Page 1

t

nne u vo d t et

ée rop

riat

ta lon

ww

.ne h e f w.a

Juillet 2011 - Bulletin de liaison de la FAPEH - N° 143

u ée e vola Ann éné b u d

et e t c a l n a o v ss é i a n , é n s b n e s o n du c o e h R c io s t e a l s i z r ! e o e l g l a n o v v ha é c n H é E b F z A ’ e l n c Ave deve AFEH

ES

P DICA HAN S T FAN OM D’EN E TELEC IS S E L C PAR AN MIL S FA T DE FR 75013 E D ION OSTE E AVARIN 0 P CIAT 0 TS ASSO DE LA BRILLA 58 10 15 E 1 U 0 R 8

Fédération des associations des agents de La Poste et de France Télécom, parents et amis de personnes handicapées 8 rue Brillat Savarin - 75013 Paris


Sommaire ... édito

Une volonté de faire… une volonté de Fer

actualités

En bref

dossier

Retraite

Vacances

Les vacances 2011 sont prêtes à partir

afeh

FAPEH 8 rue Brillat Savarin 75013 PARIS

A.F.E.H.

p3

p 4/5

p 6/7/8/9

p 10/11

2011 Année du bénévolat

p 12/13

afeh

Convention LP/FAPEH Réunion équipes

afeh

Jumbo du pays vert Partenariats

r égions

Champagne-Ardenne L'Alsace et la Lorraine

VSA

Feu Vert sur toute la ligne Un concept enrichi…

agef

Bénévoles en action Concours de cuisine

p 22

agef

Toute une histoire…

p 23

8 rue Brillat Savarin 75013 PARIS tél. : 01 58 10 15 00 fax : 01 58 10 01 10 email : afeh@wanadoo.fr http://www.afeh.net AGEF de Nuits-Saint-Georges Siège Social : 7 rue Philippe Le Bon - BP 110 21703 NUITS-SAINT-GEORGES CEDEX tél. : 03 80 62 45 00 - fax : 03 80 61 37 52 email : siege.agef@agef-nuits.fr http://www.agef21.com Secrétariat : Pascale TEBALDINI email : naudjc@free.fr AGEF du Pays de Brive Siège Social et Secrétariat administratif : La Ferme Loisirs Les Rivières - 19240 ALLASSAC tél. : 05 55 22 00 67 fax : 05 55 22 00 43 email : agefptt@orange.fr Secrétariat : Christiane Peyretout

p 14 p 15

p 16

p 17

p 18/19

page  Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011

Notre mouvement associatif a fait le choix de l'utilisation du papier «responsable», un papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement. Ainsi, soucieux des enjeux environnementaux de notre société nous nous engageons solidairement dans une démarche éco-citoyenne en utilisant un papier recyclé.

p 20 p 21

Handi-Familles n°143 Juillet 2011 N°ISSN 1952-3033 A.F.E.H. • 8 rue Brillat Savarin 75013 PARIS Tél. : 01 58 10 15 00 -Fax : 01 58 10 01 10 http://www.afeh.net Directeur de publication • Gilbert Letellier Imprimerie • R.G.P. Antony 01 42 37 71 08 Conditionnement et envoi ESAT DE NUITS-SAINT-GEORGES


éditorial...

Cette volonté, c’est celle des responsables et animateurs bénévoles de nos trois associations de notre mouvement. En cette année européenne du bénévolat, nous entendons bien l’affirmer et convaincre qu’en devenant bénévole, on peut changer les choses ! Une volonté de faire, une volonté de bien faire, de faire le bien. C’est d’ailleurs le sens étymologique de bénévole, « bene volo » en latin. Vous constaterez en découvrant les différents articles de ce numéro d’ Handi Familles que cette volonté est bien présente et qu’elle ne faiblit pas. En synergie, nos trois associations ont travaillé à notre projet de village de séjours accompagnés depuis le printemps 2009. Vous constaterez que c’est désormais un feu vert sur toute la ligne et que nous allons passer de la phase « Etudesprojet » à la phase « Réalisation- construction » avec un chantier dont le démarrage est prévu pour l’automne. Je peux vous assurer qu’il nous a fallu une volonté de fer pour convaincre tous nos interlocuteurs. Vous constaterez qu’on se « bouge » aussi dans nos associations, Jumbo, Run Fémina, Exposition photos « Comme les autres » etc Vous constaterez que nous venons de signer une nouvelle convention avec La Poste qui remet clairement à jour le dispositif existant à l’attention des salariés, parents d’enfants handicapés. Il était temps de l’obtenir. C’est l’ AFEH qui l’ a obtenu ! Vous le voyiez, on ne s’économise pas ! On ne doute pas de tout et de rien ! On fait plutôt que soliloquer dans son coin avec comme seul credo que c’est plus comme avant, ce qui équivaut à ne rien faire, sinon à défaire ! Une volonté de faire grandir la confiance Cela se confirme, comme vous le verrez dans ce Handi-familles à travers la convention et l’aide significative de La Poste à travers le COGAS, à travers le soutien important de l’ entreprise France Télécom elle-même comme du CCUES de France Télécom. Nous continuerons à la faire grandir, nous en avons la volonté Mais aussi une volonté de faire face aussi Faire face à toutes les évolutions qui se profilent dans l’environnement médico-social, dans celui des personnes handicapées. Qu’il s’agisse par exemple des associations qui gèrent les établissements qui accueillent nos garçons et nos filles aux quelles on demande de se regrouper sous prétexte de rationalisation en oubliant que si des parents ne les avaient pas créées et ne les animaient pas, souvent bénévolement il n’y aurait rien eu. C’est spécifiquement le cas pour nos deux AGEF qui gèrent un ESAT à Nuits-St-Georges et une Maison d’accueil spécialisée à Varetz. Qu’il s’agisse du projet de décret présenté en avril relatif aux modalités d’attribution de l’allocation adultes handicapés (AAH) qui marque une rupture inacceptable dans la politique du handicap.

Vous voyez qu’il y a de quoi faire, faire mieux, faire bien pour les personnes handicapées. Alors en cette année européenne du Bénévolat, avec l’AFEH changez les choses, devenez bénévole ! Gilbert LETELLIER - Président de la FAPEH

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 


B r è v es

actua l i t é s . . . Une nouvelle convention AERAS La nouvelle convention pour "S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé" (AERAS) a été signée le 1er février 2011. Elle a pour objectif "d’améliorer la convention initiale de 2007" notamment avec les engagements suivants :

• proposer à compter du 1er septembre 2011, une nouvelle garantie spécifique invalidité destinée à mieux couvrir les personnes qui sont ou ont été malades. • faciliter les démarches de souscription d’une assurance : en acceptant les questionnaires détaillés qui auront été remplis pour le compte d’un assureur concurrent, en acceptant les examens médicaux réalisés dans les 6 derniers mois (de manière à éviter de passer plusieurs fois les mêmes examens) et en harmonisant la terminologie des questionnaires de santé à partir de 2012. • aider les emprunteurs à revenus modestes à souscrire un crédit avec, par exemple, la prise en charge par les professionnels (assureurs ou banquiers) du surcoût de l’assurance quand il devient trop important.

La convention AERAS rénovée de 2011 prévoit aussi d'installer "un groupe paritaire avec des médecins référents des associations et des assureurs pour dresser, pathologie par pathologie, un diagnostic partagé sur les probabilités de décès et de rechute".

La carte européenne de stationnement La carte européenne de stationnement remplace depuis le 1er Janvier 2000, au fur et à mesure de leur renouvellement, les macarons GIC (grand invalide civil) et GIG (grand invalide de guerre). Attention : depuis le 1er janvier 2011, les places de stationnement aménagées pour les personnes en situation de handicap ne peuvent plus être utilisées que par les véhicules présentant une carte européenne de stationnement, au risque d'une contravention. Toute personne qui est titulaire d'un macaron à durée illimitée, doit faire une demande par courrier auprès de la Maison des Personnes Handicapées (MDPH) pour obtenir cette nouvelle carte. Vous devez joindre impérativement une photo d’identité. A préciser que la carte de stationnement pour personne handicapée est attribuée aux personnes atteintes d’un handicap réduisant de manière importante et durable leur capacité de déplacement à pied ou imposant un accompagnement par une tierce personne et non plus en fonction du taux d’invalidité.

Fin de l’abattement de 15 points pour les employeurs cotisant sur la base du salaire réel* Depuis janvier 2011, l’abattement forfaitaire de 15 points sur les cotisations patronales dues par les particuliers employeurs, cotisant sur la base du salaire réel (c’est-à-dire sur les rémunérations réellement versées), est supprimé. Cela se traduit par une hausse du coût de l’emploi du salarié depuis la fin du mois de janvier ou au moment du règlement du premier salaire de l’année. Pour s’en prémunir, le particulier employeur peut choisir de cotiser sur une base forfaitaire. Ce second mode de calcul étant cependant moins favorable au salarié (baisse de ses droits à la retraite notamment), le particulier employeur doit donc au préalable obtenir l’accord écrit de son salarié. Les particuliers employeurs bénéficiant d’une autre exonération de cotisations patronales de Sécurité sociale (employeurs de plus de 70 ans, bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie, de la prestation de compensation du handicap, d’une majoration pour tierce personne, etc.) ne sont pas concernés. Du côté des entreprises et associations du secteur des services à la personne, les exonérations de cotisations patronales, jusqu'au niveau du SMIC, sont également supprimées. Les organismes bénéficieront désormais des allégements de cotisations sociales de droit commun. L'avantage fiscal demeure quant à lui inchangé : les personnes utilisant des services à la personne continuent à bénéficier de 50% de réduction ou crédit d'impôt sur leurs dépenses. *Au réel, le montant des cotisations est indexé sur le montant du salaire brut versé au salarié. Au forfait, les cotisations sont plafonnées au niveau du SMIC multiplié par le nombre d'heures de travail effectuées.

Minimum de ressources garanti aux résidents en MAS : point sur les ressources à déclarer Dans un numéro précédent (n°140), nous vous informions de la mise en place, en janvier 2010, d’un minimum de ressources garanti aux personnes hébergées en Maisons d’Accueil Spécialisées et astreintes à payer le forfait journalier hospitalier consistant à laisser un « reste à vivre » correspondant à 30% du montant de l’Allocation adulte handicapé (AAH).

page  Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011


B r è v es

actua l i t é s . . . Cette mesure, prévue par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2010, a été précisée par un décret du 7 janvier 2010, puis par un arrêté du 24 août 2010, ce dernier texte listant, dans un tableau annexé, les revenus du foyer à prendre en compte et les classant en trois catégories : ressources mensuelles, éléments de patrimoine et placements financiers. Des différences d’interprétation et d’application de la mesure ont été constatées et des précisions ont été demandées par l’UNAPEI à la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS). Il en ressort* que « ni la prestation de compensation du handicap, ni l’allocation compensatrice pour tierce personne ne doivent être prises en considération pour déterminer les ressources de la personne accueillie ». Il en est de même pour les rentes viagères issues des contrats de rente survie ou d’épargne handicap et pour les intérêts capitalisés produits par ces derniers. Il reste désormais à préciser la notion des « ressources du foyer ». En effet, certaines MAS prennent en considération les ressources du foyer fiscal, ce qui est préjudiciable notamment aux résidents qui sont rattachés fiscalement au foyer de leurs parents et ne peuvent plus bénéficier du minimum garanti. *courriel du 18 janvier de la DGCS à l’UNAPEI.

114 : numéro vert du centre d’orientation des appels d’urgence des personnes déficientes auditives Depuis le 11 février 2011, le numéro 114 se rajoute aux différents numéros d’urgence existants. Il est désormais identifié comme le numéro unique permettant aux personnes 114 sourdes ou malentendantes de gagner en autonomie face aux situations d’urgence nécessitant des secours : SAMU (15), police/gendarmerie (17) et pompiers (18) ou le numéro européen (112). Les autres numéros d’urgence sociale ne sont actuellement pas pris en charge dans l’immédiat. Pour mémoire, c’est le CHU de Grenoble qui est chargé de mettre en œuvre les missions du Centre National chargé de la Réception et de l’orientation des Appels d’Urgence des personnes sourdes ou malentendantes (CNRAU). A savoir : réceptionner et orienter les demandes des intéressés quel que soit le moyen de communication téléphonique ou électronique utilisé. Deux nouvelles étapes sont prévues : • la réception de SMS et de Fax à partir de juin 2011 • la réception d’appels électroniques (email, visio, chat), de SMS et de Fax à partir de 2012-2013

Permis de conduire et personnes sourdes ou malentendantes Dans la continuité de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le Gouvernement a décidé de mettre en œuvre un plan triennal comprenant 52 mesures concrètes en direction des personnes sourdes et malentendantes pour améliorer la prévention, le dépistage et l'accompagnement, mieux prendre en compte la déficience auditive à tous les âges de la vie et rendre la société plus accessible.

La mesure 31 du plan handicap auditif prévoit des dispositions particulières pour faciliter l'accès au permis de conduire - outil indispensable d'insertion sociale, ainsi que professionnelle des personnes sourdes et malentendantes. Afin de répondre à cette mesure, l'Etat, dans une note en date du 21 septembre 2010 (texte non publié au Bulletin officiel mais consultable sur le site de l’AFEH), définit les modalités de prise en charge des frais liés à la présence de traducteurs en langue de signes (LSF) ou de codeurs en langue parlée complétée française (LPC) durant les épreuves théoriques et pratiques du permis de conduire. Aussi, dorénavant, les candidats sourds ou malentendants, pourront bénéficier gratuitement d'une traduction LSF ou LPC lors des épreuves théoriques et pratiques du permis de conduire. Les modalités d'organisation choisies sont simples (cf. note du 21 septembre 2010* : prefets_plan_ auditif_21_09_2010.pdf (PDF - 1271 Ko)) et vont permettre aux candidats de passer cet examen dans des conditions optimales. Ce texte prévoit également que le candidat, s'il le souhaite, puisse utiliser un micro HF. De plus cette note indique la nécessité de recenser et diffuser la liste des écoles de conduites accessibles aux personnes sourdes et malentendantes. *Consultable sur site Internet www.afeh.net.

Arrêté du 31 janvier 2011 et décision n°2010-1233 du 14 décembre 2010, JO du 11.02.2011

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 


dossier

La retraite

depuis la réforme du 9 novembre 2010 La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites complète les précédentes réformes de 1993 (Balladur) et 2003 (Fillon), mais en agissant cette fois sur les bornes d’âge. Ainsi l’âge légal du départ à la retraite et celui du droit automatique au taux plein seront progressivement relevés de deux ans pour les assurés nés à compter du 1er juillet 1951. En parallèle, la durée d’assurance nécessaire requise pour l’obtention d’une retraite à taux plein continue d’évoluer. Sont aussi prévus dans le volet « convergence entre secteurs public et privé », le relèvement du taux de cotisation dans la Fonction Publique, l’ajustement des modalités d’attribution du minimum garanti sur celles du minimum contributif, et la suppression du départ anticipé des fonctionnaires parents de trois enfants que nous ne développerons pas ici.

L

’âge d’ouverture du droit à la retraite

Fixé actuellement à 60 ans, l’âge légal d’ouverture du droit à une pension de retraite sera progressivement relevé, à raison de quatre mois par génération, pour atteindre 62 ans pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1956. Pour les fonctionnaires, les bornes d’âge diffèrent selon que les agents sont classés en catégorie sédentaire ou en catégorie active.

L

a durée d’assurance tous régimes

Parallèlement, la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une retraite à taux plein est majorée d’un trimestre par an, depuis le 1er janvier 2009 (selon le calendrier prévu par la loi de 2003),

pour atteindre 41 annuités en 2012 et continuera à évoluer jusqu’en 2020. Pour mémoire, le salaire minimum soumis à cotisation permettant de valider un trimestre d’assurance est égal à 200 fois le smic horaire en vigueur au 1er janvier, soit 1800 € pour 2011.

L’

âge de la retraite à taux plein

L’âge auquel le taux plein est automatiquement attribué lorsque la durée d’assurance nécessaire n’est pas atteinte (ou l’âge d’annulation de la décote), fixé jusqu’à présent à 65 ans sera progressivement relevé, à raison de quatre mois par an, pour atteindre 67 ans pour les assurés nés à comptés du 1er janvier 1956.

E

xception : maintien à 65 ans pour quatre catégories d’assurés

- Parents de 3 enfants (mesure non pérenne) qui sont nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 s’ils remplissent les conditions cumulatives suivantes : avoir eu ou élevé au moins trois enfants, avoir interrompu ou réduit leur activité professionnelle et avoir validé préalablement à cette interruption ou réduction d’activité un nombre minimum de trimestres - Parents d’un enfant handicapé (voir page 8) - Travailleurs handicapés (voir page 9) - Aidants familiaux : assurés ayant interrompu leur activité professionnelle pour s’occuper d’un membre de leur famille.

page  Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011

M

ajoration de durée d’assurance :

La majoration de durée d’assurance (MDA) consiste en l’attribution gratuite d’un ou plusieurs trimestres d’assurance vieillesse (aussi appelée « Bonification pour enfants »). La loi de 2010 élargit le bénéfice de la majoration d’assurance pour enfant né avant le 1er janvier 2004* aux fonctionnaires qui ont réduit leur activité dans le cadre d’un temps partiel à titre familial. Cette réduction d’activité est constituée d’une période de service à temps partiel d’une durée continue : - d’au moins 4 mois, pour une quotité de temps de travail de 50% du temps plein tel qu’effectué par les agents exerçant les mêmes fonctions, - d’au moins 5 mois, pour une quotité de 60%, - et d’au moins 7 mois, pour une quotité de 70%. Les agents ayant réduit leur activité à 80% ne peuvent bénéficier de ces nouvelles dispositions. *Pour les enfants nés ou adoptés après le 1er janvier 2004, la bonification d’un an a été remplacée par une simple majoration de durée d’assurance de 6 mois ou la validation du temps partiel et du congé parental jusqu’aux 3 ans de l’enfant.


dossier

M

ajoration de durée d’assurance pour les assurés relevant du régime général :

Une majoration de durée d’assurance est ouverte aux parents pour naissance, adoption et éducation de l’enfant. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2010 a étendu aux pères la possibilité d’obtenir des majorations de durée d’assurance dans la limite de quatre trimestres pour chaque enfant mineur au titre de son éducation pendant les quatre années qui suivent sa naissance ou son adoption. Cependant, les deux parents ne peuvent en bénéficier simultanément. C’est aux parents de désigner d’un commun accord le bénéficiaire de la majoration ou la répartition entre eux de cet avantage. Le choix doit être communiqué à la caisse d’assurance vieillesse compétente dans un délai de six mois à compter du quatrième anniversaire de l’enfant ou de son adoption. Le silence des parents pendant ce même délai est présumé valoir décision conjointe implicite de désignation de la mère. En cas de désaccord entre les parents (mentionné dans le même délai) la majoration est attribuée à celui qui établit avoir assumé à titre principal l’éducation de l’enfant pendant la période la plus longue. A défaut, la majoration est partagée par moitié entre les deux parents. Le décompte des trimestres majorés varie en fonction de la date de naissance ou d’adoption de l’enfant.

R

achat Fillon

Le rachat de trimestres ou versement pour la retraite (VPLR), institué par la réforme des retraites de 2003, permet aux salariés qui le souhaitent de racheter un maximum de 12 trimestres en raison d’années d’études supérieures ou d’années de cotisation incomplètes. Mais, du fait du relèvement de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans, les trimestres rachetés peuvent se révéler inutiles pour certains assurés. La loi prévoit la possibilité, pour les assurés nés à partir du 1er juillet 1951, et qui ont effectué leur VPLR avant le 13 juillet 2010, d’être remboursés. Pour cela, il ne faut pas déjà percevoir une retraite dans un régime de base ou complémentaire obligatoire. La loi prévoit un délai de 3 ans pour demander le remboursement. Les modalités seront précisées rapidement, mais la demande est d’ores et déjà possible. Le montant remboursé sera majoré pour tenir compte du temps écoulé entre le paiement du rachat et son remboursement et il sera soumis à l’impôt sur le revenu.

S

urcote

La surcote est une majoration de la pension de retraite de base dont bénéficient les assurés qui continuent de travailler au-delà de l’âge légal de la retraite et au-delà de la durée d'assurance nécessaire pour une retraite à taux plein. La surcote reste fixée à 5 % de pension supplémentaire par année supplémentaire travaillée.

INFOS sur la date de départ à la retraite L’article 46 de la loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a supprimé le principe dit du « traitement continué » qui permettait aux agents radiés des cadres et admis à la retraite en cours de mois de continuer à bénéficier d’une rémunération jusqu’à la fin de ce mois. Pour toute pension liquidée à compter du 1er juillet 2011, le versement du traitement sera interrompu dès le lendemain du dernier jour d’activité de l’agent sauf si sa mise à la retraite intervient en raison d’une invalidité ou de l’atteinte de la limite d’âge. En ce cas seulement, sa pension lui sera due à compter du jour où il cesse son activité. Exemples : 1) Un agent dont le dernier jour d'activité sera le 1er septembre 2011 ne percevra plus son traitement à compter du 2 septembre, sa pension sera due à compter du 1er octobre et versée à la fin du mois d’octobre. 2) Un agent dont le dernier jour d'activité sera le 30 septembre 2011 ne percevra plus son traitement à compter du 1er octobre. Sa pension sera due à compter du 1er octobre et versée à la fin du mois d’octobre. Les agents, qui restent libres de choisir la date de leur admission à la retraite, seront donc incités à rester en activité jusqu’à la fin d’un mois afin de ne pas subir de perte de rémunération. Circulaire NOR : BCRF1112730C DU 20 MAI 2011

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 


dossier

Mesures spécifiques aux paren et aux travailleur Parents d’enfant handicapé

D

épart anticipé

Le départ anticipé demeure possible pour les fonctionnaires parents d’un enfant vivant de plus d’un an ou ayant été élevé pendant 9 ans, et atteint d’une invalidité d’au moins 80%. Les conditions relatives à ce départ anticipé ont été assouplies. En effet, l’agent doit justifier d’un minimum de quinze années de services et doit également attester d’une période d’interruption d’activité d’au minimum deux mois ou, désormais, d’une réduction d’activité, à l’occasion de l’arrivée de l’enfant au foyer (mêmes conditions de réduction d’activité que pour la majoration de durée d’assurance, cf. ci-dessus).

A

 surance s vieillesse du parent au foyer (AVPF)

Certains parents sont affiliés obligatoirement à l’assurance vieillesse du parent au foyer pour leur permettre de se constituer des droits à retraite de base. Les cotisations sont alors à la charge des organismes débiteurs des prestations familiales. Peuvent ainsi être affiliés, sous condition de ressources, les parents bénéficiant : - de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) sans activité professionnelle - du complément de libre choix d’activité à taux partiel, exerçant une activité à temps partiel. Les personnes qui assument la charge d’enfants ou d’adultes handicapés sont également affiliées à l’AVPF dès lors qu’elles ne sont pas affiliées à l’assurance vieillesse à un autre titre et que leurs ressources n’excèdent pas certains plafonds. Il est désormais possible pour ces parents d’exercer une activité à temps partiel et de conserver le bénéfice de l’AVPF La demande d’affiliation à l’assurance volontaire vieillesse et invalidité des personnes assurant

des fonctions de tierce personne doit dorénavant être présentée dans un délai de dix ans (au lieu de deux ans) à compter du début de leur activité ou de la date à laquelle elles cessent de relever obligatoirement de l’assurance vieillesse du régime général. (le décret n°2010-1776 du 31 décembre 2010, paru au JO du 1er janvier 2011 modifie sensiblement les modalités de calcul du montant des cotisations.)

M

 intien à 65 a ans de l’âge d’obtention du taux plein

L’âge de la retraite à taux plein a été maintenu à 65 ans pour les parents : - bénéficiant d’au moins un trimestre au titre de la majoration de durée d’assurance accordée aux parents ayant élevé un enfant ouvrant droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et à son complément, ou à la prestation de compensation du handicap (PCH) - justifiant qu’ils ont été salarié ou aidant familial, pendant au moins trente mois consécutifs de leur enfant bénéficiaire de la PCH au titre des charges liées à un besoin d’aides humaines. La réglementation assimile aussi à la fonction d’aidant familial, celle de tierce personne intervenant auprès d’un bénéficiaire de l’allocation de tierce personne (ACTP).

M

ajoration de durée d’assurance pour le parent d’un enfant handicapé

L'assuré qui élève ou a élevé un enfant handicapé dont le taux d'incapacité permanente est au moins égal à 80% peut avoir droit à une majoration de sa durée d'assurance dans la limite de 8 trimestres (4 dans le cas des fonctionnaires). Cette majoration est accordée aux personnes qui ont cotisé à l'assurance vieillesse, même si le versement ne valide pas de trimestre. Elle est cumulable avec

page  Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011

la majoration de durée d'assurance pour enfant ou la majoration de durée d'assurance pour congé parental. La majoration de durée d'assurance pour enfant handicapé peut être accordée si l'enfant ouvre droit à : - l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) et son complément, pour les pensions attribuées à compter du 01/09/2003, - l'AEEH et la prestation de compensation du handicap (PCH), pour les périodes à partir du 01/01/2006. Les trimestres de majoration de durée d'assurance s'ajoutent à la durée d'assurance au régime général. Pour pouvoir prétendre à cette majoration, l’allocataire ou son conjoint doivent justifier, notamment, de l'obtention de l'allocation : fournir un justificatif que l'allocataire a obtenu la ou les allocations visées. Les périodes pour lesquelles ils ne peuvent pas produire ce justificatif doivent être attestées sur l'honneur. Lorsque l’assuré a été affilié successivement, alternativement ou simultanément à plusieurs régimes sociaux, la majoration de durée d’assurance doit être accordée par le régime auquel l’intéressé a été affilié en dernier lieu. En cas d’affiliations simultanées, c’est le régime spécial susceptible d’attribuer la pension la plus élevée qui est compétent.


dossier

parents d’enfants handicapés lleurs handicapés. Travailleurs handicapés

D

épart anticipé

La liste des personnes pouvant avoir accès au dispositif de retraite anticipée prévu en faveur des personnes handicapées a été élargie aux assurés qui justifient de la qualité de travailleur handicapé au sens du code du travail, à savoir toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites, par suite de l’altération d’une ou de plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques (art. L.5213-1 du code du travail). La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) précise que : « La qualité de travailleur handicapé n’est pas exprimée en pourcentage de handicap. Elle est liée à la gravité du handicap vis-à-vis de l’emploi. ». L’âge minimum d’attribution de la retraite anticipée pour les travailleurs handicapés demeure fixé à 55 ans. En revanche, le relèvement de l’âge limite d’attribution de celle-ci, fixé jusqu’alors à 59 ans, évolue par paliers, jusqu’à atteindre 61 ans et 11 mois pour les assurés nés en 1956. L’ouverture du droit à retraite anticipée est conditionnée à la justification d’une durée d’assurance et, à l’intérieur de cette durée, d’une durée ayant donné lieu à cotisations. Les assurés doivent avoir possédé la qualité de travailleur handicapé durant l’intégralité des durées d’assurance requises. Chacune de ces durées varie en fonction de l’âge de l’assuré à la date d’effet de sa pension et est déterminée par rapport à la durée d’assurance requise à l’âge considéré pour l’ouverture du droit à pension à taux plein.

Les textes ne précisant pas de date d’effet de la mesure, l’extension du champ des bénéficiaires est applicable à compter du 11 novembre 2010, soit au lendemain du jour de la publication de la loi au Journal officiel. La date d’effet de la retraite anticipée est donc fixée, au plus tôt au 1er décembre 2010.

L

 retraite a anticipée des fonctionnaires handicapés

La réforme ne remet pas en cause leurs conditions de départ anticipé à la retraite, l’abaissement de l’âge d’ouverture du droit à la retraite continuant à être fixé en référence à l’âge de 60 ans et non de 62 ans.

L’

âge d’obtention du taux plein

L’âge de la retraite à taux plein a été maintenu à 65 ans pour les assurés qui justifient de la qualité de travailleur handicapé (cf. ci-dessus) et remplissent les conditions relatives à la retraite anticipée (âge, durée d’assurance, effets de l’anticipation…).

L

a retraite pour inaptitude au travail

La retraite au titre de l'inaptitude au travail permet d'obtenir une retraite au taux maximum de 50 % à compter de l’âge légal de départ à la

retraite quel que soit le nombre de trimestres. L'inaptitude au travail doit être reconnue par le médecin-conseil de la caisse qui attribue la retraite. Il faut joindre un dossier médical (fourni par sa caisse de retraite) à sa demande de retraite. Certaines personnes sont considérées inaptes au travail et ne sont pas soumises au contrôle médical. Il s'agit : • des personnes reconnues invalides avant 60 ans ; • des titulaires d'une pension d'invalidité ; • des titulaires de l'allocation aux adultes handicapés ; • des titulaires de la carte d'invalidité reconnaissant au moins 80 % d'incapacité permanente. La pension de retraite au titre de l’inaptitude prend le relais à l’âge légal de départ à la retraite de la pension d'invalidité, soit 60 ans pour les personnes nées avant le 1er juillet 1951, puis progressivement 62 ans pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1956.

C

 nséquences o de la réforme sur le minimum vieillesse

L’âge d’ouverture du droit à l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées ou « minimum vieillesse ») est maintenu à 65 ans, sauf quand elle est attribuée au titre de l’inaptitude, auquel cas l’âge d’accès ne sera plus 60 ans mais sera relevé par génération au même rythme que l’âge légal de la retraite.

Loi n° 2010-1330 du 9 novembre 2010, JO du 10 novembre Décrets n° 2010-1734, n° 2010-1740, n° 2010-1741, n° 2010-1744, n° 2010-1748, n° 2010-1749, du 30 décembre 2010, JO du 31 décembre 2010, n° 20101776 du 31 décembre 2010, JO du 1er janvier 2011 et n°2011-601 du 27 mai 2011, JO du 29 mai 2011. Circ. CNAV n°2011-21 du 7 mars 2011, n°2011-25 du 17 mars 2011 et n° 2011-40 du 26 mai 2011. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2010 du 24 décembre 2009. « Ma retraite : mode d’emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite » téléchargeable sur site du ministère du travail, de l’emploi et de la santé.

Les conditions relatives à chaque mesure seront détaillées dans des fiches pratiques consultables sur le site internet www.afeh.net ou peuvent être demandées au siège.

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 


vacances ...

Les vacances 2011 sont prêtes Inscriptions et attributions des vacanciers

à partir…

Au mois d’août de cette année, 355 vacanciers vont partir sur les 15 séjours répartis sur les 12 centres de vacances.

Quelques chiffres sur les vacances

Réunion recrutement à Nantes Evidemment tout le monde n’a pas été satisfait dans ses souhaits de vacances pour son enfant. En effet, le service vacances a reçu 389 demandes de vacances dont 338 demandes chez les adultes ce qui explique, comme chaque année, que la liste d’attente est assez importante, malgré les efforts de l’association pour proposer des vacances à tous (39 personnes dont 35 dans les temps impartis à l’inscription et 4 hors délai sont sur la liste d’attente). En effet, aujourd’hui, l’A.F.E.H n’est pas en mesure de proposer plus de séjours tout en gardant la même qualité d’accompagnement pendant les vacances auprès des enfants des adhérents. On peut noter la présence de 79 personnes en fauteuil réparties sur les différents centres, malheureusement, encore deux personnes sont sur liste d’attente, malgré le fait que tous les centres soient accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Cette année, les vacances, c’est : 15 séjours, 12 centres, 15 directrices/ directeurs, 26 adjoints pédagogiques (ou économes), 14 adjointes à la santé, 185 animateurs, 5 cuisiniers, 4 aides de cuisine, 25 personnels de service, soit 275 personnes embauchées sur des périodes différentes entre la fin juillet et la fin août. Mais c’est aussi 38 minibus dont 10 adaptés et 15 voitures. Sans oublier les 8 collaborateurs du siège y compris le service vacances et les 13 administrateurs référents des séjours. Autant de moyens humains et matériels pour faire vivre au mieux les séjours du mois d’août.

Constitution des équipes Les équipes sont à ce jour constituées et complètes, sauf dans les cas de désistements de dernière minute. Les directeurs et leurs adjoints ont travaillé depuis la fin février à recruter leurs animateurs et autres personnels de service. Ils ont multiplié les réunions recrutement avec les équipes départementales (voir page 11), se sont retrouvés à Laval les 2 et 3 avril 2011 pour deux journées d’information et de finalisation de recrutement. Enfin, les postulants ont vu leurs candidatures validées lors des week-ends à VILLECRESNES.

Pas mal de familles ne jouent pas le jeu des 3 choix, sans consulter le service vacances ce qui complique la tâche de ce dernier au moment de la répartition. Enfin, les séjours concernant les mineurs affichent complets avec 24 adolescents et 27 enfants, les formules adaptées aux enfants en bas âge ou aux premiers départs connaissent du succès auprès de nouvelles familles adhérentes.

page 10 Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011

Arrivée des animateurs à Villecresnes


vacances ... Année Européenne du bénévolat et du volontariat dans le recrutement Les journées recrutement en Mars

Le week-end des directeurs en Avril

Cette année les journées de recrutement se sont déroulées dans le cadre de l’année européenne du bénévolat et du volontariat. Ces journées qui existent depuis 2007, voient tous les ans au mois de mars les équipes de direction des vacances coopérer avec les équipes AFEH départementales. La finalité étant de permettre aux directeurs de rencontrer des postulants autrement que par un simple courrier et aux candidats de soutenir une candidature, de découvrir l’ambiance et une certaine réalité des séjours. Les ambiances ainsi constituées sur ces journées sont conviviales et solidaires. Des journées marquées par la venue des familles adhérentes avec leur enfant handicapé, ravi de retrouver là un directeur, là un animateur mais surtout la chaleur humaine de ces moments de bénévolat et de volontariat pour les droits des personnes en situation de handicap.

Ce week-end permet aux directeurs de finaliser leur recrutement en appelant les candidats pour les entretenir de nouveau, confirmer une candidature, rechercher de nouvelles personnes… Ce regroupement sert aussi à informer les directeurs de la vie de l’association, des décisions qui les concernent pour le fonctionnement des vacances, cela donne également lieu à des travaux de réflexion et de construction pour améliorer les pratiques de chacun pendant les séjours : l’accompagnement des animateurs, amélioration de la journée d’accueil… Ces temps coopératifs furent animés par : Alexis KERDONCUFF (coordonnateur vacances) en présence de Gilbert LETELLIER (président national) et Chantal BERGON (secrétaire adjointe au bureau national en charge des vacances).

Réunion entre directeurs

Réunion recrutement à Bordeaux Ce sont bien des directeurs volontaires qui, certes rémunérés au mois d’août, œuvrent presque tout au long de l’année pour préparer leur séjour (bilan, recrutement, visite de centre, préparation d’équipe de direction et préparation avec l’équipe entière). Pour rappel, les réunions de recrutement ont été mises en place par le service vacances et les représentants des équipes départementales ou régionales dans les villes de France suivantes : Besançon, Bordeaux (2fois), Lille, Rennes, Nantes, Laval, Paris, Lyon, Toulouse, Tours. Cette année, la nouveauté d’être présents dans des forums jobs d’été, a permis d’entretenir 332 personnes, de créer des nouveaux partenariats avec des missions locales, des centres d’information jeunesse, tout comme nous continuons de remercier la Mutuelle Générale de Bordeaux, La Poste de Rennes, Le CARPA de l’agglomération Lyonnaise… qui nous soutiennent en mettant des locaux à notre disposition.

Les journées VILLECRESNES en Mai Les grands rendez-vous annuels, avant le début des séjours, ce sont les deux week-ends de mai pendant lesquels 120 personnes, sur chaque fin de semaine, cohabitent pendant deux jours dans l’enceinte du centre de loisirs de La Poste à Villecresnes (94). Au programme : présentation de l’association, de son fonctionnement, de ses valeurs ; travail en équipe sur la sensibilisation aux handicaps, construction des projets de séjours, approche du travail en équipe, entretiens individuels…avec, entre autres, comme finalité, de valider les recrutements des animateurs qui sont conviés à ce week-end de préparation/ sensibilisation/validation de recrutement. Equipe Catus

Plus que quelques jours à patienter, c’est bientôt l’été, destination colos pour les vacanciers... Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 11


dossier

2011

…… Année Européenne du bénévolat et du volontariat ….. éenne iat lat et du volontar

Année europ

du bénévo

www.afeh.net

nce et Reconnaissa lat du bénévo valorisation oses, ch changez les Avec l’AFEH !

vole

devenez béné

Reconnaissance et valorisation du bénévolat au sein de l’AFEH ! Avec l’année 2011 s’ouvre l’année du bénévolat et volontariat. L’AFEH a ainsi fait la démarche avec une labellisation obtenue « Reconnaissance et valorisation du bénévolat au sein de notre association » Depuis plus de 40 ans nos équipes bénévoles AFEH s’engagent et s’investissent sur tout le territoire au service des salariés et retraités parents d’enfants handicapés.

• •

L  a culture du bénévolat a évolué, inutile de le nier. Alors que dans le passé, on était porté par une flamme militante qui s’inscrivait dans la durée, dans un projet global, force est de constater que le bénévole d’aujourd’hui est plutôt dans une démarche beaucoup plus individuelle et ponctuelle. A  vant de se lamenter inutilement et dans l’espoir de pouvoir identifier de nouveaux bénévoles il nous appartient certainement de définir nos besoins ? Que pouvons-nous proposer ?

AFEH

ASSOCIATION DES FAMILLES D’ENFANTS HANDICAPES DE LA POSTE ET DE FRANCE TELECOM 8 RUE BRILLAT SAVARIN 75013 PARIS 01 58 10 15 00

Sachons aussi considérer qu’il y a des bénévoles réguliers (c’est bien le cas dans notre mouvement) qui constituent le noyau dur de l’association mais aussi « les occasionnels » qui peuvent intervenir sur une initiative, un évènement. Il s’agit certainement de penser aussi à développer « le bénévolat de compétences », c’est-à-dire des personnes qui ont une expertise, un savoir-faire, susceptibles de servir ponctuellement l’association.

Damien CRESPO mis à disposition par France Telecom à compter de ce 1er Avril 2011 dans ce cadre et qui témoigne (cf ci-contre) en est la démonstration concrète. L’AFEH a bien saisi la nécessité d’une réflexion nécessaire à tous niveaux sur nos objectifs, les besoins évolutifs de nos familles, le contexte de nos entreprises et partenaires divers, l’intérêt d'un dialogue avec d’autres structures de représentativité des personnes handicapées et des familles.

C  ’est tout le sens de l’organisation de la première réunion par plaques géographiques de nos EQUIPES AFEH qui s’est tenue au siège national à Paris et qui a réuni 35 collègues responsables bénévoles, (réunion relatée spécifiquement dans cette revue).

C’est aussi le sens de la renégociation de la convention nationale de partenariat entre notre mouvement associatif (AFEH et 2 AGEF) et La Poste qui permettra de souligner l’action au bénéfice des plus fragilisés tout en rappelant les dispositions règlementaires existantes à l’attention des salariés parents d’enfants handicapés.

L’Equipe, une valeur AFEH à enrichir et à cultiver !

Manifestations locales, soutien à nos familles, contacts divers avec nos interlocuteurs et partenaires, offre séjours vacances, projet Village Séjours Accompagnés… Saisissons toutes les occasions pour valoriser et mettre en avant les valeurs d’engagement et de solidarité de notre mouvement.

Ensemble, au travers de cette année Européenne du bénévolat et des outils de communication spécifiques faisons flotter haut et fort les couleurs de l’AFEH.

page 12 Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011


dossier TEMOIGNAGE

de Jean-Louis Bellia

(retraité de chez Schneider Electrique depuis le 1/04/2008)

Mon fils Jean-Michel, né en 1975 est atteint d’une trisomie 21. En 1994, j’ai souhaité qu’il ait une initiation à la natation, c’est alors que j’ai découvert l’ELAN Sport Adapté de Nantes. Je l’ai d’abord accompagné, puis j’ai décidé de me jeter à l’eau. En 1997, je suis devenu encadrant à la section natation de Vertou avec une première compétition en 2000. Maintenant, nous sommes 15 animateurs bénévoles autour du bassin (dont un maître-nageur officiel et 4 anciens maîtres-nageurs) pour encadrer nos 35 sportifs. C’est un réel plaisir de voir nos jeunes progresser, revenir chaque semaine avec le sourire, sans contrainte absolue de réussite mais avec la volonté d’apprendre, de montrer à leurs parents les progrès réalisés. J’éprouve du bonheur et de la joie à les voir se surpasser, vaincre leur peur de l’eau, et pour beaucoup participer à quelques compétitions pour valider leur défi. Pour moi le bénévolat, c’est avant tout ne pas se prendre trop au sérieux, mais avancer pour toujours recevoir nos jeunes avec le respect qu’ils méritent, au rythme de chacun. Chacun a un rôle à jouer dans la société dans laquelle il évolue.

Photo de groupe lors de notre concours à la Piscine Aquajad de St Brévin 23 janvier 2010 5 sportifs - 3 encadrants et 1 Maman

TEMOIGNAGE

de Damien Crespo

Au cours de ma vie professionnelle et militante à France Télécom, il m’a été donné de rencontrer les responsables de l’AFEH, d’échanger avec eux et de m’investir dans le soutien de leur action qui m’avait parue exemplaire et digne d’éloges. Aussi quand est venu le temps du « temps partiel senior » l’idée de le prendre dans la formule « mécénat de compétence » et de le proposer à l’AFEH m’est venue très vite à l’esprit. Je suis donc particulièrement satisfait que ce projet ait abouti de mettre mon enthousiasme au service de cette cause.

TEMOIGNAGE de Gilbert Guiberteau

(retraité France Télécom et adhérent à l’AFEH de Loire Atlantique et de Vendée) Papa de Lionel, 35 ans, atteint d’une trisomie 21 libre, j’ai eu connaissance de l’existence de l’AFEH en 1981, grâce à une assistante sociale.

Avec ma famille, nous avons participé aux nombreuses sorties et rencontres qu’organise l’AFEH. Lorsque le recrutement des animateurs des vacances adaptées a débuté sur Nantes, j’ai été contacté en tant que parent, pour témoigner auprès des candidats. Je n’ai pas hésité un instant. Pour moi, les vacances adaptées de l’AFEH sont très importantes, Lionel en bénéficie depuis longtemps et c’était un juste retour des choses. Cette journée me permet de présenter l’association, d’expliquer aux jeunes nos attentes en tant que parent, mais aussi les joies et les difficultés qu’ils seront amenés à rencontrer. J’ai le sentiment qu’après ces entretiens, les jeunes repartent avec une forte envie de participer et que leur regard sur le handicap sera différent. Ma participation à cette journée depuis 3 ans est pour moi une grande satisfaction et je souhaite que mon témoignage donne envie à d’autres parents de devenir bénévoles ne serait-ce que quelques heures.

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 13


afeh. . .

Une nouvelle convention de partenariat avec La Poste… ….le printemps de la confiance investissement personnel et désintéressé sont le moteur indispensable pour permettre à ces associations de développer leurs actions en faveur des postiers qui doivent faire face aux conséquences familiales, psychologiques, financières, juridiques ou matérielles d’un enfant en situation de handicap.

Et la confiance grandit. C’est actuellement la signature du Groupe La Poste. Comme une traduction concrète et heureuse, elle vient, cette confiance, de se réaffirmer, de se régénérer entre La Poste et notre mouvement associatif, l’AFEH, l’AGEF de Nuits Saint Georges, l’AGEF du Pays de Brive. Cela intervient, à point nommé, 7 ans après la première convention de partenariat signée en avril 2004 avec le Président Bailly.

La reconnaissance de ces engagements bénévoles implique que ces trois associations soient des partenaires à part entière de La Poste pour leur participation à la vie de l’entreprise, sous la forme d’un soutien spécifique. Une affirmation bienvenue, à la fois exhaustive et synthétique des dispositions réglementaires existantes à l’attention des salariés parents d’enfants handicapés. Ces dispositions, dont certaines obtenues en son temps par l’AFEH étaient devenues, ici ou là, ignorées des managers au fil des évolutions successives.

L’AFEH s’est mobilisée très fortement pour les faire connaître et reconnaître. Dans cette nouvelle convention, La Poste s’engage à apporter aux Directions de Métiers l’information à relayer auprès des managers, sur les dispositions règlementaires existantes (mentionnées à l’annexe 1 de la convention) à l’attention des salariés parents d’enfants handicapés afin de leur permettre de concilier vie professionnelle et familiale. C’est le point fort et significatif de cette nouvelle signature. Le résultat n’était pas acquis d’avance. Aujourd’hui, il l’est clairement et l’ensemble de cette convention, y compris les annexes, sera repris dans un BRH, Bulletin des ressources Humaines diffusé dans les services. (1) L’AFEH a travaillé d’arrache-pied pour obtenir ce résultat. Elle peut en être légitimement fière. Assurément dans cette démarche, la confiance a grandi.

En effet le 1er juin dernier, Georges LEFEBVRE, Délégué Général du Groupe La Poste et Gilbert LETELLIER, président de la FAPEH, au nom des trois associations ont signé une version actualisée de la convention de partenariat.

Une confiance renouvelée clairement Au-delà des actions déjà engagées et mises en œuvre, La Poste a décidé de poursuivre et de renforcer dans le cadre du plan d’action des activités sociales adopté au C.O.G.A.S., sa collaboration à la réalisation d’un ensemble d’offres, de services et de projets initialisés par ces trois associations. Elle réaffirme que les salariés de La Poste qui apportent leur concours bénévole par un

page 14 Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011

(1) la convention est disponible en permanence sur le site www.afeh.net


afeh. . .

Journées Equipes Bénévoles afeh réunies au siège national les 31 mars et 1er avril 2011

35

bénévoles du grand Est ont eu le plaisir de se retrouver en lien avec l’équipe nationale et nos collaborateurs du siège pour deux belles journées de travail en toute convivialité. Ecoute, échanges, définition de quelques actions cibles à la mesure de l’engagement de toutes nos équipes, quelques axes ont particulièrement fait l’objet de débats riches et fructueux : u Objectifs généraux de l’AFEH. u  Reconnaissance et valorisation de l’engagement de nos équipes de bénévoles au sein de notre association dans le cadre de l’année européenne du bénévolat. u  Besoins des familles, réaffirmation des mesures à l’attention des salariés parents d’enfants handicapés au sein de nos deux entreprises.

u  Se faire connaître et reconnaître auprès des salariés, des responsables de nos entreprises mais aussi des partenaires sociaux véritables interlocuteurs en lien avec les associations amies notamment du lien social.

à œuvrer au quotidien en s’appuyant sur nos valeurs d’engagement et de solidarité avec la volonté d’aller plus loin au seul bénéfice des personnes en situation de handicap.

u  Travailler en lien avec les associations locales en charge de l’accueil de nos enfants au travers des différents établissements.

AVEC UNE VOLONTE DE FER … LA VOLONTE DE FAIRE

u  Un nouveau projet AFEH innovant, soutenu par nos deux associations de Gestion, Village Séjours Accompagnés à Allassac en Corrèze conçu pour et autour de la personne en situation de handicap avec l’accompagnement nécessaire au regard de ses besoins spécifiques. En conclusion, des équipes bénévoles ne laissant place à aucun pessimisme ambiant mais au contraire déterminées

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 15


afeh. . .

Le Jumbo accueilli par Monsieur le Préfet dans le parc de la Préfecture à Tulle

Merci et bravo aux Équipes AFEH du Limousin et à l'AGEF du Pays de Brive pour la magnifique organisation les 21 et 22 Mai 2011 du 5 ème Jumbo en Pays Vert. Merci et bravo à l'amicale Side Car Tulliste pour leur fidélité, leur engagement pour la cinquième année aux côtés de notre association ainsi qu'à la municipalité d'Allassac. Des remerciements sincères pour Monsieur le Préfet de Corrèze qui a accueilli chaleureusement l'ensemble des participants dans le cadre de la Préfecture de Tulle ce 21 Mai 2011. Une super initiative, hors du commun qu'il nous est agréable de saluer car forte de sens et de valeurs affichées. En cette année 2011 année du bénévolat, c'est aussi la reconnaissance de l'engagement de toutes nos équipes et de notre mouvement afin de contribuer avant tout à changer le regard sur les personnes en situation de handicap. Quelle belle journée notamment pour la quinzaine de résidents de la MAS de Varetz qui ont pu vivre une si belle aventure. Cette initiative concrète en Limousin illustre les nombreuses actions déployées par toutes nos équipes bénévoles sur tout le territoire.

Au sein de nos Entreprises et au-delà, en lien avec les associations amies et les partenaires sociaux, faisons vivre la solidarité pour ensemble aller plus loin.

page 16 Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011


afeh. . .

Du 16 Mai à début juillet 2011 a eu lieu une exposition photographique dans les locaux de la maison des Associations, au 8 rue Brillat Savarin, siège national de L’AFEH. Les différents invités dont Jean Paul Camo, directeur de la DNAS, ont pu se rendre compte du travail réalisé sur le centre de vacances AFEH à Mayenne en 2010. Cette exposition est l’aboutissement d’un partenariat entre l’AFEH et Objectif-Image Paris-Ile de France. Une coopération née de la volonté de faire connaître tous les aspects de l’organisation de la vie dans le cadre de vacances adaptées et de restituer, en développant un projet photographique ambitieux, la dimension humaine et festive de ces relations qui se nouent au quotidien. Ce reportage avait pour objectif de faire partager la vie, en vacances, de personnes en situation de handicap dans un centre de l’AFEH.

La première des cinq courses du « Run Fémina Tour », « L’Arcachonnaise », s’est élancée le dimanche 15 mai, sur la jetée d’Eyrac, place Peynaud à Arcachon.

mener à bien cet événement mais aussi pour se signaler auprès des participantes et supporters. Ce sont les enfants qui ont ouvert le bal les premiers « le km des pitchouns » après une séance d’échauffement, puis place aux sportives de tout âge (450 femmes environ) qui avaient le choix entre 2 courses (parcours de 4 km ou 8 km) ou assurer en marche sportive les 4 km. Une course accessible à toutes Karima, sportive non voyante, accompagnée d’un guide, participait. Toutes ont pu apprécier la qualité de cette journée sportive, à caractère familial, placée sous le signe de la fête, de la convivialité et de la solidarité.

La 2ème édition de l’Arcachonnaise soutient cette année l’AFEH. Si sur chacune des inscriptions, un euro est prélevé à son profit, c’est aussi l’opportunité, le temps de ces courses, de bénéficier d’une véritable médiatisation autour de l’AFEH et ainsi la faire connaître au plus grand nombre et mobiliser ses équipes à cet événement. L’équipe AFEH Gironde, avait, la veille, décoré et tenu le stand mis gracieusement à leur disposition par le « Run Fémina Tour ». Dès 7 h, à l’ouverture du village/animations, ces bénévoles AFEH étaient à pied d’œuvre sur tout le parcours auprès de l’équipe organisatrice (signalement, ravitaillement) pour

Est venu ensuite, le temps des récompenses, des félicitations aux heureux gagnants et les remerciements chaleureux de l’AFEH à l’ensemble des participants et organisateurs du « Run Fémina Tour ».

Rendez-vous pour la prochaine foulée « La Toulousaine » le 3 juillet Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 17


régions. . .

L'AFEH ET SE La Champagne-Ardenne à 2 forums dans la Marne afin de mettre en avant les actions de l’AFEH et surtout de mieux se faire connaître. Jusqu' à l’année dernière, le conseil interrégional organisé à tour de rôle avec la région Alsace-Lorraine offrait l’occasion d’échanger des informations, de capitaliser sur les expériences de chacun. Daniel GOEDER, administrateur, délégué régional, participe aux assemblées départementales. L’assemblée générale AFEH s’est déroulée en octobre 2008, à Troyes. Malgré l’usure du tissu associatif, du vieillissement des adhérents et des membres des bureaux, nous continuons à regrouper les familles, à rompre leur isolement et à les aider.

La Champagne-Ardenne se situe au Nordest de la France.

La section Ardennes, rattachée à celle de l’Aube, va retrouver son autonomie.

Elle comprend les départements :

(Florence GILLET prochainement nommée correspondante)

des Ardennes (08), de l’Aube (10), de la Marne (51), de la Haute-Marne (52). La Champagne-Ardenne compte 10 000 hectares de lacs et de plans d'eau. Plus de 30 000 hectares de vignes sont en appellation Champagne. Car si la région Champagne-Ardenne est le berceau du champagne, c'est aussi comme dans bien d'autres régions françaises, un endroit où l'on cultive presque religieusement l'art de la table et l'amour des produits du terroir.

La section Marne en sommeil depuis 2009 est en attente d’une solution. Trois sections actives sont au service des familles. Chaque section, au-delà de la tenue de son assemblée générale statutaire, organise sorties, théâtre, arbre de Noël… Les rencontres avec d’autres associations (ANR, Amitié, ATHA, COS, MG) permettent de créer de nouveaux contacts, de tisser des liens pour le bien-être de nos enfants. Prochainement, la section Aube participera

La région compte 4 sections AFEH : La section Aube présidée par Daniel GOEDER La section Haute-Marne présidée par Denise DELAUNAY

page 18 Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011

U

n conseil interrégional est organisé chaque année avec la participation des responsables des sections. Interrégional en effet, puisque la région Champagne-Ardennes y participe avec Daniel Goeder, son Délégué régional.


régions. . .

S E S R E G IO N S L’ALSACE ET LA LORRAINE UNIS POUR L'AFEH Deux régions voisines, l’Alsace et la Lorraine, des sections départementales AFEH travaillant ensemble pour notre Association caractérisent notre Délégation régionale. Avant de préciser l’organisation AFEH, quelques rappels géographiques et historiques. L’Alsace, est située dans le fossé rhénan, issu de mouvements qui ont abouti à la séparation du massif des Vosges et de la Forêt noire. Elle jouit d’un climat agréable, d’un habitat agrémenté de maisons colorées et typiques avec une économie fondée sur l’agriculture et la viticulture mais aussi la forêt, les nouvelles technologies et ses ports fluviaux sur le Rhin. Historiquement, elle a connu la domination allemande à plusieurs reprises. Strasbourg,

Mulhouse et Colmar sont les villes principales des deux départements Bas Rhin et Haut Rhin. De son côté, la Lorraine a été rattachée à la France en 1766. Elle comprend quatre départements, la Meurthe et Moselle, la Meuse, les Vosges et la Moselle. La Moselle a suivi le sort des départements alsaciens. Des vestiges de l’occupation romaine subsistent en Lorraine. Nancy, Metz, Epinal, et Bar le Duc sont les villes les plus importantes. Verdun dans la Meuse a été le théâtre d’un des plus grands massacres d’hommes et de femmes avec près de un million de morts allemands et français. Terre d’industrie, elle a dû faire face à d’importantes et difficiles reconversions après avoir connu une très grande prospérité. Mines de fer, de charbon et de sel, textile, sidérurgie ont été les fleurons de la Lorraine. Seules restent quelques mines de sel. L’organisation de l’AFEH dans nos deux régions repose sur des sections départementales au nombre de cinq, le Bas Rhin et le Haut Rhin constituant une seule section. Elles ont un rôle de proximité qu’il faut préserver à tout prix.

D

epuis très longtemps, le but principal de ces rencontres est d’examiner la vie des sections et les préoccupations des responsable mais surtout de travailler sur les évolutions concernant la prise en charge du handicap tant au point de vue législatif que réglementaire ou des initiatives visant à améliorer la vie des personnes handicapées.

Les sections sont les suivantes : Bas Rhin-Haut Rhin : Président : Jules Kindelberger Meurthe et Moselle : Présidente : Geneviève Noël Livet Meuse : Président : Alain Larcher Moselle : Président : Philippe Tournois, par ailleurs, membre du Bureau national Vosges : Président : Jean Paul Trahin

ment venu et de la difficulté à impliquer les adhérents dans les activités et dans les responsabilités et un intérêt non manifesté des responsables de nos deux entreprises. Pourtant, toutes les sections tiennent leur AG, organisent des manifestations conviviales de fin d’année et assurent le succès de la vente des calendriers, des madeleines et des brioches qui reçoivent un bon accueil dans les services, même s’il est parfois difficile d’y accéder.

Les sections sont regroupées en une Délégation régionale animée par Claude Lemoine et Philippe Tournois. Des contacts existent aussi avec le Comité d’entreprise, mais il conviendra de définir quel type de collaboration l’AFEH « locale » peut entretenir avec lui. Enfin, les Sections ont commencé à réfléchir aux moyens de soutien des familles, notamment dans leurs relations avec les MDPH par l’intermédiaire éventuellement d’Associations représentées auprès des Conseils généraux, lieux où se prennent les décisions. Tout récemment encore, une réunion téléphonique regroupant les présidents lorrains et le président alsacien a permis de préparer la 1ère réunion par « plaque » organisée par le Bureau national. Ces réunions devraient permettre de mieux appréhender la vie réelle de l’Association et les attentes des familles et des responsables.

Les préoccupations des présidents s’ordonnent autour de leur succession le mo-

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 19


notre projet ...

Feux verts sur toute la ligne pour notre Village de Séjours Accompagnés De la phase Etudes Projet ……… Décidé dans son principe par le Conseil d’administration de l’AFEH en avril 2009, notre projet a mis quasiment deux années pour franchir et réussir toutes les étapes d’une démarche Projet. Depuis sa conception avec l’aide d’un architecte, P. PENY en passant par l’acquisition d’un terrain de 18000 m2 à Allassac près de Brive, terrain qui jouxte la Ferme Loisirs déjà existante de l’AGEF du Pays de Brive sans bien sûr oublier le permis de construire obtenu en décembre 2010 et surtout le bouclage du financement. Dans ce bouclage, si les trois associations réunies, AFEH, AGEF du Pays de Brive et AGEF de Nuits St Georges mettent quasiment le tiers, le soutien significatif des deux entreprises, La Poste et France Télécom mais aussi du CCUES de France Télécom a été décisif.

Sans être exhaustif, d’autres partenaires, La TUTELAIRE, la Mutuelle Générale, le CCAH et le Conseil Général de Corrèze contribuent également à ce projet. Le conseil d’administration AFEH des 10/11 février a pu faire un constat positif et décider de passer aux étapes suivantes.

Le décor, ou plutôt le panneau du chantier est désormais planté.

… à la phase Construction Début de Chantier fin août 2011 Après l’appel d’offres du deuxième trimestre 2011, c’est la dernière réunion du Conseil d’administration début juillet pour valider l’attribution des marchés et permettre un début de chantier fin Août. Chantier de 18 mois, ce qui veut dire une ouverture de notre Village de séjours accompagnés pour un printemps 2013. Mais aussi poursuite des constructions juridiques, comptables d’exploitation et d’animation nécessaires avec l’aide du Cabinet conseil BDO qui nous a déjà accompagné dans le prévisionnel de fonctionnement.

page 20 Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011


notre projet ...

VSA un

V illage de S éjours A ccompagnés … un concept enrichi et finalisé au cours de la phase projet

Vous êtes confronté au handicap. Vous voulez un séjour comme les autres mais qui vous soit adapté. Vous pourrez! A Allassac, que vous soyez en situation de dépendance physique, mentale, psychologique, vous pourrez, à l’envie organiser votre séjour “à la carte” et en toute autonomie. “Chez nous” vous vous sentirez comme chez vous. Le premier centre de loisirs en France pensé et conçu, au bénéfice de la personne en situation de perte d’autonomie, permanente ou temporaire. Bénéficier d’un vrai séjour réparateur lorsque l’on accompagne un enfant, un ami, un proche qui vit une situation de dépendance, ce sera désormais possible à Allassac. A ses côtés, et soulagés par la structure technique et humaine de VAS, vous pourrez désormais accéder en toute quiétude aux multiples activités proposées par notre village. Accueil en famille, en groupe... Autonomie et chaleur humaine. Nos pavillons de 4 ou 6 personnes vous ouvriront leur porte sur une ambiance “comme à la maison”... Des services à la personne “sur mesure” Vous ne serez jamais seuls. VSA, à travers son couple d’hôtes et ses partenaires, mettra à votre disposition l’ensemble de ces services au(x) jour(s) et heures de votre convenance. Nos engagements : une charte qualité Soucieux d’apporter des solutions de séjours accompagnés performantes, VSA engagera dès son ouverture une démarche qualité de certification de services. Notre objectif : le label Tourisme et Handicap

Au final, un centre d’accueil chaleureux, pensé pour des vacances familiales «comme les autres» au bénéfice de la personne en perte d’autonomie.

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 21


a gef.. . d e B r i ve David au concours de cuisine de la Sodexo Bonjour, je m’appelle David. Aujourd’hui nous sommes le 7 avril, je me lève de bonne heure car, vers 9 heures, départ pour Talence, avec Nadine, mon éducatrice, et Jean-Philippe, le cuisinier. En chemin, on retrouve Maman qui vient pour m’encourager. Eh, oui ! Cet après-midi, je participe à un concours de cuisine.

Les bénévoles de l’AGEF du Pays de Brive en action Dans le Handi-famille n° 141 nous vous avions indiqué que l’association avait entrepris le réaménagement du parc de la Maison d’Accueil en réalisant un parcours moteur et sensoriel. Les travaux sont achevés et les résidents se sont appropriés les allées pour de longues promenades. Afin d’optimiser l’utilisation du site, l’association a fait l’acquisition d’un chalet. Le week-end du 26 mars les bénévoles de l’association se sont mobilisés et mis au travail pour monter le chalet.

Après avoir pris un repas préparé et servi par les élèves du lycée hôtelier de Talence, c’est à mon tour… Me voilà habillé en vrai cuistot de la Sodexo, prêt à attaquer la fabrication de mon mille-feuilles, avec de la banane et du chocolat. Qu’est-ce qu’il fait chaud ! Deux heures à cuisiner, sans quitter son poste de travail… Puis, « stop » : nous présentons notre dessert au jury. C’est impressionnant mais bon, tout le monde est sympa… Voilà le moment des résultats : quelle ambiance, certains ont l’air triste, d’autres sautent de joie, moi, je suis content, même si je n’ai pas gagné. Déjà l’heure du retour à la Maison d’Accueil, mais promis, je vous dis à l’année prochaine…

Soucieux devant l’amas de madriers, de planches et de morceaux de bois de toutes les dimensions, il leur a bien fallu l’aide, oh ! combien précieuse, de Serge et Thierry de l’équipe d’entretien de la Maison d’Accueil, pour venir à bout de l’objectif qu’ils s’étaient fixé. Avec la participation de François, résident de la section autiste, le montage ne pouvait qu’être simplifié ! Ce chalet permettra aux résidents de trouver dans le parc un lieu d’accueil et de repos. Equipé d’un point d’eau et de sanitaires, l’équipe éducative pourra organiser de nombreuses activités. L’équipement du parc va être enrichi de mobilier urbain confectionné par l’ESAT de Nuits-Saint-Georges. Encore quelques coups de pinceaux et un aménagement intérieur à finaliser et le chalet pourra être mis à disposition des résidents et de l’équipe éducative.

Un grand bravo à l’équipe de Bénévoles de l’AGEF du Pays de Brive.

page 22 Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011


a gef.. . d e N u i t s - S a i n t - G e o r g e s

Toute une histoire 1976 – 2011 : 35 ans, c’est le temps qu’il a fallu pour que l’AGEF soit maintenant solidement ancrée dans le champ du social ; dans notre propre mouvement associatif et dans le domaine économique et social régional. Durant ces 35 années, beaucoup de choses ont changé. A toutes ces étapes marquées par les changements de société, l’AGEF a su s’adapter malgré les contraintes. Les tutelles d’Etat ou Départementale, France Télécom et La Poste ont fait leurs propres « révolutions ». Grâce au capital de confiance conforté par une gestion rigoureuse, nos partenaires ont reconnu le bien fondé de notre démarche auprès des quelque cent travailleurs en situation de handicap que nous encadrons dans le travail et l’hébergement. 35 ans, c’est bien court à l’échelle d’une société. La loi d’orientation reconnaissant les institutions médico-sociales date de 1975. C’est cependant long à l’aune d’une vie humaine et c’est dans ce laps de temps que l’AGEF de Nuits-Saint-Georges a grandi et écrit son histoire. « Gérer en bon père de famille », c’est la devise et le message que Roger DAUMARES nous a légués. Etablir sa « maison »

c’est le premier acte; puis prendre en charge, par des professionnels compétents, les personnes porteuses de handicap. Elargir le patrimoine : les Etablissements de travail et d’hébergement se sont succédés. Après, le Président, Jean-Claude NAUD et le Conseil d’Administration ont bien relevé ce défi. Pour autant, la tâche n’est pas achevée. Notre population a vieilli. Il faut trouver des activités adaptées et surtout penser à ceux qui ont ou vont cesser leur activité. C’est vers ce proche avenir qu’il nous faut se tourner. Nos partenaires traditionnels l’ont bien compris. Ils nous ont encore assuré de leur soutien à travers leurs dernières instances : signature d’un nouvel accord de partenariat avec la Poste et visite du CCUES de France Télécom. A nous d’ajouter maintenant de nouvelles pages à notre histoire. Sur une population souvent fragilisée, l’effet du vieillissement est aggravé. Au handicap de départ s’ajoutent des incapacités et des invalidités. On assiste à une disparition de l’aspect global communautaire, associatif au profit d’une prise en charge singulière adaptée à chaque travailleur.

Handi-Familles - n° 143 - votre bulletin de liaison - Juillet 2011 page 23


(QHVWRUJDQLVpHODqPHpGLWLRQGX ©581)(0,1$7285ªTXLUHJURXSHFLQT FRXUVHV $VDYRLU ©/¶$UFDFKRQQDLVHªOHPDL ©/D7RXORXVDLQHªOHMXLOOHW XQHQRXYHDXWpDYHFODqUHpGLWLRQGH ©/D)pPLQDG¶$QJOHWªOHDR€WHQ RXYHUWXUHGHV&DEDQDV ©/D%RUGHODLVHªOHVHSWHPEUH ©/D3DORLVHªOHRFWREUH /HVRXWLHQj/¶$)(+ 

/¶$)(+HVWVRXWHQXHVXUOHVFLQTFRXUVHV IpPLQLQHVGX©5XQIHPLQD7RXUª 

6XUFKDFXQHGHVLQVFULSWLRQVXQHSDUWLHGHV IRQGVVHUDYHUVpHDXSUR¿WGHO¶DVVRFLDWLRQ 

8QVWDQGHVWDXVVLPLVjGLVSRVLWLRQGDQV OHV9LOODJHV3ULVHG¶LQIRUPDWLRQVDSSHOj GRQVYHQWHGHSURGXLWVGpULYpV«

1 1 0 2

Handi-Familles N°143  
Handi-Familles N°143  

Dossier spécial retraite