Page 1

5-2013 www.batitech.ch

au: Nouve e i a part Avec l nique otech électr

Maintien de Pression & Qualité d’Eau

Équilibrage & Régulation

Régulation Thermostatique

ENGINEERING ADVANTAGE

32 I Bientôt près de 50 journées chaudes 36 I Modernisation et économie d’énergie 40 I Eclairage moderne sur le Bürgenstock


Geberit Mapress

Prix: comprimés.

Simplement bien approvisionné: avec Geberit Mapress vous profitez dès maintenant de prix attractifs. Chez Geberit, le pionnier en matière de technique de pressage, vous pouvez compter sur une qualité exceptionnelle du matériau et de la mise en œuvre ainsi que sur un conseil compétent. Une gamme complète de matériaux, de dimensions, de raccords et d’outils vous offre des possibilités d’application pratiquement illimitées. Découvrez de plus amples informations sur les systèmes d’alimentation Geberit auprès de votre commerce de la technique du bâtiment Geberit ou sur → www.geberit.ch.


éditorial

bâtitech 5-13

Histoire d’eau et d’alcool Produire de l’électricité avec de l’eau et de l’alcool: comment est-ce possible? L’Ecole polytechnique de Zurich a mis au point une molécule qui transforme l’eau et l’alcool en énergie. C’est sur cette base que les scientifiques espèrent pouvoir fabriquer une pile à combustible. La molécule en question est un catalyseur. Si on ajoute ce catalyseur à un mélange de méthanol et d’eau, la réaction produit de l’hydrogène et du CO2. Les méthodes actuelles permettent déjà d’arriver à ce résultat, mais seulement avec la haute température et de fortes pressions. Avec la molécule mise au point par l’EPFZ, la réaction a lieu à moins de 100 degrés et à la pression atmosphérique normale. Le processus zurichois a un autre avantage: la réaction produit du CO2 (dioxyde de carbone) et non du CO (monoxyde de carbone). Dans les piles à combustible actuelles, le CO entrave le bon fonctionnement du catalyseur après une certaine durée. L’EPFZ espère prochainement développer une pile à combustible fonctionnant avec la nouvelle molécule. Une première application pourrait être une micro-pile à combustible qui produirait l’énergie nécessaire

pour une montre. Les scientifiques zurichois pensent qu’il est aussi envisageable d’inverser la réaction. A partir de CO2 et d’hydrogène, il devra être possible de produire du méthanol qui serait ensuite utilisé comme carburant. La recherche nous aidera à trouver des solutions intelligentes pour assurer nos besoins en énergie dans le futur. Si vous voulez savoir comment produire de l’électricité pour votre habitation pendant l’hiver, lisez la 2e partie sur le système de micro-cogénération à la page 28. La 1re partie a paru dans «bâtitech» no 4-2013. Un système simple qui produit simultanément de l’électricité et de la chaleur.

Bernard Dätwyler Rédacteur en chef batitech@batinfotec.ch

1


2

bâtitech 5-13

sommaire actuel I 12

produits I 20

partie technique I 32

partie technique I 42

actuel

www.batitech.ch

4 Attention lors de la planification de salles de bain 6 Un équilibre qui n’en a pas l’air: évacuation, recyclage, entrée d’air 10 Geberit AquaClean: une présentation empreinte de fraîcheur 12 L’ascenseur sans structure de toit

produits

TA Hydronics lance TA-Fusion, une gamme révolutionnaire Acteur mondial de premier plan dans les installations de chauffage et de climatisation-régulation, TA Hydronics lance TA-FUS1ON, une gamme révolutionnaire de vannes qui combinent les fonctions de régulation et d’équilibrage dans une seule et même vanne – avec Kvs réglable. Associées au servomoteur adapté, ces nouvelles vannes assurent une maîtrise absolue des installations hydrauliques en permettant aux concepteurs et aux entrepreneurs de dimensionner correctement les vannes de régulation, sans exception. Pour en savoir plus sur TA-FUS1ON: www.ta-fusion.ch TA Hydronics Switzerland AG CH-1303 Penthaz info.ch@tahydronics.com www.tahydronics.ch

14 Duravit équipe ses armoires de toilette d’une sonorisation de haute qualité 16 Geberit AquaClean Sela: la propreté dans sa nouvelle dimension 18 Le sèche-mains le plus petit et le plus rapide de Dyson est là 20 Pivot, la nouvelle robinetterie premium au rayon d’action à 360° 22 La chaudière Ygnis Pyronox LRR 1000-9700 kW 23 La hotte à évacuation, grande favorite! 24 Easytouch-N – ergonomique et facile à opérer Infratronic-N – la robinetterie à fermeture automatique intelligente 26 Le verre reste durablement beau et étincelant

26 Nous donnons un espace à vos idées 27 Pour des connexions discrètes

partie technique 28 Le système de microcogénération (2e partie) 32 Bientôt, près de 50 journées chaudes 36 Economiser de l’énergie suite à la modernisation du bâtiment 40 Une parcelle d’histoire de l’architecture sous un éclairage moderne 42 La régulation constante de lumière: un confort à bas prix (2e partie) 46 Gradation des lampes LED

associations 48 Inauguration d’une maison Minergie-A 50 ImmoClimat Suisse a connu un formidable essor 52 Météo et économie poussent les ventes de gaz naturel en Suisse 54 Séminaire sur l’hygiène 2013


sommaire

bâtitech 5-13

carnet I 62 exposition 56 EnOcean et ses partenaires vous invitent au Roadshow Suisse 2013

formation 58 Know-how NIBT 4 60 Brain Food

carnet 62 Fusion de deux pionniers de l’énergie solaire 63 Petite société – grande prestation 64 Le Geberit Challenge gagne le prestigieux prix Event Award

66 TROX HESCO Schweiz AG fête ses 150 ans 67 Implenia surélève le Kornhaus de Zurich 68 Franke reprend le fabricant suisse de robinetteries KWC 68 Les 250 ans de Pestalozzi + Co AG seront célébrés sur le lac de Zurich 70 Les rendez-vous des professionnels Nussbaum ont rencontré un grand succès 72 «Sadorex Handels AG» devient «Dornbracht Schweiz AG»

SOLUTIONS DE GESTION DU TEMPS, DE LA LUMIÈRE ET DE LA TEMPÉRATURE.

On a le temps bien sous contrôle Station météorologique Meteodata 140 GPS KNX avec éolienne La station météorologique Meteodata 140 GPS KNX de Theben propose de multiples fonctions comme la mesure de luminosité, du vent, de température ainsi que la pluviométrie. Ses avantages sont également visuels : grâce à son boîtier transparent, la station météorologique s‘intègre harmonieusement dans son environnement.

• • •

L‘éolienne enregistre des valeurs précises et n‘est pas perturbée par la direction du vent ou les chutes de neige Le suivi automatique du soleil règle les lamelles de store en fonction de la position réelle du soleil dans le ciel La station météorologique reçoit par GPS les données précises de la date, de l‘heure et du lieu

Intéressé? Pour en savoir plus sur les stations météo: www.theben-hts.ch Theben HTS AG | Im Langhag 11 | 8307 Effretikon | Tél. 052 355 17 00 | Fax 052 355 17 01 | sales@theben-hts.ch | www.theben-hts.ch

3


4

bâtitech 5-13

actuel

Douches émaillées / douches carrelées

Attention lors de la planification de salles de bain Le TÜV Rheinland confirme les avantages très nets des receveurs de douche émaillés par rapport aux douches carrelées. Une étude peut éviter aux maîtres d’ouvrage et aux investisseurs une mauvaise décision en matière de matériau. Que celui qui désire se lier pour l’éternité prenne soin d’examiner: les investisseurs, hôteliers et propriétaires de clinique qui transforment les salles de bain de leur bâtiment ou se lancent dans des travaux de rénovation prennent une décision à long terme – l’investissement doit en effet être économiquement rentable et durable. En plus du design et du confort, la qualité du matériau et la sécurité de montage jouent un rôle décisif lors du choix du produit. Les mauvaises décisions et les défauts qui en résultent peuvent coûter cher – plus particulièrement dans l’espace sensible de la douche. Quiconque mise sur le bon matériau et sur

l’installation professionnelle de produits de marque fait le bon choix. Selon une étude récente menée par le TÜV Rheinland, une douche carrelée constitue le choix le plus risqué pour la zone humide: les joints poreux masquent non seulement le risque de dommages liés à la pénétration d’humidité mais présentent également, tout comme les carrelages rugueux, des défauts d’hygiène souvent très importants. Les surfaces fermées et sans joints comme par exemple les receveurs de douche émaillés ont en revanche été bien évaluées, leur surface ne présentant pas de surface d’attaque pour les salissures adhérentes et la formation de moisissures. Les salles de bain publiques ou à usage commercial sont des zones très sensibles du point de vue de l’hygiène, l’eau, la chaleur et une humidité de l’air favorisant le développement de différents micro-organismes tels que les bactéries ou les moisissures. Il en résulte, dans les hôtels, les cliniques ou les centres de soins, non seulement un risque sanitaire pour les clients ou les patients, mais éga-

Espace de douche carrelé. Les températures élevées ainsi que l’humidité et l’humidité de l’air favorisent le développement de différents micro-organismes tels que les bactéries ou les moisissures dans la salle de bain.

lement un inconvénient économique pour l’exploitant ou le propriétaire du fait des coûts élevés de nettoyage et d’entretien des salles de bain. Une attention élevée doit ainsi être accordée au choix des matériaux lors de la planification de la salle de bain. Il convient par ailleurs d’opter pour des produits particulièrement hygiéniques et faciles d’entretien. Une étude de juin 2012 menée par le TÜV Rheinland GmbH s’est penchée sur les propriétés hygiéniques des receveurs de douche et atteste qu’un espace de douche doté d’une surface sans joints (p. ex. en acier émaillé) est nettement plus hygiénique et facile d’entretien qu’une douche carrelée: un nettoyage simple à l’aide d’un détergent neutre courant non désinfectant réduit déjà de plus de 94 % la teneur en germes de la surface du receveur de douche émaillé, tandis qu’un nettoyage identique sur un receveur de douche carrelé réduit de 77 % seulement la teneur en germes de ce dernier. Les joints des douches carrelées ont plus particulièrement été cités comme point

Carrelage à joints poreux. Les détergents désinfectants réduisent souvent l’encrassement des joints mais risquent également de générer un nouveau problème: les dommages sous la douche liés à la pénétration d’humidité. L’étude du TÜV l’atteste déjà après une période de test de 29 jours: «De petites fissures sont apparues sur les joints du bac de douche 1 (10 × 10 cm, carrelage à joints standard) au cours de l’étude.»


actuel

bâtitech 5-13

5 Plus qu’une pompe

faible. Le rapport du TÜV constate que, dans les espaces de douche carrelés, «un milieu humide est maintenu pendant une durée prolongée du fait de la capacité d’absorption du joint, favorisant ainsi davantage la multiplication des micro-organismes à long terme qu’une surface entièrement sèche et lisse», telle que celle des douches émaillées. De l’eau et de la saleté (cheveux ou squames par exemple) s’accumulent par ailleurs plus facilement dans les joints du carrelage et sur les surfaces carrelées rugueuses que sur les matériaux lisses.

Receveur de douche

Pourcentage de réduction de la teneur en germes de la surface après le nettoyage (%)

Receveur de douche émaillé

94,43 %

Carrelage mosaïque à joints standard

76,92 %

Carrelage 10 ×10 cm à joints standard

75,86 %

Chose particulièrement agaçante: un nettoyage classique n’étant pas suffisant pour les joints de carrelage, l’utilisation d’un détergent désinfectant est recommandée. Ce dernier réduit certes souvent l’encrassement des joints mais génère un nouveau problème: les nettoyants puissants risquent d’attaquer les joints qui deviennent poreux. Des fissures peuvent alors apparaître. Des dommages liés à la pénétration d’humidité peuvent ainsi survenir sous la douche. L’étude du TÜV l’atteste après une période de test de 29 jours seulement: «De petites fissures sont apparues sur les joints du bac de douche 1 (10 × 10 cm, carrelage à joints standard) au cours de l’étude. Il ne s’agit pas exactement d’une surface lisse au sens de la norme DIN EN 14527 [4].» On imagine aisément ce que ceci peut représenter pour un hôtel comptant plusieurs centaines de chambres. Les espaces de douche carrelés doivent également être évités dans les cliniques, dont les salles de bain doivent répondre à des normes d’hygiène très élevées et nécessitent par conséquent une désinfection chimique. Des receveurs de douche émaillés sont indiqués pour ces deux types d’établissement. Les receveurs de douche sont en effet, selon l’étude, «lisses et exempts de coins inaccessibles risquant d’altérer leur possibilité de nettoyage». Grâce à leur surface exempte de joints et de pores, les receveurs de douche émaillés sont faciles à nettoyer et ne présentent quasiment aucun risque de dommages liés à la pénétration d’humidité, même en cas d’utilisation de désinfectants chimiques. Manque d’hygiène et dommages liés à la pénétration d’humidité dans les zones humides – ces risques potentiels ne doivent pas être négligés par les investisseurs et les maîtres d’ouvrage lors de la planification des salles de bain dans les cliniques et les hôtels. Quiconque mise sur le bon matériel pour le receveur de douche peut s’éviter bien des soucis, comme le prouve l’enquête du TÜV. Associé au choix d’un prestataire de qualité qui offre idéalement une garantie à long terme sur ses produits, le receveur de douche émaillé offre hygiène et plaisir durable dans la zone de douche – ce dont les clients ne seront pas les seuls à se réjouir. ■

Vous bénéficiez d‘un intérieur bien chauffé. Et la pompe Mini-Energie de Biral fait circuler l‘eau chaude. En silence et avec la meilleure efficacité! La classe A en matière d‘efficacité énergétique. La première classe s‘il s‘agit de simplicité et de confort d‘emploi et de fonctionnement silencieux. Et la meilleure classe de qualité et de fiabilité. Les circulateurs Mini-Energie de la série AX. Naturellement de Biral - le pionnier et l‘inventeur de la pompe économe en énergie. Davantage sur le champion du rendement et de l‘efficacité sous: www.biral.ch Conseil et vente: Hoval AG www.hoval.ch


6

bâtitech 5-13

actuel

Wesco présente

Un équilibre qui n’en a pas l’air: évacuation, recyclage, entrée d’air La qualité de l’air détermine l’air ambiant de l’habitat et, partant, le bien-être des habitants. La hotte joue un rôle fondamental, car sa performance à éliminer de la cuisine les graisses, les vapeurs de cuisson et les odeurs détermine la qualité de l’air. Evacuation de l’air, recyclage de l’air ambiant, entrée d’air Les hottes de cuisine sont pourvues de filtres pour traiter les vapeurs de cuisson. Les concepteurs et les maîtres d’ouvrage ont le choix entre les hottes à évacuation

et les hottes à circuit fermé. Mais aujourd’hui, ils doivent aussi réfléchir au bilan aéraulique de l’habitat et prévoir un système d’entrée d’air, et ce, pas uniquement dans les immeubles «éconergétiques».

Solutions Wesco: régulateur d’entrée d’air...

contacteur de fenêtre...

ouvre-fenêtre...

Les hottes à évacuation éliminent l’air vicié des cuisines directement vers l’extérieur. L’air sortant doit être compensé par un volume équivalent d’air entrant: l’apport d’air neuf est assuré passivement, en ouvrant manuellement les fenêtres, ou activement, par un système d’entrée d’air contrôlée. Ces systèmes évitent les dépressions et équilibrent le bilan aéraulique – condition essentielle à la qualité de l’air ambiant et à un taux hygrométrique agréable. Les hottes à circuit fermé filtrent les vapeurs et retiennent les graisses, puis rejettent l’air épuré dans la zone cuisine. La recirculation du flux d’air engendre des remous qui perturbent la captation des vapeurs de cuisson. Le filtrage n’est pas total et les vapeurs de cuisson restent à l’intérieur du bâtiment. Les particules de graisse résiduelles et les vapeurs se déposent sur les murs, les plafonds, les meubles et les textiles. De plus, l’aération insuffisante accroît le risque de moisissures à l’intérieur du bâtiment. ➜


7

bâtitech 5-13

agenturamflughafen.com

actuel

Pour que votre efficacité énergétique soit maximale Chauffage par pompe à chaleur

Prestataire de services par enthousiasme, nous n’avons qu’une idée en tête: faciliter le travail de nos clients. C’est pourquoi Krüger est le partenaire idéal des architectes, ingénieurs-conseils et des propriétaires de villas. Nous optimisons le climat ambiant. Avec le Secomat, nous séchons le linge. Nous chauffons et asséchons également es chantiers. Sur tous les fronts, nous mettons tout en œuvre pour préserver les ressources et privilégier la durabilité. Depuis peu, nous suscitons l’enthousiasme auprès de nos clients avec des chauffages par pompes à chaleur particulièrement économiques. Vous éliminez non seulement la consommation de mazout, mais optimisez également l’encombrement des installations fixes dans la chaufferie. Le chauffage par pompe à chaleur Estia est produit innovant de notre partenaire Toshiba. Krüger, une autre idée du service – depuis 1931.

Krüger + Cie SA, 9113 Degersheim Téléphone 0848 370 370, info@krueger.ch, www.krueger.ch Succursales à: Brügg, Delémont, Dielsdorf, Forel, Frauenfeld, Gisikon, Giubiasco, Grellingen, Meyrin, Münsingen, Oberriet, Rothrist, Samedan, Schaffhouse, Steg, Wangen, Zizers


8

bâtitech 5-13

actuel

balance...

Les systèmes d’entrée d’air sont le complément indispensable aux hottes modernes. Le renouvellement contrôlé de l’air ambiant préserve l’équilibre du bilan aéraulique sans dépression et le confort hygrométrique. Dans les anciens immeubles, le renouvellement de l’air se produit naturellement par la perspiration de l’immeuble à travers les disjoints de son enveloppe. Dans les immeubles modernes, beaucoup plus étanches, il nécessite l’intervention de systèmes d’entrée d’air contrôlée. Les systèmes automa-

aircube.

tiques d’entrée d’air s’avèrent surtout utiles dans les bâtiments neufs ou rénovés. En effet, leur enveloppe est devenue tellement étanche qu‘elle empêche toute perspiration naturelle. Conséquence: sans aération contrôlée, l’hygrométrie de-

vient trop élevée et constitue un risque de détérioration majeur pour la qualité de l’air ambiant. www.wesco.ch www.berbel.de

Des systèmes complets pour le chauffage, la climatisation et le sanitaire

re lleu ue ... i e q m ne ergéti u r n pou acité é effic

OVENTROP (Suisse) Sàrl, Lerzenstrasse 16, CH-8953 Dietikon Tél.: 044 830 62 73, Fax: 044 830 62 74 Internet: www.oventrop.ch, E-Mail: mail@oventrop.ch


actuel

bâtitech 5-13

Je suis partout chez moi Dans mon métier, je suis toujours sur la brèche. Mon partenaire doit donc aussi se montrer souple, fiable et disponible 24 heures sur 24. En Suisse, Electro-Matériel SA est désormais neuf fois à vos côtés, afin que vous puissiez faire du bon boulot à toute heure et en tout lieu.

Votre dans succursale la rég ion va EM udois

Base

l

Bienv e à Lau enue sanne

Bern

Genè

ve

Heide

n

Lausan

ne

Lugano

Luzern

Sion

Zürich

Basel

Bern

Genève

Heiden

Lausanne

Lugano

Luzern

Sion

Zürich

www.electro-materiel.ch

9


10

bâtitech 5-13

actuel

La campagne Geberit AquaClean englobe quatre sujets: bien-être, propreté, fraîcheur et hygiène. La fidèle ambassadrice de la marque est l’actrice Melanie Winiger qui, par sa nature tonique, fraîche et naturelle, incarne les caractéristiques de l’eau à la perfection.

Geberit lance une nouvelle campagne publicitaire

Une présentation empreinte de fraîcheur Le naturel et la fraîcheur: des valeurs représentées par Melanie Winiger qui l’associent à Geberit AquaClean. Dans la nouvelle campagne publicitaire Geberit AquaClean s’étendant sur le plan international, Melanie Winiger œuvre à nouveau en qualité d’ambassadrice de la marque. Son élégance est en harmonie avec la forme novatrice maintes fois primée du nouveau WC-douche Geberit AquaClean Sela. Sa conception est l’œuvre du designer et architecte renommé Matteo Thun. Dans la nouvelle campagne publicitaire d’envergure internationale, Melanie Winiger incarne les puissantes et indomptables caractéristiques de l’eau grâce à son comportement vif et naturel. La célèbre actrice et animatrice s’avère être l’ambassadrice idéale pour la nouvelle campagne de communication, laquelle conquiert le marché européen à l’aide de sujets expressifs.

blicitaires pour des marques internationales et est l’auteur de portraits d’artistes bien connus tels que Robert de Niro, Scarlett Johansson ou encore Keith Richards. Il est parvenu, d’une manière particulièrement esthétique, à réaliser une impressionnante mise en scène relative à la forme et au naturel de l’eau et ainsi d’illustrer la douceur du lavage à l’eau.

Esthétique sur toute la ligne

Le bien-être dont on ne veut plus jamais se passer

La mise en scène de la campagne a été confiée au jeune et célèbre photographe et régisseur Francesco Carrozzini. Il est à l’origine de nombreuses campagnes pu-

Les WC-douches de Geberit offrent une toute nouvelle sensation de fraîcheur et de propreté. Sur une simple pression

d’une touche, le bras de la douchette dissimulé sort de sa cachette et lave l’utilisateur avec douceur à l’aide d’un jet d’eau tempéré. Celui-ci procure une sensation de pure propreté et de fraîcheur absolue. En outre, le lavage doux et naturel à l’eau prévient les irritations de la peau et opère même un effet calmant en cas de problèmes existants. De ce fait, les peaux sensibles bénéficient également de soins parfaitement adaptés. Après avoir connu cette sensation de bien-être, on ne désire plus jamais s’en passer.

Design élégant et primé Avec le nouveau produit Geberit AquaClean Sela, le leader européen en technique sanitaire pose de nouveaux jalons en matière de technologie et de design. Le design de la nouvelle installation de WC complète Geberit AquaClean Sela satisfait tous les désirs: le célèbre designer et architecte italien Matteo Thun a conçu le nouveau WC-douche de manière épurée, moderne et compacte et a créé ainsi une nouvelle dimension pour les WC avec fonction de douche intégrée. Grâce à


actuel

bâtitech 5-13

la compacité de sa forme, il s’intègre élégamment et discrètement dans pratiquement chaque espace de bain. Matteo Thun déclare à ce sujet: «Dès le début, j’ai abordé la tâche de concevoir un WCdouche pouvant s’adapter aussi normalement et naturellement que possible dans pratiquement chaque salle de bains.» Il est tout particulièrement réjouissant que le concept technique et le design ont obtenu les distinctions très convoitées «iF product design award» et «Interior Innovation Award».

Nouveau site web: www.i-love-water.ch devient www.geberit-aquaclean.ch Conjointement au lancement de la campagne, un nouveau site web Geberit AquaClean a été activé en date du 4 mars 2013. Il se présente dans la nouvelle fraîcheur du look de la campagne et montre l’utilité du lavage avec de l’eau, l’historique de Geberit AquaClean, les avantages des modèles Geberit AquaClean ainsi

que les possibilités de tester et d’acheter le produit. Dans le domaine du service après-vente, le client obtient des informations utiles telles que l’enregistrement des garanties, les conseils relatifs à l’entretien, les instructions abrégées en cas de

panne, la documentation inhérente aux WC-douches Geberit ainsi que les données relatives aux contacts.

www.geberit-aquaclean.ch

Power for you! Dès maintenant nous vous proposons des nouveaux produits d’excellente qualité, à prix attractifs pour les professionnels. Optez pour la fiabilité et découvrez l’éventail de nos produits ProOne dans nos succursales.

www.pro-one.ch

11


12

bâtitech 5-13

actuel

Schindler 3400

L’ascenseur sans structure de toit Avec le modèle 3400, Schindler propose pour la première fois un ascenseur sans structure de toit pour la surcourse, ce qui permet de régler tout à la fois de nombreux problèmes liés à la desserte des immeubles d’habitation par des ascenseurs. Texte de Reto Westermann On ne peut plus se passer d’ascenseurs performants et confortables dans les immeubles d’habitation. D’une part, ils sont exigés impérativement dans le cadre de la Loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand) dans les constructions neuves et les rénovations de grande envergure. D’autre part, pour les locataires et les acheteurs, il est tout à fait naturel, pour des raisons de confort, que leur futur lo-

gement soit accessible par un ascenseur. Cela est valable en particulier pour les appartements en attique à deux étages, très convoités et par conséquent plus chers. Un ascenseur qui dessert les deux étages constitue dans ce cas un critère important pour la vente ou la location.

Compact, rapide, performant Mais pour les planificateurs, les architectes et les maîtres d’ouvrage, le souhait d’un ascenseur est une source de préoccu-

pation régulière. Le point le plus délicat est souvent la structure de toit pour la surcourse de la gaine, qui est indispensable pour assurer la sécurité des techniciens de service lors de travaux sur la cabine d’ascenseur. Cette structure altère l’esthétique épurée des constructions modernes et engendre des points sensibles quant aux propriétés physiques de la construction – notamment des pertes thermiques – lorsqu’elle est rapportée sur la surface du toit. Par ailleurs, la surcourse peut dans certaines circonstances gêner la vue des voisins et les amener parfois à s’opposer à un projet de construction – ou encore la structure de toit peut ne pas être conforme aux lois sur la construction, la hauteur maximale d’un bâtiment étant alors dépassée. Et c’est notamment la raison pour laquelle on renonce régulièrement à desservir par ascenseur l’étage supérieur des appartements en attique, ce qui réduit à nouveau leur valeur. Le nouveau Schindler 3400 résout tous ces problèmes: il n’a plus besoin de structure de toit pour la surcourse et peut toutefois concurrencer les installations d’ascenseurs électromécaniques habituelles avec une vitesse de 1,0 m/s, une hauteur de levage allant jusqu’à 30 mètres et une capacité de cabine de 5 à 13 personnes.

Ascenseur en porte-à-faux

Les structures de toit dérangeantes n’ont pas lieu d’être avec le nouveau Schindler 3400. Cela est judicieux non seulement sur le plan esthétique mais cela aide également à économiser de l’énergie.

Une hauteur de 2,40 mètres de l’étage le plus élevé est suffisante pour intégrer un Schindler 3400. Une construction innovante permet de renoncer à la structure de toit: dans les ascenseurs classiques, la cabine est guidée par un rail sur chacune des parois latérales de la gaine, alors que, dans le nouveau Schindler 3400, la cabine est suspendue en porte-à-faux à deux rails fixés sur la même paroi. Le principe peut être comparé à celui du chariot élévateur, dont les fourches sont également guidées par deux rails parallèles. L’entraînement extrêmement com-


actuel

bâtitech 5-13

13

Le no.1 des raccords en bronze

Spacieux, harmonieux et moderne: le nouveau Schindler 3400 avec, par exemple, une cabine rouge.

pact du Schindler 3400 est logé dans la partie supérieure de la gaine entre les deux rails – un local des machines séparé n’est donc pas nécessaire. Grâce à la construction compacte, la cabine peut dépasser l’entraînement pour monter tout en haut. De plus, après retrait de la paroi latérale de la cabine, presque tous les travaux de service peuvent être effectués directement à partir de cette dernière – une solution qui garantit la sécurité du technicien de service, même sans surcourse. Les constructeurs ont également imaginé une solution compacte pour la commande de l’ascenseur. Elle est intégrée de façon pratiquement invisible

dans le montant de porte de n’importe quelle entrée d’ascenseur. La construction compacte du Schindler 3400 ne résout pas seulement de nombreux problèmes dans les constructions neuves, mais convient également à des équipements ultérieurs de bâtiments anciens, jusque-là exclusivement desservis par des escaliers. Etant donné que seule une paroi de gaine doit être porteuse, l’ascenseur peut être intégré plus facilement et plus discrètement dans la disposition horizontale existante. Et, compte tenu de l’absence de structure de toit, les discussions habituelles avec les autorités concernant la protection des sites n’ont plus lieu d’être, en particulier pour les bâtiments historiques et les constructions avec des toits à pignons.

CONSTRUISONS ENSEMBLE !

Un processus de planification simple Malgré une construction différente du schéma habituel, rien ne change pour les architectes et les ingénieurs du génie civil dans le processus de planification du Schindler 3400 – hormis la structure de toit, qui n’est plus nécessaire: la section de la gaine a les mêmes dimensions que celle des autres ascenseurs de même catégorie. L’accès est possible aussi bien d’un côté que par deux portes opposées. Compte tenu de ses nombreux avantages, le nouveau Schindler 3400 devrait à l’avenir également figurer en tête de la liste de sélection des planificateurs et architectes. www.schindler.ch

Données clés Charge utile: 400–1000 kg, 5–13 personnes Hauteur de levage: max. 30 m, max. 14 arrêts Accès d’un côté: 400 kg, 535 kg, 675 kg, 800 kg, 1000 kg Accès opposés*: 400 kg, 535 kg, 675 kg, 800 kg, 1000 kg Largeur de porte: 800 mm, 900 mm (750 mm pour 400 kg) Hauteur de porte: 2000 mm, 2100 mm (en option) Hauteur de la tête de gaine: min. 2400 mm Profondeur de la fosse: 1060–1150 mm Largeur de gaine: 1400–1600 mm Profondeur de gaine: 1350–2650 mm Entraînement: traction directe/régulation de fréquence Vitesse: 1,0 m/s Commande: commande à enregistrement d’appel, commande collective descente et commande collective sélective * Pour des entrées opposées, la distance minimale entre paliers est de 30 cm.

www.raric.ch


14

bâtitech 6/7-12

produits

Une sonorisation de qualité pour la salle de bains

Duravit équipe ses armoires de toilette d’une sonorisation de haute qualité La musique a une influence déterminante sur notre humeur. Elle nous détend, nous stimule et nous rend simplement de bonne humeur. Grâce à un système de sonorisation entièrement nouveau, Duravit ouvre la porte de la salle de bains à une qualité sonore n’ayant rien à envier aux excellents systèmes qui équipent la maison ou la voiture: une sonorisation parfaitement adaptée aux aléas acoustiques qui règnent dans la salle de bains, une pièce où de nombreux matériaux durs sont peu favorables à la sonorisation. La transmission musicale s’effectue sans fil à partir de tous récepteurs compatibles bluetooth tels que smartphone, tablette

graphique, iPad ou encore iPhone. Il suffit tout simplement de se brancher une seule fois sur le système de sonorisation de Duravit. La communication entre les deux appareils reste en mémoire et s’effectue automatiquement. Un détail parti-

culièrement séduisant: les réglages se font à partir de l’interface habituelle de son propre appareil, ce qui facilite énormément l’utilisation du système de sonorisation pouvant accepter jusqu’à huit utilisateurs différents. Chacun des membres de la famille peut ainsi écouter sa musique préférée. Le système de sonorisation de Duravit est de surcroît utilisable dans le domaine collectif grâce à un déblocage au moyen d’un mot de passe spécifique, créant encore davantage de confort dans les salles de bains des hôtels. Les composants technologiques de ce système sont dissimulés dans l’armoire de toilette derrière un élégant bandeau. Duravit utilise un système 2.1 de haute

qualité avec 35 watts de puissance totale, deux haut-parleurs flat drivers brevetés et un haut-parleur supplémentaire à caisson de basses actif de 25 watts avec système à radiateur passif. Malgré leurs formes compactes et leur faible poids, ces composants possèdent d’excellentes qualités acoustiques qui leur permettent de diffuser un son agréable et puissant. Tous les modules sont d’une très haute technicité jusque dans les moindres détails. Le système de sonorisation de Duravit est protégé par un textile acoustique insensible aux projections d’eau et à l’humidité. Ce textile offre une perméabilité acoustique élevée pour laisser passer un son clair et volumineux. Le système de sonorisation de Duravit peut être installé en option dans toutes les armoires de toilette des séries Happy D.2, X-Large et Delos équipées de diodes électroluminescentes. Il est utilisable indépendamment de l’éclairage et ne nécessite aucun interrupteur supplémentaire. Avec moins de 0,5 watt, sa consommation en mode veille se situe en deçà des prescriptions de la directive écoconception émanant de la Commission européenne et qui entre en vigueur à partir de 2013.

www.duravit.ch

La techn i q u e e n p a r fa it e h arm o n i e ! www.kessel-suisse.ch

Siphons de sol

Caniveaux de douche

Siphons de cave


produits

15

bâtitech 5-13

peugeot-professional.ch

NOTRE , C’EST DE SIMPLIFIER LE

.

PEUGEOT BOXER DÈS CHF 23 853.– • AVANTAGE CLIENT DE CHF 11 847.– INCLUS • ET LEASING À 3,9%

LE PEUGEOT BOXER: CONÇU PAR DES PROFESSIONNELS POUR DES PROFESSIONNELS. Le Peugeot Boxer facilite votre travail au quotidien. Choisissez la dimension de votre véhicule parmi trois hauteurs et quatre longueurs. Et adaptez la motorisation à vos besoins. Enfin, savourez à tout moment un excellent confort de conduite grâce au riche équipement intérieur. En résumé, profitez dès maintenant de notre offre séduisante et ne manquez pas de vous rendre à votre Peugeot Professional Center. Peugeot Boxer Fourgon tôlé 330 L1H1 2.2 HDi FAP 110 ch, CHF 35 700.–, moins rabais de fl otte CHF 9 996.– et prime cash CHF 1 851.–, prix fi nal CHF 23 853.–. Véhicule illustré: Peugeot Boxer Fourgon tôlé 333 L2H2 2.2 HDi FAP 130 ch, avec feux antibrouillard en option, CHF 43 250.–, moins rabais de fl otte CHF 9 996.– et prime cash CHF 2 777.–, prix fi nal CHF 30 477.–. Conditions de leasing: casco complète obligatoire non comprise. Conditions de leasing sous réserve d’acceptation par Peugeot Finance, Division de PSA Finance Suisse SA, Ostermundigen. La conclusion d’un contrat de leasing est irrecevable si elle entraîne le surendettement du preneur de leasing. Conditions générales: valable pour les commandes effectuées du 1.5 au 31.5.2013. Les offres sont cumulables. Prix, hors TVA. En exclusivité auprès des partenaires Peugeot participant. Les véhicules utilitaires proposés sont destinés à l’utilisation commerciale ou professionnelle – les offres sont donc réservées uniquement à la clientèle fl otte. Sous réserve de modifi cations techniques et tarifaires ou d’erreurs d’impression.

UTILITAIRES PEUGEOT


16

bâtitech 5-13

produits

Geberit lance un nouveau et élégant WC-douche

Geberit AquaClean Sela: la propreté dans sa nouvelle dimension L’eau est indissociable des soins corporels au quotidien. Un nombre toujours plus important de personnes se lave à l’eau après le passage aux toilettes – la forme la plus naturelle et la plus authentique de lavage. Avec Geberit AquaClean Sela, Geberit, le leader européen en technique sanitaire, présente un nouveau WC-douche qui offre non seulement fraîcheur et propreté, mais en plus convainc par son design moderne et épuré. Sa conception est l’œuvre de l’architecte et designer italien Matteo Thun. La forme compacte et rectiligne du nouveau WC-douche a obtenu de nombreuses distinctions pour son design.

«Dès le début, j’ai abordé la tâche de concevoir un WC-douche pouvant s’adapter à pratiquement chaque salle de bains aussi aisément et naturellement que possible», telles sont les paroles de Matteo Thun. Les nombreuses réactions positives et les distinctions obtenues prouvent la parfaite réussite de cette conception. La normalité et la pureté du design engendrent une nouvelle dimension pour les WC avec fonction de douche intégrée. Geberit AquaClean Sela constitue un exemple parfait en matière d’esthétique de l’invisible: l’ensemble de la technique est dissimulé dans la céramique et caché par une coque.

Trois distinctions design award très convoitées à son actif Au premier coup d’œil, il s’agit d’un WC tout à fait normal. C’est uniquement lors de l’ouverture du couvercle que l’on aperçoit les touches de commande sur le côté du siège. Le design novateur a également convaincu les membres du jury des prix design renommés «iF product design

Le célèbre designer italien Matteo Thun confère son élégance et sa forme primée au nouveau WC-douche de Geberit.

Geberit AquaClean Sela séduit par son élégance et sa forme compacte épurée. Le design est basé sur une technique de fixation dissimulée.

award», «Interior Innovation Award» et «Design Plus powered by ISH 2013»: ils ont aussi bien récompensé le design du produit que le concept technologique raffiné du Geberit AquaClean Sela – caractéristiques permettant d’intégrer tout naturellement le WC-douche dans chaque salle de bains, tout comme un WC traditionnel.


produits

L’utilisation du Geberit AquaClean Sela est simple et conviviale. Le tableau de commande situé à droite du WC-douche est optimisé en matière de sensibilité et conçu de manière à ce que l’utilisateur trouve la touche adéquate sans contact du siège. Geberit AquaClean Sela: le WC-douche ayant l’apparence d’un WC normal (à gauche).

Source de fraîcheur et de pureté L’eau est indissociable des soins corporels – la sensation de fraîcheur après une douche est incomparable. Ce lavage agréable et minutieux avec de l’eau est également éprouvé avec Geberit AquaClean Sela après le passage aux toilettes. Sur simple pression d’une touche, cette sensation de fraîcheur unique en son genre est palpable, ce qui a été pris en considération lors du choix de son nom: «Sela» est le nom d’une source claire et rafraîchissante de la rivière Inn, qui se situe dans les montages suisses en HauteEngadine.

Favorable à l’environnement La nouvelle installation de WC complète lave avec ménagement et efficacité à l’aide d’un jet d’eau tempéré qui, grâce à

A propos Geberit est une entreprise leader sur le marché européen, globalement orientée vers la technique sanitaire. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires de CHF 2,2 milliards. Elle emploie mondialement 6100 collaborateurs dans 41 pays.

un mélange de petites bulles d’air, est tout particulièrement doux et agréable. Cela procure une sensation de fraîcheur et permet également de baisser la consommation d’énergie. En cas d’intensité maximale du jet, seul 0,5 litre d’eau est libéré dans une durée de douche préréglée à 20 secondes. En outre, le Geberit AquaClean Sela, tout comme l’ensemble des WC-douches de Geberit, satisfait aux normes européennes et aux exigences ecodesign en vigueur et, grâce à la fonction économie d’énergie, il accuse une consommation énergétique minimale également en mode stand-by. Geberit AquaClean Sela satisfait à toutes les importantes normes en vigueur en Suisse et en Europe, telles que par exemple EN 1717/13077 et dispose d’un certificat de la SSIGE.

bâtitech 5-13

L’étroite télécommande est aisément maniable. Le processus démarre à l’aide de la grande touche ronde, les autres paires de touches sont marquées des signes plus et moins ainsi que des flèches de direction et règlent les adaptations individuelles de l’intensité du jet de la douchette ainsi que de la position correcte du bras de la douchette. L’oscillation démarre par l’actionnement simultané des touches fléchées.

diaire de touches facilement identifiables, on procède au démarrage des fonctions, au réglage de l’intensité et de la position du jet de la douchette ainsi qu’à la fonction de douchette oscillante (mouvement avant et arrière du bras de ■ la douchette).

Respirez un air meilleur grâce à l`évacuation

Matériaux de première qualité Le siège et le couvercle de WC du Geberit AquaClean Sela sont fabriqués dans un Duroplast stable et de première qualité et des amortisseurs intégrés permettent une ouverture et une fermeture silencieuses. La céramique dispose d’une capacité de rinçage supérieure à la moyenne et est équipée d’une surface antitache. En outre le WC-douche dispose d’un confortable siège de forme ergonomique.

Commande intuitive Le plus récent modèle Geberit AquaClean est simple à utiliser: la fonction de douche peut être commandée à choix directement à l’aide du tableau de commande sur le siège de WC ou par le biais de l’étroite télécommande. Par l’intermé-

AERATION Info Ohnsorg et fils SA chaussée de Treycovagnes 17 1400 Yverdon-les-Bains Tél. 024 446 10 20 Fax 024 446 10 22 www.ohnsorg.biz info@ohnsorg.biz

Produit de qualité suisse

17


18

bâtitech 5-13

produits

Le modèle AB12 (V) de la toute dernière génération de sèche-mains Dyson Airblade est 60 % plus petit que les précédents et sèche les mains en 10 secondes.

Nouveau: sèche-mains Dyson Airblade V (AB12)

Le sèche-mains le plus petit et le plus rapide de Dyson est là Dyson, entreprise innovante, présente le sèche-mains compact Airblade «V». Ce sèche-mains de la toute dernière génération est 60 % plus petit que la variante classique pour des performances identiques, avec un montage mural facile et un faible encombrement. Le sèche-mains Airblade «V» (AB12) représente la toute dernière technologie Airblade, au format très compact, disponible dès maintenant en Suisse. Les ingé-

nieurs Dyson ont réduit l’Airblade V de près de deux tiers par rapport aux modèles précédents, sans faire de concessions sur les performances car les mains sè-

Informations complémentaires sur le sèche-mains Dyson Airblade • Au cours des 15 dernières années, plus de 100 ingénieurs de l’équipe des moteurs Dyson ont développé et amélioré en permanence le Dyson Digital Motor, avec des investissements qui se sont élevés à 100 millions de livres. Dyson investit encore chaque année 10 millions de livres dans le développement des moteurs. • Près de 27 millions de livres ont été investis dans le développement du dernier Dyson Digital Motor qui équipe l’AB12. • Les moteurs Dyson Digital sont fabriqués dans la nouvelle usine haute technologie Dyson, West Park à Singapour, qui a coûté 20 millions de livres. 50 000 moteurs y sont fabriqués chaque semaine sur un site de 36 000 mètres carrés.

• Recherche et développement: le sèchemains Dyson Airblade V est le résultat de trois années de recherche intensive, avec 125 ingénieurs et un budget de 40 millions de livres. • Essais: les ingénieurs Dyson ont fabriqué plus de 3000 prototypes Airblade et chaque composant a été testé des centaines de fois. Le lavage et le séchage des mains ont été soumis à plus de 213 million d’essais. • La technologie Airblade fait l’objet de 110 brevets et le Dyson Digital Motor V4 de 100 autres brevets. • 5 ans de garantie

chent en 10 secondes grâce aux flux d’air aussi rapides qu’un avion. Le Dyson Digital Motor V4, l’un des moteurs de 1600 watts les plus petits et les plus puissants du monde, permet cette évolution. Ce moteur numérique sans balais de charbon génère deux flux d’air non chauffé d’une vitesse de 692 km/h, qui éliminent l’eau des mains, comme avec des essuie-glaces. En raison de l’absence d’éléments chauffants, la technologie Airblade est également convaincante en matière de bilan CO2. Car, contrairement aux sèche-mains à l’air chaud, le sèchemains Dyson Airblade V n’est pas basé sur le principe de l’évaporation, consommatrice d’énergie, comme méthode de séchage. Il économise ainsi jusqu’à 70 % d’énergie. Le sèche-mains Dyson Airblade est par ailleurs une solution économique: il sèche 22 paires de mains pour le prix d’un essuie-mains en papier et le coût d’entretien s’élève à environ 50 francs par an.

Montage facile, de faible encombrement et hygiénique Le sèche-mains Dyson Airblade V a une profondeur de seulement 10 cm et ne prend pas plus de place qu’un distributeur d’essuie-mains traditionnel. Il est compact


produits

et n’a pas besoin d’être encastré dans le mur, ce qui évite ainsi les coûts supplémentaires. Un bijou technique: l’électronique de démarrage fonctionne avec un champ magnétique. Lorsqu’on tient les mains au-dessous de l’appareil, le champ magnétique est interrompu et l’Airblade V se met en marche. De plus, dans le plus petit des sèche-mains Dyson, un filtre HEPA nettoie l’air avant qu’il soit soufflé sur les mains, ce qui lui confère ses propriétés très hygiéniques. La coque scellée de l’appareil possède un revêtement antibactérien, 99,9 % des bactéries de surface étant ainsi éliminées. James Dyson dit de cette nouvelle invention: «Avec des modèles informatiques complexes, les ingénieurs de Dyson ont développé un moteur numérique d’une puissance énorme. Ce moteur de plus de 90 000 tours/minute et 6000 impulsions par seconde génère dans l’Airblade V deux flux d’air froid puissants qui éliminent l’eau des mains rapidement et de manière hygiénique.»

A propos des sèche-mains Dyson Airblade La technologie Dyson Airblade™ assure le séchage complet des mains en 10 à 12 secondes seulement et consomme – entraînement par le Dyson Digital Motor (DDM), d’une longue durée de vie et consommant peu d’énergie – jusqu’à 80 % d’énergie de moins que les sèche-mains traditionnels à air chaud. Le moteur génère de l’air qui circule jusqu’à 692 kilomètres à l’heure. Cet air non chauffé est dirigé dans une fente de 0,3 millimètres de large (tous les modèles), c’est-à-dire pas plus épaisse qu’un cil. Le flux d’air agit comme un essuie-glace invisible, qui retire l’humidité des mains et les sèche complètement. Grâce au filtre HEPA (tous les modèles), la technologie Airblade™ élimi-

Prix du sèche-mains Dyson Airblade V (AB12): CHF 1090.– (blanc)/CHF 1190.– (gris); les deux hors TVA et TAR.

ne 99,9 % des bactéries et des champignons qui se trouvent dans l’air. Les sèche-mains Dyson Airblade™ sont testés dans un espace acoustique propre à Dyson (chambre semi-anéchoïque). Dans cet environnement contrôlé, des ingénieurs spécialisés dans l’acoustique ont pu saisir les sons spécifiques produits par la machine, ce qui leur a permis de découvrir où des améliorations étaient possibles et où une mousse acoustique pouvait être placée stratégiquement pour optimiser le flux d’air, réduire les turbulences et améliorer globalement la restitution sonore. www.dysonairblade.ch

Disponibilité du sèche-mains Dyson Airblade AB12: 1. 3. 2013 Garantie: 5 ans ■

Choisissez votre plaisir de douche. Raindance® Select.

Egalement disponible avec la technologie EcoSmart, synonyme d’économies d’eau et d’énergie.

bâtitech 5-13

Que ce soit pour rincer le shampooing avec le puissant jet pluie, pour vous détendre avec le jet RainAir tout doux ou pour profiter d’un massage au jet Whirl concentré, sélectionnez votre t ype de jet préféré d’un simple clic sur le bouton Select de la nouvelle douchette à main Raindance Select E 120. w w w w.hansgrohe.ch/ select- fr

19


20

bâtitech 5-13

produits

Nouveauté Dornbracht

Pivot, la nouvelle robinetterie premium au rayon d’action à 360° Dornbracht présente la première robinetterie destinée à l’installation dans les cuisines en îlot: le nouveau mitigeur monocommande Pivot. Il allie une esthétique haut de gamme et une grande fonctionnalité. La portée particulièrement longue de 55 cm de sa zone de pivotement permet de travailler sur 360° et répond ainsi aux plus hautes exigences de flexibilité et de confort des cuisines d’aujourd’hui.

A propos de Dornbracht L’entreprise Aloys F. Dornbracht GmbH & Co. KG, dont le siège principal se trouve à Iserlohn, est un fabricant actif sur le plan mondial dans le secteur des robinetteries et accessoires design haut de gamme pour la salle de bains et la cuisine. L’entreprise récolte régulièrement des prix de design internationaux pour ses produits et se distingue en outre depuis 1996 par un engagement durable dans le secteur de la culture. Depuis 2006, elle publie «Dornbracht – the SPIRIT of WATER» dans une édition Salle de bains et Cuisine, qui documente l’évidente philosophie de Dornbracht en tant qu’entreprise de dimension culturelle et souligne la large gamme présentée par la marque Dornbracht. A la fois magazine et catalogue, cette publication réalise le lien entre inspiration, dialogue et innovation, qui caractérise la philosophie et le travail chez Dornbracht. www.dornbracht.ch

Au sein de la cuisine, les différentes zones de travail peuvent être aisément reliées les unes aux autres grâce au rayon d’action à 360°. Le nom de ce produit, Pivot, n’a pas été choisi au hasard. Cette robinetterie incarne littéralement sa fonction en tant que pivot d’une cuisine en îlot. En outre, son universalité en matière d’installation est particulièrement bien adaptée aux Water Zones de Dornbracht et répond parfaitement aux exigences posées en matière de préparation et de cuisson. La poignée tournante pratique, directement montée sur l’écoulement, garantit simplicité et ergonomie. La silhouette filigrane, sobre, s’harmonise avec les lignes discrètes de la série Tara

Ultra. Pivot transpose la perfection minimaliste de l’ensemble de la série en un type de robinetterie hors du commun qui se distingue par son caractère sculptural. Dépourvu de la moindre encoche, le levier parachève la silhouette aux lignes claires et fait de Pivot l’alternative élégante aux robinetteries à douchette et flexible conventionnelles. Dans sa version mitigeur monocommande avec vanne eau chaude/froide, Pivot complète la gamme ambitieuse de Dornbracht avec une robinetterie haut de gamme, apportant encore plus de confort dans la cuisine. Pivot s’adapte parfaitement aux exigences et besoins individuels des utilisateurs de la cuisine. Le design est signé Sieger Design. Pivot est disponible dans les finitions «Platine mat» et «Chrome».

Sadorex Handels AG CH-4616 Kappel SO Showroom: Letziweg 9, CH-4663 Aarburg Tél. +41 (0)62 787 20 30 www.sadorex.ch


produits

Vous gérez votre emploi du temps.

Actuellement

3

mois gratuits

PME Office: réseau fixe et Internet en pack. Téléphonie gratuite et factures détaillées pour maîtriser vos frais sans vous prendre la tête. Informez-vous sous swisscom.ch/pme-office et prenez rendez-vous pour un conseil au Centre PME. A la souscription d’un nouvel abonnement PME Office jusqu’au 31 mai 2013, nous vous exonérons des frais de base pendant trois mois.

bâtitech 5-13

21


22

bâtitech 5-13

produits

Chaudières et chauffe-eau

La chaudière Ygnis Pyronox LRR 1000-9700 kW Composée de 13 différentes valeurs de puissance, cette gamme de chaudières en acier noir convient pour obtenir des rendements élevés. Les chaudières de la gamme Pyronox LRR/LRR-GF sont des chaudières en acier à trois parcours fonctionnant au mazout chauffage et/ou au gaz. Conjuguée au système symétrique de refoulement de la flamme breveté par Ygnis, la conception géométrique de la chambre de combustion adaptée à la technologie Low Nox garantit de faibles émissions et un fonctionnement sûr.

L’aménagement axial du gueulard et des surfaces de chauffe secondaires garantit un échange thermique régulier et une auto-circulation optimale de l’eau. Les tubes de la 3e évacuation de gaz brûlés sont équipés de turbulateurs. Ils génèrent une turbulence renforcée des gaz chauds, augmentent le transfert de chaleur aux surfaces de chauffe, contribuant ainsi pour une part considérable au taux de rendement élevé. Les chaudières LRR/LRR-GF deviennent le standard pour une pression de service de 6 bars et sont livrées dans les versions monobloc avec sortie des gaz d’échappement vers l’arrière ou vers le haut en version séparable. Une isolation thermique systématique sur le corps de la chaudière avec des nattes en fibre de verre de 100 mm et l’insert céramique d’excellente qualité dans la porte avant garantissent de faibles pertes de maintien en disponibilité. La version LRR-GF 47-52 (de 1000 kW à 2600 kW) a été construite avec une chambre de combustion dont le diamètre a été spécialement adapté pour les exi-

gences des brûleurs modernes à plusieurs flammes, ce qui permet de satisfaire même aux prescriptions les plus strictes en termes d’émissions.

Echangeur thermique pour gaz d’échappement Totaleco d’Ygnis L’échangeur thermique pour gaz d’échappement Totaleco d’Ygnis permet de récupérer l’énergie calorifique des gaz d’échappement de générateurs thermiques fonctionnant au gaz ou au mazout chauffage. Le générateur de chaleur en amont de l’échangeur thermique pour gaz d’échappement peut être utilisé avec du gaz naturel ou toutes les sortes de mazout chauffage courantes en Suisse. La récupération de l’énergie dans les gaz d’échappement fait baisser la température des gaz d’échappement et l’énergie calorifique est transmise au système de chauffage. En fonction du combustible, de la température du système et de la conception optimale de la chaudière, la capacité de rendement connaît une aug-

mentation pouvant atteindre un pourcentage à deux chiffres. L’échangeur thermique à faisceaux tubulaires est fabriqué en acier inoxydable d’un haut niveau de qualité, disposant ainsi d’excellentes qualités relativement à la corrosion et à la résistance aux acides. Le caisson d’inversion des gaz d’échappement supérieur est en acier thermolaqué, et le caisson inférieur comporte un bac collecteur de condensat en acier inoxydable. Une isolation thermique efficace en nattes de laine de roche et un carter thermolaqué complètent cet échangeur thermique de gaz d’échappement robuste et performant. En option, un modèle sanitaire de Totaleco assurant le préchauffage de l’eau à usage industriel ou de l’eau des piscines est aussi disponible. Toutes les pièces en contact avec le milieu sont également en acier inoxydable.

Ygnis AG CH-6017 Ruswil Tél. 041 496 91 20 CH-1260 Nyon Tél. 022 363 91 85


produits

bâtitech 5-13

Wesco présente

La hotte à évacuation, grande favorite! Vous hésitez entre une hotte à circuit fermé et une hotte à évacuation? Optez pour le bon système. Wesco a édité un film pour expliquer les différences essentielles entre les hottes à évacuation et les hottes à circuit fermé et pour convaincre les indécis en 100 secondes.

– prévention de l’altération prématurée des bâtiments et valorisation du bâti – air sain – aussi pour les personnes allergiques

Par rapport aux hottes à circuit fermé, les hottes à évacuation sont certes plus onéreuses à l’installation, mais nettement plus efficaces! Elles améliorent considérablement la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments. Elles captent l’air vicié et l’évacuent à l’extérieur, mais ce n’est pas tout: elles sont aujourd’hui à même de piloter un système d’entrée d’air pour éviter de fonctionner en dépression. L’air entrant compense l’air sortant: le bilan aéraulique du système reste ainsi équilibré. Indispensable à la qualité de l’air et à l’équilibre hygrométrique, un tel disposi-

La hotte à évacuation élimine bien sûr les vapeurs de cuisson, mais aussi les allergènes qui polluent l’air ambiant. Elle pilote par ailleurs l’entrée d’air filtré et garantit ainsi la qualité de l’air ambiant.

tif garantit une aération suffisante et évite donc l’altération prématurée des bâtiments. Les habitants respirent ainsi un air plus pur. Quels sont les avantages de la hotte à évacuation? – apport efficace et rapide d’air pur – confort d’utilisation sur la durée – fonctionnement silencieux – bon marché à l’entretien et à l’utilisation – qualité de l’air ambiant et équilibre des échanges d’air

Visionnez le film et faites votre choix en 100 secondes http://www.youtube.com/watch?v= RtjD2U1mGbI

Sanimatic - Technique d’eau intelligente.

Produits de Sanimatic remplissent les exigences élevées posées aux installations sanitaires publiques. La technologie unique en son genre et la qualité exceptionnelle des soupapes à fermeture automatique, des robinetteries et des douches offrent des avantages marquants en ce qui concerne la durée de vie, la sécurité contre le vandalisme et le confort. Similor SA, Wahlenstrasse 46, CH-4242 Laufen, Tél. +41 (0)61 765 73 33, Fax +41 (0)61 765 73 34, info@similor.ch, www.similor.ch arwa, Similor Kugler et Sanimatic sont des marques de Similor.

23


24

bâtitech 5-13

produits

Nouveauté

Easytouch-N – ergonomique et facile à opérer Que ce soit dans le domaine public ou privé, le robinet à fermeture automatique robuste et résistant à la corrosion Easytouch-N fait ses preuves depuis de longues années. En plus des armatures de lavabo, Sanimatic complète désormais la ligne Easytouch-N par respectivement deux mitigeurs muraux et de douche. Le réglage de la température et du débit d’eau s’effectue par la tête de commande comme sur le modèle existant. Les nouveaux modèles séduisent sur le plan à la fois technique et formel: minimaliste, pur, fonctionnel. En parfaite conformité aux exigences modernes de design et de confort.

nement fiable et durable. Elle permet également d’exclure toute corrosion du système de contrôle. L’arrêt automatique «cuve pleine» permet par ailleurs d’économiser jusqu’à 40 % d’eau. En effet, selon la configuration, le flux d’eau s’interrompt en l’espace de 5 à 25 secondes. Caractérisé par une protection anti-vandalisme, un fonctionnement ne nécessitant que peu de maintenance, un design solide et des matériaux haut de gamme, le produit présente une grande durabilité même en cas d’usage non conforme. Easytouch-N peut être utilisé dans le domaine privé et public, comme par exemple dans les piscines, les cantines ou les écoles, les constructions neuves ou les bâtiments à rénover.

Technologie de pointe

www.similor.ch

Une commande hydraulique et mécanique à fermeture automatique et indépendante de l’eau garantit le fonction-

Nouveauté

Infratronic-N – la robinetterie à fermeture automatique intelligente Qu’il y a-t-il de plus agréable qu’une architecture belle, pratique et intelligente? Il en va de même pour les produits qui sont exposés aux sollicitations les plus élevées. La robinetterie basée sur la technologie infrarouge Infratronic-N a été spécialement conçue pour l’usage dans les espaces publics tels que les aéroports, gares, centres de fitness et restaurants. La famille de produits Infratronic-N avec la technologie infrarouge éprouvée est désormais enrichie de deux mitigeurs muraux thermostatiques à saillies diverses et deux mitigeurs de douche thermostatiques. Les mitigeurs muraux sont équipés d’une plage de détection à angle particulièrement élevé. Les nouveaux modèles augmentent ainsi les possibilités d’utilisation dans des installations publiques et en espace hospitalier. En com-

paraison avec les robinets à leviers, ce modèle à fermeture automatique permet d’économiser jusqu’à 70 % d’eau, et grâce à sa commande sans contact et à la forme facile à nettoyer, il satisfait aux exigences d’hygiène les plus strictes.

Technologie intelligente L’électronique de haute qualité intégrée offre de nombreuses fonctionnalités adaptées aux besoins individuels. Le robinet est opérationnel à tout moment à la fois sur piles et sur alimentation secteur. Sans oublier qu’un système de diagnostic très utile permet, si nécessaire, de procéder à une maintenance facile et rapide. www.similor.ch


www.vw-nutzfahrzeuge.ch

produits

Offre passée au crible, excellence certifiée.

Easy Care a été concu spécialement pour vous. Il s’agit d’un leasing complet extrêmement séduisant à un taux d’intérêt de 3.9 %, avec contrat de maintenance et de réparation, assurance responsabilité civile et assurance tous risques. Consacrez-vous entièrement à vos affaires, nous nous chargeons de votre véhicule. Vous aimeriez en savoir plus? Contactez votre partenaire V W Véhicules Utilitaires pour connaître le coût de votre V W Véhicule Utilitaire en leasing complet et comment calculer votre offre Easy Care personnelle. Offre valable pour les professionnels, prix en CHF hors TVA. Exemple de calcul de leasing complet d’AMAG Leasing AG: fourgon Caddy Entry 1.2 TSI, 85 ch., taux d’intérêt annuel effectif 3.9 % (sur une durée de 60 mois, 15’000 km/an, prix d’achat en espèce CHF 11’724.–, 1 ère grande mensualité de CHF 3’324.–, responsabilité civile obligatoire et assurance tous risques, paquet de maintenance et entretien inclus. Tous les détails sur w w w.v w-nutzfahrzeuge.ch/easycare.

bâtitech 5-13

25


26

bâtitech 5-13

produits

ShowerGuard® de Koralle

Le verre reste durablement beau et étincelant Les exigences soumises quotidiennement aux surfaces vitrées dans les salles de bain les rendent toujours plus rugueuses et ternes – ce qui favorise les dépôts de saleté et de calcaire ainsi que les détériorations mécaniques.

de bain. Ses caractéristiques matérielles inédites sur le marché empêchent durablement la corrosion du verre. Le verre ShowerGuard® est disponible chez BekonKoralle pour la plupart des modèles.

Durabilité Des tests en laboratoire révèlent que la surface du verre ShowerGuard® peut supporter jusqu’à 10 000 cycles de nettoyage, sans diminution de sa performance matérielle. Avec un nettoyage quotidien, à l’éponge ou à l’aide d’un produit de nettoyage doux, cela correspond à une période pouvant atteindre 27 ans. Les verres ordinaires, traités par projection, perdent souvent leur fonctionnalité déjà après quelques centaines de nettoyages.

Photo: Roberto Conciatori

ShowerGuard® est le premier verre de douche dont la surface est scellée par un procédé d’ionisation de haute énergie. Le verre de douche ShowerGuard® est spécialement conçu pour une utilisation en salle

High-tech Le verre de douche ShowerGuard® est un type de verre nouveau. Au moment de la fabrication, sa surface est traitée par un procédé d’ionisation de haute énergie breveté, qui scelle, lisse et protège la surface du verre. Contrairement aux verres

ordinaires, dont le revêtement fonctionnel peut se rayer ou s’estomper avec le temps et finalement complètement disparaître, les produits chimiques et corrosifs n’ont, sur les surfaces ShowerGuard®, que peu de points d’attaque. Le verre est durablement résistant à la corrosion. En général, il suffit de passer un chiffon doux ou une éponge mouillée pour retrouver l’état d’origine du verre. Les nettoyants spéciaux ou produits d’entretien particuliers deviennent superflus. Par conséquent, le verre de douche ShowerGuard® répond idéalement aux exigences d’une salle de bain de grande qualité – aussi bien dans le secteur privé que professionnel. Grâce à sa longévité et aux frais de nettoyage et d’entretien réduits, d’importants avantages économiques sont réalisés, notamment dans les hôtels. Bekon-Koralle AG CH-6252 Dagmersellen Tél. 062 748 60 60 www.koralle.ch

Arbonia Decotherm®Plus

Nous donnons un espace à vos idées

Arbonia s’est fixé pour objectif de créer une atmosphère de confort dans vos espaces, quelle que soit la saison. Design

haut de gamme et technique pionnière sont mis au service d’objets exigeants et de solutions résidentielles attrayantes. Voilà ce que la marque Arbonia incarne depuis de nombreuses décennies. Avec les méthodes de production les plus modernes, ainsi que des collaborateurs qualifiés et motivés. L’expérience pour une bonne qualité de vie et la précision pour un fonctionnement optimal. En outre, Arbonia accorde une nette priorité à l’esthétique. Les yeux aussi en prennent plein la vue. Avec une esthétique

qui élève la distribution de chaleur au rang d’élément accrocheur et créatif. De multiples distinctions et prix de design prouvent le haut niveau de compétence stylique et la force innovatrice. Arbonia AG CH-9320 Arbon Tél. +41 (0)71 447 47 70 www.arbonia.ch


produits

bâtitech 5-13

Canal de sol tehalit.BK broadway

Pour des connexions discrètes Avec le canal tehalit.BK broadway, les prises à encastrer dans le mur par l’électricien au cours d’installations conventionnelles se retrouvent dissimulées dans le sol – une solution esthétique, moderne et tout aussi convaincante d’un point de vue architectural. Le canal de sol tehalit.BK broadway «dissimule» discrètement les câbles et les prises.

En bas: Le canal tehalit.BK broadway est disponible en deux largeurs: 150 mm pour le résidentiel et 250 mm pour les locaux commerciaux.

Le couvercle rabattable du canal permet d’accéder à tout moment aux câbles et aux prises, de manière à pouvoir effectuer rapidement et facilement d’éventuelles modifications. Grâce à la sortie de câbles sous forme de brosse apposée sur toute la longueur du canal, l’utilisateur peut choisir librement l’emplacement des prises de courant et de données. Cela constitue un avantage particulièrement pratique le long de grandes baies vitrées ou dans les cas où l’aménagement de la pièce ne permet pas d’installer des prises.

Après un remaniement complet, Hager a relancé en janvier 2013 le système de canal de sol éprouvé. Des adaptations telles que des raffinements techniques ainsi qu’un meilleur confort de montage étaient le point de mire. La brosse est maintenant fixée sur la base du canal, côté mur, afin de permettre la sortie des câbles dans le sens des crins de la brosse. Avec la base, l’installateur-électricien reçoit un couvercle de protection provisoire en tôle d’acier, qui protège le canal contre les salissures et les endommagements durant le montage. Le couvercle de canal offre lui aussi de nombreux avantages. Trois kits sont disponibles: canal ouvert avec brosse, canal ouvert avec brosse et compartiment LED et canal fermé. Nouveauté: en combinaison avec le couvercle, il est possible d’installer une plinthe (largeur maximale 20 mm). Des prises préconfectionnées sont par ailleurs disponibles pour être installées dans le canal. Le canal tehalit.BK broadway est livrable en deux largeurs: 150 mm pour des ouvrages dans le résidentiel et 250 mm pour des applications dans des locaux commerciaux. Le couvercle peut recevoir divers revêtements de sol, tels que parquet, moquette, carrelage ou revêtement coulé en résine époxy, parfaitement de niveau avec le reste de la pièce. La palette de pièces de forme – angle intérieur, angle extérieur, plaque de fermeture et raccord en T – permet à l’installateur-électricien de contourner facilement les obstacles de construction. www.hager.ch

27


28

bâtitech 5-13

partie technique

La maison historique rénovée à Thalwil.

Chauffage à micro-cogénération.

Technologie efficace pour la production d’électricité pendant l’hiver

Le système de micro-cogénération

(2e partie)

Aujourd’hui, trois quarts des maisons sont chauffées par une chaudière, et l’électricité provient des prises. Celles-ci, et les pompes à chaleur (un quart des maisons), sont alimentées par le réseau électrique – des lignes haute tension âgées de plus de 40 ans et de basse tension également à assainir. L’électricité provient des grandes centrales, dont 75 % sont thermiques (charbon, nucléaire) en Europe (la Suisse est membre de Strom-Europa). Pour chaque kWh d’électricité produite, 1,3 kWh de chaleur rejetée par les tours de refroidissement, etc. sont perdus. A ceux-ci s’ajoutent 10 % de pertes par transport. Voilà qui n’est pas très efficace. Pierre-Alain Kreutschy

Vieille maison à Thalwil ZH, année de construction 1880 En 1880, l’ancien atelier de teinture sur soie Schmid/Heer sur l’Isisbühlstrasse à Thalwil érigea une maison pour les employés, avec des chambres individuelles et quelques poêles à bois. Celle-ci fut rénovée pour la première fois en 1979: les chambres furent transformées en trois logements, de nouvelles fenêtres furent mises en place, ainsi qu’une isolation intérieure et des poêles électriques à accumulation individuels dans les chambres. En 2012, dans le cadre d’un nouvel assai-


partie technique

nissement, la maison reçut une nouvelle fois des fenêtres neuves, et il fallut rénover le chauffage. Il n’était plus question de repartir pour un chauffage électrique. Le propriétaire de la maison, la Heer Company, Thalwil, planifia donc, en collaboration avec Gerhard Witzig d’Instateam Heizungen AG, Zurich, une solution particulièrement avant-gardiste. Après avoir utilisé de l’électricité pour le chauffage pendant plus de 20 ans, le propriétaire décida de changer son fusil d’épaule: désormais, le nouveau système de micro-cogénération, avec le Vitotwin 300 W, produit lui-même de l’électricité à hauteur de 1 kWél, tout en fournissant jusqu’à 24 kWth de chauffage (avec la chaudière supplémentaire intégrée). Cette puissance est suffisante après le remplacement des fenêtres. Le Vitotwin est raccordé à un système air frais/produits de combustion.

bâtitech 5-13

29

Etant donné que les 220 litres d’eau chaude produits par l’accumulateur combiné de 750 litres appartenant au Vitotwin étaient insuffisants, selon les estimations de M. Witzig, pour 10 personnes, ce dernier a trouvé une autre solution. Un accumulateur de chauffage de 600 litres (60/40 °C) prolonge désormais les temps de fonctionnement du Vitotwin; pour l’eau chaude, il a intégré un chauffe-eau séparé de 400 litres, qui trouve sa place dans la cave suffisamment spacieuse. «Cette solution est encore plus avantageuse», se réjouit M. Witzig. L’installation de micro-cogénération est en fonctionnement depuis le mois d’août de cette année et fonctionne sans problème. Lorsqu’il fait froid, elle fournit davantage d’électricité, ce qui décharge le réseau public de distribution. ➜ L’accumulateur d’eau chaude.

Une esthétique visionnaire avec système d’écoulement mural – la nouvelle surface de douche émaillée avec écoulement mural intégré se fond totalement dans le sol de la pièce. Aucun vidage ne vient perturber le design puriste. La solution système, facile à monter et dans laquelle tous les composants permettent une installation conforme, offre aux concepteurs de salles de bain des possibilités d’aménagement innovantes et esthétiques pour les espaces de douche à l’italienne.

XETIS


30

bâtitech 5-13

partie technique

La maison à Wangs, presque imperceptible derrière le rideau de verdure.

météo et de façon régulière, et de résoudre dans le même temps le problème du chauffage en utilisant l’infrastructure existante, c’est-à-dire la conduite d’amenée de gaz et l’installation de cheminée: en d’autres termes, opter pour un système de micro-cogénération. Pour ce faire, il fallait toutefois intégrer un nouveau conduit dans la cheminée existante. Le nouveau Vitotwin 300 fournit désormais 1 kW d’électricité, comme promis, et charge simultanément à hauteur de 24 kW l’accumulateur combiné de 750 kW appartenant à l’installation de micro-cogénération. Cela alimente les radiateurs dans la partie la plus ancienne et le chauffage au sol dans la partie plus récente de la maison. «Cette installation fonctionne à merveille, je suis ravie!» nous confie la propriétaire de la maison à propos de son nouveau ➜ système de micro-cogénération.

Maison à Wangs SG, année de construction 1971 Cette maison fut bâtie en 1971 en tant que maison familiale, sur un terrain marécageux. Au fil du temps, le bâtiment s’affaissa malheureusement sur un seul côté. En 1992, il fallut le relever de 40 bons centimètres sur l’un des côtés, afin de le remettre d’aplomb. A cette occasion, la maison fut rénovée et rehaussée d’un étage. Au rez-de-chaussée, un studio à usage locatif fut simultanément réalisé: la maison devint ainsi une maison familiale à trois logements. L’enveloppe extérieure resta néanmoins inchangée. Le chauffage d’origine, une chaudière à gaz de 30 kW, pouvait continuer à fonctionner, car sa puissance de chauffe suffisait amplement même après l’aménagement. Mais après plus de 30 ans, la chaudière à gaz nécessitait impérativement un assainissement et devait être remplacée. La propriétaire de la maison envisagea tout d’abord en remplacement des panneaux photovoltaïques sur le toit, et pourquoi pas une pompe à chaleur ou des capteurs solaires, qu’il fallait cependant compléter par un autre système, mais lequel choisir? Patrick Bösch, de la société d’installation Schenk Bruhin AG, Sargans, et Christophe Bigger, de l’entreprise d’approvisionnement en gaz naturel Sarganserland AG à Mels, l’ont cependant convaincue qu’il serait plus avantageux de choisir un système fournissant de l’électricité tout au long de l’hiver, indépendamment des conditions

Le système de micro-cogénération.

Départ et retour de chauffage.


partie technique

bâtitech 5-13

deux accumulateurs raccordés en aval, de 800 et 500 litres. L’ecopower a ainsi pu fonctionner tout au long de l’année, jour et nuit, «moins bien entendu les périodes de service», ajoute le collaborateur Bernd Ams de la WWZ. Cela correspond à environ 8600 heures de service par an, ou quasiment 34 000 kWh/a d’électricité, que le réseau de la WWZ absorbe sans problème. Pourtant, il n’y a pas que dans son siège que la WWZ s’affirme comme un pionnier en matière de micro-cogénération. D’autres bâtiments lui appartenant bénéficieront fin 2012 d’un Vitotwin avec moteur Stirling ■ et d’une pile à combustible Hexis. Le bâtiment administratif de WWZ Energie AG.

WWZ Energie AG à Zoug, année de construction 1995 La société Wasserwerke Zug AG (WWZ) alimente la population et l’industrie du canton de Zoug et des régions environnantes en eau, en électricité, en gaz naturel, en chaleur à distance et en télécommunications, grâce à son propre réseau de distribution et à plusieurs partenaires. La WWZ emploie 280 collaborateurs, dont tous ne travaillent pas en interne. Malgré tout, son siège construit en 1995 représente plus de 6000 m² de surface à chauffer. Les deux premières chaudières à gaz naturel devaient être remplacées cette année, mais les pièces de rechange pour leur système de commande n’étaient plus disponibles; elles ont donc été remplacées par deux chaudières à gaz naturel de 200 kW, à condensation bien entendu. Cependant, cela n’était pas suffisant pour la WWZ et

le planificateur Hürlimann, Walchwil: ils souhaitaient une installation modèle, que l’on pourrait présenter comme référence. La micro-cogénération était le candidat idéal. C’est ainsi que l’on installa pour la charge de base une minicentrale de couplage chaleur-force ecopower modulante, dont le moteur Otto à gaz naturel produit 4,7 kW d’électricité et 14 kW de chaleur – suffisamment pour aussi chauffer un nouveau bâtiment voisin. Lorsque l’appareil adapte sa production de chaleur en fonction de la charge pour l’abaisser à 5,2 kW, la production d’électricité baisse en conséquence. Comme les deux chaudières, l’ecopower fonctionne ici indépendamment de l’air ambiant. L’ecopower alimente en chaleur un accumulateur-tampon de 1500 litres. Cela permet d’allonger les temps de fonctionnement. L’eau chaude est fournie par

Le bâtiment voisin de WWZ Energie AG.

L’ecoPower 4,7 de Vaillant.

31


32

bâtitech 5-13

partie technique

Selon les services météorologiques, l’Institut Max Planck et autres climatologues: les changements climatiques obligent à certaines adaptations dans les techniques du bâtiment

Bientôt, près de 50 journées chaudes Le changement climatique aura inévitablement des répercussions sur les modes de construction. Si les pronostics se réalisent, le nombre de jours chauds en Suisse va tripler; la technique et la physique des bâtiments doivent réagir et prendre en considération, ceci préventivement, la possibilité d’un refroidissement mécanique. Le même conseil s’applique aussi aux normes et directives. Dans leurs révisions, elles devraient à l’avenir intégrer également la météo. Qu’est-ce qui influencera la physique du bâtiment et les services de construction? Des réponses ont été données l’année dernière lors de plusieurs manifestations scientifiques. Bernd Genath Depuis plus d’un an, réunions météorologiques et discussions ont connu un boom. Physiciens, météorologues, instituts climatiques des universités et des collèges et même des ministères de la

Le 7e Severe Weather Congress 2012 à Hambourg a réuni plus de 1500 chercheurs, animateurs, journalistes et citoyens intéressés. Les sujets abordés comprenaient le développement futur des événements climatiques extrêmes en Europe centrale et les progrès des prévisions météorologiques.

construction et de l’environnement pour ne mentionner qu’eux, sont invités actuellement en tant que chargés de cours à des journées ayant pour titres «Congrès des conditions météorologiques extrêmes», «Nouvelles simulations climatiques», «conférence de presse sur l’air» et autres notions de présentations de programmes avec des abréviations comme SPP1167, EELMK ou PEPS. Ces codes sont utilisés pour améliorer les prévisions météorologiques et l’évaluation de l’impact, tels que le risque d’une inondation ou une tornade sur l’Europe centrale. Qu’est-ce qu’un toit solide résistant à une tornade?

journées chaudes a déjà augmenté au cours des 50 dernières années. Pour un avenir assez lointain, soit vers 2100, il faut s’attendre à une augmentation des jours atteignant une température quotidienne minimale de 30 °C. On peut estimer à 15 jours dans le nord et jusqu’à 35 jours dans le sud de l’Europe centrale.» • Pour le Nord, avec une moyenne actuelle de seulement cinq jours en été, cela signifierait un quadruplement et pourrait atteindre 20 jours. • Pour le Sud, en comptant l’Autriche et la Suisse, une augmentation entre 15 et 50 jours ou plus d’un mois et demi.

Planifier aujourd’hui pour demain

En conséquence, cela signifie que, par exemple en Suisse, il faudra à l’avenir avoir recours à de gros besoins en refroidissement et qu’il faut commencer aujourd’hui déjà avec des constructions nouvelles, pensées pour l’avenir. Parce que jusqu’en 2030 ou 2040, il faut s’attendre à ce que l’on ait un doublement du nombre de journées tropicales. La construction terminée actuellement ne doit pas trop vite être un bâtiment dépassé énergétiquement, mais devrait au contraire pouvoir en tout temps être modifié en un service administratif, bâtiment résidentiel ou commercial. Ainsi, ses infrastructures techniques et d’approvisionnement doivent être prévues en conséquence. Selon P. Becker: «Pour des événements extrêmes qui se concrétiseront par de fortes précipitations ou sécheresses, des tendances, au niveau régional,

Il y a quelques années, le GIEC – Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat – avait fusionné quatre études de l’ONU sur le climat. Il met en garde dans son dernier rapport spécial d’une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes. «Cela est-il aussi vrai pour l’Europe centrale: la ceinture géographique entre le 45e et le 60e degré de latitude nord?» Voici la question que se posait la presse spécialisée. Le Dr Paul Becker, vice-président et chef du secteur «Climat et Environnement» du Service météorologique allemand (DWD), y a répondu à l’occasion de l’Extreme Weather Congress en mars 2012 à Hambourg. Sa réponse a été: «La précédente analyse des données d’observation de la DWD montre que le nombre de


partie technique

doivent être temporairement déduites selon d’anciennes observations. A l’avenir, aux environs des années 2040, nous nous attendons à de plus fortes pluies, définies comme de grosses précipitations qui ne se produisent en moyenne qu’une fois tous les 100 jours – 10 à 100 litres par mètre carré selon la région (10–100 mm).»

Des prévisions exactes pour les températures La même chose s’applique également au vent. Bien que les données d’observation ne donnent aucune indication claire sur les tendances, augmentation ou diminution des vents ces 50 dernières années, pour l’avenir cela est différent: «Il faut s’attendre à une augmentation de près de 50 % des vents de puissance modérée à forte, en l’occurrence lors des tempêtes d’hiver.» Quelle est la fiabilité de ces prédictions? Selon P. Becker les données d’observation sont de bonne qualité: «Elles nous fournissent dans l’ensemble des données de référence dont la qualité est utilisable

pour des modèles de prédictions. Elles sont ensuite comparées avec les données d’observation des périodes précédentes afin de définir les possibilités d’erreur. Nous pouvons en déduire que les déclarations sur les températures futures sont d’une grande fiabilité, tandis que pour les vents, et surtout pour les précipitations, de grandes incertitudes planent encore lors des prévisions.» Quels seront les effets du changement climatique sur les modes de construction et les bâtiments? Paul Becker les décrit comme suit: «Il est clair que les bâtiments seront beaucoup plus agressés par la température de l’air, les précipitations, l’humidité, le rayonnement solaire et la vitesse du vent. Une modification de ces éléments climatiques peut affecter les fonctions d’une structure. Donc, des températures d’air plus élevées verront augmenter les exigences sur la ventilation, l’ombre et le refroidissement. Et dans l’intérêt des habitants, l’isolation contre les températures extérieures extrêmes sera également à améliorer.»

bâtitech 5-13

Canalisations surchargées Des périodes pluvieuses plus importantes nécessiteront de plus grandes mises en œuvre techniques, pour l’étanchéité des bâtiments et l’évacuation des eaux par les drainages. Des tempêtes plus intenses devront être combattues par une résistance au vent accrue des toitures et des façades. «Les vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses affecteront, en particulier, les régions métropolitaines. Pour réduire les charges thermiques sur la population des villes, il n’y a pas seulement des changements dans la conception des bâtiments individuels qui seront nécessaires; toute la planification urbaine doit s’adapter. Les mesures possibles iront de la création de corridors d’air frais, de plus d’espaces verts et d’eau jusqu’à des constructions plus aérées.» Des pluies fortes et intenses tombant sur une ville avec des surfaces densément construites et pavées demanderont un écoulement rapide. Les conséquences en seront une surcharge des eaux usées et des inondations. Le seul remède sera

www.wschneider.com

33


34

bâtitech 5-13

partie technique

d’adapter les systèmes de canalisations. Une planification des énergies, des surfaces et l’économie des ressources est donc essentiel. «Par exemple, les flux de données climatiques futures sont déjà dans

les règlements de construction. Il est urgent tout de même d’adapter de nombreuses normes et directives aux changements climatiques.»

Les changements climatiques dans l’année-test de référence Seulement 10 % de CO2 autorisé Dans diverses conférences au sommet sur la climatologie, les dirigeants de divers Etats prônent une stratégie globale visant un réchauffement global maximum de 2 °C. Les employés de l’Institut Max Planck pour la météorologie (MPI-M) et le Computing Centre climatologique allemand (DKRZ) ont calculé avec le nouveau modèle climatique du MPI-M que, pour atteindre cet objectif, il faudrait une réduction immédiate et drastique des émissions de dioxyde de carbone de 90 %

En Allemagne, un premier projet pour le compte de l’Office fédéral et régional de l’aménagement du bâtiment (BBR) a été développé; c’est une nouvelle banque de données pour la simulation thermique et le comportement des bâtiments, qui se nomme «année-test de référence». Le projet décrit l’évolution typique de la météo. Cette banque de données pour les plani-

nes plages de température. En général le gel et la chaleur limitent la validité d’application de beaucoup de matériaux ou ils les excluent totalement. Généralement, de telles restrictions liées aux conditions météorologiques occasionnent des surcoûts importants lors de la construction

Moins de mauvaises journées en hiver Lors de sa conférence de presse, P. Becker a aussi apporté une bonne nouvelle: «Sur la base des jours de mauvais temps, nous avons aussi étudié, à titre d’exemple, quels sont les changements à attendre

A la fin février, les scientifiques ont présenté ces résultats lors d’une présentation MPI. Lors d’une conférence dans son institut, le Dr Jochem Marotzke, directeur de l’Institut Max Planck de météorologie de Hambourg et vice-président du Programme mondial de recherche sur le climat (PMRC), modère son avis sur la question de savoir si la réduction de 90 % peut être réalisable: «Le maximum des émissions sera déjà atteint en l’an 2020. Puis les émissions diminuent de 10 % par rapport à l’état en 2000.» Les deux visions que sont la réduction rapide en dix ans et la réduction très approfondie au cours du siècle ne sont probablement pas plus réalisables l’une que l’autre.

En l’an 2096, voici la distribution de la température sur la surface de la Terre, ceci à 2 m de hauteur, si l’augmentation de la température moyenne mondiale était de 8,5 °C. Cela pourrait se passer si nous ne produisons plus de CO2 anthropogène, entre autres par le chauffage au gaz, au mazout et au charbon.

Certains investisseurs construisent déjà pour le futur. Ils font installer des systèmes permettant de réguler la température des grandes surfaces et halles, pensés initialement pour le chauffage mais qui pourraient éventuellement refroidir plus tard. (Image: Quattro Kreilac)

ficateurs les architectes et les ingénieurs permet le dimensionnement des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation en utilisant une simulation thermique tenant compte de l’éventuel changement climatique, en 2050 et selon P. Becker: «Avec les changements climatiques observés par l’‹année-test de référence›, les systèmes de refroidissement, de chauffage et de ventilation seront conçus de sorte qu’un bâtiment dans les décennies à venir sera donc encore utilisable avec les conditions climatiques du moment.» Les conditions météorologiques influenceront non seulement les bâtiments, mais aussi les activités de la construction. Les matériaux de construction tels que le béton, le mortier, les adhésifs ou les revêtements ne sont conçus que pour certai-

dans le futur. Actuellement, dans les zones de plaine, on peut compter, en moyenne, jusqu’à 20 jours où la construction est problématique. Nos analyses montrent que dans la quasi-totalité de l’Allemagne et ceci d’ici à 2050, le nombre moyen de jours où le travail sur les chantiers serait problématique pourrait diminuer de trois jours par année. Cette évolution encourageante pour l’industrie de la construction devrait s’accélérer dans la seconde moitié du siècle. Selon la région, nous nous attendons à une baisse pouvant aller jusqu’à dix jours par an. Dans les mois d’hiver, le travail sur les chantiers de construction ne ralentira plus aussi fréquemment que jusqu’à maintenant.» www.extremwetterkongress.de


ver a l à

partie technique

bâtitech 5-13

35

ine ur. h c e l ma a e r h c miè à e r pe La p

m o p à

Bien trouvé: le défroissage vapeur supprime le repassage.

Optez pour la qualité suisse: l’Adora et sa première mondiale Défroissage vapeur. L’Adora SLQ WP est la première machine à laver à bénéficier de la technologie à pompe à chaleur et, de surcroît, à défroisser le linge en utilisant de la vapeur – avec une telle efficacité qu’un repassage est généralement superflu. Découvrez-en plus sur nos innovations uniques et nos 100 ans d’histoire sur vzug.ch


36

bâtitech 5-13

partie technique

Le programme bâtiment: prolongé jusqu’à la fin de 2015

Economiser de l’énergie suite à la modernisation du bâtiment Le programme bâtiment de la confédération et des cantons est un succès. Raison pour laquelle il est prolongé jusqu’à la fin 2015. C’est particulièrement l’isolation thermique qui est encouragée et dans la plupart des cantons, l’utilisation des énergies renouvelables, la récupération de la chaleur perdue, la technique du bâtiment, et les rénovations totales. Regula Heinzelmann Le programme bâtiment se compose d’une partie nationale et d’une partie cantonale. Au niveau national et de façon unitaire, l’amélioration du calorifugeage est encouragée, ceci pour des éléments de construction dans les bâtiments existants qui ont été construits avant 2000. Le financement est assuré indépendamment au fait que c’est une résidence primaire ou secondaire. La subvention s’applique toujours à la surface des parties de bâ-

timents qui étaient déjà chauffées avant la modernisation. Cependant, on peut se renseigner sur des possibilités d’exceptions, par exemple pour une nouvelle isolation du toit ou du pignon.

Le subventionnement au niveau fédéral Le programme bâtiment au niveau national fixe un financement par mètre carré lors de mesures d’assainissement de l’enveloppe du bâtiment. Comme il y eut plus de demandes que prévu et que la

Modernisation de bâtiments à plusieurs appartements: isolation des bâtiments et nouvelle toiture avec cellules photovoltaïques intégrées. (Photo: Peter Warthmann)

mise à disposition des fonds était limitée à avril 2012, le taux pour les fenêtres, le toit et la façade a été réduit. Les fenêtres ne sont financées que si, dans le même temps, les murs adjacents ou la zone du toit sont aussi en cours de rénovation. Le remplacement des portes d’entrée est exclu du plan de subventionnement, cependant, les portes en verre, par exemple, les portes de balcon qui font partie des surfaces vitrées, sont comptées parmi les fenêtres. Les mesures d’isolation doivent aboutir à des valeurs minimales pour le coefficient de transfert de chaleur, appelé également valeur U. SI la preuve est faite que cela équivaut aux exigences de Minergie, c’est accepté comme équivalent. Des conditions uniformes pour toute la Suisse sont appliquées lors de la rénovation de l’enveloppe du bâtiment. Dans le cas de biens culturels protégés, le soutien est également possible même si les valeurs U nécessaires ne sont pas réalisables. La contribution pour des mesures d’assainissement doit être d’au moins CHF 3000, sans un financement supplémentaire cantonal. Fondamentalement, le programme bâtiment ne rembourse pas plus de 50 % des frais engagés. Les entreprises qui ont conclu un accord sans engagement avec l’Agence de l’énergie pour l’économie sont autorisées à demander un financement. Les immeubles qui sont la propriété des autorités fédérales, cantonales ou communales, ou des entités gouvernementales, peuvent demander une subvention. Ne seront pas financées: • Les entreprises qui ont signé un accord avec l’Agence de l’énergie pour l’économie et sont au bénéfice d’un contrat avec la fondation Centime Climatique pour vendre le dépassement des objectifs.


partie technique

bâtitech 5-13

37

Les panneaux d’isolation pour l’isolation d’un toit plat. (Photo: Setz architecte)

• Les entreprises qui se sont engagées avec le gouvernement fédéral à limiter leurs émissions de CO2 et sont donc exemptées de la taxe CO2.

Une exécution professionnelle Les mesures doivent être planifiées et exécutées correctement. Cela est également recommandé parce que certaines isolations n’ont pas toujours un effet positif sur un bâtiment. Si l’on peut garantir une qualité équivalente, il est aussi possible de faire le travail soi-même. Il faut pouvoir présenter des surfaces bien travaillées, par exemple en utilisant des plans. Les travaux seront documentés chronologiquement avec des photographies à l’appui. Lors d’isolations, le travail doit être photographié avec une possibilité de comparaison des mesures (par exemple un mètre). Dans la rénovation de toitures en pente, la situation de la zone des chevrons doit également apparaître. Une fois que le travail est terminé, on doit présenter les reçus pour les matériaux d’isolation thermique achetés et utilisés. Attention: lors de contributions personnelles, seuls 100 % au maximum de la matière achetée seront remboursés.

Le subventionnement au niveau cantonal Des subventions cantonales supplémentaires sont octroyées pour les énergies renouvelables, la récupération de chaleur et l’optimisation des techniques du bâtiment. Elles sont orientées selon les besoins du canton concerné. Pour s’attaquer ensemble aux problèmes énergétiques, les cantons ont mis en place dès 1979 la Conférence des directeurs cantonaux de l’énergie (EnDK), qui comprend

la Conférence des services cantonaux de l’énergie (EnFK), qui traite des questions techniques spécifiques. Les principaux produits communs sont les «modèles de prescriptions énergétiques des cantons» (MoPEC) et le «modèle de financement harmonisé» comme base pour le programme de construction, la norme Minergie et le certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB). Les parlements cantonaux doivent déterminer les besoins en énergie dans leur canton et assurer leur mise en œuvre. Dans le «modèle de prescriptions énergétiques des cantons» (MoPEC) est aussi définie la base d’une reconstruction uniforme et conséquente de l’enveloppe du bâtiment. Dans de nombreux cantons, il y a des avantages fiscaux lors des rénovations. La plupart des cantons prévoient des fonds supplémentaires pour: • une rénovation générale • l’utilisation des énergies renouvelables • des techniques du bâtiment optimalisées • l’utilisation de la chaleur perdue

Les directives sur le CO2 comme base La loi sur le CO2 est la base pour le programme bâtiment. La taxe CO2 sur les carburants y est incorporée. Depuis 2010, un tiers de la taxe sur le CO2 est utilisé pour le programme bâtiment. En Suisse, plus de 40 pour cent de l’énergie consommée l’est dans les bâtiments. Une rénovation peut permettre d’atteindre bien des objectifs: dans certains bâtiments, la demande de chaleur diminue de plus de la moitié. Si l’on veut être particulièrement respectueux de l’environnement, il faut remplacer l’approvisionnement en

VENTILATION À HAUTE EFFICACITÉ AVEC LE VBOX Le seul système au monde pour les immeubles à plusieurs étages Le régulateur de débit, une conception unique, est le complément idéal des systèmes semi-centralisés de drexel & weiss. Le vbox assure la ventilation de petits appartements avec une grande efficacité – sans entretien et sans pression d’alimentation primaire. Le système global à haut rendement énergétique pour bâtiments de plusieurs étages ajuste automatiquement, au moyen de capteurs de CO2, le volume d’air selon le nombre de résidents, assurant ainsi un cadre de vie sain. Pour plus d’informations, consultez www.gasser.ch.

Gasser Passivhaustechnik est le partenaire et le distributeur exclusif de drexel & weiss pour la Suisse.

Gasser Passivhaustechnik Büro Zürich Steigstrasse 10 8637 Laupen ZH Tel. 055 256 50 40 Fax 055 256 50 49

Bureau Suisse romande Rue Jean Prouvé 14 1762 Givisiez FR Tél. 026 460 30 80 Fax 026 460 30 89

passivhaustechnik@gasser.ch, www.gasser.ch


38

bâtitech 5-13

partie technique

du type de mesures et du rendement du système de chauffage.

Le grand succès du programme et son extension

Modernisation d’un bâtiment: isolation de l’enveloppe du bâtiment et construction d’un étage supplémentaire. (Photo: Peter Warthmann)

énergie conventionnelle à partir de sources d’énergie renouvelables. Si l’on veut effectivement qu’il y ait une incidence sur la transformation par rapport à précédemment, cela dépend fortement

Le programme bâtiment de la Confédération et des cantons est un succès. Le nombre de demandes reçues a dépassé toutes les attentes. Entre 2010 et mai 2012 et dans le cadre de ce programme, près de 48 000 demandes ont été accordées, représentant environ 440 millions de francs en subventions pour des améliorations énergétiques de l’enveloppe du bâtiment. En 2010 et en 2011 les subventions accordées dépassaient les fonds disponibles de 240 millions de francs. La partie fédérale financière des ressources prévues pour les

cinq premières années (2010–2014) ont été épuisées en 2012. La conseillère fédérale Doris Leuthard et les représentants de la Conférence des directeurs cantonaux de l’énergie (En Dk) ont décidé en octobre 2012 de prolonger d’un an le contrat entre la Confédération et les cantons sur la mise en œuvre du programme de renforcement, soit jusqu’à la fin de 2015. A cette fin, un groupe de travail a été formé; il définira jusqu’à la mi-2013 comment le programme sera développé en 2016. www.bafu.admin.ch (programme bâtiment) www.gebäudeprogramm.ch www.dasgebaeudeprogramm.ch

Quelques conseils pour l’utilisation du programme bâtiment • Sur le site www.dasgebaeudeprogramm.ch vous pouvez trouver un accès direct à l’information cantonale. • Les détails de la promotion sur la rénovation du bâtiment seront également sur le site de la Conférence des directeurs cantonaux de l’énergie. Et c’est comme sur la page du programme bâtiment, vous trouverez un accès direct à l’information du canton concerné. • Avec la simulation sur le site www.dasgebaeudeprogramm.ch vous pouvez savoir quelle somme vous pourriez recevoir lors de la rénovation de l’enveloppe du bâtiment. • Le formulaire de demande doit être soumis avec les compléments nécessaires et dans la forme prévue. • La responsabilité incombe au canton dans lequel le bâtiment à rénover se trouve. Le lieu de résidence du demandeur n’est pas un critère. • Important: la demande doit absolument être déposée avant le début des travaux. Le début des travaux est la date à laquelle on commence à faire des travaux d’isolation. Après la présentation de la demande, vous pouvez commencer avec la construction, ceci à vos propres risques. • Après la présentation de la demande et avant le début des travaux, vous pouvez modifier le plan de construction et en informer l’autorité com-

pétente avant le traitement. Ce sont les conditions d’admissibilité et la période pour la demande en cours. • Une fois que la construction est commencée, il faut présenter une nouvelle demande pour des projets supplémentaires, si le nouveau coût, pour lui-même, atteint le montant de 3000 francs. • Les propriétaires de copropriété peuvent présenter une demande de financement pour l’ensemble du bâtiment et mandater une personne. Si vous voulez remplacer les fenêtres de votre propre logement, vous pouvez soumettre une demande qui doit obtenir l’accord de tous les autres propriétaires. • Sur le site du canton dans lequel le bâtiment à rénover se trouve, vous pouvez obtenir le formulaire de demande adéquat. Ce dernier peut être sauvegardé et être rempli électroniquement. Seulement après il faut prêter attention aux lignes directrices et exigences. • Le formulaire de demande dûment rempli doit être signé et envoyé par la poste avec les pièces justificatives requises à l’adresse indiquée sur le formulaire de demande. • Les formulaires de demande sont continuellement mis à jour. Il est judicieux d’utiliser la version valable. • Un engagement de financement est

valable pendant deux ans à compter de la date d’acceptation. Le projet doit être mis en œuvre avant la date limite tel que décrit, sauf s’il y a une demande justifiée de prolongation du délai. • Après l’achèvement du projet, vous pouvez télécharger la confirmation de l’exécution sur le site cantonal. La somme ne sera payée qu’après réception du formulaire d’achèvement avec tous les documents requis indiqués sur le formulaire. Par la suite, vous recevez une injonction. • Le formulaire final doit être rempli avec soin. Par exemple, si l’adresse de facturation n’est pas correcte, les subventions ne seront pas payées. • Des prêts hypothécaires pour des mesures d’assainissement peuvent être obtenus dans de nombreuses banques et souvent à des conditions attrayantes. • Le propriétaire doit déduire les subventions qu’il reçoit pour l’efficacité énergétique, dans le calcul des augmentations de loyer sur les coûts d’investissement. • Dans de nombreux cantons, le coût de la réhabilitation énergétique peut être déduit du revenu de la déclaration d’impôt, ceci après déduction de la subvention reçue.


partie technique Decothe r m ® Plus Plus Multitude de modèles Plus Puissance Plus Design Plus Qualité

bâtitech 5-13

Decotherm® Plus Decotherm ® – l‘original. Disponible à présent en version Decotherm ® Plus, l‘original présente des qualités encore améliorées et une optique optimisée. Chauffage au design épuré et raffiné, clarté des lignes. Parfaite intégration à l‘architecture d‘intérieure moderne exigeante. Processus de fabrication haut de gamme avec la technique la plus moderne. - sur une fente agrandie de 3 mm - embouts terminaux plats - soudures invisibles

- un seul tube collecteur sur l‘exécution à deux rangées - recouvrement continu

Arbonia AG, Amriswilerstrasse 50, CH-9320 Arbon, Telefon 071 447 47 47, www.arbonia.ch

39


40

bâtitech 5-13

partie technique

Réhabilitation du bâtiment des broderies du Bürgenstock

Une parcelle d’histoire de l’architecture sous un éclairage moderne D’ici à la fin 2015 se dressera sur le Bürgenstock un nouveau complexe hôtelier qui sera celui de tous les superlatifs. Pour la transformation du bâtiment existant, certains aspects liés à l’entretien des monuments historiques revêtent une grande importance. C’est la raison pour laquelle un système de gestion de l’éclairage professionnel est installé dans le bâtiment des broderies. Des bailleurs de fonds internationaux ont investi environ 485 millions de francs suisses dans le complexe du Bürgenstock. Après l’achèvement des travaux, le site touristique comptera trois hôtels avec au total 800 lits, 68 suites résidence ainsi que 12 restaurants et bars.

Des projets d’infrastructure centraux et quelques transformations de petits monuments historiques sont d’ores et déjà terminés. Même l’élégant bâtiment des broderies brille d’un nouvel éclat depuis sa réhabilitation réalisée dans le respect des plans d’origine. Pendant la durée des

Les bâtiments du complexe hôtelier du Bürgenstock avec une vue de rêve.

travaux en cours, il sert de bureau de projet au maître d’œuvre et, après l’ouverture du complexe, les locaux accueilleront un restaurant. L’évolution de la destination du bâtiment a également déterminé les exigences afférentes à la réhabilitation de l’éclairage: les lampes et interrupteurs devaient pouvoir être affectés en toute flexibilité. Toutefois, le démontage de l’installation électrique qui était en place dans ce bâtiment historique n’a été possible que dans certaines conditions. Le gros œuvre devant être protégé, les ouvriers n’ont pas pu poser de nouveaux tuyaux.


partie technique

bâtitech 5-13

Utilisation du DALI Professional dans le cadre du projet Avantages • Grâce aux boutons de couplage DALI, aucun câble de bouton poussoir supplémentaire n’a été nécessaire. Dans les tuyaux existants, il n’y avait pas suffisamment de place pour ajouter des câbles supplémentaires. • Le bouton poussoir radio EnOcean a permis l’intégration ultérieure à moindres frais d’un «bouton poussoir d’arrêt central». • La configuration libre des groupes DALI permet à tout moment une installation simple et flexible, et ainsi une adaptation à la nouvelle destination du bâtiment. Composants utilisés • DALI PRO DALI Controller • DALI PRO Bouton de couplage quadruple • TOUCH DIM RC Module récepteur EnOcean

Du fait des dimensions des conduites, la mise en place de câbles supplémentaires était impossible. Néanmoins, il était indispensable qu’il soit à tout moment possible d’associer les lampes à de nouveaux groupes. Le système de gestion de l’éclairage DALI Professional d’Osram a permis de contourner tous les obstacles avec élégance.

La flexibilité: une priorité absolue Le couplage existant a été remplacé par un bus DALI. La nouvelle installation a nécessité un investissement minimal pour une flexibilité, en revanche, maximale. Les spécialistes en électronique ont pu répondre sans problème aux demandes spécifiques du maître d’œuvre – tels que le «bouton poussoir d’arrêt central» situé au niveau de la sortie – même après l’achèvement de la phase de conception. La solution créative adoptée à cet effet a consisté à mettre en place un boutonpoussoir radio EnOcean. La mise à niveau et le raccordement de ce bouton poussoir à l’installation électrique existante auraient à eux seuls largement dépassé le coût du DALI Professional. Si nécessaire, il est possible de raccorder jusqu’à 256 ballasts électroniques et 50 dispositifs de couplage au dispositif de

DALI Professional d’Osram – des composants adaptés à toutes les applications.

commande DALI Pro Cont-4 utilisé pour 4 lignes DALI. Grâce à la fonction Plugand-play, le dispositif de commande est préconfiguré et opérationnel immédiatement. Des dispositifs de couplage de capteurs et de boutons poussoirs pour l’utilisation de programmes de commutation classiques viennent compléter le système. Il est possible de configurer des

groupes, des scènes et les paramètres qui y sont associés de manière très pratique depuis un PC, au moyen d’interfaces USB et de l’interface utilisateur intuitive. Osram AG CH-8401 Winterthour info@osram.ch www.osram.ch

Le bâtiment des broderies du Bürgenstock: une enveloppe historique, la gestion de l’éclairage la plus moderne. Photos: Bürgenstock Hotels AG

41


42

bâtitech 5-13

partie technique

Economie d’énergie: pas simplement pour l’image mais bientôt une obligation

La régulation constante de lumière: un confort à bas prix (2 partie) e

Il fait jour, le ciel est certes un peu couvert, dans le bureau toutes les lampes sans exception sont allumées. Et plus flagrant encore: tous les luminaires sont allumés mais les locaux sont déserts. Et il s’avère judicieux dans ces cas, non de régler la luminosité en fonction des besoins mais d’opter pour une régulation constante de la lumière. Dans la première partie de cet exposé paru dans le numéro précédent, nous avons fait le point sur les paramètres de luminosité importants ainsi que sur les problèmes que pose la photométrie. Raymond Kleger On recense trois façons d’éteindre les lumières. La figure 5 illustre la pire des situations. La lumière est allumée à un moment quelconque par une personne

pénétrant dans la pièce et elle ne sera éteinte que bien plus tard, au beau milieu de la nuit. La lumière restera donc allumée durant la journée même si la pièce est inoccupée. Ce qui est ici dramatique, c’est que la lumière naturelle aurait

Figure 5: La lumière est allumée toute la journée même en cas de lumière naturelle suffisante ou si personne ne se trouve dans la pièce.

Figure 6: La lumière est allumée par détecteur quand la lumière naturelle s’avère insuffisante.

été largement suffisante une bonne partie de la journée. La situation sur la figure 6 est moins désastreuse: un détecteur de présence veille ici à ce que les lampes s’éteignent d’une part dès qu’il n’y a plus personne dans la pièce, d’autre part dès que la lumière naturelle s’avère suffisante. La quantité d’énergie économisée n’est pas négligeable, comme nous le montre le schéma. La régulation constante de la lumière est adoptée dans les cas où il est absurde de laisser les lumières brûler au maximum de leur puissance alors que la lumière du jour pourrait amplement suffire; c’est le cas par exemple des salles de classes ou des open spaces. Par respect pour l’environnement ou par souci d’économie, une régulation constante de la lumière s’avère ici judicieuse. La figure 7 montre comment régler un éclairement constant, composé de lumière naturelle et artificielle, au niveau d’un poste de travail. Le principe de fonctionnement est résumé par la figure 8. Le «niveau de clarté dans la pièce», mesuré par le capteur du détecteur de présence, est appelé «valeur réelle»; elle va être comparée à la «consigne» préréglée. En cas de différence, on commute, via un régulateur d’éclairage et sa sortie de commande 1 à 10 V ou son interface DALI, le ballast des lampes de sorte que la somme de lumière artificielle et de lumière naturelle reste constante. En fonction de la lumière extérieure incidente, l’intensité de la lampe sera augmentée ou diminuée. Entre les deux cas extrêmes – lumière naturelle suffisante – › lampes éteintes et obscurité, pas de lumière naturelle – › lampes allumées au maximum de leur puissance – toutes sortes de situations intermédiaires sont envisageables. Une régulation constante de la lumière va dans le sens d’une utilisation


partie technique

bâtitech 5-13

rationnelle de l’énergie, dans la mesure bien sûr où l’on a investi dans un éclairage performant. Dans des salles de classes ou autres locaux administratifs vastes, on utilisera des détecteurs de présence munis de deux capteurs de luminosité: le premier va gérer le groupe de luminaires à proximité de la fenêtre, le second le groupe de luminaires du fond de la pièce.

Sélection des luminaires

Figure 7: La clarté des lampes est régulée de façon permanente en fonction de la lumière naturelle.

Il y a peu de temps encore, les lampes fluorescentes étaient les seules à être performantes et gradables. Les choses ont changé depuis l’apparition des lampes LED ultraperformantes. Une lampe fluorescente T5 peut atteindre une efficacité lumineuse de 88 lm/W en fonction de la température ambiante. Les ballasts gradables (dispositifs électroniques permettant la gradation de tubes et lampes fluorescents) utilisent environ 10 % de la puissance nominale du système. Pour une puissance de 35 W, on note une dissipation d’énergie continuelle d’environ 3,5 W. Le rendement lumineux sera d’au-

tant plus faible que la gradation sera forte. Sur la figure 9, la ligne rouge montre d’une part le flux lumineux relatif d’une lampe T5 gradable en fonction de la puissance de système. L’efficacité lumineuse relative est représentée par une courbe en pointillés. Pour une puissance de système de l’ordre de 15 %, le rendement lumineux se situe autour de 10 lm/W, ce qui correspond à une lampe à incandescence de mauvaise qualité. Cette figure montre que les lampes fluo-

Votre fournisseur de frigorigènes. 3 Vaste assortiment de fluides frigorigènes Plus de 20 produits 3 Réseau de livraison couvrant tout le territoire Plus de 45 points de vente 3 Service de livraison PanGas Livraison de toute commande passée avant 12 h 3 Disponibilité maximale Organisation des achats et du conditionnement propre au groupe d’entreprises 3 Concept optimal de récupération et de recyclage Retraitement / récupération au sein du groupe 3 Une offre étendue et avantageuse PanGas AG Siège principal, Industriepark 10, CH-6252 Dagmersellen Téléphone 0844 800 300, Fax 0844 800 301, www.pangas.ch

rescentes gradables devraient être éteintes en deçà des 20 % de rendement, l’efficacité étant trop faible et la contribution de la lumière artificielle à la lumière naturelle insignifiante. L’œil humain perçoit la luminance de façon logarithmique, 10 % de lumière en plus ou en moins au niveau du poste de travail n’auront guère d’incidence. Cela signifie par ailleurs qu’avec la diminution rapide du rendement lumineux dans le cas de lampes fluorescentes gradables, il ne faut pas espérer maintenir l’économie d’énergie à

43


44

bâtitech 5-13

partie technique

Figure 8: Principe de régulation constante de la lumière.

Figure 9: Dans le cas de lampes fluorescentes gradables, l’efficacité lumineuse diminue bien plus vite qu’avec des LED.

Figure 10: Lampes LED PANOS INFINITY de Zumtobel, www.zumtobel.com.

un niveau intéressant. Elle se situera toutefois au-delà de 30 %. Deux systèmes avec LED nous donnent des exemples concrets de techniques d’éclairage performantes. La lampe LED Panos Infinity de Zumtobel est ici présentée comme système global (voir figure 10). Pour une puissance de système de 100 %, c’est-à-dire 32 W, elle fournit une puissance lumineuse de 2700 lm, ce qui correspond à environ 84 lm/W. Le rendement lumineux de la lampe LED en tant que système global est donc comparable à celui d’une lampe fluorescente T5

utilisée dans des conditions optimales. Il faut noter de surcroît que la lampe LED apportera toute sa clarté à la pièce alors que pour la lampe fluorescente, on accusera des pertes liées au réflecteur – le rendement lumineux sera donc inévitablement inférieur à celui d’une lampe LED. Bien plus impressionnantes encore sont la puissance et le rendement lumineux d’une lampe LED lors de la gradation. Le rendement lumineux reste encore très élevé pour une puissance de système de 30 % seulement; mais une gradation plus prononcée la fera ensuite décroître de façon significative. La nouvelle Fortimo-LED-Line de Philips (figure 11) surpasse tous les systèmes. Pour une température de couleur de 4000 K, ce système de LED produit un flux dont le rendement lumineux peut atteindre 135 lm/W. Cela représente une efficacité supérieure de 35 % par rapport à celle d’une lampe fluorescente T5, utilisée dans des conditions optimales. Les modules Fortimo sont disponibles avec différentes longueurs, puissances lumineuses, températures de couleurs et formes. Il est facile de les intégrer dans les lampes aux formes les plus variées comme par exemple les luminaires encastrés pour bureaux qui étaient équipés jusque-là de lampes fluorescentes. Le côté le plus intéressant de ces systèmes LED est leur comportement en cas de gradation. Le flux lumineux relatif augmente en cas de gradation et ce n’est qu’à 20 % de la puissance maximale qu’il retrouvera la même valeur que pour la puissance de système nominale. Par conséquent, le rendement lumineux augmente de plus de 100 % en cas de gradation, quand celle-ci est comprise entre 20 % et 100 % de la puissance de système nominale. A

remarquer cependant que cela ne reste valable que si les LED sont pilotées en courant constant (courant continu d’intensité constante) et non en courant pulsé (variateur PMW).

Un succès dans la pratique Dans le centre administratif Werd à Zurich, qui a été épaulé par le service de gestion des immeubles de la même ville, on a opté, dans deux couloirs rigoureusement identiques, d’une part pour un éclairage avec lampes fluorescentes et d’autre part pour la technique LED. On a mesuré l’énergie respectivement consommée sur plusieurs mois: il résulte de ces comparatifs que l’éclairage LED a consommé trois fois moins d’énergie à «luminosité» égale, l’éclairage étant maintenu de façon continue à un certain niveau de gradation et n’atteignant la puissance lumineuse maximale (100 %) qu’en cas de détection d’une présence humaine (figure 12). Une «luminosité» de 20 % est adoptée pour des raisons de confort et de sécurité. Les détecteurs de présence régulent ici les lampes LED de façon optimale. Installée dans des couloirs, la technique LED permet des temporisations plus courtes: en effet, des commutations fréquentes et répétées n’auront aucune influence sur la durée de vie de ces sources lumineuses.

Résumé L’intérêt d’une régulation constante de lumière est de maintenir dans une pièce un éclairement constant. Cela est facilement réalisable grâce à un capteur lumineux intégré à un détecteur de présence. Pour pouvoir garantir un fonctionnement irréprochable il y a lieu pourtant de tenir compte de certains effets et phénomènes

Figure 11: Ligne Fortimo LED de Philips, produit OEM destiné à être intégré dans des luminaires existants, rendement lumineux de 115 lm/W pour 4000 K, www.philips.com/fortimo.


partie technique

Figure 12: Technique LED: un projet pilote dans le centre administratif Werd à Zurich.

extérieurs, pouvant influer sur la régulation constante de la lumière. On peut citer les surfaces qui, trop bien éclairées par le soleil, se trouvent dans le cône de mesure ou les rayons solaires frappant directement les détecteurs de présence ou de mouvement. Heureusement l’œil humain a une excellente faculté d’adaptation et peut aisément s’accommoder de petits écarts. Il y a cependant des limites à ne pas dépasser, sous peine de créer une atmosphère désagréable. On peut résumer les avantages d’une régulation constante de lumière:

• En délivrant un éclairement régulier dans une pièce, la régulation constante de lumière garantit un certain niveau de confort, indépendamment de l’intensité lumineuse naturelle. • La régulation de l’éclairement par un détecteur de présence est fortement influencée par les deux facteurs suivants: le rayonnement solaire et le pouvoir de réflexion des meubles. • Le rendement lumineux diminue en cas d’utilisation de lampes fluorescentes gradables: une forte gradation fait chuter le degré d’efficacité.

• Un système de régulation constante de la lumière doit faire intervenir des lampes LED, le rendement lumineux étant meilleur que celui de lampes fluorescentes. Les LED sont modulables jusqu’à 10 % de la puissance maximale avec seulement une faible baisse du rendement lumineux. • En cas de gradation, le spectre lumineux de la LED ne sera que très peu modifié par comparaison à celui d’une lampe fluorescente. • Les prix de l’électricité ne cesseront de grimper, autant opter d’emblée pour des systèmes LED même si l’investissement initial est supérieur à celui d’une installation avec lampes fluorescentes.

A tous les lecteurs intéressés par la technique des détecteurs de mouvement et de présence, nous recommandons vivement le livre «Energieeffizienz durch Präsenzmelder und Bewegungsmelder», ISBN 978-3-941276-04.8, édition Romert. ■

Débitmètre à ultrasons innovant

Réétalonnage sans interruption du processus Le débitmètre AMLFO® SONIC DryX permet un échange périodique rapide durant le fonctionnement, sans interruption du processus. Ce débitmètre innovant ne nécessite aucune distance rectiligne de stabilisation en amont et en aval. Le concept de remplacement simplifié permet de réduire les coûts d’exploitation et d’éviter des arrêts de fonctionnement pour le client. Swiss Made

bâtitech 5-13

Contact: info@aquametro.com www.aquametro.com

45


46

bâtitech 5-13

partie technique

Connaissances de base LED

Gradation de lampes LED Les LED ont le grand avantage de pouvoir être dimmées à zéro, sachant en outre que leur rendement augmente, en raison de la diminution de la tension de flux. Par contre les LED nécessitent obligatoirement un ballast électronique. Suivant sa configuration celui-ci est gradable ou non. Il est avéré que de nombreux variateurs conventionnels sont susceptibles d’être dépassés avec des lampes LED. Pourquoi cela? Raymond Kleger Lors de l’achat d’un luminaire LED complet pour une utilisation domestique, les fabricants proposent souvent une télécommande pour variateur. La télécommande peut fonctionner éventuellement par l’intermédiaire d’une interface optique dans le domaine infrarouge, d’une interface radio 868 MHz ou par WLAN avec 2,4 GHz (iPhone et consorts). Il s’agit en règle générale de solutions spécifiques au fabricant. Les luminaires LED professionnels destinés aux bureaux, corridors, salles de classe, scènes et plateaux, événements, etc. disposent d’une interface normalisée. Exemples d’interfaces pour gradateurs: analogique: 1...10 V, numérique DALI ou DMX. DALI (photo 1) s’est établi pour l’éclairage de salles de classe, de bureaux, etc. Le bus DALI permet non seulement de dimmer 64 luminaires individuellement, mais il autorise également l’exploitation des informations retour sur l’état des lampes.

Variateurs conventionnels Si l’on veut dimmer des lampes dans l’habitat, jusqu’à présent, on utilise essentiellement des lampes à incandescence via une variation par fermeture de phase. Pour les lampes halogènes basse tension avec transformateur électronique,

Photo 1: Luminaire suspension de Monolicht avec interface DALI et capteur de mouvement intégré.

il y a lieu d’utiliser des variateurs à ouverture de phase. Les variateurs universels reconnaissent la charge automatiquement et travaillent en ouverture ou en fermeture de phase. Que se passe-t-il si une lampe LED Retrofit est mise en service avec un variateur (photo 2)?

Photo 2: Hi-Spot RefLED ES50 GU10 350 lm de Havells Sylvania, dimmable.

teur, la gradation ne fonctionne pas. Il va de soi que se pose la question, pourquoi? Une lampe LED Retrofit présentant le même rayonnement lumineux qu’une lampe à incandescence de 60 W consomme actuellement environ 10 W. Par contre, la plupart des variateurs conventionnels nécessitent une charge de base de 25...40 W pour pouvoir fonctionner. Par ailleurs, il y a lieu de bien étudier la fiche technique des lampes Retrofit. Certains types réclament un variateur à ouverture de phase, d’autres nécessitent le principe à fermeture de phase. Il existe même des modèles fonctionnant avec ouverture ou fermeture de phase, mais

Il est important de préciser ici que l’utilisation d’un variateur n’est possible que si on lui associe des lampes LED Retrofit dimmables. La plupart des lampes LED Retrofit ne le sont pas! Par ailleurs, même s’il est précisé que la lampe est compatible avec l’utilisation d’un varia-

pratiquement jamais avec un variateur universel. Il est donc tout à fait judicieux de se poser la question si l’on veut travailler avec la lampe existante ou avec une lampe LED Retrofit, voire si l’achat d’un luminaire complet se justifie. En effet, les lampes LED Retrofit ne sont pas forcément bon marché. L’ère des ampoules à incandescence est révolue et de ce fait, les concepts de luminaires misant sur de telles lampes. Alors pourquoi ne pas investir dans un luminaire LED complet, ayant un rendement optimal et doté d’un beau design? ■


associations

bâtitech 5-13

Canal de sol tehalit.BK broadway Pour des connexions discrètes

Esthétique, moderne et tout aussi convaincant d’un point de vue architectural, le canal tehalit.BK broadway fait discrètement "disparaître" les câbles et les prises dans le sol. La sortie de câbles sous forme de brosse apposée sur toute la longueur du canal permet à l’utilisateur de choisir librement les emplacements des raccordements de courant et de données. Une solution qui s’impose tout particulièrement le long de grandes baies vitrées ou dans les cas où l’aménagement de la pièce ne permet pas d’installer des prises.

hager.ch

47


48

bâtitech 5-13

associations

Maison MINERGIE-A.

L’accès au deuxième étage.

Pionnière en Suisse romande

Inauguration d’une maison MINERGIE-A Le samedi 23 mars 2013, l’une des premières maisons MINERGIE-A de Suisse romande a été inaugurée à Estavayer-le-Gibloux (FR). Un bel exemple qui a attiré près de 40 visiteurs. Le concept de base d’un bâtiment MINERGIE-A veut que son bilan énergétique atteigne un équilibre entre la production et la consommation. Cela signifie que les besoins pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la ventilation doivent être entièrement couverts par des énergies renouvelables. Lancé en 2011, ce nouveau standard de construction rencontre de plus en plus de succès. Dans ce cas, les propriétaires ont souhaité une maison ouverte, contemporaine, naturelle et lumineuse pour une famille avec trois enfants. Située sur le flan nord du Gibloux, cette maison a été créée par le bureau d’architectes Kaspar. Grâce aux énergies renouvelables, en 36 ans, cette villa aura non seulement produit toute l’énergie consommée par le bâtiment et par ses habitants, mais aussi toute l’énergie qui a été nécessaire à sa construction. Hormis la question de la consommation énergétique, les architectes ont privilégié l’emploi de matériaux de construction écologiques: ossature en bois, isolation de papier recyclé et de laine

de bois, revêtement en lames brutes de mélèzes de la région. Une installation technique compacte assure l’aération douce, ainsi que le chauffage des locaux et de l’eau chaude sanitaire. La chaleur est puisée du système d’aération ainsi que de sondes terrestres. Cette inauguration a débuté par un cycle de conférences donnant la parole à M. Bujard, directeur de l’Agence MINERGIE romande, à M. Chassot, syndic de la commune du Glèbe, à Mme Kaspar, architecte, et à M. Boschung, technicien CVS. Quelque 40 visiteurs ont pu se rendre ensuite dans la maison de M. et Mme Desaintjean, fiers propriétaires, pour une visite guidée. A fin 2012, la Suisse comptait dix bâtiments MINERGIE-A et six bâtiments MINERGIE-A-ECO définitivement certifiés. En Suisse romande, deux bâtiments possèdent leur certificat définitif: un à Guin et l’autre à Estavayer-le-Gibloux. Deux autres bâtiments valaisans sont sur le point de se terminer et plusieurs autres réalisations sont en cours de construction dans tout le pays.

Agence MINERGIE® romande CH-1700 Fribourg Tél. 026 309 20 93 www.minergie.ch


associations

bâtitech 5-13

Profitez pleinement d’un air pur.

Aération douce HomeVent Récupère la chaleur, régule l’humidité ®

3

1 2

Hoval Préserve l’énergie et l’environnement Appelez-nous maintenant et nous vous conseillerons : téléphone 0848 848 363 • www.hoval.ch

1 Hoval HomeVent® RS-500 pour villas, immeubles administratifs, cabinets médicaux et locaux commerciaux. 2 Hoval HomeVent® RS-250 pour maisons familiales. 3 Hoval HomeVent® RS-180 pour appartements.

49


50

bâtitech 5-13

associations

3e Assemblée générale d’ImmoClimat Suisse

ImmoClimat Suisse a connu un formidable essor Le 26 avril, Filippo Leutenegger, président d’ImmoClimat Suisse, a accueilli les délégués et les membres de l’association à la 3e Assemblée générale ordinaire à l’hôtel Glockenhof à Zurich, pour la dernière fois en tant que président. Le centre de l’intérêt portait – outre la partie statutaire sur la stratégie énergétique 2050 – sur le rôle de l’association ainsi que de l’ensemble de la branche de la technique du bâtiment. Point de mire, la stratégie énergétique 2050 Depuis la décision de sortir du nucléaire et de passer aux énergies renouvelables, la politique énergétique en Suisse est en mouvement. Pour pouvoir atteindre les objectifs, deux paquets de mesures en deux étapes sont en discussion sur le plan politique. Le paquet numéro un est d’interdire l’autorisation de construire de nouvelles centrales nucléaires, tout en subventionnant notamment les énergies renouvelables et en appliquant des mesures pour augmenter l’efficience énergétique. L’étape numéro deux après 2020 prévoit une réforme écologique des impôts avec une taxe d’incitation CO2.

Bonnes conditions cadres au lieu d’une surréglementation et de subventions ImmoClimat Suisse est sceptique envers cette voie qui est basée avant tout sur des réglementations étatiques et des subventions ainsi que sur une redistribution fiscale. Selon l’avis de l’association, les subventions ne déclenchent d’une part pas d’effet d’entraînement efficace. Une surréglementation et un écrémage fiscal freinent d’autre part les investissements. La stratégie énergétique d’ImmoClimat Suisse va dans une tout autre direc-

Orateur invité: Robert Lombardini, président du Conseil d’administration Axpo Holding AG Dans son exposé d’ouverture de l’assemblée générale, Robert Lombardini, membre du Conseil d’administration d’Axpo, a à titre personnel mis en cause de manière critique la stratégie énergétique 2050 et ses conséquences sur les entreprises de distribution d’électricité, l’industrie énergétique et le domaine du bâtiment. Les décideurs d’Axpo relèvent eux aussi les plus grands potentiels durables et rentables pour l’amélioration de l’efficacité et pour le passage aux énergies renouvelables dans le domaine du bâtiment. «Si des investissements ciblés et l’amélioration de la technique nous permettent d’atteindre ici de fortes économies d’énergie et de CO2, nous devons exploiter ce potentiel», dit le représentant d’Axpo. Pour Robert Lombardini il est cependant clair qu’il en résultera une augmentation de la consommation d’électricité – par exemple par les pompes à chaleur, dont la part de marché atteint déjà 90 % dans les nouvelles constructions.

tion. L’association mise plutôt sur des standards dont la mise en œuvre est l’affaire des cantons. Dans le cas d’ImmoClimat Suisse, il s’agit en première ligne de standards de T-value pour les bâtiments, sur lesquels sont également basés les modèles de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC).

ImmoClimat Suisse en première ligne dans le dialogue politique Pour pouvoir placer ses demandes sur le plan de la politique énergétique au plus haut niveau, ImmoClimat Suisse s’est activé en première ligne. Ainsi IMS a été invité à une discussion autour d’une table ronde avec la conseillère fédérale Doris Leuthard et a pu y apporter une contribution constructive. Le but est de canaliser les prescriptions légales dans une direction judicieuse et aussi efficace que possible sur le plan énergétique. Car c’est dans le parc de bâtiments suisse que se situe de loin le plus grand potentiel d’améliorations énergétiques.

Mutations au sein de l’équipe directrice et du Comité Après trois ans de travail structurel intense, le président Filippo Leutenegger remet son mandat. Avec l’assemblée générale du 26 mars, René Schürmann, Elcotherm, reprend la présidence de l’association. Jürg-Nufer remet sa fonction de vice-président et de membre du Comité. Marco Letta de Hoval, Rolf Blatter de la maison EMB Pumpen et Thomas Greuert de Tobler sont les nouveaux élus au comité. Ils remplacent Rolf Felber de Elcotherm et Stefan Zahm de Tobler.

Du renforcement vers l’intérieur au renforcement vers l’extérieur Au cours de l’exercice écoulé, le travail dans les commissions a lancé et développé plusieurs projets. Les différents groupes professionnels peuvent présenter toute une série de résultats visibles. De nouvelles notices ont par exemple été élaborées sur différents thèmes. Un exemple est la notice chauffe-eau pompe à chaleur. Dans le domaine de la formation, le premier cours et les examens professionnels supérieurs de spécialiste en systèmes thermiques et de spécialiste en combustion ont été réalisés avec succès et le concept du cours pour la nouvelle filière de spécialiste en aération douce a été élaboré. Alors que dans les années de mise en place ImmoClimat Suisse se concentrait sur le ren-


associations

bâtitech 5-13

51 Control Systems and Components

www.saia-pcd.com

forcement vers l’intérieur, le nouvel exercice de l’association 2013 est maintenant sous le signe du renforcement vers l’extérieur. ImmoClimat Suisse entend se positionner comme interlocuteur leader dans le secteur du bâtiment. A cet effet, il est prévu de réaliser, en-

tre autres, le 11 septembre 2013 un ICS Midweek-Event comme rencontre de la branche et en 2014 un forum ICS technique du bâtiment et énergie. D’autres notices sont en cours de développement et le travail de presse est intensifié. ■

Technologie de pointe pour infrastructures modernes !  Automatisation intégrale des bâtiments  Compteurs d’énergie communicants avec interface sérielle  Gestion des données énergétiques  Réseaux de communication multi protocole

Filippo Leutenegger transmet la présidence d’ImmoClimat Suisse à René Schürmann.

Filippo Leutenegger transmet la présidence d’ImmoClimat Suisse

Nouveau président du comité

S-Energy Manager de Saia®

Le conseiller national Filippo Leutenegger avait donné sa démission en tant que président du Comité d’ImmoClimat Suisse pour la 3e Assemblée générale du 26 mars. René Schürmann, CEO d’Elco, devient le nouveau président du Comité. Filippo Leutenegger dirigeait ImmoClimat Suisse comme président depuis sa fondation. Par ses expériences fondées en tant que décideur dans différentes organisations, mais aussi en tant qu’entrepreneur et connaisseur des branches de l’énergie, de l’immobilier et de la technique du bâtiment, le conseiller national a accompli un travail de conduite très précieux pour le développement de l’association dans les premières années après le lancement et y a apporté des impulsions marquantes. Aujourd’hui, trois ans après la fondation, ImmoClimat Suisse est sur la bonne voie et est reconnue comme première association qui réunit toutes les disciplines de l’ensemble des branches de la technique du bâtiment sous un même toit. Pour Filippo Leutenegger, le moment propice pour remettre la présidence

et laisser la place à un initié de la branche et praticien ancré. Avec l’Assemblée générale du 26 mars, René Schürmann assume la direction du Comité. René Schürmann est directeur d’Elco, l’une des entreprises de service leader dans le domaine de la production de chaleur. Filippo Leutenegger continuera à assister ImmoClimat Suisse en sa fonction de délégué pour les relations extérieures et en tant que conseiller politique et s’engagera à Berne sur le plan national pour une utilisation écologique et énergétiquement efficace d’énergies dans le domaine de la technique du bâtiment, ce qui est un souci central de l’association. ImmoClimat Suisse remercie le conseiller national Leutenegger de son engagement et de son travail accompli jusqu’ici. ■

Automate Saia® PCD3 Compteur d’énergie de Saia®

Saia-Burgess Controls SA Rue de la gare 18 | 3280 Morat/Suisse T +41 26 672 72 72 | F +41 26 672 74 99 www.saia-pcd.com | pcd@saia-burgess.com


52

bâtitech 5-13

associations

Association Suisse de l’Industrie Gazière

Météo et économie poussent les ventes de gaz naturel en Suisse En hausse de près de 10 % par rapport à l’année précédente, la consommation suisse de gaz naturel s’est élevée à presque 38 milliards de kilowattheures en 2012. La progression tient aux conditions météorologiques plus fraîches, au raccordement de nouveaux clients et à une légère hausse de la consommation industrielle. Climatiquement neutre, le biogaz, qui peut être utilisé tant comme carburant que comme énergie de chauffage, gagne aussi en popularité. Des extensions de réseau et l’acquisition de nouveaux clients ont permis au gaz naturel de consolider sa position en Suisse. Le gaz naturel et le biogaz rencontrent un succès grandissant car ils ménagent l’environnement et ne produisent pas de particules fines. En 2012, les ventes de gaz naturel se sont inscrites à 37,815 milliards de kilowattheures en Suisse. L’accroissement de 9,6 % par rapport à l’exercice précédent (34 498 GWh) est dû à des conditions météorologiques plus fraîches, à de nouveaux clients et à une nouvelle augmentation de la production dans le secteur industriel. Le nombre des degrés-jour de chauffage a été de 3281, contre 2938 en 2011, en hausse de 11,7 %. Pour livrer la même quantité d’énergie sous forme de mazout qui aurait rejeté quelque 2,71 millions de tonnes de CO2 supplémentaires

dans l’atmosphère, il aurait fallu près de 160 000 transports de camions-citernes. Grâce à la convention passée entre l’industrie et les distributeurs de gaz naturel, les gros consommateurs industriels de gaz ont la possibilité de s’approvisionner en gaz naturel directement auprès du fournisseur de leur choix. Dix clients ont fait usage de cette possibilité en 2012.

Plus de 900 communes raccordées au réseau de gaz naturel Le gaz naturel a encore consolidé et développé sa présence sur le marché suisse de l’énergie, grâce à des extensions de réseau, au raccordement de cinq nouvelles communes et à l’acquisition de nouveaux clients. Aujourd’hui, plus des deux tiers de la population suisse vivent dans des communes alimentées en gaz naturel. Le système de transport, d’une longueur de plus de 18 700 km, est enterré, ce qui permet d’assurer l’approvisionnement sûr et constant de la clientèle suisse qui utilise le gaz naturel pour se chauffer ou pour produire de la chaleur industrielle, cela sans peser sur l’environnement ni surcharger le réseau routier. A la suite de la sortie prévue du nucléaire, la production décentralisée d’électricité à l’aide d’installations de cogénération (couplage chaleur-force ou CCF), qui permettent à la fois de produire de l’électricité et de la chaleur et de les consommer sur place, ainsi que l’utilisation du réseau pour le stockage et le transport de gaz produit à partir d’énergies renouvelables excédentaires, vont sans aucun doute s’imposer comme de nouveaux piliers de la stratégie énergétique de la Suisse.

Le biogaz de plus en plus apprécié

Disponibilités en gaz naturel de la Suisse (consommation brute d’énergie PCS en gigawattheures, GWh).

De plus en plus de distributeurs locaux proposent du gaz naturel sous forme d’énergie thermique avec une part de biogaz de 5, 20 voire 100 %. Parmi les «clients 100 %», on compte un nombre croissant de communes, qui utilisent du biogaz pour


associations

bâtitech 5-13

53

chauffer leurs bâtiments et apportent ainsi une Contact contribution importante Pierre-Alain Kreutschy, à la protection du cliporte-parole de l’ASIG pour la mat. En 2012, la conSuisse romande sommation de biogaz Tél. 021 310 06 37 s’est inscrite à 86,5 GWh www.gaz-naturel.ch (+23 % par rapport à 2011), répartis pour moitié entre le chauffage et le carburant. On compte désormais en Suisse 14 installations permettant d’injecter du biogaz dans le réseau de gaz naturel.

Environ 11 100 véhicules à gaz naturel Le nombre des véhicules à gaz naturel est passé à 11 099 en 2012. Le réseau à leur disposition pour faire le plein compte aujourd’hui 137 stations de remplissage. Les ventes de gaz naturel/biogaz carburant correspondent à environ 22 millions de litres d’essence. La part du biogaz est de 20 %. En moyenne nationale, le gaz naturel/biogaz est environ 30 % meilleur marché que l’essence. La mobilité alternative au gaz naturel/biogaz s’impose actuellement comme la technologie la plus respectueuse du climat parmi tous les véhicules de série équipés d’un moteur à explosion. L’adjonction de biogaz permet d’améliorer encore le bilan CO2 des véhicules à gaz naturel, au demeurant déjà très bon.

Importations surtout d’Europe occidentale Le gaz naturel consommé en Suisse provient à raison d’environ deux tiers des pays de l’UE et de Norvège. Près d’un quart du gaz naturel importé provient de champs gazéifères situés en Russie, et le reste d’autres régions. La Suisse achète son gaz naturel pour moitié environ en s’appuyant sur des contrats à long terme conclus avec de grands fournisseurs en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Italie. Ces fournisseurs disposent en outre de grands stockages souterrains. Le reste est acquis sur la base de contrats à court, voire très court terme. Il n’y a aucun contrat passé avec des fournisseurs russes. Enfin, Swissgas, principale société d’importation en Suisse, associée à des partenaires allemands et autrichiens, a des participations directes dans l’industrie extractive norvégienne. ■

Remarques 37,815 milliards de kilowattheures (kWh) correspondent à 37 815 gigawattheures (GWh) = soit environ 3,4 milliards de m3 de gaz naturel. 1 kWh de gaz naturel correspond à 0,1009 litre de mazout EL, camions-citernes d’une contenance de 24 000 litres. Véhicules à gaz naturel en Suisse: 11 099 (8150 voitures de tourisme, 2657 fourgonnettes et minibus, 208 bus, 84 camions). Les chiffres des ventes de gaz naturel/biogaz sont basés sur les relevés de l’Association Suisse de l’Industrie Gazière (ASIG).

testo 480 Désormais avec de nouvelles sondes et fonctions novatrices!

Spécialiste de la climatisation au travail. De nouvelles sondes et fonctions facilitent l‘analyse de climatisation avec le testo 480. • Traitement graphique des résultats de mesure directement dans l‘instrument de mesure • Résultat immédiat de la mesure de bien-être sans instruments de mesure séparés ni exploitation supplémentaire sur PC • Mesure rapide et conforme aux normes directement sur site www.testo.ch/testo480


54

bâtitech 5-13

associations

De droite à gauche, voici les conférenciers: (il manque Gerhard Zweifel), Rüdiger Külpmann, Modérateur; Thomas Schürmann; Reto von Euw; David Burkhardt; Dominik Reiner; Rainer Kryschi; Roger Waeber; Arnold Brunner; Christian Monn; Roland Ganz; Marcel Baumer; Max Amstutz. (Photos: Lea Hildebrand/SWKI)

Généralement sans risque hygiénique

Séminaire sur l’hygiène 2013 Plus de 200 personnes se sont réunies le 25 janvier 2013 à l’hôtel Schweizerhof à Lucerne pour discuter des dernières connaissances en matière d’hygiène de l’eau et de l’air. Le séminaire sur l’hygiène de la SICC, en collaboration avec la VDI, a présenté à cette occasion l’état de la technique. Par Stefan Mennel Les participantes et participants de six nations entre la mer du Nord et la Méditerranée se sont rendus en Suisse. Benno Zurfluh, président du CO, souligne que «l’importante demande montre la pertinence du thème et la résonance internationale souligne la considération vis-à-vis du travail sur les directives de la VDI et de la SICC». Il s’est avéré que le savoir-faire incorporé par la VDI et la SICC convenait de façon idéale pour illustrer l’état de la technique et fournir de précieux instruments de planification. Il est un fait certain que de nombreuses personnes sont venues pour se familiariser avec les dernières connaissances dans le domaine de l’état de l’hygiène des installations aérauliques.

informations passionnantes et interprété des résultats en faisant appel à des corrélations claires. L’une d’entre elles, indépendamment d’autres critères, distingue parfaitement les installations du point de vue de leur charge de germes si elles respectent les niveaux de filtration selon les recommandations SICC. Une autre information qui devrait certainement nous donner à réfléchir: depuis la publication de la SICC sur l’hygiène et les recommandations qu’elle contient sur l’accessibilité, celle-ci s’est détériorée. Les nouvelles installations sont moins accessibles, en conséquence la maintenance est rendue plus difficile. Roland Ganz a souligné que «les connaissances et le savoir relatifs aux niveaux de filtration et à l’accessibilité sont disponibles, il nous incombe maintenant de les mettre en pratique».

Etat de l’hygiène des installations aérauliques L’introduction systématique sur les standards actuels de l’hygiène de l’air et de l’eau par David Burkhardt a souligné l’importance et la portée du sujet. Ensuite Roland Ganz a fourni un résumé du projet de recherche «Etat hygiénique des installations aérauliques en Suisse». Dans son exposé, il a fourni des

Hygiène dans le domaine de l’eau Reto von Euw a ouvert la seconde partie du séminaire par son rapport sur des alimentations hygiéniquement et énergétiquement optimales en eau chaude. Le risque de contamination du réseau de conduites s’oppose à l’optimisation énergétique de


associations

Plus de 220 participants étaient présents lors de ce second séminaire suisse sur l’hygiène.

l’alimentation à des températures d’eau chaude les plus basses possibles. Sa contribution au séminaire offre ici des perspectives passionnantes sur les systèmes possibles de réduction des températures de l’eau chaude. Rainer Kryschi a présenté ensuite ses connaissances sur les exigences hygiéniques des installations frigorifiques à évaporation. Les nombreuses attaques de légionnelles avec cinq cas mortels à Ulm en janvier 2010 ont été à l’origine de la création du comité spécialisé de la VDI sur ce thème. La VDI 2047 feuille 2 définit ici les standards pour garantir un parfait fonctionnement respectant les considérations hygiéniques. Il cite dans son exposé Wilhelm Busch: «Donc la conclusion est que l’homme doit apprendre quelque chose».

Combien d’air, lequel? Le Prof. Gerhard Zweifel a montré dans la dernière partie du séminaire ce qu’il avait appris pendant son séjour dans les pays scandinaves. Les Scandinaves ont, dans les prescriptions de construction, défini, dans le domaine des bureaux, un taux d’air extérieur du double de celui que prévoit la SIA. Simultanément l’ASHRAE recommande la moitié du débit d’air applicable en Suisse. Les normes CEN 15251 et 13779 ne sont pas non plus

bâtitech 5-13

55

Benno Zurfluh, président du comité d’organisation, ouvre, à Lucerne, ce second séminaire sur l’hygiène

cohérentes. Il s’avère convaincu que dans l’avenir de nouveaux aspects seront inclus dans la définition du taux d’air extérieur. Immédiatement après, Thomas Schürmann a fait valoir de nouveaux aspects avec sa thèse que dans tous les locaux ventilés mécaniquement régnait un manque de petits ions négatifs. Cette absence serait l’une des principales raisons du syndrome Sick Building (SBS). A la fin du séminaire, Max Amstutz a rendu compte de son trésor d’expériences acquis avec différents systèmes de filtres à air du point de vue de l’hygiène et des coûts d’exploitation.

Des participantes et participants informés, des exposants satisfaits Benno Zurfluh résume: «Les nombreuses informations en retour de participants et exposants nous ont montré qu’avec le séminaire sur l’hygiène nous avions répondu à un besoin important de la branche. Il a encore une fois constaté à cette occasion qu’il en était résulté entre les participants et les exposants des discussions passionnantes et intenses. Un troisième séminaire spécialisé est en conséquence déjà prévu pour 2015. www.sicc.ch

Système de régulation Logamatic EMS plus – Réglage efficace adapté à votre confort Commande de système Logamatic RC300 et RC200 Modules Logamatic EMS

Les modules de commande d‘ambiance Le développement des nouveaux modules de commande de système RC300 et RC200 a tenu compte en priorité de la facilité d’utilisation et du confort tant de l’utilisateur que du chauffagiste – les fonctions souhaitées sont sélectionnées en appuyant et en tournant un seul bouton. La navigation dans les menus est facile à comprendre et représente la base d’une utilisation simple et intuitive. Vous trouverez des informations complémentaires auprès de votre conseiller Buderus ou sur notre site www.buderus.ch.

plus d’informations sur la nouvelle Logamatic EMS plus Buderus

Buderus Technique de chauffage SA, Route du Bois-Genoud 8, 1023 Crissier, Tél. : 021 631 42 00, Fax : 021 631 42 50, info@buderus.ch

La chaleur est notre élément


56

bâtitech 5-13

exposition

La technique radio sans pile en tournée

EnOcean et ses partenaires vous invitent au Roadshow Suisse 2013 Dans 6 villes, 13 entreprises vont donner un aperçu complet sur la technique radio sans pile et présenter différents exemples de bâtiments et d’applications industrielles efficaces en termes d’énergie. Comment obtenir des bâtiments énergétiquement efficaces et une production durable grâce à la communication radio intelligente? Les réponses sont données par le roadshow EnOcean Suisse 2013 qui débute le 28 mai à Zoug. Au total 13 entreprises présentent dans le cadre de divers scénarios d’application la technologie radio sans pile et répondent aux questions portant sur ses caractéristiques spécifiques et sur la planification des systèmes. En plus des six interventions axées sur la pratique, les participants auront l’occasion de visiter une exposition avec des solutions très diverses. Ils pourront également avoir des échanges avec les experts à propos des dernières tendances dans le bâtiment durable et l’automatisation industrielle.

Chaque manifestation se déroule de 13 h à 18 h 30 dans les six villes suisses suivantes: 28. 5. 2013 29. 5. 2013 30. 5. 2013 18. 6.2013 19. 6. 2013 20. 6. 2013

Zoug, Swiss Hotel Berne, Bea expo Zurich, Albisgütli Bâle, St. Jakobs Park Fribourg, Forum Lausanne, Beaulieu

Les entreprises représentées sont les suivantes: BootUP, demelectric, EnOcean, FLEXtron, Carl Geisser AG, GNI, Omnio,

Saia-Burgess, SAUTER, sensortec, steute, WAGO ainsi que Waldmann. Vous trouverez un agenda détaillé ainsi que des informations complémentaires sur cette série de manifestations gratuites dans www.enocean.com/ch. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire aux différentes dates sur la page Web ou par e-mail ch2013@enocean.com. Le nombre de participants est limité.

La radio sans pile avec récolte d’énergie (Energy Harvesting) Grâce à la récolte d’énergie, la technique radio EnOcean n’a besoin ni de fil ni de pile. L’énergie nécessaire au signal radio est obtenue par des convertisseurs d’énergie à partir du mouvement, de la lumière ou d’une différence de température. Il existe déjà de nombreuses applications énergétiquement autonomes pour l’automatisation des bâtiments et dans l’industrie, pour les transports ainsi que pour les systèmes intelligents de domotique ou de machine à machine, sur la base de la technique radio sans pile. Parmi celles-ci figurent les interrupteurs sans pile, les poignées de fenêtre intelligentes, les capteurs de température, d’humidité ou de lumière, les détecteurs de présence ainsi que divers actionneurs comme les robinets de radiateurs et les centrales à autonomie d’énergie ou encore les systèmes complets pour l’automatisation des bâtiments et des maisons. Les systèmes radio sans pile permettent d’économiser jusqu’à 40 % d’énergie dans un bâtiment. www.enocean.com

A propos d’EnOcean EnOcean GmbH a inventé la technologie radio sans pile, brevetée. Implantée à Oberhaching, près de Munich, en Allemagne, l’entreprise fabrique et vend des modules de capteurs sans fil à collecte d’énergie (Energy Harvesting). Ceux-ci sont destinés au bâtiment et à des applications industrielles ainsi qu’à d’autres domaines tels que la maison (smart home), les compteurs intelligents, la logistique et le transport. La technologie EnOcean associe des convertisseurs d’énergie miniaturisés, une électronique ultra basse consommation et une puissante technologie radio. Depuis 10 ans, des fabricants de produits de premier ordre choisissent les modules radio EnOcean pour développer de nouveaux systèmes. EnOcean est promoteur de l’Alliance EnOcean, un consortium qui regroupe des entreprises du secteur du bâtiment du monde entier. L’objectif de l’Alliance est de développer des solutions innovantes pour les bâtiments durables. Des composants radio autoalimentés EnOcean sont actuellement en service dans plus de 250 000 bâtiments à travers le monde. Le protocole de communication sans fil d’EnOcean est normalisé au niveau international (norme ISO/IEC 14543-3-10); il est optimisé pour les applications radio à ultra basse consommation et à collecte d’énergie.


partie technique

bâtitech 5-13

LE MEILLEUR

est le système d’installation à perte de charge minimale. Il est doté d’un joint d’étanchéité unique – adapté à l’eau de boisson ou à l’eau industrielle, aux circuits de chauffage et de refroidissement, aux installations solaires et de sprinkler, à l’air comprimé et aux installations de chauffage R. Nussbaum SA, 4601 Olten, Fabricant de robinetterie et systèmes techniques sanitaires Pour plus d’information, consulter le site: www.nussbaum.ch

57


58

bâtitech 6/7-12

formation

Know-how NIBT 4 D’après l’Ordonnance sur les installations électriques à basse tension (OIBT), il y a lieu de contrôler périodiquement les installations électriques existantes. Celles-ci ne correspondent pas toujours à l’état actuel des normes. A priori il n’existe pas d’obligation de mise aux normes, tant que l’installation est en mesure d’être exploitée sûrement. Se pose la question: à quel moment une installation est-elle encore sûre? Que faut-il remettre en cause et que faut-il valider tel quel? D’une part, les connaissances sur les normes et prescriptions en vigueur lors de la date de réalisation sont utiles aux contrôleurs, d’autre part, il leur faut la portion nécessaire de compétence technique, afin de bien évaluer les situations. Pour maintenir et améliorer ces compétences, il faut des discussions et échanges entre spécialistes. Peut-être les questions et réponses ci-dessous vont-elles animer des discussions? Nous vous en souhaitons bonne lecture. David Keller, Pius Nauer

1

Mesure d’isolement de dispositifs de protection à courant différentiel-résiduel de type B Lors d’un contrôle de réception j’ai trouvé deux dispositifs de protection à courant différentiel-résiduel de type B. Comme les valeurs mesurées ont déjà été reportées dans le rapport de mesure et de contrôle de l’installateur électricien, j’ai renoncé à effectuer des mesures supplémentaires. J’avais des doutes sur la nécessité d’effectuer une mesure d’isolement pour un dispositif de protection à courant différentiel-résiduel de type B. Existe-t-il une information à ce sujet dans la norme? (U. S. par e-mail) D’après la NIBT, les valeurs de la mesure d’isolement sont aussi à déterminer dans des installations électriques neuves, ceci en aval d’un dispositif de protection à courant différentiel-résiduel. Dans le cas d’un dispositif de protection à courant différentiel-résiduel, il n’est possible de renoncer aux valeurs de la mesure d’iso-

lement que lors du contrôle périodique. Ceci est le cas, aussi bien pour les dispositifs de protection à courant différentiel-résiduel de type A que de type B. Si dans l’installation, on est en présence de DDR de type B, la mesure d’isolement est à effectuer avec beaucoup de précautions. Les dispositifs de protection à courant différentiel-résiduel travaillent avec deux circuits de détection. La partie indépendante de la tension d’alimentation détecte aussi bien les courants de défaut continus ondulants que les courants alternants. Avec le dispositif dépendant de la tension d’alimentation, on détecte les courants de défaut continus. Cette détection «tous courants» est sensible aux surtensions. C’est la raison pour laquelle les données du fabricant d’un dispositif de protection à courant différentiel-résiduel ressemblent à ceci: la mesure d’isolement d’une installation de récepteurs ne peut être effectuée qu’à partir du moment où le dispositif de protection à courant différentiel-résiduel est coupé. Une mesure d’isolement réalisée si l’appareil est en service, ou réalisée côté ali-

mentation, peut détruire l’électronique de détection «tous courants»! L’utilisation de tels dispositifs de protection à courant différentiel-résiduel est de plus en plus fréquente dans l’habitat, du fait des équipements photovoltaïques. Avant de réaliser la mesure d’isolement dans le coffret compteur extérieur, il est recommandé de tâcher d’avoir un bon aperçu de l’installation.

2

Dispositifs de protection à courant différentiel-résiduel (DDR type AC) Dans le cadre d’un contrôle périodique, dans une maison individuelle, j’ai découvert plusieurs vieux disjoncteurs FI, n’étant pas marqués du symbole Ü. Comme il s’agit d’une propriété assez ancienne, je ne sais pas s’il y a lieu de remettre l’installation en cause, ou si j’ai le droit de la laisser en l’état. (E. Z. par e-mail) Le symbole Ü mentionné signifie que le disjoncteur FI, outre les courants alternatifs, est aussi en mesure de prendre en compte les courants de défaut continu

Figure 2: Interrupteurs automatiques à courant différentiel résiduel

Type A, sensible aux courants ondulants. A utiliser généralement en Suisse pour les installations domestiques.

Type AC, sensible aux courants alternatifs. Depuis NIBT 2010 ne sont plus admis en Suisse.

Type B sensible «tous courants». Adapté par exemple aux installations solaires.


formation

ondulants et de couper le circuit. En l’absence de ce marquage, il serait uniquement en mesure de reconnaître les courants alternatifs de façon fiable. Selon la norme actuelle NIBT 2010, les DDR doivent comporter au minimum ce marquage et donc être capables de couper des courants de défaut continus ondulants. Ces DDR sensibles aux courants de défaut continus ondulants portent la désignation type A. En l’absence de ce marquage, ils font partie des types AC et sont donc sensibles aux courants alternatifs. Par ailleurs, la nouvelle génération est capable de reconnaître les courants de défaut continus purs. Il s’agit des appareils de type B, ou sont en fait des DDR sensibles à tous les courants. Les normes et prescriptions plus anciennes imposaient des disjoncteurs à courant de défaut de type A, dans les cas où il fallait compter avec des courants de défaut ondulants, ou si l’on ne savait pas s’il faut compter avec la présence de tels courants. On ne sait jamais à l’avance quels types d’appareils vont être raccordés aux circuits pour prises de courant. Par exemple dans une salle de bain, il est fort probable que l’on raccorde un sèche-cheveux. Il s’agit d’un classique pour courants ondulants, parce que la régulation de puissance des appareils les plus simples est réalisée avec un redresseur une voie. En cas de contact fortuit avec une personne, il n’est pas garanti que le DDR fonctionne. Cette demande concernant les disjoncteurs à courant de défaut sensibles aux courants ondulants était déjà stipulée dans les PIE (Prescriptions pour les installations électriques intérieures) datant de 1985. Par conséquent, lors de votre contrôle périodique, vous êtes obligé de prendre connaissance de la date de réalisation de l’installation. Si l’installation a été réalisée après le 1er juin 1985, il faut remplacer au minimum les DDR pour lesquels il existait une exigence en relation avec l’utilisation, c’est-à-dire dans la salle de bain, à l’extérieur, etc. (voir

exemples d’interrupteurs automatiques à courant différentiel résiduel, figure 2. (dk)

3

Résistance minimale du conducteur de protection

Dans un formulaire de procès-verbal nouveau pour moi, figure un symbole oméga (?) dans la colonne relative au contrôle du conducteur de protection. Dois-je mesurer dorénavant les conducteurs de protection avec un ohmmètre et reporter une valeur, ou alors la confirmation du contrôle effectué est-elle suffisante? (T. D., par e-mail) Cette question interpelle régulièrement les spécialistes. Pour anticiper: les rapports et procès-verbaux de mesures ne sont pas normés. Dans le règlement du DETEC concernant les installations à basse tension, article 10, il est stipulé que le rapport de sécurité doit contenir des indications nécessaires à l’évaluation de la sécurité d’une installation électrique. Qu’est-ce qui est important pour l’évaluation de la fonction d’un conducteur de protection? L’unique raison d’être du conducteur de protection, dans le système TN, est de pouvoir conduire à la coupure automatique nécessitée par un courant de défaut. Si, pour assurer cette coupure automatique, on utilise des dispositifs de protection contre les surintensités, il faudra des courants nettement plus élevés que dans les cas d’utilisation de dispositifs de protection à courant différentiel-résiduel (DDR). L’efficacité de la mesure de protection dépend donc essentiellement du choix de l’équipement de protection et du courant de défaut présumé! Dans la NIBT, il est clairement décrit de quelle manière il y a lieu de contrôler cette efficacité (NIBT 6.1.3.6.1): au moyen de la mesure d’impédance de boucle de défaut et du contrôle des caractéristiques et/ou de l’efficacité de l’équipement de protection. Grâce à cette méthode, on effectue simulta-

bâtitech 6/7-12

nément des mesures sur le conducteur de protection, sans pour autant déterminer une valeur propre à celui-ci. Par ailleurs dans la remarque 1, la NIBT autorise le fait de ne pas effectuer de mesure, si l’on utilise un DDR ayant un courant différentiel assigné maximal de 500 mA. Du fait que cette prise de mesures doit être effectuée uniquement sur la partie finale d’un circuit électrique, se pose désormais la question, de quelle manière les autres raccordements pour conducteur de protection sont à contrôler. Cela est exprimé ainsi dans la NIBT en 6.1.3.2: «Le contrôle de la continuité des conducteurs doit être réalisé ... pour les conducteurs de protection.» Lors d’un contrôle de continuité, il n’y a pas lieu de relever des valeurs ohmiques. Le procès-verbal de contrôle est établi avec «effectué» ou «ok». Il est possible de réaliser le contrôle de continuité avec des appareils différents, par contre le courant de mesure doit présenter une valeur minimale de 200 mA. Encore quelques mots concernant la pratique: dans le cas d’une installation domestique, les résistances séparées des conducteurs de protection sont quasiment impossibles à mesurer. Pour cela, il faudrait d’une part que les conducteurs soient disposés en étoile en partant d’un point central et que les résistances soient mesurées à partir de ce point. D’autre part, pour réaliser la mesure, tous les appareils reliés au conducteur de protection devraient être isolés de façon sûre par rapport à d’autres éléments mis à la terre, ainsi que par rapport au dispositif d’équipotentialité, voire être isolés en tant qu’ensemble. Donc, pour «l’évaluation de la sécurité d’une installation électrique», il faut non seulement du papier, mais aussi des compétences techniques lorsqu’on remplit et qu’on lit un formulaire. C’est la raison pour laquelle ce type de question est d’importance cruciale et doit faire de temps à autres l’objet de discussions. (dk)

Les contacts pour vos annonces: Rolf Niederberger Tél. 058 200 56 18 (CWS) André Fluri Tél. 058 200 56 27 (E)

59


60

bâtitech 6/7-12

formation

Brain Food Rico De Boni, Marcel Schöb Pratique d’installation Les questions suivantes font partie des objectifs évaluateurs suivants du plan de formation de l’installateur électricien CFC: Plan de formation L1/2.3.4: • Les personnes en formation utilisent l’outillage et l’appareillage approprié pour les travaux de montage et d’installation.

pour dévisser les vis de la figure 35?

Exercice 42

Exercice 36

Où doit-on utiliser l’outillage doté du marquage selon figure 42?

Que signifie la désignation «3» sur le tournevis à fente?

Exercice 43

Exercice 37 Comment garantir que la vis sera serrée avec un couple de serrage suffisant?

Lors de travaux de découpe avec des pinces coupantes ou des cisailles à câble, on parle de «biseau». a) De quoi s’agit-il? b) Quel est leur critère de différenciation? c) Définissez les biseaux adéquats en fonction du travail à effectuer

Exercice 44 Plan de formation L1/2.3.5: • Les personnes en formation, en atelier, façonnent des pièces mécaniques d’appareils et des pièces à usiner au moyen de machines à percer ou à poncer. Plan de formation L1/2.3.7: • Les personnes en formation expliquent les mesures de sécurité de l’outillage et des appareils, elles justifient leur utilité et les appliquent.

Exercice 45

Décrivez et expliquez le principe de construction d’un foret à béton.

Exercice 38

Exercice 45

Comment se différencient les tournevis Pozidriv et Phillips?

Sur un foret à béton on trouve le symbole, figure 45. Que signifie ce marquage?

Exercice 39 Quel matériau utilise-t-on pour les têtes de tenailles et pour les embouts de tournevis?

Exercice 35

Exercice 40

Quels genres de tournevis faut-il utiliser

a) Quels types de pinces a-t-on reproduit dans la figure 40? b) Pour quels travaux sont-elles utilisées?

Exercice 41 Que signifie le symbole sur l’isolation de la pince? (voir figure 41)

Exercice 46 a) Quels types de foret a-t-on représenté, figure 46? b) Ou sont-ils utilisés?

Exercice 47 Il y a lieu de percer un taraudage pour une fixation. Quel est le diamètre de perçage nécessaire à la réalisation du filetage? a) M6 b) M8 c) M16 Solutions voir page 72

Exercice 35

Exercice 40

Exercice 41

Exercice 46


carnet

bâtitech 5-13

Le salon technologique du bâtiment et de l’infrastructure

Podium innovateur

Journée de la lumière, Journée solaire, Compétences dans la vente,

Journée des réseaux, Construction digitale,

Automation du bâtiment

Du 10 au 13 septembre 2013 Messe Basel www.ineltec.ch

61


62

bâtitech 5-13

carnet

En 1999, le bâtiment industriel de DOMA Solartechnik GmbH à Satteins a reçu le Prix solaire européen pour le bâtiment industriel écologique le plus innovant. Pour l’Energiepark West, DOMA prélève la totalité de l’énergie pour la production et les bureaux à partir d’énergies renouvelables.

Ernst Schweizer AG, Metallbau | DOMA Solartechnik GmbH | Alukönigstahl GmbH

Fusion de deux pionniers de l’énergie solaire Depuis le 20 mars 2013, l’entreprise DOMA Solartechnik GmbH (Satteins, Autriche) fait partie d’Ernst Schweizer AG, Metallbau (Hedingen, Suisse). Ces deux entreprises ont en commun le rôle de pionnier qu’elles jouent depuis de nombreuses années dans l’utilisation de l’énergie solaire. Grâce à cette fusion, elles complètent leur assortiment de produits et profitent d’un réseau éprouvé de clients et de fournisseurs. DOMA Solartechnik GmbH est une entreprise innovante de Satteins, Vorarlberg, avec une expérience de plus de 20 ans dans les systèmes photovoltaïques et de capteurs solaires. Elle est leader dans le domaine particulier des capteurs de grande surface et intégrés à la façade. Elle dispose de son propre bâtiment industriel à Satteins, qui produit la totalité des besoins énergétiques nécessaires à la production et aux bureaux à partir d’énergies renouvelables et a reçu le Prix solaire européen. DOMA Solartechnik GmbH, qui compte 26 collaborateurs, défend la durabilité et la qualité, partageant ainsi les mêmes buts et visions qu’Ernst Schweizer AG. Ernst Schweizer AG, Metallbau, est l’une des entreprises leader de Suisse en matière de fourniture pour la construction et s’engage depuis plus de 35 ans pour la construction écologique et la direction durable de l’entreprise. Elle est un fournisseur important de façades et fenêtres énergétiquement efficaces et de systèmes pour la production de chaleur et d’électricité à partir de l’énergie solaire. Cette entreprise familiale emploie 626 collaborateurs en Suisse.

DOMA Solartechnik GmbH était une filiale d’ALUKÖNIGSTAHL GmbH à Vienne. La reprise à 100 % de cette entreprise signifie pour Ernst Schweizer AG une possibilité d’exploiter le marché autrichien et d’étoffer l’assortiment. DOMA Solartechnik GmbH y trouve aussi son avantage. Sa position est renforcée par

DOMA Solartechnik GmbH est leader dans le domaine des capteurs de grande surface et pour les façades: capteurs de façade intallés sur une maison individuelle à Nenzing.

son rattachement à une entreprise-mère orientée vers la durabilité et disposant d’une grande expérience dans le domaine de l’énergie solaire. Le site et les emplois de Satteins sont maintenus. La collaboration éprouvée avec les clients et les fournisseurs va se poursuivre et les modules photovoltaïques Schüco resteront disponibles. Les clients des deux firmes profiteront de l’élargissement de l’assortiment. Schweizer complète sa palette en ajoutant le système flexible et éprouvé pour grandes surfaces et capteurs sur façade de DOMA. De son côté, DOMA distribuera dans sa zone de marché habituelle les produits phares de Schweizer, comme les systèmes d’intégration au toit pour Solrif® photovoltaïque ou pour la combinaison de photovoltaïque et de capteurs solaires. La direction de DOMA Solartechnik GmbH est assumée par Ernst Bertsch, fondateur et directeur général depuis de nombreuses années, et Andreas Haller, chef du département systèmes d’énergie solaire d’Ernst Schweizer AG. En réunissant leurs forces, les deux entreprises affrontent l’avenir avec de nouvelles chances qui promettent aux clients et fournisseurs à la fois continuité et avantages. Ernst Schweizer AG, Metallbau CH-8908 Hedingen Tél. +41 (0)44 763 61 11 www.schweizer-metallbau.ch


carnet

bâtitech 5-13

Petite société – grande prestation Avec 25 collaborateurs, la société Systec Therm AG fait partie des petites entreprises dans notre pays. Mais c’est justement cet ordre de grandeur qui est apparemment une raison importante du succès de cette entreprise. Les structures faibles permettent une circulation rapide de l’information et une transmission simple du savoir-faire. Ainsi il est possible de s’occuper des clients de manière flexible et avantageuse. Des interlocuteurs personnels transmettent de la proximité et de la sécurité pour de nombreux clients. Celui qui a déjà visité une fois notre site internet ou est déjà en possession du dossier de notre entreprise, sera surpris

de la grandeur de l’assortiment de nos produits. Mais le leader du marché ne convainc pas seulement par le vaste assortiment, mais aussi par une consultation compétente et beaucoup de prestations gratuites. Commandez maintenant notre nouveau catalogue des prix 2013 et testez l’efficacité de notre entreprise.

Systec Therm AG Electrothermie / Aération douce CH-9015 St-Gall Tél. 071 274 00 50 www.systectherm.ch

DESIGO – économiser de l’énergie de manière efficace Automatisation intelligente des bâtiments – utilisation flexible pour tous les bâtiments et toutes les applications www.siemens.ch/desigo

Grâce au système d’automatisation des bâtiments DESIGO™, vous économiserez nettement plus d’énergie tout en profitant d’un confort optimal: la qualité de réglage élevée du système réduit la consommation énergétique et garantit un climat d’ambiance particulièrement agréable. Les fonctions d’économie d’énergie innovatrices permettent de préserver durablement les ressources et donc de diminuer les coûts.

Answers for infrastructure.

63


64

bâtitech 5-13

carnet

Geberit Challenge

Le Geberit Challenge gagne le prestigieux prix Event Award Le Geberit Challenge triomphe contre de nombreux challengeurs proéminents et gagne le Xaver Award 2013 – le plus important prix suisse de la branche «Live Communication». Cet événement, qui s’est déroulé dans sept pays, a convaincu le jury professionnel indépendant et ceci, entre autres, grâce à l’excellente organisation dans tous les marchés participants. Geberit et l’agence événementielle marbet ont parfaitement réussi à adapter la manifestation planifiée de manière centralisée aux différentes mentalités et cultures. Avec le Geberit Challenge, Geberit s’adresse aux professionnels du sanitaire qui, à l’occasion des manifestations, ont montré leurs compétences. «Nous consolidons ainsi notre partenariat avec les installateurs, honorons leur conscience professionnelle et leur fierté. Nous exprimons ainsi également nos remerciements pour les prestations apportées quotidiennement sur les chantiers. Nous nous réjouissons d’autant plus que le jury a accordé un prix pour ces prestations», se réjouit Beat Aebi, responsable marketing de Geberit Distribution SA.

Sandra Muerlebach (marbet) présente au public ce que le Geberit Challenge fait de particulier.

Le Geberit Challenge est une manifestation destinée à la branche du sanitaire, qui s’est déroulée en 2012 pour la deuxième fois sur le plan international. La compétition des professionnels en sanitaire consiste à soumettre les équipes à trois défis: travaux d’installation, tests d’habilité, de savoir-faire et de rapidité. Les équipes lauréates en 2012 de tous les pays participants se rendent au début du mois d’avril en compagnie de leurs partenaires à Dubaï et jouissent pendant une semaine d’un voyage truffé d’aventures – avec détente à la plage, hôtel de luxe et aventures multiples dans le désert.

également été en mesure de parfaitement cerner les différences culturelles entre les pays, telles que par exemple entre la Norvège et la Suisse.» Le Xaver Award 2013 a été décerné cette année à Zurich devant environ 500 intéressés et représentants de la branche événementielle. A cette occasion, le Geberit Challenge a dû s’imposer contre seize excellents nominés. La finale s’est ensuite

Défi de taille

Les lauréats rayonnants du Xaver Awards 2013 dans la catégorie «Best Event Project». De gauche à droite: Dominique Heri (marbet), Hanspeter Tinner (directeur de Geberit Distribution SA), Sandra Muerlebach (marbet), Brigitte Kühne (responsable du projet Geberit Challenge Suisse).

«Ce fut pour nous un défi de taille de mener à bien la complexité du Challenge dans les marchés participants, de manière à ce que l’événement Ils l’ont bien mérité: au nom de tous les marchés particis’applique aux installateurs pant au Geberit Challenge, l’équipe du projet marbet réceplocaux et satisfasse aux desi- tionna le prix en compagnie de Brigitte Kühne de Geberit. derata des sociétés domiciliées à l’étranger. Ainsi, le respect de l’ensemble du projet a fait l’objet disputée en «compétition» directement d’une priorité constante», déclare Frank sur scène. Marreau, Head of marbet Suisse. «Avec Geberit, nous avons maîtrisé ce challenge avec succès et sommes très fiers d’avoir www.geberit.ch/challenge


carnet

Une annonce vous laisse le temps de trouver ce que vous cherchez. Cette annonce promeut la publicité dans les journaux et les périodiques. L’association MÉDIAS SUISSES organise chaque année un concours sur ce thème s’adressant à de jeunes créatifs. Voici un travail qui s’est également illustré dans ce concours – il est signé par Jacqueline Steiner et Noemi Kandler, de Unikat Kommunikationsagentur AG. www.Le-pouvoir-unique-d-une-annonce.ch

bâtitech 5-13

65


66

bâtitech 5-13

carnet

TROX HESCO Schweiz AG fête ses 150 ans En lançant le 19 octobre 1863 un atelier de serrurerie pour ferrures et articles de quincaillerie, Rudolf Hess posa les pierres de ce qui allait devenir TROX HESCO Schweiz AG. L’entreprise de Rßti (ZH) a su se dÊvelopper en permanence, faire Êvoluer sa gamme de produits et s’adapter à la conjoncture du marchÊ, ce qui lui a permis de s’imposer comme l’un des principaux acteurs de la branche. TROX HESCO Schweiz AG est devenu entre-temps une sociÊtÊ leader en termes de compÊtences pour les composants de haute qualitÊ, les solutions de systèmes et les prestations dans le domaine de la ventilation et de l’air conditionnÊ. Depuis sa crÊation, elle a toujours fait preuve d’esprit d’entreprise, d’anticipation et de beaucoup d’innovation. La sociÊtÊ peut donc fêter ses 150 ans cette annÊe. Divers ÊvÊnements honoreront cet

anniversaire vraiment particulier; la sociĂŠtĂŠ TROX HESCO Schweiz AG organisera notamment une journĂŠe porte ouverte le 7 septembre 2013.

TROX HESCO Schweiz AG CH-8630 RĂźti TĂŠl. +41 (0)55 250 71 11 www.troxhesco.ch

Pression adÊquate‌ ‌que ce soit au 1er sous-sol ou au 12e Êtage, les installations de surpression Häny veillent à la pression requise afin que l'eau soit toujours et partout disponible. Quelles que soient les questions de surpression qui vous prÊoccupent, vous n'avez plus de souci à vous faire. Un appel à Häny, et vos problèmes seront rÊsolus. En tant que fournisseur de systèmes dans la technique domestique, nous avons toujours la solution qui vous convient.

Nous y veillons.

     

Häny SA - Pompes, turbines et systèmes TÊl. +41 44 925 41 11

•

•

Buechstr. 20

Fax +41 44 923 38 44

•

•

CH-8645 Jona www.haeny.com

       

           

  !" # $%&'! (  ))  "# $ *** %+   %&'(  )  ** 


carnet

bâtitech 5-13

Implenia SA

Implenia surélève le Kornhaus de Zurich Coop, en tant que maître d’ouvrage, confie à Implenia la maîtrise d’œuvre des travaux de surélévation du Kornhaus dont la hauteur passera de 40 à 118 mètres. Depuis 170 ans, on moud du grain sur le Sihlquai à Zurich. Actuellement, la minoterie Swissmill y transforme environ 30 % des céréales utilisées en Suisse à des fins alimentaires. L’un des quatre silos à céréales de Swissmill, le Kornhaus, va être surélevé de près de 80 mètres, de manière à garantir la disponibilité de capacités suffisantes après la fermeture d’un silo à Bâle. En tant que maître de l’ouvrage, Coop a confié à Implenia l’exécution des travaux de maîtrise d’œuvre. Or ce projet impose de fortes contraintes techniques et logistiques puisque la minoterie restera en activité pendant sa réa-

Implenia surélève le Kornhaus de Zurich de 40 à 118 mètres.

lisation. De plus, l’espace sur place est compté: le Kornhaus est cerné par la rivière Limmat, une voie de chemin de fer et une route très fréquentée. Les travaux vont débuter en mai 2013 et dureront environ deux ans. Dans le cadre du projet, Implenia fournira des prestations dans les domaines du

bâtiment industriel et des travaux spéciaux de génie civil. D’autres travaux de génie civil seront exécutés par la société KIBAG, avec laquelle le leader suisse de la construction et des services de construction a constitué un consortium. www.implenia.com

Pour les cantons de Genève et Vaud nous cherchons un Représentant Sanitaire spécialisé en robinetteries et systèmes d’installations

ntie Gara ans 15

Nyffenegger Armaturen AG est un fabricant de robinetterie sanitaire), pièces de raccordement pour installations d'eau potable. Pour renforcer notre équipe de vente, élargir les relations d'affaires et réaliser de nouvelles acquisitions, nous cherchons une personnalité de vente techniquement expérimentée.

Après Protégé

Pendant Sablé

Avant Rouillé

STOP AUX ATTAQUES DE ROUILLE ET CORROSION pour une eau propre et fluide! > > > > >

Nettoyage mécanique par sablage. Revêtement intérieur par résine (colmate même les perforations cuivre). Protection anti-corrosion garantie, sans entretien ultérieur. Idéal pour conduites d’eau sanitaire, de chauffage (également au sol), piscines, etc. Equipe de professionnels, compétente, expérimentée et dynamique à votre service.

ch. des Cormiers 14 – 1470 Estavayer-le-Lac T 026 664 00 04 – F 026 664 00 07 info@solutubes.ch – www.solutubes.ch

Domaine de tâches x Acquisition de nouveaux clients (positionnement de Nyffenegger et gestion de la zone de vente) x Suivi de la clientèle existante - en termes de ventes et de techniques x Assistance dans les activités de marketing /promotion des ventes x Etablissement d’offres et suivi des objets Profil x Formation professionnelle initiale achevée dans le domaine sanitaire avec connaissances commerciales x Expérience de la vente dans le service externe – de préférence dans la branche sanitaire x Pensée orientée en fonction des objectifs et du résultat x Ayant le sens de l’Initiative x Utilisateur expérimenté d'applications Windows x Domicile dans la zone de vente x Connaissance de base en allemand (serrait un avantage) Vos perspectives x Conditions de travail et d'engagement modernes x Un environnement motivant et très agréable (initiation sérieuse) Aurons-nous le privilège de vous connaître? Envoyez dans ce cas votre dossier de candidature complet à: Nyffenegger Armaturen AG, Karin Tuor, Personal, info@nyff.ch, www.nyff.ch

67


68

bâtitech 5-13

carnet

Franke reprend le fabricant suisse de robinetteries KWC Franke achète le fabricant suisse de robinetteries KWC, élargissant ainsi ses compétences de base dans le domaine de la technique de l’eau tout en développant le site suisse. Franke reprend à l’entreprise IK Investment Partners le fabricant de robinetteries KWC AG, dont le siège est à Unterkulm. La transaction aura lieu sous réserve de l’approbation par les autorités de la concurrence compétentes. KWC continuera d’être gérée en tant qu’entreprise autonome au sein du groupe Franke. Cette acquisition permet à Franke d’étendre son leadership dans le domaine des systèmes de cuisine, de renforcer sa compétence et sa capacité d’innovation en matière de robinetteries ainsi que d’enrichir son offre d’équipements pour salles d’eau. Alexander Zschokke, CEO du groupe Franke, explique: «Les deux entreprises suisses, qui jouissent d’une longue histoire et d’une compétence élevée dans le domaine de la cuisine et de la salle de bain, se complètent à la perfection. KWC est le numéro 1 des robinetteries en Suisse, tandis que Franke dispose d’un puissant réseau mondial de distribution, assurant ainsi à KWC un nouveau poten-

tiel de croissance international. Avec notre filiale Franke Aquarotter en Allemagne, nous pouvons améliorer notre compétence dans le domaine des robinetteries

A propos Franke est un fournisseur leader de solutions et d’équipements destinés à la cuisine, aux salles d’eau, à la restauration professionnelle, à la préparation de café et à la livraison de boissons. Le groupe est présent au niveau mondial et emploie environ 8500 collaborateurs répartis dans 40 pays. Le chiffre d’affaires s’élève à environ CHF 2 milliards. KWC a été fondée en 1874. L’entreprise développe, fabrique et distribue des robinetteries pour la cuisine et la salle de bain. Elle emploie 332 collaboratrices et collaborateurs, et a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de CHF 107,5 millions. L’entreprise est le leader du marché en Suisse et est reconnue sur le plan international pour ses prestations concernant la qualité, la technologie et le design.

et continuer de renforcer la position stratégique des activités de gestion de l’eau.» KWC emploie 332 collaborateurs et a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de CHF 107,5 millions. «Nous sommes attachés au site suisse et ravis de concevoir un futur couronné de succès avec le management de KWC», explique Alexander Zschokke. Roland Gloor, CEO de KWC, ajoute: «Franke ouvre de nouvelles perspectives de développement à la marque KWC vieille de 139 ans. Le management et les collaborateurs engagés de KWC vont tout mettre en œuvre pour profiter de cette opportunité.» Aussi bien Franke que KWC se distinguent par des exigences élevées en matière de qualité dans les domaines du design, de l’ingénierie et de la production, ce qui se reflète également dans leur positionnement en tant que marques suisses innovantes de premier plan. Le vaste portefeuille de produits de KWC complète les activités de base de Franke dans les domaines de la cuisine, de la salle de bain et des salles d’eau publiques. La marque KWC sera intégrée dans le portefeuille des marques du groupe Franke et continuera d’exister. ■

Pestalozzi fait transformer un navire de charge zurichois en bateau de gala

Les 250 ans de Pestalozzi + Co AG seront célébrés sur le lac de Zurich L’entreprise familiale Pestalozzi, dont le siège se situe à Dietikon, célèbre ses 250 ans d’existence cette année. D’où l’idée du Groupe Pestalozzi de faire transformer le «Saturn», un navire de charge zurichois, pour l’accueil de ses événements clients. La première fête aura lieu le 30 mai 2013 sur le lac de Zurich avec des personnalités du monde politique, des affaires et des médias. Dix-neuf autres événements clients et fournisseurs suivront sur le «MS Pestalozzi». L’implantation du premier siège social sur la Münsterhof, qui était à l’époque la place de foires de Zurich, fut un excellent choix. Dans ce temps-là, la Limmat et le lac de Zurich servaient surtout de voies de transport.

Pour fêter son 250e anniversaire, le Groupe Pestalozzi revient vers la voie navigable. Il fait transformer le transporteur de gravier «Saturn», le plus grand navire de charge en eaux intérieures de Suisse, en bateau anniversaire. Le «MS Pestaloz-

zi» sera rempli aux deux tiers de gravier, la structure de plancher en bois sera soudée et un garde-corps sera installé. Un chapiteau sera également dressé pour les festivités et un lounge sera mis en place près de la proue. Le navire mesure 66 mètres de long et 8,24 mètres de large, il pèse 77 tonnes à vide, mais sa charge utile est de 800 (!) tonnes. Deux moteurs Deutz V12 de 350 CV font avancer le navire qui transporte habituellement du gravier entre Nuolen (Obersee) et Zurich. Le 30 mai 2013, le «Saturn» prendra le large avec, à son bord, des personnalités


carnet

du monde politique, des affaires et des médias pour le premier évènement d’une série de vingt, que le Groupe Pestalozzi organise pour les clients et les fournisseurs.

Pestalozzi – une entreprise familiale dans sa 8e/9e génération Récemment encore, Johann David Wiser était considéré comme fondateur de l’entreprise. C’est pourquoi le 200e anniversaire de l’entreprise fut célébré en 1988. La découverte dans les archives d’Etat de Zurich du faire-part de baptême d’une fille de Johann Heinrich Wiser et de son épouse Anna Catharina Schalch a cependant révélé que la première génération était déjà active dans le commerce du fer depuis 1763. C’est pourquoi le 250e anniversaire est célébré en 2013. Aujourd’hui, le Groupe Pestalozzi est une société commerciale et de logistique, qui compte parmi ses clients des entreprises de l’industrie métallurgique et du second œuvre. De distributeur de fer et d’acier, le Groupe Pestalozzi s’est transformé en groupe commercial qui offre à ses clients

bâtitech 5-13

des services logistiques et de préfabrication. «Nous avons avancé et continuons d’avancer», souligne Dietrich Pestalozzi, qui dirige cette solide entreprise familiale dans la 8e génération déjà. L’objectif, c’est de continuer d’avancer vers l’avenir en pleine forme, de manière innovante et performante. La relève par la 9e génération est assurée: le physicien Matthias Pestalozzi travaille déjà depuis plusieurs années dans la société de son père.

Pestalozzi en un coup d’œil Pestalozzi + Co AG est une société de commerce avec des divisions spécialisées dans la technique de l’acier, la technique du bâtiment et l’enveloppe du bâtiment, qui se concentre sur des compétences clés. Tous les jours et dans toute la Suisse, elle fournit à l’industrie liée à la construction et à l’industrie métallurgique des produits finis et semi-finis. L’entreprise familiale assure le conseil, la vente, l’achat, le stockage, la transformation, le transport et le financement pour ses clients. Avec sa boutique en ligne, l’entreprise Pestalozzi est au service de ses

Les 8e et 9e générations Pestalozzi: Dietrich et Matthias Pestalozzi. Le navire de charge «Saturn», un transporteur de gravier transformé en bateau anniversaire Pestalozzi.

clients 24 heures sur 24. Grâce à une application innovante, les produits Pestalozzi Technique du bâtiment peuvent être commandés depuis n’importe quel chantier.

Pestalozzi + Co AG CH-8953 Dietikon Tél. +41 44 743 21 11 www.pestalozzi.com

Façades Systèmes bois/métal Fenêtres et portes Boîtes aux lettres et éléments normalisés Systèmes d’énergie solaire Conseil et service

Electricité et chaleur à partir de son propre toit: le système solaire combiné intégré au toit de Schweizer. Avec le nouveau système solaire combiné intégré au toit de Schweizer, vous utilisez l’énergie solaire deux fois et exactement en fonction de vos besoins. Cette solution innovante produit avec élégance de la chaleur et de l’électricité – de la maison individuelle au grand ouvrage. Il s’intègre de manière flexible dans n’importe quel système d’énergie et se distingue par ses excellents rendements. Plus d’infos sur www.schweizer-metallbau.ch ou par téléphone 021 631 15 40. Ernst Schweizer AG, Metallbau, CH-1024 Ecublens, Téléphone +41 21 631 15 40, info@schweizer-metallbau.ch, www.schweizer-metallbau.ch

69


70

bâtitech 5-13

carnet

Les rendez-vous des professionnels Nussbaum ont rencontré un grand succès De janvier à avril, les rendez-vous des professionnels ont eu lieu dans les 15 succursales Nussbaum, y compris à Carouge, à Crissier et à Sion. Les manifestations destinées aux chefs d’entreprise et aux cadres, qui se sont déroulées en soirée, tout comme la rencontre du lendemain dédiée aux installateurs et aux monteurs, ont été très fréquentées et ont rencontré un écho positif. Par Jean Haag, rédacteur spécialisé RP Organisé pour la deuxième fois, le rendez-vous des professionnels Nussbaum a lieu tous les deux ans en alternance avec Swissbau. Contrairement à la première édition, la manifestation en soirée destinée aux chefs d’entreprise et aux cadres a été organisée la veille de la rencontre des

d’activité de Nussbaum et concordant avec les nouvelles directives W3 et la norme SIA 385. Après une réflexion introductive sur le thème du changement, les grands aspects de la révision de la SSIGE entrée en vigueur au 1er janvier 2013 et concernant les installations d’eau de boisson et ses conséquences sur la planification et l’installation ont été détail-

d’utilisation et à pertes de charge minimales Optipress-Aquaplus ainsi que le filtre fin à rinçage à contre-courant ont été présentées. Pour la méthode simplifiée de détermination des diamètres de tuyaux à l’aide de tableaux servant à déterminer les coefficients de pertes de charge spécifiques au système (tableau LU), Nussbaum propose avec OptiplanBasic un outil en ligne pratique. L’exposé d’un intervenant extérieur, sur le thème «Energieregion GOMS», est venu conclure la partie officielle de la manifestation en soirée: à Conches, dans le HautValais, la production énergétique durable, décentralisée et locale doit être encouragée et pour la concrétisation des nombreux projets, la technique domestique est fortement mise à contribution. Véritable régal, le dîner clôturant la soirée a été l’occasion de nombreux échanges d’idées.

Axé sur les praticiens

Lors de la manifestation en soirée du rendez-vous des professionnels, les informations sur la nouvelle W3/SIA 385 ont constitué un important axe thématique.

professionnels dédiée aux installateurs et aux monteurs. Par ailleurs, le nombre des manifestations est désormais de 15, suite à l’élargissement du réseau de succursales par les deux nouveaux sites de Buchs SG et de Sion.

Les nouvelles directives W3 en point de mire «Technique sanitaire actuelle – réalisée avec Nussbaum»: telle était la devise de la manifestation en soirée, placée sous le signe des nouveautés dans le domaine

lés. Ne serait-ce qu’en raison de la modification du tableau des unités de raccordement (LU), les nouvelles exigences en matière de planification et d’exécution ont augmenté, offrant à l’utilisateur un meilleur confort. Dans le cadre de trois thèmes, des informations sur la prestation globale Nussbaum ont alors été communiquées et la conformité aux nouvelles directives W3 a constitué un important repère. En outre, des innovations de produits telles que le système d’installation aux multiples possibilités

En accord avec la devise «Pratique actuelle», la manifestation de la journée était conçue sous une forme ouverte permettant aux participants de pouvoir choisir le créneau horaire qui leur convenait. Des visites guidées à travers les îlots thématiques, spécifiquement axées sur les besoins des praticiens, ont constitué le temps fort de la partie informative, avec un accent porté sur les produits innovants tout comme sur l’installation fiable et rationnelle. Des conseils et astuces concernant l’optimisation de l’assemblage ou l’utilisation plus professionnelle

Des visites guidées à travers les îlots thématiques ont été le temps fort de la partie informative de la manifestation en journée dédiée aux installateurs et aux monteurs.


carnet

bâtitech 5-13

Les rendez-vous des professionnels ont donné de nombreuses occasions d’échanger des idées entre experts.

La nouvelle pince à sertir Nussbaum type 6, qui ne pèse que 3,2 kg accu compris, a suscité un vif intérêt auprès des installateurs et des monteurs.

des outils et aides sont venus compléter cette partie. La nouvelle pince à sertir Nussbaum type 6, qui fonctionne sur accu ou sur secteur, a suscité beaucoup d’intérêt. Avec accu, elle ne pèse que 3,2 kg. Last but not least, les participants se sont vu également proposer des informations sur les nouvelles directives W3. A leur grande satisfaction, les professionnels ont appris qu’en employant les raccords de type A dotés d’une géométrie de pièces moulées à passage intégral, la mise en pratique conforme des nouvelles directives W3 était garantie de façon optimale. Les produits également abordés ont été Optiarmatur, adapté à la nourrice de distribution d’eau de boisson, tout comme Optipress-Aquaplus, idéal pour les colonnes montantes, et Optiflex-Profix, qui sublime la distribution sur les étages. Par ailleurs, Nussbaum a donné des informations sur l’offre multiple de formations, notamment les formations W3, tout comme sur les nouvelles fonctions de l’application Optiplan-Basic de Nussbaum et sur la boutique en ligne, maintes fois désignée par le terme de «succursale n°16». L’offre de contrôle gratuit du fonctionnement des pinces à sertir Nussbaum a été largement mise à profit par les professionnels. Bien entendu, l’estomac des participants n’a pas été oublié.

Un bilan positif Pour les deux manifestations organisées en soirée et en journée, le bilan de ce deuxième rendez-vous des professionnels Nussbaum s’est révélé positif. Les participants ont manifesté un grand intérêt pour ces réunions et ont bien accueilli l’offre variée et truffée d’informations

pratiques. A certaines heures ou sur certains sites, Nussbaum arrivait aux limites de ses capacités d’accueil. L’organisation et la logistique ont été mises à rude épreuve, mais le défi a été relevé avec brio. Le concept du rendez-vous des professionnels a donc fait ses preuves, avec la scission en deux de la manifestation selon des pôles thématiques spécifiques adaptés aux groupes cibles, l’orientation sur des thèmes actuels, l’intégration des participants dans des discussions tout comme l’aperçu complet des produits in-

novants et de la prestation globale Nussbaum. Par ailleurs, cette manifestation se déroulait dans un cadre authentique: pour un court moment, la succursale Nussbaum, pièce maîtresse de la distribution directe où les clients adressent leurs demandes aux spécialistes de Nussbaum et peuvent réceptionner au plus vite la marchandise souhaitée, s’est transformée en une vitrine de la technique sanitaire innovante ainsi qu’en une plate-forme ■ des experts de l’eau de boisson.

Avis concernant le rendez-vous des professionnels Nussbaum Luc Gilliéron, codirecteur, Genicoud SA, Lausanne «J’ai trouvé le rendez-vous des professionnels Nussbaum très intéressant et bien organisé. Cette manifestation était structurée de façon vraiment professionnelle. Il en va d’ailleurs de même pour la formation W3. J’ai un peu regretté l’absence d’un représentant de la SSIGE dans le cadre des explications concernant la W3; cela aurait permis d’instaurer un dialogue avec ceux qui ont conçu la nouvelle directive. Importante tant dans la construction nouvelle que dans l’assainissement, la mise en application de la norme SIA 385 sur les temps de soutirage d’eau chaude devrait être difficile, encore accentuée en présence de freins hydrauliques dans les robinetteries équipées d’économiseur d’eau.» Christian Besse, TECSA, Techniques, Energétiques et Consulting SA, Conthey VS «Le rendez-vous des professionnels Nussbaum a été une très bonne expérience pour moi. J’y ai trouvé un aperçu complet et intéressant des produits et nouveautés. J’aimerais particulièrement mettre en exergue l’hospitalité. J’attendais avec impatience les explications concernant la nouvelle W3, ce thème était essentiel pour moi. Le contenu et la présentation ont répondu à mes attentes. De telles manifestations sont aussi une bonne occasion d’échanger avec des pairs des idées qui sortent même du domaine d’activité propre. Je me réjouis d’ores et déjà de participer au prochain rendez-vous des professionnels dans deux ans. Je ne souhaite le rater à aucun prix.»

71


72

bâtitech 5-13

carnet

Une solution tournée vers l’avenir

«Sadorex Handels AG» devient «Dornbracht Schweiz AG» Au sein de l’entreprise «Sadorex Handels AG», à Kappel, Urs Willi s’est fait connaître comme importateur en Suisse depuis 1980 de robinetteries et accessoires de la société «Aloys F. Dornbracht GmbH & Co. KG» et depuis 2004 du programme de la société Alape GmbH, et il a contribué largement avec son équipe au succès de ces deux marques. La conclusion d’un règlement de succession entraîne la reprise de la société «Sadorex Handels AG» le 1er janvier 2013 avec effet rétroactif par le groupe «Dornbracht International Holding GmbH» et son changement de raison sociale dans les prochains jours en «Dornbracht Schweiz AG». La société poursuit la com-

Brain Food Réponses aux questions 35 à 47 Solution 35: Les tournevis suivants sont corrects: a) Tournevis à fente b) Tournevis cruciforme Phillips c) Tournevis cruciforme Pozidriv d) Tournevis Torx e) Tournevis Tri-Wing Solution 36: Il s’agit d’une grandeur normée qui définit les dimensions. L’embout du tournevis N° 3 a une largeur de 5,5 mm et une épaisseur de 0,8 mm. Solution 37: Pour petite dimensions,utiliser le plus grand tournevis possible et travailler avec du feeling. Grandes dimensions: outils dynamométriques. Solution 38: Le tournevis Pozidriv est une évolution du modèle Phillips. Les embouts Phillips ont des ailes coniques, les embouts Pozidriv ont des ailes parallèles. Solution 39: Outils en acier chrome vanadium. Alliage acier (fer et carbone) de chrome et de vanadium. La mention «chrome-vanadium» ne suffit pas pour un outil de qualité en raison des proportions différentes et de la dureté des matériaux.

mercialisation des produits des marques Alape et Dornbracht en Suisse. Urs Willi transmet la direction à Ardian Berisha; il occupera le poste de président du conseil d’administration du groupe chargé des opérations stratégiques. Tous les postes de l’entreprise «Sadorex Handels AG» seront maintenus dans la nouvelle filiale à 100 % de Dornbracht, contribuant ainsi à assurer une transition en douceur. Ardian Berisha est une personnalité connue et bénéficiant d’un réseau étendu dans la branche. Le nouveau siège de la société «Dornbracht Schweiz AG» sera situé à Aarburg où les produits représentatifs des deux marques Alape et Dornbracht sont exposés dans le showroom. Pour de plus amples informations sur Dornbracht et

Solution 40: Il s’agit des pinces suivantes: a) Pince à sertir crimp: pour embouts de câblage, clips et cosses b) Pince multiprise c) Pince coupe-câbles à cliquet pour grosses sections d) Pince coupante diagonale: pour fils et torons e) Pince combinée: maintenir, plier, sectionner des gros conducteurs f) Pince poinçon: pour découpes dans des plaques de protection en plastique Solution 41: Le label indique la conformité à la norme N 60900 et garantit un contrôle minutieux de l’isolation. Ainsi la sécurité électrique est garantie. Solution 42: Pour les travaux sur, ou à proximité de parties conductrices de tension, il y a lieu de respecter la nécessité de mesures de sécurité supplémentaires. Solution 43: a) Le biseau ou bord tranchant est façonnage de l’arête vive d’outils de coupe destiné à augmenter sa durée de vie. b) En fonction de l’angle du biseau, on parle de «tranchant» de la lame. Petit angle = tranchant important. En l’absence de biseau, la découpe se fait à ras du fil. c) Pour découper des fils durs il faut un outil biseauté.

les produits fabriqués par l’entreprise, veuillez consulter le site Internet. Dornbracht Schweiz AG CH-4663 Aarburg Tél. +41 (0)62 787 20 30 www. dornbracht.com

Solution 44: La pointe du foret est sertie d’une ou de plusieurs lames en métal dur, ou l’intégralité de la tête est en métal dur. Les tranchants sont usinés en tant que burins, de façon à pulvériser les matériaux par les percussions. Les forets présentant des lames tranchantes sont destinés à des matériaux mous ou des plaques en céramique à percer sans percussion. Solution 45: Marque de contrôle de la Prüfgemeinschaft Mauerbohrer PGM. Elle certifie que le foret est fabriqué avec des tolérances fines, ce qui est important pour la fixation de charges lourdes. Solution 46: Il s’agit des forets et mèches suivants: a) Zobo/Forstner/fraises à dénoder: pour perçages et découpes précis dans des plaques en bois en aggloméré b) Foret hélicoïdal: bonne tenue du perçage dans le bois ou l’aggloméré c) Foret de coffrage: pour découpes d) Foret spirale: pour perçage de charpentes e) Foret cloche: pour découpes dans le bois ou le plastique f) Foret universel avec tranchant métal dur, pour perçage de matériaux mélangés Solution 47: Perçage pour taraudages: a) M6 = 5 mm b) M8 = 6,8 mm c) M12 = 10,2 mm


impressum/registre

Rédaction: Bernard Dätwyler et Michel Hottinger Potteilaz 123, 1030 Bussigny, natel 079 310 99 80 batitech@batinfotec.ch, www.batitech.ch Responsable électrotechnique: Pierre Schoeffel, tél. 061 485 90 80 pierre.schoeffel@keyboost.ch

bâtitech 5-13

Registre des annonceurs Aquametro AG

45

Arbonia AG

39

Biral AG

5

BR Bauhandel AG

11

Edition, Copyright: © AZ Fachverlage AG Zeitschriften, Neumattstrasse 1, 5001 Aarau tél. 058 200 56 50, fax 058 200 56 61 www.az-verlag.ch

Buderus Heiztechnik AG

55

Ernst Schweizer AG

69

Editrice: Ratna Irzan

Franz Kaldewei GmbH & Co. KG

29

Marketing: Valentin Kälin, valentin.kaelin@azmedien.ch Direction de la vente: Jürg Rykart, juerg.rykart@azmedien.ch

Elektro-Material AG

Geberit Vertriebs AG

9

2

Hager AG

47

Régie des annonces: Rolf Niederberger, tél. 058 200 56 18 (CWS) rolf.niederberger@azmedien.ch André Fluri, tél. 058 200 56 27 (E) andre.fluri@azmedien.ch

Hansgrohe AG

19

Häny AG

66

Hoval AG

49

Inter Protection SA

43

Personne compétente: Verena Müller, tél. 058 200 56 42 verena.mueller@azmedien.ch

Iseli & Co.

66

Josias Gasser Baumaterialien AG

37

Layout: Toni Zürcher, toni.zuercher@azmedien.ch

Kessel AG

14

Impression et administration: Vogt-Schild Druck AG Gutenbergstrasse 1, 4552 Derendingen, www.vsdruck.ch

bâtitech: Parution: 10 fois par an, prix de l’abonnement: Fr. 85.– (à l’étranger port en sus) ISSN 1421 6704 Tirage: 5700 ex. Remp 2012: Exemplaires totalement distribués (confirmation par la Poste Remp) 1194 exemplaires total tirage vendu, abonnements gratuits 1275 exemplaires Autres publications de l’éditeur: Elektrotechnik, Megalink, Technica, HK-Gebäudetechnik, Chemie plus, natürlich, wir eltern, FIT for LIFE, Kochen Droits d’auteur et de traduction: Avec l’acceptation des manuscrits par la rédaction et le paiement d’éventuels honoraires aux auteurs par l’éditeur, ce dernier acquiert le copyright et tous les droits de traduction et de publication des articles, soit dans d’autres revues éditées par l’éditeur, soit pour la publication de tirages à part. Association: USTSC Union suisse des professionnels de la technique sanitaire et chauffage VSSH, Hubrain 10, 8124 Maur, tél. 044 908 40 89 info@vssh.ch suissetec: Association suisse et liechtensteinoise de la Technique du bâtiment (suissetec), Secrétariat romand, rte des Longues Raies 11, CP 251, 2013 Colombier tél. 032 843 49 50, fax 032 843 49 55 romandie@suissetec.ch www.suissetec.ch

Krüger + Co. AG

7

MCH Messe Schweiz (Basel) AG

61

Ohnsorg Söhne AG

17

Oventrop (Schweiz) GmbH

8

PanGas

43

Peugeot (Suisse) SA

15

R. Nussbaum SA

57

Raric AG

13

Saia-Burgess Controls AG

51

Sanitas Troesch AG

4

Schneider W. + Co. AG

33

Siemens Schweiz AG

63

Similor AG

23

Solu’Tubes SA

67

Swisscom (Schweiz) AG

21

Testo AG

53

Theben HTS AG

3

Verband Schweizer Medien

65

Volkswagen Nutzfahrzeuge Automobil- und Motoren AG

25

V-ZUG AG

35

Page de couverture TA Hydronics Switzerland AG

REPRODUCTION INTERDITE

Annonces d’emplois Nyffenegger Armaturen AG

67


Visitez nos expositions à Basel, Biel/Bienne, Carouge, Chur, Contone, Cortaillod, Crissier, Develier, Jona, Köniz, Kriens, Lugano, Rothrist, Sierre, St. Gallen, Thun, Winterthur et Zürich. Informations complémentaires sur: www.sanitastroesch.ch

Décision première: une cuisine et une salle de bains de Sanitas Troesch.

Ruf Lanz

Bâtitech 05-2013  

Technique du bâtiment et énergie

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you