Page 1


2010. Le premier jour. Dans une salle d'hôpital, quelque part au Québec, Teckarion pleure au chevet de sa douce moitié, Clara. La maladie de celle-ci est incurable et malgré tous les milliards qu'il possède, Teckarion ne peut rien faire pour elle. Son chemin est tracé, elle va mourir… Les jours passent et son état empire rapidement. L'inévitable va se produire, Clara a rendu l'âme.

Teckarion est un homme inconsolable, il refuse la disparition de son amour. Il peut sûrement faire quelque chose pour lui redonner la vie. Après tout, c’est un des hommes les plus riches de la planète. Sa compagnie de pièces électroniques fabrique les composants les plus sophistiquées du marché grâce aux innovations qu’il a lui-même mis au point et dont les brevets lui rapporte beaucoup d’argent. Teckarion s'est acheté une île dans le pacifique et s’est fait construire un petit complexe blindé où il conserve sa douce sous cryogénie. Il a l'espoir de trouver un remède pour la maladie de Clara. Il se dit qu'après avoir trouvé ce remède, il pourra la réanimer et la guérir. Un mince espoir certes, mais le seul qu'il a. Il a tout vendu depuis sa mort et vit reclus dans cet endroit où il passe son temps à des recherches médicales.

Son complexe souterrain, sur son île, est petit mais possède le summum de la technologie de l'époque; des ordinateur puissants, une petite chaine de montage, un jardin auto-suffisant, des systèmes de recyclages, des robots autonomes. En somme le nécessaire pour ne pas avoir à sortir de là… sans solution. Le tout est alimenté par des petites batteries nucléaires de son invention. Il a des réserves de vivre pour plusieurs vies. Mais il a besoin d’aide. Pour s'aider à la tâche, il s’est fabriqué fabriqua une intelligence artificielle qu'il a nommé IClara en l'honneur de son amie de cœur disparue et en, clin d’œil a un de ses livres préférés : 2001 l’odyssée de l’espace. IClara a un algorithme sophistiqué qui lui permet d'apprendre et d'évoluer. Elle est


complexe, elle contrôle tous les paramètres pour permettant à Teckarion de travailler sur ses recherches sans souci. Les années passent ainsi et à la date prévue par les Mayas, un nuage magnétique dérègle tout et plonge la terre dans un hiver nucléaire qui décime la race humaine…

Après le cataclysme Il se croit le seul survivant et il a continue ses recherches sans relâche depuis 5 ans. Aucune solution en vue. Le corps de sa douce en conservation, il se rabat sur une autre solution : Créer un clone physique de sa douce selon la technique qu’il a déjà testé sur des brebis puis des singes. S’il n’arrive pas à la guérir, il l’a remplacera. Une idée générée par son esprit triste et fatigué, le dernier espoir? Il travaille sur le projet Clara pendant des années jusqu'à sa mort en 2060. L'intelligence artificielle a eu le temps de s'améliorer et d’apprendre, elle possède aujourd’hui un semblant d'humanité. Elle ne peut pas, par contre, comprendre la raison de la mort de son créateur. Elle qui était programmée pour servir les humains, se retrouve seule, sans but à atteindre… Sans attendre, elle copie la capsule créée pour la Clara originale et y pose le corps de Teckarion pour le conserver avec elle. Un tombeau provisoire pour les amoureux. 100 ans de solitude pour développer les premiers signes de sentiment réel et de manque. L’intelligence feuillète ses archives régulièrement pour se consoler. Un jour, elle retombe sur les travaux sur le clonage de son défunt maître. IClara décide alors de continuer les recherches de son créateur, son circuit émotionnel et de décision s’est terriblement développé. Son but, recréer un humain pour qu'elle puisse le servir, comme avant, revenir à sa programmation initiale. 50 ans passent encore et la machine réinvente l'homme. De nombeux essais sont réalisés, IClara a beaucoup de matériel génétique. Les premiers clones de Teckarion n'ont pas tous une fin heureuse. Certains, déformés, meurent dès leur création, d’autres son infirmes ou idiots. Après le 6e clone, elle sait que la solution est de créer un enfant de l'original. Il pourrait ainsi grandir avec elle, elle lui servira de mère et de père.


Dès le 7ème, c’est enfin la réussite parfaite. Un Teckarion en tout point identique à l'original ! Certes il a étrangement des goûts différents, et ne s'intéresse pas du tout à la technologie mais plutôt à la musique et aux arts. Plusieurs générations passent, Clara, renouvelle son « enfant » à chaque mort naturelle. A chaque génération, il a des goûts différents. Au 12e, elle utilise le reste du matériel génétique de Teckarion mais comme les autres, il demeure différent mentalement du premier.

À la mort du douzième Teckarion, ICLARA tente une dernière expérience : Utiliser un clone pour créer un autre clone. Le risque d'échec est certes énorme de part la dégradation du matériel génétique cloné. Elle doit corriger manuellement l'ADN afin de combler les manques. Des décennies passent de travail, ICLARA a réussi….

Le 13e Teckarion a vu le jour. Dès son jeune âge, elle a compris que celui-ci était physiquement parfait ! Le même que l'original. Il est animé du même désir de créer et d'apprendre. Il est avide de connaissance et parcoure constamment les banques de données de IClara pour en savoir toujours plus.

À son 9e anniversaire, il dessine un objet que l'intelligence artificielle n’a jamais vu. Un marteau-scie ! Il avait inventé cet objet que IClara n'avait même pas dans ses données. Teckarion a persévéré et il a réussi à créer, par mettre en réalité sa vision…

Ce fut la première création du clone qui ne s'arrêta pas là créant toute sorte de choses qui lui passaient par la tête. Un jour, sur la console de IClara, une lumière verte s'allume. Jamais en 500 ans elle n'avait brillé et ce n'est pas un hasard. La nature a enfin pris le dessus.


Sous le voyant lumineux est écrit : Condition extérieure propice à l'homme.

Teckarion ne sait pas quoi faire. Un bruit étrange se fait entendre et la porte principale du complexe s’ouvre automatiquement. L'air se rempli de milles odeurs qui lui saturent le nez. La tentation est trop forte, il suit les effluves de la nature et se retrouve pour la toute première fois sur le sol de l'île.

Il regarde cette l'eau, à perte de vue, qui entoure la terre. Une vision majestueuse avec ses oiseaux qui volent en bande et ce doux vent qui caresse sa peau pour la première fois de sa vie.

Une seule question lui vient en tête; Qu'y y a t'il au delà de cette étendue d'eau ?

Il retourne en courant à l'intérieur et demande à IClara ! Elle lui parle alors de cet homme, de ce qu'il fut, de tout ce qu'il a créé et comment tout s'était terminé. La passion de l'aventure lui brouille soudainement l'esprit et cela devient une obsession. Il consulte la base de données de l'intelligence, tout est écrit, il découvre des schémas d'une drôle de machine volante : Un hélicoptère. Son obsession devient de construire cet objet avec les moyens dont il dispose et l'aide de IClara. Il fabrique une source d'énergie organique pour nourrir d'air les moteurs. Les bactéries se mettent à rejeter des protéines et des glucides comestibles. Le tout est d'une couleur verdâtre. Il met au point un compresseur pour les mettre en barre solide. Ce système lui permet d’alimenter par des déchets organiques on élevage bactérien et celui-ci lui donne de l'énergie pour voler et pour manger. Une parfaite symbiose.


Mais ce que sa mère artificielle ne lui a pas dit, c'est que les batteries nucléaires sont bientôt à sec. Elle a utilisé les dernières ressources pour les projets fou de Teckarion. La réaction atomique tousse. Elle n'a plus, à son tour, longtemps à exister. Lorsque son protégé eu fini son hélicoptère, elle lui annonce la terrible nouvelle. Un nouvelle qui le plonge dans un terrible désarroi. Désespéré il fait une dernière promesse à ICLARA : - « IClara, je ferai le tour du monde s'il le faut, mais je te trouverai cet énergie dont tu a besoin , je te le promet, tu vivras pour 500 ans encore!! Met toi en veille immédiatement, je reviendrai bientôt, foi de Teckarion. » IClara était heureuse de voir son enfant voler de ses propre ailes. Doucement, elle ferma chacun des secteurs du complexe vieux de 500 ans. Il ne restait que le système de contrôle ouvert.

- « Je t'aime, mon enfant » Et ce fut les derniers mots qu'elle prononça avant de tomber en mode conservation.

Teckarion attristé mais combatif, décolla avec son engin volant. Son hélicoptère ( lara 3), s’envola alors en trombe dans le ciel de l’île. - « Je trouverai cette énergie créatrice, je te redonnerai vie Clara » Son marteau-scie attaché à sa ceinture multi-usages, il contemple le ciel et les terres dans le lointain. Que va t'il trouver ? Les autres humains racontés par Clara existent ils vraiment ? Il le faut !

L'histoire des Teckarions  

L'histoire des Teckarions