Page 1

ensemble

«Pour comprendre l’autre, il ne faut pas se l’annexer mais devenir son hôte» Louis Massignon

avril 2012

Église des Landes, réjouis-toi !

C

inq mots lancés avec convic�on par le cardinal Jean-Pierre Ricard pour nous exhorter, nous landais, à rendre grâce à Dieu pour notre nouvel évêque, Monseigneur Hervé Gaschignard. Cinq mots qui nous invitent à accueillir avec ferveur et confiance celui qui sera notre pasteur pour les années à venir. Cinq mots qui nous appellent à nous engager avec toujours plus de force au service de l’Église, aux côtés de notre évêque, de nos prêtres et diacres, et de tous ceux qui font l’Église. Église des Landes, réjouis-toi et prie pour Monseigneur Gaschignard, afin qu’il nous conduise sur les chemins du Seigneur et qu’il nous aide à annoncer avec cer�tude la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. N’ayons pas peur de répondre, au lendemain de Pâques, à notre voca�on de bap�sés et de con�nuer à servir nos frères, quels qu’ils soient, avec amour et humilité. Alors oui, Église des Landes, réjouis-toi car le Seigneur est ressuscité ! Paul PERROMAT Responsable des Jeunes

1


Aimer Dieu, ... «Aimer Dieu, aimer l’Église, aimer le monde !»

T

el est le premier message de Monseigneur Hervé Gaschignard lors de son installa�on comme évêque d’Aire et Dax. Ce message nous rappelle simplement que notre devoir de chré�en et d’hospitalier peut se résumer ainsi. Si nous aimons Dieu et si nous aimons l’Eglise, nous aimons être serviteurs au nom du Seigneur Jésus. Être hospitalier ne se réduit pas à être champion de la logis�que et de l’organisa�on, mais aussi à grandir dans la foi et la charité à l’occasion de notre service. Cet appel de notre évêque à aimer Dieu et à aimer l’Église nous invite à ne pas laisser séculariser notre hospitalité, nos hospitalités. Ne nous laissons pas corrompre par une forme d’u�litarisme ou de matérialisme. Nous savons bien que nous ne sommes pas des pèlerins de première classe… C’est encore plus vrai pour ceux d’entre nous qui ont, pour un temps fixé, des responsabilités par�culières. Nous devons veiller à bien u�liser nos moyens - l’obole de la veuve -, et comme Bernade�e, à ne pas chercher à occuper les premières places et à nous accrocher à une posi�on qui n’est qu’une posi�on de service. Service des pèlerins malades et handicapés, nous accueillant mutuellement, service de la rencontre entre leur Seigneur et ceux que, dans la discré�on, nous aidons à faire leur pèlerinage. Ils nous le rendent bien dans la communion de ceux qui cherchent le visage de Dieu. Nous devons rester pèlerins avec les pèlerins, en route vers Lourdes et notre patrie du ciel. N’ayons pas peur d’approcher nos frères malades et handicapés, nous qui sommes également handicapés par nos épreuves et nos souffrances voire par notre isolement, ce que Monseigneur Gaschignard nous a bien rappelé dans la dernière par�e de son homélie. Sachons redécouvrir à chaque instant le bonheur d’aimer et de servir. Le service, même dans les tâches les plus ingrates voire dévalorisantes, s’il est fait dans la joie du partage de l’ami�é et de l’amour, est ce qu’il y a de plus valorisant. Monseigneur, l’Hospitalité landaise vous remercie d’avoir accepté d’être le Pasteur du diocèse et vous assure de son union de prière et de son filial dévouement. Hugues de Lestapis

2


Prier le chapelet C

e�e année, le thème pastoral « cet état de communion où des de Lourdes, est : créatures peuvent quelque chose pour d’autres créatures. » (P. Talec) « Avec Bernade�e, prier le chapelet ! » Et, parmi ces créatures, se trouve la Mère de Dieu, vivante, qui intercède pour nous. Dès lors, disons « Réjouis-toi, comblée de grâce … Prie pour nous …» Non seulement, nous entrerons dans ce�e intercession du peuple de Dieu… chez nous ! Nous serons reliés les uns aux autres. Mais aussi, nous comprendrons que Marie est une femme, une femme de notre peuple, vivante parce que ressuscitée ; agissante également parce que son Fils lui a communiqué la puissance de sa Résurrec�on. Et nous garderons au fond de nous, ce�e fantas�que espérance de la vie éternelle. Retrouvons notre chapelet d’autant plus qu’« il est votre bréviaire » (saint Vincent de Paul). S’agit-il de redécouvrir ce�e forme de prière que l’on a peut-être abandonnée à cause de sa répé��on monotone ou d’approfondir la portée de notre prière adressée à Marie ? « Réjouis-toi, comblée de grâce…. Prie pour nous…. » Oui, nous devons croire que Marie peut quelque chose pour nous ! Entre ciel et terre, il n’y a pas de fossé. Et le ciel, c’est comme

Père Chris�an Coucourron aumônier

3


Activités, vie de l’Hospitalité

Goûters de Noël - Journée de convivialité

Q

4

uelle belle journée que celle du dimanche 4 décembre vécue à Dax dans le relais paroissial de Saint-Vincent-de-Xaintes ! Le ma�n, nous avons par�cipé, dans le recueillement, à la cérémonie péniten�elle. Sept prêtres étaient à notre disposi�on pour entendre nos confessions et nous donner le pardon de Dieu. Merci à eux, pour ce temps de regard sur nous-mêmes, sur Dieu, et pour ces paroles qui nous redisent combien nous sommes aimés de Dieu, ce qui ne peut que faire naître la joie dans nos cœurs. Ensuite, l’eucharis�e présidée par Monseigneur Molères. Avec la communauté paroissiale, nous avons écouté le prédicateur nous rappeler que la vie chré�enne est un entraînement comme celui que vivent les spor�fs. A midi, nous avons partagé dans la joie le repas et notre président n’a pas oublié de remercier Monseigneur Molères pour ces deux années vécues à notre service : ses homélies et enseignements nous ont enrichis. En début d’après-midi, le Père Coucourron nous a�endait dans la chapelle des Dominicaines. Après nous avoir dit ce que fut la vie de saint Vincent de Xaintes, premier évêque de Dax, il laissait la parole à une Dominicaine. Elle nous a présenté l’histoire du monastère et la vie actuelle de ces vingt-huit religieuses. Quelle chance de visiter le cloître, lieu de prière et de silence ! Après les découvertes, nous é�ons invités à retrouver le Seigneur-eucharis�e. Temps de contempla�on, d’accueil, que notre aumônier, par des phrases brèves, nourrissait. Merveilleuse journée qui a été une prépara�on des cœurs à la venue de Jésus, notre Joie et notre Paix de Noël. Merci à tous ceux qui ont préparé et réalisé ce�e belle journée. Chris�an Plus Parmi les goûters ... près-midi de partage et de joie ce dimanche 29 janvier en notre paroisse lors du goûter de secteur (Amou). Temps de partage joyeux en l’église Notre-Dame de Pomarez où se retrouvent paroissiens, malades, et hospitaliers pour l’Eucharis�e dominicale présidée par notre curé, l’abbé Por�er. Temps de joie partagée à la salle des Fêtes, après le mot de bienvenue du maire, Claude Lasserre, autour de la gale�e des rois et de boissons chaudes. Temps qui passe (trop vite ?) mais tous s’en furent le coeur en fête.

A

Michel Lesparre


Activités, vie de l’Hospitalité L’assemblée générale du 25 mars

A

vec ou sans GPS, les hospitalier(e)s ont su gagner le charmant village de Fargues où se tenait l’assemblée générale. Dès 8 h 30, plusieurs empochaient leur courrier, émargeaient et goûtaient la joie des retrouvailles dans la salle fleurant bon le café chaud et les croissants. A l’heure dite, on prenait place pour écouter le mot d’accueil du maire et de Fabienne Bouscarrat (responsable du secteur), entendre l’aumônier rappeler la mission de l’hospitalier(e) : servir l’autre dans la foi et l’amour du prochain, l’abbé de Rodat, représentant Monseigneur Gaschignard, évoqua la disponibilité, la générosité de l’Hospitalité en toutes circonstances... toutes choses agréables à entendre. Des différents rapports, on ne peut que se louer du bon fonc�onnement de l’associa�on : un bilan financier sain, une équipe médicale, l’implica�on des jeunes ... Le Président s’en félicita et rendit hommage à Monseigneur Molères, ancien aumônier. Puis, on présenta les nouveaux responsables de secteur, et on procéda à l’élec�on du responsable des hospitaliers. C’est un choix qui n’alla pas de soi mais l’humilité des trois candidats permit d’abou�r : ainsi, pour succéder à Dominique de Viville, Jacques de Caupenne a été élu à ce poste. Tous gagnèrent prestement l’église accueillis, plaisanterie aux lèvres, par l’abbé Bop, curé de la paroisse. L’affluence, la qualité des chants et la ferveur des par�cipants surprirent agréablement les paroissiens. S’ensuivit le repas préparé avec brio par une équipe de bénévoles (à laquelle Fabienne Bouscarrat n’était pas étrangère) ; puis les propos du diacre JeanFrançois Larrezet qui présenta Diaconia 2013 en compagnie de Jacques de Sorbier, collaborateur de cet évènement diocésain et na�onal. La journée s’acheva comme elle avait commencé, sur le thème du service et en prière par un chapelet à l’église. Jean Maisonnave Ci-dessous, de gauche à droite, l’assemblée générale, la messe dans l’église de Fargues et Jean-François Larrezet lors de sa conférence.

5


Méditation et prière Le saint jour de Pâques a célébra�on annuelle de la résurrec�on débute au cours de la nuit du Samedi saint par la « veillée pascale » ; elle se poursuit dans la lumière du jour pour fêter avec éclat la victoire du Christ sur la mort ; d’où le mot « Pâques » qui se traduit par « passage » de la mort à la vie. Pour nous chré�ens, ce mystère auquel nous associe la liturgie est le fondement de notre espérance car le baptême nous rend déjà par�cipants de la mort et de la résurrec�on du Christ. Par conséquent, le jour de Pâques est le sommet du calendrier chré�en. La résurrec�on du Christ n’est pas un retour à la vie terrestre ; pourtant ce corps ressuscité est bien celui qui a été crucifié et qui porte les signes de la passion comme le rapporte l’Évangile selon saint Jean : en effet, l’apôtre Thomas toucha le corps du Ressuscité ( Jn 20, 24-29 ). Si l’Église affirme que le corps de Jésus est « glorieux », c’est pour indiquer qu’ après la mort et la mise au tombeau, depuis le ma�n de Pâques, il par�cipe désormais à la vie divine avec des propriétés qui ne sont plus terrestres. C’est la raison pour laquelle entre Pâques et l’Ascension, Jésus dans son corps « glorieux » est libre d’apparaître à ses disciples comme il veut, où il veut et sous des aspects variés de sorte que certains apôtres le reconnaissent et pas d’ autres ; il suffit de relire le récit d’Emmaüs (Luc 24, 13-35).

L

6

L’Église fixe ce�e grande fête au premier dimanche après la pleine lune qui a lieu soit le jour de l’équinoxe de printemps (21 mars), soit aussitôt après ce�e date ; c’est précisément le moment où en quelque sorte, la créa�on « ressuscite » pour magnifier son créateur : « Et vous, le soleil, les plantes de la terre, sources et fontaines, bénissez le Seigneur ! » (Cant. Daniel 3). Pâques est donc au plus tôt le 22 mars. Si la pleine lune est le 20 mars, la suivante sera le 18 avril ; si le 18 avril tombe un dimanche, Pâques sera le 25 avril. Donc la fête de Pâques oscille entre le 22 mars et le 25 avril. C’est ainsi que chaque année, le saint jour de Pâques est l’annonce et l’an�cipa�on du grand jour éternel où nous ressusciterons. Père Fabrice Ge�en

> Inten�ons de prière du Saint Père le Pape Benoît XVI pour ce mois G������� - L�� ��������� Pour que de nombreux jeunes sachent accueillir l’appel du Christ à le suivre dans le ministère sacerdotal et dans la vie religieuse. M����������� - L� C�����, ��������� ��� ������� �’A������ Pour que le Christ ressuscité soit signe d’une réelle espérance pour les hommes et les femmes du con�nent africain.


Lourdes-Buglose, histoires L’Hospitalité de Notre-Dame-de-Lourdes

E

ncore la gare ! direz-vous, mais Lourdes, c’est la Gro�e. – Oui, mais pour aller à la Gro�e il fallait passer par la gare. Nous avons vu qu’à par�r de 1872, les Assomp�onnistes avaient eu l’idée géniale d’organiser un grand pèlerinage na�onal à Lourdes, pour le 15 août, avec des malades, ce qui a provoqué la créa�on de la première Hospitalité. Mais, très vite d’autres pèlerinages, et parfois des malades isolés, vont affluer alors vers les sanctuaires. Un jour de 1886 (on a fêté le 125ème anniversaire en 2011) un certain vicomte de Roussy, poussé par la curiosité, entre dans la gare et voit une dame handicapée descendant péniblement du train avec une voiture�e. Elle est seule et n’a personne pour l’aider, elle veut aller la Gro�e, il lui propose de la pousser. Arrivé en ville (on n’avait pas encore percé le boulevard), il trouve deux amis assis au bar, rentrants d’un mariage. Il leur demande de l’aide puis ils vont proposer leurs services aux chapelains. C’est ainsi qu’est née l’Hospitalité de Notre-Dame-de-Lourdes dont le but n’est pas de s’occuper des malades pendant toute la durée du séjour, mais d’accueillir les différents pèlerinages qui arrivent à Lourdes, à la gare, à l’aéroport, à l’arrivée des bus, et d’assurer en permanence le service des différents lieux des sanctuaires. La plupart des hospitaliers de Lourdes font par�e de différentes hospitalités ; on y trouve quelques Landais ; peut-être oublie-t-on un peu de les inviter à s’engager dans ce�e associa�on interna�onale qui regroupe près de 10 000 membres. C’est une expérience passionnante. Jean-Pierre Ducournau Les photographies : En haut, descente de pèlerins en gare de Lourdes. Ci-contre, hospitalière et malades sur l’esplanade.

7


agenda L

es dates à retenir pour nos prochaines rencontres ou événements :

> Récollec�on le dimanche 13 mai 2012 à Sorde-l’Abbaye. > Assemblade diocésaine le dimanche 24 juin à Buglose. > Pèlerinage diocésain du vendredi 20 au lundi 23 juillet 2012. > Journée de prépara�on le samedi 14 juillet à Buglose. (Présence obligatoire pour les nouveaux, les infirmières, les animateurs spirituels, les responsables de groupe et de service). > Pour les Journées mariales de Buglose, journée des personnes malades ou handicapées le dimanche 2 septembre. > Journée des aînés le jeudi 11 octobre à Lourdes. Les «pe�tes mains» du secrétariat ont été très touchées par les nombreuses manifesta�ons d’ami�é reçues en même temps que le règlement de la co�sa�on. De même, elles ont constaté une ne�e améliora�on dans la rédac�on des réponses. Elles vous encouragent à con�nuer et vous remercient.

A�������� �������� �� ������

Brigi�e de Sorbier, Chris�ane Jacques de Caupenne, nouveau Depiets et Raoul Dezès, responsable des hospitaliers nouveaux responsables de secteur

Chapelet, l’après-midi à l’église de Fargues

Dans le prochain numéro de Ensemble à paraître au mois de juillet, nous reviendrons sur la journée de récollec�on. Directeur de la publica�on : Hugues de Lestapis - Rédacteur en chef : Vincent Guichenuy - Commission du bulle�n : Jean-Pierre Ducournau, Jacques Pons - Concep�on : Anne-Cécile de Chaumont - Crédits photos : Jean-Pierre Ducournau, Julie Perromat, Yves Mesplède, ©Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / VINCENT. Michel Lesparre, Jean Maisonnave, Paul Perromat, Chris�an Plus, le Père Fabrice Ge�en ont de plus contribué à ce bulle�n.

8

Hospitalité landaise, 102,avenue Francis-Planté, 40100 DAX Permanence les lundis et vendredis : 14h30-16h30 Tél : 05 58 58 31 10 hospitalite@landes.cef.fr

Ensemble avril 2012  

Bulletin trimestriel de l'Hospitalité landaise Notre-Dame de Lourdes.

Ensemble avril 2012  

Bulletin trimestriel de l'Hospitalité landaise Notre-Dame de Lourdes.

Advertisement