Page 1

i

i “Delengaine_901203” (Col. : Epanouissement14x22) — 2012/1/31 — 17:29 — page 139 — #141

i

i

8 CROQUEZ VOS IDÉES

« Je pense très rarement en mots. Une pensée vient, et je peux essayer de l’exprimer en mots après coup. » Einstein

L E TEXTE ET LES MOTS SONT DES OUTILS PUISSANTS pour exprimer notre pensée. Toutefois, ils ne sont pas toujours suffisants pour épouser le contour de nos idées. Parfois, un dessin, un croquis jetés sur un bout de papier suffisent amplement. Une méthode novatrice se propose de vous aider à exprimer vos idées visuellement : le skating. Naturellement, certains métiers (architecte, designer) utilisent déjà cette méthode sous une forme primaire.

Le sketching, un outil multifonction Dans un premier temps, cette technique fut surtout adaptée pour la prise de notes visuelle (dans le monde anglo-saxon on l’appelle le sketchnoting ; en français, nous pourrions traduire ce terme par croque-notes).

i

i i

i


i

i “Delengaine_901203” (Col. : Epanouissement14x22) — 2012/1/31 — 17:29 — page 140 — #142

i

i

140

S OULAGEZ

VOTRE MÉMOIRE

Figure 8.1 – Exemple de croque-notes : La plasticité cérébrale forge notre individualitéa a. La plasticité cérébrale forge notre individualité, interview de Jean-Pierre Changeux, Les dossiers de La Recherche, août 2010.

i

i i

i


i

i “Delengaine_901203” (Col. : Epanouissement14x22) — 2012/1/31 — 17:29 — page 141 — #143

i

i

Croquez vos idées

141

Toutefois, le sketching ne se cantonne pas à cette seule application. Tout comme le Mind Mapping, il se veut multi-utilisation.

Générer des idées Le dessin est un support idéal pour le brainstorming. Nul besoin de savoir dessiner, seule l’envie d’exprimer vos idées visuellement compte par dessus tout. Un croque-notes est par définition un éternel brouillon : ses erreurs apparentes, ses manques matérialisent les incompréhensions et par là-même, ils permettent de les surmonter.

Partager ses idées

 InterEditions – La photocopie non autorisée est un délit

Selon l’adage populaire « un dessin vaut mieux que 1 000 mots », le sketching est un formidable outil pour expliquer sa pensée à autrui. Dan Roam a popularisé le croquis comme moyen pour exprimer facilement ses idées1 .

Collaborer autour des idées Le sketching est un également un bon moyen pour collaborer autour des idées. Un facilitateur graphique peut également aider à retirer la quintessence d’une réunion sous forme d’une fresque.

1. Dan Roam, Convaincre en Deux Coups de Crayon, ESF Éditeur, 2009.

i

i i

i


i

i “Delengaine_901203” (Col. : Epanouissement14x22) — 2012/1/31 — 17:29 — page 142 — #144

i

i

S OULAGEZ

142

VOTRE MÉMOIRE

LE SKETCHNOTING : UN MELTING POT GRAPHIQUE

Un croque-notes se compose de tous les éléments graphiques à votre disposition.

Du texte Comme le Mind Mapping, le sketchnoting ne bannit pas l’utilisation du texte pour exprimer vos idées. Naturellement, à vous de varier la typographie pour donner du relief à vos idées. Afin de rentabiliser votre espace, vous pouvez prendre des notes en mots clés comme pour le Mind Mapping. Un texte avec des caractères de grande taille est-il mieux mémorisé ? Dans un article du New York Times du 18 avril 2011, Benedict Carey indique que, malgré une idée reçue, la taille des caractères n’a pas d’effet sur la mémorisation. En revanche, la police de caractères oui. Ainsi, un texte comportant des polices de caractères qui ne sont pas familières au lecteur ou paradoxalement qui sont difficiles à lire serait mieux mémorisé. Ainsi, dans vos croque-notes, pensez à varier la police de caractères plutôt que leur taille1 .

Les listes Les listes permettent d’exprimer des éléments dans un ordre et/ou de les mettre en valeur. Ces listes peuvent revêtir plusieurs formes : listes à puces (ronds, carrés, triangles, etc.).

1. http://www.nytimes.com/2011/04/19/health/19mind.html?pagewanted=1&_r=2.

i

i i

i


i

i “Delengaine_901203” (Col. : Epanouissement14x22) — 2012/1/31 — 17:29 — page 143 — #145

i

i

Croquez vos idées

143

Figure 8.2 – Croque-notes avec des listes : La perception, une lecture du mondea a. Jean-Francois Dortier, La perception, une lecture du monde, Sciences humaines, Grands dossiers n° 7 juin-juilletaoût 2007.

i

i i

i


i

i “Delengaine_901203” (Col. : Epanouissement14x22) — 2012/1/31 — 17:29 — page 144 — #146

i

i

144

S OULAGEZ

VOTRE MÉMOIRE

Les personnages Les dessins de personnages permettent d’humaniser votre croque-notes. Là encore, nul besoin d’être un artiste chevronné, vous pouvez dessiner votre bonhomme sous la forme de bâton, ou un homme en forme d’étoile.

Les signes graphiques Tout comme dans le Mind Mapping, vous pouvez utiliser des signes graphiques pour baliser votre pensée : pictogrammes, icônes, symboles.

Les cadres ou conteneurs Les anglophones parlent de frames. Les cadres vont permettre de délimiter, de regrouper certaines idées et/ou de les mettre en valeur. Ils peuvent se présenter sous plusieurs formes graphiques simples (cadres, rectangles) ou évoluées (nuages, bulles de pensée.) Vous pouvez vous inspirer des bandes dessinées. Pour une meilleure esthétique, évitez de tout mettre dans des conteneurs, votre croque-notes risque au final d’apparaître morcelé.

Les séparateurs Ils vont servir à distinguer des idées et à organiser l’espace de votre croque-notes. Les séparateurs pourront se présenter sous la forme de barres plus ou moins évoluées.

i

i i

i


i

i “Delengaine_901203” (Col. : Epanouissement14x22) — 2012/1/31 — 17:29 — page 145 — #147

i

i

Croquez vos idées

145

Figure 8.3 – Exemple de croque-notes avec des conteneurs, les bons réseaux pour progresser sur le Net

i

i i

i

Extrait du CH8 Mémoriser sans peine avec le mind mapping  

Extrait du chapitre 8 du livre Mémoriser sans peine avec le mind mapping de Xavier DELENGAIGNE

Advertisement