Page 1

La noix de cajou au Mozambique

AICAJU Presentation Guinée Bissau/Sénégal

Février 2007


SOMMAIRE

•Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique •Aperçu du secteur •Principales faiblesses du secteur •Les convictions du secteur •La nouvelle strategie du secteur •Les problèmes à résoudre en priorité •Les structures d’application

2


Des années de guerre civile et des politiques industrielles inadaptées ont été les causes du déclin. Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique (1/2) • 1920s à 1974

•Croissance

• Premier producteur mondial de noix de cajou, grâce à de grandes plantations gérées par des Portuguais. • La production atteint des sommets dans les années 70, avec plus de 200 000 tonnes/an • Elle alimente une considérable industrie nationale de transformation • Les amandes de cajou du Mozambiques sont exportées dans le monde entier, avec réputation de grande qualité

• 1975 à 1994

•Effondrement

• 1995 à 1998

•Tentative de redressement

• 1999 à 2001

•Rechute

• 2002 à ?

•Nouveau réalisme?

• Abandon des • La production s’effondre en l’espace politiques de deux ans, à cause économiques de: plannifiées

• L’abandon • Beaucoup d’usines temporaire des demeurent taxes sur fermées, bien que l’exportation de des indicateurs centralement • L’exil des portuguais noix brutes, exigé semblent indiquer du Mozambique, des par la Banque • Fin de la guerre une lente reprise. propriétaires des Mondiale, conduit civile • De nouvelles plantations, des à un effondrement operations de techniciens et des • Nouveau de l’indutrie locale transformations, entrepreneurs. investissements de transformation petites et dans les • Des politiques devenue nonmoyennes, technologies de économiques compétitive . montrent que transformation, plannifiées l’industrie de centralement fondés sur de • Manque constant transformation du grandes usines et d’investissements • De la nationalisation Mozambique peut des plantations et des une technologie de dans la plantation etre rentable, si transformation usines de d’arbres et le elle bénéficie transformation mécanique. defrichage, d’une gestion et d’ paralysant la • Les agriculteurs sont • Mise en places de une technologie production de noix forcés à vendre à bas fortes taxes sur appropriées brutes. prix, ce qui affectent l’exportation de lerus primes. noix brutes, pour • Déplacement des soutenir l’industrie populations rurales à de transformation cause de la guerre locale. civile

Source: Cashew Week publications; “Developing the Cashew Nut Industry in Mozambique” Report

3


Depuis la fin de la guerre civile, la production de noix brutes s’est légèrement redressée, mais la route est encore longue avant de retrouver les anciens niveaux de production. Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique (2/2)

• Production de noix brutes du Mozambique ‘000 tonnes

180 160 140 120 100 80

Guerre d’indépendance, suivi de la guerre civile et de l’exil des portuguais. Privatisation des usines de noix de cajou

Effondrement de l’industrie nationale de transformation, devenue non compétitive

Avènement de de nouvelles industries de transformation nécessitant beaucoup de main d’oeuvre dans les zones rurales

60 40 20 0 75 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 00' 01' 02' 03' 04'

Source: INCAJU, Report “Developing the Cashew Nut Industry in Mozambique”

4


SOMMAIRE

•Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique •Aperçu du secteur •Principales faiblesses du secteur •Les convictions du secteur •La nouvelle strategie du secteur •Les problèmes à résoudre en priorité •Les structures d’application

5


Bien que cruciale pour l’économie du Mozambique, l’industrie mozambiquaine de la noix de cajou a connu des décennies de faiblesses. L’INDUSTRIE DE LA NOIX DE CAJOU AU MOZAMBIQUE – APERÇU • Commentaires

Concentrée Concentrée dans dans les les régions rurales du Nord régions rurales du Nord

Une Une ombre ombre de de ce ce qu’elle qu’elle était était

Des Des efforts efforts de de redressements hésitants redressements hésitants

Elle Elle reste reste cruciale cruciale pour pour l’l’ économie économie

- L’essentiel des plantations de noix de cajou du Mozambique est concentré dans les régions rurales du Nord du pays, où le climat est idéal. - 60% de la production du Mozambique a lieu dans la région de Nampula. - La production de noix de cajou brutes a culminé à 200,000 tonnes en 1972, mais a été sévèrement touchée par l’exode des portuguais, la guerre civile et l’économie plannifiée centralement - Le nombre d’arbre est passé de 35 à 26 millions. - La productivité moyenne d’un arbre est passée de 8,5kg à 2,9 kg/arbre. - La fin de la guerre civile et des politiques économique plannifiée ont conduit à une certaine reprise, bien qu’hésitante, de la production de noix de cajou: elle a doublé par rapport au plus bas niveau atteint pendant la guerre pour atteindre 50 000 tonnes; En 2007, la production devrait encore se redresser et se situer entre 75 000 et 100 000 tonnes - Les efforts dans la transformation des noix ont jusque là été vraiment inefficaces, car les grandes usines se sont révélées non compétitives. Cependant, des efforts pour redynamiser des petites et moyennes usines situées près des lieux de production des materiaux bruts ont eu d’importantes conséquences sur la vente des noix brutes, ce qui pourrait conduire a l’augmentation de la production. - Malgré tous ces échecs, l’exportation de noix de cajou demeurent primordiale pour l’ économie du Mozambique, à la fois comme source de devises étrangères et comme source d’emplois et de revenus en zone rurale. - Si l’industrie de la noix de cajou mozambicaine parvenait a avoir ne serait ce qu’une partie du succès de l’industrie 6 indienne, elle pourrait devenir un puissant moteur de développement suceptible d’entrainer derrière elle toute l’économie du Mozambique.


SOMMAIRE

•Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique •Aperçu du secteur •Principales faiblesses du secteur •Les convictions du secteur •La nouvelle strategie du secteur •Les problèmes à résoudre en priorité •Les structures d’application

7


En fait, la position des producteurs de noix brutes au Mozambique est précaire.

• 34.9% des agriculteurs du Mozambique produisent des noix de cajou. • La productivité des agriculteurs est faible et leurs revenus sont bas: - Le rendement moyen par arbre est de 2,5-3kg; chaque arbre a un potentiel de 8-9 kg. - Un petit exploitant moyen vend en moyenne moins de 100 kg par an. - Les agriculteurs vendent sur le marché à un prix de 0,20-0,50 US $/kg. Le revenu issu de la productin de noix de cajou est de 10 à 50 US $ par an en moyenne pour les agriculteurs. - Les agriculteurs ne dépendent que d’un seul marché d’exportatations (l’Inde) et la demande de produits du Mozambique est en diminution. - En 2005, 75% des noix de cajou du Mozambique ont été exportées vers l’Inde sans avoir ét transformées; en 2006, les importateurs indiens ont indiqué qu’ils allaient réduire leurs achats de noix brutes au Mozambique. - L’Inde fait des efforts pour augmenter sa propre production afin de combler la surcapacité de son industrie de transformation et elle se fournit en Afrique de l’Ouest, qui offre des amandes de cajou de meilleure qualité que le Mozambique.

• Il y a un manque d’investissements tournés vers les acheteurs chez les agriculteurs: - La distance séparant les agriculteurs mozambicains de leur principal marché (les transformateurs indiens) empêche le développement de toute relation mutuellement bénéficiaire. - Incitation et capacité limités des petits agriculteurs à investir dans la productivité et/ou la qualité de leur récolte. 8 Sources: FAO/WFP Crop and Food Supply Assessment Mission to Mozambique. Special Report (June 2005) (Table 2); Agencia de Informacao de Mocambique, “Cashew Harvest Begins with World Market Depressed,” (Nov. 17, 2006) (citing INCAJU statistics); TechnoServe database


... ET D’UNE MANIERE GENERALE, L’INDUSTRIE MOZAMBICAINE DE LA NOIX DE CAJOU DOIT FAIRE FACE A DES OBSTACLES MAJEURS

En général, l’industrie de la noix de cajou au Mozambique n’est pas encore compétitive

COTÉ PRODUCTION:

Les taxes sur les exportations restreignent la demande internationale de noix brutes (les taxes actuelles sont de 18-22%)

Les arbres sont vieillissants, souffrant des maladies et des insectes. Le bas prix des noix et le manque de connaissaince des agriculteurs empêchent que soient faits les efforts nécessaires de nettoyage, de traitement et de replantation.

• Faible productivité pour les noix brutes et transformées: – La production moyenne par arbre est d’environ 3 kg contre 10kg en Inde, au Brésil et au Vietnam. – Selon certaines estimations, les coûts de transformations dans les usines indiennes sont jusqu’à 50% moins chers que dans la plupart des usines mozambicaines. •Les noix du Mozambique n’ont oas une très bonne réputation sur les marchés internationaux. – Les amandes de cajou du Mozambique se vendent 10 à 20% moins cher que des amandes indiennes de taille et de qualité similaires.

Source: “Developing the Cashew Nut Industry in Mozambique” Report

COTÉ TRANSFORMATION: •

Technologies inadéquates (grande usines mécanisées)

Difficultés financières. Les transformateurs doivent chaque année négocier de meilleurs conditions d’obtention d’un prêt pour la saison d’achat.

Problèmes de gestion

Accès limité à de bonnes noix de cajou, aussi bien en qualité qu’en quantité.

9


SOMMAIRE

•Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique •Aperçu du secteur •Principales faiblesses du secteur •Les convictions du secteur •La nouvelle strategie du secteur •Les problèmes à résoudre en priorité •Les structures d’application

10


…mais en dépit de ce triste constat, une étude de cas calaire peut être faite sur le potentiel fondamental d’une industrie de transformation de la noix de cajou au Mozambique, fondé sur une technologie et une gestion adéquet, plutôt que sur le gigantisme. L’industrie mozambicaine de la noix de cajou – Croyances fondamentales

•Commentaires Excellentes Excellentes perspectives perspectives pour pour la la noix noix de de cajou cajou

Le Le Mozambique Mozambique aa un un fort fort potentiel… potentiel…

…si …si on on l’utilise l’utilise de de la la bonne bonne manière manière

- Forte consommation individuelle aux Etats-Unis (250g par personne et par an) – Fort potentiel de rattrapage des autres marché: Union Européenne, Asie et pays émergents. - Les bienfaits relatifs des noix de cajou sur la santé ne sont pas encore mis en avant (exemple:les noix de cajou ne font pas grossir et ne contiennent pas de cholesterol). - Le climat au Mozambique est excellent pour les noix de cajou, preuvre en est que le Mozambique était le premier producteur mondial il y a 30 ans. - Grande disponibilité de main d’oeuvre à bas prix. - Les échecs des 30 dernières années peuvent être imputés à la combinaison de la guerre civile et d’une politique industrielle inadaptée (Priorité accordée à de grandes usines de transformationchères, mais usines de transformations inefficaces, manque d’encouragement pour les agriculteurs) - L’actuelle politique économique et industrielle libérale laisse le champ libre à de nouveaux acteurs. - L’approche proposée est d’utiliser de petites usines de transformation avec des technologies et une gestion adaptés aux conditions locales.

11


SOMMAIRE

•Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique •Aperçu du secteur •Principales faiblesses du secteur •Les convictions du secteur •La nouvelle strategie du secteur •Les problèmes à résoudre en priorité •Les structures d’application

12


…proposant une “nouvelle agro-industrie” de transformation qui diffère fondamentalement de l’acienne “industrie-industrie. “VIEILLE” INDUSTRIE-INDUSTRIE

“NOUVELLE” AGRO- INDUSTRIE

DIFFERENCE

• Zones urbaines

• Zones rurales, de production

Operations

• Méthode de décorticage mécanisée et capitalistique • Grandes usines

• Méthode de décorticage manuelle, avec beaucoup de main d’oeuvre • Petites et moyennes usines (1000-2500 MT)

• L’investissement moindre que nécessitent ces “nouvelles” usines les rend plus accessibles pour les entrepreneurs locaux. • Les “nouvelles” usines produisent plus de noix entières (73% vs 60%) et moins de noix cassées • Les “nouvelles” usines emploient plus de travailleurs par tonnes.

Protection de l’industrie

• Interdiction d’exporter des noix brutes

• Exportations de noix brutes taxées à 18% • Exportations de noix brutes retardées jusqu’à janvier

• Les “vieilles” entreprises d’ état avaient un approvisionnement garanti en noix brutes • Les “nouvelles” usines sont 13 en concurrence avec les exportateurs é trangers pour s’approvisionner.

Lieu

• Les “nouvelles” usines sont situées dans des régions où les infrastructures sont plus rares et où les locaux sont peu habitués à des emplois formels et n’ont que peu d’expérience dans ce type d’emploi.


…pour revitatilser l’industrie de transformation de la noix de cajou construite sur ce business model solide.

Tons of Cashews Processed in Mozambique

Marché final:

•Des noix au prix relativement stable

30,000

CAGR (2004-06)

•Forte croissance des volumes

25,000

169%

•La noix la plus populaire (USA) •Une noix bonne pour la santé

20,29 0

20,000 15,000

Capacité de livraison du Mozambique:

•Les transformateurs ont accès à un approvisionnement de noix brutes fiable •Les transformateurs atteignent des niveaux qualité compétitifs sur le marché mondial

10,000

9 ,2 07

5,000 2,80 5

0

2003-04 2004-05 2005-06

Conséquence: En 2005, les transformateurs de noix de cajou du Mozambique ont acheté des noix à 110,000 petits producteurs et fourni des emplois à 6,293 travailleurs dans les usines de transformation.

14


… et redonner au Mozambique sa place sur la carte mondiale de la noix de cajou “le Mozambique est actuellement le quatrieme transformateur de noix de cajou dans le monde, mais la domination du top 3 reste grande”

Production de noix de cajou et marché de la transformation (MT 000s) (2006) Tanzania Mozambique

100%

Othe r

Other

80

Tanzania

Brazil

Mozambique

Guiné Bissau

60

Ivory Coast

Vietnam

Brazil

40 Vietnam

India

20 India

0

Source: AICAJU data

Production

Processing

15


‌ car il y a au Mozambique de la place pour une augmentation de la transformation de noix de cajou brutes

Production et transformation de noix de cajou (MT 000s) 500 419 419

400

300 240

200 145

100

90 70 22

0

Mozambique

21

Tanzania

36 5

2

Kenya

13

Processed (2006 Forecast) Prodn (2006 Forecast) Prodn (hist max)

West Africa

16 Sources: AICAJU data; TechnoServe interview with Olam International; TechnoServe database


… les transformateurs qui créent de la valeur peuvent changer les perspectives d’avenir pour les petits producteurs mozambicains

Les transformateurs mozambicains sont source d’une demande croissante de noix brutes des agriculteurs du Mozambique • En 2005, les transformateurs mozambicains ont acheté plus de 20 000 tonnes de noix brutes aux petits agriculteurs mozambicains

Les transformateurs du Mozambique peuvent acheter des noix brutes mozambicaines à des prix élevés

Les transformateurs mozambicains investissent pour améliorer la productivité des agriculteurs

• En 2005, par exemple, Miranda Industrial Lda. a acheté des noix brutes 10% au dessus du prix du marché.

• Les transformateurs forment les agriculteurs dasn l’echantillonage et la mesure de leur production

• Les transformateurs peuvent, en moyenne, payer 16% de plus pour des noix de qualité.

• Les transformateurs éduquent les agriculteurs sur les bonnes méthodes de récolte et d’aprèsrécolte

17


… “l’industrie de transformation de la noix de cajou pourrait raisonnablement générer 20 000 emplois” et contribuer largement au PIB du Mozambique

Number of Cashew Processing Workers 20,000

20,000

15,000 10,515

Employment: "Old Industry"

10,000 6,293

5,619

5,000

0

Tons Processed

2005-06

2006-07 (Estimated Actual)

2006-07 (Forecasted)

200(?)

20,290

18,730

35,050

70,000 18

Source: TechnoServe database


SOMMAIRE

•Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique •Aperçu de du secteur •Principales faiblesses du secteur •Les convictions du secteur •La nouvelle strategie du secteur •Les problèmes à résoudre en priorité •Les structures d’application

19


… pour atteindre ces objectifs, il faut établir des priorités afin de de résoudre les

principaux problèmes: “LES PROFITS SONT PARTICULIEREMENT SENSIBLES AU NIVEAU REEL DES SALAIRES ET AUX TAUX D’INTERET DU CAPITAL”

Sensibilité du TRI aux variations du taux d’interet et des salaires Augmentation réelle des salaires

Cas de base

Taux d’interet du capital

Base case

6%

10%

20%

6%

46%

38%

30%

12%

9%

39%

30%

19%

3%

15%

23%

14%

4%

na

20%

9%

-1%

na

na

Rendements potentiels envisageables Rendements inattractifs

20

Source: Team Estimates


… LA PRODUCTION DE NOIX BRUTE DOIT AUGMENTER A LA FOIS EN QUALITE ET EN QUANTITE “LA QUALITE AUGMENTRA EGALEMENT LA QUANTITE PRODUITE ET PERMETTRA UNE AUGMENTATION DU REVENU DES AGRICULTEURS”

•Revenus annuels issus de la noix de cajou, USD

•8 kg/arbre •6 kg/arbre•4 kg/arbre

•Cas de base: petits agriculteurs avec 25 arbres*

• Conséquence d’une augmentation du rendement par arbre

• Conséquence d’une augmentation de la qualité

•44 lbs

•48 lbs

•52 lbs

•$36.4

•$39.7

•$43.0

•$54.6

•$59.6

•$72.8

•$79.4

•$64.6

•$86.0

* Conséquence sur le revenu calculée Income effect calculated based on a price of 10,000 per kg of raw nuts for 44 lbs quality, and an exchange rate of 1 USD = 27,500 Mt Source: TechnoServe

21


UNE REPUTATION DOIT ETRE CONSTRUITE EN ATTEINGNANT LES NORMES INTERNATIONELS “Jusqu’ici les succès a été largement reconnu et les attentes pour le futur sont grandes” “La renaissance de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique est porteuse d’un message pour le monde entier: le Mozambique est de retour et il est ouver aux affaires.” Helen LaLime, US Ambassador to Mozambique

“Vocês estão de parabéns. Vocês estão de parabéns!” Armando Guebuza, President of Mozambique 22 Source: Zambique brand launch, Baltimore USA, June 2005


SOMMAIRE

•Histoire de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique •Aperçu du secteur •Principales faiblesses du secteur •Les convictions du secteur •La nouvelle strategie du secteur •Les problèmes à résoudre en priorité •Les structures d’application

23


Une forte structure d’application fondé sur des relations “gagnant-gagnant” doit être mise en place •Les différents niveaux et enjeux de l’industrie de la noix de cajou au Mozambique INCAJU - Organisation gouvernementale nationale - Responsible de la politique générale de l’industrie de la noix de cajou et de la perceptino des taxes sur les exportations. AICAJU - Association industrielle ouverte à toute entité impliquée dans l’industrie de la noix de cajou - Frais annuels d’adhésion ~500 USD - Actuellement, seuls des transformateurs sont membres - Tous les principaux transformateurs sont représentés

15 transformateurs

AIA - Entreprise de service privée, se concentrant sur les ventes, la distribution et le marketing - Détenue par 7 transformateurs - 2 autres transformateurs sont clients Raw nut export

23 23 buyers (including 10 exporters) acheteurs (incluant 10 exportateurs) andet500 500intermediaries intermediaires

1,000,000 de foyers de producteurs

Associations professionnelles

Associations d’agriculteurs 24


Cashews in Mozambique FR  

Cashews in Mozambique FR

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you