Page 23

DOSSIER

L’été approche et celui-ci peut être très inconfortable avec une température intérieure de nuit dépassant les 30°C. Il existe diverses solutions permettant d’obtenir un meilleur confort l’été (ainsi que l’hiver pour certaines !).

L’isolation de la toiture et des murs : C’est la première solution envisageable. Elle permet de réduire l’apport en chaleur l’été et les déperditions l’hiver. La toiture est l’élément le plus exposé à la chaleur et la température sous couverture peut dépasser les 70°C. Selon le type de charpente, il est possible de trouver une solution adaptée. Il est important de viser une valeur de résistance thermique R d’entre 6 et 8 m².K/W. Cette résistance thermique permettra d’obtenir un meilleur confort et de réduire la facture de chauffage l’hiver. Concernant l’isolation des murs, une valeur de résistance thermique R entre 4 et 6 m².K/W est suffisante. Il est important d’étudier, en plus du coefficient de résistance thermique, une masse totale des parois élevée pour conserver la fraîcheur l’été et la chaleur l’hiver plus longtemps.

Protections solaires et vitrage : Il est également intéressant de protéger son habitation des rayons du soleil

SOLUTIONS POUR UN ÉTÉ FRAÎCHEUR pénétrant à travers les parois vitrées. Il existe plusieurs méthodes pour s’en protéger : les protections extérieures maçonnées, dites casquettes solaires, les voiles intérieurs (rideaux, stores,…) et les vitrages renforcés. Chacune de ces solutions permettra de réduire l’apport d’énergie solaire l’été tout en conservant les apports l’hiver.

Ventilation mécanique ou naturelle nocturne : Les maisons les plus anciennes ne disposent pas de systèmes de ventilation mécanique. La ventilation se fait par l’ouverture des fenêtres et par la perméabilité naturelle de l’habitation. L’installation d’une ventilation mécanique double flux permet un échange thermique entre le flux sortant et le flux rentrant. De la sorte, l’air entrant l’été sera refroidit par l’air intérieur sortant et inversement l’hiver. Le second avantage est d’obtenir un air intérieur mieux renouvelé, ce qui est un point important lors de l’installation d’une isolation et donc de l’amélioration de l’étanchéité à l’air de l’habitation. Il est également important d’ouvrir les fenêtres la nuit pour créer un courant d’air frais et permettre la réduction de la température intérieure. De même, veillez à ne pas laisser des appareils électriques fonctionner en continu si ceux-ci ne sont pas utilisés. Ils produisent de la chaleur et contribuent à l’inconfort.

Installation d’une pompe à chaleur : La dernière solution, à envisager de préférence après la mise en place d’isolation, est la rénovation du système de production de chaleur. La mise en place d’une pompe à chaleur peut permettre d’obtenir le chauffage l’hiver et la climatisation l’été. Bien sûr, cette solution s’accompagne d’une consommation d’électricité supplémentaire.

Aides étatiques à la rénovation et conseil en énergie : Il est possible d’obtenir des aides à la rénovation énergétique en fonction des performances obtenues. L’obtention de ces aides est soumise à la réalisation d’un conseil en énergie, lui aussi subventionné à la hauteur de 1000€ pour une maison unifamiliale. Les aides financières peuvent représenter jusqu’à 50% du montant total des travaux, en plus de la réduction de la facture d’énergie annuelle. Le conseil en énergie prend la même forme que le passeport énergétique et permet de déterminer les travaux à mettre en place, les nouvelles lettres et le montant des aides qu’il est possible d’obtenir.

Geoffrey Poul et Yves Jancowiack – AZ Energy

IMMOTOP.LU LE MAGAZINE IMMOBILIER N°12

21

Profile for h2a

Immotop 12  

Immotop 12

Immotop 12  

Immotop 12