en Lorraine, sont pour Simon, l’occasion dont il dit avoir tiré beaucoup de profit, de sortir des frontières normandes. Essentiellement attaché au travail des jeunes chevaux. Il en rentre bien armé pour intégrer, le Haras de Coquerie. Chez Coquerie : L’épanouissement Chez les Dulin à Subligny, Simon se trouve d’emblée dans son élément « Des bons chevaux, beaucoup de piste, pas de pression. Il me laisse le temps d’avancer Je peux monter relaché. Le coaching de Cédric Bellanger me fait beaucoup de bien. C’est l’accumulation de tout cela qui me permet d’obtenir ces résultats. Raphael Dulin m’a fait bénéficier d’un stage de 3 semaines chez Juan Carlos Garcia. J’ai bien appris en matière de dressage ». Faire la liste de tous les bons résultats obtenus par Simon avec les Coquerie serait long, en revanche, mettre en évidence le couple qu’il forme avec Raliska c’est montrer l’ampleur des progrès qu’il a accompli tout au long de la saison. Après des places d’honneur dans les 135 de Sartilly, Villedieu et Saint-Vaast la Hougue avec Raliska de Coquerie et une Grande Semaine de Fontainebleau fructueuse, Simon termine 11ème du GP 140 de Saint-James. Cela avant une magnifique victoire dans une 130 à Auvers avant de clôturer la saison avec une deuxième place lors du CSI* du meeting d’Automne à Saint-Lô. Raliska va maintenant être orientée vers la reproduction mais avec Vidaline, Vodka de Coquerie et tous les autres Simon Gallet peut, assuré de ses compétences, envisager son avenir de cavalier sous les meilleurs auspices.

14

e

EQUIN 2016


Raliska de Coquerie

e

EQUIN 2016

15


EUROGEN, le spécialiste de la congélation et de la distribution de

semence équine continue sur sa lancée !

E

UROGEN, société créée en 2005 par Benoît LEPAGE fonctionnait en majorité grâce au partenariat avec le Haras de Tamerville pour l’accueil, le maintien en condition et les prélèvements des chevaux puis s’est développée avec l’accueil des poneys au haras de Turqueville grâce au partenariat avec ANPFS … avec des tarifs préférentiels pour les adhérents. L’activité se poursuit ensuite en mars 2013 en s’associant au Dr vétérinaire Denis HUBERT pour créer la SARL Haras de Saint-Lô. EUROGEN se chargeant de la congélation pendant toute l’année et le Dr Denis HUBERT de la reproduction pendant la saison de monte. EUROGEN avec le Haras de Saint-Lô se sont rapidement et régulièrement développés, en offrant un éventail d’excellents reproducteurs et un service de proximité aux éleveurs. C’est ainsi que depuis 3 ans, le nombre d’étalons prélevés à Saint-Lô n’a cessé d’augmenter avec aujourd’hui 60 étalons alors que la structure avait débuté avec une douzaine de chevaux. De plus l’évolution croissante du Pôle Hippique tant sur le plan sportif que dans le domaine de l’élevage, laisse encore augurer de belles perspectives de développement. Toujours dans l’esprit de proposer des solutions adaptées aux éleveurs, EUROGEN possède aussi deux camions laboratoires mobiles équipés du matériel de congélation permettant un déplacement et des prélèvements à domicile (les étalons pouvant rester dans leur milieu habituel de vie et de travail). Nous nous déplaçons de la Normandie jusque dans les Pays de la Loire. Actuellement, l’activité d’EUROGEN est répartie entre les chevaux de sport pour 60 %, les trotteurs pour 15 %, les poneys de sport pour 15 %, les pur-sang arabes et les chevaux de dressage pour le reste. Parmi les étalons que récolte EUROGEN, se trouvent les stars du CSO Français comme DIAMANT DE SEMILLY, QLASSIC BOIS MARGOT, VAGABOND DE LA POMME …, ainsi que celles du trot comme READY CASH, LOOK DE STAR, PRODIGIOUS, VOLTIGEUR DE MYRT… sans oublier les poneys DEXTER LEAM PONDI, QUABAR DES MONCEAUX … pour ne citer qu’eux. L’équipe d’EUROGEN est composée de 6 personnes et les bureaux sont situés à Carentan. C’est là bas que sont effectuées la majorité des opérations techniques : congélation, contrôle de qualité, stockage et gestion des expéditions (France & Export). EUROGEN en chiffres, pour la saison 2016 ce sont, 150 chevaux prélevés, 1911 expéditions de semence congelée dont 120 à l’export, 1095 expéditions de semence réfrigérée dont 231 à l’export et 520 dossiers sanitaires (semence congelée et réfrigérée).

e

EQUIN 2016

17


Eric Février « Pas un

28 jours » !

E

xpression du vocabulaire populaire et rural breton (1) qui signifie que la personne en question est dotée d’une personnalité subtile et dont on dirait aussi, autre expression qu’il « gagne à être connu ».

Eric Février est de ceux-là ! On le connait ce garçon originaire de la Manche - La Rochelle Normande- installé depuis longtemps en Bretagne au service de l’affixe d’Helby des époux Lamotte. A Saint-Lô, il reste la vainqueur, un peu inattendu, et c’est qu’il jubile avec son sourire coquin, vainqueur donc du CSI*** avec Kouros d’Helby. Pour ce premier round du Meeting d’Automne, il était venu avec des armes bien fourbies. Deuxième du prix France-Bleu CSI**) avec Trésor d’Helby, il remporte le soir même la deuxième épreuve du concours avec Undoctra d’Helby, une jument par Indoctro qui fut Championne des 5 ans à Fontainebleau. Enfin, pour, définitivement marquer son passage à Saint-Lô, il remporte avec une fluidité étonnante et pour seulement 2 centièmes le Grand prix du CSI* marqué du sceau de la Région Normandie. (1) Par comparaison aux autres mois de l’année qui comptent 31 ou 30 jours, février n’en comptant que 28 ou tous les 4 ans 29, est un peu à part.

18

e

EQUIN 2016


Grand Prix CSI* Région Normandie 1- Vinci de Couepeur Prix France Bleu 2 - Trésor d’Helby Prix Haras de Semilly 1 - Undoctra d’Helby

e

EQUIN 2016

19


20

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

21


CR

SAMEDI 15 OCTOBRE

Prix Gênes Diffusion

Grégory ottard et

égate d’Aure Pleines voiles dehors

D’entrée de jeu, Christophe Vanderhasselt jouait les équilibristes. Il réalisait un temps inférieur à la minute

avec Edel Vitseroel. Alors, il tombait sous le sens que parmi les 55 concurrents restants, il faudrait tourner la poignée pour l'emporter. Car, partout, il y avait un piège. Très vite, le Belge cédait sa place à Dermott Lennon. L'Irlandais dont il faut se souvenir qu'il fut sacré Champion du Monde (2002 Jerez de la Frontera) montait Fleur IV, une jument BWP de 11 ans par Chatman. Et c'est, comme une fleur qu'il glissait avec agilité sur les obstacles en 58.24, soit plus d'une seconde et demi plus rapide. En 26ème position Adeline Hécart, très en phase avec Question d'Orval (Rosire) s'approcha du chrono de l'Irlandais en 58.76. Il fallut attendre longtemps alors qu'Hugo Breul et Aymeric de Ponnat s'étaient mis en quatre, que Grégory Cottard arrive. Dès le deuxième obstacle, en attaquant l'oxer de l'Agglo Saint-Lô, l'ancien Champion de France montra qu'il était parti pour casser du chrono et surtout pas du bois. Tout se passa vite, très vite, avec Régate d'Aure bondissante. Si vite que le temps se mua de 58.24 à 55.35. Pour trouver où enlever 3 secondes ne fallait-il pas être vraiment très rapide.

22

e

EQUIN 2016


Christophe Vanderhasselt - Identity Vitseroel

e

EQUIN 2016

23


24

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

25


DIMANCHE 16 OCTOBRE GRAND PRIX CSI** CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA MANCHE

23

ans plus tard C’était en 1993, on inaugurait le « CPE » en grandes pompes avec le Cadre Noir. Jamais le hall ne fut aussi plein même cette année que l’on qualifie d’exceptionnelle. Un Grand Prix Pro1 avec 36 partants et toute l’élite nationale en couple : GodignonLa Belletière, Ledermann- Rochet Rouge, Bourdy- Pin Pin du Valon et Riverain du Marais, Eric Levallois- Sisi de la Cour. Les temps ont bien changé. Que s’est-il passé ce jour- là ? « Un pied de nez aux mathématiciens du BLUP, aux caïds de la sélection, aux rois du Stud-Book » c’est ainsi que notre confrère et ami Paul Dubos, résuma la victoire historique de Patrice Delaveau associé au poney Orient de Frébourg qu’on s’empressa de surnommer Orient Express comme un signe du destin. Patrice devançait, Alexandra Ledermann et le regretté Hubert Bourdy. Si, bien entendu, Le Normand a remporté d’autres épreuves au cours des années suivantes, il n’avait plus jamais gagné le Grand Prix, fut-il de deux étoiles. C’est chose faire avec sa nouvelle monture Aquila.

26

e

EQUIN 2016

Patrice


D

elaveau

e

EQUIN 2016

27


Emilio Bicocchi - Ares Dermott Lennon - Valent

28

e

EQUIN 2016

CLASSEMENT 1- Patrice Delaveau- Aquila HDC 0 et 35.83 2- Emilio Biccochi- Ares 0 et 36.18 3- Dermott Lennon – Valent 0 et 36.21 4- Florian Angot- Tip Top des Tess 0 et 36.49 5- Margaux Rocuet –Talika des Isles 0 et 36.87 6- Alexis Gautier- Siroco de Coquerie 0 et 36.69 7- Christophe VanderhasseltGino vd Vrunte 0 et 37.91 8- Paolo Paini – Otava Meraviglia 0 et 42.06 9- Julia Dallamano- Hoepala VH Daallhoff 0 et 45.74 10- Camille Condé Ferreira – Pirole de la Chatre 4 et 36.40


LE SPORT Le Vice-Champion du monde, 13ème à s'élancer sur les 19 couples qualifiés, devait améliorer le temps de l'Irlandais Dermott Lennon et Valent en 36.21. Valent est un cheval hollandais par Hors la Loi II, un étalon fils de Papillon Rouge né chez Patrice Bourreau à Sainte-Marguerite d'Elle. En 35.83, le Normand se mettait à l'abri jusqu'au passage de l'Italien Emilio Bicocchi qui, dernier cavalier à partir laissait quelques instants faire craindre aux supporters de Patrice Delaveau qu'il allait s'imposer. Malheureusement pour le Transalpin qui aux rênes d'Ares un hongre holsteiner par Ephebe For Ever (SF) avait, sur une ligne fait 4 foulées plutôt que 5 et franchi l'oxer central avec une couverture invraisemblable. Il lui manqua de trouver la bonne foulée avant le dernier obstacle pour que son rêve se réalise. En 36.18, il prenait la 2ème place. Une place méritée pour ce cavalier toscan, militaire dans l'armée de l'air, Champion d'Italie en titre, vainqueur du CSI*** de Mannheim et membre régulier de l'équipe dans les Coupe des nations. Emilio est également le cavalier de Venus de Laume (Jivaro du Rouet) né au Gaec de l'Aumeraie à Saint Aubin de Terregatte. Quatrième de ce Grand Prix Florian a dessiné un barrage d'une précision exemplaire avec Tip Top des Tess. Quant à Alexis Gautier, 6ème avec Siroco de Coquerie il laisse le plaisir de le revoir à ce niveau après son accident sachant qu'il doit sa qualification à un petit poil de chance. En effet, le double Champion de France termine le premier tour en 69 secondes, exactement le temps limite autorisé.

e

EQUIN 2016

29


30

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

31


VENDUS A NASH

RUBY DE LA FOSSE

SULTANE DES IBIS

QUADILLAC LES PARTS

NASH -Normandie AuctionSport Horses

Denis BROHIER: +336 07 23 93 40 -Alain HINARD: +336 20 35 42 36 Administration: +336 86 77 60 16 -3 la lande chanteloup50200 GRATOT ou@mail nashauction@orange.fr, site internet: nash-auction.com

32

e

EQUIN 2016


VENDREDI 14, SAMEDI 15 et VENDREDI 21 OCTOBRE

VENTES NASH

Dolly et Doris I

ntégrées avec dynamisme et volontarisme dans la trilogie du Meeting d’Automne, les ventes NASH ont atteint dès la première session un niveau commercial supérieur. Ainsi, après une enchère à 22.000 pour Delta de Laume, les acheteurs venus d’Helvétie se sont mis en mouvement. D’abord pour acquérir Dolly de Cerisy à 29.000 € puis, après une courte pause, Doris de l’Oiselière. Cette jument alezane qui répétait ses sauts très démonstratifs avec une régularité exemplaire passait très vite la barre des 30.000€. A partir de ce moment, les petits acteurs se muaient en spectateurs. A partir de 60.000€ ils ne restaient que deux candidats. L’un jeta l’éponge à 65.000€. Et c’est une fois vers la Suisse et chez les mêmes acquéreurs que l’autre fille de Vigo Cécé émigrera. Pour compléter leur tour de marché, ces Suisses en question, sont devenus propriétaires de deux autres chevaux pour 9000€ chacun.

e

EQUIN 2016

33


Dolly de Cerisy

34

e

EQUIN 2016

D

olly de Cerisy est une fille de Vigo Cécé et Lady de Semilly par Quick Star. Elle est née chez Laurent Vincent à Cerisy la Forêt. Alesia de Semilly, la mère de Lady, est issue de la célèbre souche de Jules Menildrey à Saint-Pierre de Semilly près de Saint-Lô. Dans cette lignée on trouve Lutin de Semilly – Quick Study international avec Lauren Hough) et avant, Venue du Tot, la mère de Le Tot de Semilly.


Doris de l’Oiselière

D

oris de l’Oiselière est aussi un produit de Vigo Cécé, ancien Champion des étalons de 3 ans, aujourd’hui disparu. Elle est née en Seine–Maritime. Souche assez atypique fortement imprégnée de sang anglo-arabe avec du pur-sang et du trotteur français. Kabri’l sa mère est par l’étalon AA Ryon d’Anzex. Et Doris I, son arrière- grand-mère maternelle par ailleurs internationale avec Eric Navet et Nelson Pessoa est par Nikio (Fra Diavolo PS et Idéal Normand TF) et Séducteur AA.

e

EQUIN 2016

35


A N DYNAMITE DE LA RASSE Un bel acte commercial

La deuxième vacation des ventes se déroulait le samedi 14 octobre en matinée*. Pour Alain Hinard, metteur en scène de ces moments, les chevaux sont beaucoup plus détendus en lumière du jour. Effectivement, devant un public moins nombreux mais très attentif, les conclusions commerciales à deux chiffres se succédaient. Après les deux premiers actes, l’entrée en piste de Dynamite de la Rasse suscita un engouement soudain. Femelle alezane née dans le département du Nord, Dynamite est une fille de Tinka’s Boy. C’est sans doute le souvenir du couple que formait cet étalon bondissant avec le tout aussi démonstratif Marcus Fuchs qui donna le ton. Les annonceurs du commissaire-priseur s’offrirent un bon moment d’échanges avec des acheteurs manifestement eux-aussi dans de bonnes dispositions. Et c’est ainsi que Dynamite de la Rasse changea de main. Pour 20.000€

36

e

EQUIN 2016


H S A LE BILAN

Sous le ministère de Maître Bailleul, commissairepriseur à Bayeux assisté d’un team de spotteurs dynamiques, perspicaces en un mot efficaces ! Trois vacations : 14- 15 et 21 octobre 98 chevaux présentés 59 vendus Chiffre d’affaire : 788.500€ Prix moyen 13.364€ Top Price 65.000€ le 14 octobre

NB- De nombreux chevaux ont été vendus par la suite à l’amiable faisant monter les ventes à plus de 70%.

e

EQUIN 2016

37


38

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

39


40

e

EQUIN 2016


LUNDI 17 et MARDI 18

Championnat Régional des Femelles et Hongres de 3 ans Made by Cheval Normandie

I

« 300 »

ntégré au coeur du meeting d’Automne, le Championnat régional des femelles et hongres de 3 ans rassemblait très exactement 300 chevaux. Pour « caser » tout ce monde- là sur deux jours, Michel Mesnil, vice-président de Cheval Normandie, metteur en scène de l’évènement bénéficiait outre des installations mises en place pour les autres manifestations, d’équipes parfaitement rodées. Bernard Gaumain, Claude Thiénette au rond d’Avrincourt avec les élèves du Lycée Agricole de Saint-Hilaire du Harcouët coachés par le « toujours souriant » Frank Abraham mais aussi d’un corps de juges expérimentés et disponibles tout autant qu’un staff administratif renforcé dont l’efficacité n’avait d’égale que l’amabilité. Bref ! Une belle manifestation dont Michel Mesnil a tiré un bilan très positif même si, cela semble évident et normal, des améliorations doivent être apportée et en particulier un parcours plus approprié à l’atelier du saut monté. Autre preuve de l’intérêt de cet évènement, on rapporte qu’une cinquantaine de chevaux ont changé de main. C’est là l’objectif primordial.

e

EQUIN 2016

41


DJERBA DES FLAGUES Cette magnifique jument grise est une fille d'Unick d'Ick et Rhapsody du Bléquin par Parco. Préparée par Frédéric Letan, Djerba est la propriété de Léonard Paul (photos) à Maisons (14) Pour une moyenne de 16.10, elle a obtenu 15.20 au modèle, 16.25 aux allures (la meilleure note), 16.00 au saut monté et 17,25 au saut en liberté, la meilleure qu'elle partage avec sa dauphine.

DOLCE VITA D'ARGENT Jument alezane par Kannan et Nefertari de Mars par Galoubet A. Elle est née chez Vincent Renault à Genêts (50) et appartient à Lionel Saivres de Bouex (16). Dolce Vita a obtenu la moyenne de 15.96 avec 14.90 au modèle, 16.00 aux allures, 16.25 au saut monté et 17.25 au saut en liberté. La meilleure note au saut monté revient à Don Juan du Bois (Air Jordan) avec 18.00 à Alain Goffinet de Sainte- Cécile (50) qui obtient la 3ème place, alors que la plus belle avec 15.90 est Donalbay un hongre alezan par Panama Tame et la bien connue Jycebaie (Diamant de Semilly) à la famille Bellée de Valognes.

Section 1.62m à 1.64m

42

e

EQUIN 2016


DREAM OF SEMILLY by Diamant de Semilly and ETOUPE II by Quidam de Revel

Dans la catégorie des grands, Dream of Semilly n’a pas gagné. Il se classe cependant à une très belle 7ème place. Pour ce cheval propriété de Richard Levallois, il est intéressant de remettre en lumière sa mère Etoupe II. Née chez le regretté pierre Mouchel à Yvetot Bocage, Etoupe II, fut, sous la selle de Franck Schillewaert championne à 5 ans et à 6 ans après un terrible accident de camion à 4 ans.

DIANE DU CHATELLIER Montée par Mathieu Bellet, cette jument d’1,70m est née chez les Lemasle à Saint Jean de la Haize. Neuvième de sa section, Diane a été remarquée par son excellent comportement sous la selle où elle obtient la note de 16.75

e

EQUIN 2016

43


Section 1,61m et moins

DIS DONC D'EOLE Femelle par Old Chap Tame et Quaischa par Kannan à Patrick Bizot de Grandcamp Maisy (14). Dis Donc obtient une moyenne de 15.44 avec 15.10 au modèle, 14.75 aux allures, 17.25 au saut monté et 15.75 au saut en liberté, la meilleure note d'une section assez hétérogène. La meilleure note au modèle est pour le deuxième Dear Life du Bary (Quality Touch) avec 15.70 partagée avec Diva de la Cour (Quality Touch), la meilleure aux allures pour Discovery des Forêts (Mozart des Hayettes) 15.75 qui est aussi le leader au saut monté avec 17.50. Sujet agréable à regarder DEUX NUANCE MANCIAISE à Denis Hubert de Saint-Lô, est une femelle baipie par le séduisant Roccosifred et Si Gracieuse Ardente par Quidam de Revel.


Section 1,65m à 1,67m La catégorie des chevaux d'1.65m à 1.67m, clôture de ce marathon qui a vu passer très précisément 300 sujets depuis hier, a été dominée par l'élevage des Ibis de Monsieur et Madame Djindjian. Ces éleveurs franciliens dont la base logistique est manchoise s'imposent avec :

DREAM DES IBIS Hongre par Old Chap Tame et Magali des Ibis par Quidam de Revel. Pénalisé par une note de modèle de 15.00, il se rattrape avec 16.25 (la meilleure) aux allures, 17.50 au saut monté et surtout un magnifique 18.00, également la meilleure note au saut en liberté. Agrégées, ces notes lui donnent la moyenne de 16.40 qui en fait le champion suprême de ce concours.

DJINN DES IBIS hongre également par Old Chap Tame et Orlane des Ibis (Elan de la Cour) prend la 4ème place avec 15.80. Djinn est le frère utérin de Sultane des Ibis.

DIADEM DU THOT Hongre par l'Arc de Triomphe et Olympe du Thot par Quick Star se classe deuxième avec une moyenne de 16.26 répartie ainsi : Modèle 14.70, Allures 16.25, Saut monté 17.25, Saut en liberté 18.00. Diadem vient de l'EARL du Thot à Réville.

DIRKA DU BOIS Femelle par Nartago et Flicka du Bois par Tu Viens d'Orval à Alain Goffinet de Sainte Cécile (50). Dirka est 3ème avec une moyenne de 15.90. Elle obtient la meilleure note au modèle 16.00 et la meilleure au saut monté 17.75.

e

EQUIN 2016

45


46

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

47


48

e

EQUIN 2016


Championnat de France des Etalons de 2 et 3 ans

Le sang européen

« En Marche »

Q

uarante mâles de 2 ans et 95 de 3 ans étaient en lice pour d’une part obtenir l’approbation à reproduire et d’autre part, honneur suprême, tenter de se voir couronné du titre national.

Dans la catégorie des plus jeunes, et lorsqu’on s’arrête aux 8 premiers approuvés, ils sont, à l’exception du 8ème tous de pères étrangers. Numero Uno, étalon hollandais par Libero H (Holsteiner a engendré le vainqueur et le 7ème. Le seul représentant SF est Tycoon d’Argences, père d’Estuyla d’Auzay. En observant le classement dans sa totalité, on note que Vigo d’Arsouilles est le mieux représenté avec 3 produits, Kannan 2, Air Jordan 2, Canturo 2 également. Chez les pères de mère, les étalons SF sont naturellement plus nombreux avec Quick Star, Narcos II et Hélios de la Cour II. Quinze des 40 jeunes mâles sont Normands, bas exclusivement. Chez les 3 ans, 35 sont approuvés à la monte pour une durée de 7 ans. A propos des origines, qu’il soit convenu pour des questions d’identité que le père du vainqueur Dream de Baussy est Belge (SBS) mais génétiquement il est totalement SF avec pour père Quidam de Revel et une mère par Artichaut. Ensuite, à l’exception d’Hélios de la Cour II père du second et Kouros d’Helby père de Douros d’Helby aucun n’est issu d’un étalon SF ni d’une mère proprement SF. Favola, la mère de Douros d’Helby est née du PS Hand in Glove avec en 3ème génération l’autre PS Benroy. Peu importe ! Et comme disent les éleveurs et cavaliers pragmatiques « Pourvu qu’ils sautent 1.60m ». Certes, mais s’il est vain de vouloir faire du protectionnisme génétique, il faut malgré tout conserver aux futurs étalons des qualités pour produire d’une part des champions mais aussi des juments dont on sait que c’est sur la lignée maternelle que se conçoivent les grands chevaux. Alors, dans ce nouvel espace vital de la génétique équine et donc avec le recours plus courant au sang de nos voisins, les éleveurs devront s’enrichir d’une culture aux antipodes de celle qui consistait à choisir son reproducteur dans la cour de la station du Haras de la Haye-Pesnel ou de Beaumont Hague.

e

EQUIN 2016

49


MERCREDI 17 et JEUDI 18 OCTOBRE CHAMPIONNAT DE France DES ETALONS DE 2 ANS

EYECATCHER DU BORGET

n’a pas volé son titre !

Littéralement dans la langue de Shakespeare, « eyecatcher » se traduit « qui attire l’attention, le regard ». Dans le vocabulaire équestre, on dirait que le cheval est un peu « voleur ». Dans le cas du championnat des étalons de 2 ans, non seulement Eyeacatcher du Borget n’est pas voleur mais il a déjoué tous les pronostics. Depuis, le saut en liberté, la vedette lui été volée par les meilleurs à cet atelier. Et c’est, précisément, un peu à la surprise générale, même celle de ses concepteurs et propriétaire que le fils de Numero Uno – le bien nommé-, s’est imposé, en particulier en obtenant la note du plus beau modèle. Eyecatcher est né chez Madame Dorren Dumolein à Meteren dans le Nord. Il appartient au Chilien Luis Naveillan-Guycoolea qui l’a acheté à la naissance. Sa mère Ombre de Toscane par Quick Star est d’une souche d’exception qui a engendré Dollar- du Murier et Rahotep de Tosacne. Rien que ça !

50

e

EQUIN 2016


ELITY DE COUEPEUR Le fils de Kannan n’est que 15ème à cause d’une part de notes de modèle et de saut en liberté dans la moyenne. Et pourtant quelle tête ! Elity est par ailleurs pénalisé par une note de 0.20 de ligne maternelle contre 0.40 aux meilleurs. En revanche, il obtient la meilleure note aux allures. Par sa 5ème mère Karielle, il provient de la même souche que le vainqueur. Il appartient à Madame Renée Vidrequin de Pordic(22). Cette éleveuse bretonne a la chance de posséder aussi Elkando de Couepeur (Kannan) qui obtient la 5ème place.

ENRICO DE LA POMME Etalon du Haras de la Pomme au Pin dans le Calvados, Enrico est un fils de Vigo d’Arsouilles et de la jument belge (BWP) Lemon Tea de la Pomme, par Ingmar. Sa grandmère Nais de la Pomme fut internationale avec Patrice Delaveau. De cette souche sont nés Mylord Carthago et plus loin Morgat international avec Hubert Bourdy Avec la note de 16.39, il prend la deuxième place. Enrico obtient le bonus de 0.40 pour la qualité de sa lignée maternelle.

EDGARD MANCIAIS Ce fils de Canturo à Denis Hubert de Saint-Lô prend la 3ème place. Il est issu de la même lignée qu’Enrico de la Pomme. Il obtient la moyenne de 16.34 soit 5 centièmes de moins que le deuxième. La différence s’est faite au saut en liberté : 16.00 contre 16.19 et au modèle 15.95 contre 15.80 sachant que les coefficients sont de 35% pour le saut, 20 pour les allures et 45 pour le modèle. Sa mère Vragance Manciaise (Cassini II) a été vendue à Mickael Whitaker. Son frère de 3 ans Danturo Manciais a été approuvé pour la reproduction lors de ce même championnat.

e

EQUIN 2016

51


Les Sauteurs 16.88 Aux antipodes en ce qui concerne leur modèle, l’un un peu plus étoffé, l’autre plus sport, les deux mâles se partagent la meilleure note au saut en liberté avec 16.88. En divisant un peu les différentes écoles, ils ont tout en recueillant les meilleurs pronostics pour le championnat, occulté, bien involontairement l’ascension du vainqueur dont le modèle a été déterminant, tout autant que le bonus LM. Eclair obtient 0.10 et Estuyla 0.30.

Eclair de Rouhet

ECLAIR DU ROUHET Par Cardero (holst) et Leda de Rouhet par Allegreto, est né chez François de la Béraudière à Melay dans le Maine et Loire. Eclair prend la 6ème place avec 16.19 de moyenne. Outre ses 16.88 au saut en liberté, il est noté 15.80 au modèle et 15.38 aux allures. François de la Béraudière

Patrick Blanckaert

ESTUYLA D’AUZAY Par Tycoon d’Argences – le seul père pur Selle Français du Top 10- et Valkya d’Auzay par Lauterbach. Il est né chez Patrick Blanckaert au Cellier en Loire Atlantique. Estuyla se classe 8ème avec 16.10 de moyenne. Ses 16.88 au saut en liberté sont complétés par 15.50 aux allures et 15.10 au modèle.

52

e

EQUIN 2016

Estuyla d’Auzay


Eyecatcher du Borget Champion 2016

e

EQUIN 2016

53


Marc Dilasser - Utah van de Rock

Thibault Ternon – Paco Tame Damien de Chambord – Tabou Z 54

e

EQUIN 2016


Patrice Delaveau - Leontine Ledimar

e

EQUIN 2016

55


56

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

57


58

e

FĂŠlicie Bertrand - Almeria EQUIN 2016

Z


Simon Delestre

hadino

e

EQUIN 2016

59


60

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

61


MERCREDI 19, JEUDI 20 et VENDREDI 21 OCTOBRE CHAMPIONNAT de France des ETALONS DE 3 ANS

DREAM de BAUSSY

62

e

EQUIN 2016


Après

Quito, l’autre grand film des NAVET

A

lain, le patriarche est parti voilà quelques temps. Il fut, à son époque, l’un des grands noms du saut d’obstacles en particulier avec Luma. Eleveur, il fit naître quelques bons sujets tels Naika, Tea Time, Belle mais surtout Quito champion du monde en 1990 avec son fils Eric. Au domaine de Longueville, Thierry, perpétue l’élevage. Aujourd’hui, avec Jérôme son fils, il vient de mettre le patronyme familial à nouveau en haut de l’affiche. Dream de Baussy champion des étalons de 3 ans, la saga Navet continue.

e

EQUIN 2016

63


DREAM DE BAUSSY Propriété conjointe de Thierry Navet à Longueville et Jérôme Roux à Courbevoie, Dream est un fils de Nabab de Rêve (Quidam de Revel) et de Typie (Diamant de Semilly), une jument issue de la souche de Javotte D dont Itot du Château, comme le 4ème Darius Péguignon. De sa note de 16.83 on peut retenir celle de 16.6 au modèle, soit la meilleure. Sa première place lors des sélections saintloises de juillet en faisait le grand favori. Il n’a pas déçu

64

e

EQUIN 2016


Dionysos de Vains

Le deuxième est un fils d’Hélios de la Cour II dont la production de qualité se confirme en notant qu’il s’agit d’un étalon pur SF. Rock de Vains sa mère est une fille de RobinII Z dont la production fut un temps très controversée. Comme quoi ! De sa souche basse sont nés les étalons Col Canto, Gin Tonic Star et plus récemment Ernest. Sa moyenne de 16.62 reflète par ailleurs un équilibre parfait sur les 4 ateliers.

e

EQUIN 2016

65


DAMIRO D’HELBY Troisième place au classement pour ce pur produit d’Helby, famille Lamotte à Betton (35) : Urbain d’Helby (Damiro B) et Iseut d’Helby (Paladin des Ifs). Issu d’une souche où l’on trouve Alligator Fontaine (avec Eric Navet), Frascator Mail et Trésor Mail (complet). Meilleure note au saut en liberté, 16.88 (comme les 2 ans) et 16.71 de note finale.

DARIUS PEGUIGNON Le fils de Canturo est 4ème sur une mère par Diamant de Semilly dont la lignée a produit Itot du Château. Sa moyenne de 16.43 est confortée par une très bonne note au modèle : 15.95. Il est né à Millancay dans le Loire et Cher chez Yves de Redon de Coulombier. Un éleveur qui possède à son palmarès Sparte Péguignon, championne suprême des foals en 2006.

DAKOTA WEST Ce fils de Kannan né chez Christian Planchon à Pleudihen (22) n’est pas une gravure mais il possède des allures royales : la meilleure note avec 17.38. Il est 5ème.

66

e

EQUIN 2016


Nos Coups de Coeur

Les Hommes Alcide Bacheley – Michel Gaspard Deux juges seniors qui ont été honorés par le stud-book pour leur longue carrière en même temps que l’ensemble du corps des juges.

Les Chevaux Dairzel Duverie L’étalon de Véronique Lemarchand termine 7ème. Après une très bonne note au saut en liberté, le fils d’ Air Jordan préparé avec soin et attention par Jérémie Rolland n’a pas eu l’étincelle suffisante pour se distinguer : dommage. Djennan Semilly Encore vert lors de la sélection de juillet, le fils de Calypso d’Herbiers nous avait séduit. Nous n’avions pas totalement tort puisqu’il est classé 22ème et admis à reproduire.

e

EQUIN 2016

67


68

e

EQUIN 2016


TESTAGE DES ETALONS DE 3 ANS

Aux Ecuries de

l’Olivier

C

haque année, les installations créées par Francis Mauger à la Barre de Semilly, offrent de nouveaux services. Parfaitement situées dans le bocage saint-lois, les Ecuries de l’Olivier sont l’endroit idéal qui permet aux experts du Stud-Book Selle Français de mettre les étalons approuvés lors du Meeting d’Automne dans des situations de travail propres à apprécier leurs qualités intrinsèques. Des qualités mises à l’épreuve pendant les premiers de la semaine de testage avant une journée finale d’expertise. Cette phase d’expertise devant des juges mais aussi plusieurs cavaliers de niveau international (Olivier Guillon, Nicolas Delmotte, Marc Dilasser, Nicolas Touzaint, Français-Xavier Boudant, Thomas Carlile) donne des indications précises quant à certains aspects de leur comportement, de leur capacité à supporter l’effort et par extension leur récupération. Les résultats sont d’abord communiqués aux propriétaires avant de l’être dans le guide de l’élevage à paraître en début d’année 2017.

e

EQUIN 2016

69


Dream de Baussy Le Champion au testage

hoyé par son mentor Thierry Navet omnipréC sent, monté avec précision par Jérémie Rolland comme l’ont fait avec les autres chevaux tous les ca-

valiers choisis pour cet exercice délicat, Dream de Baussy a maintenant devant lui la charge de confirmer son titre. En 2018, ses produits seront attendus avec intérêt tout comme, dès l’an prochain, sa prestation sportive. Une année de 4 ans qui rappelons-le n’est toutefois que la première de formation. Cette saison sur les barres a souvent montré des écarts importants entre des sujets précoces et d’autres qui, comme le bon vin, doivent vieillir un peu.

70

e

EQUIN 2016


N

otre métier n’est pas de porter de jugement, les juges le font bien. En revanche, nous pouvons prétendre donner une appréciation que nous confessons subjective à propos de tel ou tel sujet qui nous a particulièrement plu, cela bien entendu sans dévaloriser tel ou tel autre.. Ce fut le cas, depuis le début de la compétition d’approbation et encore davantage lors de la journée d’expertise. Il s’agit de Darius Péguignon. Classé 4ème, ce fils de Canturo et d’une mère par Diamant de Semilly est doté d’une présence à la fois forte et délicate empreinte de subtilité. Cela, au service de qualités générales que l’on espère voir s’exprimer au meilleur niveau qu’il soit sportif ou de reproducteur Dans un registre différent nous avons bien aimé Danturo Manciais, un autre Canturo et Vragance Manciase.

Bravo les dames

D

ans un monde composé d’hommes, le staff du Stud-book Selle Français l’est essentiellement de jeunes femmes. Autour de leur directrice Maud Blouin, Emilie Le Guiel, Ombeline Duray, Audrey Bonet, Caroline Legrand et toutes les autres font l’unanimité tant dans leur approche professionnelle qu’humaine. Un bel exemple de parité dans le respect et l’efficacité. Nous le leur disons : Bravo les dames !

e

EQUIN 2016

71


72

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

73


Foire aux FOALS

P 74

e

our sa deuxième édition, la foire aux foals organisée aux abords du hall du pôle hippique par Cheval Normandie a suscité un vif intérêt commercial. Non pas au-delà des espérances car tous les éleveurs viennent pour y vendre leurs poulains mais lorsqu’on fait le fait le bilan selon la formule « c’est à la fin du marché qu’on compte les bouses », on comptait une douzaine de poulains vendus sur la quarantaine présentée. Les prix s’échelonnaient de 3 à 6000 Euros. Il faut dire pour les conditions météo, les images parlent d’elles-mêmes !!!

EQUIN 2016


Bertrand Vasselin et Patrice Nehou posent fièrement avec leurs acheteurs belges, l’un Flamand, l’autre Wallon. Bertrand a vendu une femelle par Urlevent du Bary et Patrice un mâle par Balou du Rouet. Et tout cela sous le soleil a rendu ces gens heureux !

Heureux aussi d’avoir vendu Galant de Pience un mâle par Valmy de la Lande, Amand Meigné est félicité par Michel Couard et Jean-Paul Martine.

e

EQUIN 2016

75


76

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

77


JEUDI 20 au DIMANCHE 23 OCTOBRE CSI*** GRAND PRIX DE LA VILLE DE SAINT-LO et de SAINT-LO AGGLO

Maelle MARTIN et Giovani de la Pomme Le pied de nez aux médaillés olympiques.

En faisant défiler la liste des 50 engagés, qui aurait imaginé un tel podium. Français avec le Champion de France en titre Marc Dilasser et deux jeunes en plein devenir : Maelle Martin et Alexandre Fontanelle. Exit ceux qui faisaient l'affiche et qui ont échoué : Leprévost, Bost, Delaveau, Rozier, tout autant que les Zoer, Guéry et autres Philippaerts. Simon Delestre, deuxième au classement mondial en a été le seul rescapé. Leur en faire offense ? Bien au contraire! Ce serait alors nier ce qu'on nomme "la glorieuse incertitude du sport" qui avec le cheval prend une autre dimension : celle de deux êtres vivants au sommet de leur expression et de leur sensibilité ! Le public normand ne s'y est pas trompé puisque de mémoire et depuis son inauguration en 1993, jamais le hall du Pôle Hippique n'avait été aussi plein. Rempli d'une population certes composée de connaisseurs liée peu ou prou à la filière équine mais aussi de curieux venus voir les champions olympiques. Une occasion unique qui met en lumière la place - unique aussi- de la Normandie mais surtout de la Manche et de Saint-Lô dans la trilogie sport-élevagecommerce du cheval de sport.

78

e

EQUIN 2016


Maelle MARTIN e

EQUIN 2016

79


Maelle MARTIN - Giovani

de la Pomme

Marc Dilasser- Cliffton Meilleur cavalier du CSI*** 80

e

EQUIN 2016


Alexandre Fontanelle - Quaprice

de l’Etivant

Agé de 25 ans, le Bressan, s’est fait connaître et reconnaître avec une médaille d’or par équipes au Championnat d’Europe jeunes cavaliers en 2012. Depuis, avec son cheval de tête Prime Time des Vagues, il s’est trouvé rapidement sélectionné pour les épreuves de Coupe du monde. C’était en Scandinavie – Norvège et Finlande- en 2014. On le verra en 2015 à Sopot au Global de Paris. Prime Time blessé, Alexandre a formé Quaprice de l’Etivant avec qui il rejoint le haut niveau. Sa 3ème place de Saint-Lô augure une année 2017 pleine de promesses. La 4ème place revient au Belgo-Normand Christophe Vanderhasselt devant le jeune allemand Maximilian Lill et ABC Trixi (photo)

CLASSEMENT 1- Maelle Martin/Giovani de la Pomme 0 et 35.48 2 - Marc Dilasser/Cliffton 0 et 36.60 3 - Alexandre Fontanelle/ Quaprice de l’Etivant 0 et 37.80 4 - Christophe Vanderhasselt/ Ginovd Vrunte 0 et 38.52 5 - Maximilian Lill/ABC Trixi 0 et 39.01 6 - Emanuelle Bianchi/Vadetta 0 et 39.48 7 - Paolo Paini/Otava 0 et 40.61 8 - Simon Delestre/Chadino 4 et 37.73 9 - Margaux Bost/As de Papignies 8 et 39.59 10 - Andreas Knippling/Csarano 8 et 40.41

e

EQUIN 2016

81


L’empreinte des Champions

lympiques

Pénélope Leprévost – Nice Stephanie Roger-Yves Bost – Record d’Oreal

Philippe Rozier Rahotep de Toscane

82

e

EQUIN 2016


e

EQUIN 2016

83


GRAND PRIX DU CSI * CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA MANCHE

David Bourgeot et Poor Boy de la Folie malgré la hargne d’Olivier Bidet et Razzia d’Avril

A

Gilly les Cîteaux, chez David Bourgeot on est aux écuries de la Folie. C’est vraiment la folie ! Jugez plutôt. Les villages des alentours ont pour noms : Vosne- Roamnée, Vougeot, ChambolleMusigny, Gevrey Chambertin et autres Nuits Saint Georges ou Morey Saint Denis. A la question d’un journaliste : « D’où venez vous ? », il a répondu très simplement : « A côté de Dijon », comme si en Normandie on ne connaissait que la moutarde. Le Bourguignon n’est pas un habitué de Saint-Lô. Il y est venu pour présenter un mâle de 3 ans Denfer de la Folie par Numero Uno. Classé 35ème, il est approuvé. Cerise sur le gâteau, il remporte le Grand prix du CSI* avec un hongre de son cru Poor Boy de la Folie.

84

e

EQUIN 2016


L

e CSI* a été marqué d’entrée par la victoire du local Olivier Bidet. Installé à Rouffigny près de Villedieu les Poêles, il est membre d’une famille qui pense et qui vit cheval. Spécialisé dans le travail du jeune cheval, il est aussi éleveur. C’est lui qui a fait naître et a formé Razzia d’Avril cette petite bombe par Jivaro du Rouet. Qualifié pour le barrage du grand prix final, il pêche par manque d’audace au début du parcours et termine 5ème. Un bon souvenir quand même.

Fraîcheur et fantaisie pour la 3ème place avec Sarah Bonnet de Cazalet et Drag du Buisson Z. La fille du comédien Stéphane Bonnet qui aura 18 ans début janvier, vient d’intégrer les écuries de Bertrand Baldecq.

e

EQUIN 2016

85


88

e

EQUIN 2016

Profile for JEAN BOUGIE

eEquin  

eEquin is a special web issue to Equin normand for the Autumn Equestrian Meeting held in Saint-Lô ( F- Normandy) from october 13th to octobe...

eEquin  

eEquin is a special web issue to Equin normand for the Autumn Equestrian Meeting held in Saint-Lô ( F- Normandy) from october 13th to octobe...

Advertisement