Page 1

Commune de Miquelon-Langlade

Le journal municipal n°164 Janvier 2013 - Gratuit

Le « rallye de la bibliothèque » p.4

Les 6ème à Corner Brook p. 9

Vers un équilibre forêt-gibier : le bilan 2012 p.10-12


Sommaire

En bref > 4 - 6 > Le « rallye de la bibliothèque » > Miquelon Culture Patrimoine invitée au « Théâtre citoyen » > La peinture sur porcelaine, pour les grands mais pas que ! > Miquelon Karaté Do : les résultats > Philatélie > Etat civil

Actualité > 7 - 13 > Visite du Ministre des Outre-Mer > Des projets pour l’Archipel > Les 6ème à Corner Brook > Vers un équilibre forêt-gibier : le bilan 2012

Mais encore > 14 A lire > 15 2

Janvier 2013

Bulletin municipal n°164


L’Edito

Le mot du Maire : Visite du ministre des Outre-mer : le dialogue et l’écoute Le vendredi 08 février, nous avons eu le plaisir et l’honneur d’accueillir Victorin Lurel, Ministre des Outre-mer. La venue du ministre à Saint-Pierre et Miquelon, quelques mois seulement après sa nomination, est un signe fort, encourageant pour les élus de l’archipel et ses habitants. Son déplacement jusqu’à Miquelon, même pour quelques heures, montre la considération de Victorin Lurel pour tous les territoires d’Outre-mer, même les plus petits ou les moins peuplés. Le ministre l’a dit dans son discours à la salle des fêtes de Saint-Pierre : « Je viens concrétiser, sans attendre, la promesse de ce gouvernement : le retour de l’Etat dans les Outre-mer et le retour des Outre-mer au cœur de la République. » A plusieurs reprises au cours de son séjour, Victorin Lurel a réaffirmé la méthode du gouvernement : le dialogue et l’écoute. C’est vrai, le ministre a été à l’écoute, attentif à ce qu’il voyait ou entendait, démontrant, par un dialogue constant et des questions pertinentes, son intérêt pour Miquelon, pour la vie des Miquelonnais et pour les projets de la commune. Sans occulter d’autres dossiers intéressants et importants, les deux grands projets de développement économique à Miquelon sont la pêche et l’agriculture. Victorin Lurel a affirmé, avec force et conviction, que la pêche n’est pas morte. Le ministre a confirmé l’importance et l’intérêt que représente l’activité pour Miquelon, et a déclaré vouloir continuer à accompagner efficacement les projets EDC et SNPM. Pour l’agriculture et l’élevage, le développement de l’activité est aujourd’hui conditionné à la construction d’un nouvel abattoir dont la réalisation piétine depuis deux ans. Une fois ses inquiétudes levées à propos du surdimensionnement du projet, le ministre en a confirmé la pertinence et a promis le soutien de l’Etat pour le mener à terme. Ce n’est pas la première fois qu’un ministre de la République passe à Saint-Pierre et Miquelon, fasse des promesses, prenne des engagements, qui ne sont pas toujours tenus. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ? Que restera-t-il de cette visite ministérielle ? Victorin Lurel a appliqué la méthode : le dialogue et l’écoute. Le gouvernement affirme sa volonté de soutenir les projets pertinents de développement économique. Pour Saint-Pierre et Miquelon, c’est le moment de démontrer cette volonté par des faits. Les élus, les entrepreneurs, les employés déploient beaucoup d’énergie, font de nombreux efforts pour maintenir et développer l’activité à Miquelon. Les activités économiques dont il a été question au cours de cet après-midi ne sont pas seulement importantes pour Miquelon, elles sont vitales ! Il me semble que tout le monde en est conscient, que, pour ces deux dossiers, nous avons trouvé la synergie que réclame le ministre.

Bulletin municipal n°164

Janvier 2013

Revue mensuelle éditée par la municipalité de Miquelon-Langlade Directeur de la Publication Stéphane Coste Co-Directeur de la Publication Suzie Boissel Comité de Rédaction Stéphane Coste Suzie Boissel Marjorie Gaspard Jean de Lizarraga Aurore Michel Dessinateur humoristique Germe Benoît Rédaction, photographies, conception et mise en page Aurore Michel Impression L’ Echo des Caps Saint-Pierre Rue Georges Daguerre BP 4213 97500 SPM Rubrique Livres Roselyne Pike Tirage 450 exemplaires Commission paritaire N° 0Z11G8628 Contact à L’Horizon Mairie de Miquelon 2, rue Baron de l’Espérance BP 8309 97500 Saint-Pierre-et-Miquelon Tél. 05 08 41 66 26 Fax : 05 08 41 65 94 horizon@miquelon-langlade.fr Abonnements Saint-Pierre : 7.80 € France : 21.00 € Canada : 23.50 € Reste du monde : 27.50 € Courrier des lecteurs Un petit mot, une longue phrase, un poème ou une chanson, nous sommes à l’écoute. L’Horizon, votre moyen d’expression.

3


En bref Le « Rallye de la bibliothèque » Organisé par l’école des Quatre Temps et la bibliothèque municipale, ce rallye a pour objectif de faire découvrir aux enfants le monde de la bibliothèque. Les CP et CE1 de « Madame Chrystelle » découvrent la lecture, ce jeu ludique leur permet d’aborder la lecture d’une manière différente de celle vue en classe. Cette activité pédagogique introduit la lecture en réseau, les élèves diversifient ainsi leur lecture et élargissent leur culture. Le thème de ce rallye est « le loup » ; les CP et CE1 étudient, chaque mardi après-midi jusqu’aux vacances de février, un conte ou une fable tels que : « Pierre et le loup », « Le petit

Chaperon rouge », « Les trois petits cochons », « Le loup et l’agneau », ... autant dire, des grands classiques de la littérature ! Ils répondront ensuite par équipe à des petits questionnaires. L’équipe ayant remporté le plus de points à la fin de la période scolaire gagne le rallye de la bibliothèque. Pour les féliciter de leurs bons résultats, « Madame Roselyne » avait organisé une remise de médailles (fabriquées à l’école) avec un petit goûter, histoire de conclure sur une note sucrée !

Miquelon Culture Patrimoine invitée au « Théâtre citoyen » Notre partenariat avec le Conseil Provincial des Sociétés Culturelles se poursuit. Le 12 janvier dernier, nous étions invités à une réflexion sur le « Théâtre citoyen ». Cette manifestation s'est déroulée à la salle Empress du Théâtre Capitol à Moncton et a réuni une trentaine de personnes appartenant aux milieux communautaire et professionnel. Isabelle Astier, artiste professionnelle et metteur en scène, y était invitée en tant qu'intervenante à l'association Miquelon Culture Patrimoine depuis une douzaine d'années. Elle a, pour l'occasion, fait part de son expérience et du travail réalisé auprès des comédiens amateurs de Miquelon. Son intervention a amené des questions, des réflexions et a suscité beaucoup d'intérêt. Pour Marie-Thérèse Landry, directrice générale, « cette journée laboratoire a été déterminante pour le milieu culturel communautaire ». Ces réunions, festivals et ateliers divers, auxquels nous participons depuis quelques années maintenant, sont une chance pour Miquelon Culture Patrimoine de se faire connaître et d'élargir son horizon. Rendez-vous est déjà pris pour l'an prochain. Nous remercions le CPSC de l'intérêt qu'il nous porte. Pascale COSTE, Présidente de MCP.

4

Ma participation au « laboratoire citoyen » le 12 janvier 2013, à Moncton, a été un moment privilégié d’échanges autour des pratiques et de l’impact social et culturel du théâtre citoyen et communautaire. A l’invitation de Mme MarieThérèse Landry, directrice générale du CPSC, je devais évoquer le parcours des créations théâtrales de Miquelon Culture Patrimoine, plus particulièrement en soulignant les relations instaurées par un artiste professionnel dans le contexte d’une pratique amateur. Au récit de nos expériences, l’auditoire a été réceptif, curieux, et les questions ont ouvert des perspectives fructueuses sur « l’accompagnement » du professionnel en milieu communautaire. J’ai été enchantée de représenter l’association et de participer à l’épanouissement des échanges entre nos deux communautés. Isabelle ASTIER, Metteur en scène de MCP.

Janvier 2013

Bulletin municipal n°164


En bref La peinture sur porcelaine, pour les grands mais pas que ! Ketty Orsiny, animatrice à la Maison des Loisirs de Miquelon, organise deux ateliers par semaine pour les enfants. Peindre sur de la porcelaine, un travail minutieux que les adultes ont l’habitude de pratiquer à la Maison des Loisirs. Voyant naître un intérêt de la part des enfants, Ketty Orsiny a décidé, l’an dernier, d’ouvrir l’atelier de porcelaine aux petits, et ça marche ! L’opération est reconduite cette année. Les enfants choisissent un dessin : un personnage de BD ou de dessin animé la plupart du temps et ils le décalquent sur une assiette, un plat, un bol... tracent délicatement les contours puis appliquent les couleurs. Tout cela entrecoupé de différentes étapes de cuisson et de séchage. Un travail minutieux dans lequel les enfants s’impliquent et s’appliquent. Pour le moment, deux places sont encore disponibles le lundi de 16h à 17h pour les enfants de 10 à 12 ans. Le cours du jeudi est lui complet. Les prochaines inscriptions auront lieu en avril.

Miquelon Karaté Do, les résultats :

KATAS : Argent : - Quentin Lucas Bronze : - Clément Detcheverry - Léana Coste - Ludmilla Tillard - Maxime Orsiny

© collection privée

Les jeunes de Christine Nourry se sont illustrés dans une compétition organisée à Saint-John’s de Terre-Neuve du 25 au 27 janvier 2013, compétition à laquelle les jeunes du Karaté club Saint-Pierrais ont également participé. Nos jeunes karatékas Miquelonnais ont ramené une poignée de médailles dont deux en or. KUMITE : Or : - Briac de Lizaraga - Florine Bouteiller Argent : - Clément Detcheverry - Léana Coste - Ludmilla Tillard Bronze : - Pierre-Luc Revert - Amélie Lucas - Romain Gaspard - Quentin Lucas - Maxime Orsiny

Bulletin municipal n°164

Janvier 2013

TEAM KATAS : Argent : (catégorie 12 ans et +) - Amélie Lucas - Romain Gaspard - Léana Coste Bronze : (catégorie 11 ans et +) - Clément Detcheverry - Briac de Lizaraga - Pierre-Luc Revert (catégorie 14 ans et +) - Quentin Lucas - Florine Bouteiller - Ludmilla Tillard

5


En bref Philatélie

Etat Civil Décès Décès le 19 janvier 2013 de Madame Irène, Léone BOISSEL, veuve de Monsieur Joseph, Théophile LE PARQUE. Décès le 28 janvier 2013 de Monsieur Alain, Gaëtan, Marie VIGNEAU, époux de Madame Marie-Claire DETCHEVERRY.

Une émission philatélique a eu lieu le mercredi 23 janvier. Il s'agit du timbre « Histoire de géologie » d'une valeur faciale de 0,90 €, dans la série « Coup de Cœur », d'après une photo de Nicolas Allen-Mahé, primée par la commission philatélique au concours de l'Arche. Ce timbre est tiré à 80 000 exemplaires (dont 5 000 pour l'archipel). L'émission 1er jour s’est tenue au bureau philatélique, place du Général De Gaulle. Une enveloppe ainsi qu'une carte 1er jour étaient également en vente. Il est à noter que la vente généralisée du timbre dans les bureaux de Poste de métropole a eu lieu à compter du samedi 26 janvier.

Décès le 09 février 2013 de Monsieur José, Pierre-Marie GASPARD, époux de Madame Catherine, Joëlle, Rita LEMAINE.

Mariage M. Jean-Guy SABAROTS et Mme Virginie, Odette, Renée SOTTEAU se sont dit « oui » le 21 janvier 2013.

Naissance Bienvenue à Kelya COSTE, née le 27 janvier 2013, fille de Jessica DETCHEVERRY et Sébastien COSTE.

Une nouvelle émission a eu lieu le mardi 12 février 2013. Il s'agit, à l'occasion de Mardi Gras, du timbre « Bulot, Roi du Carnaval ». Imprimé en taille douce, ce timbre est l'œuvre de Patrick Derible et gravé par Marie-Noelle Goffin. Sa valeur faciale est de 1,13 €, soit le tarif international jusque 20 grammes, il est tiré à 85 000 exemplaires dont 5 000 pour l'archipel. L'émission 1er jour s’est tenue au bureau philatélique, place du Général De Gaulle. Il est à noter que la vente généralisée du timbre dans les bureaux de poste de métropole a eu lieu à compter du samedi 16 février.

6

Janvier 2013

Bulletin municipal n°164


Actualité

Retrouvez toutes les photos en couleur au : www.miquelon-langlade.fr

Visite du Ministre des Outre-Mer

Arrivé dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 février, avec un temps d’hiver digne de ce nom, le Ministre avait moins de 48h pour découvrir de visu, les projets et besoins de l’Archipel. Après avoir fait le tour des administrations, rencontré les parlementaires, les élus et le Préfet pour aborder les projets et problèmatiques des deux communes, le Ministre a abordé avec les commerçants, entre autre, la question de la vie chère à SPM et la mise en place d’un « bouclier qualité prix ». La délégation ministérielle s’est ensuite rendue à Miquelon-Langlade pour rencontrer le monde économique lors d’une réception organisée par la Municipalité à la Salle des fêtes. Le Ministre des Outre-Mer a rencontré le conseil municipal et a entendu les souhaits du Maire concernant l’aboutissement de grands projets pour la commune comme la création d’un abattoir municipal ou l’acquisition d’un tunnel de surgélation pour la société SNPM. Le Ministre a pris la parole en rappelant le soutien de l’Etat français envers les projets viables. Il l’a dit et répété a plusieurs reprises lors de son séjour, « la pêche n’est pas morte » et a souligné que le gouvernement de Jean-

Bulletin municipal n°164

Janvier 2013

© Alain Orsiny

© Alain Orsiny

Le Ministre, Victorin Lurel, est venu se rendre compte de ce qu’est la vie à Saint-Pierre et Miquelon au cœur de l’hiver. Il a profité de ce déplacement pour nous livrer un message : La promesse du « retour de l’Etat dans les Outre-Mer et le retour des Outre-Mer au cœur de la République ».

Marc Ayrault financera en partie, avec le Conseil Territorial, les infrastructures du secteur. L’aquaculture est selon le Ministre « l’agriculture de la mer [...] et l’avenir du monde », Monsieur Lurel s’est dit prêt à la soutenir. Le Ministre n’a pas oublié l’agriculture, qui, a selon lui toute sa place à Miquelon et mérite d’être developpée. Les agriculteurs présents avaient préparé une présentation des ressources et perspectives d’avenir à Miquelon, qu’ils ont soumise au Ministre. La délégation ministérielle s’est ensuite rendue sur l’isthme afin de constater la beauté mais aussi la fragilité du milieu. Enfin, Victorin Lurel s’est rendu à l’usine SNPM pour découvrir le savoir-faire des employés dans le salage de la morue et constater la nécessité du tunnel de surgélation et le bénéfice de la nouvelle machine baader dans le traitement du produit. Le Ministre a poursuivi son séjour sur Saint-Pierre où lors d’un discours à la mairie, il a abordé les projets de développement de l’Archipel. Après la visite du nouvel hôpital et du Paul Bert, le Ministre des Outre-Mer a repris l’avion pour Paris en faisant la promesse de revenir.

7


Actualité

Retrouvez toutes les photos en couleur au : www.miquelon-langlade.fr

Des projets pour l’Archipel Le 17 janvier 2013 était organisée une réunion entre les différents acteurs intervenant dans la mise en place de nouvelles actions sociales et familiales dans l’Archipel, afin de faire le point sur l’avancée des dossiers. Le conseil territorial, la commune de Saint-Pierre et son centre communal d’actions sociales (CCAS), la commune de Miquelon-Langlade, la caisse de prévoyance sociale (CPS) et les caisses d’allocations familiales du Calvados et de l’Hérault travaillent depuis plus d’un an sur la signature d’une convention partenariale pour la mise en œuvre d’un schéma de développement de l’action sociale et familiale sur l’Archipel. Ce schéma de développement résulte d’un constat de 2010, établi en concertation entre les différents acteurs et leurs partenaires. Celui-ci souligne certains besoins ou « dysfonctionnements » dans les services aux familles. On peut citer pour exemples : les besoins de garde des familles qui augmentent lors de fluctuations saisonnières de l’activité économique, le coût élevé des services qui rendent les familles aisées principales bénéficiaires, les listes d’attentes importantes, ... Différents constats ont alors été établis : - Pour la petite enfance : à Miquelon, aucun organisme ne prend en charge les enfants avant leur scolarité, c’est aux parents de trouver une solution de garde en faisant appel à la famille ou à une assistante maternelle (non agréée), une garderie existe pour prendre en charge les enfants avant et après les temps scolaires mais la structure est associative, donc dépendante de financements. A Saint-Pierre, la crèche ne répond qu’à une petite partie de la demande et ce sont en général (de par les critères de sélection) les familles les plus favorisées qui en bénéficient. Les 20 à 27 assistantes maternelles non agréées ne permettent pas de compenser les besoins. Le coût est aussi très élevé. Sur les deux îles, les besoins de garde des enfants correspondant à la fluctuation des activités saisonnières et aux horaires de travail variables ne sont pas satisfaits. - Pour les accueils péri et extra scolaires et les temps libres : dans l’Archipel, il existe peu de prises en charge des enfants sur les temps périscolaires. Certaines familles ont de la difficulté à faire garder leurs enfants pendant les vacances scolaires. Les familles sont satisfaites de l’offre d’activité mais souhaiteraient qu’elle soit plus souvent dirigée vers l’apprentissage de la citoyenneté et la prévention des risques... On constate également une augmentation des pratiques à risques et des actes de délinquance chez les adolescents. - Pour les jeunes : la qualité d’accueil des lycéens de Mi-

8

quelon est variable selon les familles et reste très coûteuse (jusqu’à 550 euros par mois) malgré l’aide du Conseil Territorial de 390 euros par mois de scolarisation et par enfant. Dans l’Archipel, de nombreux jeunes sortent du système scolaire sans qualification et ceux partant en métropole pour leurs études ont parfois d’importants problèmes d’intégration et doivent affronter des situations d’échecs scolaires. De plus, une partie des jeunes partant pour la métropole hésite à revenir dans l’Archipel. - Pour le soutien à la parentalité : dans l’Archipel, de nombreux parents souhaiteraient être mieux accompagnés et soutenus dans l’éducation de leurs enfants (éducation, « crise d’adolescence », études...). Une fois ce long constat effectué, la CPS, le CT, les mairies des 2 communes, en collaboration avec l’Etat et des associations, ont créé un schéma de développement de l’action sociale et familiale pour l’Archipel. Les finalités poursuivies par ce schéma sont de : 1. Donner aux enfants une structure « sociale » contribuant à leur épanouissement dans les règles ; 2. Faire des jeunes des acteurs de la Vie Locale ; 3. Accompagner et soutenir les enfants, les adolescents et les parents en difficulté ; 4. Garantir le fonctionnement des structures d’accueil comme espaces de projet éducatif, social et pédagogique. Concrètement, dans les mois à venir, des actions naîtront pour répondre à ces différents besoins : - Sur Miquelon, la garderie gérée actuellement par l’association « Arc-en-ciel » sera reprise par la Mairie, avec la stabilisation et la professionnalisation de ses moyens. - Sur Saint-Pierre comme sur Miquelon, les 13-15 ans devraient bénéficier de plus d’encadrement, un animateur de rue devrait être recruté par le CT dans ce sens. - les jeunes Miquelonnais à l’école sur Saint-Pierre bénéficieront d’un agrément consolidé des familles d’accueil, assorti d’une charte et d’un projet pédagogique avec la mise en place d’un système de quotient familial et d’un financement de l’offre en complément de l’aide apportée aux familles par le Conseil Territorial. - La Maison des Loisirs et le Centre Culturel et Sportif disposeront d’un agrément de structuration et pérennisation des démarches d’animation de la vie sociale.

Janvier 2013

Bulletin municipal n°164


Actualité - D’une manière générale, la qualité des services proposés et des processus de pilotage sera développée et améliorée. Cette liste est non exhaustive, bien d’autres actions vont être menées.

velopper l’action sociale et familiale dans l’Archipel pour le bien de l’ensemble de la population. Une convention quadripartite sera élaborée dans laquelle les différents partenaires s’engagent à suivre la réalisation de ces projets, à les réorienter et les adapter aux besoins en cas d’évolution et à rendre compte des résultats.

Tous ces projets font l’objet d’une démarche partagée des deux mairies, du Conseil Territorial et de la CPS afin de dé-

Les 6ème à CORNER BROOK Depuis quelques années, le séjour aux Iles-de-la-Madeleine était devenu traditionnel. Le lycée organise tous les ans un voyage sportif pour ses classes de 6ème ; ce déplacement scolaire vient compenser une heure d’éducation physique et sportive (EPS) hebdomadaire, amputée au planning scolaire. Les jeunes en profitent pour découvrir de nouvelles activités sportives. Les élèves du collège de Miquelon ont eu plus de chance puisqu’ils bénéficient de toutes leurs heures d’EPS. Les places disponibles pour le séjour au ski, leur ont permis de profiter, comme leurs camarades de Saint-Pierre, de cette nouvelle activité ; direction donc Corner Brook pour nos 39 élèves et leurs encadrants. Les 6 élèves de Jacky Hébert ont dû quitter Miquelon vendredi 18 janvier au soir. Le dimanche matin, tous les enfants avaient rendez-vous à l’aéroport pour un départ à 10h pour Stephenville. Une fois le pied sur le sol canadien, la grande équipe a pris le bus pour la station de ski et sports d’hiver de « Marble Mountain » à Corner Brook. Après leur arrivée, le reste de la journée était consacré à l’installation, au repérage des lieux : pistes, cafétéria, ... et à l’attribution des studios : « Quatre par chambre, filles et garçons séparés bien sûr ! », parole de 6ème. Les cinq jours de ski se sont déroulés selon un programme bien précis : 8h,

Bulletin municipal n°164

© collection privée

Les classes de 6ème du Collège de Miquelon et du Lycée Emile Letournel ont eu la chance de partir 5 jours au ski. Les élèves rentrent de ce déplacement scolaire avec quelques bleus mais, surtout, de bons souvenirs!

rendez-vous à la cafétéria pour prendre son petit-déjeuner et se préparer. A 9h30, on se regroupe, on s’habille et on part pour une matinée d’exercices en extérieur avec des animateurs qui apprennent à faire des « frites » et des «pizzas » comprenez, techniques de ski pour freiner et prendre de la vitesse. Les élèves étaient répartis en groupes selon leur niveau, certains jeunes avaient déjà eu la chance de pratiquer. A midi, les 6ème se retrouvent à la cafétéria pour une « pause sandwich » et se réchauffer un peu. Puis, de 13h30 à 16h, ils partent dévaler les pistes et mettre en pratique leurs leçons de ski : « On commence par la verte, puis la bleue, la noire... la double noire », nous explique un jeune ; chaque couleur correspondant à un niveau de difficulté. Les élèves quittent ensuite les pistes pour prendre

Janvier 2013

une collation bien méritée, ils font le point sur la journée avec leurs encadrants : les améliorations, les objectifs du lendemain,... et partent se laver, ranger leurs affaires, souper puis se distraire un peu avant l’extinction des feux à 10h. Les élèves semblent ravis de leur séjour, ils ont même eu droit, il faut le dire, aux faveurs de la directrice de la station qui leur a préparé une petite fête avant leur départ. Les enfants ont ainsi pu profiter de la salle de danse, de hamburgers frites et d’un gâteau d’anniversaire pour deux de leurs camarades ; ils se sont même vu offrir des t-shirts de la station, autant dire qu’ils ont été gâtés. Les 6ème rentrent de ce séjour au ski avec des nombreuses anecdotes, surtout les plus casse-cou !

9


Actualité

« Vers un équilibre forêt Comprendre le fonctionnement des populations animales dans leur milieu à partir des indicateurs de L’an dernier, l’ONCFS a publié dans le journal de « l’Echo des Caps », les résultats des suivis sur les indices de changements écologiques débutés en 2009. Ces suivis concernent plus exactement, l’impact des animaux herbivores sur la forêt, leur performance physique, la densité des semis des principales essences forestières et le suivi de la population de cerfs de Virginie à travers l’indice ponctuel d’abondance. En 2012, le travail s’est poursuivi pour commencer en juin par le relevé des inventaires destinés à mesurer la pression des animaux sur la régénération forestière (Indices abroutissement et de consommation) ainsi que ceux portant sur la densité de semis. En août, nous avons continué par les indices ponctuels d’abondance (IPA) plus communément appelés « comptages de chevreuils » réalisés avec des bénévoles. Enfin, ce suivi s’est terminé en octobre par la mesure du poids des cerfs élément important faisant appel à la participation active des chasseurs. Résultats des suivis 2012 : L’analyse des « comptages » réalisés sur Miquelon et Langlade montre que ces deux populations ont des niveaux d’abondance différents. Les « comptages » répétés 3 fois cet été, n’indiquent pas une chute des effectifs mais plutôt, une certaine stabilité entre les 2 dernières années. Depuis 2006, les suivis traduisent une baisse légère et plutôt lente des populations (Voir graphique N°1). Les relevés d’abroutissement et de consommation montrent que l’impact du cerf est plus important que celui du lièvre sur la régénération forestière et les essences semi ligneuses présentes sur l’archipel. La pression des deux herbivores est plus élevée sur l’île de Langlade. D’autre part les résultats indiquent en général une réduction de la consommation (mesures réalisées sur un cortège floristique d’espèces forestières caractéristiques des boisés) par les deux espèces entre 2009 et 2012 (Voir graphiques N°2 et 3). La densité de semis forestiers obtenue à partir des relevés réalisés sur les 370 placettes de Miquelon, Langlade et Cap Miquelon, montre une augmentation significative des semis de Sorbier d’Amérique d’une hauteur de 10 cm (H1) surtout sur Miquelon. La densité des semis de Sapin baumier pour lequel, nous n’avons que 2 années de données, montre des signes encourageants à Langlade et notamment dans sa partie Nord-Est (Voir graphiques N°4 et 5). Par contre, le faible nombre de pesées des cerfs surtout des jeunes cerfs de l’année (15 pesées maximum) ne permet pas d’engager des analyses statistiques solides pouvant valider les prémices d’une amélioration de leur condition physique. Néanmoins ce faible jeu montre une certaine stabilité des poids des faons sur les deux îles. C’est sur Langlade que les faons restent moins lourds. Chez les adultes où le jeu de données est plus intéressant, on peut voir que le poids des cerfs de l’île Langlade demeure également plus faible par rapport aux animaux prélevés à Miquelon. Cette différence confirme très probablement que la densité des cerfs reste plus importante sur l’île de Langlade. Conclusion : Seule, la connaissance de l’ensemble de ces outils permet, dans la mesure où un suivi sur plusieurs années est réalisé, de comprendre l’évolution des relations entre les herbivores et leur habitat. Cette nouvelle approche permet d’affiner les directives de gestion des populations d’herbivores selon les objectifs retenus. Pour mieux optimiser ces décisions en y intégrant la dimension géographique, nous avons débuté une seconde étude prenant en compte la donnée spatiale. Cela va permettre de conseiller les chasseurs pour qu’ils concentrent leur effort de chasse vers les secteurs les plus impactés par les animaux. Ce nouveau volet qui fait l’objet d’un second rapport, vous sera présenté dans un prochain article. Les années successives des prélèvements plus intenses de cerfs commencent à porter leurs fruits, la baisse significative de la pression du gibier sur la flore se traduit par une apparition des jeunes semis des principales essences forestières, surtout dans les secteurs Nord-Est de Langlade et à Miquelon sur l’ensemble de l’île. Cependant ces premiers signes encourageants, devront toujours être confortés par des prélèvements soutenus. Ce n’est que grâce à cela que l’on, pourra assurer le renouvellement de la forêt très dégradée.

10

Janvier 2013

Bulletin municipal n°164


Actualité

t-gibier » : Le Bilan 2012 changements écologiques, c’est l’outil mis en place en 2009 par l’ONCFS aidé du gestionnaire, la FDC. Nous remercions les chasseurs de l’archipel qui ont participé à ce suivi, permettant de mieux comprendre l’évolution du niveau de relation entre les herbivores et leur habitat. Le rapport technique de 2012 avec l’ensemble des données analysées est disponible sur le site internet de la Préfecture de Saint-Pierre et Miquelon. Service de l’ONCFS. Référence : Analyse des données « relation faune-flore » relevés sur les îles de Miquelon et Langlade (2009), Analyse des données issues du programme ICE îles de Miquelon et Langlade (2010) Rapport technique 2011, ONCFS Rapport technique 2012, ONCFS (Dans notre étude, sont considérés des semis des arbres allant d’une hauteur de moins 10 cm jusqu’à 200 cm)

Graph. 1- Evolution du nombre moyen de cerfs observés lors des comptages de 1996 à 2012 sur Miquelon et Langlade

Graph. 2- Evolution du taux d’abroutissement moyen cause par le lièvre d’Amérique de 2009 à 2012

Bulletin municipal n°164

Janvier 2013

11


Actualité ...

Graph. 3- Evolution du taux d’abroutissement moyen causé par le cerf de 2009 à 2012 sur Miquelon et Langlade

Graph.4- Evolution de la densité de semis de Sorbier d’Amérique sur l’île de Miquelon de 2010 à 2012, 4 hauteurs (H1 à H4)

Graph. 5- Evolution de la densité de sapin baumier sur l’île de Langlade de 2011 à 2012, 4 hauteurs (H1 à H4), 2 années de relevés

12

Janvier 2013

Bulletin municipal n°164


Actualité Un bon petit-déjeuner par les élèves de CP-CE1 des Quatre Temps Céline est venue pour nous parler des aliments. Il fallait mettre les aliments dans les bons paniers. Il y avait des étiquettes accrochées dessus pour nous aider.

Pour avoir de l'énergie, il faut manger des féculents et des céréales, du sucre, des matières grasses. Pour bien grandir, il faut manger des produits laitiers, de la viande, du poisson, des œufs. Les fruits, les légumes et les boissons sont des aliments outils qui aident notre corps à fonctionner.

Mardi matin, Céline et Karine nous ont proposé un petit-déjeuner en classe pour nous donner des forces. Pour avoir un petit-déjeuner équilibré, il faut manger des produits céréaliers, des fruits et des produits laitiers. Nous avons donc mangé des céréales, du pain avec du Nutella ou du fromage, du yaourt, de l'orange sanguine, du raisin, de l'ananas, du lait et du jus d'orange. Nous avons passé un agréable moment.

©collection privée

Il y avait 7 paniers de différentes couleurs parce qu'il y a 7 groupes d'aliments : - le rouge, c'était le groupe viandepoisson-oeuf ; - le vert, les fruits et les légumes ; - le brun, les produits céréaliers et les féculents ; - le bleu, les produits laitiers ; - le jaune, les matières grasses ; - le beige, les boissons ; - le rose, les produits sucrés.

Les aliments sont très bons pour la santé.

Le saviez-vous ? Que signifie l’expression « On n’est pas sorti de l’auberge ! » ? Cette expression française exprime, de manière plaisante, une situation pénible et désagréable à laquelle on doit faire face, et dont on a du mal à se sortir. Cependant, il est difficile d’imaginer le lien qu’il peut y avoir entre une auberge : lieu accueillant où on peut loger et se restaurer, et une situation insurmontable. La réponse se trouve peut-être quelques siècles en arrière quand les citoyens parlaient couramment l’argot. Le mot « auberge » serait un mot d’argot signifiant « prison ». Les voleurs pour évoquer la prison, où les brigands trouvent le gîte et le couvert, parlaient de l’auberge. Les prisonniers, une fois capturés et condamnés, avaient bien de la difficulté à sortir de cette « auberge » si spéciale, ils n’étaient pas prêts d’en finir avec tous ces ennuis. Voilà une des explications de l’expression « On n’est pas sorti de l’auberge », la situation est aussi pénible et compliquée à résoudre, que tenter de sortir d’une prison.

Bulletin municipal n°164

Janvier 2013

13


Mais encore La recette du mois : Beignets au nutella ! (n’ayons pas peur des calories!)

Ingrédients : - 500 g de farine - 2 sachets de levure chimique désydratée - 20 cl de lait

- 2 œufs - 150 g de sucre - 50 g de beurre - de l’huile de friture - du nutella

1. Mélanger les ingrédients secs dans un bol. 2. Dans un second récipient, battre les œufs, ajouter le lait et le beurre et remuer. 3. Ajouter la seconde préparation aux ingrédients secs en remuant bien. 4. Une fois que la pâte est bien homogène, couvrir le bol d’un film plastique et laisser reposer la pâte à beignets à la chaleur ambiante pendant 1h30 au moins. 5. Faire chauffer l’huile de friture dans une casserole. 6. Quand l’huile est chaude, faire un boule de pâte à l’aide d’une cuillère à soupe et la mettre dans l’huile. Faire cuire en même temps 4 à 5 boules, pas plus. 7. Laisser cuire 3-4 minutes de chaque côté et déposer les beignets sur un papier absorbant dès qu’ils sont dorés. 8. Découper le côté du beignet et à l’aide d’une cuillère et d’un couteau, insérer le nutella et soupoudrer de sucre. (certains fourrent les beignets avant la cuisson en faisant 2 disques de pâte qu’ils collent ensuite). Les accros du chocolat choisiront le nutella mais la confiture est également autorisée !

Au ciné en février et en mars Le 21/02, Les seigneurs

Le 28/02, Quelques heures de printemps

Avis : Les personnes âgées désirant bénéficier du déneigement cet hiver doivent remplir une fiche de renseignements à la Mairie. Pour plus d’informations, contacter le secrétariat de la Mairie au 41 05 60.

Le 07/03, Du vent dans mes mollets

Le 14/03, Cornouaille

L’Association Sportive Miquelonnaise avise que la prochaine édition du Festival des produits de la Mer aura lieu le dimanche 04 août 2013. Objet trouvé : Il a été trouvée une paire de lunettes de vue marron foncé, si elle vous appartient, vous pouvez venir la récupérer à l’accueil de la Mairie durant les heures d’ouverture.

14

Janvier 2013

Bulletin municipal n°164


A lire Les chiens font partie intégrante de notre quotidien. Animaux de compagnie ou de travail, ils sont à nos côtés pour les bons moments et les coups durs. Il est donc important de bien les choisir, en fonction de leur caractère, de leurs aptitudes et de l’existence à laquelle on les destine. Infatigable compagnon, le chien semble être fait pour partager notre existence. N’est-il pas le plus fidèle ami de l’homme ?

Effectuer un tour d’horizon des différentes techniques de peinture sur porcelaine, faire le point sur la multitude de produits pouvant être utilisés, proposer des sujets simples ou plus élaborés, tels sont les objectifs de cet ouvrage. Les conseils et les modèles présentés au fil des pages vous aideront à réaliser vos propres créations.

Vous êtes commerçant, artisan, entrepreneur, ... Vous êtes à la recherche d’un emploi, ou souhaiter vendre ou acheter un bien... Faites partager vos bonnes affaires, ou tout simplement bénéficier de plus de visibilité auprès de votre population !

L’Horizon vous fait d’la pub ! pour plus d’info : 41 66 26 - horizon@miquelon-langlade.fr

Alfred, Léon, Jean et Michel Briand, quatre générations de photographes qui ont œuvré pendant cent dix-sept ans à la création du patrimoine de l’Archipel. Un héritage extraordinaire. « Un autre dans le sel » est le regard à travers l’objectif de la pêche dans nos îles de 1950 à 1973.

Ouvrages disponibles à la bibliothèque municipale de Miquelon-Langlade Bulletin municipal n°164

Janvier 2013

15


MARDI GRAS 2013

Le journal L'Horizon n°164  

Le journal L'Horizon n°164 du mois de janvier