Page 1

Rapport d’activités 2010

www.thau-agglo.fr


2 Rapport d’activités 2010

édito Prendre soin du territoire et de ses habitants Réflexion de fond et réalisations accrues : tels ont été les deux voyants qui ont éclairé le tableau de bord de Thau agglo en 2010. La réflexion de fond, c’est celle que les élus communautaires ont ouverte, menée à bien et présentée aux habitants sur les grandes orientations qu’ils ont définies pour les années 2010-2020. Ce travail en profondeur était absolument nécessaire pour construire une vision claire du territoire et préparer l’avenir. L’environnement de Thau agglo est exceptionnel mais fragile. Son économie a du potentiel mais doit opérer une mutation. La solidarité doit s’y renforcer. Ses communes ont des besoins en équipements à satisfaire. Quatre engagements prioritaires ont ainsi été définis à l’issue de cette réflexion collective. Ils touchent au cœur de la vie quotidienne des habitants du territoire : relations avec l’environnement, économie et création d’emplois, proximité et solidarité, épanouissement de chacune et de chacun. Au total, ces engagements représentent un investissement de 400 M€ sur la période 2010-2020. Thau agglo n’a pas délaissé pour autant le terrain des réalisations. Bien au contraire, la liste des chantiers ouverts et des programmes lancés s’est allongée et leur planning resserré. Ce rapport d’activités témoigne du rythme soutenu des opérations sur tous les champs de compétences et de l’accélération opérée en 2010. Cette réflexion de fond et cette éclosion concrète traduisent la seule et unique volonté qui nous anime : prendre soin du territoire et de ses habitants. Pierre Bouldoire Président de Thau agglo


3 Rapport d’activités 2010

sommaire 1 > Un territoire qui s’engage............................ 4 L’espace communautaire Huit communes, un destin commun Des actions au service des habitants 2 > Le fonctionnement.............................................. 9 Les compétences La démocratie communautaire Le Bureau Le Conseil 3 > Un engagement pour la gestion du territoire............................. 14 Les finances La commande publique Les ressources humaines Les moyens généraux L’informatique La communication Le contrôle de gestion et qualité

4 > Un engagement pour le développement territorial.............. 20 Les politiques contractuelles et de coopération La prospective et l’aménagement de l’espace La politique de la ville et de l’habitat Le développement économique Le rayonnement culturel 5 > Un engagement pour le cadre de vie...................................................28 La protection et la valorisation de l’environnement L’assainissement de l’eau La gestion des déchets Les transports en commun Les moyens opérationnels 6 > Coordonnées des services. ........................ 35


4 Rapport d’activités 2010

1 > Un territoire qui s’engage

L’espace communautaire

Doté d’un fort potentiel de développement, offrant une qualité de vie exceptionnelle, Thau agglo s’impose comme un territoire émergent en LanguedocRoussillon.

n 94.831 habitants (chiffres Insee 2011) n Croissance démographique 20002010 : + 11 % n Superficie : 21.608 hectares n 8 communes

Un éco-territoire entre terre et mer Entre mer et étangs, vignes et garrigues, Thau agglo représente un ensemble naturel original et de grande qualité. En front de mer, 83 % du territoire sont des espaces naturels et agricoles. Parmi eux, on y répertorie près de 12.200 hectares de plages, étangs, marais, bois et garrigues. Cet environnement naturel a généré une économie diversifiée (pêche, conchyliculture, viticulture, activités commerciales et industrielles du port de Sète-Sud de France, tourisme, thermalisme à Balaruc-les-Bains). C’est un avantage concurrentiel au regard d’autres territoires et le support d’une politique de développement économique.


5 Rapport d’activités 2010

1 > Un territoire qui s’engage

Un fort potentiel de développement Pôle d’équilibre émergent entre le Montpelliérain et le Biterrois, le territoire de Thau dispose d’une grande capacité de développement. Le port en pleine modernisation permet d’envisager le développement de flux économiques avec la Méditerranée. La diversité des activités économiques existantes est une opportunité pour bâtir une politique équilibrée et diversifiée. Elle apporte la garantie d’une pérennité des emplois pour les populations locales. Elle renforce la singularité économique de Thau agglo dans l’espace régional.

Un cadre de vie remarquable Le territoire de Thau agglo bénéficie d’un cadre de vie exceptionnel attirant de nouveaux habitants. Elle séduit notamment pour sa culture et son art de vivre spécifiques. Le patrimoine culturel y est surprenant avec l’héritage de Georges Brassens, Jean Vilar ou la peinture des frères Di Rosa et de Robert Combas. On y vient et on y reste pour une identité singulière qui repose sur des traditions fortes (les joutes languedociennes ou la fête des pêcheurs) mais aussi la gastronomie (muscat, coquillages, « macaronade », tielle, bourride…). Thau agglo présente en outre un maillage de villes et de villages ayant su conserver leur trame urbaine historique. Ce patrimoine renforce les qualités paysagères de ce territoire.

n La pêche et la conchyliculture 2.000 emplois directs. n Le port de Sète – Sud de France Premier port de pêche français, port de commerce et de croisière de Méditerranée. n Le tourisme 1.3 million de touristes/an soit 11 millions de nuitées touristiques. n Le thermalisme > Balaruc-les-Bains, 2e station thermale de France ; > 44.000 curistes par an. n Le pôle de recherche et de développement Ifremer – Station Méditerranéenne de l’Environnement Littoral – Institut de Recherche pour le Développement – IUT de Chimie. n La viticulture > Les vins et spiritueux (le Vin des Sables de Listel, entre Sète et Marseillan, les Muscats de Frontignan, Mireval et Vic-la-Gardiole, le vermouth Noilly Prat à Marseillan) ; > 2.700 ha de vignes sur le territoire ; > 25 % de la superficie.


6 Rapport d’activités 2010

1 > Un territoire qui s’engage

Huit communes, un destin commun

Créée le 31 décembre 2002, Thau agglo regroupe huit communes étroitement liées par des enjeux économiques et environnementaux, des réalités quotidiennes, un art de vivre et une culture partagés. SITUATION Au cœur de l’Arc méditerranéen, à 3 heures de Barcelone par l’A9, 3 heures 40 mn de Paris en train, Thau agglo est desservie par les aéroports de Montpellier (30 mn, 36 km) et Béziers (40 mn, 46 km).

Mireval Gigean Vic-la-Gardiole Balarucle-Vieux Balarucles-Bains

Etang de Thau

Marseillan

Sète

Frontignan La Peyrade

Méditerranée


7 Rapport d’activités 2010

1 > Un territoire qui s’engage

Balaruc-les-Bains : 6.455 Balarucois

Marseillan : 7.855 Marseillanais

Balaruc-le-Vieux : 2.056 Balarucois

Mireval : 3.326 Mirevalais

Frontignan la Peyrade : 23.380 Frontignanais

Gigean : 5.420 Gigeannais

Sète : 43.478 Sétois

Vic-la-Gardiole : 2.861 Vicois


8 Rapport d’activités 2010

1 > Un territoire qui s’engage

Des actions au service des habitants

En 2010, Thau agglo a poursuivi son programme de réalisations au service des habitants. Les temps forts suivants ont marqué l’année. 4 ENGAGEMENTS PRIORITAIRES POUR LES DIX ANS À VENIR En 2010, le Conseil communautaire a défini quatre engagements prioritaires pour organiser et mieux programmer les initiatives et réalisations de Thau agglo pendant la décennie. n Engagement 1 Une agglomération où les hommes et les femmes vivent en en harmonie avec leur environnement. n Engagement 2 Une agglomération qui favorise un développement économique équilibré et créateur d’emplois. n Engagement 3 Une agglomération de proximité et de solidarité. n Engagement 4 Une agglomération où les habitants s’épanouissent. Ces engagements, qui constituent un investissement de 400 M€, ont été présentés aux habitants du territoire au cours de réunions publiques dans les huit communes de l’agglo.

Un réseau de transport en commun élargi et relooké Rebaptisé Thau agglo Transport, le réseau de transports de l’agglo fait peau neuve avec de nouvelles lignes, de nouvelles fréquences de passage et des bus relookés aux couleurs lumineuses. La flotte routière compte 32 bus. En 2010, les véhicules de Thau agglo Transport ont parcouru 1,43 million de kilomètres.

Lido de Sète à Marseillan : une nouvelle route littorale La partie terrestre du grand chantier de protection du lido de Sète à Marseillan (55 M€) arrive dans sa dernière ligne droite. L’ultime tronçon de la nouvelle route de 12 km reconstruite le long de la voie ferrée sous la maîtrise d’ouvrage de Thau agglo a été livré en juillet.

Une norme ISO 14001 pour l’usine de valorisation des déchets L’exploitant Véolia obtient la norme ISO 14001 pour le management environnemental de l’Unité de Valorisation Énergétique, pilotée par la Semtomer pour le compte de Thau agglo. La production de déchets ménagers et assimilés est de 773 kg/hab en 2010. Thau agglo a atteint en 2010, et même dépassé l’objectif du Grenelle de 829 kg/hab en 2012.

20e anniversaire de la Scène Nationale Seule Scène Nationale de l’Hérault, la Scène Nationale de Sète et du bassin de Thau a célébré les 20 ans du premier réseau français consacré au spectacle vivant. Chaque année, Thau agglo apporte une subvention de 1,5 M€ à la Scène Nationale.

Redynamisation commerciale des centres-villes La tranche 2 du programme de revitalisation commerciale du centre-ville de Sète s’est achevée avec l’aménagement du quai de la Résistance (350.000 €) et de la Grand’Rue Mario Roustan (1.151.000 €). Participation de Thau agglo : 381.675 €. La prochaine tranche devrait concerner la requalification des Halles et de ses pourtours pour un montant prévisionnel de 4,3 M€, générant une participation prévisionnelle de Thau agglo de 1.037.983 €.


9 Rapport d’activités 2010

2 > Le fonctionnement

Des compétences pour développer et faire vivre le territoire

En plus des 4 compétences obligatoires prévues par la loi du 12 juillet 1999, Thau agglo a choisi d’exercer trois compétences optionnelles et cinq compétences facultatives.

Compétences obligatoires - Développement économique d’intérêt communautaire ; - Aménagement de l’espace communautaire et transports en commun ; - Équilibre social de l’habitat sur le territoire ; - Politique de la ville.

Compétences optionnelles - Assainissement ; - Protection et mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie ; - Construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs.

Compétences facultatives - Réalisation et gestion des aires d’accueil pour les gens du voyage ; - Élimination des déchets industriels banals inertes et notamment conchylicoles dans le cadre des conventions passées avec les entreprises et les artisans et transfert par Thau agglo du volet des déchets conchylicoles au Syndicat Mixte du Bassin de Thau qui associe la Communauté de Communes Nord du Bassin de Thau ; - Protection, entretien et mise en valeur des espaces naturels protégés et remarquables ; - Mise en place et gestion d’un service de fourrière animale ; - Mise en place et gestion d’un service de fourrière automobile.


10 Rapport d’activités 2010

2 > Le fonctionnement

La démocratie communautaire

Le fonctionnement politique de Thau agglo repose sur deux organes délibérants (le Conseil communautaire et le Bureau) et sur un organe exécutif (le Président et les vice-présidents). Les Commissions jouent un rôle consultatif et participent aux travaux préparatoires aux décisions.

Le Conseil communautaire Composé de 39 délégués, le Conseil délibère sur les décisions liées aux grands enjeux de la politique communautaire. Il élit le Président et les vice-présidents. Composition du Conseil : Balaruc-les-Bains (4 élus), Balaruc-le-Vieux (3 élus), Frontignan la Peyrade (7 élus), Gigean (3 élus), Marseillan (4 élus), Mireval (3 élus), Sète (12 élus) et Vic-la-Gardiole (3 élus).

Le Bureau Cet organe délibérant restreint décide des affaires courantes par délégation du Conseil communautaire. Élargi en 2010, il est composé du Président, de 11 viceprésidents et de 4 conseillers communautaires.

Le Président Il préside le Conseil et le Bureau. Il prépare et exécute les décisions du Conseil, dirige les services administratifs, nomme le personnel par arrêté et représente Thau agglo dans la vie civile.

élit

Le Conseil Communautaire

élit

élit

39 délégués

Le Bureau communautaire 16 membres

Le Président

les 7 Commissions de travail


11 Rapport d’activités 2010

2 > Le fonctionnement

Les Commissions Les 7 Commissions de travail Culture et Sports, Développement Économique et Relations Extérieures, Environnement et Développement Durable (Eau, Assainissement, Déchet, Gestion des Espaces Naturels), Finances, Politique de la Ville et de l’Habitat, Prospective et Aménagement de l’Espace, Transports et Déplacements. Elles sont composées de conseillers communautaires et municipaux et présidées par un vice-président. Définies autour des compétences de Thau agglo, les commissions émettent des avis sur les projets de délibérations soumis au Conseil Communautaire ainsi qu’au Bureau. Lieux de débats et de propositions, elles ont un rôle consultatif. La Commission d’Appels d’Offres La CAO est l’organe de décision en matière de marchés publics au sein de Thau agglo. Elle ouvre les offres et attribue les marchés. Le choix est ensuite entériné par le Bureau ou le Conseil Communautaire. Composition : Le Président ou son représentant, 5 membres titulaires, 5 membres suppléants. Membres à voix consultatives : comptable public, représentant de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, un représentant du service compétent, éventuellement deux personnes compétentes invitées par le Président.

LES ORGANES DE CONCERTATION ET D’INFORMATION DES CITOYENS n La Commission Consultative des Services Publics Locaux Elle est composée de 17 membres dont le Président ou son représentant, de 12 élus du Conseil Communautaire et de 4 membres désignés et représentatifs d’associations locales d’usagers. Elle examine chaque année le rapport produit annuellement par les délégataires de services publics ainsi que les rapports sur le prix et la qualité des services publics délégués. Elle est consultée pour avis sur tout projet de délégation de service public ou tout projet de création d’une régie dotée de l’autonomie financière. n La Commission Locale d’Information et de Surveillance C’est une instance de concertation qui assure l’information du public sur les effets des activités de l’Usine de Valorisation Énergétique sur la santé et l’environnement, en favorisant le dialogue entre la population (représentée par ses élus et des membres d’associations), l’administration et l’exploitant du site.

La Commission de Délégation de Services Publics Elle procède à l’ouverture des offres en matière de délégation de services publics. Elle établit un rapport présentant notamment la liste des entreprises admises à présenter une offre.

Le service juridique-secrétariat général a assuré en 2010 l’organisation et le suivi de 16 Bureaux communautaires, 190 décisions de bureaux, 58 décisions du Président, 10 Conseils Communautaires et 185 délibérations adoptées. Ce service assure également l’organisation des commissions depuis juin 2010, date à partir de laquelle se sont tenues 24 commissions : 2 pour le transport, 3 pour le développement économique, 1 pour l’assainissement, 1 pour les déchets, 3 pour les espaces naturels, 2 pour la prospective aménagement, 1 pour la culture et le sport, 3 commissions transversales, 3 pour les finances, 4 pour la politique de la ville et de l’habitat et 1 Commission Locale d’Évaluation des Charges Transférées (CLECT). En matière d’assurance, ce service a géré 42 sinistres : 3 concernant l’assainissement, 2 des dommages aux biens, 27 concernant la flotte automobile et 10 sinistres responsabilité civile.


12 Rapport d’activités 2010

2 > Le fonctionnement

Le Bureau Les conseillers communautaires sont issus des Conseils municipaux des communes membres et désignés par eux pour les représenter. Le Conseil élit un Président parmi les délégués et un Bureau composé, depuis 2010, du Président, de 11 Vice-Présidents et de 4 conseillers communautaires.

Pierre Bouldoire Président Conseiller Général du Canton de Frontignan Maire de Frontignan la Peyrade

François Commeinhes 1erVice-président Délégué au développement économique Conseiller Général du Canton de Sète 1 Maire de Sète

Yves Michel 2e Vice-président Délégué à l’a valorisation et au traitement déchets Maire de Marseillan

Gérard Canovas 3e Vice-président Délégué à la politique de la ville et de l’habitat Maire de Balaruc-les-Bains

Francis Veaute 4e Vice-président Délégué aux grands travaux et Opération Grand Site Maire de Gigean

Francis Foulquier 5e Vice-président Délégué aux transports Maire de Mireval

Jean-Pierre Deneu 6e Vice-président Délégué aux finances Maire de Vic-la-Gardiole

Max Serres 7e Vice-président Délégué aux équipements culturels et sportifs Maire de Balaruc-le-Vieux

Max Savy 8e Vice-président Frontignan la Peyrade Délégué à l’aménagement du territoire et développement durable

Alain Bertes 9e Vice-président Gigean Délégué aux activités agricoles, conchylicoles, pêche et Agenda 21

Jean-Louis Bourmond 10e Vice-président Vic-la-Gardiole Délégué aux ressources humaines

Roland Être 11e Vice-président Balaruc-le-Vieux Délégué à la communication

Francis Di Stefano Balaruc-les-Bains Membre du Bureau Assainissement

Marie-Christine Fabre De Roussac Marseillan Membre du Bureau Promotion touristique

Hugues Vidal Mireval Membre du Bureau Plan de Déplacements Urbains

Émile Anfosso Sète Membre du Bureau Commerce et Schéma d’Urbanisme Commercial


13 Rapport d’activités 2010

2 > Le fonctionnement

Le Conseil Le Conseil communautaire est l’organe de délibération sur les grands enjeux de la politique intercommunale. Il est composé des membres du Bureau auxquels s’ajoutent 23 conseillers élus au sein des conseils municipaux.

Norbert Chaplin Balaruc-le-Vieux

Jean-Pierre Arnoux Balaruc-les-Bains

Geneviève Feuillassier Balaruc-les-Bains

Alain Bonafoux Frontignan la Peyrade

Georges Hernandez Frontignan la Peyrade

Loïc Linares Frontignan la Peyrade

Patricia Martin Frontignan la Peyrade

Danielle Sagols Frontignan la Peyrade

Sylvie Pradelle Gigean

Sarah Bassi Marseillan

Joël Lafage Marseillan

Claude Palpacuer Mireval

Blandine Authié Sète

Antoine De Rinaldo Sète

Jean-Claude Gros Sète

Francis Hernandez Sète

Régis Lombardi Sète

Laurence Magne Sète

Catherine Maraval Sète

Moussa Naïm Sète

Serge Païola Sète

Jean-Marie Taillade Sète

Michel Rico Vic-la-Gardiole


14 Rapport d’activités 2010

3 > Un engagement pour la gestion du territoire

Les finances En 2010, le budget a mis plus particulièrement l’accent sur le développement économique, les transports et le logement.

Le budget Il est composé d’un budget principal (90,9 M€), d’un budget « assainissement » (14,7 M€), d’un budget « transports » (10,1 M€), de deux budgets « zones d’activités économiques » (ZAE la Clau 2 M€ et ZAE L’Embosque 0,2 M€) et d’un budget consacré au SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) de 0,2 M€. Le budget total consolidé est de 118 M€.

Les recettes - La dotation générale de fonctionnement (DGF) : apportée par l’État, elle s’élève à 5,8 M€, soit 61,76 €/hab. - La taxe professionnelle : supprimée au 1er janvier 2010. Au cours de l’année 2010, Thau agglo a perçu une compensation fiscale égale au produit de Taxe Professionnelle reçu en 2009 (28,3 M€). - Le versement transport : Le déplacement des salariés pour se rendre sur leur lieu de travail engendre des charges pour la collectivité. Elles sont financées en partie par un versement transport de 0,60 % acquitté par les entreprises de plus de 9 salariés. Son produit permet de financer 37 % du coût du service transport. - La taxe d’enlèvement des ordures ménagères : elle vient financer les dépenses de collecte et de traitement des déchets ménagers. En 2010, le produit de cette taxe s’est élevé à 18,6 M€.

État des crédits engagés dans les communes par le groupement en 2010 La loi du 16 décembre 2010 prévoit que l’EPCI doit présenter pour la première fois avec le rapport d’activités 2010 un état des crédits engagés dans les communes par le groupement. Le tableau ci-dessous identifie les grandes masses financières engagées par Thau agglo au profit de ses communes membres en 2010 (montants en K€). COMPETENCES DE THAU AGGLO FONCTIONNEMENT ET INVESTISSEMENT Attribution de compensation Environnement - Espaces Naturels Lido Sète à Marseillan Plans de gestion et restauration des espaces naturels Préservation du milieu et actions éducatives Politique de la ville et équilibre social de l’habitat OPAH / Aide à la production de logement Aire d’accueil des gens du voyage Actions en faveur des personnes en difficultés Aménagement de l’espace Transports + fourrière véhicules Subventions d’équipement Equipements culturels et sportifs Théatre Molière Médiathèque F.Mitterrand Médiathèque A.Malraux Jardin Antique Méditeranéen Subventions d’équipement Déchets ménagers Dévelopement Economique Etudes et travaux ZAE FISAC Interventions économiques Assainissement TOTAL

BALARUC LES BAINS

BALARUC LE VIEUX

FRONTIGNAN

GIGEAN MARSEILLAN MIREVAL

1 367

746

4 023

465

1 019

40 53 93

14 17 31

144 192 336

37 45 82

699 71 64 834

67 2 2

0

21 21

10 77

327

277

754

99

327

277

754

99

6 15 5 26 64 60 124

SETE

VIC LA GARDIOLE

291

11 330

140

20 27 47

6 294 262 361 6 917

21 23 44

243

0 216 216

39 282

0

3 271 49 3 320

215 10 225

784 36 2 635 143 778 1 721

25 45 70 235 4 593

0 403

35 35 169 1 661

104 104 3 980

114 114 736

39

966

82 121 2 247 11 586

61 1 027 165 2 765

0 2 215

0 346

128 950 9 550

0 500

101 101 1 275 5 594

6 6 34 940

92 23 115 1 438 33 902

30 30 155 1 094


15 Rapport d’activités 2010

3 > Un engagement pour la gestion du territoire

FONCTIONNEMENT/Dépenses réelles en 2010 Développement économique 2 % Charges générales : 15 %

Équilibre social de l’habitat et politique de la ville : 3 % Environnement : 5 %

Équipements culturels : 11 % Assainissement : 4 % Aménagement urbain/ Transports/ Fourrières véhicules : 15 %

Déchets : 45 %

SECTION DE FONCTIONNEMENT DÉPENSES : 61,7 M€ RECETTES : 85,4 M€ RÉSULTAT DE CLÔTURE 2010 : 23,7 M€

FONCTIONNEMENT/Recettes réelles en 2010 Produit des services : 5 %

Recettes du service Assainissement : 7 % Recettes service transport : 4 %

DGF Dotation d’intercommunalité : 17 %

Taxe d’enlèvement des O. M : 27 % Compensation en taxe professionnelle : 40 %

INVESTISSEMENT/Dépenses réelles en 2010 Aménagement urbain/Transports/ Fourrière véhicules : 12 %

Culture et sports : 6 % Charges générales : 1 % Développement économique : 9 %

Déchets : 15 %

Assainissement : 20 %

Équilibre social de l’habitat et politique de la ville : 2 %

Environnement : 35 %

INVESTISSEMENT/Recettes réelles en 2010 FCTVA + Remboursement TVA : 25 %

Subventions : 49 %

Excédents de fonctionnement capitalisés : 26 %

SECTION D’INVESTISSEMENT DÉPENSES : 21,4 M€ RECETTES : 12,8 M€ RÉSULTAT DE CLÔTURE 2010 : - 8,6 M€


16 Rapport d’activités 2010

3 > Un engagement pour la gestion du territoire

La commande publique 23 consultations (32 %) 26 consultations (36 %)

23 consultations (32 %)

24.410,00 € HT ont été attribués par Thau agglo sous forme de marchés publics. 72 consultations ont été lancées, dont 1 jury de concours, 20 procédures formalisées et 51 procédures adaptées.

Répartition des consultations par type de marché 72 consultations ont produit 98 marchés, une consultation pouvant produire plusieurs marchés.

Travaux Études PI Fournitures services Service

Nombre de marchés conclus en AO

Nombre de Valeur marchés conclus financière en MAPA (€ HT)

Total (€ HT) AO + MAPA

Déchets 8 12.000.000 4 160.000 Assainissement 9 5.350.000 4 180.000 Moyens opérationnels 9 1.100.000 19 560.000 Communication 3 1.560.000 Médiathèque 8 900.000 1 1.250 Politique ville/habitat 1 597.000 2 100.000 Informatique 1 400.000 5 217.000 Espaces naturels 1 94.000 5 439.000 Développement économique 1 210.000 10 246.000 Moyens généraux 2 192.000 Prospective et aménagement de l’espace 3 46.000 Transport 1 42.360 Affaires juridiques/ secrétariat général 1 20.000 Totaux 41 22.211.000 57 2.203.550

12.160.000 5.530.000

Valeur financière (€ HT)

1.660.000 1.560.000 901.250 697.000 617.000 533.000 456.000 192.000 46.000 42.360 20.000 24.414.550

Les autres activités - Avenants : En 2010, 29 avenants ont été passés, dont 13 d’un montant supérieur à 5 %, 15 d’un montant inférieur à 5 % et 1 en moins-value de 13,5 %. - Commission d’Appel d’Offres – Commission MAPA Nombre de jurys de concours................................................................................1 Nombre de Commissions d’Appel d’Offres (CAO).............................................19 Nombre de Commissions MAPA..........................................................................16 Total.......................................................................................................................36 - Décisions de Bureau et décisions du Président : 80 décisions (Autorisations de lancement et Autorisations de signature) pour le Bureau communautaire, 15 délibérations pour le Conseil communautaire et 49 décisions du Président ont été élaborées. - Contrôle de légalité : Aucune lettre d’observation du contrôle de légalité. - Délégations de Service Public : La commission de Délégation de Service Public a été réunie à deux reprises afin de donner son avis préalable à la passation d’avenants de + de 5 % sur les contrats en cours (DSP Transports urbains et DSP Assainissement Vic-La-Gardiole).


17 Rapport d’activités 2010

3 > Un engagement pour la gestion du territoire

Les ressources humaines L’année 2010 a été marquée par une mise à plat du régime indemnitaire des agents de Thau agglo. Elle a donné lieu à des réunions de concertation avec les représentants du personnel, à une consultation du comité technique paritaire puis à une délibération du Conseil communautaire adoptant le nouveau régime pour une mise en œuvre en 2011. L’EFFECTIF 2010 Thau agglo compte 238 agents permanents (74 dans la filière administrative, 129 dans la filière technique, 34 dans la filière culturelle et 1 animateur). Dans le cadre de remplacements et de besoins temporaires, elle a par ailleurs engagé 70 contractuels ; notamment une trentaine d’agents de la collecte durant la saison estivale pour renforcer les équipes.

PRÉSIDENT

Pierre BOULDOIRE

VICE-PRÉSIDENTS

Direction Générale des Services Yves GONÇALVES

Contrôle de Gestion et Contrôle Qualité

Communication

Agnès d’Artigues Stéphane Roumeau

Jean-Louis CIANNI

Pôle Ressources et Moyens

Pôle Cadre de Vie

Pôle Développement Territorial Christian GIL

Florence VILBOIS-CROS

Assainissement

Développement Économique

Secrétariat Général/Affaires Juridiques

Déchets

Politique de la Ville et de l’Habitat

Espaces Naturels

Politiques Contractuelles et de Coopération

Moyens Opérationnels

Prospective et Aménagement de l’Espace

Transports

Culture et Sport

Jean-Louis ARQUILLIÈRE

Alain HENRY Yvon IZIQUEL Dominique SALASSE Carine LORENTE Yves KAPELL

Karine WAWRYNOW Nicole HERISSON

Françoise CLERGET

Manuelle PARRA-SENAULT

Delphine TALBOT

Commande Publique

Emmanuel DENEUX

Finances

Christiane JUANOLE

Informatique

Sylvain MEDEOT

Moyens Généraux

Annie LEGEAY– GOULAY

Ressources Humaines

Nelly SZYMANSKI

Formation relative à l’aire d’accueil des gens du voyage À ce jour, une aire d’accueil a été mise en place sur la commune de Marseillan en janvier 2009. Au-delà de la stricte gestion des séjours des familles, l’enjeu de leur insertion sociale et professionnelle ainsi que de leur accès aux services de droit commun se pose de plus en plus fortement. Aussi, afin d’apporter les connaissances nécessaires aux différents acteurs institutionnels (agents des CCAS, policiers municipaux, chargés de mission…), Thau agglo a initié, en collaboration avec le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale), une formation intitulée « accueillir et accompagner les gens du voyage ». Cette formation poursuivait trois objectifs principaux - s’approprier un socle commun de connaissances, de repères et de clés de lecture sur la population des Gens du voyage. - appréhender le cadre législatif et réglementaire - renforcer la compétence collective au niveau du territoire concernant la mise en œuvre d’un projet d’accompagnement social des familles, visant à renforcer l’insertion sociale et économique des voyageurs. Plus de 15 personnes de collectivités différentes ont participé à ces deux jours de formation.


18 Rapport d’activités 2010

3 > Un engagement pour la gestion du territoire

Les moyens généraux

n 2.904 personnes accueillies par Thau agglo ; n 8.517 personnes orientées dans le cadre de 784 réunions programmées ; n 22.190 appels téléphoniques reçus et orientés par le standard ; n 1.698 réservations de véhicules de service enregistrées. n 5.115 fax reçus et orientés vers les services concernés

Le Service des Moyens Généraux gère les moyens communs mis à disposition des services et assure leur maintenance (fournitures administratives, photocopieurs, mobiliers, petits équipements, véhicules de service, salles de réunions, navettes de courriers, etc.). Il assure également l’accueil du public. Début juillet 2010, tout en maintenant son activité quotidienne, ce service a organisé, en lien étroit avec les Services « Moyens Opérationnels » et « Informatique » et avec le concours d’un prestataire, le déménagement de Thau agglo de 17 bureaux pour 26 agents du Pôle Ressources et Moyens, représentant un volume de 132 m2 sur 3 jours. Il a également participé à l’organisation de : - 13 vernissages (médiathèques de Sète) - 8 réunions publiques qui se sont déroulées dans les communes de Thau agglo ; - la journée consacrée à des établissements scolaires, pilotée par le Service Espaces Naturels et l’Éducation Nationale à Frontignan ; - « Passion d’Entreprendre », journée multi-conseils organisée chaque année par le Service du Développement Économique ; - la Remise du label Qualithau aux restaurateurs lauréats ; - les 10 Conseils Communautaires qui se sont déroulés dans les communes de Thau agglo.

L’informatique L’année a été marquée par plusieurs déménagements de grande ampleur : celui du siège de Thau agglo vers de nouveaux bâtiments, mais aussi le déplacement des services administratifs de la Collecte ainsi que le départ du Syndicat mixte du bassin de Thau vers de nouveaux locaux de Sète. Une large partie de l’infrastructure « réseaux et téléphonie » a donc été repensée dans le but d’optimiser des moyens de communication sans cesse croissants. Plusieurs marchés ont également été lancés : le parc d’impression a été renouvelé avec la mise en place de copieurs multifonctions (impression, copie, télécopie, numérisation, archivage). Afin d’améliorer leur gestion et leur uniformisation, les équipements de télécommunication ont quant à eux été progressivement migrés vers des solutions basées sur le protocole IP. Le service informatique a aussi apporté son expertise dans la mise en place, au sein des médiathèques, de nouveaux points d’accès WIFI et de postes multimédias destinés au public (bureautique, dessin, navigation internet et jeux). Enfin, le service informatique a développé divers outils sur le portail Internet, destinés à simplifier les relations entre les administrés et l’agglo. n n n n n

22 serveurs informatiques, 280 micros, 3 autocommutateurs, 9 sites en réseau, 4 terra octets de données,

n 12 liaisons ADSL, n 3 liaisons SDSL, n Plus de 100.000 courriels mensuels, soit plus de 2 messages par minute


19 Rapport d’activités 2010

La communication

# 1 I Octobre - Novembre 2010 I Bimestriel

Passion d’Entreprendre, place à l’initiative

C’est PARTI

Transports : ça va vous changer la vie !

PORTRAITS engagés

Engagés par nature

Engagés par nature

Raquel Hadida, atypiquement « pointue »

J95/M5

J70/J20

C57/J100 (vert368)

En 2010, Thau agglo a changé son logo et s’est dotée d’une nouvelle charte graphique. 8 réunions publiques ont été organisées dans les communes du territoire pour présenter les engagements 20102020. Des campagnes de communication ont accompagné les événements ou actions de Thau agglo : lancement de Thau agglo transport, La passion d’entreprendre, etc. Thau agglo a lancé en octobre un nouveau magazine d’informations bimestriel « Notre agglo », réalisé un guide pratique « toute l’agglo en poche », de nombreuses plaquettes d’informations grand public ainsi que des journaux internes. Les relations presse ont été importantes avec 49 communiqués, 52 revues de presse, 8 dossiers de presse, et 15 rendez-vous médias. Le site Internet de l’agglo www.thau-agglo.fr, très actif, est de plus en plus consulté : 24.000 visites par mois en moyenne (+ 48 % par rapport à 2009), 800 articles en ligne, 28 newsletters. Les principaux motifs de visite : transport, recrutement, lido, Projet d’agglo.

Le contrôle de gestion et qualité Le développement d’outils d’évaluation, en phase de conception, de suivi et de réalisation des projets, est la mission centrale du service contrôle de gestion et qualité. Parmi ces outils, le service développe des instruments d’analyse d’impacts (économiques, sociaux, environnementaux) tels que l’analyse multicritères. En analysant les problématiques soulevées par les usagers ou par les services de Thau agglo, il apporte des réponses en développant des outils spécifiques.

Principales missions n la prospective financière pour le programme pluriannuel d’investissement, parallèlement à la construction du Projet d’agglo ; n la réalisation de la matrice Comptacoût 2009 ; n la finalisation de la programmation numérique d’un modèle d’analyse multicritère (modèle ELECTRE) et son application ; n l’application de la méthode multicritère ELECTRE au choix d’une filière de traitement dans le cadre du Schéma directeur d’assainissement et présentation aux élus comme outil d’aide à la décision ; n l’actualisation de la prospective financière réalisée dans le cadre du schéma directeur d’assainissement ; n l’actualisation de la prospective financière du Jardin antique méditerranéen ; n la première mise en place et l’attribution du label QualiThau pour valoriser les démarches environnementales des restaurateurs du bassin de Thau ; n la certification ISO 14001 des réseaux d’assainissement de la ville de Sète et l’extension du périmètre de certification à la ville de Marseillan ; n la participation au programme de recherche Omega Thau ; n l’animation de la cellule pollution destinée à lutter contre les pollutions dispersées ; n la mise en œuvre d’une évaluation et d’une analyse prospective du plan d’actions du service déchets.


20 Rapport d’activités 2010

4 > Un engagement pour le développement territorial

Les politiques contractuelles et de coopération

Dans le cadre de diagnostics partagés et de contrats de territoire, l’État, la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l’Hérault et l’Union européenne accompagnent les projets de Thau agglo. De la même manière, Thau agglo intervient dans le financement des projets des communes de son territoire.

Le Contrat départemental de projet du Bassin de Thau Près d’une vingtaine de projets a été cofinancée par le Département de l’Hérault, soit une intervention globale du Département de 2.306.796 €. Dans ce Contrat, ce sont les projets de redynamisation des cœurs de villes de 6 communes qui ont été l’axe majeur d’intervention du Département, soit 778.936 € au total. Ont été subventionnés également les équipements structurants comme la Halle des Sports à Vicla-Gardiole (200.000 €), l’accessibilité de la station de Balaruc-les-Bains (166.200 €), la collecte sélective en habitat social (100.000 €), la restauration du Centre de Loisirs les Mouettes à Frontignan (100.000 €) ainsi que la réhabilitation de la rue Jean Vilar à Sète (92.500 €). Des projets environnementaux ont été subventionnés, tels que l’étude préalable à la réhabilitation de la plage de Marseillan. Enfin, le Département a reconduit sa participation financière sur la troisième tranche des travaux du lido de Sète à Marseillan, à hauteur de 300.000 €. Par ailleurs, le Département finance des projets du territoire au travers de crédits spécifiques (dits hors contrat), soit un peu plus de 730.000 €.

La réhabilitation du Théâtre Molière à Sète C’est l’un des grands projets structurants présentés aux partenaires institutionnels dans le cadre de demande de cofinancements. Son coût total : 17 M€. Des subventions ont été sollicitées en octobre 2010 auprès de l’État et de la Région LanguedocRoussillon, à hauteur de 4,5 M€.

Le traitement des déchets L’Ademe a été sollicitée à hauteur de 261.500 €, pour le projet de mise à disposition de composteurs individuels, soit près de 4.000 composteurs et 400 lombricomposteurs, ainsi que pour le projet de rénovation de la déchetterie de Frontignan.


21 Rapport d’activités 2010

4 > Un engagement pour le développement territorial

Le Volet Territorial du « Contrat de Projets 2007-2013 » Les subventions de l’État au titre du volet territorial s’élèvent à 31.500 € concernant la dernière tranche de l’unité thermoludique à Balaruc-les-Bains, et à 114.000 € pour des études pré-opérationnelles du projet de construction du nouvel établissement thermal.

Le « Contrat Territorial » avec la Région Languedoc-Roussillon En 2009, la Région a subventionné par l’intermédiaire de Thau agglo 18 projets d’investissements par une aide globale de 1,506 M €. En 2010, elle a supprimé les contrats avec les intercommunalités et subventionné directement les projets des communes.

Les subventions d’équipements aux communes Thau agglo a délibéré le 17 décembre 2009 en Conseil communautaire pour subventionner des équipements communaux pour un montant total de 2,5 M€. En mars 2010, cette aide a été répartie en deux crédits de paiements annuels : 1,5 M€ en 2010 et 1 M€ en 2011. Les projets retenus : des équipements sportifs et un centre de loisirs à hauteur de 700.000 €, ainsi que des projets de requalifications urbaines cofinancés à hauteur de 539.000 €. Par ailleurs, des projets ont été subventionnés comme le confortement des fronts rocheux à proximité du Musée Paul Valéry ainsi qu’à la Corniche de Sète.

L’union européenne au titre du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) La filière agricole très présente sur le territoire est menacée par la déprise agricole. Thau agglo s’est engagée dans la réalisation d’une étude sur le développement de la filière à partir d’un diagnostic partagé et en vue d’un programme d’actions par activité. Le projet s’inscrit ainsi dans le cadre du dispositif de financement du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER), dont les axes majeurs du volet régional portent sur toutes les actions permettant le développement de l’attractivité des territoires ruraux. L’étude a ainsi bénéficié de 95 % de cofinancements, dont 50 % au titre du FEADER.


22 Rapport d’activités 2010

4 > Un engagement pour le développement territorial

La prospective et l’aménagement de l’espace

Le service Prospective et Aménagement de l’espace conduit des études et met en œuvre la politique foncière de l’agglomération.

Des actions foncières Pour faire face à la pénurie foncière constatée, Thau agglo a engagé des partenariats avec l’Établissement Public Foncier (EPF). L’agglo a également participé activement aux études d’aménagement initiées par l’État, dont l’objectif visait la cession de ses terrains à des porteurs de projets. Des terrains situés sur la commune de Sète, appartenant à Réseau ferré de France (RFF) permettront la création d’une aire des gens du voyage, conformément aux préconisations définies dans le schéma départemental. D’autres terrains situés en bordure de la RD 600 pourront accueillir un ensemble commercial à la Peyrade.

Urbanisme et aire des gens du voyage (AGV) Pour concrétiser l’AGV de Frontignan/Balaruc-les-Bains, il a été nécessaire de rendre compatible avec ce projet le document d’urbanisme de la commune de Frontignan. Une procédure de déclaration de projet, souhaitée par le Préfet et lancée en 2010, aboutira à une enquête publique en 2011.

Vers une opération « grand site » Une étude préalable a souligné l’intérêt que Thau agglo aurait à conduire une opération « Grand Site », exploitant le Massif de La Gardiole et les étangs, afin de fédérer les initiatives de valorisation des espaces naturels emblématiques du territoire.

Les interventions du système d’information géographique (SIG) Le SIG apporte des réponses ponctuelles et des missions d’expertise aux différents services demandeurs d’analyses et de géolocalisation de données. Il assure aussi la mise à jour de données de références et la mutualisation des études par un suivi et une mise à disposition des contenus (via intranet).

Le Jardin antique méditerranéen Le service a assuré le pilotage du projet depuis sa conception. Ce jardin a ouvert ses portes au public en juillet 2011. En 2010 ont été menés, le suivi des travaux, l’animation du comité scientifique, la campagne de plantation, l’interprétation du site, la qualification de cet espace en service public administratif ainsi que la mise en œuvre de nombreux partenariats (commune de Balaruc-les-Bains, lycée horticole de Gignac, Centre de Bio Archéologie et d’Écologie et Institut National de Recherches Archéologiques).


23 Rapport d’activités 2010

4 > Un engagement pour le développement territorial

La politique de la ville et de l’habitat

Thau agglo souhaite produire une offre de logements diversifiée, accessible et de qualité, tout en maîtrisant l’étalement urbain et en préservant les espaces naturels et agricoles. L’INSERTION DES JEUNES DE 16-25 ANS 1.078 jeunes (sans qualification et sortis du système scolaire) ont été accompagnés par la Mission Locale dans une insertion professionnelle et/ou sociale. La MLIJ s’appuie sur les dispositifs mis en place par l’État, la Région, le Département et les communes. En 2010, Thau agglo a subventionné la MLIJ à hauteur de 510.000 €.

Le Programme Local de l’Habitat Thau agglo a constitué un groupe de travail en 2010 sur l’offre de logements adaptés, la mise en place de règlements en faveur de la production de logements locatifs sociaux et de programmes d’amélioration de l’habitat privé. Le PLH fixe pour la période 2009-2014 les objectifs de production suivants : 2.128 logements sociaux.

Les aides à la construction de logements sociaux En 2010, Thau agglo a mis en place deux règlements d’attribution afin de développer une offre de logements de qualité. Ainsi, l’agglo a soutenu la production de 115 logements locatifs sociaux (750.600 €) et garanti 5.344.342 € d’emprunts au profit de l’OPH de Sète, Hérault Habitat et Erilia.

Renouvellement urbain et lutte contre l’habitat indigne En partenariat avec l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) et le Département de l’Hérault, Thau agglo a mis en place un Programme d’Intérêt Général de lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique, pour ses 8 communes. Le centre ancien de Sète fera l’objet d’un programme à part de lutte contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées. Ces deux dispositifs d’une durée de 5 ans sont cofinancés par Thau agglo, l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) et le Conseil général.

Les partenariats En 2010, 32.000 € ont été attribués aux financements d’opérateurs du logement.

Le Fonds de développement territorial 42 projets (d’insertion professionnelle, d’amélioration de l’habitat, de prévention de la délinquance par la culture, de lutte contre les discriminations et de santé) portés par 30 associations ont été financés par ce fonds dans le cadre des Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS) de Sète et de Frontignan (59.700 €). Ainsi que 4 actions territoriales (hors CUCS) à Balaruc-les-Bains, Gigean, Marseillan et Balaruc-le-Vieux (20.900 €).

Accueil des gens du voyage Ouverte en janvier 2009, l’aire d’accueil de Marseillan propose 22 emplacements. Le taux d’occupation en 2010 a été de 80 %. Trois aires d’accueil et une aire de grand passage restent à réaliser.


24 Rapport d’activités 2010

4 > Un engagement pour le développement territorial

Le développement économique

Thau agglo accompagne les porteurs de projets créateurs d’emploi, participe à la revitalisation des cœurs de ville et aide au développement d’activités économiques.

La 3e « Passion d’entreprendre » Pour sa troisième édition, Thau agglo a donné rendez-vous le 19 octobre aux porteurs de projets, créateurs ou entrepreneurs du territoire. 50 stands professionnels ont permis de conseiller, individuellement et gratuitement, 200 visiteurs. Trois ateliers thématiques ont également animé cette journée, marquée par un partenariat fort avec Pôle Emploi et la Mission Locale d’Insertion des Jeunes du Bassin de Thau. 67 % des visiteurs audités ont jugé cette manifestation utile et de qualité. Celle-ci mobilise environ 25 % du potentiel de création d’activités du territoire. « Passion d’Entreprendre » se décline tout au long de l’année, lors de réunions d’information collectives aux entreprises, de 18 à 20 heures, animées par des experts de l’entreprise, et sur des thématiques variées.

Valoriser les initiatives locales Le 20 septembre, Thau agglo accueillait au Théâtre Molière la 15e cérémonie des Masters de la Lettre M (subventionnés par Thau agglo à hauteur de 11.362 € TTC), présidée par Claude Allègre. 600 personnalités du monde économique du Languedoc-Roussillon ont assisté à la récompense de 7 PME régionales pour leurs performances globales.

Soutiens et partenariats Thau agglo poursuit son action avec les acteurs locaux de l’accompagnement à la création et au développement d’entreprises (66.906 €) : Pygmalion & Cie qui soutient les porteurs de projets artistiques (6.900 €), Thau Initiative qui accompagne les créateurs ou repreneurs d’entreprise (40.300 €), la Boutique de Gestion du Bassin de Thau pour ses permanences mensuelles (5.000 €) et Hérault Tourisme pour une étude sur les activités nautiques (9.000 €). Thau agglo a également réalisé en 2010 une étude-action en faveur du développement de la filière agricole (44.013 € TTC) en vue de définir un plan d’actions à 4 ans.


25 Rapport d’activités 2010

4 > Un engagement pour le développement territorial

Le commerce et l’artisanat 5 programmes de revitalisation des cœurs de villes ont été définis et concernent les communes de : Frontignan, pour un montant global de 2.682.113 € HT ; Gigean, 813.840 € HT ; Marseillan, 1.985.372 € HT ; Mireval, 777.280 € HT et Vic-la-Gardiole, 464.668 € HT. Ces programmes sont réalisés grâce au soutien de Thau agglo, du ministère des PME, de la Région Languedoc-Roussillon, du Département, des communes, des chambres consulaires et des associations de commerçants. Une étude urbaine et commerciale a été menée dans le centre bourg de Balaruc-le-Vieux (15.680 € TTC), afin de faire bénéficier au petit pôle de commerces existant d’un programme de revitalisation du cœur de village. À Sète, l’aménagement du Quai de la Résistance a été achevé (participation de Thau agglo : 161.129 €). L’avant-projet de requalification de la Grand-rue Mario Roustan a pu être finalisé (subventionné par l’agglo à hauteur de 243.560€). La participation de la Région pour le cofinancement de cette action a été négociée. 9 commerçants sétois ont perçu 24.384 € pour la rénovation de leurs locaux. Enfin, « Escale à Sète », manifestation d’envergure mettant à l’honneur les métiers maritimes, s’est tenue en mai. Elle a animé le centre-ville au bénéfice des commerçants qui étaient partenaires de l’opération. À Balaruc-les-Bains, deux marchés nocturnes sont animés en partenariat avec l’association des commerçants balarucois ; 4 d’entre eux ont perçu 2.247 € pour la rénovation de leurs locaux. L’avant-projet de requalification du Parc Charles de Gaulle a été réalisé, afin notamment de moderniser le marché hebdomadaire de plein air. Afin d’accompagner les commerçants et artisans dans la rénovation de leurs locaux, une charte architecturale sur les locaux d’activités des centres-villes de Balaruc-le-Vieux, Frontignan, Gigean, Marseillan, Mireval et Vic-la-Gardiole, a été réalisée (29.451 € TTC).

Vers de nouveaux espaces d’activités En 2010, le « parc d’activités » Communautaire de la Clau III (Gigean) a été livré (montant total de l’opération : 2,8 M€ HT). 6,5 hectares sont disponibles et viabilisés. Les terrains sont commercialisés à 50 € HT/m². Afin de réaliser l’extension de la « zone d’activités » communautaire de l’Embosque (Gigean), sur 4 hectares, Thau agglo a engagé une procédure de déclaration d’utilité publique auprès du Préfet. Thau agglo étudie la faisabilité économique et technique d’aménagement d’environ 50 hectares (montant total : 201.559 € TTC), initiée fin 2009 : 18 hectares sur Frontignan la Peyrade, 6 sur Gigean et 20 sur Marseillan.

Restructurer l’offre commerciale pour freiner l’évasion L’espace commercial de Balaruc est le pôle majeur du territoire. Dans son schéma d’urbanisme commercial réalisé en 2009, Thau agglo souhaite restructurer et renforcer cet espace, pour lequel elle a initié fin 2010 un schéma d’aménagement. Cette étude a été confiée à un groupement mixte : urbanisme commercial, juridique, accessibilité et déplacement, VRD (80.993 € TTC).

Promouvoir la destination « Thau » Thau agglo s’inscrit dans une démarche partenariale de promotion avec Hérault Tourisme en faveur des 5 offices de tourisme du territoire (53.372 € TTC). Par ailleurs, un portail des offices a été réalisé : www.paysdethau.fr. Une mission de conception des « 1res Assises de l’œnotourisme en Pays de Thau » (4.250 € TTC) a été confiée à l’Association Européenne de Formation à l’œnotourisme. Cette manifestation s’est déroulée en février 2011.


26 Rapport d’activités 2010

4 > Un engagement pour le développement territorial

Le rayonnement culturel

En matière culturelle, Thau agglo s’engage à promouvoir des services de proximité tout en renforçant le rayonnement du territoire par une offre de haute qualité.

CHIFFRES-CLÉS 2010 n 50 agents de bibliothèques ; n Plus de 100.000 documents tous supports ; n Près de 7.000 abonnés actifs dont 200 collectivités (associations et institutions) et 330.000 prêts pour l’année 2010. Budget 2010 n Fonctionnement : 199.000 € pour l’achat de documents tous supports. n Investissement : 34.000 € pour le mobilier et les fonds patrimoniaux. n Recettes 2010 : 32.000 €.

Les médiathèques 2010 confirme la mutation des usages dans les médiathèques. Le public est de plus en plus en recherche de services et de lieux d’accueil. La fréquentation des médiathèques est en augmentation grâce au projet multimédia pour tous (offre numérique élargie et obtention du label NetPublic), à l’aménagement des espaces et à l’enrichissement de notre action culturelle. L’action culturelle La politique d’animation des médiathèques s’est développée en 2010 avec un renforcement des partenariats institutionnels et associatifs avec : - les autres bibliothèques présentes sur le territoire de Thau agglo (Marseillan, Balaruc-les-Bains, Frontignan) à l’occasion de « Regards sur notre paysage » ; - les établissements scolaires : 44 classes ont été accueillies ; - les structures municipales sétoises : accueil petite enfance (halte-garderie, crèches…), les centres sociaux (ludothèques), le musée Paul Valéry (festival des voix vives de Méditerranée) ; - le Conseil général de l’Hérault : le Relais Assistantes Maternelles (RAM), la Protection Maternelle Infantile (PMI) ; - les ateliers d’écriture et d’alphabétisation (Concerthau, Mouettes multimédia, El Baal) ; - les animations avec les associations locales (Dante Alighieri, Voiles latines, Semaine Artistique Sète Amérique Latine, Cercle occitan) mais aussi autour des festivals (Fiesta Sète, Jazz à Sète, Voix vives, Images Singulières, Festival International du Roman Noir…) ; - le travail en liaison avec les Contrats Urbains de Cohésion Sociale (Cétavoir, Mot pour Mot). Des temps forts ont jalonné 2010 : « Regard sur notre paysage », « Net en fête »…, ainsi que des rendez-vous réguliers : bars des sciences, éveil musical, ateliers des vacances scolaires, les histoires du mardi et les ateliers d’écriture.


27 Rapport d’activités 2010

CHIFFRES-CLÉS 2010 n Plus de 60.000 spectateurs n 56 spectacles ; n 181 représentations ; n 10.500 abonnés (4.700 « tout publics » et 5.800 « jeunes publics ») soit une augmentation de 14 % par rapport à la saison précédente ; n 81 % des abonnés viennent du grand Bassin de Thau.

4 > Un engagement pour le développement territorial

La Scène nationale Thau agglo a confié à la Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau (la seule dans l’Hérault) la gestion du théâtre Molière et de la Passerelle. En 2010, Thau agglo lui a attribué une subvention de fonctionnement de 1,5 M€. La culture pour tous Afin d’amener le spectacle vivant vers tous les publics, des représentations décentralisées sont organisées dans les théâtres, les salles polyvalentes et communales de Thau agglo. Des spectacles gratuits sont proposés aux lycéens dans les établissements et des actions de sensibilisation artistique organisées au sein des différents collèges. Dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale soutenu par Thau agglo (Politique de la Ville), des ateliers ont lieu à la Passerelle, en direction des jeunes. Enfin, les écoles maternelles et primaires de toutes les communes font l’objet de tournées de spectacles jeunes publics. Environ 18 classes du territoire de Thau agglo ont bénéficié d’un travail artistique approfondi et d’interventions sur le cirque, la marionnette, la musique classique ou la danse contemporaine.

Sur le plan des équipements culturels, l’année 2010 a également été consacrée à la préparation des grands chantiers qui vont marquer la décennie : la rénovation du théâtre Molière à Sète (17 M€) et la création d’une médiathèque d’agglomération à Frontignan la Peyrade (5 M€).


28 Rapport d’activités 2010

5 > Un engagement pour le cadre de vie

La protection et la valorisation de l’environnement

Afin d’améliorer le cadre de vie et l’attractivité de son territoire, Thau agglo poursuit son action en faveur de la préservation et de la mise en valeur de son patrimoine naturel.

Les plans de gestion Deux plans ont été établis en 2010 : le plan de gestion de la Crique de l’Angle et de la Vène, et celui des Prés du Soupié. Fin 2010, 12 espaces naturels ont été dotés d’un plan de gestion ou d’un Document d’Objectifs, afin d’agir pour la biodiversité.

Lido de Sète à Marseillan Les travaux de protection et d’aménagement ont vu l’achèvement de la nouvelle voie. La phase de protection maritime sur le secteur Villeroy/Listel se prépare pour des travaux prévus fin 2011. Les dossiers d’enquêtes publiques ont été déposés concernant les ouvrages de protection maritime.

Lido de Frontignan Le maître d’œuvre SOGREAH a expertisé le programme du projet de protection et de mise en valeur du lido de Frontignan. Le dossier a été présenté aux services de l’État.

L’entretien des espaces naturels Le marché passé avec les Agents du Littoral Méditerranéen (ALM) pour des travaux de nettoyage, de débroussaillage et d’entretien a été reconduit pour un coût de 117.172 € TTC. Ils sont notamment intervenus sur de nombreux bois du territoire, des berges d’étangs et des zones humides, ainsi que sur le site Natura 2000 des rochers de la Corniche à Sète.

Suivi des anciennes décharges Thau agglo poursuit la surveillance des anciennes décharges d’ordures ménagères réhabilitées de Villeroy à Sète et des Prés St Martin à Frontignan.

Réhabilitation de décharge Le projet de réhabilitation de l’ancienne décharge d’inertes de Gigean a été élaboré et a reçu un avis favorable de la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites.


29 Rapport d’activités 2010

n Thau agglo s’appuie pour l’exercice de sa compétence sur différentes structures de gestion dont elle est le partenaire technique et financier : - SIEL : Syndicat Intercommunal des Étangs Littoraux pour une gestion cohérente des étangs Palavasiens et des zones humides afférentes (30.000 €) - SMG : Syndicat mixte de la Gardiole pour la gestion partagée du site classé de la Gardiole (160.000 €) - SMBT : Syndicat mixte du Bassin de Thau pour la gestion de l’étang de Thau et de ses zones humides (611.000 €) - SyBLE : Syndicat du Bassin du Lez pour les questions de gestion hydraulique sur les Palavasiens (4.500 €) - SMETA : Syndicat mixte d’études et de travaux de l’Astien pour la gestion de la nappe Astienne (5.000 €)

5 > Un engagement pour le cadre de vie

Animaux errants Un marché a été passé avec la société SACPA pour la capture des animaux errants, blessés et/ou dangereux sur le territoire de Thau agglo (63.400 € TTC). La fourrière animale Noé de Villeneuve-lès-Maguelone a ouvert en avril. Thau agglo participe à sa construction et sa gestion (145.000 € de fonctionnement alloués par l’agglo). 327 animaux ont été capturés sur l’ensemble de Thau agglo et conduits à la fourrière Noé ; les animaux blessés ont au préalable été soignés chez un vétérinaire.

Echenillage aérien Thau agglo a procédé au traitement aérien contre la chenille processionnaire sur ses espaces boisés situés sur les communes de Sète, Balaruc-les-Bains et Frontignan.

Qualité de l’air Dans le cadre de ses compétences, Thau agglo est chargée de la lutte contre la pollution de l’air. Pour assurer cette mission, une convention de partenariat, signée avec AIR-LR, porte sur la surveillance et l’information de la qualité de l’air sur le territoire communautaire.

Les chantiers aux Salins Des aménagements de fossés ont été réalisés sur les salins du Castellas pour assurer la gestion hydraulique et empêcher la circulation de véhicules motorisés.

La biodiversité à la loupe La biodiversité de notre patrimoine a été suivie à la loupe par des experts avec le concours du Conseil Général et de la Région sur les terrains du Conservatoire du Littoral. Les résultats observés permettent d’apprécier une réelle efficacité de la gestion mise en place sur les sites naturels par Thau agglo.

Des agents sur le terrain Deux agents techniques gèrent le nettoyage, le débroussaillage et la surveillance des niveaux d’eau des étangs palavasiens. Ils réalisent également des suivis écologiques (oiseaux, libellules, plantes…).

Sensibiliser les scolaires Des actions pédagogiques sont menées par Thau agglo en milieu scolaire. 9 projets d’approche au développement durable ont été menés par 9 classes de CM1 et CM2, une restitution des travaux des élèves et d’ateliers a réuni près de 250 élèves. 2.430 élèves ont bénéficié d’interventions pédagogiques pour un total de 409 séances et un coût de 70.867,72 € HT pour 21 écoles concernées (90 classes).

Balades pour tous « au fil de Thau » Des balades « nature » à thème pour le grand public sont organisées toute l’année dans les espaces naturels.


30 Rapport d’activités 2010

5 > Un engagement pour le cadre de vie

L’assainissement

Dans un environnement lagunaire Thau agglo mène une action décisive en matière d’assainissement aussi bien collectif qu’individuel.

CHIFFRES-CLÉS - 36.893 abonnés Assainissement

L’assainissement collectif Thau agglo assure la maîtrise d’ouvrage des installations de l’assainissement collectif sur l’ensemble de son territoire. Les délégations par affermage qui permettent d’assurer la collecte et le transport des eaux usées de ces communes sont attribuées à : - Véolia Eau pour l’assainissement collectif des communes de Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Frontignan et Mireval. - La SDEI pour la commune de Sète, Gigean, Marseillan et Vic-la-Gardiole. La gestion de la station d’épuration des Eaux Blanches est déléguée par affermage auprès de la S.D.E.I. Elle assure le traitement des eaux résiduaires urbaines des communes de Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Frontignan et Sète. Les communes de Mireval, Vic la Gardiole, Gigean, Frontignan-plage et Marseillan disposent, chacune, d’une station d’épuration dédiée.

Mieux mesurer l’impact des réseaux sur l’environnement Thau agglo a intégré des actions et prestations qui permettent de mesurer l’impact des réseaux d’assainissement sur le milieu naturel. Sur le contrat de gestion des réseaux de Sète, il a été prévu notamment : - Un diagnostic permanent des flux, pour suivre les points de rejet potentiels dans le milieu naturel. Ce qui permet une gestion dynamique du système d’assainissement de Sète ; - Une modélisation des canaux afin de compléter la gestion dynamique du système d’assainissement de Sète ; - Des mesures pour un suivi continu de la qualité de l’eau sur la Lagune de Thau à proximité de Sète. Ce qui permet une « mise en alerte » éventuelle. Dans le cadre du Contrat Qualité pour la Lagune de Thau, Thau agglo a engagé un certain nombre d’actions pour une réduction des entrées d’eaux claires parasites dans les réseaux d’assainissement et un programme de travaux a été mis en place pour renouveler les réseaux fortement dégradés. En 2010, d’importants travaux (investissement total de 3,63 M€ TTC) ont été réalisés sur les réseaux de transfert de Marseillan (450.000 €) et Frontignan (920.000 €) ainsi que sur les principaux postes de refoulement de Frontignan (236.000 €), Sète (320.000 €) et Vic la Gardiole (287.000 €). En parallèle, des extensions ainsi que des renforcements ou renouvellements de réseaux nécessaires dans le cadre de travaux de voirie menés par les communes, ont été réalisés notamment sur le boulevard urbain central de Frontignan (640.000 €), la rue Maréchal Foch et le chemin de la Treille à Mireval (130.000 €).


31 Rapport d’activités 2010

5 > Un engagement pour le cadre de vie

Harmonisation de la redevance Thau agglo souhaite une harmonisation de la redevance « Assainissement » sur l’ensemble des communes de son territoire, tout en se laissant la possibilité d’engager les investissements qui devront être lancés dans les prochaines années et notamment l’extension de la station d’épuration des Eaux Blanches à Sète. Ce principe d’harmonisation (effective en 2017) a été adopté par le Conseil Communautaire ainsi que les tarifs de la redevance « Assainissement », à compter du 1er janvier 2011 (en € HT/m3) : Balaruc le Vieux : 1,57, Balaruc les Bains : 1,70, Frontignan Ville : 1,59, Frontignan Plage : 1,65, Gigean Village : 1,28, Gigean ZAE : 1,22, Marseillan : 1,29, Mireval : 1,35, Sète : 1,28 et Vic la Gardiole : 1,11.

Réduction des coûts de collecte et de traitement Sur la base des volumes traités par les stations d’épuration et des volumes facturés aux usagers, Thau agglo est en mesure de déterminer les volumes d’entrées d’eaux de pluie collectés et traités par les services de l’assainissement de son territoire. Dans ce cadre, elle effectue notamment la mission de traitement des eaux pluviales, qui ne relève pas de sa compétence.

Le SPANC 3.000 usagers du territoire ont recours au Service Public de l’Assainissement Non Collectif (SPANC), opérationnel depuis 2006. Dans le cadre d’un marché de prestation de services, la société S.D.E.I. réalise les missions de contrôle initial des installations, de la conception et de l’implantation, de la bonne exécution ainsi qu’un contrôle périodique de bon fonctionnement.

Les tarifs (TTC) Les tarifs varient en fonction des prestations exécutées : contrôle de conception : 68,58 €, contrôle de réalisation : 89,15 €. Concernant le contrôle diagnostic de l’existant, le tarif (fixé par délibération) pour l’exercice 2010 est passé de 83,66 € à 161,84 € à compter du 1er juillet (tarif initial défini lors de la création du service), après information contractuelle des usagers. Et ce en raison de la fin des aides de l’Agence de l’eau affectées à la réalisation des contrôles diagnostics. Pour le contrôle périodique de bon fonctionnement, le tarif est de 78,18 €.

Les Recettes d’exploitation Les recettes d’exploitation du SPANC correspondent aux redevances perçues auprès des usagers pour la réalisation des prestations de contrôle des installations neuves et existantes, soit 5.192 €.


32 Rapport d’activités 2010

5 > Un engagement pour le cadre de vie

La gestion des déchets

Thau agglo poursuit ses objectifs de réduction et de valorisation des déchets et s’adapte aux besoins des habitants avec une offre de service de proximité.

L’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) La valorisation énergétique 2010 affiche un très bon bilan de l’exploitation : 5,1 t/h incinérées (pour 5,3 contractuelles), des émissions dans l’environnement inférieures aux limites réglementaires (1,6 mg de dioxines furannes émises pour 20 mg réglementaires). L’exploitant a obtenu fin 2010 la certification ISO 14001 qui permettra à Thau agglo de bénéficier d’un taux de TGAP réduite (5,20 €/t incinérée au lieu de 11,20 €/t soit une économie de près de 240.000 € en 2011). La Commission locale d’information et de surveillance (CLIS) de l’UVE s’est réunie le 6 avril 2010.

Collecte 15 conteneurs enterrés ont été installés dans les centres villes de Balaruc-les-Bains, Frontignan, Gigean et Sète. Ils ont permis de résorber des points noirs de collecte.

Déchèteries Le conseil communautaire a voté en décembre, pour application au 1er janvier 2011, une tarification des déchets professionnels apportés en déchèteries.

Les animations pédagogiques Elles ont concerné 32 classes, soit plus de 900 élèves de la maternelle au lycée. Des animations sur le thème de la réduction des déchets ont également été organisées auprès des consommateurs lors de la semaine européenne de la réduction des déchets. Les « contrôles qualité » des ambassadeurs du tri et des ripeurs ont permis de noter un taux de refus maintenu à 16 %.

n De moins en moins de déchets La production d’ordures ménagères a baissé de 5.000 tonnes de 2009 à 2010 (et de 12 % depuis 2004). La performance de la collecte sélective, tous matériaux confondus, est stabilisée à 60 kg/hab (12 % de la poubelle). n Par rapport aux objectifs du Grenelle : Le taux de valorisation (inertes inclus) est actuellement à 30 % (fixé par l’objectif Grenelle à 35 % en 2012 et 45 % en 2015). La production de déchets ménagers est de 773 kg/hab en 2010. L’objectif Grenelle est d’être en dessous de 829 kg/hab en 2012. Thau agglo atteint l’objectif en 2010 et l’a même dépassé. La part des ordures ménagères incinérées ou enfouies a été de 43.661 tonnes (soit – 1.894 tonnes de 2009 à 2010). L’objectif à atteindre en 2012 est de 40.482 tonnes.


33 Rapport d’activités 2010

5 > Un engagement pour le cadre de vie

Les transports en commun n Le personnel Il a évolué en 2010, passant de 67 à 74 personnes : 60 conducteurs, 3 mécaniciens et 1 chef d’atelier, 3 contrôleurs et 1 chef contrôleur, 1 responsable administratif, 1 chargée de marketing, 1 formatrice, 1 hôtesse agence, 1 hôtesse accueil dépôt et 1 chef de centre. Rebaptisé Thau agglo Transport, le réseau de transport communautaire a amélioré en 2010 son offre de service. En cours de préparation pour 2011 : un plan de déplacements urbains.

Une offre ajustée En 2010, Thau agglo a consacré 3.606,695 € TTC au fonctionnement du réseau de transports en commun. Pour répondre à l’attente des usagers, l’agglo améliore ses lignes de desserte, la fréquence des bus, ainsi que la synergie entre les différents modes de transports. La ligne 11 a été prolongée jusqu’à Vic-la-Gardiole et Mireval, la ligne 12 jusqu’à Sète, une ligne 13 créée sur Gigean et l’offre de services augmentée sur la ligne 3. THAU AGGLO TRANSPORT EN CHIFFRES - 13 lignes urbaines - 32 véhicules - 1,43 million de km réalisé - 1.978.077 validations/ voyageurs (soit 5.400 voyageurs par jour), soit une augmentation de 6,25 % par rapport à 2009.

Partenariat avec le GIHP Thau agglo a passé une convention avec le GIHP (véhicules adaptés et personnel spécialisé) pour le transport de personnes handicapées. Un deuxième véhicule a été mis en place en raison d’une forte demande les week-ends.

Véhicules sur la voie publique Le coût 2010 de la fourrière automobile (compétence de Thau agglo) est de 36.554 € HT. 1.321 véhicules enlevés, dont 297 non récupérés. Les véhicules de tourisme représentent la quasi-totalité du volume de l’année 2010. Le nombre d’enlèvement de 2 roues est de 15 et celui des poids-lourds/caravanes n’est que d’1 unité pour l’année 2010.

Plan de déplacements urbains Conduit par Thau agglo, le « Plan de déplacements urbains » participe au développement durable du territoire dont l’ambition est de répondre à des enjeux sociaux, environnementaux et économiques. Le PDU est composé de 3 phases : diagnostics, scénarios et projet. Cette année 2010 a été consacrée à l’élaboration de scénarios et à la rédaction du projet.

Accessibilité L’année 2010 est également marquée par le lancement par Thau agglo de son Schéma Directeur d’Accessibilité des Transports et par la création en mars de la Commission Intercommunale d’Accessibilité aux Personnes Handicapées (CIAPH).


34 Rapport d’activités 2010

5 > Un engagement pour le cadre de vie

Les Moyens Opérationnels

Le service des Moyens opérationnels assure les études préalables et le suivi des différents chantiers de Thau agglo : entretien, mise aux normes, rénovation, construction, aménagement… Depuis 2007, le chantier du Lido de Sète à Marseillan est le dossier le plus important du service (environ 7 M € TTC par an). 2010 a vu le raccordement final du tronçon routier, la voie de circulation est terminée. Le parc d’activités de la Clau 3 à Gigean a été achevé et les études préalables sur les aménagements d’accès à la Clau 3 et à l’Embosque ont débuté. La culture connaît une forte activité avec la finalisation du programme de la médiathèque intercommunale à Frontignan suivi du lancement du concours d’architectes, puis l’achèvement du dossier général pour la rénovation du Théâtre Molière (programme des travaux) avant le lancement des travaux et la poursuite de l’aménagement du Jardin Antique Méditerranéen qui a ouvert ses portes le 1er juillet 2011. L’aire d’accueil des gens du voyage de Frontignan/Balaruc était en étude technique, son programme est achevé. Pour le traitement des déchets, la suite de la campagne de pose des conteneurs enterrés, le démarrage de l’aménagement de la nouvelle déchetterie à Frontignan, l’acquisition du terrain pour le déplacement du pôle de Marseillan sur la ZAE Massilia, ont été menés. Dans le cadre du nouvel aménagement des bureaux de Thau agglo, le service des Moyens opérationnels a réalisé l’ensemble des plans.


35 Rapport d’activités 2010

6 > Les coordonnées des services

Thau agglo 4, avenue d’Aigues BP 600 34 110 FRONTIGNAN CEDEX Accueil – Standard : Tél : 04 67 46 47 48 Fax : 04 67 46 47 47 www.thau-agglo.fr

DIRECTION GÉNÉRALE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES SERVICES Yves Gonçalves Tél : 04 67 46 48 00 COMMUNICATION Jean-Louis Cianni Tél : 04 67 46 48 06 Jl.cianni@thau-agglo.fr CONTRÔLE DE GESTION Agnès d’Artigues Tél : 04 67 46 48 08 a.dartigues@thau-agglo.fr CONTRÔLE QUALITÉ Stéphane Roumeau Tél : 04 67 46 48 08 s.roumeau@thau-agglo.fr

PÔLE CADRE DE VIE DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT Jean-Louis Arquillière Tél : 04 67 46 47 00 TRANSPORTS Yves Kapell Tél : 04 67 46 47 14 y.kapell@thau-agglo.fr DÉCHETS Yvon Iziquel Tél : 04 67 46 47 17 y.iziquel@thau-agglo.fr ASSAINISSEMENT Alain Henry Tél : 04 67 46 47 04 a.henry@thau-agglo.fr MOYENS OPÉRATIONNELS Carine Lorente Tél : 04 67 46 47 11 c.lorente@thau-agglo.fr ESPACES NATURELS Dominique Salasse Tél : 04 67 46 47 08 d.salasse@thau-agglo.fr

PÔLE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT Christian Gil Tél : 04 67 46 47 81 DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Karine Wawrynow Tél : 04 67 46 47 86 k.wawrynow@thau-agglo.fr POLITIQUE DE LA VILLE ET DE L’HABITAT Françoise Clerget Tél : 04 67 46 47 89 f.clerget@thau-agglo.fr POLITIQUES CONTRACTUELLES ET DE COOPÉRATION Nicole Hérisson Tél : 04 67 46 47 83 n.herisson@thau-agglo.fr PROSPECTIVE ET AMÉNAGEMENT DE L’ESPACE Manuelle Parra-Senault Tél : 04 67 46 47 84 m. parra-senault@thau-agglo.fr

MÉDIATHÈQUES MÉDIATHÈQUE FRANÇOIS MITTERRAND Laurence Burnichon Boulevard Danielle Casanova 34 200 SÈTE Tél : 04 67 46 05 06 Fax : 04 67 74 28 09 MÉDIATHÈQUE ANDRÉ MALRAUX Aurélie Matéo 525, boulevard Pierre MendèsFrance 34 200 SÈTE Tél : 04 67 51 51 07 Fax : 04 67 53 93 16

PÔLE RESSOURCES MOYENS DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE Florence Vilbois-Cros Tél : 04 67 46 47 41 RESSOURCES HUMAINES Nelly Szymanski Tél : 04 67 46 47 51 n.szymanski@thau-agglo.fr

FINANCES Christiane Juanole Tél : 04 67 46 47 57 c.juanole@thau-agglo.fr MOYENS GÉNÉRAUX Annie Legeay-Goulay Tél : 04 67 46 47 42 a. legeay-goulay@thau-agglo.fr AFFAIRES JURIDIQUES Delphine Talbot Tél : 04 67 46 47 45 d.talbot@thau-agglo.fr COMMANDE PUBLIQUE Emmanuel Deneux Tél : 04 67 46 47 62 e.deneux@thau-agglo.fr INFORMATIQUE Sylvain Medeot Tél : 04 67 46 47 63 s.medeot@thau-agglo.fr

SCÈNE NATIONALE DE SÈTE ET DU BASSIN DE THAU THÉÂTRE MOLIÈRE DIRECTEUR YVON TRANCHANT Avenue Victor Hugo 34 200 SÈTE Accueil – Standard : Tél : 04 67 74 32 52 Fax : 04 67 74 05 72 LA PASSERELLE Île de Thau Avenue Pierre Mendès-France 34 200 SÈTE Tél : 04 67 74 32 52

MISSION LOCALE D’INSERTION DES JEUNES André Robinet 61 quai de Bosc 34 200 Sète Tél : 04 67 18 38 02

JARDIN ANTIQUE MÉDITERRANÉEN Laurent Fabre Rue des Pioch 34 540 Balaruc-les-Bains Tel : 04 67 46 47 92


Communauté d’agglomération du Bassin de Thau www.thau-agglo.fr

THAU AGGLO : Rapport d’activités : le bilan d’une année !  

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Thau agglo, son fonctionnement, ses élus, ses compétences, ses grands projets, ses investiss...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you