Page 1

Commune de Miquelon-Langlade

Le journal municipal n°165 Février-Mars 2013 - Gratuit

Tout bascule ! « Une comédie résolument moderne » Une comédie d’Olivier Lejeune mise en scène par Isabelle Astier

A la salle des fêtes municipale les vendredi 22, dimanche 24 et lundi 25 mars 2013, à 21 heures.

Une nouvelle kiné à Miquelon p.8

« Les baleines à bosse aux îles SPM » p.10 - 12

« Misaotra » : une association humanitaire active p.13


Sommaire

En bref > 4 - 6 > G.I.P E.M.V.I.E > Déclaration de revenus 2012, pensez-y ! > Philatélie > Tournoi de Miquelon > Qu’est-ce qu’être Préfet ? > Séances de danse en ligne

Actualité > 7 - 13 > Audition de violon > Une nouvelle kiné à Miquelon > Relevé des zones basses du village > Départ du garde du littoral > « Tout bascule ! » > « Les baleines à bosse aux îles Saint-Pierre et Miquelon » > Le cinéma à Miquelon en péril > « Misaotra » : une association humanitaire active

Mais encore > 14 A lire > 15 2

Février-Mars 2013

Bulletin municipal n°165


L’Edito

Le mot du Maire : Financement de l’enseignement privé La question du financement de l’enseignement privé dans l’archipel est posée sur les ondes locales depuis plusieurs semaines, quasiment quotidiennement. C’est bien la preuve que le sujet est important. Je ne me suis pas exprimé sur les ondes car je ne voyais pas la nécessité d’intervenir dans le débat qui oppose le président du conseil territorial au préfet et au sénateur-maire sur la question juridique. Par rapport à Saint-Pierre, Miquelon a la particularité de ne pas posséder d’école maternelle publique. L’intérêt général de l’enseignement privé n’est donc pas à démontrer et ne peut pas être brutalement remis en question. Pour autant, il n’a jamais été question que la mairie de Miquelon sollicite unilatéralement le soutien du conseil territorial pour financer l’école maternelle, sans savoir si le conseil territorial peut légalement continuer à subventionner la mission catholique comme il le fait depuis 40 ans. En outre, il n’est pas question non plus qu’une convention soit signée avec la mairie de Miquelon alors qu’à Saint-Pierre, si la légalité en est confirmée, le conseil territorial continuerait à financer directement. Le président du CT l’a affirmé à plusieurs reprises, il ne s’agit pas d’un problème politique mais uniquement juridique. Le président du conseil territorial ayant saisi le juge du tribunal administratif, nous aurons donc une réponse juridique qui permettra de mettre en place une solution parfaitement légale, identique pour l’ensemble de l’enseignement privé dans l’archipel. Enfin, si la seule possibilité de financer l’école maternelle privée devait passer par les mairies, les conseils municipaux respectifs devraient alors approuver le contrat d’association signé entre l’enseignement privé et l’Etat.

Tournoi de Miquelon Cinq équipes de Miquelon et de Saint-Pierre se sont rencontrées ce week-end pour participer au tournoi de Miquelon organisé par le club de l’ASM. Les Prédateurs et les Tiramisu (complétés par quelques joueurs de l’équipe des Footix) ont rencontré les Weezy’s, la Min Machine et les Jack Olympique de Saint-Pierre (mélange de joueurs des Jack Pot et de l’Olympique Saint-Pierrais). Les matchs de qualification pour la demi-finale avaient lieu le vendredi soir et le samedi toute la journée. La demi-finale s’est jouée dimanche matin et la finale, opposant les deux meilleures équipes du tournoi, l’après-midi. L’équipe vainqueur s’est vu remettre le trophée offert par la Municipalité de Miquelon, avant de se réunir avec l’ensemble des participants autour d’un pot de l’amitié. Nous reviendrons sur les résultats de ce tournoi dans notre prochaine édition.

Bulletin municipal n°165

Février-Mars 2013

Revue mensuelle éditée par la municipalité de Miquelon-Langlade Directeur de la Publication Stéphane Coste Co-Directeur de la Publication Suzie Boissel Comité de Rédaction Stéphane Coste Suzie Boissel Marjorie Gaspard Jean de Lizarraga Aurore Michel Dessinateur humoristique Germe Benoît Rédaction, photographies, conception et mise en page Aurore Michel Impression L’ Echo des Caps Saint-Pierre Rue Georges Daguerre BP 4213 97500 SPM Rubrique Livres Roselyne Pike Tirage 450 exemplaires Commission paritaire N° 0Z11G8628 Contact à L’Horizon Mairie de Miquelon 2, rue Baron de l’Espérance BP 8309 97500 Saint-Pierre-et-Miquelon Tél. 05 08 41 66 26 Fax : 05 08 41 65 94 horizon@miquelon-langlade.fr Abonnements Saint-Pierre : 7.80 € France : 21.00 € Canada : 23.50 € Reste du monde : 27.50 € Courrier des lecteurs Un petit mot, une longue phrase, un poème ou une chanson, nous sommes à l’écoute. L’Horizon, votre moyen d’expression.

3


En bref G.I.P E.M.V.I.E Expertise, Mobilisation et Valorisation des Initiatives vers l’Emploi GROUPEMENT D’INTERET PUBLIC SAINT-PIERRE ET MIQUELON Ensemble, l’Etat, le Conseil Territorial, les villes de Saint-Pierre et de Miquelon, la CACIMA, les syndicats CFDT et FO, ont fédéré leurs efforts et leurs moyens pour créer le GIP « E.M.V.I.E » qui a ouvert ses portes au public le 19 mars 2012. Cette structure a pour mission d’accueillir tous les publics en quête d’information et d’orientation, tant en matière de formation professionnelle que d’accompagnement dans le cadre d’une démarche plus personnelle comme la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). « Un pôle d’accueil, d’information, d’orientation où l’on peut dialoguer avec un conseiller ».

INFORMATIONS PRATIQUES : horaires d’ouverture : Du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 16h tel : 41 22 79 - courriel : conseil.emvie@gmail.com Adresse postale : GIP EMVIE, BP : 4446, Rue Saint-Joseph de Cluny, 97500 SAINT-PIERRE

4

Février-Mars 2013

Bulletin municipal n°165


En bref Déclaration de revenus 2012, pensez-y ! Pour 2012, une nouvelle présentation de la déclaration d’impôts avec 2 feuillets : - le premier concerne tous les contribuables ; - le second est destiné d’une part aux personnes disposant de revenus professionnels relevant des bénéfices industriels et commerciaux , non commerciaux, bénéfices agricoles ; d’autre part aux personnes ayant réalisé des plus-values immobilières.

Le site internet de la direction des services fiscaux propose depuis la dernière semaine de février un accès à la foire aux questions avec plus de 50 interrogations réparties par thèmes (les personnes à charge, les revenus taxables, les charges déductibles, les réductions d’impôt…). Les contribuables peuvent également poser leurs questions en ligne, une réponse sera apportée dans les plus brefs délais.

La Direction des services fiscaux rappelle que la date limite de dépôt des déclarations papier des revenus 2012 est fixée au 31 mars 2013. Les personnes qui n’auraient pas été destinataires d’un imprimé peuvent le télécharger sur le portail de la direction des services fiscaux à l’adresse suivante:

Une réception par les agents de la Direction des services fiscaux est prévue à la Mairie de Miquelon-Langlade le mardi 26 Mars 2013, si les conditions météorologiques le permettent.

www.services-fiscaux975.fr Les contribuables qui utilisent la procédure de télédéclaration bénéficient d’un délai supplémentaire d’un mois pour transmettre leur déclaration soit jusqu’au 01 mai 2013. Pour télédéclarer, il faut vous munir de votre d’avis d’imposition de l’année N-1, les données suivantes vous seront nécessaires : - votre numéro d’identifiant (4 numéros en haut à droite de l’avis) - votre revenu brut imposable (sur l’avis d’imposition de vos revenus 2011 que vous avez reçu en 2012)

Pour contacter la Direction des services fiscaux : Tél : 05 08 41 10 80 Mél : dsf.saint-pierre-et-miquelon@dgfip.finances.gouv.fr

Notez bien : Pour les nouveaux contribuables ou en cas de mariage, divorce, décès en cours d’année, la déclaration par internet n’est pas possible.

La Direction générale des finances publiques.

Philatélie Une émission philatélique a eu lieu le mercredi 27 février. Il s’agit, dans la série Patrimoine, du timbre « la maison Chartier » réalisé d’après une œuvre originale de Joseph Lemoine datant de la fin du 19è siècle, qui appartient à la collection Musée de l’Arche. Ce timbre d’une valeur de 0.63 €, est imprimé en offset à 85 000 exemplaires dont 5000 pour l’Archipel. L’émission 1er jour s’est tenue au bureau philatélique, place du Général De Gaulle. Une enveloppe ainsi qu’une carte 1er jour étaient également en vente à cette occasion. Il est à noter que la vente généralisée du timbre dans les bureaux de poste de métropole a eu lieu à compter du samedi 2 mars 2013.

Bulletin municipal n°165

Février-Mars 2013

5


En bref « Qu’est-ce qu’être Préfet ? » C’est la question à laquelle Patrice Latron, Préfet de Saint-Pierre et Miquelon est venu répondre lors du cours d’éducation civique de la classe de 3ème du Collège de Miquelon. Les 9 élèves de la classe de 3ème ont eu la chance de rencontrer le Préfet de SPM pour un cours particulier. Monsieur Latron, diaporama à l’appui, a présenté les différentes obligations qu’impose sa fonction. Les élèves ont pu ainsi découvrir les avantages de la fonction préfectorale, mais aussi et surtout les obligations. En effet, un Préfet a, par exemple, le devoir d’être impartial et loyaliste, peu importe l’appartenance politique du gouvernement en place, il doit faire appliquer la politique de l’Etat. Le Préfet leur a également énuméré ses principales missions : assurer l’ordre public, la sécurité civile, routière et sanitaire ; plus globalement le Préfet doit protéger les populations et servir la République. Plus spécifiquement Patrice Latron a évoqué les particularités de la fonction préfectorale à SPM, le plus petit territoire de France à avoir un Préfet. S’en est suivi quelques échanges conviviaux et anecdotes avec les élèves pour illustrer les caractéristiques de ce métier pas comme les autres.

Séances de danse en ligne Un petit groupe de femmes propose des séances de danse en ligne pour se faire plaisir et garder la forme. Elles y pensaient depuis quelque temps et ont décidé de se lancer en février. Plusieurs d’entre elles, comme Carine et MarieFrance, avaient participé aux stages de danse en ligne animés chaque année par Sylvie Briand, et souhaitaient continuer. Malheureusement, n’ayant pas d’animateur sur place pour proposer l’activité, les séances se limitaient à de courtes périodes occasionnelles. Les filles ont alors décidé de se lancer, à l’aide de vidéos et de chansons conseillées par Sylvie. Elles ont pris l’initiative de remettre sur pied l’activité. C’est l’association Miquelon Culture Patrimoine qui chapeaute le projet essentiellement pour des questions pratiques et administratives. Une douzaine de personnes, pour le moment uniquement

6

des femmes, participe chaque mardi à 18h30, à la salle des fêtes, aux séances de danse. «L’ambiance est bon enfant et l’on prend beaucoup de plaisir » nous confie la présidente de l’association Miquelon Culture Patrimoine, Pascale Coste. Les danses sont variées et, il faut le souligner, la dépense physique est importante ; on se bouge à la danse en ligne ! Si vous souhaitez vous aussi vous faire plaisir en brûlant quelques calories, rendez-vous le mardi à 18h30 à la salle des fêtes pour danser. Les seules conditions pour rejoindre l’équipe sont de devenir membre de l’association et régler une petite cotisation mensuelle servant à assumer les coûts de location de salle. Tout le monde est bienvenu !

Février-Mars 2013

Bulletin municipal n°165


Retrouvez toutes les photos en couleur au : www.miquelon-langlade.fr

Actualité

Audition de violon Après trois semaines de stage de violon avec Félix Leblanc, violoniste du groupe Suroît et professeur de musique, la quinzaine d’élèves a présenté son travail au public de la Salle Entre-nous. Ce stage intensif, organisé depuis plusieurs années par l’ association Miquelon Culture Patrimoine, permet aux violoneux amateurs de progresser et remporte un beau succès chez les jeunes Miquelonnais de 4 à 70 ans...

Ce sera ensuite autour de Monsieur Marc Zajtmann, pianiste renommé, de proposer des cours de piano aux habitants de Miquelon du 15 au 20 avril 2013. Les inscriptions sont prises dès à présent au 55 65 48.

Bulletin municipal n°165

Février-Mars 2013

7


Actualité

Retrouvez toutes les photos en couleur au : www.miquelon-langlade.fr

Une nouvelle kiné à Miquelon Anne-Sophie Giopp est la nouvelle kinésithérapeute installée à Miquelon depuis le 22 janvier de cette année ; elle a accepté de se présenter à la population en s’entretenant avec nous. Après le départ, il y a quelques mois, de la kinésithérapeute, le poste était resté vacant et les Miquelonnais attendaient avec impatience le retour d’un spécialiste sur l’île. Anne-Sophie Giopp à 25 ans, est kiné depuis bientôt 2 ans. La jeune femme originaire de Lorraine, dans le Nord-Est de la France, exerçait au Luxembourg avant d’arriver dans le petit cabinet de kinésithérapie de Miquelon. La nouvelle kiné prend petit à petit ses repères dans son cabinet somme toute bien équipé, nous dit-elle, et fait connaissance avec ses nouveaux patients. Lorsque l’on demande à Anne-Sophie pourquoi être venue exercer à Miquelon, elle nous répond qu’elle avait envie de dépaysement, de changer d’horizon et de découvrir autre chose. Elle avait déjà entendu parler de Saint-Pierre et Miquelon, mais l’offre d’emploi à Miquelon a piqué sa curiosité et l’a poussée à des recherches plus approfondies. La kiné nous confie qu’en quittant son poste au Luxembourg pour Miquelon, elle désirait découvrir un autre mode de vie tout en « restant en France », travailler d’une autre manière, c’est-à-dire seule, et prendre le temps de s’occuper des gens, ce qui n’était pas forcément toujours le cas avant. La nouvelle kinésithérapeute découvre l’île doucement et prend plaisir à s’y balader. Elle continue ses rencontres et découvertes en se laissant le temps de profiter du moment présent ; souhaitons-lui de beaux jours parmi nous.

Relevé des zones basses du village La DTAM effectue depuis le 5 mars et ce, pour quelques semaines, des relevés topographiques des zones basses de Miquelon. Cette opération de relevés s’inscrit dans un contexte large. La DTAM a entamé en 2011, une étude de terrain afin de mesurer l’évolution du phénomène d’érosion littorale résultant du rechauffement climatique. Elle avait, à l’époque, effectué un relevé du trait de côte par GPS correspondant à un point zéro. Avec l’aide de ce dispositif et d’une série d’outils de mesure (houlographe, marégraphe, courantomètre,...) la DTAM recueille un maximum de données pour pouvoir cartographier les zones situées sous le niveau marin de référence et ainsi mesurer la vulnérabilité éventuelle de ces zones basses à la montée des eaux. La DTAM procédra ensuite à l’établissement d’un Plan de Prévention des Risques Littoraux auquel seront associés tous les partenaires concernés par les territoires. Ce Plan proposera des mesures de prévention, de protection et de sauvegarde, dans les domaines de l’urbanisme, de la construction, de l’exploitation des sols et de la sécurité publique.

8

Février-Mars 2013

Bulletin municipal n°165


Actualité Départ du garde du littoral Après un peu plus de deux ans en poste à la Mairie de Miquelon-Langlade, Idir Alliche, garde du littoral, décide de partir pour de nouveaux espaces.

Récemment recruté sur le site de « la Hague » dans le département de la Manche, Idir Alliche a pris ses nouvelles fonctions le 11 mars. Après une première expérience en tant que garde du littoral dans notre commune, Idir rencontrera des problèmatiques bien différentes des nôtres dans son nouvel environnement. Le site de « la Hague » sur lequel travaillent plusieurs gardes, est beaucoup plus fréquenté que l’isthme, il faut donc gérer des problématiques différentes : la gestion de la fréquentation du site, l’agriculture ou le débroussaillage du milieu à l’aide de troupeaux de chèvres.

Le garde du littoral tire un bilan positif de son passage dans l’Archipel, il a trouvé l’expérience enrichissante et intéressante. Il souligne également le défi qu’il a eu à gérer en étant le premier garde du littoral en poste chez nous ; il lui a fallu partir de zéro et débuter une prise de contacts avec la population. Durant ces deux années, Idir a tenté de sensibiliser la population et de l’impliquer dans la protection du milieu dunaire. Avec le Conservatoire du littoral et la Mairie, il a créé des animations comme le « chantier nature bénévole » ou l’exposition « à la découverte du monde des insectes de Saint-Pierre et Miquelon », ayant pour objet de communiquer avec le grand pubilc. Le garde était également en charge du suivi et comptage de la faune et de la flore sur l’isthme. Idir Alliche nous dit avoir beaucoup appris pendant sa prise de fonction à Miquelon et espère avoir l’occasion de revenir un jour dans nos îles. Il espère avoir contribué à la sensibilisation de la population quant à la protection de notre isthme si fragile, même s’il le sait, les Miquelonnais, pour des raisons culturelles et historiques, sont très attachés à leur milieu et savent le préserver. Après le départ d’Idir Alliche, un second garde du littoral devrait lui succéder mais pour le connaître nous devrons attendre le mois de juin, date prévue pour un éventuel recrutement.

Tout bascule ! « Tout bascule ! » est la nouvelle pièce de théâtre proposée au public cette année par l’association Miquelon Culture Patrimoine, mettant en scène sept comédiens locaux. Cette pièce est une comédie, un boulevard, écrit par le comédien, écrivain et metteur en scène Olivier Lejeune. Après avoir joué dans de nombreuses œuvres théâtrales, Olivier Lejeune réalise un condensé de ses expériences et crée un succès avec « tout bascule ! ». Isabelle Astier, metteur en scène de l’association, nous présente la pièce comme un « boulevard contemporain » dans lequel paraît un humour moderne, de l’action, des surprises et des rebondissements. L’humour classique et parfois même décalé de cette comédie fera rire tous les publics. La pièce se déroule lors d’un banquet de mariage au cours duquel le marié vit des événements aussi surprenants les uns que les autres, qui viennent entrecouper la célébration : « Lasségué, publicitaire renommé, a épousé Corinne. A la

Bulletin municipal n°165

sortie de l'église, Lucie, sa sœur aînée, gaffeuse invétérée, lui a logé dans l'œil un grain de riz. Le début d'un engrenage de catastrophes et de quiproquos détonants qui l'empêchent d'assister à son banquet de noce. Deux heures en continuité réelle de rebondissements endiablés. Jusqu'au bout, tout bascule ! ». Les comédiens d’Isabelle Astier doivent faire preuve de beaucoup de talent pour, en une courte période, se mettre dans la peau de personnages haut en couleur. Pour atteindre leurs objectifs et être au mieux de leurs qualités, l’équipe travaille intensivement. Vous le découvrirez ce week-end, les comédiens prendront beaucoup de plaisir sur scène et vous transmettront leurs émotions. Rires garantis !

Février-Mars 2013

9


Actualité « Les baleines à bosse aux îles Saint-Pierre et Miquelon » http://danart.free.fr/naturespm/whalespm/

© Roger Etcheberry

Interview de Roger Etcheberry, naturaliste amateur passionné par les baleines, sur l’ouverture d’un nouveau site de l’association SPM frag’îles, « Les baleines à bosse aux îles Saint-Pierre et Miquelon ».

Les baleines à bosse, mammifères marins d’une quinzaine de mètres et pesant à l’âge adulte entre 25 et 30 tonnes, sont assez répandues autour de nos îles à une certaine époque de l’année. Cet animal spectaculaire partage nos eaux à l’arrivée de la belle saison avec d’autres espèces comme le petit rorqual, le rorqual commun et au moins trois espèces de dauphins et de nombreux oiseaux marins. L’intérêt de Roger Echeberry pour ces baleines est né il y a trente ans. Lors d’une sortie en mer le 17 septembre 1983, il photographie une baleine au large de Miquelon, l’histoire

aurait pu s’arrêter là si le naturaliste n’avait pas découvert quelque temps après, que la baleine en question avait été répertoriée le 10 mars de la même année à Porto Rico. A ce moment, Roger et d’autres décident de s’investir dans l’identification de ces baleines, à leur échelle, contribuer à la connaissance et à la découverte du mode de vie de ces géants des mers. Cette première baleine, photographiée en septembre 1983, devient alors la première d’une longue base de données, c’est la baleine : « SPM0001 ».

L’horizon : L’association SPM frag’îles vient de mettre en ligne un site destiné aux baleines à bosse de SPM, quel est son intérêt et qu’y apprend-on ? Roger Etcheberry : L’intérêt de ce site internet est avant tout de réunir toutes les données répertoriées par notre petit

10

Février-Mars 2013

Bulletin municipal n°165


Actualité ...

© SPM frag’îles

groupe de photographes de baleines et de pouvoir enfin les partager avec d’autres. Depuis nos débuts timides en 1983, nous avons réussi, grâce à nos clichés, à identifier plus de 600 individus qui viennent se nourrir dans nos eaux chaque année. Avec l’aide d’observateurs comme Reg Kempen et Debbie Young à Terre-Neuve, Andrew Stevenson aux Bermudes ou encore Jodi Frediani en République Dominicaine nous avons pu savoir qu’au moins une partie de nos baleines passel’hiver aux abords de la République Dominicaine. Le dessins de la queue de la baleine à bosse sont uniques pour chaque individu ce qui permet de les identifier. La tâche peut parfois être très facile ou bien quasi-impossible lors d’une prise de vue moyenne, sous un éclairage et un angle différent.

L’horizon : Pourquoi avez-vous créé ce site internet ? Qui en a eu l’initiative ? Roger Etcheberry : L’intérêt premier est, comme indiqué ci-dessus, le partage des connaissances et le souhait de mieux collaborer avec les autres chercheurs qui pourront ainsi avoir un accès direct à nos photos. C’est aussi l’occasion de les présenter au grand public et, qui sait, susciter quelques vocations. Depuis 1978, l’organisme américain « Allied Whale » compile les photos et les observations de toute la région et possède une très importante base de données. Ce site est à l’initiative de Daniel Abraham qui nous a fait profiter de l’expérience qu’il a acquise depuis de nombreuses années en mettant à la disposition du public de nombreux aspects de l’histoire naturelle de l’archipel. Il a d’ailleurs un site internet très riche à ce sujet : www.naturespm.com. Nous avons aussi classé les données d’une poignée de naturalistes amateurs qui partagent ce même plaisir d’observation et cette soif de connaissance envers cet énorme cétacé. L’horizon : Vous vous dites naturaliste amateur voulant « contribuer à la connaissance des baleines », pourquoi ? Roger Etcheberry : Avant tout par curiosité, la curiosité est la base de toute connaissance, peu importe le thème. Nous partageons, en tant que naturalistes amateurs, une même envie de découvrir ce qui nous entoure, que ce soit sur terre ou en mer. Ce désir de connaissance des baleines est né en 1983, nous n’en sommes qu’au début. Nous nous rendons compte que ce plaisir d’observation et de découverte des baleines peut contribuer à aider la recherche. Des amateurs peuvent participer aux travaux de spécialistes et apporter quelques réponses sur les comportements et le mode de vie des baleines

Bulletin municipal n°165

Février-Mars 2013

11


Actualité ... grâce à une photo, une date et une localisation. En comparant nos photos, avec celles prises dans la région ou sur les zones d’hivernage, nous savons que plusieurs de « nos » baleines passent l’hiver aux abords de la République Dominicaine et fréquentent à la fois nos eaux et celles de Terre-Neuve. Nos contacts avec la Guadeloupe nous ont fait conjointement réaliser que « leurs » baleines ne semblent pas fréquenter notre région. Il est possible que leurs baleines se rendent en Atlantique Nord-Est, mais cela reste à prouver. Nos connaissances sur les baleines sont encore au stade « embryonnaire » et beaucoup de travail reste à faire pour mieux comprendre leur mode de vie complexe et fascinant. De plus, voir de ces propres yeux cet animal de pas moins de trente tonnes reste toujours aussi spectaculaire et c’est aussi cela le plaisir. L’horizon : Vous nous dites être en contact avec des organismes et des chercheurs travaillant sur l’identification et la généalogie des baleines, à quoi vous serviront ces données à long terme ? Roger Etcheberry : Participer, avec nos modestes moyens et compétences, à une meilleure connaissance de ces mammifères marins. Le fait que l’animal vit au moins une cinquantaine d’années permet une recherche à long terme. Si, dans notre région, la chasse à la baleine n’existe plus, de nombreuses autres menaces pèsent sur l’espèce : rencontre avec des navires de plus en plus rapides, impact acoustique des recherches sismiques, pollution etc. Une meilleure connaissance de son comportement, de ses routes de migrations et des sites de nourrissage peut aider à mieux les respecter. Depuis quelques décennies l’on constate une prise de conscience de l’homme, un intérêt et une satisfaction à découvrir le monde. Cela vaut aussi pour les gens de l’Archipel qui ont envie de découvrir ou de mieux connaître leurs îles et l’espace marin qui les entoure. C’est d’une meilleure connaissance que naît la volonté de préserver notre environnement. Pas seulement pour les autres espèces, mais aussi pour nous, puisque, comme le disait un amérindien : « L’homme ne tisse pas la toile de la vie, il n’en est que l’un des brins ». L’horizon : Si quelqu’un dispose de photographies de baleines et/ou souhaite vous aider, comment doit-il s’y prendre ? Roger Etcheberry : Il peut me contacter (retchebe@cheznoo.net) ou joindre l’un des membres de l’association. Nous sommes prêts à aider touS ceux qui ont envie de mieux connaître et d’identifier les cétacés. De nombreuses personnes nous ont déjà communiqué leurs photos et nous nous faisons un devoir de les renseigner au cas ou « leur » baleine a été revue, soit dans nos eaux, soit ailleurs. Notons également que quelques guides existent maintenant en français. A noter également un site très intéressant à consulter si vous souhaitez en connaître plus sur la vie des animaux marins de l’Archipel. Joël Detcheverry, en plus des baleines à bosse, travaille sur l’identification de l’orque et du rorqual commun, des espèces très répandues dans nos eaux. De superbes photos sont à découvrir sur son site : www.baleinesetcompagnie.com

Communiqué de l’association Miquelon Culture Patrimoine :

Le cinéma de Miquelon en péril « On a pu constater depuis quelques séances que le nombre de cinéphiles était en forte diminution. Quatre séances seront encore proposées au mois d’avril 2013. Malheureusement, si la fréquentation n'augmente pas, l’activité ne sera plus proposée. L'équipe de bénévoles de la cellule cinéma de Miquelon Culture Patrimoine avait à cœur de proposer un loisir culturel supplémentaire à la population. Il semble que le cinéma ne reçoive plus l'écho qu'il mérite ». Si vous souhaitez rejoindre l’équipe en donnant un peu de votre temps, rapprochez-vous d’un des membres ou rendezvous sur le site : cinemiquelon.e-monsite.com.

12

Février-Mars 2013

Bulletin municipal n°165


Actualité « Misaotra » : une association humanitaire active L’association Misaotra organisait vendredi 1er mars à Miquelon, son assemblée générale annuelle ; l’occasion pour nous de rappeler l’objectif de l’association et présenter ses nombreuses actions. L’association fête cette année son 11ème anniversaire et son président, Hervé Huet, tenait à présenter aux adhérents de Miquelon les nombreuses actions réalisées et à venir, grâce à leurs dons. L’association Misaotra (« merci » en malgache) vient en aide aux enfants de Madagascar. Elle recense aujourd’hui 176 parrains dans l’Archipel, pour 195 enfants parrainés. A titre de comparaison, en 2002 l’association comptait 33 parrains, depuis, ce chiffre est en constante évolution et cet élan de générosité a permis à des centaines d’enfants pauvres d’entrevoir l’avenir. Misaotra permet aux enfants de manger chaque jour, elle les scolarise et les aide à apprendre un métier, elle leur apporte des vêtements et le matériel dont ils ont besoin.... Bref, l’association tente de donner un avenir à des enfants qui, chaque jour, font le pari de survivre dans un pays politiquement instable. En 2012 a eu lieu l’inauguration d’un collège financé par l’association, un projet d’envergure dont Hervé Huet et ses adhérents peuvent être fiers. Misaotra a également mis en place un centre aéré pour, entre autre, permettre aux enfants de manger même pendant les jours de congés scolaires (chose impensable en France) et éviter qu’ils ne « tombent entre de mauvaises mains ». L’association a rendu possible l’inscription d’élèves dont elle s’occupe au CEPE (Certificat d’Etudes Primaire Elementaire) ; tous ont obtenu leur diplôme. Pour 2013, Misaotra souhaite créer un site internet pour plus de visibilité , et construire des classes de formations aux métiers de menuisier et d’aide ménagère à Madagascar ; elle offre ainsi à ces enfants un avenir concret, le plus loin possible de la misère. Bien sûr, pour financer ces projets ambitieux, l’association est à la recherche de fonds et organisera un grand bingo à la salle des fêtes municipale le vendredi 3 mai 2013, venez nombreux !

Le saviez-vous ? Que signifie l’expression « Pour ne pas le/la citer » ? Il arrive que lorsque l’on parle d’une personne en la nommant, on poursuive la phrase par l’expression « pour ne pas le citer / nommer », ceci semble totalement ironique puisque la personne vient préalablement d’être nommée. Ce style de phrase s’appelle une prétérition. Cette formule stylistique consiste à prétendre ne pas citer quelqu’un alors qu’on le cite nommément. Ce peut être une forme d’humour pour désigner la personne que l’on prétend ne pas vouloir nommer. Cette prétention peut également être un hommage à une personne que l’on finit par nommer pour la mettre en valeur aux yeux des autres. L’expression « pour ne pas le citer » peut aussi faire preuve d’un dénigrement envers la personne nommée afin d’appuyer nos propos. Vous l’aurez compris, l’expression « pour ne pas le citer » permet en fait d’insister sur le nom de la personne précédemment nommée. Reste à savoir la raison pour laquelle on le fait : par humour, pour rendre hommage ou pour dénigrer ; cela dépend du contexte et de la façon dont l’expression est dite alors, à vous de voir !

Bulletin municipal n°165

Février-Mars 2013

13


Mais encore La recette du mois : Rouleaux de printemps !

Ingrédients : - 8 galettes de riz - 300g de vermicelle de riz - 1 blanc de poulet - 1 cube de bouillon - 16 crevettes décortiquées - 1 salade

- 1 carotte - 1/2 oignon rouge - 300g de pousses de soja - de la sauce Nuoc Mam

1. Raper la carotte, émincer l ’oignon rouge, laver la salade et rincer les pousses de soja. Réserver. 2. Plonger le vermicelle de riz dans de l ’eau tiède durant 4 min (voir notice). Egoutter et ajouter un filet d’huile d’olive pour éviter que le vermicelle colle. Réserver. 3. Pocher le poulet dans le bouillon et le couper en lamelles une fois cuit. Faire bouillir les crevettes quelques minutes et les égoutter. 4. Tremper la feuille de riz dans un bol d’eau tiède et la poser sur le plan de travail. 5. Déposer les ingrédients sur la première moitié de la galette (sans trop en mettre) en commençant par la salade et rouler jusqu’à la moitié. 6. Rabattre les côtés de la galette comme un cadeau, poser les 2 crevettes et finir de rouler en fermant bien le rouleau. Faire la même chose pour chaque galette. Manger les rouleaux frais en les trempant dans la sauce Nuoc Mam. NB : Utilisez les légumes et viandes de votre choix ( porc, surimi, concombre, avocat...). N’assemblez pas les rouleaux trop longtemps avant la consommation.

Au ciné en avril Le cinéma fait une courte pause, le temps de quelques représentations de théâtre Le 11/04, Le 04/04, et revient en avril pour Camille redouble Dans la maison les 3 dernières séances de la saison!

Le 18/04, Astérix et Obélix au service de sa majesté

Avis : L’Association Sportive Miquelonnaise organise samedi 23 mars un repas dansant à la Salle Entre-Nous. La Maison des Loisirs propose des stages de théâtres pour les enfants à partir de 5 ans du 10 au 27 avril 2013. Lors de ces stages les enfants réaliseront un journal de bord qui sera publié dans une revue théâtrale de métropole. Les inscriptions sont prises à la Maison des Loisirs (tel : 41 63 32). Une représentation de fin de stage aura lieu le samedi 27 avril à 14h30. Objet trouvé : Il a été trouvé une paire de lunettes de vue marron foncé, si elle vous appartient, vous pouvez venir la récupérer à l’accueil de la Mairie durant les heures d’ouverture.

14

Février-Mars 2013

Bulletin municipal n°165


A lire UTE A E V NOU

Fiers et fous, dignes et dingues, chaleureux et chicaneurs, ces joueurs enthousiastes sont prêts à affronter les pires équipes de la terrible National Underground League. Ils sont bien décidés à envoyer leur palet très loin, très haut, très vite bref, jusqu’au sommet ! Céline est privée de nourriture, battue des années durant, enfermée. Elle craint chaque weekend pour sa vie, travaille, travaille encore, pour briller et jouer les pianistes prodiges en gardant le secret sur l’horreur de sa vie familiale et, autour d’elle, un silence assourdissant. Comment suspecter l’horreur de la servitude sous les atours de l’excellence ?

Le 16 mai 2012, les Français découvrent leur nouveau premier ministre. [...] Jean-Marie Biette retrace les étapes d’une carrière, de l’élection surprise du « Kennedy de l’Ouest » au conseil général de Loire-Atlantique, à l’âge de vingt-six ans, aux temps forts de ses victoires nantaises. Sans oublier le mauvais souvenir de sa condamnation pour délit de favoritisme en 1997, qui l’empêchera de devenir ministre de Lionel Jospin...

« Tous ceux qu’anime l’Esprit Saint sont fils de Dieu ». Cette phrase de Saint-Paul a séduit le père Alphonse Gilbert dès le début de sa vie religieuse et a placé son apostolat sous le signe de « la vie dans l’esprit », laissé en héritage par le Christ.

Ouvrages disponibles à la bibliothèque municipale de Miquelon-Langlade Bulletin municipal n°165

Février-Mars 2013

15


Le BĂŠothuk couvert de glace

Le journal L'Horizon n°165  

L'Horizon n°165 de février-mars