Page 1

Classe de 6ème

Collège des Flandres

Cahier d’histoire, géographie et d’éducation civique

Malvache Eric

année scolaire 2010-2011


GEOGRAPHIE - Chap. 01

Mon collège… et le monde : savoir se repérer sur la Terre a. Nom de mon Collège : …………………………………………………………………………………………………………...

Il se situe …………………………………………………………………………………………………………………………...

b. Je donne un titre à chaque document. Doc. 1 : vue ……………………………………………… ………………………………………………………………..

Doc. 2 : vue …………………………………………………………………….. ………………………………………………………………………………………


c. En observant le paysage qui t’entoure, que peux-tu dire de la situation de ton collège et pourquoi ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………

d. A l’aide des documents 3 et 4, je réalise dans le cadre avec mes crayons de couleur un croquis d’Hazebrouck et de ses environs en respectant la légende ci-dessous et en la complétant.

Espace de la Cité scolaire et du Collège La Mairie La Gare ………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………… Espace de la ville : espace ……………… Espace de la campagne : espace ……………

CCroquis d’Hazebrouck et de ses environs Doc. 4 : ……………………………………………………………………………………………………………………

e. En utilisant la légende de la carte, mesure la distance approximative entre ton collège et la mairie :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………


Exercice 1 : Mon collège en France

a. Je complète la rose des vents ci-dessous à l’aide des points cardinaux.

……………… ………………

………………

………………

………………

………………

……………… ………………

b. Je place un point rouge sur la carte pour indiquer la ville de mon Collège et je colorie la région où il se trouve. Ma région s’appelle : ……………………………………………………………

c. Puis j’indique avec les points cardinaux où se trouve mon collège en France : -> par rapport à Paris : au ………………………………… -> par rapport à Lille : ……………………………………… -> par rapport au Royaume-Uni : ………………………

Exercice 2 : La France dans le Monde a. Je repasse en rouge le territoire de la France sur le globe terrestre. b. Je complète le nom des lignes imaginaires qui permettent de se repérer sur la Terre. c. J’écris le nom des océans (en bleu) et des continents (en noir) que je peux reconnaître.

1. …………………………. 8. ………………………… 2. …………………………

3. …………………………

4. ..……………………….

5. ………….………….…

6. ………….………….… 7. ……..……………………….


Exercice 3 : Il existe différentes manières de représenter le Monde a. Je colorie en rouge le territoire de la France sur chaque carte du Monde. b. Je repasse en rouge la ligne imaginaire représentant l’Equateur c. J’écris en noir sur les 4 cartes : Amérique, Eurasie, Afrique, Océanie d. J’écris en bleu sur les 4 cartes : Atlantique, Pacifique, Indien, Arctique 1.

Le Monde vu par les Européens 2. Le Monde vu du ……………………………………

3. Le Monde vu par les …………………………………………

4. Le Monde vu par Mac Arthur un ……………………………………… Que peut-on constater en observant les 4 cartes ? …………………………………… …………………………………… …………………………………… …………………………………… …………………………………… …………………………………… …………………………………… hap.1 FICHE 1 documents et exercices CHAP …………………………………… …………………………………… …………………………………… …………………………………… ……………………………………


A l'aide du livre pages 14-15, retrouve et écris le nom des premières écritures pour les docs. 1, 2 et 3. 1. Complète la carte ci-dessous : - en écrivant le nom des mers et des fleuves :Tigre, Euphrate, Jourdain, Nil (en bleu), - puis des premières villes : Lagash, ur, Mari, Byblos, Memphis, Babylone (en rouge). 2. Puis donne un titre à ta carte.

DOC. 1 ………………………………… …………………………………………… (………………………………… av. J-C)

DOC. 2 ………………………………… …………………………………………… (………………………………… av. J-C)

Titre : ………………………………………………………………………………………………………………………… Légende : …………………… …………………… ……………………

Papyrus du livre des morts de Nakht

DOC. 3 ………………………………… …………………………………………… (………………………………… av. J-C)

DOC. 4 Stéle 2400 av. JC. Comment nomme-t-on ceux qui maitrisent l’écriture :

……………………………………………

DOC. 5 Textes des pyramides (extrait) Les Textes des pyramides sont peints sur les murs des caveaux des pyramides. Il s'agissait de formules magiques qui aidaient le Pharaon à parvenir dans l'au-delà. « Réunis tes os et laisse tes membres se tendre, secoue de toi ton impureté et délie-toi de tes liens. Ouvre ta tombe, détruis les portes et les murs qui l'entourent. On t'ouvre les deux battants des portes du ciel. "Bienvenue !" dit Isis, et "en paix !", dit Nephtys. » Extrait des Textes des pyramides (Formule 676), vers 2400 avant J.-C.


HISTOIRE - Chap. 02 L’Orient ancien et les premières civilisations I. La naissance de l’écriture dans l’Orient Ancien 1. Pourquoi l’Orient Ancien ?  C’est dans les vallées fertiles et humides de l’Orient

Ancien que les Hommes s’installent pour cultiver la terre. Elles forment le « croissant fertile ». Voir carte.  De plus en plus nombreux, les Hommes s’y regroupent

et créent ainsi les 1ères villes qui s’organisent autour d’un chef. Elles forment ainsi les premières Cités*Etats : Ur, Lagash….  L’agriculture n’est plus alors la seule activité pour

vivre, avec l’urbanisation* de nouvelles activités se développent : artisans, commerçants se multiplient. Ils peuvent se nourrir grâce aux échanges avec la campagne.


2. C’est en Mésopotamie que nait l’écriture, vers 3500 av. JC.  Elle est d’abord composée de signes simples, les

pictogrammes : un dessin = une idée (doc.1)

 Puis vers -3000, l’écriture se perfectionne avec les

cunéiformes (écriture en forme de coin) ou les Hiéroglyphes en Egypte. (docs 2-3)  L’écriture

permet de compter, de garder en mémoire… (ex : les sacs de grain, les bêtes…) doc. 4 p 14, Seuls les scribes la maitrise.  Ils écrivent ainsi sur des tablettes d’argile ou du

papyrus les règles de vie des Hommes, leurs croyances (texte des pyramides, doc.5)…  Ces

premières écritures nous permettent de comprendre l’histoire et les croyances des premières civilisations.


яВо


Chap.1 FICHE 2 documents et exercices CHAP

A l’aide de ton livre (pages 18-19), complète les informations manquantes pour les docs. 1 et 2. ci-dessous.

DOC. 1 ……………………………………………………………………………………………… (…………………………………… av. J-C)

DOC. 3

DOC. 2 ………………………… …………………………………… …………………………………… (………………………… av. J-C)

Le mythe d’Osiris

Selon la légende Osiris a d'abord été un bon Pharaon qui a enseigné à son peuple l'agriculture, l'architecture et qui lui a donné ses lois. Jaloux de lui, son frère Seth a monté un complot pour s'emparer du trône. Il a fait assassiner Osiris puis a découpé son corps en 14 morceaux qu'il a dispersés dans le pays. Isis était en même temps la sœur et la femme d'Osiris. Soutenue par la force de son amour, elle s'est mise à la recherche des morceaux et a réussi à reconstituer le corps. Avec l'aide d'Anubis, elle l'a entouré de bandelettes et lui a rendu la vie à Osiris ; puis elle l'a conduit dans le royaume des morts où il est devenu roi. Horus, le fils d'Isis et d'Osiris, a ensuite vengé son père. Il a provoqué Seth en duel et l'a chassé du pouvoir. Puis il est devenu à son tour Pharaon d'Égypte. D'après les Textes des Pyramides (recueil de textes égyptiens de l'Antiquité). DOC. 4 ………………………………………………………………………………… L’arrivée du ……………. amené par ……………..

La …………………………………… ……………………………………….. ………………………………………..

Le dieu ……….. conduit le défunt devant……………

Le dieu du royaume des morts ……………… siége sur son trône


II. L’Egypte, un grand Etat organisé 1. Pourquoi l’Egypte ? Car c’est un « don du Nil » selon Hérodote C’est autour de la vallée du Nil que les égyptiens se sont installés pour profiter de ses richesses :  L’eau du Nil représente un véritable oasis* pour les Hommes dans cette région désertique. Grâce à l’eau du fleuve, on peut cultiver et irriguer* des champs.  Le limon, véritable engrais naturel est apporté par la crue du Nil.  Le Nil est aussi une voie de circulation naturelle à travers le pays. 2. Un Etat organisé autour d’un chef : le Pharaon  il est le roi des égyptiens et contrôle tout le pays

avec ses fonctionnaires* : scribes, gouverneurs, soldats, mais aussi des prêtres chargés de la religion…  Tous

vivent grâce aux impôts prélevés sur la population composée surtout de paysans dont la vie dépend de la crue du Nil (voir doc.1 p 22).  Pharaon est aussi un dieu vivant : le fils du dieu Râ.

C’est pourquoi, à sa mort, les égyptiens lui construisent de grands tombeaux car les égyptiens croyaient qu’il y avait une vie après la mort dans le royaume d’Osiris. Ex : les pyramides de Gizeh, construites vers le milieu du IIIe millénaire.


EDUCATION CIVIQUE Chap. 03 Mon collège I. A quoi sert le Collège ? C’est un lieu de travail : il est obligatoire pour tous les élèves, il accueille des élèves de la 6è à la 3è. Aux Flandres toutes les classes portent des noms différents :  en 6è, les grands explorateurs : Colomb, …  en 5è, les grands navigateurs : J Bart, J Cook…  en 4è, les premiers cinéastes : Lumière, Chaplin…  en 3è, les pierres précieuses : rubis, diamant… C’est aussi un lieu de vie en commun : classes, CDI, permanence, terrain de sports… C’est pourquoi des règles de vie ont été fixées pour tous : c’est le règlement intérieur. Il garantit des droits et des devoirs pour chacun. Ex : Je lis le Règlement intérieur et j’indique 2 Droits : -> -> 2 Devoirs : -> ->


II. Qui s’occupe de nous au collège ? Reliez par une flèche les adultes qui s’occupent de vous au Collège et la fonction qu’ils occupent. Précisez leurs noms sur les pointillés.

Le Principal …………………….

L’Intendant …………………….

Les surveillants …………………….

gèrent les dépenses

dirige le collège

assurent le calme

gère le CDI

assiste le Principal

La documentaliste …………………….

Le cuisinier …………………….

La Principale-adjointe …………………….

prépare les repas

informe sur les métiers

enseignent chacun une discipline différente

anime la vie scolaire, contrôle les élèves La conseillère d’Orientation …………………….

Le Conseiller Principal d’Education …………………….

Les Professeurs ……………………. …………………….

aide les familles

surveille votre santé

s’occupe des inscriptions, des bourses…

L’Assistante Sociale …………………….

Secrétaire …………………….

Médecin scolaire …………………….

assurent la restauration et l’entretien des locaux

il fait le bilan des résultats et du travail des élèves…

reçoit les élèves en cas de besoins : « bobos »…

Agents de service (ATOS) …………………….

L’infirmier …………………….

Le professeur principal …………………….


III. Qu’est-ce qu’un délégué ? a. Voici une série de propositions, raye celles qui te semblent fausses. 1. Qui peut-être candidat ? a. Ma copine n'est pas française, elle ne peut pas être déléguée de classe. b. Tout le monde peut se présenter. c. II ne peut pas être délégué car il l'était déjà l'an dernier. d. Ses résultats trop faibles de l'an dernier l'empêchent d'être candidate. 2. Comment a. b. c.

devient-on délégué ? Le délégué est désigné parle Principal du collège. Le délégué est désigné parle professeur principal. Le délégué est élu par ses camarades.

3. Comment se déroule le scrutin, c'est-à-dire le vote ? a. Le délégué est élu à la majorité des voix. b. Chacun doit dire pour qui il a voté. c. Le vote est secret. d. Pour être élu au premier tour, il faut obtenir au moins 15 voix. e. Au deuxième tour, il faut avoir plus de 10 voix pour être élu. f. On n'a pas le droit de voter pour soi-même.

a. b. c. d. e. f. g. h. i.

4. Le rôle des délégués balayer la classe informer les élèves être responsable de la discipline ramasser les papiers à terre être le chef de la classe porter le cartable du professeur représenter les élèves au conseil de classe intervenir auprès d’un professeur recueillir les souhaits des élèves

j. k. l. m. n. o. p. q. r.

noter les absences des élèves effacer le tableau élire des délégués des élèves au conseil d’administration être le favori des professeurs rendre compte du conseil de classe être le porte parole des élèves évoquer les problèmes des élèves au conseil de classe en profiter pour ne pas aller en cours participer aux 3 conseils de classe

b. Etre délégué de classe, C’est savoir : (pour chaque proposition, trouver le verbe qui convient)  être attentif aux difficultés rencontrées par les autres élèves : ECOUTER  rendre compte à la classe d’une réunion à laquelle il a participé : INFORMER  être le porte parole des élèves quand se pose un problème : REPRESENTER C’est avoir 3 grandes qualités :  la DIPLOMATIE , c'est-à-dire prêter attention aux mots utilisés pour ne blesser personne.  le RESPECT , c'est-à-dire faire attention à toutes les personnes que l’on va rencontrer.  l’ OBJECTIVITE , c'est-à-dire présenter fidèlement ce qui a été dit sans déformer et sans faire intervenir son avis personnel.

c. En résumé, j’explique pourquoi l’élection des délégués est importante : ………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………


IV. L'élection des délégués 1. Réponds aux questions suivantes en mettant une croix dans les bonnes cases.

Tous les élèves 

a. Qui peut être candidat ?

Les élèves les plus âgés 

b. Combien de noms dois-tu inscrire sur ton bulletin de vote ? I  2  3  4  c. Est élu au premier tour celui (ou celle) qui a obtenu : Le plus de suffrages  La moitié des suffrages plus une voix  d. Est élu au deuxième tour celui (ou celle) qui a obtenu : Le plus de suffrages  La moitié des suffrages plus une voix  e. En cas d'égalité au deuxième tour, qui est déclaré élu ?

Le plus jeune 

Le plus vieux 

2. Complète les tableaux avec les résultats de l'élection des délégués de ta classe.

Classe : ……………………… premier tour Nombre d'élèves inscrits : Nombre de votants : Abstentions : bulletins blancs/nuls : suffrages exprimés :

Date : le ……………………. NOM DES CANDIDATS

Suffrages obtenus

Est élu au 1er tour : ………………………………………………………………………………………………… second tour Nombre d'élèves inscrits : Nombre de votants : Abstentions : bulletins blancs/nuls : suffrages exprimés :

NOM DES CANDIDATS

Suffrages obtenus

Est élu au 2nd tour : ……………………………………………………………………………………………… Est élu au 2nd tour : ……………………………………………………………………………………………… Vocabulaire à retenir

La majorité absolue : C'est lorsque le nombre de voix est supérieur à la moitié des votes exprimés (la moitié plus une voix).

La majorité relative : C'est lorsque le nombre de voix est supérieur à celui des autres candidats même sans atteindre la moitié des votes exprimés.

Suffrage : Droit de vote qui permet aux citoyens de choisir une ou plusieurs personnes.

Abstention : C'est lorsqu'un citoyen choisit de ne pas voter.

Bulletin blanc ou bulletin nul : Bulletin de vote qui ne peut pas être comptabilisé parce qu'il n'est pas valable.


GEOGRAPHIE - Chap. 04 Les Hommes sur la Terre  Plus de 6,8 milliards d'Hommes peuplent la terre.  Ils sont présents sur tous les continents, mais

comment sont-ils répartis ?

I. Une population très inégalement répartie  Pour comparer la population dans différents pays

ou différentes régions du monde on calcule la densité*. La carte des densités nous montre que la répartition est très inégale : 1. Des espaces très peuplés : (voir carte) Depuis l’Antiquité, la population se localise dans quelques grands foyers de peuplement :  L’Asie de l'Est autour de la Chine (1.33 mds) pays le plus peuplé au monde avec 2 milliards d'hommes  L’Asie du Sud autour de l'Inde (1.17 mds), 1,5 milliards d'habitants  L’Europe du Nord-Ouest avec près de 738 millions d'habitants en 2009 2. Des espaces vides d'hommes -

les régions polaires les hautes montagnes comme l'Himalaya les déserts chauds (Sahara…) certaines régions humides et chaudes comme l'Amazonie


II. Comment expliquer l’inégale Hommes sur la Terre ?

répartition

des

JE RETIENS :  En Europe, comme souvent dans le monde, le relief*

et le climat* permettent d’expliquer l’installation des Hommes :  Les plaines, les régions côtières et les vallées fluviales, favorables à l’agriculture et faciles d’accès, sont densément peuplées. Encore plus si elles bénéficient d’un climat favorable (sans excès) : océanique, semi-continental et méditerranéen.  Les régions vides correspondent à des zones où le

climat et le relief sont des contraintes naturelles* :  Les climats froids (polaire et continental) ou trop secs sont difficiles pour l’agriculture.  Un climat trop chaud et humide est aussi un frein à l’installation des Hommes : l’Amazonie  Les zones de montagnes : Alpes ou Himalaya… difficile de s’y installer, de cultiver ou de se déplacer (pente, altitude)


Chap. 2 FICHE III. Documents et exercices CHAP


DOC. 1 Evolution de la population mondiale.

DOC. 2 Taux de natalité et de mortalité dans 4 pays en 2009.

(Source : http://www.populationdata.net)

(Source : http://www.populationdata.net).

25

9 8

Population en m illiard

taux de natalité

Estim ation

taux de mortalité

21,7

20 7

………… milliards d’habitants en 2010

6

16,9

15 13

5

10, 7

4

10

8,5

3

8,2 6,2

2

4,6

5

1 0

20 40

France

20 20

20 00

19 80

19 60

19 40

19 20

19 00

18 80

18 60

18 40

18 20

18 00

0

Italie

Algérie

Inde

DOC. 3 Les 20 métropoles mondiales les plus peuplées en 2009. (source http://www.populationdata.net) a. Je complète le tableau ci-dessus en indiquant pour chaque ville à quel continent elle appartient. b. A l’aide du livre p. 207, je place le nom des 10 plus grandes agglomérations dans le monde sur le planisphère.

Rang

Agglomérations

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Tokyo New York Mexico Séoul Mumbai (Bombay) Sao Paulo Manille Delhi Djakarta Los Angeles Shanghai Osaka-Kyoto-Kobé Le Caire Kolkata (Calcutta) Moscou Buenos Aires Dacca Téhéran Lagos Karachi

Population

37,2 25,9 23,2 22,5 21,3 20,2 19,8 18,6 18,5 18.5 17,7 17,4 16.2 15,4 14,7 14.2 13,2 12,6 12.5 12,4

millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions millions

Pays

Japon Etats-Unis Mexique Corée du Sud Inde Brésil Philippines Inde Indonésie Etats-Unis Chine Japon Egypte Inde Russie Argentine Bengladesh Iran Nigéria Pakistan

Continent

c. En observant le planisphère, je conclue où se trouve la plupart des grandes agglomérations mondiales : ………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………


III. Comment évolue la population mondiale ? 1. Une population qui continue d’augmenter

(docs 1 et 2)

 Mais il y a des Etats à forte croissance (forte

augmentation)

 La population a augmenté très fortement surtout

en Afrique, dans quelques pays en Amérique et en Asie, car le taux de natalité* est resté beaucoup plus élevé que le taux de mortalité*. -> Ex : l’Algérie doc. 2.

 En Algérie, il y a un fort accroissement naturel*.

Ces pays ont une population surtout jeune.

 Et

des Etats à faible croissance augmentation ou parfois diminution)

(faible

 En Europe, en Amérique du Nord, au Japon la

population augmente peu car la natalité est presque égale à la mortalité parfois inférieure comme en Italie. (Doc. 2)

 Dans ces pays on assiste au vieillissement de la

population.


2. Une population de plus en plus urbaine  Un homme sur 2 vit à la ville : c'est un citadin*

(urbain). C'est le résultat de l'exode rural*.  Comme

la population des villes continue d'augmenter, de nombreuses villes s’agrandissent et deviennent des agglomérations*.  (voir Doc. 3) Aujourd'hui une trentaine de villes

géantes dépasse même les 10 millions d'habitants ce sont les métropoles*. (voir carte). On les trouve surtout dans les grands foyers de peuplement.


Doc.1 Les principales cités de la Grèce antique

-------------

-----------------------

-----

---------------------------------------

a. Je complète les pointillés : Mer Egée, Mer Méditerranée, Delphes, Olympie et je colorie en vert les plaines.

Doc. 2 La fondation de Massalia vers 600 av. J.-C. Les Phocéens étaient contraints à exploiter davantage la mer que la terre à cause de l'exiguïté du territoire de leur cité. La pêche et le commerce étaient leurs principales ressources. Aussi, les marins de P h o c é e n ' e u r e n t - i l s p a s p e u r d'avancer jusqu'à l'extrême bord de la mer Méditerranée, ce qui les conduisit à un golfe de la Gaule où se jette le Rhône. Séduits par la beauté des lieux, ils en firent un tel tableau quand ils rentrèrent chez eux qu'ils attirèrent une troupe plus nombreuse. Repartis pour la Gaule, ils allèrent trouver le roi sur le territoire duquel ils désiraient fonder une ville et lui demandèrent son amitié.

D'après Justin, Histoire universelle, 2e siècle ap. J.-C

Temple d’Héra, 450 av. J.-C., Paestum (Sud de Naples, Italie).

Doc.3 Le monde grec vers le VIè siècle avant J.-C.

rouge Monde Grec vers le 9e siècle av. J.-C.

orange

Régions colonisées par les grecs Principales métropoles Colonies

Je complète les pointillés et je colorie la carte, en respectant la légende, à l’aide du livre p. 31.


HISTOIRE - Chap. 05 Le monde Grec I. Les Grecs, un peuple divisé en multiples cités  La montagne est partout présente (parfois élevée

comme le Mt Olympe) et il y a peu de plaines pour s'installer et cultiver la terre. Mais, la mer, toujours très proche, facilite la circulation, elle a fait des grecs un peuple de marins.  Les Grecs se sont ainsi regroupés dans de multiples

petits Etats : les cités* (souvent dirigées par des rois.) Cité =

ville + campagne qui l'entoure + port

 Comme il n'y a pas toujours assez de terres pour

faire vivre la cité, certains habitants sont partis s'installer ailleurs. Ils ont créé de nouvelles cités tout autour de la Méditerranée : les colonies. Ex : les Phocéens créent Massalia vers -600 av. J-C. dans le sud de la Gaule. (Lire Texte)


EXERCICE 1 Une éducation commune à tous les grecs Doc. 1 L'éducation des

jeunes Grecs « À l'école, les enfants grecs apprennent d'abord l'écriture, la lecture et le cithare (...). Lorsqu'ils sont sur le point de comprendre les mots écrits, avant même de savoir les lire, ils sont gavés d'œuvres de grands poètes comme Homère. Lorsqu'ils sont assis en classe, ils doivent les réciter par cœur. Dans ces œuvres, ils rencontrent des avertissements, des descriptions, des louanges aux héros des temps passés, que les garçons ambitieux se doivent d'imiter.» D'après Platon 1. Doc.1 : Quelles sont les matières enseignées aux enfants grecs ? ………………………………………………………... ……………………………………………………………………………………………………………………………………………... 2. Doc.1 : Quel est le nom du poète dont ils connaissent les œuvres par cœur ? …………………………………………... 3. Doc.1 : Qui les enfants cherchent-ils à imiter ? ………………………………………………………...…………………... 4. Doc.2 : Retrouve et lis dans ton livre (p.30-33) le mythe grec illustré par l'image ci-dessous. Donne-lui un titre. Doc. 2 …………………….…………………………………… 5. Doc.2 : Comment se nomment les deux personnages ?  1 = …………………….…………………………………………  2 = …………….………………………………………………… 6. Doc.2 : Que fait le personnage de gauche (1) et pourquoi ? …………………….……………………………………………………… …………………….……………………………………………………… …………………….……………………………………………………… 7. Doc.1 : Quelles sont les qualités du personnage 1 ? …………………….……………………………………………………… …………………….………………………………………………………

EXERCICE 2 Les principaux dieux grecs

A l’aide de ton dictionnaire, replace le nom des dieux suivants au bon endroit : ZEUS, POSEIDON, ATHENA,

APOLLON, DIONYSOS, ARES, HEPHAISTOS


II. Mais un peuple uni par une même culture 1. Une éducation commune à tous les grecs Si les grecs ne sont pas unis dans un seul et même Etat, ils partagent la même culture, la même éducation. Ils parlent et écrivent la même langue le Grec, ils connaissent tous les mêmes histoires comme « l’Iliade et l’Odyssée » d’Homère. 2. Ils ont les mêmes dieux : ils sont polythéistes* Ils croient en une multitude de dieux, qu’ils représentent sous une forme humaine. Mais il y en a 12 dieux principaux qui vivent sur le Mont Olympe. Chaque dieu à son histoire, sa légende : les mythes*. Des histoires que l’on retrouve sur les poteries, les sculptures... Il existe aussi des demi-dieux : les héros, personnages importants qui ont accompli de tels exploits qu'ils sont considérés comme des dieux : Héraclès (Hercule) et les 12 travaux. Enfin, les Grecs croient que les dieux peuvent intervenir dans leur vie, soit par des oracles*, soit par des présages*.


Céramique et Histoire grecque La céramique* désigne l'ensemble des objets fabriqués en terre cuite. Très décorés par les Grecs, ces vases sont souvent de véritables œuvres d'art. On distingue deux types de vases : 

On appelle vases à figures noires les récipients où le dessin au vernis noir (et rouge parfois) se détache sur le fond de l'argile, jaune.

On appelle vases à figures rouges ceux où le dessin a la couleur de l'argile sur un fond vernis en noir.

Les vases sont généralement créés dans un usage précis, leurs formes varient donc en fonction de leur emploi. Il existe ainsi de multiples formes de céramiques et ce pour différents u sages :

L’oenochoé. Elle est utilisée pour servir le vin. (B. Museum, Londres)

L'amphore. Elle sert à conserver des solides ou des liquides comme l'huile d'olive ou le vin. (B. Museum, Londres)

Le cratère (ici en calice) Il sert à mélanger le vin avec de l'eau et des herbes... (Musée du Louvre, Paris)

Le lécythe. Il sert pour l’huile, parfois à usage funéraire. (Musée du Louvre, Paris)

Le kylix.

Le stamnos.

Coupe de forme circulaire qui sert à boire. (B. Museum, Londres)

Il est utilisé pour conserver le vin.. (Musée du Louvre, Paris)

Parvenus jusqu'à nous en grand nombre, les vases nous renseignent sur la vie quotidienne et les croyances des grecs.


Les 12 travaux d’Héraclès Héraclès était le fils de Zeus et d'une simple mortelle, Alcmène. Devenu adulte et marié, il tua sa femme et ses deux enfants. Pour racheter son crime, il dut accomplir douze travaux au service des hommes. Parmi ces douze exploits :  Il étouffa le lion de Némée qui terrorisait la population, puis il se revêtit de sa peau.  Il tua l'hydre de Lerne, un monstre à neuf têtes qui détruisait les troupeaux et les récoltes de la région.  Il captura l'énorme sanglier d'Érymanthe qui faisait des dégâts en Arcadie.  Il nettoya les immenses et très sales écuries du roi d'Augias en dérivant le cours de deux fleuves.  Il captura les juments du roi de Thrace, Diomède, qui se nourrissaient de chair humaine.  Il se rendit aux Enfers et en ramena le chien Cerbère, à trois têtes, qui en gardait l'entrée et la sortie… Hercule Farnèse, copie romaine, IIIe siècle apr. J.-C. Musée Archéologique National de Naples.

Considéré comme un bienfaiteur de l'humanité, Héraclès est le seul héros à avoir été admis sur l'Olympe.

A partir du texte ci-dessus et des documents, je complète les informations sous chaque vase.

(Source : http://www.europeana.eu/portal/index.html)

Type de vase : ……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

……………………………………………

Travail accompli par Héraclès :

……………………………………………

……………………………………………


DELPHES : un sanctuaire* panhéllenique* ………………… …

………………… … ………………… … ………………… … Trésor de Thèbes

Trésor des Athéniens

Trésor de Sicyone

………………… … ………………… …

Trésor de Corinthe

………………… …

1. Je complète la reconstitution et le plan du sanctuaire de Delphes. 2. Je définis ce qu’est un sanctuaire panhéllenique* : ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………

3. A quel dieu était-il consacré ? ………………………………………. 4. Qui venait-t-on consulter à Delphes et pourquoi ? ………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… 5. Quel est le bâtiment principal du sanctuaire et pourquoi ? ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… 6. Quelles activités étaient organisées en l’honneur d’Apollon dans le sanctuaire ? Quelles constructions en témoignent ? ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… 7. Qu’est-ce qui montre que l’on venait de toute la Grèce ? ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… 8. J’indique le nom d’un autre sanctuaire panhéllenique et je précise à quel dieu il était consacré? ………………………………………………………………………………………...…………………………………………………


3. Des cultes et cérémonies pour tous Ils ont les mêmes pratiques religieuses pour honorer leurs dieux :

des offrandes, des sacrifices construisent Des jeux comme des libations d'animaux des temples, à Olympie ou à le Parthénon Delphes en l'honneur d'Athéna

Certaines fêtes ou lieux de culte sont l'occasion de rassembler tous les grecs, on dit qu'ils sont panhelléniques*. Ex :  Delphes, où l'on vient interroger le dieu Apollon grâce à la pythie.  Olympie, où l'on organise tous les 4 ans des jeux en l'honneur de Zeus, c'est l'occasion pour tous les athlètes grecs de se mesurer.


Habiter PARIS, une métropole européenne Doc. 1 : ………………………………………………………………………..

Doc.2 : …………………………………………………

Doc.3 : ………………………………………… ………………………………………………….

Doc. 4 : …………………………………………………

Doc.5 : …………………………………………………………………


GEOGRAPHIE - Chap. 06 Habiter la ville Depuis 2008, plus d’un habitant sur 2 sur la Terre vit désormais dans une ville. Mais toutes les villes se ressemblent-elles ? I. Habiter une métropole* européenne : Paris 1. Paris, la ville centre : le cœur historique de la métropole - Paris est une ville ancienne qui existe depuis l’époque

romaine (Lutèce).

- Capitale depuis le Moyen Age, elle s’est développée à

toutes les époques comme le montrent les nombreux monuments :  thermes de Cluny : époque romaine  cathédrale ND de Paris au Moyen Age  tour Eiffel au 19ème siècle…

- Capitale

du pays elle regroupe de nombreuses fonctions (doc.1 p 220) : politique, religieuse, culturelle…


2. Autour de Paris : ses banlieues* A partir du 19ème siècle la ville commence à s’étendre sur les communes voisines, c’est la naissance des banlieues. Il existe aujourd’hui plusieurs types de banlieues (voir schéma et livre p 262-263) :  les banlieues pavillonnaires  les grands ensembles ou immeubles  plus loin dans les villes ou villages périphériques : la périurbanisation* ou rurbanisation*  on trouve aussi dans ces banlieues des paysages industriels ou des centres commerciaux à proximité des voies de communications et un quartier des affaires qui se développe depuis plus de 30 ans : La défense. Les habitants de l’agglomération Parisienne vivent aujourd’hui de plus en plus loin du centre et de leur travail, ce qui pose des problèmes de circulation lié aux mouvements pendulaires*, mais aussi de pollution…


Habiter HOUSTON, une métropole américaine

Doc. 1 : …………………………………………………

Doc.2 : ……………………………………………………………

Doc. 3 : ………………………………………………… …………………………………………………………………

Doc. 4 : …………………………………………………

Doc.5 : ……………………………………………………………


II. Habiter une métropole* américaine : Houston La ville américaine se divise généralement en trois parties (voir schéma ci-dessous): Au centre : le ………………….. …… ……..……………… ou …………………………. …………………………………………………………………………………………………………………………… Autour du centre : la ………………….. ………………….. (souvent en dégradation), …………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………… À la périphérie, les ………………….. ………………….. …………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………

Complétez le schéma en coupe de la même ville américaine


6HdArts

La frise des PANATHENEES

Doc.1 : Reconstitution de : ………………………………………………………

Doc. 2 : Parthénon et frise des Panathénées

Doc.3 : Fragments de la frise représentant : ………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………

…………………………………………………………… ……………………………………………………………

………………………………………………………………… …………………………………………………………………

…………………………………………………… ………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………… …………………………………………………… ………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………… a.

Pour chaque fragment, je redonne la légende (ci-dessous) qui lui correspond. (Aide-toi du livre p. 46-47)  Jeunes filles offrant la tunique pour Athéna  Jeunes citoyens à cheval, les cavaliers  Citoyens discutant  Les bœufs amenés pour le sacrifice  Jeunes femmes athéniennes  Des métèques portant des vases d’eau

b. Dans quel lieu pouvait-on apercevoir ce document ? ………………………………………………………………………………………………………………… c. Qui en était le sculpteur (et aussi architecte du Parthénon) ? …………………………………………………………………………………………… d. En l’honneur de qui cette procession était-elle organisée ? Comment la déesse était-elle honorée ? …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… e. Selon cette frise, et le doc. 2 page 46, quels habitants d’Athènes pouvaient participer à cette cérémonie ? …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… f. Quelle image d’Athènes et de ses habitants semble donner cette frise ? …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… g. Comment se terminait la cérémonie ? ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


HISTOIRE - Chap. 07 Etre citoyen* à Athènes aux Vè-IVè siècle av. J.-C. I. Athènes, une cité* unie ? 1. Des habitants unis par leur religion  Une grande fête religieuse : les Panathénées, est

organisée tous les ans en l’honneur de la déesse Athéna.

 Tous les habitants de la cité : hommes, femmes,

enfants, étrangers (métèques*)… défilent lors d’une grande procession qui traverse la cité et se termine sur l’acropole à côté du Parthénon.

 Des bœufs sont ensuite sacrifiés sur l’autel d’Athéna

en l’honneur de la déesse.

 La fête se termine par un grand festin où la viande

des bêtes est partagée entre tous les athéniens.


Doc. : La répartition des 300 000 habitants d’Athènes

100000 80000 60000 40000 20000 0 citoyens

femmes et enfants de

esclaves

métèques et leurs familles

citoyens

A l’aide du livre p 52-53, réponds aux questions suivantes : a. Quelles conditions faut-il remplir pour être un citoyen athénien ? -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… b. Quel est, d’après l’auteur, le rôle des femmes ? -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… c. Qui appelle-t-on les métèques ? Quelle est leur principale activité ? -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… d. Comment est défini un esclave ? Quels sont ses droits ? -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… -> ………………………………………………………………………………………………………………………………………… e. Les citoyens représentent-ils la majorité des habitants d’Athènes ? Justifiez votre réponse. ………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… f. Quels sont les droits que seuls les citoyens peuvent avoir ? ………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………


2. Mais tous les habitants de la cité ne sont pas égaux Je recopie mes réponses pour organiser un résumé qui a du sens :

A

Athènes, la population est composée de citoyens* : des hommes, ayant accompli leur service militaire, ayant plus de 20 ans et qui sont nés de père et mère athéniens. Mais il y a aussi des non-citoyens (les autres habitants), c'est-à-dire les femmes, les enfants, les métèques et les esclaves, ils sont exclus de la citoyenneté Athénienne.


Doc. 1

Le régime politique d'Athènes

Notre ville n'est pas au pouvoir d'un seul homme. Athènes est libre. Le peuple y règne ; tour à tour, les citoyens, les magistrats annuels, administrent l'État. Nul privilège à la fortune grâce aux lois écrites, le pauvre et le riche ont des droits égaux dans ce pays. Le faible peut répondre au puissant fui l'attaque et, s'il a raison, l'emporter sur lui. Et la liberté, elle est dans ces paroles que l'on prononce à l'Assemblée : « Qui veut donner un avis utile à sa patrie ? » Chacun, alors, peut briller ou se taire. Peut-on imaginer plus belle égalité ? D'après Euripide, Les Suppliantes (pièce de théâtre écrite entre 425 et 420 av. J.-C.). Doc. 2 Reconstitution d’Athènes

au Ve siècle av. J.-C.

Retrouve les lieux de la démocratie et note les sur la reconstitution (à l’aide du doc. 3 p. 55)

Colline de la …………… où se réunit ………………….

Tribunal de ……………… …. Siège de la ……………… …. Temple d’Héphaïstos

Doc. 3

Qui est-il ?

Doc. 4

Tesson d’ostracisme

………………………………… ………………………………… ………………………………… ………………………………… ………………………………… ………………………………… ………………………………… ………………………………… ………………………………… ………………………………… …

Chaque citoyen pouvait inscrire le nom de celui qu’il voulait chasser de la cité. Ici Périclès, à qui on reproche de dépenser l’argent de la cité pour construire des temples.


II. Seuls les citoyens décident de l’avenir de la cité 1. Ils participent à la vie politique et inventent la démocratie. 1. Définis le mot démocratie* : ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………

2. Doc. 1 Pourquoi peut-on parler de démocratie* à Athènes ? ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………

3. Comment se gouvernent les Athéniens ?

Compléter le schéma ci-dessous avec les mots qui conviennent. (Voir aussi doc. 3-4 p. 55)

4. En lisant la biographie de Périclès p. 54, j’explique ce qu’il a fait pour favoriser la démocratie. …………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………

5. J’explique pourquoi la démocratie athénienne reste pourtant une démocratie limitée : ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………… C


Les victoires des Athéniens contre les Perses

Doc. 1

Le soldat athénien : …………………………………

……….…………………. …………………………..

…………………………….. ……………………………..

…………………………….. ……………………………..

……….…………………. …………………………..

…………………………….. ……………………………..

Doc. 2

Salamine, 480 av. J.-C.

Les rames bruyantes des Grecs frappent l'eau profonde en cadence. Aussitôt, vaisseau contre vaisseau, les proues de bronze se heurtent. Un navire grec a donné le signal de l'abordage. Les nombreux vaisseaux perses affluent et résistent d'abord, mais ils s'entassent dans une passe étroite. Les trières grecques les encerclent adroitement, les frappent, les éventrent. La mer disparaît sous un amas d'épaves, de cadavres. D'après ESCHYLE, Les Perses, 472 av. J.-C.

Doc. 3 ………………………………………………………………………………………….

……………………

……………………

……………………


Faire Ex 1 p 56 Ils ont le devoir de défendre la cité > doc.2 p 54 Au début du Vème siècle av. J.C. les cités grecques sont menacées par l'Empire perse qui veut s’agrandir. Mais les citoyens athéniens réussissent à se défendre à 2 reprises :  D’abord à Marathon en -490, où les hoplites (les soldats) repoussent les archers perses du roi Darius.  Puis en -480 à Salamine où la flotte perse est battue par les trières grecques.


HISTOIRE - Chap. 08

Alexandre le Grand

I. L'épopée d'Alexandre 1

1 Lire le paragraphe A p. 66 c. Quelles sont ses origines ? Qui est-il, d’où vient-il ? ……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………… ………………………………………………………………………

d. Qui l’éduque ? ……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………… ………………………………………………………………………

…………………………………………………………………

………………………………………………………………………

…………………………………………………………………

Consignes de travail 1. Complétez les encadrés à l’aide du livre et en suivant l’ordre des questions.

2 Carte 3 p. 67 a. Ville de départ d’Alexandre ? ………………………………………………………………………

2. Complétez la carte et sa légende en suivant les consignes (voir p. 67). 3. Calculez la durée (en années) des conquêtes d’Alexandre : ……………………………………………………… ……………………………………………………… 4. Pourquoi, selon vous, a-t-il été surnommé « Alexandre le Grand » ? ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… 5. Doc. 2 p. 66 : montrez comment Alexandre favorise le rapprochement entre les peuples qu’il a conquis : ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ……………………………………………………… ………………………………………………………

………………………………………………………………………

b. Année de départ d’Alexandre ? ……………………………………………………………………… ………………………………………………………………………

Alexandre part avec 40 000 fantassins et 7000 cavaliers. Il parcourra ainsi environ 30 000 kms !

3 Carte 3 p. 67 h. Quelle est sa première grande victoire ? ……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………… …………………………………………………………………


4 Carte 3 p 67 i. Écrivez le nom de cette autre bataille (suivre la flèche). Sa date ? …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

j. Quel autre document du livre (p 62-63) mentionne cette bataille ? Décrivez-le. ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

k. Comment se nomme l’ennemi d’Alexandre ? …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

l. Grâce à quoi Alexandre parvient-il à le vaincre ? (doc 4 p 63) ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

m. Expliquez pourquoi Alexandre peut se proclamer « Grand Roi d’Asie » ? ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… … n. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …… ………………………………………………………………………………………

6 Carte 3 p. 67 q. Que se passe-t-il en -323 ?

7 5

Doc. 6 p. 63

n. Quel pays Alexandre voulait conquérir en 326 av. JC ?

………………………………………………………………………

...……………………………………………………….……………………………………

.

...……………………………………………………….……………………………………

………………………………………………………………………

o. Réponses des soldats ?

.

...……………………………………………………….……………………………………

………………………………………………………………………

...……………………………………………………….……………………………………

.

...……………………………………………………….……………………………………

7 Carte 4 p. 67 r. Que deviennent alors ses conquêtes ? ……………………………………………………………………… . ……………………………………………………………………… .

p. A votre avis, pourquoi ? ...……………………………………………………….…………………………………… ...……………………………………………………….…………………………………… ...……………………………………………………….…………………………………… ...……………………………………………………….……………………………………


II. Alexandrie, une ville grecque ou égyptienne ? …………………………………………. a. D'où vient le nom de la ville ? Explique son origine. (1 pt) ………………………………………… …………………………………………

Grand port

…………………………………………

Port royal

………………………………………… b. A quoi reconnais-tu que nous sommes en Égypte ? (1 pt) …………………………………………

Port de guerre

………………………………………… ………………………………………… ………………………………………… ………………………………………… …………………………………………

Plan d'Alexandrie d'Egypte au IIIè siècle av. J.C.

c. Observe le plan de la ville :

irrégulier et désordonné ou organisé et quadrillé comme une ville grecque d. A Alexandrie on peut trouver des monuments typiquement grecs, nommes en 4. (2 pts) …………………………………… …………………………………… …………………………………… ……………………………………

……………………………………

……………………………………

e. On peut dire d'Alexandrie que c'est une ville COSMOPOLITE* (2 pts) - Définis d'abord ce mot : ………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………… - Puis, à l'aide du plan, prouve qu'Alexandrie est bien une ville cosmopolite : ……………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………… f. De quelles origines sont les dieux rencontrés à Alexandrie ? …………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………… g. On peut donc dire qu’Alexandrie est une ville HELLENISTIQUE* Définis le mot Hellénistique : ……………………………………………………………………………

Le dieu Sérapis. Très populaire à Alexandrie. Il est la fusion de Zeus et d’Apis.

…………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………

h. Qu'est-ce qui montre qu'Alexandrie est une grande ville commerciale du monde méditerranéen ? (1 pt) ………………………………………………………………………………………………………………………….………………… ………………………………………………………………………………………………………………………….………………… i. Quel bâtiment à Alexandrie été considéré comme l'une de 7 merveilles du monde antique ? D'où venait son nom ? (1 pt) ………………………………………………………………………………………………………………………….……………… …………………………………………………………………………………………………………………………….…………… ………………………………………………………………………………………………………………………….………………


Titre : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Croquis de synthèse du paysage

Légende ……………………………………………

…………………………………………………………………

……………………………………………

…………………………………………………………………

……………………………………………

…………………………………………………………………


GEOGRAPHIE - Chap. 04 Habiter des paysages à fortes contraintes* I. Les déserts chauds, l'exemple du Sahara livre p 304 1. Pourquoi de faibles densités ? (-> les causes) - Plus grand désert du monde - Peu ou pas de précipitations, des températures élevées qui accentuent la sécheresse par évaporation, c’est un milieu aride*. - Paysage de sable et de pierres (erg* et reg*), les rivières sont rares et souvent sèches : les oueds*. - Animaux et plantes ont du s'adapter à la sécheresse: les dromadaires, la steppe, les cactus… 2. Pourtant des hommes vivent dans le désert a. une vie traditionnelle en déclin - C'est la présence de l'eau dans le désert : les oasis*, qui a permis à quelques hommes de se sédentariser et de vivre de l’agriculture grâce à

l'irrigation*.

- Exercice : livre p. 304, palmier dattier + vidéo CPS - Il existe aussi quelques nomades*, comme les touaregs, qui vivent d'élevage ou de commerce (les caravaniers) mais ils sont de moins en moins nombreux.


b. Aujourd'hui, il y a les milieux désertiques connaissent des transformations importantes :  l'exploitation des richesses du sous-sol : les minerais,

les hydrocarbures* (pétrole, gaz naturel) a permis le développement de certaines oasis et la création de villes nouvelles (ex: Hassi-Messaoud, Dubaï livre p 290-291).

 La modernisation des techniques d'irrigation a permis

de créer des oasis artificielles dans le désert.

 Le développement du tourisme.

Toutes ces transformations permettent de comprendre pourquoi des hommes continuent d’habiter dans le désert.


Doc. 1 Trekking « Tour des Annapurnas » proposé par une agence de voyage.

Doc. 2 Porteur de bagages pour des Trekkeurs

Doc. 3 Village de Kagbeni, au Népal (2810m d’altitude)

Doc. 4 La pression du tourisme Les grandes expéditions sur les sommets himalayens ont attiré l'attention sur ces montagnes. Si la conquête des hauts sommets n'est pas à la portée de tous, on a réalisé aux cours des dernières décennies que les marches d'approche étaient davantage accessibles et qu'elles offraient un potentiel intéressant au plan du tourisme d'aventure. On a donc assisté à un accroissement significatif de l'activité touristique. Certes, l'activité touristique favorise un apport important de revenus en devises fortes pour les pays himalayens et une certaine forme de développement en procurant de l'emploi aux populations locales (guides de montagne, porteurs, aubergistes). Mais elle entraîne en même temps son lot de problèmes : surexploitation du bois comme combustible, dégradation des réseaux de sentiers, contamination des cours d'eau, pollution des régions les plus fréquentées en l'absence de moyens adéquats et de politiques pour gérer et disposer des milliers de tonnes de déchets laissés chaque année sur les itinéraires de trekking.

http://zonehimalaya.net/Himalaya/perspective.htm


II. La haute montagne : l'exemple de l'Himalaya 1. Un milieu difficile (doc 2 p. 305 + vidéo) pourquoi ? - pente - manque d'air - climat rude et froid 

Conséquences : - Faible occupation humaine : la densité* diminue avec l'altitude* - Isolement : pas ou peu de communication - Une végétation étagée 

2. Mais un milieu qui se transforme - L'Homme a aménagé les pentes : terrasses pour cultiver. - Le tourisme s’est développé (voir doc. 1-4), avec des conséquences :  Positives : tourisme = travail pour les habitants :

porteurs, accueil, logement…

 Négatives : diminution de la forêt d'altitude pour

se chauffer et pour cultiver davantage… (doc. 4) + la pollution de ces régions par les touristes (à cause de leurs déchets).


Conclusion : Le développement du tourisme a permis à certains habitants, comme les Sherpas, de rester dans leurs villages car il y avait du travail, mais cela a eu aussi des conséquences négatives. Dans les régions à l’écart du tourisme, les habitants partent vers la ville, c’est l’exode rural* !


VOCABULAIRE

année 2010

Histoire-Géographie-Education civique 6ème Abstention : C'est lorsqu'un citoyen choisit de ne pas voter. Accroissement naturel : différence (soustraction) entre le nombre de naissances et le nombre de décès. Agenda 21 : plan d’action en faveur du développement durable au cours du XXIe siècle Agglomération : ensemble constitué d'une ville et des banlieues qui l'entourent. Agriculture commerciale : agriculture dont la production est destinée à être vendue. Agriculture vivrière (ou de subsistance) : agriculture dont la production est destinée à la consommation des paysans qui la produisent. Altitude : hauteur d'un point par rapport au niveau de la mer. Analphabète (analphabétisme) : personne qui ne sait ni lire ni écrire. Apôtres (ou disciples) : les douze hommes choisis par Jésus pour diffuser son message. Aride : qui est très sec. Association : groupe de personnes qui s’unissent pour agir dans un but commun Atout : avantage, élément favorable, qui permet la mise en valeur d'un espace. Banlieue : ensemble des communes qui entourent une grande ville et qui en dépendent. Baptême : cérémonie de purification par l'eau qui permet d'entrer dans la communauté des chrétiens. Bible : livre sacré, des chrétiens et des juifs, composé de l'Ancien Testament (Bible hébraïque) et du Nouveau Testament (4 Evangiles...). Bidonville (slums en Inde, favelas au Brésil): quartier pauvre d'une agglomération où les maisons sont construites par les habitants avec des matériaux de récupération Biographie : raconter la vie de quelqu’un Bocage : paysage rural de champs fermés par des haies Bouddhisme : religion d'Asie fondée au VIe siècle avant J.-C. sur l'enseignement de Bouddha. Brûlis : technique agricole qui consiste à brûler la végétation naturelle pour cultiver le sol. Budget : ensemble des recettes et des dépenses Bulletin blanc ou bulletin nul : Bulletin de vote qui ne peut pas être comptabilisé parce qu'il n'est pas valable. Christianisme : religion fondée sur la vie et les enseignements de Jésus-Christ. Cité : Petit État indépendant composé d'une ville et de la campagne qui l’entoure. Citoyen : habitant d'un État qui peut participer à la vie politique de son pays. Civisme : fait de respecter les lois et de participer à la vie de la cité Clergé : ensemble des personnes chargées du culte Collectivité territoriale : Conteneur : grande caisse métallique servant à transporter les marchandises par bateau, train ou camion. Contraintes (naturelles) : élément naturel qui rend difficile l'installation des hommes (froid, pente, sécheresse). Convertir (se) : choisir une religion ou en changer. Cosmopolite (du grec cosmos, monde, et politès, citoyen) : qui regroupe des peuples de diverses origines. Crue : montée du niveau de l'eau d'un fleuve ou d'une rivière. Culte : hommage rendu à un dieu (prières, offrandes, cérémonies) Défricher : supprimer la végétation naturelle d'une terre pour la mettre en culture. Délibération : décision votée par un conseil municipal Démocratie (du grec démos, peuple et kratos pouvoir) : régime politique dans lequel le pouvoir appartient au citoyens. Densité (de population) : nombre moyen d'habitants par km². Devoir : quelque chose que l’on doit faire Droit : quelque chose que l’on peut faire Église : avec un É majuscule, le mot désigne l'ensemble des chrétiens. église : avec un é minuscule, désigne le lieu de culte. Émigrant : personne qui quitte son pays pour un autre. Erg: désert de sable, composé de dunes. Espérance de vie : nombre moyen d'années qu'un individu peut espérer vivre à la naissance. État : territoire limité par des frontières où les habitants obéissent au même gouvernement et aux mêmes lois. Etat civil : service de la mairie qui recueille et conserve les informations sur l’identité de la personne


Évangéliser : convertir à la religion chrétienne. Exode rural : départ définitif des habitants de le campagne vers les villes. Exporter : vendre un produit à l'étranger (faire des exportations). Filiation : lien qui unit un enfant à ses parents Fonctionnaire : personne qui travaille au service de l'Etat et qui est payé par lui. Ghetto : quartier où se concentre une minorité de population, en général défavorisée. Hellénistique (civilisation): née de la rencontre entre la civilisation grecque et les civilisations de l'Orient. Hindouisme : religion majoritaire de l'Inde, fondée principalement sur le culte de Vishnou et Shiva. Hoplite : (du grec hoplon, bouclier) : soldat grec combattant à pied et lourdement armé. Hydrocarbure : pétrole et gaz naturel. Identité : l'ensemble des caractères qui distinguent un individu d'un autre Immigrant : personne qui s’installe dans un pays étranger au sien. Importer : acheter des produits à l'étranger (faire des importations). Indice (ou taux) de fécondité : nombre moyen d'enfants par femme en âge d’en avoir. Industrie : activité qui consiste à transformer un produit en un autre (ex : le minerai de fer en métal, le blé en farine…) Irrigation : action qui consiste à amener de l'eau dans les champs. Jachère : terre laissée en repos Judaïsme : mot désignant la religion, la culture et la manière de vivre des Hébreux puis des Juifs. Laïcité : indépendance et neutralité de l’Etat vis-à-vis des religions Magistrat : citoyen choisi pour exercer une fonction publique, administrer un État. Majorité absolue : C'est lorsque le nombre de voix est supérieur à la moitié des votes exprimés (la moitié plus une voix) Majorité relative : le plus grand nombre de voix Malnutrition : alimentation déséquilibrée, en quantité ou en qualité. Mandarin : fonctionnaire de l'Empire chinois, choisi par concours parmi les hommes qui savent lire et écrire. Mégalopole : grande région urbaine formée de grandes villes et d'agglomérations. Métèque (du grec meto, qui a changé, et oikos, maison) : étranger vivant à Athènes. Métropole : très grande agglomération qui domine un état ou une région. Migrations pendulaires : déplacements effectués tous les jours de son domicile vers son lieu de travail et inversement. Mineur : personne âgée de moins de 18 ans Monarchie : régime politique où le pouvoir appartient à un roi. Monothéiste (du grec mono, seul et theos, dieu) : qui croit en un seul dieu. Mortalité infantile : mortalité qui touche les enfants de moins de un an. Mousson : vents saisonniers apportant en été des pluies très abondantes sur l'Asie du Sud et du Sud-Est. Moyen de contraception : moyen qui permet de ne pas avoir d'enfant. Mythe : récit imaginaire des aventures des dieux ou des héros. La mythologie est l'ensemble des mythes. Nationalité : appartenance d’une personne à un Etat. Naturalisation : accorder la nationalité d’un pays à une personne étrangère Nomade : personne qui se déplace et qui n'a pas d'habitat fixe. Oasis : espace de végétation et de culture lié à la présence d'eau dans le désert. Oligarchie : régime politique où Ie pouvoir est détenu par un petit nombre de personnes. Openfield : paysage rural de champs ouverts. Oracle : réponse qu'un dieu fait à un prêtre ou à une prêtresse. Orthodoxe (en grec, fidèle à la vraie foi ) : nom donné par les Byzantins à leur Église, après sa rupture avec le pape de Rome en 1054. Oued : (rivière en arabe) cours d'eau temporaire Panhellénique (du grec pan, tout, et hellen, grec ) : qui est commun à tous les Grecs. Patronyme : nom de famille commun à tous les descendants d’un même ancêtre Périurbanisation (ou Rurbanisation) : installation des habitants des villes dans les campagnes qui les entourent. Phalange : troupe de soldats macédoniens a pieds munis de lances organisés en formation serrée. PLU (Plan Local d’Urbanisme) : plan d’organisation du territoire de la commune


Polder : espace artificiel de terre dont le niveau est inférieur à celui de la mer. Polythéiste (du grec poly, plusieurs et theos, dieu) : personne qui croit en plusieurs dieux. Quartier des affaires (CBD) : espace d'une agglomération constitué de gratte-ciel où se regroupent banques, bureaux et commerces… Rabbin : chef religieux d'une communauté juive, spécialiste de l'étude des textes sacrés. Reg : vaste étendue désertique couverte de cailloux. Remembrement : regroupement des terres agricoles Rendement: quantité de production agricole obtenue par hectare. République (du latin res publica, la chose publique) : forme de gouvernement où le pouvoir n'est pas détenu par un seul. Romanisation : adoption du mode de vie, de la langue et des croyances des Romains. Rural : de la campagne. Sanctuaire : lieu ou construction réservée à des cérémonies d'une religion. Savane : végétation tropicale composée de hautes herbes et d'arbres dispersés Schisme (du grec schisma, séparation) : rupture entre les Églises chrétiennes d'Orient et d'Occident. Sédentaire : personne qui a une habitation fixe. Shabbat : dans la religion juive, jour de repos hebdomadaire consacré à Dieu (du vendredi soir au samedi soir). Sidérurgie : industrie de transformation du fer Sous nutrition : alimentation insuffisante des hommes. Station balnéaire: ville littorale aménagée en vue du tourisme de bord de mer. Subvention : aide financière Suffrage : Droit de vote qui permet aux citoyens de choisir une ou plusieurs personnes. Synagogue: lieu où se réunissent les juifs pour prier et lire la Bible. Taux de mortalité : nombre annuel de décès pour mille habitants. Taux de natalité : nombre annuel de naissances pour mille habitants. Temple : bâtiment construit pour honorer un dieu. Terre-plein : espace artificiel gagné sur la mer grâce à des remblais. Tourisme de masse : tourisme pratiqué par un grand nombre de vacanciers. Trière : navire de guerre grec possédant trois rangs de rameurs superposés. UNICEF : organisme international dépendant de l’ONU, chargé de la protection et de l’amélioration de l’enfance Urbain ou citadin : habitant de la ville (opposé à rural). Ziggurat : haute tour que l'on élevait dans les cités-États de Mésopotamie pour le dieu de la cité.

Cahier HG 6  

Hist géo 6ème, Collège des Flandres

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you