Page 1

179 avril 2019

DÉ BOR D DE LOIRE

NANTES / SAINT-NAZAIRE DU 23 AU 26 MAI 2019

L’événement nautique et artistique de l’estuaire


É D I T O |03

VA FALLOIR QUE ÇA CHANGE Fin mars s’est tenu à Paris le deuxième salon du survivalisme, un lieu pour – comme disent ses organisateurs – « se préparer aux risques susceptibles d’interrompre le fonctionnement de la société ». On n’organise pas un tel salon sur une réflexion au second degré : il y a vraiment toute une frange de la population qui pense que la catastrophe est pour bientôt. Et ça devient compliqué de leur dire qu’ils ont tort. Aujourd’hui tout le monde sait que sans changement radical de nos activités qui modifient le climat on va droit dans le mur. Les marches pour le climat montrent que les gens sont prêts à changer de mode de vie en renonçant à la viande ou à l’avion par exemple et en appelant les politiques à faire pression sur les entreprises polluantes. Et puis il y a ceux qui voient ça comme des sacrifices et pensent toujours que c’est le progrès technologique qui va nous sortir de l’ornière. Qu’est-ce qu’ils imaginent ? Un climatiseur planétaire ? Des robots‑abeilles pollinisateurs pour compenser l’hécatombe dans les ruches ? Franchement, il y a plus simple et moins cher. Et ils devraient commencer par faire du vélo. Promis, juré, le vélo rend heureux. Chine Dandelion

OUR S N°179 avril 2019 Éditeur Popamine SARL 451 030 639 RCS ZAC de Brais, 111 route de Fondeline 44600 Saint-Nazaire 02 40 66 55 01 contact@popamine.com www.lehautparleur.com www.popamine.com

Directeur de publication Laurent Buchet Rédacteur en chef David Daunis Rédaction David Daunis, Magali Fenech Mise en page Julien Pouplin Publicité - partenariats David Daunis - Laurent Buchet Site internet Julien Pouplin

Collaboration de Malo Bray-Dunes, Tiphaine Crézé, Chine Dandelion, Yoann Durand, Alain Geffray, Gus Goldenberg, Katia Leduc, Colin Naffrechoux, Peggy Shoes, Cyrille Taillandier. Couverture : © Agence Bang Distribution Responsable : Corinne Cottineau Distributeurs-trices : Cristelle Coiffard, Micke Harnois, Adrian Maquigneau, Jonathan Michaud, Nicolas Perron Distribution N°ISSN 1626-9578 Impression La Mouette - 44500 La Baule


P. 18 | Musique | Emily Wells

#179

© Studio Delaunay

© DR

S O M MA I R E |04

AVRIL 2019

06

09

10

12

INTERVIEW :

TERRIEN :

LA UNE DU HP :

LE FIL HP

Philippe Rebbot, Acteur

Mircéa Cantor

Débord de Loire

15

22

26

Musique

Théâtre

Danse et cirque

15 | L’Ère de rien/Variations 16 | Actualités musique

22 | Un village en trois dés /

Ma langue mondiale

24 | Actualités théâtre

26 | Actualités danse et cirque


© Josh Goleman

P. 26 | Danse | Sevilla-Cádiz

P. 15 | Musique | Gabriel Kahane/Festival Variations

31

34

36

Expositions

Cinéma

En famille

35 | Les sorties du mois

38 | Les plus grands aussi

31 | Actualités expositions

40

Chroniques

40 | Juke box 41 | Biblio

42 | Places à gagner

34 | Actualités cinéma

36 | Les bambins d’abord


L ’ I N T E R V I E W |06

P H I L I P P E RE BBOT Acteur ...

UN HÉROS POUR PLAYTIME

PlayTime, la quinzaine des salles de cinéma associatives de Loire‑ Atlantique donne carte blanche à l’acteur Philippe Rebbot. Invitation évidente autour d’un cinéma de vies et d’échanges. « On n’est pas à l’abri de voir un jour un film de Philippe Rebbot, avec Philippe Rebbot et sur Philippe Rebbot ». On croyait presque l’intéressé, surtout qu’il a déjà joué son propre rôle auprès de son ex-femme Romane Bohringer dans le film l’Amour flou (qu’ils ont co-réalisé). Mais l’acteur d’ajouter « Non, je déconne », avouant dans la conversation un profil « d’acteur docile plutôt que meneur d’une équipe de tournage ». Rebbot est attachant, immédiatement chouette, avec ce gravier dans la voix qui réchauffe les mots et un ton qui rassure. Attaché selon lui au métier d’acteur « par un grand hasard » voilà plus de vingt ans qu’il se consacre sans relâche au septième art. Ni star, ni anonyme, s’affichant plutôt au second plan, il se distingue comme un comédien singulier qu’on n’oublie pas. Un grand dégingandé, frangin, pote ou pater, un poil hip-hop, portant aussi très bien le costard sans afficher la quête de lauriers. Amoureux des gens, ce sont les rencontres qui « donnent du sens à sa vie avec le cinéma ». Le festival PlayTime lui tend une invitation pour faire le tour des grands écrans des salles associatives du département. Pour discuter cinoche. Du bon, du sien et de ceux qu’il aime. Texte et entretien : David Daunis Photo : DR


« Si je devais jouer un banquier ce serait sans doute un banquier qui serait Philippe Rebbot, sympathique et dispersé. »

U

déjà petit, je me souviens m’être identifié à ce personnage.

C’est courageux de faire vivre un cinéma indépendant. Ces petits exploitants font preuve d’une sacrée énergie surtout par les temps qui courent. Il faut soutenir leur action valeureuse et dire « respect les gars ». Et au delà de la chose économique, affectivement l’existence de ces cinémas me touche, cette contribution à élever l’âme et à faire du bien à l’espèce humaine. Sans oublier la notion de plaisir car je fais aussi du cinéma pour ça, pour rencontrer des gens, savoir qui sont mes congénères, dire « comment ça va chez vous ? Comment ça va chez moi ? ». Les raisons de m’associer à PlayTime.

ustement on dit que vous incarnez des personnages qui vous ressemblent. Etre acteur, ça passe par la raison ou le sensible ?

n mot sur cette carte blanche pour un festival du cinéma associatif comme PlayTime ?

L Le cinéma peut agir sur l’individu, favoriser

a place du cinéma dans le monde. Comment il agit ?

le questionnement, apporter parfois des solutions. Pendant la promotion du film l’Amour flou, en abordant la séparation et ce qu’est l’amour au sens large, les échanges avec les gens montraient à quel point ça pouvait les faire réfléchir, et leur apporter comme un appel d’air. C’était plaisant. Autrement, je ne suis pas sûr que le cinéma puisse sauver le monde même si ça l’alerte en permanence. S’il est un indicateur du bien être et du mal de notre société, le monde se démerde sans le cinéma et la marche réaliste du monde se fout et n’a rien à craindre du cinéma. Nos dirigeants, gentils ou salauds, n’ont pas l’air d’être influencés par le cinéma pour prendre des décisions.

S Chez moi, il est très limité. Je ne peux pas dire i l’on parlait de l’acteur que vous êtes. D’où vient ce goût pour le jeu ?

que je prends un plaisir dingue à jouer (rires). Ça me fout plutôt la rate au court-bouillon. Sinon, c’est le goût des héros et des anti-héros qui m’a donné envie de cinéma tout jeune. Si James Bond ne me fait pas rêver, en revanche un acteur comme James Coburn dans Il était une fois la révolution oui. Je suis preneur d’un rôle d’un gars qui a la classe comme lui et qui a de bonnes valeurs humaines ! J’ai aussi le bon souvenir de Dustin Hoffman dans le film Papillon avec ses lunettes cassées. Moi qui en portais

J

Me concernant c’est du côté de l’intuition et de la fulgurance. Les deux réunis peuvent rendre la prise magique. Et s’ajoute le reste, le plan bien tourné, la position de la caméra… Sinon, Robert De Niro disait « On n’échappe pas à sa nature ». Et le réalisateur Martin Scorsese ajoutait « si vous voulez un mec sympa dans votre film ne prenez pas De Niro car il est d’emblée pas sympa ». En ce qui me concerne, je suis prêt à jouer un méchant. Et si je devais jouer un banquier ce serait sans doute un banquier qui serait Philippe Rebbot, sympathique et dispersé.

D C’est assez dingue et à la fois très simple. C’était ans l’Amour Flou, vous jouez Philippe Rebbot lui-même…

moi mais un peu fictionné car on a étiré nos personnes pour en faire des personnages de cinéma. D’ailleurs, on a évité de me filmer quand je déprime chez moi sur mon canapé ou quand je fume un pétard (rires). Plus sérieusement, jouer moi-même ne me pose pas de problème puisque quand je joue il y a toujours du moi dedans. J’aime chez l’acteur quand il vient avec sa vie face à la caméra. Ce que j’ai toujours vu dans l’œil de Patrick Dewaere.

V

ous le citez effectivement souvent comme un acteur qui vous a inspiré. Et si c’était une femme ce serait qui ? Hormis Romane Bohringer.

Hormis Romane que je trouve une actrice dans la vie, justement… ce pourrait être Diane Keaton que je trouvais géniale, simple et talentueuse, et qui m’a bien fait triper. Du côté des françaises, j’aime baucoup Karine Viard. Je souligne quand même un acteur, Denis Ménochet, que j’ai vu récemment dans Jusqu’à la garde, et qui porte en lui une force et une présence de silence que je trouve juste incroyables. Et là, je me dis putain, en France, il y a du talent. Quinzaine des salles de cinéma associatives de la Loire-Atlantique - du 30 mars au 16 avril


T E R R I E N |09 Une époque/une personnalité

MIRCÉA CANTOR

Vidéaste/ Photographe/ Sculpteur Mircéa Cantor se dit « artiste du monde ». Né en Roumanie en 1977, il vit et travaille sur terre. Les pieds dans la réalité. À Nantes en 1999, son premier geste artistique repéré fut une photo où il faisait du stop muni d’une pancarte blanche. Sans destination. Titre évocateur : All the directions . Depuis il a fait du chemin, lauréat du prix Marcel Duchamp en 2011, il expose dans le monde entier. Ancré dans sa biographie, son œuvre questionne les notions de frontière, de territoire, de trace. Un engagement poétique et subtilement politique. Son expo intitulée Înainte, mot roumain au sens ambigu signifiant « comme avant » ou « en avant » se tient à Nantes. Bien d’aujourd’hui. Jusqu’au 15 sept. - Chapelle de l’Oratoire - Musée d‘arts de Nantes Texte : Alain Geffray - Photos : Diane Arques

« On vit dans des mondes multiples, fractionnés, parallèles »


L A U N E D U H P |10

DÉBORD DE LOIRE

....

ET QUE DANSE L’ARMADA Telles des agapes fluviales, la deuxième édition de Débord de Loire invite myriade de navires à venir fêter sur l’eau et sur terre la diversité de la navigation sur notre estuaire. Alors on danse. Loire et Atlantique, telle est la dualité de notre identité entre fleuve et mer. Phares et balises, remorqueurs, voiliers classiques, bateaux traditionnels fluviaux, avirons ou voiliers de course : tous constitueront un défilé de luxe, ballet sur l’eau inédit. En idole, le Bélem bien sûr, trois mâts construit à Nantes en 1897 et que chaque ligérien aime à voir rentrer dans son port d’attache. Mais en super star, on attend La majestueuse Hermione, réplique du trois mâts de Lafayette reconstruite dans un immense chantier archéologique et participatif à Rochefort de 1997 à 2014. Alors que les embarcations maritimes arriveront le jeudi à Saint-Nazaire, la flotte fluviale arrivera à Mauves-sur-Loire. Et quelques festivités à quai plus tard, et après quelques escales le long du rivage, tout le défilé de navires se retrouvera à l’acmé de la fête le samedi à Nantes. Alors marins d’eau douce et habitués de la houle fêteront ensemble l’estuaire. À quai, le tangage sera dans les hanches et le roulis dans les épaules, puisque quoi de mieux que la danse pour célébrer la fierté des savoir-faire d’ici ? Festifs et populaires, bals et concerts émailleront le parcours des bateaux. Profitons-en, Débord de Loire ne reviendra que dans trois ans. Du jeu. 23 mai au dim. 26 mai http://deborddeloire.fr

Texte : Magali Fenech


© Juan Robert

QUELQUES RENDEZ-VOUS Vendredi 24 mai : Saint-Nazaire : grande soirée festive, bal et spectacle pyrotechnique De Mauves-sur-Loire- à Saint-Sébastien-surLoire : défilé de la flotte fluviale Samedi 25 mai : Saint-Nazaire : éclusage des bateaux et aprèsmidi musicale Couëron / Indre : intégration de la flotte fluviale à la flotte maritime à 19h30 Nantes : cœur de fête. Balades, croisières, spectacles de danse, bals. 21h30 arrivée de la parade fluviale. Dimanche 26 mai : Nantes : deuxième journée artistique et nautique Visites de l’Hermione : Saint-Nazaire : jeu. 23 mai de 15h à 18h, ven. 24 mai de 11h30 à 18h Nantes : dim. 26 mai de 9h30 à 18h

Intégration de la flotte fluviale à la flotte maritime - sam. 25 mai - 19h30 - Indre, Couëron

© J.M. Meunier

Grand bal Cristal Palace, ven. 24 mai - 22h - St-Nazaire


L E F I L H P |12

EVENEMENT

Texto museo teatro

Et si le musée, lieu de contemplation et de mémoire était visité par les mots des écrivains d’aujourd’hui. Le temps d’un week-end, sous la houlette du metteur en scène nantais Clément Pascaud, une dizaine d’acteurs investiront les salles du musée d’Arts de Nantes. Lectures, mises en voix et en espace. Un dialogue entre le silence des images et les sonorités de la langue. Résonance insolite. Sam. 27 et dim. 28 avril de 14h à 19h - Programme complet : www.tunantes.fr

FESTIVALS

La Montagne en vue 10# C’est bien en bord de Loire que les Montagnards (nom des habitants de La Montagne) fêtent le dixième anniversaire de leur festival des arts de la rue. Une édition au sommet où sera diffusée de la bonne humeur adressée aux petits et aux grands. Le samedi, au traditionnel catapultage de bonbons et quatre heure gourmand, pour lancer les festivités, s’ensuivent les contes de La Cie Tétrofort, le solo de clown de la Cie Bonjour à la Dame, et l’Animanniversaire de la Cie du Deuxième. Le dimanche, on suivra la déambulation de Garniouze Inc et les fables truculentes de la Cie Anorak. En centre bourg de La Montagne, les 20 et 21 avril.

Escales : Stars et étoiles brésiliennes

VISITE

Tassia Reis

© Hadrien Brunner

© DR

Terre d’Estuaire

Les Escales posent leur sceau pour que le festival nazairien résonne jusqu’à Sao Paulo et fasse le plein. Affiche déroulée, c’est diversité qui fait la force, révèlant des grands écarts pour publics aux habitudes diverses : Des victorieux de la musique (Orelsan, Jeanne Added), des valeurs sûres (Charlotte Gainsbourg, Bernard Lavilliers ), du bon rock anglais (Franz Ferdinand), de rock métal mythique (Sepultura), de l’électro cotée (The Avener)… et un focus qui convoque le meilleur de la musique actuelle brésilienne. Sur un site revisité et sa mégascène pour 20 000 personnes.

Le centre de découverte Terre d’Estuaire propose une immersion dans l’univers de l’embouchure de la Loire. Comment la nature a façonné l’estuaire ? Comment l’homme l’a apprivoisé et utilisé ? Sur 2000 m2 un parcours permanent, une exposition temporaire, des excursions et ateliers. Petits et grands apprécieront l’ascension de 25 m en ballon pour un point de vue unique jusqu’à l’océan.

Les Escales, les 26, 27 et 28 juillet 2019 à SaintNazaire

Terre d’Estuaire - Cordemais - ouv tlj. de 10h à 18h - 0/10,5 €

Centre de découverte


CROISIERES

© Franck Tomps/VAN

Parcours Estuaire

Les croisières le long de la Loire pour aller à la rencontre des œuvres d’art contemporain de la biennale Estuaire sont de retour. Sites majestueux, œuvres intrigantes, mouvantes ou poétiques : vue d’un bateau, la Maison dans la Loire de Jean-Luc Courcoult ou le Jardin Étoilé de Kinya Maruyama n’ont pas la même saveur. Plus que sur les œuvres d’art, le guide révèle également des secrets sur la faune et la flore et l’histoire des villes et leurs enjeux. À partir du 15 avril et jusqu’au 14 octobre. Aller simple 15/25 €, aller/retour 25/37 € www.nantes-tourisme.com

Saint-Brevin-les-pins Quatre compagnies pour ce rendez-vous théâtral printanier riche et varié. On rira pour Et si on ne se mentait plus de la Cie Les Inspirés et pour Oscar de la Cie Nelly Daviaud. On suivra à la lettre Jérôme Rouger pour Plaire abécédaire de la séduction et on fréquentera l’École des magiciens de Sébastien Mossière. À chaque soir sa surprise. Du jeu. 11 au dim. 14 avril - Salle Étoile de Jade Saint-Brevin-les-pins - Gratuit sur réservation : www.saint-brevin.com


MUSIQUE

Marble Arch

L’Ère de Rien #8

Villeneuve et Morando

© Champierre et Beckman

© Benoît Drouet

JOUVENCE POP ET PRINTEMPS BIEN TEMPÉRÉ

Festival Variations #3

|

|

Le festival des émergents programme tous les talents, d’ici aux Amériques. La pertinence indé en concentré.

Cartographiant Nantes à l’aide de touches noires et blanches, le désormais installé temps des claviers ne cesse de dépoter.

Chaque année l’Ère de Rien renouvelle sa programmation joyeuse et léchée. L’ADN amateur demeure, et la petite machine de présenter cette année émergent·es soniques et visuel·les, tels les très rétro FUR ou la rappeuse irlandaise Biig Piig. Les danois de Liss seront de retour, un beau banquet est prévu le samedi à la Morinière, et sous le chapiteau on verra le groove de Puma Blue secouer la roulotte de Joe Tonté, tatoueusevoyageuse. Nul besoin de grandir, spontanéité et qualité sont éternelles. GG 26 et 27 avril - 31 Chemin Bleu, au bout du quai Léon Sécher - Rezé / Prix libre

Lovés en divers coins de la ville, de la cathédrale aux ateliers de Bitche, les solistes offrent en avril une folle variété aux fondus d’orgues, pianos et synthés. On fera dans le récital, la recherche sonore ou l’hommage : Samuel Boré se fait un Malher, Étienne Jaumet, gloire nationale, se trouvera tout pop à côté de projets électro comme celui de Villeneuve et Morando. Le stakhanoviste Nicolas Horvath passera des heures sur Stockhaüsen, quand le Nigérien Hama jouera, qui sait, le son de demain. GG Du 23 au 30 avril à Nantes - 10/38 €

15


Birds on a wire

Michelle Blades

Inuït

©Studio in the pool

© DR

© DR

M U S I Q U E |16


Colunia

| Jazz

Un jazz rond, chaleureux et envoûtant par un quartet généreux. Saxophone, batterie, contrebasse et harpe chromatique se répondent en explorant les influences d’ailleurs. Invité pour ce concert : Thomas Jacquot, au sitar. Mar. 2 avril à 20h30 - Athanor Guérande - 6/15 € Places à gagner

Cléa Vincent + Michelle Blades

Birds on a wire

| Musique de chambre

Une voix, celle de Rosemary Standley (chanteuse du groupe Moriarty) et un violoncelle, celui de Dom la Nena pour redonner vie à des gourmandises anciennes, celles de Claudio Monteverdi, Léonard Cohen et Tom Waits par exemple. Magnifique. Jeu. 4 avril à 20h30 - Le Champilambart - Vallet - 14/20 €

|

Pop

Les Femmes S’en Mêlent, le festival qui défend la création féminine depuis 22 ans, invite deux françaises à suivre cette année. Cléa Vincent et ses pépites pop-électro ainsi que Michelle Blades, touche-à-tout de la pop punchy. Jeu. 4 avril à 20h30 - La Barakason - Rezé - 5/13 €

ShookShook

| Soul Jazz

Saluons l’intiative de ce groupe Nantais qui ajoute un nouvel enregistrement à sa discographie et qui viendra tester cette goutte de miel dans la salle du Jam. À six sur scène, jamais ils ne dissimulent l’inspiration musicale, ni leur passion pour une soul jazzy tonique qui prends corps entre chant, guitares et cuivres. Sam. 13 avr. à 20h - Le Jam - La Chapelle-sur-Erdre - Gratuit

Inuït / EZPZ

| Pop / hip-hop

Une alternative sonore avec deux groupes nantais : L’électro pop sucrée et sautillante, un poil tribale, du groupe Inuït. Le swing hip‑hop d’EZPZ, nuancé par des airs de Nouvelle Orléans et un rap qui rappelle les Beastie Boys. Soirée totalement énergique. Sam. 6 avr. à 20h - Salle de la Riante Vallée - Riaillé - 12/15 €

|Splendor in the grass « Come Prima »

BD Concer t

Ce BD concert nous narre les retrouvailles de deux frères d’origine italienne aux caractères diamétralement opposés, à la fin des années 50, en pleine montée du fascisme. À bord de leur Fiat 500, ils se lancent dans un road movie épique. Sam. 6 avril à 21h – Quai des Arts – Pornichet – 9/16 €

Les Ogres de Barback |

Musique festive

Déjà 25 ans que ces quatre frères et sœurs ce sont lancés, influencés par la chanson française de Brassens et le rock alternatif de La Mano Negra. Et ils poursuivent en revisitant les répertoires des musiques slaves et en nous emmenant dans leur univers drôle et poétique. Sam. 13 avril à 19h30 - La Carrière - Saint Herblain - 10 €

|Dub Camp Launch Party

Dub

Le Dub Camp Launch Party c’est quoi ? C’est une « grosse chouille » entre pointures de la scène Dub pour le plus grand plaisir des puristes du genre. Pour cette édition, mention spéciale à King Shiloh, poids lourd de la scène dub. Sam. 13 avril à 21h – Stereolux Nantes – 21/28 €


© Jerris Madison

M U S I Q U E |18

Dianne Reeves

Balbazar

| Bal électropical

Ils reviennent des Caraïbes et ramènent dans leur valise des sonorités Antillaises et d’improbables instruments comme les conques coquillages. Un vrai condensé équatorial avec des rythmiques percussives pour une balade au cœur de la jungle. Ven. 19 avril à 22h - Café Le Centre - Saint-Marcsur-Mer - Gratuit

Dianne Reeves

| Jazz

On ne présente plus Dianne Reeves, diva de la scène jazz au timbre de voix inimitable et référence féminine du label Blue Note. Ses concerts sont toujours un moment unique, suspendu à l’élan de liberté que celle-ci s’accorde sur scène. Mer. 24 avril à 20h45 – La Fleuriaye - Carquefou – 25.50/41 €

En plein dans l’œil

| Ciné-concer t

Douze films du génie Georges Méliès, inventeur des effets spéciaux, mis en musique par Jean-François Alcoléa pour susciter rêverie et mettre au goût du jour ces pépites qui ont plus d’un siècle. Trois musiciens sur scène habillent de bruitages bizarres et d’envolées lyriques les œuvres du maître. Sam. 20 avril à 20h30 - L’Artymès - Mesquer Quimiac - 5/12 €

Emily Wells

| Folk

Multi-instrumentiste touche à tout, Emily Wells, seule en scène, dépoussière les codes de la musique Folk en mêlant allègrement les styles, du classique au sampling live. Le frisson comme fil conducteur, l’américaine nous invite au voyage. Mer. 24 avril à 21h00 – Le VIP – Saint-Nazaire – Entrée Libre


© Sylvain Gripoix

Anne Pacéo

Anne Paceo

| Jazz

Avec son nouveau projet Bright Shadows, la batteuse continue de défier les styles. Du jazz au groove, de la pop au choeurs sacrés, Anne Paceo signe, entourée de cinq musiciens, une puissante odyssée qui se savoure live. Mer. 24 avril à 21h - Salle Paul Fort - Le Pannonica - Nantes - 10/20 € Places à gagner

A Nocte Temporis

| Baroque

Hommage à Jean-Sébastien Bach grâce à l’ensemble conduit par le soliste belge Reinoud Van Mechelen. Au programme notamment, Ich habe genug, une cantate pour voix aiguë et flûte allemande, sensible et remarquable de beauté. Jeu. 25 avril à 20h - La Cité des Congrès - Nantes - 9/21 €


Amélie-les-Crayons

Kiez ar bed

© Mathilde Lauridon

© Suzie Guillermic

M U S I Q U E |20

Antoine Boyer et Samuelito

Ensemble Minisym

| Chant vannetais

| Minimalisme

Jeu. 25 avril à 20h30 - Centre Marcet - Le Nouveau Pavillon - Bouguenais - 9/16 €

Sam. 27 avril à 20h30 - Le Théâtre de Verre Châteaubriant - 8/18 €

Nolwenn Runigo interprète ses propres textes, ceux d’Ariane Guguen ou des textes populaires bretons accompagnée à la guitare par Roland Conq et par les flûtes de Sylvain Barou. Des sonorités rock et iraniennes viennent métisser ce paysage musical breton.

Amélie-les-Crayons

| Chanson

Dans un spectacle mis en scène par Fred Radix, Amélie-les-Crayons transporte le spectateur dans son univers poétique, chanté et joué, avec un sens du partage hors du commun. Un spectacle haut en couleur qui ravira petits et grands. Ven. 26 avril à 20h30 – Le Champilambart - Vallet – 10/16 €

Admiré par les amateurs du minimalisme répétitif et les grands noms du rock, le compositeur Moondog se classe parmi les génies de la musique moderne. Emmené par Amaury Cornut, l’Ensemble Minisym donne corps à son répertoire méconnu.

Antoine Boyer et Samuelito |

Jazz manouche / flamenco

Nourri au jazz tsigane pour l’un, au flamenco pour l’autre, les deux compères font vibrer acier et nylon en toute liberté et avec génie. Un duo bluffant qui balance un répertoire classique mais aussi quelques reprises osées. Sam. 27 avril à 18h30 - Jardin de l’espace Jacques Demy - Pont-Château - Entrée libre


© DR

Samarabalouf

Ensemble Résonnance

| Chœur classique

L’ensemble rennais Résonance compte une trentaine de chanteurs et chanteuses qui interprètent a cappella des œuvres de compositeurs du XVIe s. Monterverdi ou Marenzio dans une église à l’acoustique idéale : magistral. Dim. 28 avril à 17h - Église du bourg du Clion Pornic - 5/15€

Samarabalouf

| Swing manouche

Les quatre musiciens dépoussièrent le jazz manouche de Django en y ajoutant rythmiques rock et airs de chanson française. La guitare de François Petit, absolument dingue, dégage une énergie qui combattrait n’importe quel coup de pompe. Mar. 30 avril à 20h - Piano’cktail - Nantes - 9/ 19 €


T H ÉÂT R E

LE CONTE EST BON

© Éddy Rivière

Fred Pellerin est québécois, Yannick Jaulin est vendéen et ils aiment tirer la langue dans tous les sens, la mettre en mots et en merveille. Des hommes qui content.

Ma langue mondiale

© DR

|

Un village en trois dés

|

De et par Fred Pellerin. Quel beau titre ! Fred Pellerin a l’air mutin, ses yeux pleins de malice sont cernés de lunettes à la Harry Potter et son sourire d’éternel ado embarque immédiatement. Destination Saint-Élie-deCaxton son village natal à la rencontre des figures locales, toutes hautes en couleurs. Les images font mouche avec Méo le coiffeur, « Aliche » la postière, sans oublier le curé, toute une communauté attachante. Les mots magiques font sourire, surprennent, la comédie est villageoise mais le village est planétaire. Salutaire. AG Ven. 26 avril à 20h30 - Le Théâtre - Saint-Nazaire - 12/19 €

De et par Yannick Jaulin. Deux spectacles avec pour fil conducteur « la langue ». Conteur intarissable, collecteurs de paroles et passionné de mise en mots, Yannick Jaulin n’a pas trop de deux spectacles pour se baigner tout d’abord avec émotion dans sa langue maternelle via le patois vendéen puis pour se plonger dans son amour des mots et des mots d’amour. Accompagné d’un violon et d’une contrebasse, il parle, digresse avec urgence. Il embrasse, tord les mots d’hier, les mixe avec ceux d’aujourd’hui et ses histoires sont drôles et poétiques. AG Ma langue maternelle va mourir - Mar. 2 avril à 20h30 - Espace culturel Sainte-Anne - SaintLyphard - 10/15 € Causer d’amour - Mer. 3 avril à 20h - Quai des arts - Pornichet - 11/19 € Les deux spectacles – Ven. 26 - Salle des menhirsLangon et sam. 27 avril à 20h30 - Ferme de Coueslé - Allaire. 6/18 € - Réservation Le Canal - Redon

22


T H ÉÂT R E |24

2020#1#cvousquiledites

Forêts

|

|

Théâtre de l’Ultime. Pour mieux révéler ce qui bouge dans ce monde en pleine mutation, repérer ce qui est essentiel, le Théâtre de l’Ultime a collecté des paroles pleines de désirs, de douleurs, de rêves et les portraits sont nés, parfois drôles, parfois touchants souvent surprenants. Et l’avenir peu à peu prend forme. AG

De Wajdi Mouawad. Mise en scène de Christophe Rouxel. Elles sont sept femmes avec au cœur Loup qui en quête de ses origines remontera jusqu’en 1870 dans les Ardennes. Christophe Rouxel met en scène Forêts, foisonnante pièce de Wajdi Mouawad retraçant avec sensibilité des destins hantés par des fêlures souvent liées à la grande Histoire. Une saga trépidante comme un polar. AG Ven. 5 avril à 20h - Espace de Retz - MachecoulSaint-Même - 8/16 €

© Martin Launay

Jeu. 4 avril à 20h30 - Capellia - La Chapelle-surErdre - 9/15 €

Forêts

C’est encore mieux l’après-midi |

De Ray Cooney. Mise en scène de José Paul. Sous le prétexte d’un débat à l’Assemblée Nationale un député « monte » à Paris… en réalité, c’est à un rendez-vous galant qu’il se rend. Mais la présence de sa femme dans le même hôtel et la maladresse de son assistant provoquent une cascade de catastrophes, une ribambelle de quiproquos. Damned ! AG Sam. 6 avril à 20h30 - Atlantia - La Baule - 24/48 €

Hors cadre

|

De et par Guillaume Bats. Un drôle de personnage ce Guillaume Bats, visage tordu, corps bien de travers qui penche à droite et une parole qui n’hésite pas à flirter avec un humour bien noir et bien décapant. Son one man show déborde de générosité et l’autodérision ne s’éloigne pas de la tendresse. AG Sam. 6 avril à 20h30 - Salle Vasse - Nantes 20/26 €


Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie |

© Philippe Remond

De et par Jérôme Rouger. Cie La Martingale. Enseignant à « l’école d’agriculture ambulante », le professeur Rouger traite avec sérieux, malice et drôlerie des droits des poules. Les informations scientifiques dérapent vers l’absurde et le burlesque. La conférence flirte joyeusement avec la métaphysique. On y pense et on y rit. AG Mar. 23 avril à 20h - Piano’cktail - Bouguenais 7/15 €

Bérénice

|

De Racine. Théâtre des Crescite. Titus aime Bérénice qui aime Titus et Antiochus aime Bérénice qui feint de ne pas le voir. Maudit triangle confronté aux enjeux politiques et qui va se jouer dans un espace immaculé avec au centre un révolver. Happés par ce tragique destin, les spectateurs entourent la scène qui devient une arène. AG Jeu. 25 et ven. 26 avril à 20h30 - Athanor - Guérande - 8/15 €

Le fils

|

© Thiery Laporte

De Marine Bachelot Nguyen. Mise en scène de David Gauchard. Bien intégrée dans la bourgeoisie de province, cette mère de deux garçons évolue dans les milieux catholiques traditionnels. La comédienne Emmanuelle Hirion incarne avec subtilité cette femme qui se radicalise, et qui, gagnée par l’intolérance, reste aveugle à ce que vit son jeune fils… AG Jeu. 25 avril à 20h30 - Espace culturel Sainte-Anne - Saint-Lyphard - 6/12 €

Le porteur d’histoire

|

Écrit et mis en scène par Alexis Michalik. Un récit à tiroirs « marabout-bout de ficelle » où les histoires contées par les cinq acteurs se succèdent et embarquent. Cela part d’un mystérieux carnet manuscrit découvert au fin fond des Ardennes, puis on se retrouve en Algérie, les récits s’imbriquent comme des poupées russes en créant un feuilleton imaginaire et touffu comme la vie. Jouissif. AG Jeu. 25 avril à 20h - Quai des arts - Pornichet - 9/16 €, Ven. 26 avril à 20h30 - Le Quatrain- Clisson - 10/16 €


C I R Q U E / DA N S E |26

Magnétic

|

Cie Jérôme Thomas. La rêverie est immédiate. L’univers cinétique fait de manipulation d’objets et de lumière hypnotique créé par Jérôme Thomas envoûte. Quatre femmes jonglent et elles magnétisent. L’espace se découpe, points et lignes apparaissent, les formes visuelles se marient avec l’univers musical fascinant de Wilfried Wendling. Onirique et rétinien. AG

© Christophe Raybuad De Lage

Mar. 2 avril à 20h30 - Le Théâtre - Saint-Nazaire - 7/13 €

Kata

Le lac des cygnes

|

|

Cie Par Terre. La chorégraphe Anne Nguyen met en scène huit danseurs hip-hop. Ils se frôlent, se toisent, s’affrontent dans des combats rappelant les arts martiaux. Duels, batailles rangées acrobatiques et virtuoses. Avec légèreté et élégance, les gestes dessinent l’espace tels des calligraphies. Une fusion poétique de breakdance et des arts martiaux. AG

Ballet et orchestre de l’Opéra National de Russie. Le Prince Siegfried aime la Princesse Odette condamnée par le sorcier Von Rothbart à se transformer en cygne le jour et redevenir femme la nuit. Quelle histoire ! Accompagnés par un orchestre, les danseurs de l’Opéra national de Russie interprètent ce monument du ballet romantique. Des étoiles filantes et envoûtantes. AG

Jeu. 4 avril à 20h30 - Carré d’argent - PontChâteau - 10/16 €

Mar. 9 avril à 20h - Atlantia - Palais des congrès La Baule- 32/55 €


CROWD

|

© Crédit

Gisèle Vienne. C’est une rave-party fin de siècle où la quinzaine de danseurs noctambules partage sur scène une parenthèse techno-vaporeuse. Les corps se cherchent, se frôlent, entrent en slowmotion ou saccadent comme un gif animé. Marionnettiste et chorégraphe, Gisèle Vienne tire superbement les ficelles de cette fête païenne aussi sale et violente que sensuelle et euphorique. TC Mar. 23 et mer. 24 avril à 20h30 – Le lieu unique – Nantes – 12/23 €

Ici & maintenant

|

Festival. Que les choses soient claires : il n’y aura que des femmes au plateau pendant le festival de cirque « Ici & maintenant » de La Carrière. Sous le chapiteau, on retrouvera notamment les nordiques du Galapiat Cirque avec leur drôle de Mad in Finland, qui détricote les clichés sur la culture hyperboréenne. Le duo corps et voix de la June compagnie défie le trapèze avec poésie dans DRU. Les seize circassiennes de Projet.pdf, réunissent toute l’Europe dans leur Portés de femmes joyeux et déluré. Au total, sept propositions éclectiques pour cinq jours de festival ! TC Du mer. 24 au dim. 28 avril - La Carrière - Saint-Herblain

Dru

|

Cie La June. Deux nanas complices, sympas et pleines d’énergie, deux vraies circassiennes un peu comédiennes, avec sur scène, un trapèze pour chacune et un tapis pour les deux. La complicité est évidente, avec le jeu et la confrontation qui s’imiscent. On se frôle, on se teste, on s’oberve tout en dialoguant au sol ou dans les airs. Une histoire à deux où fraîcheur et talent offrent un spectacle qui s’adresse à tous. DD © DR

Jeu. 24 avril à 20h30 - Près de la maison du bac - Indre - 5 € Sam. 27 avril à 19h et dim. 28 avril à 16h - Onyx - SaintHerblain - 5/10 €

Sevilla-Cádiz

|

Cie la mesure sorcière/El Compas Brujo. Ça tape et ça envoie ! Karine Gonzales est l’une des brillantes représentantes de la danse flamenco, cet art typé et classieux, avec l’amplitude et les trajectoires de ses gestes, fidèle aux codes d’un folklore populaire. On voyage ici entre Sevilla et Cádiz, villes emblématiques de l’ardente tradition flameco. Et la danseuse de suivre les chants, les percus et les guitares qui jouent la joie ou la douleur avec verve et flamboyance. DD Mer. 24 avril à 20h30 - l’Odyssée - Orvault - 18 €

Places à gagner


© Dylan Evans

C I R Q U E / DA N S E |28

Driftwood

|

Cie Casus Circus. Si l’accrobatie est au centre du travail de cette talentueuse compagnie australienne, ce sont les astuces à contourner les figures classiques qui transforment ici la scène en un magic circus aux milles et une surprises. Un cabaret de curiosité pour en prendre plein les mirettes, face à ces postures improbables, une poésie en équilibre et des loupiottes finement orientées. DD Mar. 30 avril à 20h45 - La Fleuriaye - Carquefou - 25/30 €


E X P O S I T I O N S |31

Conditions d’équilibres

|

Photographie de Corentine Le Mestre. Une exposition de fin de résidence pour l’artiste Corinne Le Mestre. Les marais salants guérandais deviennent le prétexte à une réflexion sur la photographie. Les gestes ancestraux des paludiers (chausser, remodeler, quadriller, délimiter, arracher…) viennent croiser et enrichir ceux de la photographe. Les analogies sont fécondes et les images se construisent. AG

© Gildas Buron

Jusqu’au dim. 21 avril - Galerie Hasy - Le Pouliguen - Ouv. du sam. au dim. de 10h à 12h30 et de 15h30 à 18h - Entrée libre.

|

Joséphine Meckseper

Sculpture/Vidéo/ Photo/ Installation. Première exposition personnelle dans une institution française pour Joséphine Meckseper. Son œuvre polymorphe à la lisière du politique et du glamour souligne la fusion/confusion entre la culture de consommation et la production culturelle, la contamination des langages artistiques par le marketing. AG Jusqu’au dim. 21 avril - Hab Galerie - Nantes Jusqu’au dim. 26 mai - Frac des Pays de la Loire - Carquefou - Entrée libre


E X P O S I T I O N S |32

|

Parler de loin ou bien se taire

Installation sonore. Une boucle sonore de 30 minutes, répartie dans les trois espaces du centre d’art, met en scène les voix américaines et leur traductions françaises de portraits de donneurs de sperme. Une expérience immersive qui sous ses traits d’humour questionne le langage. MF Jusqu’au 21 avril - Le Grand Café - Saint-Nazaire - Ouv. : mar. dim. de 14h à 19h - Entrée libre

Une BD quand je veux si je veux |

L’exposition, créée en 2018 par la maison Fumetti à Nantes, est une mise en lumière des artistes femmes du monde entier qui font de la bande dessinée. La médiathèque de la Plainesur-mer en présente un extrait avec le travail de six autrices de talent : Pénélope Bagieu, Lisa Mandel, Mirion Malle, Powerpaola, Alison Bechdel et Jacky Fleming. MF

© Delphine Panique

Du lun. 1er au dim. 28 avril - Médiathèque Joseph Rousse - La Plaine-sur-mer - Entrée libre - Ouv. tlj sauf le jeudi. Horaires voir mediathèque.laplainesurmer.fr

|

Comme un boomerang

© Hodges

Archéologie et art contemporain. Un dialogue ludique et fécond entre l’archéologie et des pratiques d’artistes plasticiens contemporains. Des œuvres du Frac des Pays de la Loire entrent en résonance tout au long du parcours permanent du Chronographe et révèlent les échos évidents entre matériaux et techniques passés et actuels. Passerelles troublantes qui éclairent notre perception du monde d’aujourd’hui et d’avant hier. AG Jusqu’au dim. 12 mai - Le Chronographe - Rezé - Ouv. du mer. au dim. de 14h à 18h - Entrée : 1,50/3  €


Éloge de la sensibilité

|

Jacques Sablet, Élégie romaine, 1791

Peintures du XVIIIe siècle. Soixante-cinq peintures dites de « genre » provenant de plusieurs musées de Bretagne. Avec comme fil rouge l’exacerbation de la sensibilité et des émotions en vogue au XVIIIe siècle. Portraits, paysages, natures mortes, un voyage dans les représentations du siècle des Lumières. AG Jusqu’au dim. 12 mai - Musée des arts de Nantes Ouv. du lun. au dim. de 11h à 19h - Fermé le mardi - Nocturne le jeu. jusqu’à 21h - Entrée : 4/8 €

|

Serge Boué-Kovacs

Ancien mareyeur, le baulois Serge Boué‑Kovacs récupère d’anciens bateaux ou épaves et leur donne une nouvelle vie. Ces œuvres sont des totems des mers, destinés au land art et aux jardins qu’il chérit. Art brut singulier, le bois gorgé de sel devient silhouettes expressives. MF © Patrick Gérard

Du sam. 20 avril au dim. 19 mai - Chapelle SainteAnne - La Baule - Ouv. : mar.-dim. 14h30-18h30 - Entrée libre

Tomorrows

|

© Goni

Tout droit venue d’Athènes, cette exposition est un focus sur les enjeux sociétaux cruciaux des pays de la région méditerranéenne. Artistes, urbanistes, architectes, designers exposent maquettes, prototypes 3D, vidéos pour penser les bouleversements environnementaux, sociaux et technologiques et imaginer l’avenir de cette région. Tellement actuel. AG Jusqu’au 2 juin - Le lieu unique - Nantes - Ouv. du mar. au sam. de 14h à 19h et dim. de 15h à 19h Entrée libre.


C I N É MA |34

LE CHOIX DU CINÉPHILE Par Vincent Dupré

Distributeur de films (théâtre du Temple)

Playtime

| Javier Bardem dans Everybody knows (2018)

Festival du cinéma espagnol de Nantes |

29e édition

Creuset du génie cinéphile espagnol, le FCEN ne boude pas les efforts pour offrir chaque année une programmation plus que généreuse. Au programme : plus de 70 films dont une quirielle d’inédits, 80 invités, des expositions, un focus sur le flamenco et surtout une guest star de renommée internationale : Javier Bardem ! Du 28 mars au 7 avril - Nantes et sa région www.cinespagnol-nantes.com

M, de Yolande Zauberman

M

|

Documentaire de Yolande Zauberman

M, c’est l’initiale de Menahem, un enfant à la voix prodigieuse, né juif ultra orthodoxe et abusé par la communauté qui l’adulait. Il revient sur les lieux quinze ans après à la recherche du coupable. Bnei Brak, petite ville de 20 000 habitants dans la banlieue de Tel-Haviv, forteresse religieuse devient le théâtre de la libération de sa parole. Du mar. 23 avril au ven. 26 avril - Cinéma Jacques Tati - Saint-Nazaire-Rencontre avec la réalisatrice : mardi 23 avril à 20h30

Quatorze salles de cinéma associatives de Loire-Atlantique fêtent chaque année le cinéma. Pendant quinze jours se succèdent pépites, avant-premières, classiques et programmation de films d’animations destinés au jeune public. Une carte blanche a été offerte pour l’occasion à l’acteur Philippe Rebbot (voir interview p.6). Du 30 mars au 16 avril - www.playtime-quinzaine.fr

Breaking Away

|

De Peter Yates USA - 1979 - 1h40 - VOSTF avec Dennis Quaid, Dennis Christopher

À Bloomington, quatre adolescents issus de la classe ouvrière trompent leur ennui entre baignades dans une carrière abandonnée, bagarres, drague et cyclisme, passion dévorante de l’un d’entre eux… Peter Yates et Steve Tesich ont réussi avec ce film un petit miracle de cinéma : décrire avec un humour et une légèreté de touche irrésistibles le désarroi d’adolescents déchirés entre leurs aspirations et la tentation d’accepter le déterminisme social. Réalisé entre les derniers feux du Nouvel Hollywood et l’explosion du teen movie, nimbé d’une lumière d’été mélancolique, Breaking Away est l’un des films américains les plus sous-estimés et les plus attachants des années 70. Roboratif et bouleversant. Bouguenais, Le Beaulieu, mer. 3 avril, 20:00 ; Saint-Nazaire, Cinéma J.Tati , mer. 3 avril, 14:30 • Ven. 5 avril, 16:15 • Sam. 6 avril, 20:30 • Dim. 7 avril, 14:00 ; Préfailles, L’Atlantique , ven. 5 avril, 20:30 ; Ancenis, Cinéma Eden mer. 9 avril, 20:30 • en présence de Vincent Dupré ; La Montagne, Le Montagnard, mar. 9 avril, 20:30 ; Saint-Étienne-de-Montluc, Montluc Cinéma , mer. 16 avril, 20:45 ; Saint-Herblain, le Lutétia , mar. 23 avril, 20:30 ; La Turballe, Cinéma Atlantic, jeu. 25 avril, 20:45, Le Pouliguen, Cinéma Pax, lun. 29 avril, 21:00


L E S S O R T I E S D U M O I S |35

Comme si de rien n’était Date de sortie : 3 avril De Eva Trobisch (DE) Genre : Drame Avec : A. Schwarz, A. Döhler...

Janne est indépendante et réclame le droit d’être qui elle veut. Mais elle se fait violer lors d’une soirée et refuse de se considérer comme une victime...

Les oiseaux de passage

Date de sortie : 10 avril De Ciro Guerra et Cristina Gallego Genre : Drame, Thriller (ME, CO) Avec : J. Acosta, C. Martinez...

Dans les années 1970 en Colombie, une famille d’indigènes se retrouve au cœur de la vente de marijuana à la jeunesse américaine...

El Reino Date de sortie : 17 avril De Rodrigo Sorogoyen (FR, ES) Genre : Policier, drame Avec : A. de la Torre, M. Lopez...

Manuel Lopez-Vidal est un homme politique influent localement qui doit entrer à la direction nationale de son parti. Il se retrouve impliqué dans une affaire de corruption...

Raoul Taburin

L’adieu à la nuit

Monrovia, Indiana

Date de sortie : 17 avril De Pierre Godeau (FR) Genre : Comédie Avec : B. Poelvoorde, E. Bear...

Date de sortie : 24 avril De André Téchiné (FR) Genre : Drame Avec : C. Deneuve, K. Mottet Klein..

Date de sortie : 24 avril De Frederick Wiseman (US) Genre : Documentaire Avec : acteurs inconnus

Adaptation de la BD de Sempé éponyme. L’histoire d’un petit garçon devenu grand sans jamais avoir appris à faire du vélo mais qui l’a toujours caché à tout le monde...

Muriel reçoit la visite de son petit fils Alex pour quelques jours avant qu’il ne parte vivre au Canada. Mais elle se rend compte qu’il lui a menti sur son projet de vie. Elle doit réagir vite.

Au cœur de l’Amérique trumpiste, une vision du quotidien d’une petite communauté rurale et la manière dont elle appréhende les valeurs universelles.


L E S B A M B I N S D ’A B O R D |36

FESTIVALS AGENDA

*Ploc

Marionnettes et vidéo

Par le théâtre pour 2 mains. La glace fond, l’eau monte lentement mais inexorablement. Un petit personnage devenu nomade doit inventer une nouvelle vie pour survivre : celle de marin. Sam. 6 avril à 11h - Théâtre Boris Vian - Couëron - 5 € - Dès 3 ans

*Terre ô Danse

Par Miko Shimura, Cie Nyash. Patouille de glaise et d’argile. Des jeux interdits qui fascinent, éclaboussures endiablées et glissades, autant de bêtises chorégraphiques que la danseuse interprète avec force et délicatesse devant des bambins médusés.

Way, spectacle visuel

*Croq la Scène Spectacles et pique-nique

Le festival familial du Sud Loire revient pour un vendredi de vacances curieux et festif. En entrée WAY, de Marc Têtetoie, un duo visuel danse et musique sur le thème de la déconstruction / reconstruction. En plat de résistance un concert qui a du flow : Boopbap pour connaître les secrets du hip-hop musical. Ven. 12 avril à partir de 10h - Théâtre de Retz - Machecoul - dès 6 ans - 6 €

Jeu. 11 avril à 11h et 15h30 - Le Carré d’Argent - Pont-Château - 3/7 € - Dès 3 ans

© Ilya Green

*Ma mère l’Oye Danse

Par la Cie Mémé Banjo. L’œuvre de Maurice Ravel sublimée dans un ballet féérique, moderne et fantastique. Les projections vidéo plongent les danseurs aux costumes fantasmagoriques dans des ambiances extraordinaires. Magique.

Parenthèse artistique aux Sorinières avec cette exposition sur les livres poétiques d’Ilya Green que l’auteure dédicacera. Le mer. 24 avril la conteuse Aurélie Loiseau lui rend hommage et le dim. 28 avril Léo, Léon et La diva Nova donne un concert poétique et théâtralisé.

Dim. 28 avril à 16h - Stereolux Nantes - 8 € - Dès 4 ans

Du mar. 23 avril au 4 mai - Bibliothèque municipale - Les Sorinières - (spectacle le dim. 28 avril à 17h salle Hippolyte Derouet)

*Je sors mes parents ! Théâtre musical et exposition


LECTURE Voyage à travers le * monde de MeMo Mais qui sont Raymond, Otto, Chamour ou Popov ? Des personnages des éditions jeunesse nantaises MeMo, pardi ! Des lectures toutes douces pour les plus petits, à savourer avant d’aller voir l’exposition du monde de MeMo, à hauteur de parents et d’enfants (jusqu’au 1er juin). Mer. 17 avril de 16h30 à 17h15 - Médiathèque Étienne Caux - Saint-Nazaire - Dès 3 ans Réservation conseillée (02 44 73 45 60)

FESTIVAL DE CINÉMA

* Ciné - Motion

Première édition du concours de films amateurs en stop motion. Ciné-motion projette les films présélectionnés par le jury puis décerne des prix dans les catégories suivantes : écoliers, collégiens / lycéens, plus de 16 ans, collectifs et étudiants. Sam. 27 avril à partir de 15h - Cinéma Le Lutétia - Saint-Herblain - Gratuit - Tout public - (concours ouvert jusqu’au dim. 7 avril, minuit)


E N FA M I L L E |38

AGENDA

*Esquif

Musique et cirque

© Camille Sauvage

Par Surnatural orchestra et la Cie Basinga. Drôle d’embarcation que cet esquif fait de bonbonnes de gaz et de planches de guingois. Rien de bien perturbant pour les musiciens, pourtant. Dans le cadre de Jazz en phase. C’est joyeux et jubilatoire. Du jeu. 4 au sam. 6 avril - Le Grand T Nantes - 12/25 € - Dès 8 ans

*Blablabla

*Happy Manif

Mise en scène Emmanuelle Lafon. Armelle Dousset seule en scène se démène dans des interprétations de paroles d’enfants. Entre parlé et chanté, documentaire et fiction, Blablabla est frais, drôle et fantasque.

Par David Rolland. Allez, hop, on met un casque sur les oreilles et on suit les instructions du chorégraphe. Happy Manif est une déambulation joyeuse et curieuse pour découvrir le territoire autrement.

Théâtre

Danse déambulatoire et participative

Ven. 26 avril à 19h30 - Parc de l’Europe, Machecoul-Saint-Même 6 € - tout public dès 7 ans

Mar. 30 avril à 19h30 - Le Théâtre Saint-Nazaire - 7/13 € - Tout public dès 7 ans

*Diktat Par Sandrine Juglair. Acrobatie et mât chinois mais aussi théâtre burlesque et clown : Sandrine Juglair a plus d’une corde à son arc. Seule en scène, elle affronte les gens venus la regarder et questionne le regard du spectateur sur l’acteur avec cynisme. Jeu. 25 avril à 21h30 - La Carrière Saint-Herblain - Festival de cirque Ici et maintenant - 5/10 € - Tout public dès 8 ans

© Amankaï Araya

Cirque

*Le voyage supersonique Musique électroacoustique

Par la Cie Inouïe. Promesse d’un voyage immersif sonore et lumineux, le spectacle slalome de sirènes en bancs de crevettes grâce aux synthétiseurs, consoles et ordinateur de Thierry Balasse. Sam. 27 avril à 16h30 - L’Auditorium - Rezé - 4/8 € - Dès 8 ans


EXPOS LIVRE

* Nous et les autres

Zippoli * La Tribu des Auteur : David Nello

Traducteur : Edmond Raillard (depuis le catalan) Éditeur : Actes Sud junior Dès 9 ans

Guillem déteste lire. Malheureusement pour lui tout le monde dans sa famille passe sa vie un livre à la main. Et à la bibliothèque, s’il peut emprunter des albums de Tintin, la consigne est claire : au moins un livre sans image. Alors il emprunte ce drôle de vieux livre coincé entre deux rayons : La Tribu des Zippoli. Mais quel n’est pas son étonnement lorsqu’il se rend compte que ce dernier lui est adressé personnellement. Plus intrigant encore, son frère y lit un roman d’aventures... Ce petit roman est un hommage au plaisir de la lecture et l’évasion qu’elle procure. Il est fluide et haletant : à mettre entre toutes les mains. MF

CINÉMA bleu * Liz et l’oiseau De : Naoko Yamada

(Japon) Animation, 1h29, dès 10 ans

Nozomi et Mizore sont lycéennes, musiciennes et amies. L’une est extravertie, l’autre discrète. Elles se préparent à jouer en duo Liz et l’oiseau bleu à la compétition musicale de leur établissement. Cette œuvre est-elle le reflet de leurs histoires adolescentes ? Sortie nationale le mer. 17 avril

La grande exposition du musée de l’Homme pose ses valises à Nantes. Nous et les autres, des préjugés au racisme questionne la réalité des « races » d’un point de vue génétique et explicite comment les états en sont arrivés à mettre un place une exclusion institutionnalisée. Pour tout comprendre sur les mécanismes de construction du racisme : essentiel et incontournable. jusqu’au 12 juillet - Hôtel du département - Nantes - ouv. : mar.-ven. de 9h à 18h, dim. de 14h à 18h Entrée libre

* Pornichet Déam’bulle

Avec pour clé de voûte les traditionnelles et néanmoins précieuses dédicaces des auteurs de bande-dessinée, le festival multiplie les animations. Atelier mini-BD, rencontres avec Yoann (invité d’honneur) ou encore avec Laurent Ségal, exposition des œuvres de Yoann à la médiathèque, BD concert à Quai des arts et conte illustré : de quoi passionner vos ados. Les 6 et 7 avril - Centre des congrès - Hippodrome - Pornichet - 3/5 €


J U K E B OX |40

CINEMATIC ORCHESTRA

To believe

[Ninja Tune] électro-jazz

Après 12 ans de silence, The Cinematic Orchestra retrouve la voix et le chemin d’une nouvelle voie musicale construite sur les cendres de ses influences premières, à la croisée de l’électro-jazz et du downtempo. Plus spontané, To Believe est un album qui respire la liberté de ton et la camaraderie inspirée tant les invités de qualité sont légion, à l’image du spoken-word de Roots Manuva sur l’excellent A Caged Bird/ Imitations Of Life, morceau phare de l’album. Malo Bray-Dunes

MALIK DJOUDI

TEN FÉ

LA YEGROS

[Cinq7 Wagram] pop

[PIAS America] pop

[Canta La Selva] Nu cumbia

Tempéraments

Surgie du territoire et mise en lumière par La Souterraine, l’œuvre de Malik Djoudi est synthétique, sensuelle, parfois dansante. Alliage d’une voix de tête et de volutes électroniques, le son de ce quadra pas né de la dernière pluie le classe dans une varièt’ exigeante, crâneuse et amoureuse. Cet opus-là, qui rappelle l’ambiance du Vertige Exhaussé de Pendentif, voit le crooner du quotidien aborder fragilités et facettes en artiste simple. Et badigeonner en fluo le printemps des indécis. Gus Goldenberg

Futur perfect present tense

Sans être taillée façon pop bodybuildée à la Coldplay - n’exagérons pas - la seconde livraison des londoniens s’habille tout de même d’un épais tissu mélodique où la subtilité et la nuance ne sont pas de mise. Bâtis classique, genre couplet/refrain, les douze titres transpirent les bons sentiments et veulent se faire une place dans les charts, c’est évident. Dommage pourtant, on y croyait à ces gars-là alors sauvons Echo Park, morceau chaud qui sort du lot. Yoann Durand

Suelta

Elle est la boule de feu qui incendie salles de concerts et parquets des salons anonymes depuis 2013 et Viene de mi. La Yegros continue d’enflammer la planète avec Suelta et pousse plus loin les frontières de la fusion. Sur son troisième album, la reine colombienne convoque cumbia, dancehall, flûte andine et électro. Si elle touche parfois des cordes plus mélancoliques, voilà tout de même de quoi faire rouler nos hanches pour les chauds mois à venir. Tiphaine Crézé


B I B L I O |41

OYANA

Éric Plamondon

[Quidam éditeur] roman

Oyana s’est exilée à Montréal après un attentat de l’ETA qui a mal tourné il y a près de 23 ans. Après la dissolution de l’organisation, elle décide de tout quitter pour retourner sur ses terres et clore son passé. L’auteur par de courts chapitres entremêle l’histoire d’Oyana, celle de l’ETA , la lettre que cette femme écrit à son conjoint et enfin la pêche à la baleine qui lie le peuple basque à Terre-Neuve. Éric Plamondon maîtrise à la perfection la construction et la structure de son roman pour en faire une génèse remarquable. Un très beau récit sur l’exil, la repentance, le mensonge et l’oubli qui confirme un auteur d’envergure ! Katia Leduc, libraire à l’Embarcadère à Saint‑Nazaire

AU MILIEU DE L’HIVER, J’AI DÉCOUVERT EN MOI UN INVINCIBLE ÉTÉ Anaïs Allais

[Actes sud] roman

C’est l’histoire d’un frère et d’une sœur, Harwan et Lilas. Elle atteinte d’un cancer part en Algérie en quête des racines familiales. Plus tard, après son décès, son frère va reconstituer son voyage. Méziane, un voisin, l’aide et auprès de ce musicien, Harwan va apprendre la chanson que sa sœur apprenait. C’est surtout l’histoire du lien entre la France et l’Algérie. Un lien fragile que ces personnages tentent de transformer en pont. Utilisant un parallèle entre un frère et une sœur séparés et entre deux pays auparavant liés, Anaïs Allais mêle fiction et Histoire dans cette pièce de théâtre. Chine Dandelion

SAUVAGE

James Bradbury

[Gallmesteir] Thriller

Un très habile mélange de genres, thriller, nature, polar, apprentissage,voir épouvante, vous plonge immédiatement au cœur de l’Alaska des grands espaces et dans la vie de Tracy, adolescente de 17 ans. Fille de Musher, adepte des traîneaux de chien, elle sillonne la forêt et pose des pièges avec une aisance hors du commun, la nature en elle. Seule avec son père et son frère, sa vie bascule définitivement le jour où elle reprend ses esprits, assommée et couverte de sang au milieu de la forêt. Un roman éblouissant dans une langue brute, une descente au cœur du sauvage qui sommeille dans nos entrailles. Peggy Shoes


P L AC E S À GAG N E R |42

GAGNEZ DES PLACES DE SPECTACLES SUR WWW.LEHAUTPARLEUR.COM

MUSIQUE Colunia Jazz

Mar. 2 avril à 20h30 - Athanor - Guérande

Anne Pacéo Pop

CIRQUE ET DANSE Sevilla-Cádiz Danse

Mer. 24 avril à 20h30 - L’Odyssée - Orvault

My Ladies rock

Mer. 24 avril à 21h - Salle Paul Fort - Le Pannonica - Nantes

Danse

THÉÂTRE

CINÉ-CONCERT

2020#1#cvousquiledites Théâtre

Jeu. 4 avril à 20h30 - Capellia - La Chapelle-sur-Erdre

Mar. 30 avril à 20h30 - L’embarcadère - St-Sébastien

En plein dans l’œil

Sam. 20 avril à 20h30 - Arthymès - Mesquer

Le fils Théâtre

Jeu. 25 avril à 20h30 - Espace culturel St-Anne St-Lyphard

Rejoignez-nous sur lehautparleur.com pour gagner des places de spectacles (musique, théâtre, danse, expositions, cinéma...) toute l'année.


Š Bertrand BÊchard


Profile for Haut  Parleur

HP179avril2019  

HP179avril2019  

Advertisement