Issuu on Google+

p52

13/05/05

16:03

Page 52

RÉSEAUX ET PROTOCOLES INTERNES Ordinateurs, imprimantes, scanners, routeurs, modems, panneaux lumineux… Autant de périphériques désormais indispensables à l’officine et qu’il est possible de relier en un même ensemble. Moyen simple et performant pour connecter ces différents outils : le réseau IP, qui s’appuie sur un protocole universel (Internet Protocole) capable de dialoguer avec n’importe quel périphérique. Le réseau IP assure à la fois la partie transport des informations (liaison physique) et la partie protocole (langage utilisé pour le dialogue). Il utilise différentes technologies, filaire ou sans fil, à haut ou bas débit, de grande ou faible portée, s’adaptant ainsi à tous types de configuration.

Ethernet (norme IEEE 802.3) Ethernet est la référence en matière de réseau puisqu’il s’agit du plus rapide et du plus répandu. Possédant de nombreux débits et normes (10/100/1000 Base-T), ce réseau filaire offre des vitesses de transmission allant de 10 Mbits/s à 1 Gbits/s. Ses points forts : sa stabilité (pas d’interférence) et sa large utilisation.

WiFi (Wireless Fidelity, IEEE 802.11) La technologie WiFi est utilisée pour déployer un réseau local sans fil à haut débit. Actif dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres en intérieur (entre une vingtaine et une cinquantaine de mètres généralement), le réseau WiFi peut générer des débits compris entre 11 Mbits/s et 50 Mbits/s. Avantages : simplicité, rapidité de mise en place, sans « travaux ».

CPL (Courants Porteurs en Ligne) Les Courants Porteurs en Ligne à Haut Débit permettent, via la mise en place de boîtiers spécifiques, de faire passer des données informatiques sur le réseau électrique standard. Grâce à cette technologie, il est ainsi possible d’étendre un réseau local ou de partager un accès Internet existant. Le principe des CPL ? Il consiste à superposer au signal électrique de 50 Hz un autre signal à plus haute fréquence (bande 1,6 à 30 Mhz) et de faible énergie. Ce deuxième signal, qui se propage sur l’installation électrique, peut être reçu et décodé à distance (il est reçu par tout récepteur CPL qui se trouve sur le même réseau électrique). La connexion physique entre boîtiers CPL étant établie, elle permet de transporter le protocole IP.

LES TECHNOLOGIES RÉSEAUX AU SEIN DE L’OFFICINE

A savoir : les débits s’échelonnent de 7Mbit/s à 50 Mbit/s (évolution en cours : 100Mbit/s). Points jouant en faveur de la technologie CPL? Il s’agit de la seule technique existante qui permette de véhiculer à la fois Internet, le téléphone, la vidéo et le courant électrique. Pas d’installation spécifique mais une utilisation du câblage électrique existant. Les 3 règles d’or du réseau informatique interne en officine : e Quelle que soit la technologie choisie, le protocole réseau doit être IP ; r Le choix d’une ou plusieurs technologies réseaux doit toujours être dicté par les impératifs liés à l’utilisation (débit, portée, interférences, sécurité…) ; t Faire appel à un professionnel pour la mise en place et le paramétrage de son réseau.

Bluetooth Bluetooth est une technologie de réseau sans fil d’une faible portée comprise entre 10 et 100 mètres. Elle donne la possibilité de relier des périphériques (imprimantes, « douchettes », souris, clavier, etc.) entre eux sans liaison filaire (les périphériques Bluetooth sont capables de se détecter sans intervention de l’utilisateur pour peu qu’ils soient à portée l’un de l’autre). Les débits varient entre 1 et 2 Mbit/s (évolution en cours : 20 Mbits/s). La technologie Bluetooth s’adresse aux réseaux de proximité. Elle est idéale pour les périphériques de comptoir de type «douchette » (liberté de mouvements) et n’exige aucune configuration. Simple à installer, le réseau nécessite cependant l’intervention d’un professionnel. Seul un expert réseau saura en effet connecter et mixer les différentes technologies de manière appropriée, adaptée aux besoins du pharmacien, et rendre l’architecture opérationnelle (pas de problème de conflits, performances optimisées).

52

LE PHARMACIEN DE FRANCE - 2005 - NUMÉRO 5


test