Page 21

Nouveaux propriétaires, Guy et Marie Hélène, gérante de la Galerie Vieille du Temple à Paris, veulent donc renforcer les liens qui unissent le château à la communauté locale. Le moyen : créer ici un lieu de vie relié à l’art contemporain cet univers d’inspiration et de créativité. « Notre souhait est d’en faire un espace où se mêleront musée d’art et tradition populaire. » Pour y arriver, le château est en rénovation : « sa dernière “modernisation“ remontait à 1920 », témoigne Guy. Le chantier n’est pas mince : toiture, électricité, canalisation et sécurité aux normes... Tout a été revu ou est en passe de l’être. La restauration du bâtiment également. Pour lui redonner son lustre d’antan et surtout éviter que ne se reproduisent certains dégâts considérables. Comme en 1985, avec l’éboulement d’une partie de la Folie Caroline, ce rempart aux inspirations néogothiques, construit en 1830 et habillant la falaise de tuffeau, à l’arrière du château.

« ici, j’ai eu ma première émotion artistique » Des visiteurs bientôt touchés au cœur En ces jours de mai, une partie de la verdure du parc est saupoudrée de magnifiques tulipes, spectatrices attentives des avancées de cette réfection. Dans quelques jours, leur oisiveté sera troublée par les premiers visiteurs de la saison 2013. Comme à l’habitude, et ce jusqu’à la fin septembre, ces spectateurs venus de la région, mais également de toute la France, pourront visiter le pigeonnier, fière tourelle avec ses centaines de “boulins“, le rempart de briques et de tuffeau, la salle de garde, l’escalier classé et, bien sûr, le parc de la demeure, labellisé Jardin remarquable, valorisant ainsi la beauté du lieu. Mais au-delà des vieilles pierres, de l’architecture, des couleurs et des senteurs du château, Guy et Marie Hélène attendent que celui-ci soit vecteur d’autres émotions. La première saison d’art contemporain - qui débutera à la mi-juin (voir encadré) - doit marquer d’une pierre blanche sa nouvelle vocation : celle d’atteindre “autrement“ le cœur des visiteurs. A l’image du jour où un jeune garçon, aujourd’hui propriétaire du château, fût touché par la “grâce“ du lieu : « C’est ici que j’ai eu ma première émotion artistique », confie le maître des lieux en guise de conclusion… B

Balade contemporaine Première saison

Pour cette année 2013, le château de Poncé ouvrira ses portes au public du 21 juin au 29 septembre les vendredis, samedis et dimanches, de 14h30 à 18h30. Et sur rendez-vous, avec possibilité de découverte guidée. Au-delà d’une traditionnelle visite du château et de ses jardins, Guy et Marie Hélène proposeront une exposition permanente d’art contemporain, intitulée cette saison Passions partagées. Outre Guy de Malherbe, le châtelain, qui exposera quelques-unes de ses œuvres, 17 autres artistes offriront plusieurs de leurs créations (peintures, sculptures, photos, vidéos) au regard des visiteurs. Dans un village de Poncé mêlant tradition du patrimoine et création artisanale, le château renforce ainsi l’élan local, tourné vers l’art contemporain. En complément du Paillard Centre d’Art Contemporain déjà en place non loin de là. B

21

w w w. h a p p y - s i t i z . f r

Happy sitiz 23  

Happy sitiz 23

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you