Page 1

Hélène

Prouzeau

A rchitecture portfolio


EXPERIENCES

EDUCATION Sept 2017- Mai 2018 :

Juin-juillet 2017 : Emploi Employée 2 mois chez Denerier & Martzolf Partenaires, une agence parisienne

Erasmus Première année de master dans la faculté d’architecture de RTU à Riga en Lettonie

Emploi

2015 : Concours Participation au concours d’architecture de la Fondation Médecin du Monde Juillet 2015 : Stage Stage de 3 semaines en agence d’architecture à Caen dans l’agence Marchand-Gazel Juillet 2014 : Stage Stage ouvrier de 3 semaines dans l’entreprise de taille de pierre de M. Rigault

Autocad

Architecture École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-la-Villette

Ingénierie

Photoshop

École Supérieure des Travaux Publics de Cachan

Indesign

2016-2017 : Employée chez Complétude en mathématiques, organisme de soutien scolaire

LOGICIELS

Juin 2016 : Diplôme Obtention de la licence d’architecture Pendant ma licence, j’ai participé à des cours de projets architecturaux, structure, matériaux, thermique, sociologie urbaine, histoire de l’architecture et de la ville et arts plastiques

Septembre 2013 :

Excel Rhinocéros Archicad

LANGUES Français Anglais Espagnol

Admission En double cursus architecte-ingénieur à l’ENSAPLV et l’ESTP, promotion 2021 Juin 2013:

PASSIONS Voyager

Diplome

Dessiner

Baccalauréat scientifique mention bien avec option arts plastiques

Photographier

Addresse:

Paris Mail: helene.prouzeau@hotmail.fr Téléphone: +33 6 35 25 80 14 Date de naissance: 21 Novembre 1995 Dans le cadre de mon double cursus architecte-ingénieur à l’ENSAPLV et l’ESTP, je participe à différentes expériences que je souhaite partager avec vous. Dans ce book, je vais vous montrer, sujet par sujet, les principaux projets auxquels j’ai participé pendant des enseignements ou des expériences personnelles.

3


SOMMAIRE

1

2

3

4

EXPÉRIMENTER LA VILLE

HABITER LE LOGEMENT

ACCUEILLIR LE PUBLIC

APPRENDRE À REGARDER

p 05

Les enfants d’abord !

p 14 Entre cour et jardin

p 24 Lire, exposer, (s’)adapter

p 30 Représenter le réél

p 08

Square Shades

p 18 La rue ensemble

p 28 Le centre Pompidou :

p 32 Deux objets de la ville

p 12

Avec la richesse urbaine

p 20 À la mode parisienne

p 34 Promenades

flux et structure


EXPÉRIMENTER LA VILLE LES ENFANTS D’ABORD !

Pendant mon dernier semestre de licence dans l’enseignement de projet de Mme D’Orazio et Mme Sinéus, nous avons abordé l’espace de la ville au travers d’une thématique choisie. Notre projet avait pour but d’améliorer l’appropriation de ce quartier par ses habitants. dans le nouveau quartier de la gare RER à Clichy-Montfermeil. Avec trois autres étudiantes nous avons décidé d’étudier plus précisément le thème de l’enfance aux abords de la forêt de Bondy, un espace que les habitants eux-mêmes craignent. Les pièces présentées sont un ensemble de documents faits en groupe.

Schéma directeur

5


EXPÉRIMENTER LA VILLE

LES ENFANTS D’ABORD !

FORÊT DE BONDY: GOLF, PÊCHE, PÉTANQUE JEUX THÈME FORÊT PARCOUS ÉDUCATIF SUR LA DHUIS

PMI

COLLÈGE ROMAIN ROLLAND

ÉCOLE HENRI BARBUSSE

ÉCOLE CLAUDE DILAIN

SKATE PARK

CENTRE SOCIAL ÉCOLE J-B CLÉMENT

SQUARE

PMI

ÉCOLE MARIE PAPE CARPENTER

AIRE DE JEUX

PARCOURS SPORTIF

MUR D’ESCALADE CLIMBING WALL

CRÉER DES EQUIPEMENTS EN COMPLÉMENTARITÉ AVEC L’EXISTANT

TRAVERSÉE DOUCE JUSQU’À LA FORÊT

6 LIGNES DE BUS

CRÈCHE CENTRE DE LOISIRS

TRAMWAY T4

GARE GPE

HALTE-GARDERIE, CENTRE DE FORMATION, LUDOTHÈQUE 3 MAM

CONNECTER LA FORÊT AU FUTUR CENTRE ET TRANSPORTS

Plan guide

3e

année

0 100 200m

Enseignement de Mme D’ORAZIO et Mme SINEUS

RASSEMBLER ENFANTS ET PARENTS


Crèche et centre de loisirs

Skatepark

Logements et maisons des jeunes

Se réapproprier la forêt 0 100 200m

Croquis évoquant différentes manières de s’approprier le quartier

7


EXPÉRIMENTER LA VILLE SQUARE SHADES

GRILLE

PARCOURS

Privé

Public Division Public-Privée

0 10 20m À l’ombre / rez-de-chaussée

4

e

année

Enseignement de Mr. Dongars ( RTU université, Lettonie)

3 AXES VISUELS


Pendant mon premier semestre de master 1, j’ai participé à un concours à Dubaï. Même si la philosophie de vie de cette ville me pose beaucoup de questions, j’ai appréhendé avec ce projet la création architecturale sous un climat chaud. Le plus gros challenge était de réaliser des espaces à l’échelle humaine dans le contexte des Émirats. Avec Elisa Iachellini, ma collègue, notre premier concept a été de concevoir un espace artistique protégé par l’ombre créé par les bâtiments.

0

10

20m

De la bibliothèque au bord de l’eau /

Section C2 1 : 500

9


EXPÉRIMENTER LA VILLE SQUARE SHADES

N

0 2 4m Rez-de-chaussée d’un bâtiment typique

0 4m 2 Etage d’un bâtiment typique

4

e

0 2 Coupe

année

Enseignement de Mr. Dongars ( RTU université, Lettonie)

4m


A: 70 Gravier Pare-eau 18 ISOVER plaque de laine minérale IXXO, 0,039 Pare-vapeur 5 Béton 30 Briques de céramique (333 kg/m²) 1,5 Enduits intérieur

Outside Extérieur

B: 1.5 Enduits intérieur 12 ISOVER panneaux d’isolation ECO D 032 18 Béton armé 1,5 Mortier 11,5 Briques de céramiques

Notre projet est composé de bâtiments résidentiels de 3 carrés de 12m par 12 m. Chaque étage est divisé en 3 appartements. Pour répondre au climat de Dubaï, nous avons créé 2 principaux concepts : une tour de ventilation inspirée des badgirs, système de ventilation célèbre dans les Émirats dans le passé. Et pour protéger la façade sud, on a conçu une double peau composée de briques et espaces vides.

C: Revêtement de sol Chape Film PE 1,5 ISOVER isolation ARENA PF 0,032 18 dalle de béton (333 kg/m²) 10 ISOVER isolation ARENA MASTER isow 0,038 1,3 plaque de plâtre

Tour de Ventilation tower ventilation B

Inside Intérieur

0

200

400mm

Protection pour la façade sud / Détail

Influence des badgirs / Systeme de ventilation naturelle

11


EXPÉRIMENTER LA VILLE

Au cours de ma troisième année de licence, j’ai participé, en dehors des enseignements proposés par l’école, à un concours proposé par la Fondation de Médecin du Monde. Avec 4 autre étudiantes, nous avons travaillé sur la conception d’un abri. Nous devions choisir notre destinataire et penser une architecture de moins de 25m² pouvant s’assembler pour créer un ensemble d’habitat.

AVEC LA RICHESSE URBAINE

0

1

Nous avons décidé de nous adresser aux familles refugiées et leur donner des outils pour permettre une meilleure appropriation. En choisissant la ville de Noisy-Le-Grand comme possible implantation, nous voulions proposer une carte pour repérer facilement les différentes institutions. déjà présentes sur le terrain. Nous avons également décidé de mettre notre projet en contact avec une maison de retraite pour faciliter leur insertion auprès des habitants.

2m

Coupe sur l’abri

Plan sur l’abri

Le logement, en lui-même, se distingue par sa simple structure en bois et ses espaces extérieurs individuels ou partagés. Les pièces présentées sont un ensemble de documents faits en groupe.

0

Schéma d’embrication

3

e

année

schéma structurel

Concours de la Fondation de Médecin du Monde

5

10m

Coupe des abris dans l’espace de la maison de retraite Croquis de l’espace proche

Croquis du seuil


0

100 200m

Un projet à l’échelle des facilités de la ville

13


HABITER LE LOGEMENT ENTRE COUR ET JARDIN

Durant le premier semestre de licence 3, dans l’enseignement de M. Héritier et M. Martin, nous devions imaginer un complexe de 40 logements (de typologie allant de T2 à T5) à Montreuil entre la rue Paul Bert, rue de Paris et rue Etienne Marcel. Avec une autre étudiante, nous avons profité de cet emplacement en bande pour pouvoir créer une succession entrée, cours, jardin, bibliothèque et activité de la ville. Puis pour les logements, nous avons travaillé des appartements en duplex permettant des pièces à vivre avec des doubles-hauteurs.

0 10 20m

Implantation dans un milieu urbain

3

e

année

Enseignement de M. HERITIER et M. MARTIN


Cour intérieure Place : lien vers la ville

Logements Bibliothèque

Jardins familiaux

Jardins familiaux

Figure

Circulation

Espaces extérieurs

0 2 4m 0

5 10m

Coupe

Plan du RDC

15


HABITER LE LOGEMENT ENTRE COUR ET JARDIN

Un élément répétitif

Une continuité

0

0 2 4m

5 10m

Façade sur rue Paul Bert

Plan R+1

3

e

année

Enseignement de M. HERITIER et M. MARTIN


REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

Buanderie 2,0 m²

Entrée 3,2 m²

Chambre 14,5 m²

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

Cuisine 7,8 m²

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

Dégagement 8,4 m²

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

Salon 20,6 m²

Dégagement 10,4 m² Chambre 13,3 m²

S.d.B 3,5 m²

1

0

2m

Plan RDC : logement T4 en duplex

1

2m

Plan R+1 : logement T4 en duplex

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

0

17

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF


HABITER LE LOGEMENT LA RUE ENSEMBLE

Au début de la 2ème année, dans l’enseignement de projet de M. Héritier et M. Martin, j’ai pensé un projet de logements semi-collectifs à l’angle de la rue Paul Bert et de la rue Etienne Marcel à Montreuil. Nous avions comme consignes de fabriquer sur cet emplacement 10 logements de typologies allant du T2 au T5 ainsi que des espaces extérieurs et une entrée personnelle pour chaque logement. J’ai voulu créer mon projet autour d’une rue intérieure en reprenant le parcellaire historiquement étroit de cette ville. Cet espace permet de faciliter les rencontres entre voisinages au retrait de l’activité de la ville.

Photo de la maquette du monde créé à l’arrière

Pendant ce projet, nous avons pris du temps pour concevoir la façade selon un choix de matériaux spécifique. Pour ma part, j’ai travaillé le bois et la brique blanche. 0

année

4m

Coupe entre espace intérieur et extérieur

Photos de la maquette

3e

2

Enseignement de M. HERITIER et M. MARTIN


0

5 10m

Plan du RDC

0

10

Plan du R+1

Plan du R+2

20m

Façade de la rue Paul Bert

Façade de la rue intérieure

19


HABITER LE LOGEMENT À LA MODE PARISIENNE

Pendant l’enseignement de M. Chavannes et Mme De Cauwer, il était proposé de créer 25 logements de différentes tailles (T1 au T5) avec un espace extérieur pour chacun , un seul ascenceur et un espace extérieur. Notre terrain d’implantation était situé dans le 19ème arrondissement parisien, rue de Thionville. Courettes Espace de distribution

FIGURE

0

2

DISTRIBUTION

Le parking prend aussi part à cette recherche d’un ailleurs. Pour sortir de cet espace, il faut emprunter un escalier entouré de végétation qui nous emmène vers le fond de la parcelle. Et seulement ensuite nous pouvons retourner dans l’ambiance de la ville.

4m

Coupe

2

e

année

STRUCTURE

J’ai souhaité pour mon immeuble, mettre en place un système de courettes et une structure unidirectionnelle. Je voulais créer deux mondes dans cette parcelle, un devant très bâti et un arrière qui serait une échappatoire à l’agitation de la ville ; on pourrait le décrire comme un ailleurs. Ce dernier est principalement végétalisé par un jardin et des potagers individuels. La forme en T de mon immeuble et sa structure créent un mouvement vers l’arrière pour mettre en valeur ces jardins.

Enseignement de M. CHAVANNES et Mme. DE CAUWER


0

10

20m

plan toiture et implantation du projet

0

2 4m

plan du RDC

21


HABITER LE LOGEMENT À LA MODE PARISIENNE

Photo de la maquette

0

2

4m

Plan R+2

2

e

année

Enseignement de M. CHAVANNES et Mme. DE CAUWER


TRAVERSANT

TRAME REGULIÈRE

Chambres Espace extérieur

ENTRÉE ET ESPACE EXTÉRIEUR

Salles d’eaux

ORGANISATION 0

1

2m

Plan du logement générique type T4

23


LES ÉQUIPEMENTS UNE BIBLIOTHÈQUE ET UN MUSÉE MODELÉ PAR LE MOUVEMENT DU TERRAIN

PLEIN / VIDE

Dans le cours de Mme Portnoï et M. Salazar, nous avons immaginé par binôme un complexe composé d’une bibliothèque (une grande salle et deux plus petites salles multimédias), d’un musée (une grande salle d’exposition et deux plus petites salles) et d’une partie administrative dans la cité universitaire de Paris sur une parcelle triangulaire. Nous sommes parties sur l’idée d’un bâtiment s’adaptant à la topographie du terrain pour pouvoir créer un bâtiment à l’image de ces décalages. Avec ce projet nous avons pu aussi bien travailler la forme générale que le détail de l’espace intérieur.

STRUCTURE DIRECTIONNELLE Musée Bibliothèque Accueil Administration

PROGRAMME

2

e

année

Enseignement de Mme. PORTNOÏ et M. SALAZAR


0

5

10m

Plan ombré du RDC

Séquences d’entrée de la cité universitaire à l’accueil de l’édifice

25


LES ÉQUIPEMENTS UNE BIBLIOTHÈQUE ET UN MUSÉE MODELÉ PAR LE MOUVEMENT DU TERRAIN

Au cours de cet exercie, j’ai eu la possibilité de travailler à l’échelle du détail de l’espace intérieur de la bibliothèque (au 20e).

0

5

10m

Coupe sur l’espace de la bibliothèque

Par l’étude réalisée précédemment de la bibliothèque de Plečnik à Ljubljana, en Slovénie et par mon propre usage des bibliothèques j’ai voulu mettre en avant un espace de travail et de lecture. Ainsi, j’ai imaginé des petites alcoves prenant la hauteur du Modulor pour pouvoir stocker les livres. La tographie du terrain m’a permis de faire un travail sur les vues et les continuités de sols intérieurs et extérieurs.

0

5

10m

Coupe sur l’espace du musée

2

e

année

Enseignement de Mme. PORTNOÏ et M. SALAZAR


Coupe perspective de la bibliothèque

27


LES ÉQUIPEMENTS

Lors d’un travail entre l’enseignement de projet de Mme Portnoï et M. Alzabert et de structure de M. Sandorov, nous avons fait une analyse du Centre Pompidou à Paris.

LE CENTRE POMPIDOU : FLUX ET STRUCTURE

Nous avons étudié tous les flux et la structure. Pour les flux j’ai beaucoup aimé travailler sur les déplacements des personnes qui prennent la couleur rouge Personnes Air

Croquis de l’escalator en façade

Perspective de l’occupation de la place du Centre Pompidou

Perspective sur l’espace d’exposition et sa relation à l’extérieur

2

e

année

Enseignement de Mme. PORTNOÏ, M. SALAZAR et M. SANDOROV

Eau Électricité

Maquette du Centre Pompidou et sa façade donnant sur sa place


Maquette et la façade 0

2

4m

Coupe sur le détail de ventilation en toiture

Maquette et les flux donnant sur le toit

Plan du plafond du rdc 0

2

4m

Plan sur le détail de ventilation en toiture

Façade rue

Croquis structurels

29


APPRENDRE À REGARDER REPRÉSENTER LE RÉÉL

2

e

année

Enseignement de Mme. DENEULIN


Lors de ma deuxième année d’architecture, pendant un semestre, avec madame Deneulin nous avons pu nous initier au dessin de modèles vivants. À l’aide de différents médiums, nous avons appris à appréhender les proportions du corps humain. Le principal objectif était de représenter la réalité et non pas nos idées préconçues sur ces dimensions. Et nous devions également faire sentir le rapport du corps avec son environnement proche.

31


APPRENDRE À REGARDER DEUX OBJETS DE LA VILLE

La plupart de mes cours d’arts plastiques de ces trois années, étaient dans une démarche de nous faire découvrir et aimer la ville. Dans plusieurs enseignements, il nous a été demandé de représenter cet espace. J’ai voulu dans cette double page confronter deux représentations, deux objets de la ville. Et ainsi pouvoir observer les multiples facettes de la ville. : à droite ce sont des repésentations d’échangeurs du périphérique parisien ; à gauche un alphabet des ouvertures de logements parisiens sur l’extérieur. Lors d’un intensif plastique d’arts plastiques en première année de licence, M. Segers nous a proposé de faire le tour du périphérique.... à pied ! Malgrè notre faible motivation au départ, cette expérience a été très enrichissante et nous a permis de voir Paris sous un nouveau jour . Pour retranscrire ce périple j’ai produit, avec 2 autres étudiantes, des maquettes pour représenter un échangeur, un objet urbain que l’on a croisé plusieurs fois durant notre parcours.

2/3

e

année

Enseignement de M. SEGERS et Mme. HOFFNER

Au cours de ma troisième année, Mme Hoffner nous a demandé de fabriquer un alphabet urbain. J’ai décidé de travailler sur les fenêtres. À travers leurs différences d’ouvertures, de protections et d’appropriations, elles nous offrent l’imaginaire de divers «chez-soi»..


33


APPRENDRE À REGARDER PROMENADES

Tout au long de ma licence, j’ai peu à peu pris goût à la dérive et aux voyages. Voici quelques photos et croquis que j’ai pu faire durant ces parcours. Trois thèmes régulent la plupart du temps mes balades : la lumière, la hauteur et le paysage. Entre Paris, Lyon, Milan ou encore Bordeaux j’ai voulu par ces images m’approprier à ma manière ces espaces.

Musée Gallo-Romain, Lyon

Couvent de la Tourette, Eveux

LUMIÈRE

1/2/3

e

année

Paris

Paris


Bosco Verticale Milan

Stade Chaban-Delmas, Bordeaux

HAUTEUR

Tour Velasca, Milan

Tour Velasca, Milan

35


Hélène Prouzeau helene.prouzeau@hotmail.fr

Portfolio hélène prouzeau (Fr)  
Portfolio hélène prouzeau (Fr)  
Advertisement