Page 1

le s

B 3 e l b m e s n E OCTOBRE 2005

Signe et Insigne

P

uisque le Président doit dire son ‘’mot’’, je voudrai vous parler des insignes de notre Hospitalité. En parler, car ils se montrent de moins en moins ! Pourtant ils sont beaux et surtout, ils sont très expressifs. L’un, bleu, représente saint Vincent de Paul. L’autre, rouge, représente Notre Dame de Buglose. Sur les deux figure l’inscription : ‘’Hospitalité Landaise‘’. Rares sont les diocèses, dont un de leurs enfants est connu et reconnu comme ‘’saint’’ dans le monde entier. Doit-on le cacher ? Rares sont les diocèses qui ont un sanctuaire marial avec une basilique mineure. Doit-on le cacher ? Ne sommes-nous pas fiers d’être landais ? Sommes-nous timides ? Mais peut être avonsnous perdu nos insignes ? ... ou leur sens ? Ils existent pour nous permettre d’être vus, d’être reconnus, d’être identifiés, de montrer notre appartenance, non pas pour notre gloire, mais parce que nous avons été appelés à servir. Le premier marque notre entrée dans l’Hospitalité, le deuxième, après une période d’essai, concrétise notre engagement pour continuer. Les deux insignes dessinent une croix : signe du Serviteur qui se donne totalement. Nous sommes chrétiens à sa suite... Devons-nous en rougir ?

L’insigne est utilisé par bien des groupes : militaires, religieux, sportifs, politiques, chorales, métiers, …etc. Il est l’image des valeurs que ce groupe veut développer en son sein. Nos insignes doivent dire la foi et la charité qui doivent animer celui qui les porte. Le comportement et les actions de l’hospitalier doivent être conformes à la mission donnée au porteur de la croix : pèlerin et serviteur. Cela peut servir d’exemple et ainsi permettre des adhésions nouvelles dont nous avons bien besoin. Se faire reconnaître au milieu d’autres hospitaliers français ou étrangers peut favoriser les échanges, une entraide, des explications à donner, faciliter le service. Tout le monde n’est pas hospitalier, cet insigne est donc une distinction ... Sommes- nous fiers de servir ? Il va sans dire que le brassard, comme le foulard qui porte l’image de Notre Dame de Buglose sont aussi les signes de notre appartenance à l’Hospitalité Landaise. Ils existent... Portons les ! Voilà le mot du Président. Vous l’avez compris, il est en fait un souhait : jeunes ou moins jeunes, soyons heureux de porter nos insignes chaque fois que nous sommes en mission, et d’être signes de nos insignes dans nos lieux de vie. L’insigne est une signature qui se respecte. François d’AVEZAC


Le Mot de l’Aumônier « MIRACLE ! » ’est le mot qui décrit C le mieux mon sentiment lorsque j’ai entendu le bilan du dernier pèlerinage s’énoncer à mes oreilles tant par les adultes que par les jeunes. Oui, Miracle, avec un ‘M’ majuscule et au singulier car tous les points qui ont été relevés comme ayant mal fonctionné auraient dû conduire ce pèlé ‘’nouveau cru’’ à un échec cuisant. Non en raison de la réunion des deux pèlerinages mais du comportement des uns et des autres. Ce bilan n’était peut être pas très différent de ceux des années précédentes mais pour le ‘’bleu’’ que je suis, il m’a impressionné. Preuve que Lourdes est bien un lieu de grâces, que l’Esprit-Saint est toujours à l’œuvre au sein de l’Église ! Je suis d’autant plus sensible à une telle honnêteté que le naturel humain cherche généralement à relativiser, minimiser, édulcorer. Je sentais que ce constat était motivé pour un meilleur service. Ce souci est à entretenir car il est au cœur de l’Évangile et donc, de notre foi. «Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites » nous assure Jésus. Servir comme le Christ s’apprend tout au long de notre vie car nous nous trouvons toujours en face de personnes différentes, même si les situations sont identiques. C’est dire qu’il n’y a pas d’établir, une fois pour toute, une manière d’agir mais un état d’esprit qu’il nous faut sans cesse adapter à la lumière du Christ. En effet, combien de fois Jésus a t-il dû batailler avec ceux qui détenaient 2

un certain savoir, un certain pouvoir ? N’oublions jamais cette réponse de Jésus à l’égard de Pilate qui lui fait valoir son autorité. Elle lui vient de Dieu. Ils avaient la lettre. Il leur manquait l’esprit. Jésus les aide à le découvrir patiemment. Alors, l’an prochain ? Si nous sommes des hommes et des femmes conscients de leurs responsabilités comprises comme service, nous aurons à cœur d’améliorer ce que nous avons noté, dans la charité, bien entendu. À ceux qui sont contents de la réunion des deux pèlerinages, je leur dis qu’ils ont raison mais que nous pouvons mieux faire. À ceux qui sont contents mais qui ont trouvé que nous aurions pu aller plus loin, je leur dis : « D’accord !» Qu’ils n’oublient pas que nous venons de 26 ans passés ‘’séparés’’ ! À ceux qui regrettent ‘’le bon vieux temps’’, je les invite fraternellement à regarder le présent autrement. À l’heure où l’on constate que les petites chapelles nuisent nettement à l’intérêt général, il serait dommage de voir perdurer les deux pèlerinages. Que l’action de Benoît XVI, dans le cadre de l’œcuménisme, nous motive à réussir ce que nous avons commencé. Enfin, si nous avons déposé nos fardeaux au pied du Christ et trouvé en lui le repos, il nous procurera sa lumière l’an prochain. « Lumière des hommes, nous marchons vers toi, Fils de Dieu, tu nous sauveras. » Père Olivier DOBERSECQ


Avec le Petit Prince  « Non, dit le petit prince, je cherche des amis. Qu’est ce que signifie ‘’apprivoiser’’ ? C’est une chose trop oubliée, dit le renard : cela signifie ‘’créer des liens’’ ». Antoine de Saint-Exupéry notre pèlerinage s’améliorera, notre organisation sera plus performante et nous permettra de vivre toujours mieux notre démarche spirituelle et notre soif de rencontre. Tout en conservant les spécificités de nos deux structures, les temps communs seront de plus en plus nombreux et c’est petit à petit, avec l’aide de chacun d’entre nous, que les liens qui nous unissent seront de plus en plus étroits et solides. Si nous nous sommes engagés au sein de l’Hospitalité, c’est sans doute parce qu’au-delà de l’esprit de service, nous avons envie de créer des liens, ou de renforcer les liens existants avec nos amis malades et handicapés, avec nos amis hospitaliers et avec le Christ notre ami. Alors, avec l’aide de Marie, dans la confiance et l’espérance, ne nous lassons pas de tout mettre en œuvre pour apprivoiser celui que nous rencontrerons et n’ayons pas peur non plus de nous laisser apprivoiser ! Que chacun des pèlerins que nous sommes, par son attitude amicale et bienveillante, soit au service de la grâce que l’autre doit recevoir. Maylis TACHON

Catéchèse pour les adultes

J

usqu’à présent, notre Hospitalité se rendait à Lourdes plusieurs fois par an, en particulier pendant les mois de juin et juillet.

Pour la première fois, nous avons vécu cette démarche de pèlerinage tous ensemble. Certains diront peut être que nous l’avons vécue simplement côte à côte. Pourtant, depuis des années, (bientôt 30) nous vivons déjà de cette façon la journée de Buglose en septembre et, si nos activités y sont différentes, c’est toujours une occasion de nous rencontrer, d’échanger quelques mots ou au moins des sourires et c’est bien ENSEMBLE que nous vivons l’Eucharistie de l’après midi. Ce premier ‘’pèlerinage nouvelle formule’’ nous a permis de vivre d’autres temps de ce genre. Chacun y aura fait de nouvelles connaissances, chacun y aura progressé dans sa foi, chacun y aura reçu sans doute une grâce particulière qu’il ne perçoit peut être pas encore. Bien sûr, comme dans tous les premiers essais, il y a forcément des imperfections, des maladresses, peut-être des déceptions. Soyons confiants et enthousiastes ! D’année en année

« Adieu, dit le renard. Voilà mon secret. Il est très simple : On ne voit bien qu’ avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux … Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. » Nous retrouverons le petit prince et le renard dans le prochain numéro d’ENSEMBLE. 3


Retour sur image  Au cours d’une réunion des responsables de secteurs, de salles et des divers services, a été établi un bilan de notre pèlerinage 2005. Les divers points évoqués seront repris en Conseil d’Administration pour étude et décisions. En voici un aperçu. TRANSPORT – Très bonne gestion des moyens de transport. Économie réalisée. – Gain d’une heure sur les parcours des cars ambulance et dans certains secteurs. – Les bolducs de couleurs différentes ont bien aidé à la répartition des bagages à l’aller. Quelle solution pour le retour ? – À l’arrivée, les hospitaliers de chaque car doivent accompagner les malades dans leurs chambres avant de commencer leur service. MATÉRIEL – Un document présentant tout le matériel disponible pourra être mis à la disposition des salles. Ce document indiquera les conditions de prise en compte et de retour au matériel pour éviter les pertes. – Le dernier jour l’équipe “valises” doit aussi récupérer le matériel des salles, des tisaneries, et du local du rez-de-chaussée. SALLES – Dans chaque équipe les hospitaliers anciens et compétents doivent entourer les nouveaux, les aider, les conseiller. – Le service de nuit manque de volontaires formés et compétents. Notre générosité serait-elle moins grande ? Si des nouveaux sont volontaires, il faut bien leur expliquer tout ce qu’ils doivent savoir.

-Attention aux initiatives personnelles et individuelles que sont les remises de cadeaux aux malades, les engagements à les visiter si on ne les tient pas par la suite, la délivrance aux malades d’adresses et de numéros de téléphone d’autres hospitaliers. Tout cela ne doit pas se faire. LOGEMENT ET REPAS DES HOSPITALIERS – La rotation des 2 services à l’Abri St Michel se trouve retardée par l’afflux des hospitaliers présents à Lourdes en juillet. Malgré cela, essayons de respecter au mieux les directives relatives au roulement. ANIMATIONS (adultes et moments communs avec les jeunes) Préparation – Les animateurs spirituels doivent être présents aux trois réunions préparatoires. La qualité de leur accompagnement dépend de ce travail préparatoire. – Leur nombre devrait être doublé car le groupe qu’ils animent ne doit pas dépasser 30 personnes (malades et hospitaliers) pour une meilleure participation de tous. – Dès le début décembre de l’année précédente, il faudrait avoir une idée assez précise des célé4

brations du pèlerinage à venir pour réserver des lieux de culte adaptés. Un pèlerinage, deux structures

– Il faudra encore bien expliquer et argumenter le changement intervenu, l’illustrer par des images fortes ou des réalisations communes (préparation commune) – Bien étudier le passage d’une structure à l’autre. Bien le préparer. DÉROULEMENT Le voyage

– Il est l’occasion du premier contact ‘‘jeunes-adultes’’. Il faudrait proposer une animation travaillée par les services des deux structures. Catéchèse pour les jeunes

Les catéchèses

– Échos très différents sur les catéchèses. Il faut les proposer à tous les hospitaliers extérieurs au service des salles. Ne pas les dou-


bler par une autre réunion et surveiller leur longueur pour qu’elles restent attractives. Elles servent d’explication et de cadrage pour les démarches du pèlerinage. – Le premier travail de l’animateur est l’animation spirituelle (catéchèses, suivi des célébrations, contacts avec les pèlerins malades et hospitaliers, relais avec les aumôniers). S’il lui reste du temps, il pratique l’entraide pour le travail de sa salle. Célébration de la Parole. Accueil des nouveaux hospitaliers

– La salle de la Forêt est un lieu impropre à une célébration mais le moment a été très apprécié. – Souhait de célébration d’accueil commune aux deux structures. – Question : Comment recruter? Comment fidéliser ? Quels arguments doit-on utiliser ? Pot de l’amitié

– Première image forte des hospitaliers réunis. Réunion n’est pas union. Il faut avoir quelque chose à se dire, il faut essayer de se comprendre et n’avoir pas peur l’un de l’autre. Messe à la Grotte

-Moment important pour tous les pèlerins. L’animation doit rebondir sur une célébration liturgique forte. Après midi à la carte

(piscines, adoration, chemin de croix) – Moments très différents et appréciés de tous. Mais amplitude de sortie trop longue pour ceux qui ont participé à tout. Il

faut prévoir, par groupe, un seul emploi du temps. Procession des lumières

-Très beau mouvement. Un des deux moments où notre pèlerinage s’intègre dans la ronde internationale des pèlerins. Le thème de l’année prochaine devrait nous pousser à prendre une part active dans l’animation de cette procession, comme les jeunes l’avaient déjà fait il y a quelques années pour la procession eucharistique.

préparé avec rigueur pour que la démarche soit vécue en profondeur. Pique-nique

-Belle image de l’Hospitalité réunie. Adaptation pour les malades plus lourds. -Une idée : pique nique le 2ème jour pour renforcer la cohésion des deux structures.

Les prières en salle

– Illustration de l’autonomie du groupe : initiatives diverses et formes diverses de prières. Messe avec les pèlerins d’un jour et engagement des hospitaliers

– Messe joyeuse et priante. L’engagement pendant cette messe allait de pair avec le thème de l’année. Son déroulement est à améliorer. Prévoir une réunion de préparation et une répétition in situ. Photo du pèlerinage

– Heure trop tardive. Matinée trop longue. Utilité de la photo ? Procession eucharistique

– Belle image des deux structures réunies. Aubade musicale

proposée par les jeunes – Ambiance. À refaire l’année prochaine, peut être dans un autre cadre, à un autre moment. Sacrement des malades

– C’est un sacrement. Il doit être 5

Pique-nique : bon appétit !

Célébration d’envoi

– Joyeuse, elle a fait oublier la fatigue et a beaucoup plu. – À célébration commune, préparation commune en vue d’une participation effective plus étroite des pèlerins des deux structures. CONCLUSION Après 17 ans d’attente depuis la première proposition de réunification de date, voici que l’événement a eu lieu. Réussite enthousiaste pour certains, entreprise discutable pour d’autres. « Laissons un peu de temps au temps pour nous apprivoiser » dirait le renard. Alors, en avant pour 2006 !


Réactions à chaud et remise en question …

Hospitalier nouveau : Je suis venue à Lourdes pour aider des malades à faire leur pèlerinage. Il a été très facile d’oublier souvent que j’étais, moimême, appelé à être pèlerin. Ensemble : Cette remarque s’applique t-elle seulement aux nouveaux ou bien aussi aux anciens ? Aider les malades, c’est bien sûr leur donner le plus de confort possible, leur prodiguer les soins nécessaires, les seconder pour des actions qu’ils ne peuvent accomplir seuls. Mais c’est aussi être pèlerins AVEC eux. Quelle est notre participation pendant les catéchèses pour aider les animateurs à les rendre plus vivantes ? Avons-nous aidé les malades à s’exprimer, à chanter, ou à le faire à leur place s’ils ne pouvaient pas euxmêmes ? Avons-nous participé à leur côté aux célébrations en priant ou en méditant avec eux ?

 Quand un nouvel hospitalier ‘’plonge dans la marmite’’ il a de quoi être surpris. Au moment du départ de Lourdes, ENSEMBLE a demandé à trois d’entre eux ce qu’ils pensaient de leurs premiers pas. Des yeux neufs qui voient ce que des yeux plus anciens ne voient plus... des réactions qui peuvent entraîner, de notre part, des remises en question … Accueil des nouveaux hospitaliers

Hospitalier nouveau : J’ai reçu, lors de la journée de préparation, des informations et des consignes nombreuses. Un peu perdu, mais émerveillé, devant l’amoncellement des détails de l’organisation, j’ai oublié que toute entreprise humaine comporte des lacunes et qu’il faut du temps pour se roder. D’où certaines déceptions. Ensemble : N’est-ce pas le ‘’passage obligé’’ pour tous les hospitaliers ? Il nous est demandé d’avoir une bonne tenue, (vestimentaire et comportementale) Qui, au moins une fois, ne l’a oublié ? Il nous est recommandé une grande attention aux autres (malades et hospitaliers) Qui, au moins une fois, ne l’a oublié ? Quelle est la qualité de notre accueil et de nos relations entre hospitaliers (quel que soit l’âge ou l’ancienneté) ?

H

ospitalier nouveau : Je suis venu à Lourdes pour m’occuper des malades. Tout a été nouveau pour moi : le cadre, les méthodes, l’Hospitalité et même le malade. Quelle responsabilité ! Quelle difficulté pour bien m’acquitter de cette mission dès l’arrivée à Lourdes ! Le nouvel hospitalier pourrait-il être plus encadré, plus sécurisé ? Ensemble : Tous les ‘’anciens’’, se souviennent de leur première journée d’hospitalier : les ordres, les contreordres, les lieux que l’on ne connaît pas et qu’il faut utiliser, le malade qui inquiète, les consignes que l’on a oubliées ou auxquelles on ne comprend rien par manque d’habitude ou de vocabulaire, l’organisation déroutante lorsqu’on n’est pas en mesure d’en apprécier les détails …etc. Recruter des nouveaux est nécessaire à la survie de notre Hospitalité, les épauler très étroitement dès leur arrivée et leur faciliter la tâche est capital. Ne faudrait-il pas repenser le rôle du recruteur-parrainconseiller, l’utilité d’une journée spéciale de préparation à usage des nouveaux, une attention particulière aux nouveaux dans les équipes, à leur information, à des mises au point ?

Hospitalier nouveau : Au cours de ces 4 jours j’ai découvert une aventure humaine formidable, une grande leçon d’humilité, un sentiment profond de faire partie d’une nouvelle famille, un esprit de solidarité, des célébrations magnifiques et émouvantes… Je repars l’année prochaine ! Ensemble : Cher hospitalier nouveau, vous serez le bienvenu, mais n’attendez pas l’année prochaine, car, d’ici là, le travail dans votre secteur vous attend. Bon courage ! Propos recueillis par Bernard LUSSAN 6


Les dates à retenir ∑ Les

goûters de Noël

SECTEUR Magescq - Soustons Peyrehorade St Vincent de Tyrosse Seignanx

DATE

DATE LIEU

Dimanche 4 Décembre 2005

Ste Marie de Gosse

Villeneuve

Dimanche 4 Décembre 2005

Sarbazan

Tartas - Ygos

Samedi 17 Décembre 2005

Tartas

Mont de Marsan

Samedi 10 Décembre 2005

Bretagne-de-Marsan

Biscarrosse - Mimizan

Samedi 17 Décembre 2005

Gastes

Hagetmau – St Sever

Dimanche 8 Janvier 2006

Saint-Sever

Grenade - Équipe des jeunes

Samedi 15 Janvier 2006

Larrivière

Bon Pasteur des Barthes Castets – Linxe Dax – Montfort - Mugron

Dimanche 15 Janvier 2006

Dax

Amou

Dimanche 22 Janvier 2006

Pomarez

∑ ∑ ∑

Dimanche 26 Mars 2006 à Caupenne

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PÈLERINAGE - RETRAITE À ROCAMADOUR (projet) LOURDES – Pèlerinage diocésain – Pèlerinage des anciens

Du 27 au 30 avril 2006 21 au 24 juillet 2006 Jeudi 12 octobre 2006

MERCI ! Monsieur François d’AVEZAC Cher Monsieur Je suis heureux de vous renouveler l’expression de ma très vive gratitude pour la présence active de l’Hospitalité Landaise tout au long de cette Octave de Buglose. Je me permets de vous demander de transmettre mes remerciements à tous les membres qui y ont participé avec efficacité et sourire. Je vous prie d’agréer, cher Monsieur, l’expression de mes sentiments respectueusement amicaux et fidèles en Notre Seigneur. + Philippe BRETON Évêque d’Aire et de Dax 7


 Informations générales landaises  Des vêtements et divers autres objets, perdus ou oubliés à Lourdes, sont stockés au bureau de l’Hospitalité. Réclamez-les au secrétariat !  L’Hospitalité de Lourdes fait appel à nous pour assurer une permanence aux piscines pendant la période hors pèlerinages. Si vous ne faites pas encore partie de l’équipe existante qui doit s’étoffer, inscrivez-vous vite auprès du secrétariat !  Chaque année, le service de la pastorale de Lourdes édite le ‘’Livret spirituel’’ qui sert à la préparation du pèlerinage. Si vous désirez acheter ce document pour 2006, commandez-le au secrétariat, il vous sera remis lors de l’assemblée générale. Prix : environ 5€.  Depuis plus de 15 ans, la chorale de l’Hospitalité anime les célébrations des pèlerinages. Le groupe important du début a considérablement diminué (âge, maladie …). Si des volontaires ne prennent pas la relève, la chorale vit sa dernière année. Si vous voulez une force d’animation de nos célébrations, c’est le moment de vous faire connaître au secrétariat. Vous recevrez en retour tous les renseignements nécessaires. Venez chanter avec nous !

Nouvelles de Lourdes

 EN ROUTE VERS 2008 ! Les responsables des sanctuaires préparent activement le 150ème anniversaire des apparitions : préparation spirituelle avec les thèmes d’années, enquête sur les motivations des pèlerins, travaux dans les basiliques, nouveau chemin de croix des malades, …etc. Ce Jubilé sera vécu en lien avec les autres sanctuaires marials européens, il aura une dimension œcuménique, il proposera une réflexion inter religieuse, il s’attachera à voir comment le message de Lourdes est perçu dans le monde, il cherchera à situer Lourdes dans l’univers spirituel du 3ème millénaire. Ouverture du Jubilé le 8 décembre 2007.  COLLOQUE 2005 Ouvert à tous, il se déroulera les 24 et 25 novembre dans la perspective du Jubilé 2008. Il aura pour thème : « Au cœur du message de Lourdes, l’étonnante parole de Marie à Bernadette : ‘’Je suis l’Immaculée Conception’’. Que veutelle dire ? Que veut-elle nous dire ? » Un temps sera également prévu pour échanger sur la mise en œuvre du thème 2006 : «Tenez vos lampes allumées ».  PUBLICATIONS (en vente à la Librairie de la Grotte) Parmi les nouvelles publications de NDL Éditions, nous avons retenu : HISTOIRE DES SANCTUAIRES DE LOURDES DE 1947 à 1988.

Ce document retrace l’évolution des Sanctuaires. On découvre avec étonnement le foisonnement des constructions qui abritent les pèlerins et les invitent à la prière. On perçoit que Lourdes vibre aux événements du monde et de l’Église : le Centenaire des apparitions, le Concile Vatican II, les réformes liturgiques, le Congrès Eucharistique, le pèlerinage de Jean-Paul II (1983), l’accueil des malades, les guérisons, l’action des hospitaliers, la présence des artistes, des peintres, des sculpteurs, des musiciens. C’est un livre de mémoire passionnant.  PRIER LES PSAUMES À LOURDES Le Père Chevallier, prêtre du diocèse de Tarbes et Lourdes, a voulu aider les pèlerins dans leur démarche de prière en les invitant à méditer sur les textes toujours actuels que sont les psaumes.  TRAVAUX ET AMÉNAGEMENTS Dans quelques mois, renouvellement des installations vidéo et audio de la Basilique St Pie X, pour une meilleure participation des pèlerins aux célébrations. Depuis le 20 octobre, restauration du dôme intérieur de la Basilique du Rosaire. La première tranche de travaux autour de la Basilique de l’Immaculée Conception va être lancée. Des panneaux solaires vont être posés sur le toit de l’Accueil Notre Dame (production de 80% de l’eau chaude sanitaire).  BRETELLES Un nouveau signe distinctif pour les hospitaliers est à l’étude. ∑ TARIF 2006 : La Journée “malade’’ à l’Accueil Notre-Dame reviendrait à environ 32 Euros.

Bureau : Centre Jean-Paul II - 102, av. Francis Planté 40100 DAX - Tél. 05 58 58 31 10 Permanence : Les lundis et vendredi en après-midi de 14h30 à 17 h Imprimerie Guy Barrouillet - Dax

2005_03oct  
2005_03oct  
Advertisement