Page 1

AUTOMOBILE

Mauvaise passe pour Tata

ils nous auront prévenus

Une passation de pouvoir sur fond d’échec commercial de la Nano.

DANISH SIDDIQUI/REUTERS

Emmanuel Todd

Ratan Tata, le fondateur, passera la main à Cyrus Mistry à la fin de l’année 2012.

C

yrus Pallonji Mistry, successeur annoncé de Ratan Tata à la tête du groupe Tata, a du pain sur la planche. Le groupe indien traverse en effet une zone de turbulence à cause de sa fameuse Nano, annoncée en 2009 comme la voiture la moins chère du monde (100000 roupies soit 1500 euros). Un échec cuisant : les prévisions de vente du constructeur, fixées à 50000 véhicules la première année puis de 250000 à 500000 annuellement, se sont révélées pour le moins optimistes puisque 130000 modèles seulement ont trouvé un acheteur à ce jour. Au hit-parade indien des ventes d’automobiles, elle se classe bien en dessous des Maruti 800 et autres Ford Figo pourtant bien plus chères. Outre quelques problèmes de conception, avec notamment des incidences sur la tenue de route et même des cas d’incendie, la Nano semble avoir souffert de son image low cost dans un pays qui compte une classe moyenne de plus en plus importante et où la voiture s’est imposée comme un signe de statut social. Certains chiffres ne trompent pas : 20 % des clients seulement achètent le modèle de base, et 38 % optent pour le modèle le plus cher avec son lot d’options comme la climatisation. « La perception selon laquelle les Indiens

veulent des produits bon marché est un peu erronée », affirme Michael Boneham, le directeur de Ford India. Et force est de constater que la Figo de Ford, vendue à 7500 dollars (5900 euros), s’est écoulée depuis mars 2010 à 115000 exemplaires. C’est dans ce contexte que s’est tenu, du 6 au 11 janvier dernier, Auto Expo 2012, le 11e salon de l’automobile de New Delhi. Tata était bien évidemment présent mais aux côtés des plus grandes marques automobiles de la planète, bien décidées à profiter de ce marché indien au potentiel de croissance des plus prometteurs. Toyota, Honda, Volkswagen, Renault mais aussi BMW, Volvo ou Mercedes, autant de constructeurs qui se positionneront en concurrents de Tata et de ses modèles classiques. Mais même sur le low cost, Tata devra compter avec la RE60 de Bajaj (deuxième constructeur indien de deux-roues et tricycles à moteur), qui vient d’être dévoilée au salon et se veut concurrente directe de la Nano. Tata a annoncé que ses futures Nano seront bien plus désirables, avec notamment des modèles plus puissants, mieux finis ou fonctionnant au gaz. Voilà qui ressemble à une tentative de la dernière chance pour la première voiture low cost indienne. Affaire à suivre. ■ HERVÉ CABIBBO

Démographe français « L’accumulation excessive d’argent dans les strates supérieures de la société est l’une des caractéristiques de la période. La baisse, ou la stagnation, des revenus des gens ordinaires est allée de pair avec la hausse des revenus des 1 % les plus riches, et à l’intérieur de ce petit groupe, des 0,01 % les plus riches. »

Boris Nemtsov

Opposant et ancien vice-Premier ministre russe « Poutine n’est pas mauvais psychologue. Il y a quatre ans, il a choisi l’homme politique le plus loyal et le plus mou pour garder son fauteuil au chaud jusqu’à son retour au pouvoir. Normalement, le Kremlin a un effet excitant, y compris pour les politiciens les plus faibles. Même les hommes de pouvoir impuissants qui entrent au Kremlin connaissent une érection politique. Medvedev n’a pas connu cela. »

Jacques Attali

Économiste et écrivain français « La monnaie unique a fait de l’Union européenne la partie du monde la plus riche. Et nous sommes tous en train de la détruire faute de projet commun. »

Février 2012 La revue n° 19

026-027 RV19 OER 07 Madoff et Tata.indd 27

27

17/01/12 14:48:37

LarevueTata  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you