Page 1

Jeux d’échanges


Jeux d’échanges


« Jeux d’échanges » est un reportage mené en contact avec l’association handisport d’Épinal. Durant quelques semaines, j’ai suivi les entraînements et manifestations des 3 sports pratiqués : la natation, le torball et le basket en fauteuil. Dans la pratique sportive de petits groupes se retrouvent et se fédèrent. Chacun d’entre eux est composé de 4 à 10 participants environs, et d’un entraîneur bénévole, exception faite de la natation où 3 à 5 bénévoles sont présents pour accompagner les participants. Dans ce lien entre bénévoles et participants, la prétendu limite entre valides et handicapés s’estompe et disparaît. Ils dépassent le handicap tant par l’activité sportive et la performance physique que par la création de liens sociaux et de groupes soudés. Ce sont ces liens, cette atmosphère accueillante et amicale qui ont guidé ma démarche. Par la photographie, j’ai eu la possibilité de déposer un regard en évolution au fil des semaines. Le contact et l’aisance qui résultent du temps de mise en confiance avec les participants a permis une meilleure compréhension de mon objectif et une clarification dans le résultat photographique.

J’ai cherché à dépasser l’observation et intégrer ces moments de vies par la discussion et la participation aux activités. Ainsi, j’ai essayé chaque sport, me mettant à la place du participant et initiant un échange dans la compréhension et l’immersion. Dans cette optique, j’ai aussi demandé la participation du groupe de natation dans la création d’images. En leur donnant, un appareil photo allant sous l’eau, je leur ai proposé de prendre leurs propres photographies, de l’intérieur, intégrant leur regard au reportage. Deux points de vues se croisent, l’observation et l’action se lient aussi dans l’image et laissent entrer le caractère subjectif, voir intime de la série. Dans le sport, le handicap s’oublie, se dépasse, dans ce mélange entre l’effort physique, le loisir et ces moments partagés dans le plaisir. Enfin, j’ai cherché à mener un questionnement autour des espaces en mettant en corrélation des plans larges, accentuant le rapport à l’espace changé par les dispositifs, avec des plans resserrés de détails, de moment d’efforts ou d’échanges où le handicap se distancie, est rendu abstrait. Le handicap s’oublie dans le sport certes, car ses espaces sont adaptés et affranchissent de la différence. Mais qu’en est-il des autres espaces? Ceux qui ne sont pas adaptés? Ceux dans lesquels les interactions sont marquées par la différence, par les limites plutôt que les capacités ?


Merci à l’association handisport d’Épinal, ses participants et bénévoles, et particulièrement à Éric Laurent. Merci à Joseph Gallix pour ses conseils, Hélène Humbert pour l’emprunt intempestif de son matériel, Anaïs Lecompte-Boinet pour le sauvetage de mon ordinateur, et aux personnes gentilles qui m’ont aidé durant ce projet.


Jeux d’échanges - Adeline Vieira


Jeux d'échanges  

Reportage photo mené avec l'association handisport d'Épinal.