Issuu on Google+

/ Hugues Laveder /

PORTFOLIO 2012


A M OM Carnet de voyage

Modell

PFE : La Coop ’

AGENCE

Extra - Muros

/S Green Energy pavillon

White Box

Angle Solide

Identité

/ E IR


/ Architecte Diplômé d’Etat / _Diplômes

2010 Master d’Architecture (Ensa Lyon) Departement Développement Durable

Autocad 2009 Archicad 11 Revit Photoshop CS4 Indesign CS4 Sketchup 7 pro Artlantis Word - Excel

_Mémoires

2010 : Mémoire Master recherche: L’enveloppe végétale dans la ville dense : En modifiant nos sensations liées à la

2007 Licence d’Architecture (Ensa LYON) 2003 Baccalauréat Scientifique

/ Hugues Laveder / 26 ans, 13/11/1984 7 rue commandant Debelle 38000 GRENOBLE hl71@hotmail.fr 06.19.04.22.63 Permis B

_Connaissance Informatique

mention Bien

_Experiences 2011-2012 septembre à juin Emploi en tant que dessinateur-proprofessionnelles jeteur à l’agence AGREGA, LYON

Faisabilité, Concours, dépôt de P.C. , D.C.E. et carnet de détails.

Prix de la jeune architecture de Lyon 2010

perception de la ville dense, la façade végétale peut-elle jouer un rôle dans la recomposition de nos paysages urbains?

2010 juillet- aout Stage recherche effectué au CERMA (ENSA Nantes) Projet Vegdud

Catégorie Développement Durable

2009 octobre-novembre Stage master effectué à l’agence Detry&Levy, relevé et dépôt de P.C. 2007 septembre-décembre Stage Licence efectué à l’agence Novae Architecture, modélisation 3D

_Compétences

Maîtrise de différentes normes (Construction, PMR, Incendie)

Connaissance en HQE et Passivhaus Relevé, Esquisse, A.P.S, dépôt de P.C. Reflexion détails techniques Outils graphiques de communication

//////// //////// //////// //////// //////// //////// //////// ////////

2006 : Mémoire License Aborder la conception architecturale sous l’angle de la haute qualité environnementale.

_Langues

Anglais Allemand

_Workshop

2009 Dornbirn, Autriche: Antipodium

//////// ////////

Vorarlberg 2030, Vision Rheintal

2005 Lyon: Fête des lumières

Galerie des terraux: «Nature et Paysage»

_Vécu

Membre actif du Collectif 294 kg Secrétaire de l’association «Marmite Urbaine» , 2008 Erasmus Stuttgart Voyage / couchsurfing / Trekking Photgraphie - Littérature - Cinéma


/

e l g An

/ e d i l o S ENSAL License 2 Projet : Logements sociaux locatifs Lyon 3e arrondissement


/ e lid

«La ville ne pose que des problèmes de complexité : transport, mixité sociale, architecture, voisinage... Cette complexité m’intéresse car il s’agit de relations humaines»

o S le

g n A /

Cédric Klapisch

Situé dans le quartier de la Guillotière , à proximité de la ligne de tramway T1, ce projet se veut porteur de mixité sociale .Au coeur d’un même bâtiment se côtoient une crèche, des locaux d’activité, des T2, T3 aux étages et des T4, T5 en duplex. Le noyau de circulation central dessert l’ensemble des appartements par des coursives en regard sur l’espace centrale de loisir. Les espaces de circulation permettent aux habitants de se croiser autour d’un escalier centrale ouvert. En essayant de combiner des dispositifs spatiaux qui favorisent les activités de voisinage et le confort naturel, ce projet essaie de s’inscrire dans une démarche d’equité sociale.

Coupe A-A

Coupe B-B

Coupe C-C

////////


Plan attique

Plan ĂŠtage courant

Plan RDC Perspective depuis la rue Bechevelin

////////


/

e t i Wh

/ x Bo ENSAL Licence 3 Projet : MusÊe d’art contemporain Lyon 9e arrondissement


/

e t i Wh

/ x Bo

Ce projet de musée d’art contemporain se situe dans un site en pleine essor, dans le quartier des docks aux abords de la Saône. Ce bâtiment en béton blanc s’inscrit de façon méthodique dans une trame urbaine orthogonale. Depuis le parvis, l’image reflétée du musée à la surface du bassin de rétention tente de conférer à ce bâtiment riguoureux une image aléatoire. L’aspect massif en béton brut confère à ce musée un aspect preignant. Cette «White Box» a été conçu tel un signal neutre, afin d’insèrer l’art dans un environnement urbain en mutation.

coupe A-A éclairage naturel

coupe B-B éclairage naturel

Maquette numérique

////////


accueil circulation administration bibliothèque / réserve logement temporaire salle d’exposition Halle publique

White Box depuis le parc

Exposition Niveau 1

Circulation niveau 2

Exposition niveau 2

White Box depuis la rue

////////


iv llon

/

a P y rg

e r G /

e n E en

UNI STUTTGART Master 1

Projet : Green Energy Pavillon

pavillon itinĂŠrant


n villo

/

a P y rg

e

En n e e

/ Gr

1: container replié

2: extrusion verticale

Ce pavillon sur les énergies durables est inspiré de la logique de construction industrielle. Il doit répondre à un cahier des charges précis: il doit servir d’espace d’exposition temporaire, être autonome en énergie, et déplaçable facilement. Le cycle de vie de ce pavillon comprend la construction, le transport sur site numéro 1, le montage 1, le démontage 1, le transport 2, le montage sur le site 2, le démontage 2 etc... N*fois, en fonction des N sites d’expositions à travers le monde.

3: déploiement du plancher

ventilation naturelle

panneau solaire orientable

4: extrusion horizontale

trame constructive grande boîte: hauteur 5*55= 275cm largeur 6*55= 330 cm longueur 4*55= 220 cm petite boîte: hauteur 5*50= 250 cm largeur 6*50= 300 cm longueur 4*50= 200 cm

Afin de maitriser le coût en CO2 de ce pavillon, la réponse apportée est de minimiser le coût de transport, de montage et de démontage. Dans cette logique, j’ai utilisé le container comme point de départ du projet. Facilement manipulable, transportable, le container se déplace sur route et sur bateau (dimension 2,6m*12m*2,9m). Le principe de montage se fait par extrusion de volume, le pavillon redevient container lors du transport. Les brise soleil sont équipés de cellules photovoltaïques orientées sud, ce qui confère au pavillon une autonomie énergétique

////////


« J’ai inventé une lampe de poche qui fonctionne à l’énergie solaire, elle n’a qu’un dernier défaut, elle ne marche qu’en plein soleil. » André Franquin

1: isolation en fibre de bois rigide 2: isolation en fibre de bois 3: imperméabilisant 4: plaque d'aluminium 5: bois 6: lame d'air

Structure metallique Rail de connexion Rail de connexion Panneau metallique léger Cable metallique

4 4 6

Bois

6

2

Tasseau Isolation

1

3

5

3 5

Etanchéité

1 2

////////


/ s ro

t x E /

u M ra

ENSAL Master 2

Workshop : Antipodium Vorarlberg 2030

Klaus, Vision Rheintal


/ s ro

u M ra

t x E /

Existant: bâti

Existant: usage

Existant: trame verte

Projet: traitement de l’eau et apport énergétique

Projet: implantation bâti

Projet: traitement de l’eau et apport énergétique

////////


Plan masse: Depuis le flanc de la montagne, trois parc linéaire serpentent entre les nouveaux quartiers d’habitation. Cette opération vise à redensifier la zone constructible, et de créer une nouvelle proximité entre les usagers des espaces publics. Les parcs guident les eaux de pluie jusqu’à de larges bassins de rétention, qui serviront à irriguer l’agriculture de proximité, en plaine.

Photomontage: un projet capable d’accueillir des réfugiés climatiques ?

////////


En haut:

Sentier piétonnier à flanc de coteau

Au centre:

«Les marches paysagères» constitué de bassin d’infiltration

En bas:

Marché de proximité aux abords de la production agricole de plaine

Volumétrie : Implantation bâti depuis la montagne jusqu’à la plaine, quand la nature guide l’urbain. En orange, nouvelles opérations de logement.

////////


1950

2010


C A L

’ P OO Ensal Master 2

PFE : La Coop’, un projet agriculturel

Villeurbanne, La Doua


C A L

’ P OO

La structure Coopérative Première approche

Logement universitaire aujourd’hui

Photomontage: un projet de société pour le campus

////////


Spatialisation Plan Masse : mise en place d’un parc linÊaire

////////


Un projet agriculturel Le P.r.é.: thématisation du Parc

allée rupestre

allée des vergers

les pâturages chemins d’eau allée des vergers

repos bucolique

le champ

localisation Le développement d’espaces de productions collectifs permettraitent de lier les habitants de Villeurbanne et les étudiants autour d’espaces partagés. À travers ce lien cette appropriation commune des sols de production, une activité de ‘culture’ peut revenir au goût du jour.

////////


Arrivée sur l’esplanade

Insa 2

Mise en relation avec le P.r.é

Insa 1

La relation avec le P.RE. a été travaillé grâce à des percements réalisés en Rez de chaussé sous le bâtiment Insa 1. Sous ces percés, des réserves d’eau pluvial permettront de créer un micro climat de fraicheur lors des jours de canicule estivale. Au sol, des bandes enherbées traduisent la rentrée du P.R.E. sur l’esplanade. Des locaux pour le rangement de vélo ouvert au public ont été prévu sur la percée haute.

verger P.r.é

voie douce

esplanade

Bd du 11 novembre

Plan masse du projet

Arrivé du P.r.é sur le site de la coopérative

Coupe sur site

voie douce

Barre Insa 1

Esplanade

Barre Insa 2 rue

cimetierre

////////


’ P OO

C A L

Plan au sol Développement d’un espace public entre les barres hall d’entré

accueil des associations

stockage des vélos

locaux technique

mobilier urbain cooperative de revente chambre d’hôte

bassin d’épuration des eaux de pluie

Atelier / Bergerie

pots de culture

L’esplanade entre les barres Insa 1 et insa 2 sera dédié à la rencontre de proximité. Au sol, un revêtement bois couvrira une grande partie des aménagements, des interstices vont être mis en place afin d’intégrer les micros jardins. De petits espace enherbés ponctuels marquent la retombée des arbres au sol. D’autre part, un espace promotionnel permettra à divers stand de pendre place au devant de cette espace public. Le jeu entre le passage du tramway, les coursives et la fréquentation accru de cet espace public permettra de redonner vie à ce lieu.

////////


Montée sur les toits Parcours ascentionnel

serre duplex simplex simplex

campus

rue

barre insa 1

passage

barre insa 1

passage

atelier

esplanade

boulevard du 11 novembre

coupe latérale Insa 1

serre simplex simplex duplex

campus

rue

coupe latérale Insa 2

barre insa 1

chambre d’hote

esplanade

boulevard du 11 novembre

////////


’ P OO

C A L

Confort d’hiver Système de chauffage

puit canadien intégré au mobilier

façade nord

façade ouest

façade sud

Réutilisant les gaines de ventilations existantes, chaque logement disposera de 2 cheminées d’air, facilitant la mise en place d’une ventilation double flux. Se situant devant chaque porte fenêtre double vitrage, au niveau des sols, le chauffage sera assuré par renouvellement de l’air. L’effet «rideau» permettra d’augmenter le confort d’utilisation. Ce système double flux sera couplé à des puits canadiens mis en place sur l’esplanade.

façade est

////////


Autonomie énergétique pour les culture système s techniques mis en oeuvre

5 (f) (e)

1-circuit de l’eau

(c)

1-écoulement de l’eau sur les toits 2-bassin phyto-épurant 3-cuve de stockage

4

4-pompe 5-système d’irrigation goutte à goutte

3

2-système de contrôle de température

(d)

(a)

(b)

1

panneau photovoltaïque (a) alimente en énergie le système thermomètre intérieur (b) et anénomètre extérieur (c) Système de contrôle (d) qui guide l’ouverture des ouvrants (e) , et du système de ventilation intégré au serre (f )

Surface de panneau photovoltaïque orientation 30 ° Sud: 229, 5 m2 Puissance crête de 150 w/m2 --> 34 425 W produit en condition optimal.

////////


’ P OO

C A L

Désossement

Système constructif Phasage

Allègement des dalles en rdc

Ajout de la structure metallique et plancher collaborrant sur le toit

pose de l’esplanade

Pose des menuiserie, gaine technique, descente des E.P.

aménagement des appartements, pose de la façade

Structure metallique

Les serres en toitures ont été conçu en porte à faux. Situé sur le toit, une dalle de répartition des masses assurera la répartition des charges engendrés. Ces structures en métal, assez lourde sont ajustés sur la trame structurelle. L’allègement de la dalle en R+1, ne suffisant sans doute pas à compenser ce surpoid, des micros pieux viendront reprendre les fondations afin de renforcer la tenu du bâti. Les coursives et les montés au toit seront quand à eux, porté par une structure metallique fixé au sol.

Vue depuis les coursives, en regard sur l’esplanade: les logements se penchent vers l’extérieur.

////////


Perspectives Depuis le P.r.é. jusqu’à la Coop’

1: Vue depuis le P.r.é : verger, mouton et paon pour l’ambiance sonore 3: Vue depuis l’esplanade, activité de jardinage et de loisirs

2: Arrivée devant la Coop’ , lieu d’activité sociale 4: Vue depuis l’immeuble d’en fâce, passage d’un Tramway

////////


/ l l de

o M /

Maquette 1:

Maquette en fil de fer, recherche volumétrique.

2:

Maquette numérique , Black Diamond, Copenhague.

3:

Passivhaus, UNI STUTTGART Bâtiment scolaire.

4:

«La feuille morte» Sortie de métro, coque rigide.

1

2

3

4 ////////


/ E C EN

G A /

AGREGA Architectes Concours, Logements Etudiants et Seniors - 2012Quai Fulchiron, Lyon 5e


/ E NC

E G A /

Plan de Masse

Façade Quai Fulchiron

Vue aérienne lointaine

Matérialité

Façade Rue de la Quarantaine

////////


La réponse à ce concours pour un immeuble d’habitation quai Fulchiron s’axe autour de la notion de mixité, entre 64 logements pour étudiants et 28 logements séniors. L’immeuble est ainsi partagé entre des locataires plus jeune et une occupation plus agée. Une faille marque sur la façade la répartition des différents logements, tandis qu’au rez de chaussée, les espaces de vie collective sont «mis en vitrine». Une toile d’acier inoxidable vient habiller l’ensemble, et avec ses plissures, acquiert un aspect ondoyant. Enfin, des commerces donnant sur la rue de la quarantaine serviront à dynamiser la vie de quartier.

Plan R+7, attique

Plan R+3, R+4, R+5, R+6

Plan R+2, rue de la Quarantaine

Plan R+1

Plan RDC

Coupe sur les logements séniors

////////


Vue depuis le quai Fulchiron

////////


/ e g ya

t e n ar

o v de

/C

Europe 2008-09-10 road-trip & co: A la recherche d’une meilleure compréhension du concept de «durable» et d’une certaine qualité photographique


1 deutsch Jahre Expérience de vie à Stuttgart septembre-décembre 2008

////////


A.Alto Baltik Tour Voyage : Sur les traces d’un finlandais mars 2009

////////


Objectif Lucerne Compréhension d’une démarche holistique février 2010

////////


A l’est, du nouveau Bus Tour : Visite eclair des capitales de l’Europe de l’Est août 2011 - Prague - Vienne - Budapest

////////



portfolio 2012