Issuu on Google+

MUNICIPALES 2014 23 ET 30 MARS

«Piscénoises, Piscénois,

Il décroche sa thèse en 1983 à la Faculté de Médecine de Montpellier. En 1986, il ouvre son premier cabinet médical à Pézenas. Jeune marié, papa de 3 enfants, passionné de littérature et de sciences humaines. Actif au sein du monde associatif. Premier Président du CAP Natation avec Michel Jammes. Initiateur, à ce titre, du Téléthon en 1993. Il prend la présidence du Stade Piscénois de 1999 à 2002. À 58 ans, il reste encore et toujours animé par la passion du ballon ovale sans oublier celle du vélo!

Animée d’un désir profond de renouveau… Pour nous, la place du Maire est dans sa ville pour travailler au quotidien avec les habitants. Le choix de Jean-Pierre Varéa, tête de liste, s’est imposé comme une évidence. Avec ses qualités humaines, ses compétences et son expérience, il assumera sereinement le poste à responsabilités qu’il brigue. Nous voulons : Plus de proximité dans le dialogue et l’action. Que chacun puisse prendre sa part dans les débats qui nous concernent tous. Partager ce qui fait la singularité de notre ville. Inventer avec vous, la ville dont nous rêvons pour demain. Pour porter un projet concret et réaliste ayant pour objectif «Mieux Vivre Ensemble». Notre projet n’est pas issu d’un cabinet d’études ni d’une instance nationale. Il est le fruit d’une large concertation. {{

{{

{{

{{

ANALYSER : Un constat objectif de la situation économique, environnementale, sociale et culturelle, animé par des professionnels et des acteurs de terrain. IMAGINER : Ce que Pézenas sera demain, une ville vivante et vibrante. CHIFFRER : Pas de fausses promesses, des actions concrètes et visibles. DÉBATTRE : En toute transparence, sans exclusive, avec tous ceux qui le souhaitent.»

«C’est donc un projet bâti sur une solide connaissance de la vie locale que nous sommes fiers de porter et de défendre. Nous vous invitons à le découvrir, y adhérer, avec la conviction que vous aurez, comme nous, à cœur de le voir se réaliser.»

MUNICIPALES 2014 23 ET 30 MARS

DES IDÉES ET DES ACTES «Tous Piscénois» avec Jean-Pierre Varéa

DES IDÉES ET DES ACTES

Liste des candidats au conseil municipal 1. Jean-Pierre VAREA 2. Marianne REY 3. Pierre FERRER 4. Marie-Claude RICHAUD 5. Guy CHABENAT 6. Francine MAS 7. Jacques TAURINES 8. Pauline VIDAL 9. Christian MICHEL 10. Alice GUY

11. Jean-Jacques DIDES 12. Caroline DUVAL 13. Jean-Jacques MONTAGNE 14. Fanny GARCIA 15. Vincent PLEVERT 16. Isabelle FERRER 17. Jacques CANCEL 18. Cathy GUERIN 19. José MADRONA 20. Dominique OLLIVIER

Votez pour nous ! www.tous-piscenois.com

21. Patrick LOISEAU 22. Denise GRACIA 23. Pierre-Marie PEYRIC 24. Sonia BALLI 25. Frédéric GAUTIN 26. Marion COUTANCES 27. Jacquy BABEAU 28. Christelle MARTINEZ 29. Jacques CHEVALIER

Ne pas jeter sur la voie publique

«Tous Piscénois» avec Jean-Pierre Varéa

Vous avez assisté durant cette campagne à l’envol d’un nouvel acteur qui se revendique audessus des partis politiques : «Tous Piscénois». Notre démarche est indépendante et pourtant profondément politique, au sens noble et universel de ce terme : «Gestion de la ville et bien être des habitants.» Une liste ouverte. Elle rassemble autour des mêmes valeurs humanistes des piscénoises et des piscénois de souche ou d’adoption, de tous âges, de professions différentes. «Tous Piscénois» est une équipe nouvelle, engagée ou toutes nos différences sont vécues comme des complémentarités.

«Tous Piscénois» avec Jean-Pierre Varéa www.tous-piscenois.com


Ouvrir la culture et dynamiser le tourisme

Pézenas est un joyau

caché au fond d’un coffre

Pézenas est une destination touristique identifiée, riche d’un tissu associatif culturel, d’un patrimoine architectural, de son histoire. Cependant, Pézenas n’est qu’une ville de passage… Le manque de soutien de la mairie freine la création, les actions, la programmation des acteurs culturels.

La politique culturelle municipale manque d’envergure et ne permet pas à Pézenas de briller comme elle se doit

NOTRE PROJET POUR PÉZENAS

{{ {{

{{ {{

centre

commerçant centre vivant !

économies plutôt que des impôts

Des

{{ {{

{{

Assainir les finances piscénoises Avec une dette de plus de 14M€, Pézenas est encore une commune surendettée, à la limite de l’asphyxie. La dette par habitant est double et le taux d’impôt est de 50% supérieur à la moyenne nationale. Paradoxalement, notre commune profite peu des subventions auxquelles elle pourrait prétendre. Cette situation dramatique laisse peu de place à de nouveaux investissements. Il faut cependant continuer à progresser pour garantir notre avenir immédiat et sur le long terme. Une seule solution : {{ {{ {{ {{ {{ {{ {{ {{

Faire de l’exemplarité de nos élus notre règle. Limiter les manifestations publiques et d’apparat. Nommer un responsable «anti gaspillage» Faire moins appel aux cabinets d’études et autres experts en utilisant au mieux nos ressources. Utiliser, dans le respect des règles administratives notre potentiel local. Redéfinir les missions et les objectifs de chacun. Défendre nos intérêts en sollicitant les subventions départementales, régionales, nationales et même européennes. Toujours investir dans des actions probantes et visibles de tous.

Dynamiser les commerces de proximité

{{ {{

Notre centre ville s’essouffle depuis quelques années et l’activité des commerces de proximité ne cesse de chuter, entraînant irrémédiablement une lente dégradation de l’attrait de notre centre ville. Certains pas de porte sont fermés depuis longtemps, d’autres ne travaillent que ponctuellement. Notre beau marché du samedi perd de son attractivité. {{

{{

{{ {{

{{

Stopper ce phénomène et redonner au commerce le rôle central et rassembleur qu’il mérite en renouvelant en profondeur la politique commerciale de notre cœur de ville. Rediriger le flux touristique du centre historique vers les commerces de proximité afin de créer un ensemble commerçant cohérent, uni et complémentaire. Contrer l’implantation d’une zone commerciale surdimensionnée et inéquitable. Créer une dynamique nouvelle sous forme d’actions ponctuelles ciblées et de qualité : Marché de Noël, foire au gras, foire de printemps… Notre centre ville doit redevenir le poumon de notre économie et permettre à tous les piscénois d’y trouver une offre conforme à leurs attentes légitimes.

Avec un taux de chômage de 18%, le territoire d’Agde-Pézenas détient le triste record national. Sans emploi pérenne, pas d’avenir pour notre ville. Ce n’est pas une fatalité aussi.

Le

l’emploi, notre priorité

{{ {{ {{

{{

Pézenas compte parmi ses habitants, bon nombre de personnes en difficultés humaines ou en situation précaire. Les services existants ne répondent pas suffisamment aux besoins de ces piscénois fragilisés. Les demandeurs d’emploi en fin de droits ou les bénéficiaires du RSA ne trouvent pas aisément l’interlocuteur adéquat. La crèche municipale est surchargée et n’apporte aux familles qu’une solution partielle à leurs besoins.

Notre ligne de conduite doit être la prévention et l’accompagnement afin de ne pas laisser s’installer la détresse, la solitude ou la colère

Les piscénois souffrent de ne plus être entendus… Le tissu associatif, commerçant, souffre de ne pas être écouté. Les services municipaux souffrent de ne pouvoir s’en remettre qu’à eux-mêmes (absence de directives des élus).

Les élus manquent de directives politiques claires : la conséquence d’une vision à très court terme et de l’absence de gouvernance {{ {{

{{ {{ {{

{{

Présenter en début de mandat une vision claire pour la ville avec des objectifs réalisables et positionnés dans le temps. Recréer une proximité entre les piscénois, les acteurs de la ville (associations, commerçants, artisans,..) et les élus. (accès régulier à l’information municipale : gazette papier, blog, facebook…) Recréer du lien dans les différents tissus de la ville : conseil des sages, conseil de la culture... Mettre en place un système de recueil de satisfactions ou de doléances des piscénois et acteurs de Pézenas. Développer l’image de marque de «Pézenas» avec la création d’une charte graphique, d’un logo, d’un slogan, des couleurs pour une meilleure lisibilité et à terme une plus grande notoriété. S’appuyer sur les labels nationaux existants pour mieux communiquer et profiter des réseaux qui en découlent... Faire de tous les piscénois des ambassadeurs de leur ville, au régional, au national, à l’international.

{{ {{ {{ {{

{{ {{ {{

Les sports et les loisirs Malgré 4500 scolaires et 19 associations sportives recensées, la ville de Pézenas dispose d’infrastructures très vétustes, non conformes et inadaptées : preuve incontestable du laxisme municipal. La mairie de Pézenas ne remplit pas son rôle d’animateur du tissu associatif et manque de cohérence dans l’attribution de subventions. Nos champions confirmés et en herbe sont insuffisamment mis en valeur par trop peu de relais médiatiques de la part de la mairie vers ses sportifs.

{{ {{ {{ {{ {{

Réaliser un diagnostic des infrastructures en présence. Recenser les besoins des associations sportives. (Mutualisation envisageable ?) Mettre en place des contrats objectifs pour aider les clubs à se structurer. Initier des contrats d’image annuels afin de soutenir nos sportifs de haut niveau et en faire des ambassadeurs de Pézenas. Encourager les clubs et associations dans l’organisation d’événements sportifs. Replacer l’OMS au centre des associations sportives. Redynamiser sa fonction sociale à l’attention des piscénois non licenciés et étendre ainsi l’offre sportive à tous. Implanter une nouvelle plaine de jeu engazonnée sur des terrains inoccupés (entraînement sportif, parcours santé, aire de jeux…

Décloisonner les services sociaux pour faciliter les démarches et les recherches. Redonner au CCAS toute l’attention et l’importance qu’il mérite. Lutter afin que l’exclusion ne soit plus une fatalité économique. Mettre en place des jardins solidaires où professionnels, passionnés et personnes en difficultés travailleront ensemble. La production serait distribuée en circuits courts. Organiser des groupements d’achats. (mutuelle, combustibles…) Ouvrir une halte garderie municipale aux horaires flexibles et larges en centre ville. Ouvrir le dialogue pour s’adapter aux nouveaux rythmes scolaires.

Impliquer les habitants Malgré les structures existantes, les piscénois trouvent que leur ville manque de propreté et de respect. Les déjections canines sont importantes, les pigeons salissent nos rues. Des encombrants sont trop souvent abandonnés sauvagement. Les enfants manquent d’aires de jeux. Afin de bien vivre tous ensemble, des changements de mentalité doivent s’opérer, et nos efforts doivent être conjoints. Notre municipalité doit donner à ses concitoyens les moyens nécessaires à cela : {{

{{

{{

Créer un service dédié à l’économie de la ville. Redonner à Pézenas son rôle légitime au sein de «l’Agglo». Agir auprès de la région pour intégrer Pézenas dans la politique de développement économique Languedoc Roussillon. Réhabiliter et/ou construire au centre et en périphérie de la ville des locaux pour accueillir en location des entrepreneurs, artisans d’art et entreprises de haute technologie dédiées à l’art (restauration, expertises, radiographie…) Favoriser les investissements locaux.

sport doit engendrer des

liens forts entre tous

{{

{{

Écoute et mise en lumière Par la communication

{{

{{

Diversifier l’économie

Créer un office Culturel municipal, interlocuteur privilégié des associations et relai logistique. Mettre en place un conseil des Associations culturelles afin de favoriser les échanges, la coopération et aussi les encourager à plus de création. Encourager l’accès à la culture pour tous, par la mise en place d’un Pass’Culturel . Mettre en place des passerelles entre lieux culturels, écoles, quartiers, générations. Valoriser une programmation annuelle cohérente, régulière et ainsi réduire le principe de saisonnalité. Favoriser la diffusion de l’offre culturelle piscénoise : «Hors les murs» par de fortes relations avec la presse et les médias. (Départementaux, Régionaux, Nationaux) «Dans les Murs» par la mise en place de points d’informations accessibles et visibles. Recenser et centraliser l’offre d’hébergement, de restauration et d’activités de loisirs piscénois. (Rôle de l’Office Tourisme) Encourager la création d’hébergements touristiques chez l’habitant. Valoriser Pézenas au cœur de son territoire Val d’Hérault en créant, par exemple, une route des vignobles.

fermé à double tour

Accompagner les personnes fragiles

{{ {{ {{ {{

Aménager des «toilettes» pour chiens à des endroits stratégiques de la ville et mettre à disposition des sacs de ramassage pour limiter les déjections. Stopper la prolifération des pigeons. Sensibiliser régulièrement la population au tri sélectif et programmer des ramassages supplémentaires des encombrants. Redéfinir la mission de la police municipale qui doit retrouver un rôle centralisateur. Associer étroitement le conseil des sages à un conseil des jeunes. Élargir les horaires d’ouverture du parc sans soucis.

Agriculture et viniculture L’agriculture et la viticulture sont le poumon économique de la commune, et pourtant, elles sont délaissées depuis plusieurs années. Nous proposons : {{ {{ {{ {{ {{

Remettre en état les chemins ruraux à l’abandon. Étendre le réseau hydraulique pour faciliter la diversification agricole. Amener l’eau agricole en ville pour l’arrosage des espaces verts. (stades, jardins publics …) Promouvoir les appellations locales. (communication, manifestations…) Faciliter l’installation d’exploitants agricoles avec l’aide des instances professionnelles.

Un urbanisme humain et cohérent La Municipalité en place a défini son PLU (Plan Local d’Urbanisme)

Augmentation de la population à 12500 habitants Cet objectif ne peut être envisagé que dans le cadre d’une stratégie globale incluant en particulier une politique dynamique de création d’emplois, faute de quoi Pézenas deviendrait rapidement une ville dortoir. D’autre part, on notera que depuis plus de 30 ans, la population de Pézenas stagne aux environs de 8000 habitants. Cet objectif est totalement utopique dans les conditions actuelles.

Ouverture de zones à l’urbanisation ZAC de Saint-Christol : Compte tenu des contraintes naturelles (zones inondables, protection de zones agricoles ou paysagères) le quartier de Saint-Christol constitue un des rares espaces urbanisables sur Pézenas. Dès le début de mandat, le plan d’urbanisation de la ZAC de Saint-Christol sera remis à l’étude en concertation avec les habitants. Requalification de zones de service en zone d’habitat : La modification du zonage existant dans le but de proposer de nouvelles zones ouvertes à l’habitat à proximité du centre ville (stade Batal, Trésorerie, Sainte-Marthe, Centre commercial Les Granges, etc...) va à l’encontre de la nécessaire mixité des fonctions garantes de l’équilibre harmonieux de la cité. Ce projet est à rejeter. Requalification paysagère de l’avenue de Verdun accompagnée d’une politique d’urbanisation des dents creuses (entrée de ville à traiter)

Zone touristico-ludiques Ces zones sont situées sur les coteaux de la Roustanienque et des Moulières, le Bas Fesc se verrait accueillir des activités thermo-ludiques. Ces projets sont anecdotiques tant ils succèdent aux précédents, golf, jardins familiaux, etc...

Urbanisme commercial L’opération commercialo-financière de Bonne Terre (90.000m2 à terme) est totalement disproportionnée par rapport aux besoins de la ville. Elle est démesurée pour les terres agricoles qu’elle consomme et les surfaces imperméabilisées qu’elle produit. Elle ne ferait que concourir à la désertification du centre ville. Ce projet est inutile et injustifié.

L’opération commercialo-financière de Bonne Terre, un projet inutile et injustifié.

Stationnement Le PLU n’aborde que peu le problème de stationnement alors qu’il est la maladie endémique de Pézenas. Une commission permanente recherchera toutes les opportunités foncières et techniques en matière de création de parking. La mise en œuvre de ces aménagements sera considérée comme prioritaire. Parallèlement, le projet de parking de proximité à plusieurs niveaux sera réactualisé. La possibilité de location de box aux résidents du centre ville en augmentera la pertinence.


Jean-Pierre VAREA dernier meeting le Mercredi 19 mars 2014