Page 6

C’est pourquoi, dès maintenant, chacun de nous doit contacter largement, sans aucune exclusive, les uns et les autres et leur proposer de venir vivre, avec nous, ces quatre jours merveilleux.

Quelle satisfaction quand l’invitation est acceptée ! Quelle émotion quand vous voyez arriver une famille entière alors que vous l’aviez contactée il y a déjà quelques années ! Croyezmoi, vos efforts ne sont jamais vains. Votre proposition est entendue. Elle entraîne une réflexion pour laquelle certaines personnes ont besoin d’un délai plus important que d’autres. N’hésitons pas à les solliciter à nouveau. Bon courage à tous.

Bien sûr, nous sommes là pour vous aider à les contacter, les rencontrer et leur présenter notre projet : nous disposons, à cet effet, de cassettes vidéo, de photos … Pour en avoir fait l’expérience, nous sommes conscients que cette démarche n’est pas facile ; mais en cette nouvelle année, prenons la résolution de mettre notre orgueil de côté et d’oser proposer cette démarche à de nouvelles personnes. Vous verrez que cela n’a que du positif.

Toute l’équipe de préparation vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année. Catherine DUPOUY

Nouvelles de Lourdes

Première rencontre internationale des hospitalites  Elle a eu lieu à la fin du mois de novembre. Parmi témoignages et tables rondes qui se sont succédés pendant trois jours, voici un compte rendu de la table ronde qui a rassemblé les professionnels de santé au service des pèlerinages. Les médecins présents, de différentes nationalités, ont tous souligné le rôle prépondérant des infirmières et des aides-soignantes qui sont les chevilles ouvrières des pèlerinages, mais qui, malheureusement, sont souvent trop peu nombreuses. Le soignant est avant tout un ‘’pèlerin’’. Il met au service de son hospitalité une compétence particulière qui vient en complémentarité de celle de tous les autres hospitaliers. Il est là pour servir en s’immergeant totalement dans la vie du pèlerinage auquel il participe ainsi que dans toutes les activités diocésaines de son hospitalité. Grâce à cette immersion, il découvre la richesse du temps passé à Lourdes au service des malades : temps pendant lequel il donne et pendant lequel il reçoit. Toute cette richesse reçue au contact des malades et des hospitaliers, sous le regard bien-

veillant de Marie, est une nourriture pour l’après pèlerinage. Constat général : il est facile à Lourdes d’être patient, disponible, souriant... etc. Qu’en est-il dans notre quotidien tout au long de l’année ? 6

2005_01jan  
2005_01jan  
Advertisement