Issuu on Google+

D

sier de présentation

Squelette, qui es-tu ? Une exposition du CCSTI de Grenoble, La Casemate En partenariat avec le Musée Archéologique Grenoble Saint-Laurent

e t n a r e n i n it o i t i s o p ex ir de PUBLIC t solaire à part le Familia FICIE SUPER 300 m²

8 ans

Contacts

SITION COMPO thématiques ractives e t Centre de culture scientifique technique et n i s s e e 6 espac ions numériqu industriel de Grenoble (CCSTI) lat 6 instal 2, place Saint-Laurent 38000 Grenoble ) s i a l g 04 76 44 88 80 www.ccsti-grenoble.org n en a e l b i s E s U o np LANG aptatio d a ( s i a Ludovic Maggioni / Responsable des expositions Franç 04 76 44 88 71 / 06 83 18 54 54 ludovic.maggioni@ccsti-grenoble.org

Héloïse Bouillard / Assistante projet expositions 06 36 36 14 66 exposition@ccsti-grenoble.org


Rejoignez-nous ! Editorial Implanté à proximité de La Casemate, dans le quartier St Laurent, le Musée d’Archéologie de Grenoble (MAG) vient d’être rénové et réouvert au public après des années de fermeture. Cet évènement local constitue le point de départ d’une aventure culturelle, numérique et scientifique à laquelle nous vous proposons de vous associer. En effet, la réouverture du Musée d’Archéologie de Grenoble offre l’opportunité de découvrir les dernières techniques scientifiques d’exploration et de compréhension de notre histoire. Elle propose aussi une confrontation directe, sensible, émotionnelle – voire inquiétante – avec des squelettes d’hommes, de femmes et d’enfants. Autant d’images et de situations renvoyant à notre propre corps, à notre propre squelette, tant dans la mort que dans la vie. C’est sur ce double parti-pris que les équipes de La Casemate et du MAG ont commencé à imaginer la conception d’une exposition itinérante. Dans le même temps, La Casemate expérimente et développe, avec 5 autres centres de science1 , de nouvelles manières de concevoir et réaliser des dispositifs-situations de médiation culturelle des sciences, inspirées ou mettant en œuvre des pratiques numériques. Ces nouvelles méthodes sont explicitées dans la partie « Démarche » de ce dossier. Rapidement, elles consistent à donner une place plus grande au public destinataire du projet tout au long de son processus d’élaboration.

Par ailleurs, l’ambition de ce projet dépasse le cadre initial du MAG. Il s’agit d’expérimenter, de façon concrète et avec les publics et les scientifiques, l’apport des technologies et pratiques numériques pour une meilleure sensibilisation et appropriation des connaissances et enjeux liés au patrimoine archéologique et anthropologique. Quelles expériences de visite construire avec/pour les visiteurs grâce au numérique sans renoncer pour autant au contact direct avec d’authentiques squelettes ?

1 - Dans le cadre du programme Inmédiats financé par les Investissements d’Avenir, ligne culture scientifique et égalité des chances. Pour en savoir plus : www.inmediats.fr


Plusieurs pistes ont été identifiées, ouvrant sur un parcours de visite construit autour de 6 installations, comme pour pourrez le découvrir dans la partie « Scénario » du présent dossier. Ces pistes restent à finaliser et optimiser. Enfin, ce projet ne saurait être complet sans l’engagement et la participation de différents partenaires, dont d’autres centres de culture scientifique et musées d’archéologie ou d’histoire naturelle. Ceci pour deux raisons principales, la première étant l’élaboration d’un calendrier de diffusion de l’exposition-installation sur plusieurs années, et la seconde résidant dans la consolidation du développement du projet, tant sur les plans conceptuel, scientifique, culturel, que technique et financier. Nous souhaitons vivement ouvrir notre démarche de conception-réalisation à d’autres professionnels de la médiation culturelle et scientifique, et bénéficier des nombreux retours d’expérience et bonnes pratiques déjà éprouvées. De même, sommes-nous convaincus que les projets partagés, contributifs et coconstruits sont plus durables et pertinents dans un monde où tant de connaissances et d’offres culturelles sont produites industriellement. Nous espérons que ce bref dossier vous donnera envie de rejoindre l’aventure ! Toute l’équipe de conceptionréalisation se tient à votre disposition pour échanger sur les différentes facettes de ce projet qui nous passionne à la Casemate, « Squelette, qui es-tu ? » • Laurent Chicoineau, Directeur de La Casemate, CCSTI de Grenoble


L’'innovation ouverte au coeur de la conception d’une exposition La montée en puissance du participatif

Le visiteur, et son expérience de visite, constituent aujourd’hui le point central d’une exposition. Suivant la montée en puissance des dispositifs participatifs, les visiteurs peuvent être considérés comme des « experts » des changements qui les concernent. On assiste donc à une prise en compte accrue du public, notamment par l’implication des visiteurs dans la préparation même de l’exposition.

Une démarche d’innovation ouverte et collaborative

Suivant ces tendances, la future exposition de la Casemate fait l’objet d’une démarche de conception tout à fait originale. Grâce à différentes initiatives impliquant des visiteurs et des professionnels qui le souhaitent, elle permettra aux publics de se rendre acteurs de sa coproduction, par le biais d’une démarche d’innovation ouverte et collaborative baptisée « Living Lab ».

Le numérique derrière le patrimoine

Le CCSTI de Grenoble est un lieu de médiation des sciences privilégiant le développement d’outils interactifs innovants permettant aux visiteurs de vivre des expériences uniques. Dans cette logique, il réfléchit aujourd’hui à une exposition mêlant patrimoine et outils numériques. Quels liens peuvent se tisser ? Comment le numérique peut-il enrichir le regard porté sur le patrimoine ? Pour réaliser cette expérience, une rencontre avec le Musée Archéologique Grenoble – Saint Laurent (MAG) a ouvert une porte sur les thématiques de l’archéologie et de l’anthropologie, avec un projet d’exposition itinérante de 300 m² baptisée Squelette, qui es-tu ?

Objectifs

DEMARCHE p.1 / 6

La thématique du squelette humain constituera le fil rouge de l’exposition Squelette, qui es-tu ?, dont les principaux enjeux de développement sont les suivants : • Eveiller la curiosité des publics pour l’archéologie et l’anthropologie • Mobiliser les 15-25 ans sur une thématique scientifique • Faire vivre une expérience de visite multi-sensorielle • Créer un dialogue permanent entre authentique et numérique afin de renforcer l’immersion et enrichir l’expérience de visite. • Mettre en scène des outils innovants permettant de mieux comprendre les techniques d’investigation scientifique employées en archéologie et anthropologie.


Une exposition participative Living Lab : une démarche d’innovation ouverte en 4 étapes

Ils ont déjà participé...

Cette exposition a pour ambition d’imaginer de nouvelles formes de médiation culturelle et technologique. Pour cela, un processus associant des intervenants de divers horizons a été développé dans la phase de scénarisation de l’exposition. Baptisée « Muséographie Créative », cette initiative s’inscrit plus largement dans une démarche de Living Lab, qui vise à impliquer le public dès le début de la conception des innovations, et de le rendre acteur dans la coproduction de nouveau projets culturels scientifiques. Après une phase de prototypage pendant laquelle le FabLab constitue un outil indispensable, il s’agit ainsi de mettre en place une expérimentation « grandeur nature », en faisant tester et évaluer de nouveaux outils et de nouveaux usages aux visiteurs. A la fin de cette expérimentation, les résultats seront présentés dans une exposition sur l’anthropologie baptisée Squelette qui es-tu ? Cette démarche d’innovation ouverte Living Lab doit ainsi permettre à tous les publics de pouvoir s’impliquer et collaborer à un moment ou à un autre dans la coproduction de l’exposition.

DEMARCHE p.2/ 6


Workshop « Muséographie Créative » /// 3 et 4 avril 2013 Rassemblant des professionnels de musées, des acteurs de l’innovation et du monde numérique, des amateurs d’art et de sciences, des passionnés d’éducation et de culture, et des jeunes de l'Ecole de la Deuxième Chance, ce workshop a initié une démarche d’innovation ouverte pour inventer des nouvelles expériences de visite et de médiation. 4 équipes ont ainsi été conviées à penser le futur scénario de l’exposition Squelette, qui es-tu ? Pour ce faire, les participants bénévoles ont été invités à : • Découvrir le showroom du CEA : un lieu où des technologies peuvent nourrir l’imagination pour des applications originales dans l’exposition à venir • Découvrir le musée Archéologique de Grenoble : un lieu pour se familiariser avec les thématiques de l’archéologie et de l’anthropologie, et découvrir un patrimoine • Participer à des séances de créativité accompagnée par Minatec Ideas Lab * : un temps pour rêver la future exposition, et donner naissance en équipes à des scenarii d’expositions.

3 avril

4 avril

11h30 Accueil à Minatec Ideas Lab Rendez-vous dans la salle immersive 12h30 - 14h30 Visite du showroom du CEA 15h00 Retour à Ideas Lab / Intervention INRIA: La réalité augmentée 15h15 Pause café 15h45 Debriefing technologique « à chaud » 19h00 - 21h00 Eclair de lumière au MAG : séance de light-painting en équipes

9h Accueil à Ideas Lab Rendez-vous dans la salle immersive 10h - 13h Séance de créativité accompagnée 1 13h00 -14h00 Repas 14h00 - 16h00 Séance de créativité accompagnée 2 16h00 - 17h00 Présentation commune des 4 scenarii d’équipes 17h00 - 17h30 Remarques et perspectives pour la suite du processus

DEMARCHE p.3/ 6

* MINATEC IDEAs Laboratory est un plateau d’innovation partagée-multipartenaire basé à Grenoble. Il a pour objectif de concevoir les futures applications des nouvelles technologies en basant son efficacité sur l’association de designers, d’industriels et de chercheurs en sciences humaines et sociales et/ou des utilisateurs


Prototypage /// Octobre – Mars 2014 Au regard des travaux produits lors des séances de créativité, l’équipe chargée des expositions de la Casemate a remixé les propositions des participants avec la base de scénario précédemment élaborée pour en tirer un véritable scénario d’exposition. Les dispositifs ainsi proposés feront l’objet d’un prototypage afin d’être testés et évalués par le public. Ce prototypage s’effectuera de différentes manières selon le dispositif à réaliser : en formant, dans la mesure du possible, des partenariats industriels ou avec des écoles, en faisant appel à des prestataires, mais également en utilisant au maximum le potentiel du Fablab. Cet espace où règne l’esprit du « Do It Yourself » offre en effet la possibilité à tous de concevoir, de fabriquer ses propres objets à l'aide de machines à commande numérique (fraiseuse numérique, découpeuse laser, imprimante 3D...), et d’échanger idées et savoir-faire avec le plus grand nombre.

DEMARCHE p.4/ 6

En savoir plus sur le FabLab de la Casemate : http://fablab.ccsti-grenoble.org


Expérimentation /// Avril – Octobre 2014 Les prototypes développés seront soumis à des tests auprès d’un public mixte constitué en différents panels, représentatifs de trois grands types de publics : • « Néophytes » : citoyens « ordinaires », membres des Conseils Consultatifs de Secteurs... • Jeunes de 15 à 25 ans : collégiens, lycéens, étudiants, jeune de l’ Ecole de la Deuxième Chance... • Ensemble d’« experts » : professionnels de la thématique, experts des dispositifs Living Labs, médiateurs culturels et scientifiques... Les panels permettront notamment d’étudier les représentations et les réactions des publics en relation avec ces nouveaux outils de médiation, et de faire ressortir les points de convergence et divergence d'un groupe d'utilisateurs à un autre. La méthode d’évaluation a été testée pour la première fois lors du salon EXPERIMENTA, lieu de rencontres entre arts, sciences et technologies à Grenoble. Chaque jour, 4 à 5 panels réunissant une dizaine de personnes testent différents prototype. Après chaque test, les participants répondent à cinq questions fermées à choix multiples: 1. Test expérience visiteur : Mesurer les ressentis et les impressions des visiteurs après avoir testé un prototype. 2. Test compréhension: Mesure la rapidité et simplicité de compréhension du prototype par les visiteurs 3. Test utilité : Tester l’utilité du prototype quant aux besoins, usages et pratiques des participants 4. Test utilisabilité : Tester l’utilisabilité du prototype par les visiteurs (design, ergonomie, fonctionnalité…) 5. Test usages prospectifs : Tester d’autres usages et/ou domaines d’applications potentiels pour les prototypes Les participants répondent également à quatre questions ouvertes plus qualitatives Dans un premier temps, les réponses sont analysées quasimment en temps réel et synthétisées juste après lors d’ateliers de discussion.

DEMARCHE p.5/ 6

Des rapports font ensuite la synthèse des problématiques, réactions et recommandations recueillies et formulées pendant l’expérience, et sont diffusés librement.


Exposition /// Horizon 2015 Les initiatives d’intégration des visiteurs à différentes phases de la conception permettront ainsi le développement d’une exposition itinérante innovante, en adéquation avec ses publics. Lors de sa première ouverture, cette exposition aura déjà bénéficié de tests et de retours du public, garantissant ainsi une meilleure robustesse des dispositifs, une ergonomie véritablement tournée vers l’utilisateur et une pertinence accrue de l’exposition dans son ensemble.

Les coulisses de l’exposition... Dès le début de la conception de l’exposition Squelette, qui es-tu ?, un blog a été mis en place sur la plateforme Echosciences pour suivre l’évolution du projet et se glisser dans les coulisses de l’exposition :

www.echosciences-grenoble/sites/digital-bones

DEMARCHE p.6 / 6


Scenario Arché L’entrée dans l’exposition s’effectue à travers une premier espace recréant un chantier de fouilles archéologiques. Le visiteur est invité à manipuler des carnets de relevé de terrain. En dépaçant verticalement ces calepins, les images projetées varient selon la hauteur et indiquent au visiteur les différentes couches stratigraphiques superposées sous ses pieds. Des tentes de chantier invitent les visiteurs à se familiariser avec la stratigraphie de terrain, les rites funéraires, ainsi que l’étude des objets retrouvés dans les tombes.

Illustration approximative du dispositif ArchéOS

Focus techno Le bac à sable ArchéOS permet une approche du terrain archéologiue intuitive et concrète. La projection s’adapte et l’image change selon lea profondeur mesurée par le système Ainsi, en creusant réellement dans le sable, la projection virtuelle se modifie et des éléments apparaissent ou disparaissent.

Illustration d’ambiance de l’espace ArchéOS

SCENARIO p.1 / 6


Profil’

cope

Illustration approximative du dispositif Profil’OScope

Focus techno

Un second espace plonge le visiteur au coeur d’une réserve anthropologique. Une collection d’ossements apparaissant par transparence dans des boîtes. Sur une table à gauche apparait un véritable squelette d’étude. Le visiteur peut se familiariser avec les os. En symétrie de l’autre côté, une grande table tactile évoque une paillasse de travail d’anthropologue : le visiteur va pouvoir y econstituer un squeletter, puis en déterminer les caractéristiques essentielles d’un squelette (son sexe, son âge et sa taille) afin d’établir un profil biologique.

Avec la table tactile Profil’OScope, aux dimensions d’un squelette réel, le visiteur peut jouer le rôle de l’anthropologue. Le logiciel développé permet de manipuler un squelette virtuel grandeur nature d’une manière extrêmement fluide et intuitive à l’aide d’outils adaptés.

SCENARIO p.2/ 6

Illustration d’ambiance de l’espace Profil’OScope


’can

Illustration approximative du dispositif OS’can

Focus techno Le dispositif OS’can est constitué d’un écran coulissant sur des rails et d’un laser permettant de mesurer l’emplacement de l’écran sur ces rails. Des boutons poussoirs sur le caisson permettent au visiteur de choisir parmi plusieurs pathologies Selon la pathologie sélectionnée et l’emplacement de l’écran, différentes informations sont affichées.

Au centre de cet espace se trouve un squelette sain couché dans un caisson transparent. Le visiteur est invité à sélectionner une pathologie à appliquer virtuellement à ce squelette sain, et déplacer un « scanner » au dessus du squelette afin de visualiser les effets de la pathologie. Autour de ce squelette, des ossements présentant de réelles séquelles d’accidents et de pathologies sont exposés. Ces ossements racontent au visiteur ce qu’ils peuvent nous dire de l’histoire de l’individu, de la population et des conditions de vie passées.

Photo d’ambiance : un exemple de pahologie présentée avec OS’can, le rachitisme

SCENARIO p.3 / 6


Rest’

Dans un espace évoquant un restaurant, deux tables sont disposées côte à côte. Des informations sur l’analyse alimentaire du passé sont inscrites dans des assiettes. Sur chacune des tables, un dispositif invite le visiteur à effectuer des analyses, en « testant » des objets ou des échantillons. En le plaçant à l’endroit indiqué, il obtient le résultat commenté de son analyse pour l’objet testé. Un dispositif permet ainsi de tester l’effet de différents aliments sur l’usure dentaire, tandis que l’autre permet de déterminer le régime alimentaire d’un individu grâce à une analyse chimique.

Focus techno Dans le dispositif Rest’OS, des lecteurs RFID sont dissimulés dans des fac-simile d’objets, tandis que les objets à « tester » sont équipés d’une puce RFID. La technologie utilisée est ainsi totalement transparente dans cette manipulation ludique et interactive.

SCENARIO p.4 / 6

Photo d’ambiance de l’espace Rest’OS

Illustration approximative du dispositif Rest’OS pour l’analyse chimique (spectromètre)


Mir’

Illustration approximative du dispositif Mir’OS

Focus techno Mir’OS est un dispositif à michemin entre la science et l’art, amenant le visiteur à réfléchir sur la relation de l’humain à son propre squelette. Grâce à des capteurs de mouvements, un squelette adapté à la taille du visiteur est projeté sur un écran et suit tous ses gestes.

Se trouver face au miroir squelettique Mir’OS, c’est être invité à prendre conscience avec son corps de la dimension profondément humaine de notre squelette, à la fois effrayant et fascinant. Lorsque le visiteur s’approche, un squelette radiographié apparaît dans le reflet du miroir. Entre curiosité et captivation, ce dispositif poétique se joue de l’émotion suscitée par un face à face avec son propre squelette. Le dispositif « humanise » le squelette et constitue une véritable transition vers l’espace suivant portant sur l’anthropologie culturelle.

SCENARIO p.5 / 6

Photo d’ambiance du dispositif Mir’OS


Praxin’

cope

La mort et sa figure emblématique, le squelette, ont toujours occupé une place importante dans nos sociétés, et sont intimement liés au vivant. L’installation Praxin’OScope évoque ici la diversité et la puissance de l’image du squelette dans les imaginaires collectifs. Au centre, un cœur hexagonal révèle une collection d’objets ethnographiques et culturels. Sur le cercle extérieur, six créations présentent des regards prospectifs autour du squelette. Les miroirs du centre, qui dévoilent le passé et le présent, font ainsi également écho au futur.

Illustration approximative du dispositif Praxin’OScope

Focus techno Des miroirs sans teint constituent le cœur hexagonal du praxinoscope. A l’approche du visiteur, des détecteurs de mouvements enclenchent l’éclairage progressif de ce cœur : les miroirs sans tain redeviennent des vitres transparentes, révélant ainsi les objets cachés au centre du dispositif.

Photo d’ambiance de l’espace Praxin’Oscope

SCENARIO p.6 / 6


Partenaires O O O O O

Musée archéologique Grenoble – Saint-Laurent (MAG) ESRF Grenoble / European Synchrotron Radiancy Facility CNRS Grenoble CNRS Marseille / Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe -Afrique PACEA Bordeaux / De la préhistoire à l’actuel, cultures, environnement, anthropologie

Ils se sont engagés à nos côtés...

Jean-Pascal JOSPIN, Directeur du Musée Archéologique Grenoble Saint-Laurent

Magali CROS, MINATEC IDEAS Laboratory

... Pourquoi pas vous ? Acteurs culturels et scientifiques...

Ecoles et industriels • Envisager l’innovation sous un angle différent • Valoriser autrement des technologies par le biais d’une vitrine technologique orientée vers la culture scientifique • Bénéficier d’une «résidence» technologique au sein de la Casemate • Eprouver des technologies en cours de développement • Profiter de nombreux tests, retours d’usages et évaluations • Détourner des technologies au profit d’un projet culturel innovant

• S’associer à un projet innovant : une exposition intégralement imaginée dans un processus d’innovation ouverte et collaborative • Bénéficier d’une visibilité grâce à l’itinérance de l’exposition • Tester de nouveaux dispositifs de médiation, et bénéficier de nombreux retours d’expérience • Attirer autour d’une thématique attrayante : les squelettes effraient et fascinent... à tous les âges • Valoriser un territoire : l’exposition sera conçue de manière à pouvoir éventuellement adapter ses contenus au territoire qui l’accueille


Dossier presentation squelettes