Page 38

savoir-faire 1. Installation de la chaîne imprimée sur le métier et nouage des fils avec la chaîne précédente.

les fils de trame peuvent être délicatement retirés pour laisser place à la chaîne seule.

2. La cordeline étant coupée de chaque côté sur toute la longueur du tissage provisoire,

3. Réparation de fils de chaîne tendus à l’arrière du métier. Ceux-ci sont contrôlés

en permanence par le tisserand qui intervient en cas de cassure ou de problème de tension pendant le tissage afin d’obtenir un tissu d’une régularité parfaite.

2

1

...

avec des fils de trame provisoires, juste pour maintenir les fils de chaîne et éviter qu’ils ne s’emmêlent avant d’être imprimés au cadre, couleur par couleur. Afin de conserver uniquement les fils de chaîne imprimés pour le tissage définitif, ce premier tissage est ensuite détissé, sur des longueurs de 50 cm, et tous les 50 cm pour commencer. Puis la chaîne est remontée sur un métier mécanique. Tandis que d’un côté celui-ci tisse à l’aide d’un fil de soie écru qui laisse apparaître le motif, de l’autre, les artisans s’attaquent aux parties non encore détissées en enlevant, à la main, les fils de trame restants. Voilà pour les étapes les plus étonnantes (sur les dix-sept aussi minutieuses) qu’il a fallu successivement accomplir en 130 heures pour sortir une pièce de 46 mètres sur 1,30 mètre de large. D’une main et d’une finesse remarquables, frissonnante sous les doigts, elle est désormais prête à être transformée en rideaux ou en coussins.

.

38

3

le Manach chez Pierre Frey 27, rue du Mail, 75002 Paris. Tél. : 01 44 77 35 22 et www.pierrefrey.com

P© Marina Créa et Dorothée Demey

17 étapes et 130 heures de travail sont nécessaires pour sortir une pièce de 46 mètres sur 1,30 mètre de large !

Profile for Franc22

Lmrttrr3  

Lmrttrr3  

Profile for himail9
Advertisement