Issuu on Google+

Ingénieure

«

Je suis fière de pouvoir dire que je suis ingénieure en électronique et, grâce à mon métier, j’ai pu aller travailler durant les JO d’hiver et d’été ainsi qu’aux Jeux Panaméricains.» Manon Racine, Ingénieure R&D en électronique chez Bien-Air

Haute Ecole Arc Ingénierie, 2012

PROFIL • Prénom et nom: Manon Racine • Age: 24 ans • Etat civil: célibataire • Situation familiale: sans enfant, mais je compte bien en avoir un jour! • Domicile: Courtelary (Jura bernois) • Origine: suisse • Loisirs: sport et animaux

DES REGRETS?

MA FIERTÉ

J

e suis fière de pouvoir dire que je suis ingénieure en électronique et, grâce à mon métier, j’ai pu aller travailler durant les JO d’hiver et d’été ainsi qu’aux Jeux Panaméricains. Ce fut pour moi une expérience extraordinaire. Je suis fière d’avoir écouté mon envie de choisir ce métier et de ne pas avoir écouté les gens qui sont encore un peu réticents à ce qu’une fille fasse un métier «masculin».

UNE FEMME DANS UN MONDE D’HOMME

J’

ai beaucoup apprécié de travailler dans un cadre plutôt masculin car les «conflits» sont plus simples à régler et l’entente entre les personnes est plus facile. Comme nous ne sommes pas beaucoup de filles je dirais même que nous sommes les mascottes

de ces hommes, ils sont en principe tout sympas avec nous! Un désavantage, c’est que les amitiés qui se créent sont plutôt au masculin et ce n’est pas pareil d’avoir une amitié forte avec un homme qu’avec une femme! Sinon je ne vois pas vraiment de désavantages.

J

e ne peux pas dire que j’ai un regret. Je le regretterai peut-être dans quelques années lorsque je voudrai des enfants et qu’en tant qu’ingénieure il sera difficile de travailler à un faible pourcentage. Je devrai peut-être faire un choix, abandonner mon travail ou alors laisser mon conjoint s’occuper de la famille...

INGÉNIEUR-E, UN TITRE AVANTAGEUX?

U

n des avantages d’avoir le titre d’ingénieur-e est que les gens vous prennent au sérieux et vous avez une position importante dans une entreprise. Je pense que sans ma formation d’ingénieure, jamais je n’aurais eu la possibilité de partir travailler pour les JO.

MA VIE DE FAMILLE ET MA CARRIÈRE

P

our le moment je n’y pense pas encore tellement, je pense plutôt aux voyages… Je pense que cela sera dur de concilier la vie de famille et mon travail d’ingé-

nieure. J’espère bien pouvoir trouver un arrangement à 80% ou alors pourquoi ne pas effectuer une partie du travail à la maison… A voir, je ne me projette pas encore si loin.

TÉMOIGNAGE

M

a première expérience professionnelle a été catastrophique. J’ai accepté le poste car à la période où j’ai terminé mon école il n’était pas simple de trouver du travail et j’ai pris la première place qui m’a été offerte. Le travail n’était pas forcément celui que je désirais faire mais j’y ai quand même pris du plaisir et surtout j’y ai appris énormément de chose. Malheureusement cela ne s’est pas vraiment bien passé avec mon patron et je pense que d’aller au travail avec la peur au ventre n’est pas la solution. J’ai alors décidé de quitter après trois mois et

j’ai postulé pour partir au JO de Vancouver afin d’avoir un mois de travail en plus pour chercher une autre place. J’ai eu une chance énorme: au moment où j’ai démissionné, j’ai trouvé une autre place qui m’intéressait énormément et j’ai tenté ma chance. J’ai reçu une réponse positive de cette entreprise qui, de plus, m’a autorisée à partir pour les JO. Ma nouvelle entreprise m’a donné la chance de mettre en place le département électronique de la boîte qui n’existait pas encore. Ç’a été pour moi une chance énorme, et le domaine dans lequel je travaille actuellement est exactement celui dont je rêvais.

J’ENCOURAGE LES FILLES

P

ourquoi vous encourager? Ce n’est pas parce que les classes de métiers «masculins» sont encore bien remplies d’hommes qu’il faut douter ou en avoir peur. Ces métiers sont autant destinés aux femmes qu’aux hommes. De plus je pense que les femmes qui se lancent dans ce genre de métiers sont très douées dans leur domaine. Finalement c’est toujours gratifiant pour une femme de pouvoir participer à la gestion d’un ménage et ne pas dépendre de l’homme ou d’une autre personne.


Portrait d'ingénieure 2