Page 1

Lettre ouverte aux Hoenheimois

Pourquoi Hoenheim Pour Tous ? Madame, Monsieur, Chers Hoenheimois, Lorsque je vous ai annoncé ma candidature, je vous ai dit que la démarche « Hoenheim Pour Tous » allait gêner. Nous avons brisé les codes en vous demandant d’établir avec nous notre programme. Vous le recevrez prochainement ! Nous avons décidé aussi de rajeunir notre liste tout en nous appuyant sur l’expérience d’aînés. Vous en entendez parler. Aujourd’hui, il m’a semblé utile d’évoquer avec vous les raisons qui nous poussent à vouloir agir, à vouloir réveiller Hoenheim. L’enfant de Hoenheim que je suis, a grandi au Ried, j’étais collégien au Collège du Ried voisin, lorsque je ne donnais pas un coup de main à mes parents dans la station-service familiale à proximité. C’est non loin de là également que j’ai établi mon entreprise dans la zone d’activité voisine, il y a plus de 20 ans… Et c’est ici que j’ai commencé à faire de la politique. Permettez-moi d’évoquer mes débuts en politique, et ma rencontre avec celui qui fut et qui est encore mon maître à penser… Et qui fut un grand maire pour Hoenheim : André Schneider. En effet, il m’a fait rentrer au Conseil municipal de notre ville en 1995, et j’ai tant appris à son contact. Il m’a appris la vraie proximité avec les habitants, il m’a appris le don de soi, il m’a tout simplement appris à vraiment servir nos concitoyens et à faire passer l’intérêt général avant l’intérêt particulier. Il m’a donné goût à la politique… j’ai eu l’honneur d’être son conseiller municipal pendant 13 ans… puis de devenir adjoint au Maire.


Une autre voie pour Hoenheim La nécessité de créer une autre voie pour Hoenheim est née il y a quelques semaines. Elle est le fruit d’une certaine incapacité du maire actuel à écouter ses élus, à entendre certains de nos concitoyens. J’ai eu affaire avec une personne froide et distante qui n’a eu de cesse de rogner mes prérogatives d’adjoint et de vouloir gérer tout seul la mairie et la ville. J’ai eu à faire à un homme qui a souhaité m’écarter de la vie politique, qui n’a pas tenu sa parole pourtant donnée aux plus hautes instances de l’UMP, de recevoir les élus sortants et qui fait la promotion d’un Hoenheim pour certains, là où je défends l’idée d’un Hoenheim pour Tous. L’un ou l’autre exemple parmi tant d’autres : j’avais mis en place avec le Conseil des jeunes des séances de cinéma à bas prix à la salle des fêtes donc à destination des plus modestes. Alors que ces soirées connaissaient un certain succès, il a souhaité y mettre fin, sans aucune raison. Autre exemple : la dernière fête des personnes âgées en novembre dernier, j’ai été écarté de façon totalement arbitraire et sans aucune justification du service aux seniors… ! Monsieur le Maire a mis son veto m’a-t-on dit… Voilà la seule explication à laquelle j’ai eu droit… Pendant quasiment l’ensemble du mandat, j’ai accepté les sautes d’humeur du maire, la gestion égocentrée de la mairie mais malgré tout j’ai exercé mon mandat avec droiture et loyauté. Si tel n’avait pas été le cas, vous imaginez bien que le maire aurait pu me retirer l’ensemble de mes délégations, ce qu’il n’a pas fait… j’ai attendu vainement un rendez-vous avec lui… qui n’est jamais venu…

Des rumeurs indignes Au contraire, la seule chose que j’ai entendue récemment, émanait d’une campagne de rumeurs qui n’honorent pas ceux qui les font courir : On m’a attaqué sur mes origines italiennes. Que ceux qui en parlent sachent, que je suis fier de ce que je suis, que je suis fier d’être hoenheimois et d’essayer d’apporter ce que j’apporte aujourd’hui aux jeunes et moins jeunes de la commune à travers mon mandat d’adjoint ou à travers le club de football les SR Hoenheim que j’ai l’honneur de présider depuis 7 ans maintenant. J’ai entendu aussi évoquer, ou lu dans la presse un quelconque rapport avec des « extrêmes ».

lettre ouverte aux Hoenheimois

Monsieur le Maire ne veut pas travailler avec les extrêmes, dit-on… Soit… Mais permettez-moi de dire à ceux qui véhiculent ce type de rumeur, et au premier d’entre-eux qu’ils feraient mieux de balayer devant leur porte… car monsieur le Maire actuel a dans son équipe d’élus actuels, et dans l’équipe qu’il a présentée il y a peu… une personne qui était également candidate sur une liste de ce que l’on a coutume d’appeler un parti d’extrême droite… Je tairai son nom… Cela en est fini de l’époque où l’on dénonçait les gens du doigt.

Nous n’avons donc aucune leçon à recevoir… à ce niveau-là… Je pardonne ces dérapages mais ne les oublie pas. Ils démontrent une drôle de conception du débat public et si ce sont là les seules critiques que l’on a à formuler contre notre équipe, c’est bien peu… J’attends du maire sortant un peu de calme, et même un peu de cordialité si cela était possible… Lui qui ne nous accorde que du mépris et qui ne daigne même plus nous saluer, moi ou un autre membre de mon équipe et qui a quasiment interdit à ses colistiers de nous saluer ou de nous parler. Un peu de courtoisie républicaine, voyons ! La politique, ce n’est pas la guerre… la politique c’est la démocratie… notre liste ou toute autre liste est tout aussi légitime que la sienne… Nous ne sommes pas des sous-citoyens… J’en profite d’ailleurs pour me réjouir de la présence d’une troisième liste dans notre ville… ce qui est un bien pour la démocratie… et ce qui signifie aussi peut être que tout ne va pas si bien dans notre bonne ville d’Hoenheim… J’attends un peu d’éthique aussi…je suppose que vous avez tous reçu sa propagande dans vos boîtes aux lettres…on peut y lire un bilan incroyable… une liste longue… comme un catalogue de la Redoute… à croire vraiment qu’avant 2008 Hoenheim n’existait pas ou alors que rien n’y était fait… Mais en lisant de façon plus attentive, on peut constater quelques surprises… En effet, quel ne fut pas mon étonnement en lisant que monsieur le Maire s’était auto-attribué la construction de nouveaux vestiaires au stade de foot… Permettez-moi de rétablir la vérité et de vous certifier en tant qu’élu et en tant que président du club de foot de notre ville…que ces vestiaires ont été construits sous la mandature de son prédécesseur André Schneider et inaugurés par le


Ministre des Sports de l’époque en personne JeanFrançois Lamour en même temps que la superbe salle de gymnastique ! Ce n’est pas grave… tout le monde peut se tromper… mais cela témoigne tout de même d’une façon de faire… comme se faire interviewer dans un journal « l’Ami Hebdo » pour ne pas le citer… par sa propre collaboratrice et salariée à la mairie ! Oui, Monsieur le Maire estime que la presse locale ne fait pas assez état de son superbe bilan et donc se fait interviewer par sa propre collaboratrice de cabinet… elle-même pigiste dans ce journal… Cela témoigne là aussi de son sens de l’éthique…

Ce qui ne se fait plus dans la ville En parlant de bilan… si nous faisions plutôt le bilan de ce qui ne se fait plus dans notre ville… Au Ried, plus de fête de la musique, plus de Feu de la St Jean et son bal, plus de marché aux fleurs… ce ne sont là que quelques exemples… je pourrais rajouter plus de course populaire, plus de Johrmarik, plus de marché de Noël en extérieur et surtout à l’échelle de la ville, plus de concertation ! Adieu les états généraux créés par son prédécesseur… Place au passage en force ! Si nous sommes élus, nous proposerons de rétablir certaines animations afin d’égayer notre ville et surtout nous ferons de la VRAIE concertation.

Réforme des rythmes scolaires : Mieux concerter aurait été la moindre des choses. Là aussi 2 exemples… l’application de la réforme des rythmes scolaires : passage en force, simulacre de concertation… Ce n’est pas moi qui le dit… mais les parents d’élèves et même les enseignants… Autre exemple… le centre commercial du Ried… beaucoup de promesses… et à l’arrivée : pour l’instant toujours rien… si ce n’est que, comme par hasard, ont fleuri il y a quelques jours sur les portes de ce centre commercial les affiches d’un promoteur… Quelle délicieuse surprise pour les habitants… ça y est, ça va enfin commencer… ! La magie des élections sans doute… Vous devez savoir que tout cela n’est que de l’endormissement… En effet, à ma connaissance, ce promoteur n’a même pas encore déposé de permis de construire  et évidemment est encore loin de l’avoir obtenu… mais ne vous en faites pas bonnes gens… dormez… notre maire veille… lettre ouverte aux Hoenheimois

Encore une fois… cela témoigne d’une certaine façon de faire…d’une certaine idée de la politique de la part de notre concurrent…

Nous allons nous battre pour créer la surprise ! « La seule querelle qui vaille est celle de l’homme. C’est l’homme qu’il s’agit de sauver, de faire vivre et de développer »… Je ne cite pas par hasard le Général de Gaulle car notre liste ne cache pas ses racines. Je suis le trésorier départemental de l’UMP du BasRhin depuis sa fondation et j’étais naturellement adhérent du RPR avant. Notre liste s’enrichit aussi de la présence du secrétaire départemental adjoint de l’UMP du Bas-Rhin et nous sommes une dizaine d’adhérents à ce mouvement dans notre équipe. Si je précise cela, c’est pour rappeler qu’il n’y a pas de dissidence à Hoenheim contrairement à ce qu’on a pu lire ici ou là… notre liste est tout aussi légitime que celle du maire sortant. Mais contrairement à lui,  nous ne mettons pas notre drapeau dans notre poche… je suis, et certains de mes colistiers, sommes membres de l’UMP et nous n’en avons pas honte….Nous n’avons pas honte de nos convictions politiques. Ici, à Hoenheim, je rappelle que l’UMP a choisi de ne pas donner d’investiture pour laisser aux électeurs hoenheimois la liberté de choisir. C’est cet esprit de liberté qui nous anime et qui nous a permis d’agréger à notre liste des centristes, des personnes sans étiquette mais avant tout des femmes et hommes qui aiment Hoenheim… Avec un peu d’humour, je me permettrais de répondre au maire sortant qu’il n’a ni le monopole du cœur, ni celui de la qualité. Parmi nos candidats, permettez-moi ainsi d’évoquer notre doyen : Bernard Geoffroy ! Ancien adjoint au maire d’André Schneider, il est aussi le fondateur du Conseil des Aînés de notre commune. Il a accepté d’être le 33e de notre liste et est un appui symbolique pour notre équipe, et j’en suis très fier… Pendant ces quelques semaines qui ont marqué ce début de campagne, nous avons été à la rencontre de nos concitoyens… Ceux-ci nous ont fait remonter leurs préoccupations, soit verbalement à travers des rencontres, soit à travers le questionnaire que nous avons adressé à tous les hoenheimois. Ces préoccupations ont contribué à façonner nos propositions dont nous ferons état dans quelques jours. Car la concertation avec les élus,


élections Municipales des 23 et 30 Mars 2014 les habitants, les commerçants et tous les acteurs Ville de HoenHeiM de notre ville sera un des maîtres mots si vous nous accordez votre confiance… Le 23 mars prochain. En attendant, je vous propose de découvrir les visages de mes colistiers que j’aimerais encore remercier collectivement pour leur engagement, leur soutien, leur enthousiasme et leur motivation. Ils incarnent une partie du renouveau que nous allons vous proposer. Avec mes plus cordiales salutations.

Dominique Pignatelli Adjoint au maire de Hoenheim

Proximi

Qualité de Vie

Sécurité Sorenouveau lidarité Les visages du n Concertatio

Ensemble, réveillons Hoenheim ! Dominique pignatelli Adjoint au maire

Rejoignez-nous sur Facebook : #hoenheimpourtous

www.hoenheimpourtous.com Téléphone : 07 50 83 62 86 - Email : dominique.pignatelli@wanadoo.fr

Hoenheim Pour Tous - Lettre ouverte  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you