Issuu on Google+

Référentiel

Août 2012

www.pasto.ddec85.org

Enseignement Catholique de Vendée

Tableau de Bord pour piloter un

Projet d’Animation Pastorale e

s e u q i l o h t a c ts n e m e s s i l b a t é dans les p Espéran t n e Ca c m e n g d’ensei d er et 2n Degré du 1

© D.R.

L’audace de CROIRE et d’AIMER l’AVENIR


N O I T C U D INTRO érance...

Besoin d’Esp

grandes tes ou des plus ti pe us pl s de la grande nces in. Mais sans in des espéra em so ch be s en t on en av s ienn nt pas.» «Nou ur, nous maint les ne suffise jo el le e, st ur re jo le au - qui, sser tout qui doit dépa ESPERANCE, tienne (n°31) ré l’espérance ch r su I XV ît Beno ues d’enseients catholiq em ss li ab ét s posture s de travailler leur re, les acteur de co », en rd ui ga ’h re rd pour faire Aujou nger de ec les autres av uent de «cha s in un nt s co le t t en en gnem Ils se reli sionnalisme. et leur profes . personne ec pasgrandir chaque engageons av us no us no , gile. tre réseau core, dans no la transmission de l’Evan de Aujourd’hui en et n de l’éducatio la pédagogie, de n eprenez. ai rr te le que vous entr sion sur ce ut de façon to ns da vement tre en œuvre vi et m er ag de ur unautés e co m tr m et en r les co us perm de no ai ur te ai Je tiens à vous po uh ue so e. Il pratiq ement : PAP. être un outil, notre spécificité pastoralde leur projet d’établiss ut ve rd bo ère propre dans le volet pastoral à Ce tableau de notre caractet communiqué progresser opérationnelle re défis. Il sera li 3 re r , su re uv er is œ il ob à mettre en ls et nous m lever 2 écuei gions ensemble. re te ai uh so ga bord us en Ce tableau deenaires afin que nous no rt pa s no us to uscité au Christ ress i fo la s e d il n e io cu e la proposit - Relever 2 é vangile et d é l’ e d on ti dissolu s implicites. • Celui de la ion aux valeur at uc religieuses éd e un dans astorales ou p s té vi ti ac s n de marginalisatio res. devons-nous • Celui de laélèves et adultes volontai nos écoles, ouunesse, à vos ns da s ne es en qu je ti ré tre à quel des valeurs ch intégral à noosition.» donner que et du vivre-ensemble de op ne pr à re r iè ue rn in la cont table « Devons-noussource de l’amour véri ocèse de Luçon opte po)ur u di 12 ie D du 20 r r ie er eu nv nn st ja do coeur de Pa de Vendée, 21 enfants ? MonCASTET (AG UDOGEC et Apel ur Monseigne nées à venir nfiance les an co en re ui tr is pour cons ion div ine : s. Qu’ils puissent er sur 3 déf ité et en filiat lide - Nous mobilis an so m u re e. h êt m n ai d’ e u n ir ie afi grand monde que D irituellement aux élèves de nement et sp monde qui change, en ce ai m • Permettrens hu nt se ui ce tr : Qu’ils se co confiance dans leur vie en s éducatives communautéaccès à des temps de s de s te ul avancer en ad s oir t). et pastoral de ives puisse av compagnemen ffle éducatif s communautés éducatem ac u d’ so et le t ir en n te de rc te ou • Sou ul ss ad re de embre onsables des uelle (temps Que chaque m avec les resp euse et spirit gi re li ai re n n on io si at is tm form ucatives, artenariale e : r l’alliance pde chrétiens du Diocèse membres des équipes édmmunaue fi vi vi t e r • Structure rvices et mouvements chefs d’établissement et s dans les paroisses et co paroisses, see, en Eglise diocésaine, ains et responsables laïc fraternité. Qu’ensembl chistes, services diocés sons de nouveaux liens de prêtres, caté ité, nous nous construi aux établistés de proxim r les Evêquesmission dans pa ée nfi co pte la mission storale sur laiocèse à faire ent à son coms p.6). Dans sa lettre pa m le ta out le d to d en ai ut f. Stat t engage t «t bord repr (c te t de as en u C m r ea u ne bl e ig n ta ig Ce la mission.» 11), Monse oliques d’Ense s sements cathhrist ressuscité (12 juin 20Christ, le lieu d’où naît nous pouvon le C c ouvent que dace des chefs l’Esprit du tre personnelle ave pr us no ts en de la rencon s établissemsens missionnaire et l’au s chrétiens du de Tutelle de le r t su en , em es enveillant de iv gn bi at pa rs uc m ou éd co nc s ac co pe d’ ui le Les visites le dynamisme des éq de leurs équipes, sur compter sur ents 1er et 2nd degré et d’établissem Diocèse. MERIAU ements. -Christophe mes encourag an et Je ce an nfi e ma co césain Recevez tout Directeur dio

3


Sommaire

d r o B e d u Tablea piloter...

référentiel

pour

Mai 2012

n°2

Pastorale et Fait religieux

Enseignement Catholique de Vendée Eglise

aimer

catÉchÈse

intériorité V I E E s p é r a n c e universel é d u c a t i o n silence éternel catholique foi louange missionmodèles développer donner éveiller fête faire rencontre amitié gr â ce pardonner REUSSITE charité DEVENIR a ppr e n t issa ge s

Jésus-Christ www.pasto.ddec85.org

joie eucharistie

religion

ressourcement

Dieu

so lida rité

prière

qu otidien fragi l e p l a i s i r

accompagnement

ouverture

lumi ère servir

parents

équipes

dire

sanctuaire

Enseignement Catholique de Vendée

Tableau de bord pour piloter un

SOMMAIRE

Quels objeCTifs ?

Projet d’animation Pastorale e

ues ments catholiq dans les établisse p espéran Ca c d’enseignement nd ré er du 1 et 2 Deg

2.1 Eduquer au souffle de l’Evangile dans la mission d’enseignement et d’éducation : © D.R.

2.1.1 Assurer la mission dans l’enseignement et l’éducation P.11 2.1.2 Honorer la dimension spirituelle de chacun P.12 2.1.3 transmettre la culture dans une vision de l’homme référée à l’evangile P.13

p espéran Ca c

www.pasto.ddec85.org

e

2.2 dire la source et le sens de notre action dans la mission de proposition de la foi : 2.2.1 transmettre la culture chrétienne P.13 2.2.2 témoigner au coeur de la vie : la Première Annonce de l’evangile P.13 2.2.3 Répondre à des cheminements personnels : eveil à la foi et catéchèse P.14

2.3 Assurer l’animation pastorale de l’établissement

n°1

2.3.1 Animer la communauté éducative en vue de la réalisation du projet éducatif P.15 2.3.2 élaborer un projet d’animation pastorale attentif aux besoins de chacun P.15 2.3.3 célébrer et prier dans l’établissement P.15 2.3.4 Relier établissement et eglise locale P.15

Quels PoinTs d’aPPui ? Archipel du Vivre-ensemble

1.1 Quels textes référents nationaux ?

P.6

1.2 Quels textes référents diocésains ?

P.6

Archipel de la Lutte contre les inégalités

1.3 Vocabulaire pour l’animation pastorale de quoi parle-t-on ? P.7-10 1.3.1 Pastorale scolaire : quelle définition ? P.7 1.3.2 communauté éducative ? communauté de chrétiens ? P.7 1.3.3 Projet éducatif ? Projet d’Animation Pastorale ? P.8 1.3.4 service de la personne ? service d’humanisation ? P.8&9 1.3.5 dimension religieuse de la culture ? fait religieux ? P.9 1.3.6 formation éthique ? education affective ? engagement solidaire ? P.9 1.3.7 Annonce de l’evangile & célébration ? P.10 1.3.8 Pastorale scolaire et église diocésaine ? P.10

Archipel du Questionnement de la Vie

ouTils de CommuniCaTion 3.3

Des propositions pastorales diversifiées...

pendant l’ heure spécifique 1 heure par semaine

3.3.1 - ... en écoles

En établissement catholique, la proposition explicite de la foi chrétienne s’effectue de deux manières.

Pour tous, par temps balisés :

cours de découverte de la religion chrétienne Formation humaine et éthique

Cours de culture chrétienne ou récits bibliques

Témoignages 1ère Annonce de l’Évangile

ECOLES

3.3.2 ... en CollègeS, lyCéeS et PoSt-baC Enseignement Catholique de Vendée

A - des propositions pAstorAles pour tous les Jeunes et Adultes durant des temps balisés

AGIR

Projets d’action éthique

Découverte des autres religions

Puis par modules ou séquences : Avec l’accord des parents :

eveil à la foi catéchèse - initiation à la vie chrétienne

sinon :

suite des cours de découverte de la religion chrétienne

CHOISIR Modules de formation humaine

reMArques • Pour les enfants et les jeunes dont les parents sont d’accord pour la catéchèse ou l’éveil à la foi, un chemin d’initiation à la vie chrétienne va permettre de les conduire au sacrement de l’initiation : baptême, eucharistie, pardon, confirmation. Le projet catéchétique diocésain offre un cadre structuré pour organiser les temps de catéchèse. Les documents promulgués par notre évêque (via le service diocésain de catéchèse), permettent d’assurer le cheminement catéchétique de façon rigoureuse et consistante. La collaboration entre l’école et les différents acteurs de la paroisse et notamment le curé et le responsable laïque en mission ecclésiale, ou le responsable paroissial, assurent un partenariat solide pour la mise en oeuvre de la catéchèse et de l’éveil à la foi.

E COMPRENDR Séquences

de culture chrétienne

Préparation et vie sacramentelle

Modules catéchétiques

CROIRE

Modules catéchétiques

CÉLÉBRER

cours de découverte de la religion chrétienne Témoignages 1ère Annonce de l’Évangile

Cours de culture chrétienne ou récits bibliques

17

Découverte des autres religions

Donner des repères, s’appuyant sur la tradition biblique et ecclésiale, concernant la personne humaine, les relations humaines, le bien commun, la démarche citoyenne, l’éducation affective et sexuelle, les conduites à risques, etc... Former les jeunes au discernement, au choix, à l’engagement et à la prise de responsabilité.

P.17

Célébrations, Prière, Sacrements

Ouvrir les jeunes au fait religieux, aux autres religions et au dialogue interreligieux.

Les croyants de la Bible reconnaissent un Dieu qui agit : il crée, il sauve, il appelle, il conduit, il dérange, il pardonne ; en un mot, il est passionné. Le Christ évangélise par ses actes de guérison, ses rencontres, les gestes qu’il pose, quand il touche, relève, rejoint ceux qu’il rencontre. Dieu suscite l’action, il invite les croyants à agir. Le Christ envoie ses disciples pour être les « levains dans la pâte ». Sous l’impulsion de l’Esprit Saint, l’Église est un peuple de croyants qui cherche à agir pour le bonheur des hommes et l’avènement du Royaume de Dieu. Dans l’action, elle reconnaît la présence agissante de Dieu.

L’enfant et le jeune apprennent par l’agir, ils sont heureux de poser des actes de manière réfléchie et responsable. Les uns et les autres, grâce à un agir suscité et bien accompagné par les adultes, progressent dans leur développement personnel et dans l’estime d’euxmêmes et du groupe. Toutes les formes d’agir de la vie scolaire sont concernées : l’apprentissage, les projets personnalisés, les projets de classe, de groupes, d’établissement… Chaque élève est encouragé à développer ses potentialités d’action. L’éducateur a un rôle essentiel pour valoriser les progrès réalisés, pour redonner confiance après un échec, pour donner du sens aux actions entreprises.

L’Église a développé des démarches performantes pour relire les actions et les projets, pour faire surgir le sens qu’ils prennent pour les acteurs. A la lumière de l’Évangile et des repères de la tradition ecclésiale, une action même apparemment insignifiante ou qui rencontre des obstacles, est porteuse d’avenir et d’engagement. Il sera nécessaire, dans cet axe du Projet d’Animation Pastorale, de veiller à la qualité de la relecture de l’action et des projets. A travers eux, ce sont les personnes et les groupes humains qui adviennent.

Former à l’intelligence de la foi chrétienne et inviter à la vivre, en partenariat avec les paroisses et mouvements d’Église.

Réunir tous les jeunes pour célébrer les temps forts de la vie scolaire : rentrée, fête patronale, départ, événements familiaux, en développant le sens de l’intériorité, des rites collectifs, et des démarches symboliques.

18

L’agir est une réalité éducative essentielle Expérience humaine fondatrice, expérience de foi, l’agir tient donc une place privilégiée dans l’éducation. L’action personnelle accompagnée, partagée, intériorisée, exprimée est source de développement et de gratification. L’action collective, concertée, programmée, oriente positivement les relations et le vivre ensemble. Ces deux dimensions de l’action s’interpellent et s’autofécondent.

Les temps liturgiques de l’Avent et du Carême sont des cadres propices à ces projets ; tendus vers la joie des fêtes de Noël et Pâques, ces périodes suscitent la générosité et l’ouverture au monde, elles invitent au changement, à l’effort, au dépassement de soi, dans une démarche collective. Tout au long de l’année, d’autres projets peuvent aussi se développer.

Proposer une initiation à la foi et à la vie chrétienne par divers modules catéchétiques selon les orientations diocésaines de notre Evêque.

Célébrer les temps forts liturgiques chrétiens, proposer des temps réguliers de prière, dans les établissements ou en paroisse. Proposer l’initiation aux sacrements.

J’AGIS

AGIR – Vivre des projets d’action éthique en enseignement catholique de Vendée

La vie quotidienne, personnelle et collective, est le creuset premier du développement humain. Les multiples actes de chaque jour tissent la personnalité sans cesse en devenir des enfants et des jeunes, comme des adultes ; l’être humain s’apprend et se comprend à travers les gestes, les paroles, les attitudes, qu’il donne et reçoit au fil du temps. Les impacts sensoriels et émotionnels qui en découlent stimulent la réflexion, la construction de l’identité, le positionnement social.

Des actions spécifiques cherchant à mettre en œuvre un « plus d’humanité » selon l’ambition évangélique, sont à promouvoir. Il s’agit de concrétiser le sens du don de soi, de la générosité, de la solidarité dans la joie et les peines ; il s’agit de donner du sens à la recherche de Dieu et de vivre des partenariats au-delà des clivages habituels. Cela fonde la mise en œuvre de projets éthiques simples et audacieux.

Permettre à tous les jeunes de connaître et de comprendre les éléments de culture chrétienne qui influencent notre société.

durant des temps balisés

Célébration des temps liturgiques

• Pour tous les enfants et les jeunes, y compris ceux dont les familles ne voudraient pas qu’ils participent aux temps de catéchèse ou d’éveil à la foi, des cours de découverte de la religion chrétienne seront effectués. Ils comprendront des cours de culture chrétienne ou de récits bibliques, des temps de témoignages et de première annonce de l’Évangile (lors d’une fête chrétienne, d’un fait d’actualité, d’un événement local, d’une naissance ou d’un deuil...) ainsi que des actions d’éducation et d’engagement solidaire. Ces cours seront donnés par une personne positionnée comme « enseignant ». Ces cours ne peuvent pas conduire au sacrement du baptême ou à la première des communions, ou encore à la confirmation selon le Projet Catéchétique Diocésain.

Formation humaine et éthique

Permettre aux jeunes d’élaborer et de vivre des projets de solidarité, en partenariat avec des associations et les services d’Église, dans une ouverture active à l’universel et à l’environnement. Les aider à relire ces actions et leurs enjeux.

B - des propositions pAstorAles pour les Jeunes et Adultes volontAires

eveil à la foi - catéchèse - initiation à la vie chrétienne Temps d’intériorité et de prière

Favoriser la mise en oeuvre et le respect des règles de vie pour que chacun prenne sa place, soit reconnu, et s’engage dans des actions, nécessaires à la vie commune.

COLLEGES LYCEES POST-BAC

P.18

www. p as t o.4dde c 8 5 . or g


e l a r o t s a p n o i t a m i n a ’ d t seignement e n j ’e d o s r e u p q li o ...un ents cath en établissem

N°3

QUELle organisation et management ?

3.1 Une Animation Pastorale dans une démarche de projet

N°4

P.16

3.2 Une Animation Pastorale dans une démarche de proposition et d’initiation P.16

4.2 Les Chargés de Mission Pastorale Scolaire P.32&33

3.3.1 ... En écoles P.17 3.3.2 ... En collèges, lycées et post-bac P.18&19

3.4 Dans une progression d’objectifs du cycle 1 à post-bac P.20-31 • • • •

COLLEGES En sixième P.24 En cinquième P.25 En quatrième P.26 En troisième P.27

QUEL rôle pour chacun ?

4.1 Le chef d’établissement P.32

3.3 Des propositions pastorales diversifiées...

Ecoles • En cycle 1 et début de cycle 2 P.20&21 • En fin de cycle 2 et cycle 3 P.22&23

Enseignement Catholique de Vendée

4.3 Les professeurs...

• • • •

LYCEES et post-bac En seconde P.28 En première P.29 En terminale P.30 En Bac Pro P.31

4.3.1 ...Passeurs de savoirs, de compétences et d’humanité P.33 4.3.2 ... Membres de la communauté éducative P.33 4.3.3 ...Qui prennent en compte les faits religieux dans leur enseignement P.33 4.3.4 ...Invités à prendre part aux actions pastorales explicites P.34

4.4 Les personnels P.34

N°5

4.5 Les parents

4.6 Les prêtres référents

QUELs outils de mise en oeuvre ?

5.1 Le budget pastoral

P.34 P.34

4.7 Les diacres P.35 4.8 Les religieux et laïques consacrés P.35

P.36&37

4.9 Les enfants, les jeunes P.35

5.2 La répartition annuelle de l’animation pastorale explicite P.38

4.9.1 Accueillir les enfants, les jeunes dans leur culture 4.9.2 Accueillir les enfants dans leur diversité religieuse

5.3 La check-list des responsabilités P.39&40 5.4 Une fiche de poste type pour les Chargés de Mission en Pastorale Scolaire P.41&42 5.5 Etat des lieux de l’animation pastorale explicite P.43 5.6 Définir ses objectifs en pastorale 5.7 Bilan de fin d’année

P.44&45

P.46

Outils de communication

CHOISIR – Vivre des modules de formation humaine et éthique

COMPRENDRE (OU CONNAÎTRE) – Vivre des séquences de culture chrétienne

L’être humain est un « être pour le bonheur ». Devenir humain, c’est réaliser ce que chacun a d’unique, c’est tendre vers le bonheur, toujours en relation avec les autres. C’est en cela que l’homme est un être moral et qu’il a besoin de développer une réflexion morale. Toute société a besoin de repères pour guider la vie collective. Ces règles éclairent la conscience et guident la vie de chacun à la recherche d’une vie meilleure. L’autonomie et la liberté de tout individu sont à respecter et à valoriser. Cependant, comment imaginer une société où chacun agirait selon ses désirs sans aucun souci des autres. La liberté de chacun appelle la liberté d’autrui, et donc des lois pour garantir ces libertés.

Au-delà d’une connaissance liée au passé, la culture est un tout complexe : coutumes, croyances, symboles, rituels, réalisations humaines et connaissances. Elle est un ensemble de comportements qui fait qu’un groupe se distingue d’autres groupes et s’inscrit dans une histoire particulière. La culture permet à l’homme de se tenir debout dans l’existence. C’est un savoir être au monde en évolution Ce qui complexifie sa compréhension aujourd’hui, c’est que nous participons de plusieurs cultures qui interfèrent plus ou moins harmonieusement.

La vie scolaire éduque concrètement à la vie morale.

La famille est le lieu naturel et premier de l’édu-

cation et du don de l’affection, mais aujourd’hui, bien des familles sont démunies pour transmettre des repères pour vivre en société. Le rôle de socialisation dévolu à l’école est donc accru. Il poursuit un double objectif : donner de la joie à vivre ensemble dans l’interaction fructueuse nouée avec les autres et apprendre les règles nécessaires à ce vivre ensemble. Les enfants et les jeunes ont besoin d’être accompagnés dans leur questionnement. Notre société occidentale est profondément modelée par la morale biblique. Dans le décalogue (les dix paroles de vie ou dix commandements), sont donnés les repères fondateurs d’une liberté humaine ajustée à celle d’autrui. Ils se résument dans une orientation positive « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Lévitique 19,18). Leur portée anthropologique est universelle. Le Christ les reprend, mais il invite à dépasser la morale minimale du donnant-donnant. Avec les Béatitudes, il propose un chemin de bonheur exigeant, bonheur paradoxal qui passe par la Croix de Pâques, et qui invite à une conversion de l’homme et des rapports humains. Le pardon, le don gratuit, l’amour des ennemis transcendent les rapports de force, les conflits. Ils engendrent une humanité nouvelle.

« L’Enseignement catholique est un des lieux privilégiés où l’Église peut révéler l’homme à lui-même, lui faire découvrir le sens de son existence (…). Le projet éducatif transmet une vision de la personne et de la société puisée aux sources du mystère pascal du Christ et qui donne à chaque homme sa dignité (…). L’ensemble de la tâche de l’éducation catholique est orienté vers la formation intégrale de l’homme auquel on ouvre l’horizon merveilleux des réponses qu’offre la Révélation chrétienne sur le sens dernier de l’homme lui-même, de la vie humaine, de l’histoire et du monde ». Ces phrases extraites du préambule du Statut de l’Enseignement Catholique donnent la visée générale de la formation humaine qu’il veut dispenser.

JE CHOISIS Depuis deux mille ans, l’Église recherche inlassablement, dans des contextes nouveaux, à traduire cette

invitation au bonheur. Elle se veut fidèle au mes-

sage évangélique tout en prenant en compte le formidable essor des sciences humaines qui contribuent à la compréhension de l’homme et de la société. Ce développement des sciences et de la technique révolutionne la vie quotidienne dans tous les domaines. L’adage « science sans conscience est ruine de l’âme » invite l’Église et tous les moralistes à étudier de près les enjeux éthiques de situations inédites. L’Église en référence au Christ ne peut renoncer à la primauté de la dignité humaine et cherche donc à proposer des repères pour la préserver.

ou de récits bibliques

Parmi elles, la manière chrétienne de vivre la culture (culture chrétienne) a profondément marqué notre société dans tous les domaines : l’histoire, l’art, l’organisation du temps, la littérature, la philosophie, les institutions politiques et sociales… Cependant, depuis trois siècles, elle a progressivement perdu son rôle prépondérant de matrice sociale. De nos jours, le christianisme est une voix parmi d’autres. Ses manifestations sont plus ténues. Ceci nécessite donc un effort inédit de (re)découverte pour les jeunes générations. Du côté de la société occidentale, « une marginalisation croissante de la foi chrétienne » affecte l’ensemble de nos contemporains. Ce mouvement s’accompagne d’une perte de sens des repères chrétiens fondateurs de notre culture collective. Cette méconnaissance véhicule une image du christianisme bien souvent incomplète, voire réductrice, qui peut engendrer l’indifférence ou l’hostilité comme l’a souligné à juste titre le rapport Debray.

tée, de la maternelle au post Bac, des modules spécifiques sont à mettre en place pour l’éducation de la conscience, du bien et du mal, du désir de bonheur, de la liberté, des droits et des devoirs. D’autres viseront à former au sens du bien commun, des relations humaines, de l’affectivité et de la raison, de la justice et de la vérité. Les questions éthiques touchant au respect de la vie de sa conception à sa fin méritent une formation particulière. Ces séquences, loin de vouloir encadrer ou brimer les aspirations et les libertés personnelles, souhaitent les présenter et les mettre en dialogue de manière positive. Elles contribueront à former des personnes capables de se situer personnellement dans le riche jeu des relations.

Les cours de culture chrétienne proposent à tous les élèves une recherche active dans le domaine de la religion. Sans solliciter ni leur adhésion, ni leurs convictions, ils les ouvrent à la dynamique interne des croyants de la Bible et de l’Église d’hier et d’aujourd’hui. Ils cherchent à rendre l’élève acteur.

est l’Église qui, continuant la mission du Maître, Jésus, et, sous l’action de l’Esprit, a été appelée à être éducatrice de la foi. Par conséquent, l’Église, en imitant la Mère du Seigneur, conserve fidèlement l’Évangile dans son cœur, elle l’annonce, le célèbre, le vit et le transmet, par la catéchèse, à tous ceux qui ont décidé de suivre Jésus-Christ. (DGC 78).

Les cours de culture chrétienne ne nécessitent pas une implication de l’ordre de la conviction personnelle pour l’adulte encadrant.

dialogue interdisciplinaire, fonde, renforce, développe et complète l’action éducative de l’école (DGC 73).

DS JE COMPREN mettre aux enfants et aux jeunes de s’inscrire dans notre histoire occidentale particulière, marquée par le christianisme. Cet enseignement répond à un besoin légitime de compréhension de la société occidentale et invite à connaître le socle des valeurs du projet éducatif de l’enseignement catholique. Il ouvre à la connaissance et au respect des autres religions.

ou des temps d’éveil à la foi

La catéchèse invite à souscrire à une démarche de foi personnelle et ecclésiale en Jésus-Christ. Elle permet aux baptisés d’approfondir cette foi et leur relation à Dieu. Cette démarche comporte l’acquisition de connaissances et une expérience spirituelle, une initiation par la vie communautaire, en équipe de catéchèse, à l’école, et dans les rassemblements paroissiaux. La catéchèse demande une libre adhésion et une véritable implication. Elle invite chacun à dire : « je », à s’interpeller dans un « nous » ecclésial, à dire « tu » à Dieu.

Catéchèse, étymologiquement, signifie « faire résonner » la Bonne Nouvelle dans la vie humaine. Elle a une pédagogie propre, différente de l’enseignement ou de l’apprentissage, qui s’inspire de la péda-

La catéchèse est un acte essentielle- gogie de Dieu avec son peuple tel que cela nous a été ment ecclésial. Le vrai sujet de la catéchèse transmis dans la Bible comme de la pédagogie de Jésus

L’enseignement religieux à l’école, à travers le Les cours de culture chrétienne souhaitent per-

CROIRE (ou ANNONCER) – Vivre des modules catéchétiques

Les extraits suivants du Directoire Général de Catéchèse de 1997 précisent le statut et les buts de la catéchèse :

Les contenus, adaptés aux différents âges, visent à explorer les grands axes de la religion chrétienne : les croyances (les textes et récits fondateurs de la Bible et de l’Église), les rites (les actions symboliques communautaires), la mystique (la relation à Dieu dans la prière personnelle et communautaire), la morale (le sens de l’homme et les repères d’un vivre ensemble inférés par cette religion), l’histoire et l’organisation de l’Église.

Si la vie scolaire, orientée par le projet éducatif de chaque établissement, met en œuvre concrètement et implicitement cette visée, il semble nécessaire

aujourd’hui de promouvoir une formation humaine explicite. De manière graduée et adap-

http://www.enseignement-et-religions.org/

Le but définitif de la catéchèse est de mettre

quelqu’un non seulement en contact mais en communion, en intimité, avec Jésus-Christ. La communion avec Jésus-Christ, de par sa dynamique intrinsèque, pousse le disciple à s’unir à tout ce à quoi Jésus-Christ était lui-même profondément uni : à Dieu, son Père, qui l’avait envoyé dans le monde, et à l’Esprit Saint qui lui donnait l’élan pour la mission ; à l’Église, son corps, pour laquelle il se livra, et aux hommes, ses frères, dont il a voulu partager la condition (DGC 80-81).

Cette formation organique est plus qu’un enseignement; elle est un apprentissage de toute la vie chrétienne, « une initiation chrétienne intégrale » qui permet une vie authentique à la suite du Christ (DGC 67).

Utilisant souvent un objet symbolique, accompagné d’une parole, un rite (ou rituel) est un geste codifié et programmé. Le rite est une action « symbolique » au sens fort du terme : il associe des éléments qui font surgir un surcroît de sens pour ceux qui le vivent. Polysémique, un rite peut être vécu et interprété à divers degrés.

avec ses disciples dans les Évangiles.

L’évolution récente a conduit les évêques à rédiger le Texte national pour orienter sur de nouveaux chemins la catéchèse en France (2006). La première partie de ce texte insiste sur la nécessité d’ancrer la catéchèse dans le mystère du Christ tel qu’il est célébré lors de la veillée pascale et sur une pédagogie de l’initiation qui permet à chaque baptisé de cheminer tout au long de sa vie. La deuxième partie décrit quatre modalités de mise en œuvre de la catéchèse : - suivant les étapes de la vie, - par lieux et regroupements de vie, - articulée à l’année liturgique, - en réponse aux demandes sacramentelles. Les Évêques de France précisent l’éveil à la foi : «L’âge de la petite enfance (entre 3 et 6 ans) est un moment important pour le ‘devenir chrétien’». A cet âge de la vie, il convient de développer des propositions qui privilégient l’imprégnation. L’enfant aime écouter des histoires en osmose avec la personne qui les lui lit. A cet âge, toute proposition s(‘appuie néces-

JE CROIS

Les tâches fondamentales de la catéchèse sont : • la connaissance de la foi, • l’éducation liturgique, • la formation morale, • l’enseignement de la prière, • l’éducation à la vie communautaire et l’initiation à la mission (DGC 85-86).

de préparation aux sacrements

Tout être humain a besoin de rites pour donner du sens et de la saveur à ce qu’il vit. Les grandes étapes de la vie sont ainsi ritualisées dans toutes les civilisations : la naissance, la puberté, le mariage, la mort… Les rituels font partie intégrante de la vie humaine et peuvent intervenir dans la plupart des circonstances de la vie. On distingue ainsi des rituels sacrés (messe, funérailles) et des rituels profanes (vœux de Nouvel An, manifestation sportive…) ; des rituels sociaux (rites de politesse, discours d’accueil) et des rituels privés (rites de toilette ou de séduction…).

Les dernières décennies ont mis en pratique la catéchèse dans de petites équipes favorisant le dialogue, l’écoute, le partage des expériences humaines et spirituelles.

sairement sous la présence des parents et de la comEn vertu de sa dynamique interne, la foi exige d’être connue, célébrée, vécue et traduite munauté humaine proche des parents. (Texte National pour en prière. La catéchèse doit promouvoir chacune de l’Orientation de la Catéchèse en France, p.83-84 - § 2.4). ces dimensions. Mais la foi se vit dans la communauté chrétienne et s’annonce dans la mission : c’est une foi partagée et annoncée (DGC 84).

JE CÉLÈBRE CÉLÉBRER – Vivre des temps de célébrations, de prière,

Pour notre diocèse, l’évêque a promulgué ses orientations catéchétiques en octobre 2001. En s’appuyant sur ces différents fondements, en collaboration étroite avec les paroisses et les services diocésains de catéchèse et de pastorale liturgique et sacramentelle, l’Enseignement catholique met en oeuvre les modules catéchétiques homologués. Ce sont des membres de la communauté éducative ou des communautés ecclésiales proches qui animent la catéchèse. Pour les jeunes et les enfants, ils sont des aînés dans la foi.

www. p as t o.5 dde c 8 5 . or g

Dans notre société moderne les rites traditionnels de passage et d’initiation, les rites sociaux, religieux ou profanes, ont beaucoup perdu de leur impact et ne se transmettent plus comme par le passé. Dès lors, les jeunes générations s’inventent leurs propres rites de salutation, d’appartenance à un groupe, de fêtes. Certains jeunes sont même attirés par les rites ésotériques.

L’Enseignement catholique est un lieu proposant des rites humains et religieux structurants.

Il fait vivre des rites de célébration selon deux modalités :

1. Les élèves et les adultes chrétiens sont invités à se retrouver pour prier et renouveler leur foi par la célébration de la liturgie de la parole, par l’eucharistie et par le sacrement de réconciliation. Ceux qui le souhaitent, ou en ressentent l’appel, peuvent se préparer au baptême, à la confirmation, à la première communion. 2. Tous les élèves, avec tous les adultes de la communauté éducative, se retrouvent pour célébrer les moments forts de leur vie et de la vie de l’établissement : accueil des nouveaux, départ en fin de cycle, examens, anniversaires, événements familiaux, situation dramatique. Ces célébrations peuvent volontiers inclurent des textes bibliques et profanes, des éléments symboliques et artistiques, mettant à contribution les diverses compétences des jeunes et des adultes. Elles pourront témoigner de l’Espérance et de la foi de l’Eglise (Première Annonce)

Les religions utilisent les rites pour établir un contact entre les humains et leur divinité. Le moyen privilégié par lequel l’Église conduit chacun vers Dieu, ce sont les sacrements. Ces rites actualisent pour les chrétiens les gestes sauveurs de Jésus. La foi chrétienne, puisant beaucoup de ses rites dans la tradition hébraïque, met en œuvre des symboles très simples (l’eau, le feu, la cendre, le pain, le vin, l’huile) au sein d’une prière liturgique (action du peuple).

Ces deux modalités peuvent s’articuler, en particulier, lors de temps forts liturgiques (Noël, Pâques…), de la

Pour la foi chrétienne, le vrai sacrement, fête patronale de l’établissement, des rencontres avec c’est Jésus lui-même. un témoin etc... Il est signe de l’amour du Père qui sauve l’humanité de la mort et du mal. L’Église, « peuple de dieu, corps du Christ, temple de l’Esprit », en est le relais. Elle est le signe qui relie l’humanité avec Dieu.

De la même manière, l’éducation à l’intériorité, au recueillement, est à promouvoir auprès de tous les élèves. S’appuyant sur cette démarche commune, l’éducation à la prière, pour les jeunes croyants, fera aussi appel aux grands témoins de l’Eglise.


N°1

s d’appui ? t in o p s l e u Q

1.1

Quels textes référents nationaux ?

La mission de l’Enseignement Catholique se réfère explicitement à l’Évangile et à l’Enseignement de l’Église, trois TEXTES nationaux la précise : • Pour l’annonce de la foi : le Texte National pour l’Orientation de la Catéchèse en France (promulgué en novembre 2006) précise également : « Les établissements catholiques d’enseignement sont des lieux d’Église à qui il appartient de créer dans la communauté scolaire une atmosphère animée d’un esprit évangélique de liberté et de charité, d’aider les adolescents à développer leur personnalité. »

• Pour la mission d’enseignement et d’éducation : le Statut de l’Enseignement Catholique précise, dans le préambule de 1996, au paragraphe 4 : « L’Enseignement Catholique, dans chaque diocèse, puise sa raison d’être et son souci de développement dans la mission même de l’Église. Elle se base sur un projet éducatif dans lequel fusionnent harmonieusement la foi, la culture, la vie. Il transmet une vision de la personne et de la société puisée aux sources du mystère pascal du Christ. »

• Le christianisme en tant que tel n’est-il pas dépassé ? Aujourd’hui peut-on raisonnablement être croyant ? Voilà des questions que beaucoup de chrétiens se posent aujourd’hui encore… Dans un langage adapté aux jeunes adultes, le Youcat expose l’ensemble de la foi catholique, conformément au Catéchisme de l’Eglise Catholique (CEC) et aux textes du Concile Vaticvan II (1962-65).

• Pour la mission d’annonce explicite de l’Evangile : Le texte national du 24 août 2009 de la Commission permanente de l’Enseignement catholique de France a continué d’approfondir et de clarifier comment l’annonce explicite de l’Evangile s’inscrit dans son projet éducatif.

1.2

Quels textes référents diocésains ?

Les orientations pastorales de la mission de l’Enseignement Catholique sont précisées dans quatre TEXTES DIOCÉSAINS. • 1.2.1 Dans les orientations synodales de l’Église de Luçon (de juin 2006), l’Enseignement catholique prend part à la mission de l’Église diocésaine sur le terrain qui est lui est confié : celui de l’enseignement, de l’éducation et de l’évangélisation. Il met en oeuvre plus spécifiquement les orientations suivantes : « Proposer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à tout âge » et « Former une Église de témoin pour un monde solidaire ».

• 1.2.2 Pour l’annonce de la foi : Dans le Projet Catéchétique Diocésain de l’Église de Luçon (d’octobre 2007), l’Enseignement Catholique s’engage « à accueillir les enfant et les jeunes, et les éduquer dans la diversité, en enracinant dans l’Évangile tous les aspects de la vie scolaire. L’Enseignement Catholique propose une formation catéchétique, une culture chrétienne, une éducation morale en référence aux valeurs évangéliques, une éducation à la prière et des célébrations » (PCD p.15).

• 1.2.3 Pour sa mission éducative : Dans le Projet Éducatif Diocésain de l’Enseignement Catholique (de mai 2009), « l’école catholique est inscrite au cour de la société pour exercer une mission d’éducation. Elle est un lieu de scolarisation, de vie et d’humanisation ouvert à tous. Elle porte en elle des ressources puisées dans l’Évangile et manifeste la fécondité de la foi, plus particulièrement en ce qui concerne l’éveil à la liberté, le sens de la responsabilité et la pratique d’une fraternité humaine ».

• 1.2.4 Le Conseil de Tutelle diocésaine a rappelé cette mission de l’Enseignement Catholique dans un texte de référence en mars 2009. Garant dans cette mission, il met en œuvre un accompagnement des communautés éducatives et des personnes (visites d’accompagnement de Tutelle par exemple).

6


1.3

Vocabulaire pour l’animation pastorale - de quoi parle-t-on ?

Dictionnaire Définition de la Pasto rale

1.3.1 - Pastorale scolaire : quelle définition ? L’origine du mot pastorale remonte à Jésus-Christ qui se présente comme le bon pasteur, le guide de son peuple.

Au sens général, la pastorale est la prise en compte des besoins spirituels et religieux des personnes et des communautés éducatives dont le projet se réfère à l’Evangile. Elle organise la mise en œuvre des moyens nécessaires à la proposition de la foi : l’évangélisation. L’activité pastorale est un des trois «moments» de l’évangélisation (annonce de la Bonne Nouvelle de l’Evangile) : • L’activité missionnaire qui s’adresse aux non-croyants, aux personnes indifférentes ou aux chercheurs de sens. Elle appelle à la conversion, dans une liberté totale de réponse. Elle est conçue aujourd’hui comme n’imposant rien, mais bien plutôt comme reposant d’abord sur le témoignage de vie de ceux qui se disent chrétiens. • L’activité catéchétique s’adresse aux personnes qui sont baptisées. Elle conduit à la profession de foi et à la confirmation, à l’incorporation, à la communauté chrétienne et à la vie avec et à la suite du Christ. • L’activité pastorale consiste à nourrir et à approfondir la foi, l’espérance et la charité des personnes et des communautés qui se référent au Christ.

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

La pastorale scolaire en établissements catholique d’enseignement, c’est «l’art de vivre ensemble en référence à Jésus-Christ, bon pasteur» (Père Lamotte, «Guide Pastoral de l’Enseignement Catholique», Droguet-Ardant, 1989). Jésus-Christ ressuscité est le fondement de notre espérance.

C’est l’Évangile, et non la pastorale, qui irrigue l’ensemble de la vie de l’établissement : dans les activités pédagogiques, éducatives, administratives, dans chaque instant de la vie quotidienne. Nous distinguerons donc la dimension évangélique du projet d’établissement et les actions pastorales spécifiques du Projet d’Animation Pastorale.

1.3.2 - Communauté éducative ? Communauté de chrétiens ? Accueillant toutes les familles, quelques soient leurs convictions, la communauté éducative vit concrètement l’engagement de l’Église diocésaine au service de tous et de la société. En sont membres : les élèves, les parents, le chef d’établissement, les personnels enseignants, éducatifs, de service, le prêtre référent, les animateurs en pastorale, les catéchistes, ainsi que toutes personnes engagées dans les organismes de gestion et associations de parents. Les chrétiens de la communauté éducative rejoignent la communauté chrétienne en d’autres lieux, notamment la paroisse. Mais ils doivent avoir la possibilité de vivre aussi dans l’établissement une authentique expérience ecclésiale. « Chacun participe à une œuvre commune et cohérente, la formation des élèves en référence à un sens chrétien de l’homme et de la société. Animant du dedans la communauté éducative, la communauté chrétienne, en est comme son fondement et la source de son dynamisme » (Préambule du Statut de l’Enseignement Catholique - 1996 - §5).

7


1.3.3 - projet éducatif ? projet d’Etablissement ? Projet d’animation pastorale ? Le projet éducatif de l’établissement précise le sens donné à l’éducation et au vivre ensemble. Il constitue le contrat moral entre les différents membres de la communauté éducative. Référé à l’Évangile et à l’enseignement de l’Église catholique, il exprime les différentes dimensions d’une éducation prenant en compte la personne dans son intégralité : intelligences, corps, affectivité, relations et spiritualité. « Un établissement catholique traduit dans son enseignement comme dans sa vie, le souci de proposer et de favoriser une formation catéchétique, une culture chrétienne, une morale en référence aux valeurs évangéliques, une éducation à la prière et aux sacrements. Il a la volonté de vivre l’expérience d’une authentique communauté ecclésiale et d’une véritable ouverture à l’universel » (Préambule du Statut de l’Enseignement Catholique - 1996 §6). Pour visualiser les projets et leurs articulations, en partant de l’article 5 du Statut de l’Enseignement catholique, on peut les schématiser ainsi :

Pour aller plus loin ...

Dans ce schéma, le trait inférieur souligne le fait que dans tous les cas il ne peut y avoir de projet d’animation pastorale s’il n’y a pas de projet éducatif. Le Projet d’animation pastorale rejoint toutes les dimensions de l’établissement dans sa tâche éducative, dans son travail d’enseignement et dans la proposition de la foi. Il articule aussi des activités s’adressant à tous, et des activités facultatives. Nous voyons dans l’Évangile des moments différents où le Christ s’adresse à des foules dont les attentes sont nécessairement multiples, voire confuses, et des moments où il s’adresse aux disciples qu’il a choisis pour faire route avec lui. Enfin, ce même Projet d’animation pastorale permet à l’établissement de travailler dans le cadre de l’Église locale et de participer aux initiatives paroissiales et diocésaines.

1.3. 4 - Service de la personne ? Service d’humanisation ? L’établissement catholique d’enseignement accueille chaque personne à la manière du Christ : « La personne de chacun, dans ses besoins matériels et spirituels, est au centre de l’enseignement de Jésus : c’est pour cela que la promotion de la personne humaine est le but de l’école catholique » (Jean-Paul II – 1991). Toute personne, enfants, jeunes, ou adultes, est accueillie, respectée, formée et accompagnée. Chaque membre de l’équipe éducative s’efforce de promouvoir la personne de l’élève. Il porte sur lui un regard bienveillant, une attention positive, une écoute active. Il croit en l’éducabilité de l’enfant et du jeune, tant sur le plan pédagogique, comportemental ou spirituel. Une attention particulière et un engagement éducatif et pédagogique réel sont manifestés aux élèves ou adultes fragilisés.

8


L’établissement instaure une relation éducative avec les parents basée sur la confiance, le dialogue, le soutien mutuel et engagement solidaire. L’écoute de l’autre, la recherche de la vérité, le respect des personnes sont autant de valeurs communes portées par tous dans les établissements catholiques.

Pour aller plus loin ...

1.3. 5 - Dimension religieuse de la culture ? Fait religieux ? L’enseignement des différentes disciplines scolaires, ainsi que les diverses activités de découvertes, sont autant d’occasions pour aider les jeunes à comprendre le monde dans lequel ils vivent. Tous les élèves bénéficient dans les programmes scolaires, d’une approche mettant explicitement en lumière le fait religieux.

Pour aller plus loin ... En prolongement et en complément, l’établissement catholique d’enseignement organise des temps spécifiques de culture chrétienne et religieuse pour tous les élèves.

1.3. 6 - Formation ethique ? Education affective ? Engagement solidaire ? L’établissement catholique organise ses choix pédagogiques, éducatifs, et économiques en référence à une éthique chrétienne. Le projet d’animation pastorale propose une formation humaine et chrétienne : pôle CHOISIR, s’appuyant sur des repères bibliques et ecclésiaux. L’Education affective, relationnelle et sexuelle est un engagement fort de l’enseignement catholique. Des modalités d’action précises sont à consulter dans le document suivant : Pour aller plus loin ...

L’Éducation au Développement et à l’Universel est un chemin où jeunes et adultes font l’expérience d’une solidarité réfléchie et active, dans les domaines de la solidarité internationale, du développement durable, de la justice et de la paix, de l’interculturel et de l’interreligieux. Afin de répondre à l’appel de l’Évangile qui nous pousse à agir et qui nous entraîne au-delà de toutes frontières, à la rencontre de l’autre, diverses animations sont vécues avec les services ou collégialité d’Église, en particulier :

Pour aller plus loin ... Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement Terre Solidaire (CCFD)

Mission Universelle

9

La Pastorale des Jeunes

L’Aumônerie des Etudiants


1.3. 7 - Annonce de l’Évangile & Célébration / Prière ? L’annonce de l’Evangile est acte de relation, bien au-delà d’un simple énoncé. L’annonce de l’Evangile est une parole explicite adressée par un croyant qui vit de la Parole de vie des Evangiles qu’il annonce. Il ne s’agit pas, d’abord, d’exposer des notions, des contenus mais d’annoncer « Quelqu’un » : «Jésus Christ», en qui celui qui annonce, a mis sa foi. Annoncer, c’est rendre compte de la foi de l’Eglise, de l’Espérance qui nous habite. « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. »

Jean 6,6-8

L’annonce explicite de l’Évangile requiert de s’exprimer dans un établissement, une communauté déjà préparée par la recherche d’un climat évangélique. L’annonce se fait à travers les deux voies que sont le témoignage explicite des croyants de la communauté éducative : les temps de première annonce de l’Evangile et les groupes d’initiation (Catéchèse et Eveil à la foi). L’établissement offre aux élèves et adultes de la communauté éducative diverses expressions et célébrations de la foi chrétienne éveillant et permettant l’intériorité et la prière : initiation à la prière, liturgies de la Parole, célébrations de la réconciliation et de l’Eucharistie, temps de relecture de vie et de ressourcement...

1.3. 8 - Pastorale scolaire & Église diocésaine ? L’établissement catholique accompagne les enfants, jeunes et adultes, à inscrire leur vie dans celle des communautés chrétiennes de proximité, en vivant des projets avec la paroisse(s) ou/et le doyenné. L’établissement catholique s’inscrit et participe à la pastorale diocésaine et locale. Les Mouvements et Services diocésains peuvent rejoindre et enrichir les propositions d’actions pastorales de l’établissement catholique d’enseignement. Les orientations diocésaines (juin 2006) « reconnaissent les établissements catholiques d’enseignement comme un relais fort d’éducation où se vivent des chemins d’humanité et de foi. » Monseigneur Castet dans le Projet Éducatif Diocésain d’enseignement catholique (2009) stipule « les établissements catholiques d’enseignement restent des lieux d’évangélisation, des lieux où, comme nous le recommande le Synode, est ‘proposée la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ’ à tous. Leur ouverture à un très grand nombre de jeunes, dans le respect de leur identité, est une chance pour l’évangélisation mais aussi pour l’Institution qui doit relever en permanence de nouveaux défis ». (p.9 Projet Éducatif Diocésain)

Pour aller plus loin ...

Doyennés et Paroisses du Diocèse de Luçon

10


n°2

storale ? a p n io t a im n s pour l’a Quels objectif

2.1

éduQueR Au souffle de l’éVANGile dans la mission d’enseignement et d’éducation :

AU qUOTIDrIEN

c’

«L d

ire glo u a Die m me e t l’ho s . e ant » iv Irénée

E

nt ai

va

ngile

accueillir chaque personne Pratiquer une pédagogie vers la réussite eduquer à la vie en communauté

Q

r ue

S

v

e

l’

au Souf fl e

d

chaque jou

vivre ensemble une vie juste et éthique

ed

u

2.1.1 - assurer la mission dans l’enseignemenT eT l’éduCaTion La tâche éducative est la mission que l’Église confie à l’enseignement catholique. Cette mission se ressource et se réfère explicitement à l’Évangile et à l’enseignement de l’Église.

Question : Comment les diverses activités éducatives et pédagogiques de l’établissement manifestent-elles la Vie et l’amour de Dieu pour chacun (e), et constituent elles un terreau, un esprit de communauté pour une annonce explicite ? Des temps de relecture et d’analyse des pratiques sont nécessaires. Ils permettent de discerner l’oeuvre de l’Esprit à l’oeuvre dans les actions et les paroles posées par l’établissement : comment l’établissement met en œuvre l’ouverture à tous, dans les dimensions les plus concrètes, l’accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers, l’accueil des enfants et des jeunes porteurs de handicap, la prise en compte de la précarité économique de certaines familles par une politique tarifaire appropriée, l’aide apportée à des collègues en difficulté.

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

11


2.1.2 - honorer la dimension spirituelle de chacun Dans un environnement sans cesse confronté à l’urgence, chaque établissement est invité à être attentif à créer des lieux de recherche et de découverte spirituelles, de formation humaine et chrétienne.

Question : Comment l’établissement organise-t-il les lieux, temps et activités pour permettre ces indispensables espaces pour éduquer à la véritable liberté des enfants, des jeunes et des adultes ?

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

L’animation pastorale prend également en compte les besoins d’engagement et les actions de solidarité au sein de l’établissement. La solidarité est le fruit d’un effort pour éduquer à la justice. Les gestes concrets ainsi posés, les temps forts organisés, la mobilisation de la communauté pour des personnes en situation de difficulté ou pour une cause importante rendent visibles l’attention au prochain à laquelle le Christ nous initie. L’animation pastorale sera force de propositions pour répondre aux besoins en matière de formation humaine et éthique. Dans ce domaine, il importe de multiplier les approches pour tenir compte de la diversité des intelligences et des projets personnels. L’accueil et l’accompagnement de tous les membres de la communauté éducative doivent permettre à chacun de découvrir et d’approfondir son orientation, son épanouissement, sa vocation. Le chef d’établissement organise régulièrement des temps de relecture et de ressourcement (journée de la communauté éducative, rentrée, fin d’année, temps fort…). Au nom de la Tutelle, la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique accompagne le chef d’établissement et la communauté éducative pour favoriser cette relecture régulière. Le Service de Pastorale Scolaire de la DEC est au service des chefs d’établissement et de leurs équipes pour répondre aux besoins des communautés éducatives et faciliter les liens avec les ressources paroissiales et diocésaines.

2.1.3 - transmettre la culture par l’enseignement, dans une vision de l’homme référée au christ et à la pensée de l’eglise L’enseignement n’est jamais neutre. Quelles que soient la qualité de la pédagogie et l’objectivité des programmes, l’enseignement reflète une anthropologie qu’il transmet par les choix qu’il doit nécessairement faire, la pédagogie mise en oeuvre, l’attitude éducative adoptée.

Question : À travers l’enseignement, quel type d’homme et de société souhaite-t-on transmettre et comment en assure-t-on la cohérence avec le projet éducatif de l’établissement et ses références évangéliques ?

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

12


2.2

dire la source et le sens de notre action dans la mission de proposition de la foi :

La proposition de la foi a du sens dans la mesure où elle rejoint les personnes là où elles sont. Dès lors, au coeur d’une pastorale basée sur le respect et l’échange des convictions de chacun, proposer la foi revient à proposer des moments et des lieux qui offrent à tous les membres de la communauté éducative (enfants, jeunes et adultes) l’opportunité d’être touchés dans leur cheminement, enrichis, grandis, par des expériences vivifiantes de l’Amour premier, inconditionnel, et désintéressé du Dieu de Jésus-Christ. La foi est un chemin sur lequel on peut décider librement de s’aventurer parce qu’un jour on a expérimenté dans sa chair que c’est un chemin qui fait vivre. L’annonce explicite de l’Évangile s’articule à toutes les dimensions de la vie de l’établissement. Elle est possible si la vie de l’établissement est référée à l’Évangile et à l’enseignement de l’Église, notamment sa pensée sociale, si la dimension spirituelle de la personne humaine est honorée, si la dimension religieuse de la culture est prise en compte, si la transmission d’une « culture chrétienne » est assurée. La communauté éducative est appelée à être un lieu où se vivent et s’annoncent les Béatitudes.

2.2.1 - transmettre une culture vivante : « la culture chrétienne » de la maternelle à la terminale Tout établissement catholique est une institution chrétienne, ce qui le conduit à inviter les membres de la communauté éducative à prendre en compte l’impact de la foi chrétienne dans la culture.

Question : Comment présenter la « culture chrétienne » comme une culture vivante qui prend en compte l’enseignement social de l’Église et précise son rapport aux autres religions ?

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

2.2.2 - témoigner au coeur de la vie : la première annonce de l’Evangile Dans une époque où les options sur le plan religieux se côtoient – indifférence , prosélytisme, neutralité, indifférenciation – et où la difficulté à positionner quelques actions pastorales obligatoires pour tous et/ou facultatives pour quelques-uns se perpétue, la première annonce vient contribuer à résoudre cette question difficile :

Question : Comment être toujours plus ouvert à tous, catholique ou non, et proposer une découverte/ appel à la foi de chacun ? Comment ne pas être dans un self des religions ?

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

13


L’établissement catholique, comme lieu de vie, est appelé à une première annonce pour tous, chacun restant libre de répondre à l’invitation entendue. Une annonce n’est possible que si l’établissement permet une authentique expérience ecclésiale.

Pour clarifier ce nouveau concept : favoriser une relecture et un enrichissement des pratiques dans ce domaine, une fiche repère est à votre disposition. Pour aller plus loin ...

2.2.3 - Répondre à des cheminements personnels : l’éveil à la foi et la catéchèse

pour aller plus loin

Il s’agit aujourd’hui de passer du modèle de l’enseignement centré sur des savoirs à un modèle d’initiation : « Il s’agit moins de transmettre des connaissances que de faire vivre une découverte progressive dans un contexte global qui permette d’avancer, par imprégnation en quelque sorte. » (Projet Catéchétique Diocésain, 2006, p.7 - La définition de la pédagogie d’initiation y est précisée.) Cela peut questionner l’heure hebdomadaire calquée sur le rythme scolaire. On peut lui préférer une avancée par temps forts. Un lien entre catéchèse et liturgie est aussi à privilégier. Il permettra aux signes et aux symboles de jouer tout leur rôle dans l’initiation chrétienne Les orientations catéchétiques du Diocèse promulguées en Février 2006 précisent les attendus pour les établissements catholiques d’enseignement de notre diocèse mais aussi pour tous les lieux de vie du Diocèse :

Les fondamentaux du Projet catéchétique diocésain « Pour un renouvellement de nos propositions catéchétiques, des éléments semblent majeurs selon la réforme catéchétique nationale : 1 « Une catéchèse vécue dans des communautés missionnaires. » 2 « Le Mystère de Pâques au coeur de l’initiation. » 3 « Une catéchèse vécue comme une pédagogie d’initiation avec 7 points d’appui. »

14


2.3

ASSURER L’ANIMATION PASTORALE DE L’ETABLISSEMENT

2.3.1 - Animer la communauté éducative en vue de la réalisation du projet éducatif Les besoins éducatifs des jeunes sont de plus en plus nombreux et divers : besoins d’une présence adulte, d’un sens donné aux apprentissages, de nouveaux chemins d’un vivre ensemble, d’un témoignage de foi enraciné dans la patience d’un chemin d’humanité.

Question : Comment parler de la communauté éducative et de la responsabilité éducative pour inviter tous les adultes de cette communauté – quelle que soit leur fonction – à répondre, chacun avec ses raisons de vivre et/ou de croire, à l’une ou l’autre de ces attentes ?

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

2.3.2 - Élaborer un projet d’animation pastorale attentif aux besoins de chacun Le projet d’animation pastorale n’a de sens que relié au projet éducatif dont il actualise une des dimensions. Sa raison d’être est en particulier d’expliciter l’horizon et les priorités d’action que se donnent tous ceux qui contribuent à l’annonce explicite de l’Évangile. Ses propositions s’articulent sur les orientations et la vie de l’Église locale.

Question : Comment l’établissement – en fidélité avec son projet éducatif – prend-il en compte la diversité des situations et des besoins dans son projet d’animation pastorale et lors de sa mise en œuvre ?

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

2.3.3 - Célébrer et prier dans l’établissement Pour que le projet éducatif d’un établissement se réfère effectivement à l’Évangile, il faut que les chrétiens présents portent l’Évangile à l’ensemble de la communauté éducative, à partir des trois dimensions que le texte rappelle : l’annonce, la vie et la célébration.

Question : Quels moyens l’établissement catholique d’enseignement se donne-t-il pour célébrer les événements avec tous les membres de la communauté scolaire, organiser des temps forts qui rythment la vie, et offrir aux chrétiens lieux et temps pour célébrer et prier ?

fiche pratique

Annonce explicite de l’Evangile dans les établissements catholiques d’enseignement (2009)

2.3.4 - RELIER l’établissement aux autres lieux de vie de l’eglise locale La mission éducative de l’Eglise se déploie pour partie dans les établissements catholiques d’enseignement.

Question : Comment enraciner la communauté éducative dans la réalité ecclésiale locale ? Comment l’Eglise locale prend-elle à son compte les écoles catholiques ?

fiche pratique Annexe 1

15


N°3

t managemen t e n io t a is n Quelle orga pastorale ? n io t a im n a l’ pour 3.1

Une Animation Pastorale dans une démarche de projet

Une logique de projet comme dans les domaines pédagogiques, économiques et sociaux a pour but de mobiliser les acteurs de la communauté éducative afin de : • Répondre aux situations qui posent problèmes, aux défis actuels dans le champ de l’animation pastorale ( pluralité des personnes accueillies ; difficultés de transmission de la foi ..) • Prendre en compte la complexité et l’incertain y compris dans tout cheminement pour devenir croyant • Définir des priorités afin d’éviter de tout et trop embrasser, surtout en ce domaine • Se donner un horizon collectif afin d’investir chacun à sa juste place, en fonction de ce qu’il est. • Mieux communiquer en externe le sens de la prise en compte de la diversité des cheminements et des propositions

fiche pratique

3.2

Etat des lieux Animation pastorale : fiche 8

Une Animation Pastorale dans une démarche de proposition et d’initiation

La foi chrétienne s’est longtemps transmise comme un héritage collectivement assumé dans beaucoup de familles et dans la société au sein de laquelle l’Église était fortement présente. Ces médiations traditionnelles d’un environnement porteur se sont progressivement affaiblies. La responsabilité des chrétiens s’en trouve désormais renforcée, appelés qu’ils sont tous à témoigner de leur foi : « Nous avons à accueillir le don de Dieu dans des conditions nouvelles et à retrouver en même temps le geste initial de l’évangélisation : celui de la proposition simple et résolue de l’Évangile du Christ » Proposer la foi dans la société actuelle - lettre aux catholiques de France, p. 37.

Cette proposition se manifeste à travers ce que les chrétiens donnent à voir et à entendre de leur engagement pour le service du prochain et du bien commun comme de leur insertion ecclésiale. « Que votre lumière brille aux yeux des hommes, pour qu’en voyant vos actions ils rendent gloire à votre Père des cieux. » Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,16 Ainsi il est décisif que la proposition de la foi passe simultanément par le témoignage de vie et par une parole qui atteste le don de Dieu : « Venez et voyez » Évangile selon saint Jean 1,39. « Si tu savais le don de Dieu[…] ». Évangile selon saint Jean 4,10 Pour accueillir et respecter les besoins spirituels et religieux divers de la communauté éducative, il appartient à chaque établissement de les repérer et de chercher à y répondre par des propositions diversifiées. C’est l’enjeu du projet d’animation pastorale : confronter les besoins aux orientations éducatives du projet éducatif de l’enseignement catholique diocésain, un projet référé et inspiré par l’Evangile et la pensée de l’Eglise Une école ouverte à tous se situe dans une dynamique pastorale missionnaire. À ce titre, elle doit chercher à construire des propositions adaptées et progressives. Comme l’école d’aujourd’hui est habituée à prendre en compte la pluralité des enfants accueillis, elle est appelée à diversifier les propositions pastorales, pour que chacun puisse cheminer dans l’itinéraire qui lui convient. La programmation d’animation pastorale articulera donc des activités et des rencontres s’adressant à tous, obligatoires, et des activités facultatives, avec l’accord des parents et de l’enfant/jeune. 16


3.3

Des propositions pastorales diversifiées...

pendant l’ heure spécifique 1 heure par semaine

3.3.1 - ... en écoles

En établissement catholique, la proposition explicite de la foi chrétienne s’effectue de deux manières.

Pour tous, par temps balisés :

Cours de découverte de la religion chrétienne Formation humaine et éthique

Cours de culture chrétienne ou récits bibliques

Témoignages 1ère Annonce de l’Évangile

Découverte des autres religions

Puis par modules ou séquences : Avec l’accord des parents :

Eveil à la foi Catéchèse - initiation à la vie chrétienne

Sinon :

Suite des cours de découverte de la religion chrétienne

REMARQUES • Pour les enfants et les jeunes dont les parents sont d’accord pour la catéchèse ou l’éveil à la foi, un chemin d’initiation à la vie chrétienne va permettre de les conduire au sacrement de l’initiation : baptême, eucharistie, pardon, confirmation. Le projet catéchétique diocésain offre un cadre structuré pour organiser les temps de catéchèse. Les documents promulgués par notre évêque (via le service diocésain de catéchèse), permettent d’assurer le cheminement catéchétique de façon rigoureuse et consistante. La collaboration entre l’école et les différents acteurs de la paroisse et notamment le curé et le responsable laïque en mission ecclésiale, ou le responsable paroissial, assurent un partenariat solide pour la mise en oeuvre de la catéchèse et de l’éveil à la foi.

Eveil à la foi - Catéchèse - initiation à la vie chrétienne Temps d’intériorité et de prière

Préparation et vie sacramentelle

Modules catéchétiques

Célébration des temps liturgiques

• Pour tous les enfants et les jeunes, y compris ceux dont les familles ne voudraient pas qu’ils participent aux temps de catéchèse ou d’éveil à la foi, des cours de découverte de la religion chrétienne seront effectués. Ils comprendront des cours de culture chrétienne ou de récits bibliques, des temps de témoignages et de première annonce de l’Évangile (lors d’une fête chrétienne, d’un fait d’actualité, d’un événement local, d’une naissance ou d’un deuil...) ainsi que des actions d’éducation et d’engagement solidaire. Ces cours seront donnés par une personne positionnée comme « enseignant ». Ces cours ne peuvent pas conduire au sacrement du baptême ou à la première des communions, ou encore à la confirmation selon le Projet Catéchétique Diocésain.

Cours de découverte de la religion chrétienne Formation humaine et éthique

Témoignages 1ère Annonce de l’Évangile

Cours de culture chrétienne ou récits bibliques

17

Découverte des autres religions


3.3.2 ... en collèges, lycées et post-bac Enseignement Catholique de Vendée

A - des propositions pastorales pour tous les JEUNES ET ADULTES Durant des temps balisés

AGIR

Projets d’action éthique

CHOISIR Modules de formation humaine

E COMPRENDR

Séquences de culture chrétienne

Favoriser la mise en oeuvre et le respect des règles de vie pour que chacun prenne sa place, soit reconnu, et s’engage dans des actions, nécessaires à la vie commune. Permettre aux jeunes d’élaborer et de vivre des projets de solidarité, en partenariat avec des associations et les services d’Église, dans une ouverture active à l’universel et à l’environnement. Les aider à relire ces actions et leurs enjeux.

Donner des repères, s’appuyant sur la tradition biblique et ecclésiale, concernant la personne humaine, les relations humaines, le bien commun, la démarche citoyenne, l’éducation affective et sexuelle, les conduites à risques, etc... Former les jeunes au discernement, au choix, à l’engagement et à la prise de responsabilité.

Permettre à tous les jeunes de connaître et de comprendre les éléments de culture chrétienne qui influencent notre société. Ouvrir les jeunes au fait religieux, aux autres religions et au dialogue interreligieux.

B - des propositions pastorales pour les JEUNES ET ADULTES volontaires Durant des temps balisés

CROIRE

Modules catéchétiques

CÉLÉBRER Célébrations, Prière, Sacrements

Proposer une initiation à la foi et à la vie chrétienne par divers modules catéchétiques selon les orientations diocésaines de notre Evêque. Former à l’intelligence de la foi chrétienne et inviter à la vivre, en partenariat avec les paroisses et mouvements d’Église.

Réunir tous les jeunes pour célébrer les temps forts de la vie scolaire : rentrée, fête patronale, départ, événements familiaux, en développant le sens de l’intériorité, des rites collectifs, et des démarches symboliques. Célébrer les temps forts liturgiques chrétiens, proposer des temps réguliers de prière, dans les établissements ou en paroisse. Proposer l’initiation aux sacrements.

18


C - des propositions pastorales pilotées par le chef d’établissement Avec le prêtre référent, le Chargé de Mission en Pastorale scolaire, le conseil pastoral ou l’équipe d’animation pastorale de l’établissement Avec les documentalistes, éducateurs, personnels administratifs et techniques Avec les enseignants qui prennent part selon leurs convictions et leurs compétences Avec les parents et des partenaires : catéchistes, paroisses, mouvements, services diocésains, intervenants, témoins, associations, congrégations…

Le chef d’établissement et l’équipe pastorale programment et organisent jusqu’à 30 heures annuelles de propositions pastorales selon les choix des familles et des jeunes :

mps balisés pendant les te astorale d’animation p Avec l’ accord Groupe de catéchèse des familles initiation à la vie chrétienne et des jeunes :

JE CÉLÈBRE J’AGIS DS JE COMPREN

Cours de découverte de la religion chrétienne et des autres religions

Pour tous :

JE CROIS

JE CHOISIS

Temps forts

Modalités horaires : 1 heure par semaine ou 1/2 journée par mois Ces activités pastorales peuvent être vécues : • dans le cadre des cours si le contenu est en accord avec les possibilités du programme. (ex : les genres littéraires de la Bible en français…) • sur des temps banalisés ou affectés à l’animation pastorale (heures de vie scolaire)

DS

JE COMPREN

J’AGIS Projets d’action éthique : solidarité, rencontres

Séquences de culture chrétienne avec ouverture aux autres religions

JE CHOISIS

JE CROIS Propositions catéchétiques

Avec les documents catéchétiques promulgués

CÉLÉBRER

Séquences de formation humaine et éthique : avec des repères venant de la tradition biblique et ecclésiale. Ex : formation à l’affectivité

JE CÉLÈBRE

AGIR CROIRE

CHOISIR E

COMPRENDR

Célébrations, Prières, Sacrements

Temps forts liturgiques, préparations sacramentelles

Enseignement Catholique 19 de Vendée


3.4

Dans une progression d’objectifs du Cycle 1 à Post-bac Enseignement Catholique de Vendée

En Cycle 1 et début de Cycle 2 PS - MS - GS et CP

Repères psychosociaux - Cycle 1 Centré sur lui, le jeune enfant de maternelle vit à l’école ses premières expériences de socialisation. Il prend conscience progressivement des nécessaires règles du vivre ensemble. Il s’approprie son environnement par l’activité, dont l’activité corporelle, l’expérience et la manipulation. Il vit avec intérêt les propositions d’intériorité. C’est le début de la période des pourquoi, ainsi que des rituels.

Repères psychosociaux - début Cycle 2 L’enfant de cycle 2 développe sa curiosité et découvre le plaisir d’apprendre. Il fait ses premières expériences de choix personnels et est capable d’initiatives personnelles. Il prend conscience de l’influence de son comportement sur la vie collective. Les copains sont importants et il a le souci de son groupe d’appartenance. Il montre son intérêt pour les découvertes anecdotiques des récits bibliques. Beaucoup de comment? En plus des pourquoi ?

Elements du programme scolaire Cycle 1

Elements du programme scolaire Début Cycle 2

Le langage au cœur des apprentissages • Compétences concernant les différents types de langage (d’action, de description, d’évocation), découverte de l’écrit.

Maîtrise du langage et de la langue française • Écrire et lire: compétences fondamentales • Maîtrise du langage oral Vivre ensemble • Respecter les adultes et leur obéir. • Commencer à se sentir responsable. • Comprendre que les règles collectives permettent la liberté de chacun.

Vivre ensemble • Trouver sa place dans un nouvel espace en s’appuyant sur des repères collectifs. • Tenir compte des contraintes de la vie collective • Respecter les rôles et fonctions des adultes

Mathématiques • Exploitation de données numériques. • Calcul, géométrie, mesures.

Agir et s’exprimer avec son corps • Réaliser des actions à visée artistique, esthétique ou expressive.

Découvrir le monde • Compétences dans le domaine de l’espace, du temps, du vivant, des objets. • Compétences dans le domaine de la communication.

Découvrir le monde • Compétences dans le domaine sensoriel. • Compétences dans le domaine de la matière, du vivant, l’espace, le temps, la forme, la grandeur, le nombre.

Ouverture culturelle, sportive, artistique et esthétique.

La sensibilité, l’imagination, la création • Compétences pour le regard, le geste, la voix, l’écoute.

t Cycle 2 cle 1 et débu

y

Documents C

Bayard) la Bible (Ed. oi m ent co Ra leurus) de) tits enfants (F pe s de e bl T (Ed. Averbo bi La ages, AT et N im se) en es s un ue Je iq Bayard Récits bibl tout-Petits, (Ed. s de e) ns am M tio es d. (E qu iot Les grandes , Karine – Marie Am ée nn l’a de ng lo ) Prières tout au yard Jeunesse Soleil (Ed. Ba (Ed. Tardy) Pomme d’Api éveil à la foi, d’ s in m he C d. Le sénevé) Collection foi GS/ CP, (E la à l ei év , Coccinelles Luçon) e-toi », (SDC, « 1, 2,3 Eveill

20

Vie ecclésiale célébrations Découverte de lise vécues en Ég des familles s Célébration


Propositions Pastorales - Cycle 1 et début de Cycle 2

Au quotidien

Favoriser le vivre ensemble - Dans les relations aux autres : développer l’ouverture et l’attention à l’autre, découvrir les différences, apprendre l’écoute, le prêt, le partage, le don, le pardon. - Utiliser les cinq sens : découvrir son corps et apprendre à le maîtriser. - Découvrir l’entraide, la coopération : dans les jeux (coopératifs), dans les ateliers, les réalisations communes, sur la cour.

Ouvrir au monde et à l’universel - Vivre une correspondance scolaire, des rassemblements entre classes ou écoles. - Découvrir les modes de vie différents des enfants à travers le monde - Vivre des actions de solidarité en proximité et à distance. - Agir - vers d’autres classes ou à l’école : actions de solidarité

Pendant l’heure spécifique répartie dans la semaine Eveil à la foi 1- Un éveil à la foi au cœur de la vie de l’enfant Articuler la vie de l’enfant, ses questions et l’annonce de la foi. Permettre aux enfants de découvrir que l’éveil à la foi répond à leurs questions, les aide. 2- La Parole de Dieu au centre Conter, gestuer, et écouter aussi le récit lu dans la Bible. Donner un statut au texte d’où l’importance du rituel : bougie, vraie bible S’approprier le récit : une activité pour garder mémoire. 3- La prière, en réponse à cette Parole Prier à partir de la vie Initier à la prière de l’Eglise : le signe de croix, Notre Père, Je vous salue Marie Cultiver l’intériorité : apprendre à faire silence, habiter le silence, « rentrer dans la maison de son cœur ». Laisser la place au dialogue entre Dieu et l’enfant. 4- Un éveil à la foi relié à une communauté Découvrir l’Eglise, la communauté chrétienne : - les enfants ont besoin de voir et de participer à une communauté qui célèbre - mettre l’enfant en contact avec des témoins : des membres de la communauté éducative, de la communauté paroissiale et au-delà. - Initier au rituel en célébration : symboles, gestes des chrétiens.

Découverte de la religion chrétienne

Découverte de la religion chrétienne Eveiller à la conscience morale

- Prendre conscience de soi : dire « je », « je suis capable de », apprendre à choisir - Progressivement, favoriser chez le jeune enfant une prise de conscience de la portée de ses actes. - Eprouver des émotions et être capable de les formuler : joie, tristesse, peur, honte, colère … - Découvrir les enjeux de la relation à l’autre

Découvrir la culture chrétienne - récits bibliques

- Découvrir quelques repères de la vie des chrétiens : • Découvrir les images du Dieu des chrétiens • Connaître la vie de qq témoins • Découvrir les premiers éléments de la vie de l’Eglise, et quelques éléments de la vie de la foi des chrétiens d’aujourd’hui.

Célébrer

- Célébrer lors de la rentrée, de la Toussaint, au cours du temps de l’Avent, du Carême, en fin d’année scolaire. Ces célébrations seront posées comme des temps de première annonce, pour tous. - Éduquer à l’intériorité et à la prière • Expérience d’émerveillement et de contemplation • Sensibilisation au Beau

5- Des adultes initiateurs L’éveil à la foi ne peut se faire sans l’accompagnement des adultes avec les familles, d’où la recherche de liens par le cahier de vie, ou le cahier d’éveil à la foi. 21


Enseignement Catholique de Vendée

En fin de Cycle 2 et Cycle 3

CE1 - CE2 - CM1 et CM2

Repères psychosociaux L’enfant de CE1, CE, CM1 et CM2 a soif de découvrir et d’apprendre. Il développe son sens critique et apprend à argumenter. Il s’affirme en prenant des initiatives. Il a le sens des responsabilités. Les groupes d’appartenance ont beaucoup d’importance (amis, sport, équipes diverses. Il développe de l’intérêt pour l’histoire biblique et le récit de la vie de Jésus. Il aime les temps festifs de célébration et a un a priori de confiance face aux propositions pastorales.

Elements du programme scolaire Maîtrise du langage et de la langue française • Acquérir un bagage d’œuvres littéraires ouvrant sur un appétit culturel et de maîtrise de la langue française. Éducation civique • Prendre part à un débat et participer à la vie collective de la classe commencer à se sentir responsable. • Prendre appui sur « la déclaration des droits de l’homme» pour comprendre les °institutions républicaines. Éducation scientifique et mathématique • Acquérir une démarche scientifique et expérimentale. • Utiliser l’outil informatique. Histoire et géographie • Distinguer les grandes périodes historiques. • Utiliser ses connaissances historiques. • Utiliser les outils spécifiques à la compréhension géologique et humaine. Autres Initiation à une langue étrangère, aux arts visuels, à l’éducation musicale, à l’éducation physique et sportive.

Documents Catéchèse : CRER) Sel de Vie (Ed. d. ) du Seigneur (E re nt co en R la A Media Clap) Nathanaël (Ed. tienne : Culture chré Clap) CE1 Zou (Ed. Media Les Aventures de CE2-CM1-CM2 d. Media Clap) Anne et Léo (E RER) ir la Vie (Ed. C KTD de Fais Jaill ) yard Jeunesse Filotéo (Ed. Ba Bible : Jésus er Rencontrer A. Hari, C. Sing hui (Ed. Du Signe) urd’ Le Christ aujo

22

Vie ecclésiale à la vie Participation e auté paroissial de la commun ements Vivre les sacr rts aux temps fo Participation de réseaux diocésains et


Propositions Pastorales - Fin de Cycle 2 et Cycle 3

Au quotidien

- Formation permanente au Vivre ensemble prenant appui sur le vécu à l’école - Formation éthique sur les comportements visant le respect de l’autre et des populations en détresse - Relecture du vécu et adaptation des comportements humains d’inspiration évangélique - Sensibilisation aux réalités économiques et sociales du monde - Participation active à des projets de solidarité

Pendant l’heure spécifique répartie dans la semaine

Catéchèse - initiation à la vie chrétienne

Découverte de la religion chrétienne Formation humaine et éthique

Temps d’intériorité et de prière

Temps de 1ère Annonce de l’Évangile

Modules catéchétiques

Cours de culture chrétienne ou récit biblique

Préparation et vie sacramentelle

Ouverture aux autres religions et au dialogue

Célébration des temps liturgiques

- Appropriation des connaissances de culture chrétienne à partir des «aventures d’Anne et Léo» - Découvrir les sources bibliques, récits, organisation de la bible et son contexte - Connaître la vie des chrétiens - Découvrir d’autres religions - Maîtriser la compréhension des temps liturgiques

Formation humaine et éthique Temps de 1ère Annonce de l’Évangile Cours de culture chrétienne ou récit biblique Ouverture aux autres religions et au dialogue - Faire une expérience de vie d’Église - Accéder aux documents fondamentaux de la foi - Vivre les sacrements - Choisir de vivre selon l’Évangile - Faire une expérience de vie spirituelle - Célébrer les temps liturgiques - Célébrer Noël - Célébrer Pâques - Vivre les sacrements de l’eucharistie, de la réconciliation - S’initier à la prière 23


Enseignement Catholique de Vendée

En SIXIÈME Repères psychologiques sociaux En 6ème, le jeune est collectionneur, encore joueur, curieux, enthousiaste, il aime les gadgets et est attaché à ses affaires. Il est vite motivé. Il vit très bien la mixité. Il est sensible à la peine des autres. Il aime sa famille, ses professeurs ; il attache de l’importance au groupe classe. S’il est croyant, il perçoit Dieu comme puissant, fort, justicier, un ami. Il a le goût de la prière, des rituels ; pour lui, foi ne signifie pas crédulité.

Elements du programme scolaire Français : littérature et civilisations antiques, Bible Histoire : Egypte (facultatif), diffusion de l’orthodoxie, Empires chrétiens du Haut Moyen Age (Empire Byzantin et empire carolingien) Peuples de la Bible Début du Judaïsme et du christianisme Jésus dans son milieu historique Le nouveau testament, les premiers monuments chrétiens Education civique : Le collégien (missions et organisation du collège/Education : un droit, une liberté, une nécessité) L’enfant (une personne, un mineur, une personne qui a des droits et des devoirs) L’habitant (acteurs locaux et la citoyenneté à partir de l’étude d’une association) SVT : l’organisation du monde vivant

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Tiers-monde : le rôle de l’école, de l’instruction dans le développement. Action de parrainage - Solidarité : action pendant le temps du Carême et/ ou de l’Avent, en lien avec un mouvement - Réflexion sur le lien entre solidarités et relations humaines

CÉLÉBRER - Célébrer Noël comme temps de paix - Célébration de la Profession de Foi - Vivre ensemble le baptême, la première communion d’un camarade - Vivre un temps de silence

CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique - Relation et solidarité - Silence, l’apprivoiser, écouter des poèmes - Sentiments : apprendre à les exprimer - Eco-citoyenneté : responsabilité vis-à-vis du cadre de vie - Respect du patrimoine (écologie, citoyenneté, respect du bien collectif), sens du bien commun

Documents

COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Peuples de la Bible - Place de l’enfant dans l’ancien testament - Jésus : un homme pas comme les autres - Catacombes et martyrs - Vie d’un saint (ex : saint patron) - Lieux de culte : plan, symbolique, vocabulaire… CROIRE - Modules catéchétiques - Judaïsme et christianisme : peuple de croyants : histoire du Salut - Bible : un livre lu dans toute rencontre de chrétiens - Profession de foi personnelle - Sacrements : sens du mot, caractéristique de tout sacrement chrétien - Vie et action de quelques témoins - La Messe, présence du Christ : temps essentiel pour la vie et pour la communauté chrétienne 24

es Pierres Vivant CRER) d. (E e Sel de Vi d. Media Clap) ir l’ancien Kim et Noé (E nger Découvr Si . C i, ar H . rer JésusBible : A hui, Rencont d’ ur jo au t testamen SIGNE) d’hui (Ed. du et reliChrist aujour coll. Sagesses é, cr sa du x Les lieu de quête de gions du mon gions : une en li re s de e st Sur la pi de l’ATELIER) Théophile (Ed.

Vie ecclésiale i ofession de fo Année de la Pr re communion iè em pr ptême, ba : ns ai rt ce Pour s mouvements Proposition de


Enseignement Catholique de Vendée

En CINQUIÈME Repères psychologiques sociaux L’année de 5ème est une année charnière. La période de latence est terminée. Il y a réinvestissement de la différence sexuelle. Les jeunes de 5ème ont tendance à se désintéresser des propositions des adultes (« c’est nul »). Ils voudraient être considérés déjà comme des grands, mais n’en ont pas la maturité… Ils sont en recherche d’identité. Ils ont moins d’intérêt pour le scolaire. Ils ne se font plus de « cadeaux », jugent l’autre lorsqu’il est différent et attachent beaucoup d’importance aux apparences. Les garçons ont des bandes de copains, expriment leur violence en cassant ; les filles ont des amies. Chaque groupe évolue séparément. Ils sont en rupture avec la famille et avec l’Église. Ils ne veulent plus de « Caté ».

Elements du programme scolaire Français : le conte du Graal Histoire : place de l’Eglise dans la société, crise religieuse de la chrétienté avec Réforme Éducation civique : une action solidaire, des êtres humains, une seule humanité (différents mais égaux, égalité des droits et discriminations/identités multiples de la personne), l’égalité (principe républicain/responsabilité collective et individuelle) SVT : la santé, hygiène de vie, maladies nutritionnelles, fonctionnement du corps humain

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Co-responsabilité : apprendre à être acteur dans un projet collectif organisé ou relayé par le collège - Solidarité organisée : action avec une association locale - Citoyenneté : conception et réalisation d’une maquette ou représentation de la cité idéale - Handicap : vivre un temps particulier avec des handicapés CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique - Ma liberté en lien avec celle de l’autre : se découvrir comme responsable de ses actes - L’autre : apprendre à accueillir sa différence, à l’écouter, le découvrir, dialoguer - Poids des mots : apprendre à communiquer : JE « comme unique » ; les mots qui blessent - Corps humain : respect du corps, le mien et celui des autres. Le corps blessé - Conduites à risques, corps malmené COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Décalogue : droits, devoir et liberté - Nouveau testament : place de l’enfant - Sens de l’ascèse dans les trois religions monothéistes (carême, ramadan, yom kippour) - Chant religieux : ses différentes formes - Vie monastique : la découvrir, visiter une abbaye - Art religieux : église Ste Sophie, étude d’une mosaïque, ce qu’elle raconte

CROIRE - Modules catéchétiques - Actes des Apôtres - Église : peuple de Dieu, corps du Christ - Confessions chrétiennes : originalité de chacune d’entre elles - Œcuménisme - Trinité : importance d’un Dieu Père, Fils et Esprit - Résurrection et réincarnation : différence, espérance chrétienne - Pèlerinage : pratique de conversion CÉLÉBRER - Vivre une journée en abbaye - Bible Parole de Dieu : l’écouter, la méditer, échanger - Vivre une marche pendant le temps pascal - Sacrement du pardon - Participation à la préparation d’une célébration

Documents ème ascades téchèse 5 C ca en ts en um oc D écouvrir l’anci C. Singer : « D i, sar su H Jé A. : er e tr bl Bi i, rencon hu d’ ur jo au testament Signe) d’hui » (Ed. du ur jo lier) au t is hr C s (Ed. de l’Ate on gi li re s de enfants Sur la piste raconté aux an or C Le La Torah, es du Monde) (coll. Les Port

Vie ecclésiale

25

s mouvements Proposition de onastère Retraite en m lointaines » ère munion Camp « Terres ême, 1 com pt ba : ns ai rt Pour ce


Enseignement Catholique de Vendée

En QUATRIÈME Repères psychologiques sociaux Début des choix personnels, les jeunes s’éloignent ou rejettent ce que les parents ont imposé jusqu’à maintenant. Les loisirs deviennent passion ou bien sont abandonnés. C’est le début ou la poursuite des transformations somatiques pouvant entraîner de grands malaises, provoquant une hyper sensibilité pouvant aller jusqu’au dégoût de soi. C’est le temps de prise de conscience du Moi, de la pensée propre, personnelle. Plaisir à réfléchir, à « s’écouter » penser. Conscience du regard de l’autre : souci de plaire. Accès à la pensée hypothético déductive, le verbal et la discussion prennent progressivement le pas sur le jeu, cependant peu d’intérêt pour la culture en elle-même, tendance à un fléchissement scolaire. Fascination pour les témoins, les moines, le don total, la sublimation. Expérimentation du doute, du questionnement. Age de rupture avec la pratique ecclésiale. Fréquentation d’une « équipe de réflexion » plus pour trouver (retrouver) un adulte référent qu’en raison de leur foi.

Elements du programme scolaire Français : le récit, XIX° Lecture de l’image, fonction informative et argumentative de l’image Histoire : doctrine sociale d l’Eglise et laïcité XIX° - Loi Ferry Géographie : opposition Nord/Sud Education civique : les libertés individuelles et collective SVT : transmission de la vie chez l’homme ; des êtres vivants dans leur milieu Stage en milieu professionnel

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Consommation équitable : animation d’une séquence par une association de commerce équitable - Travail des enfants : consommation éthique, action d’information et de sensibilisation - Rencontre d’une culture différente : art, liens familiaux, vie quotidienne CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique - Image : image de soi, image des autres - Médias : l’image dans les médias et leur poids dans la vie des ados. Le risque de manipulation - Liberté : « Je suis libre ; je peux changer des choses ». - Fraternité : comment contribuer à la créer autour de moi ? - Sexualité : la situer dans la vie affective, dans l’engagement amoureux - « Ma vie, une vie reçue », connaître, respecter, et entretenir son corps COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Bible : découvrir des itinéraires d’adolescents en recherche d’identité : Joseph, David, Tobit - Lecture de l’image : découvrir un récit biblique à travers une icône, un vitrail, un tableau - Différentes typologies de la prière : les psaumes, le Notre Père… La prière musulmane… - Édifices religieux : ouverture à leur dimension symbolique CROIRE - Modules catéchétiques - Dieu, Père ? - L’icône : accéder ainsi à toute la dimension spirituelle de l’icône (témoignage moine orthodoxe) - Prière : la prière chrétienne. Expérience de lectio divina - Vocation : rencontrer un prêtre, un religieux ou une religieuse 26

CÉLÉBRER - Découvrir le sens des différentes parties de la messe, préparer une célébration eucharistique - Noël : temps de réconciliation internationale - Prière : aider le jeune à s’approprier une forme de prière, la vivre dans un lieu particulier (monastère, nature, église…) - Organisation d’une veillée de prière, ou de temps d’intériorité

Documents

rétiens ire, Jeunes ch ro C s, le ia it In Revues : (Bayard) évé, Cerp) e (Ed. Le Cén ons face Avance au larg ons : les religi gi li re s de e Atelier) Sur la pist vie (Ed. de l’ la de s on ti Atelier) aux ques 0 % (Ed. de l’ 10 à e vr vi et Être ado

Vie ecclésiale

confirmation lébration de la cé la à ce en nfirmation Prés aration à la co ép pr la de Début s messes érents lieux Animation de jeunes de diff s de ec av e March ines » « Terres lointa p en am C . se li d’Ég ts. Retraite s mouvemen de n io it os Prop monastère


Enseignement Catholique de Vendée

En TROISIÈME Repères psychologiques sociaux Investissement de la sexualité, début des relations garçons-filles, début de désinhibition. Organisation de la mixité. Les filles sont plus matures que les garçons. Naissance du sentiment d’ « être différent et unique », le jeune accède au « je » et au « tu ». Questionnement envahissant « qui suis-je ? » Critique très forte des parents Besoin de faire des « trucs » extraordinaires, de se faire remarquer, pouvant entraîner vers des conduites à risques. Besoin de confiance pour s’exprimer Recherche d’un référent adulte autre que les parents Reprise personnelle de la foi Goût pour les temps forts, les WE en abbaye.

Elements du programme scolaire Français : étude de la presse, développer son sens critique. Étude de l’image : analyse et esprit critique Histoire : 2ème Guerre Mondiale, extermination des Juifs et des Tziganes Géographie : aménagement du territoire Éducation civique : laïcité, l’opinion publique et les médias

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Parrainage des jeunes élèves de 6ème - Échange : vivre un jumelage avec une école d’un pays en voie de développement - Organisation d’un spectacle : présentation d’une autre culture, récolter de l’argent

CÉLÉBRER - Silence ou prière : rechercher une attitude corporelle permettant de vivre un temps d’intériorité - Célébrer la fin du collège pour le 3ème - Célébrer un parrainage des élèves de 6ème par les élèves de 3ème

CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique - Choix de vie : orientation, engagement, vocation - Intériorité : écoute et écriture - Affectivité : amour, tendresse et sexualité - Eugénisme : mythe d’une race pure, de l’enfant parfait… - Influence : apprendre à porter un regard critique. (Médias, leader, vedettes, « gourous »…) - Sécurité routière : respect de soi et des autres - Dopage : « triche », dans le sport, les examens… - Responsabilité : de l’erreur à la faute COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Anthropologie biblique : Genèse 2-11 ou Décalogue - Actes des Apôtres : les premières communautés chrétiennes - Confessions chrétiennes (protestants, orthodoxes), autres religions monothéistes : organisation - Symbolique religieuse des gestes et des objets utilisés dans les cultes - Vie monastique : découverte de la vie monastique CROIRE - Modules catéchétiques - Trinité : un Dieu de relation - Bonheur : Dieu nous appelle au bonheur, les Béatitudes - Sens de la vie monastique, vivre un long WE dans une abbaye ou un monastère - Découvertes d’un ou plusieurs courants de spiritualité ( ? ou classes de lycée…) - Le sacrement de confirmation - Pardon et sacrement de réconciliation

27

Documents

iens Jeunes Chrét iales Croire, it In : es vu Re (Ed. Bayard) evé, Cerp) e (Ed. Le Cén rg de la au ce an Av s fondements s religions, le de e st pi la r Su l’Atelier) lier) la vie (Ed. de % (Ed. de l’Ate 0 10 à e vr vi Être ado et

Vie ecclésiale

confirmation bration de la lé cé la à ce Présen lébrations messes, de cé ents lieux Animation de unes de différ je s de ec av Marche d’Église Lourdes Mouvements des jeunes à ge na ri le pè : Camps ines Terres Lointa s te Retrai


Enseignement Catholique de Vendée

En SECONDE Repères psychologiques sociaux Quand il arrive au lycée, le jeune présente une personnalité plus affirmée. Son physique est celui d’un adulte. Son langage est marqué par l’émotion, la sensibilité. Il est à la recherche d’une certaine originalité, d’émotions fortes. Sa quête d’indépendance l’amène à porter un regard qui juge moins, plus tolérant. Il prend du recul par rapport aux médias. Il remet en cause, cherche des preuves. Cependant, son d��sir d’indépendance se conjugue avec son besoin du groupe. Il se lance dans de multiples projets. Sa volonté s’affirme en passant par celle du groupe et sa tenue vestimentaire se calque sur la dominante de celui-ci. Il se pose des questions existentielles et est en quête de sens mais il veut des preuves de l’ordre de l’évidence y compris dans le domaine de la Foi.

Elements du programme scolaire Français : le récit : roman ou nouvelle Histoire : naissance et diffusion du Christianisme ECJS : Etre citoyen Géographie : transformation économiques et sociales

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Précarité : rencontrer et accompagner des enfants défavorisés - Différence : organiser un tournoi sportif avec des handicapés - Environnement : mener une campagne de respect des espaces, des matériels et des locaux du lycée - Alimentation, répartition planétaire ; projet humanitaire en lien avec une association internationale CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique - Connaissance de soi : valeurs reçues, valeurs choisies - Regard sur l’autre : vivre la différence, lutter contre l’indifférence, s’intéresser à l’autre - Pouvoir de l’homme sur l’homme : répartition planétaire des richesses, économie solidaire - Croyances ou mal-être : satanisme, gothisme, spiritisme, soucoupisme COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Différents genres littéraires de la Bible - Naissance et diffusion du christianisme ; citoyenneté et christianisme - Découverte des courants spirituels dans différentes traditions religieuses - Rythmes et rites : rythmes physiologiques, chronologiques, psychiques, rituels - Des congrégations religieuses : leurs charismes

28

CROIRE - Modules catéchétiques - Études bibliques : « Le Bon Samaritain » ; « Les Béatitudes » - Incarnation : Jésus, vrai homme et vrai Dieu - Préparation de la confirmation - Intériorisation : une étape de marche silencieuse - Expérimentation d’une prière personnelle : apprendre à entendre l’appel de Dieu dans la vie quotidienne - Sacrement : Eucharistie CÉLÉBRER - Célébration de l’entrée en lycée - Temps de désert pendant le Carême - Sacrement de confirmation - Gestuation de la Passion du Christ - Expérience de prière œcuménique

Documents Bible e Parcours Audac roire Jeunes, Phosphore C e, ir Revues : Cro s re Livres scolai

Vie ecclésiale izé Lourdes, à Ta Pèlerinage à it Marches de nu Confirmation de t en Sacrem Mouvements


Enseignement Catholique de Vendée

En PREMIERE Repères psychologiques sociaux En 1ère, le jeune s’interroge sur son orientation sexuelle : « Suis-je normal(e) ? Question sur l’homosexualité. Il lui est difficile de se projeter dans l’avenir. Il se pose des questions existentielles, en groupe, les discussions n’en finissent pas. Si l’on note la disparition des grands idéaux des générations précédentes, le désir d’affirmation des idées et de ses positions reste très présent. Le jeune est en quête de sens, il se pose la question de l’existence de Dieu et de la responsabilité de celui-ci face au mal. A la fois, il a un goût pour les très grands rassemblements et un besoin d’intériorité. S’il est croyant, il a l’image d’un Dieu « avant tout sensible au cœur ». Il en fait l’expérience dans des temps forts.

Elements du programme scolaire Mouvement littéraire français du XVIème au XVIIIème siècle Étude d’un corpus avec, comme perspective dominante : l’histoire littéraire et culturelle, poésie épistolaire, apologue… Étude de l’argumentation Probabilités d’un événement Latin : le naturel et le surnaturel La citoyenneté : pouvoir, représentation, légitimité, démocratie, défense état de droit Du génotype au phénotype : applications biotechnologiques ou relations avec l’environnement. Procréation. Place de l’homme dans l’évolution Enjeux planétaires énergétiques L’Europe et la France dans le monde

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Engagement dans la durée pour une action de solidarité - Prise de responsabilités dans l’établissement : être délégué de classe, organiser un marché de Noël, un bol de riz - Action en faveur d’une cause : lutte contre la faim, la torture, etc. CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique - Éthique de la naissance : avortement, eugénisme - Souffrance, suicide, euthanasie : choisir sa mort - Différences structurantes pour la société : relations parentales, hétéro/homosexualité, fratrie/interdit d’inceste - Respect de la nature, protection de l’homme - Engagement social, engagement politique COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Sexualité et mariage dans la Bible et les religions - Pédagogie du choix et de la liberté dans la Bible - Epitres de Paul : structure et contenu d’une lettre - Mythes cosmogoniques et connaissances scientifiques - Bio-éthique et religions

29

CROIRE - Modules catéchétiques - Études bibliques : alliance et mariage dans la Bible - Le deutéronome - Formation à la prière chrétienne - Articulation du sentiment religieux de protection et de la prière chrétienne - 24 h en abbaye - Préparation d’une célébration pour le lycée à l’occasion d’un temps liturgique CÉLÉBRER - Temps de célébrations - Sacrements de confirmation - Temps de prières

Documents Textes Bible : Milles s Prières glanée jeunes Croire, Croire r, ie Pr : Revues

Vie ecclésiale sses Taizé, les Cau it Marches de nu ye 24 h en abba ments jeunes, Mouve Chantiers de


Enseignement Catholique de Vendée

En TERMINALE Repères psychologiques sociaux La question de la « normalité » est toujours présente. Le jeune se questionne par rapport à son avenir. Il cherche un sens à sa vie. Il fait l’apprentissage de l’autonomie. Il acquiert le droit de vote, c’est le début de son engagement politique. Il désire donner le meilleur de lui-même car il désire donner une bonne image de lui-même. Il désire mettre ses compétences au service d’un groupe. C’est le début d’un engagement de vie de couple pour certains. S’il est croyant, il désire approfondir une foi personnelle et les raisons de croire.

Elements du programme scolaire Philosophie En commun à toutes les séries : L’art et le beau Le bonheur La vérité La liberté La condition humaine La question de Dieu Autres matières : en fonction de la série et des options

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Engagement : vivre un parrainage des secondes - Parrainage et soutien scolaire et internat - Responsabilité de l’animation d’un club ou d’un groupe de catéchèse d’âge collège - Investissement dans un projet humanitaire CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique - Sens de la liberté humaine : liberté et responsabilité, interdits - Aspirations humaines : désirs : jusqu’où ? - Réflexion sur l’éthique fondamentale - Morale et politique - Société : droits, devoirs - Apprendre à vivre seul, à conduire sa vie d’adulte COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Anthropologie biblique dans la Genèse 1-3 : la liberté humaine - Sacrifice d’Isaac, Job ; interprétation psychanalytique - Langage et communication : la Tour de Babel - Paraboles : le fils prodigue - Éthique et croyance religieuse - Vérité et croyance : symboles - Mariage : institution sociale et engagement religieux

CROIRE - Modules catéchétiques - Sacrement : sens général (Réconciliation, mariage) - Église : baptisé, y prendre sa place - Appels, vocations - Salut, Grâce et Esprit Saint CÉLÉBRER - Temps de désert pour relire l’itinéraire du lycée et se projeter dans l’avenir - Célébrations - Sacrement de réconciliation - Célébrer le départ du lycée

Documents Bible Mille textes s Prières glanée en Église Croix, Prions La r, ie Pr e vu Re ophiques Textes philos

Vie ecclésiale é Causses, Taiz ts en Mouvem

30


Enseignement Catholique de Vendée

En BAC PRO Repères psychologiques sociaux En lycée professionnel, le jeune a fait le choix d’une profession. Il se projette dans une vie d’adulte. Ayant souvent connu un parcours scolaire non linéaire ou l’échec, il manque souvent de confiance en lui. Paradoxalement, il peut chercher une certaine assurance et une échappatoire dans les substituts tels que l’alcool et la drogue, mais il peut également donner le meilleur de lui-même en stage. Il se passionne souvent pour les grandes causes et se lance dans des projets humanitaires. Sa réflexion s’appuie sur la réalité, est empreinte de maturité, mais manque de rigueur. Il aime débattre, mais pénalisé par son vocabulaire souvent restreint, il accepte mal la contradiction et ne va pas toujours au bout de sa réflexion. Il aime le travail en groupe qui le rassure. Il fait souvent l’expérience d’une vie de couple. Face à la question de Dieu, il cherche des preuves, mais peut aussi faire une confiance absolue. Il est attiré par le surnaturel et l’ésotérisme.

Elements du programme scolaire Dépend de la formation, du choix professionnel L’enseignement général s’appuie sur l’enseignement professionnel. Ex : étude des graphiques en mathématiques pour une application professionnelle Toutes les autres matières peuvent rejoindre ou servir d’entrée aux propositions pastorales.

Propositions Pastorales AGIR - Projets d’action éthique - Valorisation des différentes actions de l’année : rédaction d’un journal ou élaboration d’un DVD - Projet intergénérationnel - Prise de responsabilités dans l’établissement - Parrainage d’un élève de BEP ou d’un élève de CAP CHOISIR - Modules de formation humaine et éthique BEP sanitaire et social - Connaissance de son corps : respect de celui-ci - Départ de la vie : devenir des embryons. Question de l’avortement

CROIRE - Modules catéchétiques - Études bibliques en fonction du calendrier - Préparation à la confirmation - Pardon : sacrement de réconciliation - Appels, vocations CÉLÉBRER - Autour de « pardonner et se pardonner », sacrement de réconciliation - Sacrement de Confirmation - Célébration de l’arrivée en lycée professionnel ou départ pour la vie professionnelle

BEP vente - Santé du corps et de l’esprit : développer toutes les dimensions de l’être - Acte de vendre à tout prix ! Tous les BEP - Avenir : réussir sa vie, réussir dans la vie - Découverte et valorisation de soi - Découverte et valorisation de l’autre - Relecture éthique des stages et des rapports - Rencontre de témoins qui ont suivi une formation en établissement professionnel et ayant réussi - Pardon : pardonner et se pardonner

Documents , Phosphore Bible Croire jeunes e, ir ro C : Revues dace Parcours d’au

COMPRENDRE :- Séquences culture chrétienne - Paraboles : le fils prodigue - Langage et communication : la Tour de Babel - Éthique et croyance religieuse - Congrégations : leur mission auprès du pauvre

Vie ecclésiale izé

Lourdes, Ta Pèlerinages à Mouvements

31


N°4 acun ? h c r u o p e l ô r Quel

4.1

Le chef d’établissement et la pastorale ?

Comme baptisé confirmé, le chef d’établissement reçoit une mission ecclésiale du Directeur diocésain de l’enseignement catholique, au nom de la Tutelle diocésaine. Dans le diocèse, il fait partie des « laïcs qui reçoivent une Mission Ecclésiale ». Son statut est précisé dans les documents suivants :

pour le 1er degré

pour le 2nd degré

Sa responsabilité pastorale conférée par lettre de mission l’engage à promouvoir dans tous les domaines de la vie scolaire un climat inspiré de l’Évangile et à garantir les meilleures conditions de l’animation spirituelle (éducation de la foi, enseignement religieux, formation à la vie chrétienne). Le chef d’établissement s’efforce d’appeler chaque membre de la communauté éducative à participer à la mission qui lui a été confiée tout en respectant la liberté de chacun. Il est soutenu dans sa mission par la Direction diocésaine, le prêtre référent et différents partenaires. Il peut trouver un appui dans la collaboration avec ses collègues, chefs d’établissement, notamment dans le cadre des travaux en réseaux et de différents groupes de travail. Il constitue - autant que possible - un Conseil Pastoral et/ou une Équipe d’Animation Pastorale élargie chargée de réfléchir, mettre en œuvre, et relire le Projet d’Animation Pastorale de l’établissement. Il peut nommer une ou plusieurs personnes Chargées de Mission Pastorale scolaire pour mettre en œuvre le volet pastoral du projet d’établissement : adjoint en pastorale (ADP), animateur en pastorale scolaire (APS), responsable d’aumônerie (RA), etc. Il établit les fiches de poste pour chacun et garantit les moyens d’exercice de ces personnes. En lien avec les instances ecclésiales (institutionnelles et diocésaines), il est responsable de l’élaboration et de la mise en place du Projet d’Animation Pastorale (PAP). Il veille à ce que les moyens financiers nécessaires soient prévus dans les orientations budgétaires de l’établissement (cf. outil p.36-37).

4.2 Les personnes Chargées de Mission Pastorale scolaire dans l’établissement - CMP ? Dans le cadre de sa responsabilité ecclésiale, le chef d’établissement appelle tous les adultes de la communauté éducative à prendre une part dans l’animation du PAP. Il donne missions aux CMP : personnes chargées d’animer la pastorale (voir p.41). La place et l’action des acteurs de l’animation pastorale ont été précisés dans le document référent national suivant :

L’ADjoint en Pastorale (ADP) reçoit délégation pour la mise en œuvre de la mission pastorale du chef d’établissement. Il est l’adjoint du chef d’établissement pour la Pastorale. Il peut participer au conseil de direction. Il dialogue avec les différents acteurs de la communauté éducative. Il reçoit une formation initiale spécifique propre à l’Enseignement Catholique. Il participe à des temps de formation continue. Il assure la coordination avec les instances diocésaines et paroissiales. En l’absence d’ADP, la coordination générale du PAP peut être confiée à un Chargé de Mission Pastorale qui aura pour fonction de coordonner la mise en oeuvre des outils et actions du Projet d’Animation Pastorale. Tous les autres acteurs de l’établissement chargés d’une part de la mission pastorale (CMP) (de 4.1 à 4.8) participent à l’accueil, à l’accompagnement, à l’organisation, à l’encadrement, à l’aumônerie, ou à l’animation des différentes actions du PAP. Ils peuvent être de l’établissement ou extérieur. Ils sont tous membres de la communauté éducative. Les personnes engagées dans les temps de catéchèse et de célébrations (pôles CROIRE & CÉLÉBRER) sont des « aînés dans la foi ». 32


Pour coordonner, relire et organiser le PAP, l’Équipe d’Animation Pastorale se réunie sous la responsabilité du chef d’établissement. Elle rassemble tous les acteurs investis et prenant part à l’animation pastorale. Pour orienter et articuler l’animation pastorale, un Conseil d’Animation Pastorale peut rassembler plusieurs réalités pastorales. Il réunit : chefs d’établissement ; ADP ou CPS ; prêtres référents des établissement ; responsables des paroisses et des doyennés.

4.3

Les professeurs et la pastorale ?

Le texte national « Être professeur dans l’Enseignement Catholique » (Juillet 2007 – § 1.1, approuvé par le Comité National de l’Enseignement Catholique) exprime de façon ajustée ce qui est en jeu dans les missions confiées à tout professeur en établissement catholique d’enseignement. Sur sitEColes, le parallèle entre les compétences professionnelles du maître (cahier des charges des IUFM) et le texte « Être professeur dans l’Enseignement catholique » permet de clarifier les attendus :

4.3.1- Des professeurs, « passeurs de savoirs, de compétences et d’humanité » Les fonctions premières de l’école sont « d’humaniser par la culture, l’éveil de l’intelligence, la transmission des savoirs, la maîtrise de connaissances et de compétences nouvelles ». Tout enseignant en enseignement catholique concrétise ces objectifs en « s’engageant avec ses qualités personnelles et les compétences qu’il a développées avec sa formation et son expérience. » Les professeurs, personnellement et en équipe, sont accompagnateurs et garants de cohérence éducative. Ils agissent selon 3 principes d’action essentiels : - donner du sens aux apprentissages scolaires, - habiter les procédures d’évaluation par un regard sur la personne fondé dans l’anthropologie chrétienne, - construire du lien social. Le choix de l’Enseignement catholique porteur d’une anthropologie chrétienne engage à un regard éducatif refusant d’enfermer l’élève dans son histoire et ses déterminismes. « Espérer en l’élève, c’est aimer son avenir. » (Paul Malartre – Journées nationales du 4-5 avril 2006)

4.3.2- Des professeurs membres de la communauté éducative de l’établissement En liant leur mission d’enseignant et d’éducateur, les professeurs permettent à l’élève de grandir en humanité en vivant une relation à l’autre, en faisant l’expérience et l’apprentissage du débat et en construisant peu à peu une parole commune. Cette mission s’exerce au milieu et par une communauté éducative où chacun prend sa part et vit une expérience de communion. Les rapports entre les adultes et la qualité de la parole des échanges manifestent la réalité du projet éducatif. Si le coeur vivant de ce projet est « le changement de regard pour faire grandir», évoqué en page 9 à propos du rapport aux élèves, il concerne à plus forte raison le regard de confiance mutuelle entre les adultes. La relation est au centre de l’école, relation entre le maître et l’élève, relation entre l’adulte et l’enfant/jeune, relation des jeunes entre eux, et relation des adultes de la communauté éducative entre eux.

4.3.3- Des professeurs qui prennent en compte les « faits religieux » dans leur enseignement L’enseignement du fait religieux fait partie du socle commun des connaissances et des compétences : « Les élèves doivent comprendre l’unité et la complexité du monde par une première approche (…) du fait religieux en France, en Europe et dans le monde, en prenant notamment appui sur des textes fondateurs (en particulier, des extraits de la Bible et du Coran), dans un esprit de laïcité respectueuse des consciences et des convictions. » (Socle commun des connaissances et compétences, § 5) Les établissements catholiques transmettent des notions claires et articulées sur les principales traditions religieuses avec une place spécifique pour la culture chrétienne (référence fondatrice de l’Institution de l’Enseignement Catholique). On apprend ainsi à poser un regard chrétien sur les autres religions, et à vivre une démarche de dialogue interreligieux.

33


4.3.4- Des professeurs invités à prendre part aux actions pastorales explicites Tout professeur est informé du Projet d’Animation Pastorale de l’établissement et des diverses propositions pastorales explicites qui sont programmées. Sous la responsabilité et à l’invitation du chef d’établissement, il prend part à la mise en place de la diversité des actions pastorales : actions solidaires, actions de formation humaine et éthique, cours de culture chrétienne et religieuse, dans une posture de professeur accompagnateur. S’il le souhaite, il peut se positionner comme croyant et effectuer des temps de dialogue et de première annonce de l’Évangile en apportant son témoignage personnel, lors d’événements marquants de la vie des élèves, de l’établissement ou de l’actualité, à la lumière de l’Évangile. Il peut s’associer comme accompagnateur témoin aux actions de catéchèse, de célébration et de prière. « Cette participation comme témoin croyant, relève de la réponse libre du professeur à l’appel à l’engagement que lui adresse le chef d’établissement » (Texte « Être professeur dans l’Enseignement Catholique » – Juillet 2007 – § 1.3 approuvé par le Comité National de l’Enseignement Catholique de référence). Chaque enseignant est invité à relire, se former et se ressourcer pour vivre ces diverses propositions pastorales.

4.4

Les personnels éducatifs, administratifs, les services économiques et la pastorale ?

Les personnels éducatifs, administratifs et des services économiques prennent eux aussi part à la mission d’éducation de l’établissement en veillant à la qualité de l’accueil et en accompagnant les élèves dans l’établissement, sur les temps hors classe. Ils apportent leur contribution pour permettre l’épanouissement de tout enfant et toute personne. Comme les professeurs, ils sont informés et associés à l’élaboration et la mise en œuvre du Projet d’Animation Pastorale de l’établissement. Ils sont invités à prendre part à l’une ou l’autre du PAP en fonction de leurs compétences et avec la même délicatesse citée ci-dessus pour les enseignants.

4.5

Les parents et la pastorale ?

Les parents sont responsables de l’éducation de leur enfant/jeune. Ils sont les premiers éducateurs de la foi de leurs enfants et peuvent compter sur l’enseignement catholique comme un partenaire. Ils participent à la vie de la communauté éducative et sont associés à la réflexion et à l’animation pastorale dans l’établissement, comme accompagnateurs, catéchistes, témoins, intendants etc... Ils peuvent participer à l’Équipe d’Animation Pastorale de l’établissement. L’APEL de l’établissement collabore à la réflexion et à la mise en œuvre du Projet d’Animation Pastorale, par exemple au moyen d’une « commission pastorale APEL » qui vient soutenir et faire des liens avec les communautés chrétiennes de proximité, les paroisses et le diocèse.

4.6

Les prêtres référents en établissements catholiques d’enseignement et la pastorale ?

Le prêtre référent est un accompagnateur et une présence presbytérale. Il marque le soutien et le lien avec l’Église diocésaine. « Pour le service de la communauté chrétienne et de sa mission au sein de la communauté éducative, le ministère presbytéral est exercé dans chaque établissement par le prêtre que l’Évêque désigne à cet effet » (Statut de l’Enseignement Catholique - Préambule n° 5). Sa présence ministérielle est définie en fonction des demandes de l’établissement et de ses possibilités : • il peut participer aux temps forts de la vie de la communauté éducative dont il est membre ; • il peut rencontrer les enfants/jeunes et des adultes ; • il peut rassembler la communauté des chrétiens de l’établissement lors de célébrations. Le chef d’établissement et le prêtre référent déterminent ensemble les temps et les moments de rencontres et la participation aux instances de l’établissement : conseil de direction pour les orientations pastorales, le conseil d’établissement, les assemblées générales, afin de favoriser l’enracinement de la communauté éducative dans la réalité ecclésiale. 34


4.7

Le ministère diaconal en enseignement catholique et la pastorale ?

Par sa lettre de mission diaconale, le diacre porte une attention à l’ensemble de la communauté éducative et plus particulièrement aux plus fragiles. Il exerce son ministère propre à l’intérieur de l’établissement, en lien avec le chef d’établissement et le prêtre référent. S’il est professeur, cette mission diaconale est vécue au cœur même de sa profession d’enseignant et d’éducateur. Il sera un précieux soutien pour les temps de relecture évangélique de la vie de l’établissement. Il est l’un des acteurs de l’équipe d’animation pastorale.

4.8

Les religieux(ses) et les laïcs consacrés en enseignement catholique et la pastorale ?

Les religieux(ses) et les laïcs consacrés sont des signes et des témoins de la présence de Dieu au cœur des communautés éducatives de l’enseignement catholique. Tous sont invités à prendre leur place dans l’élaboration et la mise en œuvre du Projet d’Animation Pastorale, comme dans la vie de la communauté des chrétiens de l’établissement.

4.9

Les enfants, les jeunes et la pastorale ?

Par choix pastoral et obligation légale, tous les enfants/jeunes sont accueillis dans les établissements catholiques d’enseignement.

4.9.1 - comme le christ les accueille, accueillir les enfants/jeunes dans leur culture Les enfants/jeunes font partie d’un établissement scolaire qui est une microsociété. Ils portent des valeurs humaines et universelles : justice, respect de la différence, développement durable. Ils sont sensibles à la solidarité et se mobilisent facilement sur des actions d’entraide et de partage. Au-delà de la famille, leur réseau relationnel s’étend à de nombreuses activités : sportives, associatives et culturelles… L’établissement scolaire est l’un de ces lieux éducatifs qui travaille en partenariat avec les familles. Les enfants/jeunes sont marqués par la culture des médias, de l’Internet, de l’immédiateté et de la mobilité. Cela change leur rapport au savoir, au temps, à l’espace, à la communication et aux personnes. Ils ont besoin d’être aimés et reconnus par leurs pairs et par les adultes de leur environnement. Ils se construisent en mettant en avant l’expérience et le sensible. Ils demandent des paroles positives et des exigences bienveillantes. Ils ont du mal à accéder à une autonomie affective et une fidélité dans les relations. Les jeunes se questionnent sur leur devenir. Ils ont du mal à se projeter. Ils sont parfois malmenés par les difficultés d’ordre affectif, familial, professionnel, matériel ou de santé.

4.9.2 - accueillIR les enfants/jeunes dans leur diversité religieuse Les enfants/jeunes sont très divers face à la religion, à la foi chrétienne et à l’Église. Cela se manifeste soit par de l’indifférence ou du rejet, soit par de la curiosité ou de l’attirance, soit encore par des engagements ponctuels ou au contraire très absolus. Ils se questionnement aussi sur le sens de la vie et sur les raisons de croire en Dieu. Leurs connaissances de la religion chrétienne sont limitées pour bon nombre. D’autres souhaitent vivre leur appartenance catholique de manière plus intense. Le Projet d’Animation Pastorale de l’établissement programmera des propositions pastorales adaptées pour chacun.

35


N°5 oeuvre ? n e e s i m e d s Quels outil 5.1

Le budget pastoral

Le financement de l’animation pastorale ne se résume pas à la seule prise en charge des « frais de catéchèse ». Aussi, le Service de Pastorale Scolaire et le Département Économique et Juridique de la DEC ont élaboré quelques repères à destination des chefs d’établissement et des OGEC.

5.1.1- Budget Pastoral & Textes de référence de l’Enseignement Catholique • Pour clarifier le financement de son « caractère propre », l’Enseignement Catholique s’appuie sur ses textes de référence : le Statut de l’Enseignement Catholique promulgué par les évêques de France en 1996, et surtout, la Loi Debré de 1959 avec ses décrets d’application. • L’article 15 du Décret 60-745 du 28 juillet 1960, fixant « les rapports entre l’État et les établissements d’enseignement privé et les conditions financières de fonctionnement des classes sous contrat d’association », indique : « qu’une contribution pourra être demandée aux familles, premièrement pour couvrir les frais afférents à l’enseignement religieux et à l’exercice du culte ; deuxièmement pour le règlement des annuités correspondant à l’amortissement des bâtiments scolaires et administratifs affectés aux classes (…), pour l’acquisition du matériel d’équipement (…) ainsi que pour la contribution d’une grosse provision pour réparations de ces bâtiments. » • L’État et les communes financent donc l’école catholique par la prise en charge du « salaire des enseignants » et par les « frais de fonctionnement » de l’établissement. Ce qui est défini par la loi, à la charge des familles, est explicité ainsi : « les frais liés aux investissements » et « les frais liés à l’exercice de la spécificité de l’établissement » (nommée « caractère propre »). • En conséquence, les frais liés aux investissements et à l’exercice de la spécificité sont demandés auprès des familles, après discussion et vote du CA de l’OGEC sur la manière et le montant.

5.1.2- Orientations (à appliquer à partir de la rentrée 2012) Écrire une ligne budgétaire spécifique PAP dans les « Charges & Produits » du compte général de votre OGEC. • 60 691 (Charge) & 70 825 (Produit) - « Projet d’Animation Pastorale / Enseignement religieux / Culte / Catéchèse » • Chaque OGEC pourra ainsi y faire figurer toutes les opérations financières pastorales que l’école entreprend. Établir un budget prévisionnel PAP • Charges : Chaque OGEC fixe son budget prévisionnel PAP en début d’année. Les montants des dépenses sont arrêtés en coresponsabilité avec le chef d’établissement et le Conseil d’Administration de l’OGEC. • Produits : Chaque OGEC étudie les ressources pour financer les charges comprises dans le budget prévisionnel PAP. En plus de la contribution des familles, elle peut solliciter divers partenaires : participation de la paroisse – subvention de l’APEL et/ou de l’OGEC – dons et/ou participations de particuliers et/ou entreprise – etc. 36


5.1.3- Fiche pratique - definir un budget pastoral en écoles Enseignement Catholique de Vendée

CHARGES PASTORALES 1- Outils catéchétiques et/ou d’éveil à la foi Livres ou albums enfants

…€

Guide du catéchiste ou de l’animateur éveil à la foi

…€

Outils Catéchèse/Eveil à la foi DVD - CD

…€

Abonnements Revues

…€

Formation des catéchistes et des animateurs éveil à la foi

…€

Locations diverses (ex : salles communales ou paroissiales…)

…€

Frais d’accompagnement de proximité (prêtre, Laïc en responsabilité…)

…€

2- Cours de Culture chrétienne - Ouverture aux autres religions et au dialogue interreligieux Livres Enfants

…€

Guide Adultes

…€

Locations de matériel (ex : vidéo-projecteur…)

…€

Formation des intervenants

…€

3- Séquences de Formation humaine/chrétienne  et d’actions solidaires Projets de Solidarité & Charité (ex : Secours Catholique…)

…€

Outils d’ éducation à la solidarité : ex Kilomètres de Soleil

…€

Outils Terre solidaire Jeu CCFD & Education au développement

…€

Dons, Partenariat et jumelage : Madagascar ( mahajunga et EC 85 ; autres….. )

…€

4- Actions d’ Intériorité - Prière - Célébration – Chorale CD de chants

…€

Objets sacrés (croix, icônes…)

…€

Albums & Livres de prière

…€

Aménagement d’un lieu de prière (ex : coin prière, oratoire…)

…€

Fleurs & Intention de messes (ex : communion, deuils…)

…€

5- Temps forts, Témoignages, fêtes, 1ère Annonce de l’Évangile Frais de déplacement des intervenants

…€

Calendrier annuel : « Apprendre à être », « de l’éducation chrétienne »

…€

Spectacle témoignage avec un Artiste chrétien (ex : Klinguer, Kieffer, Richard…)

…€

Vidéo / DVD (ex : films, témoins…)

…€

Abonnements  Naomie,/Averborde 123 Eveille toi/SDC, Astrapi/Bayard revues/ Edifa…)

…€

6- Divers Participation aux frais de coordination catéchétique et/ou éveil à la foi du doyenné

…€

Abonnement aux bulletins d’informations paroissiales

…€

Fonds de Solidarité pastorale (aide auprès des familles…)

…€

Abonnements & Bibliothèque (ex : La Source…)

…€

Autres

…€ TOTAL des CHARGES

…€

PRODUITS PASTORALES 1- Contribution des familles

…€

2- Participation APEL

…€

3- Participation OGEC

…€

4- Participation Conseil économique de la Paroisse ou doyenné

…€

5- Dons  des entreprises et/ou de particuliers

…€ TOTAL des RECETTES

…€

BUDGET PRÉVISIONNEL PASTORALE année ……..

37

1 - TOTAL des CHARGES

…€

2- TOTAL des PRODUITS

…€

RÉSULTAT GÉNÉRAL

…€

Coût réel par élève/an

…€


5.2

La répartition annuelle de l’animation pastorale explicite : 36 H / an

15H

Pour tous, en classe, sur temps balisés, en début et fin de période :

Cours de découverte de la religion chrétienne Formation humaine et éthique

21H

Cours de culture chrétienne ou récits bibliques

Témoignages 1ère Annonce de l’Évangile

Découverte des autres religions

Puis par modules ou séquences, réparties dans la programmation annuelle :

Suite des cours de découverte de la religion chrétienne

Avec l’accord des parents :

Eveil à la foi Catéchèse - initiation à la vie chrétienne

Temps d’intériorité et de prière

Modules catéchétiques

Pour TOUS :

Août Septembre

Octobre Avant/après la Toussaint Novembre Décembre Avent / Noël / Épiphanie Janvier Fevrier début Carême / Mars Avril -Mai Semaine Sainte : Pâques Mai -Juin / Pentecôte Juillet

Témoignage (1 h) Récits bibliques / Culture chrétienne (2h) Temps fort accueil (1h)

Cours de Culture chrétienne (4h) ou Récits Bibliques (4h)

Eveil à la foi - Catéchèse: module 1 (5h)

Préparation et vie sacramentelle

Célébration des temps liturgiques

Date : Heure : Lieu: Date : Heure : Lieu:

Invitation / Célébration paroissiale

Pour TOUS :

Temps fort célébration pour tous (1h)

Cours de Culture chrétienne (4h) ou Récits Bibliques (4h)

Eveil à la foi - Catéchèse: module 2 (4h)

Date : Heure : Lieu: Date : Heure : Lieu:

Pour TOUS :

Récits bibliques /Culture chrétienne (1h) Action éthique(1h) Temps fort temps de l’Avent (1h)

Cours de Culture chrétienne (2h) ou Récits Bibliques (4h)

Eveil à la foi - Catéchèse: module 3 (4h)

Date : Heure : Lieu:

Date : Heure : Lieu:

Invitation / Célébration paroissiale

Pour TOUS :

Témoignage (1 h) Récits bibliques /Culture chrétienne (1h) Action éthique(1h) Temps fort de carême (1h)

Cours de Culture chrétienne (3h) ou Récits bibliques (3h) Pour TOUS :

Invitation / Célébration paroissiale

Eveil à la foi - Catéchèse: module 3 (3h)

Temps fort célébration pour Tous (1h) Culture chrétienne (1h) pour Tous

Date : Heure : Lieu: Date : Heure : Lieu: Date : Heure : Lieu:

Invitation / Célébration paroissiale

Cours de Culture chrétienne (4h) ou Récits bibliques (4h)

Eveil à la foi - Catéchèse: module 4 (5h)

Date : Heure : Lieu:

Temps fort : Action éthique et célébration pour tous (1h)

Date : Heure : Lieu:

Pour TOUS :

38


5.3 La check-list des responsabilités en animation pastorale : •Qui fait quoi ? •En Éveil à la foi - Catéchèse - Initiation chrétienne ? •En Découverte de la religion chrétienne

Enseignement Catholique de Vendée

Accueillant toutes les familles, quelques soient leurs convictions, la communauté éducative vit concrètement l’engagement de l’Église diocésaine au service de tous et de la société. En sont membres : les élèves, les parents, le chef d’établissement, les personnels enseignants, éducatifs, de service, le prêtre référent, les animateurs en pastorale, les catéchistes, ainsi que toutes personnes engagées dans les organismes de gestion et associations de parents. « Chacun participe à une œuvre commune et cohérente, la formation des élèves en référence à un sens chrétien de l’homme et de la société. Animant du dedans la communauté éducative, la communauté chrétienne, en est comme son fondement et la source de son dynamisme » (Préambule du Statut de l’Enseignement Catholique - 1996 - §5). Voici une checklist des acteurs qui mettent en oeuvre l’animation pastorale dans l’établissement. Elle a pour fonction de permettre le dialogue et de définir les rôles et tâches précises confiés à chacun. Elle n’a aucun caractère obligatoire. Elle est une invitation à dialoguer.

CURE DOYEN

• Il est le garant de la réflexion et de la concertation avec les divers acteurs (prêtres, LEME, chefs d’établissement en enseignement catholique de Vendée, Service de Catéchèse et Service de Pastorale Scolaire de la DEC). • Il est le garant des décisions catéchétiques prises avec les curés. • Il est garant du discernement pour l’organisation au niveau du doyenné ou de chaque paroisse.

CURE ou PRÊTRE RÉFÈRENT pour la catéchèse et l’éveil à la foi du doyenné • • • • •

Il est le responsable de l’ensemble de la catéchèse et de l’éveil à la foi de la paroisse. Il peut être présent et apporter son aide lors d’une ou de plusieurs rencontres de préparation. Il peut intervenir comme catéchiste pour un temps de catéchèse ou d’éveil à la foi Il peut venir visiter, saluer, encourager… et bénir les enfants comme les adultes ! Le curé doyen veille sur la cohérence du dispositif et la concertation avec les partenaires.

Chef d’établissement

• Il est le responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre du Projet d’Animation Pastorale de l’école. • Il est en lien étroit avec le curé de la paroisse (ou le prêtre délégué) et l’Animatrice Laïque en Mission Ecclésiale pour la catéchèse du lieu (LEME) • Il arrête le planning et la programmation pastorale en juin , en accord avec le curé et la LEME du lieu. • Il s’occupe de la gestion des dates, des horaires, des espaces et des salles, en lien avec l’équipe enseignante. • Il communique le dispositif « éveil à la foi et catéchèse » aux familles : calendrier, nom des responsables, choix des modules, organisation… • Il appelle et suscite des catéchistes et des accompagnateurs parmi tous les membres de la communauté éducative, en lien avec l’équipe d’animation pastorale de l’école, les catéchistes et les personnes ressources (lors des réunions de classe, des rendez-vous parents/école…) • Il participe ou délègue son pouvoir à la Commission d’Appel Catéchistes, au presbytère (avec LEME, curé…) • Il organise, selon les besoins, la(ou les) rencontre(s) annuelle(s) « Bilan-Perspective Animation Pastorale » au sein de l’école • Il participe ou délègue son pouvoir à la rencontre annuelle de bilan du caté dans l’ensemble de la paroisse ou du doyenné…

Laïque en Mission Ecclésiale ou Responsable Catéchèse et Éveil à la foi de la paroisse • • • • • •

Il a reçu une mission d’Église pour la mise en oeuvre de la catéchèse. Il est en lien direct avec le curé (responsable ultime de la catéchèse sur tous les lieux de la paroisse). Il choisit les outils réalisés lors des temps de catéchèse ou d’éveil à la foi, en concertation avec les catéchistes et le directeur. Il organise les rencontres entre catéchistes et animateurs éveil à la foi. Il est référent pour la 1ère Eucharistie et les baptêmes en âge scolaire (inscription, formation…) Il prend régulièrement le temps de faire le point avec le directeur de l’école.

39


CATÉCHISTE et ENSEIGNANT CATÉCHISTE

• • •

En cas de catéchèse ou d’éveil à la foi hebdomadaire : Il est en lien étroit avec les responsables de la paroisse. Il participe à la rencontre de préparation des modules de catéchèse ou des temps d’animation d’éveil à la foi. Il suit le guide élaboré pour faciliter la mise en œuvre des outils proposés.

• • •

En cas de catéchèse ou d’éveil à la foi organisé par temps forts : Il s’occupe de l’animation générale auprès des enfants du niveau et confie aux parents accompagnateurs les tâches à réaliser en petits groupes. Il prend la parole, donne les repères, et témoigne de la foi de l’Église. Il veille à la qualité de l’animation et de la proposition de la foi.

ENSEIGNANT PROFESSEUR de CULTURE RELIGIEUSE ou CONTEUR de RÉCITS BIBLIQUES

• • • •

Pour assurer le suivi de la catéchèse ou de l’éveil à la foi dans sa classe : Il reçoit des responsables paroissiaux et du prêtre les infos concernant l’organisation de la catéchèse ou de l’éveil à la foi pour sa classe. Il assure la communication des informations auprès de chaque catéchiste ou animateur éveil à la foi de chaque personne accompagnatrice de sa classe. Il est le référent catéchèse et éveil à la foi pour les parents afin d’entendre leurs besoins et leur donner les infos/liens nécessaires. Il veille au matériel pour les groupes de catéchèse ou d’éveil à la foi de sa classe. Ex : salle, badge, sono, etc..

• • •

Pour assurer la mise en œuvre de la culture religieuse ou des récits bibliques sans sa classe : Il s’assure des commandes des outils nécessaires pour sa classe. Il s’assure que les personnes chargées de mettre en œuvre cette culture chrétienne ou ces récits bibliques se situent comme professeurs et non comme témoins. Il organise des temps réguliers d’évaluation des connaissances.

ACCOMPAGNATEURS : Parents, grands parents, aînés, personnes de la communauté paroissiale, ASEM, personnels de service, etc. • • • • • • • •

Ils sont sollicités, par l’enseignant ou le directeur, lors des réunions de classe de début d’année. Ils sont invités à accompagner un groupe d’enfants pour un ou plusieurs temps de catéchèse ou d’éveil à la foi. Ils sont sous la responsabilité d’un catéchiste dans le groupe qu’ils accompagnent. Ils s’inscrivent pour être présents à un ou à plusieurs temps de catéchèse ou d’éveil à la foi. Ils reçoivent le déroulement par l’enseignant de la classe. Ils sont invités et peuvent participer à la réunion de préparation du module de ou d’éveil à la foi. Ils facilitent l’échange et le dialogue entre les enfants lors du temps de catéchèse ou d’éveil à la foi. Ils peuvent aussi témoigner de leur foi ou de leur recherche s’ils le souhaitent.

40


5.4

Fiche de poste type pour les Chargés de Mission en Pastorale Scolaire Enseignement Catholique de Vendée

Document remis au chefs d’établissement du 2nd degré en Juin 2008 Document adaptable pour les chefs d’établissement des écoles Comme Chef d’établissement, assurant la responsabilité pastorale et la mission ecclésiale de l’établissement …….……………………………, je donne officiellement délégation à Mr/Mme …………………………..…………. comme Chargée de Mission en Pastorale Scolaire et lui confie les taches ci-après afin de faciliter la mise en œuvre du Projet d’Animation Pastorale de l’établissement.

I - Missions et tâches du chargé de mission en pastorale scolaire Les missions et tâches confiées seront les suivantes :

1.1 Réfléchir et Animer la mise en œuvre de la mission Pastorale de l’établissement, et dans ce cadre : - Avec le chef d’établissement, faire vivre l’Equipe d’Animation Pastorale - Construire une programmation annuelle d’animation pastorale cohérente et lucide. - Participer au Conseil d’établissement présidé par le Chef d’établissement lorsqu’il est invité Vigilance : savoir entendre, écouter et être très discret -Etre à l’écoute de l’ensemble de la communauté éducative (jeunes, adultes, tous les personnels de l’établissement, parents) et plus particulièrement de l’équipe d’adultes. Vigilance : Etre toujours dans l’humilité, l’écoute, la bienveillance - Aide à rassembler les chrétiens de la communauté de l’établissement pour vivre des temps de partage conviviaux, des temps de prière et/ou d’engagements. Vigilance : ne pas tout faire ! Appeler, accompagner c’est engendrer des responsables 

1.2 Construire, encadrer et assurer des temps spécifiques au sein de l’animation pastorale de l’établissement, et donc dans ce cadre : - Animer et coordonner les groupes de catéchèse initiation et/ou de découverte de la religion chrétienne aux niveaux suivants : … … (Entrer en dialogue avec les équipes de professeurs, surveillants, catéchistes, personnel de service… afin de construire progressivement ensemble les propositions) - Préparer les temps forts d’animation pastorale proposés aux élèves en lien avec les personnes ressources identifiées : professeurs, parents, prêtre accompagnateur,membre de l’EAP, membre du conseil paroissial…

1.3 Faire le lien entre l’établissement et les autres lieux de vie de la paroisse (ou de l’ensemble des communautés de proximité provenance des élèves) : - Le Chargé de Mission Pastorale fait partie de la communauté chrétienne de la paroisse de l’établissement - Il se tient informé de la vie paroissiale dans laquelle est immergé l’établissement. - Il participe occasionnellement à des célébrations et à diverses actions de la paroisse. - Il est le relais auprès des paroisses pour inviter, coordonner la préparation des sacrements. - Il transmet les invitations, s’assure de la participation aux préparations (il peut être présent à quelques temps forts) - Il collabore et fait le point avec le Prêtre accompagnateur du collège. - Il rencontre régulièrement les personnes responsables de la paroisse et des mouvements et Services d’église (réunion de doyenné et de paroisse).

41


Enseignement Catholique de Vendée

II - Moyens prioritaires nécessaires mis à disposition du chargé de mission en Pastorale scolaire • Disposer d’un lieu agréable avec le matériel nécessaire à l’animation et l’organisation. • Estimer le temps horaire nécessaire mensuel (fiche planning de suivi mensuel) et l’ajuster si besoin.

• Etre accompagné : - par le Chef d’établissement une fois par trimestre et plus fréquemment si besoin - par un prêtre accompagnateur et les membres de l’EAP pour le suivi au quotidien. - par les membres du service de pastorale de la DEC et le service de formation permanente du diocèse : 3 journées par an et un mardi après midi chaque mois (par groupe de réseau) afin de mutualiser les ressources, continuer sa formation, assurer les coordinations nécessaires, et se ressourcer. • Disposer d’un budget annuel pour faire vivre les actions entreprises dans l’animation pastorale

III - Evaluation : Indicateurs de performance. La Mission est remplie si … … … • Les taches définies sur cette fiche sont effectuées • Des informations et ajustements réguliers sont effectués avec le chef d’établissement et l’Equipe d’Animation • Le projet d’Animation pastorale est mis en œuvre, communiqué et évalué en équipe • Le dynamisme des projets, fait transparaître la qualité de l’écoute, le souci et le respect des personnes tout autant que l’audace de l’évangile. - Vigilance : Nécessité de développer des compétences d’adaptation dans la collaboration avec les partenaires. - Vigilance : Attention à la logique de rentabilité …  « il y a peu de jeunes ! » … Ne jamais se sentir remis en cause personnellement, c’est l’action entreprise ou ce qu’on représente qui est questionné. On est dans une mission de service qui diffère d’une logique rentable même si on peut avoir des objectifs précis à tenir et à évaluer Fait à … … … … … …

le : … … … … … …

Signature du Chef d’établissement :

M./Mme Chargé(e) de mission en pastorale scolaire

Vu : Pour le Directeur diocésain, le Service de Pastorale de l’EC 85 à la DEC

Communication de cette fiche de poste : Communication écrite : aux signataires, aux responsables de l’établissement (OGEC, Apel), aux prêtres référents, à l’équipe pastorale, au curé de la paroisse, au vicaire épiscopal chargé de l’enseignement catholique, à la DEC, au service de pastorale Communication orale : auprès des familles et des élèves, personnels, professeurs de la communauté éducative

42


43

du lien avec les autres ACTEURS de la PAROISSE

▫ Du côté

---

des activités

◊ Du côté

---

des personnes

∆ Du côté

CE QUI NAIT

CE QUI EST DIFFICILE

CE QUI REUSSIT

Cycle ...

Cycle ...

Cycle ...

Cycle ...

Cycle ...

Cycle ...

Cycle ...

Cycle ...

Cycle ...

∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫

Dans les heures quotidiennes d’éducation et de pédagogie

Du côté de la VIE ordinaire de la classe, pour SERVIR LA VIE des enfants

∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫

Dans les heures spécifiques

Du côté de L’ANNONCE des paroles de Vie de l’ EVANGILE

∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫ ∆ ◊ ▫

Dans les temps forts

Du côté de

LA CELEBRATION de la Vie et de L’ENGAGEMENT pour que la Vie gagne !

Comment avons-nous fait vivre concrètement notre spécificité ? notre caractère propre , l’an passé?

Etablissement ………………… Commune :……………… Paroisse : …………………… Chef d’établissement………………………………… Concertation du…… en présence de :………………………….

5.5 Etat des lieux de l’animation pastorale explicite Enseignement Catholique de Vendée


5.6

Définir ses objectifs annuels en pastorale Enseignement Catholique de Vendée

Établissement : Commune : DATE :

I - LES POINTS FORTS DE L’ETABLISSEMENT EN ANIMATION PASTORALE Dans les actions pastorales sur les temps spécifiques Dans les actions pédagogiques et éducatives au quotidien Dans les liens avec les autres lieux de vie de la paroisse

II - LES ELEMENTS FACILITATEURS POUR L’ ANIMATION PASTORALE Du côté des élèves Du côté de l’équipe éducative et pédagogique Du côté des parents accompagnateurs Du côté de l’organisation

(outils, horaires, budget, matériels, concertation...)

44


III – LES QUESTIONS - LES SITUATIONSQUI POSENT PROBLEME POUR L’ ANIMATION PASTORALE

Dans les actions pastorales sur les temps spécifiques

Dans les actions pédagogiques et éducatives au quotidien

Dans les liens avec les autres lieux de vie de la paroisse

NS : DECISIO . .. année..

IV – OBJECTIFS

Dans les actions pastorales sur les temps spécifiques Dans les actions pédagogiques et éducatives au quotidien Dans les liens avec les autres lieux de vie de la paroisse

Autres 45

et

PLAN D’ACTION

QUAND ? PAR QUI ?


5.7

Bilan de fin d’année en animation pastorale Enseignement Catholique de Vendée

1 – Ce qui vous a donné satisfaction dans votre projet d’animation pastorale Du côté des enfants/jeunes …ce qu’ils en ont exprimé ,

ce que vous en avez perçu:

Du côté des adultes accompagnateurs et des catéchistes présents (enseignants et familles… ) :

Du coté des liens avec les autres lieux de vie de la paroisse : les familles, l’assemblée du dimanche, les enfants du caté des école publiques, les mouvements d’enfants .. :

2 – Les besoins d’amélioration, les manques et les regrets :

3 – Les propositions que vous imaginez pour l’année prochaine… :

Merci pour votre implication dans ce projet riche de sens pour les enfants et les jeunes. Il contribue à la vitalité du projet d’établissement dans son volet pastoral. Votre chef d’établissement 46


p espéran Ca c e

N O I S U L C N CO iMeR l’AVeNiR

oiRe et d’A udace de cR

l’a

© SGEC et D.R.

ile rs de l’evangdes mutations, ce tableau de so é tr s le r e g our parta , en cette période de gran passionnée, décomplexée, pérationnel p

un outil o

rs en EC manière nos fondateu d’innover de té de li bi ps m sa te on x sp Comme au onnes en re ettre aux pers bord veut perm ste. référée et ju

ve ionale. ission éducatis d’enseignement ont reçu Education Nat d’ ic bl Pu ue fidèles à la m iq re in du Ministè ements cathol ss comme au se que les établi dans l’Eglise nt se is pl m re et qu’ils

Iième ; milles en ce XX fa s notre ur le de paroisses de unes et s je s de s de ré en s, à ti nt s ré fa é s ch Attach gieux des en continuent de ensemble de irituels et reli sifs, et de l’ ue de Vendée es iq ol cc th su s ca éducatifs, sp ue t l’enseignemen n de nos évêq et chacune. avec le soutie éducatives de s té au un près de chacun m au m e co iv s at le uc diocèse, pérance éd passion et es s’engager avec ne. udace tel enfant/jeu a ou c l e v te a rance ec e c av n e spéra e s. Notre espé que résist n ée gi e os go re op da d pr n pé s re se et et ne atif ligieu entrep les difficultés le travail éduc animations re s , d’ pa es s e ur on ni he ti s ne ta vi ne le A certai es aux in t pas naïve, el peu de répons force qui n’es e un t es Parfois, il y a té Christ ressusci fondée sur le non plus. les évite pas s éducateurs mour ! ’A age de foi de , d gn s oi lu m P té ! le ie de l’Evangile et V Pour plus de le travail, l’accompagnement les temps d’annonce explicites équipes. e, ts et à leurs comme dans dans la postur la pédagogie d’établissemen s et n ef io ch at x uc au s éd t aimé, nfiée dans l’ la mission co ) est infinimen et (e R un on U ti O ac M ca ch A vo d’ en c’est la e affaire révèle combi ucation est un vrai Dieu, nous et e m 18-20)). Parce que l’éd om H la vie ! » (30, hrist, vrai C is s is su ho Jé C « e e qu Parce euteronom e (Livre du D appelé à la Vi div ine en fraternitée était la Vie.. t e é it n a m u Grandir en Hment était la Force et la Forc ce ec la vie. « Au commen encement av m m co au t ai ne fut. mmes. » Elle ét sans elle rien mière des ho et lu , le la t el r ai ét pa t e la vi Tout fu 6 mars 2012. était la vie, et ndicap IMC- le le el ha de en t on ti fu i ua sit Ce qu sociologue en Hibon, psycho engageJean Baptiste Vie ! la autés, avec l’ s un n m to m n co e s v no in aires vec lui, nous g et les ressources qu’offrent des familles, avec nos partenosons A ! ls u se is a Jam dec85.or éducateurs et ieu, avec lui, www.pasto.d ignants, des la grâce de D se de en s s ré de Avec le site : su e as qu , gile et pédagogi és par l’Evan ment éducatif aine, ressourc és oc di et . er le ncer et célébr de l’Eglise loca er, servir, anno tr on nc re r, innove

esoins pondre aux b

ais.. oigner désorm m é t e d S U O AN Confiance !

nisse ! joie et nous bé en ne en ti us Que Dieu no s ts à vos côté d’engagemen t e s re è ri p en union de rs : des rédacteu Pour l’équipe dec 85 RNY ale scolaire d or st stéphane JA Pa e d e du servic Responsable

Merci à toutes

celles et ceux

enrichir ce t contribué à

qui on

47

Référentiel /

rd !

Tableau de bo


ie ! .(1.5.-2»0) v la is is « ChBibole, livre du Deutéronome 30 Dans la

«

© SGEC et D.R.

Au sein du Diocèse de Luçon, l’Enseignement Catholique de Vendée scolarise, forme, éduque et témoigne de la force de vie de l’Evangile auprès de plus de 60 000 enfants/jeunes de la maternelle à post bac.

Réunis en communautés éducatives fraternelles dans 224 écoles, 30 collèges et 12 lycées, elles s’engagent avec passion, professionnalisme, pragmatisme et foi au quotidien ! Oui, nous avons de l’audace ! L’audace de croire et d’ aimer l’avenir pour chacun des enfants/jeunes et membres des communautés éducatives.

Passeurs d’Evangile, bon voyage !

Enseignement Catholique de Vendée diRectioN de l’eNseiGNeMeNt cAtHoliQue de VeNdée L’Aubépine Rue Jean Zay Route de Mouilleron le Captif CS 20059 Tél. : 02 51 47 83 00 Fax : 02 51 46 03 52 www.ddec85.org

Un souffle éducatif pour grandir en humanité

«

Oui, nous avons du souffle ! Un souffle d’Evangile pour grandir en vie. Il nous vient de loin, très très loin, un matin de Pâques. Et nous entraîne loin, très très loin…


Tableau de bord / Référentiel