Page 1

PORTFOLIO ARCHITECTURE

Halimé Emma Reouro


Sommaire SP 11 Abri à l’échelle 1 en carton

Un sur deux: Abri en carton échelle 1

Analyse volumetrie de lumière: course du soleil

Pluviométrie: -2100mm/m2 soit 2,1m3 -2100l/an - moyenne journalière en besoin d’eau d’un individu= 3-5l -365jrs x 5= 1825 -1825l/an +taux d’évaporisation < 2100l/an Conclusion: La quantité d’eau récupérée est évaluée en fonction de la surface de récupération

Typologie existante Maison circulaire en terre crue, au toiture conique en paille, à ossature bois.

Double mur

Lumière du matin

Zone dans l’ombre

Proposition de deux dispositifs de récupération d’eau pluviale: Système de récupération d’eau par des reservoirs-entonoirs et système de récupération d’eau Lumière du midi au sol. Optimisation de la gestion de l’eau par recyclage.

Lumière du soir

Cuisiner /manger Se laver

Axe centrale distribution-circulation

Habiter la salle de bain

La gestion de l’eau par l’architecture Dormir / Se reposer Accueillir Eau Filtres Sable fin de filtration Paroi imperméable

énsa-v / SP 21 / 2018 / Philippe Rahm / Jean-Patrice Calori / Cyrille Berger / Sébastien Martinez-Barat / Susanne Stacher / François Chochon / Jean-François Devron

Rectangle en partition

Analyse de Dupli Casa (Jürgen Mayer H) Axonometrie orientation nord Axonométrie orientation Sud

REGULARITE

Bois comme outil de conception architecturale

Régularité

P12

Face nord

Nicolas Karmochkine Halimé Emma Reouro

Face Sud

Petite métropole Nolly

Perspective sur l’eau

Face Est Face Ouest


Halimé Emma REOURO 64 Avenue Gaston Boissier 78220 Viroflay halimanuella@gmail.com

Tél : 07 83 94 76 86

EXPERIENCES

Eté 2017: Stage ouvrier (chantier) de 2 semaines intensives chez l’agence AGUIAR 2016-2018: - Studio SP11: Construction d’un abri à l’échelle 1 en carton - Studio SP12 : Architecture et pâtisserie 2017-2018: - Studio SP21 : Invention d’un nouveau langage d’architecture - Studio SP22 : Petite métropole Nolli

COMPETENCES

Informatique: Maîtrise du MS Office (Word, Power Point), logiciels ( illustrator , indesing , Photoshop, sketchup, Autocad, Archicad, Blender, Rhinocéros )

Langues:

FORMATION

2017-2018 : 2ème année d’Architecture à l’Ecole d’Architecture de Versailles 2016-2017 : 1ère année d’Architecture à l’Ecole d’Architecture de Versailles Printemps 2016 : Cycle 1, semestre 1 à l’Ecole Spéciale d’Architecture (ESA) Paris 2015-2016 : cycle découverte ESA Paris 2015-2014 : Cours préparatoires à l’Université d’Etat de Penza en Russie (cycle général) 2014-2013 : Baccalauréat S du second degré

Français, Anglais, Russe

CENTRES D’INTERET

Sport, Voyages, musique, cinéma, bricolage, volontariat, visites des expositions et des sites touristiques, poésie.


SP 11 Abri à l’échelle 1 en carton


P12 Titre: Habiter la salle de bain Echelle: 1/20e Halimé Emma REOURO

2016/2017 Atelier Karmochkine

B A

C

C

B A

Plan côté

Coupe AA’

Coupe BB’

Plan de calepinage

Coupe CC’


La salle de bain n’est pas seulement un espace servant mais aussi un espace servi qu’on peut investir et habiter comme d’autres pièce d’un logement. Cette salle de bain n’est pas une pièce qui sert juste à prendre sa douche et faire d’autres besoin ordinaire que nous connaissons mais c’est aussi une pièce de repos, de relaxation et une pièce de lecture. C’est un endroit où l’on peut se mettre en retrait des autres, loin des bruits et des regards des autres . C’est aussi le lieu de l’intimité dans lequel nous pouvons avoir un dialogue entre l’ambiance intérieure et extérieure , mais aussi la transparence sur le dehors tout en restant cacher. L’intérêt de cette configuration se trouve dans le fait que cette salle de bain peut être utilisée au même moment par plusieurs personne ,elle est idéalement destinée pour une famille nombreuse ou une collocation.


RECTANGLE EN PARTITION

RECTANGLE EN PARTITION

B

A

A'

Plan RDC

Coupe longitidunale AA'

B'

1:50

1:50

Plan R+1

1:50

Coupe transversale BB'

1:50 Halimé Emma REOURO


RECTANGLE EN PARTITION

RECTANGLE EN PARTITION

Plan toiture

1:50

Plan toiture

Détail horizontal 1:20

Détail horizontal 1:20

Batiment à ossature bois,cette menuiserie est une composition de volumes qui definissent chacun une fonction spécifique du programme. C’est un travaille sur la verticalité de part les différents niveau des toits.

1:50

Détail charpente 1:20

Détail charpente 1:20

Détail plancher 1:20

Détail plancher 1:20

Halimé Emma REOURE


REGULARITE A N

B

Coupe AA'

1:100

Coupe BB'

1:100

B'

A' 1:100

Plan implantation

reflet

sur la

petite

courbe

eux

min

s lu

yon

es ra ée d arriv ée in incl

sur

rface

la su

r la

s de ée riv ar urbe co

ns

yo

ra

de

an

gr

su

ux

e min

lu

source d'énergie

3.6259 foyer

r le

t su

refle

r

foye

reflet sur le foyer

2.2778

Plan masse

1:500

1.6500

Schéma principe de fonctionnement

Halimé Emma Reouro


REGULARITE

P12

Nicolas Karmochkine HalimĂŠ Emma Reouro


C’est une petite Maison de vacance , conçue à partir de deux volumes rectangulaires. Positionnée sur l’eau, elle est en relation avec le paysage grace à la perspective sur l’eau dès l’entrée. Le champs de vision augmente quand on avance vers le sejour . A la fois très ouverte et fermée, elle est naturellement éclairée. Elle est confortable avec des belles vues.


ATELIER LUIS BURRIEL BIELZA

BATH-ROOMS

L’aspect du monde pour nous serait bouleversé si nous réussissions à voir comme choses les intervalles entre les choses Maurice Merleau-Ponti Habiter n’est pas une simple question du nombre de pièces ou des fonctions, mais des «rituels» ou des pratiques qui sont articulées à travers d’une structure spatiale. Ça veut dire établir des transitions sensibles grâce à des dispositifs architecturaux: portes, cloisons, fenêtres, mais aussi, chaises, tables, placards… Ces éléments sont organisés suivant une stratégie ou un système qu’intègre les dimensions constructives, structurelles, programmatiques ou perceptives. Cette stratégie est souvent la réponse aux problématiques liées au site. Or, nous pouvons repérer cette stratégie à l’intérieur d’un projet existant. Chaque étudiant a travaillé sur un cas d’étude afin de trouver une stratégie spatiale. Ensuite, il l’a transférée sur une parcelle type, avec un programme qu’intègre habiter/travailler. Le «client» demandait l’occupation d’un volume de 6x18x12m qui s’ouvre au nord sur la rue, au sud sur un jardin de 6x14m, les murs latéraux aveugles. Le défi consiste à pousser la capacité de cette stratégie pour articuler toutes les problématiques du projet. Le semestre repose sur l’importance du processus comme une prise de conscience des actions engagées par l’architecte, sur l’intégration/imbrication habiter/travailler, sur la mise en valeur des dispositifs architecturaux mis en œuvre pour y répondre et sur la pertinence ou cohérence par rapport au système.


DOUBLE MUR

DOMUS DEMAIN( YVES LYON/ 1987) Dans une Histoire de l’architecture du logement encore inachevée, la “ bande active ” serait probablement à situer dans la continuité des ruptures, œuvres d’architectes et d’ingénieurs tout au long du XXe siècle. La bande active comme projet théorique (Domus demain, 1987) mérite d’autant plus d’être mise en perspective qu’elle a été appliquée dans un programme de logements sociaux à Villejuif (Val-de-Marne) et que celle-ci a été suivie d’une évaluation socio-architecturale, ce qui permet une autre compréhension de ses enjeux sur les modes d’habiter. Après deux ou trois répliques de la part d’architectes répondant à des concours d’idées, c’est maintenant du côté du Soleil Levant que la relève voit le jour, sous forme d’une réinterprétation à grande échelle par Riken Yamamoto. Le projet Double Mur est donc né de l’analyse de Domus demain dont la stratégie était de mettre les éléments fixes de la maison à savoir les escaliers, les sanitaires, la cuisine et quelques meubles , tous pouvant rentrer dans un écart de 90cm maximum entre deux murs rideaux en bois ayant pour rôle la structure, la distribution des espaces et de la circulation, le traitement de la lumière pour chaque espace et la transition entre l’intime et le public.


Axonométrie Domus Demain Yves Lyon

L2- Halimé Emma REOURO- Atelier LUIS BURRIEL BIELZA


Details constructifs

Axonométrie de la structure

Planchers

Escaliers

R5

R1

R4

R6

R0

R3

Plan

R4

R1

R0

Elévation

R2 R1 Coupe

R0 R5

R6

R3 R4 R1 R2

R1 R0 R0 Axonométrie


Mur habitĂŠ

Coupe transversale

Mur 1

Mur2

Plan

Coupe transversale

Coupe longitidunale

Mur 3

Mur 4

Plan

Coupe longitidunale


Coupe transversale

Plan

Mur 5

Catalogue des meubles standards abritĂŠs par les doubles murs

1:100

Coupe longitidunale


A

Circulation

B

c

D

E F’

F

G’

G

H

H I

I’ A

B’

C’

D’

E’

F F’

Mur 4 Mur2

Mur 5 Mur 3

Mur 1

Perspective 1

G G’

2

1

H H’

Perspective 2

AA’

BB’

CC’

D D’

E E’

I

I’


Perspectives de transition et limite entre le collectif et le privé

La lumière et la limite entre le collectif et le privé

Vues depuis les espaces privés vers les espaces publics Coupes successives longitudinales de l’ st

L’ uest

Entrée de lumière directe à travers la façade Sud et l’ouverture zénitale définissant différents types de luminosité selon chaque espace. La lumière zénitale arrive en diagonale et percute les oeuvres du collectionneur exposées dans la partie nord du batiment

Coupes successives transversales du Sud au Nord

Délimitation et séparation de differents espaces allant du privé au public, création des barrières visuelles entre ces deux espaces grace eu décalage des poteaux les uns par rapport au autres

Perspective de vue 1

vue 2

Perspective de vue 3

vue 1

Perspective de vue 2

vue 3


Vues depuis les espaces privés vers les espaces publics

Vues depuis les espaces publics vers les espaces privés

Perspective de vue 6

vue 6

Perspective de vue 4

vue 4

vue 7

Perspective de vue 7

Perspective de vue 5

vue 8

vue 5

Perspective de vue 8


Vues depuis les espaces publics vers les espaces privés

Vues depuis les espaces publics vers les espaces privés

vue 9 Perspective de vue 9

Perspective de vue 12

vue 12

vue 10

Perspective de vue 10

Perspective de vue 13

Perspective de vue 11

vue 11

vue 13


Typologie existante Maison circulaire en terre crue, au toiture conique en paille, à ossature bois.

Pluviométrie: -2100mm/m2 soit 2,1m3 -2100l/an - moyenne journalière en besoin d’eau d’un individu= 3-5l -365jrs x 5= 1825 -1825l/an +taux d’évaporisation < 2100l/an Conclusion: La quantité d’eau récupérée est évaluée en fonction de la surface de récupération

Proposition de deux dispositifs de récupération d’eau pluviale: Système de récupération d’eau par des reservoirs-entonoirs et système de récupération d’eau au sol. Optimisation de la gestion de l’eau par recyclage.

Cuisiner /manger Se laver Dormir / Se reposer Accueillir Eau Filtres Sable fin de filtration Paroi imperméable

énsa-v / SP 21 / 2018 /


Dupli casa : la maison sculpture

Perspectives extérieures Dupli Casa plutôt que d’une résidence est un chef-d’œuvre architectural, situé en Allemagne. Ce travail présente les traces archéologiques distinctes de l’histoire de la famille de l’cleint, cette «empreinte» est le point de départ de cette nouvelle conception villa. Avec la structure ci-dessus s’étendant dans un plan inattendu et extraordinaire, l’architecte analyse les deux histoires dans un profil qui se double, se lève et se tord au rez de jardin dans un mouvement ondulatoire. L’ancien bâtiment, construit en 1984 a augmenté par un contour extraordinaire et inattendue, l’architecte se décompose le profil de ces deux histoires qui jouent au niveau de la circulation commune et dont les résultats sont les murs extérieurs sculpturales qui continuent d’opérer à l’intérieur et dans le cadre de l’organisation. Les murs qui divisent et produisent des grappes contenant les différentes fonctions de la maison, tels que les escaliers, les salles de bains et un room service. Dupli Casa, conçu par J. Mayer H. Architectes, est une résidence privée, située près de la rivière Neckar, sur une pente de Ludwigsburg, près de la vieille ville de Marbach, sur lequel offre des vues spectaculaires ainsi que sur la littérature nationale allemande archive de l’autre côté vallée du Neckar , en Allemagne du Sud-Ouest. Dans cette maison tout est fluide, et l’air circulant. Sa construction a été prise comme référence dans leur géométrie, «empreinte» de la maison d’origine, construit en 1984 et a occupé le même endroit. Rendre le bâtiment précédent, un schéma est étendu étonnant exceptionnel et créant une atmosphère de sérénité et de luxe, tout en rappelant les maisons, aujourd’hui encore, dans de nombreux pays se développer au même rythme que la famille, réticents de quitter la maison familiale et au contraire une tendance à incorporer de nouvelles familles sous le même toit. Le nouveau bâtiment fait écho à “l’archéologie de la famille” par la duplication et la rotation Silhouette aux formes sinueuses Il s’agit d’une maison avec une silhouette sinueuse, et est une démonstration de comment l’architecture peut s’adapter à l’environnement et profitent de la beauté de la nature.

A titre d’exemple et sans appel fluidité parfaite, la connexion entre l’intérieur et l’extérieur. Du point de vue extérieur, les trois étages en béton donnent une belle image, mais aussi très attrayante et fascinante. Il s’agit d’un bâtiment avec un design tout à fait unique, avec des lignes de cette courbe pour définir les espaces et les chambres. La configuration spatiale de la villa effectue une connexion complexe entre l’intérieur et à l’extérieur et le budget global est un sol lisse au plafond, en évitant les détails pour des transitions en douceur en élévation de trois étages. Le système d’isolation innovant convertit les rayons et angles dans les géométries parfaites et permet la connexion de formes classiques de matérialité et progressive. Une piscine extérieure avec une surface blanche qui l’entoure, est représenté comme un reflet parfait de la maison, comme si elle était à plat ventre sur le sol, ce qui permet d’afficher cette réflexion élégante à travers un verre large ouverture. Toujours dans cette maison une piscine couverte et un jardin qui comprend des espaces vallonnés pour les enfants et une salle de massage. A l’intérieur, la maison est hors de propos. Avec de grands espaces en blanc immaculé, qui véhiculent le même sens de la fluidité et à l’extérieur harmonie. Les points de vue de l ‘intérieur de la maison, sont surprenants et peuvent repérer l’immense domaine, à travers de larges ouvertures, créant une sensation de flotter dans l’air. À l’étage supérieur des saillies chambres sont nés du cœur de la maison. A cet étage, les fenêtres sont inclinées pour afficher des vues spécifiques des bâtiments et le paysage environnant. La construction de l’étage du milieu est traité comme un espace public, avec un grand atrium dans le hall et de grandes fenêtres panoramiques qui créent un sens du spectacle. L’extérieur et l’intérieur l’air très moderne, le style même futuriste. L’espace entre les différents environnements est explorée comme une continuité des espaces généreux avec le coeur à l’entrée. Escaliers verticaux menant à la partie supérieure où le revêtement isolant crée des poches protégées par augmentation de sa profondeur. Prendre un certain point de vue, la structure semble être à l’envers, comme le bord inférieur externe qui se déverse sur la pelouse et intègre la structure du toit. Les murs extérieurs sont impressionnantes, en continuant dans la maison, et de définir les éléments de structure, tels que les escaliers, placards et salles de bains. Sa structure a été utilisée en béton armé, la brique et la toiture en bois. Le principal matériau dans le béton cellulaire externe sont mélangés avec du plâtre et de verre. A l’intérieur, les planchers en bois, en plâtre et en bois. Les contrastes entre les couleurs claires et sombres vont de pair dans la conception de cette maison. Les fenêtres disposées en forme de peigne panorama et introvertis loges derrière la peau du bâtiment accentuent le design distinctif du projet, programmatiques et géométriques des frontières floues.

R21

DUPLI- CASA

Halimé Emma REOURO


Analyse sur calques

Axonometrie des trois niveaux : Démonstration du même volume dupliqué, tourné et supperposé

R-1

R-1

R-1

R-1

R0

R+1

R0

R0

R+1

R+1

R0

R+1


Etapes de modélisation

Analyse volumetrie de lumière: course du soleil Lumière du matin

Lumière du midi Zone dans l’ombre

Lumière du soir

Importationn des plans sources et dessin par dessus

Axe centrale distribution-circulation

Extrusion des faces selon chaque plan et ajout de matière vitrée et opaque Axonometrie orientation nord Axonométrie orientation Sud

Supperposition des différents volume et réconstitution de la maison

Face nord Face Sud

Face Est Face Ouest

Ajout du sol et de la pente


P

R

O

C

E

S

S

In architecture , we generally conceive our projects in either a very formal way or a very functional one . We establish a certain function or specific aesthetics

TEAM B Group 3 Vladimir Doray

EBLE SĂŠbastien COSSE Marie JOURDAIN Thomas LE GAL Claire REOURO HalimĂŠ Emma STIEVENARD Valentin TRACA Baptiste

as our main goals throughout the conception process . However , these visions of architecture lack a third component : what of the materials ? The question of the materials used in the construction is often a result of the different constraints created either by the construction methods, the availability of materials and/or the desired aesthetics . But what if instead the material was the center of the project ? What if the function and the looks were only a result of the work done on the material , therefore becoming immanent properties of the matter rather than predetermined formalities ? During this exercise, we decided to explore the properties and make the most of the material assigned to us : strips of poplar wood normally used in crates .


3 We proceeded to assemble several strips so that they would bend . The tension created by the material would help make it more resistant and block it into shape . We also explored this idea in a superposition of triangular modules . One module would be made of three strips of wood slightly bent so that they would push each other into shape while a set of notches in the modules below and above would keep them in place . With this method , we could obtain quite a solid structure while only using the raw material and its properties without the need for staples , glue or any external addition . However , it required a lot of modules in order to produce a large , impresisve shelther so we decided to look for a method which would allow us to create larger structures .

G3 - Atelier : Vladimir Doray

Team B


2 First we started by exploring the properties and limitations of the material. It was limited its si e an shape ur first intuition as to try different interaction between these shapes : whether or not we could juxtapose them , weave them , create 3d shapes with those at e e ents The next step in this experimentation was to see ho these at surfaces reacte hen constrained in a third dimension : we started twisting them , bending them in all three directions (lateral , longitudinal , transversal) and noticed that the poplarâ&#x20AC;&#x2122;s resistance would vary based on the direction in which e ou en it ecause of its fi rate structure . That resistance would also depend on the length of the material in the direction in which the force is applied . We pushed those stresstests up to the breaking point since it would also allow us to understand how the material might suffer structural problems . We found that if the stress was applied perpendicularly to the irection of the fi ers en in the ateria ou ea to the fi ers sp ittin up and forming a crack whereas if the force was app ie para e to the fi ers it ou rea them and create a more abrupt rupture with shards . G3 - Atelier : Vladimir Doray

Team B


4 This new expandable method took the form of a pattern . We based this pattern on another module , this time it was made of two strips of poplar stapled together at their ends and a gap was created between the two strips in the middle while they were still wet by placing a wedge in that gap . Once the strips dried up they kept their intended shape but we decided to keep the wedges as it would reinforce the module and make it more resistant to lateral compression . By stapling these modules together , we eventually managed to obtain a consistant pattern which allowed us to build a resistant structure . That resistance is what enables the access to the third dimension in cosnstruction , but our structure sti ept a certain e i i it ue to the shape of the module , giving us some freedom in terms of shape which would not have been possible with a rigid module . This was the structure with which we decided to move on to phase 2 .

G3 - Atelier : Vladimir Doray

Team B


Sp22 : Petite Metropole Nolly GROUPE J2

Musée

DISTRIBUTION

REFERENCES

Appartements

Piscine Gymnase

Appartements

Ecoles

Appartements

Eglise

Amphithéâtre

Appartements

La Ville à Plusieurs Niveaux de Guillaume Lelasseux

Bureaux Appartements

Peter Cook, Design for Sleektower and Veranda Tower, Brisbane, Queensland, Australia, 1984

Marché Club Appartements

Bibliothèque

Appartements

Centre commercial

Gare

Medina Circle Tower de Peter Cook à Tel Aviv

Parking

Circulation public Circulation privé

1/2


Coupe Nolli JOUR

Coupe Nolli NUIT

2/2


J2 TRAVAIL SUR DIFFERENTES TYPOLOGIES DE LA PARCELLE M4 Situation 1

Plan échelle 1/333

Plan échelle 1/800

Situation 2

Plan échelle 1/333

Plan échelle 1/800

Situation 3

Plan échelle 1/333

Plan échelle 1/800


HALIMA EMMA REOURO ENSA-V 2016-2018

Portefolio halimé emma reouro 1 copie  

Hello , hear my book

Portefolio halimé emma reouro 1 copie  

Hello , hear my book

Advertisement