Issuu on Google+

Nicola Simioni

Votre brochure vend non seulement un produit, mais également votre image.

Avez-vous des questions au sujet de l’impression ou du papier? Consultez les experts sur hellopaper.com

Nicola Simioni, imprimeur et éditeur italien. Son entreprise familiale, Grafiche Siz S.p.A, exerce ses activités depuis plus de 50 ans et son siège social est situé à Vérone, en Italie. Quel a été le plus grand changement intervenu dans les médias depuis la création de votre entreprise ? Mon père a créé cette entreprise en 1963, lorsque l’impression était encore en noir et blanc, avec très peu d’images et beaucoup de textes. La télévision a ouvert les portes d’un nouveau monde pour la publicité par les couleurs, les images et les top-modèles. Pour s’aligner sur la télévision, le monde de l’impression a dû procéder à d’importants changements.

Quel a été le plus grand changement dans le secteur de l’imprimerie ? L’introduction des médias numériques. Tout le processus est numérique, de la PAO aux plaques, tout se fait sur ordinateur. La technologie progresse et rend notre travail plus rapide. Le travail en numérique a aussi créé des solutions de remplacement à l’impression. L’année dernière, l’industrie de l’édition européenne a perdu pas mal d’activités. Mais le papier survivra toujours : lorsque vous rencontrez un client, vous ne pouvez pas lui laisser votre ordinateur.

pouvoir offrir un emplacement pour les marques sur une page de leur magazine et sur une page de leur site Internet. Nous avons créé Tar Magazine, qui a remporté le prix du meilleur magazine en Europe cette année. Nous publions et nous imprimons Tar nousmêmes, grâce à plusieurs techniques d’impression remarquables qui mettent en valeur nos capacités. C’est un outil génial en matière de relations publiques parce qu’il montre ce que nous pouvons produire. C’est pourquoi l’impression sera toujours plus importante pour nous que l’Internet.

Selon vous, si la publicité imprimée n’existait plus, quelles seraient les retombées sur les marques ? Le papier et l’impression ne peuvent disparaître pour les marques. Les médias en ligne peuvent être complémentaires à l’impression, mais l’impression ne peut être complémentaire aux médias en ligne. Quand vous êtes en ligne, vous pouvez uniquement lire du texte, et ce que vous voyez sur la toile ne fait que passer d’un clic de souris. Vous pouvez garder un article imprimé sous la main et, de temps en temps, vous pouvez en relire son contenu plusieurs fois.

Selon vous, quelles marques s’érigent en référence du marketing intégré en utilisant tous les médias ? Diesel, en Italie. Elle est partout, sur la toile, à la télévision. Elle a un bon produit avec le message qui convient, transmis de façon correcte. Elle sait également comment s’y prendre avec les médias sociaux pour atteindre les jeunes d’une façon naturelle et non envahissante. Les internautes voient des courriers indésirables partout et en ont assez des attitudes agressives de certaines marques.

Aujourd’hui, quel est le média le plus important pour les marques grand public? Pour les marques grand public, c’est toujours la télévision. Vous pouvez toucher le monde entier en une seconde. Si vous êtes à la télévision, les gens savent que vous avez développé votre marque. N’importe qui peut créer son site Internet, mais tout le monde ne peut pas obtenir un spot TV d’une ou deux minutes sur une chaîne internationale. La télévision possède cette crédibilité qui fait d’elle un média plus puissant pour la notoriété de la marque que l’Internet.

Utilisez-vous Twitter?

Google et Amazon ont eux-mêmes assuré leur promotion uniquement en ligne. Sont-ils une exception ?

Nos sales managers ont été formés à l’école, ici à Vérone, où ils enseignent l’art de l’imprimerie. La plupart de nos sales managers ont fréquenté cette école et ont débuté comme vendeurs au sein de notre entreprise. Ils sont également formés au sein de notre entreprise pour pouvoir conseiller nos clients sur le type de reliure, de presse, de papier, etc.

Amazon et Google sont exceptionnels, tout comme la façon dont ils ont pris de l’ampleur, juste à travers la toile. Au début, ils ne devaient pas faire de la publicité parce qu’ils étaient les premiers à proposer un nouveau type de marque et une nouvelle façon de vendre. Amazon a été le premier à vendre des livres en ligne. Toute personne ou toute entreprise peut avoir une page sur la toile, mais vous n’êtes pas Bill Gates ou Microsoft pour autant. Vous devez avoir la bonne idée ; les entreprises qui ont réussi à se développer à travers la toile, sans compter les milliers qui ont échoué, ont eu des idées fortes, comme Facebook.

Les médias numériques peuvent-il remplacer les imprimés pour les marques ? Certaines marques pensent déjà à communiquer grâce à l’iPad. Les éditeurs doivent

Oui, mais j’utilise plus Facebook. Les réseaux sociaux sont très utiles, mais je ne recommanderais pas à de grosses entreprises de lancer un produit par Facebook. Il vaut mieux utiliser un média traditionnel comme la télévision ou les imprimés.

Google forme les annonceurs pour tirer le maximum de cette technologie. Qui agit de la sorte dans le domaine de l’impression ?

Quand recommanderiez-vous à un client d’imprimer une brochure ? Une brochure sympa imprimée avec la bonne encre sur le bon papier, avec de superbes illustrations : tous ces éléments sont décisifs pour la marque. Vous ne vendez pas seulement un produit à travers votre brochure, mais également votre image. Par exemple, un catalogue d’ameublement sur iPad ne peut montrer les différents types de bois. Si vous souhaitez acheter un meuble, vous devez connaître la nuance exacte du bois, et vous pourrez la voir non à l’écran, mais sur papier.


Hello 10 Answers FR Nicola Simioni