Page 1


L'apocalypse a depuis longtemps fait ses ravages, la nature semble reprendre, peu a peu, le dessus. Des peuplades de survivants sont dispersées, en petites agglomérations de près de 100 âmes sur les restes de l'ancienne terre des hommes. La loi du plus fort a prévalu et les motards s’imposent désormais en maîtres. Un soir, lors d'une terrible tempête, apparaît entre les nuages, une boule de feu ardente qui plonge droit vers la grande Forêt de la Solitude. Compte tenu de sa vitesse et sa masse impressionnante, on en déduit qu’un météore a réussi à percer l'épaisse couche de résidus poussiéreux qui flotte en permanence sur les terres du Nouveau Monde. La boule percute le sol dans un violent fracas qui se fait entendre à des kilomètres à la ronde. Elle génère un cratère d'environ 50 mètres de diamètre avec, en son centre, un agglomérat de pierres et de métaux ardents. Cet impact a causé peu de dégâts en dépit de la taille de l'objet. Soudain, les pierres fumantes se mettent à bouger, lentement. Au travers des pierres, on voit apparaître une main énorme, une main humaine. Une main qui tremble, puis s’immobilise, inerte. Dans un village voisin du point d'impact, un petit enfant du nom d’ Oman n’arrive pas à dormir tant la faim torture son corps squelettique Le petit gît sur son lit lorsque le météore percute le sol et le fait sursauter. Cela éveille sa curiosité naturelle. Le jeune enfant connait la forêt comme sa poche et sait où se diriger pour trouver la source de cet étrange bruit. Il saute par la fenêtre et se met à courir à toute allure pour éviter que son père, Ilam, ne le voie. Puis il marche quelques minutes pour arriver au bord du cratère. Il observe cette main qui dépasse des gravas fumants. Malgré sa surprise et sa peur, le petit n'hésite pas, il revient à vive allure en criant à pleins poumons:


- “Il y a un homme là-dedans, les roches , les roches, elles vont le tuer!! Vite il faut de l'aide. Papa, papa, papa!!!! » C’est ce qu’il hurle en atteignant le porche de la petite maison en bois. Il ouvre violemment la porte. Son père apparaît quelques secondes plus tard, en furie bien sûr car les cris de son fils ont réveillé les voisins. - « Papa, il y a.. il y a .. un homme sous la roche!... papa il faut l'aider! » - « Calme-toi Oman !!! » - « Non papa, je te le jure!, Il y a un homme sous des pierres et il va mourir. Tu sais le bruit.. et bien je sais ou il est tombé et j'ai vu cet homme sous la roche.. » Ilam sait que son fils ne ment jamais. La puissance de la voix du petit a réveillé les voisins, certains ont déjà tout entendu. Un petit groupe de villageois suit alors le jeune enfant jusqu'au cratère fumant. Oman a pointé le centre du trou et le groupe voit la main qui en sort. Etrange spectacle qui amuse et intrigue la foule. Ensemble, ils dégagent l'homme qui semble énorme à leurs yeux. L'ainé du village pose sa tête sur la grande poitrine de l'homme pour entendre si le cœur bat encore. - « Boum, boum, boum.... » - « Il est vivant!! Il est vivant!!! s'exclame celui-ci en écoutant les palpitations (ir) régulières du cœur géant. Tous entreprennent de transporter le géant qui a besoin de soins de toute urgence. Lorsqu'ils rentrent au village avec le colosse de 2,5 mètres, les villageois se massent et aident les hommes qui commencent à faiblir. C’est incroyable le poids imposant qu'un homme de cette taille peut avoir ! Ils le déposent dans la hutte du défunt chef car c'est la plus grande. Après quelques heures, l'homme ouvre les yeux. Le petit Oman, se trouve là avec son père qui ne peut s'empêcher de s'émerveiller à la vue d'un colosse pareil. Autour d'eux, la moitié du village en fait autant. Le petit enfant s'approche du géant et lui adresse quelques mots :


- « C'est quoi ton nom? Moi c'est Oman, c'est moi qui t'ai trouvé dans la forêt. Estce que tu es venu avec la pierre ou tu étais en dessous? Est-ce que tu parles?? » L'homme fronce les sourcils. L’enfant paraît étonné de son mutisme. Il recommence sans succès, puis soudain, le petit se met à imiter le géant et fronce les sourcils lui aussi. - « Ici?, On est dans mon village et eux t'ont emporté pour t'aider. A tu mal?? A tu un nom?? » A nouveau, le géant fronce les sourcils mais cette fois-ci, de façon plus subtile. - « Tu pense que c'est … « Nam… », « Namka »?? Comment ça, tu n’en es pas sûr ?? C'est la seule chose que tu te rappelles c'est ça?? » Namka hoche la tête pour acquiescer. La foule est stupéfaite, comment Oman comprend il cet homme qui n'émet, ni un mot, ni un son? -« Tu es gentil Namka?? Oui, je suis sûr que tu es gentil, si tu étais méchant, tu m'aurais déjà fait mal! », conclut le jeune enfant plein d'innocence. Parfois les paroles simples d'un enfant sont tellement emplies de vérité que cela change la perspective que l'on a des choses. Sur ces pensées, les villageois offrent le gîte à ce nouveau venu afin qu’il reprenne des forces. Cela ne prend que quelques jours au colosse pour guérir complètement de ses blessures physiques. Il est évident que ses blessures mentales prendront plus de temps à guérir. Il n'y a qu’ Oman qui semble le comprendre quand il s’exprime et il ne se souvient toujours pas de son passé. Par contre, il comprend très bien les paroles des gens.


Namka reste ainsi plusieurs semaines dans ce village en offrant sa force herculéenne en échange des repas et du gîte qu'il occupe depuis son arrivée. Les villageois acceptent la présence de ce gentil géant. Cet homme surdimensionné a des talents de chasse bien au delà de ceux du groupe, les villageois en profitent et cela apporte l'abondance dans ce petit village isolé près de la Grande forêt. Un jour ou Namka décide de chasser une plus grosse proie, celle-ci l’entraine dans sa fuite, au delà des terrains connus. Il la poursuit pendant des heures et finit par l'attraper dans un ultime assaut. La créature ressemble à un immense bovin mais avec d'énorme cornes. Les deux mastodontes se livrent à un combat de force. Celui qui aura le dessus, aura la vie sauve. Soudain, une pensée puissante s'empare de Namka, le bovin l'a senti aussi et subitement devient très calme. Le colosse laisse alors partir le bovin et se met à genoux. Quelque chose ou quelqu'un a tenté de lui parler, il le sent au fond de son corps et de sa tête. C'est un appel de détresse, une douleur et une peur qui crient l'innocence. Il se lève et se dirige en suivant un chemin imaginaire qui apparaît dans sa tête. Il court jusqu’à ce qu'il arrive devant deux hommes agressifs en train de frapper une femme à terre à coups de bâtons. Le gentil géant se transforme alors en un monstre de force et empoigne les hommes de ses immenses mains. Il percute les deux têtes l’une contre l’autre si violemment qu’ils meurent sur le coup.


Il est trop tard, la dame est sans vie. Pourtant, il entend toujours la voix dans sa tête, celle qui demande de l'aide. Il soulève la femme et, caché sous celle-ci, découvre une jeune fille totalement nue. La femme avait protégé l'enfant de son corps. Namka est donc intervenu à temps pour sauver la vie de la jeune fille. Il est triste, il n'a pas pu sauver celle de la dame. Namka, prend la jeune fille dans ses bras, elle reste immobile, les yeux vides. Elle semble bien dans les bras du géant, elle se sent en sécurité. C'est comme une impression, mais déjà très vive dans sa tête. Elle s’endort et Namka, en bon chasseur, retrouve très vite le petit village, la petite fille dans ses bras. A son grand désespoir, il découvre le village en feu. Des dizaines de motards pillent, brûlent, tuent. Au loin, il distingue un homme avec un bandeau sur l'œil droit, l’homme semble diriger les mercenaires d'un ton ferme. Ils sont trop nombreux et Namka sait qu’il ne peut rien faire, il doit protéger la petite fille. Il tente de joindre Oman sans succès. Il doit se rendre à l'évidence, il faut partir. Malgré tout le désir de se battre, il sait que c'est un non sens, son instinct de protection le guide, il sent que cette jeune fille est spéciale, unique. Le géant s'enfuit dans les bois en courant. La petite fille dans les bras, ils voyagent ainsi pendant des heures, s'arrêtant seulement pour les besoins de la fragile jeune fille. Elle le guide, et il le sent. Il entend ses pensées. Mais où?? Après plusieurs jours de marche, le colosse aperçoit enfin une sorte de petit promontoire. -« C'est là, indique la jeune fille. » Il porte celle-ci jusqu'à la porte d'un bunker sous-terrain duquel émane toute sorte de sons musicaux. Elle lui demande de la déposer. Namka obéit sans se poser de questions.


-« Pars Namka, cache toi dans les bois, attend un peu qu'ils osent sortir de là. Ils auront besoin d'un ange gardien. Tu auras la vie sauve. S’il te plait, c'est Naja qui le demande. » D'un étrange acquiescement, le colosse laisse la jeune fille dans ce corridor qui mène à la porte d'un bunker… Il s’éloigne, Il sait qu’il a une mission à accomplir.

L'Histoire de Namka  

L'Histoire de Namka

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you