Page 1

Commune de Miquelon-Langlade

Le journal municipal n°151 Novembre 2011 - Gratuit

Une escale pleine de promesses p.9

Semaine Bleue 2011 p.11

Réunion publique sur les travaux de réhabilitation du port p.12


Sommaire

En bref p.4 - 8 > Stage de peinture > A la découverte des champignons > Le terrible fantôme à Tourneville Les Quatre Temps : > Déplacement piscine > Les tortues > Histoires terrifiantes > 248ème anniversaire de l’arrivée des premiers habitants de la commune > Etat civil > Philatélie

Actualité > 9 - 14

> Une escale pleine de promesses > Fredo le magicien > Halloween > Semaine bleue 2011 > Réunion publique sur les travaux de réhabilitation des infrastructures du port de Miquelon > Visite de Marie-Luce Penchard > Les fonds marins de Saint-Pierre et Miquelon, une richesse à portée de palmes

Mais encore > 15 - 16 A lire > 17 2

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


L’édito

Le mot de l’adjoint au Maire : Forum d’Atlantique du Nord à St John’s de Terre-Neuve Suzie Boissel, adjoint au Maire délégué à la culture et membre de Miquelon Culture patrimoine, s’est rendue du 13 au 15 octobre 2011, au forum d’Atlantique du Nord; elle nous en fait le récit. Cette conférence internationale a examiné comment l’identité culturelle unique des Iles, des régions côtières et des régions éloignées peut-être utilisée pour créer des communautés et des économies régionales durables. « Un endroit, une culture, une identité : source de développement régional » est un forum unique où les communautés culturelles, gouvernementales, académiques et d’affaires ont pu se rencontrer pour partager leurs expériences et leurs idées. Rassemblant les petites communautés de partout dans le monde, le forum démontre que dans chaque endroit, il est difficile mais indispensable de rassembler, d’unifier et convaincre que la culture est un moyen de développement. La Culture outil de développement est un travail à long terme. Après une réflexion commune, les agents de développement, en tenant compte de l’avis de chacun, ont réussi à mettre en place un plan. La magnifique présentation de l’ile de FOGO, où le développement culturel est devenu un développement touristique. Idem pour l’Ile de Man. Plusieurs interventions en français ont été réalisées : le projet commun du CPSC et de Miquelon Culture Patrimoine, outil de développement culturel. Le théâtre nous permet d’entretenir des relations avec l’Acadie, avec pour objectif une production commune lors du congrès mondial 2014. Une intervention d’Olivier NARIA, chargé de mission de la région de la Réunion pour les questions de sports, d’animation jeu-

Bulletin municipal n°151

nesse et de cohésion sociale. Pour ma part, la présentation qui m’a le plus touchée, est celle de M. René CORMIER, acadien dans toutes les fibres de son corps et artiste multiple très impliqué dans le développement et la vie culturelle des Acadiens. Son introduction au piano, exprimant et expliquant ses origines fut un moment particulièrement émouvant. « La stratégie globale pour l’intégration des arts et de la culture dans la société acadienne au Nouveau Brunswick » est un modèle qui pourrait nous permettre de développer nos Iles ! La participation de Miquelon à un tel forum fut positive est très enrichissante. Cela permet de réfléchir et d’échanger avec des personnes dont la problématique est la même que la nôtre.

Revue mensuelle éditée par la municipalité de Miquelon-Langlade Directeur de la Publication Stéphane Coste Co-Directeur de la Publication Suzie Boissel Comité de Rédaction Stéphane Coste Suzie Boissel Marjorie Gaspard Jean de Lizarraga Aurore Michel Dessinateur humoristique Germe Benoît Rédaction, photographies, conception et mise en page Aurore Michel Impression L’ Echo des Caps Saint-Pierre Rue Georges Daguerre BP 4213 97500 SPM Rubrique Livres Roselyne Pike Tirage 450 exemplaires Commission paritaire N° 0Z11G8628 Contact à L’Horizon Mairie de Miquelon 2, rue Baron de l’Espérance BP 8309 97500 Saint-Pierre-et-Miquelon Tél. 05 08 41 66 26 Fax : 05 08 41 65 94 horizon@miquelon-langlade.fr

Suzie Boissel de MCP, Marie-Thérèse Landry du CPSC et Olivier Naria de la Réunion

novembre 2011

Courrier des lecteurs Un petit mot, une longue phrase, un poème ou une chanson, nous sommes à l’écoute. L’Horizon, votre moyen d’expression.

3


En bref Stage de peinture Du 10 au 28 octobre, l’association Miquelon Culture Patrimoine organisait son stage annuel de peinture, toujours très apprécié des artistes locaux. C’est la cinquième année que Maureen vient enseigner la peinture à Miquelon. Cette enseignante en art pictural originaire de la province de Québec transmet sa passion à ses 17 élèves, avec à chaque fois, un thème différent. Le sujet de cette année était « la proportion »; les élèves ont appris le fonctionnement des couleurs, comment proportionner l’espace, comment comprendre et transcrire la lumière du soleil et les ombres... ils ont aussi beaucoup travailler sur la technique. Selon Maureen, la peinture est une question de perception personnelle. Chacun peint avec ses yeux et son vécu, chacun a donc une manière personnelle de projeter un même modèle sur la toile. Une exposition des œuvres réalisées a eu lieu le samedi 29, l’occasion pour tous de se retrouver pour discuter, admirer le travail accompli et dire, une fois encore, au revoir à Maureen. Comme d’habitude, lorsqu’on demande à Maureen si elle reviendra enseigner la peinture à Miquelon, elle nous répond qu’elle ne sait pas. Elle reviendra c’est certain nous dit-elle car elle adore notre île mais elle souhaite se

consacrer à la peinture plutôt qu’à l’enseignement. L’artiste peintre veut s’adonner pleinement à sa passion. Maureen termine en nous disant ce proverbe bien connu chez nous « never say never » [ne jamais dire jamais], peut-être à l’an prochain donc ...

A la découverte des champignons

Daniel Abraham, Henriette De Lizarraga et Gilles Gloaguen

L’association SPM Frag’îles organisait ce samedi 8 octobre une animation pédagogique gratuite et ouverte à tous publics. Gilles Gloaguen et Daniel Abraham, auteur du livre « Champignons des îles Saint-Pierre et Miquelon » et chargé de mission d’identification pour SPM Frag’îles, informaient et échangeaient avec le public. Chacun pouvait emmener sa récolte afin de l’identifier, un microscope était également à disposition. Cette rencontre enrichissante nous a permis d’apprendre que l’on recense environ 200 espèces de champignons dans l’Archipel, dont une 50aine comestible ! Daniel Abraham nous a confié découvrir occasionnellement de nouvelles espèces de champignons encore méconnues. La mycologie (science étudiant les champignons) est une science en constante évolution.

4

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


COMITE DE REDACTION DU MOIS

MANON

CLEMENT

MARIE

BRIAC

Les Quatre Temps LUCAS

Le terrible fantôme à Tourneville

En 1412, un fantôme du nom de Boume vivait dans un village qui s'appelait Tourneville. Tout le monde à Tourneville affolait. Il était si méchant que dès qu'on le rencontrait il nous transformait en squelette. Il était très gluant et il avait beaucoup de sang sur lui. Quand il nous hypnotisait on était sous son pouvoir. Sa maison était située dans la rue du Père Vauloup. Cette maison était hantée. Les gens de Tourneville n'espéraient qu'une chose, ne plus jamais voir Boume. Un jour, le fantôme trouva un caillou magique. Ce caillou pouvait cracher des boules de feu. Ce caillou était également recherché par un autre héros du nom de Hugo qui portait une cape rouge. Hugo décida de se rendre chez Boume, mais Boume, qui l'avait vu venir, s'enfuit à toutes jambes car il voulait absolument garder ce caillou. Après quelques minutes de course, il se retrouva face à un tunnel souterrain. Il entra, se croyant à l'abri, mais Hugo le vit partir et le suivit. Après un long combat, Hugo réussit à lui voler le caillou et il repartit dans la forêt. Boume resta coincé dans le tunnel. Quant à Hugo, il continua sa route. En chemin, il rencontra d'autres héros qui étaient ses amis. Ils s'appelaient Tristan, Clément, Aleck, Alexandre, Félix, Léna et la plus grande, Chrystelle. « Il faut faire du ciment pour qu'il ne ressorte jamais ! » décidèrent-ils. Puis il préparèrent le ciment et le coulèrent tout autour du tunnel. Boume ne put jamais sortir. Ce tunnel devint un monument historique. Avec tout l'argent récolté grâce aux visiteurs, les gens de Tourneville décidèrent de construire un stade de hockey ainsi qu'un stade de foot. Hugo et ses amis sont maintenant devenus célèbres dans le monde entier. Ils sont des professionnels du sport. Hugo désormais est connu sous le nom de Patrick Roy. Hugo

Déplacement piscine Le mardi 27 ainsi que le vendredi 30 septembre tous les élèves et le personnel de notre école se sont déplacés sur Saint Pierre.

Deux journées chargées nous attendaient: travail, natation, mais aussi jeux et pique nique nous ont vraiment épuisés. Le matin nous nagions pendant 35 minutes et l'après midi pendant 1h00. Ces cours intensifs nous auront permis de progresser un peu. Au cycle III, tous les élèves ont exécuté au moins un saut du plongeoir et tous sont maintenant capables de faire au moins une largeur de bassin sans bouée. Au cycle II quelques élèves n'étaient pas très rassurés à la première séance. Ils ont vite combattu leur peur puisque finalement, tous ont été capables de faire l'étoile. De plus, tous ont réalisé l'exercice le plus compliqué à nos yeux à savoir: mettre la tête sous l'eau. Nous sommes donc ravis de ces deux déplacements et nous attendons avec impatience la prochaine semaine de piscine qui pourrait avoir lieu en juin prochain. Les élèves de CE2

Les tortues La tortue luth est la championne des tortues de mer. Elle bat tous les records : elle est la plus grande, la plus grosse, la plus lourde... La tortue luth est une tortue qui vit dans l'eau salée. C'est une tortue marine. Elle mange des méduses. Elle n'est pas comme les autres. Sa carapace est fine et ressemble à du cuir. Elle a des traits sur sa carapace qui font penser à des cordes de luth. C'est pour ça qu'elle s'appelle tortue luth. Elle a comme une empreinte sur la tête. Les tortues marines ont des nageoires plates pour glisser plus vite dans l'eau. Seules les femelles viennent sur les plages pour pondre leurs

Bulletin municipal n°151

novembre 2011

oeufs, les tortues mâles restent dans l'eau. Les tortues pondent des oeufs dans des trous, dans le sable. Elles rebouchent les trous pour empêcher les prédateurs de les détruire. Elles abandonnent leurs oeufs. Les bébés tortues cassent les coquilles, sortent des oeufs et vont très vite dans l'eau pour ne pas être attaqués par des prédateurs. Ensuite, les bébés tortues se laissent flotter et trouvent leur nourriture à la surface. Ils attendent de grandir. Les tortues marines ne restent pas toujours au même endroit. Elles voyagent : ce sont les migrations. Par contre, elles reviennent toujours au même endroit pour pondre. Classe de CP-CE1

5


Les Quatre Temps

Classe de CE2

Le fantôme du XVe siècle

L'étrange sorcière Habaga

Il était une fois, au XVe siècle, un fantôme qui s'appelait Caspero et qui hantait le château de Versailles. Il aimait faire peur aux gens car il les détestait tous. Il était très méchant. Il n'avait qu'un seul œil, tout vert; c'est ce qui est dit, car peu de gens ont pu le vérifier ! Il savait se rendre invisible. Il pouvait aussi se téléporter, passer entre les gens et réveiller les morts. Bref, il semait la terreur partout sur son chemin. Il possédait une baguette qui tirait des lasers. Ces lasers rendaient les choses et les gens immobiles. Pour que son arme fonctionne il fallait prononcer une phrase secrète. « Baguette! Baguette! tire des lasers pour moi! ». Un jour, un super héros connu sous le nom de IronMan vint le défier. Ce fut une lutte acharnée. Mais finalement Iron-Man gagna. Il s'en alla dans un souterrain avec la baguette. Dans le souterrain il trouva un monstre de boue qui lui aussi voulait la baguette « oh misère ! »Il essaya la baguette de Caspero mais elle ne marchait pas. « Andouille! » dit le monstre de boue. « Il faut dire la phrase secrète. » « Quelle est cette phrase ? » « Si tu crois que je vais te le dire, tu rêves en couleur ! » « Pas grave. Je vais employer la manière forte. » Après plusieurs minutes de lutte, Iron-man finit par gagner. Malheureusement durant le combat, Iron-man fut blessé. Le monstre lui avaient cassé son armure. Il vit un bar. Il y alla à toute jambe .Il demanda où il pouvait se soigner. « Va en ville. » Il était toujours en possession de la baguette lorsqu'il alla chez le médecin .Il sortit quelques heures plus tard. Il mit la baguette dans un lieu sûr que personne ne connaissait . Depuis ce jour, on n'entendit plus jamais parler d' aucun méchant. Clément

Il était une fois une sorcière qui s'appelait Habaga .Elle vivait dans une forêt hantée. Elle n'était pas très jolie. Personne n'allait la voir tellement les gens avaient peur d'elle. Elle avait un nez crochu, plein de verrues. Elle avait de grandes chaussures noires, une robe orange et verte ainsi qu'un chapeau pointu rouge. Cette sorcière savait faire de bonnes soupes, avec des crapauds et du poison. Elle semblait très méchante et on disait qu'elle se nourrissait d'adultes. Ces derniers ne voulaient même plus aller faire leurs courses en ville. Seuls les enfants sortaient car il n'avaient pas peur d'elle. Un jour, Habaga fabriqua une potion magique qui attirait les adultes à elle. Non loin de là, il y avait un gentil garçon qui s'appelait Suffime. Suffime en avait assez de cette sorcière. Il vint chez elle, attrapa la potion magique de Habaga et il se sauva à travers la forêt . Quand Habaga rentra chez elle, elle regarda sur la table de la salle à manger et vit que la potion avait disparue. « C'est un coup de Suffime cette histoire ! »Elle se mit à sa recherche et le retrouva au milieu de la forêt. Il s'apprêtait à ouvrir la potion pour la jeter. Habaga, furieuse, se jeta sur lui pour le frapper . Suffime lui fit boire cette potion. Elle devint gentille sur le champ. Depuis ce jour, les enfants accompagnés de leurs parents viennent régulièrement lui rendre visite. Cette dernière ne prépare plus de soupe mais de bonnes friandises qui plaisent à tous. Chacun vit désormais heureux et libre. Léna

Un vampire à Miquelon Il était une fois un vampire qui s'appelait Croquenez. Il vivait dans une maison hantée près du village de Miquelon. Il avait plein de sang sur lui, des os cassés, une jambe en bois et il venait se nourrir sur Miquelon tous les 31 octobre. Son repas préféré: c'était le sang des petits enfants. A Miquelon les habitants étaient désespérés car aucun enfant ne pouvait sortir de sa maison pour fêter Halloween. Cet horrible vampire avait un secret. Il possédait une potion magique qui lui permettait de se transformer en enfant. Un jour, les enfants de Miquelon en eurent assez de cette vie et ils décidèrent d'aller chez Croquenez pour le faire arrêter. A leur arrivée ,ils virent la potion de Croquenez et décidèrent de la lui voler. Quand ils l'eurent en leur possession, ils se sauvèrent à travers un souterrain. Au bout de quelques heures, alors qu'ils se pensaient sauvés, les enfants tombèrent nez à nez avec Croquenez. Ce dernier voulait absolument récupérer la potion magique. Ils luttèrent et finalement les enfants gagnèrent. Ils firent boire tellement de cette potion à Croquenez qu'il resta un enfant pour le reste de sa vie. Tous repartirent très contents à Miquelon car, à partir de cet instant, ils savaient qu'ils pourraient fêter l'Halloween tous ensemble. Depuis ce jour, d'ailleurs, la maison de Croquenez est même devenue un lieu où tous les enfants se rencontrent les 31 octobre et où les bonbons ont remplacé les potions magiques. Croquenez, quant à lui, vit très heureux à Miquelon. Aleck

6

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


Classe de CE2

Les Quatre Temps

La méchante Bliba

Néna et la baguette magique

Il était une fois une sorcière qui s'appelait Bliba. Elle vivait dans la forêt hantée des mille et un dangers. Bliba était moche, son nez était crochu et sa figure était recouverte de boutons. Bliba savait faire des soupes avec des crapauds, du poisson et de la terre. Bliba savait également faire des potions magiques. Elle touillait sa soupe et elle chantait quelques comptines incompréhensibles pour nous. Un jour, Superm, qui habitait lui aussi dans la forêt, décida de voler la potion la plus connue de Bliba. Cette potion transformait les gens en crapauds. En quelques minutes, il se rendit chez la sorcière et prit possession de cette potion alors que Bliba était dans son jardin à cueillir les légumes nécessaires à sa nouvelle potion. Heureux de son exploit, Superm se sauva à travers la forêt. A son retour, Bliba était furieuse et elle décida de le suivre dans la forêt. Elle prit son balai et, quelques secondes plus tard, elle était au beau milieu de la forêt à préparer le piège dans lequel Superm serait pris et disparaîtrait pour toujours. Finalement Superm arriva et tomba dans le piège, mais comme il était très malin, il creusa un tunnel et sortit par l'autre côté. En sortant, il toucha une corde et il fut encore prisonnier dans une cage. Superm, grâce à ses yeux magiques, brûla la cage et sortit de cette dernière en volant. Il s'empara de la potion et transforma Bliba en crapaud puis l'enferma dans la cage. Il recouvrit cette cage de ciment. Depuis ce jour, on n'entendit plus jamais parler de cette sorcière. Superm, quant à lui, est très occupé à apprendre tous les secrets de Bliba et n'a plus de temps pour s'occuper des autres gens. Alexandre

Il était une fois une vilaine sorcière, très méchante, qui, un jour, rencontra une grosse citrouille. Elle dit : « Oh! La belle citrouille que voilà ! » La sorcière s'appelait Néna. Elle était très grande, très laide et faisait des grimaces. Elle avait des cheveux longs, jaunes et oranges. Son nez était crochu, ses yeux étaient noirs. Elle avait un gros bouton rouge sur le nez. Elle portait un chapeau pointu, noir et bleu, une robe marron, un manteau noir, des bottes bleues et des gants gris. Des chauvesouris volaient autour d'elle et la suivaient partout. Elle transportait des bonbons empoisonnés dans un grand sac. Néna pouvait voyager dans l'espace sur son balai magique. Néna la sorcière regarda la citrouille d'un air méchant, leva sa baguette de sorcière et prononça une formule magique: « Abracadabrique ! » La citrouille se transforma en un horrible monstre. Néna rit de voir le monstre devant elle. Son chat avait peur, il se cachait. Mais, alors qu'elle ne s'y attendait pas, le monstrecitrouille vola la baguette magique de la sorcière. Puis, il se mit à courir et se sauva en riant. La sorcière boudait, elle n'était pas contente. La sorcière et son chat coururent après le monstre pour essayer de reprendre la baguette magique. On dit qu'ils courent toujours ! Félix

Le vampire qui voulait devenir roi Il était une fois un vampire qui s'appelait Spicrus. Il habitait à Miquelon. Il voulait infecter toute la population de l'île pour devenir le roi. Son seul but était de continuer sa mission. Il voulait même continuer cette mission à Saint-Pierre. Une fois terminée, il pourrait enfin régner sur ces deux îles. Il avait deux dents pointues et il sortait la nuit pour chasser la population . Il avait même demandé à se faire construire un château par ses otages. Tout le monde avait très peur de lui et personne n'osait le défier. Les habitants le l'île restaient enfermés chez eux. Un jour un héros arriva. Il s'appelait Spiderman. Spicrus avait une canne magique qui transformait les humains en esclaves. Spiderman, quant à lui, avait entendu parler de cette canne et il avait décidé de venir la lui voler. Spicrus était malin et il l'avait vu. Il l'attaqua. Spiderman tira une toile d'araignée sur lui, mais Spicrus, grâce à ses dents pointues, réussit à se délivrer. Tout-à-coup, un ami de Spiderman arriva, il s'appelait Batman. Il entra dans la maison de Spicrus et vola la canne magique. Spiderman le suivit. Grâce à ses yeux laser, il réussit à faire un passage secret dans le sol. Spicrus ressortit de son passage secret. Spiderman lança de la toile sur lui mais ses yeux laser coupèrent la toile. Spicrus tira un coup de laser mais Spiderman se protégea avec la canne magique .Le laser se retourna contre lui et Spicrus fut battu . Spiderman et Batman se servirent de la canne pour retourner le sort et libérer la population .Ils rassurèrent tous les habitants en leur annonçant la mort de Spicrus. Depuis ce jour, tous les ans, les habitants fêtent cette journée qu'ils ont appelée, l'halloween. Tristan

Bulletin municipal n°151

novembre 2011

7


En bref 248ème anniversaire de l’arrivée des premiers habitants de la commune

Etat Civil Les mariages de l’été

Les élus, les représentants de l'État et des anciens combattants étaient conviés ce samedi 1er octobre à commémorer, à la stèle acadienne, l'arrivée des premiers habitants de Miquelon-Langlade. En effet, cette stèle est un hommage à la population acadienne. La commune avait choisi il y a déjà quelques années de cela, une date symbolique et propre à notre histoire pour commémorer ses ancêtres. C'est donc pour honorer la mémoire de nos ancêtres que le Maire a déposé une gerbe et rappeler cet épisode marquant.

Juantxo ALZUA SORZABAL et Sylvie, Danièle HUREL se sont dit «oui» le 9 juillet 2011. Gaël, Jean-Guy COSTE et Séverine, Andrée, Eugénie FRANCHE se sont dit «oui» le 30 juillet 2011. Lorenzo, Jean-Luc DETCHEVERRY et Isabelle, Agathe OLANO se sont dit «oui» le 13 août 2011.

Philatélie Une émission philatélique a eu lieu le mercredi 5 Octobre. Il s'agit, dans la série des triptyques, du timbre « L'Anse à Bertrand » réalisé d'après une œuvre originale de Michel BOROTRA. Ce timbre, en taille douce, d'une valeur de 5.00 €, a été gravé par Eve LUQUET. L'émission 1er jour s’est tenue au Bureau Philatélique, place du Général De Gaulle, aux horaires habituels. Une émission philatélique a lieu le mercredi 19 Octobre. Il s'agit du bloc « Sous le vol du goéland », reproduction en offset d'une fresque de Jean-Jacques Oliviero peinte pour le Musée Héritage. Ce bloc de six timbres d'une valeur faciale de 0.60 €, soit 3.60 € le bloc, est tiré à 80 000 exemplaires (dont 5 000 pour l'archipel). L'émission 1er jour s’est tenue au Musée Héritage. Il est à

8

Il est à noter que la vente généralisée du timbre dans les bureaux de poste de Métropole a eu lieu à compter du samedi 8 octobre.

noter que la vente généralisée du timbre dans les bureaux de Poste de Métropole a lieu à compter du samedi 22 Octobre.

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


Actualité Une escale pleine de promesses

Ils étaient 130 aventuriers ce dimanche 9 octobre à faire escale au port de Miquelon à bord du Clipper Adventurer. Ces touristes, essentiellement anglophones, sont passionnés de nature puisque, quand ils ne sont pas à Miquelon-Langlade, ces explorateurs visitent des bases scientifiques sur des glaciers ou des montagnes escarpées. Après que le Maire eut rencontré l'équipage et présenté sa commune à l'intérieur du paquebot, les passagers sont partis à la découverte des lieux. Pour l'occasion, le Comité Régional du Tourisme, le Syndicat d'Initiative et les professionnels locaux s'étaient « pliés en quatre » pour que l'opération soit réussie. Les commerçants avaient ouvert leur porte ce dimanche, la boutique « Art passion » accueillait les visiteurs en journée continue, … Deux tours guidés ont été proposés : la visite du village de Miquelon avec la découverte des monuments (église, musée, cimetière, …); et la découverte de l'Isthme en bus (observation des phoques, visite du village de vacances de Langlade, …). Ces expéditions ont eu

Bulletin municipal n°151

novembre 2011

un énorme succès auprès de ces naturalistes, même plus qu'escompté puisque un tour supplémentaire sur l'Isthme a été organisé l'après-midi. A midi, les touristes ont été accueillis à la « Salle entre-nous » avec un cocktail de bienvenue ainsi qu'une démonstration de danse traditionnelle réalisée par la troupe de Miquelon Culture Patrimoine. Puis, ils se sont vu servir un délicieux repas, typiquement français, et composé de produits locaux. Enfin, l'après-midi était consacré aux achats de produits du terroir, à la flânerie dans les petites rues colorées ou encore à la pause café au « Petit Indien ». Les vacanciers sont repartis vers 16h pour d'autres escales. On sait d'ores et déjà que les résultats sont positifs pour l'ensemble des acteurs touristiques de cette première escale d'un paquebot à Miquelon. Le soleil a également été, sans aucun doute, un gage de réussite important dans cette expédition. La venue de ce premier paquebot est un succès, espérons que d'autres suivront !

9


Actualité Fredo le magicien

HHHalloweeeeeen !

Ils sont venus en nombre découvrir le monde farfelu et électrisant de Fredo le magicien, ce samedi 1er octobre à la salle des fêtes municipale. Ce drôle de personnage à l’accent québécois, nous a fait rire et nous en a mis plein les yeux. De la prestation de Super Poulet aux apparitions de sa colombe... entre humour et éblouissement, le public n’a pas décroché une seconde ! Son secret : une énergie débordante du début jusqu’à la fin. Une chose est sure, c’est que Fredo le magicien s’est fait beaucoup d’amis, parions que son compte facebook déborde de nouveaux fans !

Les sorcières, citrouilles, vampires... de Miquelon s’étaient donnés rendez-vous à la Maison des Loisirs ce lundi 31 octobre pour fêter l’halloween. Les animatrices, ou plutôt les terrifiantes dames à chapeau et verrue...avaient tout préparé pour que l’après-midi soit mémorable : pêche de grenouilles baveuses, potion magique, traversée de la maison hantée... de quoi nous donner froid dans le dos. Les petits monstres ont ensuite eu droit à un goûter, histoire de reprendre des forces avant de parcourir le village à la recherche de bonbons à la nuit tombée.

10

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


Actualité Semaine bleue 2011 « A tout âge : acteurs, proches et solidaires » La Maison des Loisirs s’est chargée de l’organisation de la semaine bleue, du 17 au 23 octobre, sur Miquelon. Les animatrices, qui ont été concertées ont aussitôt accepté l’idée ! Il en est sorti des idées nouvelles : journée sur Saint-Pierre (qui a charmé nos aînés), après-midi conseils beauté (massage du visage, des mains et maquillage), en plus des traditionels thés dansants, bingos, ... Les Lions étaient également au rendez-vous justement cette semaine là ! Toutes celles et tous ceux qui ont participé aux activités ont semblé ravis et ne tarissaient pas de remerciements. Rendez-vous l’année prochaine alors ! Merci au Conseil Territorial et la Mairie de Miquelon pour les financements, à Elody’ss pour sa disponibilité et ses bons soins, à Gaël (Restons Chez-Nous) pour son atelier équilibre, à K-Danse pour les bons moments de danse, à Marie-Claire, Ketty et Claudine, à Marie-France, Joëlle et Christine; et tous les professionnels qui nous ont si bien reçu. Suzie BOISSEL

Confection de porte carte en cuir à la Maison des Loisirs

Bingo au Foyer Sœur Madeleine

Danse avec le groupe K-danse, offert par la Mairie

Bulletin municipal n°151

novembre 2011

Tournoi de belote à la Maison des Loisirs

Thé dansant à la « Salle entre-nous » offert par la Mairie

Séance de soin et maquillage à la Maison des Loisirs avec « l’institut Elody’ss »

11


Actualité Réunion publique sur les travaux de réhabilitation des infrastructures du port de Miquelon

Jean-Michel Rogowski, directeur de la DTAM

Les représentants de la DTAM, de l'Etat et le Maire de Miquelon-Langlade avaient convié la population à une réunion publique, samedi 1er octobre à la Mairie, afin de répondre aux inquiétudes des habitants concernant les travaux de réfection du quai. Le projet ayant fait débat et provoqué le mécontentement d'une partie de la population, des explications et une meilleure communication des services de l'Etat sur leurs intentions devenaient nécessaires. Le directeur de la DTAM, M. Jean-Michel Rogowski, et son ingénieur, M. Guy Moulin, ont fait le point sur les études réalisées et le projet en cours. En effet, ces travaux de réhabilitation, financés par l'Etat, la Collectivité Territoriale et des fonds européens, font partis du contrat de développement 2007-2013 entre l'Etat et la Collectivité. En 1998, un premier renforcement du port est effectué. A l'époque, deux projets sont proposés et un seul sera retenu, celui que l'on voit aujourd'hui se dessiner. Le chantier actuel est en fait la reprise d'une des deux propositions datant de 1998 (Le second projet plus coûteux avait été rejeté faute, entre autre, de moyens financiers). Des travaux commencent en 2008, le constat fait à cette période est celui d'une digue devenue insuffisante, on observe une érosion récurrente mais le projet est très/trop coûteux. En 2010, le projet de « réfection de la protection du terre-plein » est alors lancé, 1600 blocs cubiques rainurés sont installés pour que le port résiste mieux à la houle et à l'érosion. La pose de l'enrochement est le point fondamental du projet, selon les experts. Les blocs ne doivent pas s'emboîter pour que la mer rentre dans l'enrochement et limite le franchissement. Le

12

« désordre » permet à l'eau de passer entre les blocs, la structure doit être aérée à environ 45° pour pouvoir casser la vague. Ensuite, un mur sera réalisé, plus gros et plus large que le mur actuel afin de finaliser la consolidation. Le groupe de personnes assistant à la réunion n'a pas décrié ce projet, ne se considérant pas expert en la matière; cependant il a souhaité faire quelques commentaires concernant les décisions prises. Le point le plus déplorable selon le public est le fait que malheureusement les fonds investis à Miquelon servent trop souvent à réparer les erreurs passées plutôt qu'à porter de nouvelles ambitions. Aussi, certains travaux sont nécessaires sur le port, par exemple la construction d'un appontement utile et sans danger; l'appontement actuel n'étant pas solide et sécuritaire, la plupart des pétroliers ne veulent pas ou ne peuvent pas l'utiliser... Pourquoi ces constructions et rénovations ne font-elles pas partie du projet ? Globalement les habitants déplorent des injections de fonds publics sur le court terme, servant à recouvrir les plaies. Selon ces derniers, si les millions investis régulièrement avaient profité à des projets ambitieux sur le long terme, l'investissement serait profitable et rentabilisé. Des travaux durables nécessitent de lourds financements, les participants ont pris l'exemple de la digue abri de Saint-Pierre qui certes, représente un investissement important mais au combien bénéfique : cela fait 50 ans qu'elle existe et elle n'a nécessité aucun nouvel investissement ! Les représentants de l'Etat ont appuyé le fait que l'argent est effectivement trop souvent le frein à des projets de cette envergure. Ils se sont également dits prêts à mieux communiquer sur leurs actions, forcés de constater que le manque de communication est la cause première des mouvements de protestations qui ont lieu. Enfin, l'Etat et la DTAM ont insisté sur le fait que l'allongement de la digue n'est pas incompatible avec les actions en cours. En 2013 de nouveaux projets de développement devront être mis sur pied, la digue pourrait en faire partie. D'ici là, la réfection du terre-plein sera achevée, espérons que les pouvoirs publics répondront aux attentes de la population en investissant durablement et efficacement dans la protection du port de Miquelon : notre avenir économique, l’avitaillement de Miquelon (notamment en fioul) et la sécurité de tous les usagés en dépendent...

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


Actualité Visite de Marie-Luce Penchard Comme promis, la ministre chargée de l'Outre-Mer s'est rendue à Saint-Pierre et Miquelon afin de rencontrer ses élus et sa population. Marie-Luce Penchard est arrivée à Saint-Pierre le jeudi 6 octobre, soit une journée plus tard que prévue, la faute aux mauvaises conditions météorologiques de la veille. Comme elle l'a précisé à plusieurs reprises, la Ministre n'est pas venue « distribuer » des subventions; aucun effet d'annonce donc, nous avions été prévenus ! Mme Penchard a, lors de son séjour, échangé avec les acteurs locaux : élus, chefs d'entreprises, … visité les structures locales en difficulté ou au contraire, porteuses d'avenir. Elle s'est également rendue à Miquelon samedi 8 octobre au matin, où elle était très attendue, notamment concernant l'avenir du secteur pêche. La ministre a tenu dès son arrivée, à déposer une gerbe au monument aux morts; puis, elle s'est entretenue avec le maire de la commune lors d'une courte réunion de travail à la mairie.

Ensuite, la ministre chargée des Outre-mer avait convié la société civile à la salle des fêtes municipale. Mme Penchard a souhaité rappeler à la population le soutien de l'Etat dans les projets de l'Archipel. Elle a souligné le fait que l'Etat était toujours prêt à soutenir le développement de projets construits, afin de bâtir un avenir économique pérenne et durable. La Ministre nous a rappelé la période de morosité économique actuelle qui pousse l'Etat à de grandes restrictions budgétaires auxquelles personne n’échappe, d'où l'intérêt encore plus grand de créer des projets sûrs et porteurs d'avenir. Enfin, Marie-Luce Penchard a profité de son passage à Miquelon-Langlade pour récompenser M. Henri Vigneau pour la bravoure de ses actes. M. Vigneau s'est engagé dans des actions humanitaires et a

Bulletin municipal n°151

novembre 2011

réalisé durant sa vie des missions qui lui valent d'être honoré aujourd'hui. Henri Vigneau est devenu petit-pêcheur à l'âge de 14 ans. En 1969, il devient membre du « Comité de SaintPierre-et-Miquelon d'aide au développement et de lutte contre la faim dans le monde ». Ce comité avait pour principaux objectifs de participer au financement de projets d'aides au développement et de lutte contre la faim dans le monde et de sensibiliser le public et les instances décisionnaires aux questions de développement et de sécurité dans les pays du Sud. M. Vigneau a effectué une dizaine de missions humanitaires entre 1969 et 1984 pour aider les pêcheurs du Sud. Il s'est rendu à Madras à deux reprises, à Pondychéry, au Gabon, au Brésil et au Sénégal pendant plus de 20 mois pour transmettre aux pêcheurs locaux des techniques de pêche de Saint-Pierre et Miquelon, et à utiliser le matériel. M. Vigneau a également participé aux campagnes de pêche avec les marins locaux et à la commercialisation du poisson. M. Vigneau a, de par ses services rendus dans les domaines humanitaire et maritime, œuvré contre la misère et la faim dans le monde. Pour toutes ces raisons qui font de lui un homme de cœur, Mme Penchard lui a remis l'insigne de Chevalier dans l'ordre National du mérite.

Après un café, la Ministre s'est rendu à la société SNPM, à l'EDC et au Béothuk afin de constater l'indéniable potentiel économique du secteur pêche et de prendre connaissance de ses besoins, notamment matériels, par la même occasion. L'agriculture n'a pas été oubliée puisque Marie-Muce Penchard, avant de prendre l'avion, a fait un détour vers les serres de l'entreprise Floradécor et a rencontré les agriculteurs de la grande île, la production agricole étant également

13


Actualité ... l'un des points phare de notre développement économique dans les années à venir. La population de l’Archipel avait misé beaucoup d’espoir dans cette visite ministérielle. Les besoins ont été entendu, l’Archipel travaille maintenant à la construction de projets pour pouvoir espérer bénéficier d’un accompagnement économique porteur d’avenir et non plus d’un accompagnement social sans réelle issue ...

Les fonds marins de Saint-Pierre et Miquelon, une richesse à portée de palmes Denise Télétchéa, naturaliste amateur, pratique la plongée depuis l'âge de 16 ans. Elle a toujours aimé partir à la découverte des fonds marins de notre Archipel mais sa passion pour les espèces sous-marines est née lorsque deux amis, Christine Calbrix et Jacky Hébert, lui ont prêté un ouvrage afin d’assouvir sa curiosité. Depuis 2005, Denise photographie toutes les espèces d'êtres vivants composant la biodiversité sous-marine de Saint-Pierre et Miquelon. Afin de partager ces richesses avec le grand public, la Maison de la Nature et de l'Environnement de SPM en collaboration avec le Centre Culturel et Sportif Territorial, ont réalisé une exposition photos à partir des clichés de Denise. Ainsi, 96 photos légendées de 49 espèces de poissons, algues, invertébrés,... sont présentés au public; à cela s'ajoute des outils pédagogiques tels que des tables d'analyses, la diffusion d'un dvd, des livres, … Cette animation pédagogique fut également ouverte gratuitement aux écoles et au public, le but étant de rendre accessibles à tous les informations disponibles sur les richesses culturelles de notre territoire. En effet, les espèces sous-marines de notre Archipel méritent d'être mieux connues, notamment grâce à la foule d'activités aquatiques que l'on peut pratiquer : plonger, pêche, natation, … La MNE souhaite à travers des animations comme celle-ci, permettre aux gens de l'Archipel de découvrir une partie méconnue de notre patrimoine, ou ac-

14

croître les connaissances sur les milieux marins. Cette très belle exposition colorée et ludique était ouverte à Miquelon du 14 au 21 octobre et avait précédemment été présentée à Saint-Pierre, en tout ce sont 384 scolaires de l’Archipel, en plus du grand public, qui ont pu découvrir ou redécouvrir une partie de notre patrimoine. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ces espèces marines, Denise Télétchéa a également publié ses photos sur son site internet : www.fonds-marins-spm.com ou encore, si vous voulez acquérir de surprenantes photos et posters d'espèces sous-marines, Denise participera à l'exposition-vente des artisans en novembre.

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


Mais encore Primaires citoyennes C’était une première mais sûrement pas la dernière. Les socialistes avaient fait le pari d’une primaire pour élire leur candidat à l’élection présidentielle de 2012, et les français ont répondu présents. La population veut choisir, c’est un fait; ils étaient d’ailleurs plus de 2 800 000 à se mobiliser lors du second tour et presque autant pour le premier. Après un premier passage aux urnes pour départager les 6 candidats en lice, Martine Aubry et François Hollande ont su se démarquer. Ce dimanche 16 octobre, François Hollande a été choisi comme le candidat socialiste à l’élection Présidentielle de 2012 avec 56,57% des votes contre 43.43% pour son adversaire. Ces élections ont également remporté le succès escompté dans l’Archipel puisque plus de 200 citoyens ce sont déplacés les samedis 8 et 15 octobre (dont 23 à Miquelon au premier et au second tour). Le principe des primaires semble plaire aux français; ce type d’élection de plus en plus populaire a, semble t-il, de beaux jours devant lui.

Club Lions Doyen « Nous servons » Comme à son habitude, le Club Lions Doyen de l’Archipel s’est rendu à Miquelon le week-end du 21 au 23 octobre afin de solliciter et de sensibiliser la population à ses actions. C’est chaque année, un weekend chargé qui s’annonce pour les organisateurs. Les manifestations du Club Lions Doyen sont toujours très attendues, le célèbre Loto du vendredi soir avec ses superbes lots, a encore une fois fait carton plein; les membres du club ont, dès le samedi matin, poussé les portes des maisons pour vendre leurs gâteaux; ils ont également offert une collation aux personnes âgées l’après-midi pour clôturer la semaine bleue et enfin, le samedi soir, avait lieu le traditionnel bal associatif à la salle entre-nous, animé par le groupe K-danse.

Le saviez-vous ? Pourquoi pleure-t-on quand on coupe des oignons ? Pour vous aussi couper des oignons est une corvée ! Vous avez probablement tenté les mille et une méthodes pour combattre les larmes : couper l’oignon sous la hotte allumée, passer son couteau sous l’eau, porter des lunettes de plongée ou encore tirer la langue ! ... en vain. Vous êtes vous déjà demandé d’où viennent ces larmes ? L’oignon est composé d’éléments soufrés et d’une enzyme que l’on nomme allinase. C’est cette enzyme qui, libérée dans l’air, nous fait pleurer. Elle rentre en contact avec nos yeux et le liquide baignant dans la cornée s’écoule, produisant ainsi des larmes pour nettoyer nos yeux. Ce liquide sert en fait de protection contre les corps étrangers. PS : Faute d’astuce pour éviter les larmes, en voici une pour éviter que l’odeur de l’ail ou de l’oignon ne résiste sur vos mains : touchez de l’inox (un couteau, un évier, ...) après avoir émincé et lavez-vous les mains.

Bulletin municipal n°151

novembre 2011

15


Mais encore La recette du mois : Crumble pommes et graines :

pour la garniture : 1/2 tasse de cassonade 1 tasse de graines 8 pommes un peu de beurre pour le crumble : 1/2 tasse de beurre 1tasse et demie de farine 1 tasse de sucre

1. Beurrer le plat et préchauffer le four à 180 °C 2. Peler les pommes, jeter le centre et les couper en quartiers 3. Laver les graines et les mélanger avec les pommes (mettre une couche épaisse de fruits car ils s’écrasent à la cuisson). 4. Saupoudrer de cassonade et d’un peu de beurre mais pas trop. 5. Pour le crumble, mettre la farine et le beurre dans le bol d’un mixeur (le beurre doit être froid et coupé en morceaux). 6. Mixer, arrêter avant que le beurre ne se réchauffe. 7. Ajouter le sucre et mixer un coup. 8. Saupoudrer les fruits du mélange de crumble. 9. Enfourner environ 45 minutes, jusqu’à ce que les fruits bouillent et que le crumble soit doré. Déguster le crumble tiède de préférence... Au ciné en novembre

DEVINETTES des élèves de CP-CE1

le 10,

le 17,

Tous les soleils

Pirates des Caraïbes

le 24,

le 01/12,

Le fils à Jo

La Proie

Retrouve les 3 mots en assemblant les bonnes syllabes. la

age

re

tou

pin

nard

ta

1. animal futé et roux 2. dessin sur la peau 3. petit animal qui a de grandes oreilles

=> Avis ek-end ve organise son we Le Syndicat d’initiati reux à novembre. Venez nomb beaujolais les 18,19 et 20 2011, cru petit indien goûter le la salle entre-nous et au dans t e de charcuterie, le tou accompagné d’une assiett la pièce De plus, ne manquez pas une ambiance musicale ! Miquede es " à la salle des fêt de théâtre "Nuit d'ivresse !) te re à 19 h. (entrée gratui lon le samedi 19 novemb ganise, isirs Territoriale or La Maison des Lo es mufêt à 21h00, à la salle des le vendredi 25 novembre reux ! le Téléthon. Venez nomb nicipale un BINGO pour

16

novembre 2011

Bulletin municipal n°151


A lire Noël... Alors que la fête approche, quoi de plus agréable que de préparer soi-même décorations et petits objets ? [...] ce livre sera une mine d’idées pour donner à votre maison un air de fête. La bibliothèque vous propose de multiples livres de créations pour une superbe déco maison ! En apparence, la famille Stone est l’image même du bonheur : Daniel, auteur de bandes dessinées, mène une vie harmonieuse avec sa femme Laura, brillante universitaire, et Trixie sa fille de quatorze ans qu’il adore. Mais le monde des Stone s’effondre lorsque Trixie accuse son petit ami Jason de l’avoir droguée et violée...

Quand Logan, soldat en Irak, trouve par terre la photographie d’une femme, il est tout d’abord tenté de son débarrasser. Il la garde cependant, poussé par un curieux pressentiment. Des lors, l’image de cette inconnue l’accompagne partout et Logan connaît une succession de chances incroyables. Aux tables de poker comme sur les champs de bataille [...] il semble protégé. La photo serait-elle son portebonheur ?

Vous êtes commerçant, artisan, entrepreneur, ... Vous êtes à la recherche d’un emploi, ou souhaitez vendre ou acheter un bien... Faites partager vos bonnes affaires, ou tout simplement bénéficier de plus de visibilité auprès de votre population !

L’Horizon vous fait d’la pub ! pour plus d’info : 41 66 26 - horizon@miquelon-langlade.fr

Ouvrages disponibles à la bibliothèque municipale de Miquelon-Langlade Bulletin municipal n°151

novembre 2011

17


Fredo le magicien

Halloween

Toujours plus d’images sur www.miquelon-langlade.fr

Horizon n°151  

Le journal L'Horizon n°151 du mois de novembre

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you