Page 1

A��� B���������, ��������� � ����� �� ����� �� �� ����� B���������, ��������� �� ����� �� �� C���� Edito de Mgr Molères, notre aumônier

2

B��������� � �� ����� �� �� C���� Père Horacio Brito, recteur des sanctuaires

6

V������� 16 ������� 2010 Signe de Croix, signe de Foi

16

S����� 17 ������� 2010 Le Père, source de Vie

18

D������� 18 ������� 2010 - J������ ���������� 22 Le Fils, don du Père pour le monde L���� 19 ������� 2010 Le Saint-Esprit, flamme qui nous unit

26

Comment se préparer au sacrement de la réconciliation ? Les piscines

29 31

Suivre la procession mariale

33

Vivre le chemin de Croix

38

Suivre la procession Eucharistique

40

Les signes de Lourdes

42

Chants

44


B���������, ��������� �� ����� �� �� C����

A Lourdes en effet, rien n’est banal ; tout est profond ; tout est message ; tout prend sens et fait signe. Le signe de Croix fait par la Vierge Marie n’entend pas nous dévoiler l’horreur d’un supplice d’esclaves inventé par les hommes. Il veut nous révéler le mystère de l’amour rédempteur enduré sur la Croix par son Fils Jésus notre Sauveur. Celui que nous avons crucifié, Dieu l’a ressuscité ; rien ne sera plus comme avant ; malgré les assauts ravageurs du mal, la mort a trouvé son maître ; tout désormais repart sous le signe de la Bénédiction.

Bernadette savait-elle cela ? Sûrement pas comme une doctrine théologique mais comme une expérience spirituelle ; elle connaissait le « Notre Père », le « Je vous salue Marie », le « Gloire au Père » ; elle savait faire le signe de la Croix ; à travers ces humbles formules, elle approfondissait bien des choses ; la Vierge Marie fut sa meilleure catéchiste qui l’a préparée à sa première communion ; elle sut lui parler de Dieu et de la famille de Dieu-Trinité, l’Église ; à sa manière, elle sut lui dire que « là où le péché abonde, la grâce surabonde » ; elle fit d’elle pour le monde, une missionnaire du salut inspirée par l’Esprit Saint. Elle fit de Bernadette la messagère du signe de la Croix, qui devint alors son programme de vie. Qu’il en soit ainsi de nous ! + Pierre Molères Evêque émérite de Bayonne Aumônier diocésain de l’Hospitalité Landaise

A��� B���������,

2

Tout avait commencé par un coup de vent et un signe de Croix. Comme si l’Esprit de Dieu avait dans ses remous dépêché le Vierge de Massabielle pour une nouvelle Pentecôte ; et comme si la mère de Jésus avait voulu par ce signe, s’identifier à son fils, le Sauveur crucifié.

apprendre à faire le signe de la Croix 3


En chemin vers Lourdes, Prions... P����� � �� S����� T������ Prions Dieu, le Père, d’envoyer, en chacun de nous, l’Esprit Saint de son Fils Jésus Christ, et qu’Il daigne nous accorder la Grâce de ses Dons afin que nous sachions reconnaître en nous, en autrui et dans sa Création, à travers le Temps et les Évènements, sa présence parmi nous, et qu’il guide nos réalisations quotidiennes dans le respect de soi-même et de notre prochain, selon son Commandement.

• Pèlerins et hospitaliers, jeunes et adultes, nous formons un seul et même pèlerinage. Pour respecter le rythme de chacun, les programmes journaliers ne sont pas toujours identiques. Chaque jour le détail vous est précisé. • Durant tout le pèlerinage, vous devez porter sur vous les insignes et le badge reçus : ce qui nous permet de nous identifier, nous reconnaître, nous saluer et nous entraider. • Ne laissons jamais une personne malade ou handicapée seule, même si elle n’est pas dans notre salle ou notre service. Grâce à son badge, aidons-la à retrouver les siens. • Pour faciliter le bon déroulement de notre pèlerinage et de l’ensemble des pèlerinages à Lourdes, il est impératif de respecter scrupuleusement les horaires. • Chaque matin, tous les hospitaliers sont invités à démarrer la journée par une prière commune à 6h40 à la chapelle Saint-Pierre au 5ème étage de l’Accueil Notre-Dame. • Nous occupons les trois premiers niveaux de l’accueil Notre Dame côté «saintes», soit le 1er: Sainte-Bernadette (les jeunes), le 2ème: Sainte-Thérèse (direction du pélerinage, permanence médicale, tisanerie et matériel) et le 3ème: Sainte-Anne côté A. • Deux services de repas pour les hospitaliers : Veillez à revenir dans votre service ou dans votre salle sans traîner ! • Le travail en salle et celui de l’animation spirituelle demandent la participation de TOUS les membres des équipes. Bon pèlerinage à tous ! L’équipe d’organisation

4

A��� B���������,

Daniel Noel

Quelques informations pratiques ...

apprendre à faire le signe de la Croix 5


B��������� � �� ����� �� �� C����

P�� �� P��� H������ B����, ������� ��� �����������

« Je commençai à me déchausser. J’entendis un coup de vent. Alors, je tournai la tête du côté de la prairie, je vis que les arbres étaient calmes, alors je continuai à me déchausser. J’entendis le même bruit, je levai la tête en regardant la Grotte : je vis une Dame habillée de blanc portant une robe blanche, un voile blanc, une ceinture bleue, un long chapelet à la main et une rose jaune sur chaque pied. Elle me fit signe de m’approcher, mais je fus saisie. Je crus me tromper, je me frottai les yeux, je regardai encore et je vis toujours la même Dame. Alors je portai la main à la poche pour prendre mon chapelet. Je voulus faire le signe de la croix, je ne pus pas, ma main tomba. Alors la frayeur s’empara de moi. Ensuite la Dame prit le chapelet qu’elle tenait entre ses mains et elle fit le signe de la croix ; alors je commençai à n’avoir plus peur. Je pris de nouveau mon chapelet, je pus faire le signe de la croix ; alors j’essayai

une seconde fois de le faire et je pus. Aussitôt que j’eus fait le signe de la croix, le grand saisissement que j’éprouvai disparut ; dès ce moment là je fus parfaitement tranquille. Je me mis à genoux et je dis le chapelet, en présence de cette belle Dame. Après avoir dit le chapelet, elle me fit signe d’approcher, mais je n’osai pas. Alors elle disparut. Je traversai le ruisseau pour aller rejoindre mes compagnes ». Le récit est extraordinaire. Bernadette entend comme un coup de vent. Le vent signe visible de la présence invisible de l’Esprit. Marie est celle qui porte l’Esprit de Dieu. Marie est pour nous le signe d’une humanité recréée par Dieu. Lorsqu’elle se rend à la grotte, Bernadette vit l’expérience banale du quotidien. Elle doit travailler pour gagner un peu d’argent. Arrivées face à la Grotte, sa sœur Toinette et leur amie Jeanne Abadie se déchaussent pour franchir le petit canal et entrer dans la cavité. Bernadette ne peut en faire autant, car l’asthme l’en empêche. Ne pouvant bénéficier de l’aide de ses deux compagnes, elle se résout à traverser par elle-même. Elle prend la résolution de s’introduire dans cette petite grotte et voilà qu’elle voit cette petite Dame entourée de lumière. La première réaction de Bernadette est l’incrédulité. En se frottant les yeux c’est comme si elle se disait : ce

A��� B���������,

6

Dans la première apparition, tout nous est donné, ici, à Lourdes.

apprendre à faire le signe de la Croix 7


n’est pas vrai. En un tout autre temps, que nous dit le récit de l’annonciation lorsque l’ange fit irruption dans la vie de Marie? L’Évangile ne nous dit pas que Marie a donné immédiatement une réponse. La Vierge fut troublée et se demandait ce que cette salutation pouvait bien signifier. L’ange dit à Marie : « Ne crains pas » (Luc 1, 30) Bernadette est saisie de peur. Voulant se protéger, Bernadette essaye de faire le signe de la croix mais, comme elle le dit si bien, sa main est paralysée jusqu’à ce que la Dame le fasse. Comment ne pas être étonné par cette incapacité de Bernadette, qui pourtant, depuis bien des années, fait le signe de la croix plusieurs fois par jour. Qu’est-ce que cela signifie ? Par le signe de la croix, Bernadette affirme sa condition de créature blessée par le péché. Mais en même temps, par le signe de la croix Bernadette proclame l’Amour de Dieu pour toute l’humanité et pour elle, cet Amour inconditionnel manifesté dans la croix de son Fils Jésus-Christ. Dès lors, la croix ne se limite plus pour Bernadette à un échec, mais elle devient le lieu du passage qui lui permet de rejoindre la Dame. Bernadette ne s’arrête pas à son incapacité, mais elle répond à l’invitation de la 8


Dame à aller au-delà, et à entrer dans l’expérience d’un passage. Dans toutes nos difficultés, nous pouvons nous enfermer dans nos rancunes, nos jalousies, nos amertumes, nos échecs. Mais nous pouvons aussi donner une réponse à l’exemple de Bernadette et de Marie en allant au-delà, par le pardon, l’ouverture aux autres, le don de soi. Bernadette nous représente tous par son ignorance, sa pauvreté, … ; nous sommes tous signifiés, représentés par l’humanité de Bernadette mais en même temps nous sommes tous représentés par Marie. Elle est de notre race, de notre histoire, de notre temps comme nous le disons dans notre liturgie. C’est notre humanité renouvelée, recréée par Dieu. Marie nous représente dans cette grotte. Le passage d’une réalité à une autre réalité, d’une humanité blessée à une humanité renouvelée se fait par la croix. Nous sommes en plein cœur de l’Évangile, nous sommes déjà en plein cœur du mystère pascal.

10

Quelque chose de profond a changé en elle, elle est déjà au cœur de l’Évangile. Juste après la disparition de la Dame, Bernadette entre à l’intérieur de la grotte puis elle se met à préparer son fagot de bois puis prépare le fagot de Jeanne Abadie puis elle prend son fagot et monte la pente puis elle redescend, prend le fagot de Jeanne, et remonte la pente, dépose le fagot, redescend encore et aide Jeanne à remonter cette pente. Premier fruit de la rencontre avec Dieu : le service et la charité.

Premier fruit de la rencontre de Bernadette avec Dieu : Le service Deuxième fruit : les trois filles rentrent à Lourdes. Sur le chemin, Bernadette pose une première fois la question : « Avez-vous vu quelque chose ? » Les autres disent non. Une seconde fois, elle leur redemande si elles ont vu quelque chose, les autres disent non, puis Toinette demande à Bernadette : « Qu’as-tu vu ? » et Bernadette raconte. Et là commence une tout autre vie, c’est grâce au témoignage de Bernadette que

A��� B���������,

Le passage d’une humanité blessée à une humanité renouvelée se fait par la Croix.

Comment savons-nous que Bernadette est entrée dans une autre réalité ?

apprendre à faire le signe de la Croix 11


Lourdes existe, elle témoignera toute sa vie de son expérience de Dieu. Saint Jean, dans sa première lettre, nous dit : « ce que j’ai vu, ce que j’ai entendu, ce que j’ai touché du Verbe de vie, c’est cela que je veux vous communiquer. » On ne garde pas pour soi une expérience de Dieu, on la donne.

Deuxième fruit de la rencontre de Bernadette avec Dieu : Le partage Troisième fruit : Ce même soir au cachot, comme tous les soirs, les Soubirous prient, ils ne savent que dire le Je vous salue Marie, le Notre Père et le Credo. Bernadette fait le signe de la croix, dit le Je vous salue Marie et elle se met à pleurer car elle revit ce qui s’est passé pendant la matinée. Elle fait un grand pas dans sa vie spirituelle puisqu’elle passera de la récitation habituelle des prières à la prière. Il en sera ainsi toute sa vie.

Troisième fruit de la rencontre de Bernadette avec Dieu : La prière Quatrième fruit : Vendredi et samedi matin il ne se passe rien. Samedi après midi vers 15h, elle ressent 12


le besoin d’aller trouver un prêtre. Elle se rend donc à l’église paroissiale, où se trouve à ce moment là un jeune vicaire au confessionnal. Voilà ce qu’il nous dit : « J’étais au confessionnal, je vis Bernadette entrer dans l’église, il y avait deux personnes avant elle, elle attendit son tour, et lorsque son tour arriva, elle se glissa au confessionnal et se confessa pour la première fois de sa vie. » Pourquoi cette démarche de Bernadette auprès d’un prêtre ? Parce qu’elle vient de faire l’expérience de la Lumière, lumière douce qui lui permet de dissiper ses ténèbres. Nous pouvons lire dans l’Évangile : ceux qui aiment la lumière s’en approchent. Dès lors, Bernadette ne vivra pas des apparitions mais de la vie sacramentelle. A nous, dans notre liberté, d’aller jusqu’au bout, c’est à dire, comme l’a fait Bernadette, jusqu’à la rencontre sacramentelle avec le Christ.

Quatrième fruit de la rencontre de Bernadette avec Dieu : La vie sacramentelle Tous ces fruits sont au coeur du message de Lourdes depuis 150 ans parce que Dieu a tout donné. Quand Dieu donne, Il donne tout. Dieu a tant aimé le monde qu’Il lui a donné son propre fils. 14


V������� 16 ������� 2010 S���� �� C����, ����� �� F��

Sr Elisabeth Lemière, Dominicaine d’Auch

16

Prière du soir, pour une nuit d’espoir...

I� �� ���� ���� ! Il se fait tard ! Seigneur, Tu le sais déjà : la journée a été longue. J’ai reçu et j’ai donné, j’ai écouté et j’ai parlé ! Tu étais là à mes côtés : hôte considérable de toutes les rencontres de ce jour. Merci pour ce compagnonnage dont Tu as le secret. Seigneur, il se fait tard... A Toi ces derniers mots du jour ! François Denis

A��� B���������,

Le signe de croix appris sur les genoux de notre maman ou grâce à la catéchiste de notre enfance, mais aussi ultime prière quand la santé défaille ... Le signe de croix qui nous rassemble, mais aussi celui dont nous avons été marqués lors du baptême, choisis pour toujours par le Christ ... L’incroyable signe de croix fait par la Dame au creux du rocher ici à Lourdes ... N’est-ce pas étrange de marquer notre corps de cet instrument de supplice ? Et pourtant …nous le faisons car nous habite l’espérance qu’au-delà de la souffrance et de la mort, la VIE est là ! Oui, la mort du Christ en Croix n’a de sens qu’à la lumière de la Résurrection. C’est pétris par cette Foi en ce Dieu qui nous a aimés jusqu’à nous donner son Fils, que toute notre vie peut être marquée par la force de ce merveilleux signe de croix. Il devient alors signe de notre ESPÉRANCE en cet amour plus fort que la mort, plus fort que nos péchés, amour qui habite chaque jour de notre vie. Me vient alors cette question : suis-je toujours pétri(e) par cette foi en ce Dieu de Vie, lorsque je le trace sur mon corps ? Ne suis-je pas pris par la routine ? Vierge Marie, puisses-tu comme à Bernadette me réapprendre la force et la puissance du signe de croix ...

apprendre à faire le signe de la Croix 17


S����� 17 ������� 2010 L� P���, ������ �� V��

Tout don excellent, toute donation parfaite vient d’en haut et descend du Père des lumières (Jc 1, 17) En toi est la source de vie ; par ta lumière nous voyons la lumière. (Ps 35,10) A la source de moi-même et de mon agir : ai-je pris l’habitude comme Jésus de me recevoir du Père ? « Quand Tu donnes Ta grâce, ô Père, c’est Toi qui Te donnes, c’est Toi qui viens en nous accomplir Ton œuvre, Toi qui seul es source de force et qui fait advenir toutes choses selon Ta Parole et selon Ton Amour. Ne permets pas que nous trouvions en nous notre assurance, car tu nous confies une œuvre qui est la Tienne et non la nôtre. Nous voulons nous en remettre à Toi et à Ta grâce pour que vienne Ton règne d’amour, de paix et de joie et que les hommes, tes enfants, puissent revenir à Toi. »

Au soir de mes journées, dans l’impuissance ou dans l’épreuve ai-je encore ce réflexe de m’abandonner entre les mains du Père pour m’y ressourcer ? 18

Mon Dieu qui donne des espaces au vent pour qu’il prenne sa course, et le vent galope à travers la nuit. Mon Dieu, source sans fond de la douceur humaine, je laisse en m’endormant couler mon cœur en vous. Comme un vase tombé dans l’eau de la fontaine Et que vous remplissez de Vous-même, sans nous. » Un frère de l’abbaye de Maylis

A��� B���������,

…Et, jetant un grand cri, Jésus dit : « Père, en tes mains je remets mon esprit. » (Luc 23, 46)

« Mon Dieu qui donne l’eau tous les jours à la source,et la source coule, et la source fuit.

apprendre à faire le signe de la Croix 19


Prière du matin, pour un réveil divin ...

Prière du soir, pour une nuit d’espoir...

B������ En ce jour que tu as fait, je te salue, Toi le maître et l’ami, Toi le Tout-Puissant et le Tout-Proche. Pardonne-moi de ne pas penser à Toi aussi souvent que je le devrais, le matin, le soir, à tout moment. Je te souhaite un bon jour, Seigneur, un jour qui te comble de joie parce que nous aurons chanté ton amour et ta miséricorde, parce que nous aurons vécu selon ton Evangile, parce que nous aurons été présents à nos frères.

Jean-Pierre Dubois-Dumée 20

Merci Seigneur pour la journée qui s’achève. Belle et regorgeant de tes splendeurs, elle a nourri ma Vie de petits bonheurs, de petits moments de joie. Puisses-tu m’accorder une nuit aussi douce que la journée fut belle. Apaise mes cauchemars et peuple mon sommeil de doux songes et que la journée de demain soit aussi rayonnante de bonheur qu’aujourd’hui. Amen Judith Huser

A��� B���������,

Donne-moi, Seigneur, le réflexe de saluer les autres avec des bonjours fraternels. Ecarte de tous ceux que je rencontre les tracas et les peines. Accorde-leur ton salut éternel. Amen.

M���� ���� �� ������� ��� �’������

apprendre à faire le signe de la Croix 21


D������� 18 ������� 2010 - ������� ���������� L� F���, ��� �� P��� ���� �� ����� 22

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. (St Jean 3,16) C’est ainsi que Jésus lui-même présente sa venue au monde à Nicodème. Dieu aime le monde et il lui a donné son propre Fils. C’est un don complètement gratuit ; Dieu nous donne son Fils parce qu’Il nous aime. Et encore, Dieu donne la vie éternelle à tout homme qui croit en lui. Celui qui croit en Jésus, en lui, la vie éternelle est déjà présente. Jésus vit sa venue au monde comme un don jusqu’au bout. Il est lui-même donné par le Père et il se donne à ses amis, à ceux qui croient en lui, il se donne au monde entier. Pour Jésus, sa vie est un don total et absolu. Donner et aimer sont liés ; Celui qui aime donne jusqu’à sa propre vie. Nous avons reçu la vie comme un don de Dieu et nous avons part à la vie éternelle. Notre vie appartient donc à Dieu. Jésus nous demande de nous aimer les uns les autres ; de nous donner au service de Dieu et de notre prochain. Alors, à la suite de Jésus et poussés par son amour, nous sommes appelés à vivre notre vie comme un don au monde. Mère Merete-de-l’Eucharistie, dominicaine de Dax


Prière du matin, pour un réveil divin ...

Prière du soir, pour une nuit d’espoir...

M� ������� ��� � ���

Seigneur, me voici devant toi, ce soir, à la fin d’une autre journée.

Seigneur Jésus, tu es ma lumière : Éclaire-moi en ce jour qui commence. Toi qui viens sans cesse à ma rencontre Guide-moi aujourd’hui Dans toutes mes rencontres. Toi qui m’accueilles sans cesse Auprès de toi, Rends-moi aujourd’hui accueillant A tous mes frères.

Seigneur Jésus, tu es mon Sauveur : Garde-moi, sauve-moi, Protège-moi en ce jour qui commence.

24

Sur ma famille et mes ami(e)s à qui j’ai pu faire de la peine, dépose le grand manteau de tendresse. Sur les personnes, que j’ai jugées, hélas! étends l’ombre de ta paix. À celles qui m’ont donné leur sourire, prodigue la douceur de ton esprit. Que ton amour soit avec nous tous en cette journée que tu nous donnes encore! Et, qu’au cours de notre sommeil, ce soir, ta lumière nous illumine.

Amen!

A��� B���������,

Toi qui vis sans cesse de l’Amour de ton Père, Fais-moi aujourd’hui vivre de ton amour.

Prends ce que j’ai fait de bon et donne lui vie. Quant à ce que j’ai fait de mal, fais couler sur lui ta miséricorde.

apprendre à faire le signe de la Croix 25


L���� 19 ������� 2010 L� S����-E�����, ������ ��� ���� ����

St Jean Chrysostome, Homélies sur Saint Jean

« Puisqu’il est don de Dieu, l’Esprit ne peut agir en nous que par manière de don. Si nous lui demandons de venir en nous, il ne peut demeurer dans notre cœur d’une manière statique, comme dans un contenu un contenant, il ne peut que nous emmener dans son immense mouvement d’amour qui est un courant impétueux, nous lançant à pleines voiles dans l’océan de l’amour. C’est comme dans le jeu de la balle au chasseur : la balle ne doit jamais rester dans les mains d’un joueur, sinon c’est le jeu qui s’interrompt et la « vie » ne circule plus entre les membres. Sans aller jusqu’à des ruptures ou des

reniements, je suis frappé de voir combien des vies spirituelles s’éteignent ou s’étiolent parce qu’on a freiné le mouvement de l’Esprit en nous. On met un bémol dans la prière, dans le don de soi ou le renoncement, et voilà que tout l’organisme spirituel s’anémie. On dit alors : « Je veux bien aller jusque-là, mais pas plus loin ! » Alors que c’est précisément ce « plus loin » que Dieu nous demande, très discrètement du reste, tant est vrai qu’en ce domaine du don, on peut toujours faire des réserves, des rapines, ou du bruit pour éviter d’entendre Dieu, ce qui revient au même. » Jean LAFRANCE Notre manne secrète Médiaspaul 1999, p. 68-69

Saurons-nous demeurer à Son écoute sur les chemins de notre vie alors qu’Il nous porte à sortir de nousmême et de notre petit confort pour nous rendre attentifs à la peine de l’autre ? Un frère de l’abbaye de Maylis

A��� B���������,

26

« L’Ecriture Sainte appelle la grâce du Saint Esprit tantôt un feu, tantôt une eau, faisant voir que ces noms marquent non la substance, mais l’opération. Un feu, pour montrer l’ardeur et la force de la grâce, une eau pour marquer qu’elle rafraîchit et purifie l’âme de ceux qui la reçoivent. »

apprendre à faire le signe de la Croix 27


Seigneur, ma journée commence. Tu me la donnes gratuitement. Je veux la vivre en m’inspirant de Toi, en évitant toute critique, toute plainte. Donne-moi de Te servir dans les autres. Coule en moi Ta paix. Que Ton divin Esprit, à la manière de Marie, remplisse d’amour mes relations d’aujourd’hui.

28

A��� B���������,

Je veux ce que Tu veux, comme Tu le veux, quand Tu le veux.

C������ �� �������� �� ��������� �� �� �������������� ?

Prière du matin, pour un réveil divin ...

apprendre à faire le signe de la Croix 29


Cela signifie aussi regarder sa vie traversée d’amour et de péché, et prier le Seigneur pour qu’il nous aide à discerner. S’accueillir mutuellement

L�� ��������

Se préparer au sacrement de pénitence et de réconciliation cela signifie se placer déjà sous le regard d’amour de Dieu, en choisissant un passage de la Parole de Dieu (sans complaisance), pour y discerner son appel.

Un accueil mutuel et une prière commune dialoguée (prêtre – pénitent) Écouter la Parole de Dieu Lecture d’un court passage de l’Écriture choisi par le pénitent ou proposée par le prêtre. Le prêtre peut aider à mieux saisir l’amour de Dieu pour nous et ce que cela demande de notre part. Confesser l’amour de Dieu en même temps que notre péché Le pénitent exprime sur quels aspects de sa vie, il reçoit l’appel de Dieu, comment il se reconnaît pécheur devant l’amour de Dieu. Il exprime son désir de conversion (geste, prière) et de pénitence (partage, effort, prière, service du prochain…). Le pénitent prie avec le prêtre (Notre-Père ou autre), et reçoit l’absolution. Après quoi, il rend grâce à Dieu et est envoyé par le prêtre. @ Portail de la liturgie catholique Édité dité par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle www.liturgiecatholique.fr

30

A��� B���������,

Accueillir le pardon pour en être les témoins auprès de tous

apprendre à faire le signe de la Croix 31


Autrement dit : • �’��� � L������ : - rappelle l’amour du Christ qui donna sa vie pour les pécheurs (Jn 19, 34). De l’eau a jailli de son côté quand le garde transperça le cœur de Jésus en croix pour s’assurer de sa mort, - renvoie au baptême qui nous fait entrer dans la vie des enfants de Dieu, - fait écho au sacrement du pardon où Dieu nous offre sa réconciliation.

32

A��� B���������,

• A���� �� ����� � �� �������, �’��� ���� : - obéir à l’invitation de Marie à Bernadette, - être conscient de sa condition de pécheur, sauvé gratuitement par l’amour du Christ, - s’inscrire dans son histoire religieuse à travers le signe ambivalent de l’eau de vie et de mort, - avoir foi en Jésus Christ comme tous ceux qui ont été guéris par lui : « Va, ta foi t’a sauvé .»

S����� �� ���������� ������� ��� ���������

Elles sont situées à la droite de la Grotte. Il s’agit de 17 piscines creusées dans le roc en 1954 ; l’eau , en provenance de la source est très fraîche (15°C au maximum en été. En moyenne 12°C). Elles sont le signe de ce que Dieu attend de nous : que notre cœur se baigne à la source de son Amour. Elles sont un lieu de prière et de liberté des enfants de Dieu. Elles sont souvent vécues comme une démarche de pénitence, de reconnaissance, de solidarité, d’amitié et... de renaissance. Elles rappellent le baptême qui signifie plonger. Plonger dans la vie de Dieu, le mystère de mort et de résurrection de Jésus. Et donc mourir au péché et vivre de l’Esprit. Ce rite d’humilité est revigorant. Il facilite la conversion du cœur et donne la force de vivre le sacrement de la réconciliation avec Dieu et les hommes.

apprendre à faire le signe de la Croix 33


La procession mariale est la célébration la plus populaire de Lourdes. Pendant qu’ils marchent en procession à la suite de la statue de Notre Dame de Lourdes, les pèlerins méditent la prière du rosaire, flambeau ou chapelet à la main. Aux origines de la procession des lumières La prière du Rosaire constitue l’élément central de la procession mariale avec le chant de l’Ave Maria de Lourdes. La procession aux flambeaux remonte, semble-t-il, aux origines même du pèlerinage, lorsque les enfants de Marie venaient le samedi après les vêpres, un cierge à la main, réciter le chapelet à la grotte. Mais la première procession aux flambeaux fut vraiment organisée le 28 août 1872 sous l’inspiration du père Marie-Antoine, capucin et célèbre prédicateur toulousain. Après le repas du soir, les pèlerins viennent à la grotte, un cierge à la main avec sa célèbre collerette de papier. Déroulement de la procession

@ Portail des sanctuaires de Lourdes fr.lourdes-france.org

34

p.9

Gemmail de la 1ère apparition Basilique Saint-Pie X © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p. 13

Prière avec une statuette de la Sainte Vierge © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p.17

Vierge couronnée sous la lune la nuit © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p.19

La création d’Adam - Michel-Ange Chapelle Sixtine - Cité du Vatican

p.23

Bénédiction d’un enfant à la fin de la procession eucharistique © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p.28

La statue de la Vierge de la Grotte © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p.29

Prêtre donnant le sacrement de la réconciliation © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Viron

p.31

Immersion d’une pèlerine dans les bains aidée par des hospitalières © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p.33

Flambeaux de la procession mariale © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p.39

4ème station : Jésus rencontre sa Très Sainte Mère Chemin de croix de Maria de Faykod

p.40

Présentation du Saint sacrement aux malades par Monseigneur Le Gall, archevêque de Toulouse © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

p.43

Main touchant le rocher de la grotte © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes La source de la grotte © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent Cierges au bruloirs © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent Foule sur l’esplanade de la basilique Notre-Dame du Rosiare © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes Geste de paix donné par un hospitalier à une malade © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

bas de pages La statue de la Vierge des piscines paires © Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Vincent

A��� B���������,

La procession mariale se déroule quotidiennement à 21h. L’accueil des groupes et les annonces sont effectués à partir de 20 h depuis le parvis de l’esplanade du Rosaire. La procession part de la Grotte des Apparitions pour se terminer sur l’esplanade de la basilique Notre-Dame du Rosaire. En tête de la procession, une statue de la Vierge est portée par les pèlerins. Suivent les participants qui marchent en groupes constitués derrière la bannière de leur pèlerinage. Au terme de la procession, prêtres et évêques donnent la bénédiction. Au cours de la procession, les pèlerins méditent la vie du Christ. Ils prient les mystères joyeux, le samedi ; les mystères douloureux, le mardi et le vendredi ; les mystères glorieux, le dimanche et le mercredi ; les mystères lumineux, le lundi et jeudi.

Crédits photographiques

apprendre à faire le signe de la Croix 35


Vendredi 16 juillet

Dimanche 18 juillet - journée diocésaine

S���� �� C����, ����� �� F��

L� F���, ��� �� P��� ���� �� M����

A������ J����� Matinée : arrivées, installations 14h00 - Temps de groupe 14h00 - Temps de groupe Accueil Notre-Dame Accueil Notre-Dame 15h30 - Célébration d’ouverture du pèlerinage, accueil des nouveaux Église Sainte-Bernadette, côté Grotte 17h00 - Temps de groupe 17h00 - Passage à la Grotte 17h45 - Rencontre Médecins & Infirmières - 2ème étage Accueil Notre-Dame 21h00 - Catéchèse par Mgr. Molères - Hémicycle 21h45 - Réunion

A������ J����� 6h40 - Prière avec tous les hospitaliers disponibles Accueil Notre-Dame, Chapelle Saint Pierre, 5ème étage 9h15 - Inauguration de la croix diocésaine - Calvaire des Bretons 10h00 - Chemin de croix animé par Mgr. Alfred Brettes 10h00 - Temps de groupe chemin des Espélugues & Prairie chemin de Croix des malades 11h30 - Photo du pèlerinage 15h00 - Célébration eucharistique Église Sainte-Bernadette, côté Grotte 16h30 - Temps de groupe Prairie 17h00 - Procession eucharistique 21h15 - Réunion

Samedi 17 juillet

L� P���, ������ �� V�� A������ J����� 6h40 - Prière avec tous les hospitaliers disponibles Accueil Notre-Dame, Chapelle Saint Pierre, 5ème étage 8h30 - Célébration eucharistique8h30 - Prière du matin Podium (avec Montpellier) Chapelle Saint-Joseph 10h00 - Célébration pénitentielle 10h00 - Chemin de Croix ÉÉglise Sainte-Bernadette, côté Grotte Prairie 14h30 Grand jeu « Sur les traces du Père » 15h30 - Médecins & Infirmières : Temps de prière et de partage avec les soignants de tous les pèlerinages et le Dr Alessandro de Franciscis - Chapelle Saints Côme et Damien (Ancien Acceuil) 16h30 - Temps de groupe 16h30 - Célébration de la Parole Prairie Chapelle Saint-Joseph 21h00 Procession mariale 22h30 - Réunion

Lundi 19 juillet

L� S����-E�����, ������ ��� ���� ���� A������ J����� 6h40 - Prière avec tous les hospitaliers disponibles Accueil Notre-Dame, Chapelle Saint Pierre, 5ème étage 9h00 - Célébration eucharistique 8h30 - Prière du matin ÉÉglise Sainte-Bernadette, côté Grotte Transit 9h30 - Temps de groupe Prairie 10h00 - Temps de groupe Prairie ou Transit 12h00 - Pique nique Cinéma de la forêt 14h00 - Célébration d’envoi et engagement des hospitaliers Église Sainte-Bernadette, côté Grotte 15h30 - Départ pour les Landes - Quai Boissarie


V���� �� ������ �� C����

Ces paroles adressées par Jésus aux deux disciples en route vers Emmaüs résonnent dans notre esprit ce soir, au terme du Chemin de Croix au Colisée. Eux aussi, comme nous, avaient entendu parler des événements qui concernaient la passion et la crucifixion de Jésus. Sur la route du retour vers leur village, le Christ s’approche comme un pèlerin inconnu, et ils s’empressent de lui raconter « ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple » (Lc 24, 19), et comment les chefs des prêtres et les dirigeants l’ont livré pour le faire condamner à mort puis l’ont crucifié (cf. Lc 24, 20-21). Et ils concluent avec tristesse : « Nous qui espérions qu’il serait le libérateur d’Israël ! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé » (Lc 24, 21). « Nous qui espérions... ». Les disciples sont découragés et abattus. Pour nous aussi, il est difficile de comprendre pourquoi la voie du salut doit passer à travers la souffrance et la mort. « Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » (Lc 24, 26). Nous faisons nôtre cette question au terme du traditionnel chemin douloureux au Colisée.

D’ici peu, de ce lieu sanctifié par le sang des premiers martyrs, nous partirons dans différentes directions. Nous retournerons dans nos maisons, en repensant à ces mêmes événements dont discouraient les disciples d’Emmaüs. Puisse Jésus s’approcher de chacun de nous ; puisse-til se faire aussi notre compagnon de voyage ! Tout en nous accompagnant, il nous expliquera que pour nous il est monté au Calvaire, que pour nous il est mort, afin d’accomplir les Écritures. Le douloureux événement de la crucifixion que nous venons de contempler deviendra ainsi pour chacun de nous un enseignement parlant. Conclusion du pape Jean-Paul II lors chemin du croix du vendredi saint de l’an 2000 au Colisée de Rome

A��� B���������,

38

« Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » (Lc 24, 26).

apprendre à faire le signe de la Croix 39


S����� �� ���������� E������������

La procession a lieu quotidiennement à 17h. Elle part du velum pour se terminer à la basilique Saint-Pie X. À 17h l’assemblée accueille le Saint-Sacrement. La procession démarre alors, les personnes malades et handicapées en tête, le Saint-Sacrement ensuite. Arrivés à mi-chemin de l’allée des processions, tous gagnent la basilique SaintPie X. Là, les fidèles observent un temps d’adoration devant le Saint-Sacrement. Vient ensuite la bénédiction des malades. Cette célébration a une triple affirmation : - affirmation de la présence réelle du Christ dans l’hostie consacrée, - affirmation de notre besoin de voir Celui que nous aimons, - affirmation que le Fils de Dieu est toujours au milieu de nous, dans nos joies et dans nos peines. @ Portail des sanctuaires de Lourdes fr.lourdes-france.org

Méditation de notre Saint-Père Benoit XVI à Lourdes Lors de la procession eucharistique du 14 septembre 2008

40

A��� B���������,

Seigneur Jésus, tu es là ! Et vous, mes frères, mes sœurs, mes amis, Vous êtes là, avec moi, devant Lui ! Seigneur, voici deux mille ans, tu as accepté de monter sur une Croix d’infamie pour ensuite ressusciter et demeurer à jamais avec nous tes frères, tes sœurs ! Et vous, mes frères, mes sœurs, mes amis, Vous acceptez de vous laisser saisir par Lui. Nous Le contemplons. Nous L’adorons. Nous L’aimons. Nous cherchons à L’aimer davantage. Nous contemplons Celui qui, au cours de son repas pascal, a donné son Corps et son Sang à ses disciples, pour être avec eux « tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20).

apprendre à faire le signe de la Croix 41


L�� ������ �� �������

L� ������ Au cœur des sanctuaires de Lourdes, il y a la «Grotte». Elle attire comme un havre de paix, un refuge et beaucoup y passent de longs moments dans le silence impressionnant d’une foule qui se tait, saisie par le sentiment d’une Présence. Rester devant la Grotte, mais aussi passer dans la Grotte et toucher le rocher... Le psaume 124 dit : «Qui s’appuie sur le Seigneur ressemble au mont Sion, il est inébranlable». Grotte de la Nativité, Grotte du Tombeau du Christ... Tout nous ramène à Lui, le Christ qui est notre Rocher. L’��� Du fond de la Grotte, à l’endroit le plus sombre, jaillit une source découverte par Bernadette. De cette eau boueuse et sale de la Grotte a jailli une source pure. Les gens de l’époque ne s’y sont pas trompés, ils ont tout de suite su que cette eau guérissait. Elle a d’abord guéri les corps pour mieux nous dire qu’elle peut guérir les âmes qui se laissent pétrir par la Miséricorde Divine.

42

�� ����� Au cours des apparitions, les foules se pressent à Lourdes pour voir Bernadette. Dès le début, des personnes sont touchées dans leur cœur. Lorsque l’Église reconnaît l’authenticité des apparitions, les pèlerinages affluent de plus en plus nombreux. Et le mouvement ne cesse de s’amplifier. Aujourd’hui, Lourdes demeure un lieu unique au monde que les foules façonnent. Les langues s’entendent et les couleurs de peau se voient : toutes se rencontrent à Lourdes. Lourdes est un lieu privilégié pour faire l’expérience vivante du caractère universel de l’Église. L�� ������� �� ���� ��� ��� ������������ A Lourdes, les malades sont partout. Ils ont été les premiers à comprendre l’Amour Infini de Dieu transmis par Marie à travers cette eau qui guérit les corps, les âmes ou les esprits. Mais surtout, avec leurs accompagnateurs, ils nous montrent un aperçu de «l’Autre Monde» où les derniers, les malades, les pauvres seront les premiers, nouvel ordre divin qui se réalise à Lourdes, rêve prophétique d’une mondialisation différente, fraternelle où se dessine l’Humanité Nouvelle.

A��� B���������,

L� ������� Devant la Grotte sombre, on voit tout de suite cet immense porte-cierges qui brûle jour et nuit tout au long de l’année. Puis à droite, il y a cette allée lumineuse formée par tous les cierges déposés par les pèlerins. Le soir, la procession aux flambeaux déroule ses serpentins de lumière sur des kilomètres. Ces lumières symbolisent plusieurs choses : nos

prières qui montent vers le Ciel, qu’elles soient demandes ou actions de grâces ; elles sous-entendent aussi que, consciemment ou inconsciemment, Jésus est une Lumière pour le monde et que lorsque les ténèbres de ce monde obscurcissent nos vies, Il reste la «Lumière Intérieure» qui empêche de sombrer.

apprendre à faire le signe de la Croix 43


A������� ! P����� 117 À �’����� �� ��� A���� Seigneur Jésus, tu nous as dit : « Je vous laisse un commandement nouveau Mes amis, aimez-vous les uns les autres Écoutez mes paroles et vous vivrez. » Devant la haine, le mépris, la guerre, Devant les injustices, les détresses, Au milieu de notre indifférence, Ô Jésus, rappelle-nous ta Parole ! Fais-nous semer ton Évangile, Fais de nous des artisans d’unité, Fais de nous des témoins de ton pardon, A l’image de ton amour.

44

1. Proclamez que le Seigneur est bon, Eternel est son amour. Que le dise la maison d’Israël, Eternel est son amour. Alléluia, Alléluia, Alléluia (bis) 2. Dans l’angoisse, j’ai crié vers lui, Le Seigneur m’a exaucé. Le Seigneur est là pour m’abriter. J’ai broyé mes ennemis. 3. Le Seigneur est ma force et mon chant, Le Seigneur est mon salut. Je vivrai. Non, je ne mourrai pas : Je dirai l’œuvre de Dieu. 4. Ouvrez-moi les portes de justice : J’entrerai, je rendrai grâce. C’est ici la porte du Seigneur : Tous les justes y passeront. 5. Oui, c’est Toi ! Je te rends grâce, ô Dieu. Je te loue, Seigneur mon Dieu. Proclamez que le Seigneur est bon : Eternel est son amour.

A��� B���������,

Tu as versé ton sang sur une croix, Pour tous les hommes de toutes les races, Apprends-nous à nous réconcilier, Car nous sommes tous enfants d’un même Père.

A

apprendre à faire le signe de la Croix 45


B

A� ���� �� �� �����

B������� D���

Au cœur de ce monde, le souffle de l´esprit Fait retentir le cri de la bonne nouvelle ! Au cœur de ce monde, le souffle de l´esprit Met à l´œuvre aujourd´hui des énergies nouvelles.

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu, Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu. Levez les mains vers le Dieu trois fois Saint, Proclamez qu’il est grand, que son nom est puissant.

1. Voyez ! les pauvres sont heureux : Ils sont premiers dans le Royaume ! Voyez ! les artisans de Paix : Ils démolissent leurs frontières ! Voyez ! les hommes au cœur pur : Ils trouvent Dieu en toute chose !

1. Oui je le sais, notre Seigneur est grand, Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir; Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes, Depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

2. Voyez ! les affamés de Dieu : Ils font régner toute justice ! Voyez ! les amoureux de Dieu : Ils sont amis de tous les hommes ! Voyez ! ceux qui ont foi en Dieu : Ils font que dansent les montagnes !

46

C������� ���� ���, M���� Chercher avec toi dans nos vies Les pas de Dieu Vierge Marie, Par toi, accueillir aujourd’hui Le don de Dieu Vierge Marie. 1. Puisque tu chantes avec nous, Magnificat, Vierge Marie, permets la Pâque sur nos pas, Nous ferons tout ce qu’il dira.

A��� B���������,

3. Voyez ! le peuple est dans la joie : L´amour l´emporte sur la haine ! Voyez ! les faibles sont choisis : Les orgueilleux n´ont plus de trône ! Voyez ! les doux qui sont vainqueurs : Ils ont la force des colombes !

2. Reconnaissez que le Seigneur est bon, Il est fidèle en tout ce qu’il a fait ; Je veux chanter la douceur de son nom. Béni soit Dieu par toutes les nations !

apprendre à faire le signe de la Croix 47


2. Puisque tu demeures avec nous, pour l’Angélus, Vierge Marie, guide nos pas vers l’inconnu, Car tu es celle qui a cru.

C�������� �’������� Nous te saluons, ô Toi Notre Dame, Marie vierge sainte que drape le soleil. Couronnée d’étoiles, la lune est sous tes pas, En Toi nous est donnée, l’aurore du salut. 1. Marie, Ève nouvelle et joie de ton Seigneur, Tu as donné naissance à Jésus le Sauveur. Par toi nous sont ouvertes les portes du jardin Guide-nous en chemin, Étoile du matin. 2. Tu es restée fidèle, mère au pied de la croix. Soutiens notre espérance et garde notre foi. Du côté de ton Fils, tu as puisé pour nous L’eau et le sang versés qui sauvent du péché.

4. Ô Vierge immaculée, préservée du péché, En ton âme, en ton corps, tu entres dans les cieux. Emportée dans la gloire, sainte Reine des cieux, Tu nous accueilleras un jour auprès de Dieu. 48

C

Croix plantée sur nos chemins, Bois fleuri du sang versé, Croix plantée sur nos chemins, Sauve en nous l’espoir blessé ! 1. Aux branches mortes de Judée, Voici la vie qu’on assassine. La voix du Juste condamné S’éteint sans bruit sur la colline. 2. Le Fils de l’homme abandonné Connaît la nuit de nos souffrances, Le sang jaillit de son côté Comme un grand fleuve d’espérance. 3. Tu crois, Seigneur, au lendemain Comme un veilleur attend l’aurore. Les yeux remplis de ton matin, Nous veillerons longtemps encore. 4. C’est au printemps que germera Le grain tombé en pleine terre Bientôt la Pâque fleurira Comme une gerbe de lumière.

A��� B���������,

3. Quelle fut la joie d’Ève lorsque tu es montée, Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées, Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie De contempler en toi la promesse de vie.

C���� ������� ��� ��� �������

apprendre à faire le signe de la Croix 49


F

É����� �� ���� �� S������� 1. Écoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Qui que tu sois, ton Dieu t’appelle, Qui que tu sois, il est ton Père. Toi qui aimes la vie, Ô toi qui veux le bonheur, Réponds en fidèle ouvrier De sa très douce volonté. Réponds en fidèle ouvrier De l’évangile et de sa paix. 2. Écoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Tu entendras que Dieu fait grâce, Tu entendras l’Esprit d’audace.

4. Écoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Tu entendras grandir l’Église, Tu entendras sa paix promise. 50

F��� ����� �� ������ Fais lever le soleil, notre terre attend l’aurore; Fais lever le soleil, notre vie promet d’éclore. 1. Prophète du Seigneur, lève-toi parmi tes frères ! Debout comme un veilleur, tu annonces la lumière. Ton étoile dans la nuit est témoin du jour qui luit. 2. Prophète de l’amour, tu révèles sa présence. Dieu parle sans discours, guide-nous vers son silence. Par l’Esprit du Dieu vivant, ton amour sera ferment. 3. Prophète de l’espoir, va répandre la Nouvelle. Jésus défie la mort, sa jeunesse est éternelle. Dans un monde à découvrir, sois le chant de l’avenir.

A��� B���������,

3. Écoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Tu entendras crier les pauvres, Tu entendras gémir ce monde.

5. Écoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Qui que tu sois fais-toi violence, Qui que tu sois rejoins ton frère.

apprendre à faire le signe de la Croix 51


F������ �� ����� �� �� C���� Faisons le signe de la Croix ! Entrons avec Jésus dans le passage De sa mort à sa résurrection ! 1. Il a porté tous nos péchés Sur le bois de la Croix Afin que mort à nos péchés, Nous soyons justifiés 2. Qui veut me suivre dit Jésus Qu’il se renie vraiment Et qu’il se charge de sa croix Pour marcher avec moi 3. Ô Bernadette, mets en nous L’amour du Crucifié ! En Lui, tu as trouvé la paix La joie, le réconfort

52

H

H������ Hosanna, hosanna ! (bis) Ouvrons les portes au roi, au Dieu de gloire, Lançons des cris de joie ! Laissons jaillir un chant de victoire, Hosanna! Hosanna, hosanna ! 1. Marchons ensemble (marchons ensemble) L’ennemi tremble (l’ennemi tremble) Dieu est avec nous (Dieu est avec nous) Chassons les ténèbres ! 2. Qui pourra taire (qui pourra taire) Notre prière (notre prière) Dieu est avec nous (Dieu est avec nous) Levons sa bannière ! 3. Dansons devant lui (dansons devant lui) Remplis de sa vie (remplis de sa vie) Dieu est avec nous (Dieu est avec nous) Chantons sa louange !

A��� B���������,

4. Ce n’est plus moi qui suis vivant Mais c’est Jésus, le Christ : Il m’a aimé, Il s’est livré Pour me donner la Vie

5. Dans tous les siècles, gloire à Dieu, Gloire à Jésus, son Fils, Gloire à l’Esprit qui vit en nous ! Amen, Alléluia !

apprendre à faire le signe de la Croix 53


I�� ���������� ������

J� �������� ��’�� ���� ������ �����

Pour un seul et même Dieu Ils deviennent chemin et portent la lumière. Pour un seul et même Dieu Ils deviennent chemin et partagent le pain.

Je voudrais qu’en vous voyant vivre Étonnés, les gens puissent dire : Voyez comm’ ils s’aiment ! Voyez leur bonheur

1. Ton peuple a pris naissance quand une étoile s’est levée, Naissance de Dieu au cœur de l’homme Naissance de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris naissance. 2. Ton peuple a pris la route, au désert ils t’ont tant cherché, La route de Dieu au cœur de l’homme La route de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris la route. 3. Ton peuple a pris lumière, sa nuit ne sera plus sans fin, Lumière de Dieu au cœur de l’homme Lumière de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris lumière.

54

1. Qu’il y ait dans votre langage plein d’amour et de vérité, Qu’il soit clair, simpl’ et sans ambages ; Qu’il soit bon comm’un soir d’été ! (bis) 2. Mais plus forts que bien des paroles, vos regards toucheront les cœurs. La plus belle des paraboles, C’est le chant de votre bonheur. 3. Et devant tout ce que vous êtes, ils pourront voir les traits de Dieu. En voyant tout ce que vous faites, Ils sauront qu’il est avec eux.

J���� � ���� ������ 1. Jésus ô pain vivant, le seul qui nous rend forts Tu dis : « Voici mon corps, prenez, voici mon Sang !» Le cœur qui Te reçoit, T’adore dans la foi Demeure en lui ! Qu’il reste en Toi

A��� B���������,

4. Ton peuple a pris son souffle, comme folie de trop d’amour, Le souffle de Dieu au cœur de l’homme Le souffle de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris son souffle.

J

apprendre à faire le signe de la Croix 55


2. Parole de l’Amour, silence qui s’entend Dans un recueillement où luit déjà Ton jour ! Le cœur au plus secret reçoit Celui qui est Son doux Sauveur, son Dieu, sa Paix 3. La gloire des sept Cieux habite en notre chair C’est Toi Jésus offert, miséricordieux ! Le cœur qui te reçoit se livre humble et sans voix Mais Tu dis « Ne crains pas ! C’est Moi ! » 4. Ô Très Saint Sacrement ! Ici tout est donné, Le temps, l’éternité dans l’ombre du Puissant. Le cœur reçoit le Fils qui, tout aimant l’unit Au Père dans le Saint Esprit.

J����, ��� ��� �� ������ Jésus, toi qui as promis d’envoyer l’Esprit A ceux qui te prient, Ô Dieu, pour porter au monde ton feu, Voici l’offrande de nos vies.

L� �������� �� ������

56

2. La première en chemin, joyeuse, tu t’élances, Prophète de Celui qui a pris corps en toi. La Parole a surgi, tu es sa résonance Et tu franchis des monts pour en porter la voix. Marche avec nous, Marie, aux chemins de l’annonce, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis)

3. La première en chemin, tu provoques le signe Et l’heure pour Jésus de se manifester. « Tout ce qu’il vous dira, faites-le » et nos vignes, Sans saveur et sans fruit, en sont renouvelées. Marche avec nous, Marie, aux chemins de l’écoute, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis) 4. La première en chemin, pour suivre au Golgotha Le fils de ton amour que tous ont condamné, Tu te tiens là, debout, au plus près de la croix, Pour recueillir la vie de son cœur transpercé. Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de croix, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis) 5. La première en chemin, brille ton espérance Dans ton cœur déchiré et la nuit du tombeau. Heureuse toi qui crois d’une absolue confiance, Sans voir et sans toucher, tu sais le jour nouveau. Marche avec nous, Marie, aux chemins d’espérance, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis)

A��� B���������,

1. La première en chemin, Marie tu nous entraînes À risquer notre « oui » aux imprévus de Dieu. Et voici qu’est semé en l’argile incertaine De notre humanité, Jésus-Christ, Fils de Dieu. Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de foi, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis)

L

apprendre à faire le signe de la Croix 57


6. La première en chemin, avec l’Église en marche, Dès les commencements … tu appelles l’Esprit. En ce monde aujourd’hui assure notre marche, Que grandisse le Corps de ton Fils Jésus Christ. Marche avec nous, Marie, aux chemins de ce monde, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis) 7. La première en chemin, aux rives bienheureuses Tu précèdes, Marie, toute l’humanité. Du royaume accompli, tu es pierre précieuse Revêtue du soleil, en Dieu transfigurée ! Marche avec nous, Marie, aux chemins de nos vies, Ils sont chemins vers Dieu. (Bis)

L�������-���� ����������� Laissons-nous transformer Par la lumière du Christ, Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur

2. Nous recevons le Saint Esprit, Par lui, nous devenons un seul corps dans le Christ. 3. Nous recevons le Saint Esprit, Par lui, nous devenons des enfants de lumière. 58

L

Louez le Seigneur, louez le créateur, C’est lui qui nous bénit Et nous fait le présent de la vie 1. Il nous donne les fruits de la terre, Il nous donne les poissons des mers, Il nous donne les oiseaux du ciel, Louez la bonté du Seigneur ! 2. Il nous donne la glace et le feu, Il nous donne le jour et la nuit, Il nous donne l’eau et le vent, Louez la bonté du Seigneur ! 3. Louez le pour tout l’univers, Il nous donne la joie du salut, Il nous donne le feu de l’Esprit, Louez la bonté du Seigneur ! 4. Louez-le pour toutes ses œuvres, Louez-le pour ce que nous sommes, Louez-le pour l’éternité, Louez la bonté du Seigneur !

A��� B���������,

1. Nous recevons le Saint Esprit, Par lui, nous contemplons la beauté de Dieu.

L���� �� ����� �� S�������

apprendre à faire le signe de la Croix 59


5. Louez-le en chantant vos hymnes, Louez-le en dansant pour lui, Louez-le en levant les mains, Louez la bonté du Seigneur !

4. Bénie sois-tu, Marie Dans tes mains qui sans cesse supplient Tu portes / la douleur du pêché Le corps de Jésus crucifié.

M����, ����� �������

5. Bénie sois-tu, Marie Toi l’icône de l’Église qui prie Pour l’éterni/té avec tous les saints Les anges te chantent sans fin.

Marie, douce lumière, Porte du ciel, temple de l’Esprit, Guide-nous vers Jésus et vers le Père, Mère des pauvres et des tout petits.

N

N��� ������ �� ����� �� C����� Nous sommes le corps du Christ Chacun de nous est un membre de ce corps. Chacun reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du corps entier

2. Bénie sois-tu, Marie En ton sein, tu portes Jésus-Christ Le créa/teur de tout l’univers Le Dieu du ciel et de la terre.

1. Dieu nous a tous appelés à tenir la même espérance, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés à la même sainteté, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

3. Bénie sois-tu, Marie La grâce de Dieu t’a envahie En toi le / Christ est déjà sauveur De tout pêché il est vainqueur.

2. Dieu nous a tous appelés des ténèbres à sa lumière, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés à l’amour et au pardon, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

60

A��� B���������,

1. Bénie sois-tu, Marie Ton visage rayonne de l’Esprit Sa lumiè/re repose sur toi Tu restes ferme dans la foi.

apprendre à faire le signe de la Croix 61


O 3. Dieu nous a tous appelés à chanter sa libre louange, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés à l’union avec son Fils, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. 5. Dieu nous a tous appelés au salut par la renaissance, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés au salut par l’Esprit Saint Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

Ô ����� ������� ��� �� �����, 1. Ô Croix dressée sur le monde, ô Croix de Jésus-Christ (Bis) Fleuve dont l’eau féconde du cœur ouvert a jailli, Par toi la vie surabonde, ô Croix de Jésus-Christ ! 2. Ô Croix sublime folie, ô Croix de Jésus-Christ (Bis) Dieu rend par toi la vie et nous rachète à grand prix : L’amour de Dieu est folie, ô Croix de Jésus-Christ !

62

Ô Père, je suis Ton enfant J’ai mille preuves que Tu m’aimes Je veux Te louer par mon chant Le chant de joie de mon baptême.

P����� �� ���� ���� �� �’E������� Peuple de Dieu, cité de l’Emmanuel, Peuple de Dieu, sauvé dans le sang du Christ ! Peuple de baptisés, Église du Seigneur, Louange à toi. 1. Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi l’Alliance avec Moïse, Et la promesse faite à ceux qui croient dans le Seigneur. 2. Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi l’annonce du Baptiste : « Dieu va venir ! Prépare le chemin, change ton cœur ! » 3. Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi le Christ et l’Évangile : « Restez en moi, vivez de mon amour », dit le Seigneur.

A��� B���������,

3 - Ô Croix, victoire éclatante, ô Croix de Jésus-Christ (Bis) Tu jugeras le monde au jour que Dieu s’est choisi, Croix à jamais triomphante, ô Croix de Jésus-Christ ! (bis)

Ô P��� �� ���� T�� ������

apprendre à faire le signe de la Croix 63


4. Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi l’effort de ceux qui luttent Pour plus d’amour, de paix, de charité dans l’univers. 5. Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi la Croix du Fils Unique, Dans sa tendresse Dieu nous a sauvés en Jésus Christ 6. Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi Marie comblée de grâce, Humble servante nous montrant sa foi dans l’Eternel. 7. Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi le temps de sa visite : Chez les plus pauvres vient le Fils de Dieu pour te sauver.

P����� �� ������� ������� ���� ���������

1. Vous êtes l’Évangile pour vos frères Si vous gardez ma Parole Pour avancer dans la vérité Bonne Nouvelle pour la terre ! 64

Q

3. Vous êtes l’Évangile pour vos frères Si vous marchez à ma suite Pour inventer le don et la joie Bonne Nouvelle pour la terre 4. Vous êtes l’Évangile pour vos frères Si vous luttez dans le monde Pour apporter le droit et la paix, Bonne Nouvelle pour la terre 5. Vous êtes l’Évangile pour vos frères Si vous laissez les offenses Pour déclarer à tous le pardon, Bonne Nouvelle sur la terre !

Q�� ��� ���� ����� � T� ����� Que mon cœur serve à Te louer, Seigneur Que mon corps serve à T’adorer, mon Dieu Et que toute ma vie soit un chant de reconnaissance Car Tu es la source de la vie.

A��� B���������,

Peuple de Lumière baptisé pour témoigner Peuple d’Évangile appelé pour annoncer Les merveilles de Dieu pour tous les vivants.

2. Vous êtes l’Évangile pour vos frères Si vous suivez mon exemple Pour demeurer dans la charité Bonne Nouvelle pour la terre !

apprendre à faire le signe de la Croix 65


S� �’����� �� �������� 1. Tu es le semeur, Tu sèmes en abondance. Pour que lève en nous, Le grain de ta Parole. 2. Tu es la lumière, Tu éclaires nos lampes, Pour que brille enfin Ton feu sur notre terre. 3. Tu es le repos, Et pour tous ceux qui peinent, Tu montres la voie, Doux et humble de cœur.

66

1. Si j’étais un papillon, avec mes ailes je louerais ton nom. Si j’étais un oiseau migrateur, je chanterais ta gloire Seigneur ! Si j’étais un joli poisson, je frétillerais pour dire que tu es bon ! Mais je veux te louer parce que tu m’as fait moi. Tu m’as donné un cœur, le bonheur et la joie. Tu m’as donné Jésus et il vit en moi. Oh ! Je veux te louer parce que tu m’as fait moi ! 2. Si j’étais un éléphant, ma trompe bénirait l’Eternel. Si j’étais un kangourou, je sauterais jusqu’au ciel ! Si j’étais un ouistiti, je serais content d’être aussi joli ! 3. Si j’étais un petit ver, je me tortillerais dans la terre. Si j’étais un caïman, je sourirais de toutes mes dents. Si j’étais un gros ours tout velu, je dirais merci pour mon chaud manteau poilu !

A��� B���������,

4. Tu es le Chemin, La Vérité, la Vie ; Et pour les petits : La porte du Royaume.

S

apprendre à faire le signe de la Croix 67


S� �� P��� ���� ������� 1. Si le Père vous appelle, à aimer comme Il vous aime dans le feu de Son Esprit, Bienheureux, êtes vous ! Si le monde vous appelle, à lui rendre une espérance, à Lui dire son Salut, Bienheureux, êtes-vous ! Si l’Église vous appelle, à peiner pour le Royaume, aux travaux de la moisson, Bienheureux êtes-vous !

2. Si le Père vous appelle à la tâche des apôtres, en témoins du seul pasteur, Bienheureux êtes-vous ! Si le monde vous appelle à l’accueil et au partage pour bâtir son unité, Bienheureux êtes-vous ! Si l’Église vous appelle à répandre l’Évangile en tout point de l’univers, Bienheureux êtes-vous !

Tressaillez de joie, tressaillez de joie, Car vos noms sont inscrits pour toujours dans les cieux, Tressaillez de joie, tressaillez de joie, Car vos noms sont inscrits dans le cœur de Dieu !

68

4. Si le Père vous appelle à parler de ses merveilles, à conduire son troupeau, Bienheureux êtes-vous ! Si le monde vous appelle à marcher vers la lumière pour trouver la vérité, Bienheureux êtes-vous ! Si l’Église vous appelle à semer avec patience pour que lève un blé nouveau, Bienheureux êtes-vous !

S

S������ ������������ 1. Souffle imprévisible, Esprit de Dieu, Vent qui fait revivre, Esprit de Dieu, Souffle de tempête, Esprit de Dieu, Ouvre nos fenêtres, Esprit de Dieu. Esprit de vérité, brise du Seigneur Esprit de liberté, passe dans nos cœurs Esprit de vérité, brise du Seigneur Esprit de liberté, passe dans nos cœurs. 2. Fleuve des eaux vives, Esprit de Dieu, Chant de l’autre rive, Esprit de Dieu, Fleuve au long voyage, Esprit de Dieu, Porte-nous au large, Esprit de Dieu.

A��� B���������,

3. Si le Père vous appelle à quitter toute richesse pour ne suivre que son Fils, Bienheureux êtes-vous ! Si le monde vous appelle à lutter contre la haine pour la quête de la Paix, Bienheureux êtes-vous ! Si l’Église vous appelle à tenir dans la prière, au service des pécheurs, Bienheureux êtes-vous !

5. Si le Père vous appelle à montrer qu’il est tendresse, à donner le pain vivant, Bienheureux êtes-vous ! Si le monde vous appelle au combat pour la justice, au refus d’être violent, Bienheureux êtes-vous ! Si l’Église vous appelle à l’amour de tous les hommes, au respect du plus petit, Bienheureux êtes-vous !

apprendre à faire le signe de la Croix 69


3. Source de sagesse, Esprit de Dieu, Puits de la tendresse, Esprit de Dieu, Source pour ton peuple, Esprit de Dieu, Coule en nos demeures, Esprit de Dieu.

3. Toi, le Dieu créateur, Tu nous confies la terre, Saurons-nous, par l’Esprit, L’habiller de lumière ?

4. Joie donnée aux hommes, Esprit de Dieu, Fête du royaume, Esprit de Dieu, Joie de l’Évangile, Esprit de Dieu, Fais de nous des signes, Esprit de Dieu.

4. En Jésus, le Seigneur, Tu nous dis ta Parole, Que l’Esprit, dans nos cœurs, Démasque nos idoles.

T� �� ����� D���

V������� �� S������� �� �� V��

Tu es notre Dieu Et nous sommes ton peuple, Ouvre-nous le chemin de la vie.

Victoire au Seigneur de la Vie, Victoire au Dieu de l’infini. Victoire au nom de Jésus-Christ, Victoire pour le Saint-Esprit.

1. Toi qui tiens dans ta main La profondeur de l’homme, Mets-en nous, aujourd’hui, Le levain du Royaume !

70

2. Son nom est parole de Dieu, Il juge et règne dans les cieux, Il est le lion de Juda Qui a triomphé du combat.

A��� B���������,

2. Dévoile à nos yeux L’océan de ta grâce, Sois pour nous l’horizon, Viens briser nos impasses.

1. Le règne est pour le Tout-Puissant, Le règne pour Lui dans tous les temps, Car l’agneau a donné son sang Qui crie victoire dès maintenant.

V

apprendre à faire le signe de la Croix 71


Profile for louis dubernet

Livret du pèlerinage 2010  

Livret du pélerinage pèlerinage de Lourdes 2010

Livret du pèlerinage 2010  

Livret du pélerinage pèlerinage de Lourdes 2010

Profile for hlndl
Advertisement