Page 1


4


SOMMAIRE 04-05 GÉNÉALOGIE : METALCORE 06 GENRES : DEATHCORE, DJENT, METALCORE

MÉLODIQUE, CHRISTIANCORE. 08 CÈNE INTERNATIONALE : PARKWAY DRIVE ET BRING ME THE HORIZON 09 SCÈNE FRANÇAISE : BETRAYING THE MARTYRS ET DARKNESS DYNAMITE 10 NEWS : L’ACTUALITÉ DU MONDE METALCORE 12-13 REPORTAGES : ENTER SHIKARI, BRING ME THE HORIZON ET PARKWAY DRIVE 14-15 BANDS : STAY FOCUS, LAST WALK, AS THE STORM, DEFEAT THE FOE, INSANE CONFLICT, HEAVEN CAN WAIT,

édito

Le metalcore s'invite chez vous

REST IN PIT. 16-20 INTERVIEW : AS CLARITY FALLS 21 LIVE  REPORT: AS CLARITY FALLS AU FRENCHCORE À PARIS 22 DANSE : MOSH PIT 24 RENCONTRE : STREET TEAM ACF, ENJOY THE SHOW BORDEAUX, 25 LIEUX : LA GRANGE, WAAP DOO WAP, VAN ESPEN 26 QUESTIONS 27 FAN : ROBIN SAWICZ 28 CONCERTS  29 ABONNEMENT 30 PROCHAINEMENT

Larsen est un nouveau magazine mensuel qui traite de l’actualité musicale en général. Pour ce numéro spécial nous vous proposons de vous faire découvrir l’univers metalcore et plus spécialement la scène metalcore Bordelaise dans un numéro intitulé « Larsen Hors-série scène metalcore ». Le metal en france est très peu médiatisé et ce magazine permettra de lui donner un nouveau souffle. Ce premier exemplaire de Larsen traitera donc d’un mouvement issu du metal qu’est le metalcore. D’abord, il aura pour but de poser les bases générales du genre musical. Ensuite il expliquera son histoire ; de sa naissance à son évolution actuelle. Il ciblera ce domaine musical dans la ville de bordeaux, qui représente une scène très active. Ce hors série de Larsen développera les divers groupes musicaux, acteurs, lieux et événements du metalcore Bordelais. Le but de cette publication dédiée au metalcore est de permettre de mieux connaître ou d’étendre sa connaissance musicale dans le domaine de la musique metalcore. En effet, c’est un mouvement complexe car il est très difficile à définir. Il est donc compliqué de le cerner sans lui avoir prêter une attention particulière. Ce magazine participera au développement du metalcore auprès du grand public mais aussi bien aux fans du genre de la première heure. Le fait de cibler une ville telle que Bordeaux, dévoile une communauté solide et établie qui ne demande qu’à être mieux connue et s’agrandir. La Rédac larsen.com facebook.com/larsen/metalcore twitter/larsen A gauche photographie du frontman Chris Laurent du groupe As Clarity Falls

5


généalogie

6


ses parents sont

heavy metal & punk hardcore et du punk re dérivé du heavy metal le metalcore est un gen s à la fin uni ellement aux étatshardcore apparu essenti alcore met le  : ore alc deux genres de met des années 1980. il existe talité bru la et re dco har k les riffs du pun original, qui conserve e les bin com qui alcore mélodique  du heavy metal, et le met re, dco har k pun   le c ave   th mélodique sons et les traits du dea . emo   fois metalcore et par

Un digne successeur. Dans le sens large et généralisé, le metalcore est le résultat du heavy metal et des nouvelles structures intégrés par certains musiciens de hardcore à leur musique et créent le new school puis le metalcore : le son est plus lourd, le rythme plus lent, les solos de guitare un peu plus nombreux, le chant moins aigu et beaucoup plus hurlé. Les scènes underground de ce genre n’échappèrent pas à la médiatisation et au phénomène internet. Une musicalité brutale. Le metalcore se caractérise avant tout comme une musique mettant l’accent sur les breakdowns qui sont lents, et les passages intenses qui sont propices au moshing. Il garde généralement les riffs et les rythmes du punk hardcore mais propose une « brutalité » plus proche de celle du metal parfois associée à des refrains à la voix claire. Il se distingue particulièrement par un son de guitare plein, rond et précis, ainsi qu’une structure syncopée et un rythme très coupé. L’ére du chant clair. Le metalcore utilise presque toujours le screaming, bien que de nombreux groupes de metalcore font parfois usage de chant clair. Les groupes de metalcore qui emploient des voix claires sont généralement placés dans le chœur ou dans le pont d’une chanson, des exemples notables de groupes qui font cela sont All That Remains, The Devil Wears Prada, Killswitch Engage et As I Lay Dying. Il y a des quelques groupes de metalcore

comme August Burns Red, Unearth, Parkway Drive et Texas in July qui refusent de faire usage de chants clairs dans leur musique. Le screaming qui, initialement, est devenue une norme traditionnelle pour le genre au début des années 1990, dans laquelle les groupes Converge et Earth Crisis utilisent fréquemment ce style vocal. Quand le metalcore a commencé à augmenter en popularité et a commencé à devenir plus influencé par le metal plutôt qu’inconditionnellement, les chanteurs tels que Tim Lambesis de As I Lay Dying commence à employer le death grunt tandis que Matt Heafy de Trivium utilise un cri tonique à consonance faible plutôt que les cris les plus élevés du metalcore. Habituellement, les groupes de metalcore qui utilisent des voix

claires ont un autre chanteur qui les exécutent. Même s’il y a eu des groupes de metalcore dans lequel le chanteur alterne chant clair et chant hurlé. Des exemples de chanteurs qui utilisent cette technique sont M. Shadows deAvenged Sevenfold, Philip Labonte de All That Remains, Matt Heafy de Trivium, Tyler «Telle» Smith de The Word Alive, Matt Tuck de Bullet for My Valentine, Howard Jones de Killswitch Engage et Chris Cerulli de Motionless in White. Les groupes de metalcore ont émergé de la Youth crew, sous-culture du punk hardcore, avec de nombreux groupes qui adhèrent au straight edge (abstention de drogues et d’alcool). Par Kelian Schindowsky photo de as i lay dying

7


genres

les enfants du metalcore

monde du metal. il e son influence dans le le metalcore a su étendr genres tels que le ux vea nant naissance à de nou s’est développé en don le christiancore. et t djen le , mélodique deathcore, le metalcore Maxime Alfonso

Par

8

Le deathcore avec Suicide Silence

Le metalcore mélodique avec in flames

Le djentcore avec periphery

Le christiancore avec underoath

Le deathcore est une fusion musicale mélangeant les caractéristiques du death metal à celles du metalcore et du punk hardcore. Il se définit par les riffs du death metal et l’utilisation des breakdowns du punk hardcore/metalcore. Les types de chants utilisés sont principalement les chants gutturaux (growls), le scream qui consiste en une technique bien particulière de crier et bien différent du growl par sa justesse et sa différentiation entre aigue et grave (high and low), ainsi que des voix claires et des pig squeals venant tout droit du brutal death metal. Le deathcore s’est modérément popularisé dans le courant des années 2000. Ce sont des groupes tels que Bring Me the Horizon et Suicide Silence qui se populariseront à ce moment-là. D’autres groupes ont tenté d’innover en mêlant le brutal death metal avec le deathcore. Ce « brutal deathcore » comporte des riffs plus lourds, plus violents, il est plus technique et expérimantal et se différencie par l’absence de l’influence du hardcore.

Les groupes de metalcore mélodique sont fortement influencés par les riffs et les styles d’écritures des groupes de death metal mélodique, c’est le cas pour des groupes comme  In Flames, At the Gates, Arch Enemy et Soilwork. Ils ont tendance à avoir une forte utilisation de mélodies. Beaucoup de groupes de metalcore mélodique peuvent utiliser un chant clair, mais aussi des cris et des Grunts. Ils peuvent également être dotés d’harmonies avec des riffs, des tremolo picking, une grosse caisse et des breakdowns typiques du metalcore. Les solos de guitare sont également présents chez les groupes de metalcore mélodique. Quelques-uns de ces groupes, comme Shadows Fall, font preuve d’une certaine appréciation pour le glam metal des années 1980. Des claviers peuvent également être introduit dans les groupes pour apporter un côté symphonique et atmosphérique à la musique.

Le djent est d’abord un sous-genre musical du rock. Il intègre souvent des influences progressives, metalcore, mathcore ou math rock, death metal, jazz... L’accordage des instruments est grave, nécessitant souvent des guitares à sept ou huit cordes ; le genre intègre des rythmes complexes et nécessite une certaine dextérité.

Le christiancore est le digne fils du metalcore USA. De son véritable nom christian metalcore, méle des thémes religieux chrétien à la musique. Le genre metalcore étant un mouvement musicale née au Etats-Unis, il semble logique et naturel que la bible chrétienne soit un sujet récurrent dans ses chansons. En fait, seul les paroles sont différente de son mouvement fondateur qu’est le metalcore. Plusieurs membres de groupe de metalcore sont chrétiens, y compris Zao, The Devil Wears Prada, As I Lay Dying, Killswitch Engage, August Burns Red, Texas in July, Oh, Sleeper ou Underoath.

Le premiers groupes pouvant être qualifié de djent est Meshuggah, mais le terme lui-même a été popularisé par le guitariste du groupe Periphery, Misha Mansoor. Le mot est une onomatopée désignant le son produit par un power chord étouffé joué avec une grosse distorsion sur une guitare accordée bas. Le terme s’est popularisé auprès du public metalcore et est devenu un mouvement à part entière.


9


bands

STAY FOCUS Line up : Rémy (chant/scream), Jérôme (guitare), Jimmy (guitare), Nathan (basse), Tristan (batterie) Origine : Bordeaux Actu : Les membres de Last Summer Disappears se sont reformés pour fonder Stay Focus afin de vous proposer une musique hors normes, violente et entraînante. Après le succès de leur vidéo « Everybody dance on this shit », le groupe est entré en studio pour enregistrer leur 1er album :” Tome One : The Dreamer”. Après plusieurs dates françaises, le groupe intégre Jimmy à la seconde guitare et repart en studio pour composé leur second album en préparation lors de la rédaction de ces pages.

heaven can wait

Line up : Pierre (chant guitare), Alex (guitare), Vincent (basse/back vocals), William (batterie) Origine : Bordeaux Actu : Fondé en 2012, HCW était à la base un projet solo fondé par Pierre, mais très rapidement des membres ont rejoint l’aventure. Suite à plusieurs changements, de line up mais aussi de style, le groupe aujourd’hui sûr de la direction qu’il veut prendre va rentrer prochainement en studio afin d’enregistrer un EP. Leurs diverses influences comme le rock stoner, le blues mais aussi le metal old school se ressentent fortement dans leur musique énergique. Aujourd’hui Heaven Can Wait affirme sa nouvelle identité et se prépare à nous dévoiler son prochain titre !

last walk Line up : Pierre (chant/scream), Nicolas (guitare), Marv (guitare), Adrien (basse), Pierre-Jean (batterie) Origine : Bordeaux Actu : La formation a vu le jour en 2006 dans le garage de Pierre-Jean pour faire des reprises. Les membres de Last Walk ont commencé à composer leurs propres chansons. En 2013 le groupe sort son premier single “ Daybreak “ de leur EP “ Beyond The Eternal “, alliant passages lourds et mélodies, le groupe se distingue par des sonorités orientales et égyptiennes. Leurs chansons sont le parfait équilibre entre violence, harmonie et possèdent une réelle profondeur.

16


Bands

insane conflict

Line up : Jordy (chant/scream), Ludovic (guitare lead), Sebastien (guitare rythmique), Mathieu (basse), Marvin (batterie)

Origine : Bordeaux Actu : Créé en 2008, Insane Conflict a changé plusieurs fois de line up avant de se stabiliser aujourd’hui et de créer leur univers. Le groupe se caractérise lui même comme étant un mélange de metalcore et de deathcore, alternant ainsi passages heavy et passages plus ambiants. Leur premier EP sera enregistré courant septembre 2014 dans lequel vous retrouverez leur morceau phare « Slave of myself ».

defeat the foe

Line up : Guillaume (chant), Thomas (guitare), Phil (guitare), Yann (basse), William (gatterie) Origine : Bordeaux Actu : Le groupe se forme en septembre 2013 et donnera son premier show 2 mois plus tard. Defeat the foe signifie « vaincre l’ennemi », c’est donc naturellement que leur univers est teinté de lourdeur, de violence mais également et surtout d’énergie et de musicalité. DTF s’inspire d’événements concrets, réels et surtout actuel, les thèmes traités correspondent à tout le monde, il est facile de se retrouver dans leur musique. Actuellement en studio, la formation va nous délivrer un enregistrement d’une dizaine de titres dans les mois à venir. Alors soyez prêt à accueillir leur premier album.

rest in pit Line up : Nico (chant), Thomas (guitare lead), Arnaud (guitare), Niko (basse), Biniou (batterie) Origine : Bordeaux Actu : Fondé en Novembre 2011 à Bordeaux, Rest in pit est un groupe évoluant dans un genre influencé par le metal hardcore, le deathcore et tout les mouvement de metal qui porte le préfixe “core” en général. Ils puisent leur références dans diverses sonorités pour essayer de proposer quelque chose qui envoi et sur lequel le sang coulera à gros bouillon. Ils sont très présents dans les nombreuses salles bordelaises et participent à de nombreux concerts.

as the storm Line up : Julien (chant/scream) Alexandre (guitare lead), Remi (guitare rythmique), Corentin (basse), Ker Lionel (batterie) Origine : Bordeaux Actu : Formé en 2011 le quintette Bordelais ne perd pas de temps puisqu’ils nous ont délivré leur premier album intitulé « Alpha » en novembre 2013. Avec leur univers mélodique mais non moins agressif, ATS nous assène de leurs chansons ultra structurées, menées d’une main de maître. Fan de metalcore old school ou de power metal, aux refrains entêtants et aux mélodies chiadées, ce groupe est fait pour vous !

17


18


LA révélation metalcore bordelaise se dévoile dans une entrevue exclusive

19


31


32


33


34

Mag Larsen Hors-série metalcore  

Le magazine Larsen vous propose un extrait de son numéro hors-série metalcore