Issuu on Google+


Nos valeurs notre territoire Les 10 et 17 juin prochains, vous serez appelés à voter pour les élections législatives. Ce scrutin revêt une importance déterminante pour l’avenir du pays. C’est en effet à un véritable choix de société auquel vous devrez procéder. N’en doutez pas, les conséquences de ce choix se feront rapidement ressentir dans nos vies quotidiennes. Aussi, je veux ici m’engager à défendre les intérêts de notre pays, le respect de son identité et de ses valeurs. Je veux m’adresser à chacun d’entre vous pour lui dire combien il nous appartient d’agir pour préserver notre pacte républicain, conserver notre modèle de civilisation et promouvoir la conception que nous nous faisons de la citoyenneté.

> Je m’engage à promouvoir les valeurs de la République et le respect de la souveraineté nationale

La France est le fruit d’une longue histoire. Elle est l’œuvre des générations qui se sont succédé pour l’ériger en modèle. Avec vous, je ne laisserais pas les bonnes âmes la déstabiliser en lui imposant des expérimentations hasardeuses. Ce n’est pas en s’attaquant aux fondations de la France que l’on réussira à la redresser mais en renouant avec le fil de son histoire. Par le passé, j’ai voté avec conviction la loi qui interdit le port de la burqa dans l’espace public. Je l’ai fait car je refuse le communautarisme qui tend à imposer sur le territoire national des pratiques qui sont contraires à nos valeurs les plus fondamentales. Je m’engage à contribuer à ce que nous restions maîtres de notre destin, en rejetant le droit de vote des étrangers aux élections locales, la régularisation massive des sans-papiers et en maîtrisant avec efficacité une immigration qu’en raison de son volume, nous ne pouvons plus ni culturellement ni économiquement intégrer. C’est cette politique que nous devons conduire, certes avec humanité mais aussi sans faiblesse.

> Je m’engage à renforcer nos dispositifs de sécurité

Ancien Officier de Police et Maire d’Agde depuis 10 ans, la sécurité a toujours été pour moi une priorité. Durant la dernière décennie, la délinquance générale a baissé de près de 20 %. C’est le résultat des politiques qui ont été conduites par les Gouvernements que j’ai soutenus. J’ai ainsi voté l’instauration des peines planchers pour les délinquants récidivistes, ces mêmes peines planchers que la gauche veut remettre en cause alors que 5 % des délinquants commettent 90 % des délits. Toutefois, mon expérience m’a appris combien il est nécessaire de ne jamais relâcher notre vigilance en la matière. C’est pourquoi je m’engage pleinement sur notre territoire à développer la vidéo-protection et à renforcer les capacités d’intervention de nos polices municipales, qui jouent désormais un rôle majeur dans le maintien de la tranquillité publique.

> Je m’engage à soutenir le développement de notre territoire

Le tourisme est pour une large part le moteur de notre activité économique. Il offre une vitrine et des débouchés à la production de nos pêcheurs, viticulteurs et conchyliculteurs, en même temps qu’il stimule le dynamisme commercial. C’est en favorisant la synergie entre ces activités, qui font la richesse de notre territoire, que nous permettrons la création d’emplois non délocalisables. C’est l’ambition que je porte pour notre territoire et pour l’ensemble des artisans, commerçants, pêcheurs, conchyliculteurs, viticulteurs, professionnels du tourisme et entrepreneurs qui le font vivre.

> Je m’engage à favoriser le maintien de l’identité de nos villages

C’est le sens de l’action que je mène aux côtés de vos Maires et au quotidien, dans un esprit de solidarité intercommunale. Ensemble, nous œuvrons pour améliorer notre cadre de vie, la sécurité et la qualité de nos équipements publics. C’est grâce à cette proximité, à ce partenariat, à cette écoute et au partage de nos expériences respectives que nous faisons avancer efficacement les projets dont nos villages ont besoin pour conserver toute leur vitalité.

Gilles d’ettore


GILLES D’ETTORE

Né le 23 mai 1968 à Agde Marié, père de deux enfants Ancien Officier de Police Maire d’Agde Président de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée Président du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier du Bassin de Thau

> Je m’engage à défendre les retraites

En effet, la volonté des socialistes de revenir sur la réforme de 2010, qui assurait la pérennité du système par répartition, aurait pour conséquence immédiate de remettre en cause le financement des pensions. Inévitablement, ces dernières seraient amenées à baisser. Ce qui n’est pas acceptable et conduirait nombre de retraités vers la précarité. Ces cinq dernières années, nous avons augmenté le minimum vieillesse de 25 %, revalorisé les pensions de reversion et supprimé pour 95 % d’entre vous les droits de succession, suppression que les socialistes veulent remettre en cause. Après une vie de travail, chacun d’entre nous a droit à une vie décente.

> Je m’engage à répondre au défi de la dépendance

Certes, il est satisfaisant de vivre toujours plus longtemps mais à la condition de ne pas subir un amoindrissement de ses conditions d’existence. Il nous appartient d’agir à grande échelle afin que le maintien à domicile, le développement des structures d’accueil médicalisées et plus globalement, les infrastructures sanitaires soient à la hauteur des besoins exprimés par la population. Sur notre territoire et notamment en tant que Président du Centre Hospitalier du Bassin de Thau, j’ai favorisé l’obtention des financements nécessaires à l’aboutissement des projets allant dans ce sens.

> Je m’engage à œuvrer au maintien de notre politique familiale

La famille, c’est l’élément de stabilité de la société française. Elle l’est d’autant plus dans un monde en mutation et en quête de repères. La remise en cause du quotient familial, là encore prôné par la gauche, porterait atteinte à la politique familiale, qui est une exception française qui a réussi. En effet, avec 2,1 enfants par femme, le renouvellement des générations est assuré, stimulant ainsi la croissance et rendant possible le financement des retraites. Comme dit l’adage, pas de croissance sans berceaux sauf à recourir à l’immigration. Entre les deux, mon choix est fait : c’est naturellement celui de favoriser les naissances.

> Je m’engage à continuer à agir pour notre jeunesse

Nos enfants et nos petits-enfants aspirent à l’épanouissement qu’offre une vie familiale, rendu possible par une insertion professionnelle réussie et l’obtention d’un logement. L’élu local que je suis sait, en ces temps troublés par la crise, combien répondre à cet enjeu est essentiel à l’équilibre de notre société.

Aujourd’hui, je sollicite à nouveau vos suffrages. Je le fais afin de continuer à mettre en œuvre ces engagements. Ils sont le fruit de la passion que je partage avec vous pour notre pays. Plus que jamais, je suis déterminé à agir pour assurer un développement équilibré de notre territoire, un développement qui prenne en compte la réalité telle qu’elle est vécue au quotidien par chacun d’entre vous. Plus que jamais, je veux défendre et promouvoir notre modèle républicain et les valeurs de civilisation qui l’ont forgé.

Alors, rendez-vous les 10 et 17 juin prochains pour qu’ensemble, nous fassions prendre à la France le meilleur chemin pour aborder l’avenir.


SÉCURITÉ - JUSTICE Au niveau national Depuis cinq ans, l’action conduite conjointement par le Gouvernement et le Parlement en matière de sécurité, a permis de lutter avec efficacité contre la délinquance et d’adopter nos dispositifs législatifs à ses évolutions. Les peines planchers désormais appliquées contre les multirécidivistes, la création de fichiers concernant les délinquants sexuels et la mise en place de la rétention de sûreté contre les délinquants en fin de peine mais toujours considérés comme pathologiquement dangereux, ont permis de renforcer les moyens répressifs et préventifs dont dispose la société pour se défendre. Ainsi, la délinquance a continué à baisser dans la continuité de la politique initiée en 2002. Depuis cette date, et alors que la population française a augmenté de 3 millions d’habitants, la délinquance a baissé de 17 %, le nombre d’homicides de 40 %, les violences sexuelles de 12 % et la délinquance de proximité, celle qui empoisonne notre quotidien, de plus de 40 %. Parallèlement, le taux d’élucidation des crimes et délits est passé de 26 % en 2002 à 38 % en 2012. En matière d’immigration illégale, depuis 5 ans, les reconduites aux frontières ont été multipliées par 3, tandis que les conditions relatives au regroupement familial ont été considérablement renforcées, entraînant une baisse sensible des demandes acceptées.

Sur notre territoire J’ai agi tout particulièrement pour : Inciter les collectivités territoriales à installer des systèmes de vidéoprotection Renforcer la coordination entre la police et la gendarmerie sur notre territoire Empêcher les installations sauvages des gens du voyage dans nos communes, et durcir la réglementation en la matière Assurer la sécurité des fêtes votives dans l’Hérault et stopper les violences aux personnes Mieux valoriser les sapeurs pompiers volontaires qui effectuent un travail remarquable dans nos villes et villages Améliorer les droits des victimes dans le cadre de la procédure pénale

Gilles d’ettore


USTICE - IMMIGRATION MES ENGAGEMENTS

PAROLES DE MAIRES

Lutter contre le droit de vote des étrangers aux élections locales Défendre la laïcité et nos valeurs républicaines en interdisant, après le port de la burqa, les prières de rue Proposer de diviser par 3 l’immigration légale dans notre pays

Avec Gilles D’ETTORE, nous avons obtenu l’autorisation de l’Etat pour la création de la nouvelle caserne de gendarmerie de Marseillan qui accueillera bientôt 27 gendarmes qui renforceront la sécurité sur notre ville et les villages voisins

Yves MICHEL, Maire de Marseillan

A l’assemblée nationale comme sur notre territoire, Gilles D’ETTORE agit à nos côtés pour lutter efficacement contre la délinquance des mineurs qui est une priorité pour assurer la tranquillité de nos villages

Robert RALUY, Maire de Bessan

Développer les moyens de contrôle aux frontières de l’Europe pour lutter contre l’immigration illégale Faire évoluer la loi pour sanctionner plus efficacement les implantations sauvages des gens du voyage Renforcer les sanctions contre les délinquants récidivistes, et réformer la justice des mineurs Garantir l’exécution de toutes les peines et supprimer les remises de peine automatiques Renforcer les capacités d’interventions des polices municipales, en lien avec la police nationale et la gendarmerie Favoriser le développement de la vidéoprotection Proposer une loi afin de faciliter la création de polices intercommunales

La priorité de nos habitants c’est la qualité de notre cadre de vie et la tranquillité de nos cœurs de villages. Avec Gilles D’ETTORE, nous travaillons au développement de la vidéoprotection et à la mutualisation des forces de l’ordre pour renforcer la sécurité dans nos communes

Robert GAIRAUD, Maire de Pomérols

Assurer la sécurité dans nos villages, c’est cultiver notre identité et notre qualité de vie. Gilles D’ETTORE y contribue au quotidien en organisant la solidarité entre nos communes

Gérard BARRAU, Maire de Pinet

Gilles d’ettore


FAMILLE - SANTE -

Au niveau national La réforme des retraites restera comme l’une des plus importantes du mandat écoulé. Grâce à elle, le système par répartition a pu être durablement sauvé, sans qu’il soit porté atteinte au montant des pensions. Le minimum vieillesse a même pu être augmenté de 25 % tandis que les pensions de reversion des veuves ont été substantiellement revalorisées. La politique familiale a été renforcée avec la création de 200 000 places de crèches et une attention particulière portée aux enfants handicapés dont le taux de scolarisation a augmenté de 60 %, tandis que l’allocation adulte handicapé a progressé de 25 %. De plus, la suppression des droits de succession pour 95 % des Français a permis à chacun de transmettre les fruits du travail de toute une vie. Enfin, l’Université a fait l’objet d’une réforme majeure, celle qui lui accorde désormais l’autonomie et a permis de faire émerger de véritables pôles de formation et de recherche à l’échelle d’un territoire.

Sur notre territoire J’ai agi tout particulièrement pour : Garantir le maintien d’un service d’aide à domicile de qualité pour les personnes âgées, quels que soient leurs lieux de résidence et leurs moyens financiers Développer les services du Centre Hospitalier Intercommunal du Bassin de Thau avec la création du plateau technique et la mise en place du système d’hospitalisation à domicile, rendue possible par la loi « Hôpital , Patients, Santé, Territoire » Améliorer l’accessibilité des lieux publics aux handicapés Développer les programmes de réussite éducative pour les enfants les plus en difficultés à l’école primaire Diversifier l’offre de garde d’enfants et développer le nombre de structures d’accueil des moins de 6 ans

Gilles d’ettore


RETRAITES - EDUCATION MES ENGAGEMENTS

PAROLES DE MAIRES

Maintenir la suppression des droits de succession Intensifier la lutte contre la fraude sociale

Gilles D’ETTORE s’est engagé afin de mettre en place des outils efficaces pour organiser la médecine de proximité. La loi a évolué afin de faciliter le maintien à domicile qui concerne de nombreux habitants de nos villes et villages

Edgar SICARD, Maire de Nézignan L’Evêque

S’opposer à toute remise en cause de la politique familiale en maintenant notamment le quotient familial

La loi sur l’autonomie des universités, et les mesures pour favoriser l’apprentissage, votées par Gilles D’ETTORE, ont fortement amélioré l’insertion dans l’entreprise de nos jeunes

Garantir le niveau des pensions en préservant le système par répartition Refuser la légalisation de l’euthanasie mais améliorer la qualité des soins palliatifs Favoriser le maintien à domicile des personnes dépendantes Développer les structures d’accueil médicalisées et les infrastructures sanitaires sur notre territoire Personnaliser l’accompagnement de chaque éléve afin de permettre la maîtrise des savoirs fondamentaux avant l’entrée au collège Faciliter l’intégration des enfants handicapés dans les écoles de la République Développer l’apprentissage en alternance et la formation professionnelle

Jean MARTINEZ, Maire de Caux

PAROLES DE conseiller général L’action de Gilles D’ETTORE auprès du Ministère de la Santé a permit la réalisation de 3 nouveaux établissements d’accueils médicalisés de proximité sur Agde, avec la création de 200 lits, qui bénéficient à de nombreuses familles d’Agde, Vias, Marseillan et Bessan

Sébastien FREY, Conseiller Général du canton d’Agde

Gilles d’ettore


ECONOMIE – EMPLOI Au niveau national La France a du faire face, ces cinq dernières années, à la crise la plus grave qu’ait connu le monde depuis cinquante ans. Conséquence directe, le nombre de demandeurs d’emplois a augmenté de manière importante. Toutefois, à titre de comparaison, il est important de souligner que si le nombre de chômeurs a malheureusement augmenté de 30 % en France, il a progressé de 41 % dans le reste de la zone Euro, de 50 % au Royaume-Uni et de 70 % aux Etats-Unis. Parallèlement, le pouvoir d’achat a continué à croître de 4 %, les heures supplémentaires défiscalisées ont bénéficié à plus de 4 millions de salariés et le nouveau statut de micro-entrepreneur a permis la création de 2,5 millions d’entreprises nouvelles. Par ailleurs, le triplement du « crédit impôt recherche » a favorisé la relance de l’innovation en France. De plus, afin de lutter contre la dette et le déficit structurel du pays, le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux a généré 16 milliards d’économies. Enfin, le Grenelle de l’Environnement a permis de mieux prendre en compte la nécessaire préservation de nos richesses naturelles dans la mise en œuvre des politiques publiques, notamment en matière d’aménagement du territoire et dans nos pratiques de consommation.

Sur notre territoire Une présence active aux côtés des professionnels de la pêche

Participation à l’élaboration du plan pour une pêche durable et responsable (310 millions d’euros) en étroite concertation avec les pêcheurs de Sète et d’Agde . Mon objectif est de parvenir à ce que les pêcheurs continuent à vivre de leur travail et non de subventions Défense des spécificités de la pêche méditerranéenne face à une des plus graves crises de son histoire. Je me suis battu aux côtés des représentants des pêcheurs pour obtenir une aide exceptionnelle de l’Etat en 2012 : mise en place d’arrêts temporaires / aides aux armements via le « fond filière pêche » / exonération des charges salariales / plans de sorties de flottes

Une forte mobilisation pour soutenir les conchyliculteurs : sentinelles de l’environnement du Bassin de Thau

Gestion des crises dues aux fermetures de l’étang de Thau. J’ai œuvré aux côtés des professionnels pour gérer les crises, et obtenir le plus rapidement possible la réouverture de l’étang (notamment en février 2011 ou j’ai obtenu du ministre la levée de l’interdiction de commercialisation des huîtres après 6 semaines de crise) et des mesures d’indemnisation pour les conchyliculteurs (obtention de la reconnaissance des calamités agricoles / exonération des cotisations sociales…) Soutien des professionnels face au phénomène de mortalité des naissains d’huîtres en étant l’interlocuteur privilégié du ministère afin de mettre en place simultanément des aides pour les entreprises touchées et des nouvelles solutions basées sur une recherche scientifique intensifiée

Une reconnaissance par le gouvernement des enjeux touristiques du Languedoc-Roussillon

Participation à l’élaboration de la politique nationale en matière de tourisme, notamment en ma qualité de viceprésident du groupe d’étude « Tourisme » de l’assemblée nationale, en mettant l’accent sur le nécessaire accompagnement des collectivités dans la modernisation de nos stations balnéaires Sensibilisation du gouvernement au potentiel des activités touristiques en termes de création d’emplois non délocalisables. J’ai ainsi organisé le seul déplacement dans l’Hérault du Président de la République Nicolas Sarkozy, à Agde en juillet 2011, qui a présidé une conférence sur les enjeux du tourisme en France en présence des Ministres de l’économie et du tourisme ainsi que de nombreux professionnels

Une défense de nos terroirs et de nos savoir faire agricoles et viticoles

Intervention auprès du gouvernement afin de protéger nos vignerons et nos agriculteurs face à l’évolution des normes et des appellations, comme lorsque j’ai défendu le respect des normes françaises pour l’élaboration du vin rosé Promotion du développement de l’œnotourisme. J’ai œuvré pour multiplier les partenariats entre les professionnels de nos stations balnéaires et les vignerons, tous acteurs du tourisme

Gilles d’ettore


EMPLOI - environnement PAROLES DE MAIRES Sur notre territoire, la pêche, la conchyliculture, la viticulture sont beaucoup plus que des activités économiques traditionnelles : elles sont notre culture et notre identité. C’est pourquoi avec Gilles D’ETTORE, nous les défendons au quotidien

François COMMEINHES, Maire de Sète Gilles D’ETTORE est porteur d’un projet touristique pour notre territoire basé sur la complémentarité de l’offre de nos stations balnéaires et des richesses patrimoniales de nos villes et villages qui va nous permettre de créer de nombreux emplois à l’année

Alain VOGEL SINGER, Maire de Pézenas Gilles D’ETTORE contribue à la mise en place de projets économiques et touristiques à haute valeur ajoutée, porteurs de richesses financières et sociales, indispensables pour l’avenir et le développement de notre territoire

MES ENGAGEMENTS Lutter contre le matraquage fiscal Réduire la dette de la France pour ne pas dépendre des marchés financiers en poursuivant la réduction des dépenses de fonctionnement de l’Etat Protéger les emplois en France en baissant les charges sur le travail et en maintenant les heures supplémentaires défiscalisées Défendre les spécificités de la pêche méditerranéenne et préserver l’avenir de nos pêcheurs Poursuivre et intensifier les efforts pour garantir la qualité des eaux de l’étang de Thau et ainsi pérenniser durablement la qualité de notre conchyliculture méditerranéenne Intensifier nos efforts pour moderniser et requalifier les stations touristiques du LanguedocRoussillon, 40 ans après leur création Favoriser les synergies entre le tourisme et nos activités traditionnelles et identitaires (pêche, conchyliculture, viticulture, artisanat) afin de créer de nouveaux emplois non délocalisables Défendre les intérêts et assurer la promotion des différentes appellations de nos terroirs Développer l’oenotourisme pour diversifier notre offre touristique et assurer un revenu complémentaire à nos vignerons Favoriser les circuits courts pour notre agriculture

Richard NOUGUIER, Maire de Montblanc Nous travaillons avec Gilles d’Ettore à conforter l’activité agricole et viticole sur notre territoire. Pilier de notre économie avec le tourisme, nous pouvons les conjuguer en développant l’oenotourisme

Christophe THOMAS, Maire de Servian

Avec Gilles D’ETTORE, nous partageons le même objectif : créer de l’emploi sur notre territoire qui est au cœur des échanges économiques de l’arc méditerranéen

Guy AMIEL, Maire de Saint Thibéry

Gilles D’ETTORE s’est battu pour qu’aucune éolienne en mer ne soit implantée en Méditerranée. La beauté de nos plages et de nos paysages maritimes, que viennent admirer des millions de touristes chaque année, sera ainsi préservée

François COMMEINHES et Yves MICHEL

Gilles d’ettore


mon action à

Depuis 5 ans, j’ai l’honneur de vous représenter à l’Assemblée Nationale. Durant cette mandature, où nous avons à la fois modernisé la France et répondu à l’urgence de la crise, le travail législatif a été particulièrement intense puisque nous avons voté 264 lois. Cela représente de nombreuses réformes engagées au service de notre pays afin de lui permettre de répondre aux défis du 21ème siècle. J’ai naturellement œuvré afin que notre circonscription s’inscrive pleinement dans ce mouvement national de redressement. Vous avez été par ailleurs très nombreux à solliciter mon intervention afin de contribuer au règlement des difficultés que vous rencontrez au quotidien : emploi, logement, problèmes d’application de la loi, relations et contentieux avec les administrations... Afin d’être à votre écoute et en capacité de vous aider, j’ai tenu de nombreuses permanences dans mes bureaux de Sète et d’Agde.

Les propositions de lois Face aux nombreuses évolutions de notre société, et pour défendre nos valeurs et notre pacte républicain, j’ai plus particulièrement travaillé avec mes collègues députés sur 170 propositions de lois visant à : Faire respecter les valeurs et les symboles de la République Pénaliser l’outrage aux signes distinctifs de la nation Française Améliorer le droit des victimes dans le cadre de la procédure pénale Inciter les collectivités territoriales à installer des systèmes de vidéoprotection Améliorer le volontariat dans les corps de sapeurs pompiers Améliorer l’indemnisation des victimes de dommages corporels à la suite d’un accident de la circulation Lutter contre les fraudes aux retraites Lutter contre l’absentéisme scolaire Pérenniser et dynamiser le commerce de proximité Créer un chèque emploi-services jeunes Améliorer l’accompagnement et la garde à domicile des personnes dépendantes Diversifier l’offre de garde d’enfants Prévenir l’obésité infantile Développer et moderniser les services touristiques Valoriser l’exemplarité des comportements routiers Créer un label « nourri sans OGM » pour les poissons, viandes, œufs vendus en France Valoriser la qualité et l’origine des fruits et légumes produits sur le territoire national Renforcer la protection des consommateurs en matière de vente à distance Inclure dans les forfaits mobiles et internet les appels vers les numéros surtaxés relatifs aux services publics


l’assemblée nationale Les questions écrites au gouvernement L’un des rôles essentiels du député est de contrôler l’action gouvernementale. J’ai ainsi interpellé le gouvernement par 160 questions écrites portant notamment sur : La revalorisation des pensions et des retraites La reconnaissance des anciens combattants L’avenir de la pêche méditerranéenne La situation des pêcheurs et des conchyliculteurs Le respect des normes françaises pour l’élaboration du vin rosé Le maintien de la dégustation du vin sur les foires et salons L’accès au logement La politique à l’égard des personnes handicapées Le refus de l’installation d’éoliennes en mer en Méditerranée La réglementation de la chasse au gibier d’eau La prévention des AVC qui touchent 150 000 personnes par an

Les questions d’actualité au gouvernement Lors des traditionnelles séances de questions au gouvernement, retransmises chaque semaine en direct à la télévision, je suis intervenu dans l’hémicycle sur 5 sujets majeurs : La position de la France dans les négociations mondiales pour lutter contre le réchauffement climatique L’avenir des territoires littoraux, notamment méditerranéens, face au risque de submersion marine La réforme de l’audiovisuel public Les objectifs de la politique touristique de la France Les perspectives de modernisation et de développement touristique des stations balnéaires du Languedoc-Roussillon

Le travail en commissions des affaires économiques et des affaires culturelles A Paris, le mardi et le mercredi, le travail en commissions est moins connu du grand public car moins médiatisé, mais tout aussi important, puisque tous les projets de lois ainsi que les amendements y sont examinés, avant leur passage dans l’hémicycle. A la commission des affaires économiques, outre les nombreuses auditions des acteurs économiques de notre pays, j’ai

notamment travaillé avec le Ministère de la pêche et les professionnels en tant que rapporteur « pêche » des projets de loi de finances 2008 et 2009.

A la commission des affaires culturelles et de l’éducation, je suis l’auteur de 3 rapports :

« La valorisation du patrimoine : un enjeu majeur pour la France », en 2009, en tant que Président-rapporteur de la Mission d’information sur l’optimisation des dépenses publiques dans le domaine des affaires culturelles, en lien avec le Ministère de la Culture L’action extérieure de l’Etat en 2010, où j’ai travaillé avec le Ministère des Affaires Etrangères sur l’exportation du modèle culturel Français « Gouvernance des fédérations sportives : faire confiance au modèle associatif » en 2012, suite à la mission « gouvernance des fédérations sportives » dont j’étais rapporteur en 2011. Suite à l’échec de l’équipe de France lors de la coupe du monde de football 2010, nous avons auditionné et travaillé avec toutes les fédérations nationales afin de consolider et donner des perspectives au modèle associatif qui structure la majorité des clubs sportifs français.


Papier 100% RecyclĂŠ - RCS 481 113 165 Lattes


Gilles D'ettore 2012 Le programme