Page 1

H ugo B e r t ra n d a rc h i te c te D E | h ugo b e r tra nd@ live.fr | + 336 72 3 8 0 5 9 6 | 2 0 1 6

e s q u i ss e s.


L’espace du projet est une réserve inépuisable de relations, d’analogies, de métaphores, un véritable champ des possibles. C’est l’espace des manipulations : manipulation de contraintes, d’images, d’idées, d’objets, soumis à une constante médiation. Il est le terrain anfractueux de la conceptualisation, où il est louable de s’abstraire un temps d’une certaine réalité pour la reformuler à posteriori, et toujours partiellement. C’est ici que réside peut-être l’attitude créative de l’architecte. En cela chaque projet est une esquisse. Une esquisse aussi, car, en réalité, rien de s’ancre pour l’éternité. Reste la seule anticipation de l’altération de ces constructions a priori finies que nous produisons, de leurs craquèlements, tantôt plaisants, tantôt décevants, lorsqu’elles entrent en tension avec la complexité du monde dans lequel elles s’inscrivent.


2|


Hugo Bertrand. architecte DE hugobertrand@live.fr

+336 72 38 05 96

2016 09 . obtention du diplôme d’État d’architecte, ENSA Strasbourg, mention très bien 2014 07 . obtention du diplôme d’études en architecture (licence), ENSA Strasbourg 2012 06 . obtention du diplôme de BTS design d’espace, Sainte Geneviève, Rennes 2010 . MANAA, mise à niveau en arts appliqués, Le Paraclet, Quimper 2009 . obtention du baccalauréat économique et social, Grand Air, La Baule

expériences. 2017 01 . Moreau Kusunoki architectes, Paris 2016 12 . premier prix du Shelter competition à Tokyo. jury: Sou Fujimoto 2016 09 . exposition du projet de fin d’étude, ‘Transforming Industrial Heritage’ , Saint-Pétersbourg, Russie 2016 04 . présentation, images et territoires, séminaire de recherche, ENSA Strasbourg 2016 04 . concours, opengap, in nature, Espagne 2016 01 . soutenance mémoire de master, ‘Territoires incertains, espaces des possibles’ mention très bien 2015 11 . workshop @ ITMO, Saint-Pétersbourg, Russie 2015 10 . workshop @ KIT, Karlsruhe, Allemagne 2015 10 . exposition et présentation du projet ‘Au-delà des murs’, festival ‘Ososphère’, Strasbourg 2015 09 . concours, opengap, a house for, Espagne 2015 07 - 2015 09 . stage @ GStudio architectes, Strasbourg 2015 04 . exposition du projet ‘Au-delà des murs’, CCI, Strasbourg 2015 . avant-projet, extension de maison individuelle, Saint-Hippolyte 2014 11 . concours, combo competition, hello nature, Suède 2014 07 . relevé d’un grand corps de ferme franc-comtois, dépôt de permis, Grand’Combe-des-Bois 2013 07 - 2013 08 . stage ouvrier @ Apibat, Pornichet 2012 06 . soutenace projet de fin d’étude, BTS 2011 06 . stage @ sweetwood home architecte, Pornichet

cao dao. Autocad, Archicad, Sketchup, Photoshop, In Desing, Illustrator, Artlantis, Twinmotion, Kerkythea, Velux, V-Ray + Word , Pages , Excel, Powerpoint

langues. français, espagnol, anglais esquisses | 3


Saint-Pétersbourg - Yarilograd. mise à jour des territoires incertains ( avec Noël Picaper ) Ce projet n’a pas pour ambition de définir un objet fini, mais plutôt une forme évolutive qui puisse réagir à la complexité de l’environnement dans lequel elle s’insère. Un projet qui doit être capable de produire une énergie dynamique pour pallier ses propres défaillances. Des sous-systèmes imparfaits, incomplets, élastiques et politiques s’approchant d’une multiplicité de styles de développements, plutôt que d’un paysage lisse et homogène. Il s’agit là d’une méthode relativiste, d’une «planification incertaine» dans laquelle le processus tient un rôle primordial et où l’échec est accepté. Située dans le Nord-Ouest du pays sur le delta de la Neva, au fond du golfe de Finlande, Saint-Pétersbourg occupe une position primordiale sur le plan des échanges, de l’industrie et de la recherche. La Région saint-pétersbourgeoise est un nœud de communication stratégique, une interface entre le Nord de la Russie, la Laponie, les États Baltes, mais aussi entre la Russie et l’Europe de l’Ouest. Toutefois, cette région d’échanges, à priori avantageuse, dissimule de nombreuses failles.

4 | mise à jour des territoires incertains


esquisses | 5


6 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 7


8 | mise Ă jour des territoires incertains


les territoires incertains, fruits de l’obsolescence infrastructurelle La ceinture industrielle de Saint-Pétersbourg est au centre de l’engrenage réticulaire précédemment illustré. Située entre le centreville historique et la troisième ceinture périphérique, elle inclut le complexe industrialo portuaire, des pôles universitaires, des activités tertiaires et bon nombre d’industries. Elle est, de surcroît, drainée par un imposant réseau infrastructurel. Cependant ce vaste territoire est aujourd’hui empreint d’obsolescence et est largement fragmenté. Les « territoires incertains » sont les résultats de cette obsolescence. Ils sont les craquelures d’un système, l’envers du décor, l’autre côté de la ville, loin du façadisme baroque qui qualifie communément la ville des Tsars. Ils se distinguent les uns des autres par leur grande variété typologique: friches industrielles, terrains vagues, espaces résiduels et interstitiels, etc. La posture adoptée ici ne consiste pas à les dissimuler et/ou à nier leur existence. Ils regorgent de potentialités : ils sont le socle d’une biodiversité en devenir et une opportunité de renouer avec le territoire proche. De par l’absence de planification en leur sein, ils sont un spectre de lecture autre de la forme de la ville. Mais ce sont avant tout, en raison de leur plasticité inhérente, des leviers qui permettent d’agir sur le tissu saint-pétersbourgeois.

Suspens esquisses | 9


territoires plastiques Le geste projectuel repose sur l’instauration de relations entre les fragments issus de la planification par zonage et les territoires incertains. L’idée est de faire émerger des lieux capables de répondre aux défis de l’obsolescence en créant un tissu réparateur. Cela passe par une manipulation des limites, dans un premier temps conceptuelles, issues de la confrontation entre ville et territoires incertains. C’est de l’expérience et de la projection de ces limites que surgissent des relations autrefois inexistantes. C’est aussi de là que certaines singularités de la ceinture industrielle sont ravivées et que les forces politiques existantes sont canalisées pour fabriquer un entre deux. Or, ce processus et ces interfaces émergentes ne peuvent apparaître que grâce à la plasticité qu’offrent les territoires incertains. Elle est le catalyseur de ces échanges, la condition nécessaire.

Eveil 10 | mise à jour des territoires incertains

Ancrage


Maturation

Fluctuations esquisses | 11


12 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 13


14 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 15


16 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 17


osmose Il s’agit à présent de développer à une échelle architecturale, les formes que pourraient prendre ces relations, ces processus, ce tissu réparateur évoqué précédemment, en s’inscrivant dans une démarche de développement durable. Dans cette étude, quatre sites sont approfondis, chacun d’entre eux est représentatif d’un positionnement différent ; il s’agit de révéler les potentiels variés qu’offrent les territoires incertains, et de mettre en forme les limites qui les séparent de la ville.

18 | mise à jour des territoires incertains


esquisses | 19


20 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 21


22 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 23


24 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 25


26 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 27


28 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 29


30 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 31


32 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 33


34 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 35


36 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 37


38 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 39


40 | mise Ă jour des territoires incertains


esquisses | 41


kulturzentrum. salles de danse, salle de concert, bar, dancefloor, studios de répétition, médiathèque, agora, café, maison des jeunes, salles d’arts plastiques, salles de réunion, logements, locaux administratifs et techniques... Cette densité programmatique est susceptible de fabriquer un lieu de partage rayonnant à l’échelle de la métropole bâloise. Les intentions consistent en l’atténuation de la situation d’encaissement de la parcelle en fabriquant un édifice qui se montre, en relief, qui crée une situation de tension avec les éléments forts environnant (le Viaduc, l’Hallenbad Rialto et l’ «euregio office building »). En cela le bâtiment a l’allure d’un monolithe sur lequel on peut projeter afin d’accentuer son caractère de signal. Seul le travail complexe de la toiture permet d’éclairer naturellement. Pour un tel lieu de culture l’idée était de souligner l’accessibilité par un système de rampes douces comme des aspirations qui convergent vers le rez-de-chaussée de l’édifice, le point central: l’agora.

42 | kulturzentrum


esquisses | 43


44 | kulturzentrum


esquisses | 45


46 | kulturzentrum


esquisses | 47


48 | kulturzentrum


esquisses | 49


50 | kulturzentrum


esquisses | 51


52 | kulturzentrum


esquisses | 53


54 | kulturzentrum


esquisses | 55


au-delà des murs. ( avec Maxime Duquet, Noël Picaper et Pauline Hardy) Un des grands thèmes de cette étude porte sur la transformation du plan libre, sans en altérer les qualités et sans pour autant recréer des formes urbaines conventionnelles (îlots, rues…). L’idée est de faire du quartier d’Esplanade (Strasbourg) une plateforme d’échange entre péri-urbain et centre-ville. En cela Esplanade ne peut plus être un lieu aux zones spécialisées et au fonctionnement pendulaire. L’abondance d’espaces « sans qualités » (surfaces végétalisées et parkings) constitue des souplesses et devient le levier du projet. De la même manière, l’ajout de nouveaux programmes sert la réflexion sur la mutation du quartier. Les actions menées sont : . la disparition du zoning. Décloisonner pour connecter, en créant des perméabilités et des continuités à l’intérieur du quartier afin d’outrepasser ses limites. . la hiérarchisation de l’espace public en y apportant plus de lisibilité et de diversité. . l’injection d’une échelle intermédiaire : nouvelles dimensions d’espace public et de bâti.

56 | au-delà des murs


esquisses | 57


58 | au-delĂ des murs


esquisses | 59


hôtel. La parcelle se situe au bord de la place Broglie à Strasbourg, à la lisière d’un tissu médiéval. La place a une forme longue et est organisée selon une logique d’alignement. Cependant le palais du gouverneur adjacent n’a pas pu être terminé; cela confère au site un caractère décousu. C’est pourquoi le projet est compact. C’est presque un bloc qui vient finir la rue de la comédie à l’Ouest, enclore le jardin du palais à l’Est et poursuivre le front bâti sur la place au Nord. Une séquence, autour de laquelle tous les éléments du programme s’organisent, structure le projet. Entre le jardin du palais, l’escalier d’honneur et la toiture terrasse qui est un lieu de contemplation de la ville, de réception, d’événements. Les éléments de programmes situés derrière la façade Nord sont en rapport avec la place ; le grand restaurant et le bar appartiennent à la place, les chambres doubles et les suites sont pensées comme des alcôves.

60 | hôtel


esquisses | 61


62 | hĂ´tel


esquisses | 63


64 | hĂ´tel


esquisses | 65


66 | hĂ´tel


esquisses | 67


68 | hĂ´tel


esquisses | 69


b ibli ot hè que. Une bibliothèque de quartier à Strasbourg. Le programme se compose d’une salle d’exposition, d’une salle de conférence, d’espaces de séminaires, d’une bibliothèque, d’un pôle administratif, de logements pour chercheurs, d’une salle de lecture, et d’archives.

70 | bibliothèque


esquisses | 71


72 | bibliothèque


esquisses | 73


74 | bibliothèque


esquisses | 75


fo o d scap e. ( avec Noël Picaper ) Shelter international competition Projet lauréat : 1er prix Jury : Sou Fujimoto. Thème imposé : diversité. How to create diversified landscapes with food and architecture ? Imagine the deserted spaces of the city as fertile lands. Parking facilities, residual spaces, highway surroundings, could lead to an abundant food production. In this project, food is a tool that change some unattractive urban areas into diversified landscapes made of various relations. From each staple food we can develop many architectural processes operating at several scales, creating new professions and practices, linking skilled workers, inhabitants, investors, encouraging short circuits and alternative means of transportation, means of production, etc… Those interactions will also have a future impact on food and so forth. Therefore, architecture and food become here interdependent. Their dialog encourages diverse experiences and lifestyles. ‘ Food-scape ‘ gives life to an hybrid landscape created by the fusion of the existing urban context and a nutritive architecture.

76 | foodscape


esquisses | 77


78 | foodscape


esquisses | 79


80 | foodscape


esquisses | 81


82 | foodscape


esquisses | 83


84 | foodscape


esquisses | 85


86 | foodscape


esquisses | 87


88 | foodscape


esquisses | 89


90 | foodscape


esquisses | 91


small house. maison existante : 40m2 | extension : 45m2 ( avec Hakan Ozdemir ) L’enjeu du projet était de multiplier et de diversifier les espaces malgré la petitesse des surfaces. Il s’agissait de proposer une véritable extension de l’espace habité. La structure paysagère (enserrement de la parcelle entre un ancien talus ferroviaire et une départementale, modelé du terrain, masses boisées, etc.) fut le levier majeur pour développer des espaces promouvant la suggestion, le «caché», des séquences intégrant des dénivelés et des voiles. Le dispositif suggère la profondeur de la parcelle sans jamais en révéler la totalité. Il insiste sur la succession et articulation de parties et insinue seulement un tout.

92 | small house


esquisses | 93


94 | small house


esquisses | 95


96 | small house


esquisses | 97


98 | small house


esquisses | 99


house 100 small |


esquisses| 101


lost spaces. ( avec Noël Picaper ) Ce projet distille les rapports entre l’infrastructure, la ville et les espaces délaissés au sein des grandes métropoles. C’est une approche paradoxale où les installations de tous types sont réorganisées autour d’axes stratégiques et où l’espace libéré / abandonné est livré aux seules règles du monde sauvage. Sur la frange entre ces deux «corps», une diversité de rapports entre hypertechnicité et nature émergente est susceptible d’apparaître, ouvrant un nouveau champ de possibilités, de nouvelles considérations écologiques, et où la ville est plus encline à reconsidérer ses propres limites.

spaces 102 lost |


esquisses| 103


spaces 104 lost |


esquisses| 105


Hugo Bertrand a rchite cte DE | h u g o b ert ra n d @ live.fr | + 336 72 38 05 96 | 201 6

Esquisses, Hugo Bertrand  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you