Issuu on Google+

Sitiz happy

Le Mans Numéro 26 • Saint-Valentin 2014

Must

La recette d’Olivier Boussard

P

Découverte

Lucie Vandevelde Pascal Gautelier Cosy Times Earlypotes

ause tendresse

Rencontres • Shopping • Bien-être • Beauté • Saveurs


Bague Ponts Blanc serti de 3cts30 de diamants

Jean-Charles

Rocher Meilleur ouvrier de France

8 rue de la Juiverie 72000 Le Mans 02 43 23 04 66

Pas besoin de la présence des caméras pour satisfaire le client !

Claire Conseillère avisée

Pour vos yeux Le conseil pour tous

30

euros

de remise

pour monture optique ou solaire

Alexandre Acteur comblé

à partir de 49 euros d’achat Offre valable jusqu’au 29 mars 2014 sur présentation de ce magazine et non cumulable avec d’autres promotions en cours

18, rue Nationale - 72000 Le Mans Tél : 02-43-43-84-36 / Fax : 09-74-44-23-25

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h Opticienne diplômée et visagiste


Edito

Sitiz happy

ha

Si

p-

Rédacteur en Chef : Philippe Laville Rédaction : Laure de Peyrouze, Luce Bonaventure, Sophie Berteloot, JeanCharles Lévy, Natacha de Lorenci.

PUBLICITÉ

Au journal : 06 26 89 45 23 La reproduction des textes, dessins et photos publiés dans ce numéro est la propriété exclusive de happy Sitiz qui se réserve tous droits de reproduction et de traduction dans le monde entier. Photographe : Justin Sicard Photo couverture : Shutterstock Valeur de ce magazine : 0,50 e Distribution : effectué directement par happy Sitiz par portage dans certains magasins et enseignes du Mans et dans quartiers ciblés.

Impression : ITF (Mulsanne) RCS Le Mans 500 564 240 ISSN : en cours Dépôt légal : à parution Directeur de publication : Philippe Laville

26 Découvertes

18 Earlypotes 22 Lucie Vandevelde 26 Cosy Times

Rendez-vous Optiz 4 Happiz 6 Shoppiz 12 Sortiz 20 Enviz 24 Gourmandiz 28 happyroscope 30

© Oksana Merzlya

happy Sitiz Le Mans est édité par happy Crazy Editions •Siège social : 1, rue du Port • 72000 Le Mans

kova

1, rue du Port •72000 Le Mans Tél : 06 26 89 45 23

Pause tendresse

S

Allez, exit la bourriche d’huîtres, on remballe

la dinde aux marrons. Les Fêtes sont finies. Alors,

bienvenue à la première célébration de cette nouvelle

année, la Saint-Valentin ! Quelle belle invitation à faire

une pause, une pause douceur. Histoire de se cajoler, de se réconforter, de s’épauler, de s’aimer. Tout simplement. Dans ce numéro, happy Sitiz vous invite à ce voyage, coloré, fait de nouveautés et de tendresse. Prenez vos billets, on décolle !

Philippe Laville

Numéro 26 Envie de réagir à nos sujets, de nous contacter ? Rejoignez happy Sitiz sur Facebook sur notre site www.happy-sitiz.fr ou contacter notre rédacteur en chef à phil.laville@gmail.com

happy Sitiz remercie tous les annonceurs présents dans ce numéro


Sitiz

© Jean-François Mollière


Optiz

Princesse Pour les Photographiques, du 8 au 30 mars prochain, le photographe manceau Jean-François Mollière est allé au-delà du miroir, pour offrir à des déficients mentaux, l’occasion de se rêver modèle d’un jour. Exceptionnel.

www.happy-sitiz.fr


Happiz Sophie Petetin

Rencontres Sitiz © Justin Sicard / happy Sitiz

© Justin Sicard / happy Sitiz

Gigi pour les nénettes

© Justin Sicard / happy Sitiz

Présente à l’happy Christmas Market, organisé rue du Docteur Leroy chez La Tribu Co_Working, Justine Joalland, ancienne étudiante aux Beaux-Arts de Tours, s’est lancée, après une escapade australienne, dans la confection de bandeaux et d’accessoires de tête, sous le joli sobriquet de Gigi pour les Nénettes : « J’ai obtenu un CAP de couture pour pouvoir maîtriser la technique », explique la résidente de Poncé-sur-Loir. Réalisant des pièces uniques, Justine personnalise à l’envi ses créations pour combler ses nénettes de clientes !

Subtils camaïeux Originaire de Franche-Comté, « mes parents y avaient des boutiques de prêt-à-porter », Sophie Petetin se prend de passion pour la peinture lorsqu’elle se retrouve en Normandie : « ado déjà, j’étais très attirée par l’art impressionniste. Je me rappelle notamment une exposition à Londres à la National Gallery. Je suis restée en admiration devant une œuvre de William Turner. Ce fut le déclic. Et c’est en découvrant les bords de mer normands que j’ai eu envie de me lancer. » Très vite, l’aquarelle laisse la place à l’huile : « je partais une seule journée, parfois plusieurs, à Etretat ou à Dieppe m’imprégner de l’air marin, des odeurs salines, du bruit, de la lumière. »

Bloomingdale’s

Ünkut

Place de l’Eperon, Aïcha Boiret, originaire de Côte d’Ivoire, a ouvert Bloomingdale’s, une petite échoppe où l’on peut trouver à petits prix des vêtements et accessoires de mode, notamment de marques : « j’avais à Abjidan plusieurs boutiques. J’allais en France, en Italie chercher les bonnes affaires. Aujourd’hui, je fais la même chose. Je ramène de New York ou de Londres des pièces, femme ou homme, que je peux vendre ici beaucoup moins cher. »

Ünkut, la marque de prêt-à-porter du rappeur français Booba, vient d’ouvrir son troisième magasin en France. « C’est à l’initiative de Philippe et Pascal Diard, bien connus dans le monde du basket sarthois, que l’on doit cela », précise Elhadj qui anime avec Floriane cette boutique branchée. « Au-delà de la mode streetwear très marquée, nous avons aussi une ligne plus classique.» Situé rue de la Barillerie en face de Bamboo, Ünkut ne pouvait se rêver meilleure place.... © Ünkut

Sitiz happy

Installée en Sarthe depuis quelques années, Sophie décline maintenant sa passion là où elle se sent bien : « je vais à présent où j’ai envie de peindre. Je pars parfois à La Baule, Batz, Saint-Malo... Mais les paysages marins ne sont plus mes seules sources d’inspiration. » Dans sa galerie maintenant : New-York, l’Afrique, l’Asie... Au Mans, en se liant rapidement d’amitiés avec d’autres artistes et créateurs, Sophie a lancé “son“ Café des artistes, où le principe est d’inviter, deux fois par an, le public dans sa maison. Afin de découvrir le travail de chacun dans un cadre chaleureux. Superbe initiarive pour cette peintre reconnue et maintes fois primée. •

6


Les Jupons de Tess Pain de Sucre Lise Charmel Suggest Wacoal Aubade Antigel Ambra Gerbe

Prelude

Collection Premier jour L’amour

La Petite Dentelle 20, rue de la Juiverie - 72000 Le Mans Tél 02 43 27 67 81 • lapetitedentelle@yahoo.fr


Happiz Rencontres Sitiz

Christian Baudron

© Justin Sicard / happy Sitiz

© Justin Sicard / happy Sitiz

Patrick Vérité coiffure

© Justin Sicard / happy Sitiz

Le coiffeur Patrick Vérité, 38 ans de métier, a fait un tour de passe-passe. Exit l’avenue François Mitterrand ! Le voici à présent rue du Tertre, dans un salon plus moderne, plus cosy : « j’avais envie de changer d’air et surtout de retrouver de l’allant. » Dans un décor gris noir très lounge, agrémenté de fauteuils Belmont, « façon barbier, comme pour rappeler que ce changement est également un retour aux fondamentaux de la profession », Patrick Vérité Coiffure invite ses clients, homme ou femme, à se faire coiffer et... bichonner.

Lilie fée-main Après des études de commerce et d’esthétique, puis trois années passées chez Morgan comme vendeuse, Pauline Cosnuau a récemment retrouvé les gestes d’antan lorsque, petite, elle “bricolait“ au côté de sa grand-mère artiste peintre : « je me suis alors mise à créer des bijoux. » Bientôt autoentrepreneur sous l’appelation Lilie Féemain, Pauline décline notamment toute une gamme en cabochons : « j’aurai fini pour le printemps ma nouvelle collection. »

Sitiz happy

Etoiles et décoration BEP d’hôtellerie en poche, Christian Baudron avait déjà choisi sa voie : « je voulais servir chez les plus grands chefs étoilés du monde. » Facile de le dire, plus difficile de le faire. Mais à 18 ans, le jeune Mayennais n’a peur de rien : « j’ai démarré chez Bernard Loiseau (3 étoiles au guide Michelin) comme demi-chef de rang, pratiquement le grade le plus bas. Puis je suis arrivé au sommet de ma profession. » Après Loiseau, Christian va travailler

ses dernières années professionnelles, avant de reprendre l’affaire familiale : « j’ai découvert un autre métier, celui de tapissier. Déjà assez doué en ébenisterie, j’ai embauché un tapissier, Monsieur Coulbault, auprès de qui j’ai appris cette profession selon les méthodes traditionnelles. » « Aujourd’hui, je retrouve dans mon travail de tapissier décorateur, ces gestes méticuleux, cette même exigence, cette relation et cette volonté

« La rigueur et la recherhce du beau » chez Guy Savoy (là encore 3 étoiles) ou encore Michel Rostang (2 étoiles) : « dans chacune de ces maisons, j’ai appris la rigueur. Mais aussi la recherche du beau et de la qualité. » Parti à Londres, au Japon, le tapissier décorateur de la rue Saint-Pavin a eu envie de souffler : « J’ai préféré ma vie de famille, mes enfants. Je ne les voyais plus. » Fils d’un ébéniste, il accompagne alors son père dans

8

de satisfaire parfaitement le client. » Egalement ébeniste, « je peux retaper, patiner en toute confiance un fauteuil avant de m’attaquer à son assise », le tapissier d’Atelier Déco a plus que réussi sa reconversion : « je retourne souvent chez Guy Savoy ou Michel Rostang. Mais, à ces occasions, uniquement pour m’occuper de leur décoration ou de l’aménagement de leurs restaurants. » •


Happiz L

happy Sitiz en parle Running Conseil

Pause Photo

Installée à Sillé-Le-Guillaume après avoir travaillé sur Paris où elle garde encore certains clients, Alexandra Fosse a ouvert, Pause Photo, son studio photographique, chez elle. Spécialisée dans les photos de nouveaux-nés, style newborn posing (c’est-à-dire photographie de bébés dans les 14 premiers jours après la naissance), cette ancienne auxiliaire de puéricultrice propose également de “suivre“ les enfants tout au long de leur vie, photographiant chaque étape. Comme celles du couple : fiançailles, mariage, maternité...

Pré carré A Louplande, un gîte, situé en plein cœur d’une ferme, accueille ses hôtes Esprit cosy et Petite maison dans la Prairie. © L’atelier and Cow

© Pause Photo

Dix ans après son implantation rue Nationale, Athlé Running fait peau neuve : « notre magasin, ainsi que nos deux boutiques de Tours, rejoignent la marque Running Conseil », précise Stéphane Jouatel, responsable du site manceau. Si les conseils et l’accueil de la clientèle restent les mêmes, ainsi que la qualité des produits pour la course à pied, le trail, le cross ou le triathlon, le dynamisme du réseau (30 boutiques en France) et l’identité visuelle forte de l’enseigne devraient attirer une nouvelle clientèle.

L’Atelier & Cow

© happy Sitiz

Vôtre

© happy Sitiz

Le tire bouchon

En bas de la rue Nationale, Roseline Chenais vient d’ouvrir une petite cave à vins : « ici, c’est une vraie boutique de quartier. Avec une gamme de produits pour toutes les bourses et notamment des producteurs exclusifs. » La particularité de l’enseigne : « un coin dépôt vente où, sous contrôle très strict, nos clients peuvent venir déposer vins, spiritueux ou accessoires qu’ils aimeraient vendre. » Vu en région parisienne et dans certaines grandes villes de France, ce concept innovant en la matière a de quoi se faire une place au Mans.

Un an et demi après son installation dans l’hôtel Coindon, Vôtre sublime toujours ce bâtiment atypique, rue de la Barillerie au Mans. Poggenpohl, Antonio Lupi, Milldue, Tubes Radiatori... Vôtre, véritable révélateur d’intérieur, invite les plus belles marques à habiller son espace. Le céramiste et designer Mutina décline ici des carrelages exceptionnels comme sa combinaison patchwork, Azulej (photo), habillée de 27 motifs plus superbes les uns que les autres. De quoi vous donner l’envie de revisiter chaque pièce de votre résidence.

© Mutina

9

www.happy-sitiz.fr


Happiz Rencontres Sitiz

Sandrine Savignan

© Justin Sicard / happy Sitiz

© Justin Sicard / happy Sitiz

In (H) air

© Justin Sicard / happy Sitiz

La jeune Coulainaise Blandine Bernard n’a pas attendu longtemps pour ouvrir son propre salon de coiffure : « j’ai obtenu mon brevet professionnel l’année dernière à l’espace Bel Air. Avoir mon salon, c’était mon rêve d’enfant. Toute petite, je ne pensais qu’à ça.» Rue Saint-Pavin, Blandine a réinvesti un salon déjà existant : « ici, c’est un salon de quartier mais avec quelque chose en plus. » Comme cette idée originale de coupe sans miroir : « on propose à la cliente de nous faire confiance et de jouer sur l’effet de surprise.» Wouah, ça décoiffe !

Caméléon photographies David Huard ne regrette pas d’avoir abandonné la gestion il y a dix ans : « j’avais envie de donner un sens à ma vie, d’aller là où je me sentirais le mieux. » Découvrant la photo, il rêve alors d’en faire son métier. Une décennie plus tard, sa société, Caméléon Photographies, a investi la boutique qui jouxte sa maison, avenue Jean-Jaurès, pour y faire son studio et son showroom. Des idées plein la tête, David en a fait désormais son univers. A suivre...

Sitiz happy

Sweet coffee shop Née en Côté d’Ivoire de parents calédonien et réunionnais, Sandrine Savignan a vécu et grandi à La Guierche, tout en ayant très envie de faire de la cuisine : « petite, je passais beaucoup de temps avec mon père qui cuisinait saveurs créoles et kanaks. » Après un BEP au Lycée Sainte-Catherine et un bac pro en hôtellerie, Sandrine s’oriente pourtant vers la vente : « je venais d’avoir mon pemier enfant. C’était plus simple pour moi de travailler dans ce domaine. » Mais après sept ans chez Bonobo, l’arrivée d’un second enfant la fait revenir à ses “premiers amours“ : « pendant des années, je suis passée devant cette boutique vide avec l’envie de

la faire revivre. Et puis, dernièrement, j’ai craqué ! » Le lieu est emprunt de nostalgie. C’est là, rue Saint-Martin, que se trouvait la boutique resto, De la cuisine au grenier en passant par le jardin, une adresse tant regrettée sur Le Mans. Aujourd’hui, « en respectant l’âme de la maison », Sandrine y a installé “son“ Cup’s Coffee Shop. Autour d’un bagel, d’un hot-dog, d’un muffin ou d’un cheesecake « fait maison », on peut grignoter salé ou sucré, le midi comme l’après-midi, prendre un thé Damman ou un excellent Capuccino. « Je veux recevoir les gens comme chez moi. Avec le même accueil. » Alors, bienvenue chez elle ! •

First Après la fermeture de Pomme d’Adam, le Passage du Commerce retrouve avec la boutique First, un magasin de mode masculine. Au côté de Repères et Bruno Saint Hilaire, cette nouvelle enseigne propose à partir du 1er février des vêtements et accessoires de mode avec des marques comme Bill Tornade, Strellson, Michael Kors, Church’s ou encore Z Zegna. Sportswear, tenues décontractées pour le week-end, tailleurs de cérémonie ou encore costards pour le business, First, une adresse sur Le Mans pour vous les hommes !

10

© Z Zegna


Salon de thé, Petite restauration, Epicerie fine et Décoration 3 bis rue Claude Blondeau Le Mans

02 43 28 92 62

La délicatesse du palais dans un écrin d’exception Thé Fauchon Café Nespresso Jus de fruit Alain Milliat

o

Champagne Ruinart Pain Lionel Poilâne Boutique Fauchon

2 bis, Rue Marchande (1er étage) 72000 Le Mans - Tél. 02 72 16 61 37 lebaccara@sfr.fr

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h à 19h et maintenant le vendredi soir

nouveau !

révélations d’intérieur

Vivre beau, bien, passionnément, nous nous proposons de réenchanter vos espaces de vie. Du projet à sa réalisation, nous revisitons chaque pièce sans jamais oublier que c’est vous qui habitez.

18 rue de la Barillerie ancien Hôtel Coindon 72000 Le Mans Tél. 02 43 28 98 96 votre-lemans@orange.fr www.votre-lemans.fr


Shoppiz Saint-Valentin

Foulard Christian Lacroix 125 e All Wright, Le Mans

Eau de parfum Givenchy Very Irrésistible 50 ml 59,90 e Sephora, Le Mans

Eternelles dentelles

Broderie, guipure, jabot, macramé... Trois parures avec leurs accessoires, ciselées pour la Saint-Valentin.

© Photos Chantelle et happy Sitiz

Par Ingrid Gallaso Chantelle Soutien-gorge Merci 67 e, string 33 e

Galeries Lafayette, Le Mans

Collier Synthetic Extrême 449 e

Agate, Le Mans Les prix indiqués le sont à titre informatif et peuvent varier à tout moment.

Sitiz happy

12


Shoppiz Saint-Valentin

Lise Charmel Boléro à dentelles Romantique désir 145 e, bandeau 109 e, shorty 89 e

La Petite Dentelle, Le Mans Vison blanc d’Alaska 245 e All Wright, Le Mans

Bague Tourbillon 10 500 e

Jean-Charles Rocher, Le Mans

© Photos Lise Charmel et happy Sitiz

Eau de parfum Dior J’adore 50 ml 82,70 e Douglas, Le Mans Les prix indiqués le sont à titre informatif et peuvent varier à tout moment.

13

www.happy-sitiz.fr


Shoppiz Saint-Valentin Aubade Soutien-gorge Soleil Levant 88 e, string 47 e

Artemis, Le Mans

Eau de parfum Bulgari Jasmin noir 50 ml 86 e, Galeries Lafayette, Le Mans

Montres Chaumet 3 750 e, Bijouterie Dutray, Le Mans

Le Talon Rouge, Le Mans Les prix indiqués le sont à titre informatif et peuvent varier à tout moment.

Sitiz happy

14

© Photos Aubade et happy Sitiz

Escarpin Peter Kaiser 145 e


P Sitiz


Sitizen Pascal Gautelier

Passion optimum

Mister Hoffman pour Le Mans fait son cirque, le comédien Pascal Gautelier éclaire sa vie de théatre et de création artistique.

P

Par Philippe Laville

Juin 1996. La troupe présente son nouveau spectacle, Il était une fois, au Mans sur l’Esplanade du Bicentenaire : « là, il s’est passé un truc avec les gens. » Inscrite dans la foulée au Festival d’Aurillac et de Châlon-sur-Saône, cette parodie des contes de fée devient l’une des attractions du moment : « des programmateurs de toute l’Europe nous ont alors engagés. » En février 2013 et pour la dernière fois en Français, la compagnie a joué cette pièce. A Arnage. En 17 ans, elle sera jouée des centaines de fois en France, en Angleterre, en Allemagne, en Italie ou encore aux Pays-Bas.

Pascal Gautelier est “né“ à Avignon. A 17 ans, ce jeune Manceau découvre le Festival : « petit, j’étais attiré par la scène... Mais je n’arrivais pas à le revendiquer. Après cet été en Avignon, passé dans un camp d’ados à suivre des cours de théâtre et à regarder des spectacles, je suis enfin revenu au Mans “éclairé“ », confie-t-il comme soulagé. En première, il s’inscrit à un club de théâtre. Deux ans plus tard, il intègre le Conservatoire du Mans : « cette année-là, il s’est passé un truc dans notre promotion. J’ai découvert Hélène Arthuis, Sebastian Lazennec et Sophie Royer avec qui je me suis lié d’amitié. » Cette complicité devient tellement fusionnelle que rapidement, les nouveaux comparses montent leur propre compagnie de théâtre, Utopium : « on sentait tous que l’on pouvait en faire notre métier. » Un premier spectacle est créé : Fantasm. Autodictacte, touche-à-tout, Pascal confectionne les costumes : « j’adore mettre la main à la pâte, aller dans le détail. » En 1994, Mister Hoffman est repéré par une autre compagnie sarthoise beaucoup plus professionnelle à l’époque, NBA spectacles : « j’ai été engagé durant trois ans pour faire les tournées d’été. C’était la première fois que j’étais à 100% pro. Je ne faisais que répéter, jouer. » Dans le même temps, Pascal et ses amis développent Utopium : « naturellement, on s’est orienté vers le théâtre de rue. Cette ambiance où l’on côtoie en permanence d’autres troupes, où l’on retrouve le public de cette façon si particulière. » Et puis le tournant…

« Des programmateurs de toute l’Europe nous ont engagés » « Au fil des années, nous sommes devenus une troupe de rue attendue, avec un catalogue qui s’étoffe, des dates récurrentes. » Aujourd’hui, uniquement comédien à Utopium « mais toujours très proche de la troupe dans les choix artistiques », Pascal se décline à l’infini. Avec Hélène Arthuis, il crée et joue au sein de la compagnie Tétrofort. Avec Ceux de l’atelier , il manage une troupe amateur. Pour Les Gamettes, jeune compagnie de comédiennes professionnelles, il écrit et met en scène des pièces... Derrière Mister Hoffman, se cache Monsieur l’artiste... Chapeau bas ! •

© Alain Szczuczynski

17

www.happy-sitiz.fr


Sortiz Rubrique réalisée par Luce Bonaventure

© D.R.

Passage

Cirque

© D.R.

L’empereur de Jade Avec des décors gigantesques et une troupe réunissant plus de 50 étoiles, le Cirque de Pékin revient à Antarès après avoir fait merveille avec La légende de Mulan. Cette fois-ci, le cirque Phénix revisite un autre conte, L’empereur de Jade, très connu en Chine, puisqu’il serait à l’origine de la naissance du zodiac chinois. Vous suivrez donc les aventures épiques des 12 animaux qui composent ce cycle lunaire, tout en découvrant les nouvelles acrobaties et chorégraphies proposées par ces magnifiques funambules.

Yodelice En 2009, Tree of life, son premier album, a propulsé Maxim Nucci en haut des charts. Depuis, sa voix, son univers et ses mélodies sont devenus une “marque déposée“, initmitable. Avec Square eyes, son 3e opus sorti en octobre 2013, le chanteur bohème consolide sa “poésie gothique“ en se baladant entre féérie et face sombre.

Théâtre

© Audrey Piguet

Les photographiques

happy

Suspendu © D.R.

Jacques Higelin Il est l’un des derniers vrais saltimbanques de la chanson française. Auteur compositeur interprète, cet artiste “tombé du ciel“ marche avec son dernier album, Beau repaire, sur les traces de son passé. Entre balade, esprit volage et espoir, ce jeune ado de 73 ans vous emmènera sans effort dans son mode plein de zigzags, de gouaille et de subtiles mélodies.

Palais des Congrès • 14 février à 20h30

18

La nouvelle création d’Antoine Birot nous renvoie à notre hsitoire. Un soldat, homme de devoir, peut-il refuser l’absurde ? S’appuyant sur des références historiques et une mise en scène soignée (projections insolites), c’est une (petite) histoire de la Grande Guerre, pleine de sens.

Théâtre Paul Scarron • 26 février à 20h30 © D.R.

Sitiz

© D.R.

Rêve

Images

Différents lieux • Du 8 au 30 mars

Théâtre du Passeur • 8 février à 20h30

Oasis • 8 février à 20h

Antarès • 2 février à 17h

Chaque année, Les Photographiques étonnent. Cette saison vous invite à aller voir « au delà de la mode ». Proposant des expositions principalement dans différents endroits de la cité cénomane (Parc Monod, centre Paul Courboulay, Palais des Congrès...) cette édition regroupe 15 exposants dont la Suissesse Audrey Piguet (médaillon). Jonas Missaye et Jean-François Mollière, deux photographes manceaux, y dévoileront également leur travaux.

Ecrit et mise en scène par Emile Hesbois, la conteuse Christine Burnet et la muscienne Marie-Laure Thébault de la Compagnie du Théâtre du Merle Blanc, basée en Ille-et-Villaine, vous invitent à découvrir quatre histoires, du souvenir de l’enfance à la mort. Ce voyage intiatique invite au rêve est creuse un passage dans l’espace et le temps entre marronnier, ramier, croquemitaine et bruits du vent.


choisissez une tta Gambe

agence

01A

projets immobiliers,

Jolie maison de charme rénovée. Cuisine et SdB contemporaines, 5 chambres. Dépendance 45m² rénovée. Jardin. Parking. Classe Energie : D. Prix : 416 000 € FAI

Hyper Centre

Réf : F8

en 2014 pour tous vos

Gare Nord

12 Réf : G4

Auprès de vous

6

ans Déjà

Superbe appartement bourgeois de 194m² avec terrasse de 50m². Beaux matériaux anciens préservés. Parking en location. Classe Energie : D. Prix : 399 500 € FAI

très humaine à proximité de chez vous.

11 Rue Prémartine • 72000 Le Mans

02 43 820 830 Site • abita-lemans.fr

Chez Abita on prend  le temps de conseiller ECOUTE C O N S E  I L DISCRÉTION Estimation gratuite sur simple demande


Surpriz

Earlypotes

Easy camping Un site pour ados propose de se faire des amis avant de se retrouver en vacances, en camping ou en club.

D

Texte de Vincent Vega • Photos earlypotes.com

Dans leur maison “cachée“ en plein cœur du Mans, Blandine et Pierre se sont lancés, il y a trois ans, dans l’aventure earlypotes.com, un site dédié aux adolescents. Pour que ceux-ci puissent se faire des amis avant de partir en camping, à la montagne ou bien dans un club de vacances : « en discutant avec mon frère Christophe et notre belle-sœur, de nos expériences passées en club ou en camping, débute Blandine, nous revenions souvent sur le fait que nos enfants avaient toujours du mal à s’acclimater. Et où que l’on aille, qu’ils mettaient beaucoup de temps à se faire des copains. Avec parfois, le fait de se lier d’amitié pratiquement au moment de partir. A l’inverse, on était sidéré par leur facilité à accepter des tas de copains sur Facebook et autres. » « Ce constat fait,

Sitiz happy

20

enchaîne Pierre, on s’est dit pourquoi ne pas créer un site où, en amont, ils pourraient connaître à l’avance leurs amis et également choisir leur lieu de vacances en fonction des connaissances qu’ils auraient faites auparavant sur le net. » L’idée en tête, les deux couples définissent les écueils à franchir pour que ce projet puisse se réaliser : « il a fallu nous former pour créer notre entreprise, grâce notamment à l’aide de la CCI du Mans et de la Sarthe. Puis, nous devions appréhender la faisabilité technique de notre site et également bien connaître le volet juridique puisque nous voulions nous adresser aux mineurs. Avec tout ce que cela comporte de dangerosité sur la toile. » Pour résoudre les problématique techniques et travailler sur l’aspect esthétique, le quator fait appel à Ocea-


Les jeunes peuvent alors converser via Facebook, Twitter

net, société informatique basée au Mans : « ils ont tout de suite adhéré au projet et compris les enjeux et les difficultés à résoudre. » Côté juridique, un avocat les aide à se mettre en conformité avec la loi et le 1er février 2013, earlypotes.com “ouvre“ses portes.

Décliné en six langues

Le principe est simple. Après s’être identifié « en laissant juste son prénom et un pseudo », répondu à un léger questionnaire, puis avoir été “filtré“ pour s’assurer de l’authenticité de son profil, le nouveau membre peut alors rentrer en contact avec la communauté earlypotes, de façon la plus aisée : « Il envoie un message à untel ou untel. » En cas de réponse positive, earlypotes a fait son boulot. Les jeunes peuvent se dévoiler et converser via Facebook, Twitter, se téléphoner : « tout ce qui se passe ensuite les regarde. Avec la possibilité pour les parents de tout contrôler, dès le départ de l’inscription. » Après un an, le site compte 500 membres et près d’une

«

«

vingtaine d’établissements adhérents sur les 10 000 prospects possibles (campings, clubs de vacances, stations de ski…). Parti de rien (puisque le concept n’existait pas), positionner ce service est donc un colossal travail de fourmis. Surtout que les quatre comparses ont chacun un vrai boulot qui les accaparent énormément. « Pour commencer, nous avons fait deux salons professionnels en 2013 : Campo Ouest à Nantes puis Atlantica à La Rochelle, explique Pierre. Cela nous a permis d’expliquer notre concept, de voir les réactions, de signer nos premiers établissements. » Pour trouver le point d’équilibre, le défi est de faire monter de façon conséquente le nombre de membres : « c’est sûr, le concept plaît, témoigne Blandine. Mais nous devons à présent fédérer une vraie communauté earlypotes. » « Pour 2014, conclut Pierre, notre objectif est aussi de dépasser à la fin de l’année les 100 établissements adhérents. » A ce moment-là, le pari sera presque gagné et earlypotes, décliné pour le moment en six langues, pourra paisiblement se développer... • 21

www.happy-sitiz.fr


Optiz

Lucie Vandevelde

Dans mes rêves

Photos D.R.

Dans son repère des Ateliers d’Artistes de la Ville du Mans, l’illustratrice invite petits et grands au voyage, au fil d’un univers enchanteur et magique.

Sitiz happy

22


Les Minots, P’tit Baluchon, Rond de Lune.. Tels sont les noms de scène, éditeurs de l’artiste

23

«

«

www.happy-sitiz.fr


Enviz

a

Rubrique réalisée par Eva Wilson

d’emmanuel Saada avec Cathy Nouchi, Cendrine Genty, Damien Rousseau Emmanuel Saada a réussi à faire de son premier film un poème à l’émotion, à la sincérité. L’histoire : des quadra-trentenaires dévorés par la vie, le deuil, la souffrance, la famille, la peur de perdre l’autre. Tout est réuni dans ce film. Des cadrages déroutants, des silences exceptionnels et des Les Terriens acteurs justes qui donnent à par les Têtes Raides ce film une intimité passionOn attend avec impatience le pronante. chain opus du groupe cette année trentenaire. Après le succès de L’an Demain, dans lequel le single Emma un Sortie : 19 février 2014 duo avec Jeanne Moreau fut un immense (La Vingt-Cinquième Heure) bonheur musical, Têtes Raides poursuit son évolution rythmique avec l’arrivée de Seb Martel (Camille, Las Ondas Marteles, Bumcello) à la guitare et Chris Roswell à la réalisation. Sortie : 17 février 2014 (Jamais D’dégeule - Tôt au Tard)

happy

culture

Web Kunst Mag

ée

des sin

nde

Ba

La fille derrière le rideau de douche de Robert Graysmith En 1988, Marli Renfro, la femme qui avait servi de doublure à J-anet Leigh pour la célèbre scène de la douche du film Psychose d’Alfred Hitchcock, est brutalement assassinée. Simple coïncidence? Fasciné par cette femme depuis l’adolescence, le journaliste Robert Graysmith, auteur du remarquable Zodiac, décide de mener l’enquête. Sortie : 13 février 2014 (Denoël)

Livre

Alabama Monroe

de Felix Van Groeningen, avec Veerle Baetens et Johan Heldenbergh Didier et Élise vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de bluegrass country et vénère l’AméLucie s’en soucie rique. Elle, tient un salon Dessin Catel et scénario de de tatouage et chante Catel et Veronique Grisseaux dans le groupe de Lucie vient d’avoir 30 ans, et Didier. De leur pour elle, c’est l’heure du bilan : union fusionnelle entre fonder une famille, assouvir ses naît une fille, Maybelle. Un passions, réussir sa vie professionnelle, choc. Beau à regarder, mersortir avec ses copines... veilleux à écouter, long Catel et Grisseaux, elles à oublier. mêmes à peine trenteSortie : 19 février 2014 naires, décrivent avec (M6 Vidéo) pertinence et humour les incertitudes d’une jeune femme d’aujourd’hui. Sortie : 12 février 2014 (Les Humanoïdes Associés)

D DV

http://kunstmag.typepad.fr Kunst Mag se présente comme le magazine qui câline vos pupilles. Ce blog, animée par une Mancelle, chercheuse de tendances dans une agence de pub, vous propose nouveautés et actualités en matière de création, architecture, design, graphisme, patchwork visuels... Tout comme sa page Facebook, c’est acidulé, croquant et déroutant.

Cin ém

CD

Les éléphants

Sélection disponible au Mans à la FNAC, Doucet, Thuard, Bulle, Méga CGR, CGR Le Colisée, Les Cinéastes ou sur le net !


-10%

n sur epcerésecontauptioon d

Conseillère Lundi au samedi 10h à 19h Jeudi 10h à 13h

Salon de coiffure respectueux de vos cheveux et de la nature Femme Shampoing Coupe / Brushing

22e

Couleur végétale Coupe / Brushing

36e

Couleur / Coupe Brushing / Soins

36e

Homme Shampoing Coupe

15e

Pour toute prestation à partir de 36 e,

un set Hairwellness* offert (soin capillaire en 3 étapes pour tout type de cheveux) *Offre valable dans la limite des stocks disponibles

8, place Franklin Roosevelt (haut de la rue Nationale)

02 53 49 64 06


Surpriz

Cosy Times

Samba nordique Aux portes de la Cité Plantagenêt, une boutique de décoration, tendance chine et Marais, s’est installée en toute sérénité.

Y

Texte de Natacha de Lorenci • Photos Justin Sicard et Nordal

Yeda Boursier a “rencontré“ la France à Rio, un soir. A la terrasse d’un café, après une séance ciné : « j’étais avec ma sœur. Assis à quelques tables de nous, un jeune homme m’a tapé dans l’œil. Je suis allée l’aborder. C’est aujourd’hui mon mari », explique celle qui vient d’ouvrir tout récemment au Mans, avenue Rostov-sur-le-Don, Cosy Times, une boutique de décoration au charme et aux subtilités nordiques. Née à Rio de Janeiro, Yeda grandit à Saquarema, un petit village en bord de mer, aujourd’hui connu au Brésil comme station balnéaire cotée, notamment pour le surf. « La vie est telle que les Français l’imaginent : le soleil, la plage, les filles… » Son père photographe, « j’adorais l’accompagner surtout pour les mariages » sourit-elle, Yeda devient d’abord institu-

Sitiz happy

26

trice. « Pendant trois ans à Saquameda. Puis à 25 ans, j’ai choisi d’aller à Rio tenter ma chance. » Rapidement, elle trouve un travail comme vendeuse dans une boutique très chic de prêt-à-porter. Avant de changer d’employeur et de devenir, au bout d’un an, décoratrice étalagiste : « Je m’occupais de la déco intérieure et des vitrines d’une chaîne qui comptait douze boutiques, style Promod, dans Rio et ses environs. » Satisfaits de son travail, ses patrons lui permettent même de suivre des formations : « j’ai passé un diplôme de décorateur, un autre en marketing publicitaire puis en merchandising. J’adorais ce métier. Outre le travail en lui-même, j’aimais me déplacer. J’allais dans des endroits magiques comme Copacabana. » Jusqu’à sa rencontre avec Jean-François…


Un esprit scandinave, des influences indiennes, un style récup

Une vraie Mancelle

Au pays des telenovelas, leur idylle a tout d’un excellent scénario : « Il était venu trois mois seul pour se ressourcer. Il n’avait plus que deux jours à passer au Brésil. » Persuasive, Yeda arrive à lui faire repousser son départ et l’emmène le temps d’un week-end à Saquarema. « En partant, il m’a dit qu’il allait revenir dans trois mois, le temps de refaire un visa. Aucune de mes amies n’y croyait ! » De retour en France, comme promis, Jean-François quitte son travail et revient en Amérique du Sud. « Au bout de un an et demi, son nouveau visa a définitivement expiré. Nous avons alors décidé que ce serait à mon tour de venir en France. » Originaire de Bretagne, spécialisé dans la fabrication de maisons en bois, Jean-François Boursier trouve un boulot à Pontvallain dans la société Pigeon. « Nous n’avions alors qu’une hâte : revenir à Rennes. » Puis, doucement, le couple découvre Le Mans : « J’ai

«

«

suivi des cours au CUEP pour apprendre le français, d’autres à l’AFPA. Puis, j’ai fait un stage dans une boutique aujourd’hui disparue, Filer à l’anglaise, où j’ai décroché mon premier job. » Neuf ans comme adjointe de direction à Pier Import, puis sept à Interior’s « que j’ai quitté récemment » l’ancre définitvement dans la cité cénomane. Jusqu’à vouloir ouvrir sa propre boutique : « cela me trottait dans la tête depuis longtemps. J’avais déjà travaillé sur ce projet il y a quelques années. Et je connaissais ce lieu. »Récemment, mon mari m’a dit : « vas-y, il est encore libre. Fonce ! » S’imprégnant presque exclusivement de l’univers Nordal, une marque danoise qui mélange esprit scandinave, influences indiennes et style récup, Yeda a créé une boutique présentant des objets tout à la fois bruts, inondés de couleurs magnifiquement patinées avec un mélange de style, brocante, industriel et vintage très réussi. : « J’ai voulu apporter un petit plus sur Le Mans », conclut-elle, tout en nous offrant un thé que propose aussi la maison. • 27

www.happy-sitiz.fr


© Justin Sicard / happy Sitiz

Gourmandiz

Par Olivier Boussard

Pour 2 personnes Ingrédients 10 Saint-Jacques (environ 2kg avec coquilles) 150 gr de beurre 1⁄2 sel de Guérande 40 gr de beurre doux 10 cubes de Potiron de 3cm 300 gr de feuilles d’épinard 1⁄2 citron jaune Fleur de sel Poivre 2 petites cuillères d’échalote ciselée

L’astuce du chef Prendre des Saint-Jacques vivantes

L’accompagnement Jasnière “Calligramme“ 2010 Vallée de la Loire

Sitiz happy

Saint-Jacques d’Erquy rôties

à la fleur de sel de Guérande et beurre salé Le chef étoilé du Beaulieu met l’un des Fleuron des Côtes d’Armor en lumière. En toute simplicité...

Préparation et cuisson des légumes

Eplucher et tailler le potiron en cube de 3 cm. Le cuire au four 20mn avec un peu d’eau. Et 20 gr de beurre doux. Couvrir durant la cuisson au four. Eplucher et laver les feuilles d’épinards. Dans une casserole, les cuire dans deux cuillères à soupe d’eau et les 20 gr du beurre doux restant pendant deux minutes.

Préparation des Saint-Jacques

Enlever le couvercle, ainsi que la barde autour de la Saint-Jacques. Laisser la Saint-Jacques sur la coquille et la laver. Allumer le four position grill au maximum. Faire fondre les 150 gr de

beurre 1⁄2 sel dans une casserole avec les échalotes. Attention : sans coloration !

Cuisson des Saint-Jacques

Utiliser la moitié du beurre fondu, et le partager sur chaque Saint-Jacques. Saupoudrer celles-ci de poivre et de fleur de fel selon votre convenance. Ajouter un morceau de potiron dans chaque coquille. Mettre au four environ 3 à 5 Minutes.

Dressage

Sortir les Saint-Jacques du four puis les déposer sur assiettes. Disperser le reste du beurre et un filet de citron sur vos Saint-Jacques. Puis.... dégustez. Bon appétit ! •

Le Beaulieu • 34 bis place de la République, Le Mans • Tél 02 43 87 78 37 www.restaurantlebeaulieu.com


Pub ITF

Mobilier Intérieur extérieur

© Amélie Galasso

Espace showroom à rdimob la boutique Ja nêt) et ge ta an Pl é (Cit abitat l’H au Salon de (21, 22, 23 mars 2014)

Fauteuils, canapés, tables salon et jardin, luminaires...

Meubles en palettes, vintage, bois..

5, allée Toulouse Lautrec • 72240 lavardin Site : recupbyfleurys.fr et sur Facebook

06 59 62 28 21


happyroscope* * Heureux scope

Amour incurable

Saint-Valentin oblige, le professeur Sidéral a mis le paquet pour vous offrir des prédictions amoureuses bénies par les étoiles...

Bélier

Cancer

Balance

le bonheur vous tombera du ciel. Fréquentez les aéroports. Santé : Un bain de formol ? Plutôt post-mortem. Travail : La médaille du Mérite a aussi son revers.

incurable.

Taureau

Lion

cente vous rend intouchable.

salarié ?

gros que le ventre. Mâchez votre plaisir, pas votre peine. Travail : Vous tenez vraiment à connaître la suite ?

Gémeaux

Vierge

Amour : Les astres sont formels : Amour : Il vous aime d’un amour Amour : Santé : Incurable ! Travail : Votre vie vaut-elle si peu que vous la passiez à travailler ?

Trompez votre conjoint avec votre conjoint. Ça évite les drames. Santé : N’oubliez pas que le cerveau est l’organe sexuel le plus développé. Travail : Imaginez-vous sur une île déserte, puis réenchantez votre vie.

Capricorne

Amour : Vous êtes faits laine pour

loutre.

Santé : Arrêtez tout, sauf de rire. Travail : Augmentez vos revenus en diminuant vos dépenses.

Scorpion

Verseau

près d’un verre d’eau fraîche.

uniquement pour vos rideaux. N’oubliez pas d’inspirer après la dernière expiration. Travail : Actrice à l’Elysée ? Vendeur de scooter ?

Amour : Votre beauté incandes- Amour : Vous avez l’amour plus Amour : L’amour vous surprendra Amour : Placez la barre très haut Santé : Vos organes vous portent Santé :

Santé : Allez-y mollo. Vous prenez Santé :

Travail :

Travail : L’extinction des retraites

à merveille.

Ça vous dirait auto-

Amour : Renoncez à plaire à tout Amour : le monde en même temps. Alternez. Santé : La folie a ses charmes : n’y renoncez pas sur un coup de tête. Travail : Il est temps d’arrêter l’auto-harcèlement au travail.

L’amour à deux a ses charmes pourvu qu’on change parfois de paires. Santé : Je n’ose m’aventurer dans votre personne. Travail : La réalité n’exclut pas le rêve, juste les gains au loto.

vos dents pour un xylophone.

f inira par résoudre la question de l’emploi.

Sagittaire Amour :

J’encourage aussi le contact entre deux épidermes. Santé : Vous n’aurez qu’une vie. Même dans l’autre monde. Travail : Impossible de rien voir. L’avenir n’existe pas encore.

Poisson

Amour : Double ration. Très bon pour le Karma. Santé : La cigarette ne pose pas problème. Juste le cancer. Travail : Demandez la demipension complète.

Rubrique réalisée par le Professeur Sidéral

Sitiz happy

30

© Picto Sitting Bill / happy Sitiz


NOUVEAU GESTE BEAUTE KARITE

HUILE FABULEUSE, SUBLIME VOTRE PEAU NOUVEAU

VOTRE KIT SOS FROID

L’O CCITANE EN PROVENCE

16 E

A PRIX DOUX

21, rue Marchande • 72 000 Le Mans • 02 43 24 84 98


Happy sitiz 26