Page 1

ADMIN IS T RAT IO N D E L’AÉ R O PO R T IN T E R N AT IO N A L D ’ H A L I FA X R A PPO R T A N NU E L 2011

1, Boulevard Bell, Enfield, NS B2T 1K2 Téléphone : 902.873.4422 Télécopieur : 902.873.4750

www.flyhalifax.com

INSPIRER LA CROISSANCE

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX RAPPORT ANNUEL 2011


Notre personnel ( Durant 2011) Lawrence Mason

(In Memoriam),

Matthew McDonald, Jane Scott, Jennifer Best-White, Roxanne Hilchie, Malcolm Phippen, Ivan

Frame, Sandi Nicholson, Clayton Maynard, Michael Walker, Tom Ruth, Tim Zinck, Drake Clarke, Chris Collier, Alastair Cox, Alan Carragher, Carol Mackie, Joyce Hoskin, Todd Hickey, Donald Mattinson, Rhonda Brassard, Edward Dempsey, Richard Gooding, Arnold Wood, Michael Samson, Richard Boutilier, Burton Wright, Clifford Gillie, Barry Woynar, Judy Snair, Joanne Fabrizi, Mike

L’Administration de l’Aéroport international

Maxwell, Anil Mohan, Dean Bouchard, Kelly Zwicker, Mark Bowser, Robert Hewitt, Robert Clarke, Betsy McCully, Karen Harrie, Twila Grosse, Richard Garson, Deborah MacLeod, Kelly Corbett, Troy Appleby, Ruth Stoddard, Tom Antonio, Leonard Brown,

d’Halifax est en train de redéfinir ce que

Derek Forrest, William A. Turple, Sherrie Clow, Reginald Verge, Anita Chisholm, Peter Khattar, Thomas Maguire, Blair Christian,

peut être notre aéroport. Nous sommes

Nancy Fong, Paul Hood, Joey Young, Karen Murphy, Paul Baxter, Marcel Laforest, Michael MacEwan, David Dawe, Jonathan

en pleine croissance, une croissance à la

Heffernan, Kristopher Stevens, Mike Rantala, Scott Baines, Michael Hartlen, Steven Hilchie, Kellie Hannam, Janet Ingraham,

fois créative et audacieuse, afin d’assumer pleinement notre responsabilité de point

Donna Anderson, Bill Crosman, Garry Parsons, Robert Silver, Gerry Rygiel, Alex Skinner, Andy Lyall, Tom Winsor, Robert Miller, Harry McMullen, Rachael Robinson, Paul Tuttle, Shawn Hicks, Marlene More, William Cowan, Alan O’Leary, Wayne DeCoste, Douglas Eisan, Peter Hilton, Scott Singer, Kevin Boutilier, Zack Keeping, Tony McMillen, Daniel Chandler, Reginald Beeler, Jack

d’accès aérien du Canada atlantique au

Weir, Lydia Bowie, Douglas Meek, Catherine Towers, Zack Zunic, Dan Pride, Kim Oakley, Michael Healy, Joey MacPherson, Kevin

reste du monde.

Mosher, Marcia Connolly, William Wellwood, Tara Mombourquette, William D. Turple, Carl Brown, Catherine Huddleston, James Tanswell, Ashley Gallant, Bruce Gaudet, Donald Myers, Scott Roberts, Tom Murray, Stephen Whalen, Tara Wheaton, Jerry Staples, Terry Hilchey, Corey Teed, Peter Spurway, Kenneth Champion, Robert Ettinger, Richard Wyatt, Janet Menzies, Chris Altass, Steven Nelson, Tonya McLellan, Dean Letto, Vernon Myers, Craig Singer, Nicole Burchell-Isenor, Norman Ross, Milly Shiwak, Kenneth Bayers, Keith Gurschick, Danny Kennedy, Larry Naugle, Danny Chaplin, Gordon Duke, Brian Gillette, James Moulton, Michael Hatfield, Jamie Dwyer, Mark Urquhart, Stephen Fudge, Brian Thomas, Peter Sworin, Paula Cannon, Paul Dalrymple, Dan Tanner, David Brown, Jennifer Delorey Lyon, Joyce Carter, Gregory Shackleton, Stephen Bezanson, Delbert Geddry, Kelly Martin, Timothy Fisher, Shawn DeLong, Lee Nolter, John Melbourne, Kim Porter, Howard Rose, Valerie Seager, Cathy Paget, Darin Clarke, Todd D’Arcy, Gary Porter, Allan Pace, Stephanie Gorman, Leigh Robinson, Timothy Bull, Ron Conway, Todd Ball, Sean Dempsey, Art Nowen, Joseph MacLean, Jeff MacMillan, Tim Leeman, Charles Clow, Jamie Wilkins, Karen Sinclair.


Inspirer la croissance L’Administration de l’Aéroport international d’Halifax (AAIH) est lancée sur une puissante trajectoire, une trajectoire qui redéfinit la notion même d’aéroport. Il y a seulement onze ans, notre aéroport était un aéroport conventionnel de taille moyenne, rien de plus qu’un lieu d’où partaient et où arrivaient les avions. Aujourd’hui, l’Aéroport international Stanfield d’Halifax se classe parmi les premiers aéroports du monde et établit les normes internationales auxquels aspirent les autres – et les 5 400 membres de notre communauté aéroportuaire travaillent chaque jour avec fierté pour satisfaire et dépasser ces normes. 2011 a été une année riche en réalisations pour l’AAIH. Une année où nous avons, entre autres, accueilli un nombre record de 3,59 millions de passagers; où nous avons commencé les travaux de prolongement de notre piste principale, projet essentiel pour attirer les transporteurs de fret qui lient les exportateurs du Canada atlantique à des marchés internationaux lucratifs; où nous avons signé un accord avec le Groupe Germain Hospitality en vue de la construction du premier hôtel ALT de style boutique de la région, qui sera relié directement à notre aérogare. Dans le domaine aéroportuaire, les plans se font à long terme. En 2011, l’AAIH a jeté les bases de sa prochaine décennie de croissance – un concept que le magazine Time a nommé l’une des 10 idées qui va révolutionner le monde : la ville-aéroport. Ce programme ambitieux va transformer nos terrains côté ville, de l’aérogare à l’autoroute 102, en un centre dynamique et polyvalent pour les échanges et le commerce. Pour notre région, l’Aéroport Stanfield d’Halifax représente l’avenir : un puissant catalyseur du développement économique, un moteur commercial dynamique pour le point d’accès du Canada atlantique vers le monde.

À l’AAIH, nous sommes poussés par la conviction que nous participons à un projet plus important que nous-mêmes, à un projet qui est plus que la somme de nos emplois individuels. C’est ce sentiment d’objectif commun et de confiance grandissante qui nous définit en tant que communauté de collègues, qui nous encourage à imaginer de grandes choses et qui nous inspire à réaliser encore plus tandis que nous construisons l’Aéroport international Stanfield d’Halifax de demain. Pour la Nouvelle-Écosse. Pour le Canada atlantique. Pour vous.

Tom Ruth Président-directeur général

Bob Winters Président du Conseil d’administration

Cela fait dix ans que je me suis joint à vous sur cette trajectoire remarquable – l’ascension régulière de l’Aéroport Stanfield d’Halifax vers les plus hauts niveaux d’excellence internationale dans le domaine aéroportuaire. Bien que mon mandat de président et de membre du Conseil d’administration de l’AAIH arrive bientôt à mon terme, j’en ressortirai enrichi, en ayant eu le privilège d’avoir travaillé avec les femmes et les hommes remarquables de l’AAIH et l’ensemble de notre communauté aéroportuaire. Je veux aussi rendre hommage à nos bénévoles – l’équipe tartan. Ils sont le cœur et l’âme de notre service exceptionnel à la clientèle. Je porte une reconnaissance toute particulière à mes collègues du Conseil d’administration – ces administrateurs avisés et compétents qui comprennent très bien que les aéroports sont des entreprises à long terme, construites pour l’avenir. Et pour conclure, je voudrais remercier Tom Ruth et notre remarquable équipe de direction. En tant que dirigeants et que collègues, ils incarnent les valeurs qui définissent les néo-écossais – respect, confiance, intégrité – et c’est un honneur pour moi de les compter parmi mes amis. Bob Winters

1


En toute sécurité. Vous pouvez compter sur nous. « Lorsque nous sommes en train de Ici, dans votre aéroport, rien n’est plus important que de veiller à la protection et à la sécurité de tous ceux qui passent par l’Aéroport Stanfield d’Halifax. Absolument rien.

dégager la piste en cas de tempête

C’est un principe que nous incarnons. Chaque minute de chaque jour.

notre travail. Nous assurons la

En allant au-delà des normes réglementaires et en pilotant de nouveaux programmes, nous travaillons avec nos employés et nos partenaires partout dans l’aéroport pour cultiver la sûreté et la sécurité dans tout ce que nous faisons. Après tout, nous savons que vous comptez sur nous.

de neige, de répondre à une alarme incendie ou à un appel au secours, nous faisons plus que simplement sécurité des gens. » Howard Rose, employé de l’entretien des pistes de l’AAIH et Rhonda Brassard et Mike Walker, pompiers de l’AAIH


Alimenter la croissance. Pour demain. « Je suis ravie de faire partie de la prochaine vague de croissance de l’AAIH. De planifier et de construire un lieu de convergence pour les gens, les affaires et les idées. »

Tonya McLellan, ing., gestionnaire de projet de l’AAIH

À l’AAIH, nous construisons dans l’optique de l’avenir, en vue des possibilités que nous voulons créer. En un peu plus d’une décennie, nous avons revitalisé de façon spectaculaire et créative un modeste aéroport provincial pour en faire le point d’accès du Canada atlantique vers le monde. Grâce à une planification audacieuse et à des investissements prudents, nous construisons l’infrastructure adéquate pour alimenter la croissance de l’Aéroport Stanfield d’Halifax durant les 20 prochaines années. Et maintenant? Nous nous préparons à une nouvelle phase de croissance; cette fois, grâce à un plan ambitieux visant à transformer nos terrains côté ville en un centre régional florissant pour les échanges et le commerce. Parce que c’est la voie de l’avenir.


Construire des ponts. Établir des liens.

À l’AAIH, nous construisons des ponts. Des ponts aériens, et en grand nombre. Des ponts efficaces et pratiques qui relient le Canada atlantique vers le monde – et qui amènent le monde jusqu’à nous.

« Je fais des compétitions dans

En ajoutant d’avantage de vols et d’avantage de lignes sans escale et en attirant de nouveaux transporteurs, nous améliorons le choix – un choix qui a attiré un nombre record de 3,59 millions de passagers à notre aéroport en 2011. Un choix qui ouvre de nouveaux marchés de fret internationaux et lucratifs aux exportateurs de notre région.

rapidement et facilement. Et

Cela revient à amener l’horizon plus près de nous.

le monde entier. Et de l’Aéroport Stanfield d’Halifax, je peux aller partout où j’ai besoin d’aller, j’adore la commodité du service de prédédouanement pour les États-Unis. »

Adrienne Power, athlète olympique


Un service exceptionnel. Amabilité et bienveillance. « Les voyages peuvent être source de stress. Alors, que ce soit par le biais d’un sourire amical ou d’une main tendue, nous offrons l’hospitalité néoécossaise aux gens lorsqu’ils en ont le plus besoin. » Audrey et Leonard Pride, bénévoles de l’équipe tartan

Dans le monde très compétitif des aéroports internationaux, qui est-ce qui établit continuellement la norme d’excellence pour un service exceptionnel à la clientèle? C’est nous. Fièrement. Chaque jour. En tant que communauté de partenaires, nous savons qu’un aéroport exceptionnel commence par des personnes exceptionnelles. C’est pourquoi nous nous mettons au défi d’exceller et nous nous encourageons mutuellement à le faire. Afin de vraiment prendre soin de chaque passager et de chaque visiteur. Afin d’assurer que le passage de chacun par l’Aéroport Stanfield d’Halifax réalise notre vision : un personnel exceptionnel qui offre la meilleure expérience aéroportuaire au monde.


Favoriser l’épanouissement des personnes. Construire des carrières.

« C’est fantastique de travailler à l’AAIH – c’est un lieu où les nouveaux employés ont

N’importe òu dans l’Aéroport international Stanfield d’Halifax, si vous rencontrez un employé de l’AAIH, vous trouverez notre avenir. En fait, vous trouverez 186 avenirs passionnants. Et nous sommes déterminés à contribuer à la construction de chacun d’entre eux. Grâce à un travail intéressant, à des possibilités de formation et de perfectionnement, nous fournissons à nos employés l’environnement et le soutien dont ils ont besoin pour exceller dans leur carrière et dans leur vie.

la promesse d’une carrière passionnante et où les employés chevronnés ont la possibilité de léguer un riche héritage. »

Tara Mombourquette, coordinatrice de l’environnement de l’AAIH et Mike Hartlen, superviseur de la mécanique et du CVCA de l’AAIH


L’excellence environnementale – C’est tout naturel. « Nous ne nous contentons pas de cocher la rubrique indiquant que nous sommes conformés aux normes. Nous nous efforçons de créer d’autres rubriques, des normes plus élevées.»

Mike Rantala, gestionnaire de la sécurité et de l’environnement de l’AAIH

On peut appeler cela « inspirer le possible ». À l’AAIH, nous allons au-delà du simple respect des normes environnementales d’aujourd’hui – nous créons celles de demain. En vertu de notre système de gestion environnementale, nous nous mettons continuellement au défi d’améliorer tous les aspects de nos opérations. Et nous le faisons en répondant à deux questions : Où voulons-nous aller? Comment allons-nous y parvenir? Lorsque la base de référence est « l’excellence », la diligence et l’innovation sont de norme.


Regarder plus loin. Regarder dans la même direction.

« C’est incroyable ce que l’on peut réaliser lorsque tous les

À l’AAIH, nous avons la conviction que notre avenir est plus grand que nous-mêmes.

protagonistes sont assis autour

En travaillant en collaboration avec nos collègues de l’industrie, du gouvernement et de nos nombreuses communautés, nous exploitons le pouvoir des partenariats à façonner le changement.

meilleure solution. Ensemble, nous

Directement, et par le biais d’organismes comme l’Halifax Gateway Council, nous faisons la promotion des perspectives qui construiront l’avenir commun de notre région dynamique et confiante.

Joyce Carter, présidente du Halifax Gateway Council et vice-présidente des finances, directrice financière et directrice de la stratégie de l’AAIH

d’une même table, et parlent du même problème, en cherchant la pouvons réellement apporter des changements positifs.»


Surveillez cet espace. Sans cligner des yeux… « En tant qu’entrepreneurs, nous Pensez-y. Jusqu’à 15 000 personnes passent chaque jour par nos portes. Et tout le monde est d’accord pour dire que cela se résume en un mot : potentiel. Et nous en profitons pleinement, grâce à une stratégie ambitieuse visant à faire de l’Aéroport Stanfield d’Halifax un carrefour commercial dynamique pour la région. Une destination d’affaires à part entière. Promenez-vous dans l’aéroport et vous verrez notre stratégie en action : nouvelles boutiques, nouveaux services, nouvelles franchises, le nouvel hôtel ALT et bientôt, le prochain chapitre captivant de notre histoire : le développement commercial de nos terrains côté ville. C’est ce que nous appelons « inspirer la croissance ».

sommes impressionnés par la vision vaste et audacieuse qu’a l’AAIH de ce que peut vraiment être un aéroport. C’est pourquoi nous avons choisi l’Aéroport Stanfield d’Halifax pour notre première franchise Chickenburger. »

Colin MacDonald, président de The Chickenburger et John Marshall, directeur des opérations, HMSHost Halifax


L’Administration aéroportuaire a cerné huit objectifs stratégiques à l’appui de sa mission et de sa vision.

10


M O ME N TS

PH ARE S E T BILAN D E L’ANNÉE

Sûreté et sécurité Dans la hiérarchie des besoins d’un aéroport, la sécurité et la protection se trouvent clairement au sommet de la pyramide. C’est évident. Veiller à la protection et à la sécurité de ses clients est la priorité numéro un de l’AAIH et nous travaillons en étroite collaboration avec des organismes de réglementation comme Transports Canada et avec nos propres employés pour nous assurer de respecter strictement les règlements. Mais notre diligence ne s’arrête pas là. Nous continuons à chercher des moyens innovateurs de rendre l’expérience aéroportuaire aussi agréable, efficace et détendue que possible pour les passagers et les clients. Tout en veillant au bon déroulement de nos mesures de protection et de sécurité à l’arrière-plan. • En 2011, l’AAIH a reçu la certification de Transports Canada pour la phase quatre de son système de gestion de la sécurité. Ceci fournit un processus proactif et de grande envergure pour la gestion des risques. Et ceci associe les opérations aéroportuaires et les systèmes techniques à la gestion des ressources financières et humaines. Le résultat? Des opérations sécuritaires et le plein respect de la réglementation canadienne de l’aviation. • Également en 2011, l’AAIH a créé un « programme interne concernant les niveaux de menace » qui améliore la sécurité à la fois dans les zones côté piste et les zones côté ville de notre aéroport. Distinct du contrôle ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

pré-embarquement assuré par l’ACSTA, ce nouveau protocole définit cinq niveaux de menace – de normal à critique – et explique clairement les réponses à donner dans diverses situations. Une fois encore, l’AAIH s’efforce d’être à l’avant-garde : de se conformer aux règlements existants tout en anticipant les règlements futurs. À l’AAIH, nous ne perdons jamais de vue le lien entre la protection, la sécurité et le service à la clientèle. Un exemple : le déneigement et le déglaçage efficaces des pistes ont un impact important sur les projets de voyage des passagers – et sur les coûts d’exploitation des lignes aériennes. En 2011, l’AAIH a remplacé son matériel de déneigement et de déglaçage, afin d’introduire un nouveau matériel polyvalent à haute vitesse capable de dégager les aires de trafic, les voies de circulation et les pistes plus rapidement et plus efficacement. C’est un investissement qui nous permet d’assurer la sécurité et la disponibilité de notre terrain d’aviation en cas de conditions atmosphériques défavorables.

11


Amélioration des installations et des services À l’AAIH, nous sommes toujours en train de planifier, de concevoir, de moderniser, d’agrandir et d’améliorer notre aéroport et nos installations côté piste. La raison de cela? Nous construisons dans l’optique de l’avenir, en nous préparant constamment à maintenir notre compétitivité, 5 ans, 10 ans et même 20 ans à l’horizon.

En 2011, nous avons fait tout cela… et plus encore. Nous avons mené à terme des projets de plusieurs millions de dollars, démarré de nouveaux travaux d’infrastructure et mis au point le cadre stratégique du premier développement commercial lancé par un aéroport dans la région. Nous façonnons ainsi l’avenir de l’Aéroport Stanfield d’Halifax en tant que point d’accès aérien du Canada atlantique vers le monde.

Conclusions, nouveaux départs : Premières étapes du prolongement de la piste principale : La première phase des travaux de préparation du chantier a démarré en octobre en vue du projet de 28 millions de $ destiné à prolonger la piste principale de 8 800 à 10 500 pieds; l’achèvement des travaux est prévu en 2013. Achèvement de la réfection des pistes : 2011 a marqué la septième et dernière année du programme de réfection des pistes et toutes les surfaces du champ d’aviation sont maintenant refaites. L’étape finale, qui s’est déroulée en plusieurs phases afin de minimiser les perturbations pour les voyageurs, concernant deux des voies de circulation de l’aéroport, ainsi que l’aire de stationnement des aéronefs à la porte 24.

12

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Réfection de la promenade Barnes : Jusqu’en 2011, la promenade Barnes – route menant à notre hangar principal et couloir de passage des services publics – n’était rien de plus qu’une étroite route à deux voies, sans trottoir, empruntée par les milliers de travailleurs de l’aéroport qui doivent utiliser l’aérogare. Pour améliorer les normes de sécurité, de capacité et d’efficacité, nous avons complètement reconstruit la promenade Barnes : élargissement de la route, construction de trottoirs et de caniveaux et remplacement des conduites d’eau et d’égout. Ce projet comporte également l’extension de notre installation de câbles à fibres optiques. Nous avons maintenant des capacités de communication à haute vitesse jusqu’au parc de stationnement Park’N Fly et à la station de taxis et d’autres emplacements seront branchés à l’avenir. Normes plus élevées et plus sécuritaires pour le contrôle des bagages : En 2011, l’AAIH a élaboré un plan visant à agrandir les zones de manutention des bagages de l’aéroport au cours des deux prochaines années. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) qui va remplacer son matériel existant de contrôle des bagages par une technologie de contrôle moderne – pour des normes encore plus rapides, plus sûres et plus sécuritaires de contrôle des bagages. Le matériel de contrôle sera remplacé à la fois dans la zone d’enregistrement pour

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

les vols intérieurs et internationaux et dans la zone d’enregistrement pour les vols transfrontaliers – ce qui appuie l’initiative de sécurité conjointe Canada – ÉtatsUnis « Par-delà la frontière » et permettra des délais de correspondance plus réduits et une plus grande efficacité dans les aéroports américains. Transformer l’Aéroport Stanfield d’Halifax en l’aéroport de l’avenir : Dans le monde entier, l’image traditionnelle des aéroports comme des lieux où les gens et les marchandises vont et viennent commence à faire place à un nouveau modèle – le développement dynamique de terrains aéroportuaires côté ville en des centres commerciaux florissants. Certains appellent cela « la ville-aéroport ». Nous l’appelons notre avenir. Et en 2011, l’AAIH a pris les premières mesures pour transformer nos terrains situés entre l’aérogare et l’autoroute 102 en un puissant catalyseur de la croissance économique future. Nous avons engagé les services de MXD Development Strategists Ltd, consultants de classe internationale dans le domaine aéroportuaire, pour nous aider à préparer notre stratégie de développement commercial. Au cours de l’année qui vient, attendez-vous à voir les choses s’accélérer tandis que nous passerons de l’élaboration à la finalisation de notre plan de développement commercial.

13


Croissance ambitieuse du service aérien Cela a été une année extraordinaire pour l’aéroport point d’accès du Canada atlantique : Nombre record de passagers. Augmentation spectaculaire du trafic international et transfrontalier. Consolidation croissante de notre commerce de fret. Nouveaux records dans le domaine du service passagers :

• FedEx et Cargojet ont introduit des avions plus volumineux, qui transportent davantage de fret.

L’Aéroport Stanfield d’Halifax a accueilli un nombre record de 3 594 164 passagers en 2011 – plus de la moitié de tous les passagers aériens au Canada atlantique – ce qui en a fait l’année la plus active de notre histoire. Grâce à l’arrivée de nouveaux transporteurs, à l’ajout de nouveaux vols sans escale et à des avions plus volumineux :

• Retour très apprécié du service de fret d’Icelandair, qui offre aux exportateurs de poissons et de fruits de mer du Canada atlantique un accès plus direct et plus efficace aux marchés européens très lucratifs des produits de la mer.

• Le trafic transfrontalier (vols sans escale à destination des États-Unis) a augmenté de 10,8 pour cent par rapport à 2010 – c’est un nouveau record • Le trafic international a augmenté de 9,1 pour cent par rapport à 2010 – également un nouveau record

En prolongeant sa piste principale de 8 800 à 10 500 pieds, l’Aéroport Stanfield d’Halifax sera en mesure de recevoir des avions gros-porteurs et de nouveaux transporteurs internationaux, ce qui est essentiel pour l’expansion de notre commerce de fret – dont on prévoit une augmentation de 7 pour cent en 2012. Ce projet, qui a démarré en 2011, s’achèvera en 2013.

Croissance du fret :

Semer les graines du succès de demain :

Infrastructure et marchés : c’est ainsi que l’on « capture l’avenir » pour les clients de fret. En 2011, nous y avons réussi et cela a permis le transport de 29 263 tonnes métriques de fret; le mérite en revient à ce qui suit :

Nous sommes dans une industrie où les relations comptent beaucoup et où un réseautage solide mène à l’établissement de nouvelles lignes aériennes. En septembre, l’AAIH a de nouveau organisé le forum de l’accès aérien Altitudes East, un congrès biennal très réussi qui met en contact des représentants des aéroports du Canada atlantique avec des représentants de l’industrie du monde entier. Pour les plus de 100 participants, ce congrès a suscité des discussions importantes sur la politique aéronautique, les perspectives commerciales et le potentiel de collaboration future.

• Première année complète d’exploitation de l’installation de fret à locataires multiples de 40 000 pieds carrés de Gateway Facilities, y compris un espace climatisé de 7 000 pieds carrés. 14

En préparation de l’avenir :

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Résumé du service aérien 2011

Services passagers réguliers et nolisés

Transporteurs aériens réguliers et nolisés

15 destinations intérieures

13 destinations transfrontalières (États-Unis)

15 destinations internationales

18 transporteurs aériens de passagers

12 transporteurs aériens de fret

Calgary, AB

Atlanta, Géorgie

Bermudes – Hamilton

Air Canada

ABX Air / TNT

Charlottetown, PE

Boston, Massachusetts

Air Canada Jazz

Air Canada

Deer Lake, NL

Chicago, Illinois

Cuba – Cayo Coco, Holguin, Santa Clara, Varadero

Air Georgian

Air St. Pierre

Edmonton, AB

Detroit, Michigan

Air St. Pierre

Air Transat

Fredericton, NB

Ft. Lauderdale, Floride

Air Transat

Cargojet

Gander, NL

Newark, New Jersey

République dominicaine – Puerto Plata, Punta Cana, Samana

American Airlines

Condor Flugdienst

Goose Bay, NL

New York (JFK), New York

CanJet Airlines

Finnair

Hamilton, ON

Orlando, Floride

Condor Flugdienst

Icelandair

Moncton, NB

Philadelphie, Pennsylvanie

Continental Airlines

Kelowna Flightcraft (Purolator)

Montréal, QC

St. Petersburg, Floride

Cubana Airlines

Morningstar Express (FedEx)

Ottawa, ON

Tampa, Floride

Delta Air Lines

Skylink Express

Saint John, NB

Washington (Dulles), Virginie

Icelandair

WestJet

St. John’s, NL

Washington (National), Virginie

Sydney, NS

Allemagne – Frankfort Islande – Reykjavik Jamaïque – Montego Bay Mexique – Cancun St. Pierre et Miquelon Royaume-Uni – Londres (Gatwick), Londres (Heathrow)

Toronto, ON

Porter Airlines Sunwing Airlines Thomas Cook (UK) United Airlines US Airways WestJet

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

15


Culture de service exceptionnel Qu’est-ce qui est au cœur d’un service exceptionnel à la clientèle? Demandez-le à n’importe lequel des bénévoles de l’équipe tartan, des employés et des partenaires de l’Aéroport Stanfield d’Halifax et la réponse est la même : amabilité et bienveillance. Un sourire amical, une main tendue, une chaleureuse bienvenue à tous les voyageurs et à tous les visiteurs… c’est ce que nous faisons chaque jour.

C’est notre engagement sans compromis de fournir une expérience exceptionnelle à nos visiteurs qui a fait de nous l’un des meilleurs aéroports au monde et, en 2011, nous a valu la plus haute récompense au sein de l’industrie.

Leader des normes internationales en matière d’excellence du service à la clientèle : • ACI Director General’s Roll of Excellence (tableau d’honneur du directeur général de l’ACI) : En novembre 2011, l’organisme Airports Council International (ACI) a placé l’Aéroport Stanfield d’Halifax à son nouveau tableau d’honneur du directeur général – seuls 14 aéroports au monde se sont vus décerner cet honneur. Cette reconnaissance prestigieuse est réservée aux aéroports qui se sont classés parmi les cinq premiers au monde pendant cinq années consécutives dans les sondages de satisfaction des consommateurs de l’Airport Service Quality (ASQ). • Reconduction de l’homologation ASQ : En 2010, l’Aéroport Stanfield d’Halifax a été le premier aéroport canadien à recevoir l’homologation ASQ Assured, sceau d’approbation de notre industrie pour un service exceptionnel. Le maintien de cette désignation exige de se soumettre chaque année à une rigoureuse homologation, qui a été obtenue avec succès en 2011. L’Aéroport Stanfield d’Halifax est l’un de seulement 13 aéroports homologués ASQ Assured dans le monde entier.

16

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


• Prix ASQ 2011 : Les résultats de l’Aéroport Stanfield d’Halifax à l’ASQ – obtenus par le biais de sondages détaillés et rigoureux de la satisfaction des clients – se sont encore améliorés en 2011. Nous sommes maintenant : - Au troisième rang mondial pour la satisfaction globale des clients dans notre catégorie (aéroports de moins de 5 millions de passagers) - Au troisième rang en Amérique du Nord, pour la satisfaction globale des clients, toutes tailles confondues Durant les neuf ans où il a participé à ce programme international de classement des aéroports, l’Aéroport Stanfield d’Halifax s’est vu décerner 28 prix ASQ, plus que tout autre aéroport au monde à l’exception de l’aéroport international Incheon en Corée du Sud. • Plus près de chez nous : Le magazine Progress a placé l’AAIH sur la liste des 101 meilleures sociétés du Canada atlantique.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

Création d’un sentiment d’appartenance : Les aéroports sont des lieux très occupés et parfois stressants. C’est pourquoi nous faisons de notre mieux pour rendre le passage des visiteurs dans notre aéroport aussi confortable, détendu et agréable que possible. En 2011, nous avons prêté une attention particulière à l’apparence et à la sensation de notre aéroport, grâce aux initiatives suivantes : • Des sièges confortables : Grâce aux efforts d’un comité d’ambiance de l’aéroport dirigé par des employés, un espace confortable avec sofas et tables de salon a été aménagé près de la porte 20. • Des prises électriques : Pour aider les voyageurs à rester branchés, nous avons installé 100 prises électriques gratuites dans les accoudoirs des sièges de notre hall de départ des vols intérieurs et internationaux. • Les arts de la scène dans l’aérogare : Destiné à exposer la Nouvelle-Écosse au monde, ce nouveau programme présente des chanteurs, des danseurs, des musiciens et des artistes en arts visuels de l’ensemble de la province et s’avère particulièrement populaire durant les périodes de pointe de l’année.

17


Stratégie humaine À l’AAIH, nous appelons cela « alimenter le moteur en produisant un personnel exceptionnel ». Et en 2011, nous avons introduit de nouvelles possibilités de formation, de perfectionnement et de leadership destinées à offrir à nos employés des carrières satisfaisantes au plan professionnel et enrichissantes au plan personnel, dans une culture de collaboration qui nourrit le succès. Compétence et confiance grandissantes :

Préparer la main-d’œuvre de demain :

Aucun facteur n’est aussi essentiel à la réussite professionnelle que la formation : une formation de haute qualité, offerte régulièrement aux employés à tous les niveaux et liée aux objectifs de notre organisation. C’est pourquoi l’AAIH a triplé son budget de formation au cours des deux dernières années, avec les résultats vivants :

Assurer que nous avons les compétences appropriées – et la combinaison appropriée de compétences – pour l’aéroport de demain est un aspect essentiel de notre compétitivité à long terme. En 2011, l’AAIH a continué à faire des progrès significatifs en matière de planification de main-d’œuvre.

• Programme de leadership actif : Introduit en 2009 pour nos hauts dirigeants, ce programme régulier de formation et de développement du leadership est maintenant étendu au reste de notre organisation. En 2011, 42 superviseurs et gestionnaires supplémentaires ont reçu une introduction aux principes et aux pratiques du leadership actif. • Gestion de la performance et perfectionnement professionnel : Suite à une soigneuse planification, notre comité consultatif conjoint syndicat/direction a introduit notre premier programme global de formation et de perfectionnement professionnel, destiné à tous les employés, syndiqués ou non, de l’AAIH. Lancé à titre pilote en 2011, ce programme de gestion de la performance et de perfectionnement professionnel sera mis pleinement en œuvre en 2012.

18

Nouveau chapitre dans les relations de travail : Il y a trois ans, cela avait pris huit mois. En décembre 2011, l’AAIH et l’Union canadienne des employés des transports (UCET), section locale 80829, qui fait partie de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, ont négocié ensemble une entente collective de trois ans en un temps record de neuf jours – ceci témoigne du travail diligent et de l’engagement constant des syndicats et de la direction en vue d’améliorer les relations et de construire une culture de collaboration et d’ouverture au sein de l’AAIH.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Excellence environnementale Dans les affaires, vous avez le choix : vous pouvez montrer la voie ou bien emboiter le pas. À l’AAIH, notre engagement en matière d’excellence environnementale nous incite à rester à l’avant-garde du virage « écologique ». Pour nous, il ne s’agit pas uniquement de respecter les règlements. Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux programmes, de nouveaux partenaires et d’innovations susceptibles de nous aider à mieux assumer nos responsabilités environnementales.

L’année 2011 n’a pas fait exception à la règle. L’AAIH a lancé un nouveau système de gestion environnementale (SGE), introduit de nouveaux programmes de réduction des déchets, établi une politique interdisant de laisser marcher les moteurs des véhicules à l’arrêt et installé un éclairage extérieur DEL qui réduit les coûts et la consommation d’énergie.

Protéger l’écosystème de l’aéroport : • Un aéroport est un écosystème unique, avec ses propres défis et son propre potentiel en matière d’environnement. C’est pourquoi l’AAIH a un nouveau SGE, solide et pleinement intégré. Ce système est destiné à aider l’AAIH à continuellement améliorer et développer ses programmes environnementaux. Ceci fait partie intégrante de notre engagement en faveur du leadership environnemental. • L’AAIH a installé un éclairage DEL à haut rendement énergétique à l’extérieur de l’aérogare. L’éclairage DEL réduit la consommation d’énergie de 70 pour cent et permet de réaliser des économies à long terme grâce à des lampes dont la durée de vie est de 20 ans. Nous envisageons maintenant les moyens d’installer un éclairage DEL à l’intérieur du terminal. • Le complexe de services généraux de l’AAIH a été conçu et construit conformément aux normes LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Inauguré en mai 2010, ce bâtiment devrait recevoir l’homologation LEED en 2012.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

19


Défense proactive des intérêts La défense réussie des intérêts s’appuie sur les partenariats – sur des relations de confiance mutuelle avec le gouvernement, l’industrie et la collectivité en vue de l’intérêt du plus grand nombre. L’Aéroport international Stanfield d’Halifax est l’un des principaux atouts économiques et stratégiques de la région – qui rapporte 1,25 millions de $ chaque année à l’économie de la province – et il est dans une large mesure une réussite de la collectivité. C’est pourquoi nous avons été ravis de voir deux projets conjoints importants et longtemps attendus se réaliser en 2011.

L’extension de la piste principale en vue d’accueillir des avions gros-porteurs et des avions plus lourds contribuera à établir l’Aéroport Stanfield d’Halifax comme un point d’accès aérien primordial pour les passagers et le fret, ce qui va créer des emplois et générer de nouvelles perspectives commerciales pour les entreprises du Canada atlantique.

Partenariats en vue de la croissance :

En 2011, la MRH a annoncé sa décision d’étendre les transports publics jusqu’à l’aéroport en 2012. En reconnaissance de l’intérêt de ce nouveau service, l’AAIH va contribuer un demi-million de $ à l’achat de nouveaux véhicules pour Metro Transit.

• Investissement gouvernemental dans l’avenir de l’Aéroport Stanfield d’Halifax : En février, nous avons accueilli le gouvernement fédéral et le gouvernement de la Nouvelle-Écosse comme partenaires de financement pour notre projet de 28 millions de $ en vue de prolonger notre piste principale de 8 800 à 10 500 pieds. Dans le cadre de cette initiative conjointe – une grande première pour l’AAIH, attendue depuis plusieurs années – la province va investir 5 millions de $ et le gouvernement fédéral va investir jusqu’à 9 millions de $, tandis que les 14 millions de $ restants seront fournis par l’AAIH. 20

• Extension des transports urbains à l’aéroport : Avec plus de 5 400 employés travaillant 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, l’Aéroport Stanfield d’Halifax est une communauté à part entière. Ajoutez à cela les avantages d’un accès plus facile et plus économique à l’aéroport à la fois pour les passagers et les employés et les arguments économiques en faveur d’un service de transports publics sont évidents. Ces arguments ont finalement convaincu à la fois la municipalité régionale d’Halifax (MRH) et l’agence Metro Transit.

À la pointe du changement : Par le biais d’organisations comme l’Halifax Gateway Council, le Greater Halifax Partnership, et les chambres de commerce d’Halifax et d’East Hants, l’AAIH défend ses intérêts aux côtés de ses collègues de l’industrie, des affaires et du gouvernement, en vue d’intégrer la ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


« perspective aérienne » aux initiatives stratégiques de politique publique et de développement économique. En 2011, plusieurs membres de l’équipe de direction de l’AAIH ont partagé leurs compétences et leur expérience avec la collectivité à titre de leaders bénévoles : • Tom Ruth, président-directeur général – membre du conseil d’administration de l’Halifax Gateway Council; nommé par la province au poste de président intérimaire de la nouvelle Agence de tourisme de la Nouvelle-Écosse; vice-président du Conseil des aéroports du Canada • Peter Spurway, vice-président, Communications de l’entreprise, développement des concessions et expérience aéroportuaire – vice-président du Greater Halifax Partnership; vice-président de l’Halifax Stadium Analysis Committee; président de l’International Branding Initiative de la MRH • Joyce F. Carter, vice-présidente, Finances, directrice financière, directrice de la stratégie – présidente de l’Halifax Gateway Council; vice-présidente de la Waterfront Development Corporation Limited; membre du conseil consultatif du Canadian Airports Reciprocal Insurance Exchange • Paul Baxter, vice-président, Opérations – membre du conseil d’administration de la fondation du Cobequid Community Health Centre • Jerry Staples, vice-président, Marketing et développement commercial – président du comité de point d’accès aérien de l’Halifax Gateway Council ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

• Lydia Bowie, vice-présidente, Ressources humaines – membre du conseil d’administration de la Human Resources Association of Nova Scotia • Michael Healy, vice-président, Infrastructure et développement commercial – président du comité de la planification et du développement de l’infrastructure du Conseil des aéroports du Canada, membre du comité du parc logistique d’Halifax de l’Halifax Gateway Council

Exercer une influence positive : L’AAIH continue à contribuer à la collectivité par le biais de son programme d’extension des services à la communauté. En 2011, nous avons soutenu près de 300 organisations et activités avec plus de 200 000 $ de dons de société, ainsi que du matériel promotionnel et des espaces d’exposition publique. Nous sommes entrés dans la deuxième année de notre partenariat unique avec Habitat pour l’humanité NouvelleÉcosse. L’AAIH fournit 100 000 $ dans le cadre de cette collaboration sur trois ans. Nos employés ont fait généreusement leur part en 2011 et ont offert bénévolement leur temps et leur talent pour améliorer les choses. Ensemble, ils ont réunis plus de 12 000 $ pour l’organisme Centraide et ont organisé des collectes de fonds pour la Société canadienne du cancer et la Fondation du cancer du sein. En février, l’AAIH a fièrement soutenu les Jeux d’hiver du Canada 2011. Des douzaines d’employés de l’AAIH se sont portés volontaires pour faciliter l’arrivée et le départ de milliers d’athlètes, d’entraîneurs, d’officiels et de supporters. 21


Diversification des recettes Avec près de 15 000 personnes qui vont et viennent chaque jour à l’Aéroport Stanfield d’Halifax – voyageurs, visiteurs, employés – le point d’accès aérien du Canada atlantique est en train de devenir un centre de commerce dynamique. Une destination à part entière. En 2011, l’AAIH à accueilli de nouvelles concessions, de nouveaux services et de nouveaux partenaires au sein de l’entreprise prospère et du carrefour commercial en pleine croissance qu’est l’Aéroport international Stanfield d’Halifax – de nouvelles sources cruciales de revenus non liés à l’aéronautique.

Se mettre en appétit : À tout égard, 2011 a été une année record pour le développement de nouvelles entreprises à l’AAIH, dont : • The Chickenburger, le restaurant iconique de Bedford, a installé sa première franchise dans notre hall principal • Booster Juice, une grande réussite canadienne, offre sa gamme unique de boissons fouettées et de jus sains aux clients du niveau des départs • Le deuxième Starbucks de l’Aéroport Stanfield d’Halifax à ouvert ses portes dans le hall des arrivées en octobre • Notre partenaire de longue date, Clearwater Seafoods, augmente sa présence à l’étage principal avec un stand spécial au niveau des départs des vols intérieurs et internationaux – idéal pour les voyageurs qui veulent emporter la saveur de la Nouvelle-Écosse à leur destination

L’élégance style boutique s’installe à l’Aéroport Stanfield d’Halifax : Bientôt, les voyageurs qui arrivent à l’Aéroport Stanfield 22

d’Halifax ou qui en partent pourront profiter du confort et de la commodité d’un hôtel sur place. Et il ne s’agit pas de n’importe quel hôtel d’aéroport mais d’un hôtel-boutique ALT du Groupe Germain Hospitality – le premier de ce genre à l’est de Montréal. Annoncé en octobre, l’hôtel ALT de 14 étages et de 169 chambres sera relié directement à l’aérogare par une passerelle intérieure. Combinant l’élégance européenne à des tarifs abordables, cet hôtel « écologique » offrira un restaurant, un centre de bien-être et un gymnase, des salons, un centre d’affaires et 10 000 pieds carrés d’espace de réunion, entre autres. L’hôtel Halifax ALT de 27 millions de $ est en construction et son ouverture est prévue au printemps 2013.

Repenser l’aéroport de demain, côté ville et au-delà : Dans le cadre de son plan directeur sur 20 ans, l’AAIH a commencé en 2011 à faire les premiers pas vers un projet ambitieux et à long terme : le développement commercial des terrains de notre aéroport entre l’aérogare et l’autoroute 102. Notre vision? Transformer nos terrains côté ville en un centre régional polyvalent pour les échanges et le commerce, créant ainsi des perspectives considérables d’augmentation des recettes pour l’AAIH. Les perspectives? Elles sont illimitées. Des services pratiques pour les voyageurs, les visiteurs, les locataires, les employés et les habitants de la région. Des services spécifiques à l’industrie pour les entreprises et des installations spécialisées pour les exportateurs régionaux. Et, par la même occasion, de nouveaux emplois et une source de croissance économique là où elle importe le plus : ici même. ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Prévisions sur cinq ans

DONNÉES ACTUELLES

PRÉVISIONS SUR CINQ ANS

ANNÉE

2009 2010 2011

2012 2013 2014 2015 2016

Volume des passagers

3 417 164

3 508 153

3 594 164

3 666 047

3 779 130

3 888 197 4 003 304

4 121 525

Variation en pourcentage

-4,5 %

2,7 %

2,5 %

2,0 %

3,1 %

2,9 %

3,0 %

3,0 %

Total des mouvements d’aéronefs

88 477

87 021

86 874

88 898

91 241

93 263

95 605

97 798

Variation en pourcentage

-0,6 %

-1,7 %

-0,2 %

2,3 %

2,6 %

2,2 %

2,5 %

2,3 %

Dépenses d’investissement

63 659 $

22 667 $

21 782 $

81 600 $

44 600 $

12 900 $

39 100 $

31 100 $

3 290 $

4 346 $

5 192 $

5 500 $

5 700 $

6 000 $

6 400 $

6 600 $

(en milliers de $)

Loyer payable à Transports Canada (en milliers de $)

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

23


Aperçu financier 2 011 Grâce à une année record en termes de trafic passagers, et à son approche typiquement prudente à la gestion financière, l’AAIH a connu l’une de ses meilleures années.

Nous avons le plaisir d’annoncer que Standard & Poor’s (S&P) a confirmé une fois de plus notre cote de crédit A+, ce qui nous place au deuxième rang parmi les administrations aéroportuaires au Canada. S&P a basé sa cote sur, entre autres choses, notre solide profil financier en matière de risques, qui découle de fortes rentrées internes de fonds, d’une gestion conservatrice, d’un solide système de soutien des liquidités et d’un endettement relativement faible. En janvier 2011, l’AAIH a soumis son plan directeur sur 20 ans (mis à jour) à Transports Canada, comme l’exige son contrat de bail. À partir de ce document, nous avons ensuite mis au point notre plan d’investissement et notre plan financier sur 10 ans. Ensemble, ces documents vont guider la croissance et le développement prudents de l’AAIH au cours de la prochaine décennie. En 2011, les recettes totales se sont élevées à 77,9 millions de $, contre 67 millions de $ en 2010. Plusieurs facteurs expliquent cette augmentation. L’augmentation de 2,5 % du trafic, avec un nombre record de 3 594 164 passagers, l’augmentation des recettes de concessions – alimentée en partie par les nouvelles offres de services – et la croissance régulière des recettes de stationnement, ont généré des revenus d’exploitation de 50,3 millions de $ en 2011 (47,2 millions de $ en 2010). 24

Le trafic passagers record a contribué à l’augmentation des recettes issues de la taxe d’amélioration de l’aéroport (TAA) (26,8 millions de $ en 2011, contre 19,7 millions de $ en 2010). La TAA* a augmenté, passant de 15 $ à 20 $ au 1er janvier 2011. Les dépenses totales ont augmenté en 2011 et se sont élevées à 74,4 millions de $ (contre 65,4 millions de $ en 2010). Cette augmentation des dépenses est attribuée à l’augmentation du loyer de notre bail foncier avec Transports Canada qui est passé de 4,3 millions de $ en 2010 à 5,2 millions de $ en 2011, à l’augmentation des salaires et des frais d’amortissement et à l’augmentation des frais d’intérêt liés aux emprunts à l’appui de notre programme d’investissement. Dans l’ensemble, l’AAIH a réalisé et dépassé son plan financier 2011, avec un excédent des recettes sur les dépenses de 3,4 millions de $, contre 1,6 million de $ en 2010 – exploit considérable compte tenu de l’incertitude du climat économique international en 2011. Conformément au mandat de l’AAIH, l’excédent sera intégralement réinvesti dans l’exploitation et le développement de l’aéroport.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Au début de l’année 2011, nous avons accueilli le gouvernement fédéral et le gouvernement de la NouvelleÉcosse comme partenaires de financement pour un projet de 28 millions de $ en vue de prolonger notre piste principale de 8 800 pieds à 10 500 pieds. En vertu de cette entente de partage des coûts, la province investira 5 millions de $ et le gouvernement fédéral investira jusqu’à 9 millions de $, les 14 millions de $ restants étant fournis par l’AAIH. Cette initiative, qui va contribuer à établir l’Aéroport Stanfield d’Halifax comme le tout premier point d’accès aérien du Canada atlantique pour les passagers et le fret, devrait engendrer des retombées économiques considérables et à long terme dans l’ensemble de la province et de la région. Pour Halifax et la région de l’Atlantique, la communauté de l’Aéroport Stanfield d’Halifax génère de fortes retombées économiques, financières et en matière d’emploi. En 2010, l’Aéroport Stanfield d’Halifax a rapporté 1,25 milliard de $ à l’économie de la Nouvelle-Écosse, a payé 488,7 millions de $ en traitements et salaires et a fourni 5 400 emplois directs, soit 2,7 % de l’emploi total en Nouvelle-Écosse. Notre famille de compagnies aériennes, de sociétés de fret aérien, de détaillants et d’entreprises liées au secteur aéronautique à l’Aéroport Stanfield d’Halifax génère 1,25 milliard de $ de produc-

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

tion brute, tandis que nos travaux de construction et de rénovation de 425 millions de $ depuis l’an 2000 ont représenté plus de 70 % de toutes les améliorations d’immobilisations dans le domaine aéroportuaire au Canada atlantique. Entre l’an 2000 et l’année 2010, c’est-à-dire depuis que l’AAIH a repris la responsabilité de l’aéroport, l’Aéroport international Stanfield d’Halifax a contribué près de 12 milliards de $ à l’économie de la NouvelleÉcosse. * De même que 50 autres aéroports canadiens, l’AAIH utilise les recettes de la TAA pour financer son programme d’améliorations aéroportuaires. Les projets de l’Aéroport Stanfield d’Halifax qui seront financés par la TAA sont déterminés au moyen d’un processus de consultation avec les compagnies aériennes qui desservent Halifax. La TAA, qui est ajoutée au prix de chaque billet d’avion en partance, est perçue par les compagnies aériennes.

25


États financiers

RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS

Aux administrateurs de l’Administration de l’Aéroport international d’Halifax

Responsabilité de la direction pour les états financiers

Nous avons vérifié les états financiers ci-joints de l’Administration de l’Aéroport international d’Halifax [l’AAIH], qui comprennent les bilans au 31 décembre 2011 et 2010 et au 1er janvier 2010 ainsi que les résultats d’exploitation et les variations de l’actif net et de la trésorerie pour les années se terminant au 31 décembre 2011 et 2010, et le résumé des politiques comptables importantes et autres renseignements explicatifs.

La direction est responsable de la préparation et de la présentation correcte de ces états financiers conformément aux principes comptables canadiens pour les entreprises privées et responsable du contrôle interne qu’elle juge nécessaire pour veiller à ce que ces états financiers soient exempts d’inexactitudes importantes, qu’elles résultent de fraudes ou d’erreurs. Responsabilité des vérificateurs Notre responsabilité est d’exprimer une opinion sur ces états financiers, fondée sur notre vérification. Nous avons procédé à notre vérification conformément aux principes de vérification généralement reconnus au Canada. Ces normes exigent que nous respections les exigences déontologiques et que la vérification soit planifiée et exécutée de manière à acquérir la certitude raisonnable que les états financiers sont exempts d’inexactitudes importantes.

26

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Une vérification consiste à réaliser des procédures pour obtenir des preuves à l’appui des montants et des informations fournis dans les états financiers. Les procédures sélectionnées dépendent du jugement des vérificateurs, y compris de leur évaluation des risques d’inexactitudes importantes dans les états financiers, qu’elles résultent de fraudes ou d’erreurs. Pour évaluer ces risques, les vérificateurs tiennent compte des contrôles internes pertinents à la préparation et à la présentation correcte des états financiers afin de mettre au point des procédures de vérification qui soient appropriées dans les circonstances; ceci n’est pas fait dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité des contrôles internes de l’entreprise. Une vérification comporte également une évaluation de la pertinence des principes comptables utilisés et de la vraisemblance des prévisions comptables faites par la direction, ainsi qu’une évaluation de la présentation d’ensemble des états financiers.

Opinion À notre avis, ces états financiers représentent correctement, sous tous ses aspects matériels, la position financière de l’Administration de l’Aéroport international d’Halifax au 31 décembre 2011 et 2010 et au 1er janvier 2010, ainsi que ses résultats d’exploitation et ses mouvements de trésorerie pour les exercices se terminant au 31 décembre 2011 et 2010, conformément aux principes comptables généralement reconnus au Canada.

Halifax, Canada Le 23 mars 2012

Comptables agréés

Nous sommes d’avis que les preuves que nous avons réunies lors de notre vérification sont suffisantes et appropriées pour servir de base à notre opinion de vérificateurs.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

27


É TAT S F I N A N C I E R S

1er janvier

Bilan Au 31 décembre

Engagements [note 6] Éventualités [note 10] Voir notes à l’appui

[en milliers de dollars]

2011 $

2010 $

2010 $

A CT I F Actif à court terme Liquidités Comptes débiteurs Stocks Charges payées d’avance Immobilisations nettes [note 3] Fonds de réserve du service de la dette [note 4] Actif au titre des prestations constituées [note 7]

66 937 4 921 950 809 73 617 319 606 7 427 3 936 404 586

67 268 4 417 831 850 73 366 313 336 7 427 2 630 396 759

3 130 5 650 716 781 10 277 305 089 4 127 1 406 320 899

PA S S I F E T A C T I F NE T Passif à court terme Comptes créditeurs et charges à payer Apports reportés liés aux immobilisations Portion actuelle de la dette à long terme [note 4] Dette à long terme [note 4] Dépôts de garantie

16 237 5 616 80 21 933 283 549 1 428 306 910

16 078 1 413 80 17 571 283 610 1 425 302 606

20 014 1 546 56 080 77 640 149 357 1 439 228 436

Actif net Valeur nette des immobilisations [note 5]

97 676 404 586

94 153 396 759

92 463 320 899

Au nom du conseil d’administration :

28

Administrateur Administrateur

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


É TAT S F I N A N C I E R S

Résultats d’exploitation et variations de l’actif net Exercice se terminant le 31 décembre

2011 2010 [en milliers de dollars] $ $ R E CE T T E S Redevances d’aérogare et droits perçus au titre de la sécurité des passagers 17 039 15 860 Droits de stationnement 10 539 9 934 Concessions 10 445 9 774 Redevances d’atterrissage 9 590 9 429 Recettes de location 2 260 2 110 Intérêts 870 169 Autres 394 59 51 137 47 335 Taxe d’amélioration de l’aéroport [note 5] 26 753 19 656 77 890 66 991 D É P E NS E S Salaires, traitements et prestations Matériaux, services et approvisionnements Amortissement Intérêts sur la dette à long terme [note 4] Loyer foncier Frais généraux et administratifs Taxes foncières

17 427 15 752 15 612 15 008 5 192 4 070 1 386 74 447

16 407 14 742 14 513 10 000 4 346 4 010 1 363 65 381

Excédent des recettes sur les dépenses pour l’exercice Actif net au début de l’exercice Actif net Amortissement des frais de financement reportés Actif net à la fin de l’exercice [note 5]

3 443 94 153 97 596 80 97 676

1 610 92 463 94 073 80 94 153

Voir notes à l’appui

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

29


É TAT S F I N A N C I E R S

État des flux de trésorerie Exercice se terminant le 31 décembre

2011 2010 [En milliers de dollars] $ $ A C T I V I T É S D ’ E X P L OI TAT I ON Excédent des recettes sur les dépenses pour l’exercice Éléments hors caisse : Amortissement Actif au titre des prestations constituées Variation nette du solde des fonds de roulement hors caisse lié à l’exploitation Liquidités provenant des activités d’exploitation

3 443

1 610

15 612 (1 306)

14 513 (1 224)

(653) 17 096

(3 034) 11 865

A C T I V I T É S D ’ I NV E S T I S S E M E NT Dépenses en immobilisations Liquidités affectées aux activités d’investissement

(21 782) (21 782)

(22 667) (22 667)

A C T I V I T É S D E F I NA NCE M E NT Produits de la facilité de crédit à terme Remboursement de la facilité de crédit à terme Produits de l’émission d’obligations Frais de financement constatés d’avance Fonds de réserve du service de la dette Apports reportés liés aux immobilisations Diminution du loyer différé Liquidités provenant des activités de financement

– – – – – 4 435 (80) 4 355

12 000 (68 000) 135 000 (680) (3 300) – (80) 74 940

Augmentation nette des liquidités durant l’exercice Liquidités au début de l’exercice Liquidités à la fin de l’exercice

(331) 67 268 66 937

64 138 3 130 67 268

Voir notes à l’appui

30

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

1. Généralités L’Administration de l’Aéroport international d’Halifax [l’AAIH] a été constituée en société sans capital-actions le 23 novembre 1995 en vertu de la partie II de la Loi sur les corporations canadiennes. Le 1er février 2000, l’AAIH a signé un bail foncier de 60 ans avec Transports Canada et a assumé la responsabilité de la gestion, de l’exploitation et de l’expansion de l’Aéroport international Robert L. Stanfield d’Halifax [l’Aéroport]. L’excédent des recettes sur les dépenses est conservé et réinvesti dans l’exploitation et l’expansion de l’aéroport. L’AAIH est une entreprise aéronautique dynamique et polyvalente qui relie la Nouvelle-Écosse au reste du monde par voie aérienne. L’Aéroport international Robert L. Stanfield d’Halifax est l’aéroport le plus important du Canada atlantique et le point d’accès de la région vers le monde. L’AAIH est gérée par un Conseil d’administration dont les membres sont nommés par la Municipalité régionale d’Halifax, le gouvernement provincial de la Nouvelle-Écosse et le gouvernement fédéral, ainsi que par la Chambre de commerce d’Halifax. Les membres du Conseil peuvent également nommer des membres supplémentaires pour représenter les intérêts de la collectivité. L’AAIH est exonérée de l’impôt sur le revenu fédéral et provincial, de l’impôt fédéral sur les grandes sociétés et de l’impôt sur le capital de la Nouvelle-Écosse.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

2. Résumé des conventions comptables importantes et nouvelle adoption de principes comptables pour les entreprises à capital fermé Les états financiers de l’AAIH ont été préparés conformément à la partie II du manuel Normes comptables pour les entreprises à capital fermé de l’Institut canadien des comptables agréés [l’ICCA] qui établit les principes comptables généralement reconnus [PCGR] pour les entreprises du Canada qui n’ont pas l’obligation publique de rendre des comptes et comprend les principes comptables importants décrits ci-dessous. La préparation des états financiers oblige la direction à faire des prévisions et des hypothèses qui influent sur les montants déclarés au titre de l’actif et du passif à la date des états financiers et sur les montants déclarés de certaines recettes et de certaines dépenses durant l’année. Les résultats réels peuvent différer de ces prévisions. Espèces et quasi-espèces Les soldes bancaires, y compris les découverts bancaires dont le solde varie de positif à négatif, sont présentés sous le poste Espèces et quasi-espèces. Les quasiespèces sont constituées de placements extrêmement liquides qui peuvent être facilement convertis en des montants d’argent connus et qui sont soumis à un risque négligeable de fluctuation de valeur. Un placement peut normalement être considéré comme des quasi-espèces lorsqu’il a un délai de maturité d’environ trois mois ou moins à partir de sa date d’acquisition.

31


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

2. Résumé des conventions comptables importantes et nouvelle adoption de principes comptables pour les entreprises à capital fermé (suite) Aide de l’État Les montants reçus ou à recevoir au titre de programmes gouvernementaux pour le développement des immobilisations sont reflétés comme des réductions du coût des actifs auxquels ils sont liés au moment où l’AAIH est autorisée à les enregistrer, pourvu qu’on ait la certitude raisonnable que les bénéfices seront réalisés.

Les travaux de construction en cours sont inscrits au prix coûtant et sont transférés au poste des améliorations locatives lorsque les projets sont achevés et les immobilisations mises en service. Dette à long terme La dette à long terme est initialement calculée à sa juste valeur, après déduction des frais de transaction et de financement. Elle est ensuite calculée à son coût amorti. Les frais de transaction et de financement sont amortis sur la durée de l’emprunt.

Immobilisations Les immobilisations sont inscrites au prix coûtant y compris l’intérêt sur les fonds empruntés à des fins d’immobilisation, après déduction des contributions et de l’aide du gouvernement, et elles sont amorties sur la durée estimée de leur vie utile selon une modalité linéaire aux taux suivants :

Constatation des produits Les redevances d’atterrissage, les redevances d’aérogare, les droits de stationnement et les droits perçus au titre de la sécurité des passagers sont constatés lorsque les installations aéroportuaires sont utilisées. Les recettes de concession sont comptabilisées selon la méthode de la comptabilité d’exercice et calculées en fonction d’un pourcentage convenu des ventes déclarées du concessionnaire, avec des garanties minimums stipulées le cas échéant. Les recettes de location sont comptabilisées sur la durée de vie des baux, des licences et des permis respectifs. La taxe d’amélioration de l’aéroport (TAA) est comptabilisée lorsque les passagers en partance embarquent dans l’avion conformément aux rapports des compagnies aériennes.

Matériel et logiciels informatiques Améliorations locatives Machines, équipement, ameublement et agencements Véhicules

Apports reportés Les apports reportés concernent des fonds destinés aux futures acquisitions d’immobilisations. Ces apports sont comptabilisés lorsque les dépenses d’immobilisations concernées sont réalisées.

Stocks Les stocks comprennent les matériaux, les pièces et les fournitures et ils sont déclarés au coût le plus bas déterminé en fonction du coût moyen et de la valeur de réalisation nette. Bail foncier Le bail foncier avec Transports Canada est inscrit comme un contrat de location-exploitation.

32

20 % à 33 % 2,5 % à 10 % 5 % à 20 % 5 % à 17 %

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

2. Résumé des conventions comptables importantes et nouvelle adoption de principes comptables pour les entreprises à capital fermé (suite) Régimes de prestations aux employés L’AAIH subventionne un régime de retraite pour le compte de ses employés; ce régime comprend une formule à prestations déterminées et une formule à cotisations déterminées. Pour évaluer les obligations au titre des pensions pour son régime à prestations déterminées, l’AAIH utilise la méthode actuarielle des prestations constituées calculées au prorata des services et des hypothèses les plus probables. L’actif du régime de retraite est évalué à sa valeur marchande actuelle. Le gain (ou la perte) actuariel accumulé net, s’il excède 10 % des obligations au titre des prestations constituées ou de la juste valeur de l’actif du régime, le montant le plus élevé étant retenu, est amorti sur la durée moyenne du service restant des employés. Les dépenses du régime à cotisations déterminées sont comptabilisées lorsqu’elles sont engagées. Instruments financiers Les instruments financiers de l’AAIH sont composés des liquidités, des comptes débiteurs, du Fonds de réserve affecté au service de la dette, des comptes créditeurs, des charges à payer et de la dette à long terme. Les comptes débiteurs sont considérés comme des emprunts et des créances et sont comptabilisés au coût amorti. Les liquidités et le Fonds de réserve affecté au service de la dette sont considérés détenus pour la vente et sont comptabilisés à leur juste valeur, les gains et les pertes réalisés et non réalisés étant déclarés dans les recettes durant la période où ils se produisent. Les comptes créditeurs, les charges à payer et la dette à long terme sont ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

placés sous « autre passif » et sont comptabilisés au coût amorti, les gains et les pertes étant déclarés dans les recettes durant la période où ils se produisent. L’AAIH n’a pas d’actifs financiers détenus jusqu’à échéance ou disponibles à la vente. Les frais de transaction sont capitalisés et ajoutés aux coûts liés à l’actif et au passif financiers et non classifiés comme détenus à des fins de transaction. Première adoption des normes comptables pour les entreprises à capital fermé Ces états financiers sont les premiers états financiers qui ont préparés par l’AAIH conformément à la partie II du Manuel de l’ICCA – Comptabilité qui comporte les principes comptables généralement reconnus pour les entreprises sans obligation publique de rendre des comptes au Canada. Lors de la préparation de son bilan d’ouverture au 1er janvier 2010 [date de transition], l’AAIH a appliqué l’article 1 500, Première adoption, en utilisant rétrospectivement les quatre principes suivants de manière à : • constater tous les éléments d’actif et de passif dont la prise en compte est exigée par les PCGR; • ne pas constater des éléments au titre de l’actif ou du passif lorsque les PCGR ne le permettent pas; • reclasser les éléments constatés auparavant comme un certain type d’actif, de passif ou de part de capital, mais qui sont maintenant constatés comme un type différent d’actif, de passif ou de part de capital; • appliquer les PCGR pour calculer tous les éléments d’actif et de passif constatés. 33


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

2. Résumé des conventions comptables importantes et nouvelle adoption de principes comptables pour les entreprises à capital fermé (suite) Les principes comptables que l’AAIH a utilisés pour préparer son bilan d’ouverture en appliquant ces principes n’ont pas entraîné d’ajustements aux soldes qui apparaissaient dans le bilan préparé conformément à la partie V du Manuel de l’ICCA – Comptabilité [anciens PCGR]. Exemptions choisies lors de la transition L’article 1 500 prévoit un certain nombre d’exemptions facultatives de l’adoption rétrospective des PCGR. L’AAIH a choisi de ne se prévaloir d’aucune des exemptions. 3. Immobilisations Les immobilisations consistent de ce qui suit :

2011 2010

Matériel et logiciels informatiques Améliorations locatives Machines, équipement, ameublement et agencements Véhicules Travaux de construction en cours

34

Coût $

Amortissement Valeur comptable Valeur comptable cumulé nette nette $ $ $

6 702 362 965

6 408 62 197

294 300 768

412 298 979

11 358 14 842 4 938 400 805

6 457 6 137 – 81 199

4 901 8 705 4 938 319 606

5 005 4 827 4 113 313 336

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

3. Immobilisations (suite) Durant l’année, 6 018 000 $ de contributions gouvernementales ont été reçus ou ont été dues à l’AAIH, dont 1 583 000 $ ont été appliqués aux immobilisations et 4 435 000 $ ont été appliqués aux apports reportés liés aux immobilisations. Les contributions concernent le développement des immobilisations. 4. Dette à long terme La dette à long terme consiste de ce qui suit :

2011 2010 $ $

Obligations-recettes de série A à 5,503 % non-amortissables, dues le 19 juillet 2041. Intérêts payables deux fois par an à terme échu le 19 janvier et le 19 juillet de chaque année jusqu’à maturité, à partir du 19 janvier 2007.

150 000

150 000

Obligations-recettes de série C à 4,888 % non-amortissables, dues le 15 novembre 2050. Intérêts payables deux fois par an à terme échu le 15 mai et le 15 novembre de chaque année jusqu’à maturité, à partir du 15 mai 2011.

135 000

135 000

322 285 322 80 1 693

402 285 402 80 1 712

283 549

283 610

Loyer différé payable à Transports Canada, non productif d’intérêts, remboursable par versements mensuels de 6 700 $ à partir de 2006. Moins la portion actuelle Moins les frais de transaction (nets de l’amortissement cumulé)

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

35


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

4. Dette à long terme (suite) Émission d’obligations En juillet 2006, l’AAIH a réalisé une émission inaugurale d’obligations-recettes de 150 millions de $. Les obligations-recettes de série A à 5,503 %, d’un montant de 150 millions de $, arrivent à échéance le 19 juillet 2041. En novembre 2010, l’AAIH a réalisé une émission d’obligations-recettes de 135 millions de $. Les obligationsrecettes de série C à 4,888 %, d’un montant de 135 millions de $, arrivent à échéance le 15 novembre 2050. Le produit net de ces placements a servi à financer le plan d’immobilisations et les objectifs généraux de l’entreprise. Ces objectifs consistaient à s’acquitter de la dette bancaire existante et à financer le Fonds de réserve affecté au service de la dette. Les obligations sont des obligations directes de l’AAIH au même rang que toutes les autres dettes contractées en vertu de l’acte de fiducie principal. Facilités de crédit L’AAIH a des facilités de crédit autorisées auprès de la Banque canadienne impériale de commerce, qui lui fournit un montant disponible combiné de 94,5 millions de dollars, composé d’une facilité de crédit Capex de 80 millions de $ et d’une facilité de lettre de crédit et de crédit d’exploitation renouvelable de 14,5 millions de $. Ces facilités sont garanties en vertu de l’acte de fiducie principal et disponibles par le biais de découverts, de prêts à des taux préférentiels ou d’acceptations bancaires. Au 31 décembre 2011, un montant de 10,5 millions de $ du crédit à l’exploitation et de la lettre de crédit avait été engagé, dont 2,1 millions de $ destinés au financement du régime de 36

pension et 8,8 millions de $ destinés au Fonds de réserve affecté à l’exploitation et à la maintenance. Fonds de réserve Conformément aux clauses de l’acte de fiducie principal, l’AAIH est dans l’obligation d’établir et de maintenir auprès d’un fiduciaire un Fonds de réserve affecté au service de la dette. Le solde de ce fonds doit être égal à au moins 50 % des frais annuels de service de l’emprunt obligataire. Au 31 décembre 2011, le Fonds de réserve affecté au service de la dette contenait 7,4 millions de $ (7,4 millions de $ en 2010) de dépôts productifs d’intérêt détenus en fiducie. Ces fonds en fiducie sont détenus dans l’intérêt des porteurs d’obligations pour être utilisés conformément aux clauses de l’acte de fiducie principal. L’AAIH est également dans l’obligation de maintenir un Fonds de réserve affecté à l’exploitation et à la maintenance. Le solde du Fonds de réserve affecté à l’exploitation et à la maintenance doit être égal à au moins 25 % de certains frais définis d’exploitation et de maintenance pour l’exercice précédent. Environ 9,3 millions de $ seront nécessaires pour financer le Fonds de réserve affecté à l’exploitation et à la maintenance en 2012. Le Fonds de réserve affecté à l’exploitation et à la maintenance peut être financé par des liquidités, des lettres de créances ou le solde disponible en vertu d’une facilité de crédit consentie. Intérêt capitalisé L’intérêt sur la dette à long terme s’élevant à 12 000 $ [111 000 $ en 2010] a été capitalisé dans le cadre des travaux de construction en cours durant l’année.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

5. Taxe d’amélioration de l’aéroport La taxe d’amélioration de l’aéroport (TAA) sert à financer le programme d’immobilisations de l’AAIH et les frais de financement connexes, en plus de la dette et des excédents opérationnels. Les excédents opérationnels représentent l’excédent des recettes sur les dépenses avant la dépréciation et l’intérêt. Le montant de la TAA au 31 décembre 2011 était de 20 $ (15 $ au 31 décembre 2010) et la TAA s’applique à tous les passagers en partance. La TAA est perçue par les compagnies aériennes moyennant une commission de 6 % aux termes d’un accord conclu entre l’AAIH, l’Association du transport aérien du Canada et les transporteurs aériens qui desservent l’Aéroport international Robert L. Stanfield d’Halifax. En vertu de cet accord, les recettes de la TAA peuvent servir uniquement à couvrir les dépenses en immobilisations et les frais de financement connexes, comme convenu avec les transporteurs aériens qui utilisent l’Aéroport international Robert L. Stanfield d’Halifax.

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

Vous trouverez ci-dessous un résumé de la taxe d’amélioration de l’aéroport (TAA) perçue ainsi que des dépenses en immobilisations et des frais de financement connexes:

2011 2010 $ $

Recettes de la TAA (nettes) Recettes de la TAA Frais de perception de la TAA Intérêt sur les fonds excédentaires Montant net des fonds reçus

28 487 (1 734) 26 753 870 27 623

20 948 (1 292) 19 656 169 19 825

Dépenses en immobilisations financées par la TAA Intérêts débiteurs financés par la TAA

21 782 15 008 36 790

22 667 10 000 32 667

Excédent des dépenses sur les recettes de la TAA Excédent des dépenses sur les recettes de la TAA, début de l’exercice Excédent des dépenses sur les recettes de la TAA, fin de l’exercice

(9 167)

(12 842)

(269 975)

(257 133)

(279 142)

(269 975)

Du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2011, le total cumulé des dépenses en immobilisations financées par la TAA s’élevait à 440 660 000 $ [403 870 000 $ en 2010] et dépassait les recettes cumulées de la TAA de 279 142 000 $ [269 975 000 $ en 2010].

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

37


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

5. Taxe d’amélioration de l’aéroport (suite)

6. Engagements

L’actif net de l’AAIH au 31 décembre est le suivant :

Entente de transfert Le 1er février 2000, l’AAIH a signé un bail foncier de 60 ans avec Transports Canada qui lui permet de louer l’Aéroport international Robert L. Stanfield d’Halifax. Une option de renouvellement de 20 ans peut être exercée mais, à la fin de cette période, à moins qu’elle ne soit autrement prolongée, l’AAIH est obligée de rendre le contrôle de l’Aéroport international Robert L. Stanfield à Transports Canada. Les paiements de bail sont basés sur un pourcentage des recettes brutes, selon un barème progressif.

2011 2010 $ $

Actif net provenant de la TAA 42 266 Actif net provenant d’autres activités 57 771 Ajustement d’ouverture à l’actif net (2 361)

51 331 (2 441)

Actif net à la fin de l’exercice

94 153

97 676

45 263

L’ajustement d’ouverture à l’actif net représente les frais de financement constatés d’avance se montant à 2 761 millions de $ liés à une couverture de flux de trésorerie, qui a été abandonnée avant l’expiration du terme de la couverture initiale. Le solde de ces frais a été affecté à l’actif net au 1er janvier 2007, date à laquelle la couverture de flux a été abandonnée. Les frais constatés d’avance sont amortis sur le terme restant des instruments antérieurement couverts. L’amortissement lié à l’année en cours s’élève à 80 000 $ [80 000 $ en 2010] et l’amortissement cumulé à date s’élève à 400 000 $.

38

Le 9 mai 2005, le gouvernement du Canada a annoncé l’adoption d’une nouvelle politique locative qui a entraîné une réduction du loyer à long terme pour les administrations aéroportuaires canadiennes, y compris l’AAIH. En 2006, cette nouvelle politique locative a été progressivement introduite. La nouvelle formule a atteint son plein impact en 2010. Les obligations locatives pour les cinq prochaines années sont estimées approximativement comme suit: $ 2012 5 500 2013 5 700 2014 6 000 2015 6 400 2016 6 600

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

6. Engagements (suite) Dette à long terme – Émissions d’obligations L’intérêt dû au cours des cinq prochaines années sur les obligations de série A et de série C de l’AAIH est le suivant : $ 2012 14 854 2013 14 854 2014 14 854 2015 14 854 2016 14 854

Travaux de construction en cours Au 31 décembre 2011, les engagements contractuels de construction impayés de l’AAIH s’élevaient à environ 1,8 million de $ [1,3 millions de $ en 2010].

plutôt qu’au régime à prestations déterminées. Tous les autres employés ont été intégrés au régime à cotisations déterminées. Une évaluation actuarielle a été préparée à la date du 1er janvier 2010, aux fins du financement du régime. La date de mesure utilisée aux fins des états financiers est le 31 décembre 2011. L’actif existant du régime de retraite et les obligations existantes découlant du régime de retraite du gouvernement du Canada pour certains employés ont été transférés à l’AAIH. L’accord de transfert des pensions entre Transports Canada et l’AAIH a été finalisé au cours de l’année 2004 et le passif du régime de retraite a été intégralement transféré, pleinement capitalisé, à l’AAIH.

7. Régime de retraite L’AAIH parraine un régime de retraite [le « régime »] pour le compte de ses employés; ce régime comporte une formule à prestations déterminées et une formule à cotisations déterminées. La formule à prestations déterminées est destinée aux anciens employés à plein temps de Transports Canada, qui ont été embauchés par l’AAIH à la date du 1er février 2000 et qui cotisaient auparavant en vertu de la Loi sur la pension de la fonction publique (la « LPFP »). Ces employés pouvaient opter de s’inscrire au régime à cotisations déterminées

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

39


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

7. Régime de retraite (suite) Le tableau suivant fournit des renseignements sur l’actif du régime, les obligations au titre des prestations constituées, le niveau de capitalisation et les charges de retraite payées d’avance (à payer) au 31 décembre : Actif du régime Obligations au titre des prestations constituées Niveau de capitalisation – (déficit) surplus du régime (Perte) gain actuariel net non amorti Actif au titre des prestations constituées

2011 2010 $ $ 30 288 27 457 (34 413) (29 613) (4 125) (2 156) 8 061 4 786 3 936 2 630

Les hypothèses actuarielles importantes adoptées pour calculer les prestations constituées de l’AAIH sont les suivantes : 2011 2010 % % Taux d’actualisation 5,00 5,50 Taux de rendement attendu à long terme de l’actif du régime 6,50 6,50 Augmentation du taux d’indemnisation 3,75 3,75 Les autres renseignements relatifs au régime à prestations déterminées de l’AAIH sont les suivants : Cotisations de l’employeur Cotisations des employés Prestations versées Titres de participation Titres à revenu fixe Titres de placement immobilier 40

2011 2010 $ $ 1 938 1 732 165 178 939 730 2011 2010 % % 46 50 44 40 10 10 100 100 ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

7. Régime de retraite (suite) Les charges de retraite s’élevaient à 459 000 $ [420 000 $ en 2010] pour le régime à cotisations déterminées et à 644 000 $ [508 000 $ en 2010] pour le régime à prestations déterminées. 8. Gestion du risque lié au capital L’AAIH est une société sans capital-actions et, par conséquent, elle est financée par le biais des recettes d’exploitation, des recettes de la TAA, des fonds de réserve, des capitaux d’emprunt et d’une facilité de crédit bancaire. Les redevances aéronautiques sont fixées chaque année de manière à couvrir les frais d’exploitation prévus, en tenant compte du trafic aérien et de l’activité passagers prévus et des recettes prévues de source non aéronautique. Tous les fonds générés par l’AAIH servent à couvrir les dépenses au sein de son mandat. L’objectif de l’AAIH en matière de gestion du capital est d’acquérir et de maintenir un capital suffisant pour gérer de manière sûre et efficace les opérations aéroportuaires. L’AAIH aspire à gérer le capital de manière à offrir des installations et des services de classe internationale au public voyageur. Le capital géré par l’AAIH se compose de dette à long terme. Au 31 décembre 2011, le solde impayé, à l’exclusion de la portion actuelle, s’élevait à 283 549 000 $ [283 610 000 $ en 2010].

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

L’endettement de l’AAIH est garanti en vertu de l’acte de fiducie principal et complété le cas échéant par des valeurs mobilières communes et un ensemble de covenants communs par l’AAIH au profit de ses prêteurs. Les clauses restrictives que doivent respecter l’AAIH comportent deux tests de couverture spécifiques pour les dépenses d’exploitation et les paiements liés au service de la dette. La clause restrictive relative au service de la dette brute stipule que les recettes totales, y compris le solde du compte des recettes au début de l’année, doit couvrir au moins les dépenses d’exploitation, y compris les paiements des intérêts et du principal. La clause restrictive relative au service de la dette stipule que les recettes nettes pour l’année en question doivent être d’au moins 1,25 fois le total du paiement des intérêts et du principal pour cette année-là. Au 31 décembre 2011, l’AAIH se conformait à toutes les clauses restrictives décrites dans l’acte de fiducie principal. Conformément à l’acte de fiducie principal, deux fonds de réserve doivent également être maintenus : un Fonds de réserve affecté au service de la dette et un Fonds de réserve affecté à l’exploitation et à la maintenance. Au 31 décembre 2011, l’AAIH remplissait les conditions de ces deux fonds de réserve.

41


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

9. Instruments financiers Juste valeur Les instruments financiers de l’AAIH sont composés des liquidités, des comptes débiteurs, du Fonds de réserve affecté au service de la dette, des comptes créditeurs, des charges à payer et de la dette à long terme. La différence entre la valeur comptable et la juste valeur marchande des instruments financiers, à l’exception de la dette à long terme, est négligeable étant donné leur échéance à court terme. La valeur comptable de la portion actuelle de la dette à long terme est approximativement égale à sa juste valeur étant donné son échéance à court terme. La juste valeur des obligations s’élève à 283 307 000 $. Gestion des risques L’AAIH est exposé à un certain nombre de risques à cause des instruments financiers de son bilan qui sont susceptibles d’affecter sa performance d’exploitation. Ces risques sont le risque lié aux taux d’intérêt, le risque d’illiquidité, le risque de crédit et le risque de concentration. Les instruments financiers de l’AAIH ne sont pas exposés au risque de cours de change ou à d’autres risques de prix.

d’intérêt en liaison avec son Fonds de réserve affecté au service de la dette et ses facilités de crédit. L’AAIH gère son risque de taux d’intérêt en utilisant s’il y a lieu un financement à taux fixe. L’AAIH a contracté une dette à long terme à taux fixe et, par conséquent, les fluctuations de taux d’intérêt n’ont pas d’impact sur le paiement des intérêts jusqu’à ce que cette dette doive être refinancée. Toutefois, les fluctuations des taux d’intérêt et des différentiels de taux d’intérêt peuvent avoir un effet sur la juste valeur de cette dette. L’AAIH est tout particulièrement exposée au risque de taux d’intérêt en liaison avec ses facilités de crédit. La facilité de crédit Capex de l’AAIH, qui est en place pour financer les dépenses de construction à court terme liées à son programme d’immobilisations, est assujettie à un taux d’intérêt variable. La direction est d’avis que l’impact des fluctuations de taux d’intérêt sur les frais de construction est négligeable.

Risque lié aux taux d’intérêt Le risque lié aux taux d’intérêt est le risque que la valeur juste ou les futurs flux de trésorerie d’un instrument financier fluctuent à cause de l’évolution des taux d’intérêt commerciaux. L’AAIH est exposé au risque lié aux taux

Le Fonds de réserve affecté au service de la dette de l’AAIH est assujetti aux fluctuations de taux d’intérêt. La direction est d’avis que l’impact des fluctuations de taux d’intérêt sur le Fonds de réserve affecté au service de la dette n’est pas représentatif de l’exposition au risque lié aux taux d’intérêt de l’AAIH dans la mesure où les revenus d’intérêts ne sont pas essentiels à son exploitation. Ces fonds sont destinés à être réinvestis dans l’exploitation et le développement de l’aéroport et n’ont pas pour objectif de générer des revenus d’intérêts.

42

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


N O T E S À L’ A P P U I D E S É TAT S F I N A N C I E R S

31 décembre 2011

[ Les montants indiqués dans les tableaux sont en milliers de dollars ]

9. Instruments financiers (suite) Si les taux d’intérêt avaient monté ou baissé de 50 points de base [0,50 %], toutes les autres variables étant restées constantes, y compris le calendrier des dépenses liées au programme d’immobilisations, cela n’aurait pas eu d’impact significatif sur les recettes de l’AAIH pour l’exercice en cours. Risque d’illiquidité L’AAIH gère son risque d’illiquidité en maintenant des liquidités et des facilités de crédit adéquates, en actualisant et en révisant régulièrement et au besoin ses projections pluriannuelles de flux de trésorerie et en alignant ses mécanismes de financement à long terme sur ses besoins de trésorerie. L’AAIH a facilement accès à un financement suffisant ainsi qu’à des lignes de crédit consenties par le biais de ses facilités de crédit auprès d’une grande banque canadienne. Les futures exigences de paiement annuel des obligations de l’AAIH en vertu de sa dette à long terme sont décrites dans la note 6. Risque de crédit et risque de concentration L’AAIH est exposé au risque de crédit par le biais de ses comptes débiteurs, qui consistent principalement des redevances aéronautiques et de la TAA dues par les transporteurs aériens. L’AAIH effectue régulièrement des évaluations du crédit des soldes de créances et maintient une provision pour les éventuelles créances irrécouvrables.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

Le droit de l’AAIH, en vertu de la Loi relative aux cessions d’aéroport, de saisir et de détenir un aéronef jusqu’à acquittement des redevances aéronautiques impayées, réduit le risque de créances irrécouvrables. La majorité des comptes débiteurs de l’AAIH sont payés à la date où ils sont dus. Une portion importante des recettes de l’AAIH, et donc des soldes de créances, provient des transporteurs aériens. L’AAIH tire environ 51 % [52 % en 2010] de ses recettes de redevances d’atterrissage et de redevances d’aérogare d’Air Canada et de ses sociétés affiliées. La direction est toutefois d’avis que la dépendance à long terme de l’AAIH à l’égard d’un transporteur aérien unique est atténuée par le fait qu’environ 80 % du trafic passager de l’aéroport est constitué de passagers en partance d’Halifax ou à destination d’Halifax et que, par conséquent, d’autres transporteurs seraient susceptibles d’absorber le trafic de tout transporteur qui cesserait son service. En plus, le fait que l’AAIH ait le pouvoir absolu d’augmenter ses tarifs et ses redevances atténue l’impact de ces risques. 10. Éventualités L’AAIH peut, le cas échéant, se trouver impliquée dans des procès, des réclamations et des litiges qui surviennent dans le cours normal de ses activités. L’AAIH est d’avis qu’on ne peut pas raisonnablement s’attendre à ce que ceux-ci aient un impact néfaste sur sa situation financière.

43


Régie de la société L’Administration de l’aéroport international d’Halifax (« l’AAIH ») est dirigée par un Conseil d’administration composé d’un maximum de 14 administrateurs nommés par les instances suivantes : Gouvernement fédéral 2 Gouvernement provincial 1 Municipalité régionale d’Halifax 4 Chambre de commerce d’Halifax 3 Conseil d’administration de l’AAIH 4 Généralement, un administrateur ne peut pas siéger au Conseil d’administration pendant plus de neuf ans, à partir de la date du transfert, soit le 1er février 2000. Collectivement, on attend des administrateurs qu’ils possèdent des connaissances dans les domaines de l’industrie aéronautique, du transport aérien, des affaires, des finances, de l’administration, du droit, du gouvernement, de l’ingénierie, des organisations syndicales et des intérêts des consommateurs. Le Conseil d’administration supervise le fonctionnement et l’exploitation de l’AAIH; il étudie et approuve les stratégies, les plans et les objectifs financiers de l’entreprise; il nomme le chef de la direction; il évalue la performance du Conseil d’administration et du chef de la direction; il assure une communication efficace avec les instances qui nomment ses membres et avec la collectivité; il veille à ce que les mécanismes de contrôle

44

et les systèmes internes jouent efficacement leur rôle en vue de préserver et d’améliorer le capital de l’AAIH et de poursuivre sa mission. Le Conseil d’administration se réunit aussi souvent que nécessaire pour s’acquitter de ses responsabilités et il nomme trois comités permanents qui lui font des recommandations sur les sujets relevant de leur compétence : le Comité de régie, présidé par Michele Wood-Tweel, le Comité de vérification, présidé par Marie Mullally, et le Comité des projets d’immobilisations, présidé par Wadih Fares. L’AAIH a adopté des directives relatives aux conflits d’intérêts, afin de gouverner la conduite de ses dirigeants et de ses administrateurs et de gérer la divulgation et la prévention des conflits d’intérêts. Ces divulgations sont mises à jour en fonction des besoins. Le Comité de régie du Conseil d’administration a signalé qu’il n’y avait eu aucune violation des directives relatives aux conflits d’intérêts par les dirigeants ou les administrateurs de l’AAIH, durant l’année 2011. La rémunération des hauts dirigeants et des administrateurs de l’AAIH est révisée chaque année. Vous trouverez ci-dessous les montants payés aux dirigeants et aux administrateurs de l’AAIH en 2011.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Régie de la société Rémunération totale des membres du Conseil d’administration

Ces primes sont fonction des réussites individuelles et collectives.

Président : J.R. Winters 60 000 $

Contrats d’un montant supérieur à 103 650 $

Vice-président : P. McDonough 31 300 $

L’AAIH, en vertu du contrat de bail qui la lie à Transports Canada, est tenue de déclarer tous les contrats d’un montant supérieur à 103 650 $ (75 000 $ en dollars de 1994 indexés à l’indice des prix à la consommation) qui ont été passés durant l’année et qui n’ont pas été adjugés selon un processus concurrentiel et public d’appel d’offres. Durant l’année 2011, l’AAIH a passé un contrat de service sur cinq ans d’un montant de 620 000 $ avec Siemens Canada Ltd. Ce contrat a été attribué sans passer par un processus concurrentiel et public d’appel d’offres car Siemens Canada fournit ces services à l’AAIH de manière satisfaisante depuis que le contrat des systèmes de contrôle de bâtiment lui a été attribué en 2005. Les systèmes de contrôle de bâtiment de l’AAIH sont la propriété de Siemens et le fait de changer de fournisseur entraînerait des dépenses supplémentaires considérables. L’AAIH a également passé un contrat à fournisseur unique avec NAV CANADA pour les services d’ingénierie, la conception de la procédure d’approche et la réinstallation de l’antenne du radiophare d’alignement de piste sur les pistes 05 et 23. Les travaux ont commencé en 2011 et se termineront en 2012. Il n’était pas possible de procéder à un appel d’offres car NAV CANADA est la seule entreprise capable d’effectuer ces travaux concernant les aides de navigation. Le montant total du contrat s’élève à 2 019 000 $.

Secrétaire : J.S. Cowan 26 800 $ Administrateurs : B. Buckles*

3 200 $

S. Dempsey*

3 200 $

W. Fares 21 800 $ J. Hunt 15 200 $ M. Mullally 21 400 $ C. Newcombe 16 000 $ R. Scott**

6 400 $

K. Streatch**

9 700 $

R. Wilber 12 800 $ M. Wood-Tweel 13 600 $ * B. Buckles et S. Dempsey se sont joints au Conseil d’administration à la date du 22 juillet 2011 ** R. Scott et K. Streatch ont terminé leur mandat à la date du 1er avril 2011

Salaires des cadres de direction L’éventail des salaires versés au président directeurgénéral et aux vice-présidents de l’AAIH durant l’année 2011 allait de 122 000 $ à 275 000 $. En plus des salaires de base, des primes annuelles d’un montant total de 337 446 $ ont été payées au cours de l’année. ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

45


Conseil d’administration J. Robert Winters, C.R. – Président M. Winters est actuellement conseiller juridique auprès du cabinet d’avocats Burchell MacDougall de Truro et membre du conseil consultatif du groupe Bragg Groupé. Il était anciennement président du Conseil des gouverneurs de l’Université Mount Allison. Peter McDonough, C.R. – Vice-président M. McDonough est conseiller juridique auprès du cabinet d’avocats McInnes Cooper et cela fait plus de 40 ans qu’il exerce dans les domaines du droit des sociétés, de la promotion immobilière et des biens immobiliers. Il a siégé au Conseil des gouverneurs de l’Université Dalhousie, du Nova Scotia College of Art and Design, ainsi qu’au Conseil d’administration des Jeux Olympiques spéciaux et de la YMCA. Il a été aussi vice-président de la Halifax Industrial Commission, président de l’Association des anciens élèves de Dalhousie et il est le président fondateur du Dalhousie Black and Gold Club.

46

James S. Cowan, C.R. – Secrétaire M. Cowan est membre du Sénat du Canada où il siège à titre de chef de l’opposition. Il est aussi l’un des associés du cabinet d’avocats Stewart McKelvey. Il a été président du Conseil des gouverneurs de l’Université Dalhousie de 2000 à 2008 et était anciennement président de la Commission des transports des provinces de l’Atlantique. Lors de sa nomination au Sénat en mars 2005, M. Cowan a démissionné de son poste au Conseil d’administration de l’AAIH, mais continue à exercer les fonctions de secrétaire, et ce depuis 1995.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Conseil d’administration Brian Buckles – Administrateur M. Buckles avait plus de 40 ans d’expérience auprès de la Banque de Nouvelle-Écosse lorsqu’il a pris sa retraite en 2004. Il est « fellow » de l’Institut des banquiers canadiens et a occupé divers postes de direction en Nouvelle-Écosse ainsi qu’au Nouveau-Brunswick et sur l’Île-du-Prince-Édouard. Il a occupé le poste de président de Centraide du comté de Pictou et de la New Glasgow Downtown Development et a siégé au conseil d’administration de la Chambre de commerce du comté de Pictou Stephen Dempsey – Administrateur M. Dempsey est un important expertconseil en affaires et un spécialiste de l’immobilier commercial à Halifax, Nouvelle-Écosse. Ancien PDG de la Greater Halifax Partnership, il a eu l’honneur de figurer sur la liste des 50 meilleurs PDG du Canada atlantique. Il a également siégé au conseil d’administration d’entraide Halifax et de la Partners for Care Association et il est ancien président du Halifax Gateway Council et de la chambre de commerce des provinces de l’Atlantique. ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

Wadih M. Fares, P. Eng., FEC, D. Comm. – Administrateur M. Fares détient un baccalauréat en génie de la Technical University of Nova Scotia et un diplôme en génie civil de l’Université Dalhousie. Il possède plus de 25 ans d’expérience dans tous les aspects de la conception architecturale, de la gestion de projets et de la promotion immobilière. Il est actuellement président et directeur général du W.M. Fares Group. La société basée à Halifax est à l’origine du succès de nombreux projets de grande envergure, dont des projets hôteliers, résidentiels et commerciaux dans les provinces maritimes, en Ontario et en Alberta. Il a également partagé son expertise avec d’autres membres de l’industrie, grâce à son affiliation à Engineers Nova Scotia et à son affiliation antérieure au Nouveau-Brunswick, à l’Île-duPrince-Édouard, en Alberta et en Ontario.

47


Conseil d’administration Wadih M. Fares, P. Eng., FEC, D. Comm. – Administrateur (suite) M. Fares a des antécédents remarquables en matière d’engagement communautaire. Il a occupé, au fil des années, une longue liste de postes et poursuit sa tradition de service à la communauté dans un vaste éventail de rôles, dont : consul honoraire du Liban pour les Provinces maritimes depuis 14 ans et membre honoraire du conseil d’administration de la Chambre du commerce et de l’industrie Canada-Liban. M. Fares siège également au Conseil d’administration de la Waterfront Development Corporation Limited (à titre de président du comité de la planification et du développement), et au Conseil consultatif du ministre de l’Immigration. Il est président sortant et membre du conseil d’administration de la Pier 21 Society et s’est joint récemment au conseil d’administration du QEII. M. Fares a reçu de nombreux honneurs, parmi lesquels : champion 2009 de la Campagne du bas de Noël de l’Armée du salut, ambassadeur 2010 de Family SOS, 50 meilleurs PDG du magazine Atlantic Business en 2008, 2009, 2010 et 2011, prix de l’entrepreneur de l’année d’Ernst & Young, prix 2008 du mentorat communautaire de Grands frères/ Grandes sœurs, médaille du jubilé d’or de la reine, prix de la citoyenneté 2005 des ingénieurs professionnels

de la Nouvelle-Écosse et, en 2009, Ingénieurs Canada lui a décerné le titre de « Fellow ». Il a été intronisé au Temple de la renommée de Junior Achievement Nova Scotia en 2008 et, au printemps 2009, M. Fares s’est vu décerner un doctorat honorifique en commerce de l’Université St. Mary; son Excellence l’archevêque Youseff Khoury lui a présenté l’Ordre de St. Grégoire, honneur qui lui a été conféré par le Pape Bénédicte XVI. En 2011, M. Fares a reçu le prix du pilier de la communauté de l’Investment Property Owners Association of Nova Scotia, il a été nommé meilleur PDG de l’année pour le Canada atlantique par le magazine Atlantic Business et a reçu le prix de la lieutenante-gouverneure pour l’excellence en génie.

48

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Conseil d’administration Jeffrey R. Hunt – Administrateur M. Hunt est l’un des associés du cabinet d’avocats Patterson Law, établi à Truro. Il est président du groupe du contentieux et exerce dans les domaines des assurances, de l’emploi et du contentieux général. Il travaille chez Patterson Law depuis 1992 et est associé à part entière depuis 1997. Il est l’ancien président de division du cabinet de campagne de Centraide du Comté de Colchester, ancien membre du Conseil de la paroisse et du Comité des finances de l’Église anglicane St. John, membre du Conseil d’administration et ancien président du programme de consultation familiale Bridges et membre du Conseil d’administration de la fiducie à la mémoire de l’honorable G. I. Smith. En 2009, M. Hunt a été nommé à la Commission électorale de la Nouvelle-Écosse.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011

Marie Mullally, FCA, MBA – Administratrice Mme Mullally, FCA, MBA, est présidente et chef de la direction du Credit Union Atlantic (CUA). CUA est un établissement financier appartenant aux clients, qui fournit des services bancaires et des solutions financières aux particuliers et aux entreprises de la région d’Halifax/Dartmouth; c’est la plus importante caisse populaire de la province. Mme Mullally a siégé à plusieurs conseils d’administration du secteur privé, du secteur public et du secteur sans but lucratif et elle siège actuellement au conseil d’administration de la fondation du QEII et de Clarke Inc. En 2007, elle a reçu le titre de « fellow » de l’Ordre des comptables agréés et, en 2008, elle a été nommée CA de l’année. Mme Mullally a également figuré sur la liste des 50 meilleurs PDG du Canada atlantique.

49


Conseil d’administration Cheryl Newcombe – Administratrice Mme Newcombe s’est jointe au Conseil d’administration de l’AAIH en juin 2005. Elle est vice-présidente de la Human Resources Association of Nova Scotia, membre du conseil d’administration du World Trade and Convention Centre et elle était anciennement présidente de la Halifax Regional Water Commission. Robin Wilber – Administrateur M. Wilber est président d’Elmsdale Lumber Company Limited, poste qu’il occupe depuis plus de 30 ans. Il est responsable de la gestion des opérations courantes de la scierie et assure la gestion et la direction de plus de 60 employés. Il est également l’un des associés de Wilber & Fenton, société de promotion immobilière, et de Corridor Developments, société de location résidentielle. Il est actuellement président du conseil d’administration du Bureau du bois de sciage des Maritimes et président de L&R Property Management Ltd; il est membre du Comité consultatif pour la protection de l’eau d’East Hants et membre fondateur de la Chambre de commerce d’East Hants et du district. 50

Michele A. Wood-Tweel, FCA, CFP, TEP – Administratrice Mme Wood-Tweel est présidente et directrice générale de l’Institut des comptables agréés de la Nouvelle-Écosse (ICANS). Avant de se joindre à l’ICANS, elle a travaillé pour KPMG LLP pendant plus de vingt ans dans les domaines de l’impôt des particuliers et de la planification financière. Mme WoodTweel est présidente du Conseil des gouverneurs de l’Université Saint Mary et siège au Comité exécutif de l’université. Elle est membre du Conseil d’administration de la Fondation de l’IWK Health Centre et d’Efficiency Nova Scotia Corporation. Elle a siégé auparavant au Conseil d’administration de la Halifax-Dartmouth Bridge Commission, du Tattoo royal international de la Nouvelle-Écosse et de la Chambre de commerce d’Halifax.

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX – RAPPORT ANNUEL 2 011


Notre personnel ( Durant 2011) Lawrence Mason

(In Memoriam),

Matthew McDonald, Jane Scott, Jennifer Best-White, Roxanne Hilchie, Malcolm Phippen, Ivan

Frame, Sandi Nicholson, Clayton Maynard, Michael Walker, Tom Ruth, Tim Zinck, Drake Clarke, Chris Collier, Alastair Cox, Alan Carragher, Carol Mackie, Joyce Hoskin, Todd Hickey, Donald Mattinson, Rhonda Brassard, Edward Dempsey, Richard Gooding, Arnold Wood, Michael Samson, Richard Boutilier, Burton Wright, Clifford Gillie, Barry Woynar, Judy Snair, Joanne Fabrizi, Mike

L’Administration de l’Aéroport international

Maxwell, Anil Mohan, Dean Bouchard, Kelly Zwicker, Mark Bowser, Robert Hewitt, Robert Clarke, Betsy McCully, Karen Harrie, Twila Grosse, Richard Garson, Deborah MacLeod, Kelly Corbett, Troy Appleby, Ruth Stoddard, Tom Antonio, Leonard Brown,

d’Halifax est en train de redéfinir ce que

Derek Forrest, William A. Turple, Sherrie Clow, Reginald Verge, Anita Chisholm, Peter Khattar, Thomas Maguire, Blair Christian,

peut être notre aéroport. Nous sommes

Nancy Fong, Paul Hood, Joey Young, Karen Murphy, Paul Baxter, Marcel Laforest, Michael MacEwan, David Dawe, Jonathan

en pleine croissance, une croissance à la

Heffernan, Kristopher Stevens, Mike Rantala, Scott Baines, Michael Hartlen, Steven Hilchie, Kellie Hannam, Janet Ingraham,

fois créative et audacieuse, afin d’assumer pleinement notre responsabilité de point

Donna Anderson, Bill Crosman, Garry Parsons, Robert Silver, Gerry Rygiel, Alex Skinner, Andy Lyall, Tom Winsor, Robert Miller, Harry McMullen, Rachael Robinson, Paul Tuttle, Shawn Hicks, Marlene More, William Cowan, Alan O’Leary, Wayne DeCoste, Douglas Eisan, Peter Hilton, Scott Singer, Kevin Boutilier, Zack Keeping, Tony McMillen, Daniel Chandler, Reginald Beeler, Jack

d’accès aérien du Canada atlantique au

Weir, Lydia Bowie, Douglas Meek, Catherine Towers, Zack Zunic, Dan Pride, Kim Oakley, Michael Healy, Joey MacPherson, Kevin

reste du monde.

Mosher, Marcia Connolly, William Wellwood, Tara Mombourquette, William D. Turple, Carl Brown, Catherine Huddleston, James Tanswell, Ashley Gallant, Bruce Gaudet, Donald Myers, Scott Roberts, Tom Murray, Stephen Whalen, Tara Wheaton, Jerry Staples, Terry Hilchey, Corey Teed, Peter Spurway, Kenneth Champion, Robert Ettinger, Richard Wyatt, Janet Menzies, Chris Altass, Steven Nelson, Tonya McLellan, Dean Letto, Vernon Myers, Craig Singer, Nicole Burchell-Isenor, Norman Ross, Milly Shiwak, Kenneth Bayers, Keith Gurschick, Danny Kennedy, Larry Naugle, Danny Chaplin, Gordon Duke, Brian Gillette, James Moulton, Michael Hatfield, Jamie Dwyer, Mark Urquhart, Stephen Fudge, Brian Thomas, Peter Sworin, Paula Cannon, Paul Dalrymple, Dan Tanner, David Brown, Jennifer Delorey Lyon, Joyce Carter, Gregory Shackleton, Stephen Bezanson, Delbert Geddry, Kelly Martin, Timothy Fisher, Shawn DeLong, Lee Nolter, John Melbourne, Kim Porter, Howard Rose, Valerie Seager, Cathy Paget, Darin Clarke, Todd D’Arcy, Gary Porter, Allan Pace, Stephanie Gorman, Leigh Robinson, Timothy Bull, Ron Conway, Todd Ball, Sean Dempsey, Art Nowen, Joseph MacLean, Jeff MacMillan, Tim Leeman, Charles Clow, Jamie Wilkins, Karen Sinclair.


ADMIN IS T RAT IO N D E L’AÉ R O PO R T IN T E R N AT IO N A L D ’ H A L I FA X R A PPO R T A N NU E L 2011

1, Boulevard Bell, Enfield, NS B2T 1K2 Téléphone : 902.873.4422 Télécopieur : 902.873.4750

www.flyhalifax.com

INSPIRER LA CROISSANCE

ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’HALIFAX RAPPORT ANNUEL 2011

Administration de l’aéroport International d’halifax - Rapport annuel 2011  

Administration de l’aéroport International d’halifax - Rapport annuel 2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you