Page 1

Le programme DES

MUSÉES BRETAGNE DE

itinéraires

PROGRAMME DES EXPOSITIONS TEMPORAIRES DES MUSÉES DE BRETAGNE ETHNOGRAPHIE

ART CONTEMPORAIN

PATRIMOINE MARITIME ARTS DÉCORATIFS

HISTOIRE

ARCHÉOLOGIE

ARTs GRAPHIQUES BEAUX-ARTS

PHOTOGRAPHIE

PATRIMOINE INDUSTRIEL

ESPACE NATUREL

ARTS POPULAIRES

2015

Association des conservateurs des musées de la région Bretagne


Vie de l’Association des Conservateurs des Musées de la Région Bretagne

N

ous vous l’annoncions dans le précédent numéro de la revue Itinéraires, l’Association des Conservateurs des Musées de la Région Bretagne - section fédérée de l’Association Générale des Conservateurs des Collections Publiques de France - arrive à un tournant de son histoire. L’année 2015 sera ainsi marquée par l’aboutissement de la fusion avec l’association Buhez pour devenir Bretagne musées, réseau des musées bretons, suite aux démarches en cours. Ancrées historiquement dans le paysage culturel régional, ces associations ont réalisé des manifestations d’ampleur, à l’image de Bretagne Japon, en

2012, pour l’ACMRB et de l’exposition itinérante La Mer pour Mémoire, jusqu’en 2009, pour Buhez. Les archives de Buhez, association centrée sur les musées de société, constituent un riche héritage qui vient d’être déposé aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine. Forte des approches de ces deux acteurs culturels bretons, l’association poursuivra ses objectifs autour de trois axes : conserver et valoriser les collections publiques de France dans leur diversité, développer une communication mutualisée et un réseau d’échange professionnel. La mise en place de groupes de travail et de rencontres thématiques enrichira ce travail

en synergie. Ces orientations ouvrent aujourd’hui plus largement l’association aux personnels scientifiques et culturels qui œuvrent à la conservation, à la valorisation et à la médiation des collections des trente-cinq musées de France de Bretagne.

Vous souhaitez nous soutenir ?

En apportant votre soutien en tant que mécène à l’association ou plus particulièrement à un musée, vous bénéficiez d’avantages fiscaux intéressants qui s’adressent aux entreprises et aux particuliers. Nous sommes à votre disposition pour échanger avec vous et construire ensemble un projet de mécénat répondant à vos souhaits. N’hésitez pas à nous contacter ! Contact : contact.acmrb@gmail.com

www.bretagne-musees.fr

Des musées

à la portée de tous Le réseau départemental des musées et sites du patrimoine du Finistère est une coopération innovante de 31 musées et sites culturels. Elle est initiée par le conseil général du Finistère.

L

e Passeport culturel est votre compagnon de route pour vous permettre à des tarifs préférentiels et accessibles pour les familles, de vous laisser surprendre par la diversité et la grande richesse du patrimoine du Finistère, ce département où naissent souvent de belles aventures culturelles et artistiques. Treize de ces établissements, le musée des beauxarts de Quimper, le musée de Pont-Aven, l’écomusée des Monts d’Arrée, le Port-musée de Douarnenez, le musée national de la Marine, le musée de la pêche, le musée départemental breton, le musée bigouden, le musée des beaux-arts de Brest, le Musée de l’école rurale en Bretagne, l’écomusée du Niou, le musée de Morlaix et le musée des phares et balises d’Ouessant sont présentés dans la revue Itinéraires 2015. Toutes les infos conservation.patrimoine@cg29.fr 2 • Tél. Itinéraires de Bretagne 2013 02 98musées 76 20 20 http://passeport.culturel.cg29.fr

2 • Itinéraires musées de Bretagne 2015


Saint-Malo Ouessant

Morlaix Brest

Saint-Brieuc

Commana Saint-Rivoal

Lamballe

Trégarvan

EXPOS 2015 B

Douarnenez

Le Faouët Quimper Concarneau Pont-L’Abbé Pont-Aven Inzinzac-Lochrist

eaux-arts, ethnologie, préhistoire, histoire, arts Lorient • et traditions populaires, patrimoine technique ou Groix naturel... En 2015, les musées bretons ouvrent à nouveau leurs espaces sur une large palette d’expressions, de sensibilités, de matières et de territoires. Un parcours à dessiner en découvrant à la fois la richesse des collections comme les nombreux artistes mis en valeur au travers des expositions temporaires.

Port-Louis Carnac

Rennes

Vitré

Vannes

musées de bretagne Finistère 4 Douarnenez Port-musée 5 Pont-L’Abbé Musée Bigouden 6 Brest Musée des beaux-arts 7 Brest Musée de la Marine 8 Quimper Musée départemental breton 9 Quimper Musée des beaux-arts 10 Morlaix Musée de Morlaix 11 Saint-Rivoal et Commana Écomusée des Monts d’Arrée 12 Pont-Aven Musée de Pont-Aven 13 Concarneau Musée de la pêche

14  Trégarvan Musée de l’école rurale en Bretagne

23 Port-Louis Musée de la Compagnie des Indes

15  Ouessant Musée des phares et balises Écomusée du Niou

24 Vannes La Cohue - Musée des beaux-arts Hôtel de Limur Château-Gaillard – Musée d’histoire et d’archéologie

Côtes-d’Armor 16 Lamballe Musée Mathurin Méheut 17 Saint-Brieuc Musée d’art et d’histoire morbihan 18 Groix Musée de l’île de Groix

Ille-et-Vilaine 25 Vitré Musée du Château Musée Saint-Nicolas Musée des Rochers-Sévigné 26 Rennes Musée des beaux-arts

19 Le Faouët Musée du Faouët

27 Rennes Musée de Bretagne aux Champs Libres

20 Carnac Musée de Préhistoire

28 Rennes Écomusée du Pays de Rennes

21 Inzinzac-Lochrist Écomusée industriel des Forges

29 Saint-Malo Musée d’histoire de Saint-Malo

22 Port-Louis Musée de la Marine

30-31 La vie des collections

Les musées présentés dans cette plaquette bénéficient de l’appellation « Musées de France ». Ils appartiennent à des collectivités locales, à l’État ou à des associations. Ils sont agréés par l’État et bénéficient prioritairement de son aide selon les termes de la loi du 4 janvier 2002. Ces musées s’engagent à protéger, étudier, restaurer, enrichir leurs collections et à favoriser l’accès et la compréhension de celles-ci pour un très large public.

Itinéraires est un supplément du numéro 83, mai-juin 2015 de Bretagne-Magazine. Il ne peut être vendu séparément.

Conception graphique : Sandrine Lucas Coordination : Christian Campion et Hélène Touzé

Itinéraires bénéficie du soutien financier de la Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne, du conseil régional de Bretagne et du conseil général du Finistère.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 3


Douarnenez

© DR

Un musée pas comme les autres, dédié aux bateaux et aux hommes, de Bretagne et d’ailleurs... Le Portmusée, c’est une collection de référence nationale, une invitation Le baliseur Roi Gradlon sera exposé au sein de l’espace à flot du Port-musée dès au voyage à travers les cultures le printemps 2015. maritimes du monde entier. Venez découvrir l’infinie richesse des mondes maritimes, embarquez sur les navires exposés à flot pour vivre pleinement l’ambiance de la vie à bord et au port. Exercez-vous en famille aux savoir-faire et traditions des marins, découvrez la vie des ouvrières de conserveries et visitez les univers variés des expositions temporaires.

carnet pratique

Port Musée

Ouverture & Tarifs Du 7 février au 10 avril et du 19 décembre au 3 janvier 2016, musée à quai seul*, de 10h à 12h30, et de 14 h à 18 h. Adulte : 5,50 € ; Réduit-Enfants : 3,50 € ; Famille : 15 € Fermé le lundi sauf vacances scolaires. Du 11 avril au 30 juin, et du 1er septembre au 1er novembre, musée à quai et bateaux à flot, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Fermé le lundi sauf vacances scolaires. Adulte : 7,50 € ; Réduit-Enfants : 4,50 € ; Famille : 20 €. Du 1er juillet au 31 août, musée à quai et bateaux à flot de 10h à 19h, sept jours sur sept. Adulte : 7,50 € ; Réduit-Enfants : 4,50 € ; Famille : 20 €.

récits graphiques appuyés sur les dessins de Reno Marca et Jean-Claude Crosson, le visiteur est invité à découvrir les liens unissant ces cultures millénaires.

EXPOS DE POCHE Du 7 février au 14 juin 2015

Dockers de Zanzibar

* Par mesure de sécurité, les bateaux à flot sont fermés durant la période hivernale.

Expositions temporaires Jusqu’au 1er novembre 2015

The Box

La mondialisation a un corps d’acier

C

’est un caisson métallique standardisé, une simple boîte rectangulaire de dimension universelle qui va devenir la pierre angulaire d’une révolution économique bouleversant toute l’histoire mondiale du XXe siècle. Le conteneur va détruire un système économique tout en contribuant à en bâtir un autre. Le nôtre. L’exposition présente cette histoire et ses enjeux dans une scénographie originale et audacieuse reposant sur le concept de boîte.

Jusqu’au 1er novembre 2015

Dans le sillage de Sindbad

L

’exposition suit une route maritime séculaire, reliant l’Afrique orientale à l’Inde et passant par la péninsule arabique. Le boutre, caboteur à voile omniprésent de Zanzibar à Calicut, est le fil conducteur de ce périple en Océan indien. Au fil de

4 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

Et aussi...

À

Visites guidées et ateliers thématiques gratuits sur présentation du ticket d’entrée pendant les vacances scolaires et en juillet-août.

Zanzibar, Nedjma Berder ne recherche pas l’exotisme du port traditionnel. Il s’intéresse plutôt aux dockers qui s’activent autour des cargos et des porte-conteneurs sur les quais du port moderne. Ses photographies polaroïd interpellent par la franchise du regard, la force et la fragilité des personnages. La simplicité du décor est telle que rien ne peut nous distraire de leur humanité.

Du 15 mai au 14 juin 2015

Le musée est membre de Passeport culturel en Finistère.

Du 4 juillet au 20 septembre 2015

Éclats de mer

Vestiaires

L

C

Peintures de Bernadette Vallin ’inspiration de Bernadette Vallin, toujours liée à la mer, est marquée par les aplats colorés de Nabis. Après une grande série sur les phares, elle s’attache aujourd’hui à rendre les mouvements de la mer, ce « grand chahut liquide » qui explose sur les rochers et jaillit en spasmes désordonnés. Vivifiants ou inquiétants, c’est selon… Salle d’exposition du hall d’accueil Entrée libre

© Jean-Claude Crosson

© NEDJMA BERDER

Photographies de Nedjma Berder

Un docker du port de Zanzibar.

Le Port-musée Place de l’Enfer, 29100 Douarnenez Tél. 02 98 92 65 20 Fax : 02 98 92 05 41 port.musee@mairie-douarnenez.fr www.port-musee.org

Installation textile de Cécile Borne écile Borne arpente les grèves bretonnes et en ramène des tissus échoués. Ces vêtements élimés venus du large témoignent du travail de l’homme et de la mer, du travail du temps. Pantalons, vestes, salopettes, fragments de poches ou de capuches élimés, craquelés, fossilisés… ces reliques se remettent alors à vivre et laissent transparaître le courage, le labeur, les tempêtes… Salle d’exposition du hall d’accueil Entrée libre

Le boutre est le fil conducteur du périple proposé dans l’Océan indien.


Musée Bigouden

pont-l’abbé

AIlibus eatem re cum quam voluptas sollam sitae por aut es eum aut facitio reiumqui venduntem conseque ne

© office de tourisme de pont-l’abbé

© Charles Fréger

Musée de société / collecteur de mémoire(s) / conservateur de patrimoine / agitateur d’identité / chercheur en ethnographie / catalyseur d’évènements culturels… Le Musée Bigouden vous ouvre les portes de la mémoire bigoudène, de son territoire du bout du monde, pourtant au cœur de la culture bretonne. Aujourd’hui comme hier, la culture bigoudène n’en finit plus d’être contemporaine. Au fil des salles du Château des Barons du Pont, elle se donne à voir à travers ses collections de coiffes et costumes, de son habitat, de sa mémoire des jours de fête ou de travail.

Coiffe bigoudène de la série Bretonnes. 2012.

EXPOSITION TEMPORAIRE Du 6 juin au 31 octobre 2015

Sommes-nous folkloriques ?

À

l’occasion de ses soixante ans, le Musée Bigouden interroge notre rapport à la tradition et au folklore autour d’une question devenue saillante aujourd’hui en Bretagne : « Sommes-nous folkloriques ? » Le Musée Bigouden propose une expositionlaboratoire croisant autour de ces questions les regards ethnographiques, historiques, touristiques, mais aussi artistiques au travers du travail du photographe contempo-

rain Charles Fréger, en partenariat avec le Musée de Bretagne à Rennes, le Musée d’art et d’histoire de Saint Brieuc et le Centre d’art GwinZegal à Guingamp. Quel a été le rôle du musée, mais aussi du cercle celtique, de la fête folklorique, dans la transmission de ce que nous considérons comme « culture traditionnelle » ? Quels éléments ont été valorisés, choisis, transmis, quelles singularités oubliées ? Que doit la culture bigoudène d’aujourd’hui à ce mouvement folkloriste ? Toute l’ambiguïté du mot même de folklore réside dans ces frontières floues entre recherche ethnographique et instrumentalisation, entre tradition et invention, entre histoire et mémoire.

Dans l’intimité de la société traditionnelle bigoudène Chaque année, le musée présente ses collections « impermanentes » : la préservation des textiles impose une rotation régulière de l’ensemble des costumes. Les salles sont profondément remaniées afin de vous proposer une collection printemps-été 1815-2015 s’étageant sur trois espaces. Cette saison, les maîtressonneurs bigoudens prennent leurs quartiers au sommet du donjon.

carnet pratique

Le château de Pont-l’Abbé

Château des Barons du Pont mailto: accueil@museebigouden.fr www.museebigouden.fr Tél. 02 98 66 00 40 Tél. 02 98 66 09 03 (en période d’ouverture) Renseignements visites de groupes : accueil@museebigouden.fr Rejoignez l’Association des Amis du Musée Bigouden : amis@museebigouden.fr

Horaires 2015 Ouverture du 11 avril au 31 octobre 2015 Avril-mai et vacances de Toussaint Tous les jours de14h à 18h. Fermé le lundi et le 1er mai. Juin et septembre Tous les jours, de 10h à 12h30, et de 14h à 18h. Le week-end, de 14h à 18h. Fermé le lundi. Juillet-août Tous les jours, de 10h à 18h.

Tarifs

Hors période d’exposition temporaire Tarif plein : 3,50 € ; réduit : 2,50 € Tarif famille : 9 € Gratuit moins de 7 ans. En période d’exposition temporaire Tarif plein : 4,50 € ; réduit : 3,50 € Tarif famille : 11 € Gratuit moins de 7 ans. Le musée est membre du Passeport culturel en Finistère.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 5


brest

Musée des beaux-arts

Des tablettes tactiles disponibles à l’accueil facilitent la découverte et la compréhension des œuvres.

carnet pratique

Situé en plein centre-ville de Brest, le musée propose une collection originale de 10 000 objets principalement tournée vers les beauxarts. Un nouvel accrochage des collections, un choix renouvelé de rencontres et d’événements, des outils multimédia… autant d’atouts qui feront du musée des beaux-arts de Brest votre musée ! 24, rue Traverse Tél. 02 98 00 87 96 musee-beaux-arts@brest-metropole-oceane.fr www.facebook.com/museebrest Toute l’actualité du musée est sur www.musee-brest.com

Horaires La galerie du musée bénéficie d’un nouvel accrochage favorisant une approche didactique des collections.

Collections en mouvement Première édition :

accrochage 2014-2017

Galeries du rez-de-chaussée

F

ondé sur un principe de rotation des collections, le nouvel accrochage est accompagné de textes et de multimédias favorisant une approche didactique. Thématique, la présentation s’articule autour de quelques fondamentaux qui singularisent le fonds du musée : vues du port de Brest, peintures d’Histoire, marines, œuvres portant un regard sur l’ailleurs (orientalisme, japonisme), peintures du rêve (École de Pont-Aven, Nabis, symbolisme), œuvres d’artistes ayant appartenu au cercle du critique d’art brestois Charles Estienne, ainsi que des œuvres du peintre François Dilasser. Quelques incontournables à ne pas manquer : les marines d’Aïvazovski et de Crépin, les toiles nabies de Paul Sérusier et de Georges Lacombe, les sculptures africaines d’Anna Quinquaud, les perroquets d’Édouard Manet, le jardin de Pierre Bonnard ou encore l’univers surréaliste d’Yves Tanguy.

Voir et aimer voir

F

aisant sienne la formule de l’écrivain Ravier Toméo, « La clarté est la politesse du penseur et de l’artiste », le musée met à la disposition de ses visiteurs un nouvel outil d’aide à la visite, intitulé «Voir et aimer voir ». Consultable sur des tablettes tactiles disponibles à l’accueil du musée, ce programme multimédia facilite la compréhension des œuvres en proposant des contenus didactiques.

6 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

Du 2 juillet 2015 au 3 janvier 2016

Pierre Péron (1905- 1988), un graphiste moderne

S

i Pierre Péron est reconnu comme peintre, mais aussi comme un Brestois fervent admirateur de sa ville et de ses habitants, il est moins connu comme graphiste. Pourtant, depuis son atelier parisien où il travailla très longtemps, il conçut des dessins, des affiches, des gravures et mêmes des lettres en bois taillé, qui traduisent la créativité et la singularité de l’artiste. Ses affiches, très méconnues, sont imprégnées de l’esprit des affichistes les plus novateurs de l’entre-deux-guerres et expriment une liberté de ton et de forme exceptionnelle. Les gravures qu’il réalise pour les artistes du mouvement Seiz-Breur qui revendiquent un art moderne inspiré des traditions bretonnes sont aussi différentes de ses affiches que des gravures de ses amis. Humour et poésie y trouvent une place de choix. Quand il invente des typographies, quand il se fait illustrateur, il ne s’inspire pas moins de son trait souple et alerte. Et quand Hermès lui commande des motifs pour ses célèbres carrés, quand Kelt lui confie la conception de bijoux c’est avec vigueur qu’il travaille un graphisme inspiré. Cette exposition est réalisée par le graphiste Fañch Le Henaff, commissaire invité du musée des beaux-arts de Brest. L’exposition sera accompagnée d’un ouvrage qui paraîtra chez Locus-Solus.

Du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h ; dimanches et jours fériés, de 14h à 18h. Fermé lundi et dimanche matin, les jours fériés sauf le 14 juillet et le 15 août l’après-midi. Visites thématiques Regard sur.../ Vu(es) de Brest En alternance un samedi par mois à 16h. Fil rouge/Pièces à conviction En alternance, un jeudi par mois à 12h30 et à 18h30. Quartiers jeune public en accès libre. Visite éclair, le premier dimanche de chaque mois, de 15h à 16h30. . Visites commentées des expositions temporaires deux jeudis par mois, de 12h30 à 13h30 et de 18h30 à 19h30.

Tarifs

Individuels : 4 €; groupes d’adultes d’au moins dix personnes, étudiants et enseignants : 2,50 €. Gratuité sous conditions. Gratuité pour tous, le premier dimanche de chaque mois. Le musée est membre du Passeport culturel en Finistère.

L’affiche de l’exposition que le musée consacre à Pierre Péron.


Musée de la Marine © Musée national de la Marine / A. tric

brest

© Marine nationale / A. Monot

©Musée de la Marine / J.-Y. Besselièvre

Le musée national de la Marine est installé dans un imposant château-fort de dix-sept siècles d’histoire. Ce château est le plus important vestige de la ville ancienne, son histoire est intimement liée à celle de la Bretagne et de la France, ainsi qu’au destin de la Marine. La visite associe intérieur et extérieur, permettant d’apprécier la richesse des collections, les panoramas sur la rade et la ville, et l’architecture du château.

carnet pratique

L’arsenal de Brest, vers 1920, Pierre Péron.

Horaires

Ouvert tous les jours : D’avril à septembre, de 10 h à 18 h 30 D’octobre à mars, de 13 h 30 à 18 h 30 sauf le mardi (hors vacances scolaires). Fermeture : en janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

Tarifs Vue extérieure du château de Brest.

Donjon, décoration navale.

Les collections permanentes

A

près une restauration d’envergure réalisée par les Monuments historiques, le musée présente une scénographie renouvelée. Les collections présentées évoquent de nombreuses thématiques : la construction navale, les mystères de l’expédition Lapérouse, les chefs-d’œuvre de la décoration navale, le bagne de Brest, l’oratoire et ses exvoto dans le Donjon médiéval, la révolution industrielle, les navires emblématiques de l’après-guerre, les sous-marins.

Jusqu’au 3 janvier 2016

Il était un petit navire... les bateaux jouets

D

u voilier de plage au jeu à la maison, en passant par des trésors du génie mécanique, l’exposition présente à travers une soixantaine d’objets, les grands thèmes liés au développement du jeu de bateau de 1850 à 1950. Une période marquée par l’âge industriel et les transformations techniques et sociales.

Entrée plein tarif : 6 €, audioguide inclus*. Entrée tarif réduit : 4,50 € (passeport Finistère, étudiants, famille nombreuse). Audioguide inclus*. Entrée gratuite : (moins de 26 ans, personnel militaire et civil de la Défense, demandeurs d’emploi, handicapés). Audioguide pour les entrées gratuites : 2 €. Activité (visite guidée, atelier, animation) : 3,50 € (tous publics en plus du droit d’entrée). *Audioguide disponible en français, anglais, espagnol, italien, allemand.

Visite guidée individuels

Juillet et août : tous les jours Visite nocturne en été, le mercredi à 21h30, sur réservation Animations (visites contées, ateliers, nocturnes) les mercredis et pendant les vacances scolaires, sur réservation Visite guidée groupes : toute l’année (sauf janvier) sur réservation Attention, l’accès du site est difficile pour les personnes à mobilité réduite et inaccessible aux fauteuils roulants.

Du 10 avril au 2 novembre 2015

Pierre Péron (1905-1988). À l’ancre ! 

U

n accrochage au cœur des collections, dédié à l’artiste brestois et à son ancrage dans la ville-port. Une quarantaine d’œuvres originales du peintre de la Marine qui mettent en lumière son art aux multiples facettes, en écho avec les collections du musée et les paysages offerts depuis le château. Événement organisé en lien avec le musée des beaux-arts de Brest.

Musée national de la Marine Château de Brest 29200 Brest Tél. 02 98 22 12 39 brest@musee-marine.fr

Librairie-boutique

Beaux livres, décoration, textile, littérature jeunesse, jeux, souvenirs.

Leviathan, paquebot Bing

©M

usée

Le musée est membre du Passeport culturel en Finistère. national de

la

Marine

/ A.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 7 Fux


QUIMPER

 es salles du rez-deL chaussée présentent les arts du Moyen-Âge.

Créé en 1846, le Musée occupe l’ancien Palais des Évêques de Cornouaille attenant à la cathédrale. Deux ailes encadrent la tour construite pour Claude de Rohan (1507), l’un des plus beaux exemples architecturaux de la Renaissance en Bretagne. Elle abrite un escalier magnifique terminé par un lambris sculpté, et la salle des fresques au décor de trophées en trompe-l’œil. Dans l’aile achevée en 1776, les appartements de l’Évêque ouvrent sur un balcon de fer forgé, surplombant l’Odet. La cour est séparée du jardin par un cloître néo-gothique aux arcades récemment agrémentées de ferronneries végétales.

L

e Musée présente une synthèse de l’archéologie, des arts populaires et des arts décoratifs du Finistère : périodes préhistoriques (bijoux d’or…) et antiques ; art ancien (vitraux, orfèvrerie, statuaire) ; costumes traditionnels et leurs représentations dans la peinture et la sculpture ; mobilier régional (du XVII e siècle aux années 1930) ; faïence quimpéroise (XVIIIeXXe siècles).

Nadejda Ménier. Automne. Manière noire, 2014.

Cliché Musée départemental breton / Serge Goarin

Les collections

© Musée départemental breton / Serge Goarin

©Bernard Galeron

Musée départemental breton

Dominique Le Page. Quai des Brumes. Aquatinte en couleurs, 2014.

Du 4 décembre 2015 au 3 avril 2016

La céramique d’aujourd’hui en Bretagne

L

’art céramique est très présent dans la collection du Musée départemental. Cette technique pratiquée en Bretagne depuis la Préhistoire est aussi un art contemporain très vivace. Cette exposition se propose de présenter au public, pour la première fois, quelques-unes des tendances actuelles de la création céramique.

Du 9 janvier au 27 septembre 2015

Nature de graveurs

A

u fil de ses expositions, le Musée a familiarisé ses visiteurs à l’art de l’estampe sous toutes ses formes : gravure sur bois, sur métal ou lithographie. Cet art dans lequel ont excellé tant d’artistes de la Bretagne - Rivière, Beaufrère, Méheut, Quillivic, Creston, etc. – est toujours pratiqué par de nombreux graveurs installés en Bretagne ou visiteurs assidus. Selon des techniques et des esthétiques très diverses, leurs estampes témoignent de la fascination que continuent d’exercer, sur des artistes d’aujourd’hui, les paysages et la nature de la région. Cette exposition révèle au public la très remarquable qualité de la production gravée en Finistère. Cent cinquante œuvres originales sont présentées, relevant d’à peu près toutes les techniques de gravure : eau-forte, burin, pointe-sèche, mystérieuse « manière noire », étonnante et polychrome gravure « à bois perdu ». 8 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

carnet pratique

20 graveurs d’aujourd’hui en Bretagne Musée départemental breton 1, rue du roi Gradlon 29000 QUIMPER Tél. 02 98 95 21 60 Fax : 02 98 95 89 69 musee.breton@cg29.fr

AGENDA :

Ouvert du 1er janvier au 14 juin et du 28 septembre au 31 décembre : tous les jours sauf le lundi, le dimanche matin et les jours fériés, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h ; le dimanche de 14h à 17h. Ouvert du 15 juin au 27 septembre : tous les jours de 9h à 18h.

TARIFS :

Au manoir, présentation d’une sélection d’œuvres d’Émile Simon et Madeleine Fié-Fieux, témoignant de leur sens de l’observation, à travers leurs représentations sensibles du jardin, ainsi qu’à travers leurs belles réalisations de compositions florales.

ET AUSSI

Parc du Manoir de Squividan, route de Squividan, 29950 Clohars-Fouesnant Tél. 02 98 54 60 02 Entrée : 2,50 € ; gratuite sur présentation d’un ticket d’entrée du Musée départemental breton.

Plein : 5 €. Réduit (plus de 60 ans, étudiants, groupes à partir de 10 personnes, passeport Finistère, carte CEZAM) : 3 €. Gratuit : Jeunes de moins de 26 ans. Gratuit le week-end, d’octobre à mai. Du 3 juillet au 27 septembre 2015, dans le parc du Manoir de Squividan, géré par le Musée breton : une exposition en plein air, Jardins insolites en Finistère.


Musée des beaux-arts

quimper

© Yves Bresson

Derrière une façade classique ouvrant sur la place de la cathédrale, une architecture intérieure moderne met en valeur l’une des plus importantes collections de peinture en région. La peinture européenne du XVe au XXe siècle se déploie autour de l’espace Lemordant et de son décor réalisé par le peintre en 1906/1909 pour l’Hôtel de l’Épée à Quimper.

© Musée des beaux-arts de Quimper

Félix Vallotton (1865-1925) Paysage avec des arbres ou Derniers rayons (détail), 1911 Huile sur toile, 100 x 73 cm Musée des beauxarts de Quimper.

Alexandre Séon (1855-1917) La Sirène, 1896 Musée d’Art Moderne de SaintEtienne Métropole.

Collection permanente

L

carnet pratique

a collection de peinture ancienne offre un large panorama de l’histoire de l’art : Écoles du Nord (Brueghel, Rubens...), École italienne (Bartolo di Fredi, Guido Reni...), École française (Boucher, Fragonard...), peinture d’inspiration bretonne, École de Pont-Aven (Gauguin, Sérusier, Maufra, Bernard...), une section sur la peinture en Bretagne de 1930 à nos jours (Asse, Bazaine, Dilasser...) et un espace dédié au poète quimpérois Max Jacob.

40, place Saint-Corentin 29000 Quimper Tél. 02 98 95 45 20 musee@quimper.bzh www.mbaq.fr Facebook : musée des beauxarts de Quimper - officiel Twitter : @mbaqofficiel Accès handicapés

Du 19 juin au 28 septembre 2015

Alexandre Séon (1855-1917), la Beauté idéale

S

éon compte parmi les artistes les plus passionnants du mouvement symboliste français. Proche de Puvis de Chavannes qu’il assiste pour plusieurs décors, il se singularise en créant des œuvres traduisant ses hautes aspirations esthétiques. Conju-

Agenda

(Sous réserves). D’avril à juin et en septembre-octobre. Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h30 à 12h et de 14h à 18h. Du 1er novembre au 31 mars, ouvert tous les jours, sauf le mardi et le dimanche matin, de 9h30 à 12h et de 14h à 17h30. En juillet et août, tous les jours de 10h à 19h.

guant perfection du dessin et symbolisme des couleurs, son art excelle tant dans les cycles décoratifs que dans la représentation de thèmes universels. Il cofonde en 1891 le Salon de la Rose+Croix, manifestation esthétique d’avant-garde. Séon se distingue par une approche sociale de la culture. Fasciné par les rivages de l’île de Bréhat, Séon développe les dernières années des études abouties de paysage qui allient perfection formelle et intention onirique.

Tarifs

Plein : 5 € Réduit (moins de 26 ans) : 3 € Enfants de moins de 12 ans, demandeurs d’emploi, étudiants en art : gratuit Le billet d’entrée est valable toute la journée.

Au musée des beaux-arts de Quimper, les enfants sont privilégiés ! Livret-jeu pour chaque exposition (7-12 ans)

Visite en famille de la salle. « Secrets d’atelier » (dès 4 ans) : jeux et manipulations pour découvrir la technique et la démarche d’un artiste. Ateliers enfants « Les artistes en herbe » (7-12 ans) : visite d’une exposition ou de la collection avec un guide puis réalisation d’une œuvre ; pendant les vacances scolaires, de 14h à 16h30. Tarif 3,20 €.  Information au 02 98 95 45 20.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 9


Morlaix

Musée de Morlaix Une collection, des expositions, le Musée de Morlaix se découvre en deux sites: les Jacobins et la Maison à Pondalez. Les accrochages périodiques de la collection alternent avec les expositions temporaires.

Du 12 juin au 11 octobre 2015

Pierre Cavellat (1901-1995) L’œil du magistrat

P

’exposition s’ouvrira par l’évocation de la première exposition de l’artiste «L’affiche lacérée» au Musée des Jacobins en 1978, à travers documents, correspondance, notes de travail…conservés dans les archives du musée. Une cinquantaine d’œuvres seront autant de jalons importants dans le parcours de l’artiste, figure incontournable du groupe des affichistes, aux croisements de mouvements aujourd’hui historiques, le Nouveau Réalisme, le Lettrisme ou l’Internationale situationniste.

Beurel

10 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

L

Jacques Villeglé, Rue Tolbiac - Le crime ne paie pas, 26 octobre 1962, Collection FRAC Bretagne ©ADAGP, Paris 2015.

Jacques Villeglé, retour à Morlaix

er ©H

ierre Cavellat fait ses études de droit à la faculté de Rennes et entre dans la magistrature en 1929. Durant toute sa carrière, il n’a cessé de peindre et dessiner ce qu’il avait sous les yeux avec un talent de caricaturiste qui transparaît déjà dans ses carnets d’adolescent. C’est avec dérision qu’il croque les scènes d’audiences et, avec une grande virtuosité, qu’il saisit, sur les plages de Carantec, le détail qui fait l’expression et donne le mouvement. L’exposition est un parcours dans l’univers original et personnel de ce peintre magistrat, entre croquis et peintures de grand format laissant libre cours à sa fantaisie.

Du 7 novembre 2015 au 6 mars 2016

Le musée est membre du Passeport Culturel en Finistère.

carnet pratique

Les expositions

Pierre Cavellat, L’exposition, circa 1980, Huile sur contreplaqué, collection particulière.

Place des Jacobins 29600 Morlaix Tél. 02 98 88 68 88 (accueil) Tél. 02 98 88 07 75 (conservation) museedemorlaix@villedemorlaix.org

Horaires d’ouverture: D’octobre à juin : du mardi au samedi de 10h à 12h, et de 14h à 17h. Juillet, août et septembre : tous les jours, de 10h à 12h30, et de 14h à 18h. Ouvert les dimanches : de 14h à 17h. Les 22 février, 29 mars, 26 avril, 28 juin, 11 octobre, 8 et 29 novembre, 27 décembre. Fermé les jours fériés

Tarifs:

Adulte: 4,50 € Enfant : Gratuit moins de 12 ans Réduit: 3 € Famille : 7 €.


L’écomusée des Monts d’Arrée

Commana et Saint-Rivoal

Situés de part et d’autre de la ligne de crête des Monts d’Arrée, au cœur du parc naturel régional d’Armorique, les deux sites de l’écomusée, distants d’une dizaine de kilomètres, sont riches d’un patrimoine bâti, naturel et immatériel exceptionnel. L’écomusée raconte les Monts d’Arrée, d’hier et d’aujourd’hui, en interrogeant les ressources du territoire et leur exploitation. Un territoire et deux sites : tentez l’expérience et plongez au cœur de la vie de meuniers et de paysans des Monts d’Arrée

La Maison d’Yvon Cornec à Saint-Rivoal

C

Les Monts d’Arrée aujourd’hui

L

L

e hameau de Kerouat a été fondé autour d’un moulin à eau par une famille de meuniers, la famille Fagot. Il comprend plusieurs bâtiments destinés aux animaux et deux maisons d’habitation du XVIIIe et du début du XIXe. A l’origine, placé à proximité de l’axe Commana-Sizun et de la ligne de chemin de fer du « train-patate », Kerouat était alors bien desservi. La visite de la maison d’Yves-René Fagot permet de découvrir les améliorations du niveau de vie des habitants des Monts d’Arrée depuis la terre battue et l’habitat mixte.

’écomusée réfléchit au monde rural d’aujourd’hui et de demain. Partenaire de l’association Terres d’Arrée-Bro an Are, l’écomusée organise rencontres et ateliers sur les techniques de production paysanne, la préservation du patrimoine naturel et l’avenir du monde rural. Plus particulièrement, l’écomusée interroge la vie quotidienne dans les Monts d’Arrée. L’énergie, les animaux et leur utilisation, l’alimentation, la construction... sont autant de pistes mises en perspectives entre hier, aujourd’hui et demain.

© écomusée des Monts d’Arrée

carnet pratique

onstruite en 1702, au cœur du bourg de Saint-Rivoal, la Maison Cornec permet d’imaginer la vie d’une famille rurale au début du XVIIIe siècle. Cohabitant avec deux vaches et un cochon logé sous l’escalier sur un simple sol en terre battue, la famille Cornec semble pourtant avoir eu un niveau de vie bien supérieur à celui de la moyenne des habitants des Monts d’Arrée, région pauvre et isolée.

Les Moulins de Kerouat à Commana

Moulins de Kerouat 29450 Commana Tél. 02 98 68 87 76 Fax 02 98 68 85 51 contact@ecomusee-monts-arree.org www.ecomusee-monts-arree.fr

Horaires Moulins de Kerouat Du 1er mars au 31 mai, et du 1er septembre au 30 octobre : du lundi au vendredi, de 11h à 18h, dimanche et jours fériés de 14h à 18h. Juin : du lundi au vendredi, de 11h à 18h ; samedi, dimanche et jours fériés, de 14h à 18h. Juillet et août : tous les jours, de 11h à 19h. Maison Cornec Samedi 16 mai : nuit des musées Du 5 au 7 juin : rendez-vous au jardin, de 14h à 18h. Les 26 et 27 juin, spectacle en soirée. Du 6 juillet au 31 août, tous les jours, de 11h à 13h et de 14h à 19h.

 e site des L moulins de Kerouat en Commana.

Du 29 mars au 30 octobre 2015

Écoute, donc !

Parcours de femmes

D

epuis les années 1950, les conditions de vie des femmes en milieu rural ont été bouleversées et ont connu des évolutions sans précédent. Pour en savoir davantage, l’écomusée est allé à la rencontre de trois générations d’habitantes des Monts d’Arrée, âgées de 25 à 90 ans. De l’arrivée de l’électricité à celle d’internet, elles vous racontent une histoire du territoire émouvante et riche en anecdotes. Visite des jardins de la Maison Cornec

Du 3 juillet au 30 octobre 2015

Regard singulier sur les jardins

C

ette exposition, dans les jardins des deux sites de l’écomusée, présente le résultat d’une résidence d’un jeune artiste photographe, menée en coopération avec le musée de l’ancienne abbaye de Landevennec, le musée de l’école rurale de Trégarvan et le manoir de Squividan. Animations toute l’année. Consultez l’agenda sur notre site internet www.ecomusee-monts-arree.fr

TARIFS:

© écomusée des Monts d’Arrée

Expositions

Adulte : 4,50 € Enfant (8-18 ans) : 2,50 €. Gratuit : enfant de moins de 8 ans. Réduit : de 2,50 € à 3 € (sous conditions). Famille : 2,50 € par personne (deux adultes et deux enfants de 8 à 18 ans). Maison Cornec : entrée à prix libre. Pour les deux sites, la billetterie est close une heure avant la fermeture des bâtiments.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 11


pont-aven

Musée de Pont-Aven Inauguré en 1985, le musée conserve une collection d’environ 4 500 pièces (peintures, arts graphiques, manuscrits…) consacrée aux artistes venus à Pont-Aven de 1860 à 1960. Les peintres de l’École de Pont-Aven sont largement représentés : Paul Gauguin, Émile Bernard, Paul Sérusier...

TRAVAUX POUR LE NOUVEAU MUSÉE

© Atelier de l’île

D

evenu trop petit, le Musée de PontAven est fermé pour travaux, jusqu’à la fin de 2015. Un espace d’information et d’animation, situé au 34, rue du Général de Gaulle, vous accueille à quelques mètres du chantier pour vous faire partager le futur musée jusqu’au 27 septembre 2015. Retrouvez dans ce lieu ouvert au

public un aperçu du projet architectural de l’Atelier de l’île, ainsi que la librairieboutique en déstockage pendant la fermeture du musée. La réouverture du musée, dont la surface d’exposition aura plus que doublé, est prévue en décembre 2015. Le musée fêtera ses 30 ans lors d’un week-end festif, les 27 et 28 juin 2015.

© Atelier de l’île

Vue de l’intérieur du nouveau musée.

Vue de la façade du nouveau musée.

Un programme « Hors les murs » pour tous les publics Pendant les travaux, découvrez de manière originale, les œuvres de la collection permanente. Une exposition itinérante de reproductions de chefs-d’œuvre de la collection : « Le Musée éphémère ». Des médiations régulières : « Le Musée de Pont-Aven en dix chefs-d’œuvre » et « Le Musée de Pont-Aven thématique ». Des rencontres conviviales avec des spécialistes de l’art : rendez-vous « Focus », soirées « papotage » et « Une heure / une œuvre ». Des rendez-vous avec une pratique artistique : visite « un crayon à la main », ateliers en famille et stages de pratique artistique. Un cycle de conférences avec des conservateurs, historiens d’art et spécialistes.

12 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

Des événements festifs : la Nuit des musées, les Journées Européennes du patrimoine… Retrouvez tous ces rendez-vous sur notre site Internet et suivez l’actualité et les coulisses du musée sur nos comptes Facebook et Twitter.

carnet pratique

Affiche de l’exposition itinérante.

Espace d’information et d’animation 34, rue du Général de Gaulle 29930 Pont-Aven http://www.museepontaven.fr http://www.facebook.com/museedepontaven twitter@museepontaven Services administratifs Tél. 02 98 06 14 43 Espace d’information et d’animation : Tél. 02 98 96 20 75 Mail : museepontaven@concarneaucornouaille.fr Entrée libre tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. En juillet et août, de 10h à 12h30 et de 14h à 19h. Jusqu’au 27 septembre 2015 inclus.

Deux têtes de Bretonnes, Paul Gauguin, pastel sur papier, 1894, collection Musée de Pont-Aven.


Musée de la Pêche

© musée de la pêche

Concarneau

© flyhd © Musée des beaux-arts de Quimper

L’Hémérica au quai du Musée de la Pêche.

Faites une plongée dans l’univers de la pêche et découvrez un musée unique en son genre. Établissement pionnier de la collecte du patrimoine maritime, le Musée de la Pêche, sous l’appellation « Musée de France », présente une riche collection de bateaux, d’objets du quotidien et de maquettes pour vous faire connaître une activité économique importante du territoire cornouaillais. Fleuron de la collection, l’Hémérica, chalutier de pêche latérale, est amarré au quai du musée. La visite de ce chalutier, qui a bénéficié d’une campagne de restauration d’envergure en 2014, est une véritable immersion dans le quotidien des marins, depuis les espaces de vie, jusqu’à la passerelle et la cale à poissons.

carnet pratique

Le Commandant-Garreau à sec dans la cour du musée.

Musée de la Pêche 3, rue Vauban Ville Close 29900 Concarneau Tél. 02 98 97 10 20 Fax : 02 98 50 79 78 museepeche @concarneaucornouaille.fr www.musee-peche.fr https://www.facebook.com/ Twitter : @museepeche

Horaires

Février, mars, octobre, novembre et vacances de Noël : de 10h à12h30 et de 14h à 18h. D’avril à juin, et septembre : de 10h à 18h. Juillet et août : de 10h à 19h. Fermeture annuelle du 2 novembre au 18 décembre. Réouverture le 19 décembre 2015.

© studio yvonnig

Tarifs

Exposition 2015 Du 7 février au 1er novembre 2015

Marie-Édith Cornélius

Plein : 5 € , réduit : 3 € Gratuit pour les moins de 18 ans. Le musée est membre du Passeport culturel en Finistère.

M

arie-Édith Cornélius, née en 1926 à Paris, est la fille du peintre réaliste, symboliste et mystique Jean-Georges Cornélius (1880-1963). Élevée dans une famille d’artistes, Marie-Édith Cornélius choisit d’abord la danse comme moyen d’expression et fut photographiée par Robert Doisneau. Depuis les années 1970, elle expérimente un nouveau mode d’expression en réalisant de grands tableaux d’étoffes. La littérature, les éléments naturels, comme la mer et ses mouvements, sont omniprésents dans son œuvre.

©musée de la pêche

Courants d’étoffes

Dahut, Marie-Édith Cornélius. 2014. 135x30 cm. Collection M.-E. Cornelius.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 13


Trégarvan

Musée de l’école rurale en Bretagne Aux portes de la presqu’île de Crozon, le musée dédié à l’histoire de la scolarisation des campagnes bretonnes a effectué sa mue pour mieux accueillir ses publics. Le voyage dans le temps s’articule autour de deux périodes clés : Jules Ferry et les ambitions égalitaires de la Troisième République et les bouleversements des années 1970 coïncidant avec la fermeture de nombreuses écoles de campagne. Reconstitutions, expositions et rendez-vous en font un lieu emblématique et vivant du patrimoine scolaire breton. Un atelier dans la nouvelle salle de classe de 1970.

Expositions 2015 : La maison d’école, architecture et herbes folles

L

e musée porte un regard à la fois historique et artistique sur l’architecture d’école dans son environnement de pierres et d’herbes folles. L’exposition livre un aperçu nouveau sur l’histoire de la scolarisation des campagnes bretonnes à travers les témoins de pierre - marqueurs de territoire que sont les maisons d’écoles.

Rendez-vous et animations :

À partir du 12 avril

Architectes en herbe

L

e musée exposera les dessins d’enfants, lauréats du concours de la Maison de l’architecture et des espaces en Bretagne, avec leur interprétation par des architectes professionnels. Une perspective architecturale et environnementale projettera l’école de 2030 dans une approche artistique et imaginaire.

À partir du mois de juillet

Jardins insolites en Finistère

D

Jusqu’au 27 mars

Adventices

E

n belle harmonie avec ce volet architectural, l’exposition intègre un volet végétal, renforçant l’idée de l’école entre cour et jardin. L’installation de l’artiste rennaise Maëlle de Coux présente une série de planches végétales encrées intitulée Adventices (terme de botanique qui désigne une plante étrangère à la culture attendue).

14 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

carnet pratique

Le nouveau bâtiment est parfaitement intégré dans l’environement végétal et invite à la découverte.

ans le cadre de la coopération culturelle inter-musées – Musée de l’école rurale en Bretagne, Écomusée des Mont d’Arrée, Musée de l’ancienne abbaye de Landévennec, Musée départemental breton – le photographe Benjamin Deroche sera accueilli en résidence afin de développer un regard singulier et contemporain sur la nature et les jardins des différents musées dans leurs spécificités. Le fruit de son travail sera exposé en plein air dans les quatre lieux, invitant les visiteurs à l’itinérance.

Musée de l’école rurale en Bretagne 29560 Trégarvan Tél. 02 98 26 04 72 www.musee-ecole.fr musee.tregarvan@wanadoo.fr Du 9 février au 30 juin : tous les jours sauf le samedi, 14h-18h. Juillet-août : tous les jours, 11h-19h. Du 1er septembre au 1er novembre : tous les jours sauf le samedi, 14h-18h.

Le jardin en expressions Le musée ouvrira ses portes à Bazard’elles pour des projets artistiques basés sur la production plastique et sur l’expression corporelle, ateliers préalables aux représentations sur site de la compagnie crozonnaise. L’atelier et spectacle Bestiolicides est programmé le dimanche 7 juin dans le cadre des Rendez-vous au jardin. Le jardin à danser, concept basé sur l’expression corporelle, aura lieu le dimanche 25 octobre. Les ateliers de saison Le jardin de l’école rappelle au public l’importance de ce potager scolaire qui vit toujours au rythme des saisons. Des ateliers seront organisés chaque mercredi des petites et grandes vacances scolaires. Le musée participe également aux rendez-vous nationaux et propose des conférences, activités et animations tout au long de l’année (renseignements sur le site www.musee-ecole.fr).

Tarifs Adultes : 5 € / Tarif réduit : 4 € Jeunes (8-18 ans) : 3 € (gratuit moins de 8 ans) / Familles : 15 € (à partir de deux adultes et deux enfants) Le musée est membre du Passeport culturel en Finistère.


Musées d’Ouessant ©dr

ouessant

Écomusée du Niou

Un lien fort avec les habitants

M

carnet pratique

obilier, objets du quotidien, outils, costumes constituent la collection réunie avec la population et présentée dans les deux maisons de l’écomusée du Niou. L’une est une habitation traditionnelle et préservée de l’île, avec son intérieur aux couleurs vives décoré comme un sanctuaire, la meule de foin ornée de tresses de paille et les parcelles encloses de murets de pierre sèche où pâturent les moutons d’Ouessant. L’autre, la maison-musée, raconte le quotidien de la vie insulaire quand les hommes naviguaient au long cours et les femmes assuraient seules les travaux agricoles et la survie de la famille. À découvrir en 2015 : le sac à dos aventure, pour les enfants à partir de 7 ans et leur famille, la prolongation de l’exposition dédiée à la marine marchande à Ouessant, la nouvelle exposition en extérieur consacrée au bâti traditionnel de l’île et les pique-niques du Niou pour découvrir les spécialités culinaires ouessantines.

Écomusée du Niou – Niou Huella Tél. 02 98 48 86 37 musee.niou@pnr-armorique.fr www.pnr-armorique.fr

Horaires Du 1er avril au 30 juin et du 1er au 30 septembre : tous les jours de 11h à 17h. Du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 10h30 à 18h. Du 1er octobre au 31 mars : tous les jours de 11h à 17h, pendant les vacances scolaires (toutes zones) ; tous les jours, de 13h30 à 17h30, sauf le lundi, hors vacances scolaires.

Tarifs

Adultes : 3,50 € Enfant de 8 à 14 ans : 2,40 € Réduit : 3 € Passeport culturel en Finistère : adulte : 3 € ; enfant : 2 € Visite guidée : 1,20 € Circuit de découverte : 3,20 €.

Au Niou, on découvre le mobilier coloré des intérieurs ouessantins.

Musée des phares et balises En 2015, année internationale de la lumière, le musée des phares et balises de Ouessant invite ses visiteurs à une découverte éclairée de l’histoire de la signalisation maritime, au pied du mythique phare du Créac’h.

N

é du transfert à Ouessant dans les années 1980 d’une partie de la collection historique du service des phares, le musée conserve plus de 1000 objets, pièces d’archéologie sous-marine, matériel de balisage et d’éclairage, maquettes historiques. Dans l’ancienne salle des machines du Créac’h, qui alimentait en électricité le phare et l’île, il présente des pièces impressionnantes, en particulier de puissantes optiques destinées à l’éclairage des côtes. Au fil de l’exposition permanente, l’évolution des techniques d’éclairage et de signalisation est expliquée, des antiques tours à feu à « l’aide majeure à la navigation », le dernier phare conçu puis abandonné après le naufrage de l’Amoco Cadiz (1978). Le musée présente aussi des témoignages de l’histoire des naufrages autour de l’île, des récits de sauvetages, et l’épopée des bâtisseurs des phares et de leurs gardiens. À l’occasion de l’Année internationale de la Lumière, le musée propose une journée spéciale, le vendredi 31 juillet. 2015 est la dernière année de présentation de l’exposition Ouessant au vent de l’histoire : 20 ans de fouilles archéologiques à Mez Notariou. Elle retrace le travail et les découvertes des archéologues, et ramène aux origines d’Ouessant. On découvre une île qui s’impose comme un carrefour culturel, économique et religieux d’Europe de l’ouest. Création du groupement d’intérêt public « Musée national des phares » Aujourd’hui, le musée est animé par le Parc naturel régional d’Armorique, tandis que la gestion des collections est assurée par le conseil général du Finistère. Un groupement

L’une des imposantes lentilles exposées au phare du Créac’h. d’intérêt public, liant l’État aux collectivités locales, est en création afin de le transformer en une institution nationale de référence dédiée à la conservation et la transmission de l’histoire et du patrimoine des phares. Il portera une rénovation du site du Créac’h ainsi que la conception d’une structure de conservation et de mise en valeur de nouvelles collections à Brest.

carnet pratique

À Ouessant, le Parc naturel régional d’Armorique invite à découvrir la vie quotidienne des îliens jusqu’au milieu du XXe siècle en visitant les deux maisons de l’écomusée du Niou. Une occasion de s’ouvrir à la réalité des Ouessantins d’aujourd’hui.

Musée des phares et balises Le Créac’h Tél. 02 98 48 80 70 musee.pharesetbalises@pnraarmorique.fr www.pnr-armorique.fr

Horaires Du 1er avril au 30 juin, et du 1er au 30 septembre : tous les jours de 11h à 17h. Du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 10h30 à 18h. Du 1er octobre au 31 mars : tous les jours de 11h à 17h, pendant les vacances scolaires (toutes zones) ; tous les jours de 13h30 à 17h30, sauf le lundi hors vacances scolaires.

Tarifs

Adultes : 4,30 € Enfants de 8 à 14 ans : 3 € Réduit : 3,80 € Passeport culturel en Finistère : adulte, 3,80 € ; enfant, 2,60 € Visite guidée : 1,50 € Circuit découverte : 3,20 €. Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 15


Lamballe

Musée Mathurin Méheut

© ADAGP, Paris, 2015.

Mathurin Méheut, Naufrage, île de Batz, collection particulière.

Le musée Mathurin Méheut est installé au cœur de Lamballe, dans une maison à pans de bois, bel exemple d’architecture des XIVe et XVe siècles. Mathurin Méheut (1882-1958), doué d’un grand sens de l’observation et d’une curiosité sans limite, a excellé aussi bien comme peintre, illustrateur et décorateur. Artiste emblématique de la Bretagne, son œuvre reflète également ses nombreux voyages en France et à l’étranger.

© Photographie, Petit Design, agence éditoriale.

Du 1er avril au 31 décembre 2015

Cap sur les îles

Méheut et ses contemporains

D

16• Itinéraires musées de Bretagne 2015

Pierre Péron, Lampaul, le bourg, collection particulière.

carnet pratique

epuis la seconde moitié du XIXe siècle, plus de 700 artistes ont peint les îles bretonnes. Méheut et ses contemporains sont attirés par ces terres lointaines empreintes de mystères. Au début du XXe siècle, les îles symbolisent aussi l’isolement où les traditions perdurent et où les artistes vont puiser leur inspiration. Les artistes sont fascinés par ces sites naturels restés à l’état brut. L’exposition propose de mettre l’accent sur les îles prisées et les plus représentées par Méheut : Batz, Sieck, Ouessant et Sein. À côté des œuvres de l’artiste résonnent celles de ses contemporains : Charles Cottet, LucienVictor Delpy, Pierre Péron, Pierre Cavellat, Xavier de Langlais, Yvonne Jean-Haffen... Les représentations des paysages insulaires et de la vie des îliens se côtoient avec une grande diversité de style. Chaque artiste aborde à sa manière les diverses images insulaires : paysages côtiers, tempêtes, îliens au travail et scènes de la vie quotidienne.

Musée Mathurin Méheut Place du Martray 22400 Lamballe Tél. 02 96 31 19 99 contact@musee-meheut.fr www.musee-meheut.fr

Horaires

Avril, mai, juin, septembre : mardi au samedi, de 10h à 12h, et de 14h à 18h. Juillet et août : mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h ; dimanche de 14h à 18h.

Octobre à décembre : mardi au samedi, de 14h à 17h. Ouvert les jours fériés, en pleine saison de 14h à 18h ; en basse saison, de 14h à 17h, sauf les 6 avril, 25 mai, 1er novembre et 25 décembre. Groupes sur rendez-vous.

Tarifs individuels : Plein : 3 € Réduit : 2 € Enfant : 1 €.


Musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc

Saint-Brieuc

Le musée, installé depuis 1986 dans l’ancienne gendarmerie de Saint-Brieuc, au centre ville, retrace l’histoire des Côtes d’Armor, depuis leur création jusqu’aux premières décennies du XXe siècle. Les galeries permanentes mettent en valeur les riches collections d’archéologie, d’art, d’ethnographie et d’histoire dont la présentation est régulièrement renouvelée. Maquettes, dessins, faïences et objets variés reflètent la diversité des thèmes abordés : la pêche et la navigation, le défrichement des landes et l ‘évolution des paysages, l’industrie toilière, l’artisanat et la vie sociale, le costume breton..

as ug mo samir ©

©angélique lecaille

©charles fréger

Samir Mougas Fumeur noir. 2013 Collection Frac Bretagne

Photographie de la série Les Bretonnes. Costume traditionnel des Côtes-d’Armor. Cercle celtique de Plérin, Saint-Brieuc. Charles Fréger. 2013. Angélique Lecaille. Petra 01.2014 (détail). 2014, collection Frac Bretagne.

Costume et vie quotidienne

E

xposition thématique intégrant en un clin d’œil quelques œuvres de la série Les Bretonnes de Charles Fréger. À l’occasion de sa résidence au Centre d’art et de recherche GwinZegal à Guingamp en 2012-2013, Charles Fréger a mené un projet photographique, intitulé Les Bretonnes,  portant sur les usages du costume traditionnel breton et plus particulièrement les coiffes par les cercles celtiques de Bretagne. La série Les Bretonnes sera présentée simultanément dans quatre institutions de la région, au musée de Bretagne à Rennes, au musée Bigouden à Pont-l’Abbé et par l’association GwinZegal à Guingamp. À Saint-Brieuc, les photographies de Charles Fréger seront présentées dans le parcours permanent soit une dizaine de photographies de la série Les Bretonnes plus spécifiquement liées aux Côtes d’Armor.

Du 20 juin au 18 octobre 2015

Par quatre chemins

Nikolas Fouré, Benoît Laffiché, Angélique Lecaille, Samir Mougas

L

e Frac Bretagne et le Musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc invitent quatre artistes, qui vivent et travaillent en Bretagne, à une conversation à plusieurs voix. Par la diversité des médiums utilisés (dessin, sculpture, vidéo), et la singularité de leur démarche, Nikolas Fouré, Benoît Laffiché, Angélique Lecaille et Samir Mougas, font la démonstration d’une création inspirée et stimulante. Ce rendez-vous briochin est l’occasion pour les artistes de croiser les propos et confronter les points de vue. Il offrira aussi l’opportunité de découvrir une sélection de pièces inédites, récemment produites.

carnet pratique

Du 6 juin au 27 septembre 2015

Cour Francis-Renaud Rue des Lycéens -Martyrs 22000 Saint-Brieuc Tél. 02 96 62 55 20 musee@mairie-saint-brieuc.fr

Agenda

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h (fermeture des galeries permanentes de 12h à 13h30), dimanches et jours fériés, de 14h à 18h.

Et aussi

Visites commentées : téléphoner au musée. Réservations obligatoires pour les groupes. Dossiers pédagogiques et accueil de classes sur demande. Ateliers ludiques pour les enfants de 7 à 12 ans, pendant les vacances sur réservation. Entrée gratuite.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 17


groix

Musée de l’île de Groix Situé à Port-Tudy, le musée de l’île de Groix est ouvert, depuis 1984, sur environ 600 mètres carrés. Il s’est progressivement enrichi d’une maison de pêcheurs-agriculteurs à Kerlard et d’un bateau à flot. Ses sentiers balisés permettent aussi de découvrir le patrimoine de l’île.

©dr

© dr

 e carré d’équiL page du destroyer la Combattante, seul bateau de la France Libre à être en première ligne, le 6 juin 1944.

Du 10 mai 2015 au 30 avril 2016

Insulaires dans la tourmente Groix 1939-1945

L

’île de Groix est d’abord une place stratégique face à la base sous-marine de Lorient, ses fortifications et ses eaux parsemées d’épaves en témoignent. Mais elle est aussi un lieu d’incarcération, en particulier pour les prisonniers de la compagnie K de la 94e division américaine, tombés dans une embuscade près de Caudan, le 2 octobre 1944, et les marins français de l’Abel-Alain capturés à Houat par les Allemands, le 15 décembre 1944. Les Groisillons, outre ceux qui subissent sur l’île les privations de l’Occupation ou qui

18 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

sont évacués durant la Poche de Lorient par Concarneau et dispersés aux quatre coins de Bretagne, ont des destins très variés. Certains sont torpillés à bord de bateaux de pêche ou de commerce, partent en Angleterre (une partie d’entre eux à bord des dundées le Clipper et la Joie des Anges), rejoignent les rangs FFL, ou d’autres plus tard les FFI. Trois marins de Locmaria font partie du réseau du colonel Rémy, opérant depuis Pont-Aven, à bord des Deux-Anges : livraisons de courriers et d’armes, plans de la partie normande du Mur de l’Atlantique mais aussi de Kerlin Bastard (Lann Bihoué en construction), passagers clandestins, dont le député Fernand Grenier qui contribua au rapprochement entre le PC et la France combattante à Londres. L’île exsangue après une libération tardive voit sa population émigrer massivement vers le port de pêche de Kéroman, et ne reconstitue sa station de sauvetage que grâce à un bateau (aujourd’hui au musée) offert en mémoire des durs combats du village de Grussenheim en Alsace dans la poche de Colmar. À la fin de la guerre, une goélette de Groix participe au transport des rescapés des camps de concentration vers la Palestine, contribuant à une nouvelle page d’histoire. L’exposition est accompagnée d’un catalogue édité par la Société des Amis du Musée de Groix (SAMG) et d’un programme de conférences-projections.

carnet pratique

Affût du canon du Sperrbrecher 134, bateau chargé du déminage de l’accès à la BSM et de l’escorte des sous-marins, coulé le 8 août 1944 par des bombardiers Halifax.

© jean-michel crouzet

D  ébarquement des réfugiés de Groix à Concarneau (détail). Lucien-Victor Delpy, huile sur toile. Collection particulière.

 ortrait de Jean-Pierre Genevisse du P maquis Bleimor, tué le 3 août 1944.

Port-Tudy 56590 Île de Groix Tél. 02 97 86 84 60 http://ecomusee.groix.free.fr ecomusee.groix@outlook.com

Horaires De mai à septembre : 7 jours sur 7, de 9h45 à 12h30 et de 14h à 18h. Octobre, novembre et avril : du mardi au dimanche, de 9h45 à 12h et de 14h à 17h. De décembre à mars : ouverture le mercredi, samedi et dimanche, de 9h45 à 12h et de 14h à 17h. Ouverture du mercredi au dimanche pendant les vacances de Noël et d’hiver, mêmes horaires.

Tarifs

Plein tarif : 5 €. Seniors, handicapés et groupes à partir de 10 adultes : 3,70 €. Enfants à partir de 10 ans, groupes d’enfants : 2,30 €. Gratuité pour les enfants de moins de 10 ans, chômeurs, étudiants. Gratuité tous publics le dimanche de novembre à fin février. Possibilité de billets combinés l’été musée plus maison de Kerlard. Tarif famille ( un parent et un enfant de plus de 10 ans) : 6 € pour le musée, 8 € pour le musée + Kerlard.


Musée du Faouët

LE FAOUËT

© dr

carnet pratique

© dr

Dès le milieu du XIXe siècle, Le Faouët attire des artistes français et étrangers à la recherche de motifs nouveaux. Les chapelles Saint-Fiacre et Sainte-Barbe (XVe siècle) et les halles (XVIe siècle), animées des scènes de la vie quotidienne, leur offrent une source d’inspiration inépuisable. Inauguré en 1987, le musée est installé dans un ancien couvent d’Ursulines du XVIIe siècle. Il abrite une collection de près de 400 œuvres (peintures, dessins, gravures…) présentée par roulement lors des deux expositions temporaires. Musée du Faouët 1, rue de Quimper 56320 Le Faouët Tél. 02 97 23 15 27 Fax 02 97 23 36 74 info@museedufaouet.fr www.museedufaouet.fr

Périodes d’ouverture Les Maquignons, 1919. Huile sur toile de H. Déziré. Don du Docteur Raynaud et ses enfants, 1997. Collection Musée du Faouët.

Du 4 avril au 7 juin 2015

Henry Déziré (1878-1965)

A

ujourd’hui tombé dans l’oubli, Henry Déziré a, de son vivant, attiré l’attention d’éminents critiques et de grands collectionneurs et été remarqué par l’un des plus grands peintres allemands du XXe siècle, Franz Marc. De plus, il s’est vu honoré par des achats de l’État. Cet artiste entretient un lien particulier avec Le Faouët, où il a séjourné à plusieurs reprises entre 1918 et 1921, restant par la suite en relation avec deux familiers des lieux, les peintres Germain David-Nillet et Marius Borgeaud. Aussi, conservant cinq peintures de sa main, le musée du Faouët a-t-il tenu à rendre hommage à Henry Déziré, disparu il y a 50 ans.

Les animations :

Visites « flashs » de l’exposition : tous les dimanches à 15h et 16h30 (sauf le 5 avril et le 24 mai). Conférence : dimanche 12 avril à 15h « Godet, Méheut, Lemordant et le souvenir de la guerre ». Animée par Denise Delouche dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale (sur réservation). Visites contées pour les enfants : mercredis 15, 22 et 29 avril à 15h, (sur réservation). Visites commentées pour les groupes : en semaine, sur réservation . La Nuit des musées : samedi 16 mai, de 20h à 21h, accès gratuit à l’exposition. De 21h à 22h30, concert gratuit dans la chapelle du musée (réservation recommandée). Le Printemps des arts : Du 1er au 20 mai. Exposition des travaux

Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile de J.-B Pégot-Ogier. Collection picturale, Ville de Lorient.

plastiques des enfants des écoles de Roi Morvan Communauté (gratuit) + visites scolaires de l’exposition temporaire. Visite causerie : dimanche 24 mai à 15h. Animée par Anne Le Roux-Le Pimpec, responsable du musée, et la petite-fille de l’artiste (sur réservation).

Du 27 juin au 11 octobre 2015

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

N

é à Salamanque, mais fixé à Hennebont dès l’enfance, Jean-Bertrand PégotOgier partage plus tard son temps entre Paris et les confins du Morbihan et du Sud-Finistère. Son œuvre puissante est toute entière consacrée à la Bretagne. Des expositions et sa participation régulière aux Salons jalonnent une carrière qui s’annonce brillante et que la guerre a brutalement interrompu. Une palette colorée, une sensibilité très fine à la lumière caractérisent la peinture de JeanBertrand Pégot-Ogier. Il a séjourné à plusieurs reprises au Faouët, venant travailler sur le motif.

Les animations :

Visites « flashs » de l’exposition : tous les dimanches à 15h et 16h30 (sauf le dimanche 28 juin).

Du 4 avril au 7 juin 2015 Du 27 juin au 11 octobre 2015 Le musée est fermé en dehors de ces deux périodes. En avril, mai, juin, septembre et octobre : Du mardi au samedi : de 10h à 12h, et de 14h à 18h. Le dimanche : de 14h à 18h. Ouvert les jours fériés. Fermé le lundi et le dimanche matin. En juillet et août : Tous les jours de 10h à 12h, et de 14h à 18h. Ouvert les jours fériés.

Tarifs

Plein : 4,50 € Réduit : 2,50 € Gratuit jusqu’à 12 ans inclus Carte d’abonnement individuelle au musée : 12 € (2 ans / 4 visites) Visites commentées des expositions : 4,50 € (groupes) et 6,50 € (individuels) Pass Expos, été 2015 : visite du Musée du Faouët et du centre d’exposition de la Chapelle des Ursulines de Quimperlé (1er site : plein tarif / 2e site : tarif réduit).

Conférences (sur réservation) : Le 19 juillet, à 15h : Pégot-Ogier, peintre, illustrateur et sa correspondance avec Pierre Bertrand. Animée par Christian Bellec, docteur es sciences. Le 4 octobre, à 15h :  Le peintre Pégot-Ogier et son œuvre. Animée par Jean-Marc Michaud, conservateur en chef départemental. Visites commentées pour les individuels : tous les jeudis à 10h30 en juillet et en août (sauf le 2 juillet), ainsi que le 3 septembre. Sur réservation. Visites commentées pour les groupes : en semaine, sur réservation. Les Journées du patrimoine : les 19 et 20 septembre (accès gratuit). Animations pédagogiques : du 7 septembre au 9 octobre (sur réservation). Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 19


CARNAC

© h. neveu-dérotrie

© H. Neveu-dérotrie

carnet pratique

Musée de Préhistoire

Haches de jade (ci-dessus) et la reconstitution d’une sépulture découverte à Téviec (ci-contre).

Ouverture

Tous les jours pendant les vacances scolaires (toutes zones). Toute l’année pour les groupes, sur réservation. Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. Fermé le mardi hors vacances scolaires. Fermeture annuelle : de décembre à février sauf vacances scolaires.

Haut lieu du mégalithisme, Carnac expose dans son musée l’une des plus riches collections préhistoriques d’Europe consacrée aux peuples néolithiques, bâtisseurs des dolmens et menhirs. Une collection de référence, constituée grâce aux fouilles des mégalithes de la région carnacoise, indispensable pour découvrir et comprendre les sites archéologiques environnants. Ne manquez pas les grandes haches en jade alpin, objets de prestige, témoins de l’époque où Carnac était un grand centre européen de pouvoir et de richesse, au début du Ve millénaire av.  J.-C.…

Horaires Avril, mai, juin et septembre De 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Juillet et août De 10h à 18h30. Octobre De 10h à 12h30 et de 14h à 17h30. Novembre et Mars De 14h à 17h30. Vacances scolaires (toutes zones) / Novembre à mars De 10h à 12h30 et de 14h à 17h30.

Des animations pour découvrir la Préhistoire en famille !

Du 1er avril au 2 novembre 2015

La parure en callaïs du Néolithique européen

L

es 1er et 2 avril 2015, se tiendra à Carnac un colloque international autour de la variscite, une pierre semi-précieuse de couleur vert clair, dénommée « callaïs » par les auteurs antiques. En parallèle, une petite exposition se

20 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

e Service des publics est composé de deux archéologues. Ils proposent de nombreuses activités tous les week-ends et pendant les vacances scolaires (toutes zones confondues). Des expériences sensorielles, des visites contées et des démonstrations de gestes techniques (fabrication de perles en pierre). Elles sont à vivre en famille pour mieux comprendre la vie de nos ancêtres néolithiques !

tiendra au Musée de Préhistoire. Intégrée au parcours des collections permanentes, elle réunira une cinquantaine de parures en variscite ainsi qu’une série d’échantillons géologiques. Des dispositifs multimédia présenteront la chaîne opératoire de fabrication des parures et les contextes archéologiques de découverte.

Tarifs

Entrée : 6 € (réduit 3 €) Accès handicapés Librairie et boutique accessibles aux heures d’ouverture Cycle de conférences mensuelles

© dr

© O Caijo - musée de vannes. spm

© DR

© DR

L

Ateliers d’initiation aux fouilles archéologiques (en haut). Démonstration de cuisine préhistorique (en bas).

Le musée est situé en centre ville 10, place de la Chapelle 56340 Carnac Tél. 02 97 52 22 04 Fax 02 97 52 64 04 contact@museedecarnac.fr www.museedecarnac.com http://amisdumusee-carnac.blogspot.com/

Le musée de Préhistoire de Carnac.

Collier en variscite découvert dans le tumulus SaintMichel, à Carnac.


Écomusée industriel des Forges

Inzinzac-Lochrist L’Écomusée industriel des Forges à Inzinzac-Lochrist est installé dans l’ancien laboratoire des essais physiques et chimiques sur métal. Il compte dix-huit salles sur trois niveaux : histoire, technologie du métal, ethnologie et animation audiovisuelle.

Exposition temporaire Du 12 avril au 30 octobre 2015

Habiter le temps

Ouvrier devant un Four Martin.

L

’artiste Solenn Nicolazic présente la collecte « bouts de tissus, bouts d’histoires » confiée par un public de 4 à 100 ans. Ces morceaux d’étoffes imprégnés de souvenirs racontent l’empreinte du temps. Les récits tissent la trame d’une histoire collective intemporelle et interrogent la conservation et la transmission complexes du patrimoine. Dans cette installation, la matière incarne à fleur de peau la persistance fragile de la mémoire, avec des jeux d’ombres et de lumières. Le travail de l’acier et des tissus réveille l’histoire d’un territoire marqué par les forges.

Photo de Solenn Nicolazic.

Exposition permanente Les Forges d’Hennebont

N

ée de l’histoire de la conserverie en Bretagne au milieu du XIXe siècle, la forge industrielle des frères Trottier, installée rive droite du canal du Blavet, bâtit sa réputation sur la qualité de ses fers blancs et imprimés. Lorsque l’affaire familiale passe dans

le giron de la puissante Compagnie des Cirages Français, implantée d’Espagne en Russie, les Forges d’Hennebont connaissent un développement remarquable et font vivre 3 000 ouvriers en 1936. Une dynamique communauté ouvrière vivra au rythme de son usine jusqu’à l’extinction définitive des Fours Martin en 1966.

carnet pratique

Boîtes en fer blanc imprimé. Imprimerie des Forges.

Mail François Giovannelli 56650 Inzinzac-Lochrist Tél. 02 97 36 98 21 ecomusee.lochrist@wanadoo.fr ecomusee2.lochrist@orange.fr www.inzinzac-lochrist.fr

Horaires Ouvert du 12 avril au 30 octobre 2015.

Avril, mai, octobre : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h. Ouvert les dimanches 12, 19 et 26 avril ; 18 et 25 octobre. Juin et septembre : du lundi au vendredi, de 10h-12h et 14h18h, et tous les dimanches de 14h à 18h. Juillet et août : du lundi au vendredi, de 10h à 18h30 ; samedi et dimanche, de 14h à 18h30. Visite

Photo de Solenn Nicolazic.

guidée tous les jours à 15h. Pour les groupes de plus de 10 personnes : ouvert de mars à décembre, sur réservation.

Tarifs

Plein : 4,40 € Réduit (groupes) : 3,30 € 6-18 ans, demandeurs d’emploi : 2,20 € Gratuit : étudiants, groupes scolaires, centres aérés, moins de 6 ans.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 21


PORT-LOUIS

Musée de la Marine

© dr

© musée national de la marine - A. Fux

nm ©m

x

A. Fu

La citadelle de Port-Louis, vue du ciel.

© musée national de la marine - H. Cohonner

carnet pratique

Jonque chinoise.

© musée national de la marine - M. Le Coz

Du haut des remparts de la citadelle de Port-Louis, fondée par les Espagnols à la fin du XVIe siècle puis reconstruite au XVIIe, venez découvrir le panorama exceptionnel sur l’Ile de Groix, LarmorPlage et la rade de Lorient. La visite se poursuit à l’intérieur de la citadelle par la place d’armes, le parc à boulets, la poudrière et l’arsenal. Les collections du musée de la Marine se déploient dans cet ensemble exceptionnel dans plusieurs espaces thématiques.

Une vue de l’espace thématique Trésors d’Océans.

Sauvetage en mer

À

l’aide de nombreux témoignages, maquettes et objets du quotidien des sauveteurs, cet espace unique en France retrace l’épopée du sauvetage en mer qui est aussi celle du refus de la fatalité des naufrages. Hommage vibrant à l’héroïsme des sauveteurs, ces marins qui risquent leur vie pour sauver celle des autres. 22 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

Trésors d’Océans

C

e second espace thématique illustre la route vers l’Inde et l’Extrême-Orient à l’aide de maquettes, cartes et instruments de navigation. Vous plongerez ensuite dans les navires engloutis sur la route des Indes et dans leurs précieuses cargaisons, grâce aux fouilles archéologiques sous-marines. Enfin, vous découvrirez de magnifiques canons en bronze et des ensembles de porcelaine exceptionnels retrouvés sur les vaisseaux européens et les jonques asiatiques de la mer de Chine et de l’océan Indien, navires oubliés au fond des flots pendant près de 400 ans.

Citadelle de Port-Louis 56290 Port-Louis Tél. 02 97 82 56 72 www.musee-marine.fr port-louis@musee-marine.fr

Agenda Ouverture du 1er septembre au 30 avril, de 13h30 à 18h, tous les jours sauf le mardi. Du 2 mai au 31 août, de 10h à 18h30, tous les jours.

Fermeture

Du 16 décembre au 31 janvier et le 1er mai.

tarifs

Billet commun au musée de la Marine et au musée de la Compagnie des Indes Plein tarif : 8 €*. Tarif réduit (étudiants, familles nombreuses) : 6,30 €*. * Audioguide inclus, disponible en français, anglais, allemand et espagnol. Moins de 26 ans, militaires actifs et civils de la Défense, demandeurs d’emploi, handicapés : gratuit.

Et aussi

Librairie-boutique avec ouvrages, cadeaux, vaisselle, souvenirs et cartes postales. Point boissons. Parking gratuit.


Musée de la Compagnie des Indes

Port-Louis

or el eL aC ed omp agnie des Indes - Vill

ien

t

© G. Broudic - Musée de la Compagnie des Indes

Héritière des Routes de la Soie, la Compagnie des Indes construit et arme des navires qui font voile vers des pays encore mal connus des occidentaux. Depuis Marco Polo et ses descriptions fabuleuses de l’Inde et de la Chine, pays où les pierres précieuses poussent prétendument sur les arbres, la quête des Indes orientales est assortie de son lot de promesses mirifiques. C’est ce rêve de fortune, dénominateur commun aux 150 000 hommes et femmes passés sur les vaisseaux de la Compagnie des Indes françaises au XVIIIe siècle, qui les conduit sur les rives d’Afrique, d’Orient, d’Asie et d’Amérique, au terme de longs et périlleux périples marins, pour y bâtir les comptoirs dont les noms résonnent encore de ce passé aventureux : Ouiddah, Moka, Pondichéry, Chandernagor, Pégu, Canton… ic

-M us ée d

Petite tenture d’indienne. Coton teint et peint, Inde, premier quart du XVIIIe siècle. Acquis avec l’aide du FRAM.

Br

d ou

de la Compag nie d es I nd es

Rivière des perles au fortin Porcelaine, Chine, vers 1785-1790 Don des Amis du musée.

L

a thématique du musée de la Compagnie des Indes, unique en France, fait revivre au visiteur l’extraordinaire histoire de ces grandes compagnies de commerce des XVIIe et XVIIIe siècles. Maquettes de vaisseaux, estampes et cartes anciennes, mobilier indo-européen, porcelaines de Chine ainsi que cotonnades indiennes sont autant de témoignages de cette incroyable épopée maritime.

carnet pratique

©

G.

Musée de la Compagnie des Indes Musée d’art et d’histoire de la Ville de Lorient Citadelle, av. du Fort de l’Aigle 56290 Port-Louis Tél. 02 97 82 19 13 Fax : 02 97 02 23 06 http://musee.lorient.fr museeindes@mairie-lorient.fr

sée ki - Mu ows nd wa e .L

Horaires du musée

(sous réserve de modification) : Du 1er février au 30 avril, de 13h30 à 18h sauf le mardi. Du 2 mai au 31 août, de10h à 18h30 tous les jours. Du 1er septembre au 15 décembre, de 13h30 à 18h, sauf le mardi. Dernières entrées 45 minutes avant la fermeture. Fermé le 1er mai et du 16 décembre au 31 janvier inclus.

Chameau bâté. Céramique, Chine, époque Tang (618-907).

©A ge nc eF .:H

Carte de l’Isle de France. Estampe, Paris, 1764. Acquis avec l’aide du FRAM. © G. Broudic - Musée de la Compagnie des Indes - Ville de Lorient

Tarifs

(Sous réserve de modification, renseignements au 02 97 82 56 72) Le billet donne accès à la Citadelle, au musée de la Compagnie des Indes, au Musée national de la Marine (audioguide inclus). Plein : 8 €. Réduit : 6, 30 € Gratuit pour les moins de 26 ans (Union européenne), les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, les enseignants, les militaires en activité… (justificatif requis). Supplément audioguide pour les billets gratuits : 2 €.

Et aussi

Visites guidées : renseignements au 02 97 02 23 29. Site accessible aux personnes à mobilité réduite.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 23


vannes

Musées de Vannes Plus de 900 objets racontent l’histoire de l’homme du Paléolithique au Moyen Âge.

La Cohue Musée des Beaux-Arts

L

e Musée de Vannes est installé au cœur de la ville, à La Cohue, une ancienne halle médiévale du XIIIe siècle. Depuis de nombreuses années, la programmation a pour but de sensibiliser les publics à l’art du XXe siècle, et notamment à l’abstraction d’après-guerre. Les collections témoignent de cette orientation, confirmée en 2013 par la généreuse donation faite par Geneviève Asse à laquelle le musée consacre désormais une salle d’exposition permanente.

T

our à tour hôtel particulier, auditoire du parlement de Bretagne, siège de la Société Polymathique du Morbihan, ce manoir urbain du XVe siècle est édifié alors que Vannes est capitale de Bretagne. Château-Gaillard est un musée archéologique depuis 1912. Suivant un parcours chronologique, plus de 900 objets conduisent sur les traces d’anciennes civilisations : témoins des savants et voyageurs du Morbihan et objets archéologiques issus de fouilles retraçant l’histoire de l’homme du Paléolithique au Moyen Âge.

L’Hôtel de Limur

H

ôtel particulier du XVIIe siècle, cet édifice a toutes les caractéristiques architecturales propres aux résidences urbaines du Grand Siècle : ordonnancement de la façade sur rue, mascaron, escalier monumental… Il tient son nom de la famille de Limur qui en fut propriétaire de 1820 à 1947. Cet édifice prestigieux vit, l’été, au rythme des festivals de musique ancienne et de jazz et accueille, de décembre à mai, des expositions temporaires du musée.

Du 5 juin au 4 octobre 2015

Vivant, végétal

L

La Cohue – Musée des Beaux-Arts Place Saint-Pierre 56109 Vannes Tél. 02 97 01 63 00 musees@mairie-vannes.fr www.mairie-vannes.fr

Horaires

Ouvert de 13h30 à 18 h. Jusqu’au 31 mai 2015 : le musée est ouvert du mardi au dimanche, sauf fériés. Du 1er juin au 30 septembre 2015 : le musée est ouvert tous les jours.

Tarifs* La Cohue Jusqu’au 31 mai 2015 : gratuit le dimanche, plein tarif : 4,50 € Tarif réduit : 2,80 € (étudiants, enseignants, demandeurs d’emploi,

Jusqu’au 24 mai 2015

La Canopée, correspondances

© dr

Thierry Le Saëc

Philippe Desloubières. Germination.

carnet pratique

carnet pratique

e thème du végétal traverse toute l’histoire de l’art. Fleurs, fruits, graines, arbres… sont pour les artistes l’expression de la vie, du surgissement toujours recommencé. L’exposition Vivant, végétal propose un parcours dans les collections des beaux-arts, mais aussi d’histoire naturelle du Musée de Vannes. Des œuvres des collections publiques viendront enrichir ce panorama, ainsi que des œuvres choisies dans les ateliers d’artistes.

porteurs d’un billet « visite de ville »). Le musée est gratuit pour les moins de 18 ans, les abonnés de la médiathèque, les amis de l’art contemporain du musée de Vannes

24 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

Château Gaillard – Musée d’Histoire et d’Archéologie Rue Noë 56109 Vannes Tél. 02 97 01 63 00 musees@mairie-vannes.fr www.mairie-vannes.fr

Horaires :

Ouvert de 13h30 à 18 h, du 1er juin au 30 septembre.

et les membres de la Société Polymathique du Morbihan. Du 1er juin au 30 septembre 2015* Entrée couplée : entrée valable pour La Cohue et Château Gaillard.

D

ix années de production de livres d’artistes réunissent poètes et plasticiens tels Guillevic, Le Groumellec, Viallat… Musée ouvert tous les jours du 1er juin au 30 septembre 2015.

carnet pratique

© dr

Château Gaillard, Musée d’Histoire et d’Archéologie

Hôtel de Limur Rue Thiers 56109 Vannes Tél. 02 97 01 63 00 musees@mairie-vannes.fr www.mairie-vannes.fr Horaires : ouvert de 13h30 à 18 h, les vendredis, samedis et dimanches. Et du mardi au dimanche pendant les vacances scolaires. Entrée libre

Plein tarif : 6,30 € tarif réduit : 4,30 € Tarif groupe (à partir de 10 personnes) : 3 € Le musée est gratuit pour les moins de 18 ans, les abonnés de la médiathèque, les Amis de l’art

contemporain du musée de Vannes et les membres de la Société Polymathique du Morbihan. Pass musée : 12 € valable un an, entrée illimitée. * sous réserve de modification


Musées de Vitré

vitré

© musées de vitré

© xxx

© christian sacher

Aux confins de la Normandie, du Maine et de l’Anjou, Vitré, ancienne cité des Marches de Bretagne, est riche d’un patrimoine remarquablement conservé du XVe au XIXe siècle. Outre la ville-close dominée par les hauts combles du château, les clochers des églises et les toits pentus des demeures des Marchands d’Outre-Mer, Vitré compte trois musées thématiques.

Portrait de Madame de Sévigné, Jean Nocret.

MUSÉE DES ROCHERS-SÉVIGNÉ

M

adame de Sévigné découvre le Château des Rochers, résidence bretonne de son époux – Henri, baron de Sévigné – quelques jours après son mariage, en août 1644. Tombée sous le charme de cette propriété, elle y fera seize séjours et y écrira près du quart de son œuvre. Dans la chapelle qu’elle fit édifier en 1671 et dans la tour abritant sa chambre, dans le jardin à la française tracé par Le Nôtre en 1689, et plus encore dans le bois de décoration dont elle affectionnait la « sauvagerie », plane le souvenir d’une épistolière à l’âme romantique. Plusieurs objets, conservés au fil des générations, permettent de retracer l’itinéraire étonnant de l’un des plus illustres écrivains du Grand Siècle.

Le Château de Vitré depuis la route de Rennes, dessin de Denis Darcy. 1870.

MUSÉE DU CHÂTEAU

J

uché sur un promontoire de schiste, le Château de Vitré offre un point de vue exceptionnel sur la cité. C’est aujourd’hui l’un des plus beaux témoins des fortifications des Marches de Bretagne, avec pont-levis de bois, archères, mâchicoulis, canonnières, possédant tous les attributs d’un château médiéval. Classé monument historique en 1872, l’ancienne résidence des barons de Vitré abrite depuis 1877 un musée d’art et d’histoire de la ville. Dans les tours Saint-Laurent, de l’Argenterie et de l’Oratoire, une exposition déployée sur sept salles propose un voyage au fil des siècles, à travers les collections municipales mises en scène sous la forme de restitutions de décors intérieurs du XVe au XIXe siècle. Outre un retable d’émaux de Limoges, daté de 1544, et une magnifique cheminée Renaissance, le visiteur découvre, en pénétrant dans chaque pièce, une époque et un univers différents.

carnet pratique

© collection particulière

Le Château des Rochers.

Conservation et Animation du Patrimoine Place du Château BP 70627 35506 Vitré Cedex Tél. 02 99 75 04 54 Fax : 02 99 74 08 26 www.mairie-vitre.fr musees@mairie-vitre.fr

AGENDA

Du 1er avril au 30 septembre Musée du Château, tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h, journée

Calice orné d’un décor d’inspiration paléochrétienne en micro-mosaïque sorti des ateliers de Placide Poussielgue-Rusand

MUSÉE SAINT-NICOLAS

I

nstallé dans l’ancien chœur des religieuses augustines, donnant sur une superbe chapelle édifiée au début du XVIe siècle, le Musée Saint-Nicolas est consacré à l’orfèvrerie religieuse française des XIXe et XXe siècles. Une salle introductive présente également de très belles pièces d’Ancien Régime. Cette collection est remarquable par le nombre et la qualité des pièces exposées. Elle retrace les réalisations des grandes maisons d’orfèvrerie parisiennes et lyonnaises, du néogothique à l’Art-Déco.

continue en juillet et en août, de 10h à 18h. Musée des Rochers-Sévigné, tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

(toutes zones confondues), tous les après-midis, sauf les mardis, de 14h à 17h. Musée Saint-Nicolas : se renseigner.

Du 1er octobre au 31 mars Musée du Château, tous les jours sauf les mardis et les matinées des samedis et dimanches, de 10h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Musée des Rochers-Sévigné, uniquement pendant les vacances scolaires

Les Musées de Vitré sont fermés le 1er janvier, le dimanche de Pâques, le 1er novembre et le 25 décembre.

TARIFS

En vigueur au 1er janvier 2015 Normal : 4€, réduit : 2,50€.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 25


rennes

© musée des beaux-arts de Rennes/Jean-Manuel Salingue

Musée des beaux-arts

Jusqu’au 17 mai 2015

Gilles Aillaud, 1928-2005

L

© J-M Salingue. Musée des beaux-arts de Rennes

e peintre Gilles Aillaud fut non seulement peintre mais dessinateur, graveur, scénographe, écrivain et poète. Présentée dans tous les espaces d’expositions temporaires du rez-de-chaussée du musée, l’exposition rend compte de ses différents talents. Peintre animalier et paysagiste, il fut un des protagonistes les plus engagés du mouvement de la Figuration narrative. Exposition réalisée en collaboration avec le musée Estrine de Saint-Rémy-de-Provence et le FRAC Auvergne à Clermont-Ferrand. Catalogue.

Du 15 mai au 3 janvier 2017

Chez Robien, constellation des toiles

P

our la première fois est réuni un fonds représentatif d’une soixantaine de toiles de la collection de peintures du marquis de Robien en complément au cabinet de curiosités. On y voit que son goût pour l’anecdotique et le décoratif le porte davantage vers les petits maîtres flamands peints sur cuivre que les grands maîtres italiens, il est vrai fort chers déjà à cette époque. Robien, par le caractère décoratif et modeste de cette collection, montre qu’il n’entend pas succomber au goût de la peinture afin de ne pas entamer un budget qui lui permet de maintenir des acquisitions tous azimuts, comblant sa curiosité.

Du 26 juin au 13 septembre 2015

L’italie à rennes

L

Jacques Blanchard. La Flagellation du Christ, vers 1630. Huile sur toile, 144 x 158.5 cm. Coll. MBA de Rennes.

Du 4 avril au 5 juillet 2015

Jacques Blanchard

L

e musée des beaux-arts de Rennes conserve depuis sa création une Flagellation du Christ de Blanchard, l’un des chefsd’œuvre de l’artiste. Depuis l’importante exposition consacrée au peintre à Rennes en 1998 , deux autres œuvres, une charmante Toilette de Vénus et un Christ bénissant, ont fait leur entrée dans la collection. C’est à ces trois tableaux que sera consacré le troisième catalogue Collection, dont l’objet est la mise en valeur des collections du musée. Cette petite présentation sera l’occasion de faire le point sur les nombreuses découvertes qui ont découlé de l’exposition de 1998.

26 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

’été 2015 est placé sous le signe de l’Italie au musée des beaux-arts de Rennes. De juin à septembre, ce sont pas moins de 120 dessins des plus grands maîtres de la péninsule qui investissent les espaces d’expositions du musée. Ces œuvres délicates se répartiront en deux expositions distinctes. La première, Disegno 2 , fait le point sur les dernières découvertes réalisées dans la collection du musée durant ces vingtcinq dernières années avec des feuilles allant de la Renaissance au XVIIe siècle. La seconde, intitulée Dessins baroques italiens montre un choix exceptionnel de dessins du XVIIe siècle, dus aux plus grands artistes d’Italie et provenant des collections privées françaises.

Du 6 juin au 6 septembre 2015

Maude Maris, nemeton

L

es œuvres de Maude Maris constituent un univers dans lequel sculptures et peintures s’alimentent mutuellement. L’artiste réalise des moulages d’objets qu’elle met en scène sous forme de maquettes, qu’elle photographie puis qu’elle reproduit en peinture de manière à la fois réaliste et onirique. Ses sculptures, proches de

Maude Maris, Schelters, 195 x 260 cm. Huile sur toile. Collection de l’artiste. celles représentées dans ses peintures, se situent entre figuration et abstraction de formes familières. Jouant d’effets de miroirs, de mises en abyme et de changements d’échelles, l’ensemble de son travail crée un espace qui nous place d’emblée comme les seuls êtres humains de ces scènes étranges peuplées d’objets. Commissariat 40mcube, dans le cadre de la programmation Outsite.

Du 16 octobre au 4 janvier 2016

Christiane Geoffroy

D

epuis une vingtaine d’années, l’œuvre de Christiane Geoffroy s’élabore à partir de la science, qu’elle explore et interroge sans relâche à l’aide de médiums variés : dessin, peinture, photographie, vidéo. Nourrie par les liens étroits entretenus avec de nombreux chercheurs, l’artiste construit un univers singulier dans lequel l’objectivité scientifique se conjugue à la poésie et au sensible pour sonder le monde du vivant et du cosmos. Christiane Geoffroy a passé trois mois dans les îles Kerguelen, entre décembre 2013 et avril 2014, et a réalisé un corpus de pièces liées à cette expérience qui seront présentées dans l’exposition.

carnet pratique

Gilles Aillaud, La Fosse, 1967. Huile sur toile, 200x250 cm. Collection du CNAP, dépôt au MBA de Rennes.

© maude maris

Le musée des beaux-arts de Rennes propose aux visiteurs un panorama de l’histoire de l’art depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Sa collection de peinture ancienne, notamment le XVIIe siècle français est reconnue sur le plan international. Ses expositions temporaires conjuguant art ancien et art contemporain en font une étape incontournable.

Musée des beaux-arts de Rennes 20, Quai Émile Zola 35000 Rennes Tél. 02 23 62 17 45 Fax : 02 23 62 17 49 museebeauxarts@ville-rennes.fr www.mbar.org Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h. Ouvert en continu le mardi de 10h à 18h. Fermé les lundis et jours fériés. Gratuit le premier dimanche de chaque mois.


Musée de Bretagne aux Champs Libres © charles fréger

rennes

Musée d’histoire et de société, le musée de Bretagne constitue une porte d’entrée passionnante pour comprendre la Bretagne d’aujourd’hui. Il collecte, conserve et met en valeur les témoignages de ses habitants. Il est également un lieu de réflexion sur les questions contemporaines, éclairées par les travaux récents d’histoire et de sciences sociales. L’association des Amis du musée de Bretagne et de l’écomusée de la Bintinais (AMEBB) accompagne activement ses projets. P  hoto Jobeline. Ensemble de cérémonie. Pays de Pontivy, pays des Moutons blancs. 1910-1920.

Photographies de Charles Fréger

C

harles Fréger dresse un inventaire photographique des coiffes bretonnes. Dans un constant aller-retour entre le particulier et son tout, les photographies sont tout à la fois portrait et scène de genre et rassemblent dans un même cadre, le détail d’une dentelle ouvragée et les contours monumentaux d’une silhouette. L’exposition Bretonnes affirme la vitalité et la contemporanéité de traditions que l’on aurait trop vite fait de remiser au rang de folklore. En partenariat avec les musées de Pont-l’Abbé et de Saint-Brieuc et le centre d’art GwinZegal de Guingamp.

À partir du 16 octobre 2015

Boire

B

oire : un geste quotidien et partagé par tous ; un acte physiologique mais aussi culturel, qui résonne de façon particulière en Bretagne, où perdurent stéréotypes et représentations du buveur. C’est à une question universelle – Pourquoi boit-on ? – que le musée va chercher à répondre. Les pratiques personnelles de chacun sont développées en quatre thématiques : la soif, le goût et le plaisir, la convivialité et la recherche d’effets. Un parcours «santé», un café, un ton décalé…. Autant de propositions pour permettre aux jeunes (et aux moins jeunes) de découvrir l’exposition de manière ludique et interactive.

E

n plus de ses collections permanentes, de ses expositions temporaires, le musée de Bretagne propose chaque semaine, des temps d’échanges et de débats. Conférences, rencontres, visites commentées, concerts et diffusion de documentaires, programmés tout au long de l’année, offrent au plus grand nombre des clefs de compréhension de notre société et de notre territoire.

29, 30 et 31 mai 2015

Les rencontres d’histoire de Rennes : les Empires

ricain, comment naissent et meurent les empires ? Le musée de Bretagne et les Champs Libres proposent trois jours de rencontres et de débats autour de ces questions actuelles.

En partenariat avec les enseignants en Histoire de l’Université de Rennes.

carnet pratique

Bretonnes

Le musée de Bretagne

Musée de Bretagne Les Champs Libres 46, boulevard Magenta CS51138 35011 Rennes cedex Tél. 02 23 40 66 00 museebzh@leschampslibres.fr

Tarifs

Plein : 5 € Tarif : 3 € Gratuit le premier dimanche du mois.

L

a question des empires traverse les siècles. D’Alexandre le Grand à Napoléon, de l’Empire romain à l’Empire amé© collection Musée de Bretagne

Du 6 juin au 30 août 2015

Ouvert du mardi au dimanche. Fermés les lundis et jours fériés. Pour en savoir plus sur les horaires : www.musee-bretagne.fr

 arguerite Houël, dite M Marc’harit, Le buveur (projet d’affiche), XXe siècle. Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 27


rennes

© A. Amet

Écomusée du pays de Rennes

sée p ays de rennes

© R. Savidan

© RMN - Grand palais (Musée d’Orsay)

Vue de l’exposition (ci-dessus). Charnier en grès, début du XXe siècle (à droite).

L’Écomusée du pays de Rennes est situé à la périphérie sud de Rennes dans une belle ferme. Un vaste musée résume cinq siècles d’histoire et de vie dans le pays de Rennes, à partir de l’exemple de la Bintinais, l’une des grosses fermes qui a prospéré en nouant des relations étroites avec la ville. Un sentier permet de découvrir plantes et animaux dans les parcelles, avant la visite des bâtiments d’élevage. L’Écomusée conduit un programme de sauvegarde des races à faible effectif de la Bretagne et ses franges, pour le maintien de la biodiversité et la diffusion de cet aspect du patrimoine régional.

Bretonne donnant à manger aux cochons, Paul Sérusier, 1889.

©

Éc om u

Exposition temporaire

28 • Itinéraires musées de Bretagne 2015

© collection écomusée pays de rennes

omestiqué il y a 10 000 ans, le porc et la Bretagne ont uni leur destin. L’exposition met en mots et en images les différentes dimensions de la relation qui lie l’homme au cochon, à plus forte raison en Bretagne. Illustrée par une riche collection d’objets, de vidéos, de photos anciennes et de témoignages, elle souligne l’importance de l’animal dans l’organisation et le fonctionnement de la société bretonne, hier comme aujourd’hui. Historique, l’exposition remonte le fil du temps pour faire revivre le souvenir de l’élevage familial du cochon à la campagne. Anatomique, elle présente la bête et sa constitution pour révéler ce qui a fait son succès gastronomique. Ethnologique et sociologique, elle décrypte l’évolution des relations sociales et économiques nouées autour de la production porcine. Humaine, elle donne la parole aux hommes et aux femmes qui vivent du cochon, ont vécu avec le cochon et le dégustent… Contemporaine, elle interroge les limites du modèle de production intensif et l’avenir à réinventer du cochon en Bretagne.

Billot en hêtre Boucherie-charcuterie à Rennes. 1930.

carnet pratique

D

Préparation de charcuterie familiale. 1978.

© A. DEPLAT

Jusqu’au 30 août 2015

Le cochon. Une histoire bretonne

Route de Châtillon-surSeiche 35200 Rennes Tél. 02 99 51 38 15 www.ecomusee-rennesmetropole.fr ecomusee.rennes@ rennesmetropole.fr

Agenda

Du 1er octobre au 31 mars

Du mardi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h. Du 1er avril au 30 septembre Ouvert de 9h à 18h. (expositions fermées de 12h à 14h, pique-nique sur le site). Toute l’année Ouvert le samedi de 14h

à 18h, et le dimanche de 14h à 19h. Fermé les lundis et les jours fériés.

Tarifs

Plein : 5 € , réduit : 3 € Exposition seule : 3 € ou 2 € en tarif réduit. Gratuit pour les moins de huit ans.


Musée d’Histoire de Saint-Malo

saint-Malo

 ompas de route Leroy (Saint-Malo) C vers 1826.

© Teddy Seguin/ADRAMAR

© dr

Intégré depuis sa création dans le château, le Musée d’Histoire évoque l’exemplaire passé maritime de la ville de Saint-Malo et les grandes figures de proue qui l’ont animé, depuis Jacques Cartier jusqu’à Charcot, sans oublier d’autres carrières comme celles de Maupertuis, Chateaubriand ou Lamennais.

Les collections permanentes

P

Articles de tonnellerie de la Natière.

La collection de la Natière

À

la suite du programme de fouilles sousmarines, sous le contrôle du ministère de la Culture (DRAASM) sur le site des roches de La Natière, dans le chenal d’accès au port de Saint-Malo (1999-2008), près de 2 500 biens ont été prélevés sur deux épaves dont l’identité a été retrouvée au cours des recherches : La Dauphine, frégate royale construite au Havre, armée en course et commandée par le capitaine Michel Dubocage, naufragée en 1704, et L’Aimable Grenot , ancien corsaire de Granville qui, en mettant le cap sur Cadix, échoue au même lieu, 45 ans plus tard.

Musée Cap-Hornier

L

a tour Solidor à Saint-Servan sert de cadre à une séquence muséographieque complémentaire qui retrace l’histoire des grandes navigations de commerce à la voile par la route du cap Horn, depuis sa découverte jusqu’à la fin des grands voiliers dans le premier quart du XXe siècle. Cet aspect trop méconnu de l’histoire maritime des temps modernes a généré des marins exemplaires.

Modèle réduit du trois-mâts barque Sans-Peur (Saint-Malo).

carnet pratique

© dr

rincipalement ethnographiques et artistiques, les collections se découvrent dans un parcours qui traverse le donjon, l’ancienne chapelle du château et la tour Générale. Par suite de la mise en dépôt d’une collection archéologique sous-marine et d’un important programme de conservation-restauration, le Musée d’Histoire et engagé dans un processus de réflexion scientifique et de rénovation muséographique qui repose sur une présentation des collections évolutive et limitée aux possibilités actuelles du cadre architectural. Le musée réunit un ensemble de près de 10 000 biens répartis dans les domaines suivants : archéologie, ethnologie, sciences et techniques, arts graphiques et décoratifs, imprimés, manuscrits et numismatique.

Musée d’Histoire de Saint-Malo Place Chateaubriand CS 21826 35418 Saint-Malo cedex Tél. 02 99 40 71 57 Fax. 02 99 40 71 56 musee@saint-malo.fr

Agenda D’avril à septembre, tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. D’octobre à mars, du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 14h à18h. Fermé le lundi.

Tarifs

Adultes : 6€ Scolaires et étudiants : 3 € Groupes de plus de 10 adultes : 4 € par lieu de visite. Famille (à partir de deux parents et deux enfants) : 15 € Entrée gratuite le premier vendredi de chaque mois et pour les groupes scolaires de l’arrondissement de Saint-Malo.

Itinéraires musées de Bretagne 2015 • 29


La vie des collections Les musées ont, selon le Code du patrimoine, la mission essentielle de « conserver, restaurer, étudier et enrichir leurs collections ». Cette vocation, moins connue du public, est complémentaire des missions des musées en matière de diffusion et d’éducation pour l’égal accès de tous à la culture. Par leur statut public, les collections des musées sont inaliénables : elles sont destinées à être léguées aux générations futures, sans limitation de temps. Les musées ont donc le devoir d’acquérir continuellement de nouvelles œuvres et de restaurer celles dont ils ont la charge. Voici un échantillon d’oeuvres acquises ou restaurées par les musées de Bretagne en 2014.

Devant de corsage citadin, brodé main, années 1890. Don.

© Musée départemental breton -- B. Galeron

Au musée Bigouden à Pont-L’Abbé

Émile Schuffenecker, Portrait de Jules Bois, pastel sur papier, vers 1895.

Œuvre acquise en 2014 par Concarneau Cornouaille Agglomération avec l’aide du FRAM.

Au musée des beaux-arts de Quimper Pierre Dupuis (Orléans, 1833 - Bréhat, 1915), Moissonneuses (île de Bréhat, Bretagne), 1893. Huile sur toile, diamètre 150 cm. Achat en vente publique en 2014.

© Musée des beaux-arts de Quimper

Mathurin Méheut, L’automne, le pardon de Notre-Dame-dela-Joie, Penmarc’h. Caséine sur papier, marouflé sur toile, 135 x 488 cm. Œuvre restaurée, en janvier 2015, grâce au soutien de Friends of Fondation de France et du FRAR.

Au musée de Pont-Aven

© Musée de pont-)aven

Au musée Mathurin Méheut, à Lamballe


guin y Se edd ©T

Les collections sauvées de l’Écomusée des monts d’Arrée

Au musée d’histoire de Saint-Malo

Au musée de Bretagne aux Champs Libres à Rennes Plat à barbe du maître orfèvre François Grégoire de Rennes, argent repoussé, décor ciselé, gravé, 35 x 25 cm, vers 1709.

© maxime champion

Jusepe de Ribera, Játiva (Valence), 1591 - Naples, 1652, Saint Jude Thadée, vers 1607-1608. Huile sur toile, 111.2 x 88.6 cm. Œuvre acquise par souscription.

Au musée de Préhistoire de Carnac

© GPLA Arc’A nti qu e

Au musée des beaux-arts de Rennes

eau Jean rtbe u /A

Restauration d’une coupe à socle néolithique de Beg Port-Blanc (SaintPierre-Quiberon) - Néolithique Moyen (4500-3500 av. J.-C.). Ce type d’objet est aujourd’hui interprété comme vase brûle-parfum.

Au musée de la Compagnie des Indes Statue d’un chameau bâté avec son chargement, Chine, époque Tang (618907 de notre ère), terre cuite moulée polychrome.

© H. Lewa ndow ski

Cinq bijoux en or de l’âge du Bronze, 1300-1100 avant J.-C. Alliage d’or, 238, 11, 11, 65 et 41 grammes. Gouesnac’h (Finistère, Bretagne). Achat réalisé par le département du Finistère avec le soutien du fonds régional d’acquisition pour les musées - FRAM - (État / Région Bretagne).

© dr

Au musée départemental breton de Quimper

Figure de proue, officier de marine du XVIIIe siècle. Restauration depuis 2013 par l’Atelier Régional de Restauration de Kerguéhennec à Bignan (56).

En 2014 s’est achevé le programme de sauvegarde de l’intégralité des collections de l’Écomusée des Monts d’Arrée, suivant le protocole conçu et mis en place par la conservatrice du patrimoine Rose Legrand. Aujourd’hui, les 3 000 objets de l’écomusée sont inventoriés, leur intégrité physique est préservée et des règles de conservation préventive ont été établies. Les derniers objets ont été pris en charge lors du chantier de collections de 2013-2014, mené par la Conservation départementale du Finistère : une fois dépoussiérés et désinsectisés par fumigation, ils ont été inventoriés, marqués et photographiés, puis transférés à la Réserve muséographique départementale de Quimper. Grâce à ce travail, les collections de l’écomusée connaissent une nouvelle vie à travers une programmation riche d’expositions originales. Rose Legrand, conservatrice du patrimoine, nous a quittés en octobre 2013. Elle a travaillé sur les collections de l’écomusée depuis son arrivée au Parc naturel régional d’Armorique en 2001 puis, à partir de 2011, pour le Conseil général du Finistère.

• 31


Le programme DES

Retrouvez toute l’actualité des musées de Bretagne sur www.bretagne-musees.fr

MUSÉES BRETAGNE DE

Programme des expositions temporaires des Musées de Bretagne «Musées de France» selon la loi du 4 janvier 2002

Association des conservateurs des musées de la région Bretagne

Itineraires 2015  

Programme des expositions temporaires des Musées de France bretons

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you